Stéphanie Delvaux. Responsable Espace associatif, Agence Conseil en Economie Sociale (AGES)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stéphanie Delvaux. Responsable Espace associatif, Agence Conseil en Economie Sociale (AGES)"

Transcription

1 Stéphanie Delvaux Responsable Espace associatif, Agence Conseil en Economie Sociale (AGES)

2

3 Programme Introduction : constat actuel Loi relative aux droits des volontaires 1)- Champ d application a) notion du volontariat volontaireexemples pratiques b) notion de l organisation 2)- Devoir d information : objet 3)- Responsabilités responsabilité civile / pénale RC contractuelle / extracontractuelle

4 Programme 4)- Assurances 5)- Droit du travail : que reste-t-il? 6)- Indemnisation : présentation des systèmes et cas particuliers 7)- Volontariat et allocations

5 Objectifs Structure : droits et devoirs des volontaires et organisations Limites de la définition et questionnement en vue de l amélioration de la loi (de la protection des acteurs)

6 INTRODUCTION Volontariat : quelques chiffres : 17% de la population belge donc, personnes engagées pour une moyenne de 7h par semaine. Domaines : - Sport 17, 2% - Action sociale 17, 1% - Associations professionnelles 10, 7% - Education 10% - Arts 9,1%

7 INTRODUCTION En Europe : 50 millions de bénévoles Heureusement, une loi vise à les protéger. Des améliorations peuvent être apportées

8 LA LOI CHAMP D APPLICATION Est ici visé le volontariat sur le territoire belge ou organisé à partir de la Belgique (et dès lors à l étranger). A) Qu entend on par VOLONTARIAT? Au départ : volontariat pour harmoniser la terminologie mais aussi car le volontariat peut être défrayé.

9 LA LOI CHAMP D APPLICATION Le volontariat peut se définir comme l engagement libre et gratuit de personnes qui agissent, pour d autres ou pour l intérêt collectif, dans le cadre d une structure qui déborde de la simple entraide familiale ou amicale

10 LA LOI CHAMP D APPLICATION Exemples pratiques : 1) Je suis membre club tennis, fais partie de la chorale attention «exerce au profit d une ou de plusieurs personnes autres» 2) Je suis Président, membre du Comité ou délégué à la gestion j apporte de l aide à l administration ou gestion ; il en va de même de la personne qui aide au comptoir ou installe des chaises 3) Je m occupe de mon enfant handicapé ou d un parent malade

11 LA LOI CHAMP D APPLICATION 4) Je donne un coup de mains à la famille des voisins (= association de fait) Interrogations : «cela ne relève-t-il pas du cadre privé. Jusqu où va le cadre privé?» Réponses déjà apportées : - une activité bénévole et salarié : oui ssi pas le prolongement de l activité professionnelle Ministre Demotte 19/10/2005

12 LA LOI CHAMP D APPLICATION L administrateur est-il un volontaire? Oui, s il n est pas rétribué et qu il n est lié par une contrainte juridique quelqconque Ainsi, sont exclus (travaux parlementaires) : «les personnes qui exercent des activités professionnelles, des activités semi-agorales telles que le travail effectué par les sapeurs pompiers bénévoles, les gardiennes d enfants, les professeurs rémunérés, les personnes au pair et les autres personnes qui offrent leurs services moyennant une faible rétribution, l entraide, toute activité exercée à titre accessoire ou faisant l objet d une contrainte juridique»

13 LA LOI CHAMP D APPLICATION B) Qu entend on par ORGANISATION? - asbl, sfs, fondation, associations de fait (sans personnalité juridique- 2/plusieurs personnes objectif désintéressé) - EXCLUSIONS : sociétés commerciales, cercles de parents,

14 LA LOI DEVOIR D INFORMATION Obligation à charge de l organisation portant sur : 1- but et statut juridique de l organisation ou s il s agit d une association de fait de l identité des responsables (qui gère et administre) 2- assurance obligatoire couvrant la responsabilité civile (nom de la compagnie n police 3- assurance facultative si d autres risques sont couverts et liés au volontariat (ex : dommages corporels éventuellement subis par le volontaire)

15 LA LOI DEVOIR D INFORMATION 4) Indemnisation ou pas : choix de l organisation catégories 5) Éventuellement secret professionnel Si l information peut se limiter aux informations obligatoires prévues dans la loi, elle peut également être plus large (tout en conservant le caractère non contraignant)

16 LA LOI RESPONSABILITE A. Distinction responsabilité pénale et civile B. Distinction responsabilité civile contractuelle (origine : contrat) et extracontractuelle (origine : hors du contrat) Loi : RC EXTRACONTRACTUELLE : F-D-LC La loi relative aux droits des volontaires applique le même régime de responsabilité qu aux travailleurs salariés Immunité partielle % tiers : organisation sauf dol faute grave et faute légère habituelle (pas d immunité quand assoc fait ss pers, pas pers jr, pas lié autre org)

17 LA LOI RESPONSABILITE Terminologie : 1) Responsabilité par rapport «aux tiers» : personnes extérieures, bénéficiaires de l activité des volontaires, autres volontaires, l organisation elle-même en tant que personne morale. 2) «Organisation» : structure dotée de la personnalité juridique ; dès lors, pas les associations de fait qui ne disposent de la personnalité juridique et qui n occupent pas du personnel ou qui n est pas structure fille

18 LA LOI RESPONSABILITE Pourquoi soustraire certaines associations de fait? Le législateur a estimé que si toutes les associations de fait du pays étaient soumises à toutes les obligations de cette loi, cela devenait impraticable! Donc, les volontaires des associations de fait qui ne sont pas soumises à toutes les obligations de la loi sont tenus responsables des dommages qu ils pourraient causer à autrui soit RCFamiliale Soit l organisation la souscrit même si pas d obligation

19 LA LOI - ASSURANCE A. OBLIGATION A CHARGE DES ORGANISATIONS (sauf association ne répondant pas aux conditions de l article 5 de la loi) B. CONDITIONS MINIMALES : 1- dommages corporels (pas subis par le volontaire lui-même) 2- dégâts matériels La couverture s étend à l Europe Exclusions : e.a. vol support informatique

20 LA LOI ASSURANCE Grâce à la Loterie nationale (Fédéral), l APW a décidé d octroyer 200 jours d assurance par an pour couvrir les volontaires en RCE. Les modalités organisées par chaque province peuvent différer ; dès lors, il est conseillé de contacter la province dont dépend le siège social (site volontariat.be/assurance-gratuite-volontaire)

21 LA LOI ASSURANCE INTERET DE LA LOI QUANT AUX GARANTIES 1) La loi rappelle que le volontariat ne peut être exclu de la RC familiale TRES INTERESSANT en cas de défaut d assurance 1) La loi étend la garantie de la RC automobile

22 LA LOI DROIT DU TRAVAIL : que reste-t-il? Le législateur a voulu qu il n y ait aucune référence au droit du travail sous réserve de petites exceptions pour éviter les confusions Certaines exceptions : 1- bien être au travail : protection des travailleurs salariés sécurité, santé, hygiène, 2- inspection du travail 3- interdiction travail des enfants (16 ans) 4- durée du travail 5- interdiction discrimination

23 LA LOI INDEMNISATION INDEMNISATION OU PAS? A. Indemnisation sur base de frais réels : pièces B. Indemnisation forfaitaire : 32, 71 euros par jour ou 1308, 38 euros par an Immunisé au niveau de l IPP et cotisations sociales C. Cumul possible depuis 2009 : FORFAIT + Frais de déplacement fois 0, 3456 euros ou 0, 21 euros

24 LA LOI VOLONTARIAT ET ALLOCATIONS A. ONEM Le chômeur / prépensionné (= chômeur avec complément d entreprise) / travailleurs en pause carrière / demandeurs d emploi à temps partiel introduction C45B X 12 jours (théorie) Décision onem X

25 Les critères de l Onem : LA LOI VOLONTARIAT ET ALLOCATIONS - l activité ne répond pas aux critères de la définition légale du volontariat - l activité devrait être rémunérée - l allocataire plus disponible sur le marché de l emploi - Défraiements non conformes

26 B. INCAPACITE DE TRAVAIL LA LOI VOLONTARIAT ET ALLOCATIONS Le médecin conseil doit attester que l activité est compatible avec l état général de santé du candidat volontaire C. RIS D. AUTRES ALLOCATIONS

27 Conclusions L existence d un cadre juridique permet de protéger le volontaire. Les dérives sont souvent liées à un interprétation large de la notion même du volontariat. La nécessité dans toute société même individualiste de se sentir utile laisse de belles années au volontariat. MERCI POUR VOTRE ECOUTE

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia

Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs. Elleboudt Laetitia Nouvelle Loi sur le Volontariat Droits et Devoirs 2008 Elleboudt Laetitia La nouvelle Loi relative aux droits des volontaires A qui, à quoi et où s applique la nouvelle loi? Quel traitement fiscal pour

Plus en détail

Greet Van Gool. Ancienne commissaire en charge de la question du Volontariat et attachée au SPF Sécurité Sociale

Greet Van Gool. Ancienne commissaire en charge de la question du Volontariat et attachée au SPF Sécurité Sociale Greet Van Gool Ancienne commissaire en charge de la question du Volontariat et attachée au SPF Sécurité Sociale La loi relative aux droits des volontaires Greet van Gool 2 Table de matières Historique

Plus en détail

Volontariat. Votre engagement fait la différence! Guide pratique à l usage des volontaires

Volontariat. Votre engagement fait la différence! Guide pratique à l usage des volontaires Volontariat Votre engagement fait la différence! Guide pratique à l usage des volontaires ETRE VOLONTAIRE EN PROVINCE DE LIEGE A l échelle nationale, le nombre de personnes impliquées dans des activités

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. à l'usage des volontaires

GUIDE PRATIQUE. à l'usage des volontaires GUIDE PRATIQUE à l'usage des volontaires ÊTRE VOLONTAIRE EN PROVINCE DE LIÈGE À l échelle nationale, le nombre de personnes impliquées dans des activités volontaires représenterait 10 % à 14 % de la population

Plus en détail

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES.

3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. 3 JUILLET 2005. - LOI RELATIVE AUX DROITS DES VOLONTAIRES. Version Publication au Moniteur Belge Initiale : L. du. 03/07/2005 relative aux droits des volontaires 29/08/2005. 1 ère modification : L. du.

Plus en détail

Le volontariat? LA LOI EN PRATIQUE

Le volontariat? LA LOI EN PRATIQUE Le volontariat? LA LOI EN PRATIQUE Oui, une loi sur le volontariat existe. Cette brochure est mise à votre disposition et vous initie à la connaître grâce à vos propres questions. Si vous avez d autres

Plus en détail

Nathalie HEYARD, Députée provinciale en charge du Pôle Social et Santé.

Nathalie HEYARD, Députée provinciale en charge du Pôle Social et Santé. En Belgique, le volontariat concerne environ 1.500.000 personnes engagées dans le secteur associatif et public. Cela représente 17% de la population. Ces personnes et leur investissement jouent un rôle

Plus en détail

C ONFEDERATION DES O RGANISATIONS DE J EUNESSE. Indépendantes et Pluralistes ASBL. Secrétaire générale

C ONFEDERATION DES O RGANISATIONS DE J EUNESSE. Indépendantes et Pluralistes ASBL. Secrétaire générale Conception et rédaction : Mise en page : Editeur responsable : Anaïs ARMAND - Juriste Diana LUCIC - Infographiste Yamina GHOUL Secrétaire générale C ONFEDERATION DES O RGANISATIONS DE J EUNESSE Indépendantes

Plus en détail

LES VOLONTAIRES ONT ENFIN UN «STATUT»!

LES VOLONTAIRES ONT ENFIN UN «STATUT»! LES VOLONTAIRES ONT ENFIN UN «STATUT»! Le volontariat est une activité fortement présente en Belgique. Selon l'association pour le volontariat 1, 17 % de la population belge effectue régulièrement une

Plus en détail

La nouvelle législation relative aux volontaires

La nouvelle législation relative aux volontaires O Les dossiers d'asbl Actualités Co3 2007 - Dossier n 1 La nouvelle législation relative aux volontaires Sous la coordination de Michel DAVAGLE Michel DAVAGLE Daniel DUMONT Christian FISCHER Julie HENKINBRANT

Plus en détail

Fais-Passer N 41. Atout : volontaire

Fais-Passer N 41. Atout : volontaire Fais-Passer N 41 Atout : volontaire Edito Actuellement, plusieurs millions de citoyens sont engagés à travers l Europe dans une activité volontaire au sein de diverses et multiples associations. Il s agit

Plus en détail

ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES

ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES ASSURANCE GRATUITE DES TRAVAILLEURS BENEVOLES AIDE DE LA PROVINCE DE HAINAUT DANS LA PROCEDURE DE SOUSCRIPTION La Belgique compte plus d un million et demi de travailleurs bénévoles qui rendent chaque

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CHAMP D APPLICATION ET DEFINITIONS

CHAPITRE 1 : CHAMP D APPLICATION ET DEFINITIONS REGLEMENT PROVINCIAL RELATIF A LA PROMOTION DU VOLONTARIAT PAR L OCTROI D UNE COUVERTURE D ASSURANCE SUBSIDIEE ASSURANCE VOLONTARIAT Article 1 Dans les limites du subside accordé par la Loterie nationale

Plus en détail

Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l.

Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013 Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. 38, Avenue de la Porte de Hal B-1060 Bruxelles Tél. (32) 02 539 23 19 - Fax. (32) 02 539

Plus en détail

L engagement associatif : tout savoir sur le bénévolat

L engagement associatif : tout savoir sur le bénévolat L engagement associatif : tout savoir sur le bénévolat Les intervenants : Véronique ROSETTI Responsable département association Cabinet Aliantis- Lyon Benoît PARIS Expert Comptable Diplômé Responsable

Plus en détail

Règlementation en matière de remboursement des frais

Règlementation en matière de remboursement des frais Règlementation en matière de remboursement des frais Le règlement ci-après établit les normes applicables au sein de l A.W.B.B. pour le remboursement par la Trésorerie des frais engagés par ses membres

Plus en détail

MÉMENTO. à l'usage des associations

MÉMENTO. à l'usage des associations MÉMENTO à l'usage des associations ENGAGER DES VOLONTAIRES EN PROVINCE DE LIÈGE À l échelle nationale, le nombre de personnes impliquées dans des activités volontaires représenterait 10 % à 14 % de la

Plus en détail

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base

Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles. RC Base Examen 17: RC générale (branche 13) socles de compétences connaissances professionnelles RC Base 1 Distinguer les différents types de responsabilité (responsabilité morale, civile et pénale) et préciser

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE?

LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? LA SOCIÉTÉ PROFESSIONNELLE D ARCHITECTES : QUELLES SONT LES PERSONNES ASSURÉES CIVILEMENT EN SON SEIN ET CELLES QUI DOIVENT L ÊTRE? 1. Introduction 1.1 La loi du 15 février 2006, relative à l exercice

Plus en détail

REGLEMENT PROVINCIAL RELATIF A LA PROMOTION DU VOLONTARIAT PAR L OCTROI D UNE COUVERTURE D ASSURANCE SUBSIDIEE ASSURANCE VOLONTARIAT

REGLEMENT PROVINCIAL RELATIF A LA PROMOTION DU VOLONTARIAT PAR L OCTROI D UNE COUVERTURE D ASSURANCE SUBSIDIEE ASSURANCE VOLONTARIAT BRABANT WALLON DIRECTION D ADMINISTRATION DES FINANCES SERVICE DU PATRIMOINE IMMOBILIER ET DES ASSURANCES Parc des Collines - bâtiment Archimède Avenue Einstein 2 1300 Wavre Téléphones : 010/23 63 35 &

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE. Engagez-vous... ...l esprit serein! www.cocof.irisnet.be

VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE. Engagez-vous... ...l esprit serein! www.cocof.irisnet.be Une initiative de : VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Bénéficiez d une couverture pour vos activités de volontariat! Engagez-vous... Avec le soutien de : En partenariat

Plus en détail

ASSOCIATION POUR LE VOLONTARIAT

ASSOCIATION POUR LE VOLONTARIAT ASSOCIATION POUR LE VOLONTARIAT Le Service Conseil à votre écoute : Vos questions nos réponses L Association a pour mission de soutenir le monde associatif et le public. La loi relative aux droits des

Plus en détail

& Assurances. Volontaires

& Assurances. Volontaires Volontaires & Assurances Table des matières I. La loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires 1 A qui la loi sur le volontariat est-elle applicable? La notion d activité La notion de volontaire

Plus en détail

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015)

LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) LE BARÈME DU PRÉCOMPTE PROFESSIONNEL (à partir du 1 er janvier 2015) 1. COMMENT UTILISER LE BARÈME FISCAL?... 4 2. RÉDUCTION POUR ENFANTS À CHARGE ET AUTRES CHARGES FAMILIALES... 5 2.1. Réduction pour

Plus en détail

federation francaise DE TRIATHLON ET DES DISCIPLINES ENCHAINEES

federation francaise DE TRIATHLON ET DES DISCIPLINES ENCHAINEES federation francaise DE TRIATHLON ET DES DISCIPLINES ENCHAINEES NOTICE D INfORMATIONS D ASSURANCES Contrat d assurance GAN n 086107090 et Mondial Assistance n 13Q/120061 Les contrats d assurances souscrits

Plus en détail

OFFICE NATIONAL DE L EMPLOI

OFFICE NATIONAL DE L EMPLOI OFFICE NATIONAL DE L EMPLOI FORMULAIRE C1-ARTISTE OP et cachet dateur DECLARATION D ACTIVITES ARTISTIQUES COMMERCIALES ET/OU DE REVENUS PROVENANT D ACTIVITES ARTISTIQUES A COMPLETER PAR LE CHOMEUR (1,

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

Table des matières. Section 2 La loi du 27 mars 1995 et son contrôle par la C.B.F.A. 11

Table des matières. Section 2 La loi du 27 mars 1995 et son contrôle par la C.B.F.A. 11 Table des matières Préface 5 Intermédiation en assurances : le point sur les nouvelles obligations légales et les règles antiblanchiment 9 Emmanuel Roger France et Christophe Verdure Section 1 Introduction

Plus en détail

Assurances SGP - Questions fréquement posées - Août 2007. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l.

Assurances SGP - Questions fréquement posées - Août 2007. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. Assurances SGP - Questions fréquement posées - Août 2007 Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. 38, Avenue de la Porte de Hal B-1060 Bruxelles Tél. (32) 02 539 23 19 - Fax. (32) 02 539

Plus en détail

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Cachet dateur de l organisme de paiement. Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Vous souhaitez exercer une activité bénévole pour le compte d une organisation

Plus en détail

La loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires. Volontaires & Assurances

La loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires. Volontaires & Assurances La loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires Volontaires & Assurances Table des matières A p. 2 p. 4 4 6 6 p. 9 9 10 13 17 18 23 23 23 La loi du 3 juillet 2005 relative aux droits des volontaires

Plus en détail

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009

RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 RECOMMANDATION RELATIVE A L ASSURANCE OBLIGATOIRE DU 24/04/2009 Approuvé par le Conseil national en sa séance du 24 avril 2009. Vue d ensemble 1. Terminologie 2. Dispositions générales 3. Assurés 4. Objet

Plus en détail

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133

Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 Parue dans le Moniteur Belge du 28 décembre 2006 Loi-programme (I) du 27 décembre 2006, art. 113 jusqu à 133 CHAPITRE VI. Fonds d indemnisation des victimes de l amiante Section 1re. Mission et fonctionnement

Plus en détail

Mini-séminaire du 11/9/2009 Le statut des collaborateurs dans le milieu sportif Foire aux questions

Mini-séminaire du 11/9/2009 Le statut des collaborateurs dans le milieu sportif Foire aux questions Mini-séminaire du 11/9/2009 Le statut des collaborateurs dans le milieu sportif Foire aux questions Lors de cette matinée d information, les participants ont eu le loisir de poser leurs questions aux intervenants,

Plus en détail

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus

Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Evolution du nombre de bénéficiaires de l assurance-chômage âgés de 50 ans et plus Direction Statistiques et Publications Sommaire Introduction p. 4 1. Les bénéficiaires de l'assurance-chômage âgés de

Plus en détail

Assurance et Assistance Voyages : Partez bien assurés!

Assurance et Assistance Voyages : Partez bien assurés! Assurance et Assistance Voyages : Partez bien assurés! Promovols-Promoséjours à souscrit pour vous, auprès de la Compagnie Axa Assistance, 2 options d assurance voyages pour vous permettre de partir bien

Plus en détail

Faisons le point sur les divers types de contrats d assurances qui sont obligatoires et ceux qui sont

Faisons le point sur les divers types de contrats d assurances qui sont obligatoires et ceux qui sont Faisons le point sur les divers types de contrats d assurances qui sont obligatoires et ceux qui sont susceptibles de répondre aux besoins que vous rencontrez! Afin d être le plus exhaustif possible, nous

Plus en détail

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES

INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES INFORMATIONS GÉNÉRALES SUR LE RÉGIME FISCAL À 15% DES DROITS D AUTEUR ET SUR LES IMPLICATIONS TVA ET SOCIALES Document mis à jour le 26/06/2015 Rue d Arlon 75-77 1040 Bruxelles Tel.: 02/286.82.11 www.sabam.be

Plus en détail

Montant de l aide APE pour les employeurs du secteur non-marchand et les pouvoirs locaux

Montant de l aide APE pour les employeurs du secteur non-marchand et les pouvoirs locaux Les Aides à la Promotion de l'emploi (APE) consistent à octroyer sous la forme de points, une aide annuelle visant à subsidier partiellement la rémunération de travailleurs, une réduction importante des

Plus en détail

Réparation du préjudice corporel en Algérie

Réparation du préjudice corporel en Algérie Réparation du préjudice corporel en Algérie Communication en deux parties: 1. Le cadre institutionnel 2. L expertise médicale Première partie Le cadre institutionnel Introduction 1. La réparation du préjudice

Plus en détail

Version mise à jour en octobre 2008. La loi. sur le volontariat. Questions pratiques

Version mise à jour en octobre 2008. La loi. sur le volontariat. Questions pratiques Version mise à jour en octobre 2008 La loi sur le volontariat Questions pratiques 2 La loi sur le volontariat questions pratiques LA LOI SUR LE VOLONTARIAT Questions pratiques Deze publicatie is eveneens

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 4 Organisation internationale et européenne des APS

TABLE DES MATIÈRES. 4 Organisation internationale et européenne des APS Table des matières 1 p. 1 1 TABLE DES MATIÈRES 2 Index Abréviations Lexique 2.1 Table des matières 2.2 Index 2.3 Abréviations 3 Renseignements pratiques 3.1 Table des matières 3.2 Les adresses utiles 3.2.1

Plus en détail

Le droit au crédit-temps

Le droit au crédit-temps Le droit au crédit-temps Le 28 décembre 2011 a été publié au Moniteur belge l Arrêté royal qui a modifié le régime du crédit-temps, et plus particulièrement les conditions d octroi des allocations d interruption

Plus en détail

Le régime de chômage avec complément d entreprise

Le régime de chômage avec complément d entreprise Le régime de chômage avec complément d entreprise Avril 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, Jean-Benoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 30/04/2015

Plus en détail

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Pourquoi cette déclaration? Vous êtes chômeur ou prépensionné et vous souhaitez exercer une activité bénévole pour

Plus en détail

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS

LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS DELEGATION UNIQUE DU PERSONNEL LOIS DES 6 ET 17 AOUT 2015 DITES MACRON ET REBSAMEN DISPOSITIONS RELATIVES AUX REPRESENTANTS DU PERSONNEL ET DES SYNDICATS de 50 et plus La faculté de constituer une délégation

Plus en détail

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) -

La mutualité. Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf. Date de création du document 2011-1012. - Support de Cours (Version PDF) - La mutualité Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 2011-1012 1/10 Table des matières SPECIFIQUES :... 3 I Introduction et historique :... 4 II Objet d une mutuelle :...4

Plus en détail

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents

Assurances véhicules à moteur. Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? Assurance accidents Assurances véhicules à moteur 68 69 Assurance occupants pourquoi est-elle nécessaire? J entends des avis très contradictoires sur la nécessité de l assurance occupants d un véhicule à moteur. En Suisse,

Plus en détail

Annonce d une restructuration : que faire maintenant?

Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Annonce d une restructuration : que faire maintenant? Lorsqu une entreprise décide de procéder à une restructuration, un certain nombre de règles nationales et internationales doivent être respectées.

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux

Les plans sociaux. Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Formations CNC - Frédéric Baudoux Les plans sociaux Pas de définition Pas de Loi Pas de monopole des syndicats CCT n 24 article 6 Participation des membres du conseil d entreprise CCT

Plus en détail

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale

Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Déclaration d une activité bénévole pour le compte d une organisation non commerciale Pourquoi cette déclaration? Vous êtes chômeur ou chômeur avec complément d entreprise (anciennement prépensionné) et

Plus en détail

Souscription assurance IA fédérale

Souscription assurance IA fédérale Souscription assurance IA fédérale Les clubs ont l obligation de proposer une assurance à ses adhérents contre les risque d accidents corporels durant la pratique sportive + des garanties complémentaires

Plus en détail

L assurance de la FFE et de ses pratiquants. Présentation du 20 septembre 2014

L assurance de la FFE et de ses pratiquants. Présentation du 20 septembre 2014 L assurance de la FFE et de ses pratiquants Présentation du 20 septembre 2014 1 Vos interlocuteurs Courtier gestionnaire: Aiac courtage Assureur: La Sauvegarde GMF 2 Deux idées fortes : Se protéger Les

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. par Karin TOUSSAINT, conseillère en droit social

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES. par Karin TOUSSAINT, conseillère en droit social FORMATION GESTIONNAIRES SPORTIFS Niveau II 2014 LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES par Karin TOUSSAINT, conseillère en droit social Pôle juridique AES-AISF Le but de cette présentation est d apporter aux

Plus en détail

N contrat : 113 513 000

N contrat : 113 513 000 N contrat : 113 513 000 ASSURANCE MULTIRISQUE FEDERATION FRANCAISE DE CHAR A VOILE CONVENTIONS SPECIALES N 990 (Annexe aux Conditions Générales n 250) 2 FEDERATION FRANCAISE DE CHAR A VOILE TABLEAU DES

Plus en détail

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS :

AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : AVIS N 68 DU BUREAU DU CONSEIL DE L EGALITE DES CHANCES ENTRE HOMMES ET FEMMES DU 14 FEVRIER 2003, RELATIF AU TRAVAIL AUTORISÉ POUR LES PENSIONNÉS : ÉLÉVATION DES PLAFONDS À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2002

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS

LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS LES RÉGIMES DE RETRAITE DES SALARIÉS Assurance vieillesse de la Sécurité sociale Régimes complémentaires Agirc / Arrco "La réglementation étant susceptible d'évoluer, les données contenues dans le présent

Plus en détail

Comment gérer ses assurances

Comment gérer ses assurances Comment gérer ses assurances Rencontre de l Incubateur au TechnoArk de Sierre Le 15 mai 2008 Inge Meyer-Weckel Experte en assurance sociale Conseil neutre en prévoyance et assurances Aweckel Sàrl à Sion

Plus en détail

Numéro du rôle : 5495. Arrêt n 103/2013 du 9 juillet 2013 A R R E T

Numéro du rôle : 5495. Arrêt n 103/2013 du 9 juillet 2013 A R R E T Numéro du rôle : 5495 Arrêt n 103/2013 du 9 juillet 2013 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 186 de la loi du 30 décembre 2009 portant des dispositions diverses, posée par

Plus en détail

CIRCULAIRE CDG90. Les modifications affectant la formation professionnelle des agents publics tout au long de la vie

CIRCULAIRE CDG90. Les modifications affectant la formation professionnelle des agents publics tout au long de la vie CIRCULAIRE CDG90 20 / 07 Loi n 83-633 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires Loi n 2007-148 du 2 février 2007 de modernisation de la fonction publique La loi n 2007-148

Plus en détail

REGIME FISCAL I.S.R.

REGIME FISCAL I.S.R. REGIME FISCAL I.S.R. SANS PERSONNALITE JURIDIQUE AVEC PERSONNALITE JURIDIQUE ACTIVITE ECONOMIQUE ARTICLE 29 C.I.R. I.P.P AUCUNE ACTIVITE ECONOMIQUE I.S.O.C I.P.M DECLARATION FISCALE I.P.M Exercice d imposition

Plus en détail

Association Interfédérale du Sport Francophone asbl

Association Interfédérale du Sport Francophone asbl LES DROITS ET OBLIGATIONS DES BENEVOLES /VOLONTAIRES DANS LE MONDE ASSOCIATIF SPORTIF GUIDE PRATIQUE Association Interfédérale du Sport Francophone asbl Quai de Rome 53 4000 LIEGE Tél.: 04/344 46 06 Fax:

Plus en détail

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale La sécurité sociale en Belgique et l assurabilité Version du 28/04/2015 Version du 28/04/2015 1 PARTIE 1 : La sécurité sociale en Belgique

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE?

DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) C3A36 QUE DEVEZ-VOUS FAIRE? DOCUMENT D INFORMATION DEMANDE D ALLOCATIONS EN TANT QUE JEUNE SORTANT DES ETUDES (avec une carte de contrôle C3A) document d information Version 1 01.04.2015 C3A36 Cette feuille info vous offre un aperçu

Plus en détail

Infosession trimestrielle 2015/3. 20 août 2015

Infosession trimestrielle 2015/3. 20 août 2015 Infosession trimestrielle 2015/3 20 août 2015 2 Agenda infosession o Introduction o Adaptations trimestrielles o Prévisions o Pause o Modernisation cadastre de pension (projet Pharos) o Divers 3 Adaptations

Plus en détail

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre?

Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? En ce qui concerne le champ d application de la loi : Qu implique la création du Service des «Gardiens de la paix»? Est-ce une obligation? Quelle procédure faut-il suivre? La commune n est pas obligée

Plus en détail

Numéro du rôle : 6062. Arrêt n 167/2015 du 26 novembre 2015 A R R E T

Numéro du rôle : 6062. Arrêt n 167/2015 du 26 novembre 2015 A R R E T Numéro du rôle : 6062 Arrêt n 167/2015 du 26 novembre 2015 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 31, alinéa 2, 4, du Code des impôts sur les revenus 1992, posée par le Tribunal

Plus en détail

SUJET : REFORME DES PENSIONS DES MANDATAIRES

SUJET : REFORME DES PENSIONS DES MANDATAIRES 001 p. 1 SOMMAIRE 1. LES MANDATAIRES LOCAUX s appliquent-elles également aux mandataires locaux?... 2 Pourquoi la loi du 8 décembre 1976 réglant la pension de certains mandataires et celle de leurs ayants

Plus en détail

Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau

Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau Chapitre 16 Les assurances optionnelles et autres produits spécifiques au barreau Avertissement Les informations qui suivent ainsi que les documents produits (voy., notamment, les annexes reprises à la

Plus en détail

VOTRE ASSUREUR AU QUOTIDIEN. est un acteur majeur dans le MONDE ASSOCIATIF.

VOTRE ASSUREUR AU QUOTIDIEN. est un acteur majeur dans le MONDE ASSOCIATIF. VOTRE ASSUREUR AU QUOTIDIEN est un acteur majeur dans le MONDE ASSOCIATIF. ETHIAS, DES PROFESSIONNELS PROCHES DE VOUS Depuis de très nombreuses années, est un acteur majeur dans le monde associatif. Nous

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien de la Jeunesse et des Sports. Session de formation 2015-2016

Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien de la Jeunesse et des Sports. Session de formation 2015-2016 Brevet d Aptitude Professionnelle d Assistant Animateur Technicien de la Jeunesse et des Sports Session de formation 2015-2016 Dossier d inscription BAPAAT FORMATION BREVET D APTITUDE PROFESSIONNELLE D

Plus en détail

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise

demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise demande d allocations sous le régime de chômage avec complément d entreprise (Nouvelle réglementation régimes généraux) document d information Version 3.1 01.10.2014 C3 RCC EXTRAITS DE VOS DROITS ET OBLIGATIONS

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF

RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF RESPONSABILITES ET ASSURANCE DANS LE DOMAINE ASSOCIATIF L ASSOCIATION : Construction humaine, Construction juridique. RAPPEL Un cadre législatif fondamental - article 1 loi du 1 juillet 1901 : «l association

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP. Que dit le droit? La charte du BTP DILTI

SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP. Que dit le droit? La charte du BTP DILTI SOUS- TRAITANCE T TRAVAIL LLEGAL ANS E BTP Que dit le droit? La charte du BTP Entrepreneurs Pourquoi et comment renforcer la sécurité juridique de vos contrats de soustraitance DILTI MAÎTRE D OUVRAGE Vous

Plus en détail

gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants

gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants gan alterego prévoyance La prévoyance complémentaire des Professionnels Indépendants Objet Gan AlterEgo Prévoyance est un contrat Groupe à adhésion facultative souscrit par l association DEMAIN. Il complète

Plus en détail

EN OUTRE, JE M ENGAGE A N UTILISER LES TECHNIQUES DE KRAV MAGA EXCLUSIVEMENT QUE PENDANT

EN OUTRE, JE M ENGAGE A N UTILISER LES TECHNIQUES DE KRAV MAGA EXCLUSIVEMENT QUE PENDANT FEKM-Secteur France DEMANDE de LICENCE 2015-2016 CODE MORAL FEKM ADHERENT DE LA F.E.K.M.-R.D., JE M ENGAGE A RESPECTER LA CHARTE DE CONDUITE SUIVANTE ET FERAI PREUVE : - D HONNETETE - DE NON AGRESSIVITE

Plus en détail

Protection Prêt commercial

Protection Prêt commercial Protection Prêt commercial Guide du conseiller en assurance À l intention des conseillers uniquement. CODE DE RÉGIME : 958 Indemnisation périodique ; 958L Indemnisation forfaitaire GENRE DE PRODUIT Protection

Plus en détail

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de

demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de demande d allocations en tant que chômeur complet dispensé de l INSCRIPTION COMME DEMANDEUR D EMPLOI (avec une carte de contrôle C3C) document d information Version 3.1 01.04.2015 C3C Cette feuille info

Plus en détail

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins

Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Fiscalité Revenus de droits d auteur & des droits voisins Loi du 16 juillet 2008 modifiant le code des impôts sur le revenu et organisant une fiscalité forfaitaire des droits d auteur et des droits voisins

Plus en détail

Que prévoit la loi? Synthèse (1)

Que prévoit la loi? Synthèse (1) Annexe : Consacrer du temps à l enfant accueilli à moyen terme. Que prévoit la loi? Synthèse (1) Le congé pour soins d accueil (6 jours par année civile). Un parent d accueil, désigné officiellement par

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES

Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES Certificat de Formation à la Gestion Associative RESSOURCES HUMAINES SOMMAIRE 1- Les acteurs de l association Les bénévoles Les salariés 2- La gestion des acteurs Les remboursement de frais La valorisation

Plus en détail

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA

La transaction amiable, Procédures et indemnisation. Brahim KOBBI FTUSA , Procédures et indemnisation Brahim KOBBI FTUSA Introduction Les préjudices indemnisables Les modes d indemnisation L indemnisation amiable Conclusion 2 Introduction L assurance automobile est désormais

Plus en détail

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile

ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? responsabilité civile ASSURANCE L assurance est-elle obligatoire et que peut-elle couvrir? L association peut, dans l exercice de ses activités, causer des dommages, porter atteinte aux intérêts des tiers. L'association est

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL N 51355#02 NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL I. Objectif Attribuer une allocation destinée à compenser une partie de l indemnisation versée aux

Plus en détail

Assurances nécessaires pour les start-up et optimisation du portefeuille d assurances pour PME

Assurances nécessaires pour les start-up et optimisation du portefeuille d assurances pour PME Assurances nécessaires pour les start-up et optimisation du portefeuille d assurances pour PME Rencontre de l Incubateur au Bioark à Monthey Le 22 février 2013 Inge Meyer-Weckel Experte en assurance sociale

Plus en détail

1) S inscrire comme demandeur d emploi

1) S inscrire comme demandeur d emploi 1) S inscrire comme demandeur d emploi Lorsque vous avez terminé vos études, vous devenez un demandeur d emploi. Si vous êtes domicilié en région bruxelloise, la première chose que vous devez effectuer

Plus en détail

Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL?

Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? Fiche Info ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL dossier DOSSIER ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? ASSOCIATION DE FAIT OU ASBL? Fédération des Étudiants Francophones ASBL - 20 rue de la Sablonnière,1000 Bruxelles - tél

Plus en détail

Cumul d activités & protection sociale

Cumul d activités & protection sociale Cumul d activités & protection sociale Avec le soutien financier de EURES Contributeurs CUMUL D ACTIVITéS ET PROTECTION SOCIALE EURES est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne avec

Plus en détail

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ----------------------------------------

A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- A V I S N 1.938 ----------------------- Séance du lundi 27 avril 2015 ---------------------------------------- Convention collective de travail n 118 du 27 avril 2015 fixant, pour 2015-2016, le cadre interprofessionnel

Plus en détail

Le rôle de l assureur Accident du Travail en Belgique

Le rôle de l assureur Accident du Travail en Belgique Le rôle de l assureur Accident du Travail en Belgique 9 octobre 2013 Marie-Pierre Dawance 1 Responsable Préventon Accident du Travail et Responsabilité Civile Aperçu de l exposé Le rôle de l assureur en

Plus en détail