L évolution du marché du travail de 1986 à 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L évolution du marché du travail de 1986 à 2006"

Transcription

1 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 26 avril 2007 L évolution du marché du travail de 1986 à 2006 Ces 20 dernières années, travailleurs sont venus grossir les rangs des personnes actives occupées. Il s agit d une hausse de plus de. En 1986, personnes de «15 ans et plus» étaient au travail, en 2006 ce nombre est passé à Les tendances de ces deux dernières décennies révèlent que : le nombre de femmes actives occupées a augmenté de ; le taux d emploi s est accru surtout dans les tranches d âge plus élevées; le niveau d instruction de la population active est de plus en plus élevé ; le taux d emploi des non-ressortissants de l UE15 reste nettement inférieur à celui des belges et des ressortissants de l UE15. en termes de taux d emploi, le fossé se creuse entre la Flandre, d une part et Bruxelles et la Wallonie, d autre part. les secteurs tertiaire et quaternaire sont en forte progression ; le nombre d employés a nettement augmenté ; le travail à temps partiel gagne du terrain, tant chez les hommes que chez les femmes; l explosion attendue du «travail à domicile» ne s est pas produite ; le phénomène de job hopping est assez limité

2 1. La personne active occupée des années 80 est-elle la même d aujourd hui? Les caractéristiques socio-démographiques de la personne active occupée ont fortement évolué au fil des vingt dernières années. de femmes actives occupées en plus Ces 20 dernières années, le nombre de femmes actives occupées a fortement augmenté. Alors qu au cours des deux dernières décennies le nombre d hommes actifs occupés a crû de unités, femmes supplémentaires sont entrées sur le marché du travail, soit une hausse de. Quoique encore relativement bas, le taux d emploi 1 des femmes a connu une hausse spectaculaire au cours des deux dernières décennies, passant de 38,1% en 1986 à 54, en Le taux d emploi masculin, de 67,9% en 2006, est quant à lui resté relativement stable. L augmentation du «taux d emploi» général enregistrée entre 1986 et 2006 peut donc être entièrement attribuée à la forte hausse du taux d emploi féminin, tandis que le nombre de femmes âgées de 15 à 64 ans n a pas autant augmenté. Cette féminisation du travail a en partie comblé le fossé entre le taux d emploi des hommes et des femmes. Ce fossé, qui dépassait les en 1986, s est réduit à 14% en Graphique 1 : Taux d emploi selon le sexe ( ) 7 Total Ces deux dernières décennies, les femmes se présentent de plus en plus sur le marché du travail, ont plus souvent un emploi et le quittent moins fréquemment quand elles ont des enfants. En 2006, le fait d avoir des enfants ou non ne se traduit que par une faible différence de taux d emploi chez les femmes mariées ou cohabitantes de la tranche d âge ans. Sur une population de 100 femmes, âgées de 25 à 49 ans, qui vivent en couple et qui ont un ou plusieurs enfants, en moyenne 75 ont un emploi. Les femmes mariées ou cohabitantes âgées de 25 à 49 ans et qui n ont pas d enfant connaissent un taux d emploi légèrement supérieur de 76,7%. Le taux d emploi des mères célibataires âgées de 25 à 49 ans est plus faible, à savoir 65,2%. Tableau 1 : Le taux d emploi des femmes entre 25 et 49 ans selon la situation du ménage (2006) Mariée ou cohabitante sans enfant 76,7% Mariée ou cohabitante avec un ou plusieurs enfants 75,1% Chef d une famille monoparentale 65,2% Autres (isolée, habitant chez ses parents, autres) 73,3% Total 73,5% 1 Le taux d emploi est le pourcentage de personnes actives occupées dans la tranche d âge ans dans l ensemble de la population âgée de 15 à 64 ans

3 Le taux d emploi croît surtout dans les tranches d âge plus élevées Le taux d emploi varie fortement selon les tranches d âge. Le taux d emploi des jeunes, déjà faible, a encore baissé au cours des 20 dernières années, et ce tant chez les hommes que chez les femmes. L explication réside probablement dans le fait que les jeunes restent de plus en plus longtemps à l école. Le taux d emploi des personnes de 25 à 54 ans est resté constamment à un niveau assez élevé (entre 85% et 89%) chez les hommes et a fortement augmenté chez les femmes, pour atteindre 70,7% en Le taux d emploi des plus de 55 ans a connu une légère hausse chez les hommes mais une forte croissance chez les femmes. A l heure actuelle, 32% des plus de 55 ans travaillent, une proportion encore assez faible en comparaison de la moyenne de tous les Etats membres de l UE (42,5% en 2005). Graphique 2 : Taux d emploi selon la tranche d âge et le sexe ( ) La population active occupée a un niveau d instruction de plus en plus élevé Au cours des deux dernières décennies, si l on regarde le niveau d instruction, la composition de la population active occupée a fortement changé. En 1986, 53,9% de la population active occupée avait un niveau d instruction faible (maximum un diplôme de l enseignement secondaire inférieur), 25,4% détenait un diplôme de l enseignement secondaire supérieur et 20,8% de la population active occupée avait suivi l enseignement supérieur. En 2006, le pourcentage de personnes à faible niveau d instruction ne dépasse plus 23,6% ; le pourcentage de personnes ayant un niveau d instruction moyen au sein de la population active occupée atteint 38,8% tandis que la part des personnes à haut niveau d instruction représente 37,6%. Le pourcentage de personnes actives occupées titulaires d un diplôme universitaire est passé en 20 ans de 6,2% à 12,9%. Graphique 3 : population active occupée selon le niveau d instruction (% de la population active occupée totale) (1986 et 2006) Primaire Secondaire inférieur Secondaire supérieur Supérieur type court Supérieur long non-universitaire Universitaire 5% 15% 25% 35% 45% - 3 -

4 On constate chez les hommes à faible niveau d instruction, une forte diminution du taux d emploi qui reste par contre plutôt stable chez les hommes titulaires d un diplôme de l enseignement secondaire supérieur ou de l enseignement supérieur. Chez les femmes, la hausse est généralisée mais très légère chez les femmes à faible niveau d instruction et plus prononcée quand le niveau d instruction est moyen et élevé. La différence de taux d emploi entre les personnes à faible et à haut niveau d instruction continue de s accentuer. Graphique 4 : taux d emploi selon le niveau d instruction et le sexe ( ) faible moyen élevé Le taux d emploi des non-ressortissants de l UE15 est nettement inférieur à celui des belges et des ressortissants de l UE15. Le taux d emploi des Belges et des ressortissants de l UE 15 2 est nettement supérieur à celui des non-ressortissants de l UE15. Ces 20 dernières années, le taux d emploi masculin des non-ressortissants de l UE15 s élève à maximum alors qu il varie de 59% à 69% pour les ressortissants de l UE15. Le taux d emploi des hommes belges est encore légèrement supérieur mais la différence avec les ressortissants de l UE15 est devenue minime depuis Chez les femmes, l évolution au cours des dernières décennies est positive dans les trois groupes de nationalité mais le fossé qui sépare les femmes belges des deux autres groupes de nationalité reste plus large que pour les hommes. Graphique 5 : Taux d emploi selon le groupe de nationalité et le sexe ( ) 7 7 Belge UE 15 Non UE 15 2 Les ressortissants de l UE15 sont des personnes qui résident en Belgique et ont la nationalité d un des Etats membres de l UE15: Allemagne, Autriche, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni, Suède. Les Belges sont repris dans une catégorie séparée. Les non-ressortissants UE 15 sont toutes les autres personnes de nationalité étrangère qui résident en Belgique

5 La différence de taux d emploi entre la Flandre, d une part et Bruxelles et la Wallonie d autre part, s accentue La Flandre a de loin le taux d emploi le plus élevé et la différence avec Bruxelles et la Wallonie s est encore amplifiée ces dernières années. Depuis 1994, le taux d emploi de la Wallonie est systématiquement supérieur à celui de Bruxelles. Graphique 6 : Taux d emploi selon la région ( ) 7 65% Total Bruxelles Flandre Wallonie 55% 45% Quels sont les changements sur le marché du travail depuis 20 ans? Bien que différentes autres évolutions interviennent aussi, les mutations constatées ci-dessus au niveau socio-démographique ne peuvent être dissociées de l évolution du type de travail (secteur, statut professionnel, fonction, ) effectué. Forte progression des secteurs tertiaires et quaternaires Ces deux dernières décennies ont vu une forte progression de l emploi dans le secteur tertiaire (services) et le secteur quaternaire ou non-marchand. Cette évolution est surtout visible chez les femmes. La féminisation du travail s accompagne d un glissement du travail vers le tertiaire et le quaternaire. L emploi dans le secteur secondaire ou de production baisse, mais pas aussi fort qu on ne le prétend souvent. Chez les femmes, l emploi dans le secteur secondaire se stabilise. Le secteur primaire recule continuellement. Les femmes travaillent principalement dans le secteur quaternaire, suivi du tertiaire. Depuis 1998, les hommes sont surtout actifs dans le secteur tertiaire. Avant cette date, ils occupaient surtout le secteur secondaire. Graphique 7 : Évolution du secteur primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire ( ) primaire secondaire tertiaire quaternaire 0-5 -

6 Parmi les personnes qui sont venues grossir les rangs des actifs occupés au cours des 20 dernières années, relèvent du secteur public (administration publique et enseignement) qui appartient au secteur quaternaire. Cela représente une hausse d un quart du secteur public. Le secteur privé a vu son effectif croître de personnes, soit une hausse de. En 2006, 18,7% du nombre total d actifs occupés étaient occupés dans le secteur public. Ce pourcentage était de 18,1% en Le nombre d hommes dans le secteur public est resté relativement constant. Le secteur privé a légèrement gagné en importance. Chez les femmes, nous constatons une plus forte hausse dans le secteur privé (+ 47%) et une croissance spectaculaire du secteur public (+ ). Graphique 8 : Evolution des secteurs publics et privés ( ) Privé Public Le nombre d employés est en nette hausse La croissance du nombre de personnes actives occupées entre 1986 et 2006 est à mettre entièrement à l actif des salariés. Leur nombre a crû de 27%. Le nombre d indépendants a connu quant à lui un léger repli de 4,5%. Au sein du groupe des salariés du secteur privé, nous voyons une forte hausse du nombre d employés. En 1986, le secteur privé comptait employés de moins par rapport aux ouvriers est l année charnière au cours de laquelle le nombre d employés a dépassé celui des ouvriers. Depuis lors la différence en nombre va croissante

7 Graphique 9 : Evolution du nombre de salariés et d indépendants ( ) Salariés Indépendants Graphique 10 : Evolution du nombre d ouvriers et d employés dans le secteur privé ( ) Ouvriers Employés

8 3. Le travail devient (un peu) plus flexible Le travail à temps partiel occupe une place grandissante, tant chez les hommes que chez les femmes Le pourcentage d actifs occupés à temps partiel parmi les salariés s inscrit sur une courbe ascendante et atteint 23,8% en Bien que le travail à temps partiel ait été, et reste une affaire de femmes, la proportion des temps partiels chez les actifs masculins grimpe de 2,1% en 1986 à 7,7% en Le pourcentage des temps partiels chez les femmes va de pair avec la croissance de l emploi féminin. En 1986, sur 100 femmes salariées, 25 étaient employées à temps partiel. Depuis lors, ce taux de temps partiels s est accru à 43,3%. Graphique 11 : Evolution du pourcentage de temps partiel parmi les salariés ( ) 45% Total 35% 25% 15% 5% Les hommes choisissent un autre moment que les femmes pour travailler à temps partiel. En 1986, le pourcentage des temps partiels chez les hommes était faible dans toutes les tranches d âge mais était le plus élevé parmi les ans. Les hommes jeunes travaillaient à temps partiel surtout parce qu ils ne trouvaient pas d emploi à temps plein. En 2006, le temps partiel est surtout présent dans les tranches d âge jeunes et âgées. En 2006, les hommes jeunes travaillent à temps partiel principalement parce qu ils ne trouvent pas d emploi à temps plein ou parce qu ils combinent une formation avec leur travail à temps partiel. Les hommes de plus de 50 ans invoquent surtout des raisons personnelles ou familiales pour travailler à temps partiel. Le pourcentage des temps partiels chez les femmes croît avec l âge, tant en 1996 qu en Les femmes optent pour le temps partiel surtout pour s occuper des enfants ou d autres personnes dépendantes

9 Graphique 12 : Pourcentage de temps partiel des salariés par sexe et par tranche d âge (1986 et 2006) ans ans 50 ans et + Total ans ans 50 ans et + Total Total L explosion prévue du travail à domicile se fait attendre Les prédictions à répétition selon lesquelles l introduction, à partir des années 90, de nouvelles possibilités au niveau des technologies de l information et de la communication allait conduire à une hausse spectaculaire du travail à domicile, ne se sont jusqu ici pas matérialisées. Alors qu au début des années 90, la part des «travailleurs à domicile» réguliers ou occasionnels s élevait à un peu plus de 4%, cette proportion atteint seulement 7% en 2006, avec un pic de 7,3% enregistré en A noter également, la forte hausse constatée en L introduction de la loi sur le travail à domicile en décembre 1996 et les efforts importants consentis par divers pouvoirs publics pour promouvoir le télétravail ont peut être influencé cette hausse. Graphique 13 : Evolution du pourcentage de salariés effectuant du travail à domicile (à l exception des enseignants) 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, 0, Moins que (occasionnels) Plus que (réguliers) - 9 -

10 Si l on observe le pourcentage de personnes qui effectuent régulièrement ou occasionnellement du travail à domicile selon les fonctions qu elles occupent, on constate que le travail à domicile concerne surtout les fonctions d un niveau plutôt élevé. Parmi les représentants du pouvoir exécutif, les dirigeants d entreprises et les cadres supérieurs, plus d une personne sur quatre travaille à la maison. Cette proportion est de 1 sur 8 pour les professions intellectuelles et scientifiques. Le travail à domicile est quasi inexistant chez les ouvriers. La nature du travail effectué, qui se prête ou non au travail à distance, joue bien entendu un rôle. Toutefois, le degré d autonomie dans la fonction est probablement aussi un élément prépondérant. Tableau 2 : Pourcentage de travailleurs à domicile selon le groupe de fonction (2006) % travail à Groupe de fonction (CITP-88) domicile Membres du pouvoir exécutif, dirigeants et cadres supérieurs d entreprises 27.9% Professions intellectuelles et scientifiques 14.8% Professions intermédiaires 8.7% Employés de type administratif 4.8% Personnel de service et vendeurs 3.4% Agriculteurs et ouvriers qual. de l agriculture et de la pêche 2.3% Artisans et ouvriers des métiers de type artisanal 0.8% Conducteurs d'installations et de machines et ouvriers de l'assemblage 0.9% Ouvriers et employés non qualifiés 0.9% 4. Le phénomène de job hopping est assez limité Autrefois, le travailleur commençait assez jeune chez un premier employeur et y restait ensuite quasi toute sa carrière. On prétend souvent que ces dernières années, le travailleur belge est devenu de plus en plus mobile et adepte du job hopping. Cependant, les chiffres contredisent cette affirmation. Le pourcentage de salariés qui ont changé de travail par rapport à l année précédente a évolué de 4% en 1992 à 5,8% en Un pic de 7,2% apparaît cependant pendant la période de haute conjoncture de début Le fait de changer ou non de travail est clairement à mettre en relation avec l âge. Ce sont les jeunes qui changent le plus souvent de travail. Dans cette catégorie, la mobilité est aussi la plus étroitement liée à la conjoncture. Graphique 14 : Evolution du pourcentage de salariés qui ont changé de travail au cours de la dernière année ( ) 16% 14% 12% 8% 6% 4% 2% total

11 La mobilité varie aussi selon le secteur dans lequel on est employé. Le tableau 3 nous montre qu en 2006, le job hopping était populaire chez les personnes employées dans les hôtels et les restaurants, la construction et l immobilier, la location et les services aux entreprises. Par ailleurs, les chiffres 2006 montrent que 47% des salariés qui ont changé de travail au cours de l année précédente, sont restés dans le même secteur. 53% des jobhoppers ont donc changé de secteur. Tableau 3 : Pourcentage de salariés qui ont changé d emploi au cours de l année précédente selon leur secteur d activité actuel (2006). Secteur % salariés Agriculture, chasse et sylviculture 7,5% Pêche 0, Industries extractives 5,5% Industrie 6,3% Production et distribution d électricité, de gaz et d eau. 4,1% Bâtiment 10,1% Commerce de gros et de détail ; rép. de véhicules et art. dom. 7,2% Hôtels et restaurants 10,8% Transports, entreposage et communications 5,9% Activités financières 4,7% Immobilier, location et services aux entreprises 8,2% Administration publique et défense; sécurité sociale oblig. 3,3% Enseignement 3,2% Santé et action sociale 4,1% Services collectifs, sociaux et personnels 6, Services domestiques 6,7% Organismes extra-territoriaux 7,2% Mention de la source Toutes les données chiffrées de ce dossier sont tirées de l enquête sur les forces de travail (EFT). Chaque année, environ (période ) à (période ) personnes de 15 ans et plus ont participé à cette enquête

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans

Rechercher et retrouver un emploi après 55 ans Rechercher et retrouver un emploi après 55 Stéphanie Govillot, Marie Rey* En France, le taux d activité des plus de 55 est particulièrement faible, surtout pour les hommes. Pour ces derniers, il a fortement

Plus en détail

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Dares Analyses. Emploi et chômage des 15-29 ans en 2012. publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses novembre 13 N 73 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Emploi et chômage des 15-29 ans en 53,7 % des jeunes âgés de 15 à 29 ans sont

Plus en détail

Quel salaire pour quel travail?

Quel salaire pour quel travail? 1 DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 12 octobre 2010 Quel salaire pour quel travail? Quel est le secteur le mieux payé? Quelles professions permettent de gagner

Plus en détail

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical

Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical Aile profession libérale de l Union des classes moyennes Statistiques Indépendants et Professions libérales 2010 Focus sur les secteurs médical et paramédical PL statistiques2010 BD20111114 I. Travailleurs

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

Les jeunes et la retraite

Les jeunes et la retraite Les jeunes et la retraite Maison de la Chimie, 6 décembre 2011 Les jeunes sur le marché du travail Hugues de Balathier Secrétaire général du Conseil d orientation pour l emploi www.coe.gouv.fr 1 Plan de

Plus en détail

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.

http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe. http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm http://www.irdes.fr/espaceenseignement/chiffresgraphiques/cadrage/indicateursetatsante/indicateursmortalite/causesdecesparageetsexe.htm

Plus en détail

Développement des ressources humaines

Développement des ressources humaines Développement des ressources humaines Comme il a été dit plus haut, la compétitivité d une économie dépend non seulement de son capital matériel mais aussi des connaissances que possèdent ses entrepreneurs

Plus en détail

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi?

Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Indicateur Dans quelle mesure le niveau de formation affecte-t-il le taux d emploi? Dans tous les pays de l, les diplômés de l enseignement tertiaire ont plus de chances de travailler que ceux qui ne le

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE Bruxelles, le 28 mars 2013 Le marché du travail en Belgique en 2012 Nouveaux chiffres de l enquête sur les forces de travail Combien de personnes ont exercé un travail rémunéré? Combien

Plus en détail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail

FORMASTAT 2007. * Section 2 du chapitre II du titre IV du livre V du Code du travail rapport d analyse FORMASTAT 2007 Analyse quantitative de l activité de formation des entreprises bénéficiaires de l aide financière de l État en matière de formation professionnelle continue en 2007 I

Plus en détail

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

Document d études. direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Document d études direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Numéro 166 Novembre 2011 EMPLOI DES JEUNES Synthèse des principales données relatives à l emploi des jeunes et

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté

Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées à la pauvreté DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 7 mars 2008 Les femmes restent plus souvent au foyer, travaillent davantage à temps partiel, gagnent moins et sont plus exposées

Plus en détail

Les emplois salariés vacants en Belgique

Les emplois salariés vacants en Belgique 1 Les emplois salariés vacants en Belgique Les emplois salariés vacants en Belgique 1. Les emplois salariés vacants dans le secteur marchand principalement En 2013, 2,6 % des emplois salariés étaient vacants

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005

Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Observatoire des SARL au capital inférieur à 7 500 à Paris Bilan de deux ans : août 2003 août 2005 Depuis août 2003, le greffe suit et analyse mensuellement l évolution des SARL à libre capital. Cet Observatoire,

Plus en détail

Dossier de Presse du 9 juin 2015

Dossier de Presse du 9 juin 2015 Dossier de Presse du 9 juin 2015 La FABI Fédération belge d associations d ingénieurs civils et bioingénieurs, l UFIIB Union Francophone des associations d ingénieurs industriels de Belgique et trois fédérations

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

3. Dossier L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre 9

3. Dossier L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre 9 3. Dossier L emploi des femmes bruxelloises : aperçu des inégalités de genre 9 Bien que l activité féminine soit en augmentation constante en Belgique, force est de constater que les inégalités professionnelles

Plus en détail

Le dossier. Les salaires en France

Le dossier. Les salaires en France Le dossier Les salaires en France Sommaire : I- Salaires un regard sur 2009 II- Les salaires du secteur privé et semi-public III- Les salaires des agents de l Etat en 2009 IV- Salaires dans l économie

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau

Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau FORMATION Les jeunes agriculteurs «professionnels» ont reçu un enseignement agricole de bon niveau Solange RATTIN SCEES Bureau de l information statistique L enseignement technologique et professionnel

Plus en détail

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où?

Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Commerce intra-zone Euro : et maintenant, on va où? Résumé : La création de la Zone Euro a participé au développement rapide des échanges entre ses membres. L Allemagne est l élément moteur de l essor

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique

L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique L écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique Rapport 2012 Table des matières Le rapport 2012... 6 1. Différences salariales générales... 7 1.1 L écart salarial en salaires horaires et annuels...

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors

Tendances en matière de retraite et d'activité pour les seniors Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2011-fr Tendances en matière de

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 Le nombre d accidents et de victimes de la route au plus bas en 2013 La Direction générale Statistique publie aujourd hui les derniers chiffres relatifs

Plus en détail

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois

Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Les exigences linguistiques sur le marché du travail et les connaissances linguistiques des demandeurs d emploi bruxellois Observatoire bruxellois de l Emploi 2011 De par sa position de capitale de la

Plus en détail

1. Données de cadrage

1. Données de cadrage 1. Données de cadrage Avant de détailler les indicateurs de précarité recueillis par sous thème, cette première partie présente les principales données démographiques sur La Réunion (population, densité,

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion?

Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? EMPLOI - FORMATION EN PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR MÉMO N 46 - DÉCEMBRE 2009 Diplôme du supérieur : une garantie pour l'insertion? SÉVERINE LANDRIER CÉCILE REVEILLE-DONGRADI CHARGÉES D ÉTUDES L enquête

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 janvier 2012 2011 : PLUS DE FAILLITES, MOINS DE PERTES D EMPLOI En 2011, au total 10.224 entreprises ont fait faillite en Belgique, soit une hausse de 6,8% par rapport

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

Profil sociodémographique

Profil sociodémographique Profil sociodémographique La population > Les familles de recensement Les ménages privés > L'état matrimonial L'immigration > Les langues > Le marché du travail Le lieu de travail et le mode de transport

Plus en détail

L ESS A LA REUNION MDEN 2014. Jean Max BOYER. Maison de l Emploi du Nord de La Réunion 12, rue Champ Fleuri 97 940 Sainte-Clotilde www.mden-reunion.

L ESS A LA REUNION MDEN 2014. Jean Max BOYER. Maison de l Emploi du Nord de La Réunion 12, rue Champ Fleuri 97 940 Sainte-Clotilde www.mden-reunion. L ESS A LA REUNION MDEN 2014 Jean Max BOYER En 2011, l ESS regroupe, à La Réunion, plus de 1 900 établissements employeurs et 23 343 salariés, soit 11 % de l emploi salarié de la région. Entre 2010 et

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Daniel DRAGUET. Depuis lors, les Agences Locales pour l Emploi n ont plus connu de changements importants.

Daniel DRAGUET. Depuis lors, les Agences Locales pour l Emploi n ont plus connu de changements importants. Le 23 mai 2008. Evolution du nombre de chômeurs occupés dans le cadre des Agences Locales pour l Emploi - ALE (Source : Rapport annuel de l Office National de l Emploi ONEM- 2007) Daniel DRAGUET Introduction

Plus en détail

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 105

Résultats définitifs détaillés, RGPH4-novembre 2010 105 Tableau 1.9 : Répartition de la population résidente (occupés et les chômeurs ayant déjà travaillé) âgée de 15 ans ou plus selon la branche d'activité économique et le sexe Résultats définitifs détaillés,

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est

Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR. Région économique du Nord-Est Prof i ls régionaux du Nouveau - Bru nswick FAITS SAILLANTS ET MISES À JOUR Région économique du Nord-Est Profils régionaux du Nouveau-Brunswick : Faits saillants et mises à jour Région économiques du

Plus en détail

La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones

La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones La Formation professionnelle à Bruxelles Enquête forces de travail - Opérateurs francophones Mars 2009 Cette note reprend deux types de données : Les statistiques issues des Enquêtes force de travail permettant

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE

Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE Chapitre 9 : TRAVAIL, PROTECTION SOCIALE ET ASSURANCE SOMMAIRE I. LISTE DES GRAPHIQUES... 161 II. PRÉSENTATION... 162 III. MÉTHODOLOGIE... 162 IV. SOURCES DE DOCUMENTATION... 163 GRAPHIQUES... 164 TABLEAUX...

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL

Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL Instituut voor de autocar en de autobus v.z.w. Institut pour l autocar et l autobus a.s.b.l. NALYSE DU MARCHÉ DU TRAVAIL SECTORIEL HD/--/HD/ECO.13/2010.13/048 mai 2010 ICB Institut pour l autocar et l

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Travail autonome en couple

Travail autonome en couple Katherine Marshall La croissance récente du travail autonome a fait l objet d un certain nombre d études. Celles-ci ont surtout porté sur les facteurs déterminants, les transitions, les jeunes et les femmes

Plus en détail

Analyse statistique 2014

Analyse statistique 2014 Analyse statistique 214 Janvier 215 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en 214... 4 A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil

études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil études Le travailleur à temps partiel volontaire au chômage: un profil Sommaire Introduction... 3 1. Evolution du nombre de travailleurs à temps partiel volontaire au chômage selon le sexe... 5. Evolution

Plus en détail

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN

PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN PRODUCTIVITÉ ET NIVEAU DE VIE AU CANADA : HIER, AUJOURD HUI ET DEMAIN Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-40F Le 4 juin 2004 Pendant la majeure partie du XX e siècle,

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Mai 2014 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale, il

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période

Dares. Analyses. LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse sur longue période Dares Analyses MARS 1 N 1 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques LES DISPARITÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES : une analyse

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010

informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 statnews informations statistiques récentes n 6/2010 04/03/2010 La reproduction totale ou partielle du présent bulletin d'information est autorisée à condition d'en citer la source Les femmes dans la société

Plus en détail

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014

Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Panorama du marché du crédit à la consommation en Europe en 2014 Pour la 8 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage

Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Les statuts à temps partiel dans l assurancechômage Table des matières I. Qu entend-on par travail à temps partiel dans l assurance-chômage? II. III. IV. items spéciaux: Qu est-ce que l allocation de

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs

BILAN SOCIAL 2011. 1 - Les effectifs BILAN SOCIAL 2011 PRESENTATION DES PRINCIPAUX ELEMENTS DU RAPPORT SUR L ETAT DES COLLECTIVITES ET ETABLISSEMENTS PUBLICS EN INDRE-ET-LOIRE (affiliés et non affiliés au centre de gestion) L article 33 de

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique

Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique annexe annexe B B Prix à la consommation des produits pétroliers en Belgique. Vue d ensemble La contribution cumulée des produits pétroliers (essence, diesel et mazout de chauffage) à l inflation totale

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE

INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC. Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE INSTITUT DE LA STATISTIQUE DU QUÉBEC travail et rémunération Regard statistique sur la couverture syndicale au Québec, ailleurs au Canada et dans les pays de l OCDE Pour tout renseignement concernant l

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage

Focus. Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Focus Lien entre rémunération du travail et allocation de chômage Introduction Le travailleur qui devient chômeur et qui est admissible sur base de prestations de travail se voit, en application du principe

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES

Dans les années à venir, de plus en plus de personnes. Les métiers porteurs ET MÉTIERS D AVENIR STRATÉGIES GAGNANTES Les métiers porteurs L augmentation des départs à la retraite des baby-boomers va accroître le nombre de postes à pourvoir. Les métiers exercés dans l industrie sont toutefois très divers et tous ne sont

Plus en détail

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005.

PARIS 1954. Données statistiques. 13 e arrondissement. Population, logement, emploi. Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005. PARIS 1954 1999 Données statistiques Population, logement, emploi InterAtlas 13 e arrondissement Atelier Parisien d Urbanisme - septembre 2005 Avertissement La série de recueils «Paris Evolution 1954-1999»

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S -T) en Suisse Neuchâtel, 2005 Doctorats Les nouveaux docteurs en sciences exactes et naturelles et sciences techniques représentent des ressources humaines hautement

Plus en détail

L aide au développement a été stable en 2014 mais la baisse des apports aux pays les plus pauvres se poursuit. Synthèse détaillée

L aide au développement a été stable en 2014 mais la baisse des apports aux pays les plus pauvres se poursuit. Synthèse détaillée OCDE - Paris, 8 avril 2015 L aide au développement a été stable en 2014 mais la baisse des apports aux pays les plus pauvres se poursuit Principaux chiffres de l aide en 2014 Synthèse détaillée En 2014,

Plus en détail