Ecrire un fait divers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ecrire un fait divers"

Transcription

1 Ecrire un fait divers Objectifs de production Écrire des faits divers à partir d'informations prélevées dans la réalité ou dans un récit. Écrire un récit dans l'ordre chronologique à partir d'un fait divers. Savoirs en jeu : Savoirs stylistiques et discursifs: - la situation de communication, - le titre, - l'énonciation, - le schéma narratif quinaire, - la composition du fait divers: attaque, développement, flash back (retour en arrière dans le temps). Savoirs linguistiques: - le temps des verbes: passé composé/passé simple, - la voix passive, - la phrase verbale, - la phrase nominale, - les compléments circonstanciels de lieu, de temps, les déterminants définis, indéfinis. Bibliographie / sitographie 1. Strasbourg: un enfant chute du 5e étage! (L'Humanité, 14/07/98) 2. Histoire de Glaucos (site: 3. Chute de la falaise: un enfant blessé (Le Télégramme de Brest, 14/07/98) 4. Un enfant chute dans le Verdon (Var-Matin, 25/08/98) 5. Strasbourg: le bébé chute du 5e étage (LeJournal d'alsace, 14 /07/98) 4 à 5 séances. Utilisation d'un rétroprojecteur pour la phase de réécriture du fait divers: analyse et définition collectives des critères de réussite et des consignes de réécriture. Texte 1 Textes L'Humanité. 14 juillet SOCIÉTÉ - Brèves STRASBOURG: UN BÉBÉ CHUTE DU 5E ÉTAGE! Un bébé de onze mois a été grièvement blessé, hier à Strasbourg, après avoir chuté d'un balcon situé au 5' étage d'un immeuble. Le bébé, qui jouait avec un autre enfant, a échappé à la vigilance de sa tante. Il est passé entre les barreaux, espacés d'environ 14 centimètres. En tombant, il a heurté le rebord d'un autre balcon, avant de percuter le toit d'une avancée en bitume. Les médecins réservent leur diagnostic. Texte 2 HISTOIRE DE GLAUCOS Glaucos était un pauvre pêcheur de Grèce, et souvent il ne pêchait pas assez de poissons pour se nourrir. Un jour que pour une fois, sa pêche était bonne, il se rendit au marché et étala sa pêche sur des herbes pour faire bonne figure. Mais les poissons au contact de ces herbes ressuscitaient et commençaient à sautiller vers la mer.

2 Surpris par ce phénomène, Glaucos prit une poignée de ces herbes et commença à les manger. Aussitôt, sa peau se couvrit d'écailles, ses cheveux devinrent verts, et il se sentit irrésistiblement attiré par la mer. Glaucos était devenu un dieu mineur de la mer; les herbes l'avaient rendu immortel, mais il était devenu tellement laid que tous les humains qui l'avaient connu le fuyaient, et il ne parlait plus à personne. Texte 3 Le Télégramme de Brest. Mardi 14 juillet 1998 CHUTE DE LA FALAISE: UN ENFANT BLESSÉ HOUAT (56). Un jeune garçon de dix ans a été grièvement blessé en chutant d'une hauteur d'une douzaine de mètres, jeudi soir vers 19 h 30, au lieu-dit La Fontaine, à la pointe est de l'île d'houat. Julien Le Berre, qui se promenait en compagnie d'un camarade, a glissé accidentellement. Souffrant d'une fracture ouverte du fémur gauche et d'un traumatisme facial, l'enfant, en compagnie de sa mère, a été transporté au centre hospitalier Chubert de Vannes par l'hélicoptère Dragon 56 de la sécurité civile. Texte 4 Var-Matin. 25/08/98 UN ENFANT CHUTE DANS LE VERDON Une randonnée familiale a failli se transformer en drame, hier, dans les gorges du Verdon. Un enfant de huit ans, originaire des Yvelines, a brusquement chuté alors qu'il suivait ses parents sur le sentier Vidal. La chute de plusieurs mètres dans un site particulièrement escarpé rendait toute intervention de sauvetage extrêmement difficile. Aussi la gendarmerie faisait-elle appel à l'hélicoptère Dragon 83 de la Protection Civile, basé à Draguignan. Malgré un vent particulièrement gênant les sauveteurs parvenaient à hélitreuiller l'enfant avant de le diriger vers l'hôpital de la souspréfecture. Clément T... souffrait hier soir d'un genou déboîté avec une plaie à la rotule. Texte 5 Le Journal d'alsace. Mardi 14 juillet 1998 STRASBOURG: LE BÉBÉ CHUTE DU 5E ÉTAGE Un petit enfant âgé de 11 mois a été très grièvement blessé en tombant du balcon d'un appartement situé au 5' étage d'un immeuble ancien de la rue de la 1re-Armée, à Strasbourg, hier en début d'après-midi. Le petit garçon a échappé à la surveillance de sa tante. Il jouait avec un autre enfant, âgé de quatre ans, lorsqu'il s'est avancé sur le balcon de l'appartement, et est passé entre les barreaux qui délimitent ce balcon. Les barreaux sont écartés de 14 centimètres. L'enfant est tombé dans le vide, a d'abord heurté le rebord du balcon du 4e étage, puis a chuté presque jusqu'au sol, allant violemment percuter le toit d'une avancée couverte en bitume. La chute totale avoisine les 18 mètres, estime-t-on. Le bébé a été transporté à l'hôpital, où les médecins réservent leur diagnostic. Les policiers du quartier ont ouvert une enquête. Pour écrire des faits divers, il est important de comprendre que ce sont des articles de presse, donc des textes placés en situation de communication légèrement différée écrits pour des personnes en quête d'informations sur des événements inattendus. L'observation de la forme, du récit de l'événement situé dans le temps et l'espace, de l'énonciation quasi immédiate (utilisation

3 du passé composé) constitue l'essentiel du parcours de lecture. a) À quoi reconnaît-on le fait divers? Reconnaître l'origine journalistique du fait divers permet d'aborder les questions de forme: on demande aux élèves d'exclure, du groupement, le texte qui n'est pas un fait divers. La justification de cette exclusion permet de définir les caractères communs à ces articles de presse: on les repère parce qu'on les trouve dans les journaux et magazines, ils ont un titre, sont datés, situent un lieu de l'événement, constituent un récit, emploient le passé composé. texte Origine : la presse Titre reprenant une information Lieu précis Date précise récit Temps utilisé P,composé P,simple P,composé P,composé P,composé Le texte 2 n'a qu'un critère commun avec les 4 autres. Il n'appartient donc pas au genre du fait divers, c'est un récit légendaire. L'emploi du passé simple indique une situation de communication distanciée par rapport à l'époque de l'événement. Le passé composé marque le caractère contemporain de l'événement, une énonciation sinon immédiate, du moins très proche dans le temps. L'observation des titres Ils sont d'une police de caractère plus grosse que celle de l'article, et écrits en gras: ils permettent au lecteur de parcourir rapidement la page et de repérer rapidement ce qui peut l'intéresser. Dans le corpus, des différences existent au niveau syntaxique. Les titres sont constitués: d'une phrase verbale simple (texte 4), ou d'une phrase nominale (texte 3), ou d'une phrase complexe (textes 1 et 5). On note donc la variété syntaxique. Les deux points (:) apparaissent dans 3 des quatre titres: ils suivent la localisation géographique de l'action. On remarque aussi que les titres 1 et 5 se différencient par l'opposition un/le et l'utilisation de l'exclamation. La phrase nominale provoque l'ambiguïté du titre 3: est-ce la falaise qui en tombant blesse un enfant ou un enfant qui se blesse en tombant d'une falaise? La localisation du fait narré n'est possible qu'au début de l'article 3 (Houat) et non dans le titre. Le titre et le contenu L'information essentielle est donnée par le titre: le lecteur n'apprendra dans l'article que les circonstances qui ont environné l'événement. Ordre chronologique et ordre de la narration Exemples: articles 1 et 5: la troisième ligne du tableau indique dans quel ordre sont rapportés les événements dans l'article par rapport à l'ordre chronologique du schéma narratif simple. Situation initiale 1 La tante surveille le bébé qui joue Element modificateur 2 Le bébé passe à travers les barreaux Situation intermédiaire 3 Il chute du 5éme étage Élément rectificateur 4 Il percute une avancée Situation finale 5 Il est grièvement blessé - L'ordre de la narration: sauf dans l'article 4, le titre donne l'information principale, qui est_ immédiatement reprise dans la première phrase des articles (l'attaque) et constitue pour le

4 sens ce qui dans un récit serait la situation finale. Après cette redondance de l'information, le récit est repris dans l'ordre chronologique des événements successifs ayant entraîné la situation exposée. On a affaire à un retour en arrière, ce qui constitue le phénomène duflash back ou analepse. - À quelles questions répond le fait divers? Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Suites? son les interrogations guides du fait divers. On peut le montrer aux élèves en leur demandant de remplir le tableau suivant à partir d'un des textes du corpus (ici texte 3). HOUAT (56). Unjeune garçon de dix ans a été grièvement blessé en chutant d'une hauteur d'une douzaine de mètres, jeudi soir vers 19 h 30, au lieu-dit La Fontaine, à la pointe est de l'île d'houat. Julien Le Berre, qui se promenait en compagnie d'un camarade, a glissé accidentellement.souffrant d'une fracture ouverte du fémur gauche et d'un traumatisme facial. l'enfant, en compagnie de sa mère, a été transporté au centre hospitalier Chubert de Vannes par l'hélicoptère Dragon 56 de la sécurité civile. Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Suites? Un jeune garçon de 10 ans Julien Le Berre Grièvement blessé chutant d'une hauteur d'une douzaine de mètres HOUAT (56). au lieu-dit La Fontaine, à la pointe est de l'île d'houat La présentation de l'événement principal: le passif. Jeudi soir vers 19h30 Se promenait a glissé accidentellement Fracture ouverte du fémur gauche, traumatisme facial, transporté au centre hospitalier Chubert de Vannes On observera que dans trois articles (1,3,5) le début présente le sort final du personnage principal en utilisant un verbe au passif sans complément d'agent. Cette mise en thème est courante. L'absence de complément d'agent permet de ne désigner directement aucun responsable de l'événement subi par le sujet. b) Le fait divers: un écrit qui reflète une prise de position Le fait divers n'est pas neutre: le narrateur peut prendre parti et exercer une influence sur le lecteur. Pour le montrer on comparera les articles 1 et 5 : en gras, les similitudes; en italiques, les différences d'expression; en italiques grasses, les apports d'informations du texte 5. Strasbourg : un bébé chute du 5è étage! Un bébé de onze mois a été grièvement blessé, hier à Strasbourg, après avoir chuté d'un balcon situé au 5é étage d'un immeuble. Le bébé, qui jouait avec un autre enfant, a échappé à la vigilance de sa tante. Il est passé entre les barreaux,espacés d'environ 14 centimètres. En tombant, il a heurté le rebord d'un autre balcon,avant de percuter le toit d'une avancée en bitume. Les médecins résedrvent leur diagnostic. Strasbourg: le bébé chute du 5é étage Un petit enfant âgé de Il mois a été très grièvement blessé en tombant du balcon d'un appartement situé au 5e étage d'un immeuble ancien de la rue de la 1re-Armée, à Strasbourg, hier en début d'après-midi. Le petit garçon a échappé à la surveillance de sa tante. Il jouait avec un autre enfant, âgé de quatre ans, lorsqu'il s'est avancé sur le balcon de l'appartement, et est passé entre les barreaux qui délimitent ce balcon. Les barreaux sont écartés de 14 centimètres. L'enfant est tombé dans le vide, a d'abord heurté le rebord du balcon du 4e étage, puis a chuté presque jusqu'au sol, allant violemment percuter le toit d'une avancée couverte en bitume. La chute totale avoisine les 18 mètres, estime-t-on. Le bébé a été transporté à l'hôpital, où les médecins réservent leur diagnostic. Les policiers du quartier ont ouvert une enquête.

5 Les principales différences marquent-elles un point de vue différent sur le même événement? Observons d'abord les titres: presque identiques, ils se différencient par l'article déterminant le mot bébé et l'exclamation. L'article indéfini un est neutre, l'article défini le est restrictif: le bébé occupe une place éminente non seulement dans l'événement mais dans les préoccupations de son entourage. L'exclamation souligne le fait comme extraordinaire, inattendu; la déclarative met en cause la responsabilité d'un fait qui n'aurait pas dû se produire. Article 1 : la fatalité L'article 1 est court, donne moins d'importance au fait, donc insiste moins sur la gravité de l'accident. Le journaliste parle d'un bébé, être sans jugement, l'âge de onze mois faisant penser à un déplacement à quatre pattes. L'autre enfant n'a pas d'âge, et pour le lecteur pouvait être susceptible d'alerter l'adulte. La tante est vigilante, qualité morale s'ajoutant à l'action de surveillance. L'action est rapide: il joue, il échappe, il passe: l'intervention salvatrice n'a pas eu le temps de se produire. La chute est courte :un heurt, un choc. Le diagnostic des médecins laisse espérer que le bébé, grièvement blessé, s'en tirera. Pour le lecteur du fait divers, c'est un accident et on pense à l'émotion de la famille, à son angoisse dans l'attente. Le narrateur a choisi la thèse de la fatalité qui frappe la famille.* Article 2: la culpabilité L'article 2 est long et circonstancié, ce qui montre l'attention portée au fait narré. On parle d'un petit enfant, ce qui est impropre parce qu'aucune autonomie n'existe à onze mois. La blessure est très grave. Le mot ancien permet de signaler que malgré l'occupation de l'immeuble par de nombreuses familles, c'est la première fois qu'un tel accident se produit. Latante surveille, ce qui sous entend que le danger était connu. Or elle paraît absente des événements alors que la juxtaposition des actions semble lui laisser le temps d'intervenir: il échappe, il s'avance, il passe entre les barreaux, il franchit la limite des barreaux écartés, il tombe dans le vide. Les étapes de la chute sont décrites avec précision ainsi que sa hauteur. Le choc contre l'avancée est violent. Les médecins de l'hôpital réservent leur diagnostic car la vie de l'enfant est menacée. Les policiers recherchent des responsables, donc il y a une faute grave. Pour le lecteur, rien ne serait arrivé si la tante avait correctement accompli la surveillance d'un enfant en danger. Elle est coupable. Le narrateur a choisi de mettre en évidence la responsabilité de la tante, une criminelle par négligence. Bilan : un fait divers est un article de presse portant sur un événement sensationnel ou inattend-e dans lequel une information principale donnée par le titre est reprise puis développée dans ru: texte narratif selon le point de vue du narrateur. Consigne de lecture n 1 Lisez les textes du groupement. a) Ces textes sont-ils tous extraits de journaux? b) Les événements rapportés se sont-ils tous produits véritablement? c) Peut-on préciser où et quand les événements rapportés se sont déroulés? d) Ces textes ont-ils tous un titre se rapportant à un événement précis? e) Précisez pour chaque texte les temps des verbes. f) Un texte est différent des autres. Lequel? Pourquoi? Diriez-vous que ce texte raconte plutôt une histoire merveilleuse ou une légende? g) Les autres textes sont des faits divers. En vous aidant des observations précédentes, pouvezvous donner les premières règles d'écriture d'un fait divers? Consigne de lecture n 2 Observez les titres. Qu'est-ce qui les différencie du texte? Sont-ils tous constitués d'une phrase verbale? Quelle information de l'article contiennent-ils? Consigne de lecture n 3 À quelle voix (active ou passive) est souvent le verbe de la première phrase d'un article? Quelle

6 remarque faites-vous sur la construction de cette voix? Que peut-on en déduire? Consigne de lecture n 4 La chronologie des événements est-elle respectée? Consigne de lecture n 5 Un fait divers doit satisfaire la curiosité du lecteur. À votre avis, à quelles questions du lecteur semble répondre le journaliste? Justifiez votre réponse en faisant correspondre à ces questions des informations relevées dans un des articles. Consigne de lecture n 6 Comparez les articles 1 et 5. Soulignez de couleurs différentes les informations identiques, les informations exprimées différemment, les informations qui n'apparaissent que dans un des articles? Si vous étiez la tante du bébé, lequel préféreriez-vous? Pourquoi? Consigne de lecture n 7 Bilan: pour écrire un fait divers, quelles règles devez-vous respecter? Ecriture Exercice n 1 Voici une série de titres de faits divers. Écrivez la première phrase de l'article en utilisant de préférence un verbe de votre choix à la voix passive: - une fortune dans une vieille boîte à chaussures (une fortune a été découverte dans une vieille boîte), - loto: 5 millions pour le SDF (5 millions ont été gagnés au loto par un SDF), - pari gagné pour le décatwon (Le pari a été gagné pour le décathlon), - victoire surprise de Big Dada dans le Prix de Saint-Cloud (On a été surpris par la victoire de Big Dada...), - collèges : interdiction des gommes à mâcher! (Les chewing-gums ont été interdits dans les collèges), - un voleur compatissant: il n'a pas touché aux cadeaux de Noël (Les cadeaux de Noël n'ont pas été touchés par le voleur compatissant), -la police sur les traces du tagueur fou (La police a été mise sur les traces du tagueur fou). Exercice n 2 Donnez un titre, d'abord sous forme de phrase verbale ensuite sous forme nominale, aux faits divers dont la première phrase vous est donnée : - Il était huit heures du soir ce vendredi lorsque Mme Timmeau a été victime d'une collision avec une automobile en traversant la chaussée du boulevard Garibaldi en dehors des passages protégés. - Un élève malentendant du collège de G. a été récompensé par un prix municipal pour sa persévérance et sa réussite dans ses études. - La nouvelle qu'une catastrophe aérienne s'était bien produite au Brésil au-dessus de la forêt amazonienne, faisant 45 victimes, a été confirmée hier par les autorités locales. Exercice n 3 Un de vos camarades est absent.vous rédigez à son intention les règles de rédaction d'un fait divers. Consigne d'écriture n 1 Voici un fait divers. Nice Matin (24/7/91) «LA BONNE EST DANS LA PISCINE, VENEZ LA CHERCHER» «La femme de ménage est au fond de la piscine et il faut que vous veniez la chercher" : Christopher Ruck, cinq ans, n'a pas paniqué quand le drame s'est produit et a tranquillement

7 composé le numéro des urgences. Maricela Hernandez, 23 ans, a apparemment glissé et est tombée au fond de la piscine de ses patrons vendredi après-midi à Armonk, dans l'état de New York.Christopher, seul avec ses petites soeurs de quatre ans et dix mois, a alors appelé la police. «II était incroyablement calme et je dois dire qu'il sait quoi faire en cas d'urgence, a commenté le policier qui a reçu l'appel.maricela est toujours hospitalisée dans un état critique. Écrivez le récit que fait Christopher à ses parents rentrés chez eux. Aide à l'écriture On sera attentif à l'âge de l'enfant, à la situation orale qui conduit à l'emploi du passé composé, à la nécessité du je. Consigne d'écriture n 2 Voici des événements. Faites-en le récit chronologique puis rédigez un fait divers (pensez alors à commencer par la fin). Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Suites? Lucien Lepic 28 ans voleur récidiviste ( 2 condamnations pour vol) Aide à l'écriture Arrestation par un gendarme Châteauvieux Dimanche 21/01/2001 à 4 h Surpris alors qu'il quittait la villa qu'il venait de cambrioler. Déféré au Parquet pour vol avec effaction. Risque 10 ans de réclusion. On rappellera aux élèves la nécessité d'utiliser le passé simple dans le récit et le passé compo dans les faits divers. Une grille critériée rappellera les éléments nécessaires à l'identification du f divers (cf consigne de lecture n 1,a),le retour de l'information du titre dans la première phrase l'emploi répandu du passif. Consigne d'écriture n 3 Complétez le tableau suivant par des informations de votre invention, puis utilisez-les pour rédig une histoire au passé simple. Ensuite, réécrivez-la sous la forme d'un fait divers (titres, articles passé composé). Qui? Quoi? Où? Quand? Comment? Suites? Consigne d'écriture n 4 En ajoutant à l'histoire de Glaucos les informations absentes de son histoire, et en la transposa dans notre époque, rédigez un fait divers sur sa métamorphose. NB 1.- Le risque de confusion entre le réel et l'imaginaire sera évité si on prend soin de do ner un contexte imaginaire dans la relation émetteur - récepteur. NB 2.- Aide à l'écriture: d'éventuels anachronismes ne seront pas sanctionnés, bien au contraire. Ils peuvent en effet permettre que soit abordée la notion du décalage de situation qui provoque l'humour. Consigne d'écriture n 5 Voici une série de titres de faits divers : - Cueillette malheureuse, - Arrestation acrobatique, - Un vrai miracle, - Sanglier vengeur. Choisissez-en un et rédigez le contenu de l'article qui pourrait lui correspondre.

Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement

Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement Le danger et l'infraction de se rabattre trop vite sur autoroute après un dépassement Le syndrome de la file de gauche L'article R.414-10 du code dont la première version a été écrite il y a plus de 60

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Le journalisme radio : principes de base

Le journalisme radio : principes de base Le journalisme radio : principes de base NB : Les conseils et les définitions ci-dessous sont en grand partie tirées du document «Le journalisme radio selon RFI Principes de bases» produit par RFI (Radio

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : INFORMATIONS OBJECTIFS GENERAUX DU CYCLE 3 L e cycle 3 est le cycles des approfondissements. Ce cycle présente une spécificité affirmée. Il

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Projet d'écriture au cycle 3

Projet d'écriture au cycle 3 Projet d'écriture au cycle 3 7 séances de 50 minutes par classe réparties en 3 semaines consécutives + 2 séances pour la version numérique (tapuscrit et livre numérique) 3 intervenants par classe (groupes

Plus en détail

Text Types and Purposes

Text Types and Purposes Text Types and Purposes College and Career Readiness (CCR) Anchor Standard 1: Ecrire une composition avec une idée principale, claire, explicite ou implicite en utilisant des éléments et des arguments

Plus en détail

CONSTRUCTION DE L'INFORMATION

CONSTRUCTION DE L'INFORMATION CONSTRUCTION DE L'INFORMATION «Quand l information devient fiction» DEMARCHE DE CONCEPTION DE LA SEQUENCE 1. Compétences, objet d'étude, questions, choix de l œuvre, problématique de la séquence. J ai

Plus en détail

LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS

LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS LISTE DES SITUATIONS PROPOSEES SUITE A LA PRESENTATION D ALBUMS 1. Découverte de l objet-livre 2. Anticiper et rappeler 3. Travail sur les illustrations/lecture d images 4. Dictée à l adulte à partir des

Plus en détail

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple

Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Eveil à la foi: suivre Jésus, être disciple Retrouve un mot: Recopie les lettres entourées d'un cercle vert. Recopie d'abord celle qui est le plus à gauche, puis avance peu à peu vers la droite. Tu as

Plus en détail

Exercices Objectifs Points obtenus

Exercices Objectifs Points obtenus Français I LE FAIT DIVERS 8P Exercices Objectifs Points obtenus Seuil de réussite LA STRUCTURE D UN FAIT DIVERS Connaître les divers éléments qui constituent un fait divers /17 /12 1 Différencier un titre

Plus en détail

Cycle Matière Activités

Cycle Matière Activités Traitement de texte et TICE Liste des activités Cycle Matière Activités Recopie, après identification,d une lettre. Variantes : Le modèle est à l écran, puis sur une feuille de papier (afin d'expérimenter

Plus en détail

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège

Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Champ Compétence Métier d élève Apprendre à s organiser au collège Séance 0 : Entretien individuel avec l élève Séance 1 : Se repérer dans l établissement Objectifs : - Mettre en confiance l'élève. - Mise

Plus en détail

AUTOUR D'UNE ŒUVRE CYCLES 2 et 3. Chers maman et papa. Emily Gravett

AUTOUR D'UNE ŒUVRE CYCLES 2 et 3. Chers maman et papa. Emily Gravett Mise en œuvre AUTOUR D'UNE ŒUVRE CYCLES 2 et 3 Chers maman et papa Emily Gravett Cette fiche a été conçue en 2007 par les stagiaires du Stage départemental «Lecture littéraire, passerelles culturelles».

Plus en détail

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine

SEANCE 1 : connaitre un auteur : Jean de la Fontaine Cycle 3 : CM2 SEQUENCE DE TRAVAIL : compréhension de la lecture littéraire : découverte d'un genre particulier, la fable.mise en scène et interprétation de ces fables. Pour permettre l'acculturation des

Plus en détail

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca

La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca La reine des fourmis a disparu. Fred Bernard / François Roca I- Découverte. Objectif : Créer un horizon d attente. 2 entrées sont proposées au choix : 1) Support : «Bizarre, mais vrai.» : découverte d

Plus en détail

UNE HISTOIRE P O U R LES PLUS PETITS À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI

UNE HISTOIRE P O U R LES PLUS PETITS À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI UNE HISTOIRE À INVENTER PAR TES COÉQUIPIERS ET TOI P O U R LES PLUS PETITS Un livre à éditer Projet en interdisciplinarité entre le français et les arts plastiques En équipe de quatre personnes, vous aurez

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE DU GROUPE INGENIEUR JEAN BERTIN L'admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de

Plus en détail

Attaques graves sur les détenus

Attaques graves sur les détenus La violence et le suicide dans les établissements canadiens : statistiques récentes Au regard de la violence et du suicide dans les établissements fédéraux du Canada, les nouvelles sont tantôt bonnes,

Plus en détail

La photo numérique à l'école maternelle

La photo numérique à l'école maternelle La photo numérique à l'école maternelle Plan de la matinée - 1ère partie Quelle place dans les programmes? L'enfant utilisateur / La photo numérique comme outil de travail Retour sur vos expériences -

Plus en détail

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE

LE DEVOIR DE SURVEILLANCE LE DEVOIR DE SURVEILLANCE Une obligation importante Principe de vigilance La surveillance des élèves doit être effective, vigilante et efficace. Elle doit être constante pendant la totalité du temps scolaire.

Plus en détail

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison...

Analyse manuel CM2 COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE. ORGANISATION DU MANUEL Nombre de domaines : 4. Lecture. Grammaire. Conjugaison... Analyse manuel CM2 Titre : Outils pour le français Auteurs : professeurs des écoles une agrégée d université Editeur : Magnard Année : Avril 2008 Descriptif du manuel COMPOSITION DE L ENSEMBLE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS SESSION 2011 Brevet d Études Professionnelles «rénové» FRANÇAIS L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Examen : BEP «rénové» Spécialité : toutes spécialités

Plus en détail

La responsabilitié civile... vous connaissez?

La responsabilitié civile... vous connaissez? Fiche d activité FA La responsabilitié civile... vous connaissez? Lorsqu on parle d assurance habitation, le feu et le vol sont les deux sortes de sinistres qui viennent d abord à l esprit. Mais il y en

Plus en détail

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT

RAPPORT D'ENQUÊTE D'ACCIDENT EN0003387 RAPPORT RAPPORT D'ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE MAURICIE-CENTRE-DU-QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN POMPIER LE 28 FÉVRIER 2003 À VICTORIAVILLE Ville de Victoriaville, 28 février 2003 Page 1

Plus en détail

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants

«Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants «Premiers gestes» Formation de base pour les enseignants (extrait d «Apprendre à porter secours» MEN 2006, disponible sur http://eduscol.education.fr/d0118) Objectifs de la formation Démarche générale

Plus en détail

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1

Programmation Grammaire CP. Les articles et les noms : période 1 Les articles et les noms : période 1 Les articles un-une Les articles le la -Employer l article qui convient devant un nom - Aborder la notion d article et implicitement la notion de genre -Employer l

Plus en détail

Rédaction d'un article de journal

Rédaction d'un article de journal LEÇON Années scolaire : 6 e année à 3 e secondaire Au sujet de l auteur : Adaptation du HabiloMédias d'une activité de Stephanie M. Rusnak, Charleston, Caroline du Sud Durée : 2 à 3 heures Rédaction d'un

Plus en détail

Accidents de la circulation

Accidents de la circulation Produit Statistique Accidents de la circulation Informations générales SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie Depuis le 1er juillet 1926, la Direction générale Statistique et Information économique

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission.

Cette disposition concerne tout le monde, mais l infraction présente un caractère aggravé lorsqu elle est le fait d un agent public en mission. Fiche n 68 164 Parfois les sapeurs-pompiers, sont amenés pour porter secours à entrer par effraction soit par la fenêtre ou par la porte. Cette action est appelée «ouverture de porte». Textes de référence

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

LE CONSTAT AMIABLE EST UN DOCUMENT OFFICIEL IRREVOCABLE

LE CONSTAT AMIABLE EST UN DOCUMENT OFFICIEL IRREVOCABLE 1- Qu'est-ce qu'un constat amiable? Le constat amiable est un document facilitant le réglement d'un sinistre automobile et dont nous conseillons l'utilisation systématique (même en cas d'accident sans

Plus en détail

Réaliser un journal scolaire

Réaliser un journal scolaire Réaliser un journal scolaire 1/ Connaître le journal et ses contenus Pour que les élèves puissent à leur tour devenir producteurs, il faut absolument qu ils apprennent à connaître le journal et ses contenus.

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES

RECOMMANDATION N 1 RELATIVE AUX CONVOCATIONS DES ASSEMBLÉES GÉNÉRALES MINISTÈRE DE LA JUSTICE COMMISSION RELATIVE À LA COPROPRIÉTÉ La recommandation ci-après annule et remplace la précédente recommandation compte tenu de la loi SRU du 13 décembre 2000 et de son décret d'application

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

Rapport d intervention

Rapport d intervention Rapport d intervention EN003230 Nom et adresse du destinataire N du rapport N du dossier d intervention MARC FILIATREAULT COUVREUR INC I189159 29216774 2183 RUE MONTEREY LAVAL QUÉBEC H7L3T6 N Éta ou ENL

Plus en détail

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P

QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P QUELQUES CONTES MERVEILLEUX DE LA CLASSE DE 6 ème P Année scolaire 2015-2016 Mme Sicot 1 Préambule : Les élèves de la classe de 6 ème P ont d'abord rédigé diverses situations initiales à partir de cartes

Plus en détail

Viens jouer avec moi, Petite Souris! Kraus Robert, Dewey Ariane, Aruego José L'école des loisirs, paru en 2009 (GS, CP)

Viens jouer avec moi, Petite Souris! Kraus Robert, Dewey Ariane, Aruego José L'école des loisirs, paru en 2009 (GS, CP) Viens jouer avec moi, Petite Souris! Kraus Robert, Dewey Ariane, Aruego José L'école des loisirs, paru en 2009 (GS, CP) Auteurs du dossier Suzy MALZIEU Annie DIBERT réalisé le 01/2009 Table des matières

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant-

FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- FICHE PÉDAGOGIQUE -Fiche d enseignant- o Thème : o Objectifs pédagogiques : o Nievau : o Public : o Durée : o Matériel nécessaire : o Source : o Disposition de la classe : travail avec le livre Et si c

Plus en détail

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album.

Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Séance 1 : 1 ère séance concernant cet album. Objectifs spécifiques : - Observation des illustrations de la 1 ère de couverture et mise en évidence de l inversion des valeurs (loup gentil et cochons méchants).

Plus en détail

Produire des écrits à l école maternelle

Produire des écrits à l école maternelle Produire des écrits à l école maternelle 1 Compétences attendues en fin d école maternelle (pour activer le lien, appuyer sur la touche Ctrl en même temps q un clic gauche avec la souris) 2 Programmations

Plus en détail

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE

Situation 6 1 LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Situation 6 : LA VICTIME SE PLAINT D UNE DOULEUR AU DOS APRÈS UNE CHUTE Minimum à savoir (enseignant) Définition : traumatisme

Plus en détail

LA DICTÉE À L ADULTE

LA DICTÉE À L ADULTE LA DICTÉE À L ADULTE «L enfant qui ne peut ni écrire, ni orthographier de manière suffisamment autonome peut toutefois développer ses capacités de production de textes écrits en les dictant à l adulte

Plus en détail

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés

Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire. N Document et origine. Documents proposés Tâche complexe en 3 ème : la division cellulaire Consigne : utiliser les documents suivants pour construire une situation déclenchante, élaborer une consigne et des fiches d aide, dans le but de faire

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires

Ville de VANDOEUVRE LES NANCY. Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Ville de VANDOEUVRE LES NANCY Règlement intérieur des accueils périscolaires et de la restauration des écoles maternelles et élémentaires Les principes qui régissent la politique en direction du périscolaire

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention"

Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité. Utilisation du simulateur de conduite EF-SCOOT Prévention Recommandations pour la mise en oeuvre pédagogique Organisation du module d activité Utilisation du simulateur de conduite "EF-SCOOT Prévention" Ce document a été réalisé conjointement par l Inspection

Plus en détail

INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL

INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL INFORMATIONS BREVES JURISPRUDENCES RECENTES EN SANTE AU TRAVAIL Docteur Anne Gillet Docteur Jacques Darmon INTRODUCTION Une judiciarisation de plus en plus importante des relations sociales avec interventions

Plus en détail

NIVEL 4: ÉCHO B1 VOLUME 1 LEÇONS

NIVEL 4: ÉCHO B1 VOLUME 1 LEÇONS NIVEL 4: ÉCHO B1 VOLUME 1 LEÇONS Grammaire : Les constructions à sens passif (forme passive et forme pronominale) Situation d'une action dans le temps (le lendemain, la veille...) Vocabulaire : Les faits

Plus en détail

Formation continue Droit scolaire

Formation continue Droit scolaire AVERTISSEMENTS Ce document est un support créé pour les étudiants de la HEP et complété à l occasion d une journée pédagogique. Il ne peut pas être exhaustif de la réglementation, ni répondre à toutes

Plus en détail

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey.

Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. ETUDE DU CAS N 1 Le 31 octobre 2011, un Renault Trafic emprunte tranquillement et furtivement des petits chemins détournés, de la commune du Bugey. A un croisement, les deux occupants sont contrôlés par

Plus en détail

SEQUENCE A PARTIR DE L ALBUM : C EST ENCORE LA FAUTE DU LOUP!

SEQUENCE A PARTIR DE L ALBUM : C EST ENCORE LA FAUTE DU LOUP! SEQ A PARTIR DE L ALBUM : C EST ENCORE LA FAUTE DU LOUP! Niveaux : Grande Section Domaine : S approprier le langage / Découvrir l écrit Périodes 2 ou 3 BO n 3 du 19 juin 2008 : «Ils [les élèves] acquièrent

Plus en détail

Fonctions Cognitives, deviennent des écrivains en herbe...

Fonctions Cognitives, deviennent des écrivains en herbe... «Heureux qui comme les Ulis vont faire un grand voyage» 10 élèves du dispositif ULIS Lycée Pro porteurs de Troubles des Fonctions Cognitives, deviennent des écrivains en herbe... Le projet : Avec l intervention

Plus en détail

À CONSERVER PAR LE/LA BABY SITTER

À CONSERVER PAR LE/LA BABY SITTER La Mairie centralise et gère les appels téléphoniques. Elle tient à jour les disponibilités des baby-sitters et les met en relation avec les parents intéressés. Une formation leur est proposée ainsi qu'une

Plus en détail

L'annonce du handicap visuel : pistes et réflexions

L'annonce du handicap visuel : pistes et réflexions L'annonce du handicap visuel : pistes et réflexions L annonce est un service rendu Importance d un travail d équipe Importance de la temporalité Importance dans la justesse des mots employés Une annonce

Plus en détail

4Si l autre conducteur refuse de signer. 5En cas d accident en chaîne, vous

4Si l autre conducteur refuse de signer. 5En cas d accident en chaîne, vous Mode d emploi du Constat amiable - Déclaration d accident Ce constat est conforme au modèle retenu par le Comité Européen des ssurances (C.E.) utiliser pour tout accident automobile Que faire en cas d

Plus en détail

Evaluation formative Mi-CP. Livret de l'élève Année scolaire 2014-2015. Langage oral. Lecture. Ecriture. Nom :... Prénom :... Classe de :...

Evaluation formative Mi-CP. Livret de l'élève Année scolaire 2014-2015. Langage oral. Lecture. Ecriture. Nom :... Prénom :... Classe de :... Nom :...... Inspection de l'education Nationale Circonscription de VENCE Classe de :... Ecole... Langage oral Lecture Ecriture Livret de l'élève Année scolaire 2014-2015 Evaluation formative Mi-CP 1 Evaluation

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments

La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments La réglementation sur les Fermetures Automatiques de bâtiments Securiparc 11 Bis rue de la Frébardière 35510 Cesson Sévigné Tel: 02 99 631 629 Fax: 02 99 631 673 La nouvelle réglementation sur les Fermetures

Plus en détail

En direct de la salle de presse du Journal virtuel

En direct de la salle de presse du Journal virtuel Français En direct de la salle de presse du Journal virtuel Écrire des textes variés Guide En direct de notre salle de presse Guide R ENSEIGNEMENTS GÉNÉRA UX EN DIRECT DE NOTRE SA LLE DE PRESSE MISE À

Plus en détail

POLITIQUE 2500-625. Politique rédactionnelle non sexiste

POLITIQUE 2500-625. Politique rédactionnelle non sexiste POLITIQUE 2500-625 TITRE : Politique rédactionnelle non sexiste APPROUVÉE PAR : Comité exécutif Résolution : CE-94-15-5 Date : 06.09.1994 Conseil d administration Résolution : CA-94-4-13 Date : 26.09.1994

Plus en détail

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire

Vous êtes. visé. Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Vous êtes visé Comment diminuer les risques et les impacts d une agression en milieu bancaire Prévenir les vols ou les effets d un vol sur les employés Rôle de la direction de la succursale Désigner un

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014

RÉSUMÉ DES ACTIVITÉS POLICIÈRES POUR LA PÉRIODE DU 7 AU 13 JANVIER 2014 Saviez-vous que? Dans le cadre de l opération «VACCIN» se déroulant durant tout le mois de décembre, les policiers de la MRC des Maskoutains ont érigé différents points de contrôle routier afin de vérifier

Plus en détail

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE

03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE 03_L'ENVIRONNEMENT_A LA CAMPAGNE CE QUE L'ENFANT DOIT COMPRENDRE La circulation à la campagne présente des dangers spécifiques. La signalisation est moins importante. Les passages protégés pour les piétons

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING Fiche d appréciation littéraire AUTEUR: SUSIE MORGENSTERN Tout le monde le dit, écouter parler Susie Morgenstern est un vrai bonheur tant son verbe est chaleureux et sa joie de vivre communicative. S ils

Plus en détail

Fiches d'information. Formation sur l'entretien des planchers pour la prévention des glissades et chutes de plain-pied

Fiches d'information. Formation sur l'entretien des planchers pour la prévention des glissades et chutes de plain-pied - + Fiches d'information Formation sur l'entretien des planchers pour la prévention des glissades et chutes de plain-pied Technologique document Six fiches résumant les informations pertinentes aux différentes

Plus en détail

PREAMBULE. Elle fait partie d un ensemble d actions d information qui doivent être planifiées lors de l élaboration du programme annuel de prévention.

PREAMBULE. Elle fait partie d un ensemble d actions d information qui doivent être planifiées lors de l élaboration du programme annuel de prévention. PREAMBULE Dans la fonction territoriale, la sensibilisation des agents et des décideurs à la prévention des risques professionnels est un aspect ESSENTIEL dans la démarche d amélioration continue des conditions

Plus en détail

Faire de la grammaire au CE2 Période 3 Semaine 5 Un beau voyage Jour Activités Déroulement Matériel

Faire de la grammaire au CE2 Période 3 Semaine 5 Un beau voyage Jour Activités Déroulement Matériel Faire de la grammaire au CE2 Période 3 Semaine 5 Jour Activités Déroulement Matériel Lecture et compréhension de l histoire - Comment se nomment les personnages? -A quelle occasion ont-ils fait le voyage?

Plus en détail

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005

La production d écrits. Programmation Cycle 3. École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 La production d écrits Programmation Cycle 3 École des 3 Fontaines Dambenois Stage École 2005 Production d'écrits Programmation Cycle 3 1 Conférence pédagogique / Stage École Trois Fontaines Dambenois,

Plus en détail

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur

Fiche de programmation annuelle. Trimestres : 1 er, 2 ème et 3 ème. Mois Thème/ Domaine Notion Durée Signature du professeur Année scolaire: 2013-2014 Collège des Sœurs des Saints-Cœurs -Tripoli Email :tripoli@sscc.edu.lb Site : www.tripoli.sscc.edu.lb Fiche de programmation annuelle Matière : Français Classe : EB5 Trimestres

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

SEQUENCE I : les Récits d'aventures

SEQUENCE I : les Récits d'aventures Cette séquence inaugurale sur les récits d aventures, a été réalisée par Mme Barbara LEPEU, Certifiée de Lettres Modernes, pour ses élèves de 5 ème du Collège Giono à Orange. Elle précède une lecture en

Plus en détail

Règlement Intérieur du Service Jeunesse. Restaurant scolaire et Accueil périscolaire

Règlement Intérieur du Service Jeunesse. Restaurant scolaire et Accueil périscolaire Règlement Intérieur du Service Jeunesse Restaurant scolaire et Accueil périscolaire PREAMBULE Le restaurant scolaire et l accueil périscolaire sont des services municipaux réservés aux enfants admis dans

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE

REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE Impasse Manificat ECOLE MATERNELLE ET ELEMENTAIRE ALICE SALANON ECOLE PRIMAIRE SAINTE ANNE Approuvé par délibération du Conseil Municipal du 29 juin 2015 Chaque

Plus en détail

Alerte (premiers secours)

Alerte (premiers secours) Alerte (premiers secours) L alerte (les Suisses utilisent le terme d alarme) est le moyen qui permet l'intervention des secours publics. Il est nécessaire de passer une alerte lorsqu'un danger menace une

Plus en détail

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION

FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION FORMATION INITIALE SST CONTENU DE LA FORMATION Conforme au programme élaboré par l INRS (Institut National de Recherche et de Sécurité) Selon la Circulaire CNAMTS/DRP n -Cir-32/2010 du 3 décembre 2010

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU A1/A2 = Palier 1 Grille rentrée 2010 / 11 GRILLE D AUTO-EVALUATION DES COMPETENCES NIVEAU / = Palier 1 Depuis 2006, le CECRL (Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues) a été adopté dans les programmes de Langues

Plus en détail

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable

Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable Accident de voiture : six bons réflexes pour remplir le constat amiable La qualité et la précision des informations sur le constat amiable permettront une meilleure indemnisation. Pour définir clairement

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec. DATE : 8 janvier 2007

EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec. DATE : 8 janvier 2007 EYB 2007-124247 Texte intégral SVA Commission d'accès à l'information du Québec 05 23 09 DATE : 8 janvier 2007 EN PRÉSENCE DE : Christiane Constant, Commissaire X. Demandeur c. Hôpital du Sacré-Coeur de

Plus en détail

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

METHODOLOGIE LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS METHODOLOGIE I. Comment travailler et organiser son travail en histoire-géographie LE CAHIER EST UN OUTIL DE TRAVAIL, MIEUX IL SERA TENU, PLUS TU AURAS DE PLAISIR A L OUVRIR POUR RETRAVAILLER LE COURS

Plus en détail

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance :

Ecole Maternelle. Livret d évaluation. Prénom :.. Date de naissance : Ecole Maternelle Livret d évaluation Nom :. Prénom :.. Date de naissance : Toute Petite section Petite section Moyenne section Grande section Année :. /. Année :. /. Année :. /. Année :. /. Barème retenu

Plus en détail

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales

Institutions Acteurs Procédures Vos droits. Les violences conjugales Institutions Acteurs Procédures Vos droits Les violences conjugales F i c h e P r a t i q u e Les violences conjugales Toute personne qui subit des violences physiques, verbales, psychologiques ou sexuelles

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

Questions p. 14. 1 p. 15. Questions p. 17

Questions p. 14. 1 p. 15. Questions p. 17 Questions p. 14 1. L animal à l origine de la première lettre de notre alphabet est le ta u- reau, parce qu il signifie la force, l énergie utile à la vie et au transport. 2. 1 p. 15 Questions p. 17 1.

Plus en détail

FICHE PROFESSSEUR STATISTICIENS EN HERBE PARTIE 1

FICHE PROFESSSEUR STATISTICIENS EN HERBE PARTIE 1 FICHE PROFESSSEUR STATISTICIENS EN HERBE PARTIE 1 Découverte de la démarche statistique Objectifs pédagogiques : o Faire des statistiques avec les élèves en les rendant acteurs lors de plusieurs activités.

Plus en détail

DOSSIER RECHERCHES ACTIONS (1) GENÈSE DU TEXTE : PLACE D'UNE SÉRIE DE SÉQUENCES DE GENÈSE dans une activité d'écriture au CM2

DOSSIER RECHERCHES ACTIONS (1) GENÈSE DU TEXTE : PLACE D'UNE SÉRIE DE SÉQUENCES DE GENÈSE dans une activité d'écriture au CM2 DOSSIER RECHERCHES ACTIONS (1) GENÈSE DU TEXTE : PLACE D'UNE SÉRIE DE SÉQUENCES DE GENÈSE dans une activité d'écriture au CM2 Gilbert SABY La situation d'écriture Au cours du premier trimestre 93 : visionnement

Plus en détail

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir

traumatisme crânien chez l enfant : conduite à tenir Une surveillance à domicile peut suffire quand aucun signe de gravité n est décelé à l examen. Un vomissement survenu peu après le TC et non renouvelé n est pas a priori inquiétant, si l examen neurologique

Plus en détail

La responsabilité du sauveteursecouriste

La responsabilité du sauveteursecouriste Page 1 sur 5 La responsabilité du sauveteursecouriste du travail Les sauveteurs-secouristes du travail peuvent s'inquiéter de leur responsabilité e et civile s'ils pratiquent les premiers secours. Cependant,

Plus en détail

Présentation d'une séquence de français au CP visant les capacités des élèves à lire et rédiger une carte postale. 1) Présentation de la séquence

Présentation d'une séquence de français au CP visant les capacités des élèves à lire et rédiger une carte postale. 1) Présentation de la séquence Présentation d'une séquence de français au CP visant les capacités des élèves à lire et rédiger une carte postale. 1) Présentation de la séquence La prise d'indices et d'informations dans la lecture d'une

Plus en détail

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité

RESPONSABILITÉ, SANCTION Introduction: Être responsable de ses actes ET ASSURANCE. Il existe deux types de responsabilité Introduction: Être responsable de ses actes Vivre en société exige l existence et le respect de règles visant à garantir la liberté des individus qui la composent, 2 mais aussi à les protéger sur les plans

Plus en détail

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.

La dictée à l adulte. Dessin d une expérimentation. «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant. La dictée à l adulte Dessin d une expérimentation «Après j ai rebouché avec la main et il était tout sec le chiffon. J ai rebouché en appuyant.» La dictée à l adulte Déjà préconisée dans les IO de 1995,

Plus en détail

FRENCH, SECOND LANGUAGE

FRENCH, SECOND LANGUAGE FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE D EXAMEN SEPTEMBRE 1998 Quebec FRENCH, SECOND LANGUAGE TEST DE CLASSEMENT FRE-1092-6 FRE-5091-6 DÉFINITION DU DOMAINE

Plus en détail

1. DEFINITION temps d'isolement dangerosité de l'activité Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Côte d Or

1. DEFINITION temps d'isolement dangerosité de l'activité Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Côte d Or 1. DEFINITION Un agent doit être considéré comme travailleur isolé lorsqu'il est hors de vue ou de portée des autres, dans la plupart des cas pour des durées de plus d'une heure. Cependant pour des travaux

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne.

LECTURE. Lecture et analyse de la page intérieure de titre et de l illustration qui l accompagne. Séance 1 : Travail sur la 1 ère et la 4 ème de couverture, mise en évidence d un récit encadré et lecture/analyse du récit cadre. Objectifs : - lire et analyser la 1 ère et la 4 ème de couverture, le récit

Plus en détail