«L'Homme et l'argent»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«L'Homme et l'argent»"

Transcription

1 Extraits choisis du livre : «L'Homme et l'argent» De Jacques Elul La fuite de l'homme dans le système pour éviter la question personnele Concernant l'argent tout se passe comme si chacun n'avait absolument pas de décision à prendre, comme si chacun n'avait pas à s'interoger soi-même : l'argent est un fait (donc intouchable) un fait englobé dans un type d'économie : donc «chacun» n'y peut rien. L'acte individuel ne paraît évidemment pas sérieux devant une si énorme machine. Paraît Les hommes disent : «Actuelement, mes relations avec l'argent ne sont peut-être pas très satisfaisantes, mais lorsque le système nouveau (quel qu'il soit) sera institué, lorsque les problèmes généraux de l'argent seront réglés, alors je deviendrai juste à mon tour.» Le problème moral, le problème individuel apparaît comme subordonné au problème colectif, au système économique global. Sitôt que nous admetons le primat du global et du système, sitôt que nous admetons le caractère inéluctable des conditions matérieles, à cet instant nous donnons une excuse absolutoire à

2 tous les comportements de tous les hommes envers l'argent. C'est telement pratique de fuir devant la responsabilité et de chercher un alibi en disant : «S'il y a un problème de l'argent, c'est parce que le système économique n'est pas bon.» Il faut donc changer le système économique, et il n'y aura plus de problème de l'argent! Cela revient à dire que l'homme sera devenu juste et bon, qu'il saura exactement quoi faire de son argent qu'il ne convoitera plus le bien de son prochain qu'il ne volera plus qu'il ne cherchera plus à corompre par son argent ni les femmes ni les fonctionnaires qu'il ne sera plus corompu lui-même par son bonheur matériel qu'il sera ouvert aux difficultés matérieles des autres qu'il ne cherchera plus à thésauriser ni à gaspiler qu'il ne rêvera pas d'un «toujours plus» qu'il ne cherchera pas à dominer dans la société par de l'argent accumulé qu'il ne cherchera pas à humilier les autres par son argent La prétention de résoudre le problème de l'argent par le système économique global est à la fois un mensonge et une lâcheté. C'est un mensonge parce que, précisément, l'on refuse de considérer l'aspect humain du problème. L'homme a une position passionnele fort précise à l'égard de l'argent et pour cete raison, le capitalisme devient la machine à opprimer, à esclavager, à scléroser l'homme. Dans la mesure où l'homme ne sera pas changé, l'organisation capitaliste sera réduite à d'aussi misérables conséquences, parce que l'homme s'en servira non pas dans une bele objectivité scientifique, mais dans une passionnele et passionnante poursuite de puissance. C'est telement pratique de croire les faiseurs de système en disant :

3 «Je n'ai pas à me préoccuper de moi-même, je n'ai pas à essayer de convoiter moins, ni de ne plus voler Ce n'est pas de ma faute. Je n'ai qu'à militer pour le socialisme ou pour le libéralisme, et à ce moment-là, quand les problèmes généraux seront résolus, alors je serai juste et vertueux sans peine. Mon problème de l'argent se résoudra tout seul.» Les bourgeois qui sentent leur injustice, qui ont mauvaise conscience parce qu'ils ont de l'argent, ou parce qu'ils en gagnent assez aisément dans une situation facile, n'osent pas se poser personnelement la question de leur argent. Ils préfèrent de beaucoup s'engager dans un parti qui travaile pour la justice sociale, ils y donnent du temps, et même de l'argent, et se rassurent ainsi par la perspective d'une société nouvele à laquele ils contribuent ; c'est telement plus simple que de se débattre seul avec la puissance de l'argent. Si simple et si rassurant. L'ouvrier qui est dévoré de haine contre le patron ou le bourgeois à cause de l'argent, qui est prêt à tous les péchés pour avoir cet argent, n'a pas besoin de luter contre cete haine, contre ce péché, contre sa passion de l'argent : il est justifié lorsqu'il travaile pour un système, sa haine devient alors une passion de justice et sa convoitise, une volonté révolutionnaire. Le capitaliste, ou le commerçant, qui est obligé par la loi de l'argent, de payer des bas salaires à ses ouvriers, ou d'écraser et de ruiner ses concurents, qui est arivé à une tele objectivité professionnele qu'il détruit ses adversaires sans même s'en rendre compte, et sans les haïr (au contraire, parfois, avec de très bons sentiments), lui aussi se trouve

4 justifié par le système : et sa loi de l'argent devient le goût de la liberté, et sa cupidité devient une légitime vocation. Ainsi le système offre à tous un merveileux alibi. Il n'y a plus de problème personnel de l'argent, je n'ai plus à m'inquiéter de ce que je suis ni de ce que je fais, puisque j'adhère à un système qui donne la réponse à tout, la clef de toutes les difficultés, et qui doit résoudre globalement tout ce à quoi je me heurte personnelement. Mon argent? Mon travail? Ma vie? Je n'ai pas besoin de m'en occuper, puisque je suis engagé dans tel mouvement qui se chargera de tout ceci, pour tout le monde, quand il sera au pouvoir. C'est une échappatoire infiniment facile pour éviter de considérer la réalité de sa vie, et la puissance de l'argent sur soi. Infiniment facile, parce que cete atitude permet d'une part d'avoir la conviction que le problème personnel se résoudra tout seul et permet d'autre part de prendre l'atitude du juste. Actuelement, par le mécanisme de l'engagement colectif, il n'est plus nécessaire de regarder en face sa propre situation. Il n'est pas utile de la résoudre, il n'est pas utile de se maîtriser : tout ce que l'on fait sur le plan privé n'a pas d'importance, on doit seulement être assuré que, par son action publique, les problèmes moraux et spirituels seront résolus. Dès lors, on peut se livrer à tout son péché, à toute son injustice, à la passion de l'argent : cela n'a pas d'importance pourvu que l'on ait adhéré au Système consolateur. Ainsi je puis continuer à être fort riche, à me conduire en fonction de cet argent comme une crapule, si j'ai adhéré à un système de «justice sociale», je suis justifié à la fois de mon argent et de ma conduite.

5 Étrangement, les choses sont à l'envers puisque l'on met la plupart du temps en accusation celui qui essaye de vivre selon une certaine recherche personnele. Celui-là est taxé d'hypocrisie. C'est maintenant le qualificatif courant pour l'homme qui, peu satisfait de sa vie, cherche une valeur pour la changer, se questionne, par exemple, sur la validité de son argent, sur son comportement et la vérité de ses actes, mais quelquefois reste pris dans ce débat parce qu'il n'a pas la force de faire les sacrifices nécessaires, et se trouve alors partagé. Tel est celui que les hommes à système appelent hypocrite. Par contre, la liquidation des problèmes personnels par l'adhésion au système n'est pas, aux yeux des contemporains, une hypocrisie! D'autre part, l'homme qui est en débat avec lui-même, qui n'accepte pas une action colective, mais se trouve en face des puissances du monde, est couramment accusé de ne rien «faire», de refuser l'action, de n'être engagé dans rien. Nous sommes là en présence d'une certaine atitude générale en face de l'action et de la morale : ce qui ne se voit pas, ce qui ne se compte pas, n'existe pas. Une action qui ne se chiffre pas n'est pas efficace. Seule la masse porte une vérité, et tant que le problème n'est pas résolu globalement et pour la masse, il n'y a rien de fait. Il est tout à fait remarquable que ce soit l'homme qui s'agite beaucoup et ne voit même pas les problèmes, qui puisse accuser celui qui, désespérément, reste au centre même de la question, d'être «dégagé». Pourtant Pourtant l'important sera toujours la décision individuele de l'homme devant Dieu.

6 Cela ne veut pas dire qu'il faile rejeter toute action colective, et tout recherche d'une doctrine plus valable. Mais ceci ne peut être que très secondaire, et ne peut venir, en tout cas, qu'après une prise de conscience de la réalité spirituele des forces ou des institutions. Ceci veut dire également : après que l'on a répondu soi-même à la difficulté où l'on était engagé. Partant d'une situation, au Moyen-âge, où l'argent avait très peu de place, et ne tenait qu'un rôle médiocre dans la vie, la pensée, les préoccupations des hommes, le capitalisme a progressivement subordonné toute la vie, individuele et colective, à l'argent. Celui-ci est devenu le critère d'après lequel on a commencé à juger et l'homme et son activité. Successivement l'état, le droit, l'art, les Églises ont été soumis à la puissance de l'argent. L'argent permet exactement de se procurer ce qu'offre le progrès matériel (en réalité ce qui est désirable par tout ce qu'il y a de vil en l'homme). La disparition de l'être au profit de l'avoir est un des conséquences de ce régime que nous voyons se développer au cours du XIXème siècle. L'idéologie du travail (vertu parce que produisant de l'argent) conduit évidemment à cet ordre de subordination. Il faudrait, pour qu'il en soit autrement, rejeter le primat de l'argent, freiner le progrès technique, placer au premier plan la vie personnele et spirituele. C'est-à-dire très exactement détruire le capitalisme. Le socialisme reprend ce qu'il y a de pire dans le capitalisme et le porte à l'extrême en le justifiant en théorie. L'homme, dans le socialisme, est sans doute libéré de la subordination envers d'autres

7 hommes, les capitalistes, mais il reste entièrement soumis à la production : et la vie économique forme l'essentiel de sa vie. Or, c'est là précisément que réside la vraie aliénation de l'homme. Capitalisme, socialisme : ce ne sont que des variations de formes corespondant à un type d'organisation ou à un autre, mais, dans le fond, les faits restent identiques, et la réalité de l'argent se révèle semblable. *** L œuvre de Dieu, qui dès l'origine est l'entreprise de la rédemption, ne peut en aucun point s'exprimer par une organisation sociale, économique, etc. On ne peut tirer aucun système de la révélation, à moins de forcer les textes, et d'aboutir à des conclusions indues, parce que la Rédemption n'est pas un système.

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch.

3. Paroles de député Ce troisième extrait revient sur la création de Finance Watch. Exercice d écoute : Finance watch Finance Watch, une association qui milite pour une finance au service de la société. Qu'est-ce que cela signifie dans un contexte de crise économique et financière? Exercices

Plus en détail

Questionnaire pour les non recotisants

Questionnaire pour les non recotisants Questionnaire pour les non recotisants Nom Groupement Les modalités de réponses doivent être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" présentation "Nous aimerions connaître les raisons pour

Plus en détail

Partage prix solde vente maison indivision

Partage prix solde vente maison indivision Partage prix solde vente maison indivision Question sur partage vente d'une maison acquise en indivision avec mon ex. Début PACS en 2003, fin en août 2008. Nous avons acheté une maison en 2006 à 137000?

Plus en détail

INTRODUCTION GÉNÉRALE À LA GESTION DES FINANCES PERSONNELLES. On commence tous quelque part

INTRODUCTION GÉNÉRALE À LA GESTION DES FINANCES PERSONNELLES. On commence tous quelque part INTRODUCTION GÉNÉRALE À LA GESTION DES FINANCES PERSONNELLES On commence tous quelque part OBJECTIFS GÉNÉRAUX ACQUÉRIR ET COMPRENDRE LES NOTIONS DE BASE DES FINANCES PERSONNELLES On commence tous quelque

Plus en détail

L'argent-dette de Paul Grignon

L'argent-dette de Paul Grignon Formation des 1 et 3 avril 2014 au LAG Préalable : 3 fonctions de la monnaie une unité d'échange [ équivalence ] une unité de mesure un moyen de réserve [valeur qu'on peut stocker] introduction L'argent-dette

Plus en détail

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise

Page 2. Une façon simple pour améliorer la trésorerie de l entreprise Page 2 1. Qui je suis? Tout d abord, si vous ne me connaissez pas encore, permettez-moi de me présenter. Après tout qu estce qui me donne l autorité pour vous parler? Quelles preuves avez-vous que je peux

Plus en détail

Examen intra LOG3000 Hiver 2014

Examen intra LOG3000 Hiver 2014 Examen intra LOG3000 Hiver 2014 Vendredi le 28 février 2014. Durée : 08h30 à 10h00 (total 1h30). Local : B-415. Total des points : 20. Pondération de l'examen dans la note finale : 35%. Sans documentation,

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

AUTOMOBILE. ! Le jeu se joue de 3 à 5 joueurs et devrait durer entre 2 à 3 heures. ! Les cubes R&D sont les cubes Reasearch & Development

AUTOMOBILE. ! Le jeu se joue de 3 à 5 joueurs et devrait durer entre 2 à 3 heures. ! Les cubes R&D sont les cubes Reasearch & Development AUTOMOBILE! Comme dans le monde de l"industrie automobile, votre but est d"avoir le plus d"argent en produisant et en vendant des voitures. Vous commencez avec 2000 $ et vous aurez la possibilité de contracter

Plus en détail

Conclusions 1. CEFA. Témoignage de Jean-Marc Bourgeois

Conclusions 1. CEFA. Témoignage de Jean-Marc Bourgeois Conclusions En guise de conclusion, nous avons voulu laisser la parole à deux professionnels en fonction, l un employeur-gérant et l autre indépendante, qui par leurs parcours, leurs engagements et leurs

Plus en détail

Questionnaire pour les mutualistes

Questionnaire pour les mutualistes Questionnaire pour les mutualistes Nom Groupement Les modalités de réponses devront être lues uniquement lorsqu'il est indiqué la mention "lire" Présentation "Nous aimerions connaître votre niveau de satisfaction

Plus en détail

Les traitements de texte : open office writer

Les traitements de texte : open office writer Les traitements de texte : open office writer Qu'est ce qu'un traitement de texte? Peut être le paragraphe qui passionnera le moins, il apparaît néanmoins nécessaire de savoir ce qu'est (de manière grossière)

Plus en détail

LES COMPTES... MAIS C' EST TRES SIMPLE! Faire la comptabilité d un camp de groupe. Bernard MAISON

LES COMPTES... MAIS C' EST TRES SIMPLE! Faire la comptabilité d un camp de groupe. Bernard MAISON LES COMPTES... MAIS C' EST TRES SIMPLE! Faire la comptabilité d un camp de groupe Bernard MAISON Après le camp, vient le douloureux moment du retour, et pire encore le moment des comptes. J'ai eu à maintes

Plus en détail

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100%

Interview exclusive de Cédric Froment. Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview exclusive de Cédric Froment Comment trader les news de marché & Pister les trades de +100% Interview Cédric Froment - Tradez les news - www.e-devenirtrader.com Page 1 Tradez la surprise - Cédric

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES

COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES APPENDICE COMMENT VENIR A BOUT DES DIFFICULTES Les difficultés créées par celui ou celle que l on souhaiterait conduire à Christ se révèlent sous forme de questions, d excuses, d objections et d arguments

Plus en détail

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans?

La psychologie de l enfant. Qui sont les 7-12 ans? La psychologie de l enfant Qui sont les 7-12 ans? Leurs activités péri-scolaires : Les enfants en sont les plus gros consommateurs 44% des enfants pratiquent un sport en dehors de l école et 28% une activité

Plus en détail

La solitude du Manager

La solitude du Manager Dans le cadre d une enquête en ligne plus large intitulée Système et Pratiques relationnelles dans l entreprise Le département Etudes et Sondage de Human Asset s est intéressé à La solitude du Manager

Plus en détail

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires.

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Chers clients, Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Lors de l'élaboration du budget 2012, le gouvernement a pris différentes mesures qui ont un impact important sur

Plus en détail

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Direction générale 01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur Modifications, contrôles, approbation Version Date Description,

Plus en détail

Management d équipe commerciale

Management d équipe commerciale Sujet : Management d équipe commerciale Parce qu un vendeur motivé est l'investissement le plus rentable pour l'entreprise, le rôle du management opérationnel est essentiel. Le management opérationnel

Plus en détail

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire. Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse

Guide du créateur d entreprise sociale et solidaire. Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse Chapitre 2: la Comptabilité en droit suisse Quelle que soit sa taille, son activité et sa forme juridique, l'entreprise d'économie sociale et sociale est tenue de maintenir une comptabilité conforme à

Plus en détail

A. Définition et formalisme

A. Définition et formalisme Les cardinalités et les différents types d'associations I. Les cardinalités A. Définition et formalisme Les cardinalités sont des couples de valeur que l'on trouve entre chaque entité et ses associations

Plus en détail

La Responsabilité de l éducateur sportif

La Responsabilité de l éducateur sportif La Responsabilité de l éducateur sportif I / Introduction La pratique sportive engendre des RISQUES et des ACCIDENTS. De nombreux procès surviennent afin de dégager la mise en jeu de la responsabilité

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

The view from the Bars and Law Societies: What is expected from pre-professional education?

The view from the Bars and Law Societies: What is expected from pre-professional education? Discours de Hartmut Kilger, Président de «Deutscher Anwaltverein» à la conférence du CCBE «Improving legal education and training in a converging Europe» du 25 au 28 septembre 2007 The view from the Bars

Plus en détail

LE GRAND FRERE DE MONEY ATTRACTOR

LE GRAND FRERE DE MONEY ATTRACTOR LE GRAND FRERE DE MONEY ATTRACTOR Un logiciel qui sert à Gagner de l'argent sur Internet? Oui, c'est possible! Ce logiciel est très sérieux, et vous allez vous en rendre compte car c'est de la pure logique.

Plus en détail

de l'organisation des Nations Unies

de l'organisation des Nations Unies TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 477 Affaire No 507 : ISHIKAWA Contre : Le Secrétaire général de l'organisation des Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit: M. Roger

Plus en détail

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE

OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE OBLIGATIONS ET RESPONSABILITES D'UN ADMINISTRATEUR D'UNE COMPAGNIE EN FAILLITE Avis est, par les présentes, donné à d'administrateur d'une compagnie en faillite. de ses obligations et responsabilités à

Plus en détail

Chapitre 4 : Trouver des financements

Chapitre 4 : Trouver des financements Chapitre 4 : Trouver des financements L'entrepreneur a le choix, dans le cadre de son projet de création ou de reprise d'entreprise, entre plusieurs sources de financement. On distingue généralement deux

Plus en détail

l'essence de chaque chose se trouve dans la chose même. matière forme

l'essence de chaque chose se trouve dans la chose même. matière forme que des ombres projetées contre la paroi. C'est le monde de l'existence, sensible, et comme les hommes ne peuvent pas voir autre chose, ils sont dans l'ignorance et pensent que c'est le monde réel. L'un

Plus en détail

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE

DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE DEVOIR-MAISON APPRENDRE À FAIRE UNE FICHE DE LECTURE Manuel p. 32-33 ÉTAPE 1 : A FAIRE SUR UNE COPIE DOUBLE a/ Relevez et recopiez le vocabulaire spécifique de cette leçon, proposé en bas de la page 33.

Plus en détail

Journal officiel n L 082 du 22/03/2001 p. 0016-0020

Journal officiel n L 082 du 22/03/2001 p. 0016-0020 Directive 2001/23/CE du Conseil du 12 mars 2001 concernant le rapprochement des législations des États membres relatives au maintien des droits des travailleurs en cas de transfert d'entreprises, d'établissements

Plus en détail

OBJET. Travaux de gardiennage, sécurité et de surveillance des locaux de l Agence Urbaine de Marrakech REGLEMENT DE LA CONSULTATION

OBJET. Travaux de gardiennage, sécurité et de surveillance des locaux de l Agence Urbaine de Marrakech REGLEMENT DE LA CONSULTATION ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L URBANISME ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ----------- AGENCE URBAINE DE MARRAKECH APPEL D'OFFRES OUVERT SUR OFFRE DE PRIX N 01/2014 OBJET Travaux de gardiennage, sécurité

Plus en détail

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous

2 LE PROJET PERSONNEL. Avant tout. il y a vous Avant tout il y a vous POUR METTRE TOUTES LES CHANCES DE VOTRE CÔTÉ, IL CONVIENT DE VÉRIFIER LA COHÉRENCE DE VOTRE PROJET DE CRÉATION D'ENTREPRISE AVEC VOTRE PROJET PERSONNEL : QUELLE VIE VOULEZ-VOUS AVOIR?

Plus en détail

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement

13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement 13 conseils pour bien choisir son prestataire de référencement Objectifs : - Savoir identifier les propositions douteuses. - Connaître les critères d'évaluation d'un prestataire de référencement sérieux

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité.

Ce rêve est devenu réalité. Vous venez de trouver une règle mise en ligne par un collectionneur qui, depuis 1998, partage sa collection de jeux de société et sa passion sur Internet. Imaginez que vous puissiez accéder, jour et nuit,

Plus en détail

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur.

1. La présente circulaire concerne les primes d'ancienneté qui sont octroyées aux travailleurs durant leur carrière auprès d'un employeur. Administration générale de la FISCALITE Services centraux Direction I/5B Circulaire n Ci.RH.241/608.543 (AGFisc N 27/2011) dd. 23.05.2011 Impôt des personnes physiques Revenu professionnel Prime d'ancienneté

Plus en détail

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion

La liberté de religion des enfants et des adolescents. Thomas, ses parents et leur religion La liberté de religion des enfants et des adolescents Thomas, ses parents et leur religion Mise en situation Tu es un avocat qui travaille en droit familial depuis bientôt 15 ans. Tu participes également

Plus en détail

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92).

CROATIE. - Loi portant modification de la loi sur la citoyenneté croate (8 mai 1992) (Journal officiel n 28/92). CROATIE 1. Dispositions législatives sur la nationalité a. Textes en vigueur - Loi sur la citoyenneté croate (Journal officiel n 53/91): la loi sur la citoyenneté croate a été publiée et est entrée en

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

MINI ARTICLE. Qualité des backups : ok ou pas? Expérimenter grâce aux articles imprimés!

MINI ARTICLE. Qualité des backups : ok ou pas? Expérimenter grâce aux articles imprimés! MINI ARTICLE Qualité des backups : ok ou pas? Expérimenter grâce aux articles imprimés! Date Version Révision : 8.3.2005 Mais, ni l auteur de ce guide, ni les webmaters ou les administrateurs de Metagames,

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/019 DÉLIBÉRATION N 08/008 DU 5 FÉVRIER 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Textes de référence :

Textes de référence : STATUT JURIDIQUE DE L'EQUIVALENT DU COMMISSAIRE-PRISEUR EN ALLEMAGNE Synthèse Textes de référence :! Code des professions industrielles et commerciales ( 34b Gewerbeordnung) issu de la loi du 5 février

Plus en détail

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE

Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres. Etude Ipsos pour ELLE Hommes et femmes au travail Ni tout à fait les mêmes, ni tout à fait des autres Etude Ipsos pour ELLE Pourquoi cette étude? Croiser le regard des hommes et des femmes sur le travail aujourd hui Le travail

Plus en détail

La responsabilité civile et l'entreprise

La responsabilité civile et l'entreprise La responsabilité civile et l'entreprise Dans la présente rubrique, nous poursuivons notre étude de la responsabilité civile, cette fois-ci du point de vue d'un commerce ou d'une entreprise. Les questions

Plus en détail

Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56. Niveau : normal à confirmé

Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56. Niveau : normal à confirmé Initiation à la comptabilité Hellodoc 4.56 Niveau : normal à confirmé Ca y est, vous avez décidé de franchir le grand pas et d'utiliser cette année la comptabilité de Hellodoc. Dans HD5, il s'agit toujours

Plus en détail

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France

Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Étude 2014 sur la motivation dans les organisations en France Synthèse questionnaire : Ce questionnaire a été administré au deuxième trimestre 2014 auprès d'un échantillon représentatif de 110 personnes

Plus en détail

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation.

Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15. Projet personnel personnalisé. Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Masson Erwan, L2 Sciences du Langage 02/02/15 Projet personnel personnalisé Le métier de CPE, Conseiller principal d'éducation. Introduction : Dans le cadre du projet personnel, notre groupe s'est intéressé

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

novembre 11 page 1/10 CQS

novembre 11 page 1/10 CQS Les bibliothèques, nouvelles sous Windows 7, facilitent la recherche, la compatibilité et l organisation des fichiers qui se trouvent à différents endroits sur votre ordinateur ou votre réseau. Une bibliothèque

Plus en détail

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Les opérations à crédit Les comptes Caisse et Banque ne suffisent pas à décrire les opérations de l'entreprise car certaines génèrent des paiements différés

Plus en détail

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA)

QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Questions Quand un exportateur doit-il prendre le statut d'exportateur agréé? QUESTIONS/REPONSES SUR LE STATUT D'EXPORTATEUR AGREE DGDDI Bureau E1- septembre 2011 Statut d'exportateur agréé (EA) Réponses

Plus en détail

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE Une économie nationale est confrontée en permanence au problème du financement de l activité de tous les agents qui la composent. Son fonctionnement

Plus en détail

Au nom du peuple français REJET du pourvoi formé par : Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle

Au nom du peuple français REJET du pourvoi formé par : Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle Dalloz jurisprudence Cour de cassation Chambre criminelle 3 avril 1995 n 93-81.569 Publication :Bulletin criminel 1995 N 142 p. 397 Citations Dalloz Codes : Code de procédure fiscale, art. l. 103 Revues

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

BudgetInMind, une appli Mac et ipad simple et qui soulage

BudgetInMind, une appli Mac et ipad simple et qui soulage BudgetInMind, une appli Mac et ipad pour piloter ses finances sur le bout des doigts Les Français ont tous des objectifs, des rêves, des besoins ou des envies : devenir propriétaire d'un bien immobilier,

Plus en détail

Intervention de M. le Président de la République - Maison médicale Notre Dame du Lac

Intervention de M. le Président de la République - Maison médicale Notre Dame du Lac Intervention de M. le Président de la République - Maison médicale Notre Dame du Lac Monsieur le Président de la Fondation, Madame la Directrice de la Maison du Lac, Monsieur le Député-maire, Merci de

Plus en détail

Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP)

Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP) Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise du.paris (SDRP) La présente Politique de résolution des litiges de la Période Sunrise (ci-après désignée la "SDRP") mise en place par la Ville

Plus en détail

01.465. Initiative parlementaire Cautionnement. Consentement du conjoint (art. 494 CO)

01.465. Initiative parlementaire Cautionnement. Consentement du conjoint (art. 494 CO) 01.465 Initiative parlementaire Cautionnement. Consentement du conjoint (art. 494 CO) Rapport de la Commission des affaires juridiques du Conseil national Du 1 er juillet 2004 Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

de l'organisation Nations Unies

de l'organisation Nations Unies TRIBUNAL ADMINISTRATIF Jugement No 830 Affaire No 929 : ANIH des Contre : Le Secrétaire général de l'organisation Nations Unies LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DES NATIONS UNIES, Composé comme suit : M. Samar

Plus en détail

A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/import-de-notices

A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Source : http://amcubat.be/docpmb/import-de-notices A.-M. Cubat PMB - Import de notices à partir d un tableur Page 1 Comme beaucoup de personnes, j'ai voulu récupérer les notices de mon ancien logiciel de gestion de bibliothèque. Vu qu'il ne prévoyait pas

Plus en détail

Le travail de la femme

Le travail de la femme POUR ou CONTRE Le travail de la femme Dissertation rédigée à partir de copies d élèves Il y a un siècle, les jeunes filles n'avaient pas besoin (le droit) d'apprendre un métier parce qu'elles devaient

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002

REGLEMENT DE LA CONSULTATION. MARCHE n 15.002 Ecole Nationale Supérieure d Informatique pour l Industrie et l Entreprise 1, Square de la Résistance 91025 EVRY CEDEX REGLEMENT DE LA CONSULTATION MARCHE n 15.002 Prestation de gardiennage du bâtiment

Plus en détail

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1

Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Besoin de créer un produit à 697 - Cliquez ici pour le faire en 48 heures... 1 Introduction Bienvenue et merci d'avoir pris le temps de télécharger ce rapport gratuit. Voici l'affaire. Après la lecture

Plus en détail

2 FONDEMENTS ET PRATIQUES DE L'ÉDUCATION À LA PETITE ENFANCE

2 FONDEMENTS ET PRATIQUES DE L'ÉDUCATION À LA PETITE ENFANCE Introduction En 1997, par sa politique familiale, le gouvernement du Québec fait de la petite enfance une de ses priorités. Il crée les centres de la petite enfance (CPE) regroupant sous la responsabilité

Plus en détail

Comment Exploser Vos Inscriptions de Membres et les Transformer en VIP

Comment Exploser Vos Inscriptions de Membres et les Transformer en VIP Comment Exploser Vos Inscriptions de Membres et les Transformer en VIP Une Méthode Clé En Main Pour Vous Stéphane RAMBAUD Membre VIP chez DHS stephane.rambaud@live.fr ou skype : xrstuv Vous n'êtes plus

Plus en détail

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir...

3ème groupe : Tous les autres verbes et les verbes irréguliers (venir, prendre, savoir, devoir, vendre, croire, naître, courir... Les trois groupes de verbes 1er groupe : tous les verbes terminés par er (chanter,manger, tomber, laver...) sauf aller qui est irrégulier 2ème groupe : tous les verbes terminés par ir (finir, agir, réfléchir

Plus en détail

N 204 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19791980. Annexe au procès-verbal de la séance du 11 avril 1980. PROPOSITION DE LOI

N 204 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19791980. Annexe au procès-verbal de la séance du 11 avril 1980. PROPOSITION DE LOI N 204 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 19791980 Annexe au procès-verbal de la séance du 11 avril 1980. PROPOSITION DE LOI tendant à modifier l'article 99 de la loi n 67-563 du 13 juillet 1967 sur le

Plus en détail

Revue Gambettes mai juin 2012 publiée par «Liaisons Arts Bourgogne» www.le-lab.info

Revue Gambettes mai juin 2012 publiée par «Liaisons Arts Bourgogne» www.le-lab.info Revue Gambettes mai juin 2012 publiée par «Liaisons Arts Bourgogne» www.le-lab.info Le 14 octobre 2011, le lab vous proposait une journée consacrée à la réforme des collectivités territoriales et à l Agenda

Plus en détail

Les retraites : un problème sans solution

Les retraites : un problème sans solution Les retraites : un problème sans solution 1 Les retraites : un problème sans solution Avertissement : ce texte n'a pas été retenu dans la version finale, en raison du manque de place et de son côté un

Plus en détail

de ne pas avoir versé les salaires du mois de mai 2008 ainsi que des remboursements de frais professionnels engagés depuis le mois d'avril 2008.

de ne pas avoir versé les salaires du mois de mai 2008 ainsi que des remboursements de frais professionnels engagés depuis le mois d'avril 2008. de ne pas avoir versé les salaires du mois de mai 2008 ainsi que des remboursements de frais professionnels engagés depuis le mois d'avril 2008. Par courrier du 9 juin 2008, Jean-Michel B démission en

Plus en détail

ETRE PRESIDENT D'UNE ASSOCIATION

ETRE PRESIDENT D'UNE ASSOCIATION ETRE PRESIDENT D'UNE ASSOCIATION Etre président d'une association, c'est accepter de prendre des responsabilités et de travailler, bénévolement, pour promouvoir une activité, des valeurs, des idées et

Plus en détail

Rebecca Léo Thomas Gaspard

Rebecca Léo Thomas Gaspard Parfois on va à l'école parce que nos parents n'ont pas le temps, ou sinon nos parents ne savent pas tout. On va à l école pour avoir un bon métier et une belle maison, pour développer notre intelligence,

Plus en détail

...,...,...,... Vu les autres pièces du dossier;

...,...,...,... Vu les autres pièces du dossier; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux DP N 360949 REPUBLIQUE FRANÇAISE SOCIETE COLRUYT FRANCE et ETABLISSEMENTS FR COLRUYT AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Mme Maïlys Lange Rapporteur Le Conseil d'etat statuant

Plus en détail

La correspondance avec les banques

La correspondance avec les banques La correspondance avec les banques 1. Désaccord au sujet d un extrait de compte EXEMPLE 1 Messieurs, OBJET : relevé du livret d'épargne n 987-5566773-5 4. Le relevé annuel relatif à la situation du livret

Plus en détail

Bonjour, Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation.

Bonjour, Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation. Bonjour, Tout d'abord, présentons nous rapidement. Stéphane Vang, notre jeunot du groupe, et surtout notre expert en programmation. - BTS info indus - Maitrise en informatique et reseau international -

Plus en détail

I. CONCLUSION DU CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE

I. CONCLUSION DU CONTRAT DE SOUS-TRAITANCE SOUS TRAITANCE 23/07/2012 La sous-traitance est régie par la loi n 75-1334 du 31 décembre 1975 (J.O. du 3 janvier 1976) modifiée à plusieurs reprises. Ce texte définit la sous-traitance comme l'opération

Plus en détail

Comment faire plus d'argent cet été!

Comment faire plus d'argent cet été! Comment faire plus d'argent cet été! Je vais prendre ça vraiment cool cet été. Le 23 juin, je me retire à la campagne. Je vais prendre de longues vacances. Des vacances au cours desquelles je ferai du

Plus en détail

«Je n apporterai pas à l Éternel un sacrifice qui ne me coûte rien» 1 Chroniques 21.24

«Je n apporterai pas à l Éternel un sacrifice qui ne me coûte rien» 1 Chroniques 21.24 «Apportez la dîme dans ma maison. Mettez-moi à l épreuve, dit l Éternel des armées, et vous verrez : j ouvrirai pour vous les portes du ciel, je déverserai sur vous la bénédiction!» Malachie 3.10 «Je n

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

SE LIBERER DU SURENDETTEMENT

SE LIBERER DU SURENDETTEMENT SE LIBERER DU SURENDETTEMENT L endettement et le surendettement sont des problèmes de plus en plus présents et importants dans nos sociétés industrialisées. Le dangereux, bien qu attrayant cocktail composé

Plus en détail

Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES

Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES Richard Borg & Mike Fitzgerald CHASSEUR DE PRIMES Présentation du jeu : Wyatt Earp se joue en plusieurs manches. Durant chaque manche, les joueurs s efforcent de gagner autant d argent que possible en

Plus en détail

Pour en avoir pour son argent

Pour en avoir pour son argent Pour en avoir pour son argent Préparé par Annie Chrétien Maman faisant partie de la grande famille du Carrefour familial les Pitchou Mars 2014 Comment en avoir plus pour son argent en 8 étapes faciles

Plus en détail

Comment devenir indépendant dans l optique des assurances sociales? Olivier Grometto, Directeur du département de promotion

Comment devenir indépendant dans l optique des assurances sociales? Olivier Grometto, Directeur du département de promotion Fédération des Entreprises Romandes Genève Comment devenir indépendant dans l optique des assurances sociales? Olivier Grometto, Directeur du département de promotion La reconnaissance du statut d indépendant

Plus en détail

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010

Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil Janvier 2010 CENTRE DES JEUNES, DES DIRIGEANTS ET DES ACT EURS DE L'ECONOMIE SOCIALE Auto-diagnostic discriminations et diversité : Que nous disent les utilisateurs? Présentation des statistiques d'utilisation de l'outil

Plus en détail

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée

Introduction à l analyse de concept. Cogmaster - Quinzaine de rentrée Introduction à l analyse de concept Cogmaster - Quinzaine de rentrée L art de la distinction Une partie de la philosophie consiste à faire des distinctions pour éviter que soient confondues des entités

Plus en détail

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1

Modulo Bank - Groupe E.S.C Chambéry - prérequis à la formation - doc. interne - Ecoute active.doc Page 1 Généralités, l'écoute active : présentation et techniques... 3 Introduction... 3 Plan... 3 La présentation de l'écoute active... 4 Définition... 4 Fondement... 4 Application... 4 de l'écoute active...

Plus en détail