RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RT2012. La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT"

Transcription

1 RT2012 La Réglementation Thermique 2012 L essentiel au quotidien CREATE AND PROTECT

2 RT : premier choc pétrolier. La France prend conscience de la nécessité d économiser ses ressources énergétiques. La Réglementation Thermique est née. Au fil de ses révisions, ce texte s est enrichi et complexifié. Rockwool, votre partenaire isolation, vous expose les évolutions de la RT2012, pour vous aider à créer des bâtiments toujours plus performants, aptes à protéger leurs occupants comme les générations futures.

3 Des solutions Rockwool pour tous vos bâtiments et vos applications L essentiel de la RT2012 De la maison individuelle à l habitat collectif, en passant par les surfaces commerciales et les bureaux, vous trouverez dans ce document les solutions Rockwool conformes à la réglementation, mais aussi celles qui répondent au nouveau label basse consommation RT2012. Lexique ANRU Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine. Elle fait partie du programme de relance régionale de l habitat et prévoit notamment la réhabilitation des quartiers les plus fragiles (ZUS : zone urbaine sensible). Bbio et Bbio max (limite réglementaire) Besoin bioclimatique conventionnel en énergie d un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement et l éclairage artificiel. Il est sans dimension et exprimé en nombre de points. Cep et Cep max (limite réglementaire) Consommation conventionnelle d énergie primaire d un bâtiment pour le chauffage, le refroidissement, la production d eau chaude sanitaire, l éclairage artificiel des locaux et les auxiliaires de chauffage, de refroidissement, d eau chaude sanitaire et de ventilation (déduction faite de l électricité produite à demeure). Elle est définie par un coefficient exprimé en kwh/(m 2.an) d énergie primaire. GES Gaz à effet de serre. Ils sont considérés comme les principaux responsables du réchauffement climatique. Grâce à des valeurs guides, nous détaillons les performances de nos produits, application par application. Parce que vous avez besoin d informations précises et que ce document n est pas exhaustif, retrouvez également un espace dédié à la RT2012 sur :, avec des outils pratiques pour construire votre pré-projet. Dans chacune de nos documentations, les solutions permettant d atteindre les performances conformes à la réglementation sont signalées par ce logo. En savoir plus R exprimée en m².k/w. Tic Température intérieure conventionnelle. Elle détermine la limite à ne pas dépasser pour le confort d été dans un bâtiment sans climatisation. Uc Coefficient de déperditions thermiques d une paroi, en partie courante, exprimé en W/m 2.K. Coefficient de transmission thermique d une paroi exprimé en W/m².K. Il se calcule à partir des déperditions en partie courante et des déperditions par les ponts thermiques intégrés à cette paroi. U Déperditions thermiques par les ponts thermiques intégrés à la paroi exprimés en W/m².K. Il s agit de ponts thermiques linéiques (ψ) et de ponts thermiques ponctuels (X). = Uc + U Document réalisé en collaboration avec le bureau Pouget Consultants RT2012 CREATE AND PROTECT MAISONS INDIVIDUELLES HABITAT COLLECTIF bureaux surfaces commerciales

4 La RT2012, un engagement du Grenelle Environnement Une longue marche Limite de la consommation énergétique maximale des bâtiments résidentiels neufs Limitation des déperditions Réduction des besoins en chauffage RT2012 Limitation des consomations 50 kwh/(m 2 /an) Label RT2012 Bâtiments à énergie positive 40 kwh/(m 2 /an) Un objectif, de l ambition n Le Grenelle Environnement prévoit une division par quatre des émissions de gaz à effet de serre (GES)*, facteurs de réchauffement climatique. n Le bâtiment étant un gros émetteur de GES*, deux ans de concertation avec les acteurs du secteur ont abouti à la RT2012, qui permet de diviser la consommation énergétique des constructions neuves par deux, voire trois. n Parallèlement, un label RT2012 est créé : ce nouveau référentiel exige une meilleure performance énergétique du bâtiment par rapport au niveau réglementaire de l ordre de 20 %. Une révolution de la construction n La RT2012 renforce la réglementation en limitant la consommation d énergie primaire* du bâtiment dès sa conception. Cette limite de consommation devient un objectif global à atteindre. n La performance exigée, exprimée en valeur absolue et non plus relative, impose de prendre en compte l isolation et encourage une conception bioclimatique* des constructions. n Cela nécessite que l efficacité énergétique du bâti, tout comme les performances des équipements connaissent une évolution significative. RT2005-RT2012, ce qui change Côté concepteurs n La performance à respecter ne dépend plus d un bâtiment de référence. La réflexion de l équipe de conception doit être globale et plus poussée, à la fois sur le bâti, la forme du bâtiment et les systèmes choisis. n La mission des bureaux d études doit débuter plus tôt, pour valoriser l environnement géographique et climatique de la construction. Cette nouvelle organisation, dès le début du projet, encourage le dialogue entre les acteurs. Côté constructeurs Le maître d ouvrage doit attester : n À la demande du permis de construire, d une étude de faisabilité sur les approvisionnements en énergie et de prise en compte des besoins conventionnels ; n À l achèvement des travaux, du contrôle des besoins et consommations conventionnels, par un opérateur autorisé par le ministère de l Écologie (MEEDDM). Les mots signalés par une * sont expliqués dans le lexique.

5 Une réglementation d objectifs Trois exigences de résultats Le besoin bioclimatique n L exigence des faibles besoins du bâti est définie par le coefficient Bbio max*. Il concerne trois usages indispensables au confort : le chauffage, le rafraîchissement et l éclairage. n Indépendamment des équipements et de l énergie utilisée, il faut concevoir à faible besoin. Ces trois utilisations sont conditionnées par l architecture du bâti, son environnement et son niveau d isolation. Bbio Bbio max La performance énergétique du bâtiment n L exigence de consommation maximale d énergie primaire est définie par le coefficient Cep max*. Il porte sur les consommations des cinq usages essentiels : le chauffage, le refroidissement, l éclairage, la production d eau chaude sanitaire et les auxiliaires (pompes et ventilateurs). n Cette performance s élève à 50 kwh/(m²/an) d énergie primaire, avec différentes modulations. Cep Cep max Le confort d été dans les bâtiments non climatisés n Occuper des bâtiments confortables en toutes saisons est aussi une ligne directrice de la RT. n Cela impose la vérification d une température estivale à ne pas dépasser, la Tic ou température intérieure conventionnelle. Tic < Tic réf Des exigences de moyens Habitat individuel Habitat collectif Tertiaire Bâti Plus forte isolation Traitement des ponts thermiques Traitement de la perméabilité à l air Obligatoire sur tous les bâtiments. Calendrier d application 28 octobre 2011 Courant er janvier 2013 équipements Recours obligatoire aux énergies renouvelables Régulation de l éclairage Comptage de la consommation : chauffage, refroidissement n Pour les logements (maisons individuelles, immeubles collectifs, foyers de jeunes travailleurs et cités universitaires) situés en zone ANRU*. n Pour les bureaux, les bâtiments d enseignement et les établissements d accueil de la petite enfance. n Pour le label RT2012. n Pour les bâtiments à usage d habitation situés en dehors des périmètres de rénovation urbaine. n Pour les autres bâtiments à usage non résidentiel (tertiaires). La perméabilité à l air Il s agit de la sensibilité du bâtiment par rapport aux «fuites d air» parasites causées par les défauts de son enveloppe. L étanchéité à l air du bâti est caractérisée dans la RT par un coefficient de perméabilité. Il représente le débit de fuite par mètre carré de surface déperditive (hors plancher bas) sous une dépression de 4 Pa et est exprimé en m 3 /(h.m²). La RT2012 impose le traitement de cette perméabilité à l air dans les bâtiments résidentiels, mais aussi sa mesure car elle est limitée. Un tel travail doit être effectué par un opérateur de mesure agréé par les formations du ministère de l écologie (MEEDDM).

6 Maisons individuelles n Les solutions proposées sont issues de simulations Bbio* et Cep* RT2012, réalisées sur des maisons individuelles en rez-de-chaussée ou avec étage, pour les différentes zones géographiques réglementaires, et avec chauffage au gaz ou pompe à chaleur. Les solutions spécifiques correspondent aux simulations de label RT2012, et sont signalées par le LABEL n Le cas spécifique du chauffage par effet joule requiert le niveau d isolation maximum et des actions complémentaires : diminution de la perméabilité à l air, apport de photovoltaïque, orientation favorable Combles perdus Laine de roche soufflée Roulrock Rouleaux déroulés sur plancher plan 0, ,00 0, ,00 LABEL , ,00 LABEL , ,00 LABEL , ,00 0, ,45 LABEL , ,20 Combles aménagés Rockciel Isolation par l extérieur (sarking) Système Expert Deltarock et Rockplus 0, ,55 0, ,10 LABEL , ,65 0, ,35 + 3,60 0, ,35 + 4,20 0, ,35 + 4,80 LABEL , ,35 + 6,05 Toitures-terrasses inaccessibles béton ou maçonnées Rock C Tous types de finitions 0, ,10 LABEL , ,35 Murs isolés par l extérieur Ecorock Murs en parpaing sous enduit 0, ,85 LABEL , ,00

7 Murs à ossature bois isolés par l extérieur MB Rock avec MB Rock+ Avec entraxe de 0,6 m en 2 couches Murs isolés par l intérieur Labelrock bidensité Complexe de doublage collé sur briques Rockmur Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en parpaings et cloisons en carreaux de plâtre Rockplus Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en parpaings et cloisons en carreaux de plâtre Sous-sols ou garages Rockfeu RSD Rapporté sous dalle Sols/ isolation de dalles 0, ,35 0, ,25 + 1,45 LABEL , ,10 + 1,45 0, ,40 0, ,95 LABEL , ,50 0, ,70 0, ,20 0, ,75 LABEL , ,30 0, ,00 0, ,60 0, ,20 LABEL , ,80 Rocksol Expert 0, ,70 Les solutions et valeurs de ce document sont données à titre strictement indicatif. Les calculs réalisés conformément aux règles définies dans les arrêtés de la réglementation thermique se basent sur des hypothèses consultables auprès de Rockwool. Ces valeurs guides communiquées ne se substituent pas à l étude thermique réglementaire d un BET. RT2012 CREATE AND PROTECT MAISONS INDIVIDUELLES HABITAT COLLECTIF bureaux surfaces commerciales

8 Habitat collectif n Les solutions proposées sont issues de simulations Bbio* et Cep* RT 2012 réalisées sur des petits collectifs pour les différentes zones géographiques réglementaires. Ces simulations sont calculées avec chauffage au gaz ou pompe à chaleur, et un traitement des ponts thermiques en isolation par l intérieur. Les solutions spécifiques correspondent aux simulations de label RT2012, et sont signalées par le LABEL n Le cas spécifique du chauffage par effet joule requiert le niveau d isolation maximum et des actions complémentaires : diminution de la perméabilité à l air, apport de photovoltaïque, orientation favorable Toitures-terrasses inaccessibles béton ou maçonnées Rock C Tous types de finitions 0, ,55 0, ,10 LABEL , ,10 Combles aménagés Rockciel Isolation par l extérieur (sarking) Système Expert Deltarock et Rockplus 0, ,25 LABEL , ,65 0, ,35 + 3,60 LABEL , ,35 + 6,05 Combles perdus Laine de roche soufflée Roulrock Rouleaux déroulés sur plancher plan 0, ,00 0, ,00 LABEL , ,00 LABEL , ,00 LABEL , ,00 0, ,45 LABEL , ,20 Murs isolés par l extérieur Ecorock Murs en béton sous enduit 0, ,30 0, ,85 LABEL , ,55

9 Murs isolés par l intérieur Labelrock bidensité Complexe de doublage collé sur briques Rockmur Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en béton et cloisons en carreaux de plâtre Rockplus Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en béton et cloisons en carreaux de plâtre Planchers sur sous-sols ou garages Rockfeu System Fond de coffrage Rockfeu System et Rocksol Expert Fond de coffrage et dalle flottante 0, ,40 0, ,95 LABEL , ,50 0, ,20 0, ,75 LABEL , ,30 0, ,60 LABEL , ,80 0, ,85 LABEL , ,40 0, ,85 + 1,55 LABEL , ,40 + 1,55 LABEL , ,85 + 3,15 Les solutions et valeurs de ce document sont données à titre strictement indicatif. Les calculs réalisés conformément aux règles définies dans les arrêtés de la réglementation thermique se basent sur des hypothèses consultables auprès de Rockwool. Ces valeurs guides communiquées ne se substituent pas à l étude thermique réglementaire d un BET. RT2012 CREATE AND PROTECT MAISONS INDIVIDUELLES HABITAT COLLECTIF bureaux surfaces commerciales

10 Bureaux n Les solutions proposées sont issues de simulations Bbio* et Cep* RT2012 réalisées sur des bureaux climatisés ou non climatisés pour les différentes zones géographiques réglementaires. Ces simulations sont calculées avec chauffage au gaz ou pompe à chaleur, réversible dans les bureaux climatisés, une ventilation double flux et un traitement des ponts thermiques en isolation par l intérieur. Les solutions spécifiques correspondent aux simulations de label RT2012, et sont signalées par le LABEL Toitures-terrasses inaccessibles béton ou maçonnées Rock C Tous types de finitions 0, ,55 0, ,10 Murs isolés par l extérieur Rockfaçade Bardage sur murs en béton 0, ,85 0, ,40 LABEL , ,70 Murs isolés par l intérieur Labelrock bidensité Complexe de doublage collé sur murs en béton Rockmur Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en béton et cloisons en carreaux de plâtre Rockplus Nu ou Kraft Doublage traditionnel de murs en béton et cloisons en carreaux de plâtre 0, ,40 0, ,95 LABEL , ,50 0, ,70 LABEL , ,75 0, ,00 LABEL , ,20

11 Planchers sur sous-sols ou garages Rockfeu et System db Fond de coffrage Rockfeu System db et Rocksol Expert 60 mm Fond de coffrage et dalle flottante 0, ,85 LABEL , ,40 LABEL , ,85 + 1,55 LABEL , ,40 + 1,55 Les solutions et valeurs de ce document sont données à titre strictement indicatif. Les calculs réalisés conformément aux règles définies dans les arrêtés de la réglementation thermique se basent sur des hypothèses consultables auprès de Rockwool. Ces valeurs guides communiquées ne se substituent pas à l étude thermique réglementaire d un BET. RT2012 CREATE AND PROTECT MAISONS INDIVIDUELLES HABITAT COLLECTIF Bureaux surfaces commerciales

12 Surfaces commerciales n Les solutions proposées sont issues de simulations Bbio* et Cep* RT2012 réalisées sur des surfaces commerciales climatisées pour les différentes zones géographiques réglementaires. Toitures-terrasses aciers ** épaisseur (mm) Résistance thermique 0, ,20 0, ,35 0, ,50 ** épaisseur (mm) Résistance thermique Rockacier B Nu Energy* 0, ,60 0, ,75 0, ,90 0, ,05 Rockacier C Soudable Energy 0, ,05 0, ,30 0, ,55 0, ,80 0, ,30 0, ,10 * Ou Hardrock 2 Energy si membrane PVC avec fixations. ** Calculés avec des fixations à rupteurs de ponts thermiques. Façades acier Bardage métallique double peau et plan rapporté Plateau épaisseur (mm) R Type de lèvre Largeur (mm) Nb de fixations/ croisement entre plateaux horizontaux et ossatures verticales 1 2 Bardage horizontal & Rockbardage Energy Recouvrement de lèvre : 60 mm 130 3, , ,32 0, ,31 0, ,31 0, ,32 0, ,32 0, ,31 0, ,30 0, ,29 0, ,28 0, ,30 0, ,29 0, ,29 0, ,39 0, ,38 0,39 Bardage horizontal & Rockbardage Recouvrement de lèvre : 40 mm 110 3, ,39 0, ,38 0, ,36 0, ,35 0, ,34 0, , ,37 0, ,36 0, ,35 0,36

13 Bardage horizontal Façades acier (suite) Bardage métallique double peau Bardage vertical & Rockbardage Energy Recouvrement de lèvre : 60 mm Bardage vertical & Rockbardage Recouvrement de lèvre : 40 mm épaisseur (mm) Bardage vertical R 130 3, , , ,80 Type de lèvre Lèvre droite Plateau Lèvre caisson Largeur Nombre de fixations m² (en mm) 2,50 3, ,33 0, ,32 0, ,32 0, ,33 0, ,32 0, ,32 0, ,31 0, ,30 0, ,29 0, ,31 0, ,30 0, ,30 0, ,40 0, ,39 0, ,39 0, ,41 0, ,40 0, ,39 0, ,37 0, ,36 0, ,35 0, ,38 0, ,37 0, ,36 0,37 Les solutions et valeurs de ce document sont données à titre strictement indicatif. Les calculs réalisés conformément aux règles définies dans les arrêtés de la réglementation thermique se basent sur des hypothèses consultables auprès de Rockwool. Ces valeurs guides communiquées ne se substituent pas à l étude thermique réglementaire d un BET. RT2012 CREATE AND PROTECT MAISONS INDIVIDUELLES HABITAT COLLECTIF bureaux surfaces commerciales

14 Document non contractuel, fourni à titre indicatif Imprimé sur un papier issu de forêts gérées durablement - Photos : Rockwool, DR Conception, réalisation : mars 2012 Rockwool France SAS 111, rue du Château des Rentiers Paris Tél. : +33 [0] Fax : +33 [0]

Un Objectif du Grenelle Environnement

Un Objectif du Grenelle Environnement Un saut énergétique Avec la RT2012, le Grenelle Environnement prévoit de diviser par 3 la consommation énergétique des bâtiments neufs d habitation et d usage tertiaire, soit : une consommation d énergie

Plus en détail

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building

FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building FRANCE : Towards Nearly Zero Energy Building Bruxelles - 13 avril 2011 David JUIN Chef de projet réglementation thermique Ministère de l écologie, du développement durable, des transports et du logement

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à

RT 2012 RT 2012. Réglementation thermique. structure en acier. Réglementation thermique. et bâtiments à Réglementation thermique RT 0 et bâtiments à structure en acier Réglementation thermique Textes, dates de mise en application et attestations Textes de référence : Décret n 00-69 du 6 octobre 00 relatif

Plus en détail

Fiche d Information - Étude Thermique

Fiche d Information - Étude Thermique Fiche d Information - Étude Thermique 7, Grande Rue 84370 BEDARRIDES Tél. : 04.90.22.85.30 Fax : 04.90.22.85.31 e-mail : new-tec@orange.fr Site : www.new-tec.fr Références constructeur ou code avantage

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation

CONSTRUIRE SELON LA RT 2012. Les clés pour comprendre la réglementation CONSTRUIRE SELON LA RT 2012 Les clés pour comprendre la réglementation Le Contexte de la réglementation P ortée par les enjeux climatiques et par l engagement de réduire par 4 les émissions de gaz à effet

Plus en détail

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous!

LA RT 2012. Marre. Énergie trop chère Isolons. nous! d avoir froid. nous! Remboursez nous! Marre d avoir froid Énergie trop chère Isolons nous! Isoler plus pour dépenser moins LA RT 2012 OU COMMENT RÉDUIRE MES DÉPENSES ÉNERGÉTIQUES EN CONSTRUISANT MA MAISON DANS LE RESPECT DE

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Réglementation thermique 2012 :

Réglementation thermique 2012 : Réglementation thermique 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Bernard Suard-MEDDTL Avril 2011 Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement Ministère de

Plus en détail

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012...

Sommaire. Qu est-ce que la RT 2012... 3. Consommation énergétique... 4. Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8. Les avantages de la RT 2012... Sommaire Qu est-ce que la RT 2012... 3 Consommation énergétique... 4 Les grands principes de la RT 2012... 5 à 8 Les avantages de la RT 2012... 9 En résumé... 10 En Résumé Qu est-ce que la RT 2012? Cette

Plus en détail

T. BONNARDOT 17/12/2010

T. BONNARDOT 17/12/2010 CYTHELIA Conseil & Expertise La Maison ZEN 350, route de la traverse 73 000 MONTAGNOLE Tel +33 (0) 4 79 25 31 75 www.cythelia.fr SARL au capital de 140 000 - RCS Chambéry B 393 290 937 - APE 7219 Z RT

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE

DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DOCUMENT COMPARATIF DES LABELS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE Mercredi de l info du Mercredi 25 Mars 2009 «PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BATIMENT A BASSE CONSOMMATION D ENERGIE» Le point sur les réglementations,

Plus en détail

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires

RT2012. News. News. www.samse.fr. Ensemble pour la. Ensemble pour la. www.samse.fr. Avec SAMSE et ses partenaires Vous devez fournir les attestations de PC et de fin de travaux Attestation au depôt de pc : 1 Votre extension doit respecter les exigences de la élément par élément Attestation fin de travaux : Cette attestation

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

RT 2012 et responsabilités

RT 2012 et responsabilités RT 2012 et responsabilités UDAF Valence 24/05/2012 Source :Christian Blachot Architecte Nicolas Estrangin (ADIL Information Energie) 1.MODALITÉS TECHNIQUES 24/05/2012 RT2012 et responsabilités 2 Objectifs

Plus en détail

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires

& la rt 2012. la réponse aux exigences réglementaires les fenêtres aluminium MILLET & la rt 0 la réponse aux exigences réglementaires La Réglementation Thermique 0 s applique d ores et déjà pour les bâtiments neufs du secteur tertiaire, public et les bâtiments

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour décembre 2012 Introduction La règlementation Thermique 2012 est entrée en vigueur en octobre 2011 pour les logements situés en zone ANRU. Elle

Plus en détail

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio)

Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Fiche de synthèse Étude thermique RT 2012 (Bbio) Votre construction devra respecter au minimum les performances énoncées ci-dessous. En cas de non-respect de ces points Les sanctions pourront être civiles

Plus en détail

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020

Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 M. Delorme 1 Construction bois : la réponse adéquate pour la RT2012/RT2020 Marc Delorme Inter Forêt-Bois 42 FR-Saint Etienne 2 3 ème Forum

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB

Exigences. Conséquences sur les solutions. Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel articulation des réglementations

Plus en détail

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage

Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage Matinée technique RT 2012, l'enjeu de la gestion d'éclairage RT 2012, L enjeu de la gestion d éclairage 1 18 février 2010! Evolutions RT2005 / RT2012 & Gestion de l éclairage TCHANG Nathalie Directrice

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012»

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» Conférence de présentation Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 21 janvier 2011 Marie-Christine ROGER Chef du bureau qualité et réglementation technique de la construction MEDDTL DGALN

Plus en détail

Menuiseries conformes à la RT 2012

Menuiseries conformes à la RT 2012 Menuiseries conformes à la RT 2012 G U I D E P R AT I Q U E D E L A R T 2 0 1 2 www.caib.fr RT 2012, enjeux et objectifs La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) a pour objectif de limiter les consommations

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012

MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Photographe : DR Technal 5271.001 TECHNAL - 1er trim. 2011 - C11T0003 - Photos et document non contractuels MÉMENTO RT 2012 ANTICIPER ET MAÎTRISER LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 11T0003_MementoThermique_2.indd

Plus en détail

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012)

Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Comprendre la réglementation thermique 2012 (RT2012) Sommaire 1 Un engagement fort du Grenelle de l environnement 1 Calendrier et champ d application 2 Les nouveautés 3 Les exigences 9 Les quatre niveaux

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 «Questions d actualité!» 18/03/2011 La réglementation thermique 2012 Maria PEAN ADIL 91 Quentin HOFFER - Essonne info énergie/cg91 Maison départementale de l habitat 1 boulevard de l Ecoute-s il-pleut

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 :

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 : un saut énergétique pour les bâtiments neufs Avril 2011 Bernard Suard-MEDDTL Ministère de l Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Construire un logement en respectant la RT2012

Construire un logement en respectant la RT2012 Construire un logement en respectant la RT2012 Mise à jour août 2013 Fiche réalisée par l ALE de l agglomération lyonnaise - TD Introduction La règlementation Thermique 2012 s applique à tous les logements

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012

Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 Performance Energétique du Bâtiment et RT2012 5 juin 2012 ORLEANS Opération réalisée avec le soutien financier de l Union Européenne, de l Etat et de la Région Centre : Programme La Règlementation Thermique

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Groupe Eyrolles, 2009, ISBN 978-2-212-12404-0 Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat 14 Les performances thermiques des matériaux

Plus en détail

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE

ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE Dossier de presse / Février 2014 ISOvER PRÉSEnTE LEs LAURÉAts DE ses trophées EFFICACItÉ ÉnERGÉtIQUE IsoVER organise depuis 2007 un concours dans toute l Europe, qui récompense les projets de construction

Plus en détail

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012

La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 La réglementation thermique en vigueur, la RT 2012, s applique à tous les projets de bâtiments neufs des secteurs résidentiels, dont le dépôt de demande de permis de construire

Plus en détail

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations

RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Réunion technique CAP INNOVATION RT 2012 : Etude de cas en maison individuelle et en immeuble collectif d habitations Olivier Servant Directeur des marchés Saint-Gobain Habitat Etude de cas : maison individuelle

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points

RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL. en 8 points RÉGLEMENTATION THERMIQUE DES BÂTIMENTS NEUFS RT 2005 L'ESSENTIEL en 8 points La réglementation thermique RT 2005 s inscrit dans la continuité de la RT 2000 avec des performances requises en termes de consommation

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois

Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Les ponts thermiques des enveloppes à ossature bois Depuis 2012, L institut Technologique FCBA met à disposition des Entreprises et des Bureaux d études thermiques, des données et des justifications mises

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

seules les performances comptent!

seules les performances comptent! PLâTRES ISOLATION doublages Prégymax 29.5 seules les performances comptent! th th thermique et acoustique Prégymax 29.5 GARDEZ UNE LONGUEUR D AVANCE Fort du succès de PRÉGYMAX 32, Lafarge Plâtres innove

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Rénovation thermique. par l extérieur

Rénovation thermique. par l extérieur Rénovation thermique par l extérieur Enjeux des rénovations Secteur du Bâtiment : 1 er consommateur d énergie. Faire diminuer les consommations énergétiques des bâtiments en augmentant leur performance

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Extrait de la réglementation thermique RT2012

Extrait de la réglementation thermique RT2012 Extrait de la réglementation thermique RT2012 LES EXIGENCES Pour répondre à la RT 2012 il conviendra de respecter 3 exigences : - Bbio > Bbio max - Cep > Cep max - Tic > Tic de référence LE COEFFICIENT

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

LUMIERE. Ensemble, valorisons la Lumière Naturelle

LUMIERE. Ensemble, valorisons la Lumière Naturelle LUMIERE Ensemble, valorisons la Lumière Naturelle Etude d impact de l installation de lanterneaux sur les consommations et le confort d été d un bâtiment industriel. Sommaire Page 4 Page 4 Page 5 Page

Plus en détail

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX

ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX ATTESTATION DE LA PRISE EN COMPTE DE LA RÉGLEMENTATION THERMIQUE À L ACHEVEMENT DES TRAVAUX Je soussigné(e) : Représentant(e) de la société Située à : Numéro Voie Lieu-dit Localité Code postal : ---- BP

Plus en détail

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011

Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions. LIMOGES ESTER TECHNOPOLE LE 15 septembre 2011 Les performances minimales à respecter Conséquences sur les solutions Conséquences pour les professions Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la Fédération Française du Bâtiment LIMOGES

Plus en détail

La RT 2012. Sommaire. Cet article est rédigé à titre non exhaustif.

La RT 2012. Sommaire. Cet article est rédigé à titre non exhaustif. La RT 2012 Cet article est rédigé à titre non exhaustif. Si vous avez un projet particulier en PACA, et qu il est sur le point de se concrétiser, nous pouvons vous mettre en relation avec des bureaux d'études

Plus en détail

Styrodur C. l isolation haute résistance de Placo

Styrodur C. l isolation haute résistance de Placo Styrodur C l isolation haute résistance de Placo Styrodur C, l isolation haute résistance de Placo Bien isoler les bâtiments est désormais incontournable, afin d en réduire la consommation énergétique.

Plus en détail

L essentiel de la RT 2012

L essentiel de la RT 2012 La newsletter des Experts Tertiaire Somfy N 5 I AVRIL 2012 édition spéciale L essentiel de la RT 2012 POLE SOLERE, Cité de l Environnement (69) Bâtiment BEPOS. Gestion des Brises Soleil Orientables et

Plus en détail

MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS

MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS Avis Technique N 3/07-529 MAITRISEZ VOS CONSOMMATIONS D énergie Distribué par : FIMUREX PLANCHERS-ACOR 36, avenue de Thionville - B.P. 90723 57147 WOIPPY Cedex Tél. : 03 87 31 03 31 - Télécopie : 03 87

Plus en détail

RT 2005 Les solutions d isolation conseillées

RT 2005 Les solutions d isolation conseillées RT 005 Les solutions d isolation conseillées Le futur se décide aujourd hui Les enjeux La signature des accords de Kyoto sur la réduction des gaz à effet de serre est une étape majeure dans la prise de

Plus en détail

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE

La mise en œuvre BBC. Formation pour entreprises IBSE La mise en œuvre BBC Formation pour entreprises IBSE 2 Les labels Maison bioclimatique Maison conçue pour bénéficier de tous les avantages du climat et du terrain ainsi que de la végétation environnante.

Plus en détail

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante!

La rénovation. thermique. Rénover sa maison pour une isolation performante! PRÉFET La rénovation thermique Rénover sa maison pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE :

DOSSIER THÉMATIQUE TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : DOSSIER THÉMATIQUE Mars 2015 TEMPÉRATURE DE CONSIGNE SUPÉRIEURE À LA TEMPÉRATURE CONVENTIONNELLE : Quelles conséquences sur les consommations énergétiques et les caractéristiques bioclimatiques? Le renforcement

Plus en détail

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique

Laboratoire national de métrologie et d essais. Guide technique Laboratoire national de métrologie et d essais Guide technique Comment choisir les équipements solaires thermiques pour atteindre les objectifs de la Réglementation Thermique 2012 1 rue Gaston Boissier

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION EFFINERGIEET LA RT 2012 Sébastien DELMAS, Effinergie 10 novembre 2011 Dynamique territoriale de l efficacité énergétique Effinergie et la RT 2012 Sébastien Delmas 10 novembre

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Etanchéité à l air et isolation

Etanchéité à l air et isolation Etanchéité à l air et isolation Pourquoi? Comment? André BAIVIER 6 décembre 2011 CCBC apparition de condensation la cause fréquente de dégâts à la construction : l air chaud qui se refroidit dépose une

Plus en détail

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS

LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS LES MAISONS BASSE CONSOMMATION POUR TOUS ÉCOLOGIE ÉNERGIES RENOUVELABLES CONFORT ÉCONOMIES PERFORMANCE ISOLATION PROTECTION NOUVEAUX USAGES LUMIÈRE BUDGET MAÎTRISÉ ACCOMPAGNEMENT BASSE CONSOMMATION CONSEIL

Plus en détail

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois

MAISON INDIVIDUELLE. Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois MAISON INDIVIDUELLE Portez un nouveau regard sur l Énergie Bois ÉVOLUTION Une énergie résolument moderne Authentique et d avenir Le bois se présente en France et en Europe comme la première source d énergie

Plus en détail

1 - Définitions et principes

1 - Définitions et principes Fiche technique Attention : L air chaud étant moins dense que l air froid, il va avoir tendance à monter! Répartition des déperditions thermiques 1 - Définitions et principes Si à l échelle d un immeuble

Plus en détail

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment

Programme Effilogis. une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Programme Effilogis La performance énergétique : une nouvelle donne pour les maîtres d ouvrages et les professionnels du bâtiment Atelier d échange régional Bois Construction 19 mars 2012 1 Sommaire :

Plus en détail

Isolation des toitures Combles perdus

Isolation des toitures Combles perdus Isolation des toitures Combles perdus Guide de l isolation 03/2007 Isolez, économisez : maisons individuelles Maison en 1960, non isolée Maison en 1982 Excellent Economie d énergie Classique Consommation

Plus en détail

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus

OSEZ. http://www.maison-passive-france.fr/ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus OSEZ LA MAISON PASSIVE! Le guide pour comprendre les principes du standard Passivhaus Introduction Un bâtiment passif? Le concept de Passivhaus a été développé en Allemagne par le Dr Wolfgang Feist, fondateur

Plus en détail

La thermique dans le bâtiment

La thermique dans le bâtiment La thermique dans le bâtiment I] Les modes de propagation de la chaleur : La conduction : La transmission de chaleur par conduction se fait à travers un ou plusieurs éléments en contact direct. Le flux

Plus en détail

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive

Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX. Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Gestion Technique du Bâtiment & Protocole KNX Vs Performance Energétique et Bâtiments Passifs et à Energie Positive Bureau d études créé en 2011 et axé sur l intégration du Développement Durable et de

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat

Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Atelier AUAT 28 mai 2015 Précarité énergétique dans l habitat Plan maîtrise de l énergie Les enjeux Les leviers Travaux sur le bâti Réduire la facture et lutter contre la précarité énergétique Réduire

Plus en détail

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble?

Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? Vers les bâtiments à énergie positive. Comment travailler ensemble? 1 AUJOURD HUI Tout concourt à des solutions efficientes de confort, à faible impact environnemental et au développement durable. 2 La

Plus en détail

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique.

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Fiche conseil Édition septembre 2013 SOMMAIRE Page 2 : Contexte du chauffage au fioul domestique Page 3 : Exigences de la réglementation

Plus en détail

La brique Monomur Terre Cuite. La réponse à la RT 2012

La brique Monomur Terre Cuite. La réponse à la RT 2012 La brique Monomur Terre Cuite La réponse à la RT 2012 Dès le 1 er janvier 2013, dans le prolongement du Grenelle de l environnement, une nouvelle réglementation thermique (dite RT 2012 par les professionnels)

Plus en détail

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes

RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes Roger Cadiergues MémoCad nr41.a RÉGLEMENTATION THERMIQUE 2012 Les principes SOMMAIRE nr41.1. Le cadre juridique nr41.2. L arrêté du 26 octobre 2010 nr41.3. Le domaine d application nr41.4. Le vocabulaire

Plus en détail

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS

OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS OSSATURE BOIS ET EFFICACITE ENERGETIQUE LES NOUVELLES SOLUTIONS Michel Perrin Directeur opérationnel CNDB Un marché en pleine expansion Plus de 10 000 maisons et logements bois/an Une demande potentielle

Plus en détail

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500 Le bâtiment : consommation d énergie et émissions de CO2 Consommation d énergie en rance Industries 28 % Autres 2 % Où agir? Dans une maison non isolée, par où s échappent la chaleur et les? Toiture 30

Plus en détail

La rénovation thermique des copropriétés

La rénovation thermique des copropriétés La rénovation thermique des copropriétés Isolation thermique par l extérieur (façades, toitures, planchers bas) ASDER - Chambéry Mardi 19 mars 2013 François Sivardière Chargé de mission Copropriétés L

Plus en détail

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises

Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Exigences Nouveautés par rapport à la RT2005 Conséquences sur les solutions Conséquences pour les entreprises Roland FAUCONNIER Direction des Affaires Techniques de la FFB Contexte réglementaire actuel

Plus en détail

pour la transition énergétique : les travaux d extérieur

pour la transition énergétique : les travaux d extérieur Solutions bois pour la transition énergétique : les travaux d extérieur Le bois, acteur de la transition énergétique! La transition énergétique vise à transformer notre consommation d énergie pour l orienter

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer la performance énergétique Les Fondamentaux N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse La Rénovation pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer

Plus en détail

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l

Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l Institut de Formation à l ECO-construction Former pour démocratiser les techniques, les usages, les matériaux et les technologies liés à l éco-construction ---------------------------- 50 modules de formation

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Marché. LE CALEnDRIER. LEs CARACTÉRIsTIqUEs MInIMALEs (non EXHAUsTIVEs) DE LA RT 2012. LEs 3 InDICATEURs DE LA RT 2012. ATTEsTATIons : nouveautés 2012

Marché. LE CALEnDRIER. LEs CARACTÉRIsTIqUEs MInIMALEs (non EXHAUsTIVEs) DE LA RT 2012. LEs 3 InDICATEURs DE LA RT 2012. ATTEsTATIons : nouveautés 2012 Marché Info réglementation rt 2012 GÉnÉRALITÉs LE CALEnDRIER 1 er janvier 2013 : Mise en application à tous les permis de construire (maisons individuelles et logements collectifs). LEs 3 InDICATEURs DE

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude

L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction. Annexe à l étude Résidentiel neuf L évolution des parts de marché des produits et matériaux de la construction OBSERVATION Annexe à l étude observatoire de la qualité de la construction Résidentiel neuf Typologie des maisons

Plus en détail

RÉCAPITULATIF STANDARDISÉ D'ETUDE THERMIQUE Réglementation Thermique 212 14/5/214 - Cadre standard de présentation du «Récapitulatif Standardisé d'etude Thermique RT212» - v1.8.4-8e4f5ff31f414e7acc8f4918b72b34713299727

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 La réglementation thermique 2012 DREAL Centre Service Bâtiment Logement et Aménagement durables Département Habitat et Construction Pole Bâtiments Durables Présentation RT 2012 1 Site Internet de la DREAL

Plus en détail

Construire et rénover des logements BBC effinergie

Construire et rénover des logements BBC effinergie Construire et rénover des logements BBC effinergie Lundi 8 décembre 2008 1 Construire et rénover des logements BBC effinergie 1. Généralités Contexte réglementaire Rappels thermiques Synthèse 2. Etat des

Plus en détail