Analyse sectorielle. Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse sectorielle. Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009"

Transcription

1 Analyse sectorielle Secteur de la «Santé / Pharma» 16 Avril 2009

2 Liminaires Ce document a pour objet de dresser une analyse prospective de la filière «Santé / Pharma» ses grands enjeux, ses forces en présence, ses mutations en cours et de donner à voir des pistes de réflexions / de solutions, en particulier pour les laboratoires pharmaceutiques. Il est organisé en trois principaux chapitres : Premier chapitre : diagnostic flash du secteur restitué sous la forme d une représentation de la filière et de ses mutations majeures. Deuxième chapitre : pistes de réflexion / de solution à engager à court ou moyen terme pour répondre aux changements (outre celles d ores et déjà engagées par les leaders de la filière). Troisième chapitre : analyse détaillée de la filière. Les abréviations / sigles techniques spécifiques au secteur sont explicités dans un glossaire chapitre 4. 2

3 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

4 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

5 Eléments de contexte Le secteur de la Santé / Pharma évolue dans un contexte dont les principaux traits saillants sont les suivants : Fin de vie / non respect des brevets (contournement), progression du générique. Essoufflement du modèle économique des années caractérisé par la présence de blockbusters et l utilisation d un médicament unique pour le traitement de l ensemble des patients atteints d une même maladie. Nouvelles réglementations : ralentissement de la prescription, dispositif tiers payant contre générique, nouveaux groupes génériques sous tarif forfaitaire de responsabilité (TFR), abaissement des taux de remboursement, baisse des prix des médicaments à service médical rendu (SMR) insuffisant. Vieillissement des populations et apparition de nouveaux besoins (médecine de confort, accompagnement du patient en fin de vie, importance des animaux de compagnie et des soins afférents). Accroissement de la population mondiale (+50% d ici 2050) et impact sur les besoins d animaux d élevage (et les soins médicaux à y apporter). Mutation de la filière et apparition de nouveaux acteurs / métiers : nouvelles franchises médicales, montée en puissance des biotechs et des produits biotech vs. les produits de chimie classique. Tendance lourde pour la médecine personnalisée thérapeutique. en plus d éléments de contexte généraux : mondialisation, crise financière et économique Ces éléments de contexte amènent des menaces mais aussi des opportunités que les acteurs de la filière (au premier rang desquels les laboratoires pharmaceutiques) doivent maîtriser. 5

6 Dans ce contexte, trois niveaux d enjeux majeurs apparaissent Enjeux généraux Enjeux Amont R&D, production Enjeux Aval Marketing / ventes, services Course à la taille critique dans un contexte de consolidation toujours plus exigeant (avec en outre des opportunités d acquisitions dues au contexte de crise financière ) Nécessité de diversification (offres, marchés voir métiers) Maîtrise des coûts et recentrage sur les résultats Compétitivité Politique, savoir-faire et moyens liés à l innovation («biotechnologies», «nanotechnologies», «vaccins», «génome», «galénique» ) Politique de «make» or «buy» (dans la R&D, dans les essais cliniques massifs, dans la production, ) Au niveau des laboratoires pharmaceutiques Au niveau des grossistes répartiteurs Au niveau du réseau officinal Au niveau politique et réglementaire Voir zoom page suivante 6

7 Zoom sur les enjeux aval (marketing/ventes, services) Au niveau des laboratoires pharmaceutiques Evolution des politiques commerciales des laboratoires à l officine : ventes directes, coopération commerciale, programmes d accompagnement patients Réflexion sur le développement du direct et l adoption d un «DTP model» à la Française Au niveau des grossistes répartiteurs Double mouvement de diversification opéré en amont (pre-wholesaling) et en aval (groupements de pharmaciens) Logique d anticipation, déclinaison des stratégies «corporate» (Celesio, Alliance Boots, Phoenix) Au niveau du réseau officinal Multiplication des créations d enseignes, logique entrepreneuriale de groupements leaders, réflexions sur les modèles d organisations futurs (centrales d achats, commerce associé, franchises, chaînes intégrées, GIE de pharmaciens indépendants ) Au niveau politique et réglementaire Multiplication des pistes de réflexion sur la refondation de l acte pharmaceutique et de l exercice officinal : prescription pharmaceutique, suivi des patients chroniques, remise en cause du nombre d officines sur le territoire, menaces sur le capital Source : Eurostaf (2008). 7

8 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

9 Tendances de fond / ruptures du secteur Le rôle du médecin-prescripteur (cas des produits remboursés) sera de plus en plus encadré par des organismes de tutelle de la Santé (Agence Régionale de la Santé cf. les réformes en cours) ce qui bénéficiera (bénéficie déjà) au développement de nouveaux modèles de vente directe (sans prescription) : vente OTC* en réseau officinal, «DTP» à la Française, prégnance du canal internet et à l émergence de nouveaux Groupes / chaînes de distribution (grossistes répartiteurs descendant vers l aval, groupements de pharmacies / parapharmacies ). Les laboratoires feront de plus en plus appel à de la sous-traitance (spécialité et/ou capacité) tout en conservant la maîtrise du processus, à la recherche du juste équilibre «coûts-délais-risques» et de la capacité à innover (quelque peu endormie). Ces choix stratégiques concernent en particulier l amont : R&D, tests, production (avec l émergence de «façonniers» à qui certains laboratoires ont déjà revendu une partie de leur outil de production) et chercheront (cherchent déjà) à se rapprocher du client final ce d autant que la décroissance (voire la disparition programmée) des «blockbusters» les obligera (les oblige déjà) à revoir leur offre et leur organisation commerciale : proposition des solutions intégrées avec plus de services et de valeur ajoutée ; en particulier les services liés à la télé-assistance / télé-surveillance du patient. Les thérapies seront de plus en plus de type «sur commande» vs. «en fonction des prévisions», ce qui commandera aux laboratoires d importer d autres secteurs (automobile par exemple) leurs pratiques de «juste à temps» pour transformer leur supply chain en levier de croissance rentable. *Les abréviations / sigles techniques sont explicités dans le glossaire (chapitre 4) Voir également chapitre 3 infra un extrait du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take? (Dr Steve Arlington, responsable mondial du pôle recherche pharmaceutique du cabinet Pricewaterhouse Coopers). Voir également sur un article au titre évocateur : «La biotech va-t-elle financer la big pharma? 9

10 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

11 Chaîne de valeur et changements induits Chaîne de valeur : Recherche Développement Production Marketing / ventes Services Les pages suivantes donnent à voir, pour chaque étape de la chaîne de valeur, les principaux changements induits par les mutations présentées précédemment. 11

12 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Recherche & Développement Aucun laboratoire, même dans le top 5 mondial, n a désormais assez de ressources financières pour suivre toutes les pistes de recherche, qui se sont multipliées ces dernières années : «Nous développons de vrais partenariats avec une recherche partagée» explique Marc Cluzel, responsable de la R&D de Sanofi-Aventis. Dans le même temps, les laboratoires ont tout intérêt à conserver la maîtrise du processus et leurs expertises / savoir faire métier : Marc Cluzel : «Vous ne pouvez pas trouver de molécules intéressantes à l extérieur sans une bonne recherche interne». Quelques exemples : Sanofi a signé un accord avec Regeneron qui consiste à verser 560 millions de dollars si ces programmes sont couronnés de succès. Novartis a signé un accord stratégique de recherche avec une entreprise de biotechnologie Allemande Morphosys de plus de 600 millions de dollars. GlaxoSmithKline externalise sa recherche et développe des partenariats exclusifs depuis plusieurs années. 12

13 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Tests et d essais cliniques Une étude IBM indique qu en 2008, près de 94% des tests sur les molécules seront externalisés : Selon Luc Leroy, directeur général pour la pharmacie du groupe Eurofins Scientific : «Au lieu d avoir de multiples centres de toxicologie ou autre à gérer, les laboratoires gardent un centre de coordination en lien avec les équipes des sous-traitants». L externalisation des essais lors du développement se fait pour deux principales raisons : Les agences réglementaires exigent un nombre de patients testés toujours plus grand. Les laboratoires peuvent difficilement prévoir la quantité d essais à gérer en parallèle (dans le cas de l abandon d un produit, cela peut représenter des milliers d essais à ne plus faire) : «Prés de 50% de nos essais sont sous-traités pour gagner en souplesse. Si un produit est arrêté, nos équipes ne sont pas mises à la porte» constate David Plyott, PDG d Allergan. Les laboratoires gardent la main sur l essentiel du métier : Robert Dahan, président d AstraZeneca France explique que «La définition du protocole de l essai demande une expertise forte et reste en interne». 13

14 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Production Dans la production, les laboratoires ont déjà et auront de plus en plus à arbitrer une politique de «make or buy» («je fais ou j achète»). La tendance va à la sous-traitance à des façonniers ; globalement, tous les marchés de soustraitance sont en croissance (avec une consolidation / réduction du nombre de sous-traitants) : Illustration avec AstraZeneca qui a externalisé l intégralité de sa chaîne de production ou encore Boehringer Ingelheim qui a vendu une usine à Reims. Avec une volonté / nécessité pour certains de conserver les compétences clés en interne, à l image d Allergan, Novartis ou encore Sanofi-Aventis. Et quoi qu il en soit des arbitrages à faire et des équilibres à trouver : Exemple de la difficulté de ces équilibres avec l Américain Merck qui s est séparé de plusieurs de ses usines en 2005 mais a maintenu des sites français et vient d investir 85 millions d euros dans celui de Mirabel, en Auvergne. 14

15 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Marketing-ventes Promotion et Information sur les nouveaux médicaments, en particulier les thérapeutiques dites de «spécialité» Soutien promotionnels des produits anciens non génériqués ou déremboursés Enjeux «Echapper» à la Charte et à la taxe sur les dépenses promotionnelles (France) Adapter la communication au profit des nouveaux produits (prescription restreinte, effets indésirables, suivi pharmacovigilance plus strict) Répondre aux besoins d information spécifiques des patients, MG traitants, infirmières, pharmaciens d officine Continuer à cibler les MG (médecins traitants) Rappel de la marque sans visite médicale Reconnaitre les officinaux comme une cible désormais stratégique Optimiser les leviers de la dispensation Réponses Transfert d une partie des Investissements promotionnels vers des médias non taxés Programme d accompagnement des patients, avec mise en place de call center Programmes de «medical education» et d elearning destinés aux pharmaciens et aux médecins Opérations d e-detailing proposés aux médecins et aux pharmaciens d officine Source : Eurostaf (2008). Opérations d e-detailing Recours au marketing direct Informations «produits» et «pathologies» sur Internet Visite officinale Opérations d e-detailing Programmes d e-learning Recours au marketing direct 15

16 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Marketing-ventes Quels changements induits dans la chaîne de distribution? Dans le modèle cible, les laboratoires doivent revoir leur modèle de distribution pour se rapprocher du client (modèle de la vente directe) 14,6% 65,9% Laboratoires ,3% Grossistes / répartiteurs 11 19,1% 0,4% Les grossistes-répartiteurs remontent en amont (prewholesaling) et descendent en aval (centrales d achat d officines, rachat d officines ) Officines Hôpitaux ,5% 19,5% Consommateurs La vente OTC rendra le client-patient décideur pour les médicaments hors prescriptions ; les pharmaciens perdront une partie de leur «pouvoir de conseil». Médecins La mise en place des Agences Régionales de la Santé vise à encadrer la prescription : impacts directs sur la politique commerciale des laboratoires 16

17 Chaîne de valeur et changements induits Etape de Services De nombreux types de services vont apparaître avec l évolution de la chaîne de valeur ; à titre d exemples : Mise en place de la télé-assistance (+16% en 2007) Accompagnement à domicile de la personne âgée (Présence Vertes, Europ Assistance, ) Détection de chutes Visio-assistance Géo-localisation La demande / les tendances lourdes pour ces services très spécifiques vont demander aux acteurs, au premier rang desquels les laboratoires, de mettre en place une segmentation marketing (services / marchés / clients) pour adresser de manière différenciée des marchés de niche. En conclusion, le temps de la «big pharma» de masse est révolu ; ce qui ouvre de nouvelles opportunités pour les laboratoires performants dans leur stratégie relationnelle (clients) et leur supply chain (levier de croissance) 17

18 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

19 Emergence de nouveaux acteurs / de nouveaux positionnements Recherche Développement Production Marketing / ventes Services PME biotechnologiques Proposition de nouvelles pistes de R&D et apport de savoir-faire / organisation / culture de l innovation (raison d être). Testeurs Sous-traitance des phases de tests. Façonniers Sous-traitance de la production et/ou des phases de tests. Grossistes Mise en place d une politique de prewholesaling en amont et de chaînes d officines en aval. Officines Mise en place de centrales d achats et regroupements ; opportunités de développement liées à l OTC. Régulateurs : Agence Régionale de la Santé par ex. (Instance de régulation / réglementation au niveau régional sous tutelle du ministère de la Santé). Catalyseurs de l innovation : Pôles de compétitivité en biotechnologie : Médicen Paris-Région, Lyon Biopôle, Cancer bio santé, Alsace biovalley, Pôle Mer PACA. Parcs scientifique : Biocitech à Paris, Bioparc de Lyon, La cité de la biotech à Laval. 19

20 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

21 Pistes de réflexions et de solutions Enjeux Réponses Enjeux généraux Croissance externe / diversification (vaccins, santé animale, alicaments..) Stratégie de spécialisation (recentrage sur un cœur de métier) ou d intégration verticale ( acquisition de savoir-faire complémentaires) Performance opérationnelle et recentrage sur les résultats Enjeux amonts Saisir les ruptures technologiques (biotech, nanotech, génome, galénique ) et réinvestir l innovation (interne ou sous-traitée) ; développer le «live-licensing» (suivi de la performance du médicament tout au long de son cycle de vie) Politique de «make or buy» (maîtrise du triptyque coûts délais risques ; maîtrise du processus) Enjeux aval Stratégie relationnelle : segmentation, parcours Stratégie relationnelle : segmentation, parcours client, CRM multi-canal ( ing, e-detailing ) Marketing de l offre : solutions intégrées (médication plus service) Performance de la supply chain répondant aux enjeux (flux tendu, souplesse, valeur ajoutée, personnalisation des services) Systèmes d information : réseaux sociaux interconnectant les professionnels de la santé 21

22 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

23 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

24 Spirale de l environnement 1 Les 5 points mis en lumière dans la spirale sont détaillés dans les 5 paragraphes suivants

25 1 - Les forces en présence Les 10 principaux laboratoires représentent 50% du chiffre d affaires mondial (données 2008) 8% 8% 9% Répartition du CA des acteurs du Top 10 6% 5% 20% 12% Pzifer Merck & Co - Schering - Plough Hoffmann- La Roche - Genentech Novartis Sanofi- Aventis GlaxoSmithKline AstraZeneca 11% 9% Abbot 11% Johnson & Johnson 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Poids du Top 10 dans le chiffre d affaires mondial Top 5 Top 10 Bristol - Myers - Squibb Le marché de l industrie pharmaceutique est très concentré. Le Top 10 représente 50 % du chiffre d affaires mondial ($773 Mds en 2008). Le Top 5 pèse à lui seul 31%. 25

26 2 - Socioculturel Une population qui vieillit et qui consomme de plus en plus de médicaments La population est vieillissante, la vague du baby-boom atteint la tranche d âge ans. L espérance de vie à la naissance entre 1900 et 2000 est passée de 48 à 79 ans. Entre 1990 et 2008, la consommation de médicaments par les ménages (hors hôpitaux) est passée de millions à millions, soit une augmentation de 11%. 26

27 2 - Socioculturel Un soin apporté aux animaux de compagnie et d élevage toujours plus important Animaux de compagnie Animaux d élevage Somme dépensée en 2008 (% des dépenses en santé animale) Tendances $8 Md (42%) $11 Md (58%) Nombre d animaux == ++ Dépenses par animal ++ == En 2008, les ventes mondiales en santé animale ont progressé de 7,2% pour atteindre 19 milliards de dollars (source Vetnosis). Le nombre d animaux de compagnie n augmente pas, mais ils deviennent des «membres de la famille», les dépenses augmentent (1800 euros par an et par animale en moyenne, source Xerfi). La population humaine devant augmenter de 50% d ici à 2050, le besoin en nombre d animaux d élevage va croître proportionnellement (source Le Figaro). 27

28 3 Economie Des rachats successifs qui entraînent une concentration de l industrie (déjà concentrée) et un «retricotage» du paysage (contrainte des lois «anti-trusts») Le domaine de la santé mondiale pèse actuellement 773 milliards de dollars. Les entreprises cherchent à atteindre une taille critique pour répondre à des enjeux de plus en plus critiques de diversification et d innovation ; et aux opportunités offertes par des dévalorisations boursières. Quelques exemples de rachats : Janvier 2008 : Pfizer rachète Wyeth pour 68 milliards de dollars. Mars 2009 : Merck & Co rachète Schering-Plough pour 41,1 milliards de dollars. Mars 2009 ; Roche rachète Genetech pour 47 milliards de dollars. Et d autres acquisitions : Avril 2009 : GlaxoSmithKline rachète Stiefel pour 3,6 milliards de dollars. Acquisitions en cours par Sanofi-Aventis : Medley (CA de 275 millions d euros) et Zentiva (CA de 500 millions d euros). Ces rachats de plus en plus importants forcent dans certains cas les Grands leaders à se défaire de positions acquises précédemment dans d autres entreprises pour éviter de tomber sous l accusation d abus de monopole. et constitue des opportunités de rachat pour d autres Grands leaders..et un mouvement de lignes sur le front des «grandes armadas». Exemple de Merck & Co (avec le rachat de Schering-Plough) contraint de mettre en vente ses parts dans Mérial (santé animale), lequel a été racheté par Sanofi-Aventis ; ou encore d Abott qui pourrait acquérir la division pharma de Solvay. 28

29 4 Technologie La biotechnologie gagne des parts de marchés Depuis la fin des années 90, la biotechnologie devient prépondérante dans le secteur de l industrie pharmaceutique. En 2010, plus de 40% des médicaments mis sur le marché seront issus de la biotechnologie. Entre 2003 et 2006, le nombre d emploi dans ce domaine a crû de 30%. 29

30 5 - La réglementation Les étapes obligatoires pour aboutir à une mise en marché molécules ciblées 100 molécules testées 10 candidats médicaments 1 médicament Recherche exploratoire Tests précliniques Recherche clinique Procédures administratives Commercialisation et pharmacovigilance Dépôt du brevet 10 ans 13 ans Expiration du brevet Le processus «de l idée au médicament» est extrêmement réglementé. Les brevets ont une durée de 20 ans, exceptionnellement renouvelable pour 5 ans supplémentaires: la commercialisation dure au maximum 13 ans. Au delà de cette période d exclusivité, le brevet de la molécule tombe dans le domaine public, il est alors possible pour les autres laboratoires de commercialiser un produit équivalent. Le produit devient aussi «généricable». A noter : il n existe pas encore de réglementations sur les biosimilaires (ex: Insuline, Héparine, etc) et les biotech sont difficilement «généricable». 30

31 5 - La réglementation Une forte présence des organismes et de l Etat qui encadrent le marché Les médicaments sont soumis à des règles très précises de mise sur le marché, réglementées par l autorisation de mise sur le marché. Certains produits ne peuvent pas être vendus en pharmacie, d autres plus courants ne sont vendus que sur ordonnance. Le prix des médicaments remboursés est fixé par le CEPS, ainsi, ni le laboratoire ni le pharmacien ne peut modifier ce prix. 9,60% 6% Les médicaments génériques répliquent à l exact les médicaments dont le brevet est tombé dans le domaine du public. En général, les médicaments génériques sont 10 à 25% moins cher que l original (princeps). Génériques Princeps BlockBusters 84,40% Les praticiens peuvent prescrire un générique ou son princeps. Les pharmaciens ont le choix de délivrer le génériquee, même si le médecin a prescrit le princeps, sauf si cela est mentionné clairement sur l ordonnance. 31

32 5 - La réglementation Les changements proposés par la nouvelle «Loi Bachelot» Une centralisation des groupement régionaux relatifs à la santé Création des Agences Régionales de la Santé (ARS) regroupant les organismes suivants : ARH (Agences Régionales de l Hospitalisation), DRASS (Direction Régionale des Affaires Sanitaires et Sociales), DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales), CMS (Centre Municipal de Santé), URCAM (Union Régionale des Caisses d Assurance Maladie), GRSP (Groupement Régional de Santé Publique), MRS (Missions Régionales de Santé), CRAM (Caisse Régionale d Assurance Maladie). centralisant ainsi les instances de décision régionales Les ARS définiront et appliqueront la politiquer régionale de santé, dans le respect des objectifs nationaux afin de répondre aux besoins de la population et de veiller à la gestion efficiente du système de santé. Les directeurs de CHU sont nommés en conseil des ministres. Les directeurs d établissements par le centre national de gestion sur proposition des ARS. Organisation de la permanence des soins confiée aux ARS. Directeur de l ARS nommé en conseil des ministres. Le conseil de surveillance de l ARS est présidé par le représentant de l Etat dans la région ; il comportera des représentants de l Etat, de l UNCAM, des représentants de collectivités territoriales, de personnalités qualifiés, de représentants d usagers. 32

33 Sommaire 1- Représentation de la filière Santé / Pharma et de ses mutations majeures Contexte et enjeux majeurs Tendances de fond et ruptures Chaîne de valeur et changements induits Emergence de nouveaux acteurs 2 - Pistes de réflexions et de solutions 3 - Analyse détaillée de la filière Analyse de marché et analyse de l environnement Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Zoom sur les outils CRM Pharma Fiches d identité des 15 premiers laboratoires mondiaux 4 - Glossaire 5 - Bibliographie

34 Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Le Dr Steve Arlington, responsable mondial du pôle recherche pharmaceutique de PricewaterhouseCoopers et principal auteur du rapport, émet les commentaires suivants : «L industrie pharmaceutique ne sera pas en position de force pour capitaliser les possibilités à moins qu elle n améliore la productivité de sa R&D. Le principal défi de cette industrie est l absence d innovation. En effet, elle investit aujourd hui deux fois plus pour la R&D qu il y a dix ans pour produire trois cinquièmes de nouveaux médicaments en moins. Ce modèle d exploitation n est tout simplement pas viable. Ces dix prochaines années, l industrie devra transposer ses investissements de la vente et du marketing vers la recherche. La stratégie traditionnelle de l industrie pharmaceutique miser gros sur quelques molécules phares, les doubler d une campagne marketing de grande envergure ciblant les soins de santé primaires en espérant ainsi obtenir un médicament vedette et doper les ventes ne sera plus suffisant. Il importe désormais de concentrer les énergies sur le développement de médicaments préventifs, thérapeutiques ou curatifs. Ils doivent démontrer des effets tangibles et répondre à des besoins médicaux inassouvis. Les pouvoirs publics et les payeurs doivent jouer leur rôle et s assurer que l industrie est récompensée pour ces efforts.» 34

35 Extraits du rapport d étude «Pharma 2020 : The vision Which path will you take?» Il convient de se concentrer davantage sur les résultats. En se concentrant sur les données des résultats et de leur mesure, l industrie pourra accélérer le développement de produits, les décisions de tarification et de remboursement, et les accords de partage des risques entre l industrie, les payeurs et les fournisseurs de soins de santé et les régulateurs. Les entreprises prospères prouveront que leurs produits sont efficaces et génèrent de la valeur ajoutée. Les entreprises seront récompensées avec un prix correct pour les nouvelles thérapies en fonction du niveau d amélioration par rapport aux médicaments existants. Les accords de partage de risques tendront à se généraliser et prévoiront une adaptation des prix des médicaments en fonction des résultats et des données d analyse démontrant leur efficacité. La gestion de la conformité, du respect du traitement, devient une activité win-win pour les patients, payeurs et fournisseurs. Les solutions destinées à surveiller et à assurer que les patients poursuivent leur traitement pourraient générer plus de 30 milliards d USD de revenu par an en nouvelles ventes et amélioreraient les résultats des traitements et la sécurité des patients. Une étude américaine a montré que 20 pour cent des Américains ne respectent jamais leurs prescriptions médicales ou utilisent les médicaments destinés à d autres patients, et que 60 pour cent des patients sont incapables d identifier les médicaments qu ils prennent. Cette situation affecte non seulement la sécurité et les résultats des traitements, mais crée également des risques et des pertes de revenu pour les entreprises pharmaceutiques. Ces dernières devront revoir leur position, utiliser de nouvelles technologies et mettre au point des techniques de surveillance personnalisée du respect du traitement, un nouveau service à valeur ajoutée pour les patients, payeurs et fournisseurs. Une amélioration de la discipline des patients permettra également d améliorer l efficacité des études cliniques et leurs résultats. La priorité passera du traitement à la prévention. Les soins de santé préventifs représentent une chance considérable tant pour les fournisseurs de soins de santé que pour l industrie pharmaceutique. Aujourd hui, seuls trois pour cent des dépenses de soins de santé sont consacrés à la prévention dans les pays de l OCDE alors que l OMS indique que 80 pour cent des maladies cardiovasculaires, attaques et diabètes et 40 pour cent des cancers pourraient être évités. En reconnaissant la rentabilité de la prévention des maladies au sein de la population en bonne santé plutôt que le traitement de la population malade, l industrie pharmaceutique entrera dans l ère de la gestion sanitaire, avec des programmes de bien-être, la surveillance du respect du traitement, des vaccinations et d autres services à valeur ajoutée. Aujourd hui, 245 vaccins purs et 11 vaccins combinés sont en développement clinique et le marché devrait représenter 42 milliards d USD en

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament

Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Le circuit économique et l évaluation médico-économique du médicament Présenté par Hans-Martin Späth Département pharmaceutique de Santé Publique, ISPB, Université Lyon 1 Plan L Autorisation de Mise sur

Plus en détail

L accès au marché d un médicament :

L accès au marché d un médicament : L accès au marché d un médicament : Avant de se retrouver derrière le comptoir d une pharmacie, un médicament passe par différentes phases, de la découverte de la molécule à la fixation de son prix par

Plus en détail

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012

Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Quelles opportunités pour les internes dans l industrie? Sophie Rousset Responsable relations écoles 31 mai 2012 Roche dans le monde Roche en France Nos Métiers 2 Roche, d un coup d œil Fondée à Bâle en

Plus en détail

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international

Prospective des dispositifs médicauxm. : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Prospective des dispositifs médicauxm : diagnostic et potentialités s de la filière dans la concurrence international Dominique Carlac h - Directrice Générale D&C LYON 19 Bd Deruelle 69 003 Lyon Tél :

Plus en détail

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé»

Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Contrat d'étude Prospective «Industries de santé» Evolution prospective des métiers et recommandations en matière de ressources humaines Version du 17 janvier BPI 37, rue du Rocher 75008 Paris France Tel:

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien.

Tout savoir sur le médicament générique. Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. Tout savoir sur le médicament générique Par le laboratoire Zydus France avec la participation de votre pharmacien. * P le m thé, votre partenaire générique Laboratoire de médicaments génériques, Zydus

Plus en détail

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006)

25/03/2010. I DROIT DE SUBSTITUTION: CAS FRANCAIS 23 décembre 1998: tardif et bien encadré. Les médicaments génériques dans le monde (2006) «L AVENEMENT DU MEDICAMENT GENERIQUE ET LES EVENTUELLES MESURES D ACCOMPAGNEMENT. QUELLES INCIDENCES POSSIBLES SUR LA VIABILITE SOCIO ECONOMIQUE DE LA PHARMACIE D OFFICINE? Abderrahim Derraji Rédacteur

Plus en détail

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux

La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux La politique européenne de la Mutualité Française en matière de dispositifs médicaux Assises du Médicament GT 6 Sabine Bonnot Chargée de mission Politique des produits de santé 6 avril 2011 Sommaire: -

Plus en détail

Cegedim SFAF Résultats Semestriels 2009 28 Septembre 2009

Cegedim SFAF Résultats Semestriels 2009 28 Septembre 2009 Cegedim SFAF Résultats Semestriels 2009 28 Septembre 2009 1 Cegedim : la santé son marché premier Cegedim Fondé en 1969 par Jean-Claude Labrune La famille de Jean-Claude Labrune détient 67 % de Cegedim

Plus en détail

Liste des sigles et abréviations 1

Liste des sigles et abréviations 1 Liste des sigles et abréviations 1 CHAPITRE INTRODUCTIF Pourquoi s'intéresser au marketing des produits de santé? 3 Actualités des produits de santé 5 Des chiffres paradoxaux dans l'industrie du médicament

Plus en détail

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé

Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé Panorama d une filière d excellence : les industries et technologies de santé D après les données du Contrat d étude prospective des Industries de Santé 2012 les chiffres clés u Près de 200 000 salariés,

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir

Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir Un suivi post-amm pour détecter, surveiller et agir Assises du Médicament GT 1 Laure Lechertier, responsable du département Politique des produits de santé Paris, le 6 avril 2011 1 SOMMAIRE Quelques mots

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques)

CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) CRÉDIT D IMPÔT POUR LA R-D SALAIRE (activités biopharmaceutiques) INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Société biopharmaceutique admissible...

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes

Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Noëlle Lenoir, associée chez Kramer Levin Naftalis et Frankel LLP, ancienne ministre des Affaires européennes Symposium du Groupement Pharmaceutique de l Union européenne du 18 Juin 2012 La crise et la

Plus en détail

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies

Chapitre V La mise en œuvre des stratégies Chapitre V La mise en œuvre des stratégies 1 Les forces dynamiques dans l évolution de l entreprise Base Base de de l l avantage concurrentiel dans dans l industrie Action stratégique Environnement de

Plus en détail

Association de la Performance et du Lead sur Internet

Association de la Performance et du Lead sur Internet TECHNOLOGIES, MEDIAS & TELECOMMUNICATIONS Association de la Performance et du Lead sur Internet Baromètre 2015 de la génération de Leads sur Internet 5 novembre 2015 I. Présentation du Baromètre Il s agit

Plus en détail

Fiche n 8 : le médicament

Fiche n 8 : le médicament mars 2004 Fiche n 8 : le médicament La France est le pays européen qui consomme le plus de médicaments; la dépense moyenne par habitant est égale à près de 1,5 fois celle de l Allemagne ou de l Espagne.

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

RECHERCHE ET CONTROLE

RECHERCHE ET CONTROLE RECHERCHE ET CONTROLE Intervenant : Sylvie Guyomard Sanofi Aventis Mme Guyomard nous a présenté ses activités ainsi que sa formation. 1- Fonction principale actuelle Mme Guyomard est responsable du laboratoire

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Votre implantation à l étranger

Votre implantation à l étranger Votre implantation à l étranger Afin de déterminer la forme de présence la plus adaptée à la commercialisation de vos produits et de vos services, un choix est nécessaire entre quelques grandes options

Plus en détail

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie

Master UP 6. Mention Santé Publique et Management de la Santé. Spécialité Pharmacologie Clinique. Construire une carrière dans l industrie Master UP 6 Mention Santé Publique et Management de la Santé Spécialité Pharmacologie Clinique Construire une carrière dans l industrie pharmaceutique Alain Leclerc, CTPartners 3 mars 2009 Your Executive

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse septembre 2015 2 SOMMAIRE Merial, un leader mondial en santé animale Merial en chiffres Merial en France La santé animale au cœur des enjeux alimentaires

Plus en détail

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015

L USPO LE PROGRAMME DE 2016-2020 VALORISONS NOS COMPÉTENCES. Élections URPS Pharmaciens 2015 Élections URPS Pharmaciens 2015 LE PROGRAMME DE L USPO 2016-2020 UN PROJET OUVERT, SOUMIS À LA CONCERTATION, POUR DEVENIR LE PROJET DE TOUS LES PHARMACIENS VALORISONS NOS COMPÉTENCES LE PROGRAMME DE L

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013

Rapport d études. Etudes des spécificités du marché du SaaS en France. Rapport de synthèse février 2013 Rapport d études Etudes des spécificités du marché du SaaS en France Rapport de synthèse février 2013 Conception Caisse des Dépôts (Service communication DDTR) février 2013 Veille stratégique, conseil

Plus en détail

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009

Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé. Conférence de Presse 11 Février 2009 Transformer sanofi-aventis en Leader Global de la Santé Conférence de Presse 11 Février 2009 1 Déclarations prospectives Ce communiqué contient des déclarations prospectives (au sens du U.S. Private Securities

Plus en détail

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse.

La situation du cancer, quelques chiffres clés. La recherche avance, la vie progresse. La situation du cancer, quelques chiffres clés Les candidats médicaments 375 composés en phase II, III Les classes thérapeutiques à large spectre restent privilégiées (56%) Mais l innovation se trouve

Plus en détail

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE

SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE SANOFI, UNE ENTREPRISE STRATÉGIQUE AU CARREFOUR DES ENJEUX DE COMPÉTITIVITÉ EN FRANCE Engagé dans une compétition internationale, Sanofi a fait le choix de la France pour y baser ses principales activités

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France

Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Constats et perspectives des industries et technologies de santé en France Daniel VASMANT Praticien attaché à l hôpital d enfant Armand Trousseau (PARIS) Responsable de programme à l Agence Nationale pour

Plus en détail

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie

Rapport de l Académie nationale de Pharmacie Rapport de l Académie nationale de Pharmacie La préparation des doses à administrer - PDA : la nécessaire évolution des pratiques de dispensation du médicament INTRODUCTION Il est généralement admis que

Plus en détail

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc

Situation sanitaire. en Nouvelle-Calédonie. www.dass.gouv.nc Situation sanitaire en Nouvelle-Calédonie 2012 www.dass.gouv.nc Les comptes de la santé Source: service de la protection sociale III.1. Présentation La délibération modifiée n 490 du 11 août 1994 portant

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions

Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Vos affaires sont nos affaires! Programme d actions Orkhan Aslanov/ Fotolia.com > Suivez le guide nous saisissons vos opportunités de marchés publics! > Gardons Avec le Centre de Veille le contact nous

Plus en détail

Simplifier vos projets d avenir

Simplifier vos projets d avenir Simplifier vos projets d avenir FINANCEMENT Ouvrir à nos clients l accès aux marchés de capitaux publics et privés par le biais de formules innovatrices d emprunt et de recapitalisation. S O L U T I O

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

PROGRAMME MASTER 2 MARKETING PHARMACEUTIQUE. UE1 Environnement réglementaire et économique (65 heures) 14 ECTS

PROGRAMME MASTER 2 MARKETING PHARMACEUTIQUE. UE1 Environnement réglementaire et économique (65 heures) 14 ECTS UE1 Environnement réglementaire et économique (65 heures) 14 ECTS Objectif de l UE 1 Acquérir une culture réglementaire et économique sur le médicament et la santé afin de pouvoir comprendre les enjeux

Plus en détail

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER

stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER stimuler son développement commercial grâce au digital ETUDE DE CAS NORAKER QUELS ENJEUX POUR NORAKER? UNE JEUNE ENTREPRISE DE POINTE EN QUÊTE DE DÉVELOPPEMENT Noraker est une entreprise scientifique :

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE

MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Direction de l Economie Service des Projets d Entreprises Conseil régional Juin 2013 MISE EN PLACE DU PLAN RÉGIONAL D INTERNATIONALISATION DES ENTREPRISES POUR LA BRETAGNE Le développement à l'international

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

L industrie du médicament m une mission de santé,

L industrie du médicament m une mission de santé, L industrie du médicament m : une mission de santé, des métiers m passionnants Dr Sophie Ravoire SR Consulting Présidente de la Commission Formation de l Alliance pour la Recherche et l Innovation des

Plus en détail

Dynamiser les filières d excellence et d avenir

Dynamiser les filières d excellence et d avenir La Lorraine dispose d atouts dans ce domaine grâce à des compétences académiques pointues tant en termes de recherche biologique et médicale que d application en informatique, traitement de données ou

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF

ASSISES DU MEDICAMENT. Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF ASSISES DU MEDICAMENT Contribution de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France FSPF La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France, syndicat majoritaire des pharmaciens titulaires d

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie.

1 Présentation du Pôle Fibres-Energivie. Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres-Energivie dans la mise en œuvre du service d accompagnement BIM IN ACTION auprès des équipes de Maitrise d Œuvre Cette consultation a pour objectif d

Plus en détail

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5

3 - Sélection des fournisseurs... 4. 4 Marche courante... 5. 4.1 Conditionnement Transport... 5. 4.2 Livraison... 5 1 SOMMAIRE 1 Introduction... 3 2 Principes... 3 3 - Sélection des fournisseurs... 4 4 Marche courante... 5 4.1 Conditionnement Transport... 5 4.2 Livraison... 5 4.3 - Garantie qualité / Conformité... 5

Plus en détail

911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011. Rebond de croissance attendu en 2012

911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011. Rebond de croissance attendu en 2012 Synthèse du chiffre d affaires 2011 911 millions d euros de chiffre d affaires en 2011 Environnement difficile Rythme soutenu de signatures de nouveaux contrats Renforcement des mesures d économie Respect

Plus en détail

Les Affaires Medicales

Les Affaires Medicales Les Affaires Medicales 1 Les tendances du marché français 2014 Introduction Real Life Sciences met à votre disposition des études autour des métiers niches de l industrie pharmaceutique. Concernant les

Plus en détail

Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques?

Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques? Les médecins généralistes : Quel positionnement par rapport aux médicaments génériques? Etude de Conférence de Presse 17 mars 2010 Paris, hôtel de Crillon GEMME = «Générique Même Médicament» L association

Plus en détail

Réalisation d un produit de veille concurrentielle. Jérôme Chevreul

Réalisation d un produit de veille concurrentielle. Jérôme Chevreul Réalisation d un produit de veille concurrentielle Jérôme Chevreul 1 Sommaire Pourquoi ce produit?...2 Collecte de l information..2 Quels sont les sites à surveiller?...3 Données à surveiller..4 De la

Plus en détail

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4

Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Définir un nouveau modèle économique Présentation de l axe 4 Le développement du numérique dans la sphère de l édition, les mutations induites par la dématérialisation des supports ont profondément influencé

Plus en détail

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE»

APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» APPEL A PROJETS du Conseil Régional de Lorraine «TECHNOLOGIES NUMERIQUES POUR LES NOUVEAUX USAGES DE L IMAGE» INTRODUCTION Pourquoi un appel à projets «Technologies numériques pour les nouveaux usages

Plus en détail

Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète

Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète Astera, 100% pharmacien Une offre de services complète Dossier de presse septembre 2013 Contacts relations presse Service communication Astera gwenaellelhostis@astera.coop 02.35.52.70.38 Pauline THOMASSON

Plus en détail

Solvabilité II Solution elearning

Solvabilité II Solution elearning Solvabilité II Solution Solvabilité II Solution Jusqu à présent les programmes Solvabilité II se sont surtout concentrés sur les éléments quantitatifs. La mise en place réussie de Solvabilité II exige

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Les Assises du Médicament MAI 2011

Les Assises du Médicament MAI 2011 Propositions Pour Les Assises du Médicament MAI 2011 1 OBJECTIFS Être force de proposition pour la consolidation du statut de Visiteur Médical (VM) Informer le grand public des missions du VM. 2 Visite

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique

Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique Management des organisations et stratégies Dossier n 10 Veille et intelligence économique.i. Les enjeux et domaines de la veille.ii. La mise en place d un processus de veille.iii. Illustration d une démarche

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015

Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses : propositions de l Assurance maladie pour 2015 Rapport au ministre chargé de la sécurité sociale et au Parlement sur l'évolution des

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Cameleon. Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service

Cameleon. Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service Cameleon Cameleon au cœur de la stratégie de croissance des entreprises de service AUGMENTEZ vos performances marketing Les entreprises de service sont soumises à de multiples enjeux ayant des conséquences

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS

LA PHARMACIE : UNE FORMATION, DES MÉTIERS LA PHARMACIE : UNE, DES MÉTIERS TOUS LES MÉTIERS DE LA PHARMACIE SUR WWW.ORDRE.PHARMACIEN.FR Dr Gérard NOËT Pharmacien biologiste médical à Paris Pourquoi choisir «Pharmacie»? La Santé est un secteur d

Plus en détail

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr

Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Synthèse d activités 2014 www.genethon.fr Missions Généthon a pour mission la conception, le développement préclinique et clinique ainsi que la production de médicaments de thérapie génique pour les maladies

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40

ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 DOSSIER DE PRESSE Le Service Formation Continue de l Université de Strasbourg, ARCHITECTE DE COMPÉTENCES E-LEARNING EXPO DU 24 AU 26 MARS 2015 À PARIS - PORTE DE VERSAILLES PAVILLON 4.1-4.2 STAND F40 LE

Plus en détail

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement

Roche Diagnostics France. Manuel Qualité Sécurité Environnement Roche Diagnostics France Manuel Qualité Sécurité Environnement «Notre stratégie place le patient au cœur de nos préoccupations, avec l ambition d améliorer sa santé et sa qualité de vie. Inscrite dans

Plus en détail

Solution PLM pour la vente au détail de PTC

Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM pour la vente au détail de PTC Solution PLM de PTC pour la vente au détail Dans les délais. À la mode. Dans le budget. La solution PLM de PTC pour la vente au détail transforme la manière

Plus en détail

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES

Coordination générale des soins. Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Coordination générale des soins Description de la Fonction de Cadre Supérieur de Santé au CHU de LIMOGES Janvier 2010 PLAN 1. MISSIONS GENERALES 2. ACTIVITES 2.1 Politique générale du pôle 2.2 Coordination

Plus en détail

Représenter les intérêts des pharmaciens indépendants dans la distribution du médicament en Europe

Représenter les intérêts des pharmaciens indépendants dans la distribution du médicament en Europe 2011 Représenter les intérêts des pharmaciens indépendants dans la distribution du médicament en Europe Parole du Président Sanastera s inscrit dans une dynamique européenne. Face à des pressions fortes

Plus en détail

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique,

Investissements d Avenir Premier bilan du FSN PME, le Fonds Ambition Numérique, fonds dédié aux PME innovantes du domaine numérique, MINISTERE DELEGUEE CHARGEE DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, DE L INNOVATION ET DE L ECONOMIE NUMERIQUE COMMISSARIAT GENERAL A L INVESTISSEMENT C o m m u n i q u é d e p r e s s e C o m m u n i q u

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN

DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS. Pr J LAMSAOURI PLAN DISPOSITIFS MEDICAUX CHIFFRES CLEFS 28/01/201 11 Pr J LAMSAOURI 1 PLAN 1. généralités 2. Place du secteur dans l économie mondiale et européenne 3. qu en est-il au Maroc? 4. conclusion 2 1 Introduction:

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012

Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012 Corrigé téléchargé sur www.mybts.fr Proposition de Corrigé Management des entreprises Session 2012 CAS FENETREA L ensemble est noté sur 30 points, la note devra être ramenée à 20 points, arrondie au demipoint

Plus en détail

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites? ner g a p Accom ets oj vos pr ialisation n o str i t u a d s i n l i d rcia e m m o et de c s nt a v o n in Juin 2015 Vous êtes porteur d un projet innovant dans la filière de la plasturgie et des composites?

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION

FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION FEELEUROPE GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION DATES CLÉS 2013 Spécialisation en nos domaines d expertises 2008 Séparation des activités Conseil et IT 2006 Création de FEEL EUROPE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires

CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires CELLforCURE: le maillon industriel de la filière française des Thérapies Cellulaires Pierre-Noël Lirsac Président de CellforCure 30/01/13 INNOVER POUR LA MÉDECINE DE DEMAIN 1 Les bases de la «médecine

Plus en détail

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010

CONSTRUCTION DE LA VISION 2025. COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 CONSTRUCTION DE LA VISION 2025 COMITE de pilotage et scientifique 6 mai 2010 LA VISION 2025 EST AU CARREFOUR DE TROIS DYNAMIQUES Industrie Sociétés savantes Flux de découvertes scientifiques et développement

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque.

glossaire Appellation commerciale Voir nom de marque. glossaire Accessibilité financière Le coût d un traitement par rapport au revenu de la population. dans cette enquête, le salaire journalier minimum d un employé non-qualifié du secteur public est comparé

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

www.jobvitae.fr Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie?

www.jobvitae.fr Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie? Le site emploi de la Santé, de l Action Sociale & de l Industrie Pharmaceutique Un emploi dans la Santé, l Action Sociale ou l Industrie Pharmaceutique sans en faire une maladie? CONCEPT CIBLES TYPOLOGIE

Plus en détail

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada

Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada Le Conseil d examen du prix des médicaments brevetés du Canada 25 ans d expérience Michelle Boudreau Directrice exécutive Pharma Pricing and Market Access Outlook Londres, Royaume-Uni Le 21 mars 2012 Sommaire

Plus en détail

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR

Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Eurobiomed, pôle de compétitivité santé PACA/LR Journée Biodev Montpellier, 20 novembre 2014 Eurobiomed: Pôle de compétitivité? Qu est ce qu un pôle de compétitivité? Une initiative du gouvernement français

Plus en détail