Plan d actions en direction des copropriétés du site historique de Lyon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan d actions en direction des copropriétés du site historique de Lyon"

Transcription

1 Plan d actions en direction des copropriétés du site historique de Lyon VILLE DE LYON Direction de l Aménagement Urbain 1

2 Contexte Arial bold pour les titres Corps 32 Arial pour le texte Corps 25 Cinquante signes par ligne, plus ou moins 5 % Arial gras corps 46 Le site historique de Lyon inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l Humanité le 8 décembre 1998 comporte environ 4 à 5000 immeubles, de grande qualité Architecturale. Power point Un des enjeux du site est d assurer la transition énergétique en même temps que la mise en valeur ARIAL patrimoniale des ces CAP immeubles. Ceux-ci 52 le plus souvent en copropriété nécessitent un mode de gestion adapté. La Ville souhaite aider les copropriétés à développer des plans d entretien permettant de Direction prévoir, coordonner, Arial de 24 la communication préparer les travaux de mise en valeur patrimoniale et thermique des immeubles. 2

3 Périmètre inscrit sur la Liste du patrimoine mondial de l humanité Bd de la Croix-rousse Loyasse Rhone Saint Just Rue Franklin Périmètre UNESCO : Environ 750 Ha avec zone tampon 4 à immeubles majoritairement en copropriété 3

4 3 immeubles test Arial bold pour les titres Corps 32 Arial pour le texte Corps 25 Cinquante signes par ligne, plus ou moins 5 % - En 2013 et 2014, réalisation par la Ville de Lyon et le Grand Lyon (métropole de Lyon) Arial de 3 études* gras sur des immeubles corps test 46 des XVIIIème et XIXème siècle, du site historique de Lyon, afin de préciser les qualités thermiques de ces immeubles et de définir des modalités techniques et opérationnelles Power d amélioration point thermique convergentes avec leurs qualités patrimoniales. ARIAL CAP 52 - Etudes réalisées par des équipes architectes, architectes du patrimoine, bureaux d études thermiques. Elles conduisent à la proposition de mise en place de plans d entretien intégrant l amélioration thermique des immeubles. * Direction Arial de 24 la communication 40 rue Victor Hugo et 4 rue de la loge du change / Detry-Levy architectes ACR BE thermique 8 rue du Général Scéve / Archipat architecte / Thermifluides BE trhermique 4

5 Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Pentes de la Croix-Rousse CHOIX D UN IMMEUBLE TEST DE TYPE «CANUT» DIAGNOSTIC PATRIMONIAL Situation de l immeuble dans le quartier. Historique de l immeuble Canut en général et de l immeuble du 8 rue de Sève en particulier. Description et relevés Etude thermique Construction simple et très épurée, l immeuble du 8 rue de Sève répond parfaitement au programme caractéristique et remarquable des immeubles canuts. Structure et composition demeurent présentes malgré les transformations. 5 5

6 6

7 Arial bold pour les titres Corps 32 Les plans d entretien et d amélioration thermique - définir, sur Arial le long pour terme, le un texte projet de Corps mise en 25valeur et d entretien de l immeuble, intégrant ses dimensions patrimoniale, sanitaire, d adaptation, Cinquante des usages, d accessibilité signes par et ligne, d amélioration plus ou thermique moins 5 % Arial gras corps 46 Power point - proposer aux copropriétaires différents scénarii leur permettant de définir un objectif d amélioration thermique compatible avec la mise en valeur générale de l immeuble ARIAL CAP 52 - mise en œuvre au fur et à mesure des travaux de gros entretien et de renouvellement Direction (façades, Arial 24 la toiture, communication installations ) et des changements de propriétaires et locataires. 7

8 8

9 9

10 Arial bold pour les titres Corps 32 Le diagnostic patrimonial Arial pour le texte Corps 25 Cinquante signes par ligne, plus ou moins 5 % Arial gras corps 46 La rédaction du plan guide d entretien est assurée par un architecte spécialisé. L architecte appuie son plan sur un diagnostic historique et patrimonial qu il réalise. Power point Les plans sont adaptés à la situation particulière de chaque immeuble (orientation, forme architecturale, programmes, projets et moyens financiers des copropriétaires ) ARIAL CAP 52 L architecte assure Direction la synthèse Arial de 24 la des communication diagnostics, études et audits existants et le suivi de ceux à mettre en œuvre (thermique ; structurel, sanitaire en fonction des besoins) 10

11 11

12 Aire de Mise en Valeur de l Architecture et du Patrimoine Pentes de la Croix-Rousse Etude thermique SCENARIO PROPOSE : PARTI ARCHITECTURAL ET THERMIQUE Prendre un parti architectural et thermique, qui fonde l ensemble des travaux à venir dans le cadre d un plan d entretien et de mise en valeur (travaux étalés dans le temps et réalisés soit par la copropriété, soit par chacun des propriétaires). Parmi le bouquet de solutions proposées, le scénario retenu allie la nécessaire préservation et mise en valeur des caractéristiques de l immeuble canut et l efficacité des solutions d amélioration thermique. - Parti patrimonial et technique : - Choix et mise en œuvre de solutions non-destructrices à même de mettre en valeur les caractéristiques esthétiques, architecturales ou morphologiques propres à chaque immeuble. - Respect des modénatures et des menuiseries lors de leur remplacement (matériaux, dimensions de sections) et respect des savoir-faire traditionnels. - Solutions architecturales et améliorations thermiques : - Enduits extérieurs isolants (4cm après piquage) - Remplacement menuiseries simple vitrage - Compléments isolation combles - Mise en place d occultations type jalousies - Généralisation des chaudière gaz condensation - Ventilation simple flux en combles avec conduits réutilisés Le bouquet de travaux retenu permet une amélioration thermique conséquente tout en valorisant les façades

13 L aide de la Ville Arial bold pour les titres Corps 32 - Participation au financement de l étude architecturale et patrimoniale à hauteur de 70%, plafonnée à 5000, par copropriété. Dispositif à caractère expérimental et limité financièrement. - Communication Arial par pour la copropriété le texte du Corps plan d entretien, 25 du diagnostic patrimonial, Cinquante des diagnostic, Arial signes étude gras et par audit ligne, permettant corps plus de juger ou moins des 46 qualités 5 % thermiques de l immeuble et des modalités d amélioration prévues. - Information de la ville des travaux mis en œuvre en application de son plan d entretien. Eligibilité Power point ARIAL CAP 52 - Immeubles de construction antérieure à 1948 ou labellisés «patrimoine XXème» ; propriétaires ayant un projet de travaux impactant l enveloppe du bâtiment ou les parties communes Direction Arial de 24 la communication - Immeubles situés dans le Périmètre UNESCO, sa zone tampon, le quartier Sainte Blandine et le quartier Canut du plateau de la Croix-rousse ou labellisés «patrimoine XXème» 13

14 Merci de votre attention 14

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903

Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Rue de la Tour-de-Boël 7 / Rénovation de l immeuble PR - 903 Mandataire : G.M. Architectes Associés SA Place de Jargonnant 5 1207 Genève DEPARTEMENT DES CONSTRUCTIONS ET DE L AMENAGEMENT. SERVICE D ARCHITECTURE

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne Une Réglementation et des outils non adaptés à l existant + ARRETE 3 MAI 2007 Art

Plus en détail

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE OBJECTIFS Réaliser un diagnostic de déperdition énergétique des bâtiments de la zone pilote permettant d extrapoler un diagnostic pour l ensemble de Schaerbeek Informer et sensibiliser les habitants et

Plus en détail

Centre-ville de Brest

Centre-ville de Brest ÉTUDE D UNE AIRE DE MISE EN VALEUR DE L ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE Centre-ville de Brest Les travaux de toute nature dans le centre-ville ces dernières années, qu ils soient d initiative publique ou

Plus en détail

Formation Référentiel régional QEB rénovation

Formation Référentiel régional QEB rénovation Formation Référentiel régional QEB rénovation Avril 2013 Présentation: Yves Doligez BET ADRET Jean-Baptiste Fleurent architecte Formation Référentiel QEB Rénovation Première journée Introduction Présentation

Plus en détail

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011

Colloque PREBAT2. Rennes. 24 juin 2011 Colloque PREBAT2 Rennes 24 juin 2011 1 ARCHIPEL HABITAT : OPH de Rennes Métropole Le patrimoine au 31/12/2010 : - 15375 : logements (11820), hébergement en résidences (3555) - 97% en collectifs - âge moyen

Plus en détail

ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant

ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant ADEME DR Haute-Normandie 30, rue Gadeau de Kerville 76100 Rouen 173 Caractéristiques thermiques minimales CHAPITRE Ier Arrêté du 3 mai 2007

Plus en détail

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples

Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Champ d application Principes Exigences Exemples Troisième partie LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE POUR LES BÂTIMENTS EXISTANTS «GLOBALE» Arrêté relatif à la performance énergétique des bâtiments existants de surface supérieure à 1000 m², lorsqu ils font

Plus en détail

Audit énergétique maison individuelle

Audit énergétique maison individuelle Exemple d'audit réalisé Maison individuelle NANTES Etude structurelle puis détaillée du bâti. Examen des équipements. Contexte Logement de 1971 nécessite une rénovation globale Shab : 245 m2 / 2 niveaux

Plus en détail

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP)

Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château. Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Protégeons le patrimoine de Pont-du-Château Création d une Zone de Protection du Patrimoine Architectural, Urbain et Paysager (ZPPAUP) Une projection plus fine, plus cohérente, pour protéger notre patrimoine,

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE EN COPROPRIÉTÉ Le premier bouquet à 3 fleurs POUGET Consultants 11 Février 2014 Jérémy AMAND CONTEXTE «LE PARC». Plus de 30 millions de cas particuliers! Les usages; maisons individuelles,

Plus en détail

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées

Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Améliorer les performances énergétiques du bâti ancien Techniques adaptées Intervention du 25 Juin 2015 Dans le cadre des «soirées du Bâtiment» de l Action Construction Durable Couserans Laurelyne MEUNIER,

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction

Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière Guide à destination des acteurs de la construction Juin 2012 3 Introduction En 2011, ARCENE initiait une dynamique

Plus en détail

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire 1 L isolation thermique par l extérieur 2 3 Les enjeux d une bonne enveloppe! Economiques (réduction des consommations, valorisation architecturale

Plus en détail

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX

ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX ORIENTATION D AMENAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIECE 3-12 SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX 1 LE SECTEUR ANCIENNE ECOLE DES FINS RUE MARC LEROUX LOCALISATION GEOGRAPHIQUE DU SECTEUR CONCERNE

Plus en détail

PLAN LOCAL d'urbanisme

PLAN LOCAL d'urbanisme PLAN LOCAL d'urbanisme Approuvé HOLTZWIHR 3. Orientations d Aménagement et de Programmation Le REVISION Approuvée par Délibération du Conseil Municipal du Le Maire SOMMAIRE Préambule... 2 1. La mise en

Plus en détail

Réhabilitation Du bâti en tuffeau

Réhabilitation Du bâti en tuffeau Un Notre bâti en patrimoine tuffeau pour a de aujourd hui l avenir Réhabilitation Du bâti en tuffeau Colloque régional Bâtiment du 3 décembre 2013 Guillaume BERGEY, chargé de mission architecture g.bergey@parc-loire-anjou-touraine.fr

Plus en détail

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Date de RdV :... / / Lieu de RdV : Initiales du CIE :. Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Afin de rendre le conseil en énergie constructif, nous avons besoin d un maximum de

Plus en détail

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE

RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE RESTAURATION D UN HOTEL DE MAITRE DU XVIII e SIECLE 73 75 rue de Laeken - 1000 Bruxelles NOTE EXPLICATIVE 1 Bâti existant et programmation du maître d ouvrage. Le lieu L hôtel Dewez, situé au croisement

Plus en détail

Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique

Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique Volet habitat du plan climat : Les enjeux de la rénovation énergétique A l échelle de l agglomération Réunion semestrielle du groupe «plans climat communaux» 20 juin 2013 Les enjeux Depuis l Agenda 21

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles.

Les vitrages zénithaux de faible inclinaison : couverture transparente de vérandas, fenêtres de toit aménagées dans des combles. 2-2.2. Expositions solaires 2-2.2.1. Pathologies à éviter Si les parois d enveloppe sont isolées thermiquement, les conséquences de l exposition solaire ne dépendent que des ouvertures et de leur protection

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL

APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL APPEL A MANIFESTATION D INTERET EXPERIMENTAL INCITATION À LA CREATION DE GROUPEMENTS D ENTREPRISES POUR LA RENOVATION ENERGETIQUE PERFORMANTE DES MAISONS INDIVIDUELLES EN BOURGOGNE AMI cahier des charges

Plus en détail

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012)

COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) Article 1 : Exposé COMMUNE DE BUSSANG Lotissement Communal «Derrière chez Blau» REGLEMENT (Version modifiée au 6 décembre 2012) La Commune est propriétaire sur la commune de BUSSANG de terrains cadastrés

Plus en détail

existant (ERP) 06/12/2010 Les enjeux du diagnostic Accessibilité 2010

existant (ERP) 06/12/2010 Les enjeux du diagnostic Accessibilité 2010 Accessibilité et bâtiment existant (ERP) Les enjeux du diagnostic 2010 Conseil Régional de l Ordre des Architectes de Midi Pyrénées 45, rue Jacques Gamelin 31100 TOULOUSE tél : 05.34.31.26.66 fax : 05.34.31.26.69

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés» «Etude et maîtrise d œuvre de réhabilitation des bâtiments classés Monuments Historiques» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) «Diagnostic Monuments Historiques des bâtiments classés»

Plus en détail

Bellegarde-sur-Valserine

Bellegarde-sur-Valserine Vert Horizon Quartier Bellevue Bellegarde sur Valserine Bellegarde-sur-Valserine Les projets immobiliers de Dynacité à Beauséjour 1 er février 2016 - Dossier de presse Contacts Agence de Bellegarde-sur-Valserine

Plus en détail

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville

FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013. Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville FORUM DE l AMENAGEMENT 5 novembre 2013 Exemple de mobilisation publique locale contre la déprise en centre-ville ETAT DES LIEUX Les faiblesses du centre-ville Changement des modes commerciaux - Agrandissement

Plus en détail

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles

Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles Comment financer son projet de rénovation? les aides possibles De multiples possibilités Lamballe Communauté National Liées à votre situation Des aides différentes en fonction de votre situation : Statut

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB)

La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) La Communauté Urbaine de Bordeaux (CUB) Situation géographique Un territoire Ville centre : Bordeaux La 7ème agglomération française (poids démographique) Découpage administratif de la France La France

Plus en détail

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN

REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural REHABILITATION DURABLE ET DIAGNOSTIC TECHNIQUE EN BATI ANCIEN PRESENTATION Les travaux de réhabilitation des bâtiments existants se trouvent

Plus en détail

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6

PARTIE ADMINISTRATIVE : 2 CONTEXTE DU PROJET : 3 DESCRIPTION PHYSIQUE DU BATIMENT : 3 COMPOSITION DES PAROIS : 4 MENUISERIES : 5 EQUIPEMENTS : 6 Tél. : 09 81 06 36 97 Fax : 09 81 70 75 67 L «e-home» 5 rue de l ile aux plaisirs 89000 AUXERRE Mail : info@abamo.fr Site : www.abamo.fr Pour votre projet durable. Table des matières PARTIE ADMINISTRATIVE

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL

BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL BORDEAUX, PORT DE LA LUNE, UN GRAND ENSEMBLE URBAIN DU PATRIMOINE MONDIAL Anne-Laure Moniot, Chef de Projet Patrimoine mondial, Direction générale de l aménagement, Mairie de Bordeaux. Bordeaux, port de

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Version 16 juin 2011 1 Sommaire Préambule 3 1 - Périmètre d application 4 2 - Préconisations générales 4 Le diagnostic préalable 4 Le projet de réhabilitation

Plus en détail

extrait du règlement sur les plans d implantation et d intégration architecturale (2004-22) annexe b fascicule 5

extrait du règlement sur les plans d implantation et d intégration architecturale (2004-22) annexe b fascicule 5 TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REM SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRAN SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS ET REMPLACEMENTS SPÉCIFIQUES TRANSFORMATIONS

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s.

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. POUR UNE APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE L ARCHITECTURE D INNOVATION S a n d r i n e G E R M A I N - A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. o r g La

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable: Gestion du projet et de son chantier vers plus de durabilité

Formation Bâtiment Durable: Gestion du projet et de son chantier vers plus de durabilité Formation Bâtiment Durable: Gestion du projet et de son chantier vers plus de durabilité Bruxelles Environnement ATELIER Impact environnemental d un chantier de rénovation Liesbet Temmerman+ Sébastien

Plus en détail

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016

1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 1ères rencontres interprofessionnelles des bâtiments biosourcés Projet «PBC» Patrimoine basse consommation 23 février 2016 Pour une conservation dynamique du patrimoine Réhabiliter c est préserver un patrimoine,

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL

AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Montreuil, le 10 mars 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE RÉSIDENCE DES ORMES À MONTREUIL Réunion Intermédiaire Florent LOUSSOUARN DES TEXTES RÉGLEMENTAIRES Bâtiments avant 1974 1 er choc pétrolier RT 74 Décret affichage

Plus en détail

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1-

Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne ROMAGNAT P.A.D.D. -1- Ville de ROMAGNAT P.A.D.D. Pour une ville à la campagne Bureau d études Réalités 180 rue Clément Ader 42153 RIORGES Tél. 04 77 67 83 06 Fax 04 77 23 01 85 E-mail urbanisme@realites-be.fr -1- ROMAGNAT PREAMBULE

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

PARTAGER l EXPERIENCE UNESCO

PARTAGER l EXPERIENCE UNESCO PARTAGER l EXPERIENCE UNESCO Le classement d un paysage agro-industriel spécifique : L exemple de la candidature «Coteaux, Maisons et Caves de Champagne», L implication du Parc naturel régional de la Montagne

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Référentiel Millésime 2014

Référentiel Millésime 2014 Référentiel Millésime 2014 synthèse Patrimoine copropriété & Environnement Patrimoine Copropriété Profil Rénovation Énergétique Ré NOUVEAU Certifications destinées aux immeubles en copropriété INTRODUCTION

Plus en détail

Résorption des points noirs bruit ferroviaires sur la commune de Bondy. Réunion Publique 23 juin 2011

Résorption des points noirs bruit ferroviaires sur la commune de Bondy. Réunion Publique 23 juin 2011 Résorption des points noirs bruit ferroviaires sur la commune de Bondy Réunion Publique 23 juin 2011 Cadre du projet La loi du 31 décembre 1992 sur la lutte contre le bruit et ses décrets d application

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX

FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX FONDS ENERGIE HABITAT + BOUQUET DE TRAVAUX Formulaire de demande de subvention 2016 FEH+ Données relatives au demandeur (à remplir par le demandeur/bénéficiaire) NOM, Prénom... Adresse...... Code postal,

Plus en détail

Ville de Béthune Mont-Liébaut Parc du Mont-Liébaut

Ville de Béthune Mont-Liébaut Parc du Mont-Liébaut Ville de Béthune Mont-Liébaut Parc du Mont-Liébaut Une voie d accès au quartier transformé en parc urbain, symbole du renouveau du quartier du Mont Liébaut Situation du morceau de ville Situé en entrée

Plus en détail

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie

les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie les 6 étapes Pour une éco-rénovation réussie LS 6 ÉTAPS UN éco-rénovation réussie Pourquoi éco-rénover un logement? La rénovation énergétique améliore la pérennité de l habitat et le confort des occupants

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation

construction traditionnelle - grandes structures - rénovation construction traditionnelle - grandes structures - rénovation QUI sommes nous? Fondée en 1994, l entreprise générale de construction BALFROID-MAG- NÉE réalise tous types de projets immobiliers : constructions

Plus en détail

Dossier de Presse SEPT MAISONS IGLOO EN ILE DE FRANCE

Dossier de Presse SEPT MAISONS IGLOO EN ILE DE FRANCE SEPT MAISONS IGLOO EN ILE DE FRANCE Entre 2006 et 2008, l agence d architectes Guérin & Pedroza s investit dans un projet qui met en scène un grand nombre d acteurs issus d'horizons divers. L OPAC (Office

Plus en détail

Transition énergétique: quelles évolutions pour la réglementation thermique des bâtiments existants

Transition énergétique: quelles évolutions pour la réglementation thermique des bâtiments existants Transition énergétique: quelles évolutions pour la réglementation thermique des bâtiments existants ANVPAH 29 avril 2015 Niousha REZAï Ministère de l écologie, du développement durable, et de l énergie

Plus en détail

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants

Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants Performance énergétique et environnementale dans les bâtiments existants 23/05/2012 Certivéa : un partenaire du changement Certivéa, filiale du Groupe CSTB, est un partenaire du changement pour les acteurs

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014

HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014 Programme d Intérêt Général HABITER MIEUX DANS LE GRAND NANCY juin 2011 - juin 2014 Salle des fêtes - 7, rue de Parme - Vandoeuvre-lès-Nancy Mercredi 29 février 2012-20h Sommaire Qu est-ce que le Programme

Plus en détail

Dossier de presse. Est Métropole Habitat fait danser le quartier des Buers. Résidence Pranard 392 logements. Jeudi 19 juin 2014 à 18h30

Dossier de presse. Est Métropole Habitat fait danser le quartier des Buers. Résidence Pranard 392 logements. Jeudi 19 juin 2014 à 18h30 Dossier de presse Est Métropole Habitat fait danser le quartier des Buers Spectacle chorégraphique «Lieu d Être», créé par la Compagnie Acte. Jeudi 19 juin 2014 à 18h30 Vendredi 20 juin 2014 à 18h30 Samedi

Plus en détail

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or

L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or L ÉCO CONDITIONNALITÉ applicable aux aides du Conseil Général de la Côte-d Or Généralités Préambule Dans le cadre de son Schéma Départemental du Développement Durable (S3D), le Conseil Général s est engagé

Plus en détail

RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide

RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide RÉHABILITATION DES MAISONS INDIVIDUELLES «Rénover avec le bois» Présentation du guide 3 ème Rencontres Bois Construction en Limousin 14 Novembre 2013 ONILLON Arnaud Institut Technologique FCBA Contexte

Plus en détail

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement

Home Passive Home. La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement 1 Home Passive Home La rénovation passive, basse et très basse énergie des maisons bruxelloises Bruxelles Environnement Les valeurs patrimoniales des maisons bruxelloises Atouts et contraintes pour une

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013

Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Atelier Climat Ville de Lyon Conseils de quartier «S adapter» 19 novembre 2013 Changement climatique Quel phénomène n est pas lié au changement climatique? A) La montée des eaux B) Les tsunamis C) La disparition

Plus en détail

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT

Constructions Bois à GIRONDE HABITAT Constructions Bois à GIRONDE HABITAT O.P.H. GIRONDE HABITAT Patrimoine de 13 000 logements sociaux Construction de 500 logements neufs par an Actions menées en faveur du Développement Durable depuis 2004

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique

Présentation du Groupe Logement Français. Politique construction neuve. Politique patrimoine existant. Exemple de réhabilitation énergétique ! " "# #$ Présentation du Groupe Logement Français Bilan énergétique Politique construction neuve Politique patrimoine existant Exemple de réhabilitation énergétique *+(,,-./+.*%/,&+,( 80 572 logements

Plus en détail

Conditions extrêmes au Québec +30 /- 35 à -25 /- 30 C

Conditions extrêmes au Québec +30 /- 35 à -25 /- 30 C Colloque Patrimoine et énergie 16 septembre 2009 Présentation Power Point Le Québec compte un important patrimoine architectural des 18 e, 19 e et 20 e siècles. Les périodes de colonisation des 17 e et

Plus en détail

Club de l Amélioration de l Habitat

Club de l Amélioration de l Habitat Club de l Amélioration de l Habitat Groupe de travail copropriétés Séminaire du 8 janvier 2014 Rappel des copropriétés observées Montrouge Paris 11 Paris 15 Plaisir Versailles Versailles Versailles Grenoble

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

LA CASERNE DE REUILLY

LA CASERNE DE REUILLY LA CASERNE DE REUILLY Création d un nouveau quartier en plein cœur de Paris 2 hectares en mutation Par son emplacement, au cœur du 12 e arrondissement de Paris, et son caractère architectural et historique,

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES

AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES AUDIT ÉNERGÉTIQUE DES ENTREPRISES 1 Introduction Contexte énergétique Contexte réglementaire L audit énergétique Périmètre Visite -Etat des lieux Analyse et rapport Exemple d audit énergétique 2 Présentation

Plus en détail

LOCATION ACCESSION PSLA CATALOGUE. DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat

LOCATION ACCESSION PSLA CATALOGUE. DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat DEVENEZ PROPRIÉTAIRE d un pavillon neuf avec Vendée Habitat PSLA CATALOGUE LOCATION ACCESSION ACCESSION De la location à l accession, Vendée Habitat vous accompagne dans vos projets immobiliers et sécurise

Plus en détail

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept :

L application des «pré-murs double peau» au procédé LOGIPASS apporte trois progrès majeurs au concept : CQFD : Logements optimisés Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais 5 Evolutions techniques et conceptuelles du procédé constructif 5.0 - PRÉAMBULE Depuis que la proposition LOGIPASS Un passeport pour l habitat

Plus en détail

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be

Energie & Habitat 2010 Rénovation d une maison unifamiliale en maison passive Rue des Archives 28 1170 BOITSFORT low-a.be Archives 28 Rénovation d une maison unifamiliale Une maison passive en ville? Logique Raphaël Tilman architecte maître de l ouvrage Low-a.be Implantation Situation existante Choix énergétiques isolation

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Revitalisation urbaine Démarrage des travaux et Lancement de la commercialisation du 2 ème bâtiment

Revitalisation urbaine Démarrage des travaux et Lancement de la commercialisation du 2 ème bâtiment DOSSIER DE PRESSE 15 JANVIER 2015 Conférence de presse en présence du Bourgmestre de la ville d ATH, Monsieur Marc Duvivier Revitalisation urbaine Démarrage des travaux et Lancement de la commercialisation

Plus en détail

PR-562 30 mai 2007. Mesdames et Messieurs les conseillers, Préambule, exposé des motifs

PR-562 30 mai 2007. Mesdames et Messieurs les conseillers, Préambule, exposé des motifs PR-562 30 mai 2007 Proposition du Conseil administratif du 30 mai 2007 en vue de l'ouverture d'un crédit de 2 813 000 francs destiné à la rénovation des façades des immeubles situés rue Louis-Favre N os

Plus en détail

HL Architectes Urbanistes

HL Architectes Urbanistes ÉTUDE DE PROJET URBAIN EN CENTRE-VILLE COMMUNE D AURAY (56) Présentation en Commission urbanisme HL Architectes Urbanistes Atelier SISMO Céramide Bérénice 06 Juin 2013 VILLE D AURAY HL Architectes Urbanistes

Plus en détail

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire

Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Sommaire Jacques Auxiette et Guillaume Garot visitent des projets financés dans le cadre du Contrat territorial unique de Laval Agglomération Dossier de presse Sommaire Communiqué de presse (p.2) Les visites de

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009

MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 MITECH Réunion d avancement du 24 septembre 2009 Mitech: rappel des cibles du projet Une cible : les maisons construites entre 1945 et 1975 (aucune isolation thermique) Un objectif : mettre en place une

Plus en détail

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin

Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux. Julie CHEVRIER DREAL Limousin Les aides financières de l Anah et le programme Habiter Mieux Julie CHEVRIER DREAL Limousin 1 Présentation L Anah est une agence d État créée en 1971, placée sous la double tutelle des ministres des finances

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte.

NOTICE EXPLICATIVE. Pourtant cette réponse architecturale repose sur des problématiques concrètes, que pose la maison individuelle et son empreinte. C2XM25 NOTICE EXPLICATIVE Pour ce concours d idée d architecture «DUMANE IN CASA», nous vous proposons un projet que nous avons nommé : «Trois points de suspension». «Trois points de suspension» est un

Plus en détail

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire

Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire Groupe scolaire Édouard Branly : Construction d un restaurant scolaire EDITO Conformément aux engagements du maire, les équipements de proximité sont au cœur de notre action municipale. Ainsi le conseil

Plus en détail

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures Oreha Rénovation Energétique de votre Habitat Faites réaliser votre projet Énergies renouvelables Aménagements intérieurs de rénovation Menuiseries extérieures Isolation des combles Chauffage et ventilation

Plus en détail

«Règles de l Art Grenelle Environnement 2012»

«Règles de l Art Grenelle Environnement 2012» OPÉRATION N 229 FICHE OPÉRATION PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PROFESSIONNELS «Règles de l Art Grenelle Environnement 2012» Ce programme est une application du Grenelle Environnement. Il vise à revoir

Plus en détail

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision?

Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure de révision? Révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais Sommaire Qu'est-ce que le Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Marais? Pourquoi réviser le PSMV du Marais? Comment se déroule la procédure

Plus en détail