D-SMQR /09/2015 V1 Manuel Système de Management de la Qualité et Radioprotection. Domaine d application du système de management de la qualité :

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "D-SMQR-001 14/09/2015 V1 Manuel Système de Management de la Qualité et Radioprotection. Domaine d application du système de management de la qualité :"

Transcription

1 1. DOMAINE ET PÉRIMÈTRE D APPLICATION DU SMQ : Domaine d application du système de management de la qualité : Le système de management de la qualité s applique à l ensemble des activités, dont les activités sous rayonnement ionisant en INB de l entreprise TECHNIQUES INDUSTRIELLES : Le suivi du personnel de catégorie A ou B travaillant sous rayonnements ionisants conformément aux exigences du CEFRI-E et la réglementation. La préparation des interventions chez nos clients et dans les Installations Nucléaire de Base. Périmètre d application du système de management de la qualité et : Toutes les exigences de la norme ISO 9001:v 2008 et du référentiel SPE-E-0400 indice 20 sont applicables aux domaines d activités de l entreprise TECHNIQUES INDUSTRIELLES, sauf : Le chapitre 7.3 de l ISO 9001 «Conception et développement», car TECHNIQUES INDUSTRIELLES est une société de service et ne faisant pas de conception, ni de développement de produit. Le chapitre du SPE-E-0400 indice 20 «CAPACITE A REAGIR FACE A DES SITUATIONS ANORMALES DE TRAVAIL». TECHNIQUES INDUSTRIELLES s interdit toute intervention dans des situations anormales de travail, dans des cas d expositions exceptionnelles, d expositions sous autorisation spéciale, ou situation d urgence radiologique. Elle le stipule dans sa Lettre d Engagement Exclusion Non recours affichée en entreprise. Document de Référence : ISO 9001 : 2008 Systèmes de management de la qualité Exigences. SPE-E-0400 indice PRESENTATION ET STRUCTURE DE LA SOCIETE TECHNIQUES INDUSTRIELLES : Informations générales TECHNI intervient dans des domaines d activités industrielles comme la Sidérurgie, la Production de Chaleur, la Pétrochimie, la Papeterie, l industrie agroalimentaire, la construction automobile ainsi que pour des marchés publics ou privés. Son expérience sur près de 10 années d activités dans la gestion de projets, maintenance d installations, levage et pose de structures métalliques et d ossatures secondaires. L entreprise est organisée en pôles de compétences intervenants spécifiquement ou globalement sur des projets. L approche globale : L étude, le conseil et le suivi des missions constituent un volet des savoir-faire de TECHNI. Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 1

2 L assemblage, le levage, le montage de sous-ensemble ou d ensemble complets de structures métalliques, appuyés par un système de management HSE, représentent l activité principale de TECHNI. Enfin, l assistance opérationnelle pour la conduite et le contrôle des projets permet d offrir une prestation complète aux Grands Donneurs d Ordres. 3. MANAGEMENT DE LA DIRECTION : Engagement de la direction et pilotage La Direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES a écrit son engagement de manière formelle à travers l'émission d'une Politique Qualité et (Voir annexe 1). Cette politique comprend l'engagement à : - Satisfaire aux exigences clients, réglementaires et autres exigences - Améliorer la satisfaction des clients. - Améliorer en permanence l'efficacité des Systèmes de Management Qualité et. - Fournir un cadre pour établir et revoir les objectifs. - Appliquer le principe ALARA pour les interventions sous rayonnement ionisant. - Optimiser la dosimétrie individuelle et collective en fonctions des enjeux dosimétriques. - Former et sensibiliser le personnel DATR «Directement Affectés à des Travaux sous Rayonnements» aux risques liés aux travaux sous rayonnements ionisants; - Documenter, mettre en œuvre, maintenir et communiquer cette politique à tout le personnel concerné ; - A revoir au minimum chaque année cette politique en Revue de Direction afin de garantir sa pertinence et son adéquation avec les situations rencontrées. L évolution de cette politique est analysée au moins une fois par an lors de la revue de direction et aussi souvent que nécessaire pour sa pertinence et son adéquation avec les situations rencontrées et répondre aux exigences règlementaires, normatives et clients. Afin de s assurer que le système de management mis en place dans l entreprise soit correctement appliqué et efficace, des revues de direction sont programmées à intervalles réguliers, au minimum 1 fois par an. Lors de la revue de Direction, il est également jugé de l adéquation des ressources et des moyens par rapport aux objectifs. La politique Qualité, ainsi que les plans d actions issus de la revue de Direction sont communiqués et commentés afin qu ils soient compris au sein de la société. La Direction s engage à fournir tout les moyens nécessaires pour la mise en œuvre, le suivi, la compréhension, et la diffusion de ce Système de Management de la Qualité et de la. La Direction à désigné Madame Amandine WATIER, Responsable Désigné CEFRI-E et Correspondant SISERI Entreprise pour les opérations de recrutement, de contrôle médical, de formation, d organisation et de suivi du personnel de Catégorie A ou B travaillant sous rayonnements ionisants. Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 2

3 La Direction, en accord avec le personnel, à désignée Monsieur AJAKANE Noureddine comme Personne Compétente en selon les dispositions des articles R à R du Code du Travail. Le Responsable Désigné et la PCR rendent compte tous deux à la Direction. STRUCTURE ET RESPONSABILITE Grâce à l Organigramme fonctionnel et Hiérarchique (Voir annexe 2) de la société et aux Fiches de Fonction (D-FM-006) incluses dans les dossiers du personnel, TECHNIQUES INDUSTRIELLES communique et met en place l organisation du Système de Management de Qualité et de la en précisant les rôles et les responsabilités de chacun, relatifs à la définition, la mise en œuvre et la surveillance du dit Système. COMPETENCES ET APTITUDES DU PERSONNEL La Procédure Formation et Habilitation du Personnel «PR-MDE-004» permet à l entreprise de garantir la compétence et l aptitude de ses salariés classés en catégorie A ou B et intervenants dans les INB. a. Recrutement affectation et départ de l Entreprise Le Responsable Désigné est informé systématiquement du recrutement, de l affectation de tout salarié à des travaux sous rayonnements ionisants, même à titre temporaire et de sa date de départ par la direction. Les salariés affectés à des travaux sous rayonnements ionisants sont identifiés grâce au suivi au document «Liste du personnel Cat A ou B ; E-LP-004» Le responsable désigné s assure de la validité des formations (radioprotection, Equipements de Protection Individuelle (EPI) ) et de l aptitude médicale au poste de travail de ses travailleurs avant leur affectation à des travaux sous rayonnements ionisants, par la validation du document «E- AS-001». Le responsable Désigné établit les attestations d'exposition au moment du départ du travailleur de l'entreprise. Le personnel en catégorie A et B est suivi par la PCR, le CSE et le Responsable Désigné à chaque réunion et actualisé «Liste du personnel Cat A ou B- E-LP-004», ils s assurent de l'adéquation du classement A ou B des travailleurs avec les doses susceptibles d être reçues pour les interventions prochaines. La Fiche d exposition du salarié cat A ou B est établie, complétée conjointement et signée par le salarié, la PCR et la direction. Elle précise la nature des travaux, l emplacement et tous les risques que l intervenant est susceptible de rencontrer durant son poste de travail. Transmise au Médecin du Travail par le responsable désigné. La fiche d exposition est conservée par le salarié concerné et une copie est archivée par le responsable désigné. La mise à jour est réalisée par le salarié en accord avec le responsable désigné et la PCR, selon les spécificités des interventions. Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 3

4 b. Surveillance médicale renforcée Conformément à la règlementation en vigueur, TECHNIQUES INDUSTRIELLES adhère au CENTRE INTERENTREPRISE DE MEDECINE DU TRVAIL (CIST) : SIST BTP, MONTIGNY LES METZ. La surveillance médicale renforcée des travailleurs de catégorie A ou B est effectuée exclusivement par le CIST. L entreprise effectue un suivi des visites médicales renforcées informatiquement grâce «Liste du personnel Cat A ou B ; E-LP-003» L'avis ou décision de l'aptitude médicale est conservée dans le carnet d accès de l intervenant. Une copie du certificat d'aptitude médicale est transmise au Responsable Désigné. Le dossier individuel est mis à jour informatiquement (aptitude médicale, attestations de formation ) scannés et mis dans le dossier relatif à la personne concernée et les copies des décisions d'aptitude sont classées dans le bureau du responsable désigné. Procédure Recrutement, Formation et habilitation du personnel «PR-FHP-004». c. Formation La Procédure Formation et Habilitation «PR-MDE-004» permet de définir les dispositions prises par l entreprise pour organiser la formation des salariés à la prévention des risques professionnels liés à l'activité de l'entreprise et à l exposition aux rayonnements ionisants, en se conformant au cahier des charges CEFRI en vigueur. Si les salariés sont amenés à être exposés à des sources de haute activité telles que mentionnées à l'article R du code de la santé publique et à l article R du code du travail, préalablement à l intervention, ils suivront une formation ou information à la prévention des risques renforcée spécifique (par un organisme de formation ou en interne), sur les sources de haute activité et les aspects relatifs à la sûreté et aux conséquences possibles liées à ces sources de hautes activités. L entreprise conserve une copie des attestations de formations des salariés dans les dossiers du personnel, ainsi que l original des accusées de réception des notices d information du GIIN. d. Communication et information La procédure de communication et d information PR-CI-005, décrit les dispositions prises par l entreprise pour assurer que les informations pertinentes relatives à la radioprotection sont communiquées aux personnels, au délégué du personnel et à toutes autres parties intéressées. Le tableau de la procédure de communication et d information PR-CI-005, permet d identifier les informations et les différents acteurs nécessaires à une bonne communication au sein de l entreprise. e. Autorisation à travailler sous rayonnement ionisant La Procédure Formation et Habilitation «PR-MDE-004» permet de définir les dispositions prises par l entreprise pour délivrer aux salariés de catégorie A ou B une Autorisation à travailler sous Rayonnements Ionisants, précisée grâce au volet 2B du carnet d accès Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 4

5 ! D-SMQR MANAGEMENT DE LA QUALITE Cartographie des processus Analyse du besoin client Processus Pilotage Analyse satisfaction Management: Stratégie, Politique et objectifs Analyse des données: Satisfaction client, audit, indicateurs, analyse des risques. Amélioration continue: Améliorer et suivie du système de management de la Qualité et de la radioprotection. EX IG E N CE S CL IE NT ET RE GL E M E NT AI RE S Planification Administratif Processus de réalisation L étude et conseil suivi Interventions Intervention sous Rayonnement Ionisant Processus Support Facturation Ressource Humaine Mesure et SA TI FI CA TI ON CL IN ET Retour d expérience «REX» Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 5

6 5. STRUCTURE DOCUMENTAIRE GESTION DOCUMENTAIRE : Généralités La structure documentaire pour le système de gestion de la Qualité et de la répond à une logique structurée par niveaux. Le «premier» niveau, décrit les activités identifiées comme "communes" à la société et qui sont l objet de ce manuel. Le «deuxième» niveau décrit la gestion opérationnelle et la mise en œuvre des exigences applicables. Procédures Le Système de Management de la Qualité et utilise les procédures suivantes : Procédure Maitrise des Documents et des Enregistrements. Procédure de gestion des Equipement et EPI Procédure de recours à des Sous traitants Procédure de recours à des ETT Procédure de gestion des dosimètres passifs procédure d optimisation et planification de l Intervention Procédure de traitement des dysfonctionnements Procédure de Recrutement, formation et habilitation Procédure de communication et information Procédure Gestion des exigences Réglementaires et Contractuelles Procédure d audit interne. 6. PLANIFICATION IDENTIFICATION, EVALUATION ET MAITRISE DES RISQUES Le Responsable Désigné en collaboration avec la PCR réalise une analyse des risques par poste de travail à l aide du Document Unique de l entreprise «D-DAR-003», lui permettant, pour toutes ses opérations sous rayonnements ionisants y compris les sous-traitants, les intérimaires et tous son personnel, et dans tout son environnement de travail, d identifier, évaluer les risques radiologiques «expositions externes et internes», ainsi que définir et mettre en œuvre les mesures de prévention et de protection nécessaires et appropriées. L identification, l évaluation et l analyse des risques pour toutes interventions en zone sont effectuées à l aide du formulaire E-DARI-005 «analyse par poste de travail», qui sera rédigé avant toute intervention par le responsable désigné et/ou la PCR qui prend en compte les risques spécifiques à l intervention. Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 6

7 La procédure d optimisation et planification de l Intervention PR-OPI-006 permet de décrire les dispositions prises pour éliminer, réduire ou maitriser les risques radiologiques. L entreprise prend en compte les résultats de ces analyses pour la détermination des objectifs de. L analyse sera actualisée selon la nécessité et les remontées d information. EXIGENCES REGLEMENTAIRES ET AUTRES EXIGENCES Afin d identifier et d accéder aux exigences règlementaires relatives à la et aux autres exigences qui lui sont applicables, TECHNIQUES INDUSTRIELLES dispose d une Procédure Gestion des exigences Réglementaires et Contractuelles «PR-GERC-007». Cette Procédure permet la mise à jour de ces informations, la communication des informations pertinentes sur les exigences règlementaires et sur les autres exigences à ses salariés et aux autres parties concernées. OBJECTIFS ET PROGRAMME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE ET RADIOPROTECTION L entreprise défini et met à jour des Objectifs Qualité et de cohérents avec sa politique, dans un souci d amélioration continue, elle définit les responsables de la mise en œuvre de ces objectifs ainsi que les moyens et dates prévus de mise en œuvre et d'efficience. TECHNIQUES INDUSTRIELLES définit à minima annuellement des objectifs de radioprotection généraux «PMR», incluant des objectifs de doses individuelle et contamination. Ces objectifs s'inscrivent dans la démarche d'amélioration continue du SMR définie dans notre politique. Ils sont à minima examinés dans le cadre de la Revue de Direction définie dans le SM. Ils peuvent être revus à tout moment si nécessaire. A chaque revue, ils font l'objet d'une information spécifique du personnel Catégories A ou B par Flash d'information, Note de Service ou tout autre moyen jugé adapté. Ils sont suivis dans leur réalisation par le Responsable Désigné et CSE assisté de la PCR et de tout acteur qu'il jugera nécessaire. MAITRISE OPERATIONNELLE TECHNIQUES INDUSTRIELLES prend des dispositions pour garantir sa capacité à effectuer des travaux sous rayonnements ionisants, en accord avec sa politique et ses objectifs en matière de dans la procédure d optimisation et planification de l Intervention PR-OPI-006. a. Evaluation prévisionnelle, optimisation et objectifs opérationnels Voir La procédure d optimisation et planification de l Intervention PR-OPI-006. b. Equipement de travail et de Protection Individuelle Voir Procédure Equipements et Protection Individuelle PR-EPI-011. c. Surveillance de l Exposition Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 7

8 TECHNIQUES INDUSTRIELLES met en œuvre une surveillance de l exposition de ses salariés affectés aux travaux sous rayonnements ionisants selon les exigences règlementaires. Cette surveillance est décrite dans la procédure d optimisation et planification de l Intervention PR- OPI-006 et dans la Procédure Gestion des Dosimètres Passifs PR-GSP-008. d. Recours à la sous-traitance TECHNIQUES INDUSTRIELLES dispose d une Procédure de Recours à la sous traitance de PR- RST-009, qui définit les dispositions pour identifier les opérations qui seront sous-traitées et en informer l Entreprise d'accueil, les coordonnées de la personne compétente en radioprotection du sous-traitant et réciproquement, et la communication au sous-traitant de tous les éléments relatifs aux opérations à réaliser et aux risques associés à l environnement de travail. L entreprise s assure que le sous-traitant dispose de la certification prévue à l'article R , dès lors que les activités sous-traitées relèvent de l'arrêté du 27 novembre e. Recours à des entreprises de travail temporaire ETT TECHNIQUES INDUSTRIELLES dispose d une Procédure de Recours aux Entreprises de Travail Temporaire PR-ETT-010 qui définit les dispositions prises pour gérer le recours à des Entreprises de Travail Temporaire. CAPACITE A REAGIR FACE A DES SITUATIONS ANORMALES DE TRAVAIL TECHNIQUES INDUSTRIELLES s interdit toute intervention dans des situations anormales de travail, dans des cas d expositions exceptionnelles, d expositions sous autorisation spéciale, ou situation d urgence radiologique. Elle le stipule dans sa Lettre d Engagement Exclusion Non recours affichée en entreprise. VERIFICATION ET ECARTS/ACTIONS CORRECTIVES a. VERIFICATION Tout au long du processus, la surveillance et la mesure régulière de la performance du SMR sont effectuées sous la responsabilité du RD et de la PCR et se concrétisent par leurs visas respectifs sur les documents d'enregistrement. Cette vérification de la performance du SMR se fait grâce à : Quoi? Qui? Comment? Validité et adéquation des formations des travailleurs CSE et RD Tableau suivi des habilitations. Procédure de formation habilitation Validité de l aptitude médicale CSE et RD Tableau suivi des habilitations Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 8

9 Suivi des autorisations à travailler sous rayonnement ionisant RD et la direction Carnet d accès, Tableau suivi des habilitations Suivi et l analyse des résultats des doses efficaces et/ou opérationnelles par rapport aux évaluations préalables et aux objectifs de dose définit. PCR, RD Procédure Optimisation Réunion PCR/ RD. Retour d'expérience Suivi de la dosimétrie individuelle et collective Communication RD et Direction Causeries Formation et Information Vérification de l'efficacité des moyens mis en place et l'adéquation effective des moyens de mesure d exposition Fonctionnement du Processus d'optimisation PCR, RD, Chargé de travaux PCR, RD Contrôles terrains, Suivi des dosimètres passifs Retour d'expérience Remontées d'informations Vérification régulière en Réunion PCR/ RD Retour d'expérience Sur la base de leur vérification, ils peuvent à tout moment : informer ou alerter la Direction; requérir une revue de direction; demander une revue du SMR ; émettre une information au personnel. La vérification de l'application du SMR, l adaptation des procédures et de son efficacité est effectuée par le biais des résultats audits systèmes internes et externes, par le retour d expériences et les résultats des Revues de direction. GESTION DES ECARTS ET ACTIONS CORRECTIVES ET PREVENTIVES TECHNIQUES INDUSTRIELLES défini dans la Procédure de traitement des dysfonctionnements PR-TD-003 la gestion des écarts «identification, enregistrement, analyse, traitement, application et efficacité». La Procédure Gestion des Dosimètres Passifs PR-DP-008 traite du cas particulier des écarts concernant les dosimètres passifs. ENREGISTREMENTS TECHNIQUES INDUSTRIELLES utilise et met à jour des Procédures lui permettant de définir l identification, la conservation, et la destruction des enregistrements relatifs au Système de Management de la Qualité et de la, ainsi que les résultats des Audits et des Revues de Directions : Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 9

10 - Procédure Maitrise Documentaire et des Enregistrements PR-MDE-001. Les enregistrements sont lisibles, identifiables au moyen d une codification, et permettent de retrouver les activités concernées. Ils sont conservés de façon à pouvoir être retrouvés facilement et sont protégés contre tout endommagement, détérioration, ou perte. Leur durée de conservation est établie et définie dans la Liste des Documents et enregistrements applicables. Les Enregistrements sont tenus à jour de façon appropriée au système et à l entreprise, afin de démontrer la conformité à la présente spécification et aux exigences du CNPE. AUDITS Grâce à la Procédure Audit, TECHNIQUES INDUSTRIELLES définit ses dispositions prises pour la programmation, la réalisation, le suivi des Audits Internes des différents Systèmes. La conduite de ces Audits se conforme aux différentes exigences relatives aux certifications de l entreprise. Procédure Audit PRAI-002. REVUE DE DIRECTION La Direction revoit périodiquement le Système de Management de la pour garantir sa pertinence son adéquation et son efficacité. Le Processus de Revue de Direction, permet de garantir que les informations nécessaires sont recueillies et analysées, pour permettre à la Direction d effectuer son évaluation (politique Qualité et, PMR, objectifs Qualité et dosimétriques, les résultats d audits ) Le Compte Rendu de la Revue de Direction est systématiquement transmis aux intéressés et publié par écrit pour archivage. La Revue de Direction aborde les éventuels besoins de changement au niveau de la politique, des objectifs ou d autres éléments du Système de Management de la ou de tout autre Système en place, en tenant compte des résultats de l Audit effectué, des modifications du contexte, et de son engagement pour une amélioration continue. La Revue de Direction du SMR est intégrée à d autres thèmes (qualité, sécurité, environnement). Toute reproduction partielle ou totale est strictement interdite, sauf autorisation écrite de la direction de TECHNIQUES INDUSTRIELLES 10

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION

MANAGEMENT DE LA RADIOPROTECTION Page : 1/10 MANUEL MAN-CAM-NUC-F Seule la version informatique est mise à jour, avant toute utilisation consulter sur le réseau Intranet la version en cours de ce document Page : 2/10 HISTORIQUE DE RÉVISION

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 2 juin 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-021960 Monsieur le Directeur Général Hôpital NECKER 75015 PARIS Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-047719 Centre Hospitalier Sud Essonne 26 avenue Charles de Gaulle BP 107 91152 ETAMPES

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-047719 Centre Hospitalier Sud Essonne 26 avenue Charles de Gaulle BP 107 91152 ETAMPES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 1 er décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-047719 Centre Hospitalier Sud Essonne 26 avenue Charles de Gaulle BP 107 91152 ETAMPES Objet : Inspection sur

Plus en détail

Charte Sûreté Nucléaire

Charte Sûreté Nucléaire Charte Sûreté Nucléaire LA SÛRETÉ NUCLÉAIRE UN IMPÉRATIF ABSOLU Le maintien du plus haut niveau de sûreté a toujours constitué pour AREVA un impératif absolu : il en est ainsi pour la sûreté de nos produits,

Plus en détail

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale

NOVA RADIOPROTECTION. Solutions de consultance en radioprotection médicale Solutions de consultance en radioprotection médicale 1021, Avenue de Toulouse - Espace ARC-EN-CIEL (Hall 3) 34070 MONTPELLIER - www.nova-radioprotection.com courriel : contact@nova-radioprotection.com

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 21 mai 2010 N/Réf. : CODEP-PRS-2010-027150 Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection Installation : Coronarographie Identifiant de la visite

Plus en détail

DIVISION DE LILLE Lille, le 18 septembre 2015

DIVISION DE LILLE Lille, le 18 septembre 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE CODEP-LIL-2015-038319 FG/EL Lille, le 18 septembre 2015 Monsieur le Dr X Centre Médical du Littoral 173, Route de Desvres 62280 SAINT MARTIN BOULOGNE Objet : Inspection

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

Modalités de mise en œuvre

Modalités de mise en œuvre SECURITE Charte Sécurité du Collaborateur Intérimaire Rédigée en collaboration avec Mase Normandie, la Charte Sécurité du Collaborateur Intérimaire est un contrat tripartite entre l Entreprise Utilisatrice,

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes La nature constitue l une des plus grandes richesses des Alpes-Maritimes. Elle est particulièrement préservée dans les 15 parcs naturels départementaux qui proposent, de Théoule-sur-Mer à Roquebrune-Cap-Martin,

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008 ADRESSE : L1-B241 TECHNOPOLE EL GAZALA 2083 ARIANA TEL : 53310 555/ 92040373 TEL FIX : +216 31 40 32 84 FAX : +216 32 40 32 84 SITE WEB : WWW.OPENTIC-TN.COM E-MAIL : CONTACT@OPENTIC-TN.COM Dossier Technique

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE

N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 27 mai 2016 N/Réf. : CODEP-PRS-2016-020183 TOTAL RAFFINAGE France Etablissement pétrolier de Gargenville 40 avenue Jean Jaurès 78440 GARGENVILLE Objet :

Plus en détail

Norme ISO 9001 version 2000

Norme ISO 9001 version 2000 Norme ISO 9001 version 2000 Page 1 Plan Introduction : QQOQCP «comprendre les enjeux pour l organisme» 1.Les 8 principes du Management de la Qualité 2.ISO 9001 : 2000 et cycle PDCA 3.Le système documentaire

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond

L évolution des normes ISO9001 et ISO14001. La forme Le fond 41 ième rencontre 29 septembre 2014 L évolution des normes ISO9001 et ISO14001 La forme Le fond AllQuality Sept 2014 : évolution ISO9001 et ISO14001 - philippe.barbaza@qualivie.fr - 1 Vers une structure

Plus en détail

Les dossiers d exportation et de reprise de sources radioactives scellées examinés par les inspecteurs sont conformes à la réglementation.

Les dossiers d exportation et de reprise de sources radioactives scellées examinés par les inspecteurs sont conformes à la réglementation. RÉPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DU TRANSPORT ET DES SOURCES Montrouge, le 10 Novembre 2015 Nos Réf. : CODEP-DTS-2015-044057 IPSI 102, rue J.B. CHARCOT 92400 COURBEVOIE Objet : Suite d une inspection de

Plus en détail

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes

Label GretaPlus. Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Label GretaPlus Textes de référence Norme qualité Éducation nationale en formation d'adultes Texte officiel Version mars 2003 Ministère de la Jeunesse, de l'éducation nationale et de la Recherche Direction

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement)

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S, E (Qualité, Sécurité, Environnement) COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 09/01/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Coordonnateur (trice) de système Q, S,

Plus en détail

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique

NON FRIABLE. Présentant des risques particuliers. Encadrement de chantier. Encadrement technique Rédacteur : Vérificateur : Approbateur : Document créé le Document modifié le Document édité le 9 juin 2011 2011 Réf. document : XXX XXX XXX Version : 00 Document entreprise CALENDRIER DES FORMATIONS Sous-section

Plus en détail

Code de l environnement (articles L.596-1 et suivants)

Code de l environnement (articles L.596-1 et suivants) RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-055758 Lyon, le 4 octobre 2013XXXXXXX Monsieur le directeur général SOCATRI Route départementale 204-BP 101 84503 BOLLENE cedex Objet : Contrôle

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR?

L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? 1 FORMATION DES INSPECTEURS HYGIENE SECURITE OCTOBRE 2008 L IHS, UN RISQUE OU UNE SECURITE POUR L EMPLOYEUR? Dominique VACHER 2 Enjeux du domaine Santé Sécurité Social et Environnemental : pas de Développement

Plus en détail

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS...

SOCODEI Identification : SOC NO 0094. Note d organisation. Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... Politique radioprotection SOCODEI PAGE : 3/6 SOMMAIRE 1. ENJEUX ET FONDEMENTS... 4 2. DOMAINE D APPLICATION... 4 3. PRINCIPES DIRECTEURS... 4 4. OBJECTIFS... 5 5. RESPONSABILITES ET REGLES... 5 6. ANIMATION

Plus en détail

N/Réf. : Codep-Lyo-2016-017973 Mme le directeur délégué du centre hospitalier de Tarare L hôpital Nord-Ouest 1, bd J.B. Martin 69170 TARARE

N/Réf. : Codep-Lyo-2016-017973 Mme le directeur délégué du centre hospitalier de Tarare L hôpital Nord-Ouest 1, bd J.B. Martin 69170 TARARE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON Lyon le 02/05/2016 N/Réf. : Codep-Lyo-2016-017973 Mme le directeur délégué du centre hospitalier de Tarare L hôpital Nord-Ouest 1, bd J.B. Martin 69170 TARARE Objet

Plus en détail

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 26 mai 2016.

Dans le cadre du contrôle de la radioprotection en France, l Autorité de sûreté nucléaire s est rendue dans votre établissement le 26 mai 2016. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 14 juin 2016 N/Réf. : CODEP-STR-2016-024264 Monsieur le Directeur CHRU de Strasbourg Nouvel Hôpital Civil 1 place de l hopital BP 426 67091 Strasbourg

Plus en détail

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2

~'. APAJH ~ Manuel Qualité. APAJH du TARN DU TARN ANN EE 2014. Code 5-105-2 Manuel Qualité. Page 1/14. Version 2 -. ~'. APAJH ~ DU TARN Manuel Qualité APAJH du TARN ANN EE 2014 Code 5-105-2 Manuel Qualité Page 1/14 Version 2 DIFF : Siège/Etablissements APAJH du TARN p.1/14 SOMMAIRE AVANT PROPOS... 3 INTRODUCTION......

Plus en détail

Pôle sanitaire privé mulhousien du Diaconat Clinique du Diaconat Fonderie 1 rue Saint Sauveur BP 1237 68054 MULHOUSE CEDEX

Pôle sanitaire privé mulhousien du Diaconat Clinique du Diaconat Fonderie 1 rue Saint Sauveur BP 1237 68054 MULHOUSE CEDEX RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE STRASBOURG Strasbourg, le 22 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-STR- 2014-057642 Monsieur le directeur Pôle sanitaire privé mulhousien du Diaconat Clinique du Diaconat Fonderie

Plus en détail

RÈGLES DE CERTIFICATION

RÈGLES DE CERTIFICATION Revu par : Valide pour : Révision : No. : Estelle MAILLER DNV GL Business Assurance France 19 PSY03 Approuvé par : Date : Replace : Pages : Antoine Thomassin 2015-10-07 18 1 sur 8 RÈGLES DE CERTIFICATION

Plus en détail

Programme de Formation Responsable Management Qualité

Programme de Formation Responsable Management Qualité 1-Introduction : - de la formation. -La procédure de qualification. -Le Rôle d un Responsable Management Qualité 2-Identification des processus : -Rappel : L approche processus -Comment identifier les

Plus en détail

MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT/SANTE/ SÛRETE

MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT/SANTE/ SÛRETE MANUEL QUALITÉ/SÉCURITÉ/ENVIRONNEMENT/SANTE/ SÛRETE POLITIQUE ET OBJECTIFS QUALITÉ La qualité du service et du savoir- faire proposés par METALCOAT constituent des enjeux majeurs : - Parce que nos clients

Plus en détail

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE

RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE RESEAU ARCHITECTES CERTIFIE QUALITE 109 rue Yvon Morandat 73000 CHAMBERY MANUEL QUALITE conception et realisations architectecturales conformément à la norme ISO 9001 V 2008 Certifié par: 2007 création

Plus en détail

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X

DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X DEC/GX DÉCLARATION DE DÉTENTION/UTILISATION D APPAREILS ÉLECTRIQUES GÉNÉRANT DES RAYONS X Ce formulaire de demande concerne les déclarations prévues aux 1 et 3 de l article R.1333-19 du code de la santé

Plus en détail

APPLICATION PRATIQUE

APPLICATION PRATIQUE APPLICATION PRATIQUE du décret n 2003-296 du 31/3/03 relatif à la protection des travailleurs contre les dangers des rayonnements ionisants PAR LE MEDECIN DU TRAVAIL BINO JACKY service de santé au travail

Plus en détail

Cabinet dentaire 12,Rue de Belgrade 38000 GRENOBLE

Cabinet dentaire 12,Rue de Belgrade 38000 GRENOBLE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-038894 Lyon, le 9 Juillet 2013 Cabinet dentaire 12,Rue de Belgrade 38000 GRENOBLE Objet : Inspection de la radioprotection du 17 juin 2013

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2013-066632 Nantes, le 24 décembre 2013 GIE Anjou Imagerie Santé Scanner de la Foucaudière 18 rue de la Bellinière 49 800 TRELAZE Objet : Contrôle

Plus en détail

Marseille, le 14 septembre 2015 CODEP - MRS - 2015-037600. Institut Sainte Catherine 250, chemin de Baigne-Pieds 84918 AVIGNON Cedex 9.

Marseille, le 14 septembre 2015 CODEP - MRS - 2015-037600. Institut Sainte Catherine 250, chemin de Baigne-Pieds 84918 AVIGNON Cedex 9. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP - MRS - 2015-037600 Marseille, le 14 septembre 2015 Institut Sainte Catherine 250, chemin de Baigne-Pieds 84918

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

Le Management de l Environnement selon l ISO 14001. Superviseur HSE

Le Management de l Environnement selon l ISO 14001. Superviseur HSE Le Management de l Environnement selon l ISO 14001 Superviseur HSE La Norme Internationale - ISO 14001 Famille ISO 14 000 : ISO 14050 : 2002 : Management Environnemental «Vocabulaire»; ISO14004 : 2004

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 18 juillet 2012 N/Réf. : CODEP-PRS-2012-039782 Monsieur le Directeur Hôpital Pitié-Salpêtrière 83, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS Objet : Inspection

Plus en détail

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Réf. : Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et L.592-22 Code de la santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE NANTES N/Réf. : CODEP-NAN-2016-016704 Nantes, le 29 Avril 2016 Service de médecine nucléaire Centre hospitalier de Saint Brieuc 22027 SAINT BRIEUC CEDEX 1 Objet : Inspection

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL

DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL AUTO/MED/SCAN DEMANDE D AUTORISATION DE DÉTENTION ET/OU D UTILISATION DE SCANNER(S) À USAGE MÉDICAL Ce formulaire de demande concerne les demandes d autorisation prévues par l article R.1333-23 du code

Plus en détail

PROCEDURE ENREGISTREMENT

PROCEDURE ENREGISTREMENT Page 1 sur 7 ANNULE ET REMPLACE LES DOCUMENTS SUIVANTS référence 04/PR/001/02/V01 04/PR/001/02/V02 04/PR/001/02/V03 04/PR/001/02/V04 04/PR/001/02/V05 04/PR/001/02/V06 04/PR/001/02/V07 04/PR/001/02/V08

Plus en détail

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015

Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Association Suisse pour Systèmes de Qualité et de Management (SQS) Service à la clientèle SQS Révision des normes ISO 9001:2015 et ISO 14001:2015 Règles de transition Table des matières 1. Publication

Plus en détail

Contenu de la norme ISO 50001-2011

Contenu de la norme ISO 50001-2011 Contenu de la norme ISO 50001-2011 22 novembre 2011 Virginie BUCHHEIT Luxcontrol 1, av. des Terres Rouges BP 349 L-4004 Esch/Alzette Tel : +352 54 77 11 281 Fax : +352 54 77 11 266 www.luxcontrol.com Email:

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT N interne : 736 Conseil du lundi 10 septembre 2001 à 18 h 00 N définitif : 2001-0250 CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : La communauté urbaine de Lyon - direction de l'eau, dont le siège est

Plus en détail

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 1 er juillet 2011 dans votre établissement.

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 1 er juillet 2011 dans votre établissement. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE CODEP MRS 2011 043072 Marseille, le 30 août 2011 Clinique de l Ospédale RN 198 Carrefour de l Ospédale 20137 PORTO-VECCHIO Objet : Lettre de suite de l'asn concernant

Plus en détail

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E

SA x-y. Sommaire A P P R O B A T I O N D O C U M E N T A U F O R M A T P D F N O N M A I T R I S E S I I M P R I M E G E S T I O N D ' I M M E U B L E S E T A D M I N I S T R A T I O N D E C O P R O P R I E T E S M A N U E L Q U A L I T E - MQ I N D I C E A N O V E M B R E 2012 Page 2 sur 8 Sommaire 1 - Diffusion du

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration des ressources humaines COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 11/10/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de production des Industries Chimiques : niveau III* Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification * le niveau auquel il est fait référence est celui

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

Responsable du département. Production / Infrastructures

Responsable du département. Production / Infrastructures Page 1 sur 9 Nom Fonction REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR Martine Véniard Directeur du système d information Directeur du personnel Direction générale Date 1/01/2016 Signature Sources : Répertoire des

Plus en détail

Bordeaux, le 20/07/2015. N/Réf. : CODEP-BDX-2015-026466. Polyclinique du Sidobre Chemin Saint Hippolyte 81100 CASTRES

Bordeaux, le 20/07/2015. N/Réf. : CODEP-BDX-2015-026466. Polyclinique du Sidobre Chemin Saint Hippolyte 81100 CASTRES REPUBLIQUE FRANCAISE DIVISION DE BORDEAUX Bordeaux, le 20/07/2015 N/Réf. : CODEP-BDX-2015-026466 Polyclinique du Sidobre Chemin Saint Hippolyte 81100 CASTRES Objet : Inspection n INSNP-BDX-2015-0410 des

Plus en détail

Grand-Duché du Luxembourg

Grand-Duché du Luxembourg Version 2.0 16.06.2014 Page 1 de 20 Lignes directrices d audit de la règle technique d exigences et de mesures pour la certification des Prestataires de Services de Dématérialisation ou de Conservation

Plus en détail

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris

SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL. Christine Gauron INRS Paris SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL MISSIONS DU MEDECIN DU TRAVAIL Christine Gauron INRS Paris organisation Décret du 28/07/04 «organisation de la médecine du travail» Renforcement de l action sur le terrain et

Plus en détail

SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES

SPECIFICATION E DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 92038 PARIS LA DEFENSE CEDEX Page 1 / 11 SPECIFICATION "E" DU CEFRI CONCERNANT LES ENTREPRISES EMPLOYANT DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B TRAVAILLANT DANS LES INSTALLATIONS NUCLEAIRES 29/11/00 13 Indice

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités susceptibles de lui être confiées peuvent être, à titre d exemples non exhaustifs : COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2006 07 74 0251 Catégorie : B Dernière modification : 10/05/2007 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Animateur (trice) d équipe

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 6 mai 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-017724 Centre Médical de Forcilles 77150 FEROLLES ATTILLY Objet : Inspection sur le thème de la radioprotection Installation

Plus en détail

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion

ANNEXE 1. à la convention d adhésion. de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE. Centre de Gestion ANNEXE 1 à la convention d adhésion de la collectivité :... au service de MÉDECINE PRÉVENTIVE du Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Seine-Maritime MODALITÉS DE FONCTIONNEMENT

Plus en détail

Code de l environnement, notamment ses articles L.596-1 et suivants Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R.

Code de l environnement, notamment ses articles L.596-1 et suivants Code de la Santé publique, notamment ses articles L.1333-17 et R. DIVISION DE LYON Lyon, le 7 novembre 2013 N/Réf. : Codep-Lyo-2013-061262 Professeur Olivier CHAPET Département de Radiothérapie-Oncologie Centre hospitalier Lyon Sud 165, chemin du Grand Revoyet 69495

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT

NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL NF OFFICE EXCELLENCE CERTIFIE NF AMEUBLEMENT ENVIRONNEMENT Annule et remplace MQ-CERT 13-344 du 16/10/2013 Approuvé par la Directrice Générale d AFNOR Certification, le 21/11/2013 Date de mise en application : 02/09/2015 NF AMEUBLEMENT NF MOBILIER PROFESSIONNEL

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

Système documentaire des laboratoires

Système documentaire des laboratoires Système documentaire des laboratoires Réseau National des Laboratoires du Sénégal Atelier de formation des formateurs Maïmouna Diop Kantoussan 1 Introduction Objectifs Comprendre l utilité de la mise en

Plus en détail

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE?

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Les normes ISO 9001 : 2015, ISO 45001/DIS et ISO 14001 : 2015 sont parfaitement alignées au niveau des 10 chapitres. Les exigences de revue

Plus en détail

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire

Référentiel spécifique pour la demande de. Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et avant démolition. et pièces spécifiques à produire Référentiel spécifique pour la demande de Qualification : 02-01 Repérage amiante avant travaux et pièces spécifiques à produire En complément du dossier de demande général Critères de qualification 02-01

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/11/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : INSPECTEUR QUALITE I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

N~ in~ç ~ FR0300868 03/11/98 5. Directeur Président de la Président du Comité Commission. de Technique. Certification. ~~~~Identification: -4goù

N~ in~ç ~ FR0300868 03/11/98 5. Directeur Président de la Président du Comité Commission. de Technique. Certification. ~~~~Identification: -4goù N~ in~ç ~ FR0300868 Itiv- Fn - -4goù QUESTIONNAIRE D'EVALUATION "1" CONCERNANT LES ENTREPRISES DE TRAVAIL TEMPORAIRE METTANT A DISPOSITION DU PERSONNEL DE CATEGORIE A OU B POUR TRAVAILLER DANS LES INSTALLATIONS

Plus en détail

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN

Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Radioprotection : enjeux, réglementation, inspections de l ASN Laurent DEPROIT, chef de la division de Marseille de l ASN Réunion plénière du 3 juin 2015 1 Sommaire 1. Les missions de l ASN 2. Les principales

Plus en détail

mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale

mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale L agence de développement et d urbanisme du pays de Montbéliard www.adu-montbeliard.fr Système Management Environnemental Manuel Environnemental mai 2014 Présentation générale de la démarche environnementale

Plus en détail

Générer de la Satisfaction. Management de la qualité par les processus

Générer de la Satisfaction. Management de la qualité par les processus Générer de la Satisfaction Management de la qualité par les processus Hervé DOURY 21 Novembre 2014 - Plan Définition, vocabulaire et intérêts du concept Système de Management de la Qualité ISO 9000:2005

Plus en détail

PROJET : Arrêté ministériel du

PROJET : Arrêté ministériel du RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique PROJET : Arrêté ministériel du relatif à la formation obligatoire des assistants de prévention, des conseillers de prévention

Plus en détail

Référentiel de la marque «Démarche T»

Référentiel de la marque «Démarche T» V7 Référentiel de la marque «Démarche T» 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 LES CRITERES DE LA DEMARCHE T... 4 1. La direction stratégique, premier pilier...4 2. L action des services de production,

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE)

Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) PRINCIPE Le Certificat de Compétences en Entreprise (CCE) a pour objet : De mesurer et certifier les compétences constatées en milieu de travail, indépendamment

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 16/07/2015 En attente d approbation REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien(ne)

Plus en détail

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 06 novembre 2013 dans votre établissement

Objet : Lettre de suite de l'asn concernant l'inspection en radioprotection réalisée le 06 novembre 2013 dans votre établissement RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE MARSEILLE- Zone non imprimée - Place pour l'en-tête CODEP MRS 2013 065345 Marseille, le 4 décembre 2013 GCS de Cancérologie du Grand Montpellier 25 rue de Clémentville

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2009 09 76 0284 Catégorie : B REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Mécanicien(ne) en machines tournantes sous pression (installation

Plus en détail

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1

Caroline QUINTIN. URC Paris Nord - Formation DU 1 Caroline QUINTIN URC Paris Nord - Formation DU 1 INTRODUCTION Les documents et données relatifs à la recherche constituent les documents essentiels qui composent le dossier permanent de la recherche. Ces

Plus en détail

Formation des personnels des organismes hlm exposés au risque amiante Sous-section IV

Formation des personnels des organismes hlm exposés au risque amiante Sous-section IV Formation des personnels des organismes hlm exposés au risque amiante Sous-section IV Groupement de commande inter organismes Piloté et coordonné par ARELOR Hlm CAHIER DES CHARGES Février 2013 Contexte

Plus en détail

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE Commission paritaire nationale de l'emploi de la Métallurgie Qualification : MQ 2007 10 89 0265 FICHE D IDENTITE DE LA QUALIFICATION VALIDEE TITRE DE LA QUALIFICATION : Technicien (ne) en gestion et administration

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

ISO 9001 V.2008. 1300 1600 TTC (de 1 à 3 personnes). Au delà, 75 TTC par jour et par personne sup. 3 4 jours OBJECTIFS

ISO 9001 V.2008. 1300 1600 TTC (de 1 à 3 personnes). Au delà, 75 TTC par jour et par personne sup. 3 4 jours OBJECTIFS SAVOIR AUDITER UN SYSTÈME QUALITÉ Normes de l Audit Conduite de la Démarche Méthodologie Questionnaire d Audit (jeux de rôles) Rapport d Audit (exercice écrit) Toutes personnes désirant devenir Auditeur

Plus en détail

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE

FICHE D IDENTITÉ DE LA QUALIFICATION VALIDÉE OBJECTIF PROFESSIONNEL DE LA QUALIFICATION VALIDEE COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2001 01 89 0195 (Cette fiche annule et remplace, à compter du 9 janvier 2007, la précédente fiche d identité) FICHE D IDENTITÉ

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail