Agenda. Prevalence estimates in France PAQUID 23/11/14. Workshop Innovation Alzheimer 6 Novembre Atelier BANQUE NATIONALE ALZHEIMER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agenda. Prevalence estimates in France PAQUID 23/11/14. Workshop Innovation Alzheimer 6 Novembre 2014. Atelier BANQUE NATIONALE ALZHEIMER"

Transcription

1 23/11/14 Workshop Innovation Alzheimer 6 Novembre 2014 Atelier BANQUE NATIONALE ALZHEIMER Agenda La Banque Nationale Alzheimer Exemples d application Quelles potentialités pour la BNA? (à quelles conditions?) Karim Tifratene, Roland Chevrier Prevalence estimates in France PAQUID T0 T1 T3 T5 T8 T10 T13 T15 T17 T N=3777 Active research of Dementia Interview Tests DSM III-R Neurological Diagnosis Jacqmin-Gadda H et al. Eur J Epidemiol

2 Cohort problems Cost Selection bias Attrition Updated estimates of prevalence : 1m French Institute for Public Health Surveillance No AD nor dementia surveillance systems available in France People with long-term affection status : patients in 2010 Estimation of people identified in the care system : Probably >50% of AD patients are not identified and treated Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire N septembre 2013 Difficulties : under diagnosis Conclusions of Pr Ménard s report Diagnosis is linked to the social tolerance of the disease Objectively no differences of incidence or prevalence between rural and urban areas (when cases are proactively collected) In fact, perceptions are different and social support may vary Variation of the diagnosis criteria (DSM5, NINCDRS-ADRDA, research criteria ) Need for a national network of scientific research Although medical care in France is of high quality, social care lags behind that of other countries Diagnosis is ultimately based on clinical judgment Geographical inequalities There is currently no cure for AD There is no registry 2

3 French Alzheimer Plan : Budget Financial effort over 5 years : 1.6 billion 200 M research 200 M medical care 1.2 billion for medico-social support USA : first national plan released in 2012 Specific budget 100 M$ Objectives The French Alzheimer plan had three major objectives: to understand to care and support to change the view of the society Principles Objectives Targets Disease To understand à Stimulation of resarch Transparency Person with AD To improve To change QoL of patients and carers the view of the society à MAIA measure à Increasing the awareness à Non pharmacological stratégies à Ethical issues à Formation of HCP Governance Family caregivers 3

4 La mesure 34 du plan Alzheimer Flux d information «Permettre de contribuer à adapter l offre de soins spécialisés mémoire à travers les schémas régionaux d organisation des soins et d apprécier la qualité de leur fonctionnement. Disposer de données épidémiologiques, disposer de données d activités des centres spécialisés» «Il importe que chaque région dispose de données d activités (nombre de patients examinés, nombre de nouveaux patients), de données concernant les caractéristiques des patients (diagnostic porté, gravité de la maladie, type de soutien dont dispose le malade), et d indicateurs de qualité de prise en charge» Application émettrice Fichier généré à chaque acte Anonymisation Transmission serveur BNA CHU de Nice : hébergeur de données médicale Éléments recueillis CIMA : corpus minimum d information Alzheimer Démographiques Diagnostics Prises en charge Corpus minimum d information Alzheimer Anonymisation Données centres + profession + type d accompagnant LeDuff et al. Journal of Alzheimer Disease

5 Données centres Type de centre Rattachements du centre Localisation géographique Labellisation (+année) Ressources humaines Activité de formation, animation, recherche National Alzheimer Coordinating Center collecte les données des 29 centres mémoire de recherche (AD Research Center) financés par le NIA (National Institute on Aging) patient au 1er mai personnes ETP Minimum Data Set (35 pages ) +/- modules : neuropathologie, démence frontotemporales La BNA aujourd hui Saisie de données BNA Anthony et al. Dement Geriatr Cogn Disord

6 CENTRES participant en 2014 Nombre d acte : CMRR CM 50 médecins spécialistes hors centre < * * Au 30 juin 2014 Type d acte réalisé Données ,2% 0,2% 0,8% 0,2% 0,5% 0,3% 1,6% 53,6% 1,0% 3,3% 0,4% 25,7% 6,9% 5,3% consultation consultation multi bilan neuropsy HDJ HDJSSR Gpat Gfam Infirmière assistante sociale psychologue orthophoniste Annonce Consultation + neuropsy neuropsy ville Nombre total de patients ayant consulté au moins une fois : Femmes : 62,7% ( ) Hommes : 37,3% (72 149) Moyenne d age : 77,3 ans (sd 12,1) 6

7 Origine patients Lieu de prise en charge Mode de vie Niveau d étude Autre En établissement psychiatrique,3 1,9 11,6 6,2 En EHPAD 8,1 En maison de retraite médicalisée 1,0 11,2 En Hospitalisation (court séjour, SSR, USLD) 2,0 En foyer logement 1,7 11,7 41,5 En famille d'accueil,2 A domicile, sans autres indications 3,3 A domicile, dans famille 6,6 17,9 A domicile, avec conjoint 47,1 A domicile, seul, avec famille à coté 18,5 A domicile, seul, sans famille à coté 9,4,0 5,0 10,0 15,0 20,0 25,0 30,0 35,0 40,0 45,0 50,0 Aucune Scolarisation Etudes Secondaires 1er Cycle Etudes Supérieures Etudes Primaires Etudes Secondaires 2ème Cycle Non Renseigné 7

8 Accompagnant Profession (ou dernière profession) Sans Informations 76,0 Sans Informations 77,6 Autres 1,2 Autres 1,5 Aucun 7,2 Femme au foyer 3,1 Curateur,0 Ouvrier 3,8 Frère ou soeur,4 Employé 6,7 Neveu ou nièce,3 Professions intermédiaires 1,9 Petit enfant,2 Cadres et prof. intellectuelles supérieures 2,4 Bel enfant,4 Commerçant ou chef d'entreprise 1,4 Enfant 7,1 Artisan,6 Conjoint 7,3 Agriculteur 1,0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0 80,0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 50,0 60,0 70,0 80,0 90,0 Origine géographique Diagnostics 6,9 1,7,4 91,1 diagnostic effectif % Alzheimer ,9 MCI ,0 maladies apparentées ,2 autres troubles neurologiques ,3 troubles psychiatrique ,9 iatrogénie 394,2 VILLE EXTREG +50KM EXTPAYS troubles mnésique ,6 diagnostic en attente ,8 Total ,0 8

9 Démences non Alzheimer Diagnos(c Démence vasculaire Autre démence vasculaire Démence mixte Démence de la maladie de Parkinson Démence à Corps de Lewy Démence Fronto-temporale (DFT-vf) Démence sémantique (et autres DFT-vt) Aphasie progressive primaire Atrophie corticale postérieure Paralysie supranucléaire progressive Dégénérescence Cortico Basale Maladie de Huntington Maladie de Creutzfeldt-Jakob Hydrocéphalie à pression normale Encéphalite Limbique Démence du VIH Démence non classée ailleurs Lésion vasculaire (AVC) Total effectif % , , , , , , , ,4 265, ,0 315, ,6 20, ,1 83,2 96, , , ,0 Focus sur les patients Alzheimer (n=53 988) Femme : 69,6% Age moyen : 81,8 ans (7,7) MMSE moyen : 16,9 (6,1) (n=44 629) Classe MMSE effectif % 0 à ,1 6 à ,6 11 à ,0 16 à ,5 21 à ,5 26 à ,1 Nouveaux cas de malades d Alzheimer en 2013 ALD Année de première consultation pour trouble de la mémoire : 2013 ou ,2 25,2 N= (48%), valeurs manquantes (0,3%) 54,6 NON OUI SI 9

10 Ald patients Alzheimer Origine géographique 1,4,4 6,1 prévalents incidents 16,0 19,2 24,6 31,8 64,8 43,5 92,1 NON OUI SI NON OUI SI VILLE EXTREG +50KM EXTPAYS MMSE au diagnostic 2013, données non standardisées Traitements prescrits au cours de l année 2013 (MA) 60,0% 50,0% 48,0% 40,0% 30,0% 29,1% Outre mer ,6% 20,0% 15,8% 10,0% 6,3% 7,8% 1,5% 0,0% Inhibiteurs Acétylcholinestérase mémantine antidépresseurs hypnotiques anxiolytiques neuroleptiques nootropes 10

11 Analyse des pratiques nationales : Conformité aux recommandations HAS de traitement Facteurs associés à l utilisation des traitements antidémentiels chez les patients MCI ( pts) Facteurs associés au recours à un traitement hors recommandations : MMSE bas, Existence de co-prescriptions de psychotropes Prise en charge hors centre spécialisé Tifratene et al. Pharmacoepidemiology and Drug Safety, 2012 Tifratene et al. Journal of Alzheimer Disease 2013 Quelles potentialités? A quelles conditions? 11

DF= données fixes DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications de la révision 3 DONNEES DU PATIENT.

DF= données fixes DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications de la révision 3 DONNEES DU PATIENT. = données fixes = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications de la révision 3 1 Mesure 34 Corpus d Information Maladie d Alzheimer CIMA DONNEES DU PATIENT NOM d usage: NOM de naissance:

Plus en détail

DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions DONNEES DU PATIENT. NOM d usage: NOM de naissance:

DR = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions DONNEES DU PATIENT. NOM d usage: NOM de naissance: 1 = données fixes = données ré actualisables. Surligné en jaune les modifications des révisions Corpus d Information Maladie d Alzheimer CIMA DONNEES DU PATIENT NOM d usage: NOM de naissance: Pour les

Plus en détail

Données brutes des consultations mémoire régionales à partir des données de la Banque Nationale Alzheimer (BNA) en 2010.

Données brutes des consultations mémoire régionales à partir des données de la Banque Nationale Alzheimer (BNA) en 2010. Données brutes des consultations mémoire régionales à partir des données de la Banque Nationale Alzheimer (BNA) en 2010. En 2010, 30 sites de consultations mémoire sont repérés avec 16 labellisations.

Plus en détail

Tableau de Bord des indicateurs de l année 2005

Tableau de Bord des indicateurs de l année 2005 Tableau de Bord des indicateurs de l année 1- SUIVI DE L INTEGRATION DANS LE RESEAU... 2 2- SUIVI DE LA PRISE EN CHARGE DANS LE RESEAU... 4 3- SUIVI DES TRAVAUX DU RESEAU... 6 4- SUIVI DE L ADMINISTRATION

Plus en détail

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer

Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Neuroleptiques et Maladie d Alzheimer Pr. M Ceccaldi (Centre Mémoire de Ressources et de Recherche PACA Ouest, CHU Timone, APHM, Aix Marseille Université, Marseille) Dr. G Retali (Centre Mémoire de Ressources

Plus en détail

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE décembre Bilan d activité 2006 Page 1 sur 12

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE décembre Bilan d activité 2006 Page 1 sur 12 RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE 2006 31 décembre 2006 Bilan d activité 2006 Page 1 sur 12 1. Suivi de la file active au 31 décembre 2006 1.1 Suivi statistique de notre file active Nombre de patients

Plus en détail

Dossier médico-social en ligne

Dossier médico-social en ligne Réseau d Aide au diagnostic, à la Prise en charge des Détériorations cognitives et de Maladies neurologiques chroniques en Franche-Comté et au niveau National Dossier médico-social en ligne Une équité

Plus en détail

Carole Dufouil INSERM Centre 897 & CIC-EC7, Bordeaux Groupe Méthodologies Alzheimer (Mesure 27, Plan Alzheimer 2008-2012)

Carole Dufouil INSERM Centre 897 & CIC-EC7, Bordeaux Groupe Méthodologies Alzheimer (Mesure 27, Plan Alzheimer 2008-2012) Carole Dufouil INSERM Centre 897 & CIC-EC7, Bordeaux Groupe Méthodologies Alzheimer (Mesure 27, Plan Alzheimer 2008-2012) 1 Quelques définitions Les démences Neurodégénératives : détérioration progressive

Plus en détail

Rôles et Limites des UCC

Rôles et Limites des UCC Rôles et Limites des UCC Lille - Journée Mondiale Alzheimer 2015 Dr Jean ROCHE CHRU de Lille jean.roche@chru-lille.fr Origine des troubles du comportement dans les M.A.M.A. Facteurs Psychologiques Facteurs

Plus en détail

COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay

COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay COMMENT CHOISIR SON INHIBITEUR DE L'ACÉTYLCHOLINESTÉR ASE? Présenté par: Nicolas-Simon Tremblay Alzheimer 10 personnes affectées par malade 80% des soins à domicile par aidants naturels Les coûts annuels

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail

Journée DES Santé Publique 15.12.2014

Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Journée DES Santé Publique 15.12.2014 Sommaire 1. Pathologies concernées par le plan des MND 2. Plan Alzheimer 2008-2012 1. Présentation 2. Évaluation 3. Retour d expérience 3. Plan Maladies Neuro-Dégénératives

Plus en détail

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations Workshop 2013 Nice - November 6 / San Diego - November 15 ICT Stimulation & Aging - Defining guidelines SERIOUS GAME: SAN DIEGO CTAD - IA EXPERT MEETING Alzheimer s disease is one of the most important

Plus en détail

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012

Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Uzès 21.9.2009 Actualité sur le 3e Plan Alzheimer 2008-2012 Dr Denise STRUBEL Centre de Gérontologie CHU Nîmes Le 3e plan Alzheimer (2008-2012) Proposition de 44 mesures selon 11 objectifs et 3 axes Axe

Plus en détail

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ DES CENTRES MÉMOIRE DU LIMOUSIN

ANALYSE DE L'ACTIVITÉ DES CENTRES MÉMOIRE DU LIMOUSIN ANALYSE DE L'ACTIVITÉ DES CENTRES MÉMOIRE DU LIMOUSIN ÉTUDE MENÉE À PARTIR DE L'EXPLOITATION DES DONNÉES EXTRAITES DE LA BASE CALLIOPE Une analyse réalisée par l'observatoire REGIONAL DE LA SANTE DU LIMOUSIN

Plus en détail

Hôpitaux pour personnes âgées en France

Hôpitaux pour personnes âgées en France Hôpitaux pour personnes âgées en France Evelyne GAUSSENS Directrice générale Hôpital Gériatrique «Les Magnolias» Ballainvilliers,Île de France, France Relever le «défi du vieillissement», c est avant tout

Plus en détail

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 Anne Fagot-Campagna (endocrinologue, épidémiologiste), Pierre Denis, Christelle

Plus en détail

Les malades jeunes. Marion Paulin. Colloque national Hébergement malades jeunes Lille, 16 mai

Les malades jeunes. Marion Paulin. Colloque national Hébergement malades jeunes Lille, 16 mai Les malades jeunes Marion Paulin Colloque national Hébergement malades jeunes Lille, 16 mai Littérature internationale: malades jeunes = moins de 65 ans En France = moins de 60 ans (barrière d âge pour

Plus en détail

APPROCHES DES SYNDROMES DEMENTIELS Docteur DA SILVA Sofia Gériatrie CHAMPMAILLOT CHU DIJON Introduction Epidémiologie Problème majeur de santé publique Une des pathologies les plus fréquentes en gériatrie

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : annonce et accompagnement du diagnostic Septembre 2009 Cadre juridique Accompagnement du diagnostic Prérequis à l annonce du diagnostic Cas particuliers Annonce

Plus en détail

CONDUITE PRATIQUE DU CLINICIEN FACE

CONDUITE PRATIQUE DU CLINICIEN FACE Grande Soirée de Formation Médicale Continue Délégation Régionale Ile de France de la Société Française de Radiologie «TROUBLES COGNITIFS : DEMENCE / ALZHEIMER Paris, Jeudi 13 février 2014 CONDUITE PRATIQUE

Plus en détail

Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca

Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca producti Leçons à tirer du rapport d activité d une UCC: expérience de l UCC de l Hôpital Broca Hermine Lenoir Unité Cognitivo-Comportementale CMRR Broca, Paris XIII (Pôle de Gérontologie- Pr. A.S. Rigaud)

Plus en détail

Les Démences. Du diagnostic au traitement

Les Démences. Du diagnostic au traitement Les Démences Du diagnostic au traitement 1. Données socio-économiques En France: 900 000 personnes concernées aujourd hui 1,3 million en 2020 Prévalence: Toutes démences 6,4% des plus de 65 Ans MA 4,4%.

Plus en détail

Mise en place d un essai thérapeutique

Mise en place d un essai thérapeutique C Mémoire Mise en place d un essai thérapeutique Analyse et mise en place d un protocole Montpellier le 17 Mars 2010 Renaud DAVID Mathilde LAYE Sommaire Présentation du protocole Mise en place Déroulement

Plus en détail

Claire Boutoleau- Bretonnière Neurologue, CMRR Laennec. cmrrneurologie@chu-nantes.fr

Claire Boutoleau- Bretonnière Neurologue, CMRR Laennec. cmrrneurologie@chu-nantes.fr Claire Boutoleau- Bretonnière Neurologue, CMRR Laennec cmrrneurologie@chu-nantes.fr 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% 60-6 4 65-6 9 70-7 4 75-7 9 80-8 4 >85 Prévalence MA (Données PAQUID) Incidence: plus de

Plus en détail

Situation Complexe soumise àun Comitéd Ethique

Situation Complexe soumise àun Comitéd Ethique Situation Complexe soumise àun Comitéd Ethique L établissementenquelqueschiffres Date de 1906 = établissement public = plusieurs pôles sur 9,6 ha 525 résidents: 415 en EHPAD -USA USLD Pôle gériatrique

Plus en détail

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR

TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR TROUBLES COGNITIFS CHEZ LES AINÉS : LES COMPRENDRE POUR MIEUX AGIR STÉPHANE LEMIRE, MD, FRCPC MSC INTERNATIONAL HEALTH MANAGEMENT INTERNISTE-GÉRIATRE HTTP://WWW.LINKEDIN.COM/IN/STEPHANELEMIRE Objectifs

Plus en détail

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE. 31 décembre 2007. Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15

RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE. 31 décembre 2007. Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15 RESEAU POLE MEMOIRE BILAN D ACTIVITE 31 décembre 2007 Bilan d activité 2007 Page 1 sur 15 Table des matières 1. Suivi de la file active au 31 décembre 2007... 3 1.1 Suivi statistique de notre file active...

Plus en détail

La m. d Alzheimer en Médecine Générale

La m. d Alzheimer en Médecine Générale La m. d Alzheimer en Médecine Générale Réunion FMC Villedieu/Indre Dr Leslie Cartz- Piver Neurologue, CMMR 1 La m. d Alzheimer et les affeckons apparentées MAMA Des affeckons neurodégénérakves d installakon

Plus en détail

Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée

Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée Prescriptions inappropriées chez la personne âgée de plus de 75 ans hospitalisée Comité de soins du PIRG du nord-ouest Journée de printemps de la Société Gérontologique de Normandie Caen, 23 mai 2014 Plus

Plus en détail

Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs. Muriel Rainfray

Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs. Muriel Rainfray + Prise en charge des patients âgés atteints de troubles cognitifs Muriel Rainfray + Rôle du vieillissement dans l apparition des troubles cognitifs + Whitehall II Etude prospective - Suivi 10 ans 5 Tests

Plus en détail

General. Identification

General. Identification EVALADD - Suivi d'une cohorte de sujets présentant une addiction comportementale et débutant des soins dans le service d'addictologie du CHU de Nantes Head : Grall-Bronnec Marie, Service d'addictologie

Plus en détail

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées

Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Carte à requête sur les structures d accueil pour personnes âgées Description Cette carte à requête présente l ensemble de l offre en structures d accueil pour les personnes âgées en 2010. L Île-de-France

Plus en détail

Cellule régionale r d observation de la démenced

Cellule régionale r d observation de la démenced Cellule régionale r d observation de la démenced Travaux en cours et perspectives Isabelle Rouch, Hélène H Camarasa Cellule régionale d observation de la démence Cellule d éd épidémiologie et de santé

Plus en détail

1 ère Journée ALIÉNOR

1 ère Journée ALIÉNOR 1 ère Journée ALIÉNOR 1 ère Rencontre des CMRR et des consultations mémoire de la Région ALPC Vendredi 11 mars 2016 à Limoges Pr Philippe Couratier, Coordonateur CMRR Limousin. J ALIENOR 2016, Limoges

Plus en détail

IMMED Monitoring vidéo porté

IMMED Monitoring vidéo porté IMMED Monitoring vidéo porté L indexation vidéo au service du soin des personnes Projet financé par PEPS S2TI CNRS et des bourses BQR de l Université Bordeaux 1 1 Contexte Maladies et dépendances liées

Plus en détail

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012

Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever. Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 Education thérapeutique du sujet âgé Un défi à relever Sylvie LEGRAIN HAS 29 novembre 2012 L ETP C est : acquérir des compétences pour mieux vivre avec sa(ses) maladie(s) chronique(s) au quotidien. L ETP

Plus en détail

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes

Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Regards croisés sur le maintien dans l emploi et la prise en charge à domicile des malades Alzheimer jeunes Dr V Langlois-Gey, MDPH 87 Dr L. Moreau, Conseil Général 87 11 ème journée ALOIS «Alzheimer et

Plus en détail

Fréquence des troubles du comportement/évolution de la maladie

Fréquence des troubles du comportement/évolution de la maladie Frequency (% of Patients) 100 80 60 40 20 0 Fréquence des troubles du comportement/évolution de la maladie Social Withdrawal Suicidal Ideation apathie Paranoia Diurnal Rhythm Anxiety Accusatory Irritability

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

Présentation: Aline Mendes

Présentation: Aline Mendes Présentation: Aline Mendes Définition et aspects épidémiologiques; Parcours d un aidant et survenue du fardeau; Modalités d intervention; Institutionnalisation; L aidant professionnel; Réseau à Genève.

Plus en détail

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012

Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux. Caen, le 19 octobre 2012 Expérience de l Unité Cognitivo- Comportementale du centre hospitalier de Lisieux Caen, le 19 octobre 2012 1 Mesure 17 du plan Alzheimer et maladies apparentées 2008-2012 Identification d unités cognitivocomportementales

Plus en détail

Combien coûte la maladie d Alzheimer?

Combien coûte la maladie d Alzheimer? RAPPORT D ETUDE Septembre 2015 - N 9 Combien coûte la maladie d Alzheimer? Alain Bérard, Fondation Médéric Alzheimer, Directeur Adjoint Chloé Gervès, EA Management des Organisations de Santé - Ecole des

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen.

La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. (AFMPS) La réglementation européenne pour les médicaments orphelins. De Europese regelgeving voor weesgeneesmiddelen. Dr. André LHOIR AFMPS - COMP 22 février 2011 1 141/2000: Rare conditions Orphan drugs

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA DEMENCE ET DECLIN COGNITIF RAPIDE EN EHPAD. Dr I. DESORMAIS, Dr S. MEYER, Pr T. DANTOINE POLE DE GERONTOLOGIE CHU Limoges

DEPISTAGE DE LA DEMENCE ET DECLIN COGNITIF RAPIDE EN EHPAD. Dr I. DESORMAIS, Dr S. MEYER, Pr T. DANTOINE POLE DE GERONTOLOGIE CHU Limoges DEPISTAGE DE LA DEMENCE ET DECLIN COGNITIF RAPIDE EN EHPAD Dr I. DESORMAIS, Dr S. MEYER, Pr T. DANTOINE POLE DE GERONTOLOGIE CHU Limoges Démence en EHPAD? Très peu de données dans les publications scientifiques

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique

CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique S1 06 et 07/01 CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique 2016- Séminaire Titre du Séminaire Date Titre du cours Heures matin 06/01 Déclin cognitif de l adulte matin

Plus en détail

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011

Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour. Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Les atrophies focales Soins spécifiques en hôpital de jour Jean-Marc MICHEL Ariane DELEMASURE Journées APHJPA Lyon 26 et 27 mai 2011 Syndromes corticaux focalisés progressifs Altération progressive sélective

Plus en détail

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer

La réévaluation des médicaments anti-alzheimer LES SYNTHÈSES DE LA TRANSPARENCE La réévaluation des médicaments anti-alzheimer Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle représente et des débats suscités

Plus en détail

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie

Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Projet régional de santé de Haute-Normandie Equipes mobiles de gériatrie Société gérontologique de Normandie Société gérontologique de Normandie 1 Projet Régional de Santé Un ensemble coordonné et structuré

Plus en détail

Types of Dementia. Common Causes of Dementia

Types of Dementia. Common Causes of Dementia Types of Dementia Dementia is a loss of skills to think, remember and reason that is severe enough to affect daily activities. It is normal to need more time to remember things as we get older. Other thinking

Plus en détail

PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25

PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25 SOMMAIRE Avant-propos... 15 Introduction générale. Présentation de la méthode de «causalité»... 19 PREMIÈRE PARTIE Vieillissement progressif et vieillesse harmonieuse Introduction... 25 CHAPITRE I Nous

Plus en détail

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées

Le service social hospitalier. Le financement des soins. L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Le service social hospitalier Le financement des soins L accueil des personnes âgées en résidence d hébergement. L accueil des personnes handicapées Intervention IFAS 10/09/2015 MP Hervé 1. Le service

Plus en détail

Le Transport. des assurés sociaux

Le Transport. des assurés sociaux Le Transport des assurés sociaux 1 Arrêtés du 23.12.2006 Prise en charge des frais de transports exposés par les assurés sociaux. Référentiel de prescription des transports. 2 Décret du 10.03.2011 Prise

Plus en détail

Cognitif et sensoriel. Psycho-Social Environnement/projet de vie

Cognitif et sensoriel. Psycho-Social Environnement/projet de vie Cognitif et sensoriel Nutrition Bien Vieillir Fragilité Vulnérable Dépendant Etat physique - Maladies Chroniques - Motricité. Neuromusculaire. Ostéo-articulaire Psycho-Social Environnement/projet de vie

Plus en détail

LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE

LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE LA MALADIE D ALZHEIMER 1980-2010: APPORT DE L ÉPIDÉMIOLOGIE Annick Alpérovitch DR Emérite Inserm Université Pierre et Marie Curie - Inserm U708 «Neuroépidémiologie» LES GRANDES LIGNES DE CE TOUR D HORIZON

Plus en détail

DIPLOME UNIVERSITAIRE Maladie d Alzheimer et démences apparentées Du diagnostic précoce à la prise en charge.

DIPLOME UNIVERSITAIRE Maladie d Alzheimer et démences apparentées Du diagnostic précoce à la prise en charge. DIPLOME UNIVERSITAIRE Maladie d Alzheimer et démences apparentées Du diagnostic précoce à la prise en charge. Professeur F. ROUILLON Directrice de l enseignement : Dr V. LEFEBVRE des NOETTES Coordonnateurs

Plus en détail

De la démence au Trouble Neuro Cognitif (TNC) Classification des troubles mentaux DSM V 31 MARS 2016

De la démence au Trouble Neuro Cognitif (TNC) Classification des troubles mentaux DSM V 31 MARS 2016 De la démence au Trouble Neuro Cognitif (TNC) Classification des troubles mentaux DSM V 31 MARS 2016 Par rapport au DSM IV? Suppression du terme démence et syndrome amnésique au profit de Trouble Neuro-Cognitif

Plus en détail

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Servicios Sociales para personas con deterioro cognitivo en Francia Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra,

Plus en détail

Création des équipes mobiles

Création des équipes mobiles Equipe mobile et ce re brole sion CRFTC 1 er Octobre 2015 Création des équipes mobiles F. Woimant *, I Crassard*, A Durand** * Médecin référent Neurologie/ AVC - ARS - IF ** Référente administrative SSR

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer. Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes

Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer. Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Le recours aux psychotropes dans la maladie d Alzheimer Denise Strubel Service de Gérontologie et Prévention du Vieillissement CHU Nîmes Comment se pose le problème Intérêt croissant pour les troubles

Plus en détail

Les malades jeunes. Marion Paulin

Les malades jeunes. Marion Paulin Les malades jeunes Marion Paulin Définitions Internationale : malades jeunes = moins de 65 ans En France = moins de 60 ans (barrière d âge pour les services et prestations) Prévalence de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T

CARIATIDES PSY D U PAT I E N T Présentation du progiciel Cariatides Psychiatrie DU MÉDECIN DE SOINS HYGIÈNE PHARMACIE DE L ORTHOPHONISTE PATIENT LABORATOIRE DU PSYCHOMOTRICIEN SOCIAL DU PSYCHOLOGUE ADMINISTRATEUR 2 Les principales fonctionnalités

Plus en détail

Comment diagnostiquer la maladie d Alzheimer et les autres démences?

Comment diagnostiquer la maladie d Alzheimer et les autres démences? Comment diagnostiquer la maladie d Alzheimer et les autres démences? Réseau Hippocampes 10.02.2005 Anne-Sophie Rigaud Groupe Hospitalier Broca-La-Rochefoucauld, CHU Cochin-Port-Royal, Paris Prévalence

Plus en détail

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca

Filières et réseaux de gériatrie. Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Filières et réseaux de gériatrie Circulaire du 18 mars 2002 Plan solidarité grand âge Plans Alzheimer Dr Spivac Hopital Broca Population âgée en forte augmentation Augmentation de l espérance de vie à

Plus en détail

PIECES A FOURNIR OBLIGATOIREMENT AU DOSSIER D ADMISSION

PIECES A FOURNIR OBLIGATOIREMENT AU DOSSIER D ADMISSION PIECES A FOURNIR OBLIGATOIREMENT AU DOSSIER D ADMISSION - Attestation de droits à l Assurance Maladie à jour (et non la copie de carte vitale) - Photocopie de la carte de Mutuelle à jour - Photocopie de

Plus en détail

L aidant principal, de A à Z

L aidant principal, de A à Z L aidant principal, de A à Z Basé sur des informations simples, ce livret a pour objectif de présenter le rôle de l aidant au cours de la maladie d Alzheimer, et le soutien dont il peut bénéficier pour

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

Couverture. Actions d accompagnement des établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD)

Couverture. Actions d accompagnement des établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Couverture Actions d accompagnement d des établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) Financement Éléments de des contexte EHPAD Les personnes âgées de soixante ans et plus qui

Plus en détail

Les médicaments de la maladie d Alzheimer

Les médicaments de la maladie d Alzheimer BON USAGE DES MÉDICAMENTS Les médicaments de la maladie d Alzheimer à visée symptomatique en pratique quotidienne Compte tenu de la gravité de la maladie d Alzheimer, de l enjeu de santé publique qu elle

Plus en détail

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus

Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Evaluer localement la précarité et les inégalités de santé des individus Catherine Sass Centre technique d appui et de formation des Centres d examens de santé (Cetaf), Saint Etienne Plan Un score individuel

Plus en détail

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours

C3S. Centre de Soutien Santé Social. www.plateforme-c3s.org. Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours C3S www.plateforme-c3s.org Plateforme médico-sociale d appui aux professionnels de premier recours Gérontologie, douleurs et soins palliatifs, Alzheimer et maladies apparentées lla plateforme C3S a pour

Plus en détail

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011

Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité. Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Espace éthique Alzheimer - Bilan des premiers mois d activité Présentation au Comité de Suivi du Plan Alzheimer - 30 juin 2011 Constitution d un réseau national RNREMA : Mise en place du Réseau national

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

PRESENTATION DU PLAN PRESIDENTIEL ALZHEIMER 20082012 C.BRIAUD ISP POITIERS 30/04/08

PRESENTATION DU PLAN PRESIDENTIEL ALZHEIMER 20082012 C.BRIAUD ISP POITIERS 30/04/08 PRESENTATION DU PLAN PRESIDENTIEL ALZHEIMER 20082012 C.BRIAUD ISP POITIERS 30/04/08 CONTEXTE NOSOGRAPHIQUE ALTERATION PROGRESSIVE - MÉMOIRE - FONCTIONS COGNITIVES SUPERIEURES handicap psychique, perte

Plus en détail

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques

État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques État des lieux départemental de la consommation des neuroleptiques CPAM de Paris * Source données : pharmacie remboursée en 2012 par la CPAM de Paris à des patients hébergés en 2012 en EHPAD ayant un forfait

Plus en détail

Espace éthique CM2R ROUEN Brigitte SALLE Thibault SIMON 9 décembre 2010. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/

Espace éthique CM2R ROUEN Brigitte SALLE Thibault SIMON 9 décembre 2010. http://www3.chu-rouen.fr/internet/cmrr/ Espace éthique CM2R ROUEN Brigitte SALLE Thibault SIMON 9 décembre 2010 http://www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil Serment d'hippocrate article 35 alinéa 1er du Code de déontologie médicale la loi

Plus en détail

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention

La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention La prévention médicalisée : des pratiques cliniques au service de la prévention Réduction du Risque Tabac des Publics Précaires: collaboration médico sociale au sein d une structure d accueil Ou comment

Plus en détail

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes

Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes Risque d AES par piqûre Quelle réalité en EHPAD? Nadine KHOUIDER, Pascal FASCIA ARLIN Rhône-Alpes ARLIN Rhône-Alpes Relais de proximité du CCLIN Sud-Est ARLIN Rhône-Alpes Missions définies par Arrêté en

Plus en détail

Polymédication (in)évitable?

Polymédication (in)évitable? Polymédication (in)évitable? Prof Olivier Bugnon Pharmacie de la PMU Ecole de Pharmacie Genève-Lausanne Jeudi de la PMU interdisciplinaire «Ensemble, évitons l évitable» 18.06.2015 Etude sur 1 751 841

Plus en détail

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT?

QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? QUAND DOIT-ON ÉVALUER L APTITUDE À CONDUIRE CHEZ LE PATIENT DÉMENT? RÉDIGÉ PAR Dre Elisabeth Azuelos Médecin de famille en gériatrie CISSS Laval Juillet 2015 OBJECTIFS Suite à cette activité le participant

Plus en détail

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke

Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Prix AFPHB-Lilly Stage à l institut universitaire de Sherbrooke Audrey Samalea Suarez Pharmacien hospitalier CHU de Liège Service de pharmacie clinique Plan Contexte Objectifs/ attentes du séjour Présentation

Plus en détail

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile

Prise en charge coordonnée personne âgée à domicile Quelques chiffres : 2010, création de la coordination pour le Maintien A Domicile (MAD) 2014, file active : 188patients Travail en coopération avec 35 cabinets MG, 27 cabinets IDEL, 15 kinés, 13 pharmacies.

Plus en détail

BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA

BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA BASES DE DONNÉES MÉDICO- ADMINISTRATIVES ET ÉPIDÉMIOLOGIE DANS LE CONTEXTE DE L OPEN DATA ENJEUX ET DIFFICULTÉS Marcel Goldberg Cohortes épidémiologiques en population UMS 011- Inserm - UVSQ Séminaire

Plus en détail

NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements

NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements NOS AÎNÉS FRAGILISÉS EN MAISON DE RETRAITE MÉDICALISÉE : une vie de mouvements Présentation de la 1 ère étude française quantifiant l importance des transferts hospitaliers dans les maisons de retraite

Plus en détail

PASA et UNITES ALZHEIMER

PASA et UNITES ALZHEIMER PASA et UNITES ALZHEIMER Qu attendre d une unité Alzheimer? Quelle organisation est efficace? Doit-on revoir les critères d évaluation? Bonne nouvelle! Mesure 26 : poursuivre le déploiement des PASA et

Plus en détail

La maladie d Alzheimer. Maladie d Alzheimer et maladies apparentées les «démences» 850 000 personnes (étude Paquid - 2006)

La maladie d Alzheimer. Maladie d Alzheimer et maladies apparentées les «démences» 850 000 personnes (étude Paquid - 2006) Nombre de personnes atteintes de la maladie d Alzheimer ou d une maladie apparentée en France Réunion régionale d information Equipes spécialisées Alzheimer à domicile mesure 6 - Plan Alzheimer 2008-2012

Plus en détail

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde

ENQUETE PATIENT. Code Hôpital : N Patient. Infarctus du myocarde Deepening our Understanding of Quality Improvement in Europe ENQUETE PATIENT Code Hôpital : N Patient Motif d admission Infarctus du myocarde AVC Fracture du fémur Accouchement Patient 1 Deepening our

Plus en détail

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13

FICHE DE POSTE POSTE INFIRMIER DE JOUR HAD-POLE 93G13 Page 1 sur 6 Métier INFIRMIER Intitulé du poste INFIRMIER EN AMBULATOIRE Villes de rattachements Bobigny, Pantin TITULAIRE DU POSTE : Localisation 48,rue Louise Michel 93000 BOBIGNY Version 1 Composition

Plus en détail

Huguette Miguel - Promotion

Huguette Miguel - Promotion Huguette Miguel - Promotion 2008-2011 1 REGARDS SUR LE PRESENT A LA LUMIERE DU PASSE Huguette Miguel - Promotion 2008-2011 2 1 Introduction 2 Epidémiologie 3 Définition 4 Causes Facteurs favorisants 5

Plus en détail