Producteur voulant protéger la production de pétrole brut lourd

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Producteur voulant protéger la production de pétrole brut lourd"

Transcription

1 Producteur voulant protéger la production de pétrole brut lourd Un producteur de pétrole vend sa production future de pétrole brut lourd à un client à un prix déterminé aujourd hui. Le producteur veut fixer ce prix afin de se protéger contre un mouvement défavorable des prix entre le moment où le prix est déterminé (aujourd hui) et le moment où le pétrole brut lourd sera produit et livré dans trois semaines. Le prix d un baril de pétrole brut lourd (le Western Canadian Select ou WCS) se négocie en ce moment à 10,00 $US de moins que le prix du West Texas Intermediate (WTI). Comme le prix du pétrole lourd canadien est déterminé en fonction de l écart par rapport au prix du WTI, le producteur s expose à un important risque de variation de l écart entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger. Plus particulièrement, un écart plus grand nuira à sa rentabilité. Le producteur veut donc fixer la différence de prix entre le pétrole brut lourd WCS et le pétrole brut léger WTI afin de couvrir la production de pétrole brut lourd. Le producteur peut utiliser le contrat à terme sur le différentiel de prix du pétrole brut lourd (ou contrat à terme WCH DIFF) et le contrat à terme sur le pétrole brut léger WTI (ou contrat à terme WTI) afin de protéger efficacement la production de pétrole brut lourd. Données AUJOURD HUI DANS TROIS SEMAINES Prix du contrat à terme WTI 70,00 $US 66,00 $US Prix différentiel WCS WTI (l indice du pétrole brut NGX WCS WTI représente l écart de prix entre le WCS et le WTI) -10,00 $US 10,00 $US de moins le baril -16,00 $US 16,00 $US de moins le baril Prix implicite d un baril de WCS 60,00 $US 50,00 $US Stratégie ACTION AUJOURD HUI DANS TROIS SEMAINES COMMENTAIRES Étape 1 Couvrir le prix d un baril de WCS Vente du contrat à terme 70,00 $US Achat du contrat à terme 66,00 $US Le producteur liquide sa position sur le contrat à terme WTI. Note : il n'y a aucune livraison de pétrole brut WTI étant donné que la position est fermée avant l expiration du contrat à terme WTI. Profit = +4,00 $US Prix implicite d un baril de WCS (inventaire en pétrole brut lourd du producteur provenant de la production future) 60,00 $US 50,00 $US Perte découlant de la baisse de prix du baril de pétrole brut lourd WCS. Perte = -10,00 $US Suite au verso >>

2 ACTION AUJOURD HUI DANS TROIS SEMAINES COMMENTAIRES Étape 2 Couvrir le risque de base entre le pétrole brut léger et le pétrole brut lourd Le producteur vend un contrat à terme WCH -10,00 $US ou 90,00 $US selon la méthode de cotation de l indice du pétrole brut NGX WCS WTI Note : l indice du pétrole brut NGX WCS WTI est l indice sous-jacent du contrat à terme WCH DIFF Vente du contrat à terme WCH 90,00 $US Achat du contrat à terme WCH 84,00 $US Le producteur liquide sa position sur le contrat à terme WCS DIFF. Note : Le producteur vend le contrat à terme pour couvrir le risque de base entre le pétrole brut lourd (WCS) et le pétrole brut léger (WTI). Profit = +6,00 $US Profit (perte) net Profit (perte) net = 0,00 $US (création d une position entièrement couverte) La stratégie du producteur de vendre un contrat à terme WTI (pour couvrir le prix d un baril de WCS) tout en vendant un contrat à terme WCH DIFF pour couvrir le risque de base (plus précisément, pour se protéger contre un élargissement de l écart de prix entre le baril de WTI et le baril de WCS) crée une position couverte de façon efficiente. Si le producteur ne s était pas couvert à l aide du contrat à terme WCH DIFF, il aurait subi une perte de 6,00 $US le baril. Cette perte s explique par le fait que le contrat à terme WTI ne tient pas compte du risque de base entre le pétrole brut lourd (WCS) et le pétrole brut léger (WTI). Le producteur s expose donc à un risque additionnel qui n est pas couvert en utilisant seulement le contrat à terme WTI. Pour couvrir le risque de base (écart de prix), le producteur doit aussi vendre des contrats à terme WCH DIFF. Dans cet exemple, peu importe que le prix du WTI ou WCS monte ou baisse, l objectif du producteur en initiant cette transaction est de couvrir le risque d un élargissement de l écart de prix entre le WTI et le WCS. Comme la figure * ci-dessous le montre, de façon générale, un élargissement de l écart nuit à la rentabilité des producteurs de pétrole brut lourd canadien et un rétrécissement de l écart nuit à la rentabilité des raffineurs de pétrole. Tant les producteurs que les utilisateurs ont donc un risque de prix à gérer qui peut être atténué en utilisant les contrats à terme sur le différentiel de prix du pétrole brut lourd canadien. FIGURE 1 : RÉPERCUSSION DE L ÉCART DE PRIX ENTRE LE PÉTROLE BRUT LOURD ET LE PÉTROLE BRUT LÉGER SUR LES PARTICIPANTS Source : Petro Canada * Ce graphique provenant d une source externe n est accessible que dans sa langue d origine.

3 Raffineur voulant se protéger contre un rétrécissement de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger Les marges de transformation d un raffineur sont de plus en plus comprimées à cause de l hiver doux qui a beaucoup réduit la demande pour le mazout de chauffage. Le raffineur s attend à ce que ses marges soient de plus en plus réduites par rapport aux seuils actuels parce que l OPEP et les producteurs canadiens réduisent la production de pétrole brut lourd sur un ralentissement de la demande mondiale, ce qui diminuera les réserves et réduira l'écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger. Les raffineurs achètent le pétrole brut comme matière première servant à la production et à la vente de produits raffinés comme le mazout de chauffage et l essence. Les raffineurs engrangent des profits à partir de l écart entre les différentes qualités de pétrole brut (léger et lourd) et le prix des produits raffinés, et non seulement à partir des prix absolus du pétrole brut et de l essence. Comme le pétrole lourd canadien se négocie en fonction de l écart par rapport au prix du pétrole brut léger WTI, le raffineur doit composer avec le risque de variations importantes de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger. Plus précisément, un rétrécissement de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger implique que le raffineur devra payer plus cher pour produire du mazout de chauffage en raffinant du pétrole brut lourd, ce qui réduit sa rentabilité. Le raffineur veut donc fixer le prix différentiel entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger afin de couvrir le risque que cet écart ne rétrécisse entre le moment où le prix est convenu avec le producteur et le moment où le pétrole brut lourd sera livré dans quatre semaines. Pour couvrir le risque d un effritement additionnel de ses marges de transformation, le raffineur met en place une stratégie utilisant le contrat à terme sur le différentiel de prix du pétrole brut lourd canadien (ou contrat à terme WCH DIFF). Données AUJOURD HUI DANS QUATRE SEMAINES Prix du contrat à terme WTI 80,00 $US 70,00 $US Prix différentiel WCS WTI (l indice du pétrole brut NGX WCS WTI représente l écart de prix entre le WCS et le WTI) 12,00 $US 12,00 $US de moins le baril 5,00 $US 5,00 $US de moins le baril Prix implicite d un baril de WCS 68,00 $US 65,00 $US Stratégie ACTION AUJOURD HUI DANS QUATRE SEMAINES COMMENTAIRES Étape 1 Couvrir le prix d un baril de WCS Achat du contrat à terme 80,00 $US Vente du contrat à terme 70,00 $US Le raffineur liquide sa position sur le contrat à terme WTI. Note : il n'y a aucune livraison de pétrole brut WTI étant donné que la position est fermée avant l expiration du contrat à terme WTI. Perte = -10,00 $US Suite au verso >>

4 Stratégie (suite) ACTION AUJOURD HUI DANS QUATRE SEMAINES COMMENTAIRES Prix implicite d un baril de WCS (variation du prix du pétrole brut lourd au cours de la période) 68,00 $US 65,00 $US Le raffineur doit payer 3,00 $US de moins le baril pour acheter du pétrole brut lourd WCS. Profit = +3,00 $US Étape 2 Couvrir le risque de base entre le pétrole brut léger et le pétrole brut lourd Le raffineur achète un contrat à terme WCH -12,00 $US ou 88,00 $US selon la méthode de cotation de l indice du pétrole brut NGX WCS WTI Achat du contrat à terme WCH 88,00 $US Vente du contrat à terme WCH 95,00 $US Le raffineur liquide sa position sur le contrat à terme WCS DIFF. Note : Le raffineur achète le contrat à terme pour couvrir le risque de base entre le pétrole brut lourd (WCS) et le pétrole brut léger (WTI). Profit = +7,00 $US Note : l indice du pétrole brut NGX WCS WTI est l indice sous-jacent du contrat à terme WCH DIFF Profit (perte) net Profit (perte) net = 0,00 $US (création d une position entièrement couverte) La stratégie du raffineur d acheter un contrat à terme WTI (pour couvrir le prix d un baril de WCS) tout en vendant un contrat à terme WCH DIFF pour couvrir le risque de base (plus précisément, pour se protéger contre un rétrécissement de l écart de prix entre le baril de WTI et le baril de WCS) crée une position couverte de façon efficiente. Si le raffineur ne s était pas couvert à l aide du contrat à terme WCH DIFF, il aurait subi une perte de 7,00 $US le baril. Pour couvrir ce risque, le raffineur doit aussi utiliser des contrats à terme WCH DIFF. Dans cet exemple, peu importe que le prix du WTI ou WCS monte ou baisse, l objectif du raffineur en initiant cette transaction est de couvrir le risque d un rétrécissement de l écart de prix entre le WTI et le WCS.

5 Investisseur qui s attend à un élargissement de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger Un investisseur s attend à ce que l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger s'élargisse. Cet écart est actuellement à -12,25 $US le baril (tel que mesuré par le niveau de l indice du pétrole brut NGX WCS WTI qui représente le prix d un baril de pétrole brut lourd Western Canadian Select moins le prix d un baril de pétrole brut léger West Texas Intermediate). Il base ses prévisions sur le fait que la demande pour l asphalte et le goudron à toiture (produits à partir de pétrole brut lourd raffiné) sera inférieure dans les prochains mois à cause d un ralentissement dans la construction et la demande pour l essence (produite principalement à partir de pétrole brut léger raffiné) sera supérieure pour la période estivale d achalandage sur les routes. Dans ce contexte, l investisseur croit que le prix du pétrole brut lourd offrira un rendement moins satisfaisant que le prix du pétrole brut léger. Stratégie L investisseur décide d utiliser des contrats à terme sur le différentiel de prix du pétrole brut lourd canadien pour tirer profit de ses prévisions d élargissement de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger. Plus précisément, l investisseur vend cinq contrats à terme sur le différentiel de prix du pétrole brut lourd canadien (symbole WCH). MÉTHODE DE COTATION : Le prix du contrat à terme WCH est coté selon la méthode suivante : (prix différentiel* entre un baril de WCS et un baril de WTI) * tel que mesuré par l indice du pétrole brut lourd NGX WCS WTI Le prix d un contrat à terme WCH est coté à 87,75 $US (suggérant que l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger est de -12,25 $US le baril). L investisseur vend cinq contrats à terme WCH (équivalant à barils de pétrole brut lourd). Dans deux mois Deux mois plus tard, le prix d un contrat à terme WCH est à 83,50 $US (suggérant que l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger est de -16,50 $US le baril) et l investisseur liquide sa position. L écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger s est donc élargi de -12,15 US à -16,50 $US le baril. L investisseur encaisse un gain de 4,25 $US le baril pour un profit de $US le contrat à terme (calculé en multipliant 4,25 $US le baril par l unité de négociation du contrat à terme de barils), sans tenir compte des commissions. Le profit total de l investisseur sur sa position de cinq contrats est calculé comme suit : 4,25 $US le baril X barils par contrat X 5 contrats = ,00 $US NOMBRE DE PRIX DU CONTRAT ACHAT VENTE CONTRATS À TERME WCH Aujourd hui 5 87,75 PROFIT (PERTE) (PAR CONTRAT) PROFIT (PERTE) (POUR LA POSITION) Dans deux mois 5 83, ,00 $US ,00 $US Suite au verso >>

6 Il existe beaucoup de recherche ou de données fondamentales sur le marché. Ainsi, avant de prendre une position sur des contrats à terme WCH, l investisseur doit aussi tenir compte de la volatilité historique et de l évolution de l écart de prix entre le pétrole brut lourd et le pétrole brut léger. Comme la figure ci-dessous le montre, l écart de prix entre le pétrole brut lourd canadien WCS et le pétrole brut léger WTI est très volatil. La volatilité, telle que mesurée par l écart-type des prix différentiels sur une période de 20 jours, est passée d un sommet de 270 % à un bas de 15 %. De plus, le prix différentiel a atteint un sommet de 45,00 $US le baril et un bas de 5,00 $US le baril. FIGURE 1 : DIFFÉRENTIEL DE PRIX ET VOLATILITÉ ANNUALISÉE DE 20 JOURS (PÉTROLE BRUT LÉGER WTI MOINS PÉTROLE BRUT LOURD WCS) JANVIER 2005 À AVRIL % % % 150 % % % % Jan 05 Jul 05 Jan 06 Jul 06 Fév 07 Août 07 Fév 08 Août 08 Mars 09 Sep 09 Mars 10 0 Source : Bloomberg L.P. Volatilité annualisée de 20 jours Différentiel de prix

Circulaire no : 097-2010 Page 1. MCeX AUTOCERTIFICATION

Circulaire no : 097-2010 Page 1. MCeX AUTOCERTIFICATION Circulaire no : 097-2010 Page 1 Trading Interest Rate Derivatives Trading Equity and Index Derivatives Back-office Futures Back-office - Options Technology Regulation MCeX CIRCULAIRE 30 juillet 2010 AUTOCERTIFICATION

Plus en détail

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Info-Carburant Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Bulletin, Volume 9 Le 31 octobre 14 Exemplaires disponibles gratuitement

Plus en détail

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Info-Carburant Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Bulletin 18, Volume 9 Le 3 octobre 14 Exemplaires disponibles gratuitement

Plus en détail

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec

Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Environnement économique et gestion des risques Association des producteurs d arbres de Noël du Québec Avril 2016 Banque Nationale du Canada Strictement privé et confidentiel Agenda Contenu de la présentation:

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS

IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS IMPACTS DE LA CHUTE DU PRIX DU PÉTROLE SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE ET SUR LES BUDGETS DES GOUVERNEMENTS PRÉSENTÉ À : L INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX PAR : BENOIT BRILLON, CFA

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Futures Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321

Info-Carburant. Aperçu national. Faits récents. Volume 10, Bulletin 23 11 décembre, 2015 ISSN 1918-3321 Aperçu national Les prix de l essence au détail au Canada ont baissé de 1, cent le litre au cours des deux dernières semaines Pour la période de deux semaines se terminant le 8 décembre, le prix moyen

Plus en détail

Stratégie de vente d options d achat couvertes

Stratégie de vente d options d achat couvertes Stratégie de vente d options d achat couvertes La stratégie de vente d options d achat couvertes, également connue sous le nom de stratégie d achat-vente, est mise en œuvre par la vente d un contrat d

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE PRIX SUR LES METAUX NON FERREUX

LA GESTION DU RISQUE DE PRIX SUR LES METAUX NON FERREUX LA GESTION DU RISQUE DE PRIX SUR LES METAUX NON FERREUX LES ACTEURS Les matières premières à la Société Générale La Société Générale SG Corporate & Investment Banking (SG CIB) est depuis 1987 un des intervenants

Plus en détail

L'INVESTISSEUR DE TYPE «ÉQUILIBRÉ»

L'INVESTISSEUR DE TYPE «ÉQUILIBRÉ» Mars 2013 Deux stratégies d'options à privilégier en fonction du profil d'investisseur Les options sont des outils financiers qui peuvent être utilisées à des fins de protection ou pour spéculer sur la

Plus en détail

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations.

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations. CGB Contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans OGB Option sur contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans Manuel de référence Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

Dérivés Financiers Options

Dérivés Financiers Options Stratégies à base d options Dérivés Financiers Options 1) Supposons que vous vendiez un put avec un prix d exercice de 40 et une date d expiration dans 3 mois. Le prix actuel de l action est 41 et le contrat

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme

Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Convention de base Convention Opérations sur marge Convention Options et Contrats à terme Partie 1: Convention de base Les Parties 1. Le(s) soussigné(s) du «Formulaire d ouverture de compte LYNX»; ci-après

Plus en détail

Les options classiques

Les options classiques Les options classiques des options sur contrat : 1) Spéculation : Les options sur contrat est un remarquable instrument de spéculation permettant de spéculer sur la hausse ou la baisse du prix du contrat

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires

Gestion financière internationale GSF- 2104. Partie 2 : Notions préliminaires Gestion financière internationale GSF- 2104 Partie 2 : Notions préliminaires Introduction Notions de base de la finance internationale : Cotation BID- ASK Changement dans le taux spot Notion de taux Forward

Plus en détail

Le point sur le pétrole

Le point sur le pétrole Clément Gignac V-P Principal et économiste en chef Le point sur le pétrole 10 février 2015 1 Mise en garde Les opinions exprimées dans cette présentation reposent sur les conditions de marché actuelles

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

Énoncé de politique. L impact des prix du pétrole sur l économie canadienne. La Chambre de commerce du Canada favorise

Énoncé de politique. L impact des prix du pétrole sur l économie canadienne. La Chambre de commerce du Canada favorise Énoncé de politique Série sur la politique économique Juin 2011 L impact des prix du pétrole sur l économie canadienne Introduction Qui eût cru que l acte désespéré d un vendeur de fruits dans un petit

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Nouvel approvisionnement des pétroles bruts au Québec. Véronique Szabo, Directrice R&D 20 mars 2015/Bitume Québec

Nouvel approvisionnement des pétroles bruts au Québec. Véronique Szabo, Directrice R&D 20 mars 2015/Bitume Québec Nouvel approvisionnement des pétroles bruts au Québec Véronique Szabo, Directrice R&D 20 mars 2015/Bitume Québec Plan Introduction bitume Situation mondiale/québec Production bitume Distillation atmosphérique

Plus en détail

SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS 2006-03-17, Volume 3, n o 11 Bourse de Montréal Inc. - Modifications aux articles 6801, 6808, 15003, 15603, 15606

Plus en détail

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel

Note d orientation sur l élargissement de la portée des coupecircuits pour titre individuel Avis sur les règles Note d orientation RUIM Destinataires à l interne : Affaires juridiques et conformité Détail Formation Haute direction Institutions Opérations Pupitre de négociation Personne-ressource

Plus en détail

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca

MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca En date du 31 décembre 2012 MNS/ MNS.U www.reserve.monnaie.ca RTB Aperçu Date du PAPE Le 5 novembre, 2012 Bourse TSX Symboles MNS/ MNS.U Numéro CUSIP 779921113 Frais de service 45 points de base (0,45

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

Stratégies d options Guide pratique

Stratégies d options Guide pratique Stratégies d options Guide pratique L OIC fournit cette publication à titre indicatif seulement. Aucun énoncé dans cette publication ne doit être interprété comme étant une recommandation, un conseil,

Plus en détail

Aperçus des fonds du Gestion privée de patrimoine BNI Profil Revenu et Croissance

Aperçus des fonds du Gestion privée de patrimoine BNI Profil Revenu et Croissance Aperçus des fonds du Gestion privée de patrimoine BNI Profil Revenu et Croissance Voici les aperçus du fonds pour vos investissements effectués dans le cadre de l'utilisation de Gestion privée de patrimoine

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières

Éditorial. Suivre la marée. Mise en application. LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Octobre 2011 LOGICIEL D'AIDE À LA DÉCISION Pour les investissements en Bourse, Devises et Matières Premières Éditorial E n 2007 / 2008, les marchés financiers ont été confrontés à leur pire crise depuis

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DATE DE PUBLICATION : 3 novembre 2015 5N PLUS PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR LE TROISIÈME TRIMESTRE CLOS LE 30 SEPTEMBRE 2015 Montréal (Québec), le 3 novembre 2015 5N Plus

Plus en détail

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec DANS LA PROPOSITION D APPROVISIONNEMENTS-MONTRÉAL DE MODIFIER LE MODÈLE ACTUEL D APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS MÉDICAUX ET CHIRURGICAUX

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS. Analyse du rendement par la direction RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS Fonds spécialisés Pour la période terminée le 30 juin 2015 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds contient

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Incidences financières de la baisse des prix du pétrole. Ottawa, Canada Le 27 janvier 2015 www.pbo-dpb.gc.ca

Incidences financières de la baisse des prix du pétrole. Ottawa, Canada Le 27 janvier 2015 www.pbo-dpb.gc.ca Incidences financières de la baisse des prix du pétrole Ottawa, Canada Le 27 janvier 2015 www.pbo-dpb.gc.ca Le directeur parlementaire du budget (DPB) a pour mandat de présenter au Parlement une analyse

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE Cultivons l avenir 2 est un cadre stratégique quinquennal pour le secteur canadien de l agriculture et de l agroalimentaire sur lequel s appuie la prestation des programmes fédéraux-provinciauxterritoriaux.

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Les stratégies d écarts sur options (suite)

Les stratégies d écarts sur options (suite) Mars 2012 Les stratégies d écarts sur options (suite) Les écarts sur options sont regroupés en deux catégories : les écarts verticaux et les écarts calendaires. Dans le premier bulletin 2012, nous avons

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE

LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 2013- INSTITUT DE L ENTREPRISE LES ENJEUX DE LA VOLATILITE DU PETROLE ET DU GAZ ENTRETIENS ENSEIGNANTS-ENTREPRISE 28 AOÛT 213- INSTITUT DE L ENTREPRISE Helle Kristoffersen Directeur de la Stratégie TOTAL VOLATILITÉ DES MATIÈRES PREMIÈRES

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AUTOCERTIFICATION MODIFICATION AU MANUEL DES OPÉRATIONS ET AU MANUEL DES RISQUES DE LA CDCC AFIN DE TENIR COMPTE DU RISQUE D ASYMÉTRIE DU RÈGLEMENT DANS LE

Plus en détail

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix

Info-Carburant. Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Info-Carburant Comprendre les différents aspects du marché de l essence au Canada et les facteurs économiques qui influencent les prix Bulletin 7 Volume 9 Le 2 mai 14 Exemplaires disponibles gratuitement

Plus en détail

RBC Marchés des Capitaux

RBC Marchés des Capitaux Le 8 décembre 205 RBC Marchés des Capitaux TITRES LIÉS À DES TITRES DE PARTICIPATION ET À DES TITRES D EMPRUNT SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC ET RECHERCHE RBCMC Titres RBC liés à une répartition stratégique

Plus en détail

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES 1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES Risque : «aléa affectant la richesse et les décisions...» Gestion du risque : «démarche consistant à évaluer les gains et coûts d'une réduction du risque et à décider

Plus en détail

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes?

Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Les producteurs forestiers peuvent-ils tirer meilleur profit des règles fiscales existantes? Marc St-Roch, CPA, CA, M. Fisc. Service de comptabilité et de fiscalité de l UPA 29 mai 20123 Plan de la rencontre

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis

Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis Modifications prévues aux options d achat d actions Le gouvernement fédéral annonce le maintien des droits acquis 20 novembre 2015 Au cours d une conférence de presse aujourd hui, le ministre des Finances,

Plus en détail

Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011

Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011 Tableaux comparatifs des prix de l'énergie Février 2011 Objectif des tableaux : Informer ponctuellement et périodiquement les administrateurs d édifices et d industries sur la situation relative des prix

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt

Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Chapitre 6 et 15 Le Risque et la Courbes des rendements des taux d'intérêt Dans la section précédente, nous avons généralisé notre discussion de l'influence de divers facteurs sur le comportement des taux

Plus en détail

4- Instruments de gestion des risques de marché (suite)

4- Instruments de gestion des risques de marché (suite) 4- Instruments de gestion des risques de marché (suite) 3- OPTIONS 3.1- PRINCIPES : Option = droit de réaliser une transaction future à des conditions fixées à l'avance. 3.1.1- Options «vanilles» call

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011

Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 Le transport durable Une approche alternative à l emploi et la compétitivité Consultations pré-budgétaires 2012 Le 12 août 2011 L Alliance canadienne pour les véhicules au gaz naturel 350 Sparks Street,

Plus en détail

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) (en milliers de dollars) Charges Gestion des

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

Avant d investir dans un fonds, évaluez s il cadre avec vos autres investissements et respecte votre tolérance au risque.

Avant d investir dans un fonds, évaluez s il cadre avec vos autres investissements et respecte votre tolérance au risque. Fonds de titres à court terme et à taux variable Lysander-Canso série A Ce document contient des renseignements essentiels sur les parts de série A du Fonds de titres à court terme et à taux variable Lysander-Canso

Plus en détail

Avant d investir dans un fonds, vous devriez vérifier si le fonds est compatible avec vos autres placements et votre tolérance au risque.

Avant d investir dans un fonds, vous devriez vérifier si le fonds est compatible avec vos autres placements et votre tolérance au risque. FONDS TACTIQUE D OBLIGATIONS DE QUALITÉ PURPOSE Catégorie A Ce document renferme des renseignements essentiels sur le Fonds tactique d obligations de qualité Purpose (le «fonds»). Vous trouverez plus de

Plus en détail

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015

REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 REPÈRES SUR LES VARIATIONS DU PRIX DU PÉTROLE NOVEMBRE 2015 ALI AL-NAIMI (MINISTRE SAOUDIEN DU PÉTROLE) EN 2015 : «NO ONE CAN SET THE PRICE OF OIL IT S UP TO ALLAH» 100 90 80 70 60 50 40 30 20 novembre

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE Les entreprises internationalisées comme les multinationales industrielles et commerciales se trouvent exposées au risque de fluctuations

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE DEPRECIATION DES PLACEMENTS DANS LE CODE DES ASSURANCES CIMA

LA GESTION DU RISQUE DE DEPRECIATION DES PLACEMENTS DANS LE CODE DES ASSURANCES CIMA LA GESTION DU RISQUE DE DEPRECIATION DES PLACEMENTS DANS LE CODE DES ASSURANCES CIMA I. PROPLEMATIQUE -------------------------------- Lorsqu une entreprise souhaite commercialiser un nouveau produit ou

Plus en détail

Achat de 1 000 actions XYZ à 30 $ -30 000,00 $

Achat de 1 000 actions XYZ à 30 $ -30 000,00 $ Mai 2013 Le roulement des positions d options Le traitement fiscal des opérations sur options sur actions est un sujet de préoccupation pour plusieurs investisseurs. Les questions les plus fréquentes posées

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008

Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 Foire aux questions Troisième trimestre de 2008 1. On entend dire que la Banque CIBC pourrait procéder à une nouvelle émission d actions. Êtes-vous à l aise avec la position de la Banque à l égard des

Plus en détail

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE

LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE LA HAUSSE DES COURS PETROLIERS : UNE MENACE POUR LA REPRISE ECONOMIQUE? 30 Min INSIDE 6 Avril 2011 Plan de la présentation 1) L évolution des cours: faits stylisés et explications 2) Impact économiques

Plus en détail

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable.

UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. ab UBS BLOC/BLOC Plus Plus de rendement lors d un marché stable. Optimisation En achetant un BLOC (Discount Certificate), vous acquérez indirectement un sous-jacent moyennant un escompte (discount). A

Plus en détail

Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire

Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire Le 09 octobre 2006 volume 9, no 41 ISSN 1708-3567 Relevés hebdomadaires des prix à la pompe de l essence ordinaire TABLEAU 1 Prix moyen affiché à la pompe et prix minimum estimé (PME) Régions S 25-09-06

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

FAQ pour les employés

FAQ pour les employés FAQ pour les employés Votre régime d assurance médicaments est un nouveau régime factuel qui est propulsé par Reformulary MC. Les changements qu il comporte sont innovateurs et différents des changements

Plus en détail

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois

BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois BAX MC Contrats à terme sur acceptations bancaires canadiennes de trois mois Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Types d ordres BASIC. Société du Groupe KBC

Types d ordres BASIC. Société du Groupe KBC Types d ordres BASIC Société du Groupe KBC Types d ordre BASIC p. 2 1. Introduction 3 2. Ordre au marché 4 3. Ordre limité 6 4. Ordre stop 7 5. Ordre stop-loss 8 6. Ordre stop-limit 9 Types d ordre BASIC

Plus en détail

FEUILLE DE TRAVAIL: ÉTUDE DE FAISABILITÉ

FEUILLE DE TRAVAIL: ÉTUDE DE FAISABILITÉ FEUILLE DE TRAVAIL: ÉTUDE DE FAISABILITÉ Le produit Décrivez le produit. Donnez le plus de détails possible dont le type d emballage requis pour sa mise en marché. Marché cible Votre marché cible est le

Plus en détail

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE

TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE TIRER PROFIT DES OCCASIONS D AFFAIRES DU MARCHÉ DU CARBONE PIERRE-CHARLES TARDIF & STÉPHAN TREMBLAY COLLOQUE PERFORMANCE 19 FÉVRIER 2013 Pierre-Charles Tardif, CPA auditeur, CGA, CFE Pierre-Charles Tardif,

Plus en détail

Chapitre III : Le marché des commodities «matières premières et énergie»

Chapitre III : Le marché des commodities «matières premières et énergie» Chapitre III : Le marché des commodities «matières premières et énergie» Master II Politique Négociation et Commerce International FASEG UCAD CREA Dr Babacar SENE Introduction Quelques rappels sur la définition

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

La forte appréciation du billet vert et les inquiétudes sur la Chine font mal

La forte appréciation du billet vert et les inquiétudes sur la Chine font mal 7 octobre 214 La forte appréciation du billet vert et les inquiétudes sur la Chine font mal Le recul des prix des matières premières observé au début de l été s est poursuivi au cours des derniers mois

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Rappel: Surplus du consommateur et du producteur

Rappel: Surplus du consommateur et du producteur 9 L énergie 9.1 Le commerce international et l analyse de bien-être Rappel: Surplus du consommateur et du producteur Surplus du consommateur: Différence entre - Prix que le consommateur était prêt àpayer

Plus en détail

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC

Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Stratégies de négociation SXM MC Contrats à terme mini sur l indice S&P/TSX 60 MC Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique

Plus en détail

Le service de gestion des risques de marché

Le service de gestion des risques de marché Le service de gestion des risques de marché Philippe Gougeon, M.Sc. Économie Économiste, FPPQ LES PERSPECTIVES 2013 DU CRAAQ 16 avril 2013 PLAN DE PRÉSENTATION 1. Préambule et historique Le risque Marchés

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds au 30 juin 2015 FONDS DIVIDENDE PLUS CANADIEN LANDRY Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du fonds contient

Plus en détail

Assurance Vie & Capitalisation

Assurance Vie & Capitalisation Assurance Vie & Capitalisation > Porphyre Mai 2015 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Support en unités de compte d un contrat

Plus en détail

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement

LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE. Politique d investissement LE MUSÉE CANADIEN DES DROITS DE LA PERSONNE Politique d investissement Cette politique est en vigueur depuis le 18 juin 2009 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 1. GÉNÉRALITÉS P R É A M B U L E Le Musée canadien

Plus en détail

PRÉVISION DE LA DEMANDE. 1. Référence : HQD-1, Document 1, p. 14. Préambule :

PRÉVISION DE LA DEMANDE. 1. Référence : HQD-1, Document 1, p. 14. Préambule : PAGE 1 DE 9 DEMANDE DE RENSEIGNEMENTS N o 1 D ÉNERGIE BROOKFIELD MARKETING INC. («EBMI») RELATIVE À LA DEMANDE D APPROBATION DU PLAN D APPROVISIONNEMENT 2008-2017 DU DISTRIBUTEUR PRÉVISION DE LA DEMANDE

Plus en détail

Contrats à terme sur actions Manuel de référence

Contrats à terme sur actions Manuel de référence Contrats à terme sur actions Manuel de référence Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal

Plus en détail

Info-Énergie. Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010. Pétrole brut, essence et mazout de chauffage. Octobre 2011.

Info-Énergie. Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010. Pétrole brut, essence et mazout de chauffage. Octobre 2011. Office national de l énergie National Energy Board Info-Énergie December 2010 Octobre 2011 Regard sur les prix de l énergie au Canada de 2000 à 2010 Figure 1 : Prix du WTI L évolution du prix du pétrole

Plus en détail

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE

BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE BALANCE DES PAIEMENTS ET TAUX DE CHANGE PREMIÈRE SECTION : VRAI OU FAUX Question 1.1 Si le taux d intérêt canadien augmente, la demande d actifs canadiens diminue. Question 1.2 Si le dollar canadien s

Plus en détail

!!!!!!! INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités)

!!!!!!! INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités) INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités) 1 INTEMA SOLUTIONS INTEMA SOLUTIONS INC. INC. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT

Plus en détail

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES

REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES 1. APERÇU REDEVANCES AURIFÈRES OSISKO LTÉE RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DES DIVIDENDES Le régime de réinvestissement des dividendes (le «régime») de Redevances Aurifères Osisko Ltée (la «Société») offre

Plus en détail