COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com"

Transcription

1 COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UN BÉNÉFICE NET RECORD AU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DES PRIMES ET DÉPÔTS EN HAUSSE DE 19 % La société conclut l acquisition de Clarington Québec, le 8 février 2006 L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. termine le quatrième trimestre avec un bénéfice net attribuable aux actionnaires de 46,7 millions de dollars, comparativement à 34,3 millions de dollars pour la même période en En excluant les frais de restructuration liés à l intégration de sa filiale La Nationale Vie, le bénéfice net attribuable aux actionnaires de la période s élève à 48,2 millions de dollars, comparativement à 40,4 millions de dollars au quatrième trimestre de 2004, ce qui représente une hausse de 19 %. Ce bénéfice net ajusté se traduit par un bénéfice par action dilué de 0,60 $, supérieur de 0,10 $ à celui du quatrième trimestre de 2004, et par un rendement des capitaux propres de 14,1 % pour le trimestre annualisé, soit au milieu de la fourchette cible de 13 % à 15 % visée par la société (13,4 % au quatrième trimestre de 2004). Sur le plan de la croissance des affaires, l année se termine avec des primes et des dépôts de 872,5 millions de dollars au quatrième trimestre, ce qui représente une croissance très vigoureuse de 19 % par rapport au trimestre correspondant de La croissance provient principalement du secteur de la Gestion de patrimoine individuel, grâce encore une fois à des ventes très soutenues de fonds mutuels et de fonds distincts, comme cela a été le cas tout au long de l année. Sur le plan stratégique, le fait saillant du trimestre a été l acquisition de Clarington Corporation, une société de fonds mutuels dont l Industrielle Alliance est aujourd hui propriétaire à 100 %. Grâce à cette acquisition, l Industrielle Alliance est devenue un joueur de taille dans le marché des fonds de placement. La société gère en effet aujourd hui plus de 10,5 milliards de dollars d actif de fonds mutuels et de fonds distincts dans le marché des particuliers, ce qui lui confère le dix-septième rang au Canada et le dixième parmi le réseau des conseillers indépendants. «Le quatrième trimestre a été profitable à tout point de vue, a déclaré Yvon Charest, président et chef de la direction. Sur le plan financier, nous avons atteint notre cible de rendement; sur le plan de la croissance des affaires, nous avons continué notre poussée dans tous les secteurs d activité, aussi bien au Québec qu à l extérieur du Québec; et sur le plan stratégique, nous avons franchi un pas important dans notre stratégie de croissance dans le secteur de la gestion de patrimoine avec l acquisition de Clarington, tout juste un an après l acquisition d une autre société majeure dans ce secteur, BLC-Edmond de Rothschild gestion d actifs. En plus de nous apporter la taille, ces acquisitions nous ouvrent la voie à un nouveau champ de croissance et nous procureront, à terme, une meilleure diversification de nos sources de profit.» RENTABILITÉ Quatrième trimestre (Millions de dollars, sauf indication contraire) 2004 Variation 2004 Variation Bénéfice net aux actionnaires (selon les PCGR) 34,3 46,7 36 % 155,1 132,2 (15 %) Frais de restructuration de La Nationale Vie 6,1 1,5 -- 6,1 4,1 -- Changement de réassureur (4,2) -- Provision Norshield ,1 -- Bénéfice net aux actionnaires, ajusté 40,4 48,2 19 % 161,2 184,2 14 % 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 2

2 2 RENTABILITÉ (suite) Quatrième trimestre (Millions de dollars, sauf indication contraire) 2004 Variation 2004 Variation Bénéfice par action dilué 1 Selon les PCGR 0,43 $ 0,58 $ 0,15 $ 1,95 $ 1,65 $ (0,30 $) Ajusté 0,50 $ 0,60 $ 0,10 $ 2,02 $ 2,30 $ 0,28 $ Quatrième trimestre annualisé Rendement des capitaux propres Selon les PCGR 11,4 % 14,1 % -- 13,6 % 10,3 % -- Ajusté 13,4 % 14,1 % -- 14,1 % 14,0 % -- Indications aux marchés pour l année 2006 Monsieur Charest a tenu à réitérer quelques-uns des principaux objectifs visés par la société pour l année 2006 : Émission d actions privilégiées Sur le plan de la capitalisation, l Industrielle Alliance entend procéder à une émission d actions privilégiées d une valeur de 125 millions de dollars. Le produit de ce placement s ajoutera au fonds général de la société. La société compte effectuer ce placement le plus rapidement possible, si les conditions du marché sont favorables. Rachat d actions ordinaires Comme mentionné lors de l acquisition de Clarington, de façon à minimiser toute dilution pour les actionnaires de l Industrielle Alliance, la société entend racheter, par l entremise de son offre publique de rachat dans le cours normal, quelque 1,8 million d actions ordinaires de la société, soit un nombre équivalent à celui émis lors de l acquisition de Clarington (voir la section Offre publique de rachat d actions pour plus de détails sur le renouvellement du programme de rachat dans le cours normal des activités de la société). Remboursement de la débenture subordonnée de Clarington L Industrielle Alliance entend procéder, si les conditions sont jugées avantageuses, au remboursement de la débenture subordonnée de 62,9 millions de dollars de Clarington, assumée par l Industrielle Alliance au moment de l acquisition de cette dernière. Taux de rendement Pour le taux de rendement des capitaux propres attribuables aux actionnaires ordinaires, la société conserve son objectif d atteindre un rendement se situant entre 13 % et 15 %. Bénéfice par action L objectif de rendement visé par la société se traduit par une croissance du bénéfice par action de l ordre de 10 % pour l année Croissance des affaires Pour la croissance des affaires, la société renouvelle son objectif de faire croître les ventes de cinq points de pourcentage de plus que la moyenne de l industrie. Dividende Pour le dividende, la société vise à atteindre un ratio de distribution du bénéfice net (dividend payout ratio) de 25 %, ce qui se situe au milieu de la fourchette cible de 20 % à 30 % des bénéfices renouvelables visée par la société. La société verse actuellement un dividende trimestriel de 0,14 $ l action ordinaire, ce qui correspond, sur base annualisée, à 24 % du bénéfice renouvelable de l année. Ratio de solvabilité Pour la solvabilité, la société continue de viser un ratio qui se situe à l intérieur de la fourchette de 175 % à 200 % (MMPRCE montant minimum permanent requis pour le capital et l excédent). Taux d imposition Le taux d imposition effectif attendu pour 2006 devrait se situer autour de 32,5 %, compte tenu de la hausse de 3 % du taux d imposition des sociétés adoptée par le gouvernement du Québec à la fin de. 3

3 Provenance du bénéfice Voici l analyse de la rentabilité de la société pour le quatrième trimestre de selon la provenance du bénéfice. Bénéfice anticipé sur l en-vigueur Le bénéfice anticipé sur l en-vigueur se situe à 69,6 millions de dollars, ce qui représente une augmentation de 15 % par rapport au quatrième trimestre de Cette augmentation, tout comme celle pour l année (+16 %), est conforme aux attentes de la société de faire croître le bénéfice anticipé sur l en-vigueur de plus de 10 % par année. Cette augmentation découle de la croissance toujours rentable des opérations au cours des dernières années et de l incorporation des gains d expérience enregistrés les années passées que la société considère comme étant permanents. Gains (pertes) d expérience Les gains d expérience ont contribué à une augmentation du bénéfice de 7,6 millions de dollars pour le trimestre. Ces gains proviennent principalement de deux secteurs, soit ceux de l Assurance individuelle et de la Gestion de patrimoine individuel. Les gains d expérience sont principalement attribuables à une mortalité favorable, aux synergies réalisées à la suite de l intégration des affaires de La Nationale Vie, à des honoraires de gestion plus élevés que prévu (eux-mêmes tributaires des fortes ventes et de la vigueur des marchés) et à une marge d intérêt plus grande pour les contrats de type «certificat de placement garanti». Gain (drain) sur les ventes La charge à l établissement des nouveaux contrats (drain) s établit à 24,5 millions de dollars pour le trimestre, supérieure de 17 % à celle de l année antérieure pour la même période. Cette charge provient presque entièrement du secteur de l Assurance individuelle, en raison des engagements à long terme de ce secteur. Comme au cours des premiers trimestres, la hausse s explique entre autres par l augmentation des réserves liées aux ventes. Ces réserves ont augmenté en raison de la composition des ventes (les produits vendus sont plus exigeants en capital) et de la mise à jour des hypothèses d évaluation faite à la fin de 2004 pour le secteur de l Assurance individuelle (baisse des taux d intérêt et hausse des taux de déchéances des polices d assurance vie temporaire, partiellement compensées par un meilleur taux de mortalité). Rappelons que le drain constitue un bénéfice latent, qui est réalisé à l état des résultats au cours des exercices ultérieurs si les hypothèses utilisées pour fins de tarification se matérialisent. Changements d hypothèses Chaque année, la société procède à une mise à jour complète des hypothèses d évaluation afin de tenir compte des plus récents changements à l environnement économique et financier de même que des expériences les plus récentes de la société, notamment en matière de mortalité et de morbidité. Cette année, les changements d hypothèses ont entraîné un renforcement des réserves de 2,1 millions de dollars. Comme cela a été le cas au cours des dernières années, les réserves ont été renforcées pour tenir compte de la baisse des taux d intérêt et de la baisse des taux d abandons pour les produits fondés sur les déchéances. Ces renforcements ont toutefois été contrebalancés en bonne partie par des libérations de réserves pour tenir compte de l amélioration des taux de mortalité et d une croissance plus modérée des dépenses. Notons aussi que les réserves tiennent compte de l incidence de l intégration de La Nationale Vie sur les coûts unitaires de la société. Les changements d hypothèses ont surtout touché le secteur de l Assurance individuelle. Revenu sur le capital Le revenu sur le capital s élève à 20,1 millions de dollars, soit sensiblement au même niveau que l année dernière pour la même période, et ce, malgré deux éléments défavorables, soit la baisse de rendement de l investissement que possède la société dans Norshield (cet investissement fait dorénavant partie du capital de la société) et la baisse du revenu sur le capital résultant de l acquisition de BLC-Edmond de Rothschild gestion d actifs inc. à la fin de 2004 (renommée Industrielle Alliance, Gestion de fonds inc.; le revenu de cette filiale fait dorénavant partie du bénéfice d exploitation du secteur de la Gestion de patrimoine individuel). La croissance normale du surplus de même que la bonne performance de la filiale d assurance auto et habitation ont cependant permis de compenser ces deux éléments défavorables. 4 3

4 Impôts sur le revenu Les impôts sur le revenu totalisent 22,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre de, un montant plus élevé que l an dernier, mais conforme à l augmentation de la rentabilité de la société. Le taux d imposition effectif s élève à 31,8 % pour le trimestre, comparativement à 30,5 % pour le même trimestre l année antérieure. La charge d impôt du trimestre tient compte de l effet de la hausse de 3 % du taux d imposition des sociétés adoptée par le gouvernement du Québec à la fin de, hausse qui entrera en vigueur progressivement jusqu en Pour l année, le taux effectif d imposition s élève à 31,1 %, comparativement à 31,0 % en La société estime que le taux d imposition effectif devrait se situer autour de 32,5 % en Éléments non récurrents : frais de restructuration de La Nationale Vie Au quatrième trimestre de, la société a inscrit des frais de restructuration de 1,5 million de dollars (après impôts) attribuables à l intégration de La Nationale Vie à la société mère. Ces frais sont conformes à ceux anticipés. La société a maintenant comptabilisé, depuis qu elle a fait l annonce de cette intégration (au quatrième trimestre de 2004), 10,2 millions des 12,5 millions de dollars (après impôts) de frais d intégration qu elle avait anticipés. Les autres frais seront constatés à l état des résultats au fur et à mesure qu ils seront engagés, soit d ici la fin de 2006, date à laquelle l intégration et l harmonisation des systèmes devraient être terminées. PROVENANCE DU BÉNÉFICE Quatrième trimestre (Millions de dollars) Bénéfice d exploitation Bénéfice anticipé sur l en-vigueur 60,6 69,6 231,7 268,3 Gains (pertes) d expérience 1,7 7,6 18,2 19,0 Gain (drain) sur les ventes (20,9) (24,5) (82,4) (92,4) Changements d hypothèses (3,7) (2,1) (3,7) (2,1) Total 37,7 50,6 163,8 192,8 Revenu sur le capital 20,4 20,1 69,8 74,5 Impôts sur le revenu (17,7) (22,5) (72,4) (83,1) Bénéfice net avant éléments non récurrents 40,4 48,2 161,2 184,2 Éléments non récurrents (6,1) (1,5) (6,1) (52,0) Bénéfice net 34,3 46,7 155,1 132,2 (Millions de dollars, BÉNÉFICE NET AJUSTÉ PAR SECTEURS D ACTIVITÉ Quatrième trimestre sauf indication contraire) 2004 Variation 2004 Variation Assurance individuelle 20,2 22,2 10 % 78,3 81,3 4 % Gestion de patrimoine individuel 8,6 12,0 40 % 34,3 49,0 43 % Assurance collective 8,3 9,3 12 % 33,9 35,7 5 % Rentes collectives 3,3 4,7 42 % 14,7 18,2 24 % Total 40,4 48,2 19 % 161,2 184,2 14 % Croissance des affaires La croissance des affaires s est poursuivie avec beaucoup de vigueur au quatrième trimestre, après trois trimestres déjà fort satisfaisants. Voici quelques-uns des faits saillants de la croissance des affaires, telle que mesurée par les primes et les dépôts, les ventes par secteurs d activité, l actif et la valeur ajoutée des ventes. Primes et dépôts La croissance vigoureuse des affaires au cours du trimestre a porté les primes et les dépôts à 872,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre, ce qui représente une croissance de 19 % comparativement au trimestre équivalent de l année précédente. La croissance provient principalement du secteur de la Gestion de patrimoine individuel, grâce encore une fois à des ventes très soutenues de fonds mutuels et de fonds distincts. 4 5

5 Les excellents résultats du trimestre ont porté les primes et les dépôts à un sommet de 3,6 milliards de dollars pour l année, ce qui représente une croissance de 26 % par rapport à l année précédente. Les primes sont à la hausse dans tous les secteurs d activité en. (Millions de dollars, PRIMES ET DÉPÔTS Quatrième trimestre sauf indication contraire) 2004 Variation 2004 Variation Primes (assurance, rentes et fonds distincts) 734,3 779,7 6 % 2 852, ,1 11 % Dépôts (fonds mutuels) -- 92, ,6 -- Total 734,3 872,5 19 % 2 852, ,7 26 % Assurance individuelle Après une bonne première moitié d année, les ventes ont ralenti quelque peu dans la deuxième moitié dans le secteur de l Assurance individuelle. Le quatrième trimestre s est ainsi terminé avec des ventes de 38,8 millions de dollars, en baisse de 2 % par rapport au même trimestre de l année antérieure. Comme aux trois premiers trimestres, la faiblesse des ventes provient principalement de l ancien réseau des agents généraux de La Nationale Vie, et c est surtout la police universelle qui a écopé de la faiblesse des ventes. Malgré tout, grâce à deux bons trimestres au début de l année, l année se termine avec des ventes record de 141,3 millions de dollars, en hausse de 1 % par rapport à l année La société est heureuse de ce résultat, considérant tous les changements qui ont été apportés aux réseaux de distribution au cours de la dernière année. La société a en effet revu son approche pour les ventes des secteurs de l individuel et réorganisé son système de distribution, qui est maintenant structuré par réseaux plutôt que par sociétés. Cette restructuration a notamment donné lieu à des changements au mode de rémunération des représentants ainsi qu à la gamme de produits de la société. À cet égard, l année s est terminée avec le lancement de la nouvelle police universelle de la société. Rappelons que l Industrielle Alliance demeure un chef de file au Canada dans le secteur de l Assurance individuelle. Elle occupait le troisième rang au Canada après les neuf premiers mois de l année, avec une part de marché de 12,7 %. Gestion de patrimoine individuel Le secteur de la Gestion de patrimoine individuel a continué de profiter de la vigueur des marchés boursiers et de la solide performance des fonds de placement de la société pour poursuivre sur son élan des derniers trimestres. Les ventes du fonds général (principalement des certificats de placement garanti), de fonds distincts et de fonds mutuels ont en effet atteint 344,1 millions de dollars au quatrième trimestre, en hausse de 74 % par rapport au quatrième trimestre de l année précédente. Pour l année, les ventes dépassent le milliard de dollars, atteignant un sommet de 1,5 milliard, ce qui représente une augmentation de 61 % par rapport à l année précédente et plus du double d il y a deux ans. Les ventes sont à la hausse dans toutes les régions au Canada, pour toutes les catégories de produits et pour tous les réseaux de distribution, autant pour le trimestre que pour l année. Les ventes nettes de fonds distincts et de fonds mutuels sont également très bonnes, totalisant 168,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre et 696,1 millions de dollars pour l année. Les ventes nettes correspondent à près de 60 % des ventes brutes, ce qui est excellent. Uniquement pour les fonds distincts, les ventes nettes de la société lui permettent de se classer au troisième rang au Canada en, avec une part de marché de 15,8 %, ce qui constitue l un des meilleurs résultats de la société à ce jour. Soulignons que la performance obtenue par les gestionnaires des fonds distincts de la société n est probablement pas étrangère aux succès que connaît le secteur de la gestion de patrimoine. Ainsi, au, 80 % ou plus de l actif des fonds distincts de la société se trouvait dans des fonds qui présentaient une performance relative brute au-dessus de la médiane pour des périodes de un, trois, cinq et dix ans. Rappelons que l Industrielle Alliance gérait, au, un actif de fonds distincts de 7,3 milliards de dollars pour ses clients des secteurs de l individuel et du collectif. Mentionnons également qu un peu plus de 74 % de l actif des fonds distincts est géré par l équipe de gestionnaires interne de la société. 5 6

6 Assurance collective : régimes d employés Le secteur de l Assurance collective pour les régimes d employés a terminé l année en force. Les ventes ont en effet atteint 14,9 millions de dollars au quatrième trimestre, ce qui représente un bond de 86 % par rapport à la période équivalente de l année précédente. Contrairement aux autres trimestres cette année, la société a fait souscrire quelques grands groupes au dernier trimestre. Malgré un quatrième trimestre favorable, la faiblesse des ventes depuis le début de l année n a pas permis à la société de combler le retard qui s était creusé après trois trimestres, de sorte que l année se termine avec des ventes de 52,3 millions de dollars, en baisse de 6 % par rapport à Assurance collective : assurance des débiteurs Le secteur de l Assurance des débiteurs, qui se spécialise principalement dans les ventes par le biais des concessionnaires d automobiles, a connu un quatrième excellent trimestre consécutif, malgré la faiblesse des ventes d automobiles en. Les ventes ont en effet progressé de 14 % pour le trimestre, pour atteindre 36,8 millions de dollars, et de 20 % pour l année, pour atteindre 158,8 millions de dollars. Le succès en a été obtenu grâce notamment à la signature de contrats avec de nouveaux concessionnaires d automobiles et à la mise en marché de nouveaux produits. Rappelons que la société occupe le premier rang, au Canada, dans le marché de l assurance des débiteurs auprès des concessionnaires d automobiles, avec plus de 40 % du marché. Assurance collective : marchés spéciaux (SMG) Sans faire de bruit, le secteur de l Assurance collective pour les marchés spéciaux poursuit sa croissance. Les primes atteignent 24,5 millions de dollars pour le quatrième trimestre, en progression de 6 % par rapport à la même période de 2004, et 87,4 millions de dollars pour l année, en hausse de 10 % par rapport à l année précédente. Le secteur continue encore une fois de profiter des fortes ventes des années passées. On sait que le secteur pour les marchés spéciaux se spécialise dans certains créneaux particuliers d assurance collective qui ne sont pas bien servis par les fournisseurs traditionnels de produits d assurance collective. Rentes collectives Bien que les ventes du quatrième trimestre n affichent aucune croissance par rapport aux ventes du quatrième trimestre de l année précédente (les ventes ont atteint 129,2 millions de dollars au quatrième trimestre ), il n en reste pas moins que l année aura été exceptionnelle pour le secteur des Rentes collectives. Les ventes ont en effet totalisé 564,8 millions de dollars en, en hausse de 22 % par rapport à l année Cette hausse provient autant du créneau des rentes assurées, où l activité a été très intense en, que de celui des produits d accumulation, où la croissance des nouvelles affaires a été excellente, notamment à l extérieur du Québec, un marché où la société cherche à se développer. (Millions de dollars, VENTES 2 Quatrième trimestre sauf indication contraire) 2004 Variation 2004 Variation Assurance individuelle 39,6 38,8 (2 %) 139,9 141,3 1 % Gestion de patrimoine individuel Fonds général 53,1 64,3 21 % 237,5 242,4 2 % Fonds distincts 144,4 187,0 30 % 669,3 805,2 20 % Fonds mutuels -- 92, ,6 -- Total 197,5 344,1 74 % 906, ,2 61 % Assurance collective Régimes d employés 8,0 14,9 86 % 55,7 52,3 (6 %) Assurance des débiteurs 32,4 36,8 14 % 132,6 158,8 20 % Marchés spéciaux (SMG) 23,2 24,5 6 % 79,7 87,4 10 % Rentes collectives 128,7 129,2 0 % 461,1 564,8 22 % 6 7

7 Actif sous gestion et sous administration L achat de Clarington à la toute fin de l année a fait bondir de plus de 4 milliards de dollars l actif sous gestion, portant ainsi à 38,2 milliards de dollars l actif sous gestion et sous administration de la société au, ce qui représente une croissance de 18 % pour le quatrième trimestre et de 34 % pour l année. Plusieurs autres facteurs ont aussi contribué à faire progresser l actif au cours de l année, soit les fortes ventes nettes de fonds distincts et de fonds mutuels, la bonne croissance des primes des différents secteurs d activité, la solide progression de l actif sous administration des filiales de distribution de fonds mutuels, l achat de KingsGate Securites en début d année ainsi que la bonne performance des marchés boursiers. ACTIF SOUS GESTION ET SOUS ADMINISTRATION (Millions de dollars) septembre Actif sous gestion Fonds général , , ,9 Fonds distincts 5 913, , ,8 Fonds mutuels 1 018, , ,7 Autres 872,0 783,1 785,9 Total , , ,3 Actif sous administration 9 641, , ,9 Total , , ,2 7 Valeur ajoutée des ventes La société continue de faire souscrire des affaires très rentables, la valeur ajoutée des ventes ayant progressé de 19 % au quatrième trimestre de, pour s établir à 19,1 millions de dollars (0,24 $ par action). C est le neuvième trimestre consécutif où la valeur ajoutée des ventes est en hausse par rapport au trimestre correspondant de l année précédente. Comme au cours des trois premiers trimestres, la hausse de la valeur ajoutée des ventes s explique principalement par la vigueur des ventes, particulièrement dans les secteurs de la Gestion de patrimoine individuel et, ce trimestre-ci, de l Assurance collective. La valeur ajoutée des ventes a également été influencée par différents facteurs, dont la mise à jour des hypothèses économiques et autres et les changements apportés à la méthodologie pour le calcul de la valeur ajoutée des fonds distincts. Depuis le début de l année, la valeur ajoutée des ventes a atteint un sommet de 80,2 millions de dollars (1,01 $ par action), supérieure de 26 % au résultat cumulatif de l année Capitalisation Le capital de la société s établissait à 1 753,9 millions de dollars au, ce qui représente une augmentation de 147,2 millions de dollars au cours du quatrième trimestre. Cette hausse est principalement attribuable aux trois facteurs suivants : la consolidation de la débenture subordonnée de 62,9 millions de dollars de Clarington, assumée par l Industrielle Alliance à la suite de l acquisition de Clarington; l émission de 48,5 millions de dollars d actions ordinaires de l Industrielle Alliance réalisée dans le cadre de l acquisition de Clarington; et l augmentation des bénéfices non répartis, nette des dividendes versés aux actionnaires. L effet cumulatif de ces trois facteurs a fait passer le ratio d endettement de la société de 19,3 % au 30 septembre à 21,3 % au. Cependant, si la société donne suite à l émission de 125 millions de dollars d actions privilégiées, au rachat de 1,8 million d actions ordinaires de l Industrielle Alliance, par l entremise de son offre publique de rachat dans le cours normal, et au remboursement de la débenture subordonnée de 8

8 62,9 millions de dollars de Clarington, elle s attend à ce que le ratio d endettement soit ramené à 17,6 %, si l on ne tient compte que des éléments de dette dans le calcul du ratio d endettement, et augmenté à 24,7 %, si l on tient compte des actions privilégiées parmi les éléments de dette. À noter que la société comptait actions ordinaires émises et en circulation au, soit de plus qu au Cette augmentation provient principalement des deux facteurs suivants : l émission de actions ordinaires dans le cadre de l acquisition de Clarington (le nombre total d actions ordinaires émises par l Industrielle Alliance dans le cadre de l acquisition de Clarington s élève à , si l on tient compte des actions émises au début de 2006); et l émission de actions ordinaires (dont au quatrième trimestre) à la suite de l exercice d options dans le cadre du programme d options d achat d actions de la société. CAPITALISATION ET ENDETTEMENT (Millions de dollars, sauf indication contraire) septembre (Pro forma) 3 Capital Compte des contrats avec participation 17,3 19,0 19,7 19,7 Éléments de dettes Débentures subordonnées 150,0 310, ,0 310,1 Autres dettes (IATS 5 ) 150, Capitaux propres Actions ordinaires 458,1 462,1 510,6 456,2 Actions privilégiées ,0 Bénéfices non répartis 751,7 809,8 845,4 845,4 Surplus d apport et gain (perte) de change 3,7 5,7 5,2 5,2 Total du capital 1 530, , , ,6 Ratio d endettement Dette/capital 19,6 % 19,3 % 21,3 % 17,6 % Dette + actions privilégiées/capital 19,6 % 19,3 % 21,3 % 24,7 % Solvabilité Le ratio de solvabilité s établissait à 188 % au. Ce ratio est inférieur de 24 points de pourcentage à celui qui prévalait à la fin du trimestre précédent. Cette baisse résulte principalement de l acquisition de Clarington, qui a entraîné l inscription d un écart d acquisition de 227,4 millions de dollars (effet à la baisse sur les capitaux disponibles) de même que l émission de 48,5 millions de dollars d actions ordinaires (effet à la hausse sur les capitaux disponibles). Le ratio de solvabilité du quatrième trimestre a également bénéficié de l apport habituel du bénéfice net aux capitaux disponibles, net de l augmentation normale des capitaux requis se rattachant à la croissance des affaires. La société s attend cependant à ce que le ratio de solvabilité remonte à 198 % si elle donne suite à l émission de 125 millions de dollars d actions privilégiées, au rachat de 1,8 million d actions ordinaires de l Industrielle Alliance, par l entremise de son offre publique de rachat dans le cours normal, et au remboursement de la débenture subordonnée de 62,9 millions de dollars de Clarington. Ce ratio se situerait dans le haut de la fourchette cible de 175 % à 200 % retenue comme objectif par la société. 8 9

9 La société disposera alors d environ 60 millions de dollars de capital excédentaire. Ce capital excédentaire devrait croître graduellement au cours de l année, puisque la société estime qu elle n utilise qu environ les deux tiers de son bénéfice net pour fins de croissance organique et pour le paiement des dividendes aux actionnaires. (Millions de dollars, sauf indication contraire) SOLVABILITÉ septembre (Pro forma) 3 Capitaux disponibles Catégorie 1 (net) Catégorie 2 (net) Total Capitaux requis Ratio de solvabilité (MMPRCE) % 212 % 188 % 198 % Qualité des placements Peu de choses à signaler en ce qui regarde la qualité des placements au cours du quatrième trimestre, qualité qui est restée excellente. Les placements douteux bruts, les provisions et les placements douteux nets sont demeurés pratiquement inchangés, de sorte que les placements douteux nets ne représentent que 0,07 % des placements totaux au, soit la même proportion qu au 30 septembre et légèrement inférieure à la proportion au 2004 (0,08 %). Les provisions représentent quant à elles 92,1 % des placements douteux bruts au. Les titres obligataires cotés BB et moins sont passés de 0,21 % du portefeuille au 30 septembre à 0,36 % au. Cette hausse résulte de la décote, de BBB low à BB high, des obligations émises par Domtar, dont nous détenons pour 9,3 millions de dollars. Aucun titre obligataire n est pas ailleurs tombé en défaut au cours du trimestre. La qualité du portefeuille de prêts hypothécaires est demeurée excellente (la proportion des prêts délinquants se situant à 0,30 % du portefeuille de prêts au contre 0,28 % au 30 septembre et 0,32 % au 2004) et 93,0 % des arriérés de prêts hypothécaires sont assurés. La société n anticipe aucune perte sur les prêts délinquants. Le taux d occupation du parc immobilier est quant à lui resté très élevé (96,8 % au contre 96,1 % au 30 septembre et 95,2 % au 2004). À remarquer que le ratio valeur marchande/valeur comptable du parc immobilier est passé de 108,8 % au 30 septembre à 114,2 % au. Cette hausse vient d une augmentation de 23,6 millions de dollars de la valeur marchande du parc immobilier. On sait que les immeubles sont réévalués tous les trois ans. Cette année, le tiers environ des immeubles de la société a ainsi été réévalué, ce qui a entraîné une hausse de 20 % environ de la valeur marchande de ces immeubles. En ce qui touche les titres qui font la nouvelle (in the news) ces temps-ci, l attention des marchés financiers se concentre sur deux secteurs en particulier, soit celui de l aviation et de l aérospatiale, d une part, et celui de l automobile, d autre part. De toutes les sociétés qui font la nouvelle, la société détient des titres dans deux seulement, soit Bombardier, dans laquelle elle détient des obligations d une valeur totale de 9,2 millions de dollars, et Ford, où l exposition nette de la société se limite à 1 million de dollars (une obligation qui vient à échéance en mars 2006). 9 10

10 10 Rappelons par ailleurs deux des faits saillants de l année en ce qui touche la qualité des placements : la société a vendu, au premier trimestre, les obligations qu elle détenait dans Téléglobe. Ces obligations avaient une valeur comptable de 27,9 millions de dollars et étaient provisionnées à 100 %. La disposition des obligations de Téléglobe a fait diminuer les placements douteux bruts et les provisions; et la société a inscrit, au troisième trimestre, une provision de 77,9 millions de dollars pour couvrir ses placements dans les fonds gérés par Norshield, ce qui correspond à la totalité des placements antérieurement investis par les clients de la société dans ces fonds. Cette provision a fait hausser les placements douteux bruts et les provisions. Ces deux événements ont notamment eu pour effet de hausser les placements douteux bruts (qui sont passés de 47,6 millions de dollars au 2004 à 96,8 millions de dollars au ) et les provisions pour placements douteux (qui sont passées de 39,1 millions de dollars au 2004 à 89,2 millions de dollars au ), mais n ont eu aucune incidence significative sur les placements douteux nets, qui sont passés de 0,08 % des placements totaux au 2004 à 0,07 % au. (Millions de dollars, sauf indication contraire) QUALITÉ DES PLACEMENTS septembre Placements douteux Placements douteux bruts 47,6 96,4 96,8 Provisions 39,1 89,1 89,2 Placements douteux nets 8,5 7,3 7,6 Placements douteux nets en % des placements totaux 0,08 % 0,07 % 0,07 % Provisions en % des placements douteux bruts 82,0 % 92,4 % 92,1 % Obligations Valeur du portefeuille 6 074, , ,6 Titres cotés BB et moins 0,24 % 0,21 % 0,36 % Taux de délinquance 0,02 % 0,02 % 0,02 % Prêts hypothécaires Valeur du portefeuille 2 491, , ,8 Taux de délinquance 0,32 % 0,28 % 0,30 % Proportion des prêts douteux qui sont assurés 81,0 % 98,6 % 93,0 % Actions et indices boursiers Valeur du portefeuille 1 081, , ,4 Ratio valeur marchande/valeur comptable, en % 104,6 % 108,4 % 108,0 % Immeubles Valeur du portefeuille 444,5 447,1 446,3 Ratio valeur marchande/valeur comptable, en % 108,6 % 108,8 % 114,2 % Taux d occupation 95,2 % 96,1 % 96,8 % Déclaration de dividende Le conseil d administration a déclaré le paiement d un dividende trimestriel de 0,14 $ l action ordinaire. Ce dividende sera payable en argent, le 15 mars 2006, aux actionnaires inscrits le 24 février Offre publique de rachat d actions À la suite de l approbation de la Bourse de Toronto, le conseil d administration de l Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. a autorisé la société à acheter dans le cours normal de ses activités, entre le 13 février 2006 et le 12 février 2007, jusqu à concurrence de de ses actions ordinaires, représentant approximativement 4,8 % des actions émises et en circulation au 6 février En vertu de cette autorisation, les achats s effectueront au prix du marché, par l entremise de la Bourse de Toronto, conformément aux règles et aux politiques de cette dernière. Les actions ordinaires ainsi achetées seront annulées. 11

11 L Industrielle Alliance estime que le rachat de ses actions ordinaires représenterait un investissement judicieux de ses fonds et serait dans le meilleur intérêt de la société et de ses actionnaires, particulièrement en raison de la conclusion récente de l offre publique d achat visant Clarington Corporation. Les actionnaires peuvent obtenir sans frais un exemplaire des documents déposés auprès de la Bourse de Toronto relativement à l offre, en écrivant au Service juridique de l Industrielle Alliance. Dans le cadre des précédentes offres publiques de rachat dans le cours normal des activités, aucune action ordinaire n a été rachetée. L offre publique de rachat d actions actuellement en cours, qui devait prendre fin le 28 février 2006, se terminera le 12 février Mesures financières non conformes aux PCGR La société utilise à l occasion des mesures financières non conformes aux PCGR pour fins de présentation et d analyse. Les mesures financières non conformes aux PCGR (bénéfice net aux actionnaires ajusté, bénéfice par action dilué ajusté et rendement des capitaux propres ajusté) sont toujours clairement indiquées, accompagnées des mesures financières conformes aux PCGR et comparées avec ces dernières afin d en établir la concordance. Les mesures financières non conformes aux PCGR sont utilisées afin de faciliter la comparaison des résultats d une période par rapport à une autre et afin de permettre une meilleure analyse du potentiel de croissance et de rentabilité de la société. Les mesures financières non conformes aux PCGR n ont pas de définition normalisée et ne peuvent être comparées directement à des mesures semblables présentées par d autres émetteurs. Les données relatives à la valeur ajoutée ainsi que les données ajustées ne sont pas assujetties aux PCGR. Énoncés prospectifs Ce communiqué peut renfermer des énoncés prospectifs sur les activités, les objectifs et les stratégies de l Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc., ainsi que sur la situation financière de la société et son rendement. De façon générale, on reconnaît de tels énoncés à l usage de mots tels que «pouvoir», «s attendre à», «prévoir», «avoir l intention de», «croire», «estimer», «être d avis», «continuer» ou d autres expressions semblables, dans leur forme affirmative ou négative. Ces énoncés sont assujettis à des risques et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats réels différeraient de façon importante des résultats qui sont explicitement ou implicitement prévus par les énoncés prospectifs. Parmi les facteurs qui pourraient faire en sorte que les résultats réels différeraient de façon importante des résultats prévisionnels de la société, mentionnons l évolution de la réglementation gouvernementale ou des lois fiscales, la concurrence, l évolution technologique, les marchés financiers mondiaux, les taux d intérêt, l évolution des données démographiques, les fluctuations de la demande des consommateurs pour les produits et les services de la société, la survenance d événements catastrophiques et les conditions économiques générales au Canada ou ailleurs dans le monde. Cette liste de facteurs ne contient pas tous ceux qui pourraient avoir une influence sur quelque énoncé prospectif que ce soit de l Industrielle Alliance. Ces facteurs et d autres doivent être analysés de près et les lecteurs ne doivent pas se fier indûment aux énoncés prospectifs de l Industrielle Alliance. À propos de l Industrielle Alliance Fondée en 1892, l Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. est une société d assurance de personnes qui offre une gamme variée de produits d assurance vie et maladie, d épargne et de retraite, de REER, de fonds mutuels et de fonds distincts, de valeurs mobilières, d assurance auto et habitation, de prêts hypothécaires ainsi que d autres produits et services financiers. Cinquième plus importante société d assurance de personnes au Canada, l Industrielle Alliance est à la tête d un grand groupe financier le Groupe Industrielle Alliance, présent dans toutes les régions du pays de même que dans le nord-ouest des États-Unis. L Industrielle Alliance assure plus de 1,7 million de Canadiens et de Canadiennes, emploie plus de personnes et administre et gère un actif de plus de 38 milliards de dollars. Le titre de l Industrielle Alliance est inscrit à la 11 12

12 12 Bourse de Toronto sous le symbole IAG. L Industrielle Alliance compte parmi les 100 plus importantes sociétés publiques au Canada. Conférence téléphonique L Industrielle Alliance tiendra une conférence téléphonique pour présenter ses résultats le mercredi 8 février 2006, à 14 h (H.N.E.). Tous sont invités à écouter la conférence téléphonique, en composant le (sans frais) 10 minutes avant le début de la conférence. La conférence téléphonique sera également disponible en différé pour une période d une semaine, à compter de 16 h 30 le mercredi 8 février Pour écouter la conférence téléphonique en différé, il suffit de composer le (sans frais) et d entrer le code d accès Tous les documents relatifs aux résultats financiers du quatrième trimestre sont par ailleurs disponibles sur le site Internet de la société, à l adresse dans la section Relations avec les investisseurs, sous Rapports financiers/résultats du quatrième trimestre. Notes (1) Pour fins de comparaison, les données du bénéfice par action des trimestres antérieurs au deuxième trimestre de ont été recalculées afin de refléter la subdivision des actions ordinaires de la société, à raison de deux pour une, qui a eu lieu le 18 mai. (2) Les ventes (nouvelles affaires) sont définies de la façon suivante pour chacun des secteurs d activité : Assurance individuelle : primes annualisées de première année; Gestion de patrimoine individuel : primes pour le fonds général et les fonds distincts et dépôts pour les fonds mutuels; Assurance collective : primes annualisées de première année pour les régimes d employés, comprenant les contrats de services administratifs seulement (CSAS), primes brutes pour l assurance des débiteurs et primes pour les marchés spéciaux (SMG); Rentes collectives : primes. (3) Les données pro forma au tiennent compte des trois facteurs suivants : une émission de 125 millions de dollars d actions privilégiées, le rachat de 1,8 million d actions ordinaires de l Industrielle Alliance, par l entremise de son offre publique de rachat dans le cours normal, soit un nombre équivalent à celui émis lors de l acquisition de Clarington, et le remboursement de la débenture subordonnée de 62,9 millions de dollars de Clarington, assumée par l Industrielle Alliance au moment de l acquisition de cette dernière. (4) À la suite de l application de la NOC 15 au premier trimestre de, la société a cessé de consolider les résultats de la Fiducie de capital Industrielle Alliance. Par conséquent, les «autres dettes», qui étaient composées uniquement des titres de la Fiducie de capital Industrielle Alliance (IATS), sont maintenant présentées avec les débentures subordonnées. (5) IATS : titres de la Fiducie de capital Industrielle Alliance (6) MMPRCE : montant minimum permanent requis pour le capital et l excédent. Il s agit d une mesure de solvabilité d une société d assurance de personnes fondée sur les risques et prescrite par les autorités réglementaires pour déterminer si le capital d une société d assurance est suffisant par rapport au minimum fixé par la réglementation Information : Jacques Carrière, vice-président, Relations avec les investisseurs Tél. bureau : Cellulaire : Courriel : Internet :

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006)

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006) Rapport de gestion RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 2006) Rentabilité L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. («Industrielle

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

COMMUNIQUÉ FAITS SAILLANTS. (Millions de dollars,

COMMUNIQUÉ FAITS SAILLANTS. (Millions de dollars, COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE POURSUIT SUR SA LANCÉE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET DU BÉNÉFICE NET DE 18 % AU TROISIÈME TRIMESTRE 2004 Le rendement des capitaux propres atteint 15,3

Plus en détail

L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UNE AUGMENTATION DU BÉNÉFICE NET DE 29 % POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2004

L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UNE AUGMENTATION DU BÉNÉFICE NET DE 29 % POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2004 COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UNE AUGMENTATION DU BÉNÉFICE NET DE 29 % POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2004 Québec, le 12 mai 2004 L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier ia Groupe financier Profil de l entreprise Données au 31 décembre Description de ia Groupe financier ia Groupe financier (Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc.) est une société d

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2005

PREMIER TRIMESTRE 2005 PREMIER TRIMESTRE 2005 RAPPORT TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE SE TERMINANT LE 31 JANVIER 2005 MESSAGE AUX ACTIONNAIRES La Banque Laurentienne du Canada déclare un revenu net de 17,3 millions $ pour le premier

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

Bourse de Montréal Communiqué de presse

Bourse de Montréal Communiqué de presse Bourse de Montréal Communiqué de presse LA BOURSE DE MONTRÉAL CLÔTURE L EXERCICE 2007 AVEC UNE FORTE POSITION FINANCIÈRE ET STRATÉGIQUE FAITS SAILLANTS FINANCIERS T4/2007 PAR RAPPORT AU T4/2006 Revenus

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 5N PLUS PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2015 Montréal (Québec), le 3 novembre 2015 5N Plus

Plus en détail

RAPPOR T TRIMESTRIEL. 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

RAPPOR T TRIMESTRIEL. 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR RAPPOR T TRIMESTRIEL 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT 1 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats des trois

Plus en détail

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil

Modifications fiscales de 2017 touchant. L assurance-vie EN DÉTAIL. La vie est plus radieuse sous le soleil 1 Modifications fiscales de 217 touchant l assurance-vie EN DÉTAIL offre une protection, mais certains L assurance-vie contrats permettent en plus d accumuler de l épargne de façon fiscalement avantageuse.

Plus en détail

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE?

PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? PRINCIPES D INVESTISSEMENT FICHE D INFORMATION POUR INVESTISSEURS MES ÉPARGNES GÉNÈRERONT UN REVENU DE RETRAITE DE COMBIEN PAR ANNÉE? AVERTISSEMENT Dans le présent contexte, le terme conseiller financier

Plus en détail

Aperçu du budget fédéral de 2016

Aperçu du budget fédéral de 2016 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS Aperçu du budget fédéral de 2016 Le ministre fédéral des Finances, Bill Morneau, a déposé le premier budget du gouvernement libéral le mardi 22 mars 2016. Il s agit du premier budget

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014 Corporation Financière Canada-Vie Rapport de gestion Pour l exercice RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 DÉCEMBRE DATÉ DU 12 FÉVRIER 2015 Le présent rapport de gestion présente le point de vue

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail

Position de chef de file du marché Portefeuilles complémentaires Augmentation immédiate du bénéfice distribuable Synergies potentielles

Position de chef de file du marché Portefeuilles complémentaires Augmentation immédiate du bénéfice distribuable Synergies potentielles COMMUNIQUÉ LE FPI COMINAR ET LE FPI ALEXIS NIHON CONVIENNENT À L UNANIMITÉ DE SE REGROUPER AFIN DE CRÉER LE FPI COMINAR NIHON, QUI SERA L UN DES PLUS GRANDS PROPRIÉTAIRES D IMMEUBLES COMMERCIAUX DU QUÉBEC

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS 27 février 2008 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management

Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management Fonds d actions canadiennes Lysander-18 Asset Management 30 juin 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 30 juin 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base /16/09 :08 PM Page 19 Chapitre : Les instruments financiers 11. Une entreprise peut modifier la désignation de certains de ses actifs financiers. Ainsi, elle peut transférer

Plus en détail

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal.

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal. David Williamson Premier vice-président à la direction et chef des services financiers Assemblée générale annuelle Montréal (Québec), le 25 février 2010 Priorité au discours prononcé Bonjour à toutes et

Plus en détail

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS 25 avril 2007 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments. Le 15 juillet 2011

La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments. Le 15 juillet 2011 La Banque CIBC accroît les activités de Gestion d actifs par un placement dans American Century Investments Le 15 juillet 2011 UN MOT SUR LES ÉNONCÉS PROSPECTIFS De temps à autre, nous faisons des énoncés

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 L'Empire, Compagnie d'assurance-vie Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 Cette page est laissée en blanc intentionnellement. Ce rapport de gestion est en date du 28 avril

Plus en détail

Portefeuille Fidelity Croissance

Portefeuille Fidelity Croissance Portefeuille Fidelity Croissance Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 juin 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de ce rapport, y compris, mais sans

Plus en détail

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS

GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS P L A C E M E N T S M O N D I A U X S U N L I F E GESTION PRIVÉE GUIDE POUR INVESTISSEURS UN REGARD NOUVEAU. UNE APPROCHE ORIGINALE. MAXIMISEZ V O S RENDEMENTS GRÂCE À UNE A P P R O C H E ORIGINALE À

Plus en détail

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

FAITS SAILLANTS (non audité)

FAITS SAILLANTS (non audité) FAITS SAILLANTS (non audité) VALENER INC. Exercices clos les 30 septembre (en millions de dollars, sauf pour les données par action qui sont en dollars et sauf lorsque indiqué autrement) 2015 2014 RÉSULTATS

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010 Férique logo _b.eps Fonds Férique logo fax.eps Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010 Fonds FÉRIQUE Le présent rapport intermédiaire de

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme des

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS.

DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. DIFFUSION INTERDITE AUX ÉTATS-UNIS OU PAR L ENTREMISE DE SERVICES DE NOUVELLES DES ÉTATS-UNIS. LE FPI PRO ANNONCE LE DÉPÔT D UN PROSPECTUS SIMPLIFIÉ PROVISOIRE ET D ACQUISITIONS D IMMEUBLES ÉVALUÉES À

Plus en détail

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS Portefeuilles pratiques conçus en fonction de vos objectifs Les Solutions de portefeuille Marquis permettent d investir en toute quiétude, car elles donnent accès à

Plus en détail

3 octobre 2006 IMMÉDIATE

3 octobre 2006 IMMÉDIATE 3 octobre 2006 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015

Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015 Pages Jaunes Limitée présente ses résultats pour le premier trimestre de 2015 Les produits tirés des médias et solutions numériques ont augmenté de 8,6 % d un exercice à l autre pour se chiffrer à 112,9

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada.

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. La TD devient l une des principales banques émettrices de cartes de crédit au Canada. Il s agit d une

Plus en détail

régimes d épargne et de retraite

régimes d épargne et de retraite Solutions d investissements Votre guide sur les régimes d épargne et de retraite de la Standard Life Vers une meilleure retraite Accroître. Protéger. Apprécier. Léguer. For À l intention advisor use du

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1)

Instruments financiers Couvertures. Chapitre 3865. Instruments financiers (diapo 1) Instruments financiers Couvertures Chapitre 3865 Instruments financiers (diapo 1) Cette présentation vise à offrir un aperçu du chapitre 3865, «Couvertures», publié par le Conseil des normes comptables

Plus en détail

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 3 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE POINTS SAILLANTS FINANCIERS Trimestres terminés les Neuf mois terminés les (en millions de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 TORONTO - (le 6 août 2014) - Financière Sun Life inc. (TSX : SLF) (NYSE : SLF) L information contenue dans le présent

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains 1. Le présent document fournit un résumé général de la mesure dans laquelle on peut s attendre à ce que la convergence des normes canadiennes avec les normes internationales d information financière (International

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Férique logo _b.eps Fonds Férique logo fax.eps Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Fonds FÉRIQUE Le présent rapport intermédiaire de

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2015 1

Résultats du troisième trimestre 2015 1 Résultats du troisième trimestre 1 Luxembourg, le 5 novembre Faits marquants Taux de fréquence en matière de santé et sécurité 2 de 1,2 au troisième trimestre, contre 0,8 au deuxième trimestre. Expéditions

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater

Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater Fonds de dividendes d actions privilégiées Lysander-Slater 31 décembre 2015 Cette page est intentionnellement laissée en blanc. Rapport de la direction sur le rendement du Fonds Au 31 décembre 2015 AVERTISSEMENT

Plus en détail

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité

CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION. 10.1 CARACTÉRISTIQUES 10.1.0 Définition de la rente. Assurance vie : Née d un besoin de sécurité CHAPITRE 10 RENTES INTRODUCTION Assurance vie : Née d un besoin de sécurité Contrat de rente : Né d un besoin de pouvoir placer un capital à long terme et en jouir sans avoir à se soucier de sa gestion

Plus en détail

115, rue King Stellarton (N.-É.) B0K 1S0. Empire Company communique ses résultats du premier trimestre de l'exercice 2012

115, rue King Stellarton (N.-É.) B0K 1S0. Empire Company communique ses résultats du premier trimestre de l'exercice 2012 Communiqué 115, rue King Stellarton (N.-É.) B0K 1S0 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE le 14 septembre 2011 Empire Company communique ses résultats du premier trimestre de l'exercice 2012 STELLARTON, N.-É., le 14

Plus en détail

Toujours plus forts. Votre partenaire de confiance. Un modèle d affaires qui fait ses preuves. www.inalco.com. Rapport annuel 2010

Toujours plus forts. Votre partenaire de confiance. Un modèle d affaires qui fait ses preuves. www.inalco.com. Rapport annuel 2010 Rapport annuel 2010 Toujours plus forts Un modèle d affaires qui fait ses preuves Votre partenaire de confiance. www.inalco.com L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. est une société

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Résultats 2013/14 d Alstom :

Résultats 2013/14 d Alstom : Communiqué de presse 7 mai 2014 Résultats 2013/14 d Alstom : Chiffre d affaires en croissance organique de 4% Marge opérationnelle de 7% Cash-flow libre positif au second semestre Entre le 1 er avril 2013

Plus en détail

Services aux investisseurs et trésorerie

Services aux investisseurs et trésorerie Résultats des secteurs d exploitation Résultats par secteur d exploitation Le tableau suivant présente un sommaire de nos résultats par secteur d exploitation. (en millions de dollars canadiens, sauf les

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS PROJET OPPOSABLE A L'ADMINISTRATION JUSQU'A LA PUBLICATION DE L'INSTRUCTION DEFINITIVE Vous pouvez adresser vos remarques sur ce projet d'instruction, mis en consultation publique le 11/05/2010, jusqu'au

Plus en détail

BULLETIN FISCAL 2011-121

BULLETIN FISCAL 2011-121 BULLETIN FISCAL 2011-121 Novembre 2011 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION Table des matières Avis concernant les déclarations prospectives

RAPPORT DE GESTION Table des matières Avis concernant les déclarations prospectives RAPPORT DE GESTION Table des matières Aperçu de nos activités 2 Deuxième trimestre en bref 2 Sommaire des résultats 2 Objectifs stratégiques 3 Mise à jour de nos perspectives financières pour 2011 4 Analyse

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 4 novembre 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,47 $, en hausse de 7 % par rapport

Plus en détail

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur RAPPORT DE GESTION Société financière IGM Inc. 6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés Groupe Investors 12 Revue des activités 17 Revue des résultats d exploitation par secteur Placements Mackenzie

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto

Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 3 SEPTEMBRE 21 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Plus en détail

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015

Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 n 47 juin 2015 n 47 juin 2015 Étude sur les taux de revalorisation des contrats individuels d assurance-vie au titre de 2014 Synthèse générale Le niveau des taux de revalorisation servis aux assurés appelle une vigilance

Plus en détail

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE

ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE ALLOCUTION D ISABELLE COURVILLE PRÉSIDENTE DU CONSEIL BANQUE LAURENTIENNE LORS DE L ASSEMBLÉE ANNUELLE DES ACTIONNAIRES DE LA BANQUE LAURENTIENNE 1 er avril 2015 NOTES DE L ALLOCUTION PRONONCÉE PAR MADAME

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

Acquisitions d immeubles

Acquisitions d immeubles LE FPI PRO ANNONCE DES ACQUISITIONS D IMMEUBLES D UNE VALEUR DE 65,6 MILLIONS DE DOLLARS, LE DÉPÔT D UN PROSPECTUS PROVISOIRE EN VUE D UN PLACEMENT DE TITRES DE CAPITAUX PROPRES, DES ENTENTES VISANT L

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 FONDS DIVIDENDE PLUS CANADIEN LANDRY Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds contient

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002. ntrospection Introspection Introspection Introspection

La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002. ntrospection Introspection Introspection Introspection La Société de Gestion AGF Limitée Rapport annuel 2002 ntrospection Introspection Introspection Introspection faits saillants financiers 98 99 00 01 02 Total des produits (EN MILLIERS DE DOLLARS) 654 103

Plus en détail

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes POUR PUBLICATION IMMÉDIATE COMMUNIQUÉ Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures financières non conformes aux IFRS» et «Déclarations prospectives» à la fin du présent communiqué.

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015 Troisième trimestre 3 États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre Intact Corporation financière États financiers consolidés intermédiaires (non audités)

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires,

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires, MESSAGE AUX ACTIONNAIRES Chers actionnaires, Le chiffre d affaires pour le premier trimestre clos le 27 avril 2013 a diminué de 1,5 % pour s établir à 56,9 millions de dollars, contre 57,8 millions de

Plus en détail

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 1. On entend dire que la Banque CIBC pourrait procéder à une nouvelle émission d actions. Êtes-vous à l aise avec la position de la Banque à l égard des

Plus en détail

Présentation des résultats semestriels 2007

Présentation des résultats semestriels 2007 Présentation des résultats semestriels 2007 Faits marquants du premier semestre 2007 Henri de CASTRIES Président du Directoire Les résultats d AXA du 1 er semestre 2007 sont parfaitement en ligne avec

Plus en détail