Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE ( ) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE (2004-2014) "Analyse risque-pays" -5 Janvier 2015-"

Transcription

1 Bulletin Economique ANALYSE RISQUE-PAYS DE LA FRANCE ( ) "Analyse risque-pays" -5 Janvier L'ECONOMISTE France Tel: +33.(6) Fax: +33.(8)

2 - ANALYSE RISQUE-PAYS - Malgré son statut de cinquième puissance économique mondiale, la situation macroéconomique de la France ne cesse de se dégrader. Si la crise globale est certes venue accélérer cette dynamique, elle n'est que le révélateur de maux structurels dont seules les conditions de financement exceptionnelles permettent à ce pays de conserver un équilibre social relatif. CROISSANCE et EQUILIBRE EXTERIEUR Le PIB (Produit Intérieur Brut) représente la richesse produite par un pays. Cet indicateur évalue la valeur des biens et des services produits par l'ensemble des agents économiques pour une période donnée. Ainsi, la croissance annuelle du PIB (croissance économique) indique l'évolution de l'accumulation de richesses au sein d'une économie en une année. La balance des paiements courants représente les transactions avec le reste du monde. Elle retrace l'ensemble des transactions économiques et financières d'un pays avec l'extérieur. Ainsi, une balance courante dont le montant représente un pourcentage positif du PIB indique un pays qui accumule des excédents et des devises sur le reste du monde ; inversement, si la balance est négative le pays accumule des déficits et sa situation extérieure se détériore. En dix ans, la croissance économique diminue tendanciellement passant de +2% à 0% par an. En effet, jusqu'en 2007, l'économie française croît selon un rythme supérieur à 2% par an. La croissance économique s'effondre ensuite en 2008 sous l'effet du déclenchement de la crise globale et reste en récession jusqu'en Les deux années suivantes marquent un retour de l'activité économique avant que cette dernière ne s'estompe et devienne atone depuis Parallèlement, l'équilibre extérieur de la France ne cesse de se dégrader régulièrement pour s'élever en 2014 à -1,7% du PIB soulignant ainsi le déficit d'offre de la France, c'est-à-dire en substance la perte de compétitivité de la production de ce pays. leconomiste.eu Page 2

3 Le graphique ci-dessous représente l'équilibre de croissance de la France. Il mesure la capacité du pays à enregistrer une croissance suffisante, notamment en termes d'emploi au regard de sa démographie, le tout sans déclencher des déséquilibres extérieurs insoutenables. L'analyse dynamique des indicateurs conjoncturels fait apparaître quatre phases distinctes : 1) : Dégradation de la situation extérieure sans impact notable sur le rythme d'accumulation des richesses. Le pays passe d'une situation "saine" (croissance et excédents extérieurs) à une situation "déséquilibrée" où sa compétitivité s'érode progressivement. L'appareil productif décroche progressivement dans la compétition internationale. A court terme, la croissance ne semble pas impactée car elle est essentiellement liée à des dépenses publiques élevées qui maintiennent artificiellement le niveau de vie du pays. Cette situation soutient la demande (consommation) qui est alors supérieure à l'offre (production), ce qui implique la nécessite de se tourner vers les importations pour combler cet écart, accroissant ainsi mécaniquement le déficit extérieur du pays. 2) : L'éclatement de la crise globale pousse la France dans une zone très risquée. L'éclatement de la bulle immobilière aux Etats-Unis se propage aux établissements financiers européens et français puis à son économie dite "réelle" via notamment la chute du commerce international et le canal du crédit qui se tarit pour les ménages et les entreprises. Le pays fait face à la pire situation de son histoire contemporaine : l'activité bancaire vacille et l'activité économique se contracte fortement dans un contexte de perte de confiance des agents économique et de crainte "d'explosion" de la zone euro. 3) : Courte et fragile amélioration de la situation globale. Au prix d'un accroissement de la dette publique, les dépenses budgétaires et sociales augmentent fortement afin de soutenir l'activité économique et ainsi éviter le marasme économique. Le pays renoue avec une dynamique de création de richesses, mais cette dernière est encore fragile, largement conditionnée à des dépenses publiques improductives et pâtit de ses faiblesses structurelles d'avant-crise qui limitent son potentiel de rebond. 4) : La situation économique de la France redevient très risquée. Le pays semble s'installe durablement dans la zone la plus risquée du graphique avec la combinaison d'une croissance économique quasi nulle et d'une situation extérieure fortement dégradée. Contrairement à la période transitoire de qui marquait une phase de tension économique mondiale exceptionnelle dans l'histoire, la situation actuelle de la France est plus préoccupante dans le sens où celle-ci est largement issue de ses propres choix de politique économique s'ajoutant à une dynamique européenne défavorable. leconomiste.eu Page 3

4 CHOMAGE et INFLATION Le taux de chômage est la part de la population active (en âge de travailler) sans emploi. Au sens le plus strict, il correspond aux personnes n'ayant déclaré aucune activité rémunérée. Le taux d'inflation renvoie à l'évolution du niveau général des prix. Il n'existe pas de niveau idéal d'inflation. Toutefois, certaines caractéristiques peuvent avoir in fine des conséquences néfastes sur la croissance, l'emploi et les dettes. En substance, une inflation trop élevée dégrade le pouvoir d'achat, mais facilite le remboursement de la dette publique, alors qu'une inflation négative ou trop faible peut déclencher une spirale destructrice d'activité économique et d'emploi, tout en accroissant la valeur des dettes (publiques et privées). Depuis 2004, le taux de chômage a augmenté de deux points de pourcentage : la population active sans emploi passe ainsi d'environ 9% à près de 11% sur la période étudiée. Toutefois cette hausse n'est pas linéaire. En effet, après une stabilisation entre 2004 et 2006, et grâce à une croissance économique supérieure à +2% par an, le taux de chômage se réduit fortement en pour atteindre 7,7% juste avant le déclenchement de la crise globale. La récession économique de 2009 accroît brutalement le taux de chômage avant que ce dernier ne soit "contrôlé" en mais ne reparte à nouveau à la hausse depuis 2012 et la chute concomitante de la croissance économique. Parallèlement, l'inflation évolue quant à elle dans le sens inverse : le niveau général des prix baisse tendanciellement sur la période, passant de presque +2,5% en 2004 à +0,5% en Toutefois, ce ralentissement tendanciel de la hausse des prix cache de larges fluctuations, notamment en (activité économique dynamique et hausse des prix des matières premières énergétiques et agricoles mondiales) et en 2009 (conséquence de la chute de l'activité économique nationale et internationale). La situation s'améliorant jusqu'à la fin 2011, l'inflation revient sur un rythme proche de la cible de +2% par an ; avant ensuite de rechuter en lien avec la dégradation de la conjoncture économique du pays depuis leconomiste.eu Page 4

5 Le graphique ci-dessous représente l'équilibre inflation/emploi de la France. Il mesure la capacité du pays à enregistrer un taux de chômage faible sans déclencher de tensions marquées sur les prix, c'est-à-dire en conservant une inflation positive mais contrôlée ; le tout au regard de plusieurs contraintes (paix sociale, finances publiques, développement économique...). L'analyse dynamique des indicateurs conjoncturels souligne plusieurs points : Malgré une stabilisation en 2010 et 2011, le taux de chômage ne cesse de s'accroître depuis La crise globale est venue stopper nette la dynamique positive de diminution du taux de chômage dans laquelle le pays était engagé depuis le début des années En effet, depuis 2008, le taux de chômage s'est sensiblement accru, traduisant dans la vie quotidienne de la population une dégradation de la situation économique globale de la France. En ce qui concerne l'inflation, elle s'éloigne de plus en plus de son objectif de +2% par an. Un des effets de la chute de la croissance et de l'augmentation parallèle du chômage est le ralentissement de l'évolution des prix depuis Si dans un premier temps ce ralentissement de l'inflation (phénomène appelé "désinflation") n'est pas forcément négatif, son amplification et sa durée peuvent diminuer le potentiel de rebond économique du pays. Le pays peut ainsi entrer en déflation, ce qui correspond à une baisse avérée des prix et ainsi peut s'enclencher un cercle vicieux autoentretenu de destruction de richesses et d'activité. La dynamique globale indique que la France s'oriente vers une zone dangereuse de "déflation insoutenable". En d'autres termes, la dynamique observée en France entraîne le pays vers une situation où risquent de coexister une inflation faible, voire négative, et un chômage élevé. Une telle situation, a fortiori si elle devait ne pas être transitoire, entrainerait des contraintes économiques fortes, se traduisant par des tensions sociales majeures avec des répercutions politiques dangereuses et appelant à des mesures économiques douloureuses. DIAGNOSTIC GLOBAL La France fait face à une situation macroéconomique très dégradée. Si la dynamique est ancienne, elle s'est récemment accélérée sous l'effet de la crise globale qui a mis en exergue ses faiblesses structurelles (insoutenabilité des régimes sociaux, rigidités du marché du travail, lourdeurs administratives et réglementaires, fiscalité désincitative, manque d'investissement et de concurrence, poids des dépenses publiques, corporatismes...). En outre, depuis 2012, la situation est marquée par (1) l'accroissement et l'instabilité fiscale et réglementaire (notamment sur le capital, ce qui bride la prise de risque et la visibilité dans l'avenir alors même que ce sont deux facteurs fondamentaux pour l'amélioration d'un point clef pour le rebond économique : l'investissement) ; et (2) l'absence d'évolutions structurelles aptes à dynamiser le potentiel de croissance économique qui n'est plus susceptible de résorber naturellement le chômage. leconomiste.eu Page 5

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

L'entreprise et la conjoncture économique générale

L'entreprise et la conjoncture économique générale L'entreprise et la conjoncture économique générale PF Table des matières Objectifs 5 Introduction 7 I - La conjoncture économique 9 A. Définir la conjoncture économique...9 II - Les incidences de la politique

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII

Prix du pétrole et activité économique. Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII Prix du pétrole et activité économique Journées du pétrole, 21-22 octobre 2008 François Lescaroux, IFP Valérie Mignon, EconomiX et CEPII 1 Introduction Poids considérable du pétrole dans l économie mondiale

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE

PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA BCE Encadré PROJECTIONS MACROÉCONOMIQUES POUR LA ZONE EURO ÉTABLIES PAR LES SERVICES DE LA Sur la base des informations disponibles au 23 août 2013, les services de la ont réalisé des projections concernant

Plus en détail

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012

Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 2012 Avant et après les chocs pétroliers : l économie française de 1949 à 212 Ronan Mahieu* L économie française s est beaucoup transformée depuis l après-guerre, avec à la fois des évolutions lentes et continues

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc

Tendance de long terme. Joachim GANACHAUD - Lycée Pasteur - Le Blanc Tendance de long terme PIB Crise PIB Crise Reprise Reprise Temps Temps Croissance potentielle (dépend de facteurs d offres) Variations conjoncturelles de la croissance (dépendent de la demande) Tensions

Plus en détail

La situation économique espagnole est très préoccupante et le

La situation économique espagnole est très préoccupante et le FICHE PAYS ESPAGNE : VERS UNE DÉCENNIE PERDUE? Danielle Schweisguth Département analyse et prévision La situation économique espagnole est très préoccupante et le spectre de la décennie perdue japonaise

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE

LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE LES DOMAINES DE LA POLITIQUE ECONOMIQUE I. Quelques définitions Politique conjoncturelle : C est l ensemble des décisions prisent à court terme par les pouvoirs publics dans le but de maintenir ou de rétablir

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Europe et Asie centrale

Europe et Asie centrale Europe et Asie centrale Tendances récentes Le taux de croissance du PIB a légèrement diminué dans la région Europe et Asie centrale puisqu'il est tombé de 6,9 % en 2006 à 6,7 % en 2007, par suite d'un

Plus en détail

Environnement Economique

Environnement Economique (Fond Commun de placement) Rapport semestriel (27 juin 2014-29 décembre 2014) Environnement Economique L année 2014 aura été une nouvelle année économiquement contrastée pendant laquelle les Etats-Unis

Plus en détail

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques

Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques IP/11/565 Bruxelles, le 13 mai 2011 Prévisions de printemps pour 2011-2012: confirmation de la reprise en Europe malgré de nouveaux risques La reprise progressive de l'économie européenne tend à se confirmer

Plus en détail

Analyses Économiques 19 Nov. 2003

Analyses Économiques 19 Nov. 2003 DP N Analyses Économiques 19 Nov. 2003 Le policy-mix dans la zone euro et aux États-Unis : évolution et impact depuis 2001 1 Depuis le ralentissement de l'activité mondiale intervenu en 2001, l'économie

Plus en détail

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire?

Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Hausse du prix du pétrole, un défi pour la politique monétaire? Discours de Jean-Pierre Roth Président de la Direction générale de la Banque nationale suisse A l occasion des déjeuners de la Finance Mercredi

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session

Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session Economie Générale (E. Darmon) Master 1 SVE 2010/11 Examen final ~ Première session NOTES IMPORTANTES : 1. Cette épreuve contient 30 questions à choix multiples. Une seule réponse est valide par question.

Plus en détail

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex

L'économie ouverte. Y = Cd + Id + Gd + Ex L'économie ouverte Dans une économie ouverte, le pays n'est pas contraint de réaliser en toute année l'équilibre entre ses dépenses et sa production de biens et services. Le pays peut dépenser plus qu'il

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014

CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE NULLE ET INFLATION FAIBLE EN FRANCE SEPTEMBRE 2014 CROISSANCE PIB Consommation des ménages 102 début 2008 = 100 104 101 102 100 100 99 99 08 09 10 11 12 13 14 98 105 Investissements des entreprises

Plus en détail

Évolution de l'inflation par classe de revenu

Évolution de l'inflation par classe de revenu Bijlage/Annexe 4 DÉPARTEMENT DES ÉTUDES Évolution de l'inflation par classe de revenu. Introduction Dans le contexte des récentes fortes variations des prix des matières premières et de leurs impacts sur

Plus en détail

Développements. Internationaux

Développements. Internationaux Développements Internationaux Pétrole et matières premières Le cours de l or noir a baissé à nouveau Au quatrième trimestre 2015, le cours du Brent a fluctué autour de 45 $ par baril en moyenne. L offre

Plus en détail

Mais pas la fin des turbulences

Mais pas la fin des turbulences Point conjoncturel d avril d 2009 Le creux de la récession r semble proche Mais pas la fin des turbulences Conférence de presse Wavre, le 22 avril 2009 1 Point conjoncturel avril 2009 Messages-cl clé Wallonie

Plus en détail

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion?

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion? RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 - N 74 Inna MUFTEEVA, +33 1 5 55 52 4, inna.mufteeva@natixis.com Ilya LAZAREV, +33 1 5 55 2 2, ilya.lazarev@natixis.com Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015

La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 La politique monétaire dans les pays émergents en 2015 Résumé : On observe depuis le début de l année un assouplissement de la politique monétaire dans les principales économies émergentes. Cette tendance

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2016. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2016 asdf Nations Unies New York, 2016 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial L économie mondiale a connu des revers en

Plus en détail

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques

Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Chapitre 4 : Les grands déséquilibres économiques Introduction (1) 3 grands déséquilibres : inflation, chômage et croissance et fluctuations économiques Grands déséquilibres?! Écart entre l offre et la

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays

Le financement public de la recherche-développement dans les principaux pays ISSN 1286-9392 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE et MINISTÈRE DE LA RECHERCHE00.47 NOVEMBRE En 1998, les États de la zone OCDE financent un tiers de la dépense intérieure de recherche et développement.

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013

Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Alger, le 26 décembre 2013 Tendances monétaires et financières au cours des neuf premiers mois de 2013 Introduction L objet de cette note est d analyser les principales tendances financières et monétaires

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013

DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 DIVERGENCES DES PERFORMANCES EUROPÉENNES DÉCEMBRE 2013 MONDE PIB 108 106 Pays développés début 2007 = 100 104 États-Unis 102 100 98 96 94 92 Japon Royaume-Uni Zone euro 90 2007 2008 2009 2010 2011 2012

Plus en détail

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001

Études. Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 Les résultats des établissements de crédit en 2000 et au premier semestre 2001 La rentabilité des établissements de crédit français a continué de progresser en 2000 et, malgré un infléchissement, s est

Plus en détail

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003

TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 TD ANALYSE DE LA CONJONCTURE : l année 2003 Niveau : 1 ère ES. Proposé par Thomas Blanchet, Ecole des Pupilles de l Air, 38332 SAINT ISMIER. Juillet 2005 Blanchet.Thomas@wanadoo.fr INDICATIONS. Objectifs.

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011-

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- La politique salariale dans la Fonction publique Le calendrier des négociations salariales a été défini

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Chapitre 6 Résidence principale

Plus en détail

30 avril 2010 N. 204

30 avril 2010 N. 204 avril 1 N. Conséquences probables de la crise des dettes souveraines dans la zone euro : ni un défaut, ni une restructuration, ni la sortie de l euro, ni l inflation, mais le retour en récession de la

Plus en détail

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques

La croissance mondiale (Croissance du PIB - Volume, en % ) Perspectives 2011 : la croissance contrainte par les politiques économiques Economie et Marchés : Bilan 2010 et Perspectives 2011 Paris, le 27 décembre 2010 ECONOMIE Tendances 2010 : poursuite de la reprise dans les pays développés, signes de surchauffe dans certains pays émergents

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

Lente amélioration de la conjoncture

Lente amélioration de la conjoncture Conjoncture économique - 1 e trimestre 214 USA JPN EUR PIB PIB et Baromètre PIB Baromètre conjoncturel Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage Lente

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique?

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? La détermination d un niveau optimal de dette publique est un sujet complexe, autant lié aux exigences temporelles (soutenabilité de

Plus en détail

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité

Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Le patrimoine économique national en 2013 Deuxième année de stabilité Fabienne Monteil Direction générale des Statistiques Banque de France Sylvain Humbertclaude et Léa mauro Division Synthèse générale

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015)

REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) REUNION DES MINISTRES DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DES PAYS DE LA ZONE FRANC (PARIS, LE 02 OCTOBRE 2015) CONJONCTURE ECONOMIQUE, FINANCIERE ET MONETAIRE DES ETATS MEMBRES DE LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET

Plus en détail

EN NORD PAS-DE-CALAIS

EN NORD PAS-DE-CALAIS FÉVRIER 2015 LES ENTREPRISES EN NORD PAS-DE-CALAIS BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 Sommaire CONTEXTE CONJONCTUREL... 3 SYNTHÈSE... 4 INDUSTRIE... 5 RAPPEL DU CONTEXTE CONJONCTUREL RÉGIONAL 2013 ET 2014...

Plus en détail

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE

RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE 101 RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE Mai 2012 Bank of Algeria RAPPORT 2011 EVOLUTION ECONOMIQUE ET MONETAIRE EN ALGERIE SOMMAIRE INTRODUCTION... p.4 CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Crise financière et perspectives économiques

Crise financière et perspectives économiques Crise financière et perspectives économiques Genval, le 26 janvier 2009 Guy QUADEN Gouverneur de la Banque nationale de Belgique 2/ 19 La crise financière en bref Première phase (jusque septembre 2008)

Plus en détail

L endettement public est-il un frein à la croissance économique?

L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Marine Maréchal conférence de méthode n 7 Groupe3 finances publiques-années 90. L endettement public est-il un frein à la croissance économique? Introduction : Aujourd hui l endettement public de la France

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE 2008

BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE 2008 BALANCE DES PAIEMENTS DE LA TUNISIE Septembre 2009 SOMMAIRE Pages Introduction 5 Evolution de l environnement international et de la conjoncture nationale 6 Les échanges et les paiements extérieurs de

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Ce que les banques vous disent, et pourquoi il est urgent de les entendre

Ce que les banques vous disent, et pourquoi il est urgent de les entendre Ce que les banques vous disent, et pourquoi il est urgent de les entendre Il n'y a pas d'économie dynamique sans banques fortes. Pour restaurer la compétitivité, il faut être capable d'accompagner les

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Novembre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Contribution à l'audit de la dette grecque

Contribution à l'audit de la dette grecque Grèce : les vraies causes de la dette publique Contribution à l'audit de la dette grecque Michel Husson, 11 Février 2015 1 Il est très largement admis que l'explosion de la dette publique grecque entre

Plus en détail

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement

La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement INSEE CONJONCTURE POINT DE CONJONCTURE La reprise se grippe Au cours de l été 2011, le climat conjoncturel s est nettement détérioré dans l ensemble des économies avancées. Ainsi, en France, le climat

Plus en détail

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée

2014-2015 DS n 3 Chap 1-2h. Épreuve composée Épreuve composée Pour la partie 3 (Raisonnement s appuyant sur un dossier documentaire), il est demandé au candidat de traiter le sujet : en développant un raisonnement ; en exploitant les documents du

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 22 juin 2015 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX FONDS D INVESTISSEMENT DE LA ZONE EURO - AVRIL 2015 En avril 2015, l encours de parts émises par les fonds

Plus en détail

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015

UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UNE ANALYSE ÉCONOMIQUE SUR L ÉVOLUTION DE QUELQUES POSTES DE COÛT DES INDUSTRIES JANVIER 2015 UN REPLI SENSIBLE DU PRIX DU BARIL DEPUIS QUELQUES MOIS Le cours du baril de Brent a chuté à partir de l été

Plus en détail

Chapitre 2 : Comment expliquer l'instabilité de la croissance?

Chapitre 2 : Comment expliquer l'instabilité de la croissance? Chapitre 2 : Comment expliquer l'instabilité de la croissance? Indications officielles L'observation des fluctuations économiques permettra de mettre l'accent sur la variabilité de la croissance et sur

Plus en détail

ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983.

ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983. ANNEXE. Variante à partir du modèle METRIC effets sur l'année 1983 des principales mesures décidées en Mars 1983. Afin de préciser l'impact du plan d'accompagnement du réajustement monétaire de mars 1983,

Plus en détail

EXAMEN FINAL MODALITÉS

EXAMEN FINAL MODALITÉS 1-804-84 - Analyse macroéconomique Hiver 2003 B.A.A. jour et soir EXAMEN FINAL COORDONNATEUR : Germain Belzile Chargés de cours : Jean Soucy, Josée Rousseau, Nathalie Elgrably, France Renaud, Chiheb Charchour

Plus en détail

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin.

comme l atteste la nouvelle progression du taux de croissance annuel de l agrégat étroit M1 qui s est établi à 4,5 % en juillet, après 3,5 % en juin. Paris, le 6 septembre 2012 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE CONFÉRENCE DE PRESSE 6 SEPTEMBRE 2012 DÉCLARATION INTRODUCTIVE Mesdames et messieurs, le vice-président et moi-même sommes très heureux de vous accueillir

Plus en détail

LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR

LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR LE REGIME ALLEMAND DE CROISSANCE TIREE PAR L EXPORTATION : VERS UNE REMISE EN CAUSE DURABLE? Rémi Lallement* L actuelle crise économique et financière, qui affecte particulièrement les pays les plus dépendants

Plus en détail

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession

Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession FICHE PAYS PECO : LE DANGER RUSSE Marion Cochard Département analyse et prévision Après une année 2012 de fort ralentissement, voire de récession pour certains pays de la zone, la croissance a repris progressivement

Plus en détail

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France

Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France Les Travaux sur Bâtiments Existants en Ile-de-France 2013 Octobre 2014 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40 55 10

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 02 08 juin 2016 Encours* Variations depuis 03/06/16 03/06/15 31/12/15 27/05/16 Reserves Internationales Nettes (RIN) 243,6 25,4% 8,5% 0,1% * En milliards de dirhams

Plus en détail

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN :

LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : LE COURS DU DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS ET ÉVOLUTION RÉCENTE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-51F Le 11 décembre 2000 Qu est-ce qui détermine la valeur Externe

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Publication du Bulletin BCL 2014/1

Publication du Bulletin BCL 2014/1 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Luxembourg, le 20 mars 2014 Publication du Bulletin BCL 2014/1 Le présent communiqué comporte un survol de la situation macroéconomique, une brève présentation des projections d inflation

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi. Commentaires du Conseil du patronat du Québec

Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi. Commentaires du Conseil du patronat du Québec Consultations sur l établissement des taux de cotisation d assurance-emploi Commentaires du Conseil du patronat du Québec Novembre 2011 Le Conseil du patronat du Québec Le Conseil du patronat du Québec

Plus en détail

Prévisions économiques 2010-2011

Prévisions économiques 2010-2011 Bureau fédéral du Plan Avenue des Arts 47-49, 1000 Bruxelles http://www.plan.be BUDGET ECONOMIQUE Institut des Comptes Nationaux Prévisions économiques 2010-2011 Septembre 2009 Reproduction autorisée,

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION

SÉNAT PROPOSITION DE RÉSOLUTION N 620 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 mai 2013 PROPOSITION DE RÉSOLUTION PRÉSENTÉE EN APPLICATION DE L ARTICLE 34-1 DE LA CONSTITUTION, en application de

Plus en détail

о? ce -436-1 ^ з?- 4. \ы. z

о? ce -436-1 ^ з?- 4. \ы. z о? ce -436-1 ^ з?- 4. \ы. z о? се зр 7 of ce 4 ы О? Ce of [S 0 F се -*>%- Í? OFŒ -43

Plus en détail

Intervention économique 20 novembre 2013

Intervention économique 20 novembre 2013 20 novembre 2013 Au troisième trimestre le PIB a reculé de 0,1% après une hausse de 0,5 % au deuxième trimestre. Pour l année 2013, la croissance est estimée à 0,1 %, soit la deuxième année consécutive

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015

RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES 2015 Conseil Municipal du 26 février 2015 Table des matières Préambule I - Analyses et perspectives économiques 2015 a) Contexte international et national b) L impact

Plus en détail

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde».

«Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». «Les marchés financiers, tirer les enseignements d une crise profonde». Un contexte toujours difficile Conséquences pour les placements Conséquences pour la gestion des CARPA Reste-t-il des opportunités?

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

Monnaie, taux d intérêt et taux de change

Monnaie, taux d intérêt et taux de change Monnaie, taux d intérêt et taux de change Le taux de change dépend de deux facteurs: - l intérêt des dépôts en devises - le taux de change futur anticipé Pour comprendre comment sont déterminés les taux

Plus en détail

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse

Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse DAEJ/CAB/2012/55 31 octobre 2012 Note pour le cahier de la Cellule Economique Le Bâtiment en Ile-de-France Troisième trimestre 2012 Activité atone perspectives en nette baisse 1- L activité des entreprises

Plus en détail

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes

Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Chapitre XVII Les déterminants de la balance commerciale et des opérations courantes Le chapitre X consacré à l optique dépenses de la comptabilité nationale nous a donné l occasion de décrire la structure

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine

Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Retour à la croissance des secteurs industriels et financiers, consommation à la traine Le tableau de bord de la reprise de Fidelity reflète le scénario d une amélioration de la croissance ciblée, avec

Plus en détail