Sommaire. Définition et listing des codes, des synthèses vocales et des logiciels / adresses utiles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire. Définition et listing des codes, des synthèses vocales et des logiciels / adresses utiles"

Transcription

1 Les moyens de communication alternative et augmentée (augmentative and alternative communication AAC) et les aides techniques à la communication (ATC) : Sommaire Définition I) Les codes de communication a. Les codes de communication pictographiques b. Les codes gestuels adaptés c. Les codes de communication par l écrit II) les outils technologiques : les synthèses vocales III) les logiciels supports de codes Définition et listing des codes, des synthèses vocales et des logiciels / adresses utiles «La définition habituellement donnée de la communication augmentée et alternative fait référence au domaine de la pratique clinique qui tend à apporter des compensations (temporaires ou définitives) aux déficits et incapacités des individus souffrant de troubles sévères de la communication au niveau de l expression : troubles du langage parlé et troubles moteurs affectant l écriture.» (Alm et Parnes, 1995 cités par Chevrié-Muller C. et Narbona J. (1999)). Nous exposerons les systèmes de communication les plus utilisés en les décrivant succinctement et proposerons un listing des outils technologiques (synthèses vocales) et des adresses utiles. 1

2 I) Les codes de communication a) Codes de communication pictographiques Les pictogrammes sont des représentations graphiques (images, photos, dessins) figurées ou symboliques, exprimant des mots ou des idées (idéogrammes). Ils sont prioritairement destinés aux personnes ne pouvant ni parler, ni écrire. Les codes pictographiques se construisent sur des supports simples (classeur, etc) et dans le temps, respectant le rythme de la personne. L organisation des pictogrammes peut être biographique, suivant le fil du vécu ; taxonomique ou sémantico-syntaxique (par catégorie de mots : substantifs, verbes ). Les codes pictographiques reposent donc sur le canal visuel, il faut ainsi être vigilant quant aux capacités de perception visuelle de la personne. De même, ils requièrent tous un certain niveau de symbolisme et de connaissances sémantiques (surtout pour les codes fonctionnant par combinaison de pictogrammes). Enfin, la manipulation (désignation directe ou indirecte), est incontournable. Rappelons que le choix d un code dépend de l âge de l enfant, de ces capacités cognitives, motrices et de ses besoins communicatifs et que ce code doit être nécessairement maîtrisé par l entourage communicant avec l enfant pour être un outil utile et efficace. Selon les codes, le support peut être un tableau de communication «papier», un ordinateur ou encore, pour certains logiciels, des synthèses vocales. Bliss Le Bliss est un système de 2300 symboles visuels et graphiques auxquels correspond, pour chacun, un concept. C est un «système complexe, riche et évolutif», qui, à partir d une combinaison des formes de base, offre un vocabulaire très varié et permet de s exprimer dans les différents modes syntaxiques. Utilisé à l ordinateur, le Bliss permet une sortie orale du message. Il requiert un haut niveau de symbolisme et la complexité des symboles constitue un frein à l apprentissage du code chez les personnes ayant des difficultés cognitives importantes. 2

3 Centre de recherche Roland Houdon SARSAN Tel : CSOE (Centre de Suppléance à la Communication Orale et Ecrite) 1350 rue Crémazie Est Montréal Canada C.A.P : Communiquer et Apprendre par les Pictogrammes Le CAP comporte 1200 pictogrammes, faciles à dessiner et classés par ordre alphabétique et répertoriés en quatre catégories lexicales. Il est édité avec une série d exercices concrets et d évaluation. Le CAP propose un vocabulaire riche et nuancé par combinaison de pictogrammes et donne la possibilité de construire des phrases complexes, de catégoriser les mots. Ce code est difficilement accessible aux personnes ayant des troubles visuels. Editions scolaires ERASME SA - 2 Place baudouin 1 er, 5004 Namur Belgique skynet.be Commun-image Ce code est destiné au «jeune handicapé physique présentant une déficience physique limitant l usage de la parole». Il s adresse particulièrement aux enfants IMC de niveau préscolaire et scolaire (3 à 10 ans). Il comporte 421 images pouvant être combinées dont un vocabulaire adapté à la vie d un jeune handicapé moteur accueilli en structure, 26 lettres et 10 chiffres. Les images ont été créées en tenant compte des troubles de perception visuelle. Centre Québequois de communication non orale 525 Bd Hamel Est Suite A 50 - QUEBEC GIM2S8 Parlerpictos Il s'agit d'une version améliorée de la banque d images du Commun-i-mage. Il propose plus de 2500 pictogrammes en couleur et en noir et blanc disponibles sur papier ou CDrom. CSOE (Cf Bliss) 3

4 PECS Le PECS est, au-delà d un code pictographique, une méthode de communication conçue pour de jeunes enfants autistes, dont les objectifs sont d apprendre à initier spontanément une démarche de communication. Il propose des séries de pictogrammes pouvant être complétées par des images personnalisées. Essayant de développer un intérêt pour les images, d installer la désignation et le désir d échanger, le PECS peut-être utilisé chez les enfants IMC comme pré-requis au langage et à la mise en place d un code plus riche et complexe. PECS France 9 rue Léon Vaudoyer Paris Cornusse Il s agit d une banque de 1500 pictogrammes en couleurs qui s adressent à un public polyhandicapé. Les images, très figuratives, ont l avantage d être évocatrices. Mr Gicquiaud route de Saint Amand Nérondes GRACH : Groupement de Recherches pour l Apprentissage de la Communication avec les Handicapés Nommé Valencay ou PIC, ce code contient 675 pictogrammes. Le GRACH-BAILLY propose une version révisée comportant 1740 pictogrammes sur CD. Les dessins, figuratifs et facilement reproductibles, rendent ce code accessible à tous niveaux et compréhensible pour les interlocuteurs non-initiés. Mme Colbeau Justin Le clos Saint Pierre Monteaux Dictopicto Dictopicto est une banque de 2000 pictogrammes noirs et blancs redessinés et complétés à partir du GRACH. Ecole COGNITO 12 avenue Flachat Asnières

5 Guimel Il s'agit d'un vocabulaire pictographique destiné aux enfants déficients moteurs, mentaux ou auditifs, comportant certains outils tactiles. Madame Ghesnon Sylvianne, 16, rue du Carmel, Bischwiller, tél : Minspeak Minspeak est un système de langage conçu pour les appareils d aide à la communication (synthèses vocales) (WALKERTALKER 7N100-7N101, CHATBOX 7N130, ALPHATALKER 2 7N140, et DELTATALKER 7N200) basé sur la représentation symbolique de mots, de phrases par des icônes significatives. Ce programme permet d accéder à un vocabulaire étendu à partir d un nombre restreint de dessins par un système de polysémie et de combinaison des icônes, accélérant ainsi la transmission du message. Convenant aux personnes ayant des difficultés motrices (parole) ou mentales, Minspeak est «le système le plus utilisé par les utilisateurs de niveau moyen à bon." (Gabus, FST) P.C.S («picture communication symbols» ou symboles de communication en images) Le PCS est un code pictographique comportant quelques idéogrammes parmi 3000 symboles. Il est conçu pour être utilisé avec le logiciel de création de tableaux de communication «Boardmaker». Les symboles sont facilement compréhensibles et deux tailles sont disponibles pour tenter de répondre aux troubles visuels. La version informatique donne de multiples avantages, tels que : l attribution par soi-même d un concept à un symbole ; la modification de l image, de l écriture des mots, de la taille des pictogrammes et des grilles du tableau, de la couleur de fond des grilles et des cases et enfin l intégration de photos personnelles. Vocalisis Informatique : 5

6 Pictogram Anciennement dénommé «PIC», il s agit d un code de 1400 pictogrammes très symboliques ayant la particularité de présenter des silhouettes blanches sur fond noir. Ce code très contrasté est adapté aux personnes présentant des troubles visuels. b) Les codes gestuels adaptés Les codes gestuels s inspirent de la langue des signes française, rendue adaptée ou non à la pathologie motrice. Compte tenu du handicap moteur, ils sont mixtes pour la plupart, associant gestes et pictogrammes. Les codes gestuels ont l avantage d être toujours disponibles contrairement au tableau de communication. Ils permettent l échange dans les situations de vie où le code n est pas accessible. Le Makaton Le Makaton est une aide au développement de la communication en favorisant l emploi de différents modes : gestes, expressions faciales, langage oral et dessins et langage oral. Il comporte un vocabulaire de base de 450 mots et s enseigne en suivant une progression établie sur 8 niveaux (des besoins immédiats jusqu aux loisirs et intérêts). Les signes, empruntés à la LSF, sont employés en respectant la syntaxe française. Les pictogrammes sont simples et concrets et permettent de former des phrases simples. Chez les IMC, le Makaton peut constituer un moyen d encourager l utilisation des modalités de communication parfois abandonnées du fait des difficultés motrices, comme les gestes et l oralisation. Association Avenir Dysphasie Makaton - 15ter impasse des chantiers St Ouen tél: fax:

7 Le Coghamo Le COdes Gestuels pour HAndicaps MOteurs est un langage gestuel simplifié inspiré du français signé et des gestes de la vie courante. Le Coghamo, qualifié de «langage gestuel S.O.S.» comporte un vocabulaire de 107 gestes polysémiques exprimant les besoins essentiels. M.G Tytgat - rue R.Jacquet Bruxelles Le Sésame Il s agit d une méthode gestuelle de communication tirée de la langue des signes et destinée initialement aux handicapés mentaux et aux autistes. J. Guelbe rue du Loutrier, Bruxelles tél: c) Codes de communication par l'écrit La communication écrite est le moyen privilégié lorsque le sujet maîtrise la lecture-écriture. Le trouble moteur peut cependant être un obstacle important à sa réalisation à la main. Des matériels tels que des claviers spéciaux et des machines à écrire portables permettent de contourner ce problème. Des codes présentent l écriture différemment, de façon à augmenter la vitesse de communication et également de permettre à des personnes ne maîtrisant pas le système d écriture parfaitement, d y accéder. Le point commun de ces communications écrites est qu elles ne connaissent pas de restriction de vocabulaire. 7

8 ECRIRE Il s'agit d'un système de communication basé sur la connaissance orthographique et syntaxique. Il est composé de lettres et de groupes de lettres pouvant former des syllabes ou des mots complets et se présente sous la forme d un tableau couleur réunissant 300 unités (syllabes, mots et petites phrases). L utilisation de ce système améliore la connaissance du français écrit tout en facilitant la communication. Il peut être utilisé pour préparer le passage à une synthèse vocale. PAR-Lè-SI-LAB C est un système de communication qui repose sur l écriture phonétique des mots. L usager pointe les syllabes phonétiques afin de former les mots. Il contient un manuel d apprentissage et un tableau couleur composé des chiffres 1 à 10 et de 288 syllabes phonétiques présentées en ordre alphabétique. Ainsi, ce code écrit permet de tout dire sans nécessiter la maîtrise de l orthographe mais au moins celle de la correspondance phonème-graphème. d) Les codes alphabétiques Comme leur nom l indique, ils nécessitent la maîtrise du langage écrit. Leur apprentissage est fastidieux et ils exigent des interlocuteurs habituels et entraînés pour que la communication devienne efficace et la vitesse satisfaisante. Néanmoins, ils restent des moyens qui n obligent pas de supports spécifiques. L alphabet linéaire consiste à épeler chaque lettre de l alphabet classique jusqu à la sélection par la personne. L échange prend alors beaucoup de temps et n est pas adapté aux situations sociales. L alphabet ESARIN est également linéaire. Il présente les lettres selon leur ordre de fréquence dans la langue française à l écrit (ESARIN) ou selon leur ordre de fréquence à l oral (EJARIN) L alphabet voyelles-consonnes propose d épeler d une part les voyelles et d autre part les consonnes. 8

9 Les codes matriciels présentent les lettres dans un tableau à double entrée indiquant leur position suivant le principe de la bataille navale. La personne non parlante valide à l interlocuteur le nombre de la colonne puis de la ligne dans lesquelles la lettre est placée. Un gain de rapidité est réalisé en plaçant l alphabet ERASIN en diagonale dans ce tableau. Les cases restantes peuvent être par exemple utilisées pour insérer des expressions courantes. II) Les aides techniques à la communication : les synthèses vocales Les synthèses vocales sont des machines dédiées à la communication orale. La voix émise par ces téléthèses peut être digitale ou synthétique. La voix digitale est une voix humaine préenregistrée et restituée sur commande par la personne handicapée. La liste de messages possibles demeure limitée et l utilisateur n est pas autonome sur la manière de formuler. La voix synthétique, quant à elle, est une voix artificielle, construite au moment où l utilisateur compose le mot. Contrairement à la voix digitale, elle permet de tout dire. Une «voix» apporte de nombreux avantages sur la communication quotidienne, pour le sujet et les interlocuteurs. Elle offre un confort dans l échange : l utilisateur peut se manifester n importe quand c est-à-dire sans attendre qu il y ait un contact visuel, il peut interpeller à distance et téléphoner. Enfin, c est la possibilité d échanger avec n importe quel interlocuteur partageant la même langue. Disposer d un tel appareil a un coût important qui nécessite une certaine réflexion sur son utilité pour la personne. L encombrement (taille et poids) peut empêcher sa manipulation, selon le handicap moteur. Enfin, communiquer confortablement avec une synthèse vocale résulte d un long apprentissage. Nous proposons ci-dessous un listing des synthèses vocales les plus répandues. 9

10 Listing des synthèses vocales Les appareils dédiés proposent soit un mode d accès à la fois par pointage direct (clavier ou écran tactile) et indirect (émulateur de souris) ou seulement par pointage direct. Nous préciserons ce dernier par la notation AD pour «accès direct». Avec voix synthétique: Allora AD ARIA AD Dialo AD Echo AD LightWriter AD NotaBene discover Portatic Picto Spok AD Synthé 4 AD Tellus Avec voix enregistrée BABAR AD ChatBox AD Dynamo AD GoTalk AD LEO AD Mighty-Mo Mini-Mo SpringBoard TALARA AD Avec voix synthétique et enregistrée Cassiopea (logiciel The Grid Mobile) AD Future PAD (logiciel The Grid 2) NotaBene Dicover 10

11 Ordi comm. Discover, Ordi comm. The Grid PathFinder Portatic Eurovocs Portatic MindExpress Portatic PocketSil AD Synthélis Eurovocs Synthélis MindExpress Synthélis Pocket Synthélis Xplor Synthélis Xplor Millenium Vanguard Vantage III) Les logiciels supports de codes Axelia (PC) Boardmaker (PC et MAC) ClarisWorks (PC et MAC) GRID (programmes windows) I.M.C 2000 Kindo II (MAC) Mind Express PICTODIDACTE (exmulti-fab) (PC et Mac) Apprenti Picto (PC) Winsil (PC) Informations détaillées sur le site 11

Les Codes de communication pictographiques

Les Codes de communication pictographiques Les Codes de communication pictographiques Les pictogrammes sont des représentations graphiques (images, photos, dessins) figurées ou symboliques, exprimant des mots ou des idées (idéogrammes). Ils sont

Plus en détail

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA

Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Systèmes de Communication Augmentatifs et Alternatifs (CAA) FNO / ANCRA Développement des fonctions de communication non verbale «Il faut avoir recours à des modifications des processus d apprentissage,

Plus en détail

Langage et communication d enfants avec autisme

Langage et communication d enfants avec autisme Langage et communication d enfants avec autisme Estelle Petit Orthophoniste Troubles autistiques Triade autistique : Trouble des interactions sociales Trouble de la communication Intérêts restreints, stéréotypés

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE Abilipad DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Janvier 2015 MOTS -CLES (CHAMPS

Plus en détail

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation

Dysphasies : Aspects rééducatifs. Rééducation des Dysphasies. Principes de la rééducation des dysphasies. Grands axes de la rééducation Dysphasies : Aspects rééducatifs des Dysphasies Florence George : Orthophoniste CERTA CHU Timone - Marseille Précoce préserver l appétence à la communication Intensive : au moins 3 fois par semaine Accompagnement

Plus en détail

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN

ANNEXES DU MEMOIRE. En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN Institut d'orthophonie Gabriel DECROIX ANNEXES DU MEMOIRE En vue de l'obtention du Certificat de Capacité d'orthophonie présenté par : Lucile GIRY et Muriel VERIN Intérêts et apports du logiciel gratuit

Plus en détail

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine)

Environnement nécessaire : Windows (toutes versions de 98 à Windows 7), Mac OS X (10.3 à 10.6), Linux (nécessite l'émulateur Wine) Imagemo I. Présentation de l outil a. Où le trouver? Ce logiciel est en téléchargement à l adresse : http://www.imagemo.fr/index_fr.html Une fois téléchargée vous n avez plus besoin d Internet pour utiliser

Plus en détail

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE

INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE INTERVENTIONS POUR AIDER L ÉLÈVE EN DIFFICULTÉ D APPRENTISSAGE Il est très important de comprendre l élève dans ses différences et ses défis; N hésitez pas à discuter avec l élève. Il pourra vous informer

Plus en détail

Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation

Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation Les Fiches documentaires du Pôle Etudes et Formation Les PICA (Pictogrammes de l Institut Les Cent Arpents) De la naissance du projet au processus de validation Benoit Janvier (2014), Ergothérapeute Conseiller

Plus en détail

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL

Fiche pratique «Adaptation de tests» L2MA C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL Fiche pratique «Adaptation de tests» C. CHEVRIE-MULLER, A.M. SIMON, S. FOURNIER, 1997 LANGAGE ORAL 1. 2. et 8. FLUENCES PHONETIQUES ET SEMANTIQUES, ANTONYMES Objectifs Evaluer le stock phonologique de

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Comooty DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE Tablette,

Plus en détail

La communication augmentative et alternative. dans l autisme. Journée de Recherche Clinique de la CPLU 17.10.2014. Orianne Dor & Pascale Grevesse

La communication augmentative et alternative. dans l autisme. Journée de Recherche Clinique de la CPLU 17.10.2014. Orianne Dor & Pascale Grevesse La communication augmentative et alternative 1 dans l autisme Journée de Recherche Clinique de la CPLU 17.10.2014 Orianne Dor & Pascale Grevesse 2 Plan Qu est-ce que l autisme? Définition de la Communication

Plus en détail

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré

CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE. Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré CHOIX D UNE AIDE TECHNIQUE DE COMMUNICATION ET DOMOTIQUE Salvador Cabanilles Plate-Forme Nouvelles Technologies Hôpital Raymond Poincaré Plate-Forme Nouvelles Technologies 2 ergothérapeutes 3 missions:

Plus en détail

Compensation informatique et troubles des apprentissages

Compensation informatique et troubles des apprentissages Compensation informatique et troubles des apprentissages Pourquoi? Libérer les ressources de l enfant afin de le rendre disponible pour acquérir de nouvelles connaissances, les restituer, raisonner, argumenter

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

Mémoires & Handicaps

Mémoires & Handicaps Mémoires & Handicaps Philippe Boissière Irit Toulouse (Equipe Diamant) 1 Plan de l exposé Introduction La mémoire Le handicap Compenser le handicap communicationnel Rôle de la mémoire chez une personne

Plus en détail

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie

Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie GENERALITES : Groupe de travail AVS dyslexie - dysphasie Nous parlerons des enfants diagnostiqués dysphasiques ou présentant des troubles du langage. Il en est de même pour les enfants dyslexiques.on parle

Plus en détail

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi.

Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage et qui renforce l estime de soi. L élève - Est valorisé par l utilisation d un outil technologique haut de gamme - Peut travailler seul et à son rythme. Il se sent plus à l aise dans un environnement de travail, plus propice à l apprentissage

Plus en détail

Jocatop : Lecthème lecture cycle 2

Jocatop : Lecthème lecture cycle 2 Jocatop : Lecthème lecture cycle 2 Logiciel de français permettant de différencier les parcours. PRESENTATION DE L OUTIL http://www.jocatop.fr Logiciel commercial : Prix 188 Configuration requise : Fonctionne

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm

La dyspraxie. Théorie et aménagements. Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014. CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm La dyspraxie Théorie et aménagements Formation SEGPA - Nice - Novembre 2014 CEntre de Référence des Troubles des Apprentissages Marie Pécheux-Grimm Qu est-ce qu une praxie? Une praxie est un programme

Plus en détail

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE

LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE LA TECHNOLOGIE ET L INSERTION SOCIALE A.Idrissi REGRAGUI TAZA Maroc PLAN : I. L INSERTION SOCIALE I.1. INSERTION PROFESSIONNELLE I.1.1. LE BRAILLE CLE DU SAVOIR I.1.2. LA COMPENSATION DU HANDICAP ET LA

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

Interaction Personne-Machine

Interaction Personne-Machine Interaction Personne-Machine Techniques d Interaction 1 Techniques d Interaction La mise en place d interactions peut se faire dans une démarche organisée, dans laquelle on s appuie sur trois niveaux bien

Plus en détail

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles

Appendice 2. Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Appendice 2 Questionnaires pour recueillir de l information sur les limitations fonctionnelles Afin de déterminer les mesures d adaptation lors de l évaluation, il est essentiel d avoir une bonne compréhension

Plus en détail

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile

Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Utilisation de supports visuels pour aider l enfant autiste au domicile Armande Perrier Enseignante spécialisée SMPEA 2 Peyre-Plantade- 2012 La structuration temporelle pour l enfant autiste : pourquoi?

Plus en détail

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques.

Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. Propositions d aménagements pour l enfant concerné par des difficultés praxiques. En noir : des pistes. En bleu : des composantes pour ces pistes. En vert : des exemples. En général : Créer un climat de

Plus en détail

INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE

INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE INFORMATIONS LOGICIELS COMPENSATION INFORMATIQUE DES TROUBLES D APPRENTISSAGE (Liste non exhaustive soumise à mises à jour) MARBLEZ E ergothérapeute SRTA CRTA 1 ANTIDOTE - transcription - Correcteur avec

Plus en détail

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR

IDENTIFICATION DU PRODUIT : IDENTIFICATION DE L EXPERIMENTATEUR Grille d évaluation - IDENTIFICATION IDENTIFICATION DU PRODUIT : Titre du produit : BIEN ECRIRE Tome 1 Nom de l éditeur : TNT - Technologies Nouvelles et Transferts Version analysée : Sous MSDOS - et Windows

Plus en détail

Les critères d attribution tiennent compte des éléments suivants :

Les critères d attribution tiennent compte des éléments suivants : Critères d'attribution du matériel adapté pour les élèves en situation de scolarisés dans le département de la Somme Selon les circulaires n 2001-061 du 5 avril 2001, n 2001-221 du 29 octobre 2001, venant

Plus en détail

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE

LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE Document à destination des personnels de l enseignement supérieur. Mieux appréhender l arrivée d un(e) étudiant(e) en situation de handicap. LES TROUBLES DE LA PAROLE ET DU LANGAGE 1 Fiche pratique «Handicap»

Plus en détail

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard

Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage. ASH/Document Béatrice DDEC Gard Les troubles spécifiques du développement de la parole et du langage ASH/Document Béatrice DDEC Gard 1 Quelques précisions 3 à 5 % des enfants en âge scolaire souffrent de troubles du langage de type expressif

Plus en détail

Accès à la communication et au langage: objectif de l orthophoniste

Accès à la communication et au langage: objectif de l orthophoniste Accès à la communication et au langage: objectif de l orthophoniste Dijon 8 avril 2016 Nicole Denni-Krichel Orthophoniste Strasbourg Pr.A.Jacquard «Communiquer, c est mettre en commun, c est l acte qui

Plus en détail

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton

La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton La Communication augmentée : Principes Un système original : le programme Makaton Présentation de Sylvie FRANC Service de Psychopathologie de l enfant et de l adolescent Hôpital Robert Debré, 48 Boulevard

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012

Dictée à l adulte. Animation du 19 décembre 2012 Dictée à l adulte Animation du 19 décembre 2012 Déroulement de l animation Recueil des représentations sur la dictée à l adulte Les Instructions officielles Constat Définition et objectifs Modalités, déclencheurs

Plus en détail

Instructions simples Springboard 7N7198

Instructions simples Springboard 7N7198 7N7198-07/05 page 1/8 Instructions simples Springboard 7N7198 Service commercial : - Téléphone : 03 80 78 42 20 - Télécopie : 03 80 78 42 15 - E-mail : ht.aides.techniques@proteor.com - Adresse : PROTEOR

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE PRÉCONISATION DE ALTERNATIVE ET AUGMENTATIVE LA COMMUNICATION

GUIDE PRATIQUE PRÉCONISATION DE ALTERNATIVE ET AUGMENTATIVE LA COMMUNICATION GUIDE PRATIQUE Pour retrouver cette plaquette ainsi que des informations complémentaires, rendez-vous sur : http://orthoremedtechno.com/ PRÉCONISATION DE LA COMMUNICATION ALTERNATIVE ET AUGMENTATIVE Réalisé

Plus en détail

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage

Tobii Communicator 4. Guide de démarrage Tobii Communicator 4 Guide de démarrage BIENVENUE DANS TOBII COMMUNICATOR 4 Tobii Communicator 4 permet aux personnes souffrant de handicaps physiques ou de communication d'utiliser un ordinateur ou un

Plus en détail

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6

Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Lara van der Horst Orthophoniste, Paris 13 Université P. et M. Curie, Paris 6 Principes généraux La rééducation s adapte au patient (ses motivations, sa personnalité, ses difficultés spécifiques) sur la

Plus en détail

Bien démarrer avec la tablette de votre enfant Avec le soutien de Dow Chemical

Bien démarrer avec la tablette de votre enfant Avec le soutien de Dow Chemical Bien démarrer avec la tablette de votre enfant Avec le soutien de Dow Chemical Association Française du Syndrome d'angelman Vous venez d acheter une tablette tactile pour votre enfant ou vous êtes sur

Plus en détail

Projet Portfolio Numérique de l Elève.

Projet Portfolio Numérique de l Elève. Projet Portfolio Numérique de l Elève. 1/ Présentation. Bonjour et bienvenue sur cette présentation du projet de portfolio numérique de l élève. Ce projet a pour de but de donner à l élève un espace dans

Plus en détail

INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE. Degré 9 (1CO)

INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE. Degré 9 (1CO) INFORM@TIQUE PROGRAMME PROVISOIRE Degré 9 (1CO) DECS SE, mai 2011 PREAMBULE L ordinateur et les moyens multimédias en général font partie du quotidien des élèves. Ils sont utilisés comme instruments de

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant

Sommaire. - Programmes 2008 et document d accompagnement. - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant Graphisme Ecriture - Bibliographie et sources Sommaire - Programmes 2008 et document d accompagnement - Dessin, graphisme écriture et développement de l enfant - Le graphisme : stades chez le jeune enfant,

Plus en détail

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE

EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE EVALUATION DE L AUTONOMIE DE L ELEVE L élève est-il accompagné OUI NON Si, oui, ouverture de droit jusqu au : Nombre d heures allouées : Niveau de classe actuelle : année suivante : Temps de scolarisation

Plus en détail

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF Les analyses et les conclusions de ce rapport reposent sur des informations recueillies à partir de différentes sources et au meilleur

Plus en détail

Grille des Adaptations

Grille des Adaptations Grille des Adaptations NOM :.. Prénom : Classe :. Page 1 SOMMAIRE 1. Les Objectifs et l Utilisation de la grille Page 2 2. Grille des adaptations AidOdys Page 3 3. Quelques conseils pédagogiques Page 5

Plus en détail

Moyens d intervention en fonction des objectifs

Moyens d intervention en fonction des objectifs Commission Scolaire des Samares DVE Plan d intervention Moyens d intervention en fonction des objectifs DOMAINE LANGAGIER L élève améliorera ses habiletés en conscience phonologique. L'élève développera

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU ILS COMPRENNENT LES NIVEAUX DE COMPREHENSION DANS L AUTISME ET AUTRES TROUBLES ENVAHISSANTS DU DEVELOPPEMENT LES CARACTERISTIQUES DE L AUTISME (critères res de la CIM 10, recommandations

Plus en détail

S EPANOUIR LA PAROLE

S EPANOUIR LA PAROLE OSER LE GESTE POUR MIEUX LAISSER S EPANOUIR LA PAROLE Communication gestuelle utilisée comme soutien au langage oral : TOUR D'HORIZON DE LA SITUATION EN SUISSE ROMANDE (janv.2007) INTRODUCTION POURQUOI

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Y'a pas photo DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT -CLE LIBRE

Plus en détail

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm

Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Lecture et écriture au cycle 2 (2002) Techniques d apprentissages en vigueur au Lycée Saint Louis de Stockholm Les apprentissages sont centrés sur la maîtrise de la langue (oral + écrit). - Ils impliquent

Plus en détail

Livret des activités

Livret des activités Club MULTIMEDIA VERCEL Photo-Vidéo-Informatique Nouvelles Technologies 1 rue St Eloi 25530 VERCEL Email : club-multimedia@mairie-vercel.fr Livret des activités 2015/2016 1 2 Mot du président Nous avons

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

AAD MAKATON. Programme de la formation avancée

AAD MAKATON. Programme de la formation avancée AAD MAKATON Programme de la formation avancée Contenu : Programme de la «Formation Avancée» au Langage Makaton Comment communique-t-on avec autrui? Quelles sont les aptitudes requises pour parvenir à bien

Plus en détail

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF Les analyses et les conclusions de ce rapport reposent sur des informations recueillies à partir de différentes sources et au meilleur des connaissances des responsables de cette veille. Aussi. Ils AIDE

Plus en détail

ATELIER D INTRODUCTION AUX APPLICATIONS DE SUPPLÉANCE À LA COMMUNICATION (SC) EN FRANÇAIS POUR LES TABLETTES (IPAD, ANDROID, WINDOWS 8, ETC.

ATELIER D INTRODUCTION AUX APPLICATIONS DE SUPPLÉANCE À LA COMMUNICATION (SC) EN FRANÇAIS POUR LES TABLETTES (IPAD, ANDROID, WINDOWS 8, ETC. ATELIER D INTRODUCTION AUX APPLICATIONS DE SUPPLÉANCE À LA COMMUNICATION (SC) EN FRANÇAIS POUR LES TABLETTES (IPAD, ANDROID, WINDOWS 8, ETC.) Présentation par PATRICIA COFFIN, CENTRE DE RÉADAPTATION MAB

Plus en détail

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF

AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF AIDE À LA COMMUNICATION VEILLE TECHNOLOGIQUE RAPPORT D ANALYSE COMPARATIF Les analyses et les conclusions de ce rapport reposent sur des informations recueillies à partir de différentes sources et au meilleur

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE

1) pour différencier (voire individualiser) 2) pour remédier et mettre en œuvre les PPRE Animation pédagogique : Le plan de travail individualisé au cycle 3 Résumé des principaux points développés Un contexte professionnel à prendre en compte: Un constat commun (Institution et enseignants)

Plus en détail

Le système de communication par échange d images (PECS)

Le système de communication par échange d images (PECS) Le système de communication par échange d images (PECS) Programme d intervention sur la communication et le comportement social Catherine Gasser Caractéristiques (Preston & Carter, 2009) Système de communication

Plus en détail

Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0

Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0 Le numérique au service de l autisme CENTRE RESSOURCES AUTISMES NORD PAS-DE-CALAIS MARDI 11 MARS 2014 VERSION 2.0 Sommaire Numérique et handicap? Les tablettes : avantages et marché Les applications :

Plus en détail

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010

Réunion C.T.B. CNRS. Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Réunion C.T.B. CNRS «Les 10èmes rencontres» Accessibilité et Handicaps : où en sommes-nous? Novembre 2010 Des chiffres clé sur l emploi dans le milieu ordinaire du travail Dans le secteur privé assujetti

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

ABRI MONTAGNARD AM. RIVAUD OCTOBRE 2012 ABRI MONTAGNARD. L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard

ABRI MONTAGNARD AM. RIVAUD OCTOBRE 2012 ABRI MONTAGNARD. L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard ABRI MONTAGNARD L accompagnement des personnes vieillissantes à l Abri Montagnard FAM SAINT BERTHOUMIEU L établissement est un Foyer d accueil médicalisé destiné à l accueil de 32 adultes des deux sexes,

Plus en détail

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage

DYSPRAXIE. ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage DYSPRAXIE DIFFICULTES POSSIBLES ACTIVITES NECESSITANT HABILETE MANUELLE Maladresse dans les jeux de cube, les légos, les puzzles, le découpage, le collage Difficulté pour utiliser les instruments de géométrie

Plus en détail

Les moyens technologiques de suppléance dans les troubles d apprentissage. Cécilia Galbiati, ergothérapeute 11 décembre 2007

Les moyens technologiques de suppléance dans les troubles d apprentissage. Cécilia Galbiati, ergothérapeute 11 décembre 2007 Les moyens technologiques de suppléance dans les troubles d apprentissage Pré-requis à la mise en place des moyens de suppléances Présentation des outils Exemple : la dictée vocale Conclusion Pré-requis

Plus en détail

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf)

LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) LA DYSLEXIE (http://www.meoevoli.it/logo/slides_dyslexie.pdf) Anne Revol-Meo Evoli (tel : +39.063332009 e-mail : anne@meoevoli.it) Institut Saint Dominique Rome 9 avril 2003 Anne Revol-Meo Evoli La dyslexie

Plus en détail

MOBILISER LE LANGAGE

MOBILISER LE LANGAGE MOBILISER LE LANGAGE ORAL ÉCRIT Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre. O-1 Dire de mémoire et de manière expressive plusieurs comptines et poésies.

Plus en détail

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008

Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous. Mardi 25 Novembre 2008 Des stratégies individuelles de compensation à la conception pour tous Mardi 25 Novembre 2008 Handicap : de quoi parle-t-on? Origine historique liée au domaine sportif : les milieux turfistes Apparition

Plus en détail

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA

À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Automne 2013 À propos du Programme d évaluation international des compétences des adultes, le PEICA Par Giselle Boisvert, conseillère pédagogique, Commission scolaire de Montréal Les données de la troisième

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico MANUEL D UTILISATION Description du logiciel ScribeDico 1 ScribeDico est un logiciel de prédiction de mots ( suggestion d'une liste de mots à partir des premiers caractères saisis ) multilingue ( français,anglais,espagnol,italien,

Plus en détail

répertoires de pictogrammes Pictogrammes payants

répertoires de pictogrammes Pictogrammes payants Liste non exhaustive de ressources de pictogrammes Le matériel suivi d'une est disponible à la documentation du CRA-LR - 1 er juin 2010 Pictogrammes à télécharger gratuitement ARASAAC-Portail aragonais

Plus en détail

Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014

Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014 Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014 DIFOR2-CAFA Plan de formation des personnels en contrat aide ou contrat unique d insertion Contenu I. Développement personnel... 2 A. Développer

Plus en détail

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication

ORA 1531 Phonétique clinique. Phonétique et troubles de la communication ORA 1531 Phonétique clinique Phonétique et troubles de la communication Plan du cours Représentation des troubles Transcription phonétique Analyses acoustiques Méthodes d intervention basées sur la phonétique

Plus en détail

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française

Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Pilier 1 du socle commun: la maîtrise de la langue française Présentation des programmes 2007: nouveautés par rapport à 2002 Objectif prioritaire: savoir lire, écrire et s exprimer oralement dans toutes

Plus en détail

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer

Projet Informa TIC. Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Projet Informa TIC Un espace numérique réel (matériel informatique) et virtuel (site internet) pour diffuser, échanger, construire, imaginer Informa TIC Technologies de l information et de la communication

Plus en détail

La Collection Tirelire

La Collection Tirelire La Collection Tirelire Les logiciels de la Collection Tirelire sont des logiciels pédagogiques pour l entrée dans l écrit des adultes non-lecteurs et non-scripteurs. Ils sont destinés à être utilisés par

Plus en détail

Livret d'observations

Livret d'observations Livret d'observations Fin du cycle I - apprentissages premiers Nom : Prénom : Date de naissance : Entré(e) au Jardin d'enfants le : 21 rue Vauban- 67000 Strasbourg- tel/fax : 03.88.61.75.25 1 / 15 Présentation

Plus en détail

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution

Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Autisme, Trisomie 21, Troubles Envahissants du Développement : Réinventons le droit à l Ecole pour nos enfants sans solution Devant l absence de prises en charges ou de structures comportementales adaptées

Plus en détail

La polyvalence du produit pour répondre à plusieurs besoins de la clientèle La disponibilité en français et en anglais minimalement.

La polyvalence du produit pour répondre à plusieurs besoins de la clientèle La disponibilité en français et en anglais minimalement. 2014-10-17 INTRODUCTION L Institut de réadaptation en déficience physique de Québec (IRDPQ), institut universitaire, en collaboration avec l Institut national d excellence en santé et en services sociaux

Plus en détail

Catalogue de produits PECS et ABA

Catalogue de produits PECS et ABA Catalogue de produits PECS et ABA Produits accompagnant le PECS et l Approche Pyramidale de l Education 13 rue Jean Mermoz - 94340 Joinville-le-Pont Tél. : +33.1.75.43.29.63 Fax : +33.1.75.43.29.61 administration@pecs-france.fr

Plus en détail

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme

MAKATON Association Avenir Dysphasie. UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme MAKATON Association Avenir Dysphasie UN PROGRAMME de communication d éducation au langage Parole Signe Pictogramme Makaton- AAD Les systèmes de communication Il existe différents systèmes de communication:

Plus en détail

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication?

Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Comment communiquer avec des personnes présentant des difficultés d élocution et/ou de communication? Solenn Bocoyran Orthophoniste Service de Rééducation Neurologique CH Aunay sur Odon AG de l AFTC -

Plus en détail

Dossier 03 Périphériques d acquisition

Dossier 03 Périphériques d acquisition Dossier 03 Périphériques d acquisition I. PERIPHERIQUES D ACQUISITION... 1 II. CARACTERISTIQUES GENERALES... 2 A. CLAVIER... 2 B. SOURIS... 3 C. LECTEUR DE CODES A BARRES (OU CODE-BARRES)... 3 D. SCANNER...

Plus en détail

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr

HANDICAP COGNITIF. Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr Ariel CONTE Président de CORIDYS ariel.conte@tiscali.fr www.coridys.asso.fr HANDICAP COGNITIF Mieux prendre en compte les aspects neuropsychologiques et cognitifs dans le Guide d évaluation multidimensionnelle

Plus en détail

Support de présentation

Support de présentation UNIVERSITÉ D ÉTÉ 20 AOÛT 2010 LOUVAIN-LA-NEUVE Atelier N 1 Une bonne maitrise de la langue, un enjeu du fondamental? Support de présentation utilisé par Christine CAFFIEAUX COMMENT FAIRE UNE BONNE ÉCOLE?

Plus en détail

Description de principales fonctions du logiciel.

Description de principales fonctions du logiciel. Novembre 2012 Document produit par la Commission scolaire des Affluents adapté à la version 3 par Marc Nolet, conseiller Récit de la Commission scolaire de la Baie-James WordQ est un logiciel d aide à

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité

Formation A.V.S. Lundi 06 janvier 2014. La Surdité Formation A.V.S. Lundi 06 janvier La Surdité Table des matières I) La surdité Qu est ce que l audition? Les différentes surdités Les différents appareillages et leurs répercussions sur l audition II)

Plus en détail

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3.

1 Début de l examen. Standard Operating Procedure 9.4. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Faculté de Médecine 1.3. Utilisation du logiciel Campus pour les examens en ligne à la Le but de ce document est de vous expliquer comment démarrer et terminer une session d examen avec Campus (version 1.3.5665), et vous indiquer

Plus en détail

Aide à la communication. Veille technologique Rapport d analyse comparatif

Aide à la communication. Veille technologique Rapport d analyse comparatif Aide à la communication Veille technologique Rapport d analyse comparatif Avertissement Les analyses et les conclusions de ce rapport reposent sur des informations recueillies à partir de différentes sources

Plus en détail

Leçon 2 : Les composants de base d un ordinateur

Leçon 2 : Les composants de base d un ordinateur Leçon 2 : Les composants de base d un ordinateur I. Introduction Activité 1 : Décrire les composants de base d un ordinateur : Activité 2 : Qu appelle-t-on les composants qui se branchent à l unité centrale?

Plus en détail