EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013"

Transcription

1 EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna Informations générales : Date à laquelle le rapport d évaluation rapide est rédigé. Noms (en entier) et désignation du responsable de l équipe / de la personne qui écrit le rapport et leurs adresses et numéros de téléphone: 21/03/2013 Dr Sita Sidibe Conseiller Santé : / Maiga Binta Bocoum Conseillère en Education. Tel : Aperçu de la situation 1. Quel type de crise? Avec l avancée des groupes armés insurgés vers le Sud, la France et l armée malienne ont lancé une offensive militaire pour contrecarrer les offensives et reprendre le contrôle des villes occupées depuis Janvier 2013 comme Konna Douentza- Youwarou -dans la Région de Mopti, Diabaly dans la Région de Ségou, Gao et Kidal pour les Régions du Nord. Cette situation de conflit rend complexe la crise au Mali. C est dans cette situation complexe que Plan Mali a mis en route une équipe dans la ville de Konna afin de mener une évaluation rapide et multisectorielle, qui se focalisera sur les besoins actuels des populations affectees par la crise. 2. Quel est l étendue de l espace géographique affecté? La commune de Konna compte environ habitants dont se trouve a Konna ville et 1000 dans la village de Takoutala 3. Combien de personnes affectées? Konna a reçu selon la mairie 142 familles de déplacés avec 651 personnes 4. Combien d enfants affectés? La mairie n'a pas les données désagrégées, dans le village de Takoutala selon le responsable du village au moins 400 enfants de 0-5 ans ont été affecté

2 Besoins 3.1 Quels sont les besoins spécifiques des enfants? Liste des besoins vitaux : Alimentation : les habitants de Konna semblent manger au moins une fois par jour.les raisons évoquées sont entre autre le manque d argent pour payer la nourriture. Liste des besoins en Sante : dotation du centre de sante en petits matériels de travail Appui en moyen de déplacement pour la stratégie avancée Liste des besoins de protection des enfants et de protection en général à Konna et à Takoutala, aucun besoin spécifique de protection n a été signalé, cependant il existe des obus non explose aux alentours du village (3 km et 2 km). Il y un besoin de formation des enseignants sur la sécurité des enfants et le soutien psycho affectifs Liste des besoins en éducation : Les populations ont entre autre évoque les priorités suivantes: Appui dans l'alimentation scolaire avec la création de 02 cantines dans la commune urbaine pour assurer au moins un repas pour les élevés. nombre d élève déplacés à Konna : Ecole B 405 élèves 178 filles,et 227 garçons( 24 déplacés dont 12 filles,) école C 307 élevés dont 125 filles et 182 garçons ( déplacé 10 dont 6 filles) Mettre en place un programme de DPE accompagne d'alimentation dans chaque chef lieu de commune pour augmenter le taux de scolarisation, Appui en matériels d'hygiène/assainissement dans les deux écoles de la ville affectées par la crise A Takoutala Il n y pas été signalé de déplacés à l école. Cependant, l école est confrontée à un sérieux problème de matériels didactiques et pédagogique, de classe. Il existe une 2eme année de 19 élèves dont 11 garçons et 8 filles, une 4eme de 55 élèves dont 21 garçons et 34 filles. Il faut signaler aussi l existence d une cantine scolaire. Il n y a pas de latrines au niveau de l école, depuis la crise l école n a reçu aucun kit. Les salles de classe sont en banco dans un état délabré toute chose qui ne garantit pas la sécurité des enfants à l école pas de points ni au village, ni à l école Appui en kits scolaire et matériel pédagogique, pour les quatre écoles de la ville et du village de Takoutala Formation des enseignants dans la didactique des disciplines et appui psychosocial, hygiène/assainissement, Réhabilitation d'un bloc de latrine (Ecole C) 3.2. Comment cette crise affecte les moyens de subsistance et quels sont les besoins de

3 subsistance? Tous les chefs de familles unanimement interrogés ont déclaré que le conflit a considérablement affecté s moyens de subsistance. Essentiellement composés d agriculteurs et d éleveurs de petits ruminants, de commerçants, ils ont vu leurs activités de subsistance anéanties 3.3. Comment cette crise affecte l accès aux services et biens essentiels et quels sont les besoins? Initier des AGR pour les déplacés et hôtes, Le cash transfert/for work 3.4. Comment cette crise affecte l information, les medias et la communication? Quels sont les besoins liés à cela? La situation actuelle ne favorise pas la remontée de l'information. Par exemple, au niveau de ladminitration,la sous préfecture est détruite Le manque de sensibilisation des familles, l interdiction par les groupes armés les réseaux de communications dont la télévision a limité l accès des populations au medias. Mener de vastes campagnes de sensibilisation pour rassurer les populations Analyse de la couverture et des insuffisances 4.1 Quelle proportion de la population affectée doit être concernée par les interventions humanitaires? Toutes couches doivent être concernées par les appui surtout les femmes et les enfants 4.2. Dans quelle mesure leurs besoins sont pris en compte? Les besoins ont été insuffisamment pris en compte. du fait d un manque de plan de contingence bien élaboré par les autorités communales et d un recensement exhaustif des besoins des familles. Certaines il y a des actions mais beaucoup restent à faire quand on sait que certaines actions menées n ont concerné qu un aspect des problèmes de la communauté touchée Quelles sont les insuffisances spécifiques aux enfants? Insuffisance de CDPE dans la ville Manque de cantines scolaire dans les ecoles, Insuffisance de materiels didactiques et fournitures, Manque de materiels d'hygiene/assainissament, Insuffisance de formations Les interventions tiennent peu compte des besoins spécifiques des enfants (alimentation des enfants, le traitement médical frais de transports des enfants malades, les frais de séjour des accompagnants en cas d hospitalisation etc.) les cantines scolaires..

4 Risques 5.1. Quels sont les risques auxquels la population est exposée? Qu est-ce qui est nécessaire pour y faire face? Mise en œuvre d'agr pour faciliter la prise en charge alimentaire Les risques auxquels les populations sont confrontées dans cette localité sont entre autres la vulnérabilité alimentaire et la présence des explosifs.de ce fait mieux sensibiliser les populations sur le dangers des explosifs 5.2. Quels sont les groupes (personnes déplacées, refugiés, résidents) vulnérables à ces risques? Qu est-ce qui est nécessaire pour y faire face? Les femmes et les enfants sont les groupes les plus exposé 5.3. Quels sont les risques spécifiques auxquels les enfants font face? Qu est-ce qui est nécessaire pour y remédier? La faim pourrait jouer sur la performance des élèves. Pour y remedier, l initiation des cantines pourrait être salutaire 5.4. Quels sont les risques spécifiques auxquels les filles font face? Qu est-ce qui est nécessaire pour y remédier? Ces risques sont entre autres les problèmes éducationnels, la malnutrition et de protection. Pour soulager leur souffrance, il serait important de mettre en place des cantines scolaire, doter les élèves de kits scolaires, de développer les AGR et rendre disponibles les vivres dans les familles pour assurer les trois repas quotidiens. Réalisation des séances de sensibilisation, Evolution prévue 6.1. Prévisions: Quelle est l évolution probable de la situation? Le retour est une prévision de l évolution de la situation 6.2. Quels sont les besoins attendus en conséquence? Appui dans l'alimentation de la communauté, Creation de cantines scolaires, Mise en œuvre de programme de ECCD, Appui en AGR Appui au système de santé durement affecte par la crise en général et le programme de nutrition en particulier. Renforcer le système éducatif dans ces zones affectées. Appui au retour et à l insertion sociale des déplacés de la zone Scénarios: Quel est le contexte politique et comment va t- évoluer? Qu est ce qu il ya

5 lieu de faire pour cela? Il est difficile de prononcer sur cette évolution. Elle doit être suivie avec attention en s assurant que l administration de l état est mise en place pour une sécurisation des retours. Organiser le retour des volontaires Capacité d intervention des autorités nationales et locales les acteurs de la société civile 7.1. Comment les capacités nationales, sous-nationales, du secteur privé, nongouvernementales et de société civile ont-elles été affectées? 7.2. Quelles sont les premières interventions des autorités nationales et /ou locales pour répondre à l urgence? Mise en place d un comité de crise pour une meilleure coordination des interventions. Recensement des déplacés et identification des besoins. Distribution de vivres 7.3. Quelle est la capacité d adaptation de la communauté locale affectée et quelles leurs premières interventions? Appui des autorités communales et gouvernementales à certaines structure sociales (école sante) Capacité d intervention internationale dans le pays 8.1. La capacité d intervention internationale a-t-elle été affectée? Oui,les financements se font timidement car beaucoup d'entre elles ont suspendu leur appui 8.2. Quelles sont les agences ou organismes présents dans la zone? la Croix Rouge,CRS,Medecins Sans Frontieres, PAM, UNICEF, Action Mopti 8.3. Qu ont- ils fait et qu est-ce qu ils sont susceptible de faire comme intervention dans la situation? distribution alimentaires- des produits Non alimentaires, formation dotation en kits scolaire et dignité, conduite des évaluations des besoins essentiels, appui à la santé tel que les consultations gratuites (Consultation au centre de santé en médicament et mise en place des activités de prise en charge des cas de malnutritions sévères sans complication et avec complication Accès humanitaire

6 9.1. What are the logistic considerations in terms of effects of the emergency and options for response? 9.2. What are the security considerations? 9.3. Are civil-military relations a feature of the context? Priorités humanitaires stratégiques de l équipe humanitaire du pays Secteurs prioritaires d intervention La Distribution alimentaire a été le secteur prioritaire dans la zone Problèmes importants (sauvetage, protection, environnement, éducation, etc.) Analyse et recommandation sur les besoins et insuffisances pour lesquels Plan doit intervenir. E plus des besoins vitaux Plan Mali doit intervenir dans : Appui aux AGR Creation de CDPE, Creation de cantines Appui en materiels pedagogiques et didactiques, Appui en fournitures Appui en materiel d'hygiene/assainissement/cuisine Formation des enseignants,des AME, CGS, Organisation des cours de remediation pour les classes d'examen. Appuyer le système de moyens logistiques, chaine de froid, stratégie avancée, petits matériels et équipements, formation du personnels et les relais communautaire, prise en charge de la malnutrition au niveau communautaire, appui en intrants MAM) Appui à l organisation des activités de stratégies avances dans les aires de santé non fonctionnelles. La réalisation des infracteurs sanitaires dans les écoles basée sur le genre Liste des besoins vitaux, en particulier les enfants : Assistance alimentaire- Appui aux élèves par la fourniture de kits scolaires et de ration alimentaire à travers les cantines. l accompagnement des centres pour la prise en charge des cas de malnutrition et la promotion des bonnes pratiques d alimentation du nourrisson et de jeune enfant. Liste des besoins de protection des enfants et de la protection en général : Assistance psychologique des enfants à travers des espaces organisés, Liste des besoins éducation : En plus des kits scolaires,la formation des enseignants Liste d autres besoins, y compris le plaidoyer, les sensibilisations

7 u/26/june/2012

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO)

Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) MEMPD Contribution en stratégie avancée en matière de santé de reproduction : cas de l unité mobile dans le district sanitaire de Katiola (CNO) Titre 14. Programmes et politiques Présenté par : 14.4. Evaluation

Plus en détail

ENVIRONNEMENT FAVORABLE

ENVIRONNEMENT FAVORABLE Feuille de route pour la mise à l échelle de la PCIMA au Tchad. Atelier pour la revue nationale de la PCIMA. Ndjamena, novembre 2015 ENVIRONNEMENT FAVORABLE LEADERSHIP INSTITUTIONNEL 1 r avec le processus

Plus en détail

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011

Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Evaluation multi-sectorielle rapide Sous-préfecture de Djémah Juin et Juillet/Août 2011 Localisation géographique Profil démographique Population de la sous-préfecture : 2919 (BCR 2003 avec projections)

Plus en détail

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE

UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE UNICEF SENEGAL CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SENEGAL. CONTRIBUTION DE L UNICEF A LA RIPOSTE 1. CONTEXTE Le Sénégal, vu sa position géographique de pays sahélien, est chroniquement exposé à l insécurité

Plus en détail

Laurence Cambianica, Plan France 17/12/2013

Laurence Cambianica, Plan France 17/12/2013 Projets d appui à la scolarisation des filles: Blocages et leviers pour une généralisation des bonnes pratiques : Expérience de PLAN dans le quartier de la Briqueterie à Yaoundé, au Cameroun Laurence Cambianica,

Plus en détail

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES

PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES PROCESSUS D ACCOMPAGNEMENT DES COMMUNAUTES DANS LA CREATION ET LA GESTION DES ECOLES COMMUNAUTAIRES Abdramane Togo Nov.2000 ong à but non lucratif- BP: E2226-Tél/fax : 229-24-22-Lafiabougou-Rue 426-Porte

Plus en détail

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II,

A/RES/62/134. 8 Voir Documents officiels du Conseil économique et social, 2005, Supplément n o 3 (E/2005/23), chap. II, Nations Unies A/RES/62/134 Assemblée générale Distr. générale 7 février 2008 Soixante-deuxième session Point 63, a, de l ordre du jour Résolution adoptée par l Assemblée générale [sur la base du rapport

Plus en détail

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino,

Intervention de l Honorable Gloriose Berahino, Conférence du Réseau des Femmes Parlementaires d Afrique Centrale (RFPAC) «L Accès et le contrôle des ressources par les femmes» Irlande, Dublin, 26 juin 2013 O Callaghan Alexander Hotel Intervention de

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE

Fiche action 52. Accompagnement à la parentalité. 7 Education 8 Habitat 9 Culture, loisirs 10 Emploi 11 Justice 12 Autre, précisez : SECTEUR SANITAIRE Intitulé de l action : Fiche action 52 Accompagnement à la parentalité Formation Petite Enfance "Maladies hivernales et Prévention" (Réseau bronchiolite du Nord) 1) Quel est votre secteur d intervention?

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014

Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Réunion 14 janvier 2014 Cluster Éducation Mali Agenda : réunion 14 janvier 2014 1. Présentation des participants et validation de l agenda 2. Suivi des points d action de la réunion

Plus en détail

Plan de sensibilisation

Plan de sensibilisation Ministère de l Éducation Nationale / Handicap International Niger Projet Projet : Développer l offre éducative pour les enfants handicapés au Niger Plan de sensibilisation Financé par Union Européenne

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

SPECIAL NOEL AVEC LES ENFANTS

SPECIAL NOEL AVEC LES ENFANTS Actions Citoyennes pour un Développement Intégral ACDI-TOGO www.acdi-togo.jimdo.com 04BP :289 Lomé-Togo Tél : (00228) 93 41 18 65 / 99 61 38 78/ 92 81 18 22 SPECIAL NOEL AVEC LES ENFANTS A 200m du carrefour

Plus en détail

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 CONSOLIDATED RESULTS REPORT Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 1. Key Results Expected (restate, 1.1 Réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 71 à 40 pour 1 000 (conformément

Plus en détail

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500

Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 LES OUTILS POUR AIDER A LA REDACTION ET L EVALUATION DES PROGRAMMES Canevas de rédaction pour les demandes supérieures à 7.500 Il est recommandé de se limiter au nombre de pages indiqué, et de présenter

Plus en détail

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 Région BRETAGNE Département Ille Et Vilaine I La maison des adolescents Date d ouverture : 4 septembre 2006 Nom : Maison des adolescents Nom du responsable :

Plus en détail

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa.

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Mise à jour Niger Mai 2015 Contexte Présentement la situation sociopolitique du Niger reste marquée par les attaques du

Plus en détail

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles?

Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? Les causes de la Malnutrition? Comment maximiser les impacts nutritionnels des interventions agricoles? FENETRE SUR L AGRICULTURE, 19 sept. 2014 «Le défi de la sécurité alimentaire et nutritionnelle au

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE

FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE FICHE 6 : INFORMATION ET COMMUNICATION DANS LA COMMUNE 1 / - Le rôle du maire La communication est un paramètre déterminant dans la gestion des crises, y compris au niveau de sa préparation (l efficacité

Plus en détail

PLAN D ACTION ACTIONS A COURTS ET MOYENS TERMES VISIBILITE DE SYMBIOSE-TOGO CONTEXTE/BESOIN

PLAN D ACTION ACTIONS A COURTS ET MOYENS TERMES VISIBILITE DE SYMBIOSE-TOGO CONTEXTE/BESOIN PLAN D ACTION Une élaboration claire et précise des prochaines activités de l'association est de première importance. Le temps et les énergies des bénévoles sont des ressources précieuses qu'il importe

Plus en détail

Dans la plupart de ces cantines une contribution symbolique en espèces est demandée comme apport de la communauté. Cette contribution est de 300 F

Dans la plupart de ces cantines une contribution symbolique en espèces est demandée comme apport de la communauté. Cette contribution est de 300 F Démarrage du programme Programme de cantines très ancien au Sénégal (Etat ayant depuis longtemps développé un programme de cantines, intervention du PAM depuis les années 70, intervention de CPI depuis

Plus en détail

Projet «La lumière à Konna»

Projet «La lumière à Konna» Janvier 2011 Projet «La lumière à Konna» Contexte : Les pays en développement sont aujourd hui conscients du défi que leur impose la mise en place d une énergie propre et économe dans leur processus de

Plus en détail

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes Les Organisations Internationales dans le cadre de la promotion et du développement d instruments de gestion de risques Schéma 1. La FAO et la Gestion de

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

Stratégie (juin 2014)

Stratégie (juin 2014) Stratégie (juin 2014) Introduction Dans les contextes de conflits prolongés ou d insécurité chronique, de nouvelles contraintes viennent se superposer aux déficits structurels préexistants dans le domaine

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

Introduction à la 2 e édition

Introduction à la 2 e édition Introduction à la 2 e édition Parue en 2003, l expertise opérationnelle «Santé des enfants et des adolescents, propositions pour la préserver» présente un état des lieux des connaissances sur plusieurs

Plus en détail

Nom et signature de l enquêteur : ---------------------------------------------------------------------------------------------

Nom et signature de l enquêteur : --------------------------------------------------------------------------------------------- MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE TOGOLAISE ------------------- Travail Liberté- Patrie DIVISION DE L IMMUNISATION EVALUATION DE LA CAMPAGNE ROUGEOLE/VITA/ALBENDAZOLE 2015 QUESTIONNAIRE DE REGION (DRS)

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012.

Le rapport complet a été transmis aux sociétés nationales le 19 décembre 2012. Faits et chiffres Tremblement de terre en Haïti 3 ans après 20 décembre 2012 Réponse Croix-Rouge Croissant-Rouge Le présent document résume la performance collective de la Croix-Rouge Croissant-Rouge lors

Plus en détail

GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE OD SECURITY CLUSTER

GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE OD SECURITY CLUSTER GROUPE HUMANITAIRE SECURITE ALIMENTAIRE Compte Rendu de la réunion du 17 janvier 2013, bureau Programme Alimentaire Mondial (PAM) Assistance Alimentaire & Agriculture et Autres Moyen de Subsistances Participants:

Plus en détail

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION

CODEC. Le Collectif des Directeurs d Ecole. Direction de l Enseignement Elémentaire REPUBLIQUE DU SENEGAL MINISTERE DE L'EDUCATION REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un But - Une Foi MINISTERE DE L'EDUCATION Direction de l Enseignement Elémentaire Le Collectif des Directeurs d Ecole CODEC Mai 2006 Le Sénégal est en train de mettre

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah.

Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant Réunion Réunion des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. Date Chair/Présidence Organisations participantes Agenda Guinée Sous Cluster Protection de l Enfant des acteurs de protection de l enfant a Forécariah. 23 juillet 2015 Mr le Chargé de l enfance, avec appui

Plus en détail

CADRE LOGIQUE DU PISE III 2010_2012

CADRE LOGIQUE DU PISE III 2010_2012 CADRE LOGIQUE DU PISE III 2010_2012 HIERARCHIE DES OBJECTIFS INDICATEURS (aux niveaux national et régional) SUIVI-EVALUATION RESPONSABILITE HYPOTHESES CRITIQUES Stratégie pays : 1) l accroissement de l

Plus en détail

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU)

Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Projet de soutien au développement économique et social d une partie de la communauté urbaine de Nouakchott (Projet Urbain - PU) Termes de références du consultant Objet : Appui à l élaboration de la suite

Plus en détail

Challenge Egalité Homme Femme Ange Marchetti. Le Quizzzzz

Challenge Egalité Homme Femme Ange Marchetti. Le Quizzzzz Challenge Egalité Homme Femme Ange Marchetti Le Quizzzzz Question 1 L égalité professionnelle c est : 1 - L interdiction de faire une différence de traitement entre deux salariés de sexe différents 2 -

Plus en détail

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH

APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH APPROCHE MULTISECTORIELLE ET MULTI- ACTEURS POUR LUTTER CONTRE L INSÉCURITÉ ALIMENTAIRE ET LA MALNUTRITION Coordination SUN et facilitation REACH Dr Ruréma Déo-Guide Chef de Cabinet Adjoint à la 2 ème

Plus en détail

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES

GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Lycée Professionnel Gaston Barré 79010 NIORT Cedex 05 49 28 05 20 GUIDE DES SORTIES ET VOYAGES SCOLAIRES Les sorties et voyages scolaires sont proposés dans le cadre d un projet et sont considérés comme

Plus en détail

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole

Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Synthèse du Programme Local de Prévention des Déchets de Chartres Métropole Il n y a pas de petits gestes, si nous sommes 125 000 à les faire! PRÉAMBULE "La prévention de la production de déchets est l

Plus en détail

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE QUESTIONNAIRE D'IDENTIFICATION DES ACTEURS DE LA COOPERATION ET DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE CENTRES RITIMO DE LA REGION BRETAGNE 1. IDENTIFICATION ET COORDONNEES DE L ORGANISME (! ATTENTION IL S'AGIT

Plus en détail

Présentation succincte du projet

Présentation succincte du projet Présentation succincte du projet Titre du projet : Création d espaces de vie et d animation pour seniors Résumé du projet : Le projet de création d espaces de vie et d animation pour seniors contribue

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RECAPITULATIF DISTRIBUTION DE NFI 16 mai 26 juin 2015 Préf. S. Préfec Ouham Nana- Bakassa village Type de ménage Date Nb ménages bénef

Plus en détail

SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS

SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS SELECTION DE CONSULTANT DOSSIER DE DEMANDE DE PROPOSITIONS MISSION ASSISTANCE TECHNIQUE PERFECTIONNEMENT DES PROCEDURES DE GESTION DES RH ET ELABORATION DES OUTILS NECESSAIRES RMCR MALI FEVRIER 2016 Avec

Plus en détail

ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION NATIONAL

ETAT DE MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION NATIONAL MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU MALI ********** ********** SECRETARIAT GENERAL Un Peuple Un But Une Foi ********** ********** DIRECTION NATIONALE DE LA SANTE ********** N Tomikorobougou BP 233 Tel

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

44, Cité Lobatt FALL, Pikine, BP: K50 49 Dakar/Sénégal, Tel : 002218346598 Email : acdev@orange.sn; Site : acdev-int.org

44, Cité Lobatt FALL, Pikine, BP: K50 49 Dakar/Sénégal, Tel : 002218346598 Email : acdev@orange.sn; Site : acdev-int.org 44, Cité Lobatt FALL, Pikine, BP: K50 49 Dakar/Sénégal, Tel : 002218346598 Email : acdev@orange.sn; Site : acdev-int.org Présentation de l ONG AcDev est une ONG sénégalaise créée en 1991 qui s'inscrit

Plus en détail

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES

EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES EXPERIENCE DE CREDO DANS L ASISTANCE AUX PERSONNES AFFECTEES PAR LES CRISES ET LA PROBLEMATIQUE DE L INTERVENTION DES ACTEURS HUMANITAIRES FORUM REGIONAL SUR LA POLITIQUE HUMANITAIRE Dakar 2-3 octobre

Plus en détail

Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles.

Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles. Demande de soutien pour la construction d infrastructures scolaires EPP à Madagascar et l amélioration dans le domaine de l éducation des filles. NOM DU PROJET. Actions Initiatives Madagascar Ensemble

Plus en détail

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI

La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI La sécurité alimentaire dans l agenda post-2015 : Quels objectifs pour quels effets? Alain de Janvry Université de Californie à Berkeley et FERDI Objectif de la discussion : Quel bilan tirer du résultat

Plus en détail

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS Conclusions et partage d expérience Réunion du Cluster Sécurité Alimentaire 10/02/2015 Bangui - RCA DE QUOI S

Plus en détail

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste

Jeu de rôles : création de services d aide juridique pour les victimes de violence sexuelle et sexiste 12 Type d exercice : Public : Durée : Application en contexte Toute personne participant aux processus de traitement de la violence sexuelle et sexiste (ex. : personnels ministériels, OSC, personnels de

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA)

Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA) Appel à Manifestation d Intérêt A l intention des (ONG) intéressées à la mise en œuvre des activités du Projet Fond Global-PNUD HAITI (VIH SIDA) Le PNUD en tant que Récipiendaire Principal (RP) du Fond

Plus en détail

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française

LE GUIDE. Définir un projet. L appel à initiatives de la Croix-Rouge française LE GUIDE Définir un projet L appel à initiatives de la Croix-Rouge française 2 Définir un projet Un projet, c est une idée qui se transforme en réalité Monter un projet c est vouloir changer quelque chose

Plus en détail

Mali 2015 DONNEES CLES

Mali 2015 DONNEES CLES Mali 2015 MANDAT Au Mali, Handicap International travaille à améliorer la qualité de vie des personnes handicapées et encourage leur pleine participation dans la société. Pour atteindre ces objectifs,

Plus en détail

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge

Activités dans un poste d assistance / centre de prise en charge Contrôle des entrées 1. Sécurité Contrôle de l identité des personnes Contrôle des locaux Garde de nuit Ronde de la garde de nuit Installations de lutte contre le feu Listes des téléphones pour les cas

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et éducatives Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Est secteur collège Rollinat

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail :

Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : Ecole des Parents et des Educateurs de la Loire Tél : 04 77 92 67 48 15 rue Léon Lamaizière Fax : 09 57 36 04 21 42000 Saint-Etienne Mail : contact@epe42.org Site Internet : www.epe42.org Connaître les

Plus en détail

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU

DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU DESCRIPTION D AFFECTATION DE VOLONTAIRE VNU Préambule: Le programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) est au sein des Nations Unies l organisation qui, au niveau mondial, est chargée de promouvoir

Plus en détail

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS

Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS Coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement (CO.FE.P.E) Theme: Women and children Human settlement and HIV AIDS I/Présentation: La coopérative Féminine pour la Protection de l Environnement

Plus en détail

Fonds des Nations Unies pour l Enfance (UNICEF) Rabat-Maroc

Fonds des Nations Unies pour l Enfance (UNICEF) Rabat-Maroc Fonds des Nations Unies pour l Enfance (UNICEF) Rabat-Maroc Appel à consultation pour l élaboration d un plan de plaidoyer et de communication pour la prévention du Handicap TERMES DE REFERENCES 1. Contexte

Plus en détail

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT

COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT COMMUNIQUE DE RECRUTEMENT D UN CONSULTANT 1.L a.s.b.l. FVS/AMADE Burundi désire recruter un consultant pour faire une étude de faisabilité pour la création des mutualités de santé pour les groupements

Plus en détail

Élaboré par OCHA pour le compte de l'équipe humanitaire pays (EHP) RÉSUMÉ. Objectifs stratégiques. Mesures prioritaires

Élaboré par OCHA pour le compte de l'équipe humanitaire pays (EHP) RÉSUMÉ. Objectifs stratégiques. Mesures prioritaires 2014-2016 Janvier 2014 PÉRIODE: Janvier Décembre 2014 568 millions de dollars US nécessaires Élaboré par OCHA pour le compte de l'équipe humanitaire pays (EHP) RÉSUMÉ Objectifs stratégiques 1. Recueillir

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local

Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Termes de référence pour le recrutement d un consultant local Réalisation d un recensement fiscal et élaboration d une stratégie de recouvrement pour la Communauté rurale de Nguéniène Mars 2014 Ircod Alsace

Plus en détail

ANACAPH/Colloque sur le Crédit

ANACAPH/Colloque sur le Crédit ANACAPH/Colloque sur le Crédit Caisse Populaire Fraternité, (CPF) «Financement des réchauds à gaz propane pour des ménages en milieu rural et urbain» Présentation de la Caisse Fraternité du Cap Date de

Plus en détail

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges

Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Rôle de l action contre les mines dans l intégration de l assistance aux victimes à des cadres plus larges Convention sur l interdiction des mines antipersonnel Convention sur l interdiction de l emploi,

Plus en détail

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014

Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 Elimination de la Transmission DU VIH de la mère à l enfant au Bénin Point 31 décembre 2014 DNSP(PNLS)-DSME Cotonou, 26 mars 2015 Plan Introduction Rappel du processus PTME Quelques indicateurs Grandes

Plus en détail

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse

Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Prix UNESCO de la ville apprenante Note de synthèse Le nombre de citadins dans le monde a crû à une rapidité inégalée ces dernières années : plus de la moitié de la population mondiale vit actuellement

Plus en détail

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013 Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf 1 Environnement des TICs Aspects règlementaires Définition de la cybersécurité Caractérisation du cyberespace

Plus en détail

Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome

Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome Commission 2.7 Africa Fourth African regional conference conclusions including African union resolution as an outcome Ahlin Byll-Cataria World Conference on Early Childhood Care and Education 27-29 September

Plus en détail

----------------------------- FICHE TECHNIQUE EBOLA N 3 PROCEDURES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES DE GESTION DES DEPOUILLES MORTELLES

----------------------------- FICHE TECHNIQUE EBOLA N 3 PROCEDURES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES DE GESTION DES DEPOUILLES MORTELLES Ministère de la Santé et de l'action Sociale ----------------------------- FICHE TECHNIQUE EBOLA N 3 PROCEDURES ADMINISTRATIVES ET TECHNIQUES DE GESTION DES DEPOUILLES MORTELLES I ) Procédures administratives

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

Vininguesba OUEDRAOGO Inspecteur d éducation Spécialisée DIRECTEUR DE DE L ÉDUCATION SPÉCIALISÉE

Vininguesba OUEDRAOGO Inspecteur d éducation Spécialisée DIRECTEUR DE DE L ÉDUCATION SPÉCIALISÉE Vininguesba OUEDRAOGO Inspecteur d éducation Spécialisée DIRECTEUR DE DE L ÉDUCATION SPÉCIALISÉE INTRODUCTION I. LE CADRE INSTITUTIONNEL II. LA DEMARCHE D INTERVENTION III. LES SERVICES DE SUITE IV. LE

Plus en détail

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois.

Combien de temps dure un dispositif SLIME? La durée du SLIME ne pourra pas être inférieure à 6 mois. Qu est-ce qu un SLIME? Le programme SLIME (Service Local d Intervention pour la Maîtrise de l Energie) est un programme national d information et d action en faveur de la maîtrise de la demande énergétique,

Plus en détail

UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL

UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL UNICEF Madagascar recrute: UN CONSULTANT INTERNATIONAL ------------------------------------------------------------------------------------------ Titre: CONSULTANT(E) CHARGE(E) DE L APPUI A LA REVUE ET

Plus en détail

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs)

Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) Enquête EvalPartenaires de l OICE sur le profil des Organisations Volontaires d Evaluateurs Professionnels (OVEPs) I. Information de base sur le profil 1. Nom et acronyme de l organisation (OVEP) 2. Couverture

Plus en détail

Analyse de risque et élaboration de plans d intervention

Analyse de risque et élaboration de plans d intervention Analyse de risque et élaboration de plans d intervention dans le contexte de l élaboration des politiques et de la prise de décision Programme de formation aux politiques de la FAO Programme de renforcement

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du jeudi 16 juillet 2015

Compte-rendu de la réunion du jeudi 16 juillet 2015 Compte-rendu de la réunion du jeudi 16 juillet 2015 Ordre du jour : Revue de l ordre du jour et des points d action de la dernière réunion (MENET, Cluster) Recommandations du Cluster Education global suite

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de Réunion Grenier a UNICEF - Mercredi, 18 Septembre 2013 09:00 11:00

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de Réunion Grenier a UNICEF - Mercredi, 18 Septembre 2013 09:00 11:00 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de Réunion Grenier a UNICEF - Mercredi, 18 Septembre 2013 09:00 11:00 PARTENAIRES PRESENTS UNICEF, DGPC, DNACPN, DRH Gao, Cluster Abri/UNHCR,

Plus en détail

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014 Les rythmes scolaires à Villaz Rentrée 2014 Objectifs pédagogiques de la réforme permettre aux enfants de mieux apprendre, en répartissant les heures de classe sur un plus grand nombre de jours dans l

Plus en détail

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées

Les sorties d hospitalisation des personnes âgées 28 Les sorties d hospitalisation des personnes âgées Méthodologie 1) Enquête exploratoire (février 2006 à janvier 2007) sur le retour à domicile des personnes âgées après hospitalisation 2) Analyse - Bilan

Plus en détail

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009

A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009. Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 A/MTSP/2008-2013 PB/2008-2009 Original : Anglais PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2008-2013 ET PROJET DE BUDGET PROGRAMME 2008-2009 Les appellations employées dans ce document et la présentation des données

Plus en détail

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Le management des risques éthiques

Le management des risques éthiques Le management des risques éthiques Yves Boisvert, Ph.D. Professeur titulaire ÉNAP & Responsable du groupe de recherche sur l éthique publique du CERGO 1 Le risque éthique Un risque éthique est une conduite

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE

AMBASSADEUR- CHEF DE POSTE DIPLOMATIQUE 78 Diplomatie Le domaine fonctionnel Diplomatie regroupe les emplois concourant à la définition et à la mise en œuvre de l action extérieure de la France, ainsi que ceux relatifs aux affaires consulaires

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF

Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre. Bilan de l expérience UNICEF Scolarisation des filles en Afrique de l Ouest et du Centre Bilan de l expérience UNICEF Pourquoi est-il important de se focaliser sur l éducation, en particulier celles des filles? Bénéfices individuels

Plus en détail

POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES ENFANTS EN AFRIQUE

POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES ENFANTS EN AFRIQUE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone: 011-551 7700 Fax: 011-551 7844 Website: www.au.int POSITION AFRICAINE COMMUNE SUR METTRE FIN AU MARIAGE DES

Plus en détail

La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire

La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire La sensibilisation des étudiants en médecine français à l action humanitaire CALASS 2007 Congrès de l Association Latine d Analyse des Systèmes de Santé Bastien MOLLO Stéphane DAVID Dominique MAILLARD

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE

GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE GUIDE PÉDAGOGIQUE DE L'ENSEIGNANT pour la FICHE PÉDAGOGIQUE SUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE EN ÉTHIOPIE Avec Domaine général de formation Compétences transversales Compétences disciplinaires Scénario pédagogique

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail