FORMATIONS INITIALES 2016 PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATIONS INITIALES 2016 PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS"

Transcription

1 PRODUCTION RÉALISATION RÉGIE DE TOURNAGE FORMATIONS INITIALES 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT TECHNIQUE OUVERT DANS LE CADRE DU CODE DE L ÉDUCATION

2 sommair général l cfpf, un écol pour l insrtion dans l sctur cinématographiqu t audiovisul Pag 2 ls formations du cfpf pour accédr au sctur audiovisul Pags 3 Focus sur la périod d mis n pratiqu profssionnll pag 4 qui put s inscrir à la formation? Pag 5 Focus sur l métir d assistant d (cinéma -audiovisul) pags 6-7 focus sur l métir d assistant d réalisation Pags 8-9 dux parcours crtifiants Pags SOMMAIRE GÉNÉRAL assistant d (cinéma - audiovisul) Pags présntation général d la formation pag 12 programm pags assistant d réalisation Pags présntation général d la formation pag 18 programm pags dux parcours spécialisés pag 23 assistant réalisatur pag 23 régissur d fiction pag 23 list ds formaturs Pags conditions générals d vnt PagS 27-28

3 LE CEFPF, UNE VOIE D ACCèS AU SECTEUR AUDIOVISUEL AVEC DES COMPéTENCES PROFESSIONNELLES LEs formations du CEFPF pour accédr au sctur audiovisul DEUX PARCOURS CERTIFIÉS UN PROJET PÉDAGOGIQUE À CARACTÈRE PROFESSIONNEL ET UNE EXIGENCE DE QUALITÉ Ls formations du CEFPF prmttnt aux étudiants d optimisr lur possibilités d s insérr dans l sctur audiovisul soit dans l équip d, soit dans l équip artistiqu. A l invrs d autrs écols, l CEFPF privilégi l insrtion profssionnll d chaqu étudiant, grâc à un suivi prsonnalisé pndant tout la duré d la formation. Pndant l cycl théoriqu, ls étudiants intègrnt ds groups n dépassant pas 20 prsonns. L public st mixt, associant aussi ds intrmittnts du spctacl t ds salariés n rconvrsion afin d favorisr l dévloppmnt d un nouvau résau profssionnl. Plus d profssionnls du film, intrmittnts du spctacl ou salariés prmannts ds sociétés d t d diffusion ont, jusqu à présnt, participé à cs formations. Dpuis 1996, l CEFPF a égalmnt bénéficié d la participation ds Plans Mdia d l Union Europénn, du soutin du Consil Régional d Il-d-Franc t du Fongcif. En partnariat avc ds profssionnls du sctur, à partir ds étuds du Cntr National d la Cinématographi (CNC), d l INSEE t du Ministèr d la Cultur, l CEFPF a élaboré pour cs programms un nsmbl d Crtificats Profssionnls. Un consil pédagogiqu a été créé pour ls consultations ds partnairs profssionnls t la création d référntils d compétncs qui sont systématiqumnt xposés aux candidats lors ds ntrtins préalabls aux inscriptions. NOS ENGAGEMENTS Nous vous assurons un nsignmnt avc ds formaturs n activité : L CEFPF fait appl à 300 profssionnls n activité (producturs, rprésntants d institutions publiqus ou d sociétés d gstion collctiv, avocats, rsponsabls d organisms d diffusion...) pour dispnsr ls formations. Cla prmt d garantir l actualité ds connaissancs transmiss, la spécialisation ds intrvntions, ainsi qu la divrsité ds savoirs t ds savoir-fair. Nous vous accompagnons dans votr insrtion : Rchrch d stag n ntrpris t mis n ouvr d un stratégi individualisé. Nous vous garantissons un accompagnmnt prsonnalisé : Soutin à l apprntissag t à la constitution du résau profssionnl. S orintr vrs ls métirs d l audiovisul rlèv d un choix stratégiqu offrant ls atouts d un insrtion profssionnll durabl. LE CEFPF propos dux crtificats rconnus par la Commission National d la Crtification Profssionnll (CNCP) t inscrits au Réprtoir National ds Crtifications Profssionnlls (RNCP). La CNCP dépnd d l Éducation National t habilit ls organisms à délivrr ds titrs rconnus par l Etat. Assistant d (cinéma - audiovisul) titr nrgistré au Réprtoir National ds Crtifications Profssionnlls, Nivau II (Fr) 6 (Eu), cod NSF 323p 30 smains (1050 hurs) dont 12 smains (420 hurs) d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris Du 01 févrir 2016 au 02 sptmbr 2016 Du 13 juin 2016 au 14 janvir 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Du 03 octobr 2016 au 12 mai 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Assistant d réalisation titr nrgistré au Réprtoir National ds Crtifications Profssionnlls, nivau III (Fr) 5 (Eu), cod NSF 323p 27 smains (945 hurs) dont 12 smains (420 hurs) d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris Du 25 avril 2016 au 28 octobr 2016 Du 17 octobr 2016 au 05 mai 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) DEUX PARCOURS SPÉCIALISÉS Nous proposons aux étudiants disposant déjà d un prmièr xpérinc profssionnll dux parcours spécialisés prmttant l obtntion d un crtificat profssionnl FFP. La Crtification Profssionnll d la FFP st un systèm d évaluation ds compétncs qui prmt, à l issu d un parcours d formation, d délivrr un Crtificat Profssionnl (CP FFP) qui attst d la maîtris d un métir ou d un activité. Assistant réalisatur 19 smains (665 hurs) dont 12 smains (420 hurs) d périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris Du 07 décmbr 2015 au 29 avril 2016 (paus du 23 décmbr 2015 au 03 janvir 2016) Du 20 juin 2016 au 05 août 2016 Régissur d fiction 20 smains (700 hurs) dont 12 smains d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. Du 25 avril 2016 au 17 juin 2016 Du 17 octobr 2016 au 17 mars 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) 2 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

4 La mis n pratiqu profssionnll : Un apprntissag sur l trrain, périod indispnsabl pour appliqur ls connaissancs acquiss Soutnus par l équip pédagogiqu du CEFPF t ls formaturs référnts, ls étudiants ont la possibilité d choisir lur stag (tournag, société d ). Pndant lur rchrch d stag, l CEFPF, n rlation avc l Association Français ds Producturs d Films (AFPF), mt à disposition aux étudiants son résau d contacts profssionnls t d ntrpriss partnairs. Un suivi régulir, sous la form d contacts téléphoniqus, a liu durant la périod n ntrpris ainsi qu un évaluation final du tutur. Plus d 150 sociétés du sctur sollicitnt ds stagiairs du sctur du fait d lur fficacité t lur profssionnalism Parmi lls : Doc n Stock, Dubbing Brothrs, Duran Duboi, Elizabth Films, Ellips Distribution, Epicntr Films, EuropaCorp, Franc 2, Franc 3, Galaté Films, Gmini Films, Glm Prod, Gaumont Buna Vista, GTV, JLA Productions, Laboratoir Eclair, Ls Films du Losang, Ls Films du Poisson, Ls Films Marcl Munz, Ls Films Pllas, Littl Bar, LTC, Mact Productions, Morgan Production, MovimM Productions Qui put s inscrir à la formation? Étudiants à partir d Bac+2 Candidats librs ffctuant un dmand d dérogation Sélction ds candidats : la sélction ds candidats a liu sur la bas d un ntrtin prmttant d xaminr lurs pré-rquis t sur la présntation d un dossir d pré-sélction (lttr d motivation, CV). À l occasion d ct ntrtin sont évalués ls points suivants : l nivau d connaissanc général du sctur audiovisul La motivation t la cohérnc du projt profssionnl la natur d l xpérinc t ds diplôms ou titrs antériurs ls possibilités d application ds compétncs antériurs au sctur audiovisul la capacité à s insérr fficacmnt dans l sctur (sns d l initiativ t d l organisation, débrouillardis, aptitud à la polyvalnc...) DES QUESTIONS? CONTACTEZ-NOUS! Notr équip st à votr disposition du lundi au vndrdi d 9h à 19h 4 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

5 Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon assistant d assistant d focus sur l métir d assistant d (cinéma-audiovisul) Dscription ds activités L métir d Assistant d (cinéma-audiovisul) nécssit ds compétncs prmttant d xrcr un fonction complx, parc qu charnièr ntr l économiqu t l artistiqu, ntr l administratif t l opérationnl. L assistant d st applé, succssivmnt ou simultanémnt, à s occupr d gstion ou d communication pour l ntrpris qui l mploi, à élaborr ds dossirs d t d financmnt t à participr à ds tournags n srvant d intrfac ntr l productur t l équip d tournag. Du fait d sa polyvalnc, c métir xig un parfait connaissanc d tout la chaîn d, un capacité d initiativ t d adaptation rapid ainsi qu ds qualités rlationnlls pour fair fonctionnr nsmbl ds profils profssionnls très différnts. L assistant d st rsponsabl d touts ls tâchs sur lsqulls s fond l activité quotidinn d un société d cinématographiqu ou audiovisull : édition d documnts, gstion du courrir t d l mploi du tmps du productur, organisation ds déplacmnts ds mmbrs d la société... Slon la taill t l organisation d l ntrpris, il xécut cs tâchs ou il ls suprvis. L Assistant d collabor, n fft, avc l productur, l dirctur d, l dirctur d post, l chargé d ou l distributur. Il put égalmnt travaillr n rlation avc ds prstatairs xtrns : l rsponsabl commrcial ou l chargé d projt d un ntrpris tchniqu t parfois l xprt comptabl. L Assistant d put xrcr ds fonctions prmannts au sin d l ntrpris n étant titulair d un contrat à duré indétrminé. C typ d contrat n st pas l plus courant dans l sctur cinématographiqu t audiovisul, qui du fait d la natur d l activité, rcourt d façon fréqunt à ds CDD d usag. Mêm si l on constat un progrssion du nombr d contrats à duré indétrminé, l Assistant d xrc souvnt son activité sous l régim ds intrmittnts du spctacl. Dans un sctur profssionnl très hétérogèn, la natur ds fonctions xrcés par l Assistant d vari slon la taill d l ntrpris au sin d laqull il travaill. Dans un ntrpris d 2 à 5 salariés prmannts, il put êtr étroitmnt impliqué dans la gstion proprmnt dit d la société t scondr dirctmnt l Productur dans l dévloppmnt ds projts. On put ainsi classr ls activités d l Assistant d n dux grands blocs d activités : Bloc d activités 1 : Suivi administratif t juridiqu d l activité d la société d - Gstion courant d l ntrpris : Edition d documnts, gstion du courrir t d l archivag, organisation ds déplacmnts ds mmbrs d la société, saisi d écriturs comptabls, édition t suivi ds documnts émis par la société (contrats, facturs ) - Suivi ds principaux partnairs d la société, institutionnls t financirs - Communication d la société : gstion d son sit intrnt, optimisation ds résaux sociaux, création d fichirs pour gérr ls différnts contacts du productur («community managmnt») Slon la taill t l organisation d l ntrpris, il xécut cs activités ou il ls suprvis. Bloc d activités 2 : Un contribution activ à la d un film ou d un programm audiovisul L Assistant d doit connaîtr l nsmbl d la chaîn d, dpuis la gnès d un projt jusqu à son xploitation ou sa diffusion. L étndu ds compétncs d l Assistant d lui prmt d scondr l productur lors d chacun ds étaps suivants : - L dévloppmnt : lctur ds scénarios t ds scripts. Rédaction d fichs d lctur. Présélction ds projts pour l productur. - La pré- d un film ou d un programm audiovisul : élaboration ds dossirs d dmand d soutin financir. Plan d financmnt. - La (tournag) d un film ou d un programm audiovisul : Préparation tchniqu t logistiqu d un projt. Gstion administrativ t juridiqu du tournag : déclarations d mbauch (DUE-DPAE), autorisations d tournag, suivi d contrats. D un manièr général, l assistant d jou l rôl d intrmédiair ntr l productur t ls équips situés sur l liu d tournag. - La post d un film ou d un programm audiovisul : Gstion ds dmands d dvis aux laboratoirs, résrvation d studios d montag, d auditorium d mixag jusqu à l élaboration d un copi d xploitation argntiqu t/ou numériqu DCP, («Digital Cinma Packag») t/ou d un PAD (Prêt à diffusr). Gstion d l intrfac avc l équip tchniqu. - La diffusion du projt : Il suit l inscription du film dans ls fstivals t sa sorti n sall. Il connaît la chaîn ds droits t assur un suivi rlationnl avc ls sociétés s occupant d la rdistribution ds rctts aux ayants droit, vill au suivi ds copis (fstivals, diffusurs) t s occup d communiqur autour du film sur différnts supports (communiqué d prss, Nwslttr, sits dédiés, Facbook, ). Sur l plan tchniqu, il assur un vill tchnologiqu pour ls matérils t procédés tchniqus. 6 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

6 PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF focus sur l métir d assistant d réalisation L référntil du métir L métir d Assistant d Réalisation nécssit ds compétncs prmttant n début d carrièr d xrcr ls fonctions d scond assistant réalisatur t d régissur adjoint, pour évolur n suit vrs d fonctions à plus haut nivau d rsponsabilité. L Assistant d réalisation contribu à l organisation t à la logistiqu quotidinn du platau d manièr à c qu tous ls corps d métirs (réalisatur, comédins, tchnicins...) concournt à la réalisation ds séquncs prévus n tnant compt ds contraints artistiqus t d dans l rspct d la règlmntation n viguur. Il put intrvnir dans l équip mis n scèn aussi bin qu dans l équip régi car ls fonctions d xécution qu il y xrc sont complémntairs : d un côté la définition ds bsoins, d l autr, la mis n plac ds moyns pour y répondr. Disposr d connaissancs t compétncs dans cs dux domains st d natur à rnforcr l mployabilité ds prsonns ayant suivi la formation. En fft sur un tournag, ls équips mis n scèn t régi collabornt constammnt d manièr très étroit. Il arriv mêm qu pour la réalisation d un court métrag, l assistant d réalisation soit sul pour assumr ls 2 facs d c métir. L étndu d ss rsponsabilités t sa spécialisation varint slon l typ d film ou d programm audiovisul (long-métrag, téléfilm, court-métrag, docu-fiction ), ls options d tournag (plataux, studios, xtériur) t l nombr d assistants amnés à intrvnir dans ls équips mis n scèn t régi. L Assistant d réalisation st donc au plus près d la réalité d la fabrication d un film. Il intrvint lors d la préparation, du tournag proprmnt dit t lors ds rndus t finitions du tournag. L xrcic d ctt fonction constitu un véritabl trmplin pour évolur ultériurmnt vrs d autrs fonctions : Artistiqus dans l domain d la réalisation Logistiqus dans l domain d l assistant ou d la régi Dscription ds activités L assistant d réalisation intrvint aux trois momnts-clés d un tournag, lors d la préparation, du tournag proprmnt dit t lors ds rndus d finitions du tournag. On put classr ls activités d l assistant() d réalisation n trois blocs qui xignt ds compétncs t ds savoir-fair, t donc ds apprntissags différnts. Bloc d activités 1 : Préparation tchniqu du tournag Dépouillmnt du scénario, séqunc par séqunc, pour idntifir ls bsoins artistiqus t tchniqus pour l tournag (comédins, décors, costums, accssoirs, ffts spéciaux ) t organisr la manièr d ls satisfair. Organisation ds rpérags ds décors t ds liux d tournag Casting t choix d la figuration Organisation ds répétitions, ds ssais maquillag, costums Convocation ds comédins, ds cascadurs, ds chorégraphs t ds coachs, avant l tournag pour ls répétitions d crtains scèns Organisation ds réunions avc ls chfs d posts Collaboration à l élaboration du plan d travail Bloc d activités 2 : Gstion ds finitions t ds rndus Gstion d la frmtur t du rndu ds décors Organisation ds rndus du matéril sous l contrôl du régissur général t du dirctur d Vérification d l état ds liux d tournag Bloc d activités 3 : Gstion du tournag Gstion ds stationnmnts ds véhiculs d l équip t ds camions tchniqus t installation t organisation ds logs, cantin, buraux...) Elaboration t suivi d documnts (itinérairs, bons d commands ) Mis n œuvr d un plan d prévntion pour crtains décors Suivi ds démarchs auprès du CCHSCT (Comité cntral d hygièn, d sécurité t ds conditions d travail d la audiovisull) Organisation ds accès au liu d tournag, ds transports, (comédins, tchnicins, matéril) t ds résrvations Elaboration t distribution d la fuill d srvic Accuil t gstion ds comédins t d la figuration Suivi du plan d travail Installation t ouvrtur ds décors Gstion ds blocags d rus, mis n plac ds vntouss, rlations avc l voisinag ds décors Accuil ds tchnicins rnforts occasionnls (stadycamr, suprvisur ds ffts spéciaux ) Accuil t gstion ds tchnicins t artists Dirction t ncadrmnt d la figuration Survillanc ds conditions d sécurité t sécurisation du tournag dans l rspct d la législation n viguur Coordination t transmission ds informations ntr l platau t l équip d H.M.C 8 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

7 Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon assistant d assistant d (cinéma-audiovisul) Titr nrgistré au Réprtoir National ds Crtifications Profssionnlls, nivau III (Fr) 5 (Eu), cod NSF 323p (publication au Journal Officil du 31 décmbr 2014) 30 smains dont 12 smains d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. dux parcours crtifiants Assistant d (cinéma-audiovisul) Assistant d réalisation Du 01 févrir 2016 au 02 sptmbr 2016 Du 13 juin 2016 au 14 janvir 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Du 03 octobr 2016 au 12 mai 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Présntation général d la formation... Pag 12 Programm... Pag 13 Duré hbdomadair ds formations Horairs hbdomadairs Liu d formation Paris 20 Rnsignmnts hurs 9h30-13h30 t 14h30-18h30 (dont 1/2 journé d libr par smain) rnsignmnts t inscription : / standard :

8 Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon assistant d assistant d présntation général d la formation assistant d (cinéma-audiovisul) L parcours pédagogiqu comprnd quatr partis : Prmièr parti (2 smains) : - Dux journés pour favorisr la dynamiqu du travail n group t s préparr à l organisation d la formation (méthods d travail) - L xploitation ds outils informatiqus dans un société d 1 (révision du pack offic) - L langag cinématographiqu Duxièm parti (9 smains) : - Ls njux d la cinématographiqu - Ls financmnts du cinéma - Etud approfondi ds différnts étaps d d un long métrag - Initiation à la gstion courant d un société d Production - Ls bass d la dramaturgi t d l analys d un scénario Troisièm parti (5 smains) : - Panorama d la audiovisull - Etud approfondi ds différnts étaps d d un programm audiovisul: - L documntair - La séri d fiction - L film institutionnl - L transmédia - Etud approfondi ds différnts étaps d d un programm d flux: - L divrtissmnt - La captation Quatrièm parti (2 smains) : - L xploitation ds outils informatiqus dans un société d (ls résaux sociaux - Photoshop) - L CV / rchrch d stag n ntrpris / préparation aux ntrtins Cinquièm parti (12 smains) : Un périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. La validation d la crtification rpos sur 4 tchniqus d évaluation : - Ds tsts écrits - Un contrôl continu (cas pratiqus) - La soutnanc d un dossir d - Un stag pratiqu n ntrpris Méthod pédagogiqu : - Mastr class avc ds profssionnls d l audiovisul - Exrcics pratiqus PROGRAMME : Assistant d (cinéma-audiovisul) Préparation au titr rconnu par la CNCP (Commission National d la Crtification Profssionnll). SEMAINE 1 : cohésion du group t ORGANISATION Instaurr un momnt d échang ntr acturs d un nouvau métir Valorisr son imag profssionnll Favorisr la dynamiqu du travail n group Comprndr nos différncs aux travrs d ss mods d pnsés Apprndr à gérr son tmps : - Détrminr fficacmnt nos objctifs - Apprndr à planifir ss activités 4 t 5 journés : L langag cinématographiqu SEMAINE 2 : l xploitation ds outils informatiqus dans un société d (1) Révision ds notions d bas pour un millur utilisation du logicil Word (mis n form ds caractèrs, ds paragraphs, mis n pag, imprssion, gstion ds documnts ) 2 t 3 journés : Révision ds notions d bas pour un millur utilisation du Excl (calculs t formuls, mis n form d donnés, mis n pag t imprssion, affichag t fnêtr, gstion ds classurs ) Ls logicils d présntation (Adob Acrobat profssional) Utilisation d la barr Googl t d ss annxs (Googl Documnts, Googl Apps, Googl Agnda, Googl Earth ) SEMAINE 3 : Ls njux d la cinématographiqu Panorama d cinéma n Franc t dans l mond Ls boulvrsmnts ds médias Ls métirs du platau : rôls t fonctions L rôl du productur t ls rlations avc son équip Définition ds tâchs d l assistant d L distributur d films L réalisatur d fiction TP : l découpag tchniqu d un séqunc La vnt Intrnational, l rôl du vndur Ls particularités d l xploitation ds films d art t d ssai SEMAINE 4 : Ls financmnts du cinéma Ls dispositions législativs t réglmntairs La plac ds chaîns d télévision dans l plan d financmnt L intrvntion du CNC dans l financmnt ds films Ls aids trritorials Ls aids uropénns L financmnt intrnational Ls SOFICA Ls financmnts complémntairs (sponsoring, placmnt d produits) Exmpl d montag financir d un SEMAINE 5 : La d un long métrag, cas pratiqu (1) L évaluation t l dévloppmnt du scénario Ls étaps d la du film Ls conditions générals d t ls financmnts d la phas d dévloppmnt La cssion ds droits d l autur au productur L dépouillmnt t l idntification ds bsoins du tournag (1) 12 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

9 Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon assistant d assistant d La rédaction ds contrats d autur SEMAINE 6 : La d un long métrag, cas pratiqu (2) L dépouillmnt t l idntification ds bsoins du tournag (2) Rncontr avc un assistant réalisatur L plan d travail Ls droits musicaux t lur gstion L dvis stimatif (1) : Chiffrag du post «droits artistiqus» Ls convntions collctivs t grills d salairs Chiffrag du post «prsonnl» SEMAINE 7 : La d un long métrag, cas pratiqu (3) L Cod la propriété intllctull : droits à l imag t droits voisins L dvis stimatif (3) : Chiffrag du post «Intrprétation» t «chargs socials» L rôl du chf décoratur L dvis stimatif (4) : Chiffrag du post «décors t costums» L régissur général t son équip TP : rédaction d un dmand d autorisation d tournag L dvis stimatif (5) : Chiffrag du post «transports, défraimnts, régi» SEMAINE 8 : La d un long métrag, cas pratiqu (4) L rôl du chf opératur L dvis stimatif (6) : Chiffrag du post «moyns tchniqus» Ls différnts étaps d post L rôl d l assistant d dans l procssus d post Ls étaps du traitmnt d l imag du film (montag imag / ffts spéciaux numériqus /étalonnag numériqu) Ls étaps du traitmnt du son du film (pris d son / montag son / mixag) SEMAINE 9 : La d un long métrag, cas pratiqu (5) L dvis stimatif (7) : Chiffrag du post «plliculs - laboratoirs» Ls contrats d assuranc t la garanti d bonn fin L dvis stimatif (8) : Chiffrag du post «Assurancs t divrs» La rchrch d financmnts auprès ds institutions t ds collctivités L plan d financmnt L dossir d agrémnt ds invstissmnts L dossir d agrémnt d La rchrch d financmnts auprès ds cos étrangèrs : - L dossir Eurimag - L crédit d impôt t ls dépnss éligibls L administratur d L échéancir d trésorri L scompt ds contrats Ls tablaux d bord d la Ls rndus d compts SEMAINE 10 : La d un long métrag, cas pratiqu (6) Révisions t contrôl d connaissancs d la cinématographiqu (tst écrit) initiation à la gstion courant d un société d Ls caractéristiqus d l ntrpris d t ls règls d droit commun Ls princips généraux d la gstion comptabl La gstion social t la gstion ds salairs Préparation du dossir d SEMAINE 11 : LES BASES DE LA DRAMATURGIE ET DE L Analys d un Scénario Analys ds élémnts qui composnt un scnario Notions d dramaturgi : l incidnt déclnchur, ls trois acts (xposition, confrontation, résolution), l climax, l dénoumnt, l prsonnag, l objctif, l conflit, ls obstacls, la séqunc, l flash back, l llips Définition ds élémnts qui composnt un fich d lctur : L gnr, l intrigu, la construction du récit, progrssion dramatiqu, ls prsonnags, ls dialogus Ls intntions d l autur, ls qualités d écritur visull d l autur Ls étaps du scénario: synopsis détaillé, pitch, traitmnt, continuité dialogué Détrminr ls points forts t ls points faibls du scénario (détails d chacun ds élémnts qui constitunt l récit) Visionnag d un film t analys filmiqu Comparaison du passag du script au film. Simulation d un comité d lctur afin d confrontr son avis à clui ds autrs, argumntr t surnchérir, s affirmr, assumr ss critiqus t ls désaccords Définition d la not d intntion d productur A qui s adrss-t-ll? Dans qul but? Pourquoi? TP: - rédaction d un synopsis t d un not d intntion d - rédaction d un fich d lctur d un court métrag. SEMAINE 12 : L Exploitation ds outils informatiqus dans un société d (2) t stratégi profssionnll Elaboration du CV pour la rchrch du stag n ntrpris Réflxion individull sur ls stratégis d évolution profssionnll t d rchrch d mploi Préparation à l ntrtin pour la rchrch du stag n ntrpris Préparation du dossir d 4 t 5 journés : L Assistant d t ls médias sociaux (Facbook, Viado, Twittr, blogs ) dans la société d TP : Crér un pag Facbook profssionnll SEMAINE13 : Panorama d la audiovisull Ls différnts gnrs d programms télévisuls : Flux t Programms Audiovisuls : dux mods d différnts Ls métirs d la télévisull L organisation d un chaîn TV Nouvlls télévisions t nouvlls consommations L écosystèm télévisul Panorama ds chains d télévision françaiss Ls politiqus d programmation ds diffusurs L COSIP Ls nouvlls mods d d un programm audiovisul La spécificité ds contrats télévisuls Smain 14 : La d programms audiovisuls (1) Cas pratiqu : la séri d fiction L cadr d la d la séri d fiction n Franc. Son poids économiqu, son organisation, ss financmnts, Etud comparativ d trois modèls (Franc / GB / Etats-Unis) Ls ligns éditorials ds chains (xtraits d séris) Ls cods d écritur sérill Etud d un projt d l idé à la post: L dvis La préparation d tournag t l tournag L planning d post La promotion / ls marchés complémntairs L transmédia Smain 15 : La d programms audiovisuls (2) cas PRATIQUE : LE DOCUMENTAIRE L contnu d un documntair Ls règls d traitmnt d un projt (scénarisation, bibl, plan d travail) L implication du productur t du diffusur L évaluation ds coûts t la rchrch d financmnts 14 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

10 Ls financmnts L travail d l'assistant d La chaîn d post Règls d or d un bon PRODUCTION : CEFPF PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF assistant d La rédaction ds contrats d, l achat d archivs La préparation L suivi du dvis L tournag La post La promotion t la diffusion L transmédia Smain 16 : La d programms audiovisuls (3) Cas pratiqu : l cross média La notion d cross média Ls modèls émrgnts d Evolution d différnts médias, lur convrgnc t lur concntration Panorama ds contnus pour ls nouvaux médias Markting t Création, njux d la transmédia La d programms d flux (1) cas pratiqu : la d un captation tv 4 r journé : Ls différnts gnrs d programms d captation Etud d un cas pratiqu : l évènmnt sportif L cahir ds chargs La préparation logistiqu t ls différnts implantations tchniqus (installation du car régi : règls d sécurité, d mplacmnt ) L rétroplanning La gstion ds nrgistrmnts t ds transmissions Ls films d command, l cahir ds chargs Smain 17 : La d programms d flux (2) cas pratiqu : l divrtissmnt Dévloppmnt du concpt Cahir ds chargs éditorials Organisation t planification budgétairs d un programm Organisation t planification budgétairs d un programm La rédaction ds contrats d 4 r journé : L tournag (n dirct) La post La diffusion t la vnt : Débouchés télévisuls t nouvaux médias SEMAINE 18 : l xploitation ds outils informatiqus dans un société d (3) soutnanc 1 r t 2 journés : La gstion quotidinn d un sit Intrnt profssionnl (méthods d mis à jour) Acquérir ds bass sur l logicil Photoshop Préparation d la soutnanc oral Soutnanc oral du dossir d d un court métrag fac à un jury composé d profssionnls Smains 19 à 30 : périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris Un stag pratiqu convntionné d un duré d 12 smains vint complétr la formation n Cntr. C stag compt pour l obtntion final du crtificat d assistant d. Il put avoir liu dans un ou plusiurs ntrpriss, pour collaborr à l activité d un société d cinématographiqu ou audiovisull. L stagiair chrch, au cours d la formation, t n liaison avc l un ds rsponsabls pédagogiqus du CEFPF, la ou ls ntrpriss dans lsqulls il ffctura son stag. Ctt ntrpris doit êtr agréé par l CEFPF t, si c st l cas, l stag fait l objt d un convntion tripartit ntr l stagiair, l CEFPF t l ntrpris d accuil. Un suivi régulir, sous la form d contacts téléphoniqus, a liu durant la périod n ntrpris, n fonction du cadr d objctifs détrminé avc l stagiair t l ntrpris d accuil. Un évaluation a liu à l issu d ctt périod dans l cadr du passag ds xamns dvant l jury d profssionnls pour l obtntion du crtificat. assistant d réalisation Titr nrgistré au Réprtoir National ds Crtifications Profssionnlls, Nivau II (Fr) 6 (Eu), cod NSF 323p (publication au Journal Officil du 17 juillt 2015) 27 smains dont 12 smains d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. Du 25 avril 2016 au 28 octobr 2016 Du 17 octobr 2016 au 05 mai 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Présntation général d la formation... Pag 18 Programm... Pag 19 Duré hbdomadair ds formations 36 hurs Horairs hbdomadairs 9h30-13h30 t 14h30-18h30 Liu d formation Paris 20 Rnsignmnts rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

11 PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF présntation général d la formation assistant d réalisation L parcours pédagogiqu comprnd quatr partis : Prmièr parti (2 smains) : - Dux journés pour favorisr la dynamiqu du travail n group t s préparr à l organisation d la formation (méthods d travail) - L xploitation ds outils informatiqus dans un société d 1 (révision du pack offic) - L langag cinématographiqu Duxièm parti (6 smains) : Apprntissag d la logistiqu t d l administration propr à la préparation d un tournag d film : - autorisation d tournag - évaluations ds coûts du matéril t ds décors - Sécurisation ds sits t ds équips - Fonctions d ncadrmnt d l équip corrspondant à son nivau d rsponsabilité Troisièm parti (7 smains) : Elaboration d un plan d travail d un long métrag à partir du logicil MMS ainsi qu tous ls documnts nécssairs à la préparation d un tournag. - Dépouillmnt - Continuité - Minutag - Estimations ds tmps d tournag - Rédaction ds fuills d srvic - Rpérag t choix ds liux d tournag - Casting Quatrièm parti (12 smains) : programm : assistant d réalisation Préparation au titr rconnu par la CNCP (Commission National d la Crtification Profssionnll). LA PREPARATION DU TRAVAIL EN EQUIPE SEMAINE 1 : Réussir son insrtion dans un équip Cohésion du group t définition ds attnts d la formation Présntation du contnu pédagogiqu avc l rsponsabl pédagogiqu Définition ds outils pour s insérr, trouvr sa plac au sin d un équip Capacité d contrôl d son strss t d son émotivité lors d la pris d parol Capacité à écoutr, comprndr t rformulr un information Capacité à convaincr son intrlocutur Capacité à surmontr ls conflits t ls obstacls UTILISATION DE L OUTIL INFORMATIQUE Mis à nivau sur Word t Excl t autrs logicils spécifiqus, utilisés n régi t n mis n scèn Mis à nivau sur Word t Excl t autrs logicils, utilisés n régi t n mis n scèn Mis à nivau sur Word t Excl t autrs logicils, utilisés n régi t n mis n scèn SEMAINE 2 : Tchniqus t Grammair cinématographiqu (1) Tchniqus t Grammair cinématographiqu (2) Tchniqus t Grammair cinématographiqu (3) LOGISTIQUE, PRéPARATION TECHNIQUE ET SéCURITé DU TOURNAGE SEMAINE 3 : Ls autorisations d tournag t l accssibilité tchniqu, logistiqu t administrativ aux sits Ls autorisations d tournag Paris t banliu Ls cas particulirs (1) : gars, aéroports, Palais d Justic, prisons, hôpitaux, châtaux, mairis, armé L rôl d la Mission Cinéma d la vill d Paris Ls cas particulirs (2) : liux d nsignmnt, liux d cult, routs, autorouts, films d époqu L pôl cinéma d la SNCF : Autorisations d tournag t contraints. Ls cas particulirs (3) : ls SFX, cascads, moyns tchniqus particulirs (pris d vu aérinn, sous marin, voiturs travling, grus) La préparation ds décors d un point vu logistiqu: intrvntion d un chf décoratur Simulation d un réunion d travail : organisation ds moyns matérils t logistiqus nécssairs au tournag Ls fournissurs t l matéril tchniqu Un périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris, a liu dans l cadr d un tournag ou dans un société d pour la préparation d un film. La validation d la crtification rpos sur 4 tchniqus d évaluation : - Ds tsts écrits - Ds simulations t cas pratiqus - Ds dossirs soutnus dvant un jury - Un stag pratiqu n ntrpris Méthod pédagogiqu : - Mastr class avc ds profssionnls d l audiovisul - Exrcics pratiqus présntation du sctur Ls champs d compétncs t d rsponsabilités ds différnts métirs sur un platau t n Ls différnts étaps d d un œuvr cinématographiqu Ls financmnts du cinéma Ls coûts ds films L rôl d l Assistant () d réalisation au sin d l équip mis n scèn L rcrutmnt d l Assistant () d réalisation L importanc t ls rsponsabilités d un Assistant () d réalisation Ls qualités t compétncs rquiss Exmpl d implantation d un tournag n xtériur SEMAINE 4 : La pris n compt ds impératifs d L rôl ds commissions régionals, Ls modalités d tournag n provinc, ls transports, hébrgmnts, ls tournags à l étrangr La gstion ds décors t ds contrats d mis à disposition Ls implications juridiqus, ls droits à l imag t ls contrats d locations L administratur d (bons d command, dvis) Visit sur un platau d tournag d fiction 18 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

12 PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF PRODUCTION : CEFPF Elaboration du dvis régi : intrvntion d un dirctur d Ls assurancs La convntion collctiv APPLICATION DES NOTIONS ABORDéES LORS DES PREMIÈRES SEMAINES À PARTIR DU SCéNARIO DE FICTION SEMAINE 5 : CHRONOLOGIE DE LA PRéPARATION D UN LONG MéTRAGE - HYGIÈNE ET SéCURITé DU TOURNAGE Distribution d un scénario d long métrag L dépouillmnt régi du scénario, préparation ds autorisations d tournag L dépouillmnt régi du scénario Difficulté d crtains décors, la composition d l équip régi, ls lists t ls fuills d décors L matéril d pris d vu : intrvntion d un chf opératur Hygièn t sécurité sur ls plataux SEMAINE 6 : ls rpérags du long métrag Ctt sixièm smain st consacré aux xrcics d simulation t cas pratiqus d rpérags d décors d plusiurs séquncs du long métrag. Ls stagiairs doivnt prndr n compt ls contraints d la. Rpérag artistiqu (rchrch d décors) Rpérag artistiqu (rchrch d décors) Rpérag artistiqu (rchrch d décors) Rpérag artistiqu (rchrch d décors) Présntation ds rpérags aux équips d t d mis n scèn SEMAINE 7 : la préparation du tournag : l organisation t la suprvision ds moyns matérils t logistiqus Différnc ntr l dépouillmnt régi t l dépouillmnt général Intrvntion d l assistant réalisatur List d décors Préparation ds autorisations d tournag ds décors choisis n smain 5 Visit chz un fournissur Dvis régi ds séquncs choisis n smain 5 Visit d un studio d pris d vu SEMAINE 8 : validation ds compétncs acquiss n logistiqu, préparation tchniqu t sécurité d un tournag Examn écrit : QCM, tst d autorisation d tournag, qustions ouvrts. Exrcic d application : A partir d un séqunc d un scénario d long-métrag, ls stagiairs dvront établir un dossir rlatif à la logistiqu t à la préparation tchniqu d un tournag (fuills d srvic, dmands d autorisation d tournag, lists t coûts fournissurs, rpérags tchniqus...) Lctur d la séqunc choisi pour l xamn Rpérags tchniqus avc l formatur n vu d la constitution du dossird tournag, qustions ouvrts préparation ds dossirs n vu d la soutnanc oral Préparation du dossir Préparation du dossir Présntation du dossir fac à un régissur général t à un dirctur d PRéparation artistiqu, plan d travail t gstion du platau d tournag SEMAINE 9 Préparation artistiqu du tournag simulations t Cas Pratiqus à partir d un scénario d long métrag (répartition par group pour ls jours 3, 4 t 5) L rôl d l Assistant d réalisation au sin d l équip mis n scèn L rcrutmnt d l assistant à la réalisation L importanc t ls rsponsabilités d un assistantréalisatur (prmir, scond, auxiliair à la réalisation) Ls qualités t compétncs rquiss Simulation t cas pratiqu : Lctur du scénario, ls bonns qustions à posr au prmir assistant réalisatur Pris n compt ds impératifs d (économiqus t sociaux) Travail avc l régissur général t l dirctur d Articulation d un équip sur l tournag, analys ds différnts typs d tournag Travail avc ls principaux chfs d posts Présntation d l nsmbl ds documnts fournis par l assistant n préparation Découpag tchniqu, l story-board : intrvntion d un réalisatur Simulation t cas pratiqu: évaluation du tmps d tournag d un scèn Tmps d préparation t d installation tchniqu t mis n plac du tournag intrvntion d un chf opératur Prmir dépouillmnt général Simulation t cas pratiqu: dépouillmnt d un scèn du long métrag L minutag du film : intrvntion d un script Simulation t cas pratiqu: minutag t continuité ds 5 prmièrs séquncs Présntation du logicil MMS (Movi Magic Schduling) Présntation ds moyns tchniqus utils à l assistant d réalisation (Googl Agnda, Googl map, Googl Group) Simulation t cas pratiqu: dépouillmnt ds 5 prmièrs séquncs du film SEMAINE 10 Réalisation du prmir dépouillmnt général, rpérags, casting simulations t Cas Pratiqus à partir d un scénario d long métrag (répartition par group) Simulation t cas pratiqu : dépouillmnt ds séquncs à l aid du logicil MMS (1) Simulation t cas pratiqu: dépouillmnt ds séquncs à l aid du logicil MMS (2) Simulation t cas pratiqu : finalisation ds différnts lists (décor, costums, accssoirs, SFX, répétitions) Présntation du casting rôls t acturs d complémnt Etablissmnt ds lists d figuration par séquncs t par jour d tournag Intrvntion d un dirctur d casting t d un chf d fil Simulation t cas pratiqu: rchrch d la figuration sur plusiurs séquncs (méthodologi t mis n œuvr) Options concrnant la répartition ds liux d tournag Organisation ds rpérags : intrvntion d un rpérur Simulation t cas pratiqu: rchrch d un décor du film étudié Mis n plac ds décors, organisation artistiqu Intrvntion d un chf décoratur SEMAINE 11 : Lists, casting t plan d travail simulations t Cas Pratiqus (répartition par group) Présntation ds lists accssoirs, costums, cascads, ffts spéciaux, répétitions L HMC : ssais, ls raccords : intrvntion d un costumièr La gstion ds accssoirs : intrvntion d un accssoirist Simulation t cas pratiqu: finalisation du dépouillmnt général Ls différnts outils d aid à l établissmnt d un plan d travail Simulations t cas pratiqu: sur ls 5 prmièrs séquncs Présntation du plan d travail sur MMS SEMAINE 12 : Plan d travail t utilisation ds outils informatiqus (MMS t xcl) simulations t Cas Pratiqus (répartition par group) Simulation t cas pratiqu: établissmnt du plan d travail Simulation t cas pratiqu: établissmnt du plan d travail Simulation t cas pratiqu: plan d travail définitif Simulation t cas pratiqu: ls différnts calndrirs, ls «rd flag», ls «bannrs» Simulation t cas pratiqu: rgroupmnt t vérification ds documnts MMS Rport du plan d travail MMS sur grill Excl 20 rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

13 PRODUCTION : CEFPF PLAN DE TRAVAIL DEFINITIF dux parcours spécialisés ASSISTANT RÉALISATEUR ET RÉGISSEUR DE FICTION SEMAINE 13 : L tournag (1) simulations t Cas pratiqus (répartition par group) Présntation d la fuill d srvic Simulation t cas pratiqu: rédaction ds fuills d srvic ds 5 prmirs jours d tournag slon l plan d travail t la grill xcl établis précédmmnt Présntation par ls stagiairs du plan d travail t ds fuills d srvic La transition ntr préparation t tournag Finalisation t distribution ds documnts Visit chz un louur d matéril Intrvntion d un prmir assistant spécialisé dans ls tournags étrangrs n Franc Intrvntion d un réalisatur : l rôl du réalisatur, la rlation ntr l Assistant d réalisation n préparation t sur l tournag SEMAINE 14 : L tournag (2) Rncontr avc ls principaux tchnicins du film simulations t Cas Pratiqus (répartition par group) Répartition géographiqu t répartition ds tâchs sur un tournag ds divrs tchnicins t ouvrirs Intrvntion d un script : la problématiqu d la continuité t ds raccords sur l platau Intrvntion d un ingéniur du son : l matéril d son t la tchniqu, la mis n œuvr sur l platau t la collaboration ntr l ingéniur du son t ls assistants à la réalisation Intrvntion d un chf opératur : l élaboration d la lumièr t du cadr Visit d un tournag d long métrag L rôl d l assistant dans l dialogu ntr la t l équip mis n scèn SEMAINE 15 : L tournag (3) Ls prstatairs Intrvntion d un Cascadur : Présntation d séquncs d films, préparation t tournag Intrvntion d un drssur animalir : Présntation d séquncs d films, préparation ds animaux Ls SFX climatiqus / ls VFX numériqus : présntation ds différncs à partir d séquncs d films, implication dans la préparation t l tournag Simulation t cas pratiqu: lctur t commntair du découpag tchniqu du film par rapport au tmps d tournag prévu Définition d l ordr d tournag ds plans, scèn par scèn d un journé d tournag Visionnag du long métrag utilisé pour ls simulations t ls cas pratiqus Débrifing d la formation 4 t Validation ds compétncs acquiss sur la préparation artistiqu, l plan d travail t la gstion du platau d tournag Exrcic d application : A partir d un scénario d court métrag, ls stagiairs dvront établir un dossir rlatif à la préparation du tournag (synopsis, dépouillmnt général, continuité, plan d travail, fuill d srvic) Evaluation ds acquis sous la form d un ntrtin oral dvant un jury composé d un prmir assistant réalisatur t d un dirctur d Smains 16 à 27 : périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris Un stag pratiqu convntionné d un duré d 12 smain vint complétr la formation n cntr. C stag compt pour l obtntion final du crtificat d Assistant d Réalisation. Au cours d sa formation, l stagiair chrch, n liaison avc l un ds consillrs pédagogiqus du CEFPF t ls formaturs référnts, un tournag d film. Lorsqu l projt st validé par l CEFPF, l stag fait l objt d un convntion tripartit ntr l stagiair, la société d t l CEFPF. Un suivi régulir, sous la form d contacts téléphoniqus, a liu durant la périod n ntrpris, dans la limit d objctifs détrminés avc l stagiair t l ntrpris d accuil. Un évaluation final d ctt périod pratiqu st ffctué, d un part par l tutur au sin d l ntrpris, t d autr part par l rsponsabl pédagogiqu du CEFPF. Nous proposons aux étudiants disposant déjà d un prmièr xpérinc profssionnll dux parcours spécialisés prmttant l obtntion d un crtificat profssionnl homologué par la Fédération d la Formation Profssionnll (FFP). Assistant réalisatur 19 smains (665 hurs) dont 12 smains (420 hurs) d périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. Du 07 décmbr 2015 au 29 avril 2016 (paus du 23 décmbr 2015 au 03 janvir 2016) Du 20 juin 2016 au 05 août 2016 Ctt formation st dstiné aux étudiants ayant déjà un prmièr xpérinc lors d différnts tournags, soit dans un cadr profssionnl, soit n ayant participé d manièr activ à la réalisation d court-métrags. Pré-rquis d la formation : Connaîtr l univrs profssionnl d la réalisation cinématographiqu t audiovisull, msurr l utilité du plan d travail t d différnts documnts liés à la préparation t au tournag. Régissur d fiction 20 smains (700 hurs) dont 12 smains (420 hurs) d périod d mis n pratiqu profssionnll n ntrpris. Du 25 avril 2016 au 17 juin 2016 Du 17 octobr 2016 au 17 mars 2017 (paus du 26 décmbr 2016 au 06 janvir 2017) Ctt formation st dstiné aux étudiants ayant déjà un prmièr xpérinc lors d différnts tournags t souhaitant mobilisr ds compétncs profssionnlls n rapport avc la logistiqu t l organisation. Prérquis d la formation : Connaîtr l univrs profssionnl d la réalisation cinématographiqu t audiovisull. POUR PLUS D INFORMATIONS : rnsignmnts t inscription : / standard : rnsignmnts t inscription : / standard :

14 LISTE DES FORMATEURS list ds formaturs PRODUCTION cinéma Institutions : Sophi BOUDON-VANHILLE (Mairi d Paris) Dian CESBRON (Cofiloisirs) Elsa COHEN (Consil Régional Îl-d-Franc) Sébastin COLIN (Consil Régional Îl-d-Franc) Elsa COMBY (CNC) Carolin COR (CNC) Lylian CROSNIER (MEDIA Dsk Paris) Cathrin DELALANDE (Région Brtagn) Morad KERTOBI (CNC) Pirr-François PIET (Uni Etoil) Ann TUDORET (CNC) Markting : Olivir BOUTHILLIER Jan Patrick FLANDE (Films Média Consultant) Christoph KERAMBREN (Blu Hlium) MARQUES ET FILMS Producturs : Fabric BONNIOT Frédéric BOURBOULON Boudjma DAHMANE Aïssa DJABRI Camill GENTET Elis JALLADEAU Christoph KOURDOULY Judith LANGEROME Mhdi SABBAR Corntin SENECHAL Distribution t vnt : Danil CHABANNES (Epicntr) Mima FLEURENT (Abars Productions) Frédéric MONNEREAU (UIP) Dircturs d : Fabric BLANCHO Jacqus BONTOUX Pirr CHALONS Béatric CHAUVIN Danil CHEVALIER Hrvé DUHAMEL Aud GIRARD Julitt LAMBOURS Jan-Louis NIEUWBOURG Philipp ROUX Thomas SANTUCCI Frédéric SAUVAGNAC Mari-Ros VENUTI Administraturs d : Ann DEGREMONT Frédéric GREENE Didir MASSERET Corntin SENECHAL Régissurs : Philipp BAISADOULI Sébastin DIDELOT Marièv DURAL Aurélin GERBAULT Stéphan GUILLEMET Laurnc LAFITEAU Pirr-Yvs LE STUM Assistants d : Sophi BA Mariann CAMPOS Barbara CANOVAS audiovisul Institutions : Vincnt GISBERT (SPECT) Maxim PANNETIER (NPA CONSEILS) Rémi SAUVAGET (CNC) Producturs : Hubrt BESSON Patrick BENEDEK Barbara BERNARD Marc-André BRUNET Takis CANDILIS Fabric CONCA Eric DAMAIN Emmanul DAUCE Xavir FREQUANT Dnis HARTNAGEL Bénédict LESAGE Flor MONGIN Jan-Philipp RAYMOND Laurnt SEGAL Jan VASAK Pascal WYN Chaîns d télévision : Stéphan BERTIN Mari-Pirr GREGOIRE (ARTE Franc) Jan ROUILLY François TSITSICHVILI (ARTE Franc) Hélèn VAYSSIERES (ARTE Franc) Dircturs d : Cyrill BENCHIMOL Laurnt CHOMEL Ann DEFURNE Alxandra KRAWCZYK Cédric LACOLLEY Frédéric LARY Mari MADEC Emmanul MATT Chargés d : Linda BELKADI Christoph BERARD Stéphani DESSAUD-DELAYE Alxandr SIMONNET Avocats, consultants, xprts-comptabls, compagnis d assurancs : Jan-Claud BEINEIX (Assurancs Continntals) Laurnc BENHAMOU Clair BOUCHENARD (BCub) Célin CUVELIER (Bcub) Auréli KESSOUS Hnri LARMARAUD Myriam LOSEGO (Cabint Bllan) Ann Sévrin LUCAS (Gras Savoy) Ann-Mari PECORARO Philipp POUMARAT Eric SANCHEZ (Cabint Praxor) Patrick VILBERT Intrvnants spécialisés, maîtrs d conférncs : Bruno DELARUE Barthélmy MARTINON Didir SAPAUT François TASSERA PLATEAU Assistants réalisaturs : Patrick ARNISEN Jérôm BORENSTEIN Olivir BOUFFARD Laurnt BOURDIER Jérôm BRIERE Alan CORNO Yann CUINET Thirry GUERINEL Dnis IMBERT Audry JANNIN Stéphan LECOZ Dlphin LEMOINE Pascal MORUCCI Eric PAULIN Gills SIONNET rnsignmnts t inscription : / standard :

15 Décoraturs : Laurnt ALLAIRE Pascal CHATTON François CHAUVAUD François DELAIRE Yvs FOURNIER Jan-Jacqus GERNOLLE François-Rnaud LABARTHE Ann Charlott VIMONT Ingéniurs du son : Pascal ARMANT Nicolas CANTIN Pirr EXCOFFIER Yvs-Mari OMNES Xavir PIROELLE David RIT Didir SAÏN Pirr TUCAT Chfs opératurs, cadrurs : Pirr AÏM Mathiu CZERNICHOW Eric GUICHARD Thirry JAULT André LAFFONT Frédéric MARTIAL-WETTER Vincnt MATHIAS Bnoît REGNARD Jan-Sébastian SEGUIN Frédéric SERVE Myriam TOUZE Frédric VIAL Philipp WELT Scripts : Nathali ALQUIER Olivia BRUYNOGHE Joëll HERSANT Véroniqu HEUCHENNE Charls JODOIN-KEATON Sylvi KOECHLIN Juli LUPO Clair VANDEBEEK Clair LEPROUST Alok NANDI Vincnt PUIG Frédéric ROSSIGNOL (Europ Imags) Annabl ROUX cinéma Réalisaturs : Thirry BINISTI Bruno BONTZOLAKIS Mikal BUCH Bric CAUVIN Harry CLEVEN Laurnc FERREIRA BARBOSA Raphaël JACOULOT Dnis LARZILLIERE Gaël MOREL audiovisul Réalisaturs : Antoin CAPLIEZ Maria-Lucia CASTRILLON Jan Tddy FILIPPE Dlphin LEMOINE Emmanul MALHERBE Mari MANDY Stéphan MERET Srg MEYNARD COMÉDIENS Dirction d acturs, ju dvant la caméra : Ludovic BERTHILLOT Franck CABOT-DAVID Erick DESHORS Olivir PARENTY Bruno PUTZULU POSTPRODUCTION Patric ABAUL Nicolas BACOU David CANGARDEL Paulin CASALIS Cécil CHAGNIAUD Cathrin CONSTANT-GRISOLET Aymric DUPAS Frédéric DORNER Eric DURIEZ Suzann FENN Hubrt Maxim FOURNEAUX Pirr GOUPILLON Laurnc HAMEDI Philipp HESLER Jol JACOVELLA Auréli LAUMONT Ann Mari L HOTE Jan Sébastin LEROUX Nicolas LIM Frank MONTAGNE Hugus NAMUR Bridgt O DRISCOLL Stéphani PEDELACQ Mlissa PETITJEAN Juli PICOULEAU Cathrin RENAULT Emmanul SAJOT Cathrin STRAGAND Frdric THERY Nadin VERDIER informatiqu Sébastin ABRAHAM Julin NEDELEC conditions générals d vnt ÉCRITURE & RÉALISATION Scénarists, script-doctors : Vincnt COLONNA Bnjamin DUPONT JUBIEN Nicolas DURAND ZOUKY Dan FRANCK Hrvé HADMAR Sabin HOGREL Délinda JACOBS Flor KOSINETZ Juli PONSONNET DEMAY Jan-Mari ROTH Claud SCASSO Agnts artistiqus, distribution artistiqu : Emmanul BOUTET Sophi LEMAITRE Soria MOUFAKKI Gérard MOULEVRIER Angy PELTIER Maya SERRULLA Communication : Béatric BOURCART Suzann GIRARD Flornc LLORENS Nouvlls tchnologis : Valéri BOURGOIN CONTY Antoin DISLE Marc EYCHENNE Sylvi GEORGIADES Frédéric JOSUE Bnoît LABOURDETTE Critiqu, journalist : Alxandr LETREN Isabll NATAF 26 rnsignmnts t inscription : / standard :

16 C.G.V. conditions générals d vnt I. INSCRIPTION Tout prsonn souhaitant suivr l un ds programms du CEFPF doit au préalabl rncontrr l un ds rsponsabls du srvic «sélction, orintation t suivi ds stagiairs». Clui-ci détrmin si l candidat satisfait aux pré-rquis du stag d manièr à constitur son dossir. Ls stagiairs rconnaissnt avoir pris connaissanc, au cours d l ntrtin d orintation, d l nsmbl ds informations rlativs aux unités pédagogiqus. Ils ont, au cours d ct ntrtin, détrminé lur choix concrnant la formation qu ils vont suivr. Ls candidats doivnt rspctr ls critèrs d pris n charg t ls délais d dépôt d dossir, prévus par lur fonds d formation. Ls inscriptions sont ffctués dans la limit ds placs disponibls t sous résrv d la confirmation d pris n charg par l fonds d formation. Chaqu stagiair rçoit un convocation la smain précédant son ntré n formation. II. ANNULATION, ABSENCE ET REPORT Tout annulation doit êtr signalé au CEFPF t au fonds d formation l plus tôt possibl avant l stag, par téléphon t par confirmation écrit. Tout absnc injustifié au cours d la formation st facturé dirctmnt au stagiair slon l tarif n viguur. Tout rport doit êtr signalé au CEFPF t au fonds d formation un smain au plus tard avant l début du stag. Dans c cas, l stagiair st inscrit prioritairmnt à la sssion suivant, sous résrv ds placs disponibls t d l accord du fonds d formation. III. RÈGLEMENT Tout part d financmnt individul doit êtr réglé par l stagiair avant son ntré n stag. IV. LOGICIELS INFORMATIQUES Conformémnt à l articl du Cod d la Propriété Intllctull, l stagiair st tnu d n introduir aucun logicil dans ls ordinaturs du CEFPF. D mêm, il st tnu d n pas rcopir d logicils pour son usag prsonnl. Tout contrvnant s xpos à ds poursuits. Cntr Europén d Formation à la Production d Films V. GARANTIES L CEFPF n pourra êtr tnu rsponsabl ds modifications survnus à la suit d événmnts indépndants d sa volonté, n particulir n cas d annulation d un stag par suit d un insuffisanc d inscriptions. L nsmbl ds formaturs étant ds profssionnls, l CEFPF s résrv l droit d changr d formatur ou d rportr l intrvntion à un dat ultériur pndant la duré du stag, n cas d indisponibilité d drnièr minut d l intrvnant initialmnt prévu. 28 rnsignmnts t inscription : / standard :

ASSISTANT de production cinéma et AUDIOVISUEL

ASSISTANT de production cinéma et AUDIOVISUEL ASSISTANT d production cinéma t AUDIOVISUEL assistant d réalisation (FORMATIONs crtifiants - HOMOLOGUÉEs PAR LA CNCP) FORMATIONS 2016 cntr uropén d formation à la production d films SOMMAIRE GÉNÉRAL Rconvrsion

Plus en détail

ADMINISTRATEUR DE PRODUCTION FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

ADMINISTRATEUR DE PRODUCTION FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS ADMINISTRATEUR DE PRODUCTION FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTION DE FORMATION 2014 L CEFPF n qulqus mots PAGES 2-3 L action d formation PAGES 4-5

Plus en détail

Le guide du parraina

Le guide du parraina AGREMENT DU g L guid du parraina nsillr co t r g ra u co n r, Partag rs ls mini-ntrprnu alsac.ntrprndr-pour-apprndr.fr Crér nsmbl Ls 7 étaps d création d la Mini Entrpris-EPA La Mini Entrpris-EPA st un

Plus en détail

ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL FORMATIONS 2013 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS (FORMATION HOMOLOGUÉE PAR LA CNCP)

ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL FORMATIONS 2013 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS (FORMATION HOMOLOGUÉE PAR LA CNCP) ASSISTANT DE PRODUCTION CINÉMA ET AUDIOVISUEL (FORMATION HOMOLOGUÉE PAR LA CNCP) FORMATIONS 2013 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL PRÉPARATION AU CERTIFICAT ASSISTANT

Plus en détail

10. Informatique / jeux vidéos

10. Informatique / jeux vidéos 10. Informatiqu / jux vidéos 10.1 Ls contrats informatiqus : maîtrisr ls risqus juridiqus 10.2 Typologi t étud ds contrats informatiqus 10.3 Corrspondant CNIL : répondr à vos obligations légals 10.4 La

Plus en détail

PROJET D ENTREPRISE 2017

PROJET D ENTREPRISE 2017 PROJET D ENTREPRISE 2017 PORTEUR DE PROJETS DEPUIS 1996 IEDV EST MEMBRE DE : Michl Cahn, présidnt SOUTENIR L ÉCONOMIE DE PROXIMITÉ Partant du constat qu la Drôm t l Ardèch ont bsoin d un économi d proximité

Plus en détail

LE DIRECTEUR DE PRODUCTION MANAGEMENT DE PROJET AUDIOVISIUEL FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

LE DIRECTEUR DE PRODUCTION MANAGEMENT DE PROJET AUDIOVISIUEL FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS LE DIRECTEUR DE PRODUCTION MANAGEMENT DE PROJET AUDIOVISIUEL FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL ACTION DE FORMATION 2014 Le CEFPF en quelques mots PAGES

Plus en détail

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS et TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS COORDINATEUR D ÉDITION MULTIMÉDIA (NOUVEAUX MÉDIAS t TV) FORMATIONS CIF 2016 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL action DE FORMATION 2016 L CEFPF n qulqus mots pags 2-3

Plus en détail

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié

Exemple de Plan d Assurance Qualité Projet PAQP simplifié Exmpl d Plan d Assuranc Qualité Projt PAQP simplifié Vrsion : 1.0 Etat : Prmièr vrsion Rédigé par : Rsponsabl Qualité (RQ) Dat d drnièr mis à jour : 14 mars 2003 Diffusion : Equip Tchniqu, maîtris d œuvr,

Plus en détail

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité

L équilibre entre réflexion et action est pour nous la clef de l efficacité L équilibr ntr réflxion t action st pour nous la clf d l fficacité 1, 2, 3 1,2 2 &&33ANNEES ANNÉES 1r, LE CURSUS 3 Stag étrangr 1r smstr SEPTEMBRE AOÛT JUILLET JUIN MAI AVRIL M AR S FÉVRIER JANVIER DÉCEMBRE

Plus en détail

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal.

7. Droit fiscal. Calendrier 2014. 7.1 Actualité fiscale 7.2 Contrôle et contentieux fiscal 7.3 Détermination du résultat fiscal. 7. Droit fiscal 7.1 Actualité fiscal 7.2 Contrôl t contntiux fiscal 7.3 Détrmination du résultat fiscal 7.4 Facturation : appréhndr ls règls juridiqus t fiscals, t maîtrisr l formalism 7.5 Gstion fiscal

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015

DOSSIER DE PRESSE Opération Brioches 2015 Association d Parnts, d Prsonns Handicapés Mntals t d lurs Amis DOSSIER DE PRESSE Opération Briochs 2015 Dossir d prss d l Opération Briochs, Edition 2015 // PRÉSENTATION DE LA MANIFESTATION «L Opération

Plus en détail

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre

Comment. maintenir. l'équilibre. Rencontres. Nationales. Dans les locaux du Conseil Régional du Centre Commnt maintnir l'équilibr Judi 8 octobr : 14h00-18h00 - Séanc plénièr Vndrdi 9 octobr : 9h00-13h00 - Atlirs Dans ls locaux du Consil Régional du Cntr Chambrs d Métirs t d l Artisanat Programm du judi

Plus en détail

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de

GPMR - P. Boulen. Territoire projets. presse. Dossier de Eco n om i c d v l opm n t ag n c y GPMR - P. Bouln A g n c d d é v l opp m n t é co n om i q u Trritoir projts d Dossir d W W W. C a u x S i n D E v l o p p m n t. C O M prss L Agnc Créé n 2008, Caux

Plus en détail

Spécial INITIAL 2013 / 2014

Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mon guid étudiant Spécial INITIAL 2013 / 2014 Mot d la dirction A l ESCG Paris, vous débutz votr carrièr profssionnll dès la 1r anné. L dispositif ainsi qu la pédagogi mis n ouvr à l ESCG Paris a fait

Plus en détail

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E.

A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX. (Adresse civique) 3. Veuillez remplir l'annexe relative aux Sociétés en commandites assurées à la partie E. Chubb du Canada Compagni d Assuranc Montréal Toronto Oakvill Calgary Vancouvr PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Protction d l Actif Capital d Risqu A. RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX 1. a. Nom

Plus en détail

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE

SPORTS ANIMATION. Retrouvez également toutes les fiches des autres domaines : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE ENVIRONNEMENT ARTS CULTURE SPORTS ANIMATION Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair SPORT ANIMATION grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE

Plus en détail

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient

Les nouvelles orientations politiques du budget 2015 du Gouvernement prévoient GO NEWSLETTER N 1/2015 19 janvir 2015 L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation ACTUALITÉ L «Spurpaak» du Gouvrnmnt t ss réprcussions sur la formation Allianc pour la qualification profssionnll

Plus en détail

Réunions des délégués

Réunions des délégués Réunions ds délégués Rapport d activité 2012 Prspctivs 2013 Saint Jan d'angly, Saujon, La Rochll, Montliu la Gard,Saint Gnis d Saintong, Saints Novmbr - Décmbr 2012 Programm 1. Rapport d activité 2012

Plus en détail

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie

Les maisons de santé pluridisciplinaires en Haute-Normandie Ls maisons d santé pluridisciplinairs n Haut-Normandi tiq Guid pra u EDITO Dans 10 ans, l déficit d médcins sra réllmnt problématiqu si l on n y prnd pas gard. D nombrux généralists quinquagénairs n trouvront

Plus en détail

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS

FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS Concvoir, réalisr, financr ds contnus pour ls nouvaux médias FORMATIONS 2014 CENTRE EUROPÉEN DE FORMATION À LA PRODUCTION DE FILMS SOMMAIRE GÉNÉRAL action DE FORMATION 2014-2015 L CEFPF n qulqus mots pags

Plus en détail

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE

université jean moulin lyon iii faculté de droit Taxe la FACULTÉ DE univrsité jan moulin lyon iii faculté d droit Tax 5 1 0 2 g a s s i t n d Appr r u t c a z n v D nt d m p p lo v é d du DROIT la FACULTÉ DE 8.78.70.45 Info Tax : 04.7.fr yor@univ-lyon3 martin.balz-g Édito

Plus en détail

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs

Fiche interprétative 010 Transfert de travailleurs Fich intrprétativ 00 Transfrt d travaillurs. Princip. A. Txt d loi. a. Décrt du 9//04 rlatif à l agrémnt t à l octroi d subvntions aux ntrpriss d insrtion. Art. 6. r. L Gouvrnmnt put dérogr à l articl

Plus en détail

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP

DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP DEMANDE DE GARANTIE FINANCIÈRE ET PACK RCP ADMINISTRATEURS DE BIENS ET AGENTS IMMOBILIERS Compagni Europénn d Garantis t Cautions 128 ru La Boéti 75378 Paris Cdx 08 - Tél. : +33 1 44 43 87 87 Société anonym

Plus en détail

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage

Devenez ingénieur en Génie Informatique et Statistique par la voie de l apprentissage Dvnz ingéniur n Géni Informatiqu t Statistiqu par la voi d l apprntissag > Formation d ingéniur d 3 ans par altrnanc habilité par la Commission ds Titrs d Ingéniur (CTI) Rntré 2015 www.polytch-lill.fr

Plus en détail

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1

AUDIT. cheque-energie-audi-nov2012.indd 1 d d n a m D s i g r n é u chèq AUDIT chqu-nrgi-audi-nov2012.indd 1 15/01/13 08:55 2 mod d'mploi pour qui? 1. Vous êts propriétair occupant d un maison individull situé n Haut-Normandi, construit dpuis

Plus en détail

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015

C est signé 11996 mars 2015 Mutuelle soumise au livre II du Code de la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DOC 007 B-06-18/02/2015 st signé 11996 mars 2015 Mutull soumis au livr II du od d la Mutualité - SIREN N 780 004 099 DO 007 B-06-18/02/2015 Édition 2015 Madam, Monsiur, Vous vnz d crér ou d rprndr un ntrpris artisanal ou commrcial

Plus en détail

VALIDATION-CERTIFICATION

VALIDATION-CERTIFICATION Formz-vous tout au long d votr vi... FORMATIONS ACCOMPAGNEMENT VALIDATION-CERTIFICATION Spt. 2015 à juin 2016 L OMEP st mmbr actif d l Arofsp, st crtifié cntr d xamn TOEIC (ETS), st labllisé Cntr d bilans

Plus en détail

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2

DES TITRES CERTIFIES Master pro 1 et Master pro 2 u n v n i B d n o m l dans s l b i s s o ds p DES TITRES CERTIFIES Mastr pro 1 t Mastr pro 2 EN PARTENARIAT AVEC Pourquoi ISM.OI (Group IGS) à l îl Mauric? Répondr aux attnts ds mployurs mauricins : Fac

Plus en détail

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon

MAISON DE LA RATP 54, quai de la Râpée -189, rue de Bercy - 75012 Paris. M Gare de Lyon. M Gare de Lyon i d r c r m 3 1 0 2 r 9 octob s i a n n o c u? t è b a i d mon MISON D L RP 54, quai d la Râpé -189, ru d Brcy - 75012 Paris M Gar d Lyon È B I D L R U S N N O I C S L M R O D O F N I L D D N URdNlaÉRapé

Plus en détail

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises

MODALITÉS MISSIONS CONTACTS MOYENS PRÉSENTATION RÉSULTATS. Soutenir les PME-PMI. dans leur. Innovation et Développement Endogène des Entreprises dans lur démarchd innovation Innovation t Dévloppmnt Endogèn ds Entrpriss Soutnir ls PME-PMI UIMM Loir METALLURGIE rhodaninn UIMM Langudoc-Roussillon Auxrr UIMM Bourgogn Dijon UIMM PACA Nvrs CSM Haut-Savoi

Plus en détail

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle

Projet de soutien CSFP/OFFT case management Formation professionnelle Projt d soutin CSFP/OFFT cas managmnt Formation profssionnll Cas managmnt Formation profssionnll CM FP C documnt st conçu comm un aid pour la mis n plac du cas managmnt Formation profssionnll. Il a un

Plus en détail

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province

Une Bretagne plus diplômée que les autres régions de province Un Brtagn plus diplômé qu ls autrs régions d provinc Ls actifs brtons sont plus diplômés qu ls autrs actifs d provinc. Comm dans ls autrs régions, l st l diplôm l plus fréqunt, mais ls Brtons sont plus

Plus en détail

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal

Le rôle d évaluation foncière au service d une approche territoriale ciblée : le cas de Montréal L rôl d évaluation foncièr au srvic d un approch trritorial ciblé : l cas d Montréal Suzann Chantal st économist t consillèr n aménagmnt Stéphan Charbonnau st détntur d un maîtris n étud urbain Ls dux

Plus en détail

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme

DOSSIER : La Validation des Acquis de l Expérience (VAE) ou comment transformer son expérience en un diplôme magazin du résau ds Grta d orrain n 28 - sptmbr 2009 Info Continu a passion d formr DOSSIER : a Validation ds Acquis d l Expérinc (VAE) ou commnt transformr son xpérinc n un diplôm A votr srvic, à votr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY

DOSSIER DE PRESSE GIVERNY U D N O S I MA E M S I R U O T E I D N A NORM DOSSIER DE PRESSE GIVERNY M A I S O N D U TO U R I S M E 1 Sommair 03 VENIR À GIVERNY 04 EXPLORER LE VILLAGE 05 LA MAISON DU TOURISME - VOTRE VOYAGE IMPRESSIONNISTE

Plus en détail

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012

La Branche. des services de l'automobile. Dossier de presse 24 janvier 2012 La Branch ds srvics d l'automobil Dossir d prss 24 janvir 2012 Contact prss : Mari-Joëll Dpardiu tél. : 01 41 14 13 41 dpardiumj@anfa-auto.fr Obsrvatoir d Branch ds Srvics d l Automobil Sit Intrnt dédié

Plus en détail

Une bourse pour toi? Pose ta candidature!

Une bourse pour toi? Pose ta candidature! Un bours pour toi? Pos ta candidatur! Pour ls bourss d xcllnc du Gala du mérit étudiant 2014 La Fondation du Cégp d Trois-Rivièrs, n collaboration avc la Dirction ds srvics aux étudiants du Cégp d Trois-

Plus en détail

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com

B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.ieftourisme.com B T S B A C H E L O R + 4 / + 5 www.iftourism.com 3 Vous ouvrir ls ports ds mtirs du tourism... Caractérisé par son implantation multi-campus, l IEFT Group IDRAC contribu activmnt au dévloppmnt ds métirs

Plus en détail

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr

Immobilier à NEW YORK. www.citystone.fr Immobilir à NEW YORK www.cityston.fr NEW YORK, UNE POSITION UNIQUE Nw York, t plus particulièrmnt sa mythiqu îl d Manhattan, fait parti ds principaux pôls économiqus, culturls t financirs d la planèt.

Plus en détail

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ;

Vu la loi n 17-99 portant code des assurances prom ulguée par le dahir n 1-02-238 du 25 rejeb 1423 (3 octobre 2002), telle qu'elle a été complétée ; Arrêté du ministr s financs t la privatisation n 2241-04 du 14 kaada 1425 rlatif à la présntation s opérations d'assurancs (B.O. n 5292 du 17 févrir 2005). Vu la loi n 17-99 portant co s assurancs prom

Plus en détail

L école de l Accompagnement

L école de l Accompagnement L'Écol : un vocation Après douz annés d'xistnc, l'écol affirm sa vocation : êtr un liu d profssionnalisation pour ls acturs ds métirs d l'accompagnmnt. Ls praticins confirmés trouvnt dans l'écol d l'accompagnmnt

Plus en détail

ré g s e u n e e D e é 1 [Mai 2011]

ré g s e u n e e D e é 1 [Mai 2011] go gi qu D R ocu és m r vé nt à SO un D us EX ag O pé da ré g é t n s I t u n q i agchmn n a T M s é d n us SystèDmon Tchniq s Donné 1 Mai 2011 1. Présntation d Sodxo go gi qu 2. Ls procssus Sodxo D R

Plus en détail

11. droit de la santé

11. droit de la santé 1 droit d la santé 11 La pharmacovigilanc, la qualité t la RC Produit 12 La publicité n droit d la santé 13 La RC Produit 14 L point sur la réform ds produits d santé 15 Ls allégations nutritionnlls t

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 23 NOVEMBRE 2007 DELIBERATION N CR-0705.290 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Contrat d filièr agroalimntair régional LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON, VU l Cod général ds collctivités

Plus en détail

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX

PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX PROJET D ENCADREMENT DU PROGRAMME DE SOUTIEN AUX NOUVEAUX ENSEIGNANTS GRÂCE À L UTILISATION EFFICACE DES MÉDIAS SOCIAUX Association canadinn ds profssurs d immrsion Canadian Association of Immrsion Tachrs

Plus en détail

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009

Certification des tables après Solvency II Deauville 18 septembre 2009 Encomb Crtification ds tabls après Solvncy II Dauvill 18 sptmbr 2009 1 Institut ds Actuairs SACEI Christoph MUGNIER ids Sommair 1 L contxt réglmntair t démographiqu 03 2 L xpérinc AXA Franc 08 r l g 3

Plus en détail

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC)

Marche à suivre relative à l annonce pour la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC) Pag 1 sur 8 March à suivr rlativ à l annonc pour la rétribution à prix coûtant courant injcté (RPC) Photovoltaïqu Vous trouvrz dans ls pags suivants ls informations dont vous avz bsoin pour annoncr vos

Plus en détail

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité.

Session poster ECOMM. L auto-partage, chaînon manquant de l offre de mobilité. Sssion postr ECOMM Titr : Autur L auto-partag, chaînon manquant d l offr d mobilité. Jan-Baptist Schmidr, Rsponsabl d Franc AutoPartag, résau pour un nouvll mobilité, Dirctur Général d Auto trmnt Strasbourg.

Plus en détail

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs

Solutions industrielles. Des capteurs aux serveurs Solutions industrills Ds capturs aux srvurs Ds capturs aux srvurs Pour fair fac à la situation économiqu actull, ls ntrpriss t ls usins produisant ds bins manufacturés, du pétrol, du gaz, ds produits alimntairs

Plus en détail

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton!

INDUSTRIE. Pour accéder directement à la fiche qui vous intéresse, cliquez sur le titre. Vous pouvez revenir au sommaire INDUSTRIE grâce à ce bouton! INDUSTRIE 114 Pour accédr dirctmnt à la fich qui vous intérss, cliquz sur l titr. Vous pouvz rvnir au sommair INDUSTRIE grâc à c bouton! Rtrouvz égalmnt touts ls fichs ds autrs domains : AGRICULTURE AGROALIMENTAIRE

Plus en détail

LICENCES. Les PROFESSIONNELLES RENTRÉE. académie de Nantes TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep.

LICENCES. Les PROFESSIONNELLES RENTRÉE. académie de Nantes TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS. www.onisep. RENTRÉE 2015 TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS Ls LICENCES PROFESSIONNELLES académi d Nants www.onisp.fr/lalibrairi ministèr d l Éducation national d l Ensignmnt supériur t d la Rchrch CAP

Plus en détail

Commission des services juridiques

Commission des services juridiques Commission ds srvics juridiqus 38 Rapport annul d gstion 2009-2010 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns 38 Rapport annul d gstion 2009-2010 L aid juridiqu, un résau au srvic ds gns Commission ds srvics

Plus en détail

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation?

Entreprises Territoires. Développement Durable. Programme. Quel est l itinéraire le plus approprié à ma situation? Dévloppmnt Durabl Programm 13h30 14h00 14h30 Café d accuil Introduction ds Entrpriss-Trritoirs-Dévloppmnt Durabl Accuil par Jacqus DELAUME - Présidnt d la Commission Dévloppmnt Durabl t Environnmnt d la

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE 2013

RAPPORT D ACTIVITE 2013 Activatur d vos projts RAPPORT D ACTIVITE 2013 LE MOT D UN ADMINISTRATEUR SOMMAIRE Dstiné à soutnir ds projts qui trouvnt difficilmnt ds financmnts sur ds marchés classiqus parc qu ils rlèvnt d activités

Plus en détail

Manuel d Approche systémique

Manuel d Approche systémique www.cclt.ca www.ccsa.ca Manul d Approch systémiqu Collaboration Avril 2014 À qui s adrss l présnt dossir? Ls dirigants t ls décidurs ds domains d la toxicomani t ds domains connxs, notammnt ls dircturs

Plus en détail

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet...

Vous souhaitez rénover votre logement? Les Villes de Lille, Lomme et Hellemmes accompagnent votre projet... Vous souhaitz rénovr votr logmnt? Ls Vills d Lill, Lomm t Hllmms accompagnnt votr projt... EDITION 2008 Sigls Sommair LA DÉMARCHE ET LES TYPES D AIDES...p.4 1. AIDE «SORTIE D INSALUBRITÉ»...p.5 2. AIDE

Plus en détail

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI

Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Impôts 2012 LA PRIME POUR L EMPLOI Q à su su in L pr (a so (r do n fis A 7 d 1 au ch co s co Il s L p tr d 1 di 3 C pa su 1 2 < Qu st-c qu la prim pour l mploi? La prim pour l mploi st un aid au rtour

Plus en détail

devenez ingénieur de haut niveau.

devenez ingénieur de haut niveau. Imaginons ls monds d dmain, dvnz ingéniur d haut nivau. Livrt ds Formations Prmir résau français ds écols d ingéniurs polytchniqus ds univrsités L mot du coordinatur Ls écols du résau national Polytch,

Plus en détail

LA DESCRIPTION DES COURS

LA DESCRIPTION DES COURS PROGRAMME DES ÉCOLES PUBLIQUES 1998-1999 MATHÉMATIQUES LE RÔLE DE LA DISCIPLINE Ls mathématiqus sont un scinc xploratoir t analytiqu qui chrch à xpliqur t à fair comprndr tout phénomèn naturl. Ells sont

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages

Contrôle de TP Dictionnaire & Arbres Binaires mercredi 20 mars 2013 durée : 3h 6 pages IUT ds Pays d l Adour - RT2 Informatiqu - Modul IC2 - Algorithmiqu Avancé Contrôl d TP Dictionnair & Arbrs Binairs mrcrdi 20 mars 2013 duré : 3h 6 pags Ls programms d corrction orthographiqu ont bsoin

Plus en détail

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire

Principes d application sectoriels sur la correspondance bancaire Mars 2013 Princips d application sctorils sur la corrspondanc bancair Documnt d natur xplicativ Ls princips d application sctorils, élaborés par l Autorité d contrôl prudntil (ACP), répondnt à un dmand

Plus en détail

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL

L'INSA en poche LIVRET D ACCUEIL L'INSA n poch LIVRET D ACCUEIL 2014/2015 Binvnu à l'insa! Votr écol L Institut National ds Scincs Appliqués d Toulous (INSA) st un Grand Ecol publiqu d Ingéniurs n 5 ans, sous tutll du Ministèr d l'éducation

Plus en détail

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc.

Conférence d ouverture La ville et le village intelligent : l opportunité du numérique Charles Despins, président-directeur général, Prompt inc. Animatur d la Rncontr : Mathiu Gillt, Dirctur Rsponsabl du volt municipal la programmation préliminair Judi 3 avril 201 Placs limités pour ls capsuls, visit tchniqu t tabl rond. N manquz pas d vous inscrir

Plus en détail

CONCEPT ET PLAN DES STANDS

CONCEPT ET PLAN DES STANDS VOTRE PARTENAIRE EN MARKETING RH ET Womn'sUNIVERSITES Contact-Day Romandi 01 Concpt & Plan ds stands EN RECRUTEMENT DANS LES WOMEN'S CONTACT-DAY ROMANDIE 01 Swiss Tch Cntr, Lausann 11 avril 01 13 h 17

Plus en détail

Solution de communication d entreprise Aastra

Solution de communication d entreprise Aastra Solution d communication d ntrpris Aastra Téléphons mobils sur l Aastra 400 dès R.0 Mod d mploi Plats-forms priss n charg: Aastra 45 Aastra 430 Aastra 470 C mod d mploi décrit l intégration ds téléphons

Plus en détail

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires

Que faire après la MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. Centre de psychologie et d orientation scolaires Qu fair après la 9? MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Cntr d psychologi t d orintation scolairs Introduction 2 sommair Préfac d Madam Mady Dlvaux-Sthrs, Ministr d l

Plus en détail

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse,

En Allemagne, en Australie, en Autriche ou en Suisse, Pirr Cahuc a, Marc Frracci b avc la contribution d Jan Tirol c t Étinn Wasmr d L apprntissag au srvic d l mploi Documnt sous EMBARGO jusqu au 07/01/2015 11 hurs Ls nots du consil d analys économiqu, n

Plus en détail

VILLE DE NOUMEA ---- N 2005/153 DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES ---- DIVISION VOIRIE ---- HG/MH NOTE EXPLICATIVE DE SYNTHESE ----

VILLE DE NOUMEA ---- N 2005/153 DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES ---- DIVISION VOIRIE ---- HG/MH NOTE EXPLICATIVE DE SYNTHESE ---- VILLE DE NOUMEA N 2005/153 DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES DIVISION VOIRIE HG/MH NOTE EXPLICATIVE DE SYNTHESE OBJET : Modification d la grill tarifair du résau d transport urbain P.J. : 1 projt

Plus en détail

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences

Liste des modules et des personnes ressources Socle commun de connaissances et de compétences Programm Formation List ds moduls t ds prsonns rssourcs Socl commun d connaissancs t d compétncs Programm d la 2 promotion - hivr 2011 28 janvir 2011 - Luxmbourg Vision socio-économiqu Définitions / Approch

Plus en détail

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone!

Sommaire G-apps : Smart fun for your smartphone! Sommair G-apps : Smart fun for your smartphon! Sommair Présntation G-apps Pourquoi choisir G-apps Sctorisation t sgmntation d marchés Votr accompagnmnt clints d A à Z ou à la cart Fonctionnalités G-apps

Plus en détail

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet

Garantie des Accidents de la Vie - Protection Juridique des Risques liés à Internet Résrvé à votr intrlocutur AXA Portfuill : CR012764 N Clint : 1 r réalisatur : Matricul : 2 réalisatur : Matricul : Intégr@l Garanti ds Accidnts d la Vi - Protction ds Risqus liés à Intrnt J complèt ms

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE * BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE NANTES ST-NAZAIRE Slon l guid du Ministèr V2 Conformémnt à l articl 75 d la loi N 2010-788 du 12 juillt 2010 Sommair Introduction...

Plus en détail

Le premier service d information par SMS.

Le premier service d information par SMS. L prmir srvic d information par SMS. Snd to Act simplifi considérablmnt la vi d vos collaborats t d ls corrspondants. Ds cntrs d formations, ds univrsités t ds écols d commrcs nous font djà confianc. Faîts

Plus en détail

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE

journée des professionnels de santé APPEL A COMMUNICATIONS DÉCEMBRE APPEL A COMMUNICATIONS 12 DÉCEMBRE 2012 PROPOSITIONS DE RÉSUMÉS Ls propositions d résumés doivnt parvnir impérativmnt AU PLUS TARD LE 4 SEPTEMBRE 2012 http://sfr.larhumatologi.fr Vous dvz soumttr vos résumés

Plus en détail

Découverte Sociale et Patrimoniale

Découverte Sociale et Patrimoniale Découvrt Social t Patrimonial M :... Mm :... Dat :... Origin du contact :... Sommair 1. Vous 3 Votr famill 3 Votr situation matrimonial 4 Votr régim matrimonial 4 Libéralités 4 2. Votr actif 5 Vos garantis

Plus en détail

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques

Les hébergements dans les services hospitaliers : une pratique à risques 6 Dossir Hébrgmnts Ls hébrgmnts d patints dans ds srvics hospitalirs dont n rlèv pas dirctmnt lur pathologi sont rlativmnt fréqunts, n raison d la pénuri d lits dans crtains spécialités. Cs situations

Plus en détail

appel à tous les artistes en herbe!

appel à tous les artistes en herbe! 04 N E AZIN G A LE MA DCPP CE DE L E FRAN ILE D E N Z F D J U I N 2 0 0 9 Êtr un agnt à la DCPP Il d Franc : appl à tous ls artists n hrb! IDF Zin lanc un concours d dssin sur l thèm Êtr un agnt à la DCPP

Plus en détail

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts

Programme GénieArts Î.-P.-É. 2009-2010. GénieArts Programm GéniArts Î.-P.-É. 2009-2010 GéniArts Allum l nthousiasm ds juns à l égard d l acquisition ds matièrs d bas par l truchmnt ds arts. Inspir la collaboration ntr ls artists, ls nsignants, ls écols

Plus en détail

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016

CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automne 2015 et Hiver 2016 CAHIER DES PROCÉDURES ADMISSION Automn 2015 t Hivr 2016 TABLE DES MATIÈRES SECTION 1 : INTRODUCTION ET PARTAGE DES RESPONSABILITÉS... 5 Historiqu du SRAM... 7 L Entnt SRAM-Collègs... 8 L partag ds rsponsabilités

Plus en détail

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION :

DATE : 8 Octobre 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ARRETE D EXTENSION : DATE : 8 Octobr 1957 REFERENCE : DEPOT : CHAMP D APPLICATION : ls atlirs d la mécaniqu général ; ls activités d transformation d métaux ; la fabrication d articls métalliqus ; la fabrication d mnuisri

Plus en détail

Faculté Méditerranéenne Privée des Sciences Informatiques, Economiques et De Gestion de Tunis 2012/2013. Agrément : 01/2008 GUIDE DES MASTERS

Faculté Méditerranéenne Privée des Sciences Informatiques, Economiques et De Gestion de Tunis 2012/2013. Agrément : 01/2008 GUIDE DES MASTERS aculté Méditrranénn Privé ds Scincs Informatiqus, Economiqus t D Gstion d unis 0/03 Agrémnt : 0/008 GUIDE DES MASERS . List ds mastrs : Mastrs Rchrchs :. inanc, Assuranc t Gstion ds risqus. Gstion ds organisations

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journé d échangs tchniqus sur la continuité écologiqu Pris n compt d critèrs coûts-bénéfics dans ls étuds d faisabilité Gstion ds ouvrags SOLUTION OPTIMALE POUR LE MILIEU Gstion ds ouvrags

Plus en détail

La sélection du mois par L ANEA

La sélection du mois par L ANEA i a M s s r p Rvu d ANEA, N V009 La sélction du mois par L ANEA Loi d Modrnisation d l Agricultur La LMA, un loi pour apaisr ls producturs LSA, 14/05, p10 Fruits t légums: ls distributurs prêts à réduir

Plus en détail

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage

www.lpadio.net Licence Professionnelle BAC+3 Accessible en formation classique, en formation continue ou en apprentissage Formation propoé ur l pôl univritair d Port du Jura à Montbéliard Licnc Profionnll BAC+3 Accibl n formation claiqu, n formation continu ou n apprntiag Univrité d Franch-Comté IUT d Blfort-Montbéliard www.lpadio.nt

Plus en détail

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO

TVA et Systèmes d Information. Retour d expérience d entreprise. A3F - 26 mars 2015 Hélène Percie du Sert COFELY INEO isr la t l t t zon iqur nt TVA t Systèms d Information Rtour d xpérinc d ntrpris A3F - 26 mars 2015 Hélèn Prci du Srt COFELY INEO Pour Sup Ins À p NB. M 30/03/2015 Sommair isr la t l t t zon iqur nt I

Plus en détail

2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES

2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES 2015-2016 GUIDE DES ÉTUDES Tabl ds matièrs L Univrsité d Nuchâtl... 01 «Ls clés pour ouvrir d nombruss ports»... 03 Vivr à Nuchâtl... 04 Structur ds étuds... 07 Calndrir académiqu... 07 Forms d nsignmnt...

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord

RAPPORT D ACTIVITÉ. Maison de l Emploi Sarthe Nord 11060232_rapport_annul_2010_projt 06/07/11 15:32 Pag1 RAPPORT D ACTIVITÉ 2010 Maison l Emploi Sarth Nord sommair La Maison l Emploi Sarth Nord n 2010 p. 2 La Maison l Emploi Sarth Nord : un résau partnairs

Plus en détail

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali

Les procédures budgétaires des ministères de l'éducation au Mali Ls procédurs budgétairs ds ministèrs d l'éducation au Mali Ctt étud a été préparé dans l cadr du projt sur «Ls procédurs d préparation t d'xécution du budgt ds ministèrs d V éducation» dirigé par Srg Péano

Plus en détail

le français Édition 2015/2016 Direction de la démocratie, des citoyens et des territoires 8 e 9 e 1 e 3 e 7 e 16 e 4 e 6 e 5 e 12 e 15 e

le français Édition 2015/2016 Direction de la démocratie, des citoyens et des territoires 8 e 9 e 1 e 3 e 7 e 16 e 4 e 6 e 5 e 12 e 15 e Où apprndr l français dans l 16 15 8 9 2 1 3 7 4 6 5 12? Édition 2015/2016 Dirction d la démocrati, ds citoyns t ds trritoirs 2 3 Édito L apprntissag français st indispnsabl à l intégration d tous, indépndammnt

Plus en détail

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS

CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS CAHIER PRATIQUE DOCUMENTS JUIN-JUILLET 2010 GUIDE À L USAGE DES ÉLUS LOCAUX L logmnt social t ls politiqus locals d l habitat Dans l cadr ds compétncs qui lur sont conférés par l Etat, lls puvnt jour un

Plus en détail

Participez au projet novateur e-health des pharmacies

Participez au projet novateur e-health des pharmacies Participz au projt novatur -Halth ds pharmacis my-mdibox - l application médicamnts pour pharmacis t patints avc d nombruss prstations complémntairs V2.00_11_2013 Notr publicité actull : Et voici é t n

Plus en détail

Faites fleurir votre potentiel: découvrez notre laboratoire et nos formules d apprentissage...

Faites fleurir votre potentiel: découvrez notre laboratoire et nos formules d apprentissage... DvOnD Dvlopmnt On Dmand Faits flurir votr potntil: découvrz notr laboratoir t nos formuls d apprntissag... DvOnD srl Qui somms-nous? Dpuis 2004, nous accompagnons nos clints dans l délicat procssus d évolu9on

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION DOSSIER DE CANDIDATURE POUR UNE LOCATION Ls informations donnés nécssairs pour traitr votr candidatur rstront confidntills. Un dossir incomplt n put êtr xaminé. C dossir d candidatur rst soumis à l approbation

Plus en détail

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies!

à Colombes, un éco-quartier répond à vos envies! C o l o m b s ( 9 2 ) à Colombs, un éco-quartir répond à vos nvis! un éco-quartir voit l jour! Imaginz un nouvl éco-quartir au srvic du dévloppmnt durabl t d la qualité d vi Découvrz Vivz un éco-quartir

Plus en détail

Bureau de décision et de révision

Bureau de décision et de révision 2 Burau d décision t d révision 21 Rôl d'audincs 22 Décisions 30 janvir 2014 - Vol 11, n 4 8 21 RÔLES D AUDENCES RÔLE DES AUDENCES N 1 PARTES D Autorité ds marchés financirs (Girard t al) Danil Pharand

Plus en détail

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans

Loisirs et Culture. jeunesse PROGRAMMATION. Session printemps-été 2015 PROGRAMMATION. Danse découverte. Multisports. Danse mix 8-12 ans Loisirs t Cultur Sssion printmps-été 201 DANS CE NUMÉRO 1 ds activités printmps-été 201 4 Camp d jour stival Modalités d inscription t soccr 6 Ds nouvlls d votr bibliothèqu Multisports Horairs : 6 à 8

Plus en détail

Le traitement des expulsions locatives

Le traitement des expulsions locatives L traitmnt ds xpulsions locativs n io nt s til v ré p d t n am m t ai p n nd a m om r ay td m Tr C l ab i u O COMPTE RENDU DU SÉMINAIRE DU 10 SEPTEMBRE 2012 u n io at j n c sti n g ssi A c in d Au ui q

Plus en détail

Subventions Diverses 2009

Subventions Diverses 2009 Dirction Tchniqu Nom du portur Titr du Objctifs du Rattachmnt au programm d financmnts 09-036 SOS Hépatits Projt 1: Forum National (19 t 20 nov 09) Projt 2 : Sit Intrnt Projt 1: Obj. Généraux: Rdonnr confianc

Plus en détail