Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014"

Transcription

1 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel TITRE DU RAPPORT 1

2 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec) H3B 2T9 CATALOGUE lu9-1/12-214f-pdf 2 ISSN

3 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mandat de l Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Bureau de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel (BAIPRP) Délégation de pouvoir Interprétation du rapport tatitique ur le d accè aux reneignement peronnel Formation Politique et pratique adminitrative Procédure Information diponible à l intention de demandeur Plainte et enquête Évaluation de facteur relatif à la vie privée (EFVP) Divulgation de reneignement peronnel Action projetée pour Annexe Grille de délégation Rapport tatitique Exigence additionnelle en matière d établiement de rapport

4 Introduction La Loi ur la protection de reneignement peronnel (la Loi), promulguée le 1 er juillet 1983, a pour objet de compléter la légilation canadienne en matière de protection de reneignement peronnel relevant de intitution fédérale. Par on application, la Loi vie à protéger le reneignement peronnel en permettant aux particulier de conulter leur propre reneignement. Elle aure également un contrôle important ur la façon dont ont recueilli, utilié et communiqué de tel reneignement. En vertu de l article 72 de la Loi, chaque intitution fédérale doit préenter un rapport d application annuel au Parlement. Le préent document fait donc état de activité menée par l Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec (l Agence) en dan le cadre de l application de la Loi. La Loi ur la protection de reneignement peronnel permet aux individu d exercer un droit général d accè aux reneignement peronnel qu une intitution fédérale poède à leur ujet, ou réerve d exception précie et limitée. 4

5 Mandat de l Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Selon a loi contituante entrée en vigueur le 5 octobre 25, l'agence a pour miion de promouvoir le développement économique à long terme de région du Québec en accordant une attention particulière aux région à faible croiance économique ou à celle qui n'ont pa uffiamment de poibilité d'emploi productif. Dan le cadre de a miion, l'agence 'engage à favorier la coopération et la complémentarité avec le gouvernement Québec et le collectivité L Agence, en raion de on rôle ur le plan de l économie, e trouve au coeur de priorité du gouvernement inhérente à l économie et à l emploi. Elle et préente dan l enemble de région du Québec et travaille en collaboration avec le organime du milieu. Elle outient le collectivité et le petite et moyenne entreprie (PME) afin de leur permettre de participer à l économie de demain et d atteindre leur plein potentiel en miant ur leur force, notamment en appuyant l amélioration de la performance, de la productivité et de capacité d innovation de PME. En outre l Agence offre un outien ponctuel aux région confrontée à d importante crie en le aidant à diverifier le bae de leur activité économique afin d améliorer leur développement à long terme. Par l intermédiaire de e bureaux d affaire, l Agence a une préence bien ancrée dan l enemble de région au Québec. Elle agit auprè de entreprie, urtout de PME, et de organime à but non lucratif (OBNL). C et principalement en apportant on outien financier pour la réaliation de projet que l Agence le appuie dan leur démarche de développement. L approche de l Agence inpire de meilleure pratique recenée en matière de développement économique régional. Elle et : Cohérente avec le priorité gouvernementale et le tratégie nationale en lien avec a miion et e réultat ecompté; Adaptée aux enjeux et aux défi économique de entreprie et de différente région du Québec en miant ur leur atout et leur potentiel; Collaborative avec le acteur économique, tel que le partenaire du milieu, le autre minitère et organime fédéraux et le gouvernement du Québec. 5

6 Depui le 1er avril 212, l Agence compte un programme de S&C régulier, oit le Programme de développement économique du Québec. En plu de ce programme, l Agence contribue à la conception et à la mie en œuvre de programme nationaux et d initiative ponctuelle ciblée, tel que le Fond d amélioration de l infratructure communautaire (FAIC) qui et terminé le 31 mar 214. Cette initiative viait à appuyer la remie en état et l amélioration d infratructure communautaire exitante. Programme de S&C et initiative de l Agence, tel qu identifié dan le Rapport ur le plan et priorité : Programme régulier : o Programme de développement économique du Québec Programme national mi en oeuvre au Québec par l Agence : o Programme de développement de collectivité Programme d infratructure : o Fond Chantier Canada-Québec o Fond ur l infratructure municipale rurale o Fond canadien ur l infratructure tratégique Initiative ponctuelle : o Fond d amélioration de l infratructure communautaire Pour en apprendre davantage ur le mandat de l Agence, a programmation et e activité, conultez on ite Internet : 6

7 Bureau de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel Le Bureau de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel (BAIPRP) et une diviion du Secrétariat général de l Agence qui, lui, relève directement du chef de cabinet de la ouminitre / préidente. Le BAIPRP compte un getionnaire du Secrétariat général, un coordonnateur de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel, aini qu un agent à l accè à l information. Le coordonnateur, appuyé de l agent, veille au repect de loi, de règlement, de procédure et de orientation générale mie en œuvre par le gouvernement. En vertu d une délégation de pouvoir, le BAIPRP repréente l Agence à titre de reponable de la Loi auprè du public, du Secrétariat du Coneil du Tréor, de commiaire à l information et à la protection de la vie privée, aini qu auprè de autre minitère et intitution fédérale. Le BAIPRP et principalement reponable de fonction uivante : Aurer le traitement de d accè en coordonnant toute le activité adminitrative et légale afférente. Soutenir le auteur de. Élaborer de avi, de orientation générale et de procédure lié à l application de la Loi. Rendre compte de l application de la Loi à l Agence. Répondre aux beoin de formation de employé de l Agence. 7

8 Délégation de pouvoir La Loi contituant l Agence définit on premier dirigeant comme étant la ou-minitre / préidente. En plu d aurer la direction de l intitution et le contrôle de la getion de on peronnel, celle-ci détient la reponabilité de l application de la Loi ur la protection de reneignement peronnel. Pour ce faire, elle a délégué le pouvoir d application de la Loi au pote de getionnaire du Secrétariat général, tandi que la majorité de pouvoir adminitratif ont été délégué au pote de coordonnateur de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel. Cette délégation et iue du plan d action global en matière d accè à l information. Ce plan reflète tou le tendance gouvernementale et repecte le grand principe d accè à l information. La ection Politique et pratique adminitrative de ce rapport offre plu de détail à cet effet. 8

9 Interprétation du rapport tatitique ur le d accè aux reneignement peronnel L Agence n a reçu aucune demande d accè aux reneignement peronnel au cour de l exercice vié. En raion de e activité de développement économique, l Agence détient de nombreux document qui contiennent de reneignement de tier, mai trè peu de reneignement peronnel. C et pourquoi il et peu fréquent que de d accè aux reneignement peronnel oient enregitrée. Coût Le dépene afférente à l adminitration de la Loi e ont élevée à $ en Ce montant comprend entre autre $ en alaire pour l équivalent de,8 employé à temp plein. Bien que l Agence n ait traité aucune demande et une eule plainte en cour d année, elle avait prévu dan on rapport annuel réalier une évaluation de facteur relatif à la vie privée. Ce travaux ont également généré d autre initiative viant à réalier certaine politique et procédure en matière de vie privée. De ce fait, de dépene de 6 75$ en matière de ervice profeionnel lié à la conduite d une évaluation de facteur relatif à la vie privée ont été défrayée. Également, un montant de 654 $ a aui été dépené en frai de voyage, de location de logiciel, de fourniture et de traduction. 9

10 Formation L exercice financier avait permi de mettre en place et de livrer une érie de éance de formation obligatoire intitulée Accè à l information et protection de reneignement peronnel. Cet exercice d envergure avait été mené par l équipe du BAIPRP et avait permi de enibilier 316 employé de l Agence au repect de loi et de règlement en matière d accè à l information et de protection de reneignement peronnel. En , le BAIPR a pouruivi la formation en ciblant le nouveaux employé de l Agence ou ceux qui n avaient pa eu l opportunité d aiter aux formation de Pour e faire, ept formation ont été offerte à un total de 43 employé. À cette initiative et également ajoutée la préentation de deux éance de enibiliation pour troi nouveaux employé du cabinet du minitre. Deux autre employé de l Agence, dont le tâche néceitaient certaine connaiance de l accè à l information, ont également participé à de formation particulière. 1

11 Politique et pratique adminitrative Procédure Le BAIPRP maintient, depui quatre an, a Procédure ur l application de l accè à l information et de la protection de reneignement peronnel, qui a été préentée et approuvée par la haute getion de l Agence. Aucune modification adminitrative n y a été apportée en La procédure répond aux exigence de la Directive concernant l'adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel, mie à jour en janvier 212. Celle-ci a d ailleur été un guide eentiel à la mie en place de la procédure qui vie à faciliter la conformité aux exigence légilative et réglementaire de loi, à précier le rôle et le reponabilité de intervenant impliqué dan le traitement de d accè, pui à modélier de façon efficiente le pratique et le proceu de traitement de d accè. En plu de préenter le rôle et le reponabilité de différent intervenant, cette procédure identifie le proceu de traitement de et illutre le différente étape de traitement et d approbation en vigueur à l Agence. Le diagramme ci-deou explique ce proceu. RÉCEPTION Dan le cadre d un proceu bien défini, le BAIPRP et reponable de la réception et du traitement de préentée en vertu de la Loi et aure le leaderhip relatif à celle-ci. Le BAIPRP achemine enuite le au bureau de première reponabilité qui et par la uite reponable d acheminer le document demandé et aurer l expertie-coneil en appui au BAIPRP. TRAITEMENT Une foi l étape de l extraction de document franchie, le BAIPRP analye le document en fonction de la Loi, conulte le bureau de première reponabilité, le minitère concerné et le tier, il y a lieu. Il informe enuite le direction et le ecteur concerné de dipoition recommandée. Celle-ci ont enuite oumie pour approbation au getionnaire du Secrétariat général. COMMUNICATION Un avi de 48 heure faiant part de la déciion du BAIPRP et envoyé imultanément aux getionnaire impliqué. Le document ont enuite préparé en vue de leur communication et envoyé aux demandeur. 11

12 Information diponible ur le ite Internet de l Agence Une ection du ite de l Agence diffue de reneignement ur on rôle dan l application de la Loi. On y retrouve notamment de reneignement ur le d accè que le BAIPRP a traitée et pour lequelle de document ont été communiqué. En effet, conformément à la Directive concernant l'adminitration de la Loi ur l'accè à l'information, l Agence publie menuellement, depui mai 211, le ommaire de d accè à l information traitée. On y retrouve l identification de la demande, on réumé, le dipoition prie à l égard de, aini que le nombre de page. Ce page Web contiennent également de reneignement upplémentaire et pratique viant à aider le citoyen qui ouhaitent dépoer une demande d accè. Cette ection e veut aini une porte d entrée ver le ervice offert par le BAIPRP. 12

13 Plainte et enquête Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel En cour d exercice, l Agence a reçu une plainte relative à une demande d accè aux reneignement peronnel traitée en Cette plainte fait tou l objet de dicuion entre l Agence et le Commiariat à la vie privée, notamment dan le but d évaluer l application de l article 25 (Sécurité de individu). Évaluation de facteur relatif à la vie privée (EFVP) Comme prévu dan on rapport annuel de , l Agence a pri le dipoition néceaire à la tenue d une évaluation de facteur relatif à la vie privée pour le Programme de développement économique du Québec. Au moment de la concluion du préent rapport, l EFVP avait été conclue et venait d être approuvée. En plu d être acheminée aux intance concernée, l EFVP era publiée ur le ite internet de l Agence au cour du prochain exercice. Divulgation de reneignement peronnel Au cour de , aucun reneignement n a été divulgué en vertu de l alinéa 8(2) m). 13

14 Action projetée pour Le BAIPRP prioriera on mandat initial, oit répondre à toute d accè aux reneignement peronnel en conformité avec l eprit et la lettre de la Loi. De urcroît, il pouruivra l amélioration de e pratique d affaire tout en e conformant aux directive, aux règlement et aux grande tendance en matière d accè aux reneignement peronnel. L amélioration de e pratique d affaire en paera notamment par l élaboration et la mie en œuvre d une nouvelle Politique en matière de vie privée, tel que propoé à la uite de la réaliation de l évaluation de facteur relatif à la vie privée. 14

15

16

17 Rapport tatitique ur la Loi ur la protection de reneignement peronnel Nom de l intitution : Développement économique Canada Période viée par le rapport : au PARTIE 1 Demande en vertu de la LPRP Reçue pendant la période viée par le rapport En upen à la fin de la période de rapport précédente Total Fermée pendant la période viée par le rapport Reportée à la prochaine période de rapport PARTIE 2 Demande fermée pendant la période viée par le rapport 2.1 Dipoition et délai de traitement Dipoition Communication totale Communication partielle Tou exempté Tou exclu Aucun document n exite Demande abandonnée Total 1 à à 3 31 à 6 Délai de traitement 61 à à à 365 Plu de 365 Total 2.2 Exception Article 18(2) 19(1)a) 22(1)a)(ii) 19(1)b) 22(1)a)(iii) 19(1)c) 22(1)b) 19(1)d) 22(1)c) 19(1)e) 22(2) 19(1)f) Article Article 22(1)a)(i) 23a) 23b) 24a) 24b) TBS/SCT (Rév. 211/3) 1

18 2.3 Excluion Article Article Article 69(1)a) 7(1)a) 7(1)d) 69(1)b) 7(1)b) 7(1)e) (1)c) 7(1)f) Support de document divulgué Dipoition Papier Électronique Autre Communication totale Communication partielle Total 2.5 Complexité pertinente traitée et divulguée Dipoition de page divulguée Communication totale Communication partielle Tou exempté Tou exclu Demande abandonnée pertinente traitée et divulguée en fonction de l ampleur de Dipoition Communication totale Communication partielle Tou exempté Tou exclu Demande abandonnée Total Moin de 1 divulguée 11 à 5 divulguée 51 à 1 divulguée 1 1 à 5 divulguée Plu de 5 divulguée 2

19 2.5.3 Autre complexité Dipoition Communication totale Conultation requie Avi juridique Reneignement entremêlé Autre Total Communication partielle Tou exempté Tou exclu Demande abandonnée Total 2.6 Retard Raion de retard dan le traitement de Raion principale fermée en Charge de Conultation Conultation retard travail externe interne Autre de retard en retard 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Total 2.7 Demande de traduction en retard où le délai n a pa été prorogé en retard où le délai a été prorogé Demande de traduction Acceptée Refuée Total De l anglai au françai Du françai à l anglai Total PARTIE 3 Communication en vertu du paragraphe 8(2) Total Alinéa 8(2)e) Alinéa 8(2)m) 3 Total

20 PARTIE 4 Demande de correction de reneignement peronnel et mention Demande de correction reçue Demande de correction acceptée Demande de correction refuée PARTIE 5 Prorogation 5.1 Motif de prorogation et dipoition de 15a)(i) 15a)(ii) Dipoition de Entrave au Conultation néceitant une prorogation fonctionnement Article 7 Autre Communication totale Tou exempté Tou exclu Aucun document n exite Demande abandonnée Total 5.2 Durée de prorogation Nombre Mention annexée 15a)(i) 15a)(ii) Entrave au Conultation Durée de prorogation fonctionnement Article 7 Autre 1 à 15 Total 15b) Traduction ou converion Communication partielle 15b) Traduction ou converion 16 à 3 4

21 PARTIE 6 Demande de conultation reçue d autre intitution et organime 6.1 Demande de conultation reçue d autre intitution fédérale et organime Conultation Reçue pendant la période viée par le rapport Autre intitution fédérale page à traiter Autre organime page à traiter En upen à la fin de la période de rapport précédente Total Fermée pendant la période viée par le rapport Reportée à la prochaine période de rapport 6.2 Recommandation et délai de traitement pour le de conultation reçue d autre intitution fédérale Recommandation Communiquer en entier Communiquer en partie Exempter en entier Exclure en entier Conulter une autre intitution Autre Total requi pour traiter le de conultation 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Total 6.3 Recommandation et délai de traitement pour le de conultation reçue d autre organime Recommandation Communiquer en entier Communiquer en partie Exempter en entier Exclure en entier Conulter une autre intitution Autre Total requi pour traiter le de conultation 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Total 5

22 PARTIE 7 Délai de traitement de conultation ur le confidence du Cabinet répone reçue répone reçue aprè l échéance 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Total PARTIE 8 Reource liée à la LPRP 8.1 Coût Dépene Montant Salaire $ Heure upplémentaire $ Bien et ervice $7 44 Marché pour le EFRVP $6 75 Marché de ervice profeionnel $ Autre $654 Total $ Reource humaine Reource Voué à la LPRP à temp plein Voué à la LPRP à temp partiel Total Employé à temp plein,,8,8 Employé à temp partiel et occaionnel,,, Employé régionaux,,, Expert-coneil et peronnel d agence,,, Étudiant,,, Total,,8,8 6

23 Tableaux pour le reneignement upplémentaire exigé Loi ur l accè à l information et Loi ur la protection de reneignement peronnel foi qu une troue d accè à l information a déjà été publiée de façon informelle Intitution Développement économique Canada 9 foi qu une troue d accè à l information a déjà été publiée de façon informelle Évaluation de facteur relatif à la vie privée (ÉFVP) complétée Intitution Nombre d ÉFVP complétée Développement économique Canada Délai de traitement de conultation ur le confidence du Cabinet elon l AI - Demande auprè de Service juridique communi quée Nombre de demand e communiq uée 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Moin de 1 page traitée De 11 à 5 De 51 à 1 De 1 1 à 5 Plu de 5 Total 1 2 Délai de traitement de conultation ur le confidence du Cabinet elon l AI - Demande auprè du Bureau du Coneil privé communi quée Nombre de demand e communiq uée 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Moin de 1 page traitée De 11 à 5 De 51 à 1 De 1 1 à 5 Plu de 5 Total 3 14 Délai de traitement de conultation ur le confidence du Cabinet elon l PRP - Demande auprè de Service juridique communi quée Nombre de demand e communiq uée 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Moin de 1 page traitée De 11 à 5 De 51 à 1 De 1 1 à 5 Plu de 5 Total Délai de traitement de conultation ur le confidence du Cabinet elon l PRP - Demande auprè du Bureau du Coneil privé communi quée Nombre de demand e communiq uée 1 à à 3 31 à 6 61 à à à 365 Plu de 365 Moin de 1 page traitée De 11 à 5 De 51 à 1 De 1 1 à 5 Plu de 5 Total

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS ce formation coneil getion de carrière CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Cabinet de coneil aux entreprie et organime de formation. QUI SOMMES-NOUS? CEOS (anciennement Atout Majeur) et un cabinet de coneil aux

Plus en détail

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse

Servir. territoires. la réussite des hommes et des CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE. dossier de presse Servir la réuite de homme et de territoire doier de pree CONSEIL - EXPERTISE COMPTABLE o m m a i r e CERFRANCE, c et bien plu 3 que de la comptabilité, c et du coneil Une conviction : même le petite entreprie

Plus en détail

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels

Catalogue formations. Carsat Nord-Est. Département des Risques Professionnels Catalogue formation 2014 Carat Nord-Et Département de Rique Profeionnel INTRODUCTION La mie en œuvre d une politique de anté au travail dan l entreprie pae par l acquiition de connaiance et de compétence

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Trouver des sources de capital

Trouver des sources de capital Trouver de ource de capital SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Emprunt garanti et non garanti Vente de part de capital Programme gouvernementaux Source moin courante SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Quelque principe

Plus en détail

Progressons vers l internet de demain

Progressons vers l internet de demain Progreon ver l internet de demain COMPRENDRE LA NOTION DE DÉBIT La plupart de opérateur ADSL communiquent ur le débit de leur offre : "512 Kb/", "1 Méga", "2 Méga", "8 Méga". À quoi ce chiffre correpondent-il?

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA

Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Modifié le 2 juillet 2015 GUIDE DES BOURSIERS DE L AIEA Guide de bourier de l AIEA TABLE DES MATIERES I. INTRODUCTION... 2 II. PRÉPARATION POUR LE PROGRAMME DE BOURSE... 2 III. CONSIDÉRATIONS FINANCIÈRES...

Plus en détail

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ

RETIRER DE L ARGENT DE VOTRE SOCIÉTÉ LETTRE MENSUELLE DE CONSEILS DESTINÉS À MAXIMALISER LE FLUX DE REVENUS RETIRÉS DE VOTRE SOCIÉTÉ OPTIMALISATION DU MOIS Déterminer le taux du marché... Si votre ociété vou vere un intérêt, elle doit de

Plus en détail

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004

Politique de gestion. Date : 5 avril 2004 de getion Titre : Appel d offre public Soumiion (condition de recevabilité) No : PG 4.06 Sujet : Reource matérielle et ervice profeionnel Page : 1 de : 8 Approuvée par : Directeur général Nouvelle : Réviée

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 QU EST CE QUE LA GUP LA GESTION

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Le compte épargne temps

Le compte épargne temps 2010 N 10-06- 05 Mi à jour le 15 juin 2010 L e D o i e r d e l a D o c 1. Définition Sommaire 2. Modification iue du décret n 2010-531 3. Principe du compte épargne temp Bénéficiaire potentiel Alimentation

Plus en détail

Directive concernant l'utilisation de sedex

Directive concernant l'utilisation de sedex Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la tatitique OFS Diviion Regitre Office fédéral de la tatitique (OFS), fournieur de pretation de edex 21.05.2014 Directive concernant l'utiliation

Plus en détail

Le paiement de votre parking maintenant par SMS

Le paiement de votre parking maintenant par SMS Flexibilité et expanion L expanion de zone de tationnement payant ou la modification de tarif ou de temp autorié peut e faire immédiatement. Le adree et le tarif en vigueur dan le nouvelle zone doivent

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Description du fonctionnement de l échelle de valeurs

Description du fonctionnement de l échelle de valeurs Dription du fonctionneent de l helle de valeur L évaluation du veau de qualité de pretation du centre candidat fait appel à une helle de 4 valeur, ci pour le indicateur de chaque doaine du référentiel

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 2 4 6 7 23 24 26 28

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre

faites entrer la Fibre dans votre immeuble le guide du raccordement à la fibre faite entrer la Fibre dan votre immeuble le guide du raccordement à la fibre qu et-ce que la Fibre? La fibre optique et un fil de verre qui conduit la lumière. C et une technologie qui permet de tranmettre

Plus en détail

La direction des solidarités Se loger à Moissy

La direction des solidarités Se loger à Moissy La direction de olidarité Se loger à Moiy La direction de olidarité La Source - Place du Souvenir - BP24-77550 Moiy-Cramayel cedex Tél. : 01 64 88 15 80 - Fax : 01 64 88 15 26 SOMMAIRE Edito p. 3... Le

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Guide de configuration d'une classe

Guide de configuration d'une classe Guide de configuration d'une clae Viion ME Guide de configuration d'une clae Contenu 1. Introduction...2 2. Ajouter de cour...4 3. Ajouter de reource à une leçon...5 4. Meilleure pratique...7 4.1. Organier

Plus en détail

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s

Comptes-titres et PEA FINAVEO. & a s s o c i é s Compte-titre et PEA FINAVEO & a o c i é LE RÔLE DES INTERVENANTS Met à votre dipoition la viualiation de vo compte Votre coneiller indépendant Vou accompagne dan vo invetiement Client FINAVEO & Aocié

Plus en détail

Les jeunes dans le Haut-Jura

Les jeunes dans le Haut-Jura État de lieux Le jeune dan le Haut-Jura Mobilité et élévation du niveau de qualification pour répondre aux difficulté économique du territoire emploi formation inertion décembre 2014 Franche-Comté aire

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément

Supplément du Républicain Lorrain du 9 septembre 2015 - Ne peut être vendu séparément Supplément du Républicain Lorrain du 9 eptembre 2015 - Ne peut être vendu éparément Florent Doncourt UEM UEM_07_xxxx_Logo_coul 19/11/2007 82, bd de Batignolle - 75017 Pari - FRANCE Tél. : +33 (0)1 53 42

Plus en détail

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création

La lettre. La Gestion des filiales dans une PME : Bonnes Pratiques et Pièges à éviter. Implantations à l étranger : Alternatives à la création Doier : Getion d entreprie 42 La Getion de filiale dan une PME : Bonne Pratique et Piège à éviter Certaine PME ont tout d une grande. entreprie. A commencer par la néceité d avoir de filiale. Quel ont

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011

COMMUNE DE FELLETIN. P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 septembre 2011 R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E DEPARTEMENT DE LA CREUSE ARRONDISSEMENT D AUBUSSON COMMUNE DE FELLETIN P R O C E S V E R B A L D U C O N S E I L M U N I C I P A L Séance ordinaire du jeudi 8 eptembre

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Édito. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Depui maintenant ept an, l Univerité Numérique Pari Île-de France vou accompagne dan la découverte de

Plus en détail

unenfant Avoir en préservant ses droits

unenfant Avoir en préservant ses droits Avoir unenfant en préervant e droit Guide adreant aux travailleue et travailleur du ecteur public du réeau de la anté et de ervice ociaux Le comité de condition féminine de la La mie à jour de ce guide

Plus en détail

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr

Cadeaux d affaires, cadeaux d entreprises, objets publicitaires www.france-cadeaux.fr - services@france-cadeaux.fr Siège France Cadeaux 84 rue de Courbiac 17100 Sainte 00 33 (0)5 46 74 66 00 RC.424 290 211 00012 Cadeaux d affaire, cadeaux d entreprie, objet publicitaire www.france-cadeaux.fr - ervice@france-cadeaux.fr

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

LE LIVRET DE L AIDANT

LE LIVRET DE L AIDANT LE LIVRET DE L AIDANT Vou accompagnez un parent âgé à domicile Ce livret et fait pour vou! Information, coneil, adree utile pour vou aider et vou accompagner au quotidien www.orpea.com www.afer.ao.fr www.afer.ao.fr

Plus en détail

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007

BAREME sur 40 points. Informatique - session 2 - Master de psychologie 2006/2007 BAREME ur 40 point Informatique - eion 2 - Mater de pychologie 2006/2007 Bae de donnée PRET de MATERIEL AUDIO VISUEL. Remarque : Le ujet comporte 7 page. Vérifier qu il et complet avant de commencer. Une

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE

PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE PRÉSENTATION DU RÉSEAU INFORMATIQUE 2.1 Apect phyique Le CHU de Beançon regroupe d une part l établiement Jean MINJOZ, monobloc de 13 étage aocié au Pôle Coeur Poumon, contruction adjacente ur 5 niveaux,

Plus en détail

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000

Gestion des services IT Foundation basée sur la norme ISO/CIE 20000 Guide de Préparation Getion de ervice IT Foundation baée ur la norme ISO/CIE 20000 Édition Novembre 2013 Copyright 2013 EXIN All right reerved. No part of thi publication may be publihed, reproduced, copied

Plus en détail

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité 1 2 4 6 Mon Univerité Numérique 7 Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 23 24 26 28 Édito

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM

Cap Maths. Guide de l enseignant. Nouveaux programmes. cycle. Roland CHARNAY Professeur de mathématiques en IUFM Cap Math CP 2 cycle Guide de l eneignant Nouveaux programme SOUS LA DIRECTION DE Roland CHARNAY Profeeur de mathématique en IUFM Marie-Paule DUSSUC Profeeur de mathématique en IUFM Dany MADIER Profeeur

Plus en détail

Centrale d'alarme SI 80-3

Centrale d'alarme SI 80-3 Centrale d'alarme SI 80-3 Notice d'utiliation Siemen AG Siemen AG 01.011 1 Siemen AG 01.011 Caractéritique technique ou réerve de modification. Livraion ou réerve de diponibilité. Le donnée et la conception

Plus en détail

Maires en Nord. La sécurité informatique des collectivités

Maires en Nord. La sécurité informatique des collectivités Maire en Nord Menuel de l Aociation de Maire du Nord N 24 Janvier 2014 Tirage moyen 11 000 exemplaire Supplément au n 8622 www.gazettenpdc.fr N o 8622 - Du 11 au 17 janvier 2014 Sergey Niven - Fotolia.com

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Conditions Générales de Vente. Clients professionels

Conditions Générales de Vente. Clients professionels Condition Vente Client profeionnel _dipoleelectroniqueprofeionnel PAGE 1/6 PREAMBULE Conformément a la loi en vigueur, le préente condition générale de la ociété DIPOLE, SARL au capital de 15.000, dont

Plus en détail

Catalogue des FORMATIONS

Catalogue des FORMATIONS Catalogue de FORMATIONS 2015 Service Formation 17 cour Xavier Arnozan CS 71305 33082 Bordeaux Cedex Tél. 05 56 79 64 11 formation@gironde.chambagri.fr Reponable Béatrice HÉNOT Aitante Nathalie MÉLÉDO Anne-Marie

Plus en détail

Nantes 2012 une AG anniversaire

Nantes 2012 une AG anniversaire La lettre N 15 Nov. 2012 - Mai 2013 Un CLUB pour e faciliter la GESTION L e Club de utilia - teur d Arc-en-Self, créé en 1993, et une aociation loi de 1901, indépendante de la ociété Alie, et qui raemble

Plus en détail

Gestion de Contacts & Clients

Gestion de Contacts & Clients elon le beoin de votre entreprie, nou vou propoon : 3ACT! pour le indépendant ou le petite entreprie qui ouhaitent organier et développer leur activité. 3ACT! Premium pour le entreprie qui ouhaitent améliorer

Plus en détail

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II

Travaux Pratiques d Electronique d Instrumentation I & II TP1 : Caractériation de l ampliop réel (Chapitre I du cour d électronique d intrumentation) Le but de cette éance de TP et de d illutrer quelque caractéritique de l ampliop réel à traver l étude d un montage

Plus en détail

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2010-2011 de la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel PRP. Rapport annuel 2010-2011 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel PRP Rapport annuel 2010-2011 de la Loi sur la protection des renseignements personnels Bureau de l'accès à l'information et de la protection des renseignements personnels d'eacl Revision

Plus en détail

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE

GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 2012. Demande d admission par Internet : www.srafp.com EN FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE D ADMISSION AUTOMNE 0 EN FORMATION PROFESSIONNELLE À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LAVAL Demande d admiion par Internet : www.rafp.com Dan no centre de formation profeionnelle Comment pui-e m incrire

Plus en détail

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité

Édito. Somm@ire. Mon Université Numérique. Édito. L Université Numérique Paris Île-de-France Les formations UNPIdF Mobilité Somm@ire Édito Édito L Univerité Numérique Pari Île-de-France Le formation UNPIdF Mobilité Mon Univerité Numérique Rue de Fac Droit de uager et identité numérique Gloaire Webographie 1 2 4 6 7 23 24 26

Plus en détail

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs

Construire vos indicateurs pour atteindre vos objectifs Management la anté et la écurité au travail Contruire vo indicateur pour atteindre vo objectif L Intitut national recherche et écurité (INRS) Dan le domaine la prévention rique profeionnel, l INRS et un

Plus en détail

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION

T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique SYSTÈMES D INSTALLATION SYSTÈMES D INSTALLATION Enemble, no idée p r e n n e n t f o r m e MD T R E I L L I S D C F L EXZONE M C Guide de conception électrique Dein et détail du ytème électrique avec le partenaire compatible

Plus en détail

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial

info-réseau Un projet partagé Chaque situation locale est particulière, mais toutes répondent à un même projet, Sommaire Éditorial info-réeau Journal d information du Comité National de Liaion de Régie de Quartier 62 N juillet 2014 Un projet partagé Sommaire 2-3 En direct de Régie À Libourne (33) et à Saint-Pierre-d Albigny (73) Portrait

Plus en détail

À lire dans ce numéro :

À lire dans ce numéro : N 4 Tranport et déplacement en Martinique Agence D Urbanime et d Aménagement de Martinique À lire dan ce numéro : ur la doctrine p7-48 ur le réaliation et le projet p49-88 Autre regard : Expérience extrarégionale,

Plus en détail

Rapport annuel au Parlement 2007-2008

Rapport annuel au Parlement 2007-2008 Rapport annuel au Parlement 2007-2008 L administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels RC4415-1 Avant-propos Le présent rapport annuel au Parlement a été rédigé sous l autorité

Plus en détail

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE

ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE ÉNERGIE ÉCONOMIE D ÉNERGIE & AMÉLIORATION DE VOTRE ÉCLAIRAGE APPLICATIONS ÉCLAIRAGE - PUBLIC - SPORTIF - INTÉRIEUR GESTION DE L ÉCLAIRAGE Ditributeur de compoant électronique, électromécanique, paif, connectique,

Plus en détail

guide pour la rentrée

guide pour la rentrée guide pour la rentrée 2010 Minitère de l Éducation nationale Minitère de l Eneignement upérieur et de la Recherche Office national d information ur le eneignement et le profeion 12 mail Barthélemy Thimonnier,

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È-

JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È- * Année 1966-1967. N 103 A. N. lie Numéro : 1 I' Vendredi 25 Novembre 1966 * JOURNAL OFFICIEL DE-LA RÉPUBLIQUE 1+1tANÇAIS -È- DÉBATS PARLEMENTAIRES ASSEMBLÉE NATIONALE COMPTE RENDU INTÉGRAL DES SÉANCES

Plus en détail

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt.

Courrier Fédéral @ @ N 320 EDITORIAL INDUSTRIE PLUS LOIN QUE NOS DROITS. PUBLICITE page 8. Adresse du site de la FTM-CGT. http://www.ftm-cgt. Courrier Fédéral N 320 du 13.10.12 au 19.10.12 @ @ Adree du ite de la FTM-CGT http://www.ftm-cgt.fr Fédération de travailleur de la métallurgie CGT ISSN 0152-3082 EDITORIAL Aprè la journée de mobiliation

Plus en détail

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian

EPFL 2010. TP n 3 Essai oedomètrique. Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilias Nafaï Weil Florian 1 EPFL 2010 Moncef Radi Sehaqui Hamza - Nguyen Ha-Phong - Ilia Nafaï Weil Florian 11 Table de matière Ø Introduction 3 Ø Objectif 3 Ø Déroulement de l eai 4 Ø Exécution de deux palier de charge 6 Ø Calcul

Plus en détail

Produire moins, manger mieux!

Produire moins, manger mieux! Raak doier d Alimentation : o Produire moin, manger mieux! Nou voulon une alimentation de qualité. Combien de foi n entendon-nou pa cette revendication, et à jute titre. Mai i tout le monde et d accord

Plus en détail

Maires en Nord. Gravelines veut renverser son image N 30. Mensuel de l Association des Maires du Nord. Tirage moyen 11 000 exemplaires

Maires en Nord. Gravelines veut renverser son image N 30. Mensuel de l Association des Maires du Nord. Tirage moyen 11 000 exemplaires Maire en Nord Menuel de l Aociation de Maire du Nord N 30 Octobre 2014 Tirage moyen 11 000 exemplaire Supplément au n 8695 www.gazettenpdc.fr N o 8695-10 octobre 2014 Graveline veut renverer on image Bertrand

Plus en détail

La gestion du cadre de vie, l aménagement du territoire sont des

La gestion du cadre de vie, l aménagement du territoire sont des ntroduction La getion du cadre de vie, l aménagement du territoire ont de ecteur paionnant qui ont un impact direct ur la vie quotidienne, l urbanime ou le devenir du payage... Avec la pouée démographique,

Plus en détail

ASSURANCE AUTO. conditions générales

ASSURANCE AUTO. conditions générales ASSURANCE AUTO condition générale VOTRE CONTRAT Le contrat d'aurance auto ditribué par idmacif.fr et auré par Macifilia, SA au capital de 8 840 000, entreprie régie par le code de aurance - RCS Niort n

Plus en détail

Les sondes d oscilloscopes

Les sondes d oscilloscopes Le onde d ocillocope /6 I Decription Il exite troi grande catégorie de onde: - Le onde paive (, L, C, atténuatrice ou non, avec de rapport d atténuation de,, ou (Sonde X, X, X, X. - 2 Le onde active, qui

Plus en détail

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels

Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels Rapport annuel sur la Loi sur l accès à l information et la Loi sur la protection des renseignements personnels 2007-2008 Table des matières Introduction...........................................................

Plus en détail

Les colos, bien plus que s! des Vacance

Les colos, bien plus que s! des Vacance , o l o c Le plu que bien cance! a V de 4 partir bonne raion de en Colo! L exigence du réeau De équipe formée et ayant le qualification néceaire (Bafa, Bafd, urveillant de baignade etc.) Un temp de préparation

Plus en détail

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Intitut National de la Statitique Annuaire Statitique du Cameroun 2010 CHAPITRE 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE 1. Préentation... 2. Méthodologie... 3. Source de documentation... 4. Graphique....

Plus en détail

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire

Développement et élaboration d outils de vérification des modèles numériques en utilisant l imagerie satellitaire Rapport de tage Développement et élaboration d outil de vérification de modèle numérique en utiliant l imagerie atellitaire Siham SBII Direction de la météorologie Nationale Marocaine Mr. Joël STEIN METEO-France

Plus en détail

Aider un proche dépendant

Aider un proche dépendant doier le d Ière Magazine n Nou eron tou un jour concerné Aider un proche dépendant Avec le vieilliement de la population, de plu en plu d Iéroi ont amené à econder au quotidien un proche dépendant. Une

Plus en détail

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort

Multisplit Inverter RAS. Economies et confort Multiplit Inverter RAS Economie et confort Comment fonctionne une Pompe à Chaleur Air-Air? Une Pompe à Chaleur et un ytème thermodynamique. Elle prélève la chaleur contenue dan l air extérieur, même à

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2013 RAPPORT FINANCIER ANNUEL COUVERTURE I À VENIR Sommaire 1 Page PRÉSENTATION DU GROUPE / 5 1.1. Miion 6 1.2. Hitorique 7 1.3. Activité et orientation tratégique 7 1.4. International

Plus en détail

Changement de fréquence, effet Doppler

Changement de fréquence, effet Doppler N 804 BULLETIN DE L'UNION DES PHYSICIENS 869 Changement de fréquence, effet Doppler par Yve BAIMA, André JORANDON, Sylvie MORLEN et Marc VINCENT Lycée La Martinière Monplaiir - 69372 Lyon Cedex 08 RÉSUMÉ

Plus en détail

numéro 7 mai / juin 2007 Démarche qualité

numéro 7 mai / juin 2007 Démarche qualité La lettre d information la Haute Autorité nté numéro 7 mai / juin 2007 Doier (page 1 et 3 à 5) Démarche qualité: la montée en puince indicateur en nté Balie (page 2) Actualité la HAS Le point ur la certification

Plus en détail

Académie de Rennes. guide pour la rentrée

Académie de Rennes. guide pour la rentrée Académie de Renne guide pour la rentrée 2010 Minitère de l Éducation nationale Minitère de l Eneignement upérieur et de la Recherche Office national d information ur le eneignement et le profeion 12 mail

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DE SEPTMONCEL SEANCE DU 15/12/2011

CONSEIL MUNICIPAL DE SEPTMONCEL SEANCE DU 15/12/2011 CONSEIL MUNICIPAL DE SEPTMONCEL SEANCE DU 15/12/2011 Préent : Secrétaire de éance PERRIN Raphaël, Maire, GINI Patrick, Maire adjoint, ARBEZ-CARME Eliabeth, BONAVERO Catherine, CHEVASSUS-A-L ANTOINE Sandrine,

Plus en détail

HAPPY BIRTHDAY TÉLÉVITALE! 20 ANS, 20 DATES, 20 BONNES RAISONS DE CHOISIR TÉLÉVITALE BIENVENUE DANS LA FAMILLE TÉLÉVITALE!

HAPPY BIRTHDAY TÉLÉVITALE! 20 ANS, 20 DATES, 20 BONNES RAISONS DE CHOISIR TÉLÉVITALE BIENVENUE DANS LA FAMILLE TÉLÉVITALE! HAPPY BIRTHDAY TÉLÉVITALE! 0 ANS, 0 DATES, 0 BONNES RAISONS DE CHOISIR TÉLÉVITALE BIVUE DANS LA FAMILLE TÉLÉVITALE! À CHAQUE MÉTIER SON TÉLÉVITALE VINGT ANS, L ÂGE DE TOUS LES POSSIBLES, et e belle étape

Plus en détail

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6.

Présentation de l Etude notariale Lasaygues & Associés 1. Nos domaines d'intervention 2. Genèse de notre Projet Notarial 6. Préentation e l Etue notariale Laaygue & Aocié 1 No omaine 'intervention 2 Genèe e notre Projet Notarial 6 Vo Contact 7 Pour plu inormation veuillez contacter: Diier Laaygue / Hubert e Vaulgrenant 142

Plus en détail

Ventilation à la demande

Ventilation à la demande PRÉSENTATION Ventilation à la demande Produit de pointe pour ventilation à la demande! www.wegon.com La ventilation à la demande améliore le confort et réduit le coût d exploitation Lorque la pièce et

Plus en détail

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO

ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIMULATIONS DE MONTE CARLO ÉVALUATION DE L INCERTITUDE EN UTILISANT LES SIULATIONS DE ONTE CARLO. Déenfant *, N. Ficher *, B. Blanquart **, N. Bédiat** *Laboratoire national de métroloie et d eai (LNE) ** Centre Technique de Indutrie

Plus en détail

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo.

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo. Welkom Boa-vinda Étudier Bienvenido Bem-vindo à Montpellier, Nîme, Perpignan Bienvenue Welcome Willkommen Benvenuto Bem-vindo GUIDE pratique POUR LES Étudiant internationaux SOMMAIRE 1 Préentation 1 Préentation

Plus en détail

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE

ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE. Mensualisation du kilométrage annuel avec KILOMENE ETAT D AVANCEMENT DE LA RECHERCHE Menualiation du étrage annuel avec KILOMENE 98MT33 S. Laarre (INRETS-DERA, Arcueil) L. Jaeger (LOI, Colmar) P. A. Hoyau (INRETS-DERA, Arcueil) Synthèe de la recherche

Plus en détail

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo.

Boas-vindas. Welkom. Bienvenido. Étudier. Bem-vindo. à Montpellier, Bienvenue. Welcome. GUIDE pratique. Willkommen. Bem-vindo. Welkom Boa-vinda Étudier Bienvenido Bem-vindo à Montpellier, Nîme, Perpignan Bienvenue Welcome Willkommen Benvenuto Bem-vindo GUIDE pratique POUR LES Étudiant internationaux EDITION 2015 SOMMAIRE 1 Préentation

Plus en détail

16 et 17 JUIN 2015 - PARIS

16 et 17 JUIN 2015 - PARIS 16 et 17 JUIN 2015 - PARIS Entreprie Territoire Conommation Agriculture & filière boi Bâtiment & urbanime 16 et 17 JUIN 2015 - PARIS Depui la révolution indutrielle du XIX e iècle, le modèle économique

Plus en détail

PRES LE. HOISIR SES TUDES UPERIEURES cadémie d'aix-marseille RENTRÉE TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS

PRES LE. HOISIR SES TUDES UPERIEURES cadémie d'aix-marseille RENTRÉE TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS RENTRÉE 2012 TOUTE L'INFO SUR LES MÉTIERS ET LES FORMATIONS PRES LE AC HOISIR SES TUDES UPERIEURES cadémie d'aix-mareille epace logo www.oniep.fr/lalibrairie minitère de l Éducation nationale, de la Jeunee

Plus en détail

Rapport annuel. www.bicec.com

Rapport annuel. www.bicec.com Rapport annuel 2009 www.bicec.com SOMMAIRE Le Réeau 04 Meage du Préident du Coneil d Adminitration 06 Meage du Directeur Général 07 Comité de direction 08 Compoition du Coneil d'adminitration de la BICEC

Plus en détail

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT

LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Introduction LES MÉTROPOLES MONDIALES, DES LIEUX DE COMMANDEMENT 8 Le Palai de Wetminter (Royaume-Uni) Une part importante de homme, de production et de échange e trouve dan un nombre limité de grande

Plus en détail