Commune de Cortaillod

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Commune de Cortaillod"

Transcription

1 Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 3'600'000 fr. pour financer la construction d un bâtiment abritant une structure d accueil préscolaire, deux salles de classe et un appartement de fonction au lieu-dit Les Carraz Monsieur le président, Madame, Monsieur, 1. PRÉAMBULE Approuvée en votation populaire le 19 juin 2011, la loi sur l accueil des enfants (ci-après : la LAE) oblige les communes à veiller à la réalisation du taux de couverture de 30% sur leur territoire, en terme de places d accueil préscolaires subventionnées (crèches). Autrement dit, la Commune de Cortaillod doit, d ici à fin 2013, proposer près de 70 places d accueil préscolaire pour les enfants de 0 à 4 ans. Ce chiffre est calculé sur la base du recensement cantonal de la population au 31 décembre La Commune de Cortaillod est une des quelques dernières communes à ne pas offrir de places, alors qu elle a de nombreuses familles sur son territoire. Par ailleurs, la construction de nouveaux quartiers amène sans cesse de nouveaux habitants et le nombre de jeunes enfants ne cesse de croître. Afin de remplir nos obligations légales et de répondre à une demande permanente et grandissante, votre Conseil a accepté de donner suite à l initiative «Crèche à Cortaillod» et de charger le Conseil communal de proposer un projet viable et réfléchi quant à la création d une structure préscolaire, lequel doit répondre aux attentes de la LAE. Le Conseil communal et la Commission crèche ont mûrement préparé le projet qui vous est présenté et ont souhaité profiter des synergies ainsi ouvertes pour créer deux classes supplémentaires. En effet, suite à une étude de besoins réalisée en concours avec le Service de l enseignement obligatoire et la direction du Cercle scolaire Les Cerisiers, il s avère que les disponibilités actuelles sont insuffisantes pour les années à venir. Enfin, la commission crèche a pensé ce projet dans sa globalité et suggéré l ajout d un appartement de fonction. 2. LA CRÈCHE 2.1. Le principe Equipée depuis peu d une structure parascolaire efficiente, le Carcoie farceur, notre Commune doit à présent répondre aux obligations légales que le Canton lui impose, mais également aux attentes concrètes des Carcoies. Depuis le lancement de l initiative «Crèche à Cortaillod!», le comité d initiative et l Administration communale ont reçu de nombreux appels et courriers demandant quand est-ce que la future crèche allait ouvrir.

2 Page 2 Le projet proposé par le Conseil communal répond parfaitement à la demande et aux exigences légales actuelles. La LAE prévoit que les subventions sont attribuées pour les nouvelles places créées qui répondent aux normes cantonales et jusqu à concurrence du taux de couverture exigé. C est pourquoi la Commune de Cortaillod a d ores et déjà reçu la confirmation que les 70 places prévues seraient subventionnées. En d autres termes, les parents qui mettront leur(s) enfant(s) dans cette future structure, paieront un tarif journalier en fonction de leur(s) revenu(s) et non un prix fixe identique pour tous. L obtention de ces subventions est une chance pour notre Commune, pour les futurs gérants et pour les futurs utilisateurs. Il est prévu qu un accueil parascolaire soit intégré dans la structure au bénéfice des classes du bas du village Le coût La part des coûts de construction correspondant à la crèche se monte à 1'838'500 fr. à laquelle il faut ajouter la part de la valeur du terrain, soit 108'000 fr. Le coût total s élève donc à 1'946'500 fr. Amortissement : - 4% (sans la part de terrain), soit 73'500 fr. par an ou 6'125 fr. par mois ; - 3% pour l intérêt moyen, soit 55'155 fr. par an ou 4'596 fr. par mois. Les charges financières représentent par conséquent un total annuel de 128'655 fr. ou mensuel de 10'721 fr. et seront répercutées sur le gestionnaire de la structure d accueil au travers du loyer. Revenus : - A ce stade il n est pas aisé de déterminer quels seront les revenus engendrés par la structure à venir, puisqu un certain nombre de paramètres ne pourront être connus que lorsque la Commune saura à qui elle confie la gestion de cette structure. Le but est de fixer un loyer qui sera supportable pour le gestionnaire et qui couvrira au minimum les charges financières mentionnées cidessus. - Il sera tenu compte des subventions octroyées au gestionnaire, pour calculer le loyer qui devra être fixé. Charges : - Supportées par le gestionnaire. Subventions versées au bénéfice du gestionnaire : - La LAE prévoit que le financement des structures d accueil extrafamilial est assuré par un fonds, par place occupée, dans une mesure de 27% du prix coûtant brut calculé sur la base du budget d exploitation. - Pour atteindre le taux de couverture fixé par la loi, un programme cantonal d impulsion a été mis sur pied, visant à encourager la création de nouvelles places d accueil extrafamilial. Ce programme consiste à verser aux structures une somme forfaitaire pour la création de chaque nouvelle place d accueil, soit 2'500 fr. par place créée entre le 1 er juillet 2010 et le 31 décembre Cela représente un montant total de 175'000 fr. pour notre projet et pour autant que les places puissent être mises à dispositions des parents avant le 31 décembre Ce montant sera versé au gestionnaire. - La Confédération a prévu des aides financières pour les structures d accueil collectif de jour, sous la forme de contributions forfaitaires les deux premières années de vie de la structure. Pour les places occupées, il est versé 5'000 fr. par place et par année. Pour les places non occupées, il est versé le 50% de la contribution forfaitaire de 5'000 fr pendant la première année. Dans l éventualité la plus optimiste où les 70 places venaient à être occupées la première année déjà, cela représenterait un total de 700'000 fr qui seront versés au gestionnaire.

3 Page 3 - Une étude de besoins a été menée auprès des entreprises de la Commune, afin de savoir si elles étaient intéressées à «pré-réserver» des places et à quelles conditions. Nexans Suisse SA a déjà répondu positivement. Le but de cette démarche est de collaborer avec les entreprises actives dans la Commune et de trouver également des solutions viables pour les employés travaillant à Cortaillod. Les discussions sont encore en cours, mais le but escompté est de proposer aux entreprises une «pré-réservation» pour un nombre défini de places et sur une période déterminée, en échange d une contribution versée à la structure et permettant de diminuer le montant des contributions actuellement versées par les employeurs au fonds pour les structures d accueil extrafamilial (correspondant au plus à 0.18% des salaires déterminants selon la loi fédérale sur l assurance-vieillesse et survivants (LAVS)). Cette possibilité serait envisageable sous la forme d un contrat indépendant avec le gestionnaire. 3. LES SALLES DE CLASSE 3.1. Le principe L évolution des effectifs scolaires incite à construire deux classes supplémentaires pouvant accueillir les degrés 1 et 2 HarmoS. Géographiquement, notre Commune pose un réel problème pour scolariser les élèves de 4 et 5 ans. Le bas du village possède une salle de classe pour les degrés 1 et 2 HarmoS au Vivier (classe louée par la Commune dans un immeuble locatif). Celle-ci ne suffit plus aux besoins face au nombre croissant d enfants arrivant en âge d être scolarisés. La plupart de ces enfants doivent se rendre dans l une ou l autre des quatre classes du haut du village (trois classes au Collège des Noisetiers et une intégrée au Collège des Corneilles). L an passé, nous avons hésité à ouvrir une sixième classe tant les effectifs étaient croissants. Nous savons d ores et déjà que cette augmentation se poursuivra pour les quatre prochaines années Cycle 1 Elèves Classes Cycle 2 Elèves Classes Total Elèves Chiffre théorique Classes Les chiffres mentionnés ci-dessus ne prennent pas en considération les 150 appartements actuellement en construction à Cortaillod. Par contre, les promoteurs nous ont déjà affirmé que la grande majorité de ces foyers ont été acquis par de jeunes couples, ce qui laisse présager l arrivée de jeunes enfants! Nous devons également prendre en considération le cycle 2. Cortaillod souhaite garder les élèves des trois classes de 8 HarmoS dans les collèges du Coq d Or et des Corneilles dès la prochaine rentrée scolaire, voire au plus tard dès la suivante. Selon nos futurs besoins, nous envisageons la fermeture de la classe du Vivier, mais uniquement si les effectifs le permettent. Ainsi, nous aurions trois classes supplémentaires pour pouvoir garder les 8 HarmoS à Cortaillod. Les deux autres classes étant actuellement occupées par l aide aux devoirs, l école italienne et autres genres de leçons pouvant facilement être déplacées dans d autres salles en bordure d horaire. En prenant en considération les actuels 330 élèves de 1 à 7 HarmoS, répartis en 17 classes plus les 60 élèves de 8 HarmoS, sans oublier l augmentation assez particulière des effectifs pour les quatre prochaines années, ainsi que les habitants attendus dans nos nouvelles constructions, nous constatons que ces deux classes supplémentaires ne seront, à moyen terme, plus suffisantes!

4 Page Le coût La part des coûts correspondant aux salles de classe se monte à 1'224'100 fr. à laquelle il faut ajouter la part de la valeur du terrain, soit 71'900 fr. Le coût total s élève donc à 1'296'000 fr. Amortissement : - 4% (sans la part de terrain), soit 48'964 fr. par an ou 4'080 fr. par mois. - 3% pour l intérêt moyen, soit 36'723 fr. par an ou 3'060 fr. par mois. Représente un total annuel de 85'687 fr. ou mensuel de 7'140 fr. Revenus : - Pas de revenus Charges : - Par analogie avec la situation connue du collège des Noisetiers, les charges annuelles de chauffage et d éclairage des locaux peuvent être estimées à 12'000 fr. Subvention de construction : - Une subvention cantonale de 20% des coûts retenus est versée pour les constructions scolaires. Dans le cas présent, elle s élèvera à quelque 245'000 fr. 4. L APPARTEMENT DE FONCTION 4.1. Le principe La Commission crèche, sur l avis de spécialistes de l enseignement, a décidé de prévoir un appartement de fonction dans la future structure. En effet, une présence de jour mais surtout de nuit et les week-ends, peut éviter des déprédations et éloigner les intrus. Par ailleurs, même si les salles de classe seront entretenues par le Service de conciergerie de la Commune, une partie de l entretien des abords et du bâtiment pourra être assurée par le locataire. Enfin, la location de cet appartement d une surface d environ 110 m 2 permettra d encaisser un loyer, lequel amortira une partie de l investissement et couvrira les charges inhérentes Le coût La part des coûts correspondant à l appartement de fonction se monte à 492'400 fr. à laquelle il faut ajouter la part de la valeur du terrain, soit 28'900 fr. Le coût total s élève donc à 521'300 fr. Amortissement : - 1% (sans la part de terrain), soit 4'924 fr. par an ou 410 fr. par mois. - 3% pour l intérêt moyen, soit 14'772 fr. par an ou 1'231 fr. par mois. Représente un total annuel de 19'696 fr. ou mensuel de 1'641 fr. Revenus : - Loyer à déterminer, le but étant au minimum de couvrir les frais financiers. Charges : - Supportées par le locataire. Subventions de construction : - Pas de subventions.

5 Page 5 5. RÉCAPITULATIF GLOBAL DES COÛTS En réunissant les trois volets du projet (crèche, école et appartement), le coût total de construction du bâtiment et des aménagements extérieurs se résume ainsi : Travaux préparatoires Bâtiment Aménagements extérieurs Chemin piétonnier Frais secondaires Coût total brut (TTC) Subvention Coût total net 32'700 fr. 3'165'000 fr. 317'300 fr. 45'000 fr. 40'000 fr. 3'600'000 fr '000 fr. 3'352'000 fr. A ce montant, s ajoute la valeur du terrain mis à disposition et appartenant à la Commune d un montant de 247'800 fr. (1652 m 2 x 150 fr./m 2 ). En répartissant les coûts par objet et en incluant la valeur du terrain, le coût global de l investissement se présente comme suit : Construction Terrain Total brut Subvention Total net Accueil préscolaire 1'838'500 fr. 108'000 fr. 1'946'500 fr. 1'946'500 fr. Ecole 1'224'100 fr. 71'900 fr. 1'296'000 fr '000 fr. 1'051'000 fr. Appartement 492'400 fr. 28'900 fr. 521'300 fr. 521'300 fr. Chemin piétonnier 45'000 fr. 39'000 fr. 84'000 fr. 84'000 fr. Bâtiment complet 3'600'000 fr. 247'800 fr. 3'847'800 fr '000 fr. 3'602'800 fr. (Montants TTC) 6. LE PROJET DE CONSTRUCTION 6.1. L implantation La crèche sera implantée à l extrémité sud du terrain communal au lieu-dit Les Carraz. Ce positionnement permet de laisser libre le futur développement de ce secteur. Si le bâtiment devait être agrandi, l extension sera possible au nord. Les aménagements extérieurs prévoient la création d un chemin piétonnier et cyclable, reliant la place de stationnement actuelle au chemin de la Baume Le bâtiment Le bâtiment est composé de deux volumes décalés en plan et en hauteur, articulés autour d un espace de distribution. Les locaux techniques et de stockage se situent au sous-sol, la structure d accueil préscolaire au rez-de-chaussée et, au premier étage, avec un accès indépendant extérieur, se trouvent deux salles de classes enfantines et un appartement de fonction Le Label Minergie Comme toute construction publique, le bâtiment sera conçu pour obtenir le label «Minergie», soit isolation des façades et de la toiture d épaisseur accrue, fenêtres avec triple vitrage, ventilation double flux avec récupération de chaleur, panneaux solaires thermiques pour le préchauffage de l eau chaude sanitaire. Le mode de production de chaleur devra encore faire l'objet d'une réflexion par les commissions concernées, puisqu'il faut désormais prendre en considération la volonté du Conseil général à ce propos, par l'acceptation le 30 avril 2012 de la motion intitulée «Motion demandant au Conseil communal de présenter une étude concernant les possibilités de produire de l énergie renouvelable sur la Commune de Cortaillod».

6 Page 6 7. CONCLUSION Au vu de ce qui précède, il faut constater que la nécessité de réaliser cette structure est plus forte que jamais, les impératifs légaux et sociaux s imposant comme prioritaires. Cette structure est amenée à devenir pérenne et sera exploitée sur plusieurs dizaines d années. Le Conseil communal est convaincu de la fiabilité et de l efficience de ce projet, d un point de vue pratique, comme d un point de vue financier. C est pourquoi il vous remercie par avance d accepter le présent rapport et l arrêté annexé. Nous restons à votre disposition pour toute information complémentaire et nous vous prions d agréer, Monsieur le président, Madame, Monsieur, l assurance de notre parfaite considération. Cortaillod, le 19 octobre 2012 Réf h:\secretar\winword\cg\arrêtés + rapports\rapp crédit crèche + classes carraz.doc Au nom du Conseil communal La cheffe du dicastère La présidente Céline Vara Laurence Perrin

7 PROJET Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Arrêté du Conseil général accordant au Conseil communal un crédit de 3'600'000 fr. pour financer la construction d un bâtiment abritant une structure d accueil préscolaire, deux salles de classe et un appartement de fonction au lieu-dit Les Carraz Le Conseil général de la Commune de Cortaillod ; Vu le rapport du Conseil communal du 19 octobre 2012 ; Vu la loi sur les communes du 21 décembre 1964 ; Vu le règlement général de Commune du 13 février 2004 ; Entendu la Commission de la crèche ; Entendu la Commission financière ; Sur la proposition du Conseil communal ; arrête Article 2 : La dépense sera portée aux comptes des investissements : a) n I pour la part relative aux deux salles de classe, soit 1'239'600 fr., et amortie au taux de 4% ; b) n I pour la part relative à la structure d accueil, soit 1'861'800 fr., et amortie au taux de 4% ; c) n I pour la part relative au chemin piétonnier, soit 45'000 fr., et amortie au taux de 5%. d) n P pour la part relative à l appartement de fonction, soit 498'600 fr., et amortie au taux de 1%. Article 3 : Article 4 : Article 5 : La subvention cantonale s élevant à environ 248'000 fr., soit 20% des coûts reconnus pour la construction de deux salles de classe, viendra en diminution du montant prévu à l'article 2, lettre a. Tous pouvoirs sont accordés au Conseil communal pour procéder aux transactions immobilières découlant de l'exécution des dits travaux cités à l article 2, lettre c. Le Conseil communal est autorisé à conclure l'emprunt nécessaire au financement dudit crédit.

8 Page 8 Article 6 : Le Conseil communal est chargé de l'exécution du présent arrêté, à l'expiration du délai référendaire. Cortaillod, le 5 novembre 2012 Au nom du Conseil général La secrétaire Le président Ariane Humbert-Droz Laurent Schneider Réf h:\secretar\winword\cg\arrêtés + rapports\arr crédit crèche + classes carraz.doc

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu).

sur le toit du bâtiment du chemin des Rochettes 10 (Hangar du feu). Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

Commune de Cortaillod

Commune de Cortaillod Commune de Cortaillod République et canton de Neuchâtel Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de 262'000 fr. pour financer la pose de panneaux solaires photovoltaïques

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL COMMUNE DE VAL-DE-RUZ RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit d'engagement de CHF 160'000.- pour la rénovation et l isolation des façades du bâtiment sis à l

Plus en détail

(Du 20 septembre 2006)

(Du 20 septembre 2006) SPORTS 06-018 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit relative à la construction d une nouvelle chaufferie et l installation d une pompe à chaleur aux piscines du

Plus en détail

Préambule. Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND. Préavis municipal No 2010/01

Préambule. Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND. Préavis municipal No 2010/01 Yvonand, le 18 janvier 2010 AU CONSEIL COMMUNAL 1462 YVONAND Préavis municipal No 2010/01 Concerne : Demande d un crédit de construction pour des travaux de transformations du bâtiment ECA 859, chemin

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL Rapport du Conseil Communal au Conseil Général à l appui d une demande de crédit pour l exécution de travaux de réfection des toitures de la Maison des Arcades et Galerie

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014. Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction 1188 Gimel, le 13 juin 2014 MUNICIPALITE DE GIMEL PREAVIS MUNICIPAL No 03-2014 présenté au Conseil Communal de Gimel, en sa séance du 26 juin 2014 Objet : Bâtiment Multifonctions Crédit de construction

Plus en détail

Point n 6 de l ordre du jour. Coûts des énergies

Point n 6 de l ordre du jour. Coûts des énergies Point n 6 de l ordre du jour Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 211 000.- pour le changement du système de chauffage du collège d Auvernier Monsieur le

Plus en détail

DEMANDE D UN CRÉDIT D ENGAGEMENT DE CHF 60'000 POUR L ACHAT DE CASIERS POUR LE SITE

DEMANDE D UN CRÉDIT D ENGAGEMENT DE CHF 60'000 POUR L ACHAT DE CASIERS POUR LE SITE Commune de Val-de-Ruz Conseil communal DEMANDE D UN CRÉDIT D ENGAGEMENT DE 60'000 POUR L ACHAT DE CASIERS POUR LE SITE DE LA FONTENELLE Rapport du Conseil communal au Conseil général Version : 1.0 - TH

Plus en détail

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique.

Les points ci-dessous apportent quelques compléments à la note technique. Croix 1, bâtiment multifonctions 15.012 Rapport du Conseil communal au Conseil général Demande de crédit complémentaire d'un montant de CHF 1'170'000.- dans le cadre de la construction d'un bâtiment multifonctions,

Plus en détail

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT?

DANS QUELLES CONDITIONS PEUT-ON BENEFICIER DU CREDIT D IMPOT? Le crédit d impôt est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique réalisés dans

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT LA DEMANDE DE CREDIT DE FR. 111'000

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT LA DEMANDE DE CREDIT DE FR. 111'000 COMMUNE DE GORGIER RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT LA DEMANDE DE CREDIT DE FR. 111'000.- CONCERNANT LA SUITE DES TRAVAUX RELATIFS AU RAPPORCHEMENT DES COMMUNES DE LA BEROCHE Madame

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal no 92 relatif à l'octroi d'un crédit pour financer la construction d un nouveau bâtiment des infrastructures et locaux polyvalents au lieu dit "Montoly" Date proposée

Plus en détail

Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg

Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg Construction d un nouveau bâtiment pour la Haute Ecole fribourgeoise de travail social et la Haute Ecole de santé Fribourg Construction d un bâtiment de police Votation populaire du 9 février 2014 Chancellerie

Plus en détail

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG)

2. Convention avec le Centre électronique de Gestion de la Ville de Neuchâtel (CEG) Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d un créditcadre de Fr. 295 000.-- pour le financement général de divers travaux informatiques Monsieur le président, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT L ADOPTION D UN REGLEMENT DE VIDEOSURVEILLANCE DANS LES ECOPOINTS SITUES SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL Monsieur

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL CONCERNANT L ADOPTION D UN REGLEMENT DE VIDEOSURVEILLANCE DANS LES ECOPOINTS SITUES SUR LE TERRITOIRE COMMUNAL Monsieur

Plus en détail

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité

L A T O U R D E P E I L Z Municipalité V I L L E D E L A T O U R D E P E I L Z Municipalité PRÉAVIS MUNICIPAL N 1/2015 le 4 février 2015 Concerne : Demande de crédit de Fr. 451'000.-- pour l organisation d un concours en vue de la rénovation

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL 4.5.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL relatif au transfert du patrimoine immobilier de la S.I. Le Locle-Avenir S.A. en faveur de la Commune du Locle Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 12-4605 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant une demande de crédit de Fr. 70 000.- pour une étude de faisabilité relative au développement des infrastructures sportives sur le Communal

Plus en détail

Good practice: avance sur contributions d entretien

Good practice: avance sur contributions d entretien Good practice: avance sur contributions d entretien Extrait du rapport: Ehrler, Franziska, Caroline Knupfer et Yann Bochsler (2012) Effets de seuil et effets pervers sur l activité. Une analyse des systèmes

Plus en détail

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL PRÉAVIS N 53 AU CONSEIL COMMUNAL Patrimoine immobilier communal Demande d un crédit de CHF 892 000.- TTC pour l établissement d une expertise technique systématique Délégué municipal : M. Claude Uldry

Plus en détail

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations;

CONSIDÉRANT QUE la Ville désire attirer sur son territoire de nouvelles familles et favoriser la construction de nouvelles habitations; RÈGLEMENT NUMÉRO 252 INTITULÉ «RÈGLEMENT ÉTABLISSANT UN PROGRAMME DE REVITALISATION FAVORISANT LA CONSTRUCTION DE NOUVELLES HABITATIONS DANS CERTAINS SECTEURS DE LA VILLE» CONSIDÉRANT QUE la Ville désire

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 14/2013 Objet du préavis Demande de crédit pour la rénovation de la Halle des Fêtes Municipalité de Payerne / Préavis n 14/2013 Page 2

Plus en détail

Commune de Préverenges

Commune de Préverenges Commune de Préverenges PREAVIS MUNICIPAL N 9/11 DEMANDE D'UN CREDIT DE FR. 2'400'000.00 POUR L AGRANDISSEMENT DE LA CRECHE-GARDERIE «LES MOUSSAILLONS» MUNICIPALITE DE PREVERENGES Préavis N 9/11 1 Demande

Plus en détail

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux,

- 1 - Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers généraux, - 1 - Commune de Bevaix Conseil général Rapport du Conseil communal au Conseil général à l appui d une demande de crédit de Fr. 600'000.- pour la rénovation de l immeuble rue du Temple 4. Monsieur le Président,

Plus en détail

BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE

BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE THERMOGRAPHIE DE VOTRE BÂTIMENT BÉNÉFICIEZ D UN ÉCO-CONSEIL SUBVENTIONNÉ ET RÉALISEZ DES ÉCONOMIES D ÉNERGIE Les avantages de l éco-conseil Diagnostic de l efficacité énergétique de votre bâtiment Identification

Plus en détail

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL

COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL COMMUNE D HAUTERIVE CONSEIL GENERAL RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GENERAL A L APPUI D UNE DEMANDE DE CREDIT POUR LA RENOVATION DE LA CUISINE ET DES SANITAIRES DU CLUB-HOUSE DU FC HAUTERIVE Monsieur

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 4.6.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande de crédit de Fr. 207'000.- pour la réfection de la toiture-terrasse du bâtiment de liaison des 2 corps principaux du collège

Plus en détail

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13

Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif de l audit énergétique de la copropriété 1 relais de la Poste à RANTIGNY 25/11/13 Récapitulatif du l audit énergétique de RANTIGNY 1 Sommaire I. Introduction... 3 II. Visite du site... 4

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009

MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 MUNICIPALITÉ D'ÉCUBLENS/VD PRÉAVIS No 7/2009 Assainissement du bruit routier sur la Commune d'ecublens/vd Demande d'un crédit d'étude AU CONSEIL COMMUNAL D'ÉCUBLENS/VD Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

Commune de Préverenges

Commune de Préverenges Commune de Préverenges PREAVIS MUNICIPAL N 16/05 Demande d un crédit de construction de fr. 16'274 000.-- pour la construction d un collège primaire 2 MUNICIPALITE DE PREVERENGES Préavis N 16/05 Demande

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 Lorsque vous changez vos châssis ou placez des volets, vous pouvez dans de nombreux cas bénéficier de primes, de votre région ou même de votre commune. Pour

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux,

PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant. Au Conseil communal de Lutry, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers communaux, PREAVIS MUNICIPAL n 1138/2008 concernant les travaux généraux de réfection des chambres d hôtes de l Hôtel du Rivage et la création d un accès facilité aux personnes handicapées et à mobilité réduite Au

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL Commune de Val-de-Ruz Conseil communal RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL à l appui d une demande d un crédit de 100'000 pour la rénovation de la salle d économie familiale (C12) du collège

Plus en détail

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL

PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PRÉAVIS N o 13/14 AU CONSEIL COMMUNAL DEMANDE D UN CRÉDIT DE CHF 2'700'000.- POUR LA RÉNOVATION DU BÂTIMENT DES CRÊTES RUE DU CENTRE 60 Saint-Sulpice, le 13 octobre

Plus en détail

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux

Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux Ordonnance sur le bail à loyer et le bail à ferme d habitations et de locaux commerciaux (OBLF) 221.213.11 du 9 mai 1990 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 253a, al. 3, du

Plus en détail

Figure 1 : Consommation du parc immobilier du canton de Zurich représentatif pour la Suisse.

Figure 1 : Consommation du parc immobilier du canton de Zurich représentatif pour la Suisse. Argumentaire pour l assainissement des bâtiments 19 octobre 2009 1. Objectifs Le présent document a pour objectifs : de montrer pour quelles raisons la rénovation du parc immobilier est nécessaire; d énoncer

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 55/12.13 DEMANDE D'UN CREDIT DE CONSTRUCTION COMPLEMENTAIRE DE CHF 705'000.00 TTC, SUBVENTIONS NON DEDUITES, POUR TERMINER LES TRAVAUX DE RENOVATION ET

Plus en détail

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment

Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Canton de Neuchâtel Guide du formulaire de demande de subvention pour l assainissement de l enveloppe du bâtiment Ce guide vous aidera à remplir correctement le formulaire de demande. 1 Procédure 2 Propriétaire

Plus en détail

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003

Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air Edition mai 2003 CONFERENCE DES SERVICES CANTONAUX DE L'ENERGIE KONFERENZ KANTONALER ENERGIEFACHSTELLEN Aide à l'application Preuve du besoin de réfrigération et/ou d humidification de l air 1. Contexte Une série d'aides

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

8 Certifications Minergie

8 Certifications Minergie 8 Chapitre 8 Être Minergie, est-ce aussi être «autrement»? Pour de nombreux acteurs du marché immobilier, un label de durabilité devrait s accompagner d une appréciation de la valeur de leur immeuble,

Plus en détail

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière

La LDTR genevoise. Christophe Aumeunier. www.cgiconseils.ch. Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Séminaire de formation professionnelle CEI La LDTR genevoise Christophe Aumeunier Avocat, Secrétaire général de la Chambre genevoise immobilière Plan de l'exposé 1 Bref historique 2 Champ d application

Plus en détail

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions

A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions ULC Artikel März 2015 A savoir - Modification des exigences concernant les nouvelles constructions 1. Modification règlementaires À partir du 1 janvier 2015 les nouvelles constructions se rapprocheront

Plus en détail

RAPPORT. Rapport n : CG-400.185-1 Date : 17 février 2014 Dicastère : Santé publique

RAPPORT. Rapport n : CG-400.185-1 Date : 17 février 2014 Dicastère : Santé publique RAPPORT du Conseil communal au Conseil général de la Ville de Boudry concernant l adoption du règlement fixant la contribution communale aux frais de traitements dentaires Rapport n : CG-400.185-1 Date

Plus en détail

CONSEIL COMMUNAL D AUBONNE RAPPORT DE LA COMMISSION CHARGEE D EXAMINER LE PREAVIS N 9/12 «COLLEGE PETIT CHENE»

CONSEIL COMMUNAL D AUBONNE RAPPORT DE LA COMMISSION CHARGEE D EXAMINER LE PREAVIS N 9/12 «COLLEGE PETIT CHENE» CONSEIL COMMUNAL D AUBONNE RAPPORT DE LA COMMISSION CHARGEE D EXAMINER LE PREAVIS N 9/12 «COLLEGE PETIT CHENE» Au Conseil communal d Aubonne, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers,

Plus en détail

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015

Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Crédit impôts énergie renouvelable développement durable 2015 Depuis la loi de finances pour 2005, a été créé un crédit d'impôt dédié au développement durable et aux économies d'énergie. S inscrivant dans

Plus en détail

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex.

Les vingt appartements, destinés à la vente en PPE, sont répartis en 4, 5, 6 pièces et 7 pièces en duplex. les vieux-chênes Situé au cœur de la commune du Petit-Lancy, à proximité de toutes commodités, ce projet d'habitation destiné à la vente en PPE, est composé de vingt appartements lumineux de 4 à 7 pièces,

Plus en détail

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

P R E A V I S No 31. Renens, le 1 er septembre 2003 AU CONSEIL COMMUNAL DE R E N E N S, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, P R E A V I S No 31 Cautionnement et subventionnement communaux pour les immeubles à construire sur les parcelles 675 et 679 au chemin du Simplon à Renens (P38), propriété de Messieurs Paul et Frédéric

Plus en détail

Extension Safrières 1 11.007

Extension Safrières 1 11.007 Extension Safrières 1 11.007 Rapport du Conseil communal au Conseil général relatif à une Demande de crédit de CHF 657'000.-, soumise à la clause d'urgence, pour la construction de salles de classes provisoires

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement 34 Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 32 quai de Rouen 59 100 ROUBAIX Informations

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie.

La ventilation de la salle de gymnastique et des locaux vestiaires et sanitaires sera également assainie. 2 plans d exécution a été adjugée au bureau LZ&A Architectes SA. Ce dernier a établi un devis général, effectué un relevé précis et préparé les plans pour les appels d offres. La mise à l enquête pour

Plus en détail

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires

IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL. Séance d information aux locataires IMMEUBLES Vy d'etra Les Cerisiers à NEUCHÂTEL Séance d information aux locataires Lieu de la séance : BEAU-RIVAGE HOTEL Neuchâtel Le 10 septembre 2014 Assainissement / Transformation des immeubles Helvetia

Plus en détail

Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Sommaire

Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Sommaire Mode de calcul basé sur les dépenses déterminantes (coûts réels plafonnés) Guide à l intention des institutions (prestataires) reconnues par les cantons suisses, pour leurs demandes d obtention des subventions

Plus en détail

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch

Bien rénover son bâtiment Genève février 2014. Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover son bâtiment Genève février 2014 Pierre André Seppey Physeos SA Sion pa.seppey@physeos.ch Bien rénover programme Enjeux énergétiques à venir Bien comprendre sa consommation d énergie Comment

Plus en détail

Zone Région de Bruxelles Capitale

Zone Région de Bruxelles Capitale Objet Zone Au Fédéral Région Wallonne Région de Bruxelles Capitale Région Flamande Audit énergétique Thermographie infrarouge Pour audit énergétique (auditeur agréé PAE1 ou 2) dans habitation existante,

Plus en détail

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT

OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT OPERATION MENUCOURTOISE D AMELIORATION DE L HABITAT En 2008 Mise en place de l aide communale à l isolation pour les propriétaires En 2010, La mairie montre l exemple : rénovation complète du logement

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation

vu la loi sur le logement du 9 septembre 1975 A vu le préavis du Département de l'économie Conditions d'occupation RÈGLEMENT sur les conditions d'occupation des logements à loyers modérés (RCOLLM) du 7 janvier 007 (état: 0.0.007) 840...5 LE CONSEIL D'ÉTAT DU CANTON DE VAUD vu la loi sur le logement du 9 septembre 975

Plus en détail

MUNICIPALITE DE GLAND

MUNICIPALITE DE GLAND MUNICIPALITE DE GLAND Préavis municipal n 56 relatif à l octroi d un crédit pour financer la rénovation des installations de chauffage des vestiaires sis au centre sportif "En Bord". Madame la présidente,

Plus en détail

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, 1. Résumé

Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, 1. Résumé V COMMUNE DE CORCELLES - CORMONDRECHE Rapport du Conseil communal au Conseil général à l'appui d'une demande de crédit de fr. 42'000.- pour le renouvellement du parc informatique de l'administration communale

Plus en détail

Préavis No 22-2006 au Conseil communal

Préavis No 22-2006 au Conseil communal VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 22-2006 au Conseil communal Fixation du plafond d endettement et du plafond pour les cautionnements

Plus en détail

RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL RAPPORT MUNICIPAL N 99 AU CONSEIL COMMUNAL Réponse à la motion de M. le Conseiller communal Tefik Rashiti "Nyon zone hors AGCS" Délégué municipal : Monsieur Daniel Rossellat Nyon, le 4 mai 2009 Monsieur

Plus en détail

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV

CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV DA 005-15.06 CRÉDIT DE CONSTRUCTION POUR LA RÉALISATION D UN GROUPE SCOLAIRE SUR LE SECTEUR L LA CONCORDE ET POUR LE DÉPLACEMENT D UNE PARTIE DU PARKING FMCV Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

Plus en détail

Rapport du Conseil communal au Conseil général

Rapport du Conseil communal au Conseil général République et Canton de Neuchâtel COMMUNE DE L A T E NE Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit de 53 000 francs pour la réfection des points d ancrage de trois

Plus en détail

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA

ICESOL: CONCEPT POUR UN CHAUFFAGE SOLAIRE INNOVANT. Orateurs : Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Orateurs : ICESOL: CONCEPT 1. POUR UN INNOVANT Frank Doppenberg BG Ingénieurs Conseils SA Bernard Thissen Energie Solaire SA Le projet «La Cigale», terminé en mars 2014 est la rénovation Minergie la plus

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 39/10.12 DEMANDE D'UN CRÉDIT DE CHF 259 200.00 POUR L ACHAT D UN LOGICIEL DE GESTION DES TEMPS ET DE PLANIFICATION DES HORAIRES DE TRAVAIL DU PERSONNEL

Plus en détail

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie

PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Cuarnens, le 25 novembre 2013 Municipalité de Cuarnens PREAVIS MUNICIPAL No 19/2013 Demande de crédit pour alimenter en énergie les 6 appartements de l ancienne porcherie Monsieur le Président, Mesdames

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

Demande de logement. Chez: Numéro postal: Localité: à son compte Pourcentage de l activité: % Motif si inférieur à 100%

Demande de logement. Chez: Numéro postal: Localité: à son compte Pourcentage de l activité: % Motif si inférieur à 100% Guichets ouverts de 11 à 15 heures 1. Demandeur Demanderesse Demande de logement Reservé à l administration Dossier No Date: social libre Domicile Rue: Chez: Numéro postal: Localité: Tél. privé: Tél. portable:

Plus en détail

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse

16 IDEA 04 07 TRANSFORMATION D UNE ANCIENNE FERME À PRAZ/VULLY FR. Ferme lumineuse 16 IDEA 04 07 Ferme lumineuse Avec la rénovation de cette ancienne ferme située dans la région des Trois lacs de Morat, Neuchâtel et Bienne, l architecte Christophe Pulver voulait atteindre trois buts:

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS N 46-2013

EXPOSE DES MOTIFS N 46-2013 Commune de Plan lesouates EXPOSE DES MOTIFS N 462013 Message aux membres du Conseil municipal OBJET: SECURISATION DU PARKING SOUTERRAIN DES AVIATEURS PAR L INSTALLATION DE CAMERAS DE VIDEO PROTECTION CREDIT

Plus en détail

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr

livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr www.hdgdev.com 1 PROVAIR POUR EN SAVOIR PLUS! CODEVair : Livret d éd épargne monétaire rémunr munéré. Fonctionnement identique à celui d un d livret d éd épargne bancaire. Taux de rémunr munération indexé

Plus en détail

Préavis n 15/14 au Conseil communal

Préavis n 15/14 au Conseil communal COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 15/14 au Conseil communal Travaux de mise à jour des bâtiments rue de l'industrie 8 et 10 Délégué municipal : - M. Michel Crottaz, municipal Aubonne, le 21 octobre

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

Message du Conseil communal au Conseil général

Message du Conseil communal au Conseil général Tél. 026 664 80 00 Fax 026 664 80 09 Case postale commune@estavayer-le-lac.ch Message du Conseil communal au Conseil général Estavayer-le-Lac, le 8 octobre 2012 Octroi d'un crédit d'investissement de CHF

Plus en détail

CAD Safrières 2 15.011

CAD Safrières 2 15.011 CAD Safrières 2 15.011 Rapport du Conseil communal au Conseil général Demande d'un crédit de CHF 752'000.- pour la création d'un chauffage à distance depuis le Collège Safrières 2 (du 12 mai 2015) Monsieur

Plus en détail

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins

05.025 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins e-parl 8.09.007 4: Conseil des Etats Session d'automne 007 05.05 é Loi sur le nouveau régime de financement des soins Droit en vigueur Projet du Conseil fédéral Décision du Conseil des Etats Décision du

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION

OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION OBSERVATOIRE DE LA QUALITÉ LES OPÉRATIONS RÉNOVÉES ET CERTIFIÉES BBC-EFFINERGIE RÉNOVATION 2 SOMMAIRE INTRODUCTION 3 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ÉMISSION DE GAZ À EFFET DE SERRE 4 LA CONSOMMATION D ÉNERGIE

Plus en détail

R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L.

R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L. Etud' Accueil R E S I D E N C E LES GLENANS 64, rue de l Aurore 78100 SAINT GERMAIN EN LAYE TEL : 01.30.61.08.35 Méditerranée E M A I L : L E S G L E N A N S @ E T U D - A C C U E I L. F R W W W. E T U

Plus en détail

Utilisation d une automobile : incidences fiscales

Utilisation d une automobile : incidences fiscales Utilisation d une automobile : incidences fiscales Les frais engagés pour l utilisation d une automobile dans le cadre d un emploi ou d une entreprise présentent un élément d affaires justifiant leur déductibilité

Plus en détail

RESTAURATION LOGEMENTS

RESTAURATION LOGEMENTS LES PRESTATIONS MINISTERIELLES au 1 er janvier 2014 La restauration collective RESTAURATION 927 structures de restauration collective réparties en 322 restaurants financiers, 74 restaurants inter administratifs

Plus en détail

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes)

Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) 1 Commune municipale Cahier des charges du secrétaire municipal et administrateur des finances municipales (les définitions personnelles se rapportent aux deux sexes) I. GENERALITES 1. Bases légales, prescriptions

Plus en détail

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup

SOLAIRE BALLERUP LA VILLE CONTEXTE. (Danemark) Ballerup SOLAIRE BALLERUP (Danemark) Utiliser l énergie solaire thermique avec un système de stockage de chaleur classique à accumulation et à régulation sur une longue période est une des alternatives les plus

Plus en détail

Argumentaires Pour 13.058. Dokumentation Documentation Documentazione

Argumentaires Pour 13.058. Dokumentation Documentation Documentazione Parlamentsdienste Services du Parlement Servizi 13.058 del Parlamento Servetschs dal parlament Argumentaires Pour Initiative populaire sur les bourses d'études et révision totale de la loi sur les contributions

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

certificat de performance énergétique d un logement?

certificat de performance énergétique d un logement? Quelles informations dans le certificat de performance énergétique d un logement? 1. Introduction Les bâtiments représentent plus de 40% de la consommation d énergie de la Communauté européenne. Il est

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE SEMI-COMMERCIAL À VENDRE 7961-7969, RUE HOCHELAGA MONTRÉAL (QUÉBEC) PRIX DEMANDÉ : 1 450 000 $ Caractéristiques La Caisse Desjardins d Anjou-Tétreaultville désire vous informer de la mise en marché

Plus en détail

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques

à vendre IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques IMMEUBLE COMMERCIAL À VENDRE 201, CHEMIN MONTRÉAL CORNWALL (ONTARIO) PRIX DEMANDÉ : 435 000 $ Caractéristiques Le Mouvement Desjardins désire vous informer de la mise en marché de l immeuble situé au 201

Plus en détail

Demande de crédit pour l achat et la pose d horodateurs au parking du Centre. Politique globale de parcage dans le village de Château-d Oex

Demande de crédit pour l achat et la pose d horodateurs au parking du Centre. Politique globale de parcage dans le village de Château-d Oex Préavis No 11/2012 Demande de crédit pour l achat et la pose d horodateurs au parking du Centre et Politique globale de parcage dans le village de Château-d Oex Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs,

Urbanisme 07-002. Introduction. (du 23 février 2007) Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Urbanisme 07-002 Rapport du Conseil communal au Conseil général concernant une demande de crédit pour des travaux d entretien des annexes est et ouest du Musée d art et d histoire et pour des travaux de

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

EDPR - CREATION DE SIX PLACES DE DETENTION SUPPLEMENTAIRES 14.015

EDPR - CREATION DE SIX PLACES DE DETENTION SUPPLEMENTAIRES 14.015 EDPR - CREATION DE SIX PLACES DE DETENTION SUPPLEMENTAIRES 14.015 Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil à l appui d un projet de décret portant octroi d un crédit complémentaire urgent de 670.000

Plus en détail

PremeLY Habitat 3 BBC

PremeLY Habitat 3 BBC PremeLY Habitat 3 BBC (Bâtiment Basse Consommation) SCPI DE TYPE «SCELLIER BBC» souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2011 La clôture de la période de souscription pourra intervenir par anticipation

Plus en détail

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2013 13.043

CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2013 13.043 CREDIT SUPPLÉMENTAIRE URGENT 2013 13.043 Rapport du Conseil d'etat au Grand Conseil à l'appui d'un projet de décret portant octroi d un crédit supplémentaire urgent de 8.000.000 francs destiné à financer

Plus en détail