Points saillants. T Octobre Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines"

Transcription

1 Octobre 2014 Points saillants Titres à revenu fixe canadiens et américains Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus par plusieurs facteurs, dont la ruée vers des titres sûrs en raison des tensions géopolitiques en Irak, en Syrie et en Ukraine et l écart de rendement croissant entre les titres du Trésor américain et les titres de créance souverains d Europe. Au troisième trimestre de 2014, les indices des obligations d État du Canada et des États-Unis ont inscrit des rendements globaux de 1,19 % et de 0,5 % respectivement par rapport au trimestre précédent, tandis que les indices des obligations de sociétés de premier ordre du Canada et des États-Unis ont inscrit des rendements globaux de 0,78 % et de 0,37% respectivement par rapport au trimestre précédent. Les obligations de sociétés américaines de qualité inférieure ont inscrit un rendement négatif de 1,90 % par rapport au trimestre précédent. Actions canadiennes L indice composé S&P/TSX (S&P/TSX) a reculé au troisième trimestre de 2014, surtout à cause de la faiblesse du secteur fortement pondéré de l énergie, conjuguée au repli marqué du secteur des matériaux. Après avoir surpassé les actions américaines au premier semestre de 2014, l indice S&P/TSX a moins bien fait que l indice S&P 500 (S&P 500) au troisième trimestre de Ce rendement relativement inférieur de l indice S&P/TSX, au sein duquel les produits de base sont prépondérants, a coïncidé avec une forte baisse du prix du pétrole brut et du lingot d or. Quatre des dix secteurs de l indice S&P/TSX ont essuyé une perte durant le trimestre. Reflétant le contexte d aversion pour le risque, les actions canadiennes à petite capitalisation ont été devancées par les actions à grande capitalisation, et les actions de valeur l ont emporté sur les actions de croissance. Actions américaines Veuillez prendre connaissance des renseignements importants qui figurent dans l annexe A du présent rapport. Malgré une performance inférieure à la moyenne en septembre, les actions américaines ont inscrit des gains raisonnables au troisième trimestre de 2014, en dollars américains. La force du dollar américain par rapport au dollar canadien a bonifié les rendements obtenus par les investisseurs canadiens. Le S&P 500 a atteint de nouveaux sommets au cours du troisième trimestre de 2014 et enregistré un septième gain trimestriel d affilée, ce qui représente sa plus longue série depuis juin Sept des dix secteurs de l indice S&P 500 ont produit un rendement positif. Les actions américaines à grande capitalisation ont surpassé les actions à petite et à moyenne capitalisation, tandis que les actions américaines de croissance ont mieux

2 fait que les actions de valeur. Actions internationales Les principaux marchés établis du monde, en dehors du Japon, ont inscrit un rendement négatif au troisième trimestre de Les actions des marchés émergents ont surpassé les actions des marchés établis pour le deuxième trimestre d affilée. Titres à revenu fixe canadiens et américains Titres du marché monétaire, émissions obligataires et indices (rendement total) depuis le début de l année Taux canadiens Taux américains Bons du Trésor à 91 jours ,91 % 0,02 % Obligations d État à 2 ans ,12 % 0,57 % Obligations d État à 5 ans ,63 % 1,76 % Obligations d État à 10 ans ,15 % 2,49 % Obligations d État à 30 ans ,67 % 3,20 % Indice obligataire universel FTSE TMX Canada 1,06 % 5,93 % 2,43 % -- Indice universel des obligations d État FTSE TMX Canada 1,19 % 6,07 % 2,26 % -- Indice universel des obligations de sociétés FTSE TMX Canada 0,78 % 5,61 % 2,81 % -- Indice des obligations à rendement réel FTSE TMX Canada 0,88 % 11,71 % 0,62 % -- Indice Merrill Lynch des titres à haut rend. Master II $ US -1,90 % 3,60 % -- 6,26 % Source : Bloomberg Finance L.P., au 1 er octobre Les indices obligataires «DEX» ont été rebaptisés les indices «FTSE TMX Canada». Source : Bloomberg Finance L.P., au 1 er octobre 2014 Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus par plusieurs facteurs, dont la ruée vers des titres sûrs en raison des tensions géopolitiques en Irak, en Syrie et en Ukraine et l écart de rendement croissant entre les titres du Trésor américain et les titres de créance souverains d Europe, qui a rendu les titres du Trésor relativement plus attrayants. Le retrait graduel des mesures de relance monétaires de la Réserve fédérale américaine a été compensé par la mise en place d un train de nouvelles mesures de la Banque centrale européenne (BCE). Les craintes que la réduction du programme de relance de la Réserve fédérale entraîne une hausse des taux d intérêt à long terme demeurent non fondées, les taux obligataires, notamment pour les échéances à long terme, ayant diminué sensiblement depuis le début de l année. Le taux des obligations du Trésor américain à 30 ans a enregistré la plus forte baisse, soit 40 points de base (pb) depuis le début de Le taux de rendement des obligations à 10 ans a grimpé de 15 points de base en septembre pour s établir à 2,49 %, mais il reste en baisse d un point de base pour le trimestre, Page 2

3 fluctuant à l intérieur d une fourchette de négociation sans qu une tendance claire se dégage. À titre d information, le taux de rendement des obligations à 10 ans a commencé l année à 3,0 %. Les taux des obligations du Trésor à plus court terme ont augmenté substantiellement ces derniers mois, le taux des obligations à deux ans passant de 0,375 % au début de juin à 0,569 % à la fin du trimestre. La prise en compte par le marché du resserrement attendu de la politique de la Réserve fédérale a fait grimper le taux des obligations du Trésor à 5 ans de 1,54 % à la fin du deuxième trimestre de 2014 à 1,76 % à la fin de septembre. Les obligations à 30 ans du gouvernement canadien ont inscrit un rendement de 2,15 % à la fin du troisième trimestre de Contrairement à ce qui s est produit dans le cas des obligations du Trésor américain, la courbe des taux au Canada n a pas encore intégré les prévisions de hausse des taux de la Banque du Canada. Le taux des obligations à 30 ans du gouvernement canadien a bougé à peine, s établissant à 1,12 % à la fin de septembre après avoir atteint 1,05 % à la fin du deuxième trimestre de Au troisième trimestre de 2014, les indices des obligations d État du Canada et des États-Unis ont inscrit des rendements globaux de 1,19 % et de 0,5 % respectivement par rapport au trimestre précédent, tandis que les indices des obligations de sociétés de premier ordre du Canada et des États-Unis ont inscrit des rendements globaux de 0,78 % et de 0,37% respectivement par rapport au trimestre précédent. À la fin de septembre, les écarts de taux des obligations de sociétés de premier ordre et à rendement élevé ont augmenté substantiellement par rapport au niveau qu ils avaient atteint au début du troisième trimestre de 2014 et qui représentait un creux depuis la crise financière. Les investisseurs dans des obligations à rendement élevé ont essuyé leur pire perte trimestrielle en trois ans, selon les données de l indice Bank of America Merrill Lynch, qui, le goût du risque s estompant, a reculé de 1,90 % par rapport au trimestre précédent. Au cours du trimestre, le dollar canadien a chuté de 4,7 % par rapport au dollar américain (-5,1 % depuis le début de l année). L indice du dollar, qui mesure la force du dollar américain relativement à un panier de six grandes devises, a augmenté pour la onzième semaine consécutive à la fin de septembre, clôturant le troisième trimestre de 2014 à son plus haut niveau en quatre ans. La vigueur du dollar est attribuable en premier lieu à la divergence entre les politiques monétaires des États-Unis, de l Europe et du Japon ainsi qu aux taux d intérêt relativement plus élevés aux États-Unis. Actions canadiennes Indices 30 septembre 2014 en 2014 Indice composé S&P/TSX ,51-1,22 % +9,83 % Indice S&P/TSX ,24-0,21 % +10,27 % Indice canadien des titres à moyenne capitalisation S&P/TSX 1 000,04-4,03 % +8,61 % Indice canadien des titres à petite capitalisation S&P/TSX 639,58-9,97 % +4,73 % Indice des actions privilégiées S&P/TSX 811,31-0,75 % +1,97 % Source : Bloomberg Finance L.P., au 1 er octobre Valeurs et rendements des indices boursiers. Page 3

4 L indice S&P/TSX a fléchi de 1,2 % du point de vue du rendement des cours (-0,6 %, selon le rendement global) au troisième trimestre de 2014, surtout à cause de la faiblesse du secteur de l énergie, qui s est conjuguée à la chute abrupte du secteur des matériaux. Après avoir surpassé les actions américaines au premier semestre de 2014, l indice S&P/TSX a moins bien fait que l indice américain S&P 500 au troisième trimestre de Ce rendement relativement inférieur de l indice S&P/TSX, au sein duquel les produits de base sont prépondérants, a coïncidé avec une forte baisse du prix du pétrole brut et du lingot d or. Au troisième trimestre de 2014, le prix du pétrole brut West Texas Intermediate (WTI) a chuté de 13,5 % (-7,4 % depuis le début de l année) pour atteindre son plus bas niveau en 17 mois, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient et en Europe orientale n ayant pas eu pour effet de réduire l offre, comme certains s y attendaient. De plus, en raison de la faiblesse de la croissance économique, la demande pour du pétrole brut n a guère progressé en Europe et en Chine. La montée du dollar américain a pesé sur le prix du lingot d or, qui a terminé le troisième trimestre de 2014 en baisse de 9,0 % (+0,2 % depuis le début de l année), atteignant son plus bas niveau depuis janvier Les investisseurs qui ont retiré leur mise des fonds négociés en bourse (FNB) garantis par l or, dont l actif a chuté à son pire niveau en cinq ans, ont accentué la baisse du prix de l or. Malgré la perte subie durant le trimestre, l indice S&P/TSX est en hausse de 9,8 % depuis le début de l année du point de vue du rendement des cours (+12,2 % selon le rendement global) et les dix secteurs sont tous en territoire positif. Quatre des dix secteurs de l indice S&P/TSX ont essuyé une perte au troisième trimestre de Conséquence de l aversion pour le risque, les actions à petite capitalisation ont cédé le pas aux actions canadiennes à grande capitalisation, le rendement des cours de l indice des titres à petite capitalisation S&P/TSX reculant de 10,0 % par rapport au trimestre précédent (+4,7 % depuis le début de l année), comparativement à la perte trimestrielle de 0,2 % (+10,3 % depuis le début de l année) subie par l indice S&P/TSX 60 des titres à grande capitalisation. Les actions de croissance canadiennes, mesurées par le Morningstar Canada Momentum Index, ont baissé de 4,0 % par rapport au trimestre précédent (+5,6 % en cumul annuel) et ont fait moins bien que l indice de référence de valeur comparable, Morningstar Canada Value Index, qui a fléchi de 1,0 % par rapport au trimestre précédent (+9,2 % en cumul annuel). Les cours des actions privilégiées canadiennes ont chuté au troisième trimestre de 2014, annulant en partie les gains enregistrés au premier semestre de Le contexte de baisse des taux d intérêt des titres à long terme a été annulé par la détérioration des conditions sur les marchés du crédit. L indice des actions privilégiées S&P/TSX (TXPR) a fléchi de 0,75 % durant le trimestre et l indice échelonné des actions privilégiées S&P/TSX (TXPL), de 0,86 %. Actions américaines Indices 30 septembre 2014 ($ CA) depuis le début de l année depuis le début de l année ($ CA) Moyenne Dow Jones des valeurs industrielles ,90 +1,29 % +6,43 % +2,81 % +8,42 % Indice S&P ,29 +0,62 % +5,73 % +6,70 % +12,53 % Indice S&P ,97-4,32 % +0,54 % +2,12 % +7,69 % Indice composé NASDAQ 4 493,39 +1,93 % +7,11 % +7,59 % +13,46 % Indice Russell ,68-7,65 % -2,96 % -5,32 % -0,16 % Source : Bloomberg Finance L.P., au 1 er octobre Valeurs et rendements des indices boursiers. s des indices calculés en monnaies locales et en $ CA. Page 4

5 Malgré une performance inférieure à la moyenne en septembre, les actions américaines ont inscrit des gains raisonnables au troisième trimestre de 2014; l indice S&P 500 a progressé de 0,6 % par rapport au trimestre précédent (+6,7 % depuis le début de l année) et la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles (indice Dow Jones) a avancé de 1,3 % par rapport au trimestre précédent (+2,8 % depuis le début de l année). Le S&P 500 a atteint de nouveaux sommets au cours du trimestre et enregistré un septième gain trimestriel d affilée, ce qui représente sa plus longue série depuis juin La force du dollar américain par rapport au dollar canadien a bonifié les rendements obtenus par les investisseurs canadiens. En dollars canadiens, le S&P 500 a fait un gain de 5,7 % par rapport au trimestre précédent (+12,5 % depuis le début de l année), selon le rendement du cours des actions, et le Dow a progressé de 6,4 % par rapport au trimestre précédent (+8,4 % depuis le début de l année). Durant le trimestre, les bonnes nouvelles concernant l économie des États-Unis ont stimulé les actions américaines. De plus, grâce à la vigueur du billet vert, les actifs libellés dans cette devise, comme les actions américaines, sont devenus relativement plus attrayants pour les investisseurs étrangers. Les températures hivernales glaciales qui avaient marqué le début de l année semblent maintenant de lointains souvenirs. Après un recul de 2,1 % (annualisé) au premier trimestre de 2014, l économie américaine s est redressée en affichant une croissance de 4,6 % (annualisée) au deuxième trimestre de Au cours des huit premiers mois de 2014, l économie américaine a créé 1,7 million d emplois, ce qui constitue le taux le plus élevé depuis L amélioration de l emploi se répercute sur le revenu et les dépenses des ménages. Aux États-Unis, le revenu personnel a augmenté de 0,3 % par rapport au mois précédent, enregistrant une hausse pour le huitième mois consécutif. En août, les dépenses de consommation ont fait un gain de 0,5 % par rapport au mois précédent, ce qui est légèrement supérieur à la prévision moyenne de 0,4 % des économistes. Sept des dix secteurs de l indice S&P 500 ont progressé au cours du trimestre, l énergie, les services aux collectivités et l industrie étant les seuls secteurs à terminer en territoire négatif. Le S&P 500, qui constitue un indice de référence pour les actions américaines à grande capitalisation, a avancé de 0,6 % par rapport au trimestre précédent (+6,7 % depuis le début de l année), surpassant les actions à moyenne capitalisation, mesurées par l indice S&P 400, qui ont reculé de 4,3 % par rapport au trimestre précédent (+2,1 % depuis le début de l année), et les actions à petite capitalisation, mesurées par l indice Russell 2000, qui ont chuté de 7,6 % par rapport au trimestre précédent (-5,3 % depuis le début de l année). Les actions de croissance américaines, mesurées par le Morningstar U.S. Growth Index, ont progressé de 1,0 % par rapport au trimestre précédent (+7,6 % depuis le début de l année) et ont surpassé l indice de référence de valeur comparable, le Morningstar U.S. Value Index, qui a fléchi de 0,9 % par rapport au trimestre précédent (+6,4 % depuis le début de l année). Page 5

6 Actions internationales Indices 30 septembre 2014 ($ CA) depuis le début de l année depuis le début de l année ($ CA) Indice FTSE ,72-1,80 % -2,14 % -1,87 % +1,32 % Indice DAX 9 474,30-3,65 % -6,60 % -0,82 % -4,47 % Indice CAC ,24-0,15 % -3,21 % +2,80 % -0,71 % Indice de rendement total MSCI Europe (monnaies locales) 6 998,32-0,21 % -2,25 % +5,17 % +3,94 % Indice japonais Nikkei ,52 +6,67 % +3,54 % -0,72 % 0,12 % Indice de rendement total libre MSCI Marchés émergents (monnaies locales) ,28 +0,70 % +1,41 % +5,49 % +8,02 % Source : Bloomberg Finance L.P., au 1 er octobre Valeurs et rendements des indices boursiers, à l exception de l indice de rendement total MSCI Europe (monnaies locales) et de l indice de rendement total libre MSCI Marchés émergents (monnaies locales), qui sont des indices de rendement total. s des indices calculés en monnaies locales et en $ CA. Les principaux marchés établis du monde, en dehors du Japon, ont inscrit un rendement négatif au troisième trimestre de En Europe, le rendement des cours de l indice FTSE 100 du Royaume-Uni a reculé de 1,8 % par rapport au trimestre précédent (-1,9 % depuis le début de l année), l incertitude politique liée au référendum sur l indépendance de l Écosse perturbant l humeur des investisseurs. Même si l Écosse a voté en faveur de son maintien au sein du Royaume-Uni, les négociations se poursuivent pour que Londres cède plus de pouvoirs à l Écosse. Les actions de la zone euro ont chuté, l indice allemand DAX essuyant une perte de 3,6 % par rapport au trimestre précédent (-0,8 % depuis le début de l année) et l indice CAC 40 de la France reculant légèrement de 0,1 % (+2,8 % depuis le début de l année). En Allemagne, première économie de la zone euro, le secteur manufacturier a surpris en subissant en septembre sa première contraction en 15 mois, sous le coup des sanctions imposées contre la Russie à cause de son implication dans la crise ukrainienne. Au troisième trimestre de 2014, l indice boursier japonais Nikkei 225 a fait un gain de 6,7 %, du point de vue du rendement des cours, par rapport au trimestre précédent (-0,7 % depuis le début de l année), grâce aux bons résultats obtenus par les exportateurs, alors que le yen atteignait un creux en six ans relativement au dollar américain. En outre, la Banque du Japon a assuré à maintes reprises les investisseurs qu elle n hésiterait pas à prendre d autres mesures pour stimuler au besoin l économie intérieure. Au troisième trimestre de 2014, les actions des marchés émergents ont surpassé les actions des marchés établis pour le deuxième trimestre d affilée. Après que les autorités chinoises ont annoncé la libéralisation des marchés financiers nationaux et la restructuration des entreprises d État, les actions chinoises se sont redressées et l indice composé de Shanghaï a bondi à un sommet depuis février En Inde, l indice S&P/CNX Nifty a établi un record de tous les temps en septembre, le programme de réformes annoncé par le nouveau gouvernement central suscitant un optimisme soutenu chez les investisseurs. Page 6

7 Annexe A Renseignements importants Clause d exonération de responsabilité générale relative aux recherches Les énoncés et les données statistiques aux présentes sont fondés sur des renseignements jugés fiables, mais dont l exactitude et l exhaustivité ne peuvent être garanties. Ce document est publié à titre indicatif seulement et ne constitue ni une offre ni une sollicitation d achat ou de vente de tout fonds de placement, titre ou autre produit. Les stratégies de placement, de négociation ou de fiscalité devraient être étudiées en fonction des objectifs de chaque investisseur. Les graphiques et les tableaux sont utilisés à des fins d illustration uniquement et ne reflètent pas des valeurs ou des rendements futurs. Ce document ne formule aucun conseil personnel, financier, juridique ou fiscal, ni aucun conseil en placement. Veuillez consulter votre conseiller juridique, conseiller en placements ou conseiller en fiscalité. Les opinions et les autres renseignements contenus dans ce document peuvent changer sans préavis. La Banque Toronto-Dominion et les membres de son groupe et ses entités liées ne sont pas responsables des erreurs ou omissions relativement aux renseignements dans ce document ni des pertes ou dommages subis. TD Waterhouse Canada Inc. et les personnes ou les sociétés de son groupe peuvent détenir des positions sur les titres mentionnés, dont des options, des contrats à terme et d autres instruments dérivés, et peuvent, en qualité de mandataire ou pour leur propre compte, acheter ou vendre de tels titres. Des personnes ou des sociétés de son groupe peuvent aussi effectuer la tenue d un marché et participer au placement de tels titres. Politique de diffusion des rapports de recherche TD Waterhouse Canada Inc. offre ses documents de recherche en version électronique. Ils sont affichés sur nos sites Web à l intention de tous les clients qui sont autorisés à y accéder au moyen d un mot de passe et nous distribuons l information à notre personnel de vente qui peut la communiquer ensuite à ses clients du secteur du détail dans les cas appropriés, par courriel, par télécopieur ou par la poste ordinaire. Aucun destinataire ne peut transmettre à une autre personne ou reproduire de quelque façon que ce soit l information contenue dans le présent document sans notre consentement préalable écrit. Attestation des analystes Les analystes du groupe Conseils en matière de portefeuilles et recherche sur les placements qui sont responsables du présent document attestent que i) les recommandations et les opinions d analyse technique contenues dans ce document correspondent aux opinions personnelles des analystes à l égard de tout titre ou émetteur mentionné dans le document et que ii) la rémunération des analystes n est pas, directement ou indirectement, liée à la formulation de recommandations ou d avis contenus dans le document. Conflits d intérêts L analyste du groupe Conseils en matière de portefeuilles et recherche sur les placements qui est responsable du présent rapport peut posséder des titres des émetteurs mentionnés dans le présent document. Comme la plupart des autres employés, l analyste qui a préparé ce document peut être rémunéré en fonction (notamment) de la rentabilité globale de TD Waterhouse Canada Inc. et des membres de son groupe, ce qui peut comprendre la rentabilité globale des services de placement. Toutefois, TD Waterhouse Canada Inc. ne rémunère aucun de ses analystes d après des opérations de placement particulières. Avis concernant l entreprise Gestion de patrimoine TD représente les produits et services offerts par TD Waterhouse Canada Inc. (membre du Fonds canadien de protection des épargnants), Gestion privée TD Waterhouse Inc., Services bancaires privés, Gestion de patrimoine TD (offerts par La Banque Toronto-Dominion) et Services fiduciaires privés, Gestion de patrimoine TD (offerts par La Société Canada Trust). L équipe Conseils en matière de portefeuilles et recherche sur les placements fait partie de TD Waterhouse Canada Inc., qui est une filiale de La Banque Toronto-Dominion. Avis concernant les marques de commerce «FTSE TMX Global Debt Capital Markets Inc. («FTDCM»), FTSE International Limited («FTSE»), les sociétés du London Stock Exchange Group («LSEG») ou TSX INC. («TSX» et, collectivement avec FTDCM, FTSE et LSEG, les «parties concédantes»). Les parties concédantes ne donnent aucune garantie ni ne font aucune déclaration, de manière explicite ou implicite, à l égard des résultats devant être obtenus par suite de l utilisation des indices (les «indices») ou de la valeur desdits indices à quelque moment que ce soit. Les indices sont compilés et calculés par FTDCM, et tous les droits sur les valeurs et les composantes des indices sont réservés à FTDCM. Aucune partie concédante n est responsable (que ce soit en raison d un acte de négligence ou autrement) envers quelque personne des erreurs dans les indices et ne sera pas obligée d aviser quiconque d une erreur dans ces indices. «TMX» est une marque de commerce de TSX Inc. utilisée sous licence. «FTSE MD» est une marque de commerce du London Stock Exchange Group utilisée sous licence par FTDCM. Bloomberg et Bloomberg.com sont des marques de commerce et des marques de service de Bloomberg Finance L.P., une société en commandite simple enregistrée au Delaware, ou de ses filiales. Tous droits réservés. Page 7

8 Valeurs Mobilières TD est le nom commercial que Valeurs Mobilières TD Inc. et TD Securities (USA) LLC utilisent conjointement pour commercialiser les services liés aux titres de participation qu elles offrent à leurs clients institutionnels. Valeurs Mobilières TD est une marque de commerce de La Banque Toronto-Dominion qui représente Valeurs Mobilières TD Inc., TD Securities (USA) LLC, TD Securities Limited et certaines activités de services aux grandes entreprises et de placements de La Banque Toronto-Dominion. Toutes les marques de commerce appartiennent à leurs propriétaires respectifs. MD Le logo TD et les autres marques de commerce sont la propriété de La Banque Toronto-Dominion. Page 8

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %.

D ici 2019, le rendement annuel moyen composé, y compris les dividendes, se situerait approximativement entre 6 et 14 %. LE RAPPORTEUR PERSPECTIVES 2015 Le jeu des prévisions est inévitable et toujours très captivant. Toutefois, avec les années, nous avons appris à les mettre en perspective, particulièrement les prévisions

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Recherche institutionnelle

Recherche institutionnelle Recherche institutionnelle INSTITUTIONNEL Février 2016 Équilibrer le bêta et l alpha Comprendre la gestion passive enrichie des titres à revenu fixe Carlo DiLalla, CFA Vice-président et gestionnaire principal

Plus en détail

Revue de l année 2015

Revue de l année 2015 Revue de l année Revue de l année Marchés mondiaux INDICES BOURSIERS 31 15 31 14 % VAR. ÀCJ CAN : S&P/TSX 13 010 14 632-11,1 % É.-U. : INDU 17 425 17 823-2,2 % É.-U. : SPX 2 044 2 059-0,7 % Nasdaq : CCMP

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO

TABLEAU DE BORD DES FNB CANADIENS DE BMO Sommaire mensuel Tableau de bord des FNB canadiens : Les entrées de fonds ont atteint de nouveaux sommets dans le secteur en 2015 DMalgré une conjoncture de marché difficile en 2015, la demande à l égard

Plus en détail

Commentaire mensuel sur les marchés

Commentaire mensuel sur les marchés Commentaire mensuel sur les marchés Perturbations, inquiétude et confusion sur les marchés Une gestion méthodique est essentielle pour garder son calme et maintenir le cap L intérêt d une méthode de gestion

Plus en détail

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013

Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Résultats des Portefeuilles Chorus II au 31 décembre 2013 Revue des marchés Rendements des indices année 2013 $145 $135 $125 Évolution de la valeur de 100 $ S&P 500 + 41,27 % MSCI + 26,93 % $115 TSX +

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc.

Letko, Brosseau & Associés Inc. Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Le FMI prévoit une amélioration de la croissance mondiale de 3,3 % cette année à 3,8 % en 2015 alimentée

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2014 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD («nous») juge toujours que malgré les politiques

Plus en détail

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Le placement dans une vaste gamme de catégories d actif, comme des actions, des obligations et des effets de trésorerie,

Plus en détail

Le mensuel. Risqué de miser contre la Fed?

Le mensuel. Risqué de miser contre la Fed? Le mensuel Bulletin économique et financier 3 mai 205 ÉPARGNE ET RETRAITE COLLECTIVES Sébastien Mc Mahon, M. Sc. écon., PRM, CFA Économiste economie@ia.ca ou ia.ca/economie Risqué de miser contre la Fed?

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014

Commentaires mensuels des marchés 6 janvier 2014 MACDOUGALL, MACDOUGALL & MACTIER INC. Service aux investisseurs depuis 1849 COMMENTAIRES MENSUELS DES MARCHÉS RECHERCHE FINANCIÈRE JANVIER 2014 Revue du mois d août 2007 Revue du mois de décembre 2013

Plus en détail

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter?

Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? 5 févrierr 2015 Les analystes révisent à la baisse leurs prévisions des bénéfices : les investisseurs devraient-ils s'inquiéter? Les marges bénéficiaires des entreprises ont enregistré une forte croissance

Plus en détail

Crainte de récession et baisse des taux directeurs au Canada

Crainte de récession et baisse des taux directeurs au Canada août 1 Crainte de récession et baisse des taux directeurs au Canada Faits saillants Le Canada semble connaître une récession technique. Après avoir abaissé ses taux directeurs, la Banque du Canada devrait

Plus en détail

Séries Investisseurs, Plus et e

Séries Investisseurs, Plus et e Nom du fonds Sommaire des distributions de 2013 Séries Investisseurs, Plus et e Ventilation des distributions cumulatives pour la période du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2013 Intérêt canadien Dividendes

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière

NOTRE SCENARIO. Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre. juin 2015. Conjoncture économique Conjoncture financière NOTRE SCENARIO Les dividendes de la baisse des prix pétroliers se font attendre Conjoncture économique Conjoncture financière juin 2015 Philippe Brossard David Hennequin Synthèse Les dividendes de la baisse

Plus en détail

Risque et tolérance PERSPECTIVES MENSUELLES CONSEILS EN MATIÈRE DE PORTEFEUILLES ET RECHERCHE SUR LES PLACEMENTS

Risque et tolérance PERSPECTIVES MENSUELLES CONSEILS EN MATIÈRE DE PORTEFEUILLES ET RECHERCHE SUR LES PLACEMENTS Risque et tolérance PERSPECTIVES MENSUELLES CONSEILS EN MATIÈRE DE PORTEFEUILLES ET RECHERCHE SUR LES PLACEMENTS Août 2015 Martha Hill, CFA Dans ce numéro MARCHÉS FINANCIERS uelle est la qualité de votre

Plus en détail

RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER

RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER ATELIER SUR LES ENJEUX ET DÉFIS DES PLACEMENTS DES FONDATIONS RÉSULTATS DU SONDAGE MERCER 22 janvier 2014 Sébastien Naud, CFA, M.Sc. Conseiller principal MERCER, chef de file mondial La force de notre

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

Feuille des conditions CPG marchés boursiers indice global

Feuille des conditions CPG marchés boursiers indice global Feuille des conditions CPG marchés boursiers indice global La présente feuille des conditions doit être lue conjointement avec les conditions générales (les «conditions générales») pour tous les CPG marchés

Plus en détail

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Un employé pourrait penser à racheter des droits à pension pour augmenter la valeur de son régime de retraite, dans le but de prendre

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

fédéraux aussi leurs

fédéraux aussi leurs Les droits de succession fédéraux américains et les Canadiens: Déterminer vos oblig gations Beaucoup de Canadiens sont surpris d apprendre qu ils pourraient être assujettis à des droits de succession américains

Plus en détail

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013

Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Résultats des portefeuilles Chorus II au 31 mars 2013 Revue des marchés Rendement des indices en 2013 Rendement (base 100) 114 110 +12,85 % +9,67 % 106 102 98 Janv. Fevr. Mars +3,34 % +0,69 % TSX S&P 500

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

REVUE DES MARCHÉS. Reconnaître les risques. Évaluation des inquiétudes relatives à la Chine

REVUE DES MARCHÉS. Reconnaître les risques. Évaluation des inquiétudes relatives à la Chine 17 JANVIER 2016 REVUE DES MARCHÉS Daniel E. Chornous, CFA Chef des placements Eric Lascelles Économiste en chef Sarah Riopelle, CFA Vice-présidente et première gestionnaire de portefeuille Les hauts dirigeants

Plus en détail

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL

CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL CHAPITRE I : ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL L activité économique mondiale en 2013 s est caractérisée par une reprise progressive dans les pays avancés, bien qu à des degrés variables selon les pays. Dans

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement

La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement 17 avril 2015 La Banque du Canada conserve le statu quo alors que l inflation tendancielle progresse plus rapidement Faits saillants États-Unis : enfin une meilleure croissance des ventes au détail. L

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds équilibrés Fonds de revenu mensuel TD Fonds de revenu équilibré TD Fonds de revenu mensuel diversifié TD Fonds de croissance équilibré TD Fonds de revenu de dividendes

Plus en détail

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015

L a situation économique de Taiwan au 2ème semestre 2015 L a situation économique de Taiwan au ème semestre 1 Résumé L économie taiwanaise subit un ralentissement prononcé au ème trimestre, qui conduit le gouvernement à diviser par deux sa prévision de croissance

Plus en détail

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard

La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard des taux de détail Juin www.desjardins.com/economie juin La remontée des taux d intérêt débutera un peu plus tard FAITS SAILLANTS Les économies nord-américaines semblent avoir faibli au printemps, mais

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT FMOQ

FONDS DE PLACEMENT FMOQ RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS DE PLACEMENT FMOQ AU 30 JUIN 2014 Le présent Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds de placement FMOQ (le «Fonds»)

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape Coup d'œil sur les marchés Le marché boursier canadien franchit une importante étape Le principal indice boursier canadien a enfin atteint un nouveau sommet, clôturant à 15 019 le 18 juin 2014. Le sommet

Plus en détail

L énigme des titres à revenu fixe Que faire?

L énigme des titres à revenu fixe Que faire? Que faire? La faiblesse des rendements en revenu étant devenue une réalité dans le marché obligataire depuis un certain temps, de nombreux investisseurs parlent d une «nouvelle norme» qui se révèle à la

Plus en détail

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014

PARAMETRES DE MARCHE. Rapport au 30 Juin 2014. Paramètres de marché au 30 juin 2014 PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 30 Juin 2014 Paramètres de marché au 30 juin 2014 Malgré la publication de chiffres de croissance du 1 er trimestre décevants en zone euro et, plus encore, aux Etats-Unis,

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

B) La problématique à court et moyen terme

B) La problématique à court et moyen terme Atelier 1B «La globalisation des marchés financiers, tendances et enjeux pour le Canada» Sujet : La marginalisation du Canada sur les scènes économique et financière mondiales. Ses conséquences probables

Plus en détail

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1 L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 10 1.1 L environnement macroéconomique

Plus en détail

La situation économique et financière de Taiwan en 2015

La situation économique et financière de Taiwan en 2015 La situation économique et financière de Taiwan en 215 Résumé L économie taiwanaise a progressé de 3,74% en 214, plus forte croissance des économies avancées en Asie. Le commerce extérieur, la consommation

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

Le point sur le pétrole

Le point sur le pétrole Clément Gignac V-P Principal et économiste en chef Le point sur le pétrole 10 février 2015 1 Mise en garde Les opinions exprimées dans cette présentation reposent sur les conditions de marché actuelles

Plus en détail

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Avril 2016

Compilation de Richter sur les prévisions des banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt. Avril 2016 Avril Compilation de Richter sur les banques relativement aux taux de change et aux taux d intérêt Richter S.E.N.C.R.L. 2345, Yonge St., bureau 300 Toronto ON M4P 2E5 181, Bay St., bureau 3320 Bay Wellington

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

Espagne: Une Reprise Fragile

Espagne: Une Reprise Fragile Focus OFP 28 Aout 2015 Frédéric Mackel (33) 1 85 08 13 73 f.mackel@oaksfieldpartners.com Timothée Sohm-Quéron t.sohm@oaksfieldpartners.com Chloe-Elizabeth Challier chloeelizabeth.challier@esade.edu Introduction

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Portefeuille de revenu Pour la période terminée le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds

Plus en détail

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens

L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens BMO Groupe financier PAGE 1 L achat de biens immobiliers américains par des Canadiens La faiblesse des prix de l immobilier au sud de la frontière, a amené bon nombre de Canadiens à envisager l acquisition

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1

Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 Stefan Avdjiev Christian Upper stefan.avdjiev@bis.org christian.upper@bis.org Principales tendances de l activité bancaire et financière internationale 1 En coopération avec des banques centrales et autorités

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Feuille des conditions CPG marchés boursiers Tigres asiatiques (3 ans)

Feuille des conditions CPG marchés boursiers Tigres asiatiques (3 ans) Feuille des conditions CPG marchés boursiers Tigres asiatiques (3 ans) La présente feuille des conditions doit être lue conjointement avec les conditions générales (les «conditions générales») pour tous

Plus en détail

Les matières premières : une baisse annoncée

Les matières premières : une baisse annoncée Que s'est-il passé en juillet? Commentaires de marché Focus Marchés Le carnage sur les matières premières et en Chine sur les marchés domestiques ont été les éléments essentiels dans ce qui fut un mois

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada.

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. La TD devient l une des principales banques émettrices de cartes de crédit au Canada. Il s agit d une

Plus en détail

Les atouts de Vanguard

Les atouts de Vanguard Les atouts de Vanguard Placements Vanguard Canada Inc. Portefeuille internationale couvert pour la devise 2 Portefeuille internationale non-couvert pour la devise 3 Les rentrés mensuels et les actifs sous

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2013 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine reste d avis que nous sommes dans une période

Plus en détail

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca En date du 31 décembre 2012 MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca RTB Aperçu Date du PAPE Le 5 novembre, 2012 Bourse TSX Symboles MNS/ MNS.U Numéro CUSIP 779921113 Frais de service 45 points de base (0,45

Plus en détail

Fonds de titres à revenu fixe Profil MC

Fonds de titres à revenu fixe Profil MC Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 015 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Il est possible que le présent rapport renferme

Plus en détail

La promotion de la prospérité économique et financière du Canada

La promotion de la prospérité économique et financière du Canada La promotion de la prospérité économique et financière du Canada Exposé présenté devant la Chambre de commerce de Lévis Lévis (Québec) Le 8 février 2010 Pierre Duguay Sous-gouverneur Mandat Aux termes

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle mondiale? Plus

Plus en détail

Avis de non-responsabilité

Avis de non-responsabilité Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

Canada : L abordabilité du logement s est détériorée au T4

Canada : L abordabilité du logement s est détériorée au T4 Canada : L abordabilité du logement s est détériorée au T4 en % du revenu : t/t au T4 : +.8 point de pourcentage par rapport à l année précédente au T4 :. point de pourcentage CHIFFRES : Au T4, le paiement

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V.

EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V. EURO BOOSTER COUPONS émis par SGA N.V. Émetteur: Société Générale Acceptance (SGA) N.V. Garant: Société Générale (Moody s Aa (négative), S&P A+ (stable)) Distributeur: Delta Lloyd Bank S.A. Cet EMTN s

Plus en détail

Les rendez-vous économiques et financiers

Les rendez-vous économiques et financiers Les rendez-vous économiques et financiers Les banques centrales au pilotage de l économie?... ou l Art du «Policy-mix» Novembre 2014 Prévisions 2014 & 2015 d Amundi 2014 2015 0,8% 1,3% 7,4% 7,1% Une Croissance

Plus en détail

ASSURANCE VIE. CapitalValeur INFO. Revue des comptes indiciels SÉRIE V. Volume 1 / Numéro 1 / Troisième trimestre

ASSURANCE VIE. CapitalValeur INFO. Revue des comptes indiciels SÉRIE V. Volume 1 / Numéro 1 / Troisième trimestre ASSURANCE VIE CapitalValeur INFO Revue des comptes indiciels SÉRIE V Volume / Numéro / Troisième trimestre 3 septembre 25 CapitalValeur INFO ASSURANCE VIE Table des matières Revenu Obligations... 3 Actions

Plus en détail

Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM

Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM Protéger un portefeuille avec les contrats à terme SXM 1 Avis de non-responsabilité Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne

Plus en détail

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique

En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique Investissements En matière de placements mondiaux, notre point de vue est unique NOUS CONNAISSONS LA CULTURE LOCALE, LES GENS, LES ENTREPRISES UN MONDE D OCCASIONS VOUS ATTEND Pourquoi investir à l échelle

Plus en détail

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER

Juillet-Août 2010. LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Juillet-Août 2010 LETTRE MENSUELLE numéro 8 L IMMOBILIER Les prix qui avaient baissé de 5 à 10% en 2009 ont regagné le terrain perdu depuis le début de l année. Les prix de l ancien nous semble toutefois

Plus en détail

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques?

La crise financière. : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques. conomiques? La crise financière : causes microéconomiques conomiques ou causes macroéconomiques conomiques? Table ronde "Les Crises financières" Journée de l'economie Lyon 21 novembre 28 Patrick ARTUS Directeur de

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Férique logo _b.eps Fonds Férique logo fax.eps Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Fonds FÉRIQUE Le présent rapport intermédiaire de

Plus en détail

La puissance des dividendes

La puissance des dividendes La puissance Investir dans des sociétés mondiales qui versent Les dividendes : solides, constants et prévisibles Rien n est garanti, n est-ce pas? revenu Les modes dans le domaine des placements passent

Plus en détail

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH MARCHÉS. La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de 2008-2009 RECHERCHE ÉCONOMIQUE MARCHÉS RECHERCHE ÉCONOMIQUE décembre N 99 La prochaine crise sur les marchés financiers risque d être encore plus violente que celle de -9 Nous pensons que la prochaine crise sur les marchés financiers

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Assurance vie universelle Perspecta

Assurance vie universelle Perspecta Assurance vie universelle Perspecta Comptes de placement Gestion active Compte canadiennes Oct. 992 Fonds canadiennes Générer un revenu courant relativement élevé tout en préservant le capital Le fonds

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012

Perspectives et stratégie de placement 2012. Premier trimestre 2012 Perspectives et stratégie de placement 2012 Premier trimestre 2012 Macro-économie générale & marchés obligataires Les perspectives économiques mondiales se sont significativement détériorées depuis cet

Plus en détail

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS

OPTIMAXMD SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION. Automne 2014 RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS OPTIMAXMD Automne 2014 SOMMAIRE TRIMESTRIEL DU COMPTE AVEC PARTICIPATION RÉSERVÉ AUX CONSEILLERS NOUS AVONS RÉUSSI... L assurance vie avec participation est un produit idéal pour beaucoup de Canadiens

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Rapport sur les fonds de retraite de la Financière Manuvie

Rapport sur les fonds de retraite de la Financière Manuvie Rapport sur les fonds de retraite de la Financière Au 31 mars 2015 Aperçu des rendements Rendements bruts (%) au 31 mars 2015. La mention «Rendements bruts» indique que les taux sont donnés avant déduction

Plus en détail

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS

PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS PLACEMENTS ET QUALITÉ EXCEPTIONNELS Portefeuilles pratiques conçus en fonction de vos objectifs Les Solutions de portefeuille Marquis permettent d investir en toute quiétude, car elles donnent accès à

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales Renaissance. Patrick Bradley I Novembre 2014

Fonds d obligations mondiales Renaissance. Patrick Bradley I Novembre 2014 Fonds d obligations mondiales Renaissance Patrick Bradley I Novembre 2014 Programme 1. Brandywine Global Investment Management, LLC Vue d ensemble de l entreprise 2. Fonds d obligations mondiales Renaissance

Plus en détail

FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013

FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013 FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013 Fonds : First Asset DEX All Canada Bond Barbell Index

Plus en détail

Letko, Brosseau & Associés Inc.

Letko, Brosseau & Associés Inc. Letko, Brosseau & Associés Inc. Perspectives sur la conjoncture économique et les marchés financiers Letko, Brosseau & Associés Inc. 1800 avenue McGill College Bureau 2510 Montréal, Québec H3A 3J6 Canada

Plus en détail

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Partie 1: Convention de base Les Parties 1. Le(s) soussigné(s) du «Formulaire d ouverture de compte LYNX»; ci-après

Plus en détail