BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014"

Transcription

1 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière de l INSEE Bretagne.

2 LE TAUX D OCCUPATION UNE ANNÉE FAVORABLE EN ILLE-ET-VILAINE AVEC 55,7 % DE TAUX D OCCUPATION SOIT 1,1 POINT DE HAUSSE Les hôtels 1 et 2 étoiles enregistrent les plus fortes progressions de taux d occupation > L évolution du taux d occupation par catégories d hôtels entre 2013 et 2014 TO 2013 TO ,7 pt 59,0 + 1,6 pt ,1 pt 58,3 58,2 57,2 57,1 56, ,7 55,3 54,6 + 2,8 pts 55 53,9 53, ,5-1 pt 51 49, , Global 0* 1 et 2* 3* 4 et 5* Chaîne Autres (1) (1 ) Autres: hôtels indépendants et chaînes volontaires Le taux d occupation global des hôtels du département est en hausse de plus d un point en 2014 par rapport à l année précédente avec des disparités selon le niveau de classement. Cependant, compte tenu des ajustements du nouveau classement, il est délicat d en analyser les chiffres. On peut toutefois remarquer la belle progression des hôtels 1 et 2 étoiles qui gagnent 2,8 points de taux d'occupation, tout comme les hôtels de chaînes qui progressent de 1,6 point. Ce sont les hôtels 4 et 5 étoiles qui affichent les meilleurs taux d'occupation, à savoir 59 %, et le différentiel est de 10,2 points avec les hôtels 0 étoile, qui affichent un TO de 48,6 %. Le taux d occupation affiché en Ille-et-Vilaine est supérieur de 4,6 points par rapport à celui de la région Bretagne (51,1 %), mais inférieur de 3,5 points par rapport au TO national qui est de 59,2 % en Par contre, les hôtels du département affichent une progression de plus d un point, alors qu au niveau régional le TO progresse de seulement 0,5 point, et qu il est stable au niveau national. En ce qui concerne l appartenance ou non à une chaîne, on constate un écart de 4,4 points au bénéfice des hôtels de chaînes intégrées par rapport aux hôtels indépendants et de chaînes volontaires. Cet écart s est creusé, car il n était que de 2,7 points en 2013, mais il est inférieur à ce qu on observe au niveau régional avec 6,2 points d écart. Un début et une fin d année qui contribuent grandement à la hausse du taux global > L évolution des taux d occupation entre 2013 et 2014 selon les mois de l année 67 Si l on regarde les données mensuelles, l hôtellerie départementale affiche de bons résultats au 1 er trimestre , avec un taux d occupation en hausse de plus d un point par rapport au 1 er trimestre Il en est de même 57 concernant le dernier trimestre avec une augmentation de 2,6 points TO 2013 TO 2014 Par contre, on observe une faible baisse des taux en haute saison (- 0,13 point) compensée par une hausse de 0,6 point en avant-saison. 2

3 LE TAUX D OCCUPATION UNE REPRISE DU TAUX D OCCUPATION APRÈS UNE ANNÉE 2013 DIFFICILE Un département qui contribue fortement au bon taux d occupation régional > L évolution des taux d occupation de la région, du département et des Pays de Rennes et Saint-Malo entre 2010 et % 58% 56% 54% 52% 50% Bretagne Ille-et-Vilaine Pays de Rennes Pays de Saint-Malo En 2014, le département d Ille-et-Vilaine affiche le meilleur taux d occupation des départements bretons. Avec un TO de 55,7 %, il est supérieur de 4,6 points à celui de la région Bretagne qui s établit à 51,1 %. Le Pays de Rennes et le Pays de Saint-Malo contribuent fortement à ces bons résultats en Ille-et-Vilaine avec respectivement des taux de 56,5 % et 56,8 % en Depuis 2010 et malgré un léger sursaut en 2011, la tendance générale était à la baisse du taux d occupation. Cette année nous avons observé une reprise avec une hausse de 1,1 point pour l Ille-et-Vilaine contre 0,5 point pour la Bretagne, et ce en grande partie grâce au Pays de St-Malo qui affiche une progression de 1,4 point. À noter que pour la première fois depuis 2010, le Pays de St-Malo affiche un TO annuel meilleur que celui observé pour le Pays de Rennes (0,3 point d écart). Des taux départemental et régional qui suivent les mêmes évolutions > Les comparaisons du taux d occupation breton et du département entre 2010 et 2014 Les taux d occupation observés en Bretagne et en Ille-et-Vilaine suivent les mêmes évolutions depuis plus de 10 ans. Le TO d Ille-et-Vilaine est toujours supérieur à celui de la Bretagne et l écart oscille entre 3,9 et 4,6 points depuis Il a d ailleurs plutôt tendance à s a c c r o î t r e e n t r e l e s d e u x territoires. À l échelon national, le taux d occupation global français se maintient à un niveau supérieur à celui de la Bretagne et de l Ille-et-Vilaine. Il s établit tous les ans depuis 2010, autour de 60 %. 58% 57% 56% 55% 54% 53% 52% 51% 50% Bretagne 3,9 pts d'écart Ille-et-Vilaine 4,6 pts d'écart

4 LES NUITÉES DE NUITÉES EN 2014 SOIT UNE AUGMENTATION DE 2,3 % PAR RAPPORT À 2013 Le premier et le quatrième trimestre engendrent 4,5 % de nuitées supplémentaires > Le nombre de nuitées entre 2013 et 2014 en Ille-et-Vilaine selon le mois de l année Cette année, les hôteliers du département ont réalisé de meilleurs résultats en terme de nuitées avec une augmentation de 2,3 %, alors que les fréquentations régionales et nationales sont en baisse par rapport à Seules 3 régions françaises affichent des hausses de plus de 2 %, à savoir l Alsace, le Nord-Pas-de-Calais et la Bourgogne Nuitées 2013 Nuitées 2014 Si l on regarde les données du département mois par mois, l arrière-saison affiche de bons résultats avec une hausse de 3,4 % des nuitées. L avant-saison a également connu la même tendance à la hausse, avec notamment une augmentation des nuitées de 5,7 % en Avril. Concernant la période de très haute saison, les bonnes conditions météorologiques de Juillet contrastes avec le mauvais temps d'août ce qui a légèrement fait diminuer le nombre de nuitées de 0,4 % durant cette période. Quant au dernier trimestre, il a particulièrement été prospère avec + 5,4 % de nuitées supplémentaires Les hôtels 3 étoiles indépendants ou chaînes volontaires sont les plus nombreux > Part des nuitées selon les différentes catégories d hôtels et leur appartenance ou non à une chaîne en * 3 * 1 et 2 * 4 et 5 * Autres (1) Chaînes (1 ) Autres: hôtels indépendants et chaînes volontaires La part des nuitées par catégories d hôtels dans le département suit la même tendance que celle observée au niveau régional et national. Depuis plusieurs années, l attrait des clients pour les hôtels moyens et haut de gamme se fait ressentir. En 2014, ce sont les hôtels 3* qui arrivent en tête avec 39 % des nuitées réalisées, devant les hôtels 1 et 2 étoiles avec 27 % des nuitées, et les hôtels 4 et 5 * avec 21 % des nuitées. Les hôtels 0* ferment la marche avec 13 % des nuitées, soit 3 fois moins que les hôtels 3*. Par ailleurs, les hôtels indépendants et chaînes volontaires ont enregistré 54 % des nuitées totales en 2014 contre 46 % pour les hôtels de chaînes intégrées. Ces dernières offrent chaque jour environ chambres de moins que leurs confrères ce qui explique que leur nombre de nuitées soit inférieur. 4

5 LES NUITÉES UNE LÉGÈRE BAISSE DES NUITÉES ÉTRANGÈRES COMPENSÉE PAR UNE HAUSSE DES NUITÉES FRANÇAISES Pour la 1 ère fois, les Etats-Unis montent sur le podium et arrivent en troisième position > Les nuitées étrangères et leur évolution entre 2013 et 2014 PAYS Nuitées Evolution Part Françaises ,2% 82,6% Etrangères ,7% 17,4% Totales ,3% 100 % Grande- Bretagne ,5% 22,1% Allemagne ,2% 11,8% Etats-Unis ,4% 9,7% Belgique ,5% 9,4% Espagne ,5% 8,6% Italie ,9% 7,1% Suisse ,8% 4,5% Pays-Bas ,4% 2,9% Japon ,8% 2,1% Afrique ,5% 1,5% Cette année, les bons résultats en terme de nuitées sur le département sont liés à la clientèle française avec une hausse de 3,2 % par rapport à 2013, alors que les nuitées étrangères ont reculé de 1,7 %. Au niveau régional, on a observé la tendance inverse avec un recul des nuitées françaises de 1,4 % et une augmentation des nuitées étrangères de 7,8 %. Les clientèles traditionnelles européennes de proximité ont moins fréquenté le territoire à l'image de la forte baisse des clientèles allemandes et italiennes, et dans une moindre mesure de la clientèle britannique. À l inverse, il convient de noter la forte hausse des nuitées de la clientèle américaine qui arrive en 3 ème position sur l ensemble de l année 2014, et qui confirme la progression observée depuis L année 2014 a notamment été marquée par les célébrations du 70 ème anniversaire du Débarquement et les Jeux équestres mondiaux en Normandie, qui ont profité aux hôtels du département. Ainsi, les nuitées venant des Etats-Unis ont augmenté de 27,4 % par rapport à 2013 et atteignent le nombre de , un score jusque-là jamais rencontré. En Ille-et-Vilaine, comme en Bretagne, le Royaume-Uni reste en 1 ère position suivi de l Allemagne, mais leurs taux sont en augmentation contrairement à ceux d Illeet-Vilaine. C est donc pour la 3 ème place où l Ille-et-Vilaine se distingue avec les Etats-Unis qui occupent cette position, alors qu en Bretagne, c est la Belgique qui arrive à la 3 ème place. Cependant, la forte augmentation des nuitées américaines se fait également ressentir dans la région. Une clientèle étrangère principalement présente pendant la saison touristique > Les nuitées françaises et étrangères mois par mois en 2014 Nuitées françaises Nuitées étrangères On observe que la clientèle étrangère est principalement présente entre Mai et Septembre dans le département. Elle représente même 28,6 % pendant la très haute saison. Cependant en 2014, les nuitées étrangères constituent 17,4 % des nuitées totales alors qu en 2010 cette part atteignait 18,6 %, soit une perte de 1,2 point

6 LES RÉSULTATS HÔTELIERS DANS LES DIFFÉRENTS ESPACES 2014 : UNE ANNÉE FAVORABLE À TOUS LES TERRITOIRES Des taux d occupation qui oscillent entre + 0,3 et + 2,6 % d augmentation > Fréquentation hôtelière détaillée par territoire en 2014 ESPACE Taux d occupation Évolution 2014/2013 Nuitées Évolution 2014/2013 Clientèle étrangère (%) Région Bretagne 51,1% 0,5 pt = 16,2% Ille-et-Vilaine 55,7% 1,1 pt ,3% 17,4% Communauté Agglomération Saint-Malo Communauté Agglomération Rennes Métropole 58,4% 1,0 pt ,7% 23,7% 56,7% 0,9 pt ,8% 12,9% Pays de Fougères (1) 49,5% 2,6 pts ,2% 11,5% Pays de Brocéliande (2) 46,3% 0,3 pt ,9% 10,3% Pays de Rennes 56,5% 0,8 pt ,6% 12,8% Pays de Saint-Malo 56,8% 1,4 pt ,2% 22,6% Station Dinard 56,0% 2,1 pts ,9% 19,5% Station Cancale (3) 52,1% NC NC 16,4% La Communauté d Agglomération de Saint-Malo est le territoire ayant enregistré le meilleur taux d occupation en 2014 avec 58,4 % suivi de près par Rennes Métropole avec 56,7 %. C est également le Pays de Saint-Malo qui obtient le meilleur taux, tous Pays Voynet confondus. Les hôteliers du Pays de Fougères, du Pays de Saint-Malo et de la station de Dinard sont ceux ayant enregistré les plus fortes augmentations du taux d'occupation cette année. Concernant le nombre de nuitées, on notera de belles progressions supérieures à 2 % sur presque tout le département, avec notamment une hausse importante de 7,2 % pour le Pays de Fougères. Par ailleurs, la clientèle étrangère reste surtout présente sur le littoral. Elle représente jusqu à 23,7 % des nuitées sur la Communauté d Agglomération de Saint-Malo et 19,5 % à Dinard. (1) Pays de Fougères, Vitré et Vallons de Vilaine (2) Pays de Brocéliande, Redon et Ploërmel (3) Données de Février et de Novembre 2013 non communiquées 6

7 ZOOM SUR LES PAYS DE RENNES ET DE SAINT-MALO DE FORTES DISPARITÉS EN FONCTION DES TERRITOIRES Des courbes de Taux d occupation très différentes > Les taux d occupation mensuels du Pays de Rennes et du Pays de Saint-Malo TO Pays de Rennes TO Pays de Saint-Malo Sur l ensemble de l année et pour la 1 ère fois depuis 2010, le taux d'occupation du Pays de St-Malo est supérieur à celui du Pays de Rennes et atteint 56,8 % sur l ensemble de l année, contre 56,5 % pour le Pays de Rennes Le TO du Pays de St-Malo connait de très fortes variations tout au long de l année et cet écart varie de 53 points entre Janvier (32 %) et Août (86,8 %). À contrario, le Pays de Rennes connait une variation de ses TO beaucoup plus modérée. Le TO mensuel oscille entre 51% en Janvier et 66 % en Juin, soit une variation de 15 points. Le taux d occupation du Pays de St-Malo est supérieur à celui du Pays de Rennes à partir du mois d Avril et jusqu en Septembre et l écart maximum se situe au mois de Juillet avec un écart de 26 points au profit du Pays de St-Malo. Une saisonnalité différente selon les territoires > Les taux d occupation du Pays de Rennes et du Pays de Saint-Malo selon les saisons TO Pays de Rennes TO Pays de Saint-Malo 1er trimestre Avant saison Saison Très haute saison Bords de saison Dernier trimestre Selon la saisonnalité, on observe des différences importantes de TO entre le Pays de St-Malo et le Pays de Rennes. Pendant la saison (d Avril à Septembre), le Pays de St-Malo enregistre un TO supérieur de 10,9 points par rapport au Pays de Rennes, du fait notamment des très bons résultats obtenus pendant la «Très haute saison». À l inverse, le Pays de Rennes affiche un meilleur TO que le Pays de St-Malo aux 1 er et dernier trimestre de l'année, étant donné l influence de la clientèle affaires. 1er trimestre : Janvier, Février, Mars Avant-saison : Avril, Mai, Juin Saison: d Avril à Septembre Très haute saison : Juillet, Août Bords de saison : Avril, Mai, Septembre Dernier trimestre : Octobre, Novembre, Décembre 7

8 LES DONNÉES JOURNALIÈRES 2014 DE FORTES DISPARITÉS EN FONCTION DES PÉRIODES Un taux d occupation supérieur la semaine par rapport au week-end > Le taux d occupation en Ille-et-Vilaine selon les jours de la semaine En Ille-et-Vilaine, on observe un meilleur taux d occupation en semaine que lors des week-ends. Le mercredi * est le jour qui connait le meilleur TO avec 67,5 %, juste devant le mardi et le jeudi. Le samedi est quand à lui le meilleur jour du weekend avec 54 % de taux d occupation ,0 66,8 67,5 62,4 46,5 54,0 * : Le mercredi, à savoir la nuit du mercredi au jeudi ,2 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche Les «semaines normales» enregistrent les plus forts taux d occupation > Le taux d occupation en Ille-et-Vilaine selon le type de semaine ou de week-end Département Evolution Semaines normales 60,2 % 61,4 % 1,2 pt Semaines vacances 57,0 % 59,0 % 2,0 pts Week-ends normaux 37,6 % 38,9 % 1,3 pt Week-ends fériés 53,2 % 52,8 % -0,4 pt Week-ends vacances 43,3 % 43,3 % = En Ille-et-Vilaine, le meilleur TO est obtenu pendant les «semaines normales» (en dehors des vacances scolaires) avec un TO de 61,4 %, soit 5,7 points de plus que le TO moyen annuel. En terme d évolution, c est le TO obtenu pendant les «semaines de vacances» qui connaît la meilleure progression avec une augmentation de 2 points entre 2013 et Semaine : nuitées du lundi au vendredi compris / Week-end : nuitées du samedi au dimanche compris Une clientèle d affaires sur Rennes et d agrément sur Saint-Malo > Les taux d occupation des Pays de Rennes et de Saint-Malo selon le type de semaine ou de week-end En dehors des périodes de vacances, le taux d occupation du Pays de Rennes est beaucoup plus élevé en semaine qu'en week-end, à savoir près de 40 points d écart. Le Pays de Saint-Malo affiche de meilleurs résultats pendant les «We fériés» et les «semaines de vacances». À noter que le TO obtenu pendant les «semaines de vacances» est supérieur à celui d une «semaine normale». Le Pays de St-Malo affiche de meilleurs résultats que le Pays de Rennes sur toutes les périodes, sauf en «semaine normale» ,3 TO Pays de Rennes 48,2 Semaine normale -16 pts +15 pts 56,4 63,3 Semaine vacances TO Pays de Saint-Malo Semaine : nuitées du lundi au vendredi compris / Week-end : nuitées du samedi au dimanche compris 33,6 47,9 40,2 70,1 32,5 58,3 We normal We férié We vacances 8

9 L IMPACT DES ÉVÈNEMENTS SUR L HÔTELLERIE ZOOM SUR 5 ÉVÈNEMENTS ACCÉLÉRATEURS DE FRÉQUENTATION SPACE et Artibat : 2 très bons salons pour les hôteliers du Pays Rennais > Les taux d occupation du Pays de Rennes durant les jours de festivités comparés au(x) mois concerné(s) et leurs évolutions Pays de Rennes Taux d occupation moyen pendant l évènement Taux d occupation moyen du ou des mois concerné(s) Écart Évolution par rapport à l édition précédente SPACE Mardi 16 au Vendredi 19 Septembre 2014 Artibat Mercredi 22 au Vendredi 24 Octobre Transmusicales Mercredi 03 au Dimanche 07 Décembre 84,4 % 64,5 % 19,9 pts -0,6 pt 83,1 % 63,6 % 19,5 pts 2,3 pts 64,1 % 52,0 % 12,1 pts 5,8 pts Avec environ entrées, l organisation du SPACE influe fortement sur la fréquentation des hôtels du Pays de Rennes en Septembre. On constate une différence de près de 20 points entre la moyenne des taux d occupation pendant le salon et la moyenne globale du mois de Septembre. Cependant, comparativement à 2013, on observe une légère baisse de 0,6 point du TO du Pays de Rennes, pendant les 4 jours de l évènement. Le salon Artibat (qui se déroule tous les 2 ans) influe également en faveur de bons résultats pour Octobre 2014 sur le Pays de Rennes. Du mercredi au vendredi, le taux d occupation est supérieur de plus de 19 points par rapport à l ensemble du mois d Octobre. De même, si l on compare 2014 avec les TO obtenus en 2012 à l occasion du salon précédent, ils sont supérieurs de 2,3 points. En Décembre, les 5 jours des Transmusicales ont aussi une incidence sur le TO du Pays de Rennes avec 12,1 points de plus pendant l évènement que sur le mois entier. De plus, on observe une augmentation de 5,8 points par rapport à 2013 sur les 5 jours du festival. La Route du Rhum : un véritable impact touristique pour Saint-Malo > Les taux d occupation du Pays de Saint-Malo durant les évènements et leurs évolutions Pays de Saint-Malo Taux d occupation moyen pendant l évènement Taux d occupation moyen du ou des mois concerné(s) Écart Évolution par rapport à l édition précédente Route Du Rhum Vendredi 24 Octobre au Dimanche 02 Novembre Étonnants Voyageurs Samedi 07 au Dimanche 09 Juin 68,1 % 49,9 % 18,2 pts NC 76,7 % 67,5 % 9,2 pts 0,2 pt La Route du Rhum a été un véritable impact touristique pour le Pays de Saint-Malo. Pendant la plus forte affluence, du vendredi 24 octobre au dimanche 02 novembre, le TO est supérieur à la moyenne des deux mois (d Octobre et Novembre) de 18 points. Cependant, l édition précédente de 2010 avait eu un impact légèrement plus important. L évènement avait eu principalement lieu pendant le mois d octobre 2010 avec un taux de 52 % sur le mois d Octobre contre 49,9 % de moyenne sur Octobre et Novembre 2014, soit 2,1 points de différence. Le festival international du film et du livre «Étonnants voyageurs» s est déroulé lors du week-end de la pentecôte, situé en Juin en 2014 et a accueilli visiteurs. En terme de TO, on constate une différence de 9,2 points entre la moyenne du mois de Juin et la moyenne du salon. Par rapport aux 3 jours de festival de 2013, les taux restent stables. 9

10 ANALYSE MARKETING DES CHIFFRES DE L HÔTELLERIE 2014 LES CARACTÉRISTIQUES ET LES CRITÈRES D UN HÔTEL INFLUENT SUR SON TAUX D OCCUPATION Les hôtels de bord de mer affichent le taux d occupation le plus élevé : 59,7 % > Les taux d occupation des hôtels du département selon leur localisation, leur capacité hôtelière et leur statut Mer Périphérie de ville Ville Campagne Plus de 40 chambres De 26 à 40 chambres De 16 à 25 chambres De 5 à 15 chambres Chaine Indep 45% 50% 55% 60% Les hôtels de grandes tailles, situés en bord de mer et appartenant à une chaîne sont les plus fréquentés. Les petits hôtels indépendant en campagne, sont ceux qui ont le plus de difficultés. De plus, on observe une différence importante de 13,5 points entre les établissements côtiers et les hôtels situés à la campagne avec des taux respectivement de 59,7 % et 46,2 %. En Ille-et-Vilaine, les hôtels offrant le plus de chambres par jour sont représentés par les établissement situés en ville, étant indépendants et ayant 26 à 40 chambres. Moyenne TO : 56,3 % (4) (4) Moyenne des TO des hôtels du département pris en compte dans cette enquête, soit 95,5 % des chambres offertes par jour En 2014, proposer un espace sport / bien-être est un atout pour les hôteliers > Les taux d occupation selon l absence ou la présence de différents critères Nous pouvons observer que la présence de certains critères font largement augmenter la fréquentation. Restaurant dans l'hôtel Présence Absence Disposer d'un espace «sport et bien être» (piscine, spa, tennis, salle de sport) est la caractéristique la plus influente de la fréquentation d'un hôtel avec un taux de 58,6 %. Il y a 2,7 points d écart entre la présence ou l absence de ce critère. Malgré cela, seulement 14,9 % des hôtels du département offrent cette prestation. Espace extérieur Salle de réunion/séminaire Label Qualité Tourisme Espace Sport/Bien Etre Par ailleurs, obtenir le label Qualité Tourisme permet d augmenter son TO de près d 1 point. Cependant, les établissements ayant ce label ne représentent que 28,7 % du parc. Les hôtels disposant d un restaurant ont un taux d occupation de 55,1 % alors que ceux qui ne proposent pas de restauration ont un taux de 57,2 %. Les clients préfèrent en général avoir le choix sur ce type de service. 54% 55% 56% 57% 58% 59% En outre, disposer d un espace extérieur comme un parc, un jardin ou une terrasse influe légèrement sur le taux d occupation avec 0,7 point de différence. Enfin, la présence d une salle de réunion ou de séminaire fait obtenir à l hôtelier 1 point de plus que s il ne proposait pas ce critère. 10

11 ANALYSE MARKETING DES CHIFFRES DE L HÔTELLERIE 2014 DES FRÉQUENTATIONS DIFFÉRENTES SELON LA CLASSE DE L HÔTEL ET LE NOMBRE DE PRESTATIONS PROPOSÉES Le nombre de prestations proposé est en corrélation avec le taux d occupation > Taux d occupation selon le nombre de prestations proposés par les hôteliers 7 points 6 points 5 points 4 points 3 points 2 points 1 point +/- 22 pts 30% 35% 40% 45% 50% 55% 60% Prestations : réservation en ligne; label qualité; accès internet; espace sport/ bien-être; salle de réunion/séminaire; espace extérieur; restaurant dans l hôtel. -> Un hôtel ayant 4 points signifie qu il propose 4 des prestations issus de la liste ci-dessus. On peut observer à travers ce graphique qu il y a 22 points d écart entre les hôtels offrant 1 critère et un autre en offrant 7. En général, plus l hôtelier offre de services, plus son taux d occupation sera élevé. Parmi ces différents critères, on a observé que les services de communication numériques influaient beaucoup sur le taux d occupation. L accès à un site internet et la possibilité de réservation en ligne sont des atouts majeurs pour les hôtels en disposant. Les hôtels proposant ces services obtiennent un taux d occupation supérieur de presque 10 points par rapport aux hôtels ne les proposant pas. Les hôtels-restaurants de moyenne gamme obtiennent le plus grand nombre de nui- > Le taux d occupation selon les différentes classes d hôtels 65% 60% 55% 50% 45% 40% 35% Classe A 41,4% Classe B 49,1% Classe C 58,4% Classe D 56,7% Taille des ronds: nombre de chambres offertes Classe E 58,0% Classe F 56,6% Les hôtels ont été différenciés selon leurs caractéristiques pour ainsi pouvoir les regrouper en 6 classes. Parmi celles-ci, les «Hôtels-restaurants de moyenne gamme» (Classe C) obtiennent le taux d occupation le plus élevé avec 58,4 %. Cependant, ils ne représentent que 8,3 % du parc hôtelier du département. Les «Grands hôtels de périphérie de ville» (Classe E) ont également un fort taux d occupation avec 58 %. Ils représentent la part la plus élevée des hôtels d Ille-et-Vilaine, c est-à-dire 23 % du parc. Les «Hôtels bureaux urbains» sont juste derrière et obtiennent un taux de 56,6 %. Ces deux catégories représentent près de 46 % du parc, et cela est du à la forte influence de la clientèle affaires dans le département. Classe A - Petits hôtels de campagne : 5,6 % du parc en Ille-et-Vilaine TO (Bretagne) = 41,4 % Classe B Petits hôtels de bord de mer : 21,4 % du parc en Ille-et-Vilaine TO = 49,1 % Classe C Hôtels-restaurants de moyenne gamme : 8,3 % du parc TO = 58,4 % Classe D Hôtels-restaurants très bien équipés : 18,8 % du parc TO = 56,7 % Classe E Grands hôtels de périphérie de ville : 23,0 % du parc TO = 58,0 % Classe F Hôtels bureaux urbains : 22,9 % du parc TO = 56,6 % Par ailleurs, les «Hôtels-restaurants très bien équipés» obtiennent de bons résultats car ils offrent des prestations très complètes avec des équipements haut de gamme. Les «Petits hôtels en bord de mer» sont nombreux mais ont une fréquentation inférieure aux autres hôtels. Enfin, les «Petits hôtels de campagne» ferment la marche avec un taux à 41,4 % mais ne représentent que 5,6 % du parc. 11

12 MÉTHODOLOGIE Le parc hôtelier en Ille-et-Vilaine en 2014 L ILLE-ET-VILAINE SELON LES DÉCOUPAGES RETENUS PAR L INSEE Au 1er janvier 2014 : 200 hôtels classés (selon normes 2011), représentant 7763 chambres (soit 38,8 chambres par hôtel classé). L'Ille-et-Vilaine représente 35% de la capacité hôtelière bretonne. 75,6 % de la capacité hôtelière classée sur Rennes Métropole et St-Malo Agglomération. La capacité hôtelière du Pays de Rennes est évaluée à 46,4 % et celle du Pays de St-Malo à 41,4 %, soit 87,8% de la capacité totale en Ille-et-Vilaine. Les sources : l enquête de fréquentation hôtelière INSEE Depuis le 1er janvier 2014 : L enquête de fréquentation hôtelière a évolué pour prendre en compte les changements de classification, avec notamment la suppression de la catégorie «0 étoile» et la création de la catégorie «5 étoiles». Un parc de 268 hôtels avec un échantillonnage de 70 % et un taux de réponse qui varie entre 77 et 85 % selon les mois. Des données rétropolées depuis 2010 pour pouvoir faire des comparaisons. Notes Taux de réponse de l année 2014 : 79,8 % (-1 pt par rapport à 2014). Les résultats 2014 sont obtenus avec une précision de + ou - 1 point. Source: Enquête de fréquentation hôtelière / Direction du Tourisme / INSEE Bretagne / Réseau MORGOAT module hôtellerie COMITÉ DÉPARTEMENTAL DU TOURISME HAUTE BRETAGNE ILLE-ET-VILAINE 5 rue du Pré Botté - BP Rennes cedex 3 Tél Fax

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux)

La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) La fréquentation hôtelière (INSEE/DGE/CRT et partenaires régionaux) Méthodologie L'enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de tourisme est une enquête nationale, effectuée par sondage auprès d'un échantillon

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013

Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 n 40 mars 2014 Enquête de fréquentation hôtelière Hôtellerie 4 ème trimestre 2013 Golf Hôtel de Digne-les-Bains www.alpes-haute-provence.com ENQUÊTE DE t FRÉQUENTATION HÔTELIÈRE Evolution du taux d occupation

Plus en détail

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013.

Le taux d occupation hôtelier. Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. BAROMETRE DE L HOTELLERIE 3 ème trimestre 2014 Le taux d occupation hôtelier Avec un taux d occupation hôtelier de 76,4%, le 3 ème trimestre 2014 affiche une stabilité par rapport à 2013. «Après un bon

Plus en détail

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon

L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon Les résultats du mois de janvier 2015 L Observatoire officiel hôtelier & para-hôtelier du Grand Lyon réalisé pour le compte de la CCI de Lyon et du Grand Lyon GRAND LYON, les performances de janvier 2015

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été

Bilan de l activité touristique 2015. Résultats du 1 er semestre et de l été Bilan de l activité touristique 2015 Résultats du 1 er semestre et de l été Analyse de la conjoncture économique Contexte international En raison d un ralentissement de l activité au cours du 1 er trimestre

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014

CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 CONJONCTURE SAISON ESTIVALE 2014 LA GRANDE-MOTTE NOTE DE TENDANCES L AVIS DES PROFESSIONNELS DU TOURISME GRAND-MOTTOIS TENDANCES GENERALES JUIN 2014 : TENDANCES EQUIVALENTES A CELLES DE 2013 Juin 2014

Plus en détail

informations statistiques

informations statistiques 1 tourisme n 35 juin 213 L hôtellerie genevoise a vécu une année 212 mitigée. En repli de,9 % par rapport à 211, le nombre de nuitées enregistrées s élève à 2,8 millions en 212. Un contexte économique

Plus en détail

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015

L hôtellerie en Alsace en 2014. Juin 2015 L hôtellerie en Alsace en 2014 Juin 2015 1 Principales données.. 3 Remarques.. 6 L offre dans l hôtellerie. 10 La fréquentation. 13 Les nuitées 14 La taux d occupation 27 Prix moyen, revenu par chambre,

Plus en détail

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle

La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines dont le pôle N 18 Septembre 20 Les grandes aires urbaines d ACAL : la croissance démographique tirée par les couronnes des grands pôles La nouvelle région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine compte vingt aires urbaines

Plus en détail

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique :

NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR. Les tendances générales concernant la clientèle pour cette saison touristique : NOTE D'AVANT SAISON ESTIVALE 2014 : UN DÉMARRAGE EN DOUCEUR Note réalisée par l observatoire économique du Comité Départemental du Tourisme et des Loisirs du Gers, par l'envoi d'un courriel avec questionnaire

Plus en détail

......................................................................................................... LE...........................

......................................................................................................... LE........................... ...... LE... LE......... 1 L offre touristique a Capacité d accueil en lits touristiques par type de logement en 2012 Campings 13 857 Hôtels classés Meublés (Clévacances, Gîtes de France, Bienvenue à la

Plus en détail

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt)

Prix moyen des hôtels à Paris : 216,2 (+2,1 %) Taux d occupation à Paris: 89,0 % (-1,7 pt) Les frontières touristiques ne sont pas toujours celles de l administration. Afin de restituer une vision plus pertinente des tendances du tourisme dans la capitale et d anticiper la création de la Métropole

Plus en détail

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo

L Exploitation des films recommandés Art et Essai. en salles, à la télévision, en vidéo L Exploitation des films recommandés Art et Essai en salles, à la télévision, en vidéo octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX

FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX FREQUENTATION HOTELIERE ET TOURISME D AFFAIRES EN AQUITAINE ET DANS L AGGLOMERATION DE BORDEAUX Analyse de l environnement concurrentiel français de l hôtellerie bordelaise SOMMAIRE pages CE QU IL FAUT

Plus en détail

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011

Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Communiqué de presse Information trimestrielle Paris, le 20 avril 2011 Croissance soutenue du chiffre d affaires au 1 er trimestre 2011 Progression de +5,8% du chiffre d affaires en données publiées et

Plus en détail

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros

*** Confirmation de l objectif 2009 de résultat avant impôt entre 400 et 450 millions d euros Communiqué de presse Paris, le 19 janvier 2010 Chiffre d affaires 2009 : -7,9% en données comparables Dans un environnement économique encore sévèrement touché par la crise, Chiffre d affaires des Services

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012

BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 BILAN DE L ACTIVITÉ TOURISTIQUE Du 1er janvier au 31décembre 2012 Réalisé par l Observatoire de l Office de Tourisme d Angers Loire Métropole LE TOURISME SUR LE TERRITOIRE D ANGERS LOIRE MÉTROPOLE C EST

Plus en détail

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014

L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS. 7.1 Les données générales. Année 2014 L Observatoire LE TOURISME DES ETRANGERS Agence de Développement Touristique de la Drôme Année 2014 ÉLÉMENTS MÉTHODOLOGIQUES : Les données relatives au tourisme des étrangers dans la Drôme sont les nuitées

Plus en détail

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques L hôtellerie dans l Orne en 2015 : Collection Etudes sous-collection Tourisme et CHR. Juillet 2015 Sommaire Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1er janvier 2015... 4 Répartition par catégorie...

Plus en détail

Les hébergements dans les Yvelines

Les hébergements dans les Yvelines BILAN DE FREQUENTATION TOURISTIQUE YVELINES 2013 Les hébergements dans les Yvelines Statistiques liées à l offre d hébergement Etablissements hôteliers = 138 établissements dont : Sans classement : 33

Plus en détail

Tourisme en Indre et Loire

Tourisme en Indre et Loire Les Collections de l OE2T Collection : Touraine au Jardin des Chiffres Edition août 2012 Tourisme en Indre et Loire L hôtellerie de tourisme Sommaire Introduction 1 L offre en hôtels 2 La fréquentation

Plus en détail

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française

Points forts UN RETOUR DE CROISSANCE BILAN TOURISME 2011. De la Polynésie française Points forts 2 BILAN TOURISME 211 UN RETOUR DE CROISSANCE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Après un premier semestre encourageant et un second plus morose, les arrivées touristiques

Plus en détail

L Abbaye du Mont Saint-Michel. Fréquentation 2014 EDITION 2015. Mont Saint-Michel Pixel & Création

L Abbaye du Mont Saint-Michel. Fréquentation 2014 EDITION 2015. Mont Saint-Michel Pixel & Création Mont-Saint-Miche L Abbaye du Mont Saint-Michel Fréquentation 214 EDITION 215 Mont Saint-Michel Pixel & Création Traitement et réalisation CRT Normandie D après les données de l Abbaye du Mont Saint-Michel

Plus en détail

Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg

Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg Visiteurs du marché de Noël de Strasbourg Une analyse de l Observatoire Régional du Tourisme d (ORTA) Mars 2013 Méthodologie L enquête avait pour objectif de : quantifier le nombre de visiteurs des Marchés

Plus en détail

Communiqué de presse 18 Décembre 2012

Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Tendances touristiques : 1 ère vague de l Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM Atout France Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Le début de saison est perçu comme meilleur que l an passé

Plus en détail

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014

PRÉVISIONS. Performances hôtelières 2014/2015 EDITION 2014 EDITION 2014 Performances hôtelières 2014/2015 PRÉVISIONS 50, rue Dombasle 75015 Paris T. : +33 (0)1 56 56 87 87 F. : +33 (0)1 56 56 87 88 hcs@mkg-hospitality.com www.mkg-hospitality.com SOMMAIRE 1. Caractéristiques

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

Bilan d activités de septembre 2007 à décembre 2008 du Numéro unique France Alzheimer

Bilan d activités de septembre 2007 à décembre 2008 du Numéro unique France Alzheimer Bilan d activités de septembre 20 à décembre 20 du Numéro unique France Alzheimer Association France Alzheimer 1 A. Présentation En 2005, la Direction Générale de la Santé a demandé à France Alzheimer

Plus en détail

La fréquentation de «La Loire à Vélo»

La fréquentation de «La Loire à Vélo» La fréquentation de «La Loire à Vélo» Dispositif permanent d observation : Le dispositif permanent d observation de 213 s appuie sur un système de 1 compteurs situés sur le tracé de «La Loire à Vélo».

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable

Campagne de pomme de terre 2009/2010 : production française en hausse et commerce extérieur plutôt favorable Agreste Synthèses Grandes cultures Pomme de terre Juin 211 n 211/148 Pomme de terre - Juin 211 Grandes cultures Synthèses n 211/148 Campagne 29/21 : production française en hausse et commerce extérieur

Plus en détail

* fermeture le lendemain

* fermeture le lendemain MOIS DE JANVIER 2011 Samedi 1 01h35 08h43 14h09 21h14 Dimanche 2 02h41 09h42 15h15 22h09 Lundi 3 03h38 10h32 16h10 22h56 Mardi 4 04h26 11h15 16h57 23h37 Mercredi 5 05h07 11h54 17h37 *00h14 Jeudi 6 05h45

Plus en détail

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude

Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015. Les résultats de l étude Impact économique du Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes 2015 Les résultats de l étude - novembre 2015 Méthodologie des enquêtes festivaliers Interrogation en vis-à-vis de 962 festivaliers du

Plus en détail

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1

Qualité Tourisme et taux d occupation. Observatoire Régional du Tourisme SEM Régionale des Pays de la Loire août 2008 1 Qualité Tourisme et taux d occupation 1 Objectif Evaluer l impact de la possession de la marque «Qualité Tourisme», pour un camping ou un hôtel, sur le niveau de ses taux d occupation mensuels. Cette note

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne SECURITE ROUTIERE Les données sont issues de l exploitation des Bulletins d Analyse d Accidents Corporels (BAAC) 24.Source : SETRA-DREIF 2 Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

Plus en détail

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France!

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Communiqué de presse Paris, le 23 août 2012 Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Découvrez les résultats de l indicateur Hotel Price Radar pour le

Plus en détail

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014

Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Grand Paris: Bilan touristique 2013 et perspectives 2014 Jean-François Martins Adjoint à la Maire de Paris en charge du Sport et du Tourisme Thierry Le Roy Président de l Office du Tourisme et des Congrès

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE

OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE OBSERVATOIRE DES PERFOMANCES HOTELIERES DU CALVADOS ET DE L'AGGLOMERATION CAENNAISE 2013 Méthodologie MKG Hospitality réalise pour la Chambre de Commerce et d'industrie de Caen et Tourisme un reporting

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS

OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS > Les synthèses de FranceAgriMer Avril 2015 numéro VINS / 27 OBSERVATOIRE MONDIAL DES VINS ROSÉS 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 20002 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 30 30 00 / Fax : +33 1 73 30

Plus en détail

Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013

Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013 Tourisme : Bilan de la saison estivale 2013 Lundi 26 août 2013 Alors que la saison estivale a été plutôt maussade pour le tourisme en France, Marseille a fait le plein de visiteurs en juillet et août et

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Communiqué de presse Nanterre, le 10 décembre 2013 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 LEGERE REPRISE DE L EMPLOI ATTENDUE

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS...

SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES... 17 LES CAMPINGS... ETUDE DE POSITIONNEMENT DES TARIFS DES HEBERGEMENTS TOURISTIQUES EN AQUITAINE 2 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 LES HOTELS...6 LES CHAMBRES D HOTES...12 LES MEUBLES CLEVACANCES...

Plus en détail

Un risque de perte d emploi plus élevé

Un risque de perte d emploi plus élevé N 25 Septembre 1999 Un risque de perte d emploi plus élevé en Languedoc-Roussillon En Languedoc-Roussillon, le risque de perdre son emploi dans l année est de 7 %. Il est supérieur de deux points à celui

Plus en détail

Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques

Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques Baromètre annuel de conjoncture - Provence Alpes Côte d Azur Période de Mars/Avril 2014 et Vacances de Pâques Ce qu il faut retenir! Des professionnels satisfaits de la fréquentation touristique dans notre

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse

Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS 16 Culture et médias Octobre 2007 Statistique suisse du film et du cinéma Les multiplexes dans le paysage cinématographique suisse

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

29ème SPACE Redonner de nouvelles perspectives à l élevage

29ème SPACE Redonner de nouvelles perspectives à l élevage 29ème SPACE Redonner de nouvelles perspectives à l élevage Tout cet été, la crise de l élevage s est imposée à la une de l actualité nationale. Manifestations, tables rondes, prises de position se sont

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015

Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 Synthèse fréquentation nationale Bilan début de saison et perspectives estivales 2015 30 juin 2015 Principaux enseignements - Bilan du début de saison : une bonne dynamique générale, particulièrement marquée

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Information Economique

Information Economique Information Economique L ACTIVITE DE L HOTELLERIE en AVEYRON Analyse de données, saisons 211 et 212 L Observatoire mensuel d activité ACTISCOPE TOURISME est un outil qui a pour but de permettre aux différents

Plus en détail

FREQUENTATION TOURISTIQUE

FREQUENTATION TOURISTIQUE 03 Tourisme Décembre 2011 FREQUENTATION TOURISTIQUE La fréquentation touristique en Polynésie progresse de 2,2 % au mois de décembre 2011 par rapport à décembre 2010, avec l'arrivée de 14 106 touristes.

Plus en détail

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber :

Sommaire. Edito. Taux de change : I- La France. Prochains salons organisés par FrenchTimber : Septembre 2013 N 68 Sommaire I- La France a) Export de grumes de chêne p 2 b) Export de sciages de chêne p 3 c) Export de grumes de hêtre p 4 d) Export de sciages de hêtre p 5 e) Export grumes de résineux

Plus en détail

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur

Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Campagne 2013-14 Bilan du commerce extérieur Source : Douanes françaises Commerce extérieur français des pommes de terre de conservation Une campagne dans la moyenne 1,76 million de pommes de terre françaises

Plus en détail

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important.

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. En effet, source de richesse et d emplois directs ou induits, le tourisme est un ballon d oxygène pour la viabilité de certains

Plus en détail

Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008

Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008 Equipement technologique des ménages bretons Point à la mi-juillet 2008 Cet article se propose de donner les premiers chiffres de l enquête barométrique de M@rsouin auprès des foyers bretons (par bretons

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH. Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012

OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH. Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012 OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH Assemblée Générale du lundi 18 juin 2012 BILAN D ACTIVITÉS 2011 ACCUEIL, INFORMATION DES VISITEURS L OFFICE DE TOURISME DU GRAND AUCH est ouvert toute l année du lundi

Plus en détail

BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES

BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES BILAN TOURISTIQUE 2011 DE LYON TOURISME ET CONGRES Près d un demi-million de visiteurs a été accueilli dans les antennes de l Office du Tourisme du Grand Lyon en 2011, soit une fréquentation stable par

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE BELGE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME Données économiques : La population belge: 10.780 millions : 57,8% en Flandre, 32,5% en Wallonie, 9,7% à Bruxelles 5e plus petit

Plus en détail

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011

L INDUSTRIE EUROPÉENNE DU PARQUET EN 2011 European Federation of the Parquet Industry Fédération Européenne de l Industrie du Parquet Föderation der Europäischen Parkett-Industrie Address: Rue Montoyer 24/box 20, BE-1000 Brussels TP: +32 2 556.25.87

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées

Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Accessibilité des cinémas aux personnes handicapées Novembre 2004 Cette étude a été réalisée par : Centre national de la cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective Benoît

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France!

Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! Communiqué de presse - juillet 2015 Bilan 1 er semestre 2015 et prévisions de réservations estivales Pics des températures et des résultats 2015 pour Gîtes de France! En ce début de saison estivale 2015,

Plus en détail

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

I Campings. Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée. Conférence de presse du 20 janvier 2015. Damien NOURY Insee Limousin

I Campings. Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée. Conférence de presse du 20 janvier 2015. Damien NOURY Insee Limousin Campings et hôtels limousins : une saison estivale 2014 contrastée Conférence de presse du 20 janvier 2015 Damien NOURY Insee Limousin Philippe BROULOU CRT Limousin I Campings 2 1 Une saison plus favorable

Plus en détail

les études du CNC avril 2013

les études du CNC avril 2013 les études du CNC avril 2013 la diffusion de la fiction à la télévision en Centre national du cinéma de l image animée Direction des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc

Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc Les Tendances de l Hôtellerie au Maroc Le tourisme en quête de valeur ajoutée et d image En partenariat avec : Introduction Philippe Gauguier Associé In Extenso Tourisme, Hôtellerie et Restauration Programme

Plus en détail

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5

p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0 1 5 SOUS EMBARGO JUSQU AU MARDI 9 JUIN 0H01 Communiqué de presse Nanterre, le 9 juin 2015 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 3 e t r i m e s t r e 2 0

Plus en détail

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe

Édition 2012. Notoriété. et image touristique de la région Aquitaine en France et en Europe Édition 0 et image touristique de la région en France et en Europe Conna tre la notoriété de l aquitaine pour affiner nos stratégies Confronté à une concurrence toujours plus vive, le Comité régional de

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006

Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006 Déroulement des procédures de délégation des services publics d eau et d assainissement en 2006 Synthèse MEEDDAT Direction de l eau et de la biodiversité Contact TNS Sofres Dominique MEZIERE 01.40.92.44.71

Plus en détail

BILAN GRAND PUBLIC 2000

BILAN GRAND PUBLIC 2000 BILAN GRAND PUBLIC 2000 LES CLIENTELES TOURISTIQUES LES TYPES DE CLIENTELES La Martinique reçoit deux catégories de visiteurs : - Les excursionnistes qui séjournent moins de 24 heures dans l île : ce sont

Plus en détail

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME

RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME RÉPUBLIQUE D HAITI MINISTÈRE DU TOURISME 1 Introduction : Contexte et Justification Méthodologie : Unité statistique et échantillonnage Préface Le ministère du Tourisme en Haïti recueille régulièrement

Plus en détail

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création.

Enjeux. Ile-de-France. Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création. n 182 - mai 2016 L économie en Île-de-France Enjeux Trois entreprises franciliennes sur quatre sont toujours en activité trois ans après leur création En 2013, hors statut de l auto-entrepreneur, les trois

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis

Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Ivry, le 17 février 2016 Progression des résultats en 2015 La Fnac en position très favorable pour aborder de nouveaux défis Stabilité du chiffre d affaires consolidé en 2015 Poursuite de la croissance

Plus en détail

Présentation du marché belge et luxembourgeois

Présentation du marché belge et luxembourgeois Présentation du marché belge et luxembourgeois 1. Aperçu général du marché touristique et économique luxembourgeois et belge 2. Destination France 3. Tendances été 2009 4. Objectifs et orientations stratégiques

Plus en détail

Séminairemarchéallemand. 23 novembre2012, Bayeux

Séminairemarchéallemand. 23 novembre2012, Bayeux Séminairemarchéallemand 23 novembre2012, Bayeux Intervenants o Monsieur Jean-Louis Laville Directeur du Comité Régional de Tourisme de Normandie o Monsieur Christian Walgenwitz Directeur Atout France Allemagne

Plus en détail

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie

HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE 2010 SUD VENDEE TOURISME. Un taux d'occupation de 69% en saison. Les taux d'occupation par catégorie HOTELLERIE AVRIL A SEPTEMBRE SUD VENDEE TOURISME Un taux d'occupation de 69% en saison Clientèle internationale : % des nuitées % Belgique % 8% 6% % % % % % 5% 5% 55% 5% % 5% 7% 9% 8% 5% Avril Mai Juin

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 7 2ème semestre Juillet-Décembre Le contexte économique général Après un début d année plus austère, s est doucement redressé au cours du second semestre avec des indicateurs de plus en plus favorables

Plus en détail

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011

États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Communiqué États-Unis : la reprise est amorcée, après une année 2009 difficile Novembre 2011 Chiffres clés de la en 2009 Exportations : 10,15 millions de bouteilles (soit 846 milliers de caisses) pour

Plus en détail

Evolution du tourisme en Côtes d Armor 2005-2014

Evolution du tourisme en Côtes d Armor 2005-2014 Evolution du tourisme en Côtes d Armor -2014 Édité le 9 octobre 2014 PRÉAMBULE Page 1 Alors que le tourisme international dans le Monde a fortement progressé depuis, atteignant plus d 1 milliard d arrivées

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail