LMI 2. Programmation Orientée Objet POO - Cours 7. Said Jabbour.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LMI 2. Programmation Orientée Objet POO - Cours 7. Said Jabbour. jabbour@cril.univ-artois.fr www.cril.univ-artois.fr/~jabbour"

Transcription

1 LMI 2 Programmation Orientée Objet POO - Cours 7 Said Jabbour CRIL UMR CNRS 8188 Facult e des Sciences - Univ. Artois Janvier 2011

2 Exceptions

3 Génération et gestion d exceptions 1 Exception : condition anormale survenant lors de l exécution. 2 Lorsqu une exception survient : un objet représentant cette exception est créé ; cet objet est jeté (thrown) dans la méthode ayant provoqué l erreur. 3 Cette méthode peut choisir : de gérer l exception elle-même, de la passer sans la gérer. De toutes façons l exception est captée (caught) et traitée, en dernier recours par l environnement d exécution Java.

4 Génération et gestion d exceptions (suite) 1 Les exceptions peuvent être générées par l environnement d exécution Java, manuellement par du code. 2 Les exceptions jetées (ou levées) par l environnement d exécution résultent de violations des règles du langage ou des contraintes de cet environnement d exécution.

5 Les 5 mots clés 1 Il y a 5 mots clés d instructions dédiées à la gestion des exceptions : try, catch, throw, throws et finally. 2 Des instructions où l on veut surveiller la levée d une exception sont mises dans un bloc précédé de l instruction try. 3 Le code peut capter cette exception en utilisant catch et la gérer.

6 Les 5 mots clés (suite) 1 Les exceptions générées par le système sont automatiquement jetées par l environnement d exécution Java. Pour jeter une exception manuellement, utiliesr throw. 2 Toute exception qui est jetée hors d une méthode doit être spécifiée comme telle avec throws. 3 Tout code qui doit absolument être exécuté avant qu une méthode ne retourne est placé dans un bloc finally.

7 Schéma Le schéma est donc try { // bloc de code a surveiller catch (EceptionType1 exceptobj) { // gestionnaire d exception pour ExceptionType1 catch (EceptionType2 exceptobj) { // gestionnaire d exception pour ExceptionType2... finally { // bloc de code a executer // avant de sortir de la methode

8 Types d exceptions 1 Une classe est au sommet de la hiérarchie des exceptions : Throwable 2 Deux sous-classes de Throwable : Exception : conditions exceptionnelles que les programmes utilisateur devraient traiter. Error : exceptions catastrophiques que normalement seul l environnement d exécution devrait gérer. 3 Une sous-classe d Exception, RuntimeException, pour les exceptions de l environnement d exécution.

9 Objets exceptions En java les exceptions sont des objets toute exception doit être une instance d une sous-classe de la classe java.lang.throwable Throwable Error Exception LinkageError RunTimeException IOException MyException1 ArrayIndexOutOfBounds Exception EOFException FileNotFoundException MyException2

10 Objets exceptions Puisqu elles sont des objets les exceptions peuvent contenir : des attributs particuliers, des méthodes. Attributs et méthodes standards (définis dans java.lang.throwable) Throwabe String message contient un message d erreur Throwable cause décrivant l exception Throwable() Constructeurs (sans et Throwable(String s) avec message d erreur) Throwable(Throwable cause) String getmessage() renvoie le message d erreur décrivant l exception void printstacktrace() affiche sur la sortie erreur standard la liste des appels de méthodes ayant conduit à l exception (backtrace). Throwable getcause()

11 Objets exceptions Structuration de la description des exceptions Exception IOException EOFException FileNotFound Exception ZipException Les exceptions étant des objets, leur structuration en une hiérarchie de classes permet de les traiter à différents niveaux d abstraction (via polymorphisme)

12 Traitement On peut être amené à définir une hiérarchie de classes (sans nécessairement définir de nouveaux attributs et nouvelles méthodes) uniquement dans un souci de structuration et de typage des exceptions class CompteException extends Exception { private int nocompte; public CompteException(int c, String mess) { super(mess); nocompte = c; public int nocompte() { return nocompte; class CompteNotFoundException extends CompteException { public CompteNotFoundException(int c, String mess) { super(c,mess); class CompteOpException extends CompteException { public CompteOpException(int c, String mess) { super(c,mess);

13 Exceptions non gérées 1 Considérons le code suivant où une division par zéro n est pas gérée par la programme : class ExcepDiv0 { public static void main(string args[]) { int d = 0; int a = 42 / d; 2 Lorsque l environnement d exécution essaie d exécuter la division, il construit un nouvel objet exception afin d arrêter le code et de gérer cette condition d erreur. 3 Le flux de code est alors interrompu et la pile d appels (des différentes méthodes invoquées) est inspectée en quête d un gestionnaire d exceptions.

14 Exceptions non gérées (suite) 1 N ayant pas fourni de gestionnaire au sein du programme, le gestionnaire par défaut de l environnement d exécution se met en route. 2 Il affiche la valeur en String de l exception et la trace de la pile d appels : > java ExcepDiv0 java.lang.arithmeticexception: / by zero at ExcepDiv0.main(ExcepDiv0.java:4)

15 Instructions try et catch 1 Un bloc try est destiné à être protégé, gardé contre toute exception susceptible de survenir. 2 try{... délimite un ensemble d instructions susceptibles de déclencher une(des) exception(s) pour la(les)quelles une gestion est mise en oeuvre 3 Juste derièrre un bloc try, il faut mettre un bloc catch qui sert de gestionnaire d exception. Le paramètre de l instruction catch indique le type et le nom de l instance de l exception gérée. 4 cette gestion est réalisée par des blocs catch(typedexception e){... qui suivent le bloc try 5 permettent d intercepter ( attraper ) les exceptions dont le type est spécifié et d exécuter alors du code spécifique.

16 Instructions try et catch (suite) 1 class ExcepDiv0 { public static void main(string args[]) { try { int d = 0; int a = 42 / d; catch (ArithmeticException e) { System.out.println("Div par zero"); 2 La portée d un bloc catch est restreinte aux instructions du bloc try immédiatement précédent

17 Instructions catch multiples 1 On peut gérer plusieurs exceptions à la suite l une de l autre. 2 Lorsqu une exception survient, l environnement d exécution inspecte les instructions catch les unes après les autres, dans l ordre où elles ont été écrites. 3 Il faut donc mettre les exceptions les plus spécifiques d abord.

18 Traitement un bloc try est suivi par une ou plusieurs clauses catch qui permettent d intercepter ( attraper ) les exceptions dont le type est spécifié (dans la clause catch) et d exécuter alors du code spécifique. un seul bloc catch peut être exécuté : le premier suceptible d attraper l exception. chaque clause catch doit être déclarée avec un argument de type Throwable ou une sous-classe de Throwable quand une exception est levée dans le bloc try, la première clause catch dont le type de l argument correspond à celui de l exception levée est invoquée clause catch dont l argument est de même classe que l exception levée, clause catch dont l argument est une super-classe de la classe de l exception levée. l ordre des blocs catch est donc très important.

19 Traitement Except3 (hérite de) Except2 (hérite de) Except1(hérite de) Exception... try { // séquence de code pouvant lever //des exceptions de type Except1, // Except2 ou Except3... catch (Except1 e1){ // e1 est l exception qui a été levée // dans le bloc try System.out.println(e1.getMessage()); e1.printstacktrace(); //... catch (Except2 e2){//... catch (Except3 e3){//... quel bloc catch va la traiter?

20 Traitement pas nécessaire d avoir clause catch pour chaque type possible d exception pouvant être levée. si aucun block catch ne permet d attraper l exception, celle-ci est propagée vers la méthode appelante qui a alors la charge de la trater ou non si une exception n est attrapée par aucune des méthodes présentes dans la pile des appels alors un message d erreur ainsi que la trace de la pile d appels sont affichés et l exécution du programme est interrompue.... try { // séquence de code pouvant lever des exceptions de type Except1, Except2, Except3 ou Except4 catch (Except1 e1){ //... Except3 (hérite de) Except2 (hérite de) Except1 (hérite de) Exception Except4 (hérite de) Exception les exceptions de type Except4 seront reportées au niveau de la méthode appelante

21 Instruction finally les clauses catch sont suivies de manière optionnelle par un bloc finally qui contient du code qui sera exécuté quelle que soit la manière dont le bloc try a été quitté le bloc finally permet de spécifier du code dont l exécution est garantie quoi qu il arrive : le bloc try s exécute normalement sans qu aucune exception ne soit levée la fin du bloc try a été atteinte, contrôle quitte le bloc try suite à une instruction return, continue, break (d ou parfois l utilisation d un bloc try avec un bloc finally sans clauses catch). le bloc try lève une exception attrapée par l un des blocs catch. le bloc try lève une exception qui n est attrapée par aucun des blocs catch qui le suivent.

22 Instruction finally 1 Un bloc finally est toujours exécuté, qu une exception ait été générée ou non. Il est exécuté avant l instruction suivant le bloc try précédent. 2 Si le bloc try précédent contient un return, le bloc finally est exécuté avant que la méthode ne retourne. 3 Ceci peut être pratique pour fermer des fichiers ouverts et pour libérer diverses ressources. 4 Le bloc finally est optionnel.

23 Instruction finally interêt double : permet de rassembler dans un seul bloc un ensemble d instructions qui autrement auraient du être dupliquées permet d effectuer des traitements après le bloc try, même si une exception a été levée et non attrapée par les blocs catch... try { // ouvrir un fichier // effectuer des traitements // susceptibles // de lever une exception // fermer le fichier catch (CertaineException e){ // traiter l exception // fermer le fichier catch (AutreTypeException e){ // traiter l exception // fermer le fichier Le block finally est toujours exécuté... try { // ouvrir un fichier // effectuer des traitements //susceptibles // de lever une exception catch (CertaineException e){ // traiter l exception catch (AutreTypeException e){ // traiter l exception finally { //fermer le fichier

24 Instruction throw 1 Elle permet de générer une exception, via un appel de la forme trow TrhowableInstance ; 2 Cette instance peut être crée par un new ou être une instance d une exception déja existante. 3 Le flux d exécution est alors stoppé et le bloc try immédiatement englobant est inspecté, afin de voir s il possède une instruction catch correspondante à l instance générée. 4 Si ce n est pas le cas, le 2 ième bloc try englobant est inspecté ; et ainsi de suite.

25 Instruction throw (suite) 1 Exemple class ThrowDemo { static void demoproc() { try { throw new NullPointerException("demo"); catch (NullPointerException e2) { System.out.print("attrapee ds demoproc()"); throw e2; public static void main(string args[]) { try { demoproc(); catch(nullpointerexception e1) { System.out.print("attrapee ds main()");

26 Instruction throws 1 Si une méthode est susceptible de générer une exception qu elle ne gère pas, elle doit le spécifier, de façon que ceux qui l appellent puissent se prémunir contre l exception. 2 L instruction throws est utilisée pour spécifier la liste des exceptions qu une méthode est susceptible de générer. 3 Pour la plupart des sous-classes d Exception, le compilateur forcera à déclarer quels types d exception peuvent être générées (sinon, le programme ne compile pas). 4 Cette règle ne s applique pas à Error, RuntimeException ou à leurs sous-classes.

27 Instruction throws (suite) 1 L exemple suivant ne compilera pas : class ThrowsDemo1 { static void proc() { System.out.println("dans proc()"); throw new IllegalAccessException("demo"); public static void main(string args[]) { proc(); Ce programme ne compilera pas : parce que proc() doit déclarer qu elle peut générer IllegalAccessException ; parce que main() doit avoir un bloc try/catch pour gérer l exception en question.

28 Instruction throw (suite) 1 L exemple correct est : class ThrowsDemo1 { static void proc() throws IllegalAccessException { System.out.println("dans proc()"); throw new IllegalAccessException("demo"); catch(illegalaccessexception e) { System.out.println(e + "attrapee");

29 Lancement l instruction throw unobjetexception permet de lancer une exception unobjetexception doit être une référence vers une instance d une sous-classe de Throwable quand une exception est lancée, 1 l exécution normale du programme est interrompue, 2 la JVM recherche la clause catch la plus proche permettant de traiter l exception lancée, 3 cette recherche se propage au travers des blocs englobants et remonte les appels de méthodes jusqu à ce qu un gestionnaire de l exception soit trouvé, 4 tous les blocs finally rencontrés au cours de cette propagation sont exécutés.

30 Lancement, Exemple : violation d une précondition class ExceptDiv0 extends Exception { public ExceptDiv0(String s) { super(s); public void divise(double x, double y) throws ExceptDiv0 { if (y < 0) throw new ExceptDiv0( Atention!! division par zéro ) return x/y; La divison ne peut être effectuée que si y >= 0 Définition d une nouvelle classe d exception Si la préocondition n est pas vérifiée création et lancement d une exception L exception doit être signalée dans la signature de la méthode

31 Déclaration Toute méthode susceptible de lever une exception normale doit soit l attraper, soit la déclarer explicitement, c est à dire comporter dans sa signature l indication que l exception peut être provoquée : clause throws Les exceptions déclarées dans la clause throws d une méthode sont : les exception levées dans la méthode et non attrapées par celle-ci, les exceptions levées dans des méthodes appelées par la méthode et non attrapées par celle-ci.

32 Déclaration plusieurs classes d exceptions peuvent être indiquées dans la clause throws d une déclaration de méthode Except3 (hérite de) Except2 (hérite de) Except1 (hérite de) Exception Except4 (hérite de) Exception void methodequelconque() throws Except1,Except4 { try { // séquence de code pouvant lever des exceptions de type Except1, Except2, // Except3 ou Except4 catch (Except2 m) { // intercepte les exceptions de type Except2 et Except3 finally { //... Les exceptions de type Except1 et Except4 ne sont pas traitées dans le corps de la méthode, elles doivent être déclarées dans la clause throws

33 Déclaration l obligation de déclaration des exceptions présente un double intérêt ( Programmation Java, J.F. Macary, N. Cédric, Ed. Eyrolles 1996) celui qui écrit une méthode doit être conscient de toutes les exceptions levées par les méthodes qu il appelle. Pour ces exceptions il doit choisir entre les traiter ou les déclarer. Il ne peut les ignorer. celui qui utilise la méthode apprend grâce aux clauses throws quelles sont les exceptions susceptibles d être levées par cette méthode et les méthodes appelées. pour simplifier écriture des programmes (et permettre une extensibilité future) les exceptions standards non pas besoin d être déclarées exceptions définies comme sous classes de Error exceptions définies comme sous classes de RuntimeException (exemple ArrayOutOfBoundException, NullPointerException...)

34 Redéfinition de méthodes public class A { void methodex() throws Except1, Except4 { // séquence de code pouvant // lever des exceptions // de type Except1, // ou Except Lorsque l on redéfinit la méthode peut-on lancer de nouveaux types d exception? Réponse : NON La méthode redéfinie doit respecter le contrat défini par la méthode originale. Elle ne peut rajouter de nouveaux types d exception public Class B extends A {... void methodex() throws Except1, Except4, Except5 ///////// { super.methodex();... // séquence de code pouvant lever une exception de type Except5...

35 Redéfinition de méthodes public Class A { void methodex() throws Except1, Except4 { // séquence de code pouvant // lever des exceptions // de type Except1, // ou Except Mais alors, la méthode redéfinie doit-elle avoir nécessairement la même clause throws? Pas nécessairement public Class B extends A { void methodex() throws Except1, Except4 {... // séquence de code pouvant lever une // exception de type Except3 ou Except4... public Class C extends A { void methodex() { // séquence de code ne levant // pas d exception La méthode redéfinie peut lancer des exceptions spécialisant les exceptions définies dans la clause throws de la méthode originale

36 N ignorez pas les exceptions try{... catch (SomeException e) { //Code très, très suspect Bloc catch vide, détruit la finalité des exceptions qui est de vous obliger à traiter les conditions exceptionnelles qu elles sont supposer représenter. catch (SomeException e) { System.out.println(); e.printstacktrace(); System.exit(0); catch (SomeException e) { // commentaire // justifiant le fait de // ne rien faire

37 En résumé les exceptions rendent la gestion des erreurs plus simple et plus lisible le code pour gérer les erreurs peut être regroupé en un seul endroit : là où on a besoin de traiter l erreur possibilité de se concentrer sur l algorithme plutôt que de s inquiéter à chaque instruction de ce qui peut mal fonctionner, les erreurs remontent la hiérarchie d appels grâce à l exécutif du langage et non plus grâce à la bonne volonté des programmeurs.

38 Conclusion 1 Le code suivant FileInputStream fis; try { fis = new FileInputStream("readme.txt"); catch (FileNotFoundException e) { fis = new FileInputStream("default.txt"); 2 est plus propre que #include <sys/errno.h> int fd; fd = open("readme.txt"); if (fd == -1 && errno == EEXIST) fd = open("default.txt");

Université Mohammed Premier Année universitaire 2011-2012. Correction de l examen écrit de la session ordinaire 18 Février 2012

Université Mohammed Premier Année universitaire 2011-2012. Correction de l examen écrit de la session ordinaire 18 Février 2012 Université Mohammed Premier Année universitaire 2011-2012 Faculté des Sciences Filière SMI Département de Mathématiques Module : POO Java et d Informatique Semestre : S5 Correction de l examen écrit de

Plus en détail

Exception en Java. Le principe général des exceptions. La syntaxe des exceptions.

Exception en Java. Le principe général des exceptions. La syntaxe des exceptions. Exception en Java. Exception en Java....1 Le principe général des exceptions...1 La syntaxe des exceptions....1 La hiérarchie des exceptions:...2 Exemple d'exception....3 Exception et signature de service....4

Plus en détail

Mieux programmer en Java

Mieux programmer en Java Mieux programmer en Java Peter Haggar Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09171-0 2000 PARTIE 1 l exécution de l instruction return, cependant, le contrôle est transféré au bloc finally en // 2. Cela provoque

Plus en détail

LMI 2. Programmation Orientée Objet POO - Cours 9. Said Jabbour. jabbour@cril.univ-artois.fr www.cril.univ-artois.fr/~jabbour

LMI 2. Programmation Orientée Objet POO - Cours 9. Said Jabbour. jabbour@cril.univ-artois.fr www.cril.univ-artois.fr/~jabbour LMI 2 Programmation Orientée Objet POO - Cours 9 Said Jabbour jabbour@cril.univ-artois.fr www.cril.univ-artois.fr/~jabbour CRIL UMR CNRS 8188 Faculté des Sciences - Univ. Artois Février 2011 Les collections

Plus en détail

Définitions de classes permettant de gérer Étudiant en Enseignant CORRECTION

Définitions de classes permettant de gérer Étudiant en Enseignant CORRECTION EILCO ING 1 - POO Java Contrôle 2014/2015 Définitions de classes permettant de gérer Étudiant en Enseignant CORRECTION Dans ces exercices, nous allons définir une classe Personne qui permettra de gérer

Plus en détail

Auto-évaluation Programmation en Java

Auto-évaluation Programmation en Java Auto-évaluation Programmation en Java Document: f0883test.fm 22/01/2013 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION AUTO-ÉVALUATION PROGRAMMATION EN

Plus en détail

Programmation - Java - Fiches du Langage. Marie Beurton-Aimar

Programmation - Java - Fiches du Langage. Marie Beurton-Aimar Programmation - Java - Fiches du Langage Marie Beurton-Aimar Fiche Numéro 1 1.1 Structure d un programme Java Toutes les instructions se terminent par un ; Le nom du fichier qui contient une classe doit

Plus en détail

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr)

Programmer en JAVA. par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Programmer en JAVA par Tama (tama@via.ecp.fr( tama@via.ecp.fr) Plan 1. Présentation de Java 2. Les bases du langage 3. Concepts avancés 4. Documentation 5. Index des mots-clés 6. Les erreurs fréquentes

Plus en détail

Arbres binaires. Illustration avec des arbres binaires de décision Généricité bornée Synthèse sur les assertions et les exceptions

Arbres binaires. Illustration avec des arbres binaires de décision Généricité bornée Synthèse sur les assertions et les exceptions Arbres binaires Illustration avec des arbres binaires de décision Généricité bornée Synthèse sur les assertions et les exceptions FMIN220 Structures de données Université de Montpellier 2015 FMIN220 (UM)

Plus en détail

Analyse statique de programmes Typage et analyse statique au sein de Java

Analyse statique de programmes Typage et analyse statique au sein de Java Analyse statique de programmes Typage et analyse statique au sein de Java Master Professionnel Informatique spécialité FSIL/FSI Jean-Marc Talbot jean-marc.talbot@lif.univ-mrs.fr Aix-Marseille Université

Plus en détail

FSAB1402: Informatique 2 Le Langage Java et les Exceptions

FSAB1402: Informatique 2 Le Langage Java et les Exceptions FSAB1402: Informatique 2 Le Langage Java et les Exceptions Peter Van Roy Département d Ingénierie Informatique, UCL pvr@info.ucl.ac.be Ce qu on va voir aujourd hui Nous allons voir quelques concepts de

Plus en détail

Programmation Réseau. Sécurité Java. Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr. UFR Informatique 2012-2013. jeudi 4 avril 13

Programmation Réseau. Sécurité Java. Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr. UFR Informatique 2012-2013. jeudi 4 avril 13 Programmation Réseau Sécurité Java Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr UFR Informatique 2012-2013 Java Sécurité? différentes sécurités disponibles et contrôlables intégrité contrôle d accès signature/authentification/cryptographie

Plus en détail

Notions d héritage en Java

Notions d héritage en Java EILCO ING 1 - POO Java TP 5 2014/2015 Notions d héritage en Java L héritage est la capacité d une classe (la sous-classe) à hériter des membres (attributs et méthodes) d une autre classe (la super-classe).

Plus en détail

Java. Java Modeling Language (JML) Qu est-ce que JML? Java (suite) Conception par Contrat. Invariants, Pré-/Postconditions

Java. Java Modeling Language (JML) Qu est-ce que JML? Java (suite) Conception par Contrat. Invariants, Pré-/Postconditions Java Java Modeling Language (JML) Arnaud LANOIX Université Nancy 2 Master1 GL Langage de Programmation Orientée Objet développé par Sun Projet OAK (1991), Java (1995),...Java 1.5 (2004) http://java.sun.com/

Plus en détail

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe Cours1 Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Programmation Orientée Objet Un ensemble d objet qui communiquent Pourquoi POO Conception abstraction sur les types

Plus en détail

Corrigé des exercices sur les références

Corrigé des exercices sur les références Corrigé des exercices sur les références Exercice 3.1.1 dessin Pour cet exercice, vous allez dessiner des structures de données au moyen de petits schémas analogues à ceux du cours, comportant la pile

Plus en détail

Université Paris Diderot ISIFAR Année 2008-2009. Exceptions et Classes Abstraites

Université Paris Diderot ISIFAR Année 2008-2009. Exceptions et Classes Abstraites Université Paris Diderot JAVA ISIFAR Année 2008-2009 TP n 7 - Correction Exceptions et Classes Abstraites Exercice 1 [Utilisation des Exceptions] La méthode parseint est spécifiée ainsi : public static

Plus en détail

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère

Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère L'héritage et le polymorphisme en Java Pour signifier qu'une classe fille hérite d'une classe mère, on utilise le mot clé extends class fille extends mère En java, toutes les classes sont dérivée de la

Plus en détail

Algorithmique, C++ Recollement d'images

Algorithmique, C++ Recollement d'images Algorithmique, C++ Recollement d'images Introduction à C++ Quatrième partie Quelques outils pour améliorer le code ou vous simplifier la vie Plan de la séance Compilation : optimisation Profiling et débogage

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10

Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Java Licence Professionnelle CISII, 2009-10 Cours 4 : Programmation structurée (c) http://www.loria.fr/~tabbone/cours.html 1 Principe - Les méthodes sont structurées en blocs par les structures de la programmation

Plus en détail

Résumé Introduction Programmation Java

Résumé Introduction Programmation Java Résumé Introduction Programmation Java Concepts Un programme : séquence, test conditionnel, boucles. Objets : Les objets Java modélisent les objets d un problème donné Classe : Les objets sont crées à

Plus en détail

Licence d'informatique 2004-2005 Examen Programmation orientée objet Juin 2005

Licence d'informatique 2004-2005 Examen Programmation orientée objet Juin 2005 Licence d'informatique 2004-2005 Examen Programmation orientée objet Juin 2005 Durée de l'épreuve : 2 heures TRÈS IMPORTANT : respectez l'ordre des questions. La lisibilité sera un critère important pour

Plus en détail

Programmation Java. Redéfinition de méthode (masquage)

Programmation Java. Redéfinition de méthode (masquage) Programmation Java Programmation objet avec Java Concepts plus avancés Christelle Urtado & Sylvain Vauttier Janvier 2013 Redéfinition de méthode (masquage) Une sous-classe peut redéfinir le code de méthodes

Plus en détail

JUnit 3.8 / JUnit 4. P. Graffion

JUnit 3.8 / JUnit 4. P. Graffion JUnit 3.8 / JUnit 4 P. Graffion février 2015 Objectifs Framework de tests écrit pour faciliter : l écriture de tests tests unitaires tests de recette l exécution de ces tests l exploitation de ces tests

Plus en détail

Notes de cours. Introduction

Notes de cours. Introduction Notes de cours GEI 44 : STRUCTURES DE DONNÉES ET ALGORITHMES Chapitre 5 Application des piles Introduction Piles très utilisées dans les compilateurs Voici deux exemples de composants d un compilateur

Plus en détail

Encapsulation. L'encapsulation consiste à rendre les membres d'un objet plus ou moins visibles pour les autres objets.

Encapsulation. L'encapsulation consiste à rendre les membres d'un objet plus ou moins visibles pour les autres objets. Encapsulation L'encapsulation consiste à rendre les membres d'un objet plus ou moins visibles pour les autres objets. La visibilité dépend des membres : certains membres peuvent être visibles et d'autres

Plus en détail

Une introduction au langage C++ Marc Jachym, Lurpa

Une introduction au langage C++ Marc Jachym, Lurpa Une introduction au langage C++ Marc Jachym, Lurpa Janvier 2008 À l origine, le langage C Langage procédural créé dans les années 1970 aux laboratoires Bell (ATT : télécoms américains) en vue d écrire

Plus en détail

L héritage Encore un petit topo des familles. Je pense qu'avec ce genre de chapitre, ce n'est pas du luxe...

L héritage Encore un petit topo des familles. Je pense qu'avec ce genre de chapitre, ce n'est pas du luxe... L héritage Encore un petit topo des familles. Je pense qu'avec ce genre de chapitre, ce n'est pas du luxe... Une classe hérite d'une autre classe par le biais du mot clé extends. Une classe ne peut hériter

Plus en détail

6.1 Une classe simple pour représenter des comptes bancaires

6.1 Une classe simple pour représenter des comptes bancaires Chapitre 6 Héritage Ce chapitre du cours traite de concepts relatifs à la programmation objet (hiérarchie de classe, héritage, extension, masquage) et sera illustré par un exemple de représentation de

Plus en détail

Environnement algorithmique et conventions

Environnement algorithmique et conventions 1 Environnement algorithmique et conventions Un algorithme est un maillon de la chaîne de développement d une application. Il est le lien indispensable entre l analyse et le développement final. Ce chapitre

Plus en détail

Syntaxe du langage JAVA. Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA)

Syntaxe du langage JAVA. Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA) Syntaxe du langage JAVA Philippe Roose (IUT Bayonne) Olivier Dedieu (INRIA) Structure du langage Les types primitifs boolean(true/false), byte (1 octet), char (2 octets), short (2 octets), int (4 octets),

Plus en détail

Cours1 +Cours 2. Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1

Cours1 +Cours 2. Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Cours1 +Cours 2 Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Programmation Orientée Objet Un ensemble d objet qui communiquent Pourquoi POO Conception abstraction

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Générale + Objet I

Cours 1 : Introduction Générale + Objet I Organisation du cours Équipe pédagogique DUT Informatique S3 - Programmation Java Jean-Claude MARTIN MARTIN@LIMSI.FR Cours 1 : Introduction Générale + Objet I Jean-Claude MARTIN (Responsable, Cours, TD

Plus en détail

Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau)

Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau) Année 2008-2009 Les entrées/sorties Java (sérialisation, accès aux chiers et connexion réseau) Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.perso.esil.univmed.fr 1 Introduction

Plus en détail

HMIN111M Programmation en Java. Un aperçu des classes

HMIN111M Programmation en Java. Un aperçu des classes HMIN111M Programmation en Java Un aperçu des classes 1. Limites des types primitifs Programme de gestion des comptes bancaires 2 comptes par exemple (on ne connait pas les tableaux) Une classe Banque qui

Plus en détail

Cours 1 : Introduction Générale + Objet

Cours 1 : Introduction Générale + Objet Organisation du cours Équipe pédagogique L2 S4 2009 : 2010 Programmation Objet Jean-Claude MARTIN MARTIN@LIMSI.FR Cours 1 : Introduction Générale + Objet 10 cours de 1h30 o Jean-Claude MARTIN (MARTIN@LIMSI.FR)

Plus en détail

Modélisation Objet. Introduction à JAVA. Georges Linares IUP GMI Université d Avignon et des Pays de Vaucluse

Modélisation Objet. Introduction à JAVA. Georges Linares IUP GMI Université d Avignon et des Pays de Vaucluse Modélisation Objet Introduction à JAVA Historique Les langages objets Simula 67 (trop tôt) Smalltalk 80 : purement objet Objective C : extension du C, esprit Smalltalk C++ : extension du c; le plus utilisé

Plus en détail

Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers

Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers Flux de données Lecture/Ecriture Fichiers 1 Un flux de données est un objet qui représente une suite d octets d un programme pour une certaine destination ou issus d une source pour un programme flux d

Plus en détail

Le Langage Java et le Monde des Objets

Le Langage Java et le Monde des Objets . p.1 Le Langage Java et le Monde des Objets Les principes de la modélisation Orientée Objet. Qu est-ce qu une classe?. Les types de base. Utiliser les classes. Les tentacules de Java. . p.2 Bibliographie

Plus en détail

Héritage, et quelques petits mots-clés de Java

Héritage, et quelques petits mots-clés de Java Héritage, et quelques petits mots-clés de Java Bilan de la séance du 3 février. 1 Champs d instance, champs de classe La situation usuelle pour les attributs et les méthodes est la suivante : La classe

Plus en détail

UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION

UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION UNE APPLICATION ORIENTÉE OBJET MODÉLISATION ET PROGRAMMATION Patrick Bellot Télécom ParisTech telecom-paristech.fr 2009 1 Une Calculatrice Électronique 2 3 Notation polonaise inversée Notation infixée

Plus en détail

Programmation Objet Java Correction

Programmation Objet Java Correction INSA - 4 AE 2007 2008 Durée : 1H00 Contrôle Programmation Objet Java Correction Consignes Tous les documents sont autorisés, mais ils seront peu utiles. Indiquez vos nom et prénom sur chaque feuille. Le

Plus en détail

Page 1 sur 5 TP3. Thèmes du TP : l la classe Object. l Vector l tutorial Interfaces. l Stack

Page 1 sur 5 TP3. Thèmes du TP : l la classe Object. l Vector<T> l tutorial Interfaces. l Stack<T> Page 1 sur 5 TP3 Lectures préalables : l Java_II l tutorial Interfaces Thèmes du TP : l la classe Object l Vector l Stack Une pile d'objects Les éléments de la classe Pile sont maintenant des instances

Plus en détail

Java Avancé - Cours 2

Java Avancé - Cours 2 Java avancé - cours 2 1/8 Java Avancé - Cours 2 Plan 1 Communication entre objets 1 1.1 Motivation....................................................... 1 1.2 Relations entre le panier et le rayon.........................................

Plus en détail

CSC4002 : Contrôle Final Session 1. Date : jeudi 26 janvier 2012 Durée : 1H30. Coordonnateurs : Christian Bac et Denis Conan

CSC4002 : Contrôle Final Session 1. Date : jeudi 26 janvier 2012 Durée : 1H30. Coordonnateurs : Christian Bac et Denis Conan Corrigé et Barème Contrôle de connaissances 2011/2012 des étudiants de 2 è année (EI2) CSC4002 : Contrôle Final Session 1 Date : jeudi 26 janvier 2012 Durée : 1H30 Coordonnateurs : Christian Bac et Denis

Plus en détail

Introduction au Java Development Kit Et quelques instructions en Java. 1 Création des répertoires d accueil des programmes Java

Introduction au Java Development Kit Et quelques instructions en Java. 1 Création des répertoires d accueil des programmes Java HLIN406 - Janvier 2015 Le Java Development Kit offre un ensemble d outils de développement d applications Java. Pour utiliser ces outils, JDK ne propose pas d interface utilisateur, on doit donc écrire

Plus en détail

Programmation orientée objets

Programmation orientée objets POO : mais pourquoi? La Programmation Orientée Objets (POO) a pour but final de faciliter le débogage, la maintenance et la mise à jour d'applications complexes. C++, Java et Scala sont des exemples de

Plus en détail

La gestion des exceptions

La gestion des exceptions La gestion des exceptions Même lorsqu un programme est au point, certaines circonstances exceptionnelles peuvent compromettre la poursuite de son exécution ; il peut s agir par exemple de données incorrectes

Plus en détail

Remote Method Invocation (RMI)

Remote Method Invocation (RMI) Remote Method Invocation (RMI) TP Réseau Université Paul Sabatier Master Informatique 1 ère Année Année 2006/2007 Plan Objectifs et Inconvénients de RMI Fonctionnement Définitions Architecture et principe

Plus en détail

Correction langage Java

Correction langage Java MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR Session 2010 Correction langage Java Langage:

Plus en détail

Base de programmation Objet en JAVA. 3ème partie.

Base de programmation Objet en JAVA. 3ème partie. Base de programmation Objet en JAVA. 3ème partie. Frédéric Vernier (Université Paris-Sud / LRI / LIMSI-CNRS) Frederic.Vernier,@limsi.fr Ce cours reprend en grande partie le matériel pédagogique mis au

Plus en détail

Licence Bio Informatique Année 2004-2005. Premiers pas. Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose...

Licence Bio Informatique Année 2004-2005. Premiers pas. Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose... Université Paris 7 Programmation Objet Licence Bio Informatique Année 2004-2005 TD n 1 - Correction Premiers pas Exercice 1 Hello World parce qu il faut bien commencer par quelque chose... 1. Enregistrez

Plus en détail

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java

Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Listes de personnes et calculatrice polonaise inverse en Java Université Paris Sud Motivation Le but de cet exercice est de manipuler les listes chaînées et les piles et de voir leur application en analyse

Plus en détail

Programmation en Java Java et XML. NGUYEN Thi Minh Tuyen

Programmation en Java Java et XML. NGUYEN Thi Minh Tuyen Programmation en Java Java et XML XML l'acronyme de «extensible Markup Language». permet d'échanger des données entres applica=ons hétérogènes car il peut modéliser et stocker des données de façon portable.

Plus en détail

Introduction à la programmation en Java. Java sans Bluej. Ligne de commande entrées/sorties fichiers. Où en sommes-nous? Hello, world!

Introduction à la programmation en Java. Java sans Bluej. Ligne de commande entrées/sorties fichiers. Où en sommes-nous? Hello, world! Introduction à la programmation en Java Frédéric MALLET Jean-Paul ROY U.F.R. Sciences de Nice Licence Math-Info 2006-2007 Module L1I1 12-1 Où en sommes-nous? Nous savons rédiger le texte d une classe d

Plus en détail

Plan. Tableaux. Utilité. Définition. Exemples. Déclaration d un tableau

Plan. Tableaux. Utilité. Définition. Exemples. Déclaration d un tableau Plan Tableaux Université de Nice - Sophia Antipolis Richard Grin Version 1.0.4 25/11/10 Définition Déclaration d un tableau Création d un tableau Utilisation d un dun tableau Tableau des paramètres de

Plus en détail

Tp 1 correction. Structures de données (IF2)

Tp 1 correction. Structures de données (IF2) Tp 1 correction Structures de données (IF2) Remarque générale : compilez et exécutez le code au-fur-et-à mesure de son écriture. Il est plus facile de corriger une petite portion de code délimitée que

Plus en détail

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Introduction à Java Matthieu Herrb CNRS-LAAS http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Mars 2014 Plan 1 Concepts 2 Éléments du langage 3 Classes et objets 4 Packages 2/28 Histoire et motivations

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe

Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe Cours1 +Cours 2 Structure d un programme et Compilation Notions de classe et d objet Syntaxe POO 1 Programmation Orientée Objet Un ensemble d objet qui communiquent Pourquoi POO Conception abstraction

Plus en détail

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Chapitre 2 Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Dans la première partie de ce cours, nous avons appris à manipuler des objets de type simple : entiers, doubles, caractères, booléens.

Plus en détail

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002)

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Deuxième session 13 septembre 2012 Aucun document n est autorisé. Le barème est donné à titre indicatif. Exercice 1 : listes (4 points) Etudiez le programme

Plus en détail

Université de Bourgogne - UFR Sciences et Technique - Programmation objet et Internet - LPSIL

Université de Bourgogne - UFR Sciences et Technique - Programmation objet et Internet - LPSIL Nom : Prénom : Contrôle continu Programmation objet Vous devez répondre dans les cadres aux questions posées. Documents de cours et notes personnelles autorisés. Téléphones portables, ordinateurs et calculatrices

Plus en détail

Plan du cours. Syntaxe abstraite. Actions sémantiques Exemple : Analyseur d expressions arithmétiques Arbres de syntaxe.

Plan du cours. Syntaxe abstraite. Actions sémantiques Exemple : Analyseur d expressions arithmétiques Arbres de syntaxe. Plan du cours Syntaxe abstraite Martin Odersky 21 et 22 novembre 2005 version 1.0 1 2 3 Syntaxe abstraite Martin Odersky 1 de 31 Syntaxe abstraite Martin Odersky 2 de 31 Un analyseur syntaxique fait généralement

Plus en détail

Programmation Réseau. La sérialisation. Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr armand@informatique.univ-paris-diderot.fr. !

Programmation Réseau. La sérialisation. Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr armand@informatique.univ-paris-diderot.fr. ! Programmation Réseau La sérialisation Jean-Baptiste.Yunes@univ-paris-diderot.fr armand@informatique.univ-paris-diderot.fr UFR Informatique 2013-2014 Pourquoi Texte de la section Encoder l état mémoire

Plus en détail

420KEL Petite révision v. 1,65. Petite révision

420KEL Petite révision v. 1,65. Petite révision Petite révision Quelques petits exercices pour vous rafraîchir la mémoire et vous remettre en forme. Dans les exercices pour lesquels on vous demande de programmer, cherchez à produire un résultat à la

Plus en détail

Algorithmique et initiation à la programmation java

Algorithmique et initiation à la programmation java L3 Monnaie - Finance Algorithmique et initiation à la programmation java Première partie O. Auzende 2012-2013 1 Modalités Cours en amphithéâtre : les lundis de 12 h à 13 h 30 (amphi 3) o Deux fascicules

Plus en détail

Introduction au débogage avec Eclipse

Introduction au débogage avec Eclipse Introduction au débogage avec Eclipse C. Pain-Barre et H. Garreta IUT INFO Année 2006-2007 1 Notion de debogage Tout développeur est confronté un jour à un programme qui plante pour une raison apparemment

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr Remerciements Michel Riveill 1

Plus en détail

Les tâches et la synchronisation en langage Java

Les tâches et la synchronisation en langage Java Les tâches et la synchronisation en langage Java Les threads, les verrous, les sémaphores et les moniteurs en Java D après les cours de D. Genthial et B. Caylux Langage Java Threads et synchronisation

Plus en détail

Polymorphisme. Programmation Orientée Objet. Jean-Christophe Routier Licence mention Informatique Université Lille 1

Polymorphisme. Programmation Orientée Objet. Jean-Christophe Routier Licence mention Informatique Université Lille 1 Polymorphisme Programmation Orientée Objet Jean-Christophe Routier Licence mention Informatique Université Lille 1 Université Lille 1 - Licence Informatique Programmation Orientée Objet 1 des méthodes

Plus en détail

Projet. Coloration lexicale et indentation de code Java

Projet. Coloration lexicale et indentation de code Java Université Paris Diderot Programmation Orientée Objet L3 Année 2011-2012 Projet Coloration lexicale et indentation de code Java Le but de ce projet est de développer un programme qui prend en entrée un

Plus en détail

Programmation par RPC et Java-RMI :

Programmation par RPC et Java-RMI : 2A-SI 3 Prog. réseau et systèmes distribués 3.2 et JavaRMI Stéphane Vialle Stephane.Vialle@supelec.fr http://www.metz.supelec.fr/~vialle Support de cours élaboré avec l aide de l équipe pédagogique du

Plus en détail

4.Programmation en Java : exceptions et fichiers

4.Programmation en Java : exceptions et fichiers Travaux pratique de Méthodologie et Langage de Programmation,, TP4 1 4.Programmation en Java : exceptions et fichiers Cette séance de TP permettra de mettre en évidence le principe de gestion des exceptions

Plus en détail

Listes et arbres binaires

Listes et arbres binaires Des structures de données dynamiques Listes, Listes ordonnées Arbres binaires, arbre binaires de recherche Listes chaînées Utile si le nombre d éléments n est pas connu à l avance et évolue beaucoup. Permet

Plus en détail

Eléments de syntaxe du langage Java

Eléments de syntaxe du langage Java c jan. 2014, v3.0 Java Eléments de syntaxe du langage Java Sébastien Jean Le but de ce document est de présenter es éléments de syntaxe du langage Java : les types primitifs, les opérateurs arithmétiques

Plus en détail

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI

objectif : plan : Java, CORBA et RMI A. Le Grand,1997 1 JAVA, CORBA et RMI JAVA, CORBA et RMI objectif : développer des applications client/serveur incluant des objets répartis Java / CORBA : client/serveur hétérogènes Java / RMI : client/serveur homogènes plan : l architecture

Plus en détail

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5

SHERLOCK 7. Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 SHERLOCK 7 Version 1.2.0 du 01/09/09 JAVASCRIPT 1.5 Cette note montre comment intégrer un script Java dans une investigation Sherlock et les différents aspects de Java script. S T E M M E R I M A G I N

Plus en détail

Un ordonnanceur stupide

Un ordonnanceur stupide Un ordonnanceur simple Université Paris Sud L objet des exercices qui suivent est de créer un ordonanceur implantant l algorithme du tourniquet ( round-robin scheduler ). La technique utilisée pour élire

Plus en détail

Cours de Java. Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting

Cours de Java. Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting Cours de Java Benjamin FAUCHER Cubis-Helios Consulting Cours 1 : Les bases du Langage Java 1/2 I. Introduction II. Compilation III. Rappel sur la POO IV. Les classes Java V. Syntaxe de base du Java Langage

Plus en détail

EXAMEN DE JAVA 2010-2011

EXAMEN DE JAVA 2010-2011 NOM : PRÉNOM : TP : G TP EXAMEN DE JAVA 2010-2011 Consignes : avec documents, mais sans téléphone, ordinateur ou autre moyen de communication. Durée : 2h Recommandations : Le code doit être écrit en JAVA

Plus en détail

Modèle client-serveur

Modèle client-serveur Modèle client-serveur Daniel Hagimont IRIT/ENSEEIHT 2 rue Charles Camichel - BP 7122 31071 TOULOUSE CEDEX 7 Daniel.Hagimont@enseeiht.fr http://hagimont.perso.enseeiht.fr 1 Plan Principes généraux Modèle

Plus en détail

Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix. Conception et Programmation Orientées- Object

Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix. Conception et Programmation Orientées- Object Facultés Universitaires Notre-Dame de la Paix Conception et Programmation Orientées- Object 2008-2009 RÉSUMÉ PRATIQUE... 4 CLASSE OBJET... 4 NOTION D HÉRITAGE... 4 LE POLYMORPHISME... 5 LES CLASSES ABSTRAITES...

Plus en détail

Bases de la programmation orientée objet en Java

Bases de la programmation orientée objet en Java Bases de la programmation orientée objet en Java Jean-Baptiste Vioix (jean-baptiste.vioix@iut-dijon.u-bourgogne.fr) IUT de Dijon-Auxerre - LE2I http://jb.vioix.free.fr 1-33 Avant propos Difficultés...

Plus en détail

Cours 1: Java et les objets

Cours 1: Java et les objets Ressources Les interface homme-machine et le langage Java DUT première année Henri Garreta, Faculté des Sciences (Luminy) Cyril Pain-Barre & Sébastien Nedjar, IUT d Aix-Marseille (Aix) Cours 1: infodoc.iut.univ-aix.fr/~ihm/

Plus en détail

Mise à niveau en Java

Mise à niveau en Java Mise à niveau en Java Cours 1 Stéphane Airiau Université Paris-Dauphine Stéphane Airiau (Université Paris-Dauphine) - Java Cours 1 1 Aujourd hui Eléments de base Variables, opérateurs, type d une expression

Plus en détail

Une classe est une sorte de type de données définie par le programmeur Variables peuvent être de type classe

Une classe est une sorte de type de données définie par le programmeur Variables peuvent être de type classe Classe, Objet Variables locales Niveaux de visibilité (Encapsulation) Attributs et Méthodes Statiques Surcharge des Méthodes Transmission des Paramètres Paquetage Classes pour les types de base POO 1 Une

Plus en détail

API04 Contribution. Apache Hadoop: Présentation et application dans le domaine des Data Warehouses. Introduction. Architecture

API04 Contribution. Apache Hadoop: Présentation et application dans le domaine des Data Warehouses. Introduction. Architecture API04 Contribution Apache Hadoop: Présentation et application dans le domaine des Data Warehouses Introduction Cette publication a pour but de présenter le framework Java libre Apache Hadoop, permettant

Plus en détail

Java. Partie 1 : QCM. Consignes pour le bons déroulement du devoir

Java. Partie 1 : QCM. Consignes pour le bons déroulement du devoir Consignes pour le bons déroulement du devoir - Ce document comporte un QCM et une partie où il faut écrire du code en - Marquez vos réponses au QCM sur la feuille de réponses fournie (notez que certaines

Plus en détail

Les références et la mémoire

Les références et la mémoire Chapitre 3 Les références et la mémoire 3.1 Introduction En Java, pour déclarer une variable, il faut donner son nom, précédé du type qu on souhaite lui attribuer. Ces types peuvent être des types primitifs

Plus en détail

Synchro et Threads Java TM

Synchro et Threads Java TM Synchro et Threads Java TM NICOD JEAN-MARC Master 2 Informatique Université de Franche-Comté UFR des Sciences et Techniques septembre 2008 NICOD JEAN-MARC Synchro et Threads avec Java TM 1 / 32 Sommaire

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE JAVA

INITIATION AU LANGAGE JAVA INITIATION AU LANGAGE JAVA I. Présentation 1.1 Historique : Au début des années 90, Sun travaillait sur un projet visant à concevoir des logiciels simples et performants exécutés dans des PDA (Personnal

Plus en détail

RMI : Remote Method Invocation Appel de méthodes à distance TD/TP

RMI : Remote Method Invocation Appel de méthodes à distance TD/TP RMI : Remote Method Invocation Appel de méthodes à distance TD/TP Patrice Torguet torguet@irit.fr Université Paul Sabatier But l But du TD/TP : application répartie permettant de gérer des comptes bancaires.

Plus en détail

TP1 : Initiation à Java et Eclipse

TP1 : Initiation à Java et Eclipse TP1 : Initiation à Java et Eclipse 1 TP1 : Initiation à Java et Eclipse Systèmes d Exploitation Avancés I. Objectifs du TP Ce TP est une introduction au langage Java. Il vous permettra de comprendre les

Plus en détail

Compilation. Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type

Compilation. Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type Université de Nice - Sophia Antipolis Licence 3 Informatique 2012-2013 1/32 Compilation Vb. Analyse sémantique statique Analyse de nom et analyse de type Jacques Farré Jacques.Farre@unice.fr Université

Plus en détail

Programmation par les Objets en Java

Programmation par les Objets en Java Programmation par les Objets en Java Najib TOUNSI Les classes en Java (TD 3) I. Notion de classe I.1 Classe, champs, méthodes, instanciation, this, private vs. public. Créer une classe Point (coordonnée

Plus en détail

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40

Langage et Concepts de ProgrammationOrientée-Objet 1 / 40 Déroulement du cours Introduction Concepts Java Remarques Langage et Concepts de Programmation Orientée-Objet Gauthier Picard École Nationale Supérieure des Mines de Saint-Étienne gauthier.picard@emse.fr

Plus en détail

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet

CORBA avec OpenORB. Samir Torki et Patrice Torguet CORBA avec OpenORB Samir Torki et Patrice Torguet 1 Présentation de CORBA CORBA (Common Object Request Broker Architecture) est un standard décrivant une architecture pour la mise en place d objets distribués.

Plus en détail