Le chauffage au bois à Bruxelles?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le chauffage au bois à Bruxelles?"

Transcription

1 Le chauffage au bois à Bruxelles? C est «Titre» possible! Bruxelles Romain CREHAY 13 décembre 2007 Lieu, date Auteur

2 Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Dans le cadre d une action de Bruxelles Environnement, en collaboration avec l APERe Se concentre sur le chauffage au bois des particuliers Se concentre sur les applications adaptées au contexte bruxellois Le but n est pas de tout savoir mais d avoir une bonne base de connaissance sur les technologies disponibles et leurs marchés Bruxelles,

3 Le chauffage au bois en Région Bxl-Capitale Au programme ce soir 1. Qu est-ce que le bois-énergie? 2. Les avantages et les inconvénients du boisénergie 3. Les combustibles-bois 4. Quelques notions préalables 5. Les appareils de chauffage individuel 6. Les appareils de chauffage central Bruxelles,

4 1. Qu est-ce que le bois-énergie? le charbon le pétrole le gaz naturel le nucléaire la biomasse le soleil le vent l eau la géothermie sources «fossiles» sources «renouvelables» Bruxelles,

5 1. Qu est-ce que le bois-énergie? «(la) biomasse (est définie comme étant) la fraction biodégradable des produits, déchets et résidus provenant de l agriculture (comprenant les substances végétales et animales), de la sylviculture et des industries connexes, ainsi que la fraction biodégradable des déchets industriels et municipaux.» Bruxelles,

6 1. Qu est-ce que le bois-énergie? La biomasse-énergie : Biocarburants à partir de biomasses sucrées, amylacées et oléagineuses biométhanisation à partir de biomasses humides : production d électricité et/ou de chaleur (cogénération) Production d électricité et de chaleur à partir de biomasses sèches : Industries agricoles et agro-alimentaires Exploitation forestière et transformation du bois : BOIS-ENERGIE Bruxelles,

7 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Lebois-énergie: Production d électricité ou cogénération :unités industrielles Production de chaleur: unités industrielles, semi-industrielles ou domestiques. de la centrale électrique au feu ouvert Bruxelles,

8 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Réseau de chaleur (Vitry-le-François, France) Puissance : 15,6 MW Chauffage de logements ( habitants) Bruxelles,

9 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Consommation intérieure brute (Belgique,2005) Autre 1% Renouvelables 2% Charbon 10% Pétrole 40% Nucléaire 22% Total : 56,2 Mtep Gaz naturel 25% Source : SPF Economie Bruxelles,

10 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Production d électricité (Belgique, 2005) Renouvelables 5% Pétrole 2% Charbon 9% Gaz naturel 29% Nucléaire 55% Total : GWh Source : SPF Economie Bruxelles,

11 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Bruxelles,

12 1. Qu est-ce que le bois-énergie? Bruxelles,

13 2. Avantages et inconvénients du bois-énergie + Bilan carbone «neutre» Source renouvelable d énergie - Prix élevé de certains appareils Place pour le stockage Maintien de l emploi local Retombées économiques locales Professionnalisation de la filière Combustible bon marché Vidange périodique des cendres Autonomie limitée de certains appareils Valorisation de produits connexes Bruxelles,

14 2. Avantages et inconvénients du bois-énergie Cycle du carbone fermé Cycle du carbone ouvert Bruxelles,

15 2. Avantages et inconvénients du bois-énergie La combustion de 1 l de mazout entraîne la production de 2,7 kg de CO 2. Remplacer l de mazout par un combustible d origine renouvelable permet d éviter l émission de 6,8 t de CO 2 fossile par an! Pour une consommation plus importante, l par exemple, cela correspond à 20,3 t de CO 2. Bruxelles,

16 2. Avantages et inconvénients du bois-énergie On considère généralement les chiffres suivants. Pour tep consommées, on a créé : 4 à 5 emplois dans le bois-énergie 1,4 emploi dans le pétrole 1,2 emploi dans le gaz Bruxelles,

17 3. Les combustibles-bois Les bûches Origines: exploitation de taillis récupération de houppiers, de chablis, éclaircies entretiens parcs et bords de routes = bois dont la qualité n est pas suffisante pour une valorisation noble Vendues sur pied, débitées (conditionnées en stères) et parfois déjà séchées Bruxelles,

18 3. Les combustibles-bois Les bûches Bruxelles,

19 3. Les combustibles-bois Stère Pile de billons de 1 m x 1 m x 1 m (contient du bois + de l air) Volume de bûches empilées : 1 stère Volume de bois plein : 0,57 m³ 0,43 m³ de vide (air) 0,57 m³ de bois Coefficient d empilage : 0,57 Bruxelles,

20 3. Les combustibles-bois Les bûches 1 m 1 m 1 m 1 m 1 m 1 m 1 stère de rondins (Ø 23 cm) contient réellement 0,68 m³ de bois 1 stère de fines bûches (Ø 5 cm) contient réellement 0,44 m³ de bois Bruxelles,

21 20 18 MJ/kg (0,5 l mazout) 12 MJ/kg (0,3 l mazout) 8 MJ/kg (0,2 l mazout) Pouvoir calorifique (MJ/kg) Bois sec à l'air Bois vert Taux d'humidité (%) Bruxelles,

22 3. Les combustibles-bois Bois sec % d humidité PCI = 12 MJ / kg 1 stère d épicéa contient réellement 0,70 m³ de bois (CE = 0,70) pèse 315 kg (450 kg/m³) a un contenu en énergie de : 1 stère de chêne contient réellement 0,65 m³ de bois (CE = 0,65) pèse 488 kg (750 kg/m³) a un contenu en énergie de : 1 kg de chêne = 12 MJ 1 kg d épicéa = 12 MJ MAIS MJ 315 kg = MJ MJ 488 kg = MJ Eq. mazout : 105 litres 162 litres Source : Crehay et Marchal (2004) Bruxelles,

23 3. Les combustibles-bois Les bûches 1 m 1 m 1 m 1 m 1 m 1 m 1 stère de rondins (Ø 23 cm) contient réellement 0,68 m³ de bois 1 stère de fines bûches (Ø 5 cm) contient réellement 0,44 m³ de bois Bruxelles,

24 3. Les combustibles-bois Les bûches Qualité en fonction des essences et du séchage Avantage: moins cher, aspect feu de bois Inconvénients: demande une manutention et un espace de stockage importants Prix: Sur pied: 8-20 le stère en RW ; le stère en RF Débité, frais, hors livraison: 1m : 42, 50 cm: 48 ; 33 cm: 50 sec, hors livraison: 50 cm: 55, 33 cm: 58 livré: très variable, de 60 à 100 Bruxelles,

25 3. Les combustibles-bois Les plaquettes: bois déchiqueté Origines : Entreprises de transformation du bois Entretiens parcs et bords de routes Exploitation de taillis Vendues au m³ : environ 15 (humide) à 25 (sec) /map Qualité en fonction des essences, du séchage et des dimensions Avantages : valorise des sous-produits, automatisation des installations, Inconvénient : demande un espace de stockage important Bruxelles,

26 3. Les combustibles-bois Les plaquettes: bois déchiqueté Bruxelles,

27 3. Les combustibles-bois Bruxelles,

28 3. Les combustibles-bois 1 t plaquettes sèches = 330 l mazout Bruxelles,

29 3. Les combustibles-bois Mètre cube apparent de plaquettes (map) Volume d encombrement d un récipient ou d un tas de plaquettes. 1 m x 1 m x 1 m (contient du bois + de l air) Bruxelles,

30 3. Les combustibles-bois Pour fixer les idées 1 m 3 réel 1,5 stère 2,5 map Bruxelles,

31 3. Les combustibles-bois Le bois densifié: les pellets Origines : Sciure compressée Sous-produits de la transformation du bois : scierie, fabriques de meubles, etc; Récupération d un sous-produit pas d arbres coupés pour la fabrication de pellets Vendus en sacs, big-bags ou en vrac Qualité : différents paramètres (durabilité, écorce) qu il faut surveiller par rapport au prix Bruxelles,

32 Le bois densifié: les pellets 3. Les combustibles-bois 1 t pellets = 500 l mazout Bruxelles,

33 3. Les combustibles-bois Plusieurs producteurs belges Bruxelles,

34 3. Les combustibles-bois Qualité du combustible : Normes allemandes Norme autrichienne Charte qualité ITEBE (France) Projet de norme européenne Projet d arrêté royal pour la Belgique Bruxelles,

35 3. Les combustibles-bois Le bois densifié: les pellets Avantages : demande très peu de manutention et d espace de stockage Inconvénient : contenu en énergie «grise» plus important que pour les bûches mais moins que pour le mazout (1 t pellets = 500 l mazout) Prix : fonction de la distance, de la qualité, de la distance de livraison et de la quantité : de 180 à 250 /tonne Bruxelles,

36 3. Les combustibles-bois Volume nécessaire à la production de kwh d énergie (2 000 l de mazout) Mazout Bûches Plaquettes Pellets 2 3 m 3 6 m 3 12 m 3 24 m 3 D après Energie bois Suisse Bruxelles,

37 3. Les combustibles-bois 1 stère chêne sec à l air 1 tonne plaquettes sèches 1 tonne pellets 160 l mazout 330 l 500 l Bruxelles,

38 3. Les combustibles-bois 0,6 stère chêne sec à l air 100 l mazout 300 kg plaquettes sèches 200 kg pellets Bruxelles,

39 3. Les combustibles-bois Comparaison des prix (décembre 2007, / kwh) / kwh Electricité (tarif simple) Electricité (tarif bi-horaire) 0,1944 0,2046 Mazout Gaz naturel Pellets sac Pellets vrac Bûches Plaquette sèche Plaquette humide 0,0671 0,0566 0,0492 0,0446 0,0400 0,0220 0,0200 0,0000 0,0500 0,1000 0,1500 0,2000 0,2500 Bruxelles,

40 Techniques de chauffage au bois Possibilités d application en Région bruxelloise : Secteur du logement (immeubles à appartements) Secteur tertiaire Maisons individuelles Bruxelles,

41 Techniques de chauffage au bois chauffage maison 1 ou plusieurs pièces chaudière Feu ouvert Insert Réseau de chaleur manuelle bûches automatique plaquettes pellets Poêle bûches Poêle automatique Bruxelles,

42 4. Notions préalables Puissance : capacité (W), dépend de la taille du foyer Rendement (%) : de combustion (perte : imbrûlés) de l installation (perte : fumées) total Bruxelles,

43 4. Notions préalables Bruxelles,

44 4. Notions préalables Bruxelles,

45 4. Notions préalables Rendement (%) : de combustion (perte : imbrûlés) de l installation (perte : fumées) Total La combustion du bois: L air nécessaire à deux niveaux Bruxelles,

46 4. Notions préalables Rayonnement vs convection Rayonnement: directement par les surfaces chaudes de l appareil Rayonnement Bruxelles,

47 4. Notions préalables Rayonnement vs convection Convection: par l intermédiaire d un fluide en mouvement (air) Convection Bruxelles,

48 5. Chauffage individuel au bois Chauffage d une ou plusieurs pièces Chauffage d appoint ou chauffage principal Bruxelles,

49 5. Chauffage individuel au bois Feux ouverts Le plus souvent des bûches Très conviviaux Tirage = seul contrôle de l air Rendements très mauvais : % Courant d air Bruxelles,

50 5. Chauffage individuel au bois Feux ouverts Récupérateurs de chaleur: rdt pas plus de 25% Bruxelles,

51 5. Chauffage individuel au bois Feux ouverts Risque important d imbrûlés Faible autonomie Chaleur par rayonnement sauf si récupérateur Bruxelles,

52 5. Chauffage individuel au bois Foyers fermés et inserts / casettes Destinés à améliorer le rdt des feux ouverts Meilleur contrôle de l excès d air Bruxelles,

53 5. Chauffage individuel au bois Foyers fermés: cheminée décorative Bruxelles,

54 5. Chauffage individuel au bois Foyers fermés: cheminée décorative Bruxelles,

55 5. Chauffage individuel au bois Inserts: cheminée pré-existante Bruxelles,

56 5. Chauffage individuel au bois Foyers fermés et inserts Puissance : 3 à 15 kw Convection et rayonnement T plus importante! Conduit adapté! Bruxelles,

57 5. Chauffage individuel au bois Poêles à bûches: Ne s insère pas dans une cheminée maçonnée Poêles «classiques» à bûches: Bruxelles,

58 5. Chauffage individuel au bois Poêles à bûches: Appareils encore parfois rudimentaires: Une seule entrée d air Faibles rendements Émission non négligeable d imbrûlés Faible autonomie Bruxelles,

59 5. Chauffage individuel au bois Appareils individuels: nouvelle génération Deux voire trois entrées d air Bruxelles,

60 5. Chauffage individuel au bois Appareils individuels: nouvelle génération Deux voire trois entrées d air Entrées d air pré-chauffé Chicanes Bruxelles,

61 5. Chauffage individuel au bois Appareils individuels: nouvelle génération Bruxelles,

62 5. Chauffage individuel au bois Appareils individuels: nouvelle génération Deux entrées d air Entrées d air pré-chauffé Chicanes Meilleure combustion Meilleur rendement Très faible émission d imbrûlés Bruxelles,

63 5. Chauffage individuel au bois Appareils individuels: nouvelle génération Bruxelles,

64 5. Chauffage individuel au bois Foyers fermés et inserts Rendement* : 70 % Puissance : 3 à 15 kw Prix : 700 à 2500 HTVA voire plus Convection et rayonnement T plus importante! Conduit adapté! Poêles modernes à bûches Rendement : 80 % Puissance : 3 à 15 kw Prix : 800 à 1500 HTVA pour des appareils en fonte, de à 5000 HTVA pour des appareils en acier Rayonnement et éventuellement convection Bruxelles,

65 5. Chauffage individuel au bois Bruxelles,

66 5. Chauffage individuel au bois Poêles à pellets Alimentation automatique Bruxelles,

67 5. Chauffage individuel au bois Poêles à pellets Bruxelles,

68 5. Chauffage individuel au bois Poêles à pellets Alimentation automatique Ventilateur Rendement : jusqu à 90 % Puissance : jusque 10 kw et plus Prix : 2300 à 3500 HTVA voire plus Convection Très faible émission d imbrûlés Bruxelles,

69 5. Chauffage individuel au bois Bruxelles,

70 5. Chauffage individuel au bois Poêles de masse De 1 à 3 tonnes Accumulation puis restitution de chaleur Essentiellement par rayonnement En pierre (stéatite), préfabriqués Prix : 3500 à 9500 HTVA, placement non compris Rendement : 85% Autonomie : 1 à 2 feux par jour Bruxelles,

71 5. Chauffage individuel au bois Poêles de masse Bruxelles,

72 5. Chauffage individuel au bois Poêles de masse Bruxelles,

73 6. Chauffage central au bois Chaudières à bûches Bruxelles,

74 6. Chauffage central au bois Chaudières à bûches Bruxelles,

75 6. Chauffage central au bois Chaudières à bûches Chargement manuel (manutention des bûches!) Rendement : 50 à 80% Autonomie réduite Consommation moyenne annuelle : environ 20 stères par an Moindre place de stockage (intérieur) Gamme de prix * : EUR (htva) Bruxelles,

76 6. Chauffage central au bois Chaudières à alimentation automatique (granulés ou plaquettes de bois) Chargement automatique Rendement : 75 à 90% (103%!) Autonomie importante Consommation moyenne annuelle : de 6 t (pellets) à 12 t par an (plaquettes) Nécessité de place pour le stockage Gamme de prix* : EUR (htva) Bruxelles,

77 6. Chauffage central au bois Chaudières à pellets Bruxelles,

78 Chaudières à pellets 6. Chauffage central au bois Bruxelles,

79 6. Chauffage central au bois Volume d air Connexion tube remplissage Connexion tube aspiration Volume utile Panneau incliné Vis d extraction Vide 40 Vide 200 cm Bruxelles,

80 6. Chauffage central au bois Chaudières à pellets Bruxelles,

81 6. Chauffage central au bois Chaudières à pellets ESD Engineering Bruxelles,

82 6. Chauffage central au bois GEO plast Bruxelles,

83 6. Chauffage central au bois Bruxelles,

84 6. Chauffage central au bois Chaudières pellets Bruxelles,

85 6. Chauffage central au bois Chaudières à plaquettes Bruxelles,

86 6. Chauffage central au bois Bruxelles,

87 6. Chauffage central au bois KWB Bruxelles,

88 6. Chauffage central au bois Poêle-chaudière Extraflame Bruxelles,

89 6. Chauffage central au bois Rendement (%) Autonomie (h) Feu ouvert Feu ouvert + récupérateur Insert Poêle à bûches Poêle automatique et + Chaudière bûches Chaudière plaquettes saison Chaudière pellets saison Bruxelles,

90 Contact ValBiom Chaussée de Namur, 146 B-5030 Gembloux (Belgique) ou Itebe : Ademe : ODE-Vlaanderen : Energie-bois Suisse : Bruxelles,

La filière bois énergie en Bretagne

La filière bois énergie en Bretagne La filière bois énergie en Bretagne 2012 En Bretagne, une ressource àla fois abondante et limitée Total : 3.8 millions de tep la ressource en bois couvre entre 5 et 10% des besoins actuels en énergie :

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014

Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme. Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Le miscanthus : opportunités énergétiques à la ferme Laurent Somer, ValBiom asbl Sankt Vith / Saint-Vith 13 juin 2014 Plan de l exposé Pourquoi du miscanthus? Chaudières polycombustibles : aspects techniques

Plus en détail

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com

www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com www.lacentraledupoele.com Auteur: Christian MARTENOT cmt@sas-lcdp.com 1 ère partie : Qui sommes-nous? Nos activités Se chauffer avec du granulé : Qu est-ce que le granulé? Pourquoi utiliser du granulé

Plus en détail

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie

Synthèse N 6. Les unités du boisénergie Mémento aquitain du bois énergie Synthèse N 6 Synthèse bibliographique Les unités du boisénergie Octobre 2013 2 Les unités du bois-énergie Objectifs : Connaître les unités du bois énergie. Clarifier les

Plus en détail

Avec quel bois. se chauffer?

Avec quel bois. se chauffer? Avec quel bois se chauffer??? Pourquoi choisir l énergie bois? Le bois énergie est bon marché Contrairement aux prix des énergies fossiles, celui du bois est stable. Le faible coût de ce combustible, associé

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

Chauffage à granulés de bois

Chauffage à granulés de bois 0 Chauffage à granulés de bois Alliance pour le Climat Luxembourg Protection du climat à la base En partenariat avec plus de 00 villes et communes européennes, plusieurs communes de l Alliance pour le

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe

PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT. bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe PRÉSERVEr L ENVIRONNEMENT bois-énergie Dynamiser L économie LOCALe Le développement de la filière bois-énergie, s il est réalisé en harmonie avec les autres utilisations du bois, est une opportunité pour

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie

CAHIER DES CHARGES. Etude de faisabilité : Version septembre 2011. Chaufferie bois. Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie CAHIER DES CHARGES Etude de faisabilité : Version septembre 2011 Chaufferie bois Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie Direction Régionale Ile de France Page 1/8 SOMMAIRE A.- OBJECTIFS

Plus en détail

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH

CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH CONSEIL PERSONNALISE POUR LA REALISATION D'UNE CHAUFFERIE AUTOMATIQUE AU BOIS POUR LA COMMUNE DE BREITENBACH DEMANDEUR DE LA PRE-ETUDE Commune de Breitenbach 4, place de l église 67220 BREITENBACH Tél

Plus en détail

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques

De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs. La nouvelle génération de centrales thermiques De l intérêt du combustible bois pour le séchage de maïs La nouvelle génération de centrales thermiques I. Quelques principes pour faire des économies La température de l air L épaisseur du grain Le refroidissement

Plus en détail

Résumé et comparaison des coûts

Résumé et comparaison des coûts Salon Greentech Fribourg Energies de chauffage Etat des lieux et perspectives Résumé et comparaison des coûts des différents systèmes de chauffage Jeudi 22 octobre 29 1 Comparaison des vecteurs énergétiques

Plus en détail

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques

Le Bois Energie. Développement d une filière en Midi-Pyrénées PLAN DE LA PRESENTATION. Les combustibles bois : origines & caractéristiques PLAN DE LA PRESENTATION Le Bois Energie Développement d une filière en Midi-Pyrénées L offre et la demande principaux acteurs et chiffres clés Séminaire interrégional du Réseau national des CFT Forêt et

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE PRODUCTION DE CHALEUR 2014 ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique de nos 450 clients au travers

Plus en détail

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ

1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT ARRÊTÉ 1 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT NOR : SOCU 00611881A ARRÊTÉ relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants proposés à

Plus en détail

la micro-cogénération au bois sort de l ombre

la micro-cogénération au bois sort de l ombre Références Biomasse : la micro-cogénération au bois sort de l ombre Le contexte énergétique actuel, favorable aux énergies renouvelables, amène un regain d intérêt pour le bois-énergie, comme en témoigne

Plus en détail

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté

Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Guide pour l installation domestique de chaudière automatique à bois déchiqueté Dossier d aide à la décision destiné aux particuliers et agriculteurs Version Avril 2011 «Comment fonctionne une chaudière

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

Pourquoi choisir le granulé de bois?

Pourquoi choisir le granulé de bois? écologique économique Le réseau des PROfessionnels du chauffage aux granulés de bois local confortable Pourquoi choisir le granulé de bois? Les réponses aux questions que vous vous posez Ai-je besoin de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal

CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal CAHIER DES CHARGES Audit énergétique du groupe scolaire et du foyer communal et Etude de faisabilité d une chaufferie bois et d un réseau de chaleur Commune de St Etienne du Bois Page- 1 - Contenu 1 Audit

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Rénovation à haute performance énergétique: détails techniques Bruxelles Environnement LE SYSTÈME DE CHAUFFAGE ET LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE François LECLERCQ et

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith

Le monitoring. Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith. André Servais, Stadtwerke St-Vith Le monitoring Chaufferie et réseau de chaleur de St-Vith André Servais, Stadtwerke St-Vith SITUATION DE DEPART 5 biens fonciers: o Puissance totale installée: o Consommation annuelle: 4.950 kw / 12 chaudières

Plus en détail

et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet

et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet Cogénération à la biomasse Une solution renouvelable et moins chère pour l énergie belge par Laurent Minguet Octobre 2006 ABSTRACT Aujourd hui, la Belgique consomme chaque année près de 60 millions de

Plus en détail

Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques

Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques Installation d une chaudière biomasse alimentée au miscanthus : aspects économiques et pratiques Novembre 2013 V ValBiom soutient le développement durable et harmonieux des filières de valorisation nonalimentaire

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE -

CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - CENTRE HOSPITALIER DE PERIGUEUX CHAUFFERIE BIOMASSE - Définition des enjeux - Disposer à la fin des grosses opérations de construction en cours (Tranche 1 et 2 du Plan Directeur MCO-Plateau Technique/Pôle

Plus en détail

Chaudière à granulés de bois BioLyt

Chaudière à granulés de bois BioLyt Chaudière à granulés de bois BioLyt Utilisez une énergie renouvelable La solution idéale pour la réalisation et la rénovation d installations petites et moyennes 1 BioLyt (8-36) Vos avantages en un coup

Plus en détail

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE:

LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: LE CHAUFFAGE À LA BIOMASSE: État de situation et opportunités Michel Lachance CQVB 7 décembre 2012 East Angus PLAN Contexte la biomasse : une source d énergie pour le Québec Systèmes de chauffage Chauffage

Plus en détail

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec :

Quelle place pour le. bois énergie. dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? Réalisé par : En collaboration avec : Quelle place pour le bois énergie dans le logement social? UN OUTIL pour la maîtrise des charges locatives

Plus en détail

La filière bois-énergie

La filière bois-énergie La filière bois-énergie Décembre 2004 p o u r l e c o m p t e d e l a R é g i o n w a l l o n n e Rédaction : Romain Crehay & Didier Marchal ValBiom - Valorisation de la biomasse asbl c/o Centre wallon

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

Biogaz et méthanisation

Biogaz et méthanisation Note pour les comités opérationnels 10 (Energies renouvelables) et 15 (agriculture) COMITE DE LIAISON ENERGIES RENOUVELABLES (CLER) Contact: Christian Couturier, christian.couturier@solagro.asso.fr 05

Plus en détail

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT

CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT CHAUFFAGE PAR LE BOIS ESPACE AQUALUDIQUE DE CARHAIX PREMIER RETOUR D EXPERIENCE APRES TROIS ANNEES DE FONCTIONNEMENT 1 2 3 4 5 DEFINITION DES EQUIPEMENTS AQUATIQUES Cet espace aqualudique sports-loisirs

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA

Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA Bilan des émissions de gaz à effet de serre de la société Fromageries BEL SA 1. Description de la société Fromageries Bel SA : Code NAF : 1051C Code SIREN : 542.088.067, les numéros SIRET associés sont

Plus en détail

Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw

Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw Chaudière à granulés entièrement automatique 4,5 30 kw thermocomfort PN Régulation modulante avec contrôle de combustion auto adaptatif Puissance adaptable à tout moment de 15 à 30 kw Faible consommation

Plus en détail

Renouvelable et URE dans la transition énergétique

Renouvelable et URE dans la transition énergétique Renouvelable et URE dans la transition énergétique Energie: Consommation et service Un équilibre 100% renouvelable Energies Renouvelables Utilisation rationnelle de l énergie - URE Liens utiles APERe et

Plus en détail

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale

CHAUFFAGE. choisissez intelligemment votre confort POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale POURQUOI PAS DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE? CHAUFFAGE choisissez intelligemment votre confort Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale AGENCE BRUXELLOISE DE L ÉNERGIE Le Centre Urbain asbl Chauffage

Plus en détail

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable.

I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. DE3: I. Introduction: L énergie consommée par les appareils de nos foyers est sous forme d énergie électrique, facilement transportable. Aujourd hui, nous obtenons cette énergie électrique en grande partie

Plus en détail

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable

boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable boilers pompe à chaleur L eau chaude ne vous aura jamais paru aussi agréable 1 boilers pompe à chaleur Midea est au niveau mondial un des plus important producteur de pompe à chaleur et de climatiseur

Plus en détail

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009

Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Edition janvier 2009 Aide à l'application EN-1 Part maximale d'énergies non renouvelables dans les bâtiments à construire Contenu et but Cette aide à l application traite des exigences à respecter concernant la part maximale

Plus en détail

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts...

en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... Le Chauffage Individuel en Appartement Besoins, Choix du Système, Coûts... www.ale-lyon.org >> Quel est le meilleur système de chauffage chez moi? Il n y a pas de réponse unique, chaque logement et chaque

Plus en détail

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie

LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE. Utilisation domestique du bois énergie LA FILIERE BOIS ENERGIE D ORIGINE AGRICOLE Utilisation domestique du bois énergie JOURNEES DE DEMONSTRATION ORGANISEES PAR LA FEDERATION DEPARTEMENTALE DES CUMA DU TARN FEVRIER 2005 Plus d informations

Plus en détail

L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois. Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants

L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois. Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants L habitat individuel AGIR! Se chauffer au bois Bûches, plaquettes et granulés pour des appareils performants Édition : mars 2015 sommaire glossaire introduction Le bois, une ressource qui se renouvelle....

Plus en détail

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve

Chauffage au bois. à la qualité de l AIR. Vallée de l Arve Chauffage au bois ATTENTION à la qualité de l AIR Vallée de l Arve Tous acteurs de la qualité de l air! Sommaire Chauffage au bois, un enjeu important pour la qualité de l'air... 3 Le chauffage au bois,

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

MODELE DE SIMULATION POUR L EVALUATION DE COMBINAISONS DE

MODELE DE SIMULATION POUR L EVALUATION DE COMBINAISONS DE MODELE DE SIMULATION POUR L EVALUATION DE COMBINAISONS DE MESURES DE REDUCTION DES EMISSIONS DE CO 2 : Inventaire des techniques de substitution permettant de réduire les émissions de CO2 Rapport final

Plus en détail

ENQUÊTE. Comparatif des modes de chauffage & Prix de vente de la chaleur en 2011. Série Économique RCE 15. Février 2013

ENQUÊTE. Comparatif des modes de chauffage & Prix de vente de la chaleur en 2011. Série Économique RCE 15. Février 2013 ENQUÊTE Comparatif des modes de chauffage & Prix de vente de la chaleur en 2011 Série Économique Réalisé avec le soutien technique et financier de RCE 15 Février 2013 AMORCE/ADEME SOMMAIRE Prix de vente

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT

RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT RESEAUX DE CHALEUR FLEXIBILITE ENERGETIQUE ET DEVELOPPEMENT Dans un avenir marqué par : des incertitudes importantes de nature économique, énergétique et technologique, à l échelle mondiale, européenne

Plus en détail

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne

L ÉNERGIE EN MAYENNE. Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers. Acteurs. de la transition énergétique. en Mayenne Citoyens Responsables associatifs Élus locaux Usagers Acteurs de la transition énergétique en Mayenne Les dépenses énergétiques en Mayenne sont de 1.5 million d euros par jour ou 550 millions d euros par

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Prévention des intoxications Entretien des chaudières

Prévention des intoxications Entretien des chaudières Journée Information «Monoxyde de Carbone» 18 juin 2012 Clermont-Ferrand Prévention des intoxications Entretien des chaudières Textes réglementaires et pratiques des professionnels Ministère de l'écologie,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MARS 2013

DOSSIER DE PRESSE MARS 2013 DE PRESSE MARS 2013 Cap et Cime PR 8 rue Royale 75008 Paris T : 01 44 50 50 57 / F : 01 44 50 50 21 www.capetcimepr.fr Le bois-énergie : alternative écologique et chaleureuse aux énergies fossiles Face

Plus en détail

Un projet Bois Energie Citoyen?

Un projet Bois Energie Citoyen? Un projet Bois Energie Citoyen? Filière bois énergie : les attendus les entrants Filière usuelle : circuit long Filière d avenir : circuit court Chaîne de production d énergie thermique HQE : Analyse systèmique

Plus en détail

L ENERGIE CORRECTION

L ENERGIE CORRECTION Technologie Lis attentivement le document ressource mis à ta disposition et recopie les questions posées sur une feuille de cours (réponds au crayon) : 1. Quelles sont les deux catégories d énergie que

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie

Base de données PEGASE www.industrie.gouv.fr/energie Liberté Égalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE DES FINANCES ET DE L'INDUSTRIE 600 550 500 450 400 350 300 En euros constants indice base 100 en 1973 PRIX DES ÉNERGIES Prix du pétrole

Plus en détail

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire

Sommaire. Références 138. 8 Le diagnostic gaz - Sommaire. Le diagnostic gaz - Sommaire Sommaire Chapitre 1. Qu est-ce qu une installation gaz? 10 Généralités 11 1.1 Comment ça marche? 12 1.2 Définitions 14 1.3 Les appareils 19 Chapitre 2. Les tuyauteries fixes 28 Généralités 29 2.1 Tuyauteries

Plus en détail

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION

CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION CONCEPT H 2 ZERO ENERGY ZERO EMISSION Concept H 2 : L idée est de produire, de stocker et d assurer 100% des besoins énergétiques d un immeuble résidentiel sans aucun rejet de CO 2 et sans frais énergétiques.

Plus en détail

Le soleil et le bois. pour l eau chaude sanitaire et le chauffage. Deux sources d énergie parfaitement complémentaires

Le soleil et le bois. pour l eau chaude sanitaire et le chauffage. Deux sources d énergie parfaitement complémentaires Le soleil et le bois pour l eau chaude sanitaire et le chauffage Deux sources d énergie parfaitement complémentaires Quiconque appelé aujourd hui à prendre une décision sur un nouveau chauffage a l embarras

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois

Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois Les coûts de la chaleur issue d une chaudière collective au gaz et d un réseau de chaleur au bois La question des charges récupérables et non récupérables dans les logements collectifs CIBE Commission

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

Prix de l énergie dans l habitat

Prix de l énergie dans l habitat Prix de l énergie dans l habitat Mise à jour février 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction Le prix des énergies n a cessé d augmenter depuis la fin du 20ème siècle.

Plus en détail

Les Cahiers de la Fondation Rurale de Wallonie N 10. Le bois-énergie. Un bon plan pour chauffer les bâtiments communaux

Les Cahiers de la Fondation Rurale de Wallonie N 10. Le bois-énergie. Un bon plan pour chauffer les bâtiments communaux Les Cahiers de la Fondation Rurale de Wallonie N 10 Le bois-énergie Un bon plan pour chauffer les bâtiments communaux Sommaire La FRW peut vous aider à monter un projet bois-énergie 4 6 Pourquoi choisir

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000

Chaudières et chaufferies fioul basse température. Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Olio 1500, 2500, 3500, 4500, 7000 Chaudières et chaufferies fioul basse température 2 Chaudières et chaufferies fioul basse température Olio 1500 F. La qualité et la robustesse au meilleur prix. Les chaudières

Plus en détail

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement

Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement Quelques chiffres clés de l énergie et de l environnement GSE 2011-2012 I.1 Que représente : - 1 kcal en kj? : 1 kcal = 4,187 kj - 1 frigorie (fg) en kcal? : 1 fg = 1 kcal - 1 thermie (th) en kcal? : 1

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Rencontre des savoirs. L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable? Institut français des sciences et technologies des transports, de l aménagement et des réseaux Rencontre des savoirs Bron 14 mai 2013 L énergie électrique est-elle bien adaptée à une mobilité durable?

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Pellet pratique. Bien concevoir son stockage de granulé en vrac. à savoir. Fiche qualité 1. Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça!

Pellet pratique. Bien concevoir son stockage de granulé en vrac. à savoir. Fiche qualité 1. Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça! Pellet Fiche qualité 1 Le chauffage aux granulés de bois : j y réfléchis je me lance je suis équipé Bien concevoir son stockage de granulé en vrac Le silo à granulé de bois : pas si volumineux que ça!

Plus en détail

l entretien des chaudières

l entretien des chaudières Préservez et améliorez les performances de votre installation de chauffage : l entretien des chaudières L H A B I T A T I N D I V I D U E L pour un chauffage sûr et efficace Votre logement est équipé d

Plus en détail

Le tableau des relevés

Le tableau des relevés Le tableau des relevés Sommaire Mes données personnelles... 3 Quelques informations sur mon logement... 4 Quelles sources d énergie utilisez-vous?... 5 Ma consommation de référence... 7 Qu appelle-t-on

Plus en détail

Synthèse Communication Alsace Bois Bûche

Synthèse Communication Alsace Bois Bûche «Alsace Bois Bûche : des entreprises alsaciennes qui s engagent» Synthèse des actions de communication Depuis le lancement de la marque «Alsace Bois Bûche : des entreprises alsaciennes qui s engagent»

Plus en détail

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse

Groupe ROQUETTE. Usine de BEINHEIM. Chaufferie Biomasse Groupe ROQUETTE Usine de BEINHEIM Chaufferie Biomasse Congrès «Eco-technologies pour le futur» - Lille - 14 juin 2012 Plan de la présentation Le groupe ROQUETTE Notre site de BEINHEIM Nos motivations environnementales

Plus en détail

Livret de chaufferie

Livret de chaufferie Livret de chaufferie Edition 2011 Livret de chaufferie ÉTABLI LE ADRESSE DE LA CHAUFFERIE CACHET Apave P R É A M B U L E La tenue de ce livret est demandée par la réglementation sur l utilisation de l

Plus en détail

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas»

«L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» Énergie «L énergie la moins chère et la moins polluante est celle qu on ne consomme pas» La première fonction de l agriculture est la valorisation de l énergie solaire en énergie alimentaire par la photosynthèse.

Plus en détail

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU

Bois Bocage Energie. www.boisbocageenergie.fr. SCIC Bois Bocage Energie, Laurent NEVOUX, Place de l église, 61800 CHANU Société Coopérative d Intd Intérêt Collectif Bois Bocage Energie www.boisbocageenergie.fr Comment organiser la filière bois et mobiliser la ressource? Acte 1 : Mécaniser la récolte du bois Acte 2 : Moderniser

Plus en détail

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone

La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone La production énergétique à partir de la biomasse forestière : le devenir des nutriments et du carbone Jessica François, Mathieu Fortin et Anthony Dufour Journées CAQI les 8 et 9 avril 2014, Gembloux,

Plus en détail

Que nous enseigne la base de données PAE?

Que nous enseigne la base de données PAE? Que nous enseigne la base de données PAE? Séminaire auditeurs PAE 8 juin 2009 Nicolas Heijmans, ir Division Energie et Climat CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 00/00/2006 Contenu

Plus en détail

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre

Bilan GES Entreprise. Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Bilan GES Entreprise Bilan d émissions de Gaz à effet de serre Conformément à l article 75 de la loi n 2010-788 du 12 Juillet 2010 portant engagement national pour l environnement (ENE) Restitution pour

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne.

Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Des systèmes de chauffage avec pompe à chaleur et accumulateur de chaleur pour les construction dans les zones de montagne. Formation à la promotion des énergies renouvelables à CEFIDEC Vatra Dornei Dănuţ

Plus en détail

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES

DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES DIAGNOSTIC GAZ A EFFET DE SERRE DE TERRITOIRE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PYRENEES ARIEGEOISES Sommaire INTRODUCTION...5 I. CONSOMMATIONS ENERGETIQUES...6 Industrie...6 Agricole...7 Transports...7 Résidentiel

Plus en détail

Un chauffage performant?

Un chauffage performant? Un chauffage performant? Tout ce qu il faut savoir pour réduire ses consommations de chauffage et être en règle avec la réglementation «performance énergétique des bâtiments». www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

Chaudières bois de 35 à 170 kw

Chaudières bois de 35 à 170 kw Chaudières bois de 35 à 170 kw 2/3 Pourquoi chauffer au bois? L augmentation des prix des énergies fossiles et une prise de conscience croissante des problèmes d environnement ont induit une montée constante

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1

Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 Changements proposés au Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports relatifs aux exportations et importations 1 TITRE ABRÉGÉ 1. Règlement de l Office national de l énergie sur les rapports

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques

U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques U N I O N D E S P R O F E S S E U R S D E P H Y S I Q U E E T D E C H I M I E 719 Les voitures électriques par 78310 Maurepas michel.meallet@orange.fr RÉSUMÉ Pourquoi se poser des questions sur les voitures

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail