BRGM/RP RP FR

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BRGM/RP RP- 54 787 - FR"

Transcription

1 Aide à la mise au point d une méthodologie de traitement de la couverture territoriale SPOT 5 pour le calcul des superficies dégradées par l ancienne activité minière en Nouvelle-Calédonie Rapport final BRGM/RP RP FR juillet, 2006

2 Aide à la mise au point d une méthodologie de traitement de la couverture territoriale SPOT 5 pour le calcul des superficies dégradées par l ancienne activité minière en Nouvelle-Calédonie Rapport final BRGM/RP RP FR juillet, 2006 Étude réalisée dans le cadre des opérations de Service public du BRGM 2005 P. Maurizot, I. Rouet

3 Mots clés : Nouvelle-Calédonie, sites dégradés, réhabilitation minière, SPOT 5, indice de brillance. En bibliographie, ce rapport sera cité de la façon suivante : Maurizot P., Rouet I., 2006, Aide à la mise au point d une méthodologie de traitement de la couverture territoriale SPOT 5 pour le calcul des superficies dégradées par l ancienne activité minière en Nouvelle-Calédonie, Rapport BRGM N RP FR. BRGM, 2006, ce document ne peut être reproduit en totalité ou en partie sans l autorisation expresse du BRGM. Synthèse Ce rapport matérialise la contribution du Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) au projet de calcul des surfaces dégradées par l activité minière en Nouvelle-Calédonie qui a été confié à la Direction des Technologies et des Services de l Information (DTSI). La méthodologie choisie repose sur l imagerie spatiale SPOT 5. Une chaîne de traitement a été établie qui implique la DTSI pour l acquisition et l édition du produit final, la Direction de l'industrie, des Mines et de l'energie de Nouvelle-Calédonie (DIMENC) pour la fourniture de documents et de matériels informatique, l Université de Nouvelle-Calédonie (UNC) avec deux étudiants pour le traitement manuel des images, le BRGM pour la supervision méthodologique de l étude et la validation de la donnée finale. BRGM/RP FR 3

4 La méthodologie utilisée et les problèmes rencontrés sont détaillés dans des chapitres spécifiques. Les résultats finaux obtenus sont satisfaisants mais les inconvénients suivants apparaissent : - présences de zone nuageuses qui ont été éliminées de l étude - décalages dus à un défaut dans l orthorectification, - discrimination parfois inégale entres images et au sein d une même image. Une phase de mise en forme définitive est donc indispensable avant d envisager une suite à ce projet. Au final, la donnée de base pourra être considérablement enrichie par la suite pour évoluer vers un véritable outil d aide à la décision pour gérer le problème important des zones dégradées par l activité minière en Nouvelle-Calédonie BRGM/RP FR 4

5 Sommaire 1. Introduction Méthodologie générale Méthodologie détaillée et problèmes rencontrés Conclusions Liste des figures Figure 1 - Positionement des images SPOT 5, des massifs miniers et du découpage en sous-zones de l'é...7 Figure 2 Exemple de bonne discrimination des zones liées à l activité minière (contourées en rouge) dans le massif du Kaala...9 Figure 3 Différences de détection dans la zone de recouvrement de deux images (classes 17 à 20 de l IB sur scène 517 en bleu et 518 en rouge) et décalages (environ 100 mètres) Figure 4 - Décalage entre image et données DITTT au 1/ (ici jusqu à 220 m)...12 Figure 5 - Faible discrimination des surfaces dégradées dans une zone de cuirasse démantelée.les surfaces détectées par l IB sont représentées en rouge...13 BRGM/RP FR 5

6 1. Introduction Sur commande du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, un inventaire des sites dégradés par l activité minière a été confié à la Direction des Technologies et des Services de l Information (DTSI, ex-smai). Le but premier de cet inventaire est de calculer les superficies de zones dégradées par l activité minière pour chaque commune du pays. La méthodologie choisie repose sur l imagerie spatiale SPOT 5 (Figure 1). Une chaîne de traitement a été établie qui implique : - la DTSI pour l acquisition et le traitement semi-automatique des images, - la Direction de l'industrie, des Mines et de l'energie de Nouvelle-Calédonie (DIMENC) pour la fourniture de documents et de matériels permettant le suivi et la réalisation de l inventaire, - l Université de Nouvelle-Calédonie (UNC) avec la mise à disposition de deux étudiants doctorants inscrits au laboratoire de géologie (P. Bani et I. Rouet) pour le traitement manuel des images livrées, - le Bureau de Recherches Géologiques et Minières (BRGM) pour la supervision méthodologique de l étude. Cet inventaire, a débuté en janvier 2005 par l acquisition des premières images sur la Grande Terre et s est terminé au 30 juin L ensemble de la chaîne de traitement a été tributaire de ce programme d acquisition. Le présent rapport rend compte du travail propre du BRGM, dans le projet global. BRGM/RP FR 6

7 Découpage en sous-zones Massifs miniers 521 Emprise des scènes SPOT5 acquises et traitées par la DTSI 50 Kilomètres 507 Figure 1 - Positionement des images SPOT 5, des massifs miniers et du découpage en sous-zones de l'étude BRGM/RP FR 7

8 2. Méthodologie générale Le travail de la DTSI consiste en : - l acquisition des images SPOT 5, - l orthorectification des images - l application d un masque sur la zone maritime et parfois en dehors des massifs de péridotites (ce dernier fourni par le BRGM), - le calcul de l index de brillance (IB = racine carré de la somme des carrés des 3 premiers canaux SPOT, vert, rouge et proche infra-rouge) dont les valeurs les plus fortes caractérisent l absence d activité chlorophyllienne ou sols nus d origines naturelles et anthropiques, - le découpage de l image de l IB en 20 classes de valeurs entières de 1 à 20, les classes 17 à 20 représentant généralement l information souhaitée, - la vectorisation de l image précédente et sa livraison à la DIMENC sous forme de fichiers de forme (format ESRI). Le travail du BRGM avec les prestataires de l UNC, au sein de la DIMENC, consiste à discriminer dans les zones ainsi extraites : - celles correspondant aux sols nus d origines naturelles, - de celles correspondant aux sols nus d origines anthropiques et associés à l ancienne activité minière. Le masquage des zones hors péridotites a été parfois utilisé. Les pixels non attribuables à l activité minière doivent être retirés manuellement par confrontation avec les données existantes selon trois approches : - par comparaison visuelle avec les images SPOT brutes orthorectifiées, - par comparaison avec les photographies aériennes les plus récentes disponibles à la Direction des Infrastructures et des Transports Terrestres (DI3T), - par comparaison avec des études d inventaire de sites dégradés déjà effectuées (DIMENC-BRGM ou autres bureaux d études) La dernière phase consiste en la livraison par la DIMENC des fichiers de forme «nettoyés» ne comportant que les pixels correspondant aux sites dégradés par l activité minière, avec les renseignements attributaires (surface, image source), pour la production, par la DTSI, de la mise en page et l édition des documents finaux. BRGM/RP FR 8

9 Superficie des sites dégradés par l activité minière - Méthodologie SPOT 5 3. Méthodologie détaillée et problèmes rencontrés 3.1. Orthorectification, masquage, vectorisation (DTSI) indice de brillance, re-classification, Toutes les images SPOT 5 traitées par la DTSI ont été projetées en UTM 58 S (IGN72) sauf les deux dernières acquisitions (Poum et Tiébaghi) projetées dans le référentiel RGNC. Il est important de noter que les images ont été acquises avec un angle variable, parfois très important (jusqu à 22 ). Figure 2 Exemple de bonne discrimination des zones liées à l activité minière (contourées en rouge) dans le massif du Kaala BRGM/RP FR 9

10 Les nuages et leurs ombres portées ont été masqués. Ces zones coïncident hélas fréquemment avec les reliefs élevés des massifs miniers exploités. Il y a donc localement des zones sans information sur ces sites. Un masque est également appliqué sur la zone maritime. Figure 3 Différences de détection dans la zone de recouvrement de deux images (classes 17 à 20 de l IB sur scène 517 en bleu et 518 en rouge) et décalages (environ 100 mètres). L indice de brillance (IB) est calculé sur ces images masquées. Les valeurs du néocanal ainsi créé ont été reclassées en 20 classes. Un test (BRGM) mené sur une zone riche en sols nus d origines diverses a été effectué pour juger de la pertinence de cette classification. Le test a montré que les classes 17 à 20 représentent le mieux les zones de sols nus. D une manière générale, la pertinence des résultats est bonne. La finesse des contours est excellente et supérieure à ce que pourrait donner une saisie manuelle à l écran. Cependant un tri sous éditeur est nécessaire pour éliminer les zones de sol nu d origine non anthropique. BRGM/RP FR 10

11 Par ailleurs les résultats sont parfois inégaux entres images et au sein d une même image Tri manuel, contrôle avec les photographies aériennes et données diverses, validation (UNC, BRGM) Le travail de tri sous éditeur (ArcGis 9.1 à la DIMENC) a été effectué sur les fichiers vecteurs fournis par la DTSI. De gros problèmes de puissance de calcul et de capacité de stockage ont été rencontrés. Il n est pas rare que les fichiers vectorisés totalisent un million de polygones pour une taille de plus de 500 Mo. Pour contourner cette difficulté, chaque fichier, correspondant à une image SPOT, a été découpé en sous-zones cohérentes (entités minières ou naturelles). Le tri des terrains naturels et anthropisés s est appuyé essentiellement sur la comparaison avec les photographies aériennes les plus récentes. Suivant les zones, les derniers levés aériens peuvent avoir plusieurs années de décalage. Dans certains cas, des scènes satellitales haute résolution ont été utilisées en complément des photographies aériennes, ainsi que des données de cartographie de surfaces dégradées antérieures. La cartographie géologique au 1/ ainsi que la base de données topographique à l échelle du 1/ de la DI3T ont aussi servi d appui à cette photo-interprétation. Un certain nombre de zones liées à l activité minière est mal, très mal, voire non discriminé, par l indice de brillance. Une saisie complémentaire directe, à l écran, a été effectuée dans certaines zones pour palier ces défauts. Toutefois cette digitalisation complémentaire n a pas été faite systématiquement, cette opération nécessitant un temps important. Parmi les types de zones parfois mal ou non discriminés on trouve les pistes dont le linéaire peut représenter des surfaces non négligeables. Il a été également noté que les réponses spectrales dans les zones de cuirasses ne permettent pas une bonne discrimination (Figure 5). Il est important de noter que nous avons rencontré lors du processus de tri et de contrôle de nombreux décalages par rapport aux fonds topographiques de références (BDTopo 1 / DI3T) ou encore de décalages entre images dans les zones de recouvrement (Figure 3). Ces décalages qui peuvent atteindre 200 mètres (Figure 4) sont apparemment dus à un problème dans le paramétrage de l orthorectification. Après consultation de la DTSI sur ce problème, il a été décidé de travailler sur les documents en l état, les distorsions constatées ne jouant que peu sur les superficies. La validation finale a été effectuée par le BRGM. BRGM/RP FR 11

12 Figure 4 - Décalage entre image et données DITTT au 1/ (ici jusqu à 220 m) 3.3. Calcul de la surface dégradée par l activité minière Une fois la validation effectuée par sous-zones, les champs essentiels sont créés et renseignés : - le champ «image» désigne l image SPOT 5 correspondante, - le champ «origine» désigne la source d information (SPOT, digitalisation à l écran, autres études), - le champ «surface», enfin, parle de lui-même. Puis un regroupement sur attribut (dissolve) est effectué afin d alléger le poids des fichiers. Un regroupement des sous-zones par images SPOT 5 (merge) est enfin effectué. BRGM/RP FR 12

13 Il est à noter que tous les fichiers représentant les différentes étapes du processus global de traitement ont été conservés. Figure 5 - Faible discrimination des surfaces dégradées dans une zone de cuirasse démantelée. Les surfaces détectées par l IB sont représentées en rouge. BRGM/RP FR 13

14 4. Conclusions Ce rapport matérialise la contribution du BRGM au projet de calcul des surfaces dégradées par l activité minière en Nouvelle-Calédonie. Le rôle du BRGM dans ce projet a consisté : - à l amont à la mise au point de la méthodologie de traitement, - et à l aval à la validation du zonage rendu. La délimitation des zones dégradées par l activité minières sur les images SPOT 5 a été faite à partir du calcul de l indice de brillance reclassé. Les résultats obtenus sont satisfaisants. La finesse des contours est excellente et supérieure à ce que pourrait donner une saisie manuelle à l écran. Cependant les résultats sont parfois inégaux entres images et au sein d une même image. Cette méthode implique un tri manuel sous éditeur des images traitées pour éliminer les zones de sols nus d origine naturelle et ne correspondant pas à une zone d activité minière. Ce travail effectué par des prestataires de l UNC représente la partie la plus lourde du processus (9 mois au total). En l état, la donnée restituée représente un zonage sans distinction destiné uniquement à un simple calcul de superficie. Pour l avenir on peut envisager de valoriser cette base de données, de l affiner et de l enrichir en distinguant différentes classes de dégradations : - typologie selon le type d activité (carrière, verse, ouvrage, plateforme, pistes, etc.), - typologie selon l activité (ancienne, actuelle, croisement avec le cadastre minier, mines orphelines, etc.), - typologie selon la morphologie (ravines, engravement, croisement avec la valeur de pente, etc.) - typologie selon les matériaux (latérites, roches, mixte, etc ) Cette base de donnée évoluera alors vers un véritable outil d aide à la décision pour gérer les sites dégradés par l activité minière en Nouvelle-Calédonie. Mais avant cela, une phase de mise en forme définitive de la donnée doit être entreprise comprenant : - un recalage précis de la donnée de base pour éliminer les écarts constatés, BRGM/RP FR 14

15 - un complément de cartographie dans les zones nuageuses ignorées pour l instant et dans les zones mal discriminées. BRGM/RP FR 15

16 Centre scientifique et technique 3, avenue Claude-Guillemin BP Orléans Cedex 2 France Tél. : BRGM Antenne Nouvelle-Calédonie 1ter, rue E. Unger, Vallée du tir BP Nouméa - Nouvelle-Calédonie Tél. : (687) Fax : (687) BRGM/RP FR 16

SIG : définition. L information géographique contient : - la forme et la localisation de l objet localisé, sous forme graphique.

SIG : définition. L information géographique contient : - la forme et la localisation de l objet localisé, sous forme graphique. I- Qu est ce qu un SIG? SIG : Système d Information Géographique Un SIG est un outil informatisé capable de créer, transformer, afficher, analyser et stocker de l information géographique. Il permet d'organiser

Plus en détail

Les systèmes d information géographique : SIG

Les systèmes d information géographique : SIG DEUST Géosciences Université de Nouvelle-Calédonie Les systèmes d information géographique : SIG Université de la Nouvelle-Calédonie M. Vendé-Leclerc Service Géologique de la Nouvelle-Calédonie DIMENC

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Jean-Matthieu Monnet UR Écosystèmes Montagnards, Irstea Grenoble Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea

Plus en détail

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais

Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Inventaire par télédétection des pelouses sèches du Bas-Vivarais Conservatoire d Espaces Naturels Rhône Alpes - Cermosem Gustave Coste - Stagiaire Montpellier SupAgro gustavecoste@gmail.com Nicolas Robinet

Plus en détail

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0

Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 Vers l imagerie operationnelle Atelier ENVI 5.0 france@exelisvis.com www.exelisvis.com The information contained in this document pertains to software products and services that are subject to the controls

Plus en détail

TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC

TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC Sommaire Présentation générale... 2 Accessibilité... 3 TUTORIEL D UTILISATION DE L APPLICATION STOT-NC Accès «interface cartographique»... 3 Connexion... 3 Fonctionnalités disponibles... 3 Accès «Saisie

Plus en détail

L imagerie géospatiale et ses applications

L imagerie géospatiale et ses applications SIG 2008 L imagerie géospatiale et ses applications De l image à l information géographique Copyright 2008 ITT Visual Information Solutions Tous droits réservés Plan Les images et leur diversité Le traitement

Plus en détail

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue

D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D une végétation quasi absente, à une végétation éparse, à une végétation continue D un habitat isolé, à un habitat diffus, à un habitat groupé Figure 4 : Neuf types d interface habitat-forêt 3. Méthodologie

Plus en détail

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM.

Application de la télédétection à la cartographie de l enneigement du Haut Atlas de Marrakech à partir d images SPOT VEGETATION et LANDSAT TM. Projet de recherche franco-marocain : Fonctionnement et ressources hydro-écologiques en région semi-aride (Tensift, Maroc) : Caractérisation, modélisation et prévision Application de la télédétection à

Plus en détail

Territoire3D. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Mars 2011

Territoire3D. Descriptif de contenu. Institut Géographique National. www.ign.fr. Date du Document : Mars 2011 Territoire3D Descriptif de contenu Date du Document : Mars 2011 Institut Géographique National 73 avenue de Paris 94165 Saint-Mandé Cedex www.ign.fr Révision : Spécifications externes A 18/03/2011 Création

Plus en détail

Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI

Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI . Cours pratique de télédétection : méthodes et techniques de traitement d images satellitales à partir du logiciel ENVI Sous la direction de Pr. Brou Yao TELESPHORE Université d Artois Réalisé par : LRHCHA

Plus en détail

Classification des nuages d eau sur les images Météosat

Classification des nuages d eau sur les images Météosat Revue des Energies Renouvelables Vol. 13 N 2 (2010) 347 354 Classification des nuages d eau sur les images Météosat M. Mesri *, A. Cheknane, A. Bey Boumezrag et M. Reguigue Département de Génie Electrique

Plus en détail

Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET, Erwan ROUSSEL, Marlène FAURE, Mohamed ABADI, Marta FLOREZ, Bertrand DOUSTEYSSIER

Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET, Erwan ROUSSEL, Marlène FAURE, Mohamed ABADI, Marta FLOREZ, Bertrand DOUSTEYSSIER Utilisation d images dérivées d un jeu de données LIDAR pour la détection automatisée de vestiges archéologiques (programme de recherche méthodologique LiDARCHEO) Franck VAUTIER, Jean-Pierre TOUMAZET,

Plus en détail

D INFORMATION GEOGRAPHIQUE et DONNEES PATRIMONIALES. Service Analyse Spatiale Région Provence-Alpes-Côte d Azur

D INFORMATION GEOGRAPHIQUE et DONNEES PATRIMONIALES. Service Analyse Spatiale Région Provence-Alpes-Côte d Azur SYSTÈME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE et DONNEES PATRIMONIALES 1 1. INFORMATION GEOGRAPHIQUE et SYSTEME D INFORMATION GEOGRAPHIQUE (S.I.G.) 2 Le processus général de DEMATERIALISATION et NUMERISATION s applique

Plus en détail

Projet Barrage-Usine de

Projet Barrage-Usine de Maquette numérique 3D Projet Barrage-Usine de Conflan Partenaires du projet SOMMAIRE I- Contexte du projet 1/ Etude cartographique du site 2/ Enjeux du projet II- Acquisition et traitement des données

Plus en détail

Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA)

Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA) Actualisation des données cartographiques de la base Carol (DREAL PACA) Rapport final BRGM/RP-59264-FR Décembre 2010 G. GONZALEZ Étude réalisée dans le cadre des opérations de Service public (ou projets

Plus en détail

L unité de traitement d images de l IGN

L unité de traitement d images de l IGN L unité de traitement d images de l IGN Index Introduction 1.Présentation de l'unité 2.Types de données 2.1. Données topographiques 2.2. Données d'observation de la Terre Applications 1.Traitement d'images

Plus en détail

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006

Rapport de Stage. Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees. (15 janvier - 15juillet 2006 Rapport de Stage Habillage procédural et rendu en temps réel de vastes terrains texturés par GPU-quadtrees (15 janvier - 15juillet 2006 15 avril - 15 juillet 2007) Effectué au sein du laboratoire MAP-ARIA

Plus en détail

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière

Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Mieux produire et préserver : Quelles approches pour les forêts au sein des territoires? Apport du LiDAR pour l'estimation de la ressource et la desserte forestière Pour mieux affirmer ses missions, le

Plus en détail

Visualisation 3D de données SIG le cas des grands territoires

Visualisation 3D de données SIG le cas des grands territoires Visualisation 3D de données SIG le cas des grands territoires Session 3D Stéphane GOURGOUT : Vice Président Exécutif, Directeur Commercial Bionatics S.A. 325 avenue des Orchidées 34980 St Clément de Rivière

Plus en détail

Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale

Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale Système d information géographique SavGIS 1.SavGIS Présentation générale www.savgis.org SavGIS Conception et architecture : Marc Souris Algorithmique et développement : Marc Souris Programmation : Marc

Plus en détail

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131

Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Couverture des terres - Dérivée des données AVHRR - Spécifications de contenu informationnel produites conformément à la norme ISO 19131 Révision : A Spécifications de contenu informationnel : Couverture

Plus en détail

La qualité des données, pourquoi fait-elle encore débat? : Une approche pragmatique de la qualité des données en Charente-Maritime.

La qualité des données, pourquoi fait-elle encore débat? : Une approche pragmatique de la qualité des données en Charente-Maritime. La qualité des données, pourquoi fait-elle encore débat? : Une approche pragmatique de la qualité des données en Charente-Maritime mercredi 5 mai 1 1. Syndicat Informatique de Charente-Maritime Présentation

Plus en détail

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF

Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale. Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Territoires, Environnement, Télédétection et Information Spatiale Unité mixte de recherche Cemagref - CIRAD - ENGREF Master ère année Analyse spatiale, analyse géographique, spatialité des sociétés Master

Plus en détail

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS

IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS IDENTIFICATION DES ZONES FAVORABLES POUR LES FORAGES MANUELS RAPPORT FINAL SUR LA METHODOLOGIE UTILISÉE ET LES RÉSULTATS OBTENUS Introduction 4 Collecte des données 5 Méthodologie 5 Principaux problèmes

Plus en détail

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR

Visual Information Solutions. ENVI LiDAR. L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Visual Information Solutions ENVI LiDAR L environnement logiciel interactif pour extraire des informations 3D à partir du LiDAR Créer des visualisations réalistes. Extraire des objets 3D. Générer des produits

Plus en détail

--- Landcover100map- 381dpi --- SPECIFICATION DE PRODUIT V4.0 (2011)

--- Landcover100map- 381dpi --- SPECIFICATION DE PRODUIT V4.0 (2011) --- Landcover100map- 381dpi --- V4.0 (2011) SPECIFICATION DE PRODUIT Page 1 de 14 Spécification de produit Landcover100map-381dpi V4.0 (2011) 1. APERÇU 1.1. Information sur l élaboration de la spécification

Plus en détail

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire

La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Conférence SIG 2012 - ESRIFRANCE La collecte et la gestion des données dans le cadre de la prospection d énergie solaire Serge MANG-JOUBERT GAIAGO Eric VIDALENC - ADEME 1 Auteurs : Rodrigo MARIONI, Serge

Plus en détail

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2)

Atelier Pléiades / Environnement 8 mars 2000. Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Besoins relatifs aux risques et à l environnement (2) Environnement = interactions présentation non exhaustive et redondante Du local au planétaire / du planétaire au local... problèmes présentés en deux

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Thermographie aérienne

Laboratoire national de métrologie et d essais. Thermographie aérienne Laboratoire national de métrologie et d essais Thermographie aérienne 1 Présentation du LNE Surveillance des eaux de refroidissement de centrales EDF Conception et intégration des systèmes POLMAR de la

Plus en détail

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR

TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR TRIMBLE MX2 CARTOGRAPHIE MOBILE APPLICATIONS UTILISATEUR NUAGES DE POINTS À VOTRE PORTÉE ASSOCIANT UN BALAYAGE LASER HAUTE RÉSOLUTION ET UN POSITIONNEMENT PRÉCIS, LE SYSTÈME D IMAGERIE SPATIALE SUR VÉHICULE

Plus en détail

Forum SITG FÉLIX ROUSSEL MAÎTRE DE STAGE: DAVID BENI 5E ANNÉE DE SPÉCIALITÉ TOPOGRAPHIE, INSA DE STRASBOURG JEUDI 27 AOUT 2015

Forum SITG FÉLIX ROUSSEL MAÎTRE DE STAGE: DAVID BENI 5E ANNÉE DE SPÉCIALITÉ TOPOGRAPHIE, INSA DE STRASBOURG JEUDI 27 AOUT 2015 1 Forum SITG Enrichissement des géo spatio-les de référence de la direction de la mensuration officielle à partir des archives existantes. FÉLIX ROUSSEL MAÎTRE DE STAGE: DAVID BENI 5E ANNÉE DE SPÉCIALITÉ

Plus en détail

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance

SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance SPOT4 (Take 5) : Sentinel-2 avec deux ans d avance Olivier Hagolle Mercredi 6 février 2012 Sentinel-2 : révolution du suivi de la végétation par télédétection 13 bandes spectrales, résolution 10m à 20m,

Plus en détail

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie»

«Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» «Bases de données géoréférencées pour la gestion agricole et environnementale en Roumanie» Dr. Alexandru BADEA Directeur Applications Spatiales Agence Spatiale Roumaine Tél : +40(0)744506880 alexandru.badea@rosa.ro

Plus en détail

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8

Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Prédiction de couverture de champ radioélectrique pour les réseaux radiomobiles : L apport du Système d Information Géographique ArcInfo 8 Christine TURCK 1 * et **, Christiane WEBER**, Dominique THOME*

Plus en détail

Les concepts de base des systèmes d information géographique (SIG) : les données et les fonctions générales

Les concepts de base des systèmes d information géographique (SIG) : les données et les fonctions générales Les concepts de base des systèmes d information géographique (SIG) : les données et les fonctions générales Sylvie Bernier 1,Sylvie Duthoit 2,Sylvie Ladet 3,Denis Baudet 4 Résumé. La géomatique regroupe

Plus en détail

Systèmes d Information Géographique

Systèmes d Information Géographique Gervais WAFO TABOPDA Deuxième Formation SEP-CEPDEC : Utilisation des Données sur la Biodiversité Systèmes d Information Géographique Notions fondamentales MNHN PARIS 22-26 novembre 2010 PLAN du SIG Système

Plus en détail

La Banque de données routières (BDR) et le PICC

La Banque de données routières (BDR) et le PICC La Banque de données routières (BDR) et le PICC Ir Fr. Plumier Namur, le 27 février 2015 1 3 Le réseau routier régional wallon Le réseau routier régional wallon Coup d œil général Au 01.01.2015 : 8 321

Plus en détail

Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D

Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D HAEHNEL Jonathan Université de Strasbourg 17 mai 2013 Haehnel Jonathan Visualisation des lignes de crêtes apparentes de modèles 3D 17 mai 2013

Plus en détail

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie

ISA. Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie ECOLE THEMATIQUE Géomatique, Analyse & Modélisation Spatiale en Archéologie ISA Réseau Information Spatiale et Archéologie du 12 au 17 septembre 2005 à Messigny et Vantoux (Côte d'or) http://www.univ-tours.fr/isa

Plus en détail

Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM. Rapport final

Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM. Rapport final Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM Rapport final BRGM/RP-60476-FR novembre 2011 Hébergement et maintenance des sites risques MEDDTL-DGPR BRGM Rapport final BRGM/RP- 60476-FR

Plus en détail

L objectif de notre travail

L objectif de notre travail SIG Cartographie semi-automatisée des toitures végétalisées de la Ville de Genève J. Massy P.Martin N. Wyler Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève Chemin de l Impératrice 1-Case postale

Plus en détail

Préparation des données pour les SIG ESRI. shapes

Préparation des données pour les SIG ESRI. shapes Préparation des données pour les SIG ESRI. Des données papier aux shapes Evolution technologie des scanners grand format Exploitation rapide des plans numérisés Préparation des données pour le SIG 1 Technologie

Plus en détail

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers

Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes. Direction des inventaires forestiers Guide de création d anaglyphes à partir de photographies aériennes Direction des inventaires forestiers Ministère des Ressources naturelles Secteur des forêts Août 2013 ÉQUIPE DE RÉDACTION Antoine Lebœuf,

Plus en détail

Les nouveautés ArcGIS Online

Les nouveautés ArcGIS Online SIG 2013 Conférence Francophone 2 & 3 Octobre Versailles Atelier Technique Les nouveautés ArcGIS Online Thomas DAVID Vincent BORT ArcGIS ArcGIS Desktop inclut Online Les utilisateurs Desktop disposent

Plus en détail

Licence professionnelle Géomatique et Environnement

Licence professionnelle Géomatique et Environnement L admission se fait sur dossier, les étudiants indiquant le ou les parcours choisis avec un ordre préférentiel. Les dossiers sont à retirer à l Institut de Géographie ou à l ENSG aux dates indiquées sur

Plus en détail

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com

ÉDUCATION. Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com ÉDUCATION Étude de cas Des élèves développent des habiletés de recherche en environnement à l aide d ArcGIS.com Un SIG dans le nuage aide des élèves à analyser les effets environnementaux et économiques

Plus en détail

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE

SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE 1 SERVICE DE PHOTOGRAMMETRIE EN LIGNE Principes et fonctions Introduction p.2 Avantages du service p.3 Le matériel de base p.4 Prise de vue d un planum p.5 Le relevé d un planum p.6 Le relevé de façades

Plus en détail

Cours Systèmes d Information Géographique

Cours Systèmes d Information Géographique Cours Systèmes d Information Géographique Durée : 55 h Intervenants : Pr. Amadou Tahirou Diaw 1-3, Dr Gualbert S. Dorégo 2-3, Dr Alla Manga 3, Ing. Aminata Diokhané 4, Dr El hadji Balla Dièye 5-3, Dr Cheikh

Plus en détail

Contact : M. le Directeur Interrégional, à l attention de Mme Virginie REISZ

Contact : M. le Directeur Interrégional, à l attention de Mme Virginie REISZ Avis de publicité VNF Direction interrégionale de Strasbourg Hôtel d Andlau-Klinglin 25 RUE DE LA NUEE BLEUE BP 30367 67010 STRASBOURG CEDEX Tél. : 03 88 21 74 74 Fax : 03 88 75 65 06 SN Strasbourg Acheteur

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES

L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES L INSTITUT NATIONAL DE L INFORMATION GÉOGRAPHIQUE ET FORESTIÈRE UN ACTEUR DU NUMÉRIQUE AU SERVICE DES TERRITOIRES UN OPÉRATEUR DE RÉFÉRENCE L Institut national de l information géographique et forestière

Plus en détail

Géorep.nc Nouveautés et perspectives

Géorep.nc Nouveautés et perspectives Géorep.nc Nouveautés et perspectives Géorep.nc NOUVEAUTES depuis le 31 juillet 2013 Nouveautés depuis le 31 juillet Nouveaux Services web Mise en forme des données cartographiques du GIE Sérail pour la

Plus en détail

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013

OPTEER. Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages. 8 avril 2013 OPTEER Indicateurs de vulnérabilité énergétique des ménages 8 avril 2013 Elaboration d indicateurs pour OPTEER Suite au 1 er comité technique d OPTEER (7 juin 2011), 7 groupes de travail ont été définis

Plus en détail

Formation au logiciel ArcGIS 10

Formation au logiciel ArcGIS 10 Formation au logiciel ArcGIS 10 APUR/InterAtlas TD «Paris : occupation du sol du 13ème arrt» Auteur : Milena Palibrk, mars 2012 Pôle Image Université Paris Diderot-Paris7 3 Formation au logiciel ArcGIS

Plus en détail

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire

Le Parc naturel régional des SIG. Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire SIG Restructuration d un SIG et diffusion des données dans le cadre de la directive Inspire Comment utiliser la directive Inspire à l échelle d un SIG historique pour en assurer la refonte? Claire Devaud

Plus en détail

zforest Plateforme web de co-visualisation

zforest Plateforme web de co-visualisation FORESEE : Colloque de restitution 14 novembre 2014 FCBA Paris zforest Plateforme web de co-visualisation David Vandergucht, MATIS,IGN Différentes échelles 14/11/2014 FORESEE : Colloque de restitution /

Plus en détail

P4b : Apport des SIG aux énergies renouvelables Dans le cadre du Mastère ASIG. Détermination des profils SIG

P4b : Apport des SIG aux énergies renouvelables Dans le cadre du Mastère ASIG. Détermination des profils SIG P4b : Apport des SIG aux énergies renouvelables Dans le cadre du Mastère ASIG Détermination des profils SIG Transcription des besoins selon les critères Experts Mastère ASIG 25 Avril 2008 Mastère ASIG

Plus en détail

L. Granjon, E. Le Goff, A. Millereux, L. Saligny MSH Dijon

L. Granjon, E. Le Goff, A. Millereux, L. Saligny MSH Dijon Le projet d un GeoCatalogue CArGOS CAtalogue de données GéOgraphiques pour les Sciences humaines et sociales http://cargos.tge-adonis.fr GeoSource.7 Présentation de l application Qu est-ce que CArGOS?

Plus en détail

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires

Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Exemple et réflexion sur l utilisation de données satellitaires Données Global Forest Change Détection des coupes rases non reboisées Importance et répartition des coupes définitives Le renouvellement

Plus en détail

KAL-Haïti Bilan des données. A. GIROS - Th. RABAUTE 2 ème Atelier Contributeurs KAL-Haïti Paris - 6-7 juin 2012

KAL-Haïti Bilan des données. A. GIROS - Th. RABAUTE 2 ème Atelier Contributeurs KAL-Haïti Paris - 6-7 juin 2012 KAL- Bilan des données A. GIROS - Th. RABAUTE 2 ème Atelier Contributeurs KAL- Paris - 6-7 juin 2012 INTRODUCTION Typologie globale des données Données images optiques Spot Pléiades Données images radar

Plus en détail

Comment s intègre le SIG dans un système d information?

Comment s intègre le SIG dans un système d information? Comment s intègre le SIG dans un système d information? Bertrand PARPOIL 1 1 Résumé Résumé : Comment interfacer le SIG avec le SI d entreprise? Historiquement, le développement des SIG s est fait de manière

Plus en détail

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace

La base de données régionale sur les sols. d Alsace. La base de données régionale sur les sols d Alsace 3 outils complémentaires pour connaître les sols en Alsace La base de données régionale sur les sols d Alsace Le guide des sols d Alsace La base de données régionale sur les sols Le réseau de mesure de

Plus en détail

Esri Business Analyst

Esri Business Analyst Esri Business Analyst La solution Géomarketing Implantation actuelle Proposition n 2 Proposition n 1 Comprendre notre monde Esri Business Analyst Une solution complète pour mener vos études géomarketing

Plus en détail

Sofrecom, filiale du Groupe France Telecom Orange - Intégrateur de solution SIG. Expériences et solutions SIG

Sofrecom, filiale du Groupe France Telecom Orange - Intégrateur de solution SIG. Expériences et solutions SIG Sofrecom, filiale du Groupe France Telecom Orange - Intégrateur de solution SIG Expériences et solutions SIG Sommaire Présentation de Sofrecom Notre offre SIG Le projet TIGRE pour France Telecom, notre

Plus en détail

Le SIG pour les Télécommunications. Solutions Esri pour l entreprise

Le SIG pour les Télécommunications. Solutions Esri pour l entreprise Le SIG pour les Télécommunications Solutions Esri pour l entreprise SIG d entreprise pour les télécommunications Les entreprises de télécommunications font face à de nouveaux enjeux pour augmenter leurs

Plus en détail

COMMENT UTILISER L OUTIL DE SAISIE EN LIGNE DU CBN DE BREST?

COMMENT UTILISER L OUTIL DE SAISIE EN LIGNE DU CBN DE BREST? Conservatoire botanique national de Brest 7 DECEMBRE 2012 COMMENT UTILISER L OUTIL DE SAISIE EN LIGNE DU CBN DE BREST? Nos remercions Nicolas Gripon qui est à l initiative de cette notice d utilisation.

Plus en détail

Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible

Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible Délimiter la limite haute du rivage le plus précisément possible Intersection entre le modèle de marée et le MNT Le SHOM et ses principales missions EPA depuis 2007 sous tutelle du ministère de la Défense

Plus en détail

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés

LIDAR LAUSANNE 2012. Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR LAUSANNE 2012 Nouvelles données altimétriques sur l agglomération lausannoise par technologie laser aéroporté et ses produits dérivés LIDAR 2012, nouveaux modèles altimétriques 1 Affaire 94022 /

Plus en détail

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques

GKR. Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques GKR Geological Knowledge Representation Base de connaissances métallogéniques Objets Organiser un ensemble d informations complexes et hétérogènes pour orienter l exploration minière aux échelles tactiques

Plus en détail

Concession de Gorge Noire (Savoie) Rapport de visite et d'évaluation des travaux de mise en sécurité.

Concession de Gorge Noire (Savoie) Rapport de visite et d'évaluation des travaux de mise en sécurité. Ministère de l'industrie, de la Poste et des Télécommunications Concession de Gorge Noire (Savoie) Rapport de visite et d'évaluation des travaux. Etude réalisée dans le cadre des actions de Sewice public

Plus en détail

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES

PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Syndicat Mixte Pays de Lourdes et des Vallées des Gaves PLAN DE MOBILISATION DURABLE DES RESSOURCES FORESTIERES DU PAYS DE LOURDES ET DES VALLEES DES GAVES Annexe 6: Fiche n 6 à 9 = Fiches actions de mobilisation

Plus en détail

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com

Christophe SANNIER christophe.sannier@sirs-fr.com Systèmes d Information à Référence Spatiale Utilisation d un Estimateur de Régression avec des Données Landsat pour l Estimation de l Etendu et des Changements du Couvert Forestier du Gabon de 1990 à 2010

Plus en détail

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011)

Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Télédétection Radar Chapitre 2 : Géométrie des images radar et effets du relief (Cours Télédétection Radar Jean-Paul Rudant ERAIFT Avril-Mai 2011) Ce chapitre présente successivement les effets du relief

Plus en détail

LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION. Mesures sans contact par méthodes optiques

LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION. Mesures sans contact par méthodes optiques LA DIGITALISATION HAUTE PRÉCISION Mesures sans contact par méthodes optiques MSC SCANNING La société MSC-Scanning apporte, à ses clients et ses partenaires, l expertise et la notion de haute précision

Plus en détail

Architecture intégrée d un système de visualisation cartographique des statistiques de pêche

Architecture intégrée d un système de visualisation cartographique des statistiques de pêche Architecture intégrée d un système de visualisation cartographique des statistiques de pêche (G. Domalain, M. Gras, P. Morand, C. Campaore) 1. Les attendus de la représentation cartographique dans le système

Plus en détail

PLAte-forme Tsi Online - PLATO. 8 avril 2009 Présentation finale de l usage du financement sur crédit incitatif

PLAte-forme Tsi Online - PLATO. 8 avril 2009 Présentation finale de l usage du financement sur crédit incitatif PLAte-forme Tsi Online - PLATO 8 avril 2009 Présentation finale de l usage du financement sur crédit incitatif Contexte Recherches en indexation et fouilles de contenus multimédia au département TSI, Télécom

Plus en détail

Base de données géographiques. BDGeo-EDYTEM

Base de données géographiques. BDGeo-EDYTEM Base de données géographiques Laboratoire EDYTEM BDGeo-EDYTEM Géodatabases ArcGis des Référentiels Géographiques MANUEL UTILISATEUR E. Ployon V. Julier 2013 SOMMAIRE Avant-propos...3 Guide d utilisation...4

Plus en détail

Exploration d images de télédétection et quelques traitements et analyses

Exploration d images de télédétection et quelques traitements et analyses Module Géomatique Faculté des Sciences d Orsay 2006) Soudani Kamel (Dernière modification : Juillet Soudani Kamel Maître de Conférences Laboratoire Ecologie Systématique et Evolution Département Ecophysiologie

Plus en détail

Organisation des fiches de métadonnées en 3 niveaux :

Organisation des fiches de métadonnées en 3 niveaux : Fiche synoptique n 1 QUELQUES NOTIONS FONDAMENTALES LA FICHE DE MEDADONNEES Objectif : décrire et identifier la donnée Contenu : Intitulé, description, version, résumé,.. Emprise des données,.. Contraintes

Plus en détail

Urbanisme et Standards Covadis

Urbanisme et Standards Covadis Urbanisme et Standards Covadis 12 Octobre 2012 Service Connaissance des Territoires et Prospective Unité SIG / Valorisation de données Sommaire 1/ les différents standards de la COVADIS du thème Urbanisme

Plus en détail

Table des matières. Rappel des objectifs du livrable 2.1...4. Partie 1: Base de données bibliographique...5

Table des matières. Rappel des objectifs du livrable 2.1...4. Partie 1: Base de données bibliographique...5 Table des matières Rappel des objectifs du livrable 2.1...4 Partie 1: Base de données bibliographique...5 1.1 Présentation de la base de données...6 1.2 Architecture de la base de données...8 1.3 Présentation

Plus en détail

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES

LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES CO-351 LA MISE A JOUR DE DONNEES TOPOGRAPHIQUES A L'IGN BELGE: LES CHOIX METHODOLOGIQUES ET LEURS CONSEQUENCES BAYERS E. IGN, BRUXELLES, BELGIUM ÉVOLUTION DES TECHNIQUES DE PRODUCTION DE DONNÉES TOPOGRAPHIQUES

Plus en détail

Maîtrise de la qualité des données dans un contexte multi partenaires

Maîtrise de la qualité des données dans un contexte multi partenaires Maîtrise de la qualité des données dans un contexte multi partenaires Forum SIG Rail du 3 juin 20 - UIC Dominique Cuppens, Directeur du Système d Information RFF Philippe Bauchot, Président d Adyal Grands

Plus en détail

TOP250v-GIS. 1. Concept. 2. Production du SIG à 1:250 000. 2.1. Création. 2.2. Evolution

TOP250v-GIS. 1. Concept. 2. Production du SIG à 1:250 000. 2.1. Création. 2.2. Evolution TOP250v-GIS 1. Concept La base de données vectorielles TOP250v-GIS de l IGN à l échelle conceptuelle de 1:250 000 donne, malgré la petite échelle, une représentation détaillée de la topographie et de la

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation de la société Bayo Page 3. Présentation de NaviExploreur Page 4. NaviExploreur dans le détail Page 5. Un GPS routier Page 5

SOMMAIRE. Présentation de la société Bayo Page 3. Présentation de NaviExploreur Page 4. NaviExploreur dans le détail Page 5. Un GPS routier Page 5 SOMMAIRE Présentation de la société Bayo Page 3 Présentation de NaviExploreur Page 4 NaviExploreur dans le détail Page 5 Un GPS routier Page 5 Navigation hors route Page 5 Les logiciels compatibles Page

Plus en détail

MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE HYDROGRAPHIE RÉSEAU ROUTIER

MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE HYDROGRAPHIE RÉSEAU ROUTIER MÉTADONNÉES HYPSOMÉTRIE Description : Courbes de niveau de Montréal Fichier original : Hypso_l (en 2 feuillets) Fichier final : Courbes_niveau_Montreal_zone_étude Commentaire : Couche utilisée pour créer

Plus en détail

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE

DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE DÉTECTER ET CARTOGRAPHIER L A COUVERTURE VÉGÉTALE DE PA R I S ET DE SES ABORDS À GRANDE ÉCHELLE par Paul Rouet Responsable de la banque de données urbaines Atelier parisien d urbanisme 9, rue d Agrippa

Plus en détail

OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES

OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES OUTILS FONDAMENTAUX EN TRAITEMENT D IMAGES Défis actuels Mégadonnées (big data) Square Kilometer Array Telescope : 300 To/s (100 Internet) 9 Robustesse Défis actuels Repérer les comportements suspects

Plus en détail

TechnoVision - ROBIN. Base de données imagerie terrestre. Bertin Technologies - ECA

TechnoVision - ROBIN. Base de données imagerie terrestre. Bertin Technologies - ECA TechnoVision - ROBIN Base de données imagerie terrestre Bertin Technologies - ECA Préparé pour la réunion plénière ROBIN 13/03/06 Paris Sommaire Base d images terrestre : rappel Campagne Site d essais

Plus en détail

Infogéo68 : Guide utilisateur

Infogéo68 : Guide utilisateur Infogéo68 : Guide utilisateur V3 Juillet 2015 1 Organisation d Infogéo68... 2 2 Le portail... 2 2.1 Accueil... 2 2.2 Cartothèque... 3 2.3 Métadonnées... 6 3 L application cartographique... 7 3.1 Organisation...

Plus en détail

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles

Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles 25 Février 2014 Thierry Boch tboch@esrifrance.fr Mise en place d'une chaîne de production raster multi-échelles FranceRaster Programme FranceRaster v4 Le produit "France Raster", coédition Esri France

Plus en détail

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme

Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Un système d information géographique 3D pour l exploration des règles d urbanisme Mickaël Brasebin, Julien Perret Cogit Cécile Haëck, IGN Conseil 21/11/2010 Introduction Développement du territoire àtravers

Plus en détail

Concours applications ESRI. Présentation de l application développée par Alisé, à partir d Arcview. Auteur : Hélène Durand, Alisé, Juillet 2002

Concours applications ESRI. Présentation de l application développée par Alisé, à partir d Arcview. Auteur : Hélène Durand, Alisé, Juillet 2002 .. Concours applications ESRI WEB mapping et SVG au service des espaces naturels français....... Présentation de l application développée par Alisé, à partir d Arcview Auteur : Hélène Durand, Alisé, Juillet

Plus en détail

Support de cours ARGIS 9.xx

Support de cours ARGIS 9.xx Support de cours ARGIS 9.xx Emmanuel Bonnet Université de Lille1 1 Découverte du logiciel et appropriation du vocabulaire ESRI Quelques mots sur le logiciel et ses versions antérieures! " #!!!!!! $%&!'!!

Plus en détail

ABIES SIG & Cartographie

ABIES SIG & Cartographie ABIES SIG & Cartographie Novembre 2013 Des outils et des documents de communication incontournables ABIES 7, avenue du Général Sarrail 31290 Villefranche-de-Lauragais Tél. : 05 61 81 69 00 Fax : 05 61

Plus en détail

Présentation du logiciel WiseImage

Présentation du logiciel WiseImage Présentation du logiciel WiseImage Les compétences RasterTech 25 années d expérience dans la numérisation des plans, l archivage numérique et la visualisation, les Armoires à plans et les Planothèques,

Plus en détail

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE

SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE SYstème Relationnel d Audit sur l Hydro-morphologie des Cours d Eau SYRAH CE L. Valette & L. Frilleux Journée ESRI ENVIRONNEMENT Paris 8 juin 2010 Pourquoi le projet SYRAH? Commande Ministère Environnement

Plus en détail

La Matinée des Géomaticiens 2014 8 ème Edition

La Matinée des Géomaticiens 2014 8 ème Edition La direction des technologies et des services de l information du Gouvernement de Nouvelle-Calédonie La Matinée des Géomaticiens 2014 8 ème Edition Synthèse du séminaire Le Méridien, 9 décembre 2014 Un

Plus en détail

Introduction aux abonnements à ArcGIS Online

Introduction aux abonnements à ArcGIS Online Introduction aux abonnements à ArcGIS Online Au programme Cette présentation vous fera découvrir... 1) La gestion de l information géospatiale dans ArcGIS Online 2) La gestion des comptes et des ressources

Plus en détail

Mise en place d un système de sécurité réseau des données informatiques du SIEDS

Mise en place d un système de sécurité réseau des données informatiques du SIEDS DEPARTEMENT DES DEUX-SEVRES SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ENERGIE DES DEUX-SEVRES Mise en place d un système de sécurité réseau des données informatiques du SIEDS Marché à procédure adaptée 22/11/2006 Syndicat

Plus en détail