MÉCANISME D ATTRIBUTION DES CONTRATS PAR APPELS D OFFRES PUBLICS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉCANISME D ATTRIBUTION DES CONTRATS PAR APPELS D OFFRES PUBLICS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL"

Transcription

1 MÉCANISME D ATTRIBUTION DES CONTRATS PAR APPELS D OFFRES PUBLICS DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL Mars 2010 ii

2 Rédactin Directin générale adjinte aux ressurces financières et matérielles Renée Girard, directrice générale adjinte Brigitte Furnier, cnseillère Cllabratin Service des ressurces financières Rger Lalnde, crdnnateur Service des ressurces matérielles Pascal Rivard, crdnnateur des Grands chantiers Vérificatin interne Sylvain Racine, directeur iii

3 TABLE DES MATIÈRES I La mise en cntexte 1 II Les principes de saine gestin 1 a) La transparence 2 b) L équité 2 c) L accessibilité 3 d) Le dévelppement durable et envirnnemental 4 e) La mise en œuvre de systèmes d assurance de qualité 4 f) La redditin de cmptes fndée sur l imputabilité des dirigeants 4 III Les étapes d attributin des cntrats 5 a) L expressin des besins 5 b) Le mandat cnfié à une firme de prfessinnels externes 5 c) L enregistrement d une requête dans GENI 6 d) La préparatin et le dérulement de l appel d ffres public 7 e) L adptin par le cmité exécutif de l attributin de cntrat 8 IV Les différents mdes d adjudicatin 9 a) Le prix seulement 9 b) La qualité seulement 9 c) La qualité et prix 10 d) Le rapprt qualité-prix 10 V L exécutin des travaux 10 VI La cnclusin 11 iv

4 I. La mise en cntexte À l autmne 2010, les allégatins de crruptin et de cllusin, qui tuchent particulièrement l industrie de la cnstructin tant sur les scènes municipales que sur la scène prvinciale, nt sulevé l indignatin et incitent tus les administrateurs publics à une vigilance accrue. En raisn de ce qui précède, le cmité exécutif exprimait, le 27 ctbre 2009, le suhait de réexaminer le mécanisme d attributin des cntrats par appels d ffres publics de la Cmmissin sclaire de Mntréal (CSDM). Le mécanisme dnt il est questin dans le présent dcument prte uniquement sur des cntrats dnt la dépense excède $ avant taxes. Ce type de cntrats tuche, dans une très frte prprtin, des travaux de réfectin u d améliratin des bâtiments. Les pages suivantes illustrent, entre autres, des principes de saine gestin ainsi que les diverses étapes du mécanisme d attributin des cntrats par appels d ffres publics. II. Les principes de saine gestin D'entrée de jeu, il imprte de mentinner que la CSDM, de par sn mde rganisatinnel, vise la transparence et l équité. En ce qui cncerne les appels d ffres des cntrats de réfectin u d améliratin des bâtiments, le Bureau des apprvisinnements (BDA) et le Service des ressurces matérielles (SRM) nt des tâches cmplémentaires. Il y a une dizaine d années, le BDA relevait du SRM. Drénavant, la respnsabilité du prcessus d appel d ffres public appartient au BDA qui relève du Service des ressurces financières. La séparatin des respnsabilités assure ainsi à la CSDM une grande prbité. La CSDM suscrit aux lis et aux règlements relatifs aux appels d ffres publics et les applique avec rigueur. Le 20 ctbre 2009, le guvernement vtait la Plitique de gestin cntractuelle cncernant le resserrement de certaines mesures dans les prcessus d appel d ffres des cntrats des rganismes publics. Afin de tenir cmpte des lignes de cnduite qui figurent à cette plitique, le BDA a, dès lrs, ajuté à l annexe 3 des dcuments d appel d ffres l Attestatin relative à l absence de cllusin dans l établissement d une sumissin et à l absence de cndamnatin en vertu de la Li fédérale sur la cncurrence. Aussi, la CSDM a implanté des changements dans les instructins dnnées aux sumissinnaires, ntamment au pint 2.17 prtant sur le cnflit d intérêts; aux pints et 3.1.5, pur amélirer les instructins aux sumissinnaires visant à lutter cntre le truquage des ffres et prévir que, advenant qu une entreprise cntrevienne à l une u l autre des lis applicables, le cntrat purra être nn cnclu u résilié, seln le cas; au pint pur prévenir tute situatin susceptible de cmprmettre l impartialité et l bjectivité du prcessus d appel d ffres, ainsi que les situatins de cnflits d intérêts, les gestes d intimidatin, de trafic d influence u de crruptin; et, finalement, au pint 4.2 pur préciser aux sumissinnaires que la CSDM se réserve le drit de refuser tutes les sumissins reçues, ntamment lrsqu elle juge que les prix snt trp élevés u disprprtinnés u encre ne reflètent pas un juste prix. 1

5 De plus, la CSDM applique scrupuleusement les principes de saine gestin édictés dans la récente Li sur les cntrats des rganismes publics. Ces principes, qui guident les décisins des gestinnaires de la CSDM, snt : a) la transparence; b) l équité; c) l accessibilité; d) le dévelppement durable et envirnnemental; e) la mise en œuvre de systèmes d assurance de qualité; f) la redditin de cmptes fndée sur l imputabilité des dirigeants. a) La transparence Le Système électrnique d appel d ffres (SEAO) permet la publicatin des appels d ffres publics sur le babillard électrnique fficiel du guvernement du Québec. La CSDM publie les renseignements relatifs aux cntrats cnclus dès que la dépense est supérieure à $, aux cnditins et seln les mdalités déterminées par règlement par le guvernement. Tus les nms des sumissinnaires et les prix sumis snt publiés sur le site SEAO. De plus, la transparence dans les prcessus cntractuels est aussi assurée par une surveillance cntinue à l aide de cmités et d instances administrative et plitique. b) L équité La CSDM assure un traitement intègre et équitable des cncurrents. Cnfrmément aux articles 19 et 20 de la Li sur les cntrats des rganismes publics, la prcédure d appel d ffres public peut cmprter différentes étapes établies seln la cmplexité du prjet et le nmbre de cncurrents ptentiellement intéressés. Les étapes de cette prcédure divent être précisées dans les dcuments des appels d ffres et prévir, entre autres, ce qui suit : Les critères et les mdalités seln lesquels l rganisme public prcédera à l évaluatin des cncurrents et de leur prpsitin; Les dispsitins permettant à l rganisme public de s assurer, en tut temps, du respect des règles qui lui snt applicables, ntamment en matière d accès aux dcuments des rganismes publics et de prtectin des renseignements persnnels, et de satisfaire aux exigences de redditin de cmptes; Des règles prtant sur les situatins de cnflit d intérêts. 2

6 Afin d éviter les cnflits d intérêts, la CSDM a, au curs des derniers mis, mis en place des mesures particulières, par exemple : Le nm du chargé de prjet du SRM ainsi que ceux des membres du cmité de sélectin ne figurent plus sur les dcuments d appel d ffres; Les cncurrents snt invités à adresser leurs questins écrites, qu elles sient d rdre administratif u technique, à l analyste du BDA, respnsable de l appel d ffres, et nn plus au chargé de prjet, respnsable de la réalisatin de ce dernier, au SRM; les cncurrents divent remplir une attestatin relative à l absence de cllusin dans l établissement d une sumissin et à l absence de cndamnatin en vertu de la Li fédérale sur la cncurrence; Les Cnditins d admissibilité des appels d ffres précisent que le sumissinnaire ne peut tenter de savir qui snt les membres du cmité de sélectin, le cas échéant, ni tenter de cmmuniquer avec eux; Les membres du cmité de sélectin divent signer un frmulaire de dénnciatin d intérêt avant de cmmencer l étude des sumissins; Les nms des preneurs de dcuments ne snt plus, depuis nvembre 2009, publiés sur le site Internet du SEAO. c) L accessibilité Tut appel d ffres public appruvé par le crdnnateur du BDA est diffusé au myen du SEAO. Les addenda snt transmis et publiés de la même façn. La CSDM a une liste de firmes de prfessinnels externes qui peuvent recevir des mandats, entre autres, de prgrammatin, de gestin de prjets, d élabratin de plans et de devis et de surveillance de travaux. La liste a été cnstituée à l aide de deux appels d ffres. Elle cmprend trente-cinq firmes hmlguées, dnt vingtquatre spécialisées en architecture et nze, en ingénierie. La durée de l hmlgatin de ces firmes est de quatre ans. Le nuvel appel d ffres pur déterminer les firmes à inscrire sur la liste est prévu pur le printemps Le SRM s assure que ces firmes reçivent des prjets dnt le cût estimé de réalisatin est de $ et mins, avant taxes. Au-delà de cette smme, un appel d ffres public est requis. Précisns que le SRM prend un engagement avec l une de ces firmes à tur de rôle, en fnctin de la nature des travaux (ingénierie u architecture) et de leur capacité (dispnibilité des ressurces, expertise liée aux travaux, etc.) à réaliser le prjet. 3

7 d) Le dévelppement durable et envirnnemental Lrsque la règle d adjudicatin cmprend des critères de qualité, des pints snt, dans la mesure du pssible, accrdés aux cncurrents qui nt, ntamment, des attitudes et des cmprtements visant à respecter et à prtéger l envirnnement. e) La mise en œuvre de systèmes d assurance de qualité Il est fréquent que les sumissinnaires aient à dnner des références, la liste des prjets réalisés u encre des attestatins certifiant qu ils respectent des nrmes d assurance qualité, par exemple, ISO. f) La redditin de cmptes fndée sur l imputabilité des dirigeants La CSDM effectue une supervisin cntinue, qu il s agisse de la surveillance des risques et des prcessus, du respect des lis, des règlements et des plitiques, ainsi que des budgets. Elle a recurs, lrsque cela est jugé à prps, à sn unité de vérificatin interne pur s assurer, entre autres, de l applicatin rigureuse des prcessus. Elle a aussi créé un cmité des cntrats qui a pur tâche d examiner les rapprts d attributin de cntrat, et ce, préalablement à la présentatin de ceux-ci au cmité exécutif. Le rôle du cmité est de demander des clarificatins, juridiques u autres, s il y a lieu, afin d être en mesure de répndre aux questins du caucus le mment venu. D ailleurs, la présence de deux cmmissaires à ce cmité facilite les échanges et la prise de décisin ultérieure du cmité exécutif. Outre au cmité des cntrats, si un pint demeure incertain au mment de nmmer l adjudicataire, le cmité exécutif peut avir recurs à la Vérificatin interne. Il s agit d une entité puvant furnir une évaluatin indépendante des prcessus. Par ailleurs, dans le cntexte de la nuvelle guvernance, un cmité de vérificatin assiste maintenant les cmmissaires pur veiller à la mise en place de mécanismes de cntrôle interne (Li de l instructin publique, art ). À la CSDM, ce cmité est frmé de deux cmmissaires, de deux membres de la Directin générale et de tris membres externes. En ce qui a trait aux appels d ffres, le BDA présente trimestriellement à la directin du Service des ressurces financières une redditin de cmptes prtant sur le respect des règles de délégatin de puvirs et sur le respect de la Plitique d acquisitin de biens et de services (P2006-1). Par la suite, cette redditin de cmptes est cnslidée avec l ensemble des redditins de cmptes des gestinnaires et dépsée au Cnseil des cmmissaires une fis l an. 4

8 III. Les étapes d attributin des cntrats Les étapes présentées ici se rapprtent à l attributin de cntrats en lien avec la réfectin u l améliratin des bâtiments. Les cinq étapes à franchir snt : a) l expressin des besins; b) l attributin du mandat à une firme de prfessinnels externes; c) l enregistrement d une requête dans GENI; d) la préparatin et le dérulement de l appel d ffres public; e) l adptin par le cmité exécutif de l attributin du cntrat. Il faut suivre tutes ces étapes seln les règles de l art afin de garantir l intégrité du prcessus. Les paragraphes suivants expliquent les pératins à mener pur chacune d elles : a) L expressin des besins La prgrammatin des travaux peut être cnfiée à une u à plusieurs firmes de prfessinnels externes (elle peut aussi être réalisée par des prfessinnels de la CSDM). C est à partir des besins d ensemble enregistrés dans le système de Gestin et d entretien des immeubles (GENI) que le chargé de prjet du SRM infrme les firmes mandatées. Les requêtes initiales viennent ntamment des directins d établissement, des prfessinnels respnsables de la mise à jur du lgiciel Système infrmatisé pur le maintien des actifs immbiliers des cmmissins sclaires (SIMACS) u des régisseurs du SRM. L étape initiale cnsiste, pur les firmes de prfessinnels externes (u les prfessinnels de la CSDM), à faire la prgrammatin de l ensemble des travaux. Elles évaluent, entre autres, la prtée des travaux et leurs cûts. La prgrammatin ainsi préparée par les firmes est vérifiée par les prfessinnels du SRM. Puis, une fis par année, en juin, au mment de l adptin du budget d investissement, elle est présentée au Cnseil des cmmissaires. Après sn adptin, la prgrammatin devient le plan directeur. Celui-ci est présenté seln les types de financement accrdés par le MELS (Améliratin et transfrmatin des bâtiments [AMT], Maintien des bâtiments et Résrptin du déficit d entretien) et est ensuite bligatirement acheminé au MELS pur apprbatin. b) Le mandat cnfié à une firme de prfessinnels externes Une fis le plan directeur adpté, le SRM mandate, pur chaque prjet u pur un lt de prjets, un chargé de prjet à l interne ainsi qu une firme de prfessinnels externes 5

9 parmi la liste en vigueur, ceci, seln les mdalités prtant sur les principes de saine gestin spécifiés dans la sectin Accessibilité à la page 3. À cette étape, la firme de prfessinnels externes mandatée rédige les plans et devis, réévalue la prtée des travaux de la prgrammatin initiale, prévit un échéancier et évalue à nuveau les cûts. Il est imprtant de prendre nte que, entre la prgrammatin initiale et la préparatin des plans et devis, beaucup de temps peut s éculer influant assurément sur l estimatin initiale des cûts de réalisatin du prjet. Après l attributin du cntrat à un entrepreneur, la firme vit également à la surveillance des travaux afin que ceux-ci sient cnfrmes aux plans et devis qu elle a préparés. S il y a lieu, la même firme est mandatée pur négcier les demandes de suppléments de l entrepreneur pendant l exécutin des travaux. Le cas échéant, la firme recmmande les avenants au SRM. Ce service les vérifie et peut les appruver u les présenter au cmité exécutif, seln le cas (vir page 8). Ainsi, le SRM détient le rôle de demandeur-expert. Le chargé de prjet du SRM furnit, entre autres, à la firme retenue les renseignements relatifs aux besins et aux prescriptins techniques (incluant la remise aux nrmes, s il y a lieu). Puis, il analyse, en tant qu expert, les plans et devis, l évaluatin des cûts, ainsi que l échéancier et tut autre dcument préparé par la firme. Tut au lng du prcessus, le chargé de prjet à l interne est le gardien des intérêts de la CSDM. De plus, il est le lien entre les différents intervenants, tant à l interne qu à l externe. C est, bien entendu, au chargé de prjet à l interne que les directeurs d établissement s adressent lrsqu un prblème survient en curs de réalisatin des travaux. c) L enregistrement d une requête dans GENI Dès que les plans et devis préparés par la firme snt acceptés, le chargé de prjets interne prcède à l enregistrement d une requête dans GENI, dans la sectin SOUMISSION. Les requêtes divent inclure : Les crdnnées du demandeur (le chargé de prjet du SRM) La descriptin smmaire des travaux L évaluatin du cût des travaux (avant taxes) La date de remise des plans et devis La durée de l appel d ffres public La date de visite du chantier (si applicable) La durée prévue des travaux La pénalité de retard (lrsque cela est prévu au dcument d appel d ffres) 6

10 Le BDA prend cnnaissance de la requête à l aide de l interface GENI TERRA (Traitement électrnique des recherches en apprvisinnement et des requêtes d acquisitin). d) La préparatin et le dérulement de l appel d ffres public À la lumière de ce qui précède, à la réceptin des plans et devis, le BDA détermine le mde d adjudicatin (page 8) apprprié en fnctin des dispsitins de la Plitique d acquisitin des biens et de services (P2006-1). Il prépare et rédige l appel d ffres et ses annexes et il établit un échéancier d appel d ffres public. Les dcuments qui cnstituent l appel d ffres snt transmis au SEAO cmme il est indiqué précédemment. Ces dcuments cmprennent les plans et devis, les instructins aux sumissinnaires, la liste des dcuments cnstituant l appel d ffres, l invitatin relative à l uverture des sumissins, le nm du représentant du BDA avec qui les sumissinnaires snt autrisés à cmmuniquer au besin, la nature des travaux et d autres renseignements pertinents. Ils cmprennent également des annexes qui devrnt être dûment remplies par le sumissinnaire et returnées au BDA. Il s agit, entre autres, d une Frmule de sumissin par laquelle le sumissinnaire prend des engagements frmels vis-à-vis la CSDM, ainsi qu une Attestatin relative à l absence de cllusin dans l établissement d une sumissin et à l absence de cndamnatin en vertu de la Li fédérale sur la cncurrence. Cette attestatin, dûment signée par le sumissinnaire, est nécessaire pur l admissibilité de la sumissin. Une clause prévient le sumissinnaire que le cntrat peut être résilié si, malgré sa signature, la CSDM décuvre sa mauvaise fi. Les cncurrents dépsent au BDA leurs envelppes de sumissin qui snt hrdatées dès la réceptin. Les envelppes reçues après l'heure déterminée pur l'uverture des sumissins snt returnées à l'expéditeur, sans être uvertes 1. Lrsque le mde d adjudicatin cmprte des critères de qualité, le BDA frme un cmité de sélectin. Ce cmité est généralement cmpsé de tris membres et d un analyste du BDA qui agit à titre de secrétaire. Les membres snt des utilisateurs du service requis (par exemple, des directins d établissement sclaire) et des experts de la CSDM (par exemple, un directeur de service u un prfessinnel du SRM). Nrmalement, les membres nt préalablement été cnsultés sur la grille d évaluatin et snt au fait des besins de l institutin. Les membres du cmité évaluent l admissibilité des sumissinnaires seln les critères de l article 6 du Règlement sur les cntrats de travaux de cnstructin des rganismes publics. Une fis cette première pératin terminée, le cmité évalue les sumissins 1 Le prcessus d uverture est détaillé au pint 4.4. de la Plitique d acquisitin des biens et de services. 7

11 admissibles au regard des critères de qualité. Les sumissinnaires qui répndent aux exigences déterminées dans l appel d ffres public snt retenus. Lrsque le mde d adjudicatin cmprend le prix, le BDA envie au SRM un tableau cmparatif des tris plus basses sumissins cnfrmes. Le prcessus cmplet d appel d ffres pur les travaux de cnstructin ne peut prendre plus de 45 jurs cnsécutifs, après la publicatin de l appel d ffres. À la suite de l attributin du cntrat par le cmité exécutif, le BDA publie le nm de l adjudicataire et le mntant du cntrat dans le SEAO. e) L adptin par le cmité exécutif de l attributin de cntrat Au mment de l adptin du rapprt par le cmité exécutif, celui-ci prend, entre autres, cnnaissance de l estimatin des cûts des travaux et du cût de la plus basse sumissin reçue. Une justificatin figure au rapprt quand l écart est de 15 % et plus, que l estimatin sit supérieure u inférieure à la sumissin retenue. Cette justificatin peut également cncerner une firme externe qui btient, à répétitin, des écarts assez imprtants (sans tutefis que ces écarts sient de 15 %). Ce snt les firmes externes cncernées qui furnissent les explicatins au SRM. Ce service vérifie l infrmatin reçue de la firme et la transmet au BDA à l aide du «frmulaire de cnsultatin», dnt il a été questin précédemment. Une fis l adjudicatin faite, le BDA cnvque l entrepreneur pur la signature du cntrat et lui remet le bn de cmmande. Des cpies de ce bn de cmmande snt transmises au Secrétariat général, au SRM et au Service des cmmunicatins. Ce service cllabre avec le SRM pur infrmer les directins d établissement cncernées par un prjet, et, aussi, les utiller au besin pur que le message au persnnel, aux élèves, à leurs parents ainsi qu à la cmmunauté sit clair et bien cmpris. De plus, des cpies des plans et devis snt transmises à la Cmmissin de la cnstructin du Québec, à la demande de celle-ci, et ce, pur l aider à lutter cntre le travail au nir et à cntrer l'évasin fiscale. De plus, pendant les travaux, une réslutin du cmité exécutif est également nécessaire pur autriser les cûts supplémentaires dépassant 10 % de la valeur du cntrat. Tutefis, c est le directeur du SRM qui autrise l avenant quand le purcentage de supplément est inférieur à 10 %, sur recmmandatin des prfessinnels externes, des chargés de prjet et des crdnnateurs cncernés. 8

12 IV. Les différents mdes d adjudicatin La Li sur les cntrats des rganismes publics prévit quatre mdes d adjudicatin dans le cadre d un appel d ffres public, sit : a) Prix seulement b) Qualité seulement c) Qualité et prix d) Rapprt qualité-prix Dans la quasi-ttalité des appels d ffres publics de plus de $ qui tuchent le dmaine de la cnstructin, les mdes d adjudicatin snt : prix seulement (dans envirn 98 % des cas), qualité seulement u une cmbinaisn de ces deux mdes. Au bénéfice du lecteur, les quatre mdes d adjudicatin snt brièvement décrits dans les lignes qui suivent : a) Mde d adjudicatin : Prix seulement Le cmité d uverture (persnnel du BDA et un emplyé du SRF) uvre les envelppes de sumissins devant les sumissinnaires présents et il annnce les nms des sumissinnaires et les prix sumis. Par la suite, le BDA fait l analyse d admissibilité des sumissins reçues. Puis, le BDA prépare un «frmulaire de cnsultatin» à l intentin du SRM pur lui faire part des tris plus bas sumissinnaires cnfrmes, le cas échéant. Le SRM prend cnnaissance du Frmulaire de cnsultatin et, à l aide de ce même frmulaire, il returne sa recmmandatin au BDA qui préparera le rapprt d attributin de cntrat à l intentin du cmité exécutif. Le SRM a quatre ptins pur sa recmmandatin : Le cntrat est attribué au plus bas sumissinnaire; Le cntrat n est pas dnné à cause, par exemple, d un manque de budget u de l annulatin du prjet; Le cntrat est dnné au plus bas sumissinnaire, mais en partie seulement, parce que des prix séparés inclus à l appel d ffres nt été demandés; Le SRM négcie avec l entrepreneur avant de recmmander l attributin du cntrat. Cependant, la prtée des travaux ne dit pas être mdifiée. Une telle démarche n est effectuée que lrsque le prix est la variable décisinnelle. Dans ce dernier cas, le SRM recmmande l attributin du cntrat au plus bas sumissinnaire cnfrme, au prix négcié et nn pas au prix sumis. Si le SRM n arrive pas à négcier un prix qu il juge satisfaisant, il recmmande de ne pas 9

13 attribuer le cntrat. La Li sur les cntrats des rganismes publics (LCOP) prévit cette pssibilité de négcier dans une telle situatin. b) La qualité seulement Le BDA utilise le mde qualité seulement quand la CSDM désire spécifier des exigences particulières au regard de la qualité du service. C est d ailleurs le cas des firmes de prfessinnels externes. Elles snt évaluées seln des critères de qualité puisque les mdes de rémunératin snt décrétés par le guvernement. À la CSDM, en respect du décret, les firmes reçivent un purcentage du cût de l évaluatin des travaux pur la préparatin des plans et devis, ainsi qu un purcentage du cût réel des travaux pur la surveillance (le décret prévit aussi d autres mdes de rémunératin). Le prcessus du mde d adjudicatin qualité seulement peut parfis cmprter une deuxième sélectin seln le prix seulement. Dans ce dernier cas, une présélectin d entrepreneurs a lieu au regard de la qualité seulement. Par exemple, n s attend pur la réfectin d un bâtiment patrimnial que l entrepreneur cnnaisse les caractéristiques de la cnservatin et de la mise en valeur des biens patrimniaux. Par la suite, seuls les cncurrents retenus snt invités à présenter le prix de leur sumissin et un laps de temps suffisant leur sera accrdé. Le cntrat est dnné au plus bas sumissinnaire (vir la démarche du mde prix seulement). c) La qualité et le prix Ce mde d adjudicatin est utilisé dans la plupart des chix de biens et de services. À l instar du mde d adjudicatin qualité seulement, il y a un cmité de sélectin et la démarche est identique. Les envelppes de prix des cncurrents retenus sernt uvertes par le BDA. Cependant, deux envelppes snt transmises simultanément par le sumissinnaire, cntrairement au mde mixte décrit précédemment. d) Le rapprt qualité-prix Ce mde est pssible dans le cas d un cntrat mixte de services prfessinnels et de travaux de cnstructin, quand les paramètres autres que les prix snt particulièrement imprtants, par exemple, pur des cntrats de service d installatin, de service après-vente u à cause de la cmplexité des prduits. V. L exécutin des travaux Pendant l exécutin des travaux, l entrepreneur est le maître d œuvre de sn chantier, mais la firme de prfessinnels externes crdnne les réunins de chantier et vit à la surveillance des travaux afin qu ils sient cnfrmes aux plans et devis. 10

14 Advenant un vice de cnstructin, l entrepreneur et la firme purraient être tenus cnjintement u séparément respnsables par la CSDM. Le chargé de prjet du SRM assiste aux réunins de chantier et cmme il a été précisé à la page 6, celui-ci est le gardien des intérêts de la CSDM. De plus, il est le lien entre les différents intervenants, tant à l interne qu à l externe. C est, bien entendu, au chargé de prjet à l interne que les directeurs d établissement s adressent lrsqu un prblème survient en curs de réalisatin des travaux. VI. La cnclusin Les gestinnaires et le persnnel engagés dans le prcessus d appel d ffres s assurent de l intégrité de celui-ci en bservant scrupuleusement des principes de saine gestin. La préparatin et le suivi des appels d ffres snt le fruit d une cllabratin entre le BDA et le SRM. La participatin de ces deux entités différentes assure une garantie dans l applicatin des principes de saine gestin. À la CSDM, les règlements déculant de la LCOP snt appliqués avec rigueur. Il s agit du Règlement sur les cntrats de travaux de cnstructin des rganismes publics, du Règlement sur les cntrats de service des rganismes publics, ainsi que du Règlement sur les cntrats d apprvisinnement des rganismes publics. De plus, la CSDM est practive en ce qui a trait aux mises à jur de ses dcuments d appel d ffres public. La preuve en est que la CSDM a déjà implanté les changements nécessaires pur suivre les lignes de cnduite de la Plitique de gestin cntractuelle cncernant le resserrement de certaines mesures dans le prcessus d appel d ffres des cntrats des rganismes (Cnseil du trésr), bien que celle-ci ne s applique pas encre frmellement aux cmmissins sclaires. L ajut de l annexe 3 : Attestatin relative à l absence de cllusin, ainsi que les mdificatins apprtées par la CSDM au dcument Instructins aux sumissinnaires, dnt il a été questin précédemment, en snt de parfaits exemples. Dans cet rdre d idées, il imprte de rappeler que la Plitique d acquisitin de biens et de services (P2006-1) est également en révisin, et ce, afin de tenir cmpte, ntamment, de la nuvelle LCOP. À la lumière de ce qui précède, les gestinnaires du SRM et du BDA snt à l affût des mdificatins apprtées aux lis et aux règlements et vient à ce que la mise à jur des cnnaissances de leur persnnel sit faite régulièrement. Les administrateurs snt d avis que le respect des lis et des règlements est primrdial, d autant plus que dans le cadre des Grands chantiers le nmbre de cntrats attribués est très imprtant et crissant. 11

En collaboration avec la direction territoriale du MFA

En collaboration avec la direction territoriale du MFA Prpsitins pur faciliter l utilisatin de l Entente de services de garde à cntributin réduite. En cllabratin avec la directin territriale du MFA Nus recherchns des slutins visant à : Simplifier le prcessus;

Plus en détail

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes:

Pour répondre au besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, la Loi type devrait traiter des questions suivantes: Descriptin de la prpsitin du Canada cncernant l élabratin d une Li type sur les règles de cmpétence et de cnflits de lis en matière de cntrats de cnsmmatin dans le cadre de la CIDIP-VII Dans le cadre de

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 1.0-28/10/2009 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

Service de mobilité interbancaire - Règlement

Service de mobilité interbancaire - Règlement versin 3-1/7/2011 Service de mbilité interbancaire - Règlement Ce règlement cnstitue le cadre général dans lequel les banques participantes ffrent en Belgique au cnsmmateur un service de mbilité interbancaire

Plus en détail

POLITIQUE DE REMUNERATION

POLITIQUE DE REMUNERATION ASSET MANAGEMENT POLITIQUE DE REMUNERATION (UCITS ET AIF) INTRODUCTION En applicatin avec les textes suivants : En tant que sciété de gestin de fnds UCITS Règlement CSSF 10-4 prtant transpsitin de la directive

Plus en détail

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal

Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal Ville de Pierrefitte-sur-Seine Centre Technique Municipal MARCHE de Service REGLEMENT PARTICULIER DE LA CONSULTATION R. P. C. n 074 B 037/05 Mde de cnsultatin : marché passé en la frme d une prcédure adaptée

Plus en détail

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans :

BIEN CHOISIR SON CA. En appliquant les règles que vous propose l Ordre des comptables agréés du Québec, vous gagnerez sur trois plans : BIEN CHOISIR SON CA PROCÉDURE PROPOSÉE AUX DEMANDEURS DE SERVICES POUR LES APPELS D OFFRES DE SERVICES AUPRÈS DE COMPTABLES AGRÉÉS Il est de plus en plus curant dans le mnde des affaires de prcéder à des

Plus en détail

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties

Approche générale de l OCRCVM pour l évaluation des risques de crédit liés aux contreparties Avis sur les règles Appel à cmmentaires Règles des curtiers membres Persnne-ressurce : Richard J. Crner Vice-président à la plitique de réglementatin des membres 416 943-6908 rcrner@iirc.ca Destinataires

Plus en détail

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES

GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES GUIDE DU PROGRAMME DE VÉRIFICATION DE LA CONFORMITÉ ET DE L UTILISATION DES DONNÉES DU FICHIER CENTRAL DES SINISTRES AUTOMOBILES Nvembre 2009 Table des matières Intrductin...1 1. Règles de cnfrmité...3

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS

POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS POLITIQUE DE SELECTION ET D EVALUATION DES BROKERS Date de créatin : 1 er nvembre 2007 Date de dernière mise à jur : 19 nvembre 2012 Services Impliqués : Départements gestin, Directin générale, DCCI Objet

Plus en détail

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté

Procédure de Gestion de la présence au travail et du Retour au travail adapté Prcédure de Gestin de la présence au travail et du Retur au travail adapté déculant de la plitique intégrée en santé, sécurité et bien-être au travail (2012) DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES

Plus en détail

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline

Titre de la procédure : Suspension temporaire et discipline Titre de la prcédure : Suspensin tempraire et discipline Numér de la plitique : 13020.1 Date d apprbatin : 15 nvembre 2013 Apprbateur : cnseil des guverneurs Plitique cnnexe : Suspensin tempraire et discipline

Plus en détail

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA

ÉTAPES CLÉS DE LA RÉPONSE AUX VIOLATIONS DU RESPECT DE LA AVIS DE PRATIQUE DE L OMBUDSMAN DU MANITOBA Les avis de pratique snt préparés par l Ombudsman du Manitba afin d aider les persnnes qui utilisent la législatin. Leur bjet en est un de cnseil seulement et

Plus en détail

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL

ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 1 ANADEF CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL Charte des grupes de travail 2 CHARTE DES GROUPES DE TRAVAIL SOMMAIRE PREAMBULE OBJET DES GROUPES DE TRAVAIL CREATION ET DISSOLUTION

Plus en détail

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique

L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des organismes de formation assurant la formation préparatoire à l habilitation électrique L HABILITATION EN ELECTRICITE Encadrement des rganismes de frmatin assurant la frmatin préparatire à l habilitatin électrique Le présent dcument a été rédigé par une cmmissin inter-ctr et appruvé par les

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION

POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION POLITIQUE RELATIVE A LA SECURITE DE L INFORMATION DIRECTION SYSTÈMES TECHNOLOGIQUES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ADOPTÉE PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE 12 DÉCEMBRE 2014 PAR VOIE DE RÉSOLUTION NO 14

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES

LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES LIGNE DIRECTRICE SUR LES PRATIQUES COMMERCIALES Mars 2011 TABLE DES MATIÈRES Préambule 3 Intrductin 4 Apprche précnisée pur la ligne directrice 6 Champ d applicatin 7 Entrée en vigueur et prcessus de mise

Plus en détail

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015

Vente de Capacités de Stockage de gaz du 13 mai 2015 Vente de Capacités de Stckage de gaz Prduit & Quantité Prpsée SEDIANE NORD 120 90 JUIN 2015 1 TWh sur le Grupement Sediane Nrd. Type de prduit Capacité Nminale de Stckage : vlume dnnant drit à des capacités

Plus en détail

o o n o M. le maire, Martin Ferron préside la présente séance. Sont aussi présents

o o n o M. le maire, Martin Ferron préside la présente séance. Sont aussi présents N de rés&ulln u ennttin CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ D ABITIBI-EST VILLE DE MALARTIC Prcès-verbal de la séance extrardinaire du 14 décembre 2013 du cnseil municipal dc la tenue au 901, rue Ryale, à

Plus en détail

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique

A toutes les Directrices et à tous les Directeurs des établissements scolaires de l enseignement secondaire et secondaire technique SERVICE INFORMATIQUE Luxemburg, le 20 ctbre 2010 Référence: SI/DW/101020 A tutes les Directrices et à tus les Directeurs des établissements sclaires de l enseignement secndaire et secndaire technique Cncerne:

Plus en détail

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique

Article I - Objet. Article II - Conditions d'utilisation de la eboutique Identificatin du prestataire de service Nm et adresse : TransGirnde Tel : 0974 500 033 Fax : S.A.S. au capital de RCS Siret : - APE : E-mail : Site web : transgirnde.fr Ci-après dénmmée : TransGirnde Cnditins

Plus en détail

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services

Qualité de service. Business Together with Microsoft Online Services Cnventin de Services Applicatins Managées Qualité de service Business Tgether with Micrsft Online Services La présente annexe spécifie les engagements de qualité de service applicables au service «Business

Plus en détail

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche

Communauté de Communes du Rhône aux Gorges de l'ardèche Cmmunauté de Cmmunes du Rhône aux Grges de l'ardèche Prtcle pur l établissement d un réseau de distributin d eau ptable en vue de sn intégratin au réseau public. Prtcle validé par délibératin en Cnseil

Plus en détail

Coalition énergie et construction durable

Coalition énergie et construction durable RÉALISATION D UN CONCEPT D EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS UN CADRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POUR LE BÂTIMENT DE MOISSON MONTRÉAL CONCEPT PRÉPARÉ PAR L ENSEMBLE DES PROFESSIONNELS MEMBRES DU COMITÉ EXPERTS

Plus en détail

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE

2 ) LA RESIDENCE URBAINE DE FRANCE CHARTE de REFERENCEMENT Bureaux d études techniques Sciétés et adresses : IMMOBILIERE 3F : 159, rue Natinale 75638 Paris Cedex 13 RSF : 3, allée de la Seine 94200 Ivry sur Seine RUF : 32 curs du Danube

Plus en détail

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires

Groupe ERAMET. MODIFICATION CGT - Rajouter avenant 1 et 2 Paris le 18 octobre 2012. Préambule. 1. Salariés bénéficiaires Grupe ERAMET Accrd Cmpte Epargne Temps Grupe MODIFICATION CGT - Rajuter avenant 1 et 2 Paris le 18 ctbre 2012 Préambule La Directin du Grupe ERAMET et les Organisatins Syndicales nt suhaité cmpléter les

Plus en détail

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES

- 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES. Outils de gestion prévisionnelle, d'analyse financière et du contrôle de gestion. TABLE DES MATIERES - 07 - LE TABLEAU DE BORD REMONTEE DES COMPTES Objectif(s) : Pré requis : Mdalités : Présentatin du tableau de brd, Principes de la remntée des cmptes. Outils de gestin prévisinnelle, d'analyse financière

Plus en détail

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent,

PAR CES MOTIFS. Renvoie les parties à se pourvoir au principal ainsi qu'elles aviseront, mais dès à présent, Cnstructin prjet 09.03.2015 PAR CES MOTIFS Le Président du Tribunal de grande instance, Juge des référés, statuant publiquement, par rdnnance, Renvie les parties à se purvir au principal ainsi qu'elles

Plus en détail

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES

GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS. Préparation aux examens de l AMF. Pour : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES GUIDE DU CANDIDAT REPRESENTANT EN ASSURANCE DE DOMMAGES DES PARTICULIERS Préparatin aux examens de l AMF Pur : DESJARDINS ASSURANCES GENERALES Prfesseur : Jacques Bélanger 04-2012 TABLE DES MATIÈRES I.

Plus en détail

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM.

PHASE 1 : choix et définition du sujet du TM. PHASE 1 : chix et définitin du sujet du TM. Le chix du sujet est une partie imprtante du TM. Ce chix se fait durant la 1 ère phase. La prblématique du thème cncerne le rapprt entre la chimie et la vie

Plus en détail

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION

CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION CHAPITRE III: L'ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.4: LES SERVICES DE SUPPORT AUX ACTIVITÉS D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE/CRÉATION SOUS-SECTION 3.4.4: LES SERVICES INFORMATIQUES POLITIQUE RELATIVE

Plus en détail

Règlement de consultation

Règlement de consultation Mairie de Salaise sur Sanne BP 20318 19 rue Avit Niclas 38150 SALAISE SUR SANNE Tel : 04.74.29.00.80 Marché de prestatins de services divers Règlement de cnsultatin Objet du marché à bns de cmmande Vidé

Plus en détail

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE

MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE MAITRISE UNIVERSITAIRE D ETUDES AVANCEES EN MEDECINE DENTAIRE N.B. : Le masculin est utilisé au sens générique; il désigne autant les femmes que les hmmes ARTICLE 1 OBJET 1. La Faculté de médecine de l

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Contrôle des opérations Financières FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES Fnctin : Chef de Divisin Cntrôle des pératins Financières Versin : 3 Nvembre 2014 FONCTION : CHEF DE DIVISION CONTRÔLE DES OPÉRATIONS FINANCIÈRES DÉPARTEMENT : Département Opérateurs DIVISION : Divisin

Plus en détail

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014

Cadre d intervention des aides versées aux employeurs d apprentis : Création d une aide au recrutement à compter du 1 er juillet 2014 Cadre d interventin des aides versées aux emplyeurs d apprentis : Créatin d une aide au recrutement à cmpter du 1 er juillet 2014 Adpté par délibératin 15.03.21.19 du 20.03.2015 et abrgeant les délibératins

Plus en détail

Politique de sécurité de l information

Politique de sécurité de l information Plitique de sécurité de l infrmatin Versin 2.3 Identificateur de dcument : 3541 Avis de drit d auteur 2015 cybersanté Ontari Tus drits réservés Il est interdit de reprduire le présent dcument, en ttalité

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

CAHIER DES CHARGES I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX CAHIER DES CHARGES OBJET : PRESTATION DE CONSEIL EN ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE DANS LE CADRE DE LA RECONFIGURATION DE LA PHARMACIE A USAGE INTERIEUR DE L HOPITAL FOCH I. ELEMENTS DE CONTEXTE GENERAUX

Plus en détail

01/07/2013, : MPKIG016,

01/07/2013, : MPKIG016, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU nt pur bjet de préciser le cntenu et les mdalités d utilisatin des Certificats de signature délivrés par l AC «ALMERYS USER SIGNING CA NB» d Almerys ainsi que les engagements

Plus en détail

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage

BOURSE EXPLO RA SUP (Région Rhône-Alpes) Toutes destinations-séjour académique et stage BOURSE EXPLO RA SUP (Régin Rhône-Alpes) Tutes destinatins-séjur académique et stage A/Demande de burse Expl RA Sup 1/Eligibilité La mbilité (stage u séjur académique) dit être validée par des crédits ECTS

Plus en détail

Fiche de projet pour les institutions publiques

Fiche de projet pour les institutions publiques Fiche de prjet pur les institutins publiques Infrmatins pratiques Nm de l institutin publique ayant intrduit le prjet: SPF Technlgie de l'infrmatin et de la Cmmunicatin (Fedict). Nm du prjet : egv Mnitr

Plus en détail

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET

PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET PROPOSITION DE CREATION DE SITE INTERNET OBJET : La fédératin départementale Sarthe Nature Envirnnement (SNE) suhaite dévelpper un site Internet. Celui-ci ayant pur but de diffuser du cntenu rganisé. Ce

Plus en détail

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le

COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS. Rapport Final. préparé par le COMITÉ TECHNIQUE DE REVUE DES TITRES ET CONVENTIONS MINIERS Rapprt Final préparé par le Cmité Technique de Revue des Titres et Cnventins Miniers de la République de Guinée cncernant la cnstructin et l'explitatin

Plus en détail

CORRIGE DES MISSIONS

CORRIGE DES MISSIONS SCÉNARIO 1 1 CORRIGE DES MISSIONS MISSION 1 Il existe de nmbreux furnisseurs de tablettes tactiles référencés sur le net. Il faut réduire sa recherche sur Lyn et sa régin et privilégier des furnisseurs

Plus en détail

Transformation / Production

Transformation / Production Cnditins d admissibilité : Catégrie : Transfrmatin / Prductin Être cityen canadien u résident permanent; Démarrer une nuvelle entreprise dans le secteur de la transfrmatin et / u de la prductin; Démntrer

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif

CAHIER DES CHARGES Consultation expert en investissement participatif CAHIER DES CHARGES Cnsultatin expert en investissement participatif Date de publicatin : 06/04/2014 Date de reprt des candidatures : 10/01/2014 à 13h00 Le présent cahier des charges a pur bjet une missin

Plus en détail

Annexe Conditions d hébergement

Annexe Conditions d hébergement Annexe Cnditins d hébergement 1 Avant-prps DENTALVIA-MEDILOR recurt, pur la furniture de sn service e.cdentist à ses Clients, à un hébergement agréé de dnnées de santé à caractère persnnel auprès de :

Plus en détail

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes :

Coefficient 4. L ACRC est validé par le contrôle des compétences suivantes : BTS MUC CCF Finalités et bjectifs E5 ANALYSE ET CONDUITE DE LA RELATION COMMERCIALE Cefficient 4 Cette épreuve permet d évaluer les aptitudes du candidat à prendre en respnsabilité des activités curantes

Plus en détail

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1-

Direction de l apprentissage électronique et des technologies Ministère de l Éducation. Modifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION DES TÂCHES DE L ENSEIGNANT-COLLABORATEUR DANS LES COURS EN LIGNE Directin de l apprentissage électrnique et des technlgies Ministère de l Éducatin Mdifié le 16 décembre 2008-1- DESCRIPTION

Plus en détail

LE RVER EN UN COUP D ŒIL

LE RVER EN UN COUP D ŒIL LE RVER EN UN COUP D ŒIL Le terme RVER est l acrnyme pur Régime Vlntaire d Epargne-Retraite. C est un nuveau régime de retraite régi par la Li sur les régimes vlntaires d'épargneretraite (Li sur les RVER)

Plus en détail

Nouveautés apportées à l assessment-tool

Nouveautés apportées à l assessment-tool Nuveautés apprtées à l assessment-tl La dcumentatin et les utils d aide de Friendly Wrk Space snt régulièrement révisés, actualisés et dévelppés. Ainsi, la directive a une nuvelle fis été mise à jur en

Plus en détail

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE

ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE ACCORD DE SERVICE DU PROGRAMME DE RÉFÉRENCE Le présent accrd de service (ci-après l «accrd») est établi et cnvenu par Peples Trust Financial Ltd («PTF») et l agent de référence (dnt le nm figure sur le

Plus en détail

Scénario 2 : La promesse

Scénario 2 : La promesse Scénari 2 : La prmesse D enise est infirmière auxiliaire autrisée depuis 10 ans, Elle exerce dans une clinique externe d un grand hôpital général. Aujurd hui, elle est chargée de prendre sin d Amanda,

Plus en détail

Institut de Formation Aide-Soignant

Institut de Formation Aide-Soignant Institut de Frmatin Aide-Signant Centre Hspitalier 96 Rue des capucins BP 148 41200 ROMORANTIN LANTHENAY Tél secrétariat : 02-54-88-34-41 emails : ecleas@ch-rmrantin.fr NOTICE EXPLICATIVE CONCOURS AIDE

Plus en détail

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND

LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 LS - Quadra - Expert - OD 01/2012 Page 1/9 LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Cntrat et ce cnfrmément

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL de MASTER

DIPLOME NATIONAL de MASTER DIPLOME NATIONAL de MASTER En c-habilitatin entre : Université Paris Ouest-Nanterre La Défense Université Paris-Sud Université Pierre et Marie Curie Université Paris-Dauphine Ecle Plytechnique Supélec

Plus en détail

Délibération n 01/2014

Délibération n 01/2014 Délibératin n 01/2014 instituant un régime de licence pur la pêche prfessinnelle autur des Dispsitifs Cncentrateurs de Pissns ancrés dans les eaux du département de la Réunin. Vu le règlement (CE) n 2371/2002

Plus en détail

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements

ITIL V3. Exploitation des services : La gestion des événements ITIL V3 Explitatin des services : La gestin des événements Créatin : janvier 2008 Mise à jur : aût 2009 A prps A prps du dcument Ce dcument de référence sur le référentiel ITIL V3 a été réalisé en se basant

Plus en détail

Présentation de Mindjet on-premise

Présentation de Mindjet on-premise Présentatin de Mindjet n-premise Mindjet Crpratin Numér gratuit : 877- Mindjet 1160 Battery Street East San Francisc CA 94111 États- Unis Téléphne : 415-229-4200 Fax : 415-229-4201 www.mindjet.cm 2012

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE

CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE CONVENTION DEPARTEMENTALE POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU DEPARTEMENT DE L ARDÈCHE Le Préfet de l Ardèche, Le Prcureur de la République près

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC

CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC CRÉDIT D IMPÔT POUR LE DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES ÉLECTRONIQUES INVESTISSEMENT QUÉBEC Directin des mesures fiscales TABLE DES MATIÈRES Nature de l aide fiscale... 3 Sciété admissible... 3 Attestatin de

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde»

REGLEMENT COMPLET «3D World Koksijde» REGLEMENT COMPLET «3D Wrld Kksijde» ARTICLE 1 Sciété rganisatrice ASSA ABLOY, situé au Heide 9, 1780 Wemmel, rganise du 03/07/2015 au 31/07/2015 inclus un jeu natinal avec bligatin d achat appelé «Yale

Plus en détail

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques

Il y a du nouveau dans les lois anticorruption - Aspects pratiques Il y a du nuveau dans les lis anticrruptin - Aspects pratiques Ordre des Avcats de Paris Cmmissin Paris - New Yrk Avec le sutien de : Assciatin Internatinale des Jeunes Avcats Cmmissins Drit Pénal Internatinal

Plus en détail

L Association sans but lucratif, asbl

L Association sans but lucratif, asbl L Assciatin sans but lucratif, asbl 1. Intrductin Lrsque deux u plusieurs persnnes s'asscient pur mettre des activités u des biens en cmmun, cette cllabratin est qualifiée, du pint de vue juridique, de

Plus en détail

Consultation restreinte

Consultation restreinte Cnsultatin restreinte Garantie des Risques Lcatifs - Furniture, installatin et mise en service d un serveur de messagerie sus Exchange Le 25/10/2011 Assciatin Pur l Accès Aux Garanties Lcatives Lucie CAHN,

Plus en détail

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant,

Vu le code Général des Collectivités Territoriales, et notamment les articles L.5214-27 et L.5721-1 et suivant, REPUBLIQUE FRANÇAISE -------------------------- DEPARTEMENT LANDES EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE D YCHOUX NOMBRE DE MEMBRES Afférents au Cnseil Municipal En exercice

Plus en détail

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES

B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES B.T.S. MANAGEMENT DES UNITÉS COMMERCIALES A) CHAMP D'ACTIVITÉ Le titulaire du BTS Management des unités cmmerciales a pur perspective de prendre la respnsabilité de tut u partie d'une unité cmmerciale

Plus en détail

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel

Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d ordre actuariel Changement de régime fiscal des Mutuelles et des IP : remarques d rdre actuariel Jurnées d études du SACEI et de l IA Deauville, jeudi 20 septembre 2012 Nrbert Gautrn ngautrn@galea-asscies.eu Smmaire 1.

Plus en détail

Nom et prénom... Sexe... N de téléphone portable... Adresse... ...

Nom et prénom... Sexe... N de téléphone portable... Adresse... ... 1 CONTRAT DE SEJOUR EN FRANCE OU A L ETRANGER POUR AMELIORER LES CONNAISSANCES LINGUISTIQUES OU CULTURELLES (cf Décret n 94-490 du 15 juin 1994 pris en applicatin de la li n 92-645 du 13 juillet 1992)

Plus en détail

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire

Utiliser les activités de cours de Moodle : le Questionnaire Utiliser les activités de curs de Mdle : le Questinnaire CETTE PROCEDURE DÉCRIT LA MISE EN PLACE ET L UTILISATION DE L ACTIVITÉ DE COURS «QUESTIONNAIRE». PRE-REQUIS : Prcédure «Démarrer sur Mdle» DÉFINITION

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE Snt éligibles au de la Fndatin Médéric Alzheimer les thèses de dctrat en sciences humaines et sciales et en santé publique sutenues entre le 15 septembre 2013 et le 31 mai 2015 et

Plus en détail

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES?

CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? CONFERENCE EIFR QUEL PARTAGE DES RESPONSABILITES DANS LA CHAINE DE TITRISATION POUR UNE BONNE GESTION DES RISQUES? 12 février 2013 Marie-Agnès NICOLET Regulatin Partners Présidente fndatrice 35, Bulevard

Plus en détail

BUSINESS RISK MANAGEMENT

BUSINESS RISK MANAGEMENT BUSINESS RISK MANAGEMENT Démarche générale Méthde FEDICT Quick-Win Date Auteur Versin 24/8/26 A. Huet - A. Staquet V1. Table des matières 1 OBJECTIF DU DOCUMENT...2 2 DÉFINITIONS...2 3 PRINCIPE... 3 4

Plus en détail

Contrôle parental sur l Internet : les engagements des fournisseurs d accès Internet 16 novembre 2005

Contrôle parental sur l Internet : les engagements des fournisseurs d accès Internet 16 novembre 2005 Cntrôle parental sur l Internet : les engagements des furnisseurs d accès Internet 16 nvembre 2005 Le Guvernement a suhaité que les furnisseurs d accès Internet (FAI) ffrant leur service au grand public

Plus en détail

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire

Guide technique sur la participation des employeurs territoriaux aux garanties de protection sociale complémentaire Guide technique sur la participatin des emplyeurs territriaux aux garanties de prtectin sciale cmplémentaire PLAN 1 ère PARTIE : LES BASES JURIDIQUES DE LA PARTICIPATION FINANCIERE DE L'EMPLOYEUR PUBLIC

Plus en détail

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004

Note de transition - Impact du passage aux nouvelles normes comptables sur le bilan consolidé au 1er janvier 2004 Nte de transitin - Impact du passage aux nuvelles nrmes cmptables sur le bilan cnslidé au 1er janvier 2004 Cette nte a pur bjectif d expliquer les effets de la transitin des nrmes cmptables belges aux

Plus en détail

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise

S investir dans une franchise : le guide de la Banque Scotia pour le choix d une franchise Le franchisage et la Banque Sctia S investir dans une franchise : le guide de la Banque Sctia pur le chix d une franchise Cnsciente de l imprtante cntributin des entreprises franchisées à la vie écnmique,

Plus en détail

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS

PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS PRATIQUES D AFFAIRES APPLICABLES AUX TIERS Guide d intégrité dans la cnduite des affaires Plitiques glbales Service Éthique & Cnfrmité La relatin de bimérieux avec ses partenaires Chez bimérieux, nus

Plus en détail

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis

Constat. Solution proposée par la HES-SO Valais. Tâches et atouts d'un Webmaster, points forts. Public cible, prérequis Cnstat Désrmais, tutes les entreprises, même les plus petites, se divent d'être présentes sur Internet. La créatin de sites demeure cûteuse, particulièrement en termes de maintenance. Le marché manque

Plus en détail

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES

INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES INTERMÉDIAIRES EN ASSURANCES 1.1. Qualificatin juridique En applicatin de la directive eurpéenne 2002/92/CE du 9 décembre 2002 sur l intermédiatin en assurance (dite DIA), l article L. 511-1 I du Cde des

Plus en détail

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS.

PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS. 13 juin 2012 Register f Interest Representatives: 78787381113-69 PREVENTION DE L UTILISATION DU SYSTEME FINANCIER AUX FINS DU BLANCHIMENT DE CAPITAUX ET DU FINANCEMENT DU TERRORISME REPONSE DE BNP PARIBAS

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education

MINISTERE DE L EDUCATION. Institut National des Sciences de l Education 1 MINISTERE DE L EDUCATION Institut Natinal des Sciences de l Educatin Prjet de cpératin relatif au dévelppement des stratégies visant à réduire le taux d échecs et d abandns dans l enseignement de base

Plus en détail

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE

LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE Frmule de demande Veuillez remplir tutes les sectins. SECTION A : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS ET SUR L ENTREPRISE LOI SUR L ACCÈS À L INFORMATION ET LA PROTECTION DE LA VIE PRIVÉE «La cllecte des renseignements

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION

RÈGLEMENT DE PARTICIPATION CONCOURS JUSTE POUR RIRE MC AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE RÈGLEMENT DE PARTICIPATION 1. Le cncurs «JUSTE POUR RIRE AVEC LE PLAN À LA CARTE BANQUE NATIONALE» est rganisé par la Banque Natinale

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request For Information) DOD-CENTER RFI Demande d infrmatin ESOP Réf. : RFI_ESOP_DemandeInfrmatin.dcx Page 1/6 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request Fr Infrmatin) RFI20120001 SOMMAIRE 1. OBJET DE LA DEMANDE D INFORMATION... 3 1.1.

Plus en détail

Division des Statistiques du Commerce Extérieur

Division des Statistiques du Commerce Extérieur Fnctin : Chef de Service Statistiques des Imprtatins Versin : FONCTION : CHEF DE SERVICE STATISTIQUES DES IMPORTATIONS DEPARTEMENT : DIVISION : SERVICE : RESPONSABLE HIERARCHIQUE : RESPONSABLE FONCTIONNEL

Plus en détail

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale

Sociétés Non Financières - taux endettement - % PIB, valeur nominale T1 1999 T4 1999 T3 2000 T2 2001 T1 2002 T4 2002 T3 2003 T2 2004 T1 2005 T4 2005 T3 2006 T2 2007 T1 2008 T4 2008 T3 2009 T2 2010 T1 2011 T4 2011 T3 2012 T2 2013 Accmpagner le muvement de désintermédiatin

Plus en détail

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE

Parc urs. Séminaire d accueil (0,5 jour) Gestion des organisations. Management et communication. Gestion de production. Amélioration continue QSE MANAGER INTERMEDIAIRE GESTION DE PROJET GESTION DES ORGANISATIONS RH ET DROIT SOCIAL QSE MANAGEMENT ET COMMUNICATION AMELIORATION CONTINUE GESTION DE PRODUCTION Séminaire d accueil (0,5 jur) Gestin des

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX

MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX. Lot : n 3 PEINTURE. Objet du marché : RENOVATION DES BUREAUX 411, 412 et 413 BLOC III / Niveau 4 INRA SITE DE THEIX République Française Institut Natinal de la Recherche Agrnmique Centre de Recherche de Clermnt-Ferrand Theix Lyn MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Cahier des clauses Techniques Particulières Lt : n 3 PEINTURE

Plus en détail

1 M-02 Le matériel de transport

1 M-02 Le matériel de transport 1 Objectif Ce qu il faut retenir Cette fiche décrit les cntraintes qui prtent sur le matériel rulant pur les transprts, qu il s agisse des véhicules prpres aux établissements u des véhicules utilisés par

Plus en détail

Groupe de liaison Cols bleus

Groupe de liaison Cols bleus Grupe de liaisn Cls bleus Cmpte-rendu Rencntre tenue mercredi le 30 mai 2012 de 9 h à 15 h Mntréal Nm Organisatin Présent Absent Nm Organisatin Présent Absent Michel P. Bildeau SCFP 2729 - Sherbrke X Francis

Plus en détail

TUV Certification Maroc

TUV Certification Maroc Page 1 sur 8 Frmatin : Référence : Durée : Frmatin enregistrée IRCA Auditeur / Respnsable d audit ISO 9001 :2008 Q01 5 jurs Date : Du 16 au 20 Nvembre 2009 Frmateur : M. Khaled BAOUAB (Vir Prfil en page

Plus en détail

LA FONCTION ET SON CONTEXTE

LA FONCTION ET SON CONTEXTE Prfil de fnctin : Analyste-prgrammeur LA FONCTION ET SON CONTEXTE Intitulé de la fnctin Analyste-prgrammeur Grade : analyste-prgrammeur Rang : 100/4i Département auquel se rattache la fnctin : Dévelppement

Plus en détail

Procès-verbal du conseil de la MUNICIPALITÉ DE MILLE-ISLES

Procès-verbal du conseil de la MUNICIPALITÉ DE MILLE-ISLES Prvince de Québec MRC D Argenteuil Municipalité de Mille-Isles Prcès-verbal de la séance rdinaire du cnseil municipal de Mille-Isles, tenue le 3 février 2010 à 19 h 30, à la place régulière des séances,

Plus en détail

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique?

ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service informatique ou service technique? ORGANISATION POUR LA MISE EN PLACE D UN SIG Exemple de la ville de Nanterre Service infrmatique u service technique? Lrs de la mise en place d un système d infrmatin gégraphique, une questin se pse suvent

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100%

CAHIER DES CHARGES. Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen. Motif d actualisation : Taux d activité: 100% CAHIER DES CHARGES 1. Actualisatin : Etabli le : nvembre 2014 Par : Marie-Elisabeth Delille / Sarah Friesen Remplace la versin du : n.a. Mtif d actualisatin : Taux d activité: 100% 2. Identificatin du

Plus en détail

APPEL DE DEMANDES. lancé par la Société Parkinson Canada / Parkinson Society Canada

APPEL DE DEMANDES. lancé par la Société Parkinson Canada / Parkinson Society Canada APPEL DE DEMANDES lancé par la Sciété Parkinsn Canada / Parkinsn Sciety Canada PROGRAMME DE BOURSES D ÉTUDES SUPÉRIEURES (Cycle allant de juillet 2015 à juin 2017) 17 nvembre, 2014 : Date de publicatin

Plus en détail

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31)

Marché public de prestations intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE DANS LE CADRE DE LA CONSTRUCTION D UNE DECHETERIE A PLAISANCE DU TOUCH (31) Syndicat Mixte DECOSET 6 bis avenue des Pyrénées BP 39 31242 L Unin Cedex Tel : 05.62.89.03.41 Fax : 05.62.89.03.40 Curriel : cntact@decset.fr Marché public de prestatins intellectuelles ETUDE PRELIMINAIRE

Plus en détail