Flash Social I LOIS ET REGLEMENTATIONS. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées Paris Tél. : Fax.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Flash Social I LOIS ET REGLEMENTATIONS. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax."

Transcription

1 Flash Social MAI 2014 PARIS 120 avenue des Champs-Élysées Paris Tél. : Fax. : NANCY 165 bd d Haussonville CS Nancy Cedex Tél. : Fax. : ÉPINAL 7 rue Roland Thiéry Epinal Tél. : Fax. : METZ 3 avenue Robert Schuman METZ Tél. : Fax. : I LOIS ET REGLEMENTATIONS Caractère collectif et obligatoire des garanties de protection sociale L Acoss apporte des précisions sur les conditions d exonération fiscale et sociale des cotisations dans une série de trente questions-réponses (Lettre du 04/02/14 n ). Notamment sont refusées : la catégorie de cadres supérieurs «hors classification», la distinction selon l âge ou l ancienneté». Sont admises : la participation du CE si elle est uniforme. des dispenses d adhésion selon certaines conditions (Lamy Protection Sociale 3/2014). *Un projet de décret est prévu pour remplacer celui du 9/01/2012. Le lieu de résidence est devenu un nouveau cas de discrimination pour une embauche ou un licenciement (Art L Code T / Art du Code Pénal et loi du 21/02/104). Travail dissimulé Les visites, perquisitions et les saisies dans les lieux de travail sont inconstitutionnelles mais applicables jusqu à l abrogation de l article L du Code du Travail prévue le 01/01/2015 (Conseil Constitutionnelle 4/04/2014 n / LS 9/04/14). En attendant un employeur pourra contester l ordonnance du juge, sur le fondement des articles 173 et 385 du Code de Procédure Pénale. Repos dominical Les recours contre les arrêtés préfectoraux autorisant les dérogations ne sont plus suspensifs : le Conseil Constitutionnel déclare non conforme l art L du Code du Travail, un nouveau décret est en préparation. Travail de nuit Mais les conditions de recours au travail de nuit (art L et 33) sont conformes. En fait cela revient à interdire le travail de nuit dans les commerces sauf nécessité particulière (Conseil Constitutionnel (QPC) du 04/04/2014). Généralisation de la retraite complémentaire AGIRC-ARRCO dans les entreprises agricoles de la Martinique. dès le 01/01/2014 pour les entreprises adhérentes, d ici à six ans pour les autres (Circulaire AGIRC/ARRCO du 3/04/2014). A compter du 1/07/2014 les salariés de plus de 65 ans devront cotiser à l assurance chômage! Etrange décision de l ANI du 22/03/2014 lorsque l on sait qu à cet âge ils ne peuvent plus prétendre aux allocations! On retrouve le paradoxe qui oblige de cotiser aux régimes de retraite (sans droits nouveaux, les salariés qui ont liquidé leur retraite tout en poursuivant une activité). Jacques BROUILLET

2 2 Base de données économiques et sociales S il est vrai qu il s agit d informations déjà fournies au CE cela impose un nouveau travail de classement (Circulaire DGT 18/03/2014). Le pourcentage de capital social pouvant être attribué sous forme d actions gratuites est relevé et un écart maximal du nombre des actions distribués à chacun est institué (Art 9 Loi 29/03/2014). Le portage salarial devra être encadré par une loi avant le 1/01/2015 Cela résulte d une décision du Conseil Constitutionnel du 11/04/2014 n 388. Handicapés Le rapport d activité de l Agefiph publié le 15/04/2014 révèle un progrès dans le respect de l obligation d emploi en La contribution à l Agefiph est en diminution ce qui résulte en partie du fait que les entreprises respectent davantage l obligation d emploi de 6% (41% des entreprises) ou font appel au secteur protégé. Par ailleurs, plus de personnes ont bénéficié d une formation financée par l Agefiph et le plan de développement en alternance a abouti à 2338 contrats de professionnalisation et 2418 contrats d apprentissage. (LS 17/04/14). Le Conseiller Social de Manuel VALLS est Gilles GA- TEAU (ancien Directeur du Cabinet de M. SAPIN). Cumul emploi-chômage Les conditions d exercice sont assouplies (ANI 22/03/14). Loi relative à la consommation Les relations commerciales entre professionnels sont davantage encadrées : obligation communication des CGV en amont. difficulté d augmenter les tarifs en cours d année. sanctions administratives du non-respect de la réglementation. Travaux dangereux interdits aux jeunes de moins de 18 ans Nouvelle procédure de dérogations. Art D à D du Code du Travail, modifiés par 2 décrets du 11/10/2013. Précisions par une circulaire interministérielle du 11/10/2013 (Dictionnaire Permanent Sécurité 1/02/2014). Prévention des risques Une nouvelle brochure de l INRS référencée ED 6163 présente la méthode dite de «l arbre des causes». L ANI du 14/06/2013 sur la qualité de vie au travail est étendu par arrêté du 15/04/2014 à compter du 23/04/2014 L art 13 sur la création d une négociation unique sur la qualité de vie a déjà fait l objet d une transposition par la loi du 5/03/14 sur la formation. Renforcement du rôle du CE en cas d OPA à compter du 1/07/2014 par l art 8 de la loi du 28/03/14. Augmentation des contributions chômage des intermittents du spectacle par l art 5 de l ANI du 22/03/1014. II JURISPRUDENCE RELATIONS INDIVIDUELLES Droits d Auteur Le salarié qui a participé à la réalisation d une œuvre collective (Dessins) ne bénéficie pas de droit d auteur sur ce qu il a créé, même s il a signé sa création (Cass 1 Civ. du 19/12/2013 n ). Pension de réversion L exclusion des partenaires d un Pacs n est pas constitutive d une discrimination dès lors que le PACS résulte d un libre choix par rapport au mariage (du moins depuis que la loi du 17/05/2013 permet «le mariage pour tous» (Cass. Soc 23/01/14 n A noter cependant que la CJUE a pris une position contraire au sujet du système allemand qui est comparable. L indemnité de requalification en CDI n inclut pas l indemnité de précarité (Cass. Soc 18/12/2013 n ). Un contrat de travail ne peut prévoir qu un événement quelconque constituera une cause automatique de licenciement Cette position de principe résulte d un arrêt du 14/11/2000 n condamnant toute clause résolutoire. Elle est confirmée par un arrêt du 12/02/2014 n concernant le retrait du permis de conduire. en fait, c est parce que la lettre de licenciement invoquait «l article 10 du contrat», mais l employeur aurait pu justifier le licenciement par le «trouble grave au fonctionnement». Le préjudice d anxiété n a pas à être démontré (pour les salariés de l amiante) Il est inhérent à l exposition au risque, 2 arrêts Cass. Soc 2/04/2014 n et Ce n est pas parce que l employeur a versé d importantes indemnités de rupture aux salariés partant en pré-retraite amiante, qu il peut échapper à l indemnisation du préjudice d anxiété (Cass. soc 19/03/2014 n ).

3 Indemnisation d un accident de la route? La victime a intérêt à se porter partie civile alors que généralement les assureurs conseillent plutôt de se contenter de réclamer une indemnité à son assurance qui se retournera contre celle du conducteur sous prétexte que c est plus rapide et moins coûteux! En effet, en cas de procédure pénale, la victime pourra obtenir : la prise en charge de ses frais dans le cadre de l assurance protection juridique, une indemnité prenant en compte l intégralité de son préjudice, alors qu une transaction avec son propre assureur est en général plafonnée (cf les 20 postes de préjudice prévus par la nomenclature DINTILHAC). Consulter l Association nationale des avocats de victimes de dommages ou la FGAO (Le Monde 11/04/14). Responsabilité pénale des personnes morales 2 nouveaux arrêts précisent la condition d une infraction commise par un organe ou un représentant de la société. (Cass Crim 18/03/14 n et ). Interruption de la prescription en droit du travail La Cour de Cassation précise l étendue de cette interruption par l ouverture d une procédure judiciaire, en matière de salaire. (Cass soc 26/03/14 n ). Le salarié qui revient d un congé parental doit bénéficier d une formation (art L ) Toutefois, le licenciement ne peut pas être annulé, car la nullité ne peut être décidée que si un texte le prévoit ou s il y a violation d une liberté fondamentale (Cass soc 5/03/14 n et ). L indemnité forfaitaire de conciliation prévue par la loi du 14/06/2013 n est pas imposable, est exonérée de cotisations de sécurité sociale dans la limite de 2 PASS (soit en 2014), de même pour la CSG/CRDS (Cass soc 26/03/14 n ). Titre emploi service et temps partiel A défaut de préciser la durée du travail, le titre doit être requalifié en contrat à temps complet (Cass. Soc 5/03/14 n ). Clause de mobilité ou non : des déplacements temporaires peuvent être imposés à un salarié en dehors de son secteur géographique du seul fait de la nature de ses fonctions «d assistant Chef de chantier» (Cass. Soc 2/04/14 n ). Idem Cass. Soc 11/07/10 n Par contre, en dehors des cas justifiés par la nature des fonctions, les déplacements occasionnels sont soumis à 3 conditions cumulatives : - être motivés par l intérêt légitime de l entreprise, - justifiés par des circonstances exceptionnelles, - faire l objet d une information préalable du salarié dans un délai raisonnable et en précisant la durée prévisible. (Cass. Soc 3/02/10 n ). Responsabilités de l employeur Le Tribunal correctionnel de Cherbourg a condamné le 3 le 8/04/14 : la société Bouygues à d amende pour homicide involontaire, un sous-traitant (société Tissot) à pour absence de mesures de sécurité, un grutier à 3 mois de prison ferme et 6 mois avec sursis, après l accident mortel d un intérimaire le 24/01/11. Absence de formation professionnelle en 7 ans de carrière L employeur est condamné à de dommages-intérêts pour violation de l art L CT (Cass. Soc 7/05/14 n ). Harcèlement moral S il est avéré, il ouvre nécessairement droit à indemnisation du préjudice moral (Cass. Soc 6/05/14 n ). Nullité d un licenciement Le salarié qui ne réclame pas la réintégration a droit automatiquement à l indemnité minimum de 6 mois (ou plus selon son préjudice). Celle-ci s ajoute aux indemnités légales. (Cass. Soc 7/05/14 n ). III RELATIONS COLLECTIVES La communication en Anglais de documents au Comité d entreprise doit être accompagnée d une traduction en Français pour permettre une information complète et loyale C est sur la base de cette obligation légale que la Cour d Appel de Versailles a condamné une entreprise à de dommages-intérêts dès lors que cette dernière avait néanmoins déjà pris la décision de cession! Il est vrai que la loi Toubon du 4/08/1994 ne vise pas expressément les documents transmis aux CE sauf lorsqu ils siègent dans des instances supranationales. Cet arrêt invite cependant à fournir, en Français, les documents nécessaires à l expression de l avis du CE (CA Versailles 19/03/14 n ). Accords sur l Egalité professionnelle Les contrôles et les sanctions se multiplient depuis la loi du 26/10/12 et décret du 18/12/12 imposant un accord collectif ou un plan d action. Ainsi au 28/03/2014, 5000 accords ou plans ont été déposés, 10 entreprises ont été sanctionnées (Communiqué du Ministère des droits des femmes du 28/03/14 LS 4/04/14). MATRA condamnée à indemniser à hauteur de chacun des 300 salariés licenciés en 2013 (CPH Blois 14/01/14). Le système du FINI-PARTI en usage chez les éboueurs Marseillais depuis le 19ème siècle et institutionnalisé en 1953 (par accord tacite entre Gaston Deffère et FO) a été contesté devant la Cour Administrative d Appel le 25/04/14 par l avocat Benoît Candon agissant en tant que citoyen. Selon la Chambre Régionale des Comptes (rapport datant

4 4 de 2007) les éboueurs payés pour 7h/j, 35h/semaine ne feraient que des tournées de 2 à 3 h/j Il faudrait, au moins, un accord collectif pour autoriser cette reduction du temps de travail et mieux l encadrer. Le forfait jour Le nombre de jours travaillé doit être précisé. On ne peut se contenter de prévoir une fourchette. Le salarié doit bénéficier d un entretien annuel de suivi instauré par la loi du 20/08/08, même si la convention de forfait est antérieure. (Cass. Soc 12/03/14 n ). PSE Les réponses aux observations du DIRECCTE doivent être transmises au CE. A défaut, l homologation du PSE est annulée. (Cour Administrative d Appel Marseille 7 Ch. 15/04/14 n 14MA00387). Le Groupe Louvre-Hôtels impose des normes sociales à ses sous-traitants dans le cadre d une charte signée avec la CGT et la CFTC (Liaisons Sociales du 20/05/14) notamment, il est désormais interdit de payer les salariés en fonction du nombre de chambres nettoyées. le salaire doit être fixé sur la base d un taux horaire et selon le pointage obligatoire des heures. IV MANAGEMENT ET PROBLEMES DE SOCIETE Vers un contrôle et une limitation de la rémunération des dirigeants? Malgré les appels à une limitation et un contrôle pour les actionnaires les habitudes semblent persister, parfois sous couvert d un lien un peu plus affirmé avec les performances obtenues. Ainsi le 17/04/14, l AG des actionnaires de l Oréal a approuvé la répartition du salaire du Pt JP Agon entre : le fixe resté au niveau de 2008, soit 2,1M d euros, le variable a été «limité» à 1,83 pour n avoir atteint que 87,5% de l objet/cible de jetons de présence, actions de performances (valorisés à 4,49M). Pour l année 2014 il a été décidé que la partie variable serait : plafonnée à 2,2M, celle-ci dépendra pour 60% des résultats financiers comparés à ceux de ses concurrents, et pour 40%, de critères de «Ressources Humaines». AUCHAN va créer à partir de 2017 une véritable ville au Nord de Paris (entre Gonesse et Poissy) Le futur quartier Europacity représente un investissement de 2Mds d euros avec : un parc aquatique de M2 et un parc destiné au ski (!), une ville interdite aux voitures reléguées dans un parking de places. Un rapport de l Igas de 2013 émet des réserves sur l opportunité de généraliser le tiers payant pour la médecine de ville (Lamy Protection Sociale 3/2014). Actuellement cela concerne 35% des actes, mais la quinzaine de cas de dispense d avance de frais prévus par la réglementation s est élargie à de nombreuses dispenses illisibles et inéquitables. Un Cadre sur trois s est déjà endormi en réunion Sondage IFOP du 1 er avril! 75% avouent faire autre chose pendant la réunion. 47% avoir inventé une excuse (LS 4/04/14). Fiscalité des Ménages? Selon le rapport de D. Lefebvre à M. VALLS le 11/04/14 : Les inégalités de revenus sont moins dues à l échelle des salaires ou la concentration du patrimoine qu au chômage. Il n est donc pas opportun d augmenter les impôts pour les réduire par la suite!! Les transferts sociaux réduisent déjà de 40% l écart de revenus entre les 10% de la population qui gagnent le plus et ceux qui gagnent le moins. Le régime des auto-entrepreneurs mis en place en 2009 ne cesse de se complexifier au point qu il a reculé de 10,6% en L emploi à domicile recule et le travail au noir se développe (Le Monde 12/04/14) L équivalent de 7200 emplois à temps plein a disparu en 2013 à cause de la crise et de la suppression des aides fiscales qui ont découragé plus de employeursparticuliers. Cela représente près de 12 millions d heures de travail déclaré en moins! (sur 138). Le niveau de vie moyen des retraités va baisser d ici à 2050 par rapport aux actifs selon une étude INSEE du 14/04/2014. Il devrait passer de 93% de leur ancien revenu d activité en 2010 à un niveau entre 67 et 80% en % des jeunes sont sans emploi trois ans après leur sortie du système éducatif (soit + de ) (Cereq 8/04/14). Vivendi : 15 jours après avoir vendu 17Mds d euros SFR à Numéricable a décidé : de rembourser ses dettes, d utiliser le reliquat (5Mds) pour récompenser ses actionnaires sous forme d un dividende exceptionnel payé en deux fois en juin 2014 et 2015, à ce titre Vincent Bolloré qui détient 5% du capital percevra 250M. Il sera en outre élu Pt du Conseil de Surveillance lors de l AG du 24/06/14 à la place de Jean René Fourtou.

5 Les Français perdent 28h/an pour essayer de joindre un service client, soit presque 4 jours de travail et 1,8% du PIB (Challenge 27/03/14). Le nombre de stagiaires dans les entreprises françaises est passé de en 2003 à 1,6M en 2013 on n arrête pas le progrès! Réseau social ou réseau asocial? Le Paradoxe du Net Dès 1988, le Pr Robert Kraut (Pensylvanie - USA) avait dénoncé le Paradoxe du Net en démontrant qu une utilisation intensive accroît le sentiment de solitude et le risque de dépression. Le réseau social rend jaloux et envieux de ce que raconte les autres selon Marion Konnikova dans son livre Mastermind en Une étude du Pr Ethan Kross (Michigan USA) confirme cette analyse en avril 2014 (Le Monde 22/04/14) après une enquête sur 82 jeunes connectés à Facebook : ceux-ci ont davantage de contacts virtuels que d échanges directs. et en éprouvent en fait une frustration. Défaillance d entreprise et garantie de salaires Au 1 er trimestre 2014, le nombre de cessation de paiement a augmenté de + 3,4 pour atteindre le niveau analogue à celui du 1 er trimestre 2009 avec emplois concernés. L AGS a dû assurer la garantie de 2,21Mds d euros sur les 12 derniers mois (Bulletin de l AGS 16/05/14). 5 Jacques BROUILLET Cabinet ACD Avocat au barreau de Paris Tél

6

7

8

9

FLASH SOCIAL I - LOIS ET REGLEMENTATIONS. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax.

FLASH SOCIAL I - LOIS ET REGLEMENTATIONS. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. FLASH SOCIAL Juillet/Août 2014 PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. : 01 42 67 98 36 NANCY 165 bd d Haussonville CS 34 120 54041 Nancy Cedex Tél. : 03 83 27 21 35

Plus en détail

La durée minimum de la période de professionnalisation est fixée à 70 heures (Décret du 22/08/2014 JO du 27/08/2014 n 969).

La durée minimum de la période de professionnalisation est fixée à 70 heures (Décret du 22/08/2014 JO du 27/08/2014 n 969). FLASH SOCIAL Septembre 2014 PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. : 01 42 67 98 36 NANCY 165 bd d Haussonville CS 34 120 54041 Nancy Cedex Tél. : 03 83 27 21 35 Fax.

Plus en détail

Généralisation des mutuelles santé

Généralisation des mutuelles santé Date de mise à jour : juin 2013 Généralisation des mutuelles santé La loi instaure une couverture complémentaire santé minimale obligatoire pour tous les salariés du secteur privé d ici au 1 janvier 2016.

Plus en détail

FLASH DECEMBRE 2013 N 12 DECEMBRE 2013. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax.

FLASH DECEMBRE 2013 N 12 DECEMBRE 2013. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. : 01 42 67 98 36 NANCY 165 bd d Haussonville CS 34 120 54041 Nancy Cedex Tél. : 03 83 27 21 35 Fax. : 03 83 90 33 30 ÉPINAL 7

Plus en détail

FLASH SOCIAL I LOIS ET REGLEMENTATIONS II JURISPRUDENCE RELATIONS INDIVIDUELLES

FLASH SOCIAL I LOIS ET REGLEMENTATIONS II JURISPRUDENCE RELATIONS INDIVIDUELLES FLASH SOCIAL JUIN 2014 PARIS 120 avenue des Champs-Élysées 75008 Paris Tél. : 01 42 67 79 78 Fax. : 01 42 67 98 36 NANCY 165 bd d Haussonville CS 34 120 54041 Nancy Cedex Tél. : 03 83 27 21 35 Fax. : 03

Plus en détail

Habiter. Le travail illégal FICHE 15

Habiter. Le travail illégal FICHE 15 FICHE 15 Habiter Le travail illégal Sont interdits par la loi : > le travail dissimulé : absence de déclarations obligatoires, de remises de bulletin de paie, dissimulation d heures de travail ; > le prêt

Plus en détail

salariés âgés ou présentant des caractéristiques sociales ou de qualification rendant leur réinsertion professionnelle particulièrement difficile 2.

salariés âgés ou présentant des caractéristiques sociales ou de qualification rendant leur réinsertion professionnelle particulièrement difficile 2. Commentaire Décision n 2012-232 QPC du 13 avril 2012 M. Raymond S. (Ancienneté dans l entreprise et conséquences de la nullité du plan de sauvegarde de l emploi) La Cour de cassation a renvoyé au Conseil

Plus en détail

Loi n 2013-504 relative à la sécurisation de l emploi - 14 juin 2013. Petit déjeuner RH du 10 octobre 2013 CCI Cherbourg Cotentin

Loi n 2013-504 relative à la sécurisation de l emploi - 14 juin 2013. Petit déjeuner RH du 10 octobre 2013 CCI Cherbourg Cotentin Loi n 2013-504 relative à la sécurisation de l emploi - 14 juin 2013 Petit déjeuner RH du 10 octobre 2013 CCI Cherbourg Cotentin Maître Florence TOURBIN Maître Marie-Laure LAURENT 1 2 SOMMAIRE I Les obligations

Plus en détail

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016

ORA Consultants 30/06/2009 OBJECTIFS. - Faire le point sur les règles en la matière. - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 Programme 2 ATELIER RH PAIE 2015 MUTUELLE PREVOYANCE : NOUVEAUTES 2016 OBJECTIFS - Faire le point sur les règles en la matière - Les nouveautés au 1 er janvier 2016 - Mettre en place les différents régimes

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

A Absence lors de la journée de solidarité... 3

A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Partie 1 - L actualité 2011.... 1 A Absence lors de la journée de solidarité... 3 Absence pour maladie sans justification... 9 Absences répétées pour maladie et évolution professionnelle.... 10 Accident

Plus en détail

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008

Modernisation du marché du travail. Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Modernisation du marché du travail Réunion UIMM Touraine du 25 septembre 2008 Accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008 sur la modernisation du marché du travail étendu par arrêté du 23 juillet

Plus en détail

Processus. Candidature. Recrutement. Détection des potentiels. Formalités. Embauche d un étranger. Intégration.

Processus. Candidature. Recrutement. Détection des potentiels. Formalités. Embauche d un étranger. Intégration. Notre Cabinet vous propose de vous accompagner et de vous conseiller de la manière la plus efficace possible à travers cette large gamme de procédure que vous aurez à réaliser tout au long du développement

Plus en détail

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance

PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance PORTABILITE DES DROITS Santé et Prévoyance GUIDE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Article L911-8 du Code de la Sécurité Sociale Mutuelle UMC - 35 rue Saint Sabin

Plus en détail

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I.

Lettre d'information SOMMAIRE. Petit rappel des nouveautés en matière de portabilité de la prévoyance depuis le 1 er juin 2015 : I. Lettre d'information en JUILLET droit 2015 social SOMMAIRE I LES REFORMES - Portabilité de la prévoyance : Nouvelles règles applicables depuis le 1 er juin 2015 - Le portage salarial II EN BREF - Charge

Plus en détail

Conseillers du salarié 12 décembre 2013 Loi de sécurisation de l emploi. Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi

Conseillers du salarié 12 décembre 2013 Loi de sécurisation de l emploi. Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi Loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Relative à la sécurisation de l emploi Objet Transcription de l ANI du 11/01/2013 Principales dispositions Travail précaire IRP GPEC et mobilité Difficultés économiques Prud

Plus en détail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail

Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail les infos DAS - n 051 7 avril 2015 Infractions au code de la route commises par le salarié à l occasion du travail Les entreprises se trouvant régulièrement confrontées à des cas d infraction routières

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99

Siège national. L'UNSA et internet. Les délégués du personnel. UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 Siège national UNSA 21, rue Jules Ferry 93177 Bagnolet Cedex Tél : 01 48 18 88 00 Fax : 01 48 18 88 99 L'UNSA et internet Le site web www.unsa.org Le courriel unsa@unsa.org page 2 les délégués du personnel

Plus en détail

Panorama des CONTRATS de travail

Panorama des CONTRATS de travail Janvier 2010 Panorama des CONTRATS de travail L essentiel contrat par contrat Choisir un contrat selon vos besoins Éléments clés pour gérer vos contrats L essentiel contrat par contrat Signes particuliers

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015

ALLOCATIONS CHOMAGE. Rémunération. Références. A retenir. Introduction. N 02 10 juillet 2015 Rémunération N 02 10 juillet 2015 ALLOCATIONS CHOMAGE Références A retenir Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation du chômage et les textes qui

Plus en détail

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal)

Indemnités de rupture (régimes social et fiscal) Régimes social et fiscal des indemnités de rupture du contrat de travail au 1 er janvier 2012 Indemnité compensatrice de préavis, de congés payés, de RTT non pris ; indemnité de non-concurrence Assujettie

Plus en détail

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 30 mai 2012 N de pourvoi: 11-12274 Non publié au bulletin Rejet M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président SCP

Plus en détail

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL

APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL APTITUDE ET INAPTITUDE MÉDICALE AU POSTE DE TRAVAIL Attention Les notions d inaptitude et d invalidité sont totalement indépendantes l une de l autre. Seul le médecin du travail peut se prononcer sur l

Plus en détail

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14

Section 1 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 Liste des abréviations... 7 Introduction générale... 13 La primauté de la règle internationale et ses principes conventionnels... 14 1 Les normes universelles de l OIT... 14 2 Les normes régionales européennes...

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur.

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. DCG - UE03 DROIT SOCIAL - session 2013 Proposition de CORRIGÉ Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur. I ÉTUDE DE SITUATIONS PRATIQUES (13 points) Dossier 1 Rappeler les

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

A LA UNE JANVIER 2015

A LA UNE JANVIER 2015 JANVIER 2015 Toute notre équipe vous souhaite une belle et heureuse année 2015 et vous remercie, toutes et tous, pour votre fidélité sans laquelle nous ne serions pas là. Nous voici donc repartis pour

Plus en détail

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois

A LA UNE. L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois NEWSLETTER SOCIALE M A I 2 0 1 5 A LA UNE L indemnisation due en cas de licenciement nul pour violation du statut protecteur est plafonnée à trente mois La loi du 2 août 2005 a porté la durée des mandats

Plus en détail

VOTRE AVOCAT VOUS INFORME

VOTRE AVOCAT VOUS INFORME mars 2014 # 34 VOTRE AVOCAT VOUS INFORME TRAVAIL DANS CE NUMÉRO Accident, maladie, maternité Contrôle et contentieux - Formation professionnelle - Civ. 2 e, 13 févr. 2014, F-P+B, n 13-10.548 #ACCIDENT,

Plus en détail

Réforme des règles du contentieux prud homal

Réforme des règles du contentieux prud homal Loi de sécurisation de l emploi n 2013-504 du 14 juin 2013 5 e avertissement sur la loi entrant en vigueur au 1 er juillet Réforme des règles du contentieux prud homal Si les dispositions relatives au

Plus en détail

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE

REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE REGIME SOCIAL DES CONTRIBUTIONS PATRONALES DE PREVOYANCE ET DE RETRAITE SUPPLEMENTAIRE Contexte : Loi FILLON du 23 Août 2003 : - modification des limites d exonération, - fixation de nouvelles caractéristiques

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

de Christian MATHIEU, votre expert comptable

de Christian MATHIEU, votre expert comptable Information Rappel : Cette newsletter a pour objectif d attirer votre attention sur des points d actualité, des nouvelles dispositions légales et des lacunes éventuelles dans votre exploitation sur lesquelles

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL

RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL RESPONSABILITE DU DIRIGEANT EN DROIT DU TRAVAIL 02/06/2015 En matière de droit du travail, la responsabilité de l employeur peut être engagée dans de nombreuses situations que nous allons examiner ci-dessous.

Plus en détail

4ème trimestre 2014 APPRENTIS CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) Paiement des cotisations au plus tard le 16 février 2015

4ème trimestre 2014 APPRENTIS CRÉDIT D IMPÔT POUR LA COMPÉTITIVITÉ ET L EMPLOI (CICE) Paiement des cotisations au plus tard le 16 février 2015 Attention, cette notice d information n est plus transmise sous forme papier. En cas de besoin, elle pourra vous être adressée (uniquement sur demande). 4ème trimestre 2014 V ous recevez votre déclaration

Plus en détail

Formation droit social M E R C R E D I 2 3 A V R I L 2 0 1 4

Formation droit social M E R C R E D I 2 3 A V R I L 2 0 1 4 Formation droit social Les modalités de rupture du contrat de travail en quelques mots SÉVERINE DEVOIZE A V O C A T A S S O C I É GILLES PRIETZ C O N S E I L L E R P R U D H O M M E S M E R C R E D I 2

Plus en détail

Sommaire détaillé 9 AR

Sommaire détaillé 9 AR Sommaire détaillé 1 CONTRÔLE DU TRAVAIL... 1.001 A - Ouverture d un établissement industriel et commercial... 1.101 1 - Déclaration nominative préalable à l embauche... 1.102 2 - Registre du commerce -

Plus en détail

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014

AVENANT N 18-2014 DU 29 OCTOBRE 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Loi relative à la Sécurisation de l emploi

Loi relative à la Sécurisation de l emploi Synthèse Loi relative à la Sécurisation de l emploi 1 Santé et prévoyance (incapacité de travail, invalidité, décès) => Généralisation de la couverture complémentaire santé => Généralisation de la couverture

Plus en détail

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures)

A - LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI (n 2013-504 du 14 Juin 2013) (Les principales mesures) EC CABIINET PESCE - LEBOUCHER 1. SOCIETE 2. D EXPERTISE COMPTABLE www.cabinetpesceleboucher.fr Le 25/09/2013 ACTUALITES SOCIALES 2013/2 EN BREF (quelques chiffres) valeurs inchangées : SMIC Horaire au

Plus en détail

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010

LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL. I Le droit positif avant l arrêt du Conseil Constitutionnel du 18 juin 2010 LA REPARATION INTEGRALE DU DOMMAGE CORPOREL ET L ACCIDENT DU TRAVAIL En 1896, un arrêt de la Chambre Civile de la Cour de Cassation, l arrêt TEFFAINE, a retenu le principe d une responsabilité directe

Plus en détail

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on

L o L bl o igat a i t on o de de g éné né a r l a isa s t a i t on GÉNÉRALISATION DE LA COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : LES GRANDS PRINCIPES 1 L OBLIGATION DE GÉNÉRALISATION 2 L obligation de généralisation Etapes de la généralisation de la complémentaire santé à tous les salariés

Plus en détail

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé?

Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Représentant du personnel : un salarié pas comme les autres. Protégé ou exposé? Dernières jurisprudences Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13

Plus en détail

Les motifs du licenciement

Les motifs du licenciement Chapitre 1 Les motifs du licenciement Exigence d une cause réelle et sérieuse Légalité du motif Contrôle des motifs par les tribunaux Une exception : la période d essai L a décision de l employeur de rompre

Plus en détail

La santé et la sécurité au travail

La santé et la sécurité au travail La santé et la sécurité au travail Septembre 2010 La santé et la sécurité au travail Cass. soc. 23 février 2002 Obligation de sécurité de résultat de l employeur à l égard des salariés Décès de salariés

Plus en détail

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME

QUESTIONS REPONSES sur la REFORME QUESTIONS REPONSES sur la REFORME Age de départ à la retraite Je suis à la retraite. Est ce que je suis concerné par la réforme? Si vous êtes déjà à la retraite. Vous n êtes pas concerné par la réforme.

Plus en détail

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

Le guide. juridique. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! Le guide juridique www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! sommaire Contexte de l évolution de la «Loi Fillon»... 3 Comment bénéficier des avantages de la «Loi Fillon»?... La participation de

Plus en détail

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6

Fippatrimoine.com. Dossier page 2 à 6 Votre Conseiller Newsletter d informations juridiques et fiscales N 55 Octobre 2013 ELEPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 MAGNY LE HONGRE 01 64 63 69 81 g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

NEWSLETTER DU SOCIAL

NEWSLETTER DU SOCIAL NEWSLETTER DU SOCIAL Les chiffres clés La Garantie Minimale de Points 2014 : Les cotisations minimales annuelles de retraite complémentaire AGIRC sont fixées à 796,08. Ces cotisations correspondent à un

Plus en détail

C.N.News. n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE

C.N.News. n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE C.N.News n 7 Juillet - août 2008 ACTUALITES LEGALES I. PRESENTATION SOMMAIRE Loi de modernisation de l économie n 2008-776 du 4 août 2008 : cette loi ne comporte pas moins de 76 mesures destinées à développer

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé

L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Fédération de la Santé et de l Action Sociale L actualité de la jurisprudence de droit public et privé Avril 2014 La Fédération CGT Santé Action Sociale met à votre disposition une sélection non exhaustive

Plus en détail

Congés payés : les points à maîtriser. Octobre 2010

Congés payés : les points à maîtriser. Octobre 2010 Congés payés : les points à maîtriser Octobre 2010 Sommaire Conditions d ouverture des droits à congés Calcul de la durée des congés Décompte des congés Obligation de prise des congés Paiement des congés

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque

Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque Papier Sté Date : Projet de décision unilatérale instituant (ou régularisant) un régime collectif complémentaire obligatoire couvrant le risque La direction de l entreprise : Dont le siège social est situé

Plus en détail

La protection sociale en entreprise Alain MASSERET et Anthony JOYEUX 27 octobre 2015

La protection sociale en entreprise Alain MASSERET et Anthony JOYEUX 27 octobre 2015 La protection sociale en entreprise Alain MASSERET et Anthony JOYEUX 27 octobre 2015 1 Assurances Collectives Mes clients et leurs besoins Les particuliers & les professionnels PREVOYANCE Décès Arrêt de

Plus en détail

France FRANCE. - respecter un préavis. Licenciement pour motif économique :

France FRANCE. - respecter un préavis. Licenciement pour motif économique : FRANCE Point Réglementation en vigueur le 1 Janvier 2013 1 : Procédures de notification en cas de licenciement individuel d un employé sous contrat régulier Tout employeur qui envisage de rompre le contrat

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire santé de vos salariés non cadres Accord régional du 2 juillet 2009 Raison sociale 1 Raison sociale

Plus en détail

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES

INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Sanjay NAVY Avocat IUT DE LENS - SRC (semestre 4) INITIATION AU DROIT DU TRAVAIL ET DES SOCIETES Ce cours est composé de deux parties : 1- Les relations juridiques des entreprises avec leurs salariés Cours

Plus en détail

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation...

Guide Pratique. chef d entreprise. Salarié. Entreprise. Droit. Employeur. Délégués du Personnel. Législation. Congés Payés. Obligation... Le Guide Pratique du SOCIAL chef d entreprise Délégués du Personnel Faut il faire une visite d embauche? Droit Quel contrat pour mon salarié? Entreprise La journée de solidarité, c est quand? Obligation...

Plus en détail

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016

MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 MISE EN PLACE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE 2016 Le Conseil Social du Mouvement Sportif qui représente les employeurs du sport a lancé un appel d offre s agissant de la couverture complémentaire santé

Plus en détail

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON

LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON LES MESURES SOCIALES PREVUES PAR LA LOI MACRON La loi pour la croissance, l activité et l égalité des chances économiques, dite loi Macron, a été promulguée le 7 août 2015. Certaines mesures sont applicables

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

Fiche Portabilité des droits des salariés

Fiche Portabilité des droits des salariés Fiche Portabilité des droits des salariés L article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 avait mis en place un mécanisme de portabilité des droits pour les anciens salariés

Plus en détail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail

La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Le point sur ALLER PLUS LOIN DANS VOTRE ACTUALITÉ SOCIALE SOCIAL Juillet 2008 La loi du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du travail Les partenaires sociaux ont signé un accord national interprofessionnel

Plus en détail

Le licenciement abusif

Le licenciement abusif Le licenciement abusif Plan Introduction I. Qu est ce qu un licenciement abusif? II. III. IV. Le licenciement est-il obligatoirement abusif s il n a pas précédé d avertissement? Les sanctions du licenciement

Plus en détail

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL

PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL FIL D ACTUALITE MAI 2015 PARTIE I : LES RELATIONS INDIVIDUELLES DE TRAVAIL Rupture conventionnelle : de nouvelles précisions Dans deux arrêts du 25 mars 2015, la Cour de cassation considère d une part

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date : 09/02/10 N Affaires sociales : 11.10 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2010 La loi

Plus en détail

Questions sociales : Droit du travail

Questions sociales : Droit du travail Université Montesquieu-Bordeaux IV Institut d Etudes politiques de Bordeaux Prép ENA 2004-2005 O. PUJOLAR, Maître de conférences Questions sociales : Droit du travail Répartition des Fiches - Exposés 2004-2005

Plus en détail

L ACTIVITE PARTIELLE

L ACTIVITE PARTIELLE L ACTIVITE PARTIELLE L'activité partielle permet d'éviter aux salariés de perdre leur emploi lorsque l'activité de leur entreprise se réduit. Dans un contexte de crise économique, le recours au chômage

Plus en détail

Nous restons à votre disposition pour vous apporter toute précision complémentaire.

Nous restons à votre disposition pour vous apporter toute précision complémentaire. Marseille, le 9 juillet 2014. Objet : obligations des employeurs Madame, Monsieur, Dans le cadre de notre mission de conseil, nous souhaitions vous rappeler certaines obligations incombant aux employeurs

Plus en détail

Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013

Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013 Page 1 sur 5 Règlement intérieur de l association Entre preneurs d actions solidaires Adopté par l assemblée générale du 15 mars 2013 Article 1. Agrément des nouveaux membres. ( Article 6 des statuts)

Plus en détail

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e

ÉDITO. Regards croisés. s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e Regards croisés s u r l a p r o t e c t i o n s o c i a l e N 41-15 novembre 2013 Les complémentaires santé font encore «la Une» de l actualité de cet automne parlementaire. Serge Lavagna Secrétaire national

Plus en détail

Intervention de la DGT. RSA-salaires-qualité de l emploi

Intervention de la DGT. RSA-salaires-qualité de l emploi Intervention de la DGT RSA-salaires-qualité de l emploi Constitutionnalité d un dispositif de cumul RSA/salaire En droit interne et sur le plan constitutionnel, la rupture d égalité entre salariés (le

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL N 51355#02 NOTICE D INFORMATION RELATIVE A L INDEMNISATION DE L ALLOCATION SPECIFIQUE DE CHÔMAGE PARTIEL I. Objectif Attribuer une allocation destinée à compenser une partie de l indemnisation versée aux

Plus en détail

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social

La personne ( prévoyance, mutuelle, retraite) L homme clé, garantie croisées d associés La RC Mandataire Social L entreprise : De l importance du suivi des contrats IARD (Dommage aux biens, RC, Flotte Auto, Mission Collaborateur, Marchandises Transportées, Biens confiés, Perte d exploitation). Les risques nouveaux

Plus en détail

Vos Questions- Nos réponses Matinées Sociales de Mars 2010

Vos Questions- Nos réponses Matinées Sociales de Mars 2010 Cave Lex 27 bis Avenue de Lowendal 75015 PARIS 01 47 70 32 07 forhmaction@cavelex.com www.cavelex.com Cave Lex est une activité de l Institut du Temps Géré Organisme de formation n 11 75 29 21 275 Vos

Plus en détail

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015

ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 ACTUALITE SOCIALE Avril 2015 EDITORIAL Des réformes fractionnées : restons vigilants! Plusieurs chantiers sociaux sont en cours et des revirements ou modifications sont nombreux en 2015 : nouvelles contraintes

Plus en détail

LETTRE D INFO SOCIAL

LETTRE D INFO SOCIAL & Salmon & Associés AVOCATS Droit immobilier Droit de la construction Droit commercial Droit de la famille Droit du travail Jean-Jacques SALMON Philippe SALMON Christine BAUGE David ALEXANDRE AUDIT EXPERTISE

Plus en détail

Permis de conduire et contrat de travail

Permis de conduire et contrat de travail La multiplication des mesures individuelle de prise en charge des usagers, l élargissement des secteurs géographiques d intervention des associations lié notamment aux opérations de regroupement génère

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011. Mme Catherine F., épouse L.

Commentaire. Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011. Mme Catherine F., épouse L. Commentaire Décision n 2011-161 QPC du 9 septembre 2011 Mme Catherine F., épouse L. (Sanction de la rétention de précompte des cotisations sociales agricoles) Le Conseil constitutionnel a été saisi, le

Plus en détail

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015

Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 CIRCULAIRE N 2015-10 DU 11 JUIN 2015 Direction des Affaires Juridiques INSX011-ACE Titre Portage salarial : effets de l ordonnance n 2015-380 du 2 avril 2015 Objet Suppression de l attestation spécifique

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL

FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL FICHE PRATIQUE PERMIS DE CONDUIRE ET CONTRAT DE TRAVAIL Nombreux sont les postes qui impliquent la détention du permis de conduire, que la conduite soit l activité principale du salarié (chauffeur, livreur,

Plus en détail

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015.

A LA UNE. Elle apporte des précisions à ce principe dans un arrêt du 7 janvier 2015. FÉVRIER 2015 A LA UNE Un accord collectif ne peut suppléer le règlement intérieur dans la détermination de la durée maximale de la mise à pied disciplinaire Depuis 2010, la Chambre sociale de la Cour de

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

Votre droit au français

Votre droit au français Votre droit au français République française dans le monde du travail > Vous êtes salarié d une entreprise : vous avez un droit imprescriptible à vous exprimer et à recevoir une information en français.

Plus en détail

DAEC 2015 : Les mesures

DAEC 2015 : Les mesures DAEC 2015 : Les mesures 1 Synthèse dispositif «DAEC» 2015 Ouvert aux métiers sensibles et à l équilibre Opérationnel dès décembre 2014 pour des départs à compter de janvier 2015 Un congé senior avec dispense

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Le travailleur indépendant

Le travailleur indépendant Le travailleur indépendant Lorsqu une association n a pas la capacité en interne de réaliser une prestation, elle peut décider de conclure une convention avec un travailleur indépendant. Toutefois cette

Plus en détail

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :..

Convention de stage. 1. L établissement d enseignement ou de formation. Année universitaire :.. Convention de stage Nota : pour faciliter la lecture du document, les mots «stagiaire», «enseignant référent», «tuteur de stage», «représentant légal», «étudiant» sont utilisés au masculin. 1. L établissement

Plus en détail

I.1 OBJECTIFS I.2 CHAMP D APPLICATION. Les entreprises. I. La préretraite-licenciement FNE

I.1 OBJECTIFS I.2 CHAMP D APPLICATION. Les entreprises. I. La préretraite-licenciement FNE I.1 OBJECTIFS Les conventions FNE de préretraite-licenciement s adressent à des salariés ayant au moins 57 ans (56 ans dans certains cas), qui sont menacés de licenciement économique et ne peuvent être

Plus en détail

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique

Mieux connaître le licenciement économique. 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique Mieux connaître le licenciement économique 2 ème partie : Les principes du licenciement pour motif économique I. L obligation préalable d adaptation et de reclassement «Le licenciement pour motif économique

Plus en détail

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA

LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA LES PRINCIPALES MESURES DE LA LOI RELATIVE À LA FORMATION PROFESSIONNELLE À L EMPLOI ET LA DÉMOCRATIE SOCIALE IMPACTANT LES MISSIONS SOCIALES DES CABINETS Nicolas GALLISSOT Responsable social Infodoc-Experts

Plus en détail

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit

Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA pour les non-salariés non-agricoles (travailleurs indépendants) Conditions de droit Le RSA vise à améliorer les revenus d activité en les complétant jusqu à atteindre un niveau de revenu garanti

Plus en détail