«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?»"

Transcription

1 Forum œcuménique Monde du travail, Yverdon 27 octobre 2012 «Gagner assez : Salaire minimum, salaire juste?» Introduction Deux questions avaient été envoyées aux participants pour préparer la discussion : C est quoi gagner assez? Quels besoins votre salaire doit-il couvrir? Gagner assez c est : Couvrir ses besoins fondamentaux : loyer, voiture, enfants, couvrir ses besoins vitaux ; maintenir son train de vie ; vivre dans la dignité : ne pas avoir besoin de demander de l aide, se sentir utile dans la société où l on vit ; ne pas s inquiéter ; sans folie, ne pas s inquiéter pour demain, gagner assez d argent pour oublier ; ne pas être aux abois chaque fois qu une facture «hors budget ménage» (médecin, dentiste, garage etc ) arrive. Quels besoins votre salaire doit-il couvrir? Les besoins perçus comme fondamentaux : Nourriture, vêtements, logement, chauffage, santé et assurance maladie, transport, assurance RC, impôts, élever ses enfants se former ; d autres besoins. «Mais il y a plus» ; se former, participer à des activités sociales, les besoins relationnels, culturels et récréatifs (se ressourcer) ; extension à la famille : mes propres besoins et ceux des personnes dont je suis responsable (famille) ; réserve pour le futur : avoir la possibilité d épargner un peu (vacances, soins dentaires, 3 ème pilier), avoir une marge de manœuvre. 1. Quels besoins couvrir? par Yves Defferard, secrétaire du syndicat UNIA Vaud : Yves Defferard commence par souligner qu il y a des points communs entre les syndicats et les Eglises. Il est heureux de pouvoir nous partager des expériences pratiques du terrain dans l accompagnement des personnes qui ont des difficultés Garantie du minimum vital En Suisse, la manière d appréhender le minimum vital est complètement différente d un canton à l autre et même d une commune à l autre. Grande marge de manœuvre d appréciation : on est plus anonyme quand on va demander une aide sociale dans une grande ville que lorsqu on s adresse à une commune de campagne. Administrativement compliqué. Ce n est pas facile pour tout le monde, il y a des personnes qui sont des migrants, qui ont des difficultés de lecture, difficultés de langue. L arbitraire est malheureusement trop fréquent : les documents qui sont demandés ne sont pas de nature de permettre à faire face à des situations difficiles. Les demandes d aides constituent souvent un très fort sentiment de honte ou d humiliation. Depuis cinq ans, les secrétariats des syndicats ont de plus en plus des gens qui viennent demander l assistance. Les personnes qui doivent aller demander de l aide parlent de l humiliation dont ils se sentent être l objet. 1

2 1.2 Les statistiques en Suisse? La pauvreté a toujours été un sujet tabou en Suisse. Pour la première fois en 2010, l Office Fédéral des Statistiques a publié les résultats de l enquête sur les revenus et les conditions de travail. On y découvre que, en situation normale, une personne sur dix en Suisse est dans un seuil de pauvreté Il s agit de situation normale sans parler des situations ponctuelles qui amènent la pauvreté 1.3. Les salaires en Suisse personnes en Suisse gagnent moins de FR Pour un travail à 100%, les salaires de FR même parfois moins avec famille sont une réalité. Cela se retrouve notamment dans l hôtellerie, la vente, les boutiques On s imagine que vivre avec un salaire de FR 3000 dans l Arc lémanique est difficile. Même avec un salaire de FR 4000, on est dans une situation de précarité : pas possible de trouver des loyers, à Genève inférieur à FR Les 2/3 de ces personnes sont des femmes. Pourtant une loi sur l égalité des salaires existe. Les syndicats n ont pas la possibilité d intervenir avec le principe de la confidentialité des salaires. Les secteurs les plus touchés sont des secteurs non conventionnés. Sans conventions collectives, on tombe très vite dans des situations de précarité Différences de salaires? Le salaire brut moyen secteur privé pour les femmes est de FR 4845 contre plus de FR 6000 pour les hommes! Dans le secteur privé où on n a pas forcément de conventions collectives, on enregistre un grand écart entre les salaires des hommes et des femmes. Le salaire brut moyen secteur public pour les femmes de FR 6090 et de FR 6700 pour les hommes. On voit que l écart entre salaire de femme et homme est moins grand dans le secteur public. Selon les secteurs, les différences peuvent être encore plus grandes et varier de 8 % à 35%. En moyenne 20% de différence entre les salaires hommes et femmes malgré la loi qui a plus de seize ans Salaire, de quoi parle-t-on? Dans l accompagnement des salariés, il est toujours important de faire cet exercice de compréhension du salaire. On se rend compte d abord que les gens n aiment pas parler de salaire. Jamais on ne ferait un tour de table pour dire son salaire. Dans d autres pays, c est quelque chose qui semble évident. En Suisse, comme on a la peine de parler de pauvreté, on ne parle jamais de son salaire. Salaire mensuel ou salaire annuel : il faut parler de salaire annuel et non mensuel vu que certaines entreprises accordent le 13 ème salaire, certaines mêmes commencent à négocier le 14 ème salaire. A salaire mensuel égal, la différence est grande selon le régime salarial annuel de l entreprise. Les primes ou suppléments d équipes et/ou de nuit, d inconvénients sont-ils des éléments du salaire? Non, un travail de nuit ou d équipes a des conséquences sur la santé, sur la vie de famille, vie sociale. C est l inconvénient qui donne ce surplus. Il faut dire que l on gagne autant par mois plus une prime d inconvénient d autant. Parce qu à l âge 2

3 de 55 ans ou en cas de problèmes de santé, où la personne n arrive plus à supporter ce rythme de nuit, il n aura plus ce surplus de salaire. C est important de capitaliser à part cette prime d inconvénient afin que le train de vie tienne en compte le salaire réel. Les horaires de travail sont-ils pris en compte? Dans beaucoup de cas, les horaires de travail ne sont pas pris en considération. Si j ai un salaire de FR 4000 en 42 heures, ce n est pas la même chose que si j ai le même salaire pour un travail de 50 heures. Le temps partiel, les manques de places en crèche ne laissent pas beaucoup de choix aux gens. Le couple doit aller travailler parce que le salaire d une personne ne suffit plus, un seul revenu ne suffit pas. Ce n est plus un choix de travailler ou pas. Avec la crise, on observe de chutes de revenus de l ordre de 30% suite au chômage technique. Avec ces cycles économiques, ces chômages techniques, on ne peut plus y faire face avec un seul revenu. Le travail sur appel devient un phénomène, il est peu régularisé surtout dans le secteur de la vente. Il commence à s étendre dans le domaine de l industrie surtout dans tous les secteurs non conventionnés. Le système ne permet pas de savoir ce que réserve chaque mois La pauvreté peut toucher chacun! Chômage : la pauvreté touche en premier la personne qui perd son travail. Ces personnes au chômage se retrouvent dans la précarité parce que les économies ne sont pas suffisantes pour les factures. La maladie et accident, aide de la famille : la personne qui doit aider ses parents âgés ou malades se retrouve dans l obligation de réduire son taux de travail non pas par choix, mais par nécessité. Les personnes pas assez formées : le système ne permet pas toujours de faire le cursus nécessaire. Sans aucune qualification c est difficile de sortir de ce système. Même si parfois la formation continue permet de combler ces lacunes. La liste s allonge : les familles de 3 enfants ou plus, les personnes qui vivent une séparation ou un divorce sont exposées, les victimes de la crise économique, les personnes vivants un décès ou une difficulté familiale, les retraités ou les étudiants La pression et la productivité Beaucoup de salariés sont de plus en plus dans une situation de santé fragilisée par les exigences professionnelles de plus en plus insupportables dont le système de salaire au mérite, le travail à la tâche qui précarise ; le mobbing et la pression qui coûtent cher à la société et précarisent les salariés touchés. Cette pression touche pleinement les salariés de plus de 50 ans. Elle augmente les écarts de salaires et favorise les très hauts revenus en baissant les masses salariales des personnes non qualifiées. 3

4 1.8. Comment agir? Plusieurs axes d action: garantir un salaire minimum en Suisse; obligation de Conventions collectives du travail (CCT) pour garantir l évolution et le contrôle, la lutte contre le dumping salarial, reconnaissance du mobbing comme maladie professionnelle, parler de son salaire, transparence entre salarié, avoir un langage commun sur le salaire, renforcer les syndicats et protéger les délégués, formation professionnelle et intégration des migrants, amélioration des conditions de retraite et égalité, crèches et garderies accessibles et suffisantes, améliorations des dispositions légales, lancer des initiatives pour des améliorations sociales, redynamiser la solidarité, coordonner les activités des associations. 2. Travail en carrefour : «Qu est ce qui est assez? Qu est ce qui n est pas assez?» En résumé, il ressort de ce travail en carrefour les idées suivantes : En Suisse, nous sommes dans une société où l assez est très développé mais le diktat du paraître est trop fort ressenti surtout chez les jeunes. Il ya la honte de demander l aide sociale surtout dans les campagnes : tout le village le sait, tout le monde le sait. En ville, cela peut se faire dans l anonymat. Les travailleurs ont peur de défendre leur salaire ou de revendiquer même des choses très simples, peur de s engager. On se trouve dans des situations pénibles parce que l on divise pour régner. Les patrons sont forts en ce domaine : surtout pas dire le salaire, la peur de revendiquer lorsque l on connaît les collègues licenciés ou condamnés pour avoir défendu les droits des travailleurs.comment avoir cette solidarité pour défendre ces droits essentiels si même les délégués du personnel sont licenciés pour fait leur travail de délégué. Chaque travailleur peut être éjecté à tout moment du monde du travail pour basculer dans la précarité. Il suffit qu on ait un accident et de se retrouver obligé de faire des demandes à l AI. La fragilisation de l emploi passe dans les mœurs. Elle devient une réalité acceptable. Tendance à régler les problèmes individuellement : diviser pour mieux régner. Au lieu de traiter les sujets de manière communautaire et solidaire, on s arrange avec les travailleurs. Pas assez si c est seulement pour couvrir les besoins fondamentaux (loyer, assurance maladie, nourriture, hygiène et vêtements, formation des enfants). Assez si en plus des besoins fondamentaux, la personne peut avoir des vacances, loisirs, culture, lorsque l on n est pas ébranlé par une facture extra ou imprévue comme le dentiste, le garage Assez? La suffisance est ce le paraître, est-ce la manière dont nous vivons? Est-ce qu il faut vivre en fonction de ce que l on a? Ou en fonction de ce que l on n a pas.? Nous sommes dans une société de consommation où il faut avoir tout et tout de suite. 4

5 Problème de droits élémentaires, des droits de l homme : le droit au logement et le droit au travail ne sont pas traduits dans les lois suisses par des clauses correspondantes. Chaque personne devrait avoir son indépendance financière, sa fierté en dépend. Cette indépendance financière permettrait de dire que l on a assez. 3. De quoi vivre? par Marianne Chevalier, assistante sociale canton de Vaud Marianne Chevalier, assistante sociale dans le canton de Vaud, illustre la situation par un cas concret en expliquant ce qui est prévu par les services pour les personnes touchant l aide sociale. Rentrer dans l aide sociale, c est rentrer dans la pauvreté. C est très difficile pour les gens qui vont devoir s inscrire à l aide sociale. Des gens qui n avaient pas de gros salaires arrivent à vivre un tout petit peu mieux avec l aide sociale. Par contre, la situation est encore plus difficile pour les gens qui touchaient un gros salaire. Pour prétendre à l aide sociale, on ne doit pas avoir plus de FR 4000 sur le compte. Cela veut dire que la personne doit d abord utiliser ses économies avant d avoir droit à l aide sociale. L aide sociale actuellement, pour une personne seule, est de FR 1110 ; pour un couple FR 1700 ; un couple avec un enfant FR 2070, avec deux enfants FR Avec cet argent, on doit payer l électricité, le téléphone. Quelqu un qui est à l AI et qui a des prestations complémentaires s en sort mieux. A l aide sociale, on mène une vie de privation : pas de sortie, pas de cinéma, pour manger au restaurant, il faut se faire inviter. Les gens vivant de l aide sociale perdent leur dignité, il y en a qui tombent dans la dépression. Des fois, l accueil dans les services sociaux les culpabilise : ils sont pris pour des profiteurs qui viennent demander l aide sociale. Pourtant pour y avoir droit, on doit se mettre à nu, donner les extraits du compte bancaire, toutes vos factures, une voiture est comptée comme épargne Les gens sont vraiment tristes d en être arrivés là. Pourtant une assistante sociale qui vous reçoit avec empathie, les contacts se font mieux et la personne renoue confiance avec elle. 4. Résister, lutter pour quoi? Comment? La première piste pour résister c est l information et la formation : il y a un besoin des cours sur le droit du travail. Beaucoup de gens ignorent leurs droits. Difficiles dans ces conditions de revendiquer sans connaître la législation. Importance de créer des réseaux : L expérience montre que sur plusieurs points les sensibilités sont les mêmes : la défense des personnes en difficultés, les sans papiers L information et la formation demandent aussi d unir les forces. Il faudrait une collaboration intelligente et plus étroite entre les acteurs sociaux Il faudrait renforcer les moyens de contrôle et mieux protéger les syndicalistes face aux intimidations des patrons. 5

6 5. Perspectives concrètes, élans-envoi. Possibilités d organiser des rencontres par région du forum entre le rendez-vous annuel en fonction du nombre de personnes dans une région géographique donnée. Pas besoin d un immense programme mais un moment de partage sur des questions proches de celles abordées annuellement au forum. Les organismes avec site internet devraient faire renvoi au site des autres pour mieux être informés sur les diverses activités en Suisse romande. Le choix de la date du forum œcuménique doit tenir compte des vacances scolaires pour permettre une plus large participation. Proposition provisoire des dates du prochain forum :6 ou 16 novembre Melchior Kanyamibwa CRAL Fribourg 6

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille»

Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» Enquête Centre Europa : «tous au travail pour penser la famille» La famille évolue et les rapports dans le couple et parents enfants changent aussi. Pour penser et mieux vivre ensemble ces changements,

Plus en détail

Faits importants sur l adhésion au BAC

Faits importants sur l adhésion au BAC Faits importants sur l adhésion au BAC Quand est-ce que je vais recevoir une augmentation de salaire? Les membres du BAC sont couverts par des conventions collectives de travail des documents juridiquement

Plus en détail

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada

L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée. Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada L exploitation financière des personnes âgées : Ça semblait être une bonne idée Chad McCleave B.Comm. C.A.; First Seniors, Newmarket, Ontario, Canada Par l intermédiaire du Secrétariat aux Affaires des

Plus en détail

Marco H. Adresses et informations supplémentaires : www.regles-dor.ch/app www.caritas-dettesconseil.ch/fr/tuyaux_pour_le_budget www.dettes.

Marco H. Adresses et informations supplémentaires : www.regles-dor.ch/app www.caritas-dettesconseil.ch/fr/tuyaux_pour_le_budget www.dettes. «Avant, j étais souvent à court d argent pour les loisirs et les sorties dès le 15 du mois déjà. Depuis que j ai pris mon budget en main, je gère beaucoup mieux mes fins de mois.» Marco H. A qualité égale,

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner

Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Mieux vous connaître pour mieux vous accompagner Nous vous proposons de préparer votre prochain entretien avec votre conseiller en répondant aux différentes questions posées dans ce document. Cette réflexion

Plus en détail

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick Le Front commun pour la justice sociale du Nouveau Brunswick, inc. (FCJS) Représenté par Auréa Cormier Conseillère provinciale du FCJS Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au

Plus en détail

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»?

Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Thème 1 La Défense fait-elle partie des «savoirs fondamentaux»? Atelier A : Enseignement de défense et valeurs de la République : quels acteurs?/ La formation du citoyen : du service national à l enseignement

Plus en détail

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET

NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET NOUVEAU SALAIRE, NOUVEAU BUDGET FICHE DE PAIE : COMMENT EST RÉPARTI VOTRE SALAIRE? Votre première fiche de paie va sans doute vous surprendre. Car après la première ligne où figure votre salaire brut,

Plus en détail

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC

Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC 11 décembre 2015 Bulletin de la campagne Une action de campagne qui passe par le formulaire PSOC Dans les prochaines semaines, les organismes communautaires autonomes en santé et services sociaux (OCASSS)

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles

DOSSIER DE PRESSE. Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles DOSSIER DE PRESSE Mieux protéger le consommateur contre les crédits faciles 1 1. Des chiffres effrayants Les chiffres de la BNB montrent que plus de la moitié 1 de la population majeure belge a au moins

Plus en détail

Document d information n o 5 sur les pensions

Document d information n o 5 sur les pensions Document d information n o 5 sur les pensions Il vous faudra combien d argent comme pension? Partie 5 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions

Plus en détail

JNPS 3 FEVRIER 2015 - RESEAU - VIE 37 «PREVENTION DU SUICIDE, UN MONDE CONNECTE

JNPS 3 FEVRIER 2015 - RESEAU - VIE 37 «PREVENTION DU SUICIDE, UN MONDE CONNECTE JNPS 3 FEVRIER 2015 - RESEAU - VIE 37 «PREVENTION DU SUICIDE, UN MONDE CONNECTE Bonjour.. Je remercie le réseau VIE 37 d avoir sollicité ce soir la présence de l association SOS Amitié sur ce thème : «PREVENTION

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu

5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse. Aperçu 5. Les personnes âgées en Nouvelle-Écosse Aperçu En Nouvelle-Écosse, la population change; et la proportion des personnes âgées est de plus en plus importante. Entre 2007 et 2033, le nombre d aînés (65

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des

Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des Couverture: Stojan & Voumard SA, communication visuelle Dessins: Nicole Rossi Mise en page: Fondation Foyer-Handicap, secteur micro-édition des Voirets PROGRAMME DE FORMATION JANVIER À JUIN 2016 SOMMAIRE

Plus en détail

La problématique de l argent au sein du. CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan

La problématique de l argent au sein du. CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan La problématique de l argent au sein du CHRS, centre d hébergement et de réinsertion sociale Noz-Deiz de Dinan Pauline Gouzerh, étudiante en deuxième année de master professionnel d'ingénieur social à

Plus en détail

Impôts. Lisez soigneusement le contrat avant de le signer. Demandez à votre employeur d expliquer les clauses que vous ne comprenez pas entièrement.

Impôts. Lisez soigneusement le contrat avant de le signer. Demandez à votre employeur d expliquer les clauses que vous ne comprenez pas entièrement. Travail Parler l estonien est un avantage lors de la recherche d un travail, mais la maîtrise du russe et de l anglais est aussi utile. Vous devez être actif et ouvert aux différentes options. En tant

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale?

Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale? Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale? Synthèse des travaux des membres du 8 e collège en préparation du colloque de l ONPES du 13

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes

avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes 23 OCTOBRE 2011 FICHE THEMATIQUE: ASSURANCE VIEILLESSE ET SURVIVANTS avs : la hausse de l espérance de vie impose des réformes Le nombre croissant de retraités va placer l AVS face à un défi de taille

Plus en détail

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet.

D autres exercent leur passion et mettent à profit de la collectivité leurs qualités mais n arrivent pas à en vivre, à pérenniser leur projet. Pourquoi un stage sur la relation à l argent? Nous sommes confrontés à l argent au quotidien et tellement peu de personnes se posent la question de son rapport l argent. Nous utilisons donc cette porte

Plus en détail

Fourchette salariale : la politique salariale individualisée et la politique fiscale au service de la classe supérieure

Fourchette salariale : la politique salariale individualisée et la politique fiscale au service de la classe supérieure CON FÉRENCE D E P R E S S E D U 2 6 A V R I L 2 0 1 1 Daniel Lampart, économiste en chef, premier secrétaire de l USS Rapport de l USS sur la répartition des revenus et de la fo rtune en Suisse Fourchette

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements.

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Une enquête comparative Lyon-Montréal Nathalie Ortar, Claudio Ribeiro, Stéphanie Vincent-Geslin Julie-Anne Boudreau, Pascal Pochet, Louafi Bouzouina,

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 POSITION DE LA CES Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 1. Le 16 février 2012 la Commission a publié son Livre Blanc sur

Plus en détail

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR

SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR SUIVI DES MESURES VISANT À SOUTENIR LES MÉNAGES À FAIBLE REVENU Page 1 de 8 TABLE DES MATIÈRES 1. CONTEXTE... 5 2. COLLABORATION AVEC LES ASSOCIATIONS DE CONSOMMATEURS... 5 3. ENTENTES DE PAIEMENT...

Plus en détail

Grille d évaluation des conditions de travail des tuteurs à distance

Grille d évaluation des conditions de travail des tuteurs à distance Grille d évaluation des conditions de travail des tuteurs à distance Version 2.0 février 2006 Sylvie Boulenger, Sylvie Dalbin, Jacques Rodet Jacques Rodet Initiateur et facilitateur de t@d http://jacques.rodet.free.fr

Plus en détail

Société pour la gestion du personnel S E P

Société pour la gestion du personnel S E P Société pour la gestion du personnel S E P Section neuchâteloise Procès-verbal No 257 Séance 22 octobre 1996, Grand Hôtel des Endroits, La Chaux-de-Fonds, à 17 h 30 Présents : 19 Thème : LOIS SUR L ACCESSION

Plus en détail

Liste de contrôle pour la prévoyance des créateurs d entreprises. Sécurité et prévoyance pour vous, votre entreprise et vos collaborateurs

Liste de contrôle pour la prévoyance des créateurs d entreprises. Sécurité et prévoyance pour vous, votre entreprise et vos collaborateurs Liste de contrôle pour la prévoyance des créateurs d entreprises Sécurité et prévoyance pour vous, votre entreprise et vos collaborateurs 2 Vorsorgecheckliste für Firmengründer La prévoyance et l assurance

Plus en détail

Plan de crise. Pourquoi développer un plan de crise? Quand élaborer le plan de crise? Qui peut vous aider à élaborer le plan de crise?

Plan de crise. Pourquoi développer un plan de crise? Quand élaborer le plan de crise? Qui peut vous aider à élaborer le plan de crise? Plan de crise Pourquoi développer un plan de crise? Le plan de crise peut vous aider à réagir de la façon la plus efficace possible face à une situation de crise et d en minimiser ses effets. Cet outil

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LE POINT DE VUE DES MILIEUX DU TRAVAIL Me Claudine Roy Contrairement aux autres conférenciers qui, jusqu à présent, vous ont

Plus en détail

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot

Gagnez. votre vie sur. Internet. Réalisation : Alain Canitrot Gagnez votre vie sur Internet Réalisation : Alain Canitrot Vous en avez assez! Des fins de mois difficiles De ne plus aller au restaurant, au ciné De dire non à vos enfants, votre famille De retarder vos

Plus en détail

Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3. I - L entreprise, son fonctionnement page 4

Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3. I - L entreprise, son fonctionnement page 4 CAFE ALEES - ETHIQUE ET POUVOIR Pouvoir équitable des parties prenantes Jean-Claude MONIER Le 26/04/2012 Introduction les éléments de la réflexion page 2 l entreprise système page 3 I - L entreprise, son

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

Plan régional en faveur de l égalité

Plan régional en faveur de l égalité Plan régional en faveur de l égalité entre les personnes handicapées et les personnes valides Avec l'adoption du Plan handicap, la Région Rhône-Alpes s'engage à favoriser l'égalité entre personnes handicapées

Plus en détail

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET. Apprenez à établir et à respecter un budget

GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET. Apprenez à établir et à respecter un budget GUIDES FINANCIERS PRATIQUES ABC DU BUDGET Apprenez à établir et à respecter un budget IL EST FACILE D ÉTABLIR UN BUDGET QUI TRAVAILLE POUR VOUS Un budget peut vous aider à payer vos factures à temps, à

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise

Publicité. Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise Publicité Gardez le cap! Protégez votre famille, vos revenus et votre entreprise édito Une maladie, un accident? Quelles seraient les conséquences financières de tels évènements pour votre entreprise?

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite.

Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite. Réforme BALLADUR, réforme FILLON Baisse programmée des pensions de retraite. Un patron du CAC 40 gagne, en moyenne, 400 fois le smic. Si on imposait les plus-values des actionnaires, on pourrait financer

Plus en détail

La protection de vos revenus à votre pension est d une

La protection de vos revenus à votre pension est d une AVEZ-VOUS PROTÉGÉ La pension est certainement le souci majeur de beaucoup d entre vous. C est en tout cas ce que nous avons pu constater de la grande enquête de Vivium réalisée en collaboration avec Moneytalk.

Plus en détail

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie

Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie janvier 2004 Fiche n 1 : - Les enjeux d une réforme de l assurance maladie Cette première fiche a pour objet de montrer l ampleur des questions posées par l assurance maladie et d annoncer les objectifs

Plus en détail

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL

VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL VILLE DE LA CHAUX-DE-FONDS RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL à l'appui de l arrêté d acceptation du barème cantonal de facturation pour l accueil en crèche et garderie (du 4 novembre 2002) AU CONSEIL GENERAL

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Quelle société le Québec veut-il pour ses personnes âgées?

Quelle société le Québec veut-il pour ses personnes âgées? Quelle société le Québec veut-il pour ses personnes âgées? Sommaire exécutif : - Dénigrement abusif à l endroit des centres d hébergement. - L approche milieu de vie répond aux besoins, mais disparité

Plus en détail

Assurance vie. Préparez votre retraite : donnez plus de valeur à votre avenir

Assurance vie. Préparez votre retraite : donnez plus de valeur à votre avenir Préparez votre retraite : donnez plus de valeur à votre avenir Sommaire 5 Donnez-vous les moyens de vivre pleinement votre retraite 6 Pensez à combler vos lacunes de prévoyance 7 Déterminez vos priorités

Plus en détail

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles

10c - L avocat. Service juridique droit des personnes et des familles 10c - L avocat L avocat peut vous défendre, vous assister et vous représenter pour régler un conflit ou pour obtenir un droit, soit dans le cadre d un procès, soit pour régler un litige à l amiable. Il

Plus en détail

Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014

Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014 Sénat - Commission de la culture, de l'éducation et de la communication 4 juin 2014 Audition de M. Mathieu GRÉGOIRE co-auteur du rapport "Quelle indemnisation chômage pour les intermittents du spectacle?

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante!

Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! Lutter contre la discrimination au travail : une attitude payante! La discrimination au travail On parle de discrimination lorsqu une personne est marginalisée ou traitée moins bien que les autres en raison

Plus en détail

Bienvenue. Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent.

Bienvenue. Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent. Bienvenue Agir maintenant pour notre avenir et celui de nos enfants est quelque chose de primordial et d urgent. 1 Augmentez vos revenus en développant une activité à domicile gratuite et rentable. Nous

Plus en détail

Notice 2 Imposition des époux et de la famille

Notice 2 Imposition des époux et de la famille Notice 2 Imposition des époux et de la famille Valable pour la période fiscale 2015 Les dispositions applicables en matière de droit fiscal peuvent sensiblement différer selon la situation personnelle

Plus en détail

Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie

Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie Examen IES (sujet A, 4 colonnes) Thème de l irrationalité en économie Enseignant : Rémy Oddou code examen: ELEIE111-I.E.S. UPC-S1-A-2013-14 QCM : 1 seule bonne réponse parmi les 4 proposées. 1 point par

Plus en détail

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management?

GÉRER ET PILOTER. TEST MANAGEMENT - RH Quel est votre style de management? de management? Voici quatre situations professionnelles : à chaque fois vous avez le choix entre quatre types de comportements. Cochez la case qui, selon vous, correspond le plus au comportement que vous

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Savoir négocier des conditions de travail avantageuses auprès de votre patron en institut / spa

Savoir négocier des conditions de travail avantageuses auprès de votre patron en institut / spa Savoir négocier des conditions de travail avantageuses auprès de votre patron en institut / spa Ce guide est indispensable pour négocier efficacement son salaire en esthétique et les avantages qui s'y

Plus en détail

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES

NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES NEGOCIER L ORGANISATION DU TRAVAIL : INVENTER DES DEMARCHES SYNDICALES Récemment, dans un texte : - j ai identifié les souffrances et les modes défensifs que les travailleurs utilisent pour faire face

Plus en détail

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon

DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF. Amandine Potier Psychologue 3C Besançon DISPOSITIF D ANNONCE : LE CONTEXTE LEGISLATIF Amandine Potier Psychologue 3C Besançon I Un dispositif d annonce : pourquoi? Le 28 novembre 1998 à Paris ont lieu les premiers états généraux de patients

Plus en détail

Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle

Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle Jérôme GatiER, directeur du Plan bâtiment Grenelle 56 PROMOTELEC ASSISES - VERBATIMS pages.indd 56 28/11/11 15:31 Le Plan bâtiment Grenelle est la mission qui a été donnée à Philippe Pelletier pour animer

Plus en détail

Chefs d entreprise, facilitez l équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale de vos salariés

Chefs d entreprise, facilitez l équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale de vos salariés Andersen Ross/Corbis Tom Grill/Corbis LE CESU MD PRÉFINANCÉ POUR LA GARDE D ENFANTS Chefs d entreprise, facilitez l équilibre entre la vie professionnelle et la vie familiale de vos salariés > Qu est-ce

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

Atelier"20 minutes en confiance: du talent au métier" Questionnairedes18anset+

Atelier20 minutes en confiance: du talent au métier Questionnairedes18anset+ Atelier"20 minutes en confiance: du talent au métier" Questionnairedes18anset+ Dans la vie de tous les jours on a des préférences, que ce soit dans nos relations avec nos amis, dans un environnement, comme

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS

Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Prime d installation : les revenus pris en compte par le CPAS Fiche juridique Aide sociale I. Introduction Afin d aborder ce sujet, nous sommes partis de la situation de Madame Mercedes qui s est retrouvée

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES SYNTEC par rapport au Code du travail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES SYNTEC par rapport au Code du travail DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES SYNTEC par rapport au Code du travail Editions Tissot - article daté du 20 mai 2009 Droit du travail Syntec : les dispositions spécifiques Syntec, expliquées clairement. Boutique

Plus en détail

Une retraite bien capitalisée

Une retraite bien capitalisée Une retraite bien capitalisée Voici Charles et Gabriella. Charles, 62 ans, et Gabriella, 60 ans, vivent présentement à Montréal. Charles est un dirigeant d entreprise qui a bien réussi. Il touche un salaire

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE. DROIT et ÉCONOMIE SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION ÉPREUVE DU MERCREDI 18 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 DROIT et ÉCONOMIE Le sujet

Plus en détail

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur.

Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. CyCle 2 ProPosition de déroulé de visite (1 h 30) Lors de la visite, la classe est partagée en deux groupes et travaille sur la même thématique. Chaque groupe est pris en charge par un animateur. Nous

Plus en détail

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP

Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Forum Africain sur la protection des données personnelles FA/PDP Dakar 2015 DISCOURS D OUVERTURE DU PRESIDENT DE LA CDP Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministère des Postes et des Télécommunications,

Plus en détail

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Fiche 3 Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Chaire Claire-Bonenfant Femmes, Savoirs et Sociétés Université Laval Cette recherche a été réalisée

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Le personnel de la Caisse cantonale vaudoise de Compensation AVS et des Agences d assurances sociales vous adressent leurs meilleurs voeux pour 2014

Le personnel de la Caisse cantonale vaudoise de Compensation AVS et des Agences d assurances sociales vous adressent leurs meilleurs voeux pour 2014 Le personnel de la Caisse cantonale vaudoise de Compensation AVS et des Agences d assurances sociales vous adressent leurs meilleurs voeux pour 2014 Futurs rentiers AVS En 2014, les hommes nés en 1949

Plus en détail

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile

10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile 10 contrats pour votre prochain Projet Logiciel Agile Auteur : Peter Stevens Son article du 29 avril 2009 : http://agilesoftwaredevelopment.com/blog/peterstev/10-agile-contracts Son blog : http://www.scrum-breakfast.com/

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale

GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS. Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE l enquête sociale dans les CPAS Version mai 2015 L enquête sociale GUIDE DE L ENQUETE SOCIALE en neuf pas... Une enquête sociale, qu est-ce que c est? Une enquête sociale, pourquoi? Qui fait l

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce...

La médiation familiale Conflits familiaux, séparation, divorce... Conflits familiaux, séparation, divorce... Comment va s organiser l accueil de nos enfants après notre séparation? Comment, en tant que père, continuer à assurer le suivi scolaire de ma fille? Je ne vois

Plus en détail

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Secrétaire CE»

Sommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Secrétaire CE» ommaire détaillé (1) «Guide Pratique du Secrétaire CE» Partie 01 - Mettre en place le CE et assurer son fonctionnement 1. Permettre le bon fonctionnement Les formalités obligatoires pour la constitution

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail