La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse. 2. Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse. 2. Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH?"

Transcription

1 Société Suisse de Crédit Hôtelier (www.sgh.ch) La SCH - un partenaire pour le futur de l hôtellerie et de l hébergement en Suisse Journée de l Économie Touristique Berne, le 11 mars 2015 Thèmes 1. Vue d ensemble et rétrospective 2. Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? 3. Axes stratégiques et mesures d accompagnement 4. Synthèse 5. (Projet) 2 1

2 Constructions nouvelles Rénovavtion, reconstruction Mesures de protection, moratoire, clause du besoin, désaffectation, etc. Vue d ensemble et rétrospective (1) Evolution du concept d encouragement Institutions cantonales (p. ex. : BE, GR) 1921 Société fiduciaire suisse pour l hôtellerie (SFSH) 1956 Coopérative suisse de cautionnement pour l hôtellerie saisonnière (CCH) 1967 Société suisse de crédit hôtelier (SCH) LF sur l encouragement du crédit à l hôtellerie et aux stations de villégiature (1974/86 révisions) 2003 LF sur l encouragement du secteur de l hébergement Innovation Compétitivité Durabilité 3 Vue d ensemble et rétrospective (2) Mission légale & organisation Maintien et amélioration de la compétitivité et de la durabilité du secteur de l hébergement Coopérateurs parts sociales (nominal CHF 500) coopérateurs, CHF 26.5 Mios, dont Confédération CHF 6 Mios Ressources Fonds propres CHF 43.1 Mios Prêt Confédération CHF Mios + CHF 100 Mios (échus en 2015) Organes Administration : 9 membres (4 nommés par l AG et 5, dont le Président, par le DEFR) Collaborateurs ETP :

3 Vue d ensemble et rétrospective (3) Concept d encouragement 5 Vue d ensemble et rétrospective (4) Evolution volume des prêts KCHF 3

4 Vue d ensemble et rétrospective (5) Evolution des octrois KCHF Vue d ensemble et rétrospective (6) Octroi & versement de prêts KCHF 4

5 Vue d ensemble et rétrospective (7) Volume des crédits (Source : Helbling 2013) 9 Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? (1) Modifications avec conséquences directes sur l encouragement Stratégie Extension de la définition du secteur de l hébergement (coordonnée avec l initiative sur les résidences secondaires, orientée marché, flexible pour des concepts nouveaux et novateurs, encourageant la coopération) Périmètre de soutien ajusté aux régions NPR Montant Prêts jusqu à CHF 6 mios (au lieu de CHF 2 mios) avec exceptions (exploitation leader, coopérations, innovation, durabilité, caractère exemplaire) Part plus élevée, jusqu à 40% (au lieu de 25% 35%) avec exceptions possibles (régions périphériques et structurellement faibles) Calcul du support des charges maximales vs valeur de rendement 10 5

6 Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? (2) Modifications avec conséquences directes sur l encouragement Flexibilisation Projet particulièrement digne d encouragemente (allègement des intérêts et amortissements) Effet anticyclique de l encouragement (mesures conjoncturelles sur le portefeuille existant ou créer des impulsions) Libération de l obligation d amortir et mesures pour éviter les pertes sur prêts (approche par dossier) Prêts avec d autres garanties qu un gage immobilier ou sans garanties Soutien SCH-Conseil et transfert de connaissances Coordination entre SCH et la NPR 11 Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? (3) Définition du secteur de l hébergement Le secteur de l hébergement comprend: les hôtels les établissements d hébergement organisés les terrains, constructions, locaux, installations et équipements qui font partie d hôtels ou d établissements d hébergement organisés Un établissement d hébergement organisé est un établissement: qui propose à titre professionnel un hébergement de courte durée; qui directement ou par l intermédiaire de coopérations met à disposition des infrastructures ou fournit des prestations hôtelières utilisées par la majorité de ses clients; qui est positionné en tant que tel et cible les clients de court séjour; qui dispose généralement d au moins quinze chambres ou 30 lits de nature homogène ou concentrés sur un seul site. Par établissement d hébergement organisé, on entend également: une exploitation mixte qui comporte une partie hôtelière économiquement autonome et viable; une forme d hébergement hybride utilisée comme un établissement homogène. 12 6

7 Qu apporte la nouvelle ordonnance sur la SCH? (4) Périmètre de soutien 13 Axes stratégiques et mesures d accompagnement (1) Axes stratégiques Infrastructure touristique générale Objet Sujet Destination Infrastructure touristique en relation directe avec l hébergement Chaîne de prestations & de valeurs intégrée Hébergement touristique structuré & hybride Coopération verticale & latérale Coopération horizontale Hôtel traditionnel Exploitation individuelle Fonds étrangers Crédit de soutien Fonds propres Subvention à fonds-perdu Instrument 14 7

8 Axes stratégiques et mesures d accompagnement (2) Axes stratégiques Prêts pour des projets particulièrement digne d encouragement Productivité / efficience des coûts Prolongement de la saison / exploitation leader Importance économique pour la région Durabilité énergétique Mesures d encouragement supplémentaires Transfert de connaissances à la branche relatives au financement participatif (Crowdfunding) Implémentation de modèles d affaires innovateurs (hôtels existants) Encouragement des mesures d énergie de la Confédération Programme d impulsion SCH et ST-Enjoy Switzerland en coopération 15 Axes stratégiques et mesures d accompagnement(3) Mesures d accompagnement Réduction générale des taux d intérêt Réduction des taux de 0.25% pour les nouveaux prêts dès le Suivi de l évolution des taux Effet plutôt marginal dans l environnement actuel des taux Report général des amortissements Nouvelle appréciation de la situation après l hiver Offert en Risque de conservation des structures Effet sur les liquidités Reprises de prêts existants Pratique très restrictive Conseil en tant qu alternative / instrument d accompagnement 16 8

9 Synthèse Pilatus-Bahnen AG 17 Projet (1) Montagne Alternative, Commeire Investisseurs Hameau de montagne déserté Hôtel-village respectueux du patrimoine Banque (crédit de construction et consolidation) SCH : expertises (stratégie, Lex Koller, financement pour banque et Canton), prêt direct Canton : prêt direct, accompagnement par l antenne régionale CTI : chèque d innovation 18 9

10 Projet (2) Petit hôtel familial, région excentrée Hôteliers et connaissances Taille critique, succession, infrastructure désuète Positionnement, qualité, capacité Banque (crédit de construction et consolidation) SCH : expertises (faisabilité et dimensionnement, financement pour banque et Canton), prêt direct Canton : prêt direct et subvention à-fondsperdu Aide Suisse aux Montagnards : subvention à-fonds-perdu 19 Projet (3) Hôtel Schwägalp, Säntis Etablissement plus conforme aux attentes Nouvel hôtel, chaîne de valeurs, projet phare Actionnaires Banques (crédit de construction et consolidation) SCH : expertise (validation du financement et du projet), prêt direct NRP : prêt direct et subvention à-fondsperdu 20 10

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (Règlement interne SCH) du xx décembre 2014 L administration de la SCH, vu l art. 10 de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

INSTRUMENTS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES ET A L HOTELLERIE.

INSTRUMENTS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES ET A L HOTELLERIE. INSTRUMENTS DE SOUTIEN AUX ENTREPRISES ET A L HOTELLERIE. Soutiens aux entreprises 3 SOMMAIRE SOUTIENS AUX ENTREPRISES INFORMATIONS SOUTIENS AUX ENTREPRISES - INFORMATIONS 3 FINANCEMENT Prise en charge

Plus en détail

de la politique touristique suisse

de la politique touristique suisse Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche Secrétariat d'etat à l'économie SECO Direction de la promotion économique La SCH : un pilier important de la politique touristique

Plus en détail

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé

Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? Plan de l exposé Fiscalité suisse et vaudoise : Quels conseils et opportunités à saisir pour les PME et les investisseurs? PETIT DÉJE JEÛNER DES PME & START-UP séminaire du 23.3.2007 DÉPARTEMENT DES FINANCES Administration

Plus en détail

Nous avons l honneur de vous soumettre le projet de décret concernant la suspension de

Nous avons l honneur de vous soumettre le projet de décret concernant la suspension de MESSAGE accompagnant le projet de décret concernant la suspension du remboursement des prêts sans intérêts LIM et NPR dans les secteurs des remontées mécaniques et de l hébergement Le Conseil d Etat du

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières création, implantation et développement d entreprises x TABLE DES MATIERES 2 1. PRÉAMBULE 1.1. PRINCIPES GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIEN

Plus en détail

Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement

Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement Directives concernant l octroi de contributions financières en faveur du secteur de l hébergement du 9 juin 2015 Le Gouvernement de la République et Canton du Jura, vu la loi du 18 mars 1998 sur l'hôtellerie,

Plus en détail

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux

Index alphabétique. Les références correspondent aux numéros des tableaux Index alphabétique Les références correspondent aux numéros des tableaux A Actifs bilan 4, 5, 26, 27 des établissements à statut particulier 63, 27 selon le périmètre de consolidation comptoir 31 Actions

Plus en détail

Exigences d hotelleriesuisse. Catalogue de mesures suite à la suppression du cours plancher du franc suisse face à l euro

Exigences d hotelleriesuisse. Catalogue de mesures suite à la suppression du cours plancher du franc suisse face à l euro Exigences d hotelleriesuisse Catalogue de mesures suite à la suppression du cours plancher du franc suisse face à l euro Synthèse Avec l abandon immédiat du cours plancher du franc suisse face à l euro

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014)

Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle. (Édition de janvier 2014) Règlement de placement de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle (Édition de janvier 2014) 2 Règlement de placement Sommaire 1. Bases 3 2. Gestion de la fortune 3 3. Objectifs

Plus en détail

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises

Service de la promotion économique et du commerce (SPECo) aides financières. création, implantation et développement d entreprises Service de la promotion économique et du commerce (SPCo) aides financières création, implantation et développement d entreprises TABL DS MATIÈRS 2 1. PRÉAMBUL 3 1.1. PRINCIPS GÉNÉRAUX 3 2. SOUTIN À L INNOVATION

Plus en détail

FAE Genève. Fondation d aide aux entreprises

FAE Genève. Fondation d aide aux entreprises Fondation d aide aux entreprises Avenue Industrielle 14 1227 Carouge Bases légales : Loi sur la Fondation d aide aux entreprises du 5 décembre 2005, entrée en vigueur le 11 mars 2006 Reprise des activités

Plus en détail

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011

Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 Révision totale de la Loi sur l encouragement de la recherche et de l innovation (LERI) Proposition du Conseil fédéral Novembre 2011 De quoi s agit-il? Avec la révision totale la LERI devrait: Moderniser

Plus en détail

Journée Valaisanne du Tourisme

Journée Valaisanne du Tourisme Journée Valaisanne du Tourisme Défis, Tendances et Innovations en matière d hébergement touristique Martigny - 5 Octobre 2015 Pierre Olivier TOUMIEUX - CEO Groupe LAGRANGE SOMMAIRE 2 1. Le Groupe LAGRANGE

Plus en détail

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008 Principes d octroi de crédit et rôle des garanties Eric Schneider 25.01.2008 Introduction «Mieux vaut un bon crédit en blanc qu un crédit mal garanti» Vieil adage bancaire Responsabilité Principes d octroi

Plus en détail

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015)

Règlement de placement. Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) Du 5 décembre 2013 (état au 1 er janvier 2015) TABLE DES MATIERES 1. OBJET 4 2. ORGANISATION ET PROCESSUS DE L ADMINISTRATION DE LA FORTUNE 4 3. ALLOCATION STRATEGIQUE DES ACTIFS 6 4. RESERVE DE FLUCTUATION

Plus en détail

Centre de Compétences Financières. Jacques Métrailler CCF SA - OVAC. Partenaires de

Centre de Compétences Financières. Jacques Métrailler CCF SA - OVAC. Partenaires de Centre de Compétences Financières Jacques Métrailler CCF SA - OVAC 1 Partenaires de Organisation SA au capital de Fr. 8.8 mios Coopérative au capital de Fr. 1.9 mio Partenariat public-privé Partenariat

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS

CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS CAHIER DES CHARGES ETUDE DE FAISABILITE POUR LA CREATION D UNE ACTIVITE DE RESTAURATION SUR LA COMMUNE DE SAZOS Le contexte : La commune de Sazos située dans le canton de Luz Saint Sauveur sur la route

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Programme partenaire hôtel

Programme partenaire hôtel Programme partenaire hôtel Hotelcard AG L entreprise Hotelcard AG Fondation : 2009 Collaborateurs : 12 Conseil d entreprise : 5 Siège : Thoune Succursale : Wettingen L équipe Fabio Bolognese Raffael Huber

Plus en détail

CCF SA. Les soutiens proposés pour financer son entreprise

CCF SA. Les soutiens proposés pour financer son entreprise CCF SA Les soutiens proposés pour financer son entreprise Agenda Centre de Compétences Financières - Mission Organisation du CCF Complémentarités OVAC - CCF SA Descriptif des contributions financières

Plus en détail

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015

Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle. Édition janvier 2015 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance professionnelle Édition janvier 2015 2 Règlement de placement de la Fondation collective Perspectiva pour la prévoyance

Plus en détail

1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771

1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771 COMMENTAIRES RELATIFS AUX COMPTES CONSOLIDÉS 1) 30.06.2008 1 Liquidités Argent liquide, avoirs en comptes postaux et bancaires 20'124 21'511 Placements monétaires à court terme 24'200 28'260 44'324 49'771

Plus en détail

RÈGLEMENT DE PLACEMENT

RÈGLEMENT DE PLACEMENT RÈGLEMENT DE PLACEMENT Sur la base de l article 49a OPP 2 ainsi que des articles 19 et 19a OLP, le Conseil de Fondation édicte le présent règlement de placement. Les dispositions d exécution, devant être

Plus en détail

AIDE AUX ACTIONS DE VALORISATION DU PATRIMOINE

AIDE AUX ACTIONS DE VALORISATION DU PATRIMOINE AIDE AUX ACTIONS DE VALORISATION DU PATRIMOINE Ce volet concerne les actions de médiation et de valorisation portées par des collectivités territoriales ou des associations. Elles sont destinées à inciter

Plus en détail

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises

Octobre 2009. Les outils de soutien au financement des entreprises Octobre 2009 Les outils de soutien au financement des entreprises Les outils de soutien au financement des entreprises Les produits AFD et OSEO Les fonds de garantie AFD : Permettent d apporter des garanties

Plus en détail

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne

Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne Département de l économie Rue Caroline 11 1014 Lausanne MISE EN ŒUVRE DE LA LOI FEDERALE DU 6 OCTOBRE 2006 SUR LA POLITIQUE REGIONALE (LPR) PROGRAMME INTERCANTONAL POUR DES ESPACES GEOGRAPHIQUES DE PROXIMITE

Plus en détail

L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO :

L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Mars 2013 L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Présentation des dispositifs (hors innovation) PRODUITS HISTORIQUES Liste des produits Le Fonds Dom permet de garantir les crédits bancaires

Plus en détail

MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE

MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE MESURES CONCRETES DE SOUTIEN DE LA PROMOTION ECONOMIQUE Forum de l économie du Gros-de-Vaud, Vendredi 5 novembre 2010 M. Raphaël Conz, Responsable de l Unité Promotion économique, Service de l économie,

Plus en détail

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg 900. Règlement du er décembre 009 sur la promotion économique (RPEc) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du octobre 996 sur la promotion économique (LPEc) ; Sur la proposition de la Direction

Plus en détail

Dispositif d appui au financement des entreprises

Dispositif d appui au financement des entreprises Dispositif d appui au financement des entreprises L offre de l AFD s inscrit dans le mandat que l Etat lui a donné d opérateur des plans de soutien et de relance de l économie. Pour remplir cette fonction,

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE) 418.01 du 28 novembre 2014 (Etat le 1 er janvier 2015) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Nos prestations en faveur des entreprises

Nos prestations en faveur des entreprises Nos prestations en faveur des entreprises Renseignements : contacts, autorisations, objets immobiliers et cautionnements Aides financières Allégements fiscaux Réseau Personnes de contact Renseignements

Plus en détail

Financement des hautes écoles suisses: étude de cas

Financement des hautes écoles suisses: étude de cas Quelques éléments contextuels L enseignement supérieur suisse reflète la tradition fédéraliste du pays (partage historique des responsabilités entre la Confédération et les cantons): 2 écoles polytechniques

Plus en détail

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale

Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale Ordonnance concernant l octroi d allégements fiscaux en application de la politique régionale du Le Conseil fédéral suisse, Vu l art., al., de la loi fédérale du 6 octobre 006 sur la politique régionale,

Plus en détail

Statistique sur l encours des crédits

Statistique sur l encours des crédits Statistique sur l encours des crédits COMMENTAIRES I. CARACTÉRISTIQUES DE L ENQUÊTE OBJET DE L ENQUÊTE L enquête englobe tous les crédits et limites accordés au secteur non bancaire. Les opérations sur

Plus en détail

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE

Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1, 2, 4 et 33-36 du projet de consultation pour la LAHE Loi fédérale sur l aide aux hautes écoles et la coordination dans le domaine suisse des hautes écoles (LAHE) Proposition de la CRUS et de la KFH pour la discussion sur les articles 1,, 4 et 33-36 du projet

Plus en détail

Téléverbier s engage dans la construction de lits chauds dans la station de la Tzoumaz. Dossier de Presse

Téléverbier s engage dans la construction de lits chauds dans la station de la Tzoumaz. Dossier de Presse Téléverbier s engage dans la construction de lits chauds dans la station de la Tzoumaz Dossier de Presse 1) Présentation de la résidence de tourisme 2) Un concept novateur! 3) Les acteurs du projet! 4)

Plus en détail

Financer et accompagner les entreprises

Financer et accompagner les entreprises Financer et accompagner les entreprises EN HAUTE-NORMANDIE Créer EN HAUTE-NORMANDIE Innover Fiches pratiques Développer Transmettre Outils communs Édito des Présidents La Région Haute-Normandie et OSEO,

Plus en détail

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur

Chiffres clés. Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View. Evolution sur 5 ans de l action au porteur Chiffres clés Comptes annuels Banque Coop SA selon le principe True and Fair View Structure du capital 2007 2006 2005 Nombre d actions 16 875 000 16 875 000 16 875 000 Valeur nominale par action en CHF

Plus en détail

Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée

Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée Projet d aide à la formation continue dans le canton de Berne Révision totale de la loi sur l aide à la formation des adultes (LFA) Version abrégée Octobre 2003 Direction de l'instruction publique du canton

Plus en détail

Tout sur la Banque WIR

Tout sur la Banque WIR Tout sur la Banque WIR 1 Au service de la classe moyenne et des PME Fondée en 1934, la Banque WIR, dont le siège principal est à Bâle, entend être la partenaire privilégiée de la classe moyenne dans la

Plus en détail

Directive relative aux cautionnements

Directive relative aux cautionnements Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral de l environnement OFEV Division Climat 01.09.2014 Directive relative aux cautionnements

Plus en détail

Mesdames et Messieurs les Actionnaires,

Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Achèvement des travaux de rénovation des chambres et résultat brut en augmentation de 15.6%. Les perspectives s annoncent positives pour le second semestre. Mesdames et Messieurs les Actionnaires, Voici

Plus en détail

TRAIN DE MESURES EDITEUR

TRAIN DE MESURES EDITEUR TRAIN DE MESURES ABANDON DU TAUX PLANCHER Partenariat. politique. qualité. Editeur Fédération suisse du tourisme Finkenhubelweg 11 3012 Berne www.swisstourfed.ch info@swisstourfed.ch 4 remarques générales

Plus en détail

votre développement à l international :

votre développement à l international : 15h30 à 16h30 Financer votre développement à l international : des outils à votre dispositioniti Salle N 4-5 Financer votre développement à l international Financer votre développement à l international

Plus en détail

Statistique sur l encours des crédits

Statistique sur l encours des crédits Statistique sur l encours des crédits COMMENTAIRES I. REMARQUES GÉNÉRALES OBJET DE L ENQUÊTE L enquête englobe tous les crédits et engagements portant sur l octroi de crédits au secteur non bancaire. Sont

Plus en détail

1.. Contribuer activement à l'amélioration des conditions-cadre offertes aux entreprises de la Riviera PROMOVE - STRATEGIE REGIONALE 2012-2017

1.. Contribuer activement à l'amélioration des conditions-cadre offertes aux entreprises de la Riviera PROMOVE - STRATEGIE REGIONALE 2012-2017 1.. Contribuer activement à l'amélioration des conditions-cadre offertes aux entreprises de la Riviera 1.1. Suivre de manière proactive les développements législatifs et réglementaires aux plans suisse

Plus en détail

Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM)

Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM) Règlement d organisation de l Etablissement vaudois d accueil des migrants (EVAM) Vu l article 8 de la Loi du 7 mars 006 sur l aide aux requérants d asile et à certaines catégories d étrangers L Etablissement

Plus en détail

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid

Réseau de transport suisse. Mission et défis de Swissgrid Réseau de transport suisse Mission et défis de Swissgrid 2 La mission de Swissgrid La mission de Swissgrid: la sécurité de l approvisionnement Qui est Swissgrid? La société nationale pour l exploitation

Plus en détail

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE)

Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE) Ordonnance sur la diffusion de la formation suisse à l étranger (Ordonnance sur les écoles suisses à l étranger, OESE) du Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 7, al. 3, deuxième phrase, 8, al. 4, 10,

Plus en détail

À propos de nous. + de 30 ans d expérience Société filiale d Fait partie du Groupe. Réseau de plus de 46 agences

À propos de nous. + de 30 ans d expérience Société filiale d Fait partie du Groupe. Réseau de plus de 46 agences À propos de nous + de 30 ans d expérience Société filiale d Fait partie du Groupe (= Banque Crelan, Crelan Insurance et Keytrade Banque) Réseau de plus de 46 agences Partenaire de confiance Produits simples

Plus en détail

Règlement de placement

Règlement de placement FONDATION ABENDROT La caisse de pension durable Case postale 4002 Bâle Güterstrasse 133 Tél. 061 269 90 20 Fax 061 269 90 29 www.abendrot.ch stiftung@abendrot.ch Règlement de placement Etat: 1.1.2015 Table

Plus en détail

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 17 décembre 2015 POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Table des matières 1. MISSION DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)... 3 2. OBJECTIFS DU FONDS... 3 3. ENTREPRISES ADMISSIBLES...

Plus en détail

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020

POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 LES INSTRUMENTS FINANCIERS DE LA POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 POLITIQUE DE COHÉSION 2014-2020 La Commission européenne a adopté des propositions législatives concernant la politique de cohésion 2014-2020

Plus en détail

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement

Fondation de libre passage Independent. Règlement de placement Fondation de libre passage Independent Règlement de placement Sur la base de l'art. 5 de l acte de fondation de la Fondation de libre passage Independent (Fondation) ainsi que sur la base de l'art. 49a

Plus en détail

Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention programme Economie forestière

Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention programme Economie forestière Office des forêts du canton de Berne Circulaire Circ 5.5/1 distribution: - Intranet - Internet Titre Contributions à l établissement de bases de planification et de planifications dans le cadre de la convention

Plus en détail

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements?

04/02/2015. Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 04/02/2015 Reprendre un commerce, un restaurant, un hôtel, une entreprise de service : quels financements? 1 Intervenants: Gilles Fontanet- Caisse d Epargne Rhône-Alpes Naïma Riberolles- Pôle Aménagement

Plus en détail

Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances. Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur

Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances. Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur Le marché hypothécaire en Suisse vue par une compagnie d'assurances Wendelin Brand Directeur Chef du centre hypothécaire Winterthur 9 mai 2006 Le marché hypothécaire en Suisse 800 600 400 200 0 Mia. CHF

Plus en détail

Banque Cantonale de Genève La Banque universelle de Genève BCGE

Banque Cantonale de Genève La Banque universelle de Genève BCGE Banque Cantonale de Genève La Banque universelle de Genève Petit Déjeuner des PME & des Start-up 25.09.2015 Financement bancaire : les conditions d intervention et les clés d une demande réussie. Sébastien

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques.

Fonds de garantie. Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. Fonds de garantie Fond Oxygen : Objet : faciliter aux petites entreprises l accès au crédit d exploitation octroyés par les banques. - PME existantes ayant au moins 6 mois d activité et des relations avec

Plus en détail

Explications concernant les types de crédits

Explications concernant les types de crédits Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Explications concernant les types de crédits Types de crédits et plafonds de dépenses L Assemblée fédérale dispose de différents

Plus en détail

L offre de services aux entreprises souhaitant s implanter autour d ITER et des énergies renouvelables

L offre de services aux entreprises souhaitant s implanter autour d ITER et des énergies renouvelables L offre de services aux entreprises souhaitant s implanter autour d ITER et des énergies renouvelables Invest in The Energy Region ITER & New energy - Welcome Office for International Companies Ensemble

Plus en détail

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne

Direction Générale des Douanes et Droits Indirects. Programme des épreuves. Concours d inspecteur des douanes interne Direction Générale des Douanes et Droits Indirects Programme des épreuves Concours d inspecteur des douanes interne CONCOURS INTERNE Analyse, parmi plusieurs sujets proposés, d un dossier sur l organisation,

Plus en détail

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015

Salon du crédit et de l assurance. Braine-l Alleud 23 février 2015 Salon du crédit et de l assurance Braine-l Alleud 23 février 2015 Programme Elantis - Votre partenaire pour les années à venir - Financement des crédits hypothécaires - New business model Règles d acceptation

Plus en détail

Communes touristiques et stations classées

Communes touristiques et stations classées Communes touristiques et stations classées La loi du 14 avril 2006 donne une assise juridique aux communes touristiques et réforme le classement des stations Une organisation à 2 niveaux qualitatifs :

Plus en détail

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE ET D ASSURANCE INTERNATIONALE. Projet de stratégie 2015-2020. Mai 2015

PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE ET D ASSURANCE INTERNATIONALE. Projet de stratégie 2015-2020. Mai 2015 PARIS, PLACE DE RÉASSURANCE ET D ASSURANCE INTERNATIONALE Projet de stratégie 2015-2020 Mai 2015 1 SOMMAIRE Introduction Place internationale assurance/réassurance Diagnostic de place Plan de développement

Plus en détail

PDC NEUCHATELOIS Positionnement pour les Elections cantonales 2013

PDC NEUCHATELOIS Positionnement pour les Elections cantonales 2013 PDC NEUCHATELOIS Positionnement pour les Elections cantonales 2013 Domaine Objectifs Intentions du PDC Moyens politiques Résultats escomptés Asile Ecologie Sanctions envers les requérants d asile coupables

Plus en détail

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016

Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 Schéma de développement touristique du Pays Dolois 2011-2016 L activité touristique du Pays Dolois, quel constat? Quel cap pour le tourisme dolois? Les champs de progrès pour le tourisme dolois 26 mai

Plus en détail

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE

Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Modèle STAGE 1. GROUPE CIBLE Tout apprenti intéressé en formation initiale en école (FIE, par ex. écoles des métiers) Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale, dont l entreprise formatrice

Plus en détail

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères

11 170.511. 10038 Placements à court terme sur le marché monétaire. en monnaies étrangères 11 170.511 Annexe 1: Plan comptable: bilan Les groupes de matières de 1 à 4 chiffres ont une portée obligatoire générale. Les groupes de matières de 5 chiffres indiqués ci-dessous sont obligatoires. 5

Plus en détail

La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières

La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières La globalisation de la réglementation et de la surveillance financières Et son impact sur la Suisse Prof. Anne Héritier Lachat, Présidente du Conseil d administration Table de matières 1. Le secteur financier

Plus en détail

Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN

Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN www.snf.ch Wildhainweg 3, case postale 8232, CH-3001 Berne Division Programmes Pôles de recherche nationaux Amélioration des structures de recherche par les Pôles de recherche nationaux PRN L objectif

Plus en détail

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010

22 juin 2011. L AFD en Outre-mer en 2010 22 juin 2011 L AFD en Outre-mer en 2010 Qui sommes-nous? Un EPIC, sous tutelle des ministères : des Affaires Etrangères et Européennes de l Economie, des Finances et de l Industrie de l Intérieur, de l

Plus en détail

Ordonnance sur les fonds de placement

Ordonnance sur les fonds de placement Ordonnance sur les fonds de placement (OFP) Modification du 25 octobre 2000 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 19 octobre 1994 sur les fonds de placement 1 est modifiée comme suit: Art.

Plus en détail

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction de la Réglementation du Développement et de la Qualité L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES au cœur de la stratégie de développement touristique «Vision

Plus en détail

Les Matinées du patrimoine. Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux. Prof. Yves Noël

Les Matinées du patrimoine. Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux. Prof. Yves Noël Les Matinées du patrimoine CENTRE DE DROIT NOTARIAL Le transfert de patrimoine commercial Aspects fiscaux par Prof. Yves Noël Avocat, Professeur à l Université de Lausanne 1 Plan CENTRE DE DROIT NOTARIAL

Plus en détail

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD

Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Quels échanges promouvoir en lien avec le développement de l économie malgache? Point de vue de l AFD Conférence de Coopération Régionale, décembre 2014 1. Situation : l héritage de plus de 40 ans de déclin

Plus en détail

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Canada. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Canada Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Suisse. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

La Suva, votre partenaire financier Transparente, compétente, orientée client

La Suva, votre partenaire financier Transparente, compétente, orientée client La Suva, votre partenaire financier Transparente, compétente, orientée client Numéro un de l assurance-accidents en Suisse, la Suva se distingue par une grande stabilité et la constance de ses résultats

Plus en détail

Compte consolidé de la Confédération

Compte consolidé de la Confédération Compte consolidé de la Confédération Expériences avec la première élaboration Association pour les finances et la comptabilité publiques Colloque du 3 septembre 2010 Markus Stöckli, chef du service comptabilité,

Plus en détail

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse Nom, membres fondateurs et siège 1. La CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse (IGKG Interessengemeinschaft

Plus en détail

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement continu de l AI

Département fédéral de l'intérieur DFI Office fédéral des assurances sociales OFAS Développement continu de l AI Développement continu de l AI, chef secteur Législation et Droit OFAS, domaine AI, Congrès annuel INSOS Suisse, Flims, 26.8.2015 Stratégie de développement continu de l AI Remettre l assuré au centre des

Plus en détail

Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale

Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale Ordonnance sur la vulgarisation agricole et la vulgarisation en économie familiale rurale (Ordonnance sur la vulgarisation agricole) 915.1 du 26 novembre 2003 (Etat le 22 décembre 2003) Le Conseil fédéral

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières

POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA. Table des matières POLITIQUE D INVESTISSEMENT DU FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) DE LA MRC DE LA HAUTE-YAMASKA Table des matières 1. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE... 2 1.1 Mission du fond... 2 1.2 Principe... 2 1.3 Support

Plus en détail

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur

Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE Provence-Alpes-Côte d Azur Le Fonds JEREMIE PACA Dès 2006, la Région s est dotée d une gamme d outils de soutien aux entreprises, dans le cadre de son schéma régional de développement

Plus en détail

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH)

Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) Statuts de la Société suisse de crédit hôtelier (SCH) (statuts de la SCH) du xx juin 2015 L assemblée générale de la SCH (société), vu l art. 12, al. 1, de la loi fédérale du 20 juin 2003 sur l encouragement

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL FINANCES 14-4403 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant le cautionnement simple de la Fondation de l Ancienne Poste pour un montant de 2'800'000.- francs. (Du 13 août 2014) Monsieur

Plus en détail

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland

Statuts de l association i-net innovation networks switzerland Statuts de l association i-net innovation networks switzerland 1. Nom et siège «i-net innovation networks switzerland» est une association régie par les présents statuts et subsidiairement par les articles

Plus en détail

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme

ENTREPRENDRE. Guide. des aides aux entreprises. Communauté de Communes de l île de Noirmoutier. Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises Communauté de Communes de l île de Noirmoutier 2014 Office de Tourisme Guide des aides aux entreprises instruites par la Communauté de Communes de l île de Noirmoutier «MOCA»

Plus en détail

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients

Prêts hypothécaires résidentiels BSI. Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients Prêts hypothécaires résidentiels BSI Solutions flexibles et avantageuses réservées à nos clients 3 BSI, VOTRE PARTENAIRE DE CONFIANCE Depuis plus d un siècle, BSI met un point d honneur à proposer à ses

Plus en détail

Clientèle commerciale

Clientèle commerciale Clientèle commerciale Une vaste gamme de prestations toute à votre mesure. Des prestations loyales calquées sur vos besoins Vous et votre société avez conquis une place sur le marché. Grâce à nos conseils

Plus en détail

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe

UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN. Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE: UN INSTRUMENT FINANCIER POUR L AGRICULTURE EN AMÉRIQUE LATINE Wilfredo Necochea Président FOGAL sosf@amauta.rcp.net.pe FONDS DE GARANTIE Encourager les banques et/ou entités de financement

Plus en détail

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable

Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable Finance socialement responsable: une nouvelle architecture financière: l Innovation sociale pour un développement soutenable 1 Finance socialement responsable Marguerite Mendell Université Concordia CRISES-HEC

Plus en détail