MODULE 1 Intermédiaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODULE 1 Intermédiaire"

Transcription

1 Bac Pro Environnement Nucléaire - Formation par modules - Expérimentation Lycée Paul Emile Victor Obernai Les objectifs visent les tâches au sein d activités dans le cadre d une fonction professionnelle. MODULE 1 Intermédiaire Exécuter une intervention de logistique de maintenance Période : Durée : Prendre connaissance du dossier d intervention. Analyser une situation de travail. Suivre le planning établi ainsi que les paramètres associés. Contrôler le matériel, les outillages et les produits à partir de critères définis. C 11.1 C 13.1 C 14.1 C 23.2 C 41.4 C 42.1 C 43.2 C 51.2 Repérer et identifier les informations garantissant l adéquation du dossier avec l intervention Avoir une connaissance des propriétés des polluants et des pratiques et règles de travail les concernant (réglementation, spécifications, consignes). Intégrer l ensemble des données relatives aux espaces et déplacement dans le site S'assurer du bon fonctionnement des matériels (bon fonctionnement et étalonnage conformes) Mettre (ou faire mettre) en oeuvre les consignations requises Mettre en oeuvre des matériels en conformité avec les exigences de sécurité et de production Mettre en oeuvre des contrôles et mesures associées liés à la fabrication Utiliser l instrument conformément aux spécifications S 1.1 S1.21 S1.22 S 2.1 S 2.5 Métaux et alliages, Matières plastiques, Bétons, Identifier les caractéristiques des matériaux : - mécaniques, - physiques, - physicochimiques, Comportement sous rayonnement, Risques particuliers : toxicité, Désignation normalisée des matériaux Outillages électriques, mécaniques, hydrauliques, pneumatiques?... Procédés d'assemblage - par vis - par collage Manutention - Transport Moyens de manutention roulants Moyens de levage et de préhension Moyens de transport disponibles Utilisation des élingues, manilles, crochets Arimage Utilisation des signes conventionnels de déplacement Matériel et outillage Défintion d'une fonction globale de l'outillage et du matériel (SADT) Lire un plan, un schéma, une notice, un document technique : - électrique, hydraulique, pneumatique, mécanique, bâtiment. Analyse d une notice ou un document de travail Etude de la gamme d'intervention Assurance de la logistique d'utilisation tenant compte de.? Maintien en état les appareils, contrôle de bon fonctionnement Maintenance préventive. Maintenance corrective. Qualification périodique 1

2 MODULE 2 Intermédiaire Effectuer des opérations de démantèlement d installation. Période : Durée : S informer des moyens à mettre en œuvre et se renseigner le cas échéant. Prendre en compte les risques liés aux opérations. Respecter les règles de radioprotection. Appliquer les règles de gestion des produits et des matériels. Utiliser les outillages spécifiques pour exécuter les travaux. Mettre en œuvre les opérations de logistique liées au chantier : (sas, échafaudage, confinement, ) Respecter la qualification des outillages Vérifier le bon état des installations, des outillages, des appareils de mesure et la conformité des produits. C 11.1 C 21.2 C42.1 C 44.1 C 45.1 C 45.2 C51.2 C53.1 Repérer et identifier les informations garantissant l adéquation du dossier avec l intervention Identifier les moyens de limitation des risques et de protection du personnel, à partir du plan de prévention et des pratiques de l'entreprise. Mettre en oeuvre des matériels en conformité avec les exigences de sécurité et de production Suivre les paramètres de fonctionnement caractérisant la qualité de la prestation Maîtriser les règles et comportements de sécurité Savoir utiliser les matériels d'urgence pour minimiser les risques pour le personnel ou pour limiter les conséquences matériels (extincteur,...) Utiliser l instrument conformément aux spécifications Assurer un repli de chantier conforme aux règles de l'art en particulier dans le domaine de la propreté radiologique et de la gestion des déchets générés (radioactifs ou non). S1.21 S1.23 S 2.2 S 3.11 S1.24 S5.22 Application des méthodes d'usinage et de découpe des matériaux en fonction de leurs caractéristiques et de l'environnement, Les différentes techniques de découpage et de démolition : - Sciage, perçage, meulage, tronçonnage - Oxycoupage, plasma - Perforations Différents types de soudage : - les matériels de soudage - les gaz utilisés, les pressions, les intensités - la sécurité en soudage Contrôle des états de surface - rugosimètrie Application des techniques de découpes et de leurs limites d'utilisation Techniques de réduction des volumes : - broyage, déchiquetage - compactage Utilisation et réglage des matériels nécessaires aux interventions de : - Démantèlement - Manutention Confinement (balisage, sas, boîte à gants, matériel de ventilation Architecture générale et description des principaux composants - Descriptif fonctionnel simplifié - Rôle du combustible, gestion, transport - Notion de sûreté spécifique aux réacteurs (barrière de confinement) - Rejets d effluents, déchets Méthodes de décontamination - les produits utilisés, procédés mécanique, procédés chimiques, procédés chimicomécaniques Connaissances des principaux risques conventionnels et radiologiques 2

3 MODULE 3 Intermédiaire Participer à l assistance en sécurité et en radioprotection. Période : Durée : Appliquer les règles de radioprotection, de sécurité et de qualité. S assurer des moyens à utiliser : (matériel, contrôle, humain, ). Se conformer à l analyse des risques liés au chantier. Respecter les règles établies par la Personne Compétente en Radioprotection. Adopter les consignes de repli de chantier en cas de danger. Contrôler les appareils et savoir utiliser le matériel de mesures. Appliquer la démarche ALARA. C 13.2 C 14.2 C 32.2 C 44.2 C 45.3 C 51.2 Avoir une connaissance des moyens de mesure nécessaires Définir son espace de travail et les interfaces obligés et identifier les fonctions locales mises à disposition Mettre en oeuvre en cas d'incident ou accident le plan d'urgence Suivre les paramètres définissant la sécurité et la sûreté de fonctionnement Etre capable de procéder à une évacuation rapide des lieux Utiliser l'instrument conformément aux spécifications S2.2 S 2.3 S 3.11 S3.13 S 5.11 S 5.12 S 5.22 S 5.31 Utilisation et réglage des matériels nécessaires aux interventions : Confinement (balisage, sas, boîte à gants, matériel de ventilation) Utilisation et réglage des appareils de mesure - Radiamètre - Contaminamètre - Pesons - Ph-mètre Les réacteurs d électricité de type REP (EDF) Définition, origine, classification des déchets Réglementation, principe ALARA Définitions de la prévention des risques Principales données qualitatives et quantitatives des AT/MP Connaissances des principaux risques Risques liés aux circulations Risques liés au bruit Démarches d'analyse des accidents Terminologie Conduite à tenir en cas d'accident. Règles à observer 3

4 MODULE 4 Intermédiaire Aider à la participation de la gestion des déchets. Période : Durée : Identifier les différents types de déchets. Renseigner l étiquetage des colis. Respecter la prévention des risques liés à l activité. Démarrer et conduire un système automatisé. Vérifier la requalification des outillages. Exécuter un chantier spécifique à la gestion des déchets. Vérifier la conformité des produits et matériaux utilisés. Contrôler le bon fonctionnement et l étalonnage des appareils de mesures. C 14.2 C 41.4 C 42.1 C 43.1 C43.2 C 51.2 C 53.1 Définir son espace de travail et les interfaces obligés et identifier les fonctions locales mises à disposition Mettre en oeuvre les consignations requises Mettre en oeuvre des matériels en conformité avec les exigences de sécurité et de production Mettre en oeuvre le tri, le conditionnement et de l'entreposage dans l'installation suivant les règles définies Mettre en oeuvre des contrôles et mesures associées liés à la fabrication Utiliser l instrument conformément aux spécifications Assurer un repli de chantier conforme aux règles de l'art en particulier dans le domaine de la propreté radiologique et de la gestion des déchets générés (radioactifs ou non) S 1.25 S2.2 S2.4 Gestion des déchets Conditionnement : - identification, triage - mise en conteneur Mise en conformité du conditionnement - l enrobage - le blocage - le bouchage des colis Renseignement des étiquettes et des fiches de mouvements en fonction des règles d exploitation Utilisation et réglage des appareils de manutention Réglage des paramètres d utilisation suivant les gammes définies S 3.13 S 5.22 Les déchets nucléaires Définition, origine, classification Réglementation, rôle de l ANDRA Risques liés aux circulations Risques liés à l'activité physique, travaux en hauteur, gestes et posture, Risques liés à l'utilisation de moyens de levage et de manutention Risques liés aux machines et outillages 4

5 MODULE 5 Terminal Assurer des opérations de logistique de maintenance. Période : Durée : Analyser et proposer une adaptation du dossier d intervention. Prendre en compte les spécificités de l intervention et du retour d expérience. Transmettre les informations vers tous les destinataires. Expliquer aux membres de l équipe les risques liés à l intervention. Planifier et gérer l intervention sur le plan humain, matériel et documentaire. Repérer les écarts et y apporter des corrections en accord avec la hiérarchie. Contrôler avant, pendant et après tous les paramètres liés à l intervention. Former les intervenants ou vérifier leurs compétences pour effectuer les différentes activités de l intervention. C12.1 C21.1 C21.3 C22.1 C31.1 C32.1 C32.2 C42.2 C51.1 C51.2 C52.1 Repérer les compétences et les aptitudes de chacun Identifier et prendre en compte les consignes d hygiène et de sécurité, de sûreté et de radioprotection Déterminer avec le responsable de l'installation les consignations de matériel nécessaires Organiser le déroulement des taches dans le temps en fonction de la disponibilité des personnels, des matériels et des approvisionnements nécessaires et des consignations à valider Communiquer à chaque intervenant ses tâches et les consignes inhérentes et le rôle des consignations Repérer le déroulement du chantier et les écarts par rapport au dossier d intervention et assurer la traçabilité en utilisant et en transmettant les documents prévus Mettre en oeuvre en cas d'incident ou accident le plan d'urgence Requalification ou essais préalables éventuels en fonction des besoins du chantier Choisir l'instrument utile et conforme aux besoins Utiliser et régler les appareils de mesure Respecter la démarche du plan qualité en particulier dans la traçabilité des écarts et des propositions d'amélioration S2.3 S2.5 S4.5 S5.31 S5.32 Utilisation et réglage des appareils de mesure Ph-mètre Manomètres Débimètres Pesons Maintien en état les appareils, contrôle de bon fonctionnement Gestion du chantier Planifications des opérations Gestion du matériel Gestion du personnel Gestion des approvisionnements et des produits générés Les consignations, responsabilité Utilisation des outils de gestion Gestion de l information Démarches d'analyse des accidents Terminologie Principes de recherche des mesures de prévention Avantage et limites de la démarche Démarche de maîtrise des risques Processus d'apparition d'un dommage Recherche des mesures de prévention Avantages et limites de la démarche 5

6 MODULE 6 Terminal Réaliser et gérer des opérations de démantèlement des installations nucléaires. Période : Durée : Identifier les éléments nécessaires à la mise en œuvre optimale du chantier. Identifier les incohérences éventuelles dans le dossier et y apporter les corrections nécessaires. Transmettre les informations diverses aux intervenants, à la hiérarchie et au client. Assurer le suivi dosimétrique du personnel de son équipe. Organiser le chantier conformément aux directives. Préparer, planifier et adapter l intervention sur le plan humain, matériel, Optimiser le niveau et la qualité de l intervention en respectant les délais et les coûts. Contrôler et vérifier la conformité des matériels et l application des procédures. Former le personnel de son équipe aux différentes tâches. C11.1 C21.3 C23.1 C31.1 C41.2 C41.4 C42.2 C51.1 C51.2 C52.1 C53.1 C53.2 Repérer et identifier les informations garantissant l adéquation du dossier avec l intervention Déterminer avec le responsable de l'installation les consignations de matériel nécessaires Coordonner le déroulement de l utilisation des matériels dans le temps. Communiquer à chaque intervenant ses tâches et les consignes inhérentes et le rôle des consignations Dérouler le planning de travail pour satisfaire les exigences définies en accord avec les intervenants Mettre (ou faire mettre) en oeuvre les consignations requises Requalification ou essais préalables éventuels en fonction des besoins du chantier Choisir l'instrument utile et conforme aux besoins Utiliser l instrument conformément aux spécifications Respecter la démarche du plan qualité en particulier dans la traçabilité des écarts et des propositions d'amélioration Assurer un repli de chantier conforme aux règles de l'art en particulier dans le domaine de la propreté radiologique et de la gestion des déchets générés (radioactifs ou non) Déterminer et proposer la recevabilité d un chantier S1.1 S1.21 S1.22 S1.23 S1.24 Etude des matériaux Désignation normalisée des matériaux Comportement sous rayonnement, Risques particuliers : toxicité, Application des méthodes d'usinage et de découpe des matériaux en fonction de leurs caractéristiques et de l'environnement, Manutention - Transport Les différents types de conteneurs et/ou d emballages Moyens de transport disponibles Pratiques les mieux adaptées pour limiter les risques d irradiation et de contamination lors du transfert de matériel : (directive interne EDF DI 82) Procédés de déconstruction Techniques de réduction des volumes : - broyage, déchiquetage - compactage Méthodes de décontamination Techniques de décontamination et leurs limites d'utilisation : - les produits utilisés, - procédés mécanique - procédés chimiques - procédés chimico-mécaniques Efficacité, précautions d emploi, stockage, sécurité 6

7 MODULE 7 Terminal Assurer une assistance en radioprotection. Période : Durée : Prendre connaissance du dossier et des directives de radioprotection et les transmettre à son équipe pour se conformer aux risques d exposition. S assurer des moyens mis à disposition et proposer des améliorations si nécessaire. Informer les intervenants des risques qu ils encourent. Réagir en fonction de l évolution des risques radiologiques du chantier et en informer la hiérarchie et la Personne Compétente en Radioprotection. S assurer que chaque équipe dispose d une personne formée SST. Vérifier les aptitudes et la validité des formations des intervenants. Préparer les dossiers, le matériel et les appareils de mesures de radioprotection. Gérer le suivi de chantier en respectant les procédures et réagir en cas de danger. Contrôler le travail de son équipe pour faire respecter les procédures, la qualité et la sécurité. Former son personnel au respect de la démarche ALARA et aux principes de R.P. C12.2 C21.1 C32.1 C32.2 C44.3 C44.4 C51.1 C51.2 C53.1 Repérer les habilitations et la dosimétrie existante et "autorisée" Identifier et prendre en compte les consignes d hygiène et de sécurité, de sûreté et de radioprotection Repérer le déroulement du chantier et les écarts par rapport au dossier d intervention et assurer la traçabilité en utilisant et en transmettant les documents prévus Mettre en oeuvre en cas d'incident ou accident le plan d'urgence Arrêter le chantier en cas de sortie du domaine de fonctionnement ou en cas de danger grave et imminent Rendre compte aux parties intéressées (secours, hiérarchie, client,...) dans les plus brefs délais Choisir l'instrument utile et conforme aux besoins Utiliser l instrument conformément aux spécifications Assurer un repli de chantier conforme aux règles de l'art en particulier dans le domaine de la propreté radiologique et de la gestion des déchets générés (radioactifs ou non) S3.22 S3.11 S3.12 S3.14 S3.15 S3.21 S La réglementation Les décrets fondamentaux Le rôle de l exploitant nucléaire Les obligations des sous-traitants Les "personnes compétentes en radioprotection Les réacteurs d électricité de type REP (EDF) Le cycle du combustible Principes physiques des réacteurs neutroniques, thermodynamiques, De la mine au combustible : extraction, concentration du minerais, conversion vers l UF6, enrichissement, Notion de retraitement des combustibles irradiés : dissolution chimique, séparation par solvant, récupération de l uranium, du plutonium, Traitement des déchets produits Notion de sûreté spécifique au cycle du combustible (Criticité) Spécificités du transport des produits Les sources industrielles et médicales Description simplifiée de la fabrication des sources Les irradiateurs médicaux Les irradiateurs industriels : contrôle des matériaux, stérilisation Les «molécules médicales» pour diagnostique ou traitement Nouveaux réacteurs Le rôle de la Direction Générale de la Sûreté Nucléaire et de la Radioprotection (DGSNR) et des Directions régionales de l Industrie et de la Recherche (DRIRE). Définitions des situations dangereuses liées à l activité 7

8 MODULE 8 Terminal Participer à la gestion des déchets. Période : Durée : Rechercher et transmettre les informations aux différents destinataires. Dialoguer avec des bases de données. Rédiger des rapports et des comptes rendus. Gérer l entreposage des déchets en appliquant les cahiers de charges : (zonage, balisage, étiquetage, ) Planifier, préparer et organiser le chantier. S assurer des disponibilités matérielles et humaines. Mettre en place une logistique spécifique à la gestion des déchets. Respecter et faire respecter les coûts et les délais. Vérifier la validité des dossiers et des procédures. Former le personnel de son équipe Anticiper des situations de dérive de chantier en s appuyant sur le retour d expérience. C13.1 C21.3 C42.1 C43.2 Avoir une connaissance des propriétés des polluants et des pratiques et règles de travail les concernant (réglementation, spécifications, consignes). Déterminer avec le responsable de l'installation les consignations de matériel nécessaires Mettre en oeuvre des matériels en conformité avec les exigences de sécurité et de production Mettre en oeuvre des contrôles et mesures associées liés à la fabrication S 1.22 S1.25 S3.13 S3.15 Les différents types de conteneurs et/ou d emballages Moyens de transport disponibles Pratiques les mieux adaptées pour limiter les risques d irradiation et de contamination lors du transfert de matériel : (directive interne EDF DI 82) Mise en conformité du conditionnement l enrobage, le blocage, le bouchage des colis Evacuation des déchets Entreposage Les procédés industriels de conditionnement en fonction de la classification Le stockage ou l entreposage des déchets suivant leur classification et leur conditionnement Les activités des centres de recherche Gestion des déchets : stockage géologique, transmutation, entreposage de longue durée 8

9 MODULE 9 Terminal Gérer son équipe d intervention. Période : Durée : S informer du dossier d intervention et communiquer les éléments du dossier à son équipe. Informer la hiérarchie et le client du déroulement de l intervention. S assurer que les intervenants ont pris connaissance de toutes les règles de sûreté et de sécurité. S assurer du suivi dosimétrique et des habilitations de chaque intervenant de l équipe. Prendre les mesures adaptées en cas de dérive du chantier. Organiser la planification des opérations et des moyens utiles au chantier en s assurant de leur disponibilité. Distribuer et coordonner les tâches pour optimiser l activité en cours. Gérer les aléas liés aux activités. Gérer la bonne exécution des travaux en respectant les règles de production et de qualité. Mesurer et prendre compte des écarts. Former ses intervenants dans l ensemble des domaines d intervention : savoir-faire, sûreté, sécurité, qualité, ) C12.1 C12.2 C21.2 C22.1 C31.2 C32.2 C42.2 C41.1 C41.3 C52.1 C53.1 C53.2 Repérer les compétences et les aptitudes de chacun. Repérer les habilitations et la dosimétrie existante et "autorisée" Identifier les moyens de limitation des risques et de protection du personnel, à partir du plan de prévention et des pratiques de l'entreprise Organiser le déroulement des taches dans le temps en fonction de la disponibilité des personnels, des matériels et des approvisionnements nécessaires et des consignations à valider Définir le rôle de chacun dans le processus de communication et de gestion ou d'information Mettre en oeuvre en cas d'incident ou accident le plan d'urgence Requalification ou essais préalables éventuels en fonction des besoins du chantier Assurer l opérationnalité de l équipe au niveau absences, état médical, port de tenue Gérer l'interface de l'équipe avec les intervenants extérieurs pour garantir le bon déroulement de la prestation sans écart significatif Respecter la démarche du plan qualité en particulier dans la traçabilité des écarts et des propositions d'amélioration Assurer un repli de chantier conforme aux règles de l'art en particulier dans le domaine de la propreté radiologique et de la gestion des déchets générés (radioactifs ou non) Déterminer et proposer la recevabilité d un chantier S1.24 S 2.1 S3.23 S 4.1 S 4.2 S 4.3 Méthodes de décontamination Techniques de décontamination et leurs limites d'utilisation : - les produits utilisés, - procédés mécanique - procédés chimiques - procédés chimico-mécaniques Efficacité, précautions d emploi, stockage, sécurité Assurance de la logistique d'utilisation tenant compte de l environnement de travail L organisation Les enquêtes publiques Notions de dossier de sûreté Application des règles générales d exploitation Concept de «zonage» des installations en regard des risques (dosimétrie, déchets, ) Le système entreprise La diversité des entreprises L environnement de l entreprise L entreprise, système dirigé L organisation de l entreprise Organisation, statuts, structure niveaux hiérarchiques, fonction, analyse de poste La dynamique du fonctionnement de l entreprise Liaisons hiérarchiques et fonctionnelles L activité commerciale, les marchés L approvisionnement L activité productive 9

10 S 4.4 S 4.5 S 4.6 S 5.1 S5.21 S5.22 S5.31 S5.32 S5.33 La gestion financière Management Le cadre juridique réglementaire et contractuel L'inspection du travail et la représentation du personnel, Les mécanismes de la communication, conduite de réunions L'adaptation aux destinataires Gestion du chantier Planifications des opérations Gestion du matériel Gestion du personnel Gestion des approvisionnements et des produits générés Les consignations, responsabilité Utilisation des outils de gestion Gestion de l information Gestion des interfaces locales Le client et les parties prenantes Les autres sociétés Les sous-traitants Identification des enjeux de la prévention des risques professionnels Instances de prévention Réglementation Définitions des situations dangereuses liées à l activité Connaissances des principaux risques Risques liés aux produits chimiques, amiante Risques d'incendie et d'explosion Risque d anoxie Risques thermiques Risques liés aux rayonnements Démarches d'analyse des accidents Terminologie Principes de recherche des mesures de prévention Avantage et limites de la démarche Démarche de maîtrise des risques Processus d'apparition d'un dommage Recherche des mesures de prévention Avantages et limites de la démarche Démarche ergonomique Schématisation du processus d'apparition d'un effet Recherche de mesures d'amélioration des situations de travail Avantages et limites de la démarche 10

11 MODULE 10 SECURITE (Intermédiaire) Sécurité Période : Durée : Acquérir les qualifications de base pour travailler dans une installation nucléaire C2.1 C4.5 Identifier et prendre en compte les consignes d hygiène, de sécurité, de sûreté et de radioprotection Procéder à une évacuation rapide des lieux FORMATIONS Formation SST Formation PRAP Formation Incendie : Niv:1 Habilitation électrique : B1 V Formation PR1 Formation HN1 Formation QSP MODULE 11 SECURITE (Terminal) Sécurité Période : Durée : Acquérir les qualifications de base pour travailler dans une installation nucléaire C4.5 C4.5 Maîtriser les règles et les comportements de sécurité Savoir utiliser les matériels d urgence pour minimiser les risques pour le personnel FORMATIONS Formation Incendie : Niv :2 Habilitation électrique : B2 ; BR Formation HN2 Formation PR2 Formation CMRA ou modules STAR (à définir) 11

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5 PREAMBULE Le candidat au baccalauréat professionnel environnement nucléaire doit préalablement à son entrée en formation être informé des conditions suivantes : 1)Afin d éviter le risque d exclusion pour

Plus en détail

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5

PREAMBULE. Baccalauréat professionnel spécialité Environnement nucléaire 5 PREAMBULE Le candidat au baccalauréat professionnel environnement nucléaire doit préalablement à son entrée en formation être informé des conditions suivantes : 1)Afin d éviter le risque d exclusion pour

Plus en détail

Mémento des formations en C.N.P.E.

Mémento des formations en C.N.P.E. 1/23 Mémento des formations en C.N.P.E. Pour toutes ces formations, vous pouvez contacter l Assistante de Direction du GIM Est ou les ingénieurs sécurité du GIM Est afin de définir les modalités de mise

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

L innovation au service de l assainissement et du démantèlement

L innovation au service de l assainissement et du démantèlement L innovation au service de l assainissement et du démantèlement La performance et la fiabilité pour lignes directrices Opérant depuis plus de 30 ans aux côtés des exploitants nucléaires, SALVAREM est le

Plus en détail

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure

Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Prestations multi-techniques et radioprotection à votre mesure Un partenaire historique dans les métiers de la logistique nucléaire et de la radioprotection Présent dans le nucléaire depuis plus de 20

Plus en détail

Sécurité conventionnelle. Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures

Sécurité conventionnelle. Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures Sécurité conventionnelle Règles et consignes en vigueur à l Institut des Radioéléments pour les personnes extérieures SIPP - décembre 2013 Formation en sécurité conventionnelle - Veuillez prendre connaissance

Plus en détail

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.

production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef. production d eaux embouteillées boissons rafraîchissantes sans alcool bières filière Technicien de maintenance maintenance www.cpnef.info 2 CQP validé par la CPNE de la branche «Production d eaux embouteillées,

Plus en détail

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail»

Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Pôle «Prévention et Santé au Travail» Service «Prévention et Conditions de Travail» Titre II du décret n 85-603 du 10 juin 1985 modifié par le décret 2012-170 du 3 février 2012 (articles 6 à 9) Article

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance

Les référentiels et les formations de la fonction Maintenance Les référentiels et les formations de la fonction Assurer le bon fonctionnement grâce à une préventive et curative performante en : - organisant les services techniques en conséquence, - encadrant l'entretien

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Technicien(ne) de maintenance industrielle des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012

Guide pour les entreprises utilisatrices de travail eurs temporaires 2012 Guide pour les entreprises utilisatrices de travailleurs temporaires 2012 2 Guide pour les entreprises utilisatrices Edito c Editorial Le travailleur temporaire, est un perpétuel nouveau, soumis à des

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Installateur en sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Administration Expliquer et respecter les procédures en vigueur dans l'entreprise Expliquer et décrire les procédures du métier Développement durable Utiliser avec discernement les

Plus en détail

Catalogue de formation Sécurité:

Catalogue de formation Sécurité: Catalogue de formation Sécurité: CACES 389.Chariots de manutention à conducteur porté...page 2/3 CACES 386.Plateforme élévatrice mobile de personne...page 4/5 Conduite en sécurité des transpalettes...page

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement

SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement SOMMAIRE Thématique : Prévention des risques professionnels - Environnement Rubrique : Fonctionnels de la prévention du ministère... 2... 4 Rubrique : Risques psychosociaux...12 1 SOMMAIRE Rubrique : Fonctionnels

Plus en détail

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE

TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE FORMATIONS REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE ! CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES ENTREPRISES 2015 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLE DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES BUREAUTIQUE ET INFORMATIQUE CONTACTS Bas-Rhin -

Plus en détail

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014

CALENDRIER DES FORMATIONS INTER-ENTREPRISES 2014 CALENDRIER DES S INTER-ENTREPRISES 2014 TECHNIQUES INDUSTRIELLES MANAGEMENT ECOLES DU MANAGEMENT ORGANISATION INDUSTRIELLE S REGLEMENTAIRES INFORMATIQUE CONTACT Bas-Rhin - Yolande BOILAY - 03 88 10 88

Plus en détail

5 mars 2013. Note d information

5 mars 2013. Note d information 5 mars 2013 Note d information Bilan des incidents de transport de matières radioactives à usage civil : l IRSN tire les enseignements des événements déclarés entre 1999 et 2011 Quelque 900 000 colis de

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES

REFERENTIEL DES ACTIVITES PROFESSIONNELLES PREAMBULE Le baccalauréat professionnel Electrotechnique Energie Equipements Communicants traite des secteurs d activités : de l industrie, des services, de l habitat, du tertiaire et des équipements publics.

Plus en détail

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention

Formations. Catalogue. Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Catalogue 2015 Edito Octobre 2015 Management sécurité Manutention, Risque Routier Secourisme Incendie Électricité Levage et manutention Edito 2015 C est la rentrée! Période d effervescence s il en est,

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur : CPAS d Evere, square S. Hoedemaecker, 11 à 1140 Evere

Pouvoir adjudicateur : CPAS d Evere, square S. Hoedemaecker, 11 à 1140 Evere Entreprise :. Chantier : Désamiantage du Home Roger Decamps sis rue de Zaventem, 60 à 1140 Evere Tableau d évaluation qualitative des offres en matière de sécurité et santé AVERTISSEMENT AU SOUMISSIONNAIRE

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

Gestion d un chantier nucléaire

Gestion d un chantier nucléaire Gestion d un chantier nucléaire Michel TACHON CEA - Marcoule Sommaire Généralités - phases d un chantier nucléaire -organisation Prise en compte des exigences de sûreté-sécurité-radioprotection Préparation

Plus en détail

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE

Comment remplir. Votre. Document Unique? SERVICE HYGIENE ET SECURITE EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS AIDE A LA REDACTION DU DOCUMENT UNIQUE Comment remplir Votre Document Unique? Page 1 sur 17 Ce support a été réalisé par le (SHS). L objectif est d harmoniser les réponses de chaque unité, en vue de faciliter l exploitation de l ensemble des

Plus en détail

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe.

Il devra adapter son discours et ses exemples au niveau et à l activité prépondérante des stagiaires de son groupe. Face à face pédagogique en français et en langue étrangère : 7 heures 1. Tour de table Introduction 2. Contexte et enjeux de la sécurité 3. Les risques et moyens de prévention/protection 4. Organisation

Plus en détail

Inventaire national des matières et déchets radioactifs édition 2012. Les essentiels

Inventaire national des matières et déchets radioactifs édition 2012. Les essentiels Inventaire national des matières et déchets radioactifs édition 2012 Les essentiels Inventaire national des matières et déchets radioactifs édition 2012 Enjeux et principes de la gestion des matières et

Plus en détail

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment ventilation CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment ventilation CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Organisation de l'entreprise Expliquer et appliquer les procédures de l'entreprise Objectifs évaluateurs Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et

Plus en détail

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15)

Calendrier Prévisionnel des Formations Inter-Entreprises 2015 Agence de BORDEAUX (Saint Aubin) (dernière mise à jour : 31/08/15) Préparations à l'habilitation électrique Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Initial Electricien B1 B2 B1V B2V BT BR Recyclage (1,5 jours) Non électricien exécutant B0 H0 Initial / Recyclage Non électricien

Plus en détail

Rencontre ARS / ARLIN-FELIN / Ecoles paramédicales et sages-femmes 13 juin 2013. Geneviève Razafitsifehera

Rencontre ARS / ARLIN-FELIN / Ecoles paramédicales et sages-femmes 13 juin 2013. Geneviève Razafitsifehera Rencontre ARS / ARLIN-FELIN / Ecoles paramédicales et sages-femmes 13 juin 2013 Geneviève Razafitsifehera Méthode qui consiste à identifier pour un processus à risque : les défaillances potentielles leurs

Plus en détail

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1

La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule. Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 La démarche ISO 14001 au CEA-Marcoule Journée fournisseurs du 30 mars 2006 DEN/VALRHO/CSNSQ- 1 1 La norme ISO 14001 Norme internationale publiée en 1996, révisée en 2004, prescrivant les exigences relatives

Plus en détail

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical)

Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) IND/RN/001/NT03 Notice UTILISATION DE SOURCES RADIOACTIVES (domaine non médical) Renouvellement, modification ou annulation de l autorisation I DEMANDE DE RENOUVELLEMENT D UNE AUTORISATION...3 I.1 Rappels...3

Plus en détail

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE

INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE INSTRUCTION SUR L HYGIENE, LA SECURITE ET LA MEDECINE DE PREVENTION A L UNIVERSITE DU LITTORAL CÔTE D OPALE Ces consignes sont adaptées de l instruction générale type du 21 mai 1999. Elles seront annexées

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 159 24 août 2007. S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS DE SECURITE ET DE SANTE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 2955 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 159 24 août 2007 S o m m a i r e PROGRAMMES DE FORMATION POUR COORDINATEURS

Plus en détail

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com F.S. Concept Concepteur de vos formations Catalogue janv 2012 Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com Tel : 03 22 09 93 34 www.fsconcept.com e-mail : contact@fsconcept.com

Plus en détail

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise

Plan de formation Projeteur en technique du bâtiment sanitaire CFC Check-list des objectifs de formation en entreprise Objectifs particuliers Organisation de l'entreprise Expliquer et appliquer les procédures de l'entreprise Objectifs évaluateurs Décrire le plan directeur et l'organigramme de l'entreprise Expliquer et

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92

PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92 Date : Référence du PdP : N de contrat / commande : PLAN DE PREVENTION Décret 92-158 du 20/02/92 1- LIEU DE L'INTERVENTION - localisation Bâtiment :... Installation n.. local :... - Interférences avec

Plus en détail

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS

Formation ACMO / CHS 26 mai 2011. Intervention d entreprises extérieures. Plan de Prévention Protocole de Sécurité. Brochure ED 941 INRS Formation ACMO / CHS 26 mai 2011 Intervention d entreprises extérieures Brochure ED 941 INRS Plan de Prévention Protocole de Sécurité PLAN Introduction Réglementation Démarche globale Cas particulier du

Plus en détail

FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique

FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique FICHE N 12 La diffusion d une trame de mémoire technique OBJECTIF L objectif est de conduire et guider les entreprises dans l élaboration de leur réponse à la consultation, de manière à faciliter ultérieurement

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

STRATEGIES DE MAINTENANCE

STRATEGIES DE MAINTENANCE A- NORMES AFNOR 1 Maintenance industrielle 1-a Concepts de maintenance 1-b Contrats de maintenance 1-c Documents d'exploitation 1-d Logistique de soutien 2 Fiabilité 3 Maintenabilité 4 Disponibilité 5

Plus en détail

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant

ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant OUI! ACCUEIL ÉLECTRICIEN Livret du nouvel arrivant Nom de l entreprise : Nom du responsable de l accueil : Nom de l accueilli : Nom de la personne à contacter en

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL

SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL SPECIALITE INSTALLATEUR, DEPANNEUR EN FROID ET CONDITIONNEMENT D AIR DE BREVET PROFESSIONNEL SOMMAIRE DES ANNEXES ANNEXE I : pages Référentiel des activités professionnelles.. 3 Référentiel de certification....

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES. Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments

FICHE METIER et PASSERELLES. Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments FICHE METIER et PASSERELLES Ouvrier polyvalent de maintenance des bâtiments Domaines : Interventions techniques - Sous Domaine : Patrimoine Bâti Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 09/C/19

Plus en détail

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Plasturgie Assemblage parachèvement finitions Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification DESIGNATION DU METIER OU DES COMPOSANTES DU METIER EN LIEN AVEC LE CQP Le titulaire

Plus en détail

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3

- SUPERVISEUR HSE - FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 3 - SUPERVISEUR HSE - 1- OBJECTIFS Donner une formation HSE d un niveau de supervision et notamment : Aider à la définition de la politique et des objectifs HSE. Comprendre

Plus en détail

Recours aux entreprises extérieures

Recours aux entreprises extérieures RECOMMANDATION R429 Recommandations adoptées par le Comité technique national de la chimie, du caoutchouc et de la plasturgie le 21 novembre 2006. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Logistique Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211

Logistique Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 211 RESPONSABLE D UN SERVICE OU D UN PÔLE «LOGISTIQUE ET BÂTIMENT» Code : LOG01 Responsable logistique FPELOG01 Il organise, pilote, coordonne le

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

E-learning Apave : gagnez en efficacité

E-learning Apave : gagnez en efficacité E-learning Apave : gagnez en efficacité Des solutions qui s'adaptent à vos besoins Apave formation vous propose des formations à distance, tutorées et suivies si nécessaire de phases présentielles (blended

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de logistique des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien avec

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail

CATALOGUE FORMATIONS Santé et Sécurité du Travail Prévention et Sécurité Incendie Jean-Baptiste PLAISANCE email : azur.secourisme@yahoo.fr AUDIT ASSISTANCE CONSEILS et FORMATIONS Tél : 06 99 97 18 18 www.formations-secourisme.fr Des formations interactives

Plus en détail

Évaluation des risques et programme d actions de prévention dans le BTP Article L 230.2 du code du travail FEUILLET 1 Entreprise ou établissement Raison sociale : Coordonnées : Activité(s) : Correspondant

Plus en détail

Législation nucléaire des

Législation nucléaire des Législation nucléaire des pays de l OCDE et de l AEN Réglementation générale et cadre institutionnel des activités nucléaires Législation nucléaire des pays de l OCDE OCDE 2008 LUXEMBOURG I. CADRE RÉGLEMENTAIRE

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 344 SOMMAIRE I. ORGANISATION GENERALE... 346 A- Effectif et rythme de travail... 346 B- C.H.S.C.T.... 346 C- Formation

Plus en détail

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique

Les référentiels et les formations de la fonction Logistique Les référentiels et les formations de la fonction Gérer la politique d approvisionnement et de distribution des produits en : - organisant l activité (prévoir, coordonner, et ajuster les moyens disponibles)

Plus en détail

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES

CAP d Installateur sanitaire RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES PRÉSENTATION DES FONCTIONS ET TACHES Les activités sont à développer lors de la réalisation d un ouvrage ou d une installation simple ACTIVITES : 1) Préparation / Organisation 1- Prendre connaissance du

Plus en détail

Organisation de la Maintenance & des Travaux

Organisation de la Maintenance & des Travaux Organisation de la Maintenance & des Travaux ff Politique de Maintenance & Fiabilisation des Installations... p. 179 ff Préparation & Supervision des Travaux... p. 180 à 183 fformations f intra-entreprise...

Plus en détail

Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Annexe 1

Baccalauréat Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. Annexe 1 Annexe 1 RÉFÉRENTIELS DU DIPLOME 4 Annexe 1a RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 5 1. APPELLATION DU DIPLÔME BAC PROFESSIONNEL : Systèmes Electroniques Numériques (SEN) Alarme Sécurité Incendie Audiovisuel

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Spécialité MONTEUR EN INSTALLATIONS DU GENIE CLIMATIQUE ET SANITAIRE de brevet professionnel

Spécialité MONTEUR EN INSTALLATIONS DU GENIE CLIMATIQUE ET SANITAIRE de brevet professionnel Spécialité MONTEUR EN INSTALLATIONS DU GENIE CLIMATIQUE ET SANITAIRE de brevet professionnel 1 SOMMAIRE ANNEXE I : pages Référentiel des activités professionnelles.. 3 Référentiel de certification....

Plus en détail

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaa Aaaaaaaaaaaaaaaa aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa QUI SOMME NOUS? 3PSC est un cabinet spécialisé dans le Conseil, Etudes, Audit et Formation dans les domaines de Prévention, Sécurité Incendie,

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION

PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Association des Directeurs et Responsables de Services Généraux Facilities Managers Association PLAN DE PREVENTION MAINTENANCE CLIMATISATION VENTILATION Avertissement : ce document est un exemple établi

Plus en détail

CAP Serrurier-métallier I - COMPÉTENCES ET SAVOIR-FAIRE

CAP Serrurier-métallier I - COMPÉTENCES ET SAVOIR-FAIRE I - COMPÉTENCES ET 19 C.1. S'INFORMER ET COMMUNIQUER C1.1 - Décoder, analyser les consignes, les plans, les schémas et les documents techniques. 1 - Inventorier, identifier et décoder les documents constitutifs

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s):

PROFIL DE L EMPLOI. (centre de service) 316-TECINF012. Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s): Clientèle / Relation(s) professionnelle(s): PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Technicien en informatique (centre de service) Soutien technique 316-TECINF001 316-TECINF012 Titre de la direction

Plus en détail

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales

PROFIL DE L EMPLOI. Direction adjointe des études au Service de soutien à l'enseignement et aux activités internationales PROFIL DE L EMPLOI Titre de l emploi : Catégorie de l'emploi : Numéro du plan d'effectif : Titre de la direction : Titre du service : Titre du supérieur immédiat: Titre du responsable fonctionnel: Subordonné(s):

Plus en détail

DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE

DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE DISPOSITIF EMPLOI FORMATION EPR FORMATION AUX MÉTIERS POUR LA CONSTRUCTION DE L EPR DE FLAMANVILLE Avril 2014 LES ENJEUX LES OBJECTIFS RECHERCHÉS PAR LE PROJET Favoriser l accès des demandeurs d emploi

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

H2902 - Chaudronnerie - tôlerie

H2902 - Chaudronnerie - tôlerie Appellations (Métiers courants) Chaudronnier / Chaudronnière Serrurier métallier industriel / Serrurière métallière industrielle Tôlier / Tôlière Définition Réalise des ouvrages, structures chaudronnés

Plus en détail

Les cycles 2013. 16, 30 et 31 mai. 10, 24 et 25 juin. 14, 24, 25 et 26 juin. 21, 22, 23 et 24 mai. 19, 20 et 21 juin

Les cycles 2013. 16, 30 et 31 mai. 10, 24 et 25 juin. 14, 24, 25 et 26 juin. 21, 22, 23 et 24 mai. 19, 20 et 21 juin Les cycles 2013 DU Manager Animateur d Equipe (16 jours) 16, 30 et 31 mai 10, 24 et 25 juin 19 et 20 10 et 11 oct. + 1 jour à définir 21 et 22 nov. + 2 jours à définir 6 déc. DU Manager Responsable Opérationnel

Plus en détail

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif

Maîtrise des Fournisseurs. La CAEAR. Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif Maîtrise des Fournisseurs La CAEAR Commission d Acceptation des Entreprises en Assainissement Radioactif 1 La CAEAR : Définition Commission interne au CEA, Elle a pour mission la présélection des entreprises

Plus en détail

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS REGLEMENTAIRES SANTE SECURITE AU TRAVAIL L'employeur organise et dispense une information sur les risques et les mesures prises pour y remédier (CT L. 4141-1) L'employeur ou son représentant

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT

QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT QUALITE HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT Normes iso 9001-V 2008 Réaliser des audits qualité internes Sauveteurs Secouristes du Travail SST Recyclage SST CHSCT de 300 salariés Renouvellement CHSCT en intra

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T

HYGIÈNE SÉCURITÉ E N V I R O N N E M E N T Le B.O. 2 8 1 HYGIÈNE SÉCURITÉ S O M M A I R E P R É S E N T A T I O N ORGANISATION DES ENSEIGNEMENTS 1 - Unités d enseignement (UE) 2 - Tableaux des horaires et coefficients 3 - Adaptations locales 4

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail

PROTOCOLE DE SECURITE En application des articles R237-1 et suivants du Code du Travail 1- ENTREPRISE D ACCUEIL (E.A.) Entreprise : Adresse postale : GCS Cité Sanitaire Georges Charpak 11 Boulevard Georges Charpak BP 414 44606 SAINT-NAZAIRE CEDEX : 02 72 27 86 40 Fax : 02 72 27 86 41 Référent

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION

CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION l CONSIGNES DE SECURITE ET D'INSTALLATION NOTICE ORIGINALE IMPORTANT : Lire attentivement tous les documents avant le stockage, l'installation ou la mise en service du matériel concerné (à usage strictement

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

Code de l environnement, notamment ses articles L.591-1 et suivants

Code de l environnement, notamment ses articles L.591-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2014-026957 Lyon, le 10 Juin 2014 Pôle Santé République SELARL Scintidôme 105, Avenue de la République 63050 CLERMONT-FERRAND Cedex 2 Objet : Inspection

Plus en détail

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue

ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES. Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue MÉMENTO PRÉVENTION ALCOOL DROGUE PERTE DE VIGILANCE DIMINUTION DES RÉFLEXES Ne pas conduire de véhicule sous l emprise d alcool ou de drogue Lors d un contrôle, si le taux d alcool par litre de sang est

Plus en détail

MANUEL SANTE - SECURITE

MANUEL SANTE - SECURITE 7, boulevard Louis Nail C.P. 19 56326 LORIENT Cedex France Tél. : 02.97.37.22.00 Fax : 02.97.37.12.15 E-mail : info@le-beon.com MANUEL SANTE - SECURITE DAP 0801 DOC 01 Rev.3.0 22/042010 Mise à jour et

Plus en détail

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE

FICHE DE FONCTION RESPONSABLE DE SITE RESPONSBLE DE SITE FOR.RH.003 Créé le :01.02.2010 Page 1 sur 1 * Met en œuvre la politique commerciale, les démarches qualité - sécurité - environnement, l'activité de production, financière et humaine,

Plus en détail

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES

IDENTIFICATION PRÉLIMINAIRE DES RISQUES 1. Pièce mobile en mouvement (courroie, convoyeur, ventilateur, etc.) 1. 1. Cisaillement 1. 2. Entraînement 1. 3. Coincement 1. 4. Frappé par 1. 5. Frapper contre 1. 6. Écrasement 2. Courant électrique

Plus en détail

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP

Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Groupe Areva Usine de La Hague Métier CNP Jean-Christophe Dalouzy ANP 17 Novembre 2014 Rencontres Jeunes Chercheurs Sommaire Présentation du groupe AREVA Présentation du cycle du combustible Présentation

Plus en détail

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP)

APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) APPROCHE de l ENSEIGNEMENT de la S&ST (branche AT/MP) - Développer culture de prévention partagée (équipes pédagogiques jeunes) - La prévention des risques doit être enseignée en même temps que les gestes

Plus en détail

Qualité-Sécurité-Environnement

Qualité-Sécurité-Environnement AUDITEUR INTERNE QUALITE INTRODUCTION ET RAPPELS L AUDIT - Qualité, assurance qualité, management qualité - Norme ISO 9001 v2008 - Norme ISO 19011 relatives à l audit des systèmes qualité - Définition,

Plus en détail

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels

AF 2014-2015. Secteur. Titre. Comité. multimédia et récepteurs. Luminaires. nucléaires. Aspects systèmes Réseaux industriels Demandes approuvées au regard du CAN-P-2018 AF 2014-2015 Comité CEI/CISPR/A CEI/CISPR/I CEI/SC17A CEI/SC31G CEI/SC31J CEI/SC34D CEI/SC45A CEI/SC45B CEI/SC62A Titre Mesures des perturbations radioélectriques

Plus en détail

La prévention dans les collectivités territoriales

La prévention dans les collectivités territoriales Note HYGIENE & SECURITE 002 2007 La prévention dans les collectivités territoriales L autorité territoriale a dans l obligation d organiser la prévention en matière d Hygiène et de Sécurité, afin que dans

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail