Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise"

Transcription

1 Discours de Son Excellence Monsieur Ali BONGO ONDIMBA Président de la République Gabonaise A l Occasion du Forum des Dirigeants 36 e Conférence Générale de l UNESCO Comment l UNESCO contribue t elle à l édification d une culture de paix et au développement durable? Paris, le 26 Octobre

2 Madame la Présidente de la Conférence Générale, Messieurs les Chefs d Etat et de Gouvernement, Madame la Présidente du Conseil Exécutif, La 36 e Conférence Générale de l UNESCO et son Forum des Dirigeants nous offre l opportunité de nous exprimer, pour la première fois, devant notre prestigieuse Organisation Internationale dédiée à la Culture et au Savoir. Je suis particulièrement honoré de votre invitation, et je vous en remercie. Je tiens aussi à vous féliciter d une part, pour votre élection à la tête de l Organisation, et d autre part, comme première femme à accéder à cette fonction. D autant plus qu au Gabon nous avons toujours été sensibles à la place qu occupe la Femme dans la société gabonaise. En guise d hommage, je dois rappeler, que ce sont deux femmes qui ont conduit sans heurt la délicate période de la transition dans mon pays suite au décès de mon prédécesseur, Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA. L une, Présidente du Sénat, a assuré l intérim de la Présidence de la République, l autre Présidente de la Cour Constitutionnelle. Je voudrais aussi rendre un vibrant hommage à la mémoire du Professeur Wangari MAATHAI, militante inlassable en faveur du développement durable et première femme africaine Prix Nobel de la Paix 2004, qui nous a quitté récemment. 2

3 Le thème retenu pour cette Conférence à savoir, je cite : «Comment l UNESCO contribue t elle à l édification d une Culture de Paix et au Développement Durable?» nous interpelle à juste titre car les problématiques identifiées constituent des axes majeurs de notre programme de société. Je voudrais réaffirmer devant cette Assemblée, l attachement du Gabon aux valeurs cardinales qui ont porté, dès 1945 notre Organisation sur les fonts baptismaux, autour de l idéal de Solidarité, de l Education et de la Culture au service de la Paix. Madame la Directrice générale, En novembre 2003 à Libreville, le Gabon organisait de concert avec l UNESCO, une importante Conférence internationale sur le thème je cite : «Le dialogue interculturel et la Culture de la Paix en Afrique Centrale et dans la Région des Grands Lacs». Cette rencontre avait souligné la nécessité d intégrer la diversité culturelle, le dialogue interculturel et l Education dans les stratégies de renforcement de la Culture de la Paix. C est le lieu ici, de rappeler que cette culture de la Paix que nous avons héritée de mon prédécesseur, Feu le Président Omar BONGO ONDIMBA a toujours guidé notre action. Il a toujours affirmé et ce à juste titre, que l Afrique devait d abord privilégier la Paix pour faire face aux trop nombreux défis auxquels elle est confrontée. Ce contexte de Paix dans lequel nous vivons aujourd hui, les Gabonais ont l obligation de le préserver. 3

4 Ce sont ces fondements de notre Culture politique qui sous tendent mon action, en particulier dans la matérialisation de mon ambition de faire du Gabon un pays émergent. Notre programme de société qui s articule autour de trois piliers que sont : un Gabon des Services, un Gabon Industriel et un Gabon Vert intègre indéniablement les nobles objectif de l UNESCO. C est ainsi que nous mettons un accent singulier sur : D une part, le renforcement des capacités humaines à travers un système éducatif performant en adéquation avec les besoins du pays, et une offre de formation diverse et décentralisée, et, d autre part sur une gestion plus rationnelle de nos ressources naturelles capable de concilier la protection de l environnement et le développement économique afin de rendre celui ci durable. Toutefois, comme je l ai déjà souligné, le programme de développement sur la base duquel j ai été élu doit reposer sur trois piliers que sont la Paix, la Démocratie et la Bonne Gouvernance. Nous observons que le monde évolue au rythme de tendances et de dynamiques contradictoires. En effet, la mondialisation malgré les opportunités qu elle offre transforme notre planète jour après jour. Cette mutation, vous en conviendrez, expose nos pays aux effets négatifs et pervers du développement qui se traduisent aujourd hui par les trop nombreuses crises, sociales, économiques et environnementales auxquelles nous assistons. 4

5 Aussi, l Afrique qui vient de célébrer les cinquantenaires des indépendances, doit encore faire face à de nombreux défis qui mettent la Paix et son Développement en péril. Il convient de rappeler qu en 1992, la Déclaration de Rio établissait que l élimination de la pauvreté était la condition d un développement durable pour tous. En cette fin d année 2011, force est de constater que nous sommes encore très loin de satisfaire cet engagement, et que les objectifs du Millénaire ne seront certainement pas atteints dans les délais prescrits. Dans ce contexte, nous pouvons légitimement nous interroger sur les stratégies à mettre en œuvre pour faire face à l expression d un réel désespoir des peuples qui se traduit par les revendications sociales et politiques qui se manifestent à travers le monde. Face à cette réalité, notre grand défi est celui de rénover la gouvernance globale. Cette gouvernance refondée doit nous permettre d infléchir le cours de la mondialisation afin qu elle prenne un visage plus humain, capable de réduire les fractures économiques, sociales, technologiques, culturelles et morales. Car, celles ci tendent à ancrer et à amplifier les divisions entre les nations mais aussi entre les peuples. A titre d exemple, je citerai le fossé qui sépare la Communauté Internationale dans le cadre des négociations sur le changement climatique et pourtant tout le monde s accorde à reconnaître la très haute priorité qu il faut accorder à cette question pour la sauvegarde de notre planète. 5

6 Le Gabon, à plusieurs égards se sent particulièrement concerné par ces différents défis. Mais, que peut faire, que doit faire notre Organisation dans le contexte que je viens de décrire? Je voudrais ici, souligner combien l adhésion de nos Etats à l UNESCO a été un moment symbolique et fort de nos indépendances. En effet, en nous admettant en son sein, cette Organisation posait un acte déterminant dans sa quête de liberté et de paix dans le monde. C est pourquoi, je tiens à vous assurer de notre adhésion, à la vision que vous avez définie pour votre mandat. Nous nous réjouissons de l accent que vous mettez sur la gouvernance globale, la culture de la paix, la justice et le développement économique et social durable, basé sur le savoir, la science et l innovation, dans un environnement préservé. Le développement des pays les plus vulnérables, c est à dire les plus affectés par les diverses crises, nous obligent à surmonter les difficultés actuelles du système multilatéral. Pour ce faire, l Afrique doit pleinement retrouver sa place dans le concert des nations afin qu elle puisse se consacrer prioritairement à la Formation et l Education qui restent et demeurent les plus grands défis à relever. C est pourquoi, nous pensons que l UNESCO peut davantage contribuer au développement durable d une Afrique qui doit nécessairement se transformer en priorisant et en structurant mieux son action en matière de Formation d Education, de Science et de Culture. Le Gabon s efforce dans le cadre de la mise en œuvre de notre programme de société en cours depuis deux ans, à contribuer à atteindre les objectifs de notre Institution. C est ainsi que dans le domaine de la culture nous œuvrons à la 6

7 relance des activités du Centre International des Civilisations Bantous (CICIBA) et à la protection du patrimoine linguistique des Pygmées. A ce sujet, je lance un appel à une large mobilisation scientifique et culturelle pour le soutien et la participation effective de tous à cette initiative d intérêt continental et international. Nous souhaitons ardemment à travers ce projet, valoriser et mieux protéger nos traditions et nos cultures. Car, il ne peut y avoir de culture de paix sans compréhension mutuelle qui repose sur la connaissance et la reconnaissance de nos cultures et celles des autres. Dans le domaine de la Formation et de l Education, vecteurs de paix et principaux piliers de la lutte contre les vulnérabilités des populations, plusieurs initiatives ont été menées. A titre d illustration, j ai pris la décision à l occasion de la commémoration du centenaire de l arrivée du Docteur SCHWEITZER au Gabon, de mobiliser les énergies et les compétences internationales pour redonner un souffle nouveau et vigoureux à la Fondation qu il nous a laissée en héritage. C est ainsi qu une structure hospitalo universitaire verra le jour à Lambaréné ou il a exercé et s est éteint, pour former nos médecins et soigner nos populations. Les travaux du Forum de la Jeunesse qui se sont récemment tenus au Gabon, ont permis de mieux appréhender les attentes de nos jeunes et de mieux connaître les voies et moyens de leur autonomisation. En effet, seule une jeunesse responsable et bien formée assurera l avenir de nos pays dans un climat de paix indispensable au développement. Rassembler des hommes et des femmes pour œuvrer au développement d un pays oblige à n exclure personne. C est pourquoi, il me plait de rendre un hommage particulier à la Première Dame du Gabon, qui a œuvré pour faire du 23 juin de chaque année la Journée de la Veuve et de l Orphelin. En effet, leur niveau de précarité exige de notre part, attention et protection de notre part. 7

8 Enfin, dans le domaine de la gestion durable des ressources, le Gabon s est engagé dans un programme de lutte contre le changement climatique dont la quintessence sera présentée à la Conférence de Durban en décembre Pour soutenir cet important programme, un Complexe d Observation Spatiale s ouvrira au cours de l année Il permettra d offrir à plus d une vingtaine de pays autour du Gabon, un outil moderne d acquisition d images satellites dans l objectif de mettre en place et de suivre les politiques d aménagement des territoires et d exploitation des ressources naturelles. Ce projet né d une coopération entre pays développés, pays émergents et pays en voie de développement, reste un exemple de solidarité entre les nations et les peuples, seule à même de répondre efficacement aux grands enjeux qui mettent en péril l avenir de notre planète. J entends œuvrer pour que le Gabon continue de tenir activement son rôle au sein de notre Organisation, afin que notre coopération soit mutuellement bénéfique et fructueuse. L UNESCO demeure pour le Gabon un partenaire privilégié dans son œuvre de construction pour son développement. Cependant, ce développement ne saurait se réaliser que dans un contexte de Paix et de Partage. C est le sens que je donne à la stratégie du développement d un Gabon Emergent qui apporte sa contribution à la préservation de notre environnement, tant est fort dans l esprit de toute Gabonaise et de tout Gabonais, le lien indissoluble entre Nature et Culture. 8

9 Madame la Directrice générale, Je vous remercie de votre attention. 9

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

DISCOURS. Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne. A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon DISCOURS Prononcé par son Excellence Monsieur Jean Claude BOUYOBART Ambassadeur du Gabon près la République Fédérale d Allemagne A l occasion de la célébration du Cinquantenaire de l Indépendance de Gabon

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L INTEGRATION REGIONALE

MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L INTEGRATION REGIONALE MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA FRANCOPHONIE ET DE L INTEGRATION REGIONALE ------------------ SECRETARIAT GENERAL --------------------- Libreville, le N MAEFIR/SGA 1 BKO/17/09/2014 Mot de bienvenue

Plus en détail

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE

AFRICAN UNION UNION AFRICAINE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Remarques introductives du Dr Jean PING Président de la Commission de l Union africaine à l ouverture de la 11 ème Réunion du Mécanisme de Coordination Régionale

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis,

Excellence Monsieur l Ambassadeur, Mesdames et Messieurs les membres du corps diplomatique, Distingués invités, Mes Très Chers amis, Discours de Madame Bineta Diop Cérémonie de remise de la Légion d honneur Mercredi 17 septembre 2012. Résidence de France à Genève Monsieur Nicolas NIEMTCHINOW, Ambassadeur et représentant permanent de

Plus en détail

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY

GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT ALLOCUTION DE M. BOUBACAR-SID BARRY SYMPOSIUM AFRICAIN SUR LA FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT ROUTIER CASABLANCA, LE 5 MAI 2012 Excellence Monsieur

Plus en détail

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128)

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) BELGIQUE CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) DECLARATION DE S.E. M. JAN GRAULS AMBASSADEUR REPRESENTANT PERMANENT DE LA BELGIQUE AUPRES DES NATIONS

Plus en détail

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs,

Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, Inauguration du Master Sécurité Routière : Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs, C est toujours un grand plaisir de vous retrouver au Liban. Mais le plaisir se double aujourd hui d une grande

Plus en détail

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO

ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Un partenaire qui avance avec le monde ALLOCUTION DE MONSIEUR DESIRE DALLO DIRECTEUR GENERAL DU PASP A L OCCASION DE L INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF DE LA FEMAO Mama, S/P Ouragahio, le 15 novembre 2008

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU CONGRES NATIONAL DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE DU GABON. Distingués invités, en vos grades et qualités ;

DISCOURS D OUVERTURE DU CONGRES NATIONAL DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE DU GABON. Distingués invités, en vos grades et qualités ; DISCOURS D OUVERTURE DU CONGRES NATIONAL DE LA COMMUNAUTE MUSULMANE DU GABON Invocations islamiques d ouverture Distingués invités, en vos grades et qualités ; Mesdames et messieurs ; AS-SALAMOU ALAYKOUM

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE

AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE 1 AMBASSADE DE LA REPUBLIQUE DU RWANDA EN FRANCE Allocution prononcée par S.E.M. Jacques KABALE, Ambassadeur de la République du Rwanda en France à l occasion de la 21 ème Célébration de la Journée de

Plus en détail

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA

ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ALLOCUTION DE S.E.M. SIDIKI KABA GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA REPUBLIQUE DU SENEGAL REUNION DU BUREAU DE L ASSEMBLEE DES ETATS PARTIES AU

Plus en détail

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT

REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT ROYAUME DU MAROC REUNION DU COMITE DE PILOTAGE DE L INITIATIVE OCDE - MENA POUR LA GOUVERNANCE ET L INVESTISSEMENT A L APPUI DU DEVELOPPEMENT DISCOURS D OUVERTURE M. Driss EL AZAMI EL IDRISSI Ministre

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice,

Madame la ministre de l Education, des Ressources humaines, de l Education supérieure et de la Recherche scientifique de la République de Maurice, 1 «De Samoa à Paris : atelier d échanges avec la jeunesse mauricienne sur les enjeux du développement durable des PEID et du changement climatique» Allocution de Jean Claude de l Estrac, Secrétaire général

Plus en détail

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015

HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 REPUBLIC OF SENEGAL HOTEL KING FAHD PALACE - DAKAR, LE 2-4 JUIN 2015 ALLOCUTION DE M ABDOULAYE MAR DIEYE, ADMINISTRATEUR ASSISTANT & DIRECTEUR BUREAU REGIONAL PNUD POUR L AFRIQUE Excellence, Monsieur le

Plus en détail

DISCOURS DU DIRECTEUR GENERAL DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL DE AMIFEPOSTE

DISCOURS DU DIRECTEUR GENERAL DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL DE AMIFEPOSTE DISCOURS DU DIRECTEUR GENERAL DE LA POSTE DE COTE D IVOIRE A L OCCASION DE LA CEREMONIE D INVESTITURE DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL DE AMIFEPOSTE DU 01 OCTOBRE 2011 Madame la Représentante de la première

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

d alice La maison plus QU Un projet, Une nécessité pour Les malades résidant Loin du centre de traitement

d alice La maison plus QU Un projet, Une nécessité pour Les malades résidant Loin du centre de traitement La maison d alice LiBreViLLe-GaBon plus QU Un projet, Une nécessité pour Les malades résidant Loin du centre de traitement «UNE VISION DE LA FONDATION SYLVIA BONGO ONDIMBA POUR LA FAMILLE, UNE INSPIRATION

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011 Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones (ASGPF) Rapport d activités pour l année 2010-2011 Par : Marie Joséphine DIALLO Présidente de l ASGPF Secrétaire Général de l Assemblée

Plus en détail

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable

Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Déclaration de Hangzhou Mettre la culture au cœur des politiques de développement durable Adoptée à Hangzhou, République populaire de Chine, le 17 mai 2013 Nous, les participants réunis à Hangzhou à l

Plus en détail

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies

Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies Mission Permanente du Royaume du Maroc Genève البعثة الداي مة للمملكة المغربية جنيف Déclaration de Monsieur Ahmed Reda CHAMI, Ministre de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies à la troisième

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général

GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME. «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général GROUPE DE TRAVAIL INTERNATIONAL SOUS LE THÈME «Management stratégique dans les banques centrales» ALLOCUTION DE Monsieur le Directeur Général Rabat Lundi 4 mai 2015 Mesdames, Messieurs, C est pour moi

Plus en détail

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures

Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures DISCOURS DE S.E. BAUDELAIRE NDONG ELLA PRESIDENT DU CONSEIL DES DROITS DE L HOMME Salle de l Assemblée, Palais des Nations 02 décembre 2014, 10 heures 1 Excellences, Mesdames et Messieurs, Je suis honoré

Plus en détail

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de

ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de ATELIER DE LANCEMENT DES TRAVAUX POUR LA POURSUITE DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN STRATEGIQUE ------------------ Allocution de Monsieur le Président de la Commission de l UEMOA Ouagadougou, 05 Mars 2015 1

Plus en détail

9 e Conférence latino-américaine de Culture. Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE

9 e Conférence latino-américaine de Culture. Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE 9 e Conférence latino-américaine de Culture Montevideo, les 13 et 14 juillet 2006 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE 1 CHARTE CULTURELLE LATINO-AMÉRICAINE PRÉAMBULE Les chefs d état et de gouvernement

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BAD ALLOCUTION DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BAD ALLOCUTION DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail ASSEMBLEES ANNUELLES DE LA BAD ALLOCUTION DE S.E.M. ALASSANE OUATTARA PRESIDENT DE

Plus en détail

22eme Conférence Régionale Afrique

22eme Conférence Régionale Afrique Discours d ouverture Par Mme. Mireille BALLESTRAZZI Présidente d INTERPOL 22eme Conférence Régionale Afrique 10 septembre 2013 Oran, Algerie Monsieur le Général-Major, Directeur général de la Sureté Nationale

Plus en détail

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales

33 ème Congrès des Maires francophones. - Assemblée générale de l Association internationale. des maires et responsables des capitales DISCOURS 2013 33 ème Congrès des Maires francophones Assemblée générale de l Association internationale des maires et responsables des capitales et métropoles partiellement ou entièrement francophones

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours

Programme des Nations Unies pour le développement. Discours Programme des Nations Unies pour le développement Discours Atelier technique de mobilisation des parties prenantes au processus de formulation de l Agenda d Action-Pays (AAP) et la formulation du Programme

Plus en détail

IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE

IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE AFRICAN DEVELOPMENT BANK GROUP IL EST TEMPS D ÉRADIQUER LA PAUVRETÉ ET L INÉGALITÉ EN AFRIQUE Steve Kayizzi-Mugerwa, économiste en chef et vice-président, Groupe de la Banque africaine de développement

Plus en détail

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie

SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT. 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie SEMINAIRE D'INFORMATION POUR LES MEMBRES AFRICAINS DU CONSEIL D'ADMINISTRATION DU BIT 27-29 avril 2015, Addis-Abeba, Ethiopie Intervention du Président du Conseil d'administration, S.E. l'ambassadeur Apolinario

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC. Rabat, le 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse DISCOURS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE CLOTURE DE LA RENCONTRE DU CLUB DES CHEFS D ENTREPRISE FRANCE MAROC Rabat, le 4 avril 2013 Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION

EXAMEN MUTUEL DE L EFFICACITÉ DU DÉVELOPPEMENT DANS LE CONTEXTE DU NEPAD - INTRODUCTION Distr.: GÉNÉRALE E/ECA/CM.38/6 6 avril 2005 NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Vingt-quatrième réunion du Comité d experts de la

Plus en détail

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève ***

Cérémonie d ouverture (Beijing, 25 février 2010) M. Assane Diop Directeur exécutif Bureau international du Travail, Genève *** 2010 International Forum on Economic Globalization and Trade Unions International Financial Crisis and the Role of Trade Unions Employment Crisis and Sustainable Development Cérémonie d ouverture (Beijing,

Plus en détail

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris

Discours. Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Discours Discours de Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé lors des 20 ans de la BnF, lundi 30 mars 2015 à Paris Monsieur le Président, Cher Bruno Racine, Mesdames, Messieurs,

Plus en détail

Séminaire régional sur la diversité culturelle Niamey (Niger), 11 et 12 juin 2003. Rapport général

Séminaire régional sur la diversité culturelle Niamey (Niger), 11 et 12 juin 2003. Rapport général Séminaire régional sur la diversité culturelle Niamey (Niger), 11 et 12 juin 2003 Rapport général A l initiative de l Agence Intergouvernementale de la Francophonie (A.I.F) s est tenu du 11 au 12 juin

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez

Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h. Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez 38 ème Festival de Cinéma de Douarnenez Cérémonie d ouverture Vendredi 21 août 2015 18h Allocution de Philippe Paul, sénateur-maire de Douarnenez Mesdames, Messieurs, A l'ouverture de cette 38 ème édition

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

POSITION AFRICAINE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA JEUNESSE

POSITION AFRICAINE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA JEUNESSE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : 00 251 11 551 7700 Fax : 00 251 11 551 7844 Website : www. africa-union.org/youth.htm POSITION AFRICAINE SUR

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/MP.PP/2005/2/Add.4 8 juin 2005 Original: ANGLAIS, FRANÇAIS, RUSSE COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE Réunion des Parties à la Convention

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année.

Ce séminaire constitue le premier temps fort qui marquera cette année. Ouverture Séminaire sur la Préservation et la Valorisation des ressources locales de la Guyane (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 25 Février 2005) Intervention du Président de Région dans le

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Le think tank Fondation Centrafricaine Pour la Paix et la Démocratie Fini Sêse («terre nouvelle») présente une CONFERENCE-DEBAT

Le think tank Fondation Centrafricaine Pour la Paix et la Démocratie Fini Sêse («terre nouvelle») présente une CONFERENCE-DEBAT Le think tank Fondation Centrafricaine Pour la Paix et la Démocratie Fini Sêse («terre nouvelle») présente une CONFERENCE-DEBAT «La pensée politique de Barthélémy Boganda peut elle contribuer à la résolution

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC

Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC Confédération Française de l Encadrement - CGC Le Développement Durable : un enjeu majeur et une volonté politique pour la CFE-CGC L ambition de la CFE-CGC et les enjeux du Développement Durable La CFE-CGC,

Plus en détail

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL REPUBLIQUE DU TCHAD PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRIMATURE SECRETARIAT GENERAL Unité Travail Progrès ------------- ALLOCUTION DE SON EXCELLENCE KALZEUBE PAYIMI DEUBET, PREMIER MINISTRE, CHEF DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement

Groupe de la Banque africaine de développement. ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement Groupe de la Banque africaine de développement ALLOCUTION D OUVERTURE DE M. OMAR KABBAJ Président du Groupe de la Banque africaine de développement AU SEMINAIRE DE SENSIBILISATION DES SERVICES DE LA BANQUE

Plus en détail

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués,

Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Madame la Présidente, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs les Délégués, Le Ministre belge de la Coopération au développement, monsieur Armand De Decker, aurait bien voulu être des nôtres

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable

Session 1: Repenser la coopération au développement pour avancer le développement durable Forum sur la Coopération pour le Développement 2012 Symposium préparatoire de haut niveau «Construire un avenir durable Partenaires dans la Coopération au Développement» Brisbane, Australie, 14-15 Mai

Plus en détail

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723

Conseil de sécurité. Nations Unies S/2005/723 Nations Unies S/2005/723 Conseil de sécurité Distr. générale 17 novembre 2005 Français Original: anglais Lettre datée du 16 novembre 2005, adressée au Président du Conseil de sécurité par le Représentant

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales

Place et rôle de l Afrique dans les processus de négociations internationales Ministère de la modernisation des secteurs publics Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Ecole Nationale d Administration Fondation Hanns Seidel Original :

Plus en détail

Discours de Madame la Ministre. de l Enseignement supérieur et de la Recherche

Discours de Madame la Ministre. de l Enseignement supérieur et de la Recherche Discours de Madame la Ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Seul le discours prononcé fait foi Objet : 5 ème Rencontres internationales de recherche «inflammation et pathologies inflammatoires»

Plus en détail

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES ****

SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** République du Sénégal Un Peuple-Un But-Une Foi SOIXANTE DIXIEME SESSION ORDINAIRE DE L ASSEMBLEE GENERALE DES NATIONS UNIES **** DISCOURS DE SON EXCELLENCE MONSIEUR MACKY SALL, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Plus en détail

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE

Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE COMMUNICATION Mot de bienvenue et d ouverture Normand Lauzon, Directeur Club du Sahel et de l Afrique de l Ouest / OCDE Réunion restreinte du Réseau de prévention des crises alimentaires au Sahel et en

Plus en détail

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE)

Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Séminaire «services écosystémiques et sécurité alimentaire quelles solutions pour des systèmes de production durables» (11/01/2011 MAEE) Relevé de conclusions & questionnaire en vue de la réunion du mois

Plus en détail

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Libreville, le 29 août 2008 REPUBLIQUE GABONAISE ProgramedesNationsUnies pourl Environement Organisation mondiale de la Santé Bureau

Plus en détail

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle

A L L O C U T I O N. de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l Emploi et de la Formation Professionnelle المملكة المغربية وزارة التشغيل والتكوين المهني A L L O C U T I O N de Monsieur JAMAL RHMANI Ministre de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE

MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE MESSAGE DE VŒUX DE S.E.M. L AMBASSADEUR ILEKA AU PERSONNEL DE L AMBASSADE Bonsoir, Il est de coutume, que chaque année, nous nous réunissons pour la traditionnelle cérémonie des vœux, et, je suis heureux

Plus en détail

Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD. Neuvième Réunion. 25 Janvier 2012 Addis - Abeba ETHIOPIE

Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD. Neuvième Réunion. 25 Janvier 2012 Addis - Abeba ETHIOPIE AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone + 251 115 51 45 54 - Fax + 251 115 51 30 36 Cables: AU, ADDIS ABABA Comité de Coordination UA-CER-CEA-BAD Neuvième

Plus en détail

6ÈME FORUM MONDIAL DE L EAU DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, FRANÇOIS FILLON. (Marseille, 12 mars 2012)

6ÈME FORUM MONDIAL DE L EAU DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, FRANÇOIS FILLON. (Marseille, 12 mars 2012) 6ÈME FORUM MONDIAL DE L EAU DISCOURS DU PREMIER MINISTRE, FRANÇOIS FILLON (Marseille, 12 mars 2012) Mesdames, Messieurs, Depuis maintenant une quinzaine d années, les Forums mondiaux de l Eau ont fait

Plus en détail

Des rêves plein les yeux!

Des rêves plein les yeux! Des rêves plein les yeux! Des centaines de Gabonaises ont commencé à exploiter leur sens commercial grâce au lancement d un projet novateur de micro-finance s adressant aux femmes. SARAH MONAGHAN AUTOMNE

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement

Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011. Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement Réunion du Conseil au niveau des ministres Paris, 25-26 mai 2011 Cadre pour une stratégie de l OCDE pour le développement 1. La présente note d orientation a pour objet d exposer l approche plus vaste

Plus en détail

194 EX/25. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session. Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais. Point 25 de l'ordre du jour

194 EX/25. Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session. Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais. Point 25 de l'ordre du jour Conseil exécutif Cent quatre-vingt-quatorzième session 194 EX/25 Rev. PARIS, le 9 avril 2014 Original anglais Point 25 de l'ordre du jour PROJET DE MÉMORANDUM D ACCORD ENTRE L'UNESCO ET LE CENTRE INTERNATIONAL

Plus en détail

Rencontre avec Philippe Courard. Secrétaire d'etat à la Politique scientifique

Rencontre avec Philippe Courard. Secrétaire d'etat à la Politique scientifique Rencontre avec Philippe Courard Secrétaire d'etat à la Politique scientifique Il y a presque un an, Philippe Courard devenait Secrétaire d'etat à la Politique scientifique. Le moment idéal pour Science

Plus en détail

POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION

POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION UNIVERSITÉ DE PARIS XI MASTER DIPLOMATIE ET NÉGOCIATIONS STRATÉGIQUES (CEI) POUR UNE DÉFINITION EUROPÉENNE DE LA MÉDIATION La médiation au cœur du dialogue entre les cultures Avec le soutien de: Page

Plus en détail

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle.

Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. Intervention de Thierry LEPAON lors de la conférence de presse confédérale sur la formation professionnelle. La formation professionnelle constitue un atout pour la personne, pour l entreprise, pour la

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier

DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation des fonds européens 2014-2020 Montpellier Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Seul le prononcé fait foi Paris, le vendredi 14 novembre DISCOURS de Sylvia PINEL Séminaire de lancement de la programmation

Plus en détail

LA CULTURE COMME OBJECTIF DANS L AGENDA DE DÉVELOPPEMENT POST-2015

LA CULTURE COMME OBJECTIF DANS L AGENDA DE DÉVELOPPEMENT POST-2015 LA CULTURE COMME OBJECTIF DANS L AGENDA DE DÉVELOPPEMENT POST-2015 ) En tant que réseaux d organisations gouvernementales et non gouvernementales et qu acteurs culturels mondiaux, nous sommes pleinement

Plus en détail

É D U C ATION POUR UN

É D U C ATION POUR UN l éducation est au cœur de toute stratégie d édification de la paix. C est par l éducation que peut être dispensée le plus largement possible une initiation aux valeurs, aux aptitudes et aux connaissances

Plus en détail

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain»

CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» CAMPAGNE NATIONALE DE SENSIBILISATION «Pour un meilleur partenariat Banques/Petites et moyennes entreprises au service du Développement Humain» ALLOCUTION INAUGURALE DE MONSIEUR ABDELLATIF JOUAHRI GOUVERNEUR

Plus en détail

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information

Troisième Forum parlementaire sur la société de l information Troisième Forum parlementaire sur la société de l information «Les TIC et la crise économique mondiale : situation actuelle et perspectives futures» 3-5 mai 2010 Salle B Tour de l UIT Union internationale

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI

REPUBLIQUE DU BURUNDI REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES TELECOMMUNICATIONS DE L INFORMATION, DE LA COMMUNICATION ET DES RELATIONS AVEC LE PARLEMENT CABINET DU MINISTRE DISCOURS DE LA MINISTRE DES TELECOMMUNICATIONS, DE L

Plus en détail

Dossier de Presse SAFETY FIRST

Dossier de Presse SAFETY FIRST Dossier de Presse SAFETY FIRST 10 Février 2015 Pour vous médias, votre rôle primordial est de nous accompagner tout au long de cette campagne. Votre pierre à l édifice se traduirait par votre rôle de relais

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des

Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des Intervention du Directeur d AFRITAC de l Ouest, M. Jean Le DEM, lors de la présentation par visioconférence du projet de mise en œuvre des dispositions de Bale II et Bale III dans l UMOA. Lieu : Salle

Plus en détail

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT

CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT CHARTE DES PARTENARIATS DE FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT Version actualisée au 18 janvier 2010 Depuis plusieurs années, France Nature Environnement construit des partenariats avec de nombreux acteurs socio-économiques

Plus en détail

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA). FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FORMATION DE LA FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS REGION

Plus en détail

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand

LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand LE CADRE COMMUN DE REFERENCE LA CONVERGENCE DES DROITS 3 e forum franco-allemand Guillaume Wicker Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux IV 1 Je commencerais par cette interrogation : est-il

Plus en détail

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé

Conférence mondiale sur les déterminants sociaux de la santé. Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Déclaration politique de Rio sur les déterminants sociaux de la santé Rio de Janeiro (Brésil), 21 octobre 2011 1. À l invitation de l Organisation mondiale de la Santé, nous, Chefs de Gouvernement, Ministres

Plus en détail

charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique réciprocité équité solidarité durabilité

charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique réciprocité équité solidarité durabilité charte des relations internationales de sénart cadre déontologique et politique é d i t o r i a l Sénart est composée de 10 communes dont 7 engagées dans 22 jumelages en direction de 8 pays. Une concertation

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

2 Développement international Desjardins 1970-2010

2 Développement international Desjardins 1970-2010 Introduction 2 Développement international Desjardins 1970-2010 Le développement durable, la microfinance ou encore la responsabilité sociale des organisations sont, de nos jours, des sujets qui suscitent

Plus en détail

Education en vue du développement durable : Une définition

Education en vue du développement durable : Une définition Education en vue du développement durable : Une définition Contenu : Le développement durable : Une définition 1. Historique et contexte Suisse 2. Le développement durable Le lien entre développement durable

Plus en détail

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013

Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Organisation Mondiale des Associations pour l Education Prénatale (OMAEP 1 ) Premier Colloque International: «Education à la Vie dès la Période Prénatale» Cotonou, Bénin, 7 8 Aout 2013 Monsieur Toussaint

Plus en détail