Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin"

Transcription

1 Document d information Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin

2 Document rédigé avec la collaboration du Docteur Michèle Savale, Gynécologue-obstétricien (Paris), spécialiste de l Assistance Médicale à la Procréation

3 Les chiffres de l infertilité... p 4 Origine d une infertilité... p 4 Les chances de succès diminuent avec la durée d infécondité... p 5 Si vous vous posez des questions, il faut consulter... p 6 Une physiologie un peu complexe... p 7 Physiologie de la fertilité en bref... p 7 Chez la femme... p 8 Chez l homme... p 10 L interrogatoire du médecin... p 12 L examen clinique... p 15 Examens complémentaires et bilan... p 16 Chez la femme... p 16 Chez l homme... p 19 La consultation «préconceptionnelle»... p 20 Pronostic et espoir de grossesse... p 20 Conclusion... p 21 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 3

4 Les chiffres de l infertilité Origine d une infertilité 15 à 20 % des couples consultent pour des difficultés à concevoir un enfant L infertilité n est pas uniquement une affaire de femme : l origine est le plus souvent mixte causes mixtes 39 % 8 % causes inexpliquées causes féminines 20 % 33 % causes masculines Chances de succès par cycle en fonction de l âge de la femme 25 % 12 % 6 % ~ 0 % 25 ans 35 ans 42 ans 45 ans Les chances de grossesse par cycle diminuent avec l âge même chez un couple fertile. Il faut donc garder à l esprit que le principal facteur d infertilité est l âge. 4 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

5 Les chances de succès diminuent avec la durée d infécondité Durée d infécondité Pourcentage de couples infertiles Fécondabilité des couples fertiles (%) Fécondabilité totale (%) mois an ans ans ,4 Si un couple décide d avoir un enfant, sa fécondabilité (ou ses chances de grossesse à chaque cycle) est de 24 %. Mais si ce même couple n a pas obtenu de grossesse après deux ans, ses chances de succès ne sont plus que de 4 % par cycle. Parmi les couples qui décident d avoir un enfant, il y a 3 % de couples infertiles, mais parmi ceux qui désirent un enfant depuis un an sans résultat, 24 % sont infertiles. Ces deux facteurs, l âge et la durée d infécondité, sont d une très grande importance dans la façon dont votre demande sera prise en compte. L un comme l autre peut représenter une urgence indépendamment des autres facteurs. Votre médecin peut être amené à «bousculer» un peu vos projets en conséquence. Vous devez garder à l esprit que l âge est un facteur important dans le désir de grossesse. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 5

6 Les chiffres de l infertilité (suite) Si vous vous posez des questions, il faut consulter Que vous ayez déjà été enceinte ou non, que vous ayez déjà un (ou des) enfant(s) dans votre couple, ou l un et/ou l autre dans un autre couple, votre désir d enfant, s il tarde à être satisfait, doit vous amener à prendre conseil auprès d un médecin. Un antécédent de grossesse n élimine pas une cause d infertilité. Il ne faut donc jamais hésiter à consulter si vous avez des questions, un doute ou une inquiétude, un antécédent connu, même si ceux-ci ne vous paraissent pas fondés sur des critères objectifs. Votre médecin en jugera. Votre âge est un critère déterminant dans votre démarche. L Assistance Médicale à la Procréation ne peut résoudre tous les problèmes de fécondité liés à l âge. Il n y a donc pas de temps à perdre. En dehors du délai à concevoir, qui peut vous paraître long, à tort ou à raison, il est toujours utile de parler à votre médecin de votre désir de grossesse. Cette consultation «préconceptionnelle» peut être décisive quant au bon déroulement de votre grossesse, pour votre propre sécurité et celle de votre enfant. Votre conjoint devra également consulter avec vous ou indépendamment. 6 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

7 Une physiologie un peu complexe Physiologie de la fertilité en bref La fécondation met en jeu de nombreux mécanismes à différents niveaux. Production des cellules reproductrices : l ovulation chez la femme et la production de spermatozoïdes chez l homme sont des processus complexes qui peuvent être altérés à différents niveaux (cerveau, hypothalamus et hypophyse, ovaires et testicules). Rencontre ovule-spermatozoïde : des obstacles mécaniques (glaire cervicale imperméable, trompes altérées, anomalies de l appareil génital de l homme ) peuvent compromettre la fécondation. Implantation de l œuf dans la cavité utérine : la nidation peut être perturbée par une mauvaise qualité utérine et des facteurs encore mal connus à l heure actuelle. Enfin, la fonction sexuelle joue aussi un rôle important dans la fertilité. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 7

8 Une physiologie un peu complexe (suite) La fécondation naturelle Trompe 1. Le cycle et l ovulation Chez la femme La survenue des règles est souvent le seul signe visible de la cascade de phénomènes indispensables à une ovulation de bonne qualité, comme à la préparation de l utérus à la survenue d une grossesse. À l inverse, la présence de cycles réguliers n est pas le gage d une ovulation. La courbe de température peut témoigner de cette ovulation que de nombreuses causes peuvent altérer. Cette courbe n est cependant pas toujours interprétable. Un dosage de progestérone peut confirmer la réalité de cette ovulation. Votre médecin cherchera à prouver l existence et la qualité d une ovulation. En cas d anomalie, il en recherchera la cause. 2. Les trompes et la cavité utérine : Le transport des spermatozoïdes dans l ampoule tubaire, lieu de la fécondation, puis celui de l œuf de la trompe dans la cavité utérine nécessitent des trompes perméables et fonctionnelles. La nidation dans la cavité utérine peut elle-même être gênée par différentes pathologies locales. Ovaire Cavité utérine Vagin Fécondation d un ovocyte par un spermatozoïde Corps jaune résultant de l ovulation Col de l utérus Glaire cervicale Spermatozoïde 8 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

9 Embryon 4 cellules Embryon au 4 e jour De la fécondation à la nidation Cavité utérine Blastocyte Nidation Ovocyte fécondé Fécondation Ovocyte Trompe Endomètre Ovaire Corps jaune L interrogatoire puis les examens spécifiques rechercheront les altérations possibles (liées à une endométriose, des antécédents d infection, une malformation, la présence de polype, de fibrome, d une synéchie [accollement des parois- secondaire à un curetage]). 3. Le vagin, le col et la glaire Les spermatozoïdes déposés dans le vagin doivent remonter jusqu au lieu de fécondation, l ampoule tubaire. Une malformation, une infection locale, ou une glaire inadéquate peuvent être à l origine d une infertilité. 4. La sexualité Fonction tout aussi importante de la reproduction, elle doit être abordée avec votre médecin. Fréquemment séparés, stressés par la vie quotidienne, vous n avez peut-être pas une sexualité suffisante pour vous donner de réelles chances de grossesse. Il existe des méthodes pour «cibler» la meilleure période. Des troubles de la fonction sexuelle peuvent également exister et pourront être pris en charge chez l un ou l autre des partenaires. Il ne faut pas hésiter à en parler. Une consultation chez un spécialiste sera parfois nécessaire pour régler des problèmes plus importants. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 9

10 Une physiologie un peu complexe (suite) Chez l homme 1. La spermatogénèse La spermatogénèse est un phénomène long qui s étale sur deux à trois mois. Le spermogramme est l examen qui permet de l évaluer. Des phénomènes toxiques (chaleur, produits chimiques, infection aiguë ou chronique) peuvent l altérer. 2. Les voies excrétrices Représentent le trajet que suivent les spermatozoïdes avant d être libérés dans le vagin au cours des rapports sexuels. Durant ce parcours, les spermatozoïdes acquièrent la capacité (capacitation) à féconder l ovocyte. Spermatozoïdes vus au microscope 10 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

11 3. La sexualité De même que pour la femme, vous pouvez choisir d aborder le sujet seul avec le médecin. 4. Les différentes fonctions des spermatozoïdes Les spermatozoïdes vont : rejoindre le lieu de fécondation et traverser les enveloppes de l ovocyte afin de pouvoir le féconder : c est la fonction mobilité explorable en laboratoire ; initier la fécondation proprement dite ou fusion des deux noyaux des gamètes. Cette fonction est difficile à évaluer en milieu naturel. La fécondation in vitro est le meilleur «test» pour l explorer. Ovocyte fécondé Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 11

12 L interrogatoire du médecin Le médecin pourra parfois vous poser des questions qui peuvent vous paraître indélicates, inappropriées, ou indiscrètes, mais elles procèdent d une logique diagnostique que seul un médecin peut maîtriser. Il ne faut pas hésiter à lui faire part de vos interrogations, à exprimer vos inquiétudes, à exposer des éléments qui paraissent insignifiants ou lointains. De multiples solutions existent pour le traitement de l infertilité et l une d entre elles constitue très probablement une solution à votre problème. Le médecin va, dans un premier temps évaluer la durée de l infertilité. Ceci n est pas toujours facile car il faut tenir compte : de la durée du désir d enfant ; de la date d arrêt de la contraception, mais aussi des «précautions» (retrait, calendrier, préservatifs ) ; des voyages, des absences, des vies éloignées ; de la fréquence des rapports, de leur date et d éventuels troubles de la sexualité ; d une vie antérieure avec d autres partenaires ; enfin de l existence d une anovulation non traitée durant laquelle aucune grossesse ne pouvait survenir. 12 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

13 L interrogatoire va porter, pour l homme et pour la femme, sur les éléments suivants : l âge l origine ethnique la consanguinité la profession, le mode de vie, la disponibilité, le stress les addictions comme le tabac, l alcool, les drogues les habitudes alimentaires l exposition aux toxiques la pratique d un ou plusieurs sports, de façon intensive, de haut niveau la durée de vie commune, des déplacements la vie sexuelle, la fréquence et la régularité des rapports les grossesses antérieures (dans le couple ou dans un autre couple) les antécédents d infection génitale les antécédents familiaux d infertilité les maladies congénitales l existence d une pathologie générale ou autre antécédent médical (diabète, HTA, insuffisance rénale ou hépatique, lupus, maladie thromboembolique, alcoolisme ) l es antécédents de radiothérapie, de chimiothérapie la prise par la mère de la femme de diéthylstilboestrol pendant sa grossesse la prise de médicaments les antécédents chirurgicaux les motivations de chaque membre du couple pour cette grossesse demandée : elles peuvent être très différentes voire divergentes l état psychologique : il n est pas toujours facile à appréhender lors de cette première consultation, mais une souffrance ou l angoisse de l échec peut parfois déjà transparaître Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 13

14 L interrogatoire du médecin (suite) Auprès de la femme plus particulièrement, les informations suivantes seront recueillies : l histoire des cycles : la date des premières règles, la régularité de celles-ci, leur abondance, l existence d une dysménorrhée, des ménorragies, des métrorragies, les périodes d aménorrhée, une spanioménorrhée l existence de douleurs du bas-ventre, leur date d apparition leur chronologie, leur localisation ; les antécédents gynécologiques : infections, endométriose, chirurgie pelvienne et gynécologique ; les antécédents obstétricaux : accouchements, FCS, GEU, IVG ou IMG (avec le même partenaire ou un autre partenaire?) ; les contraceptions utilisées (certaines sont considérées comme peu efficaces, le médecin pourra en tenir compte) ; les antécédents de maladies thrombo-emboliques personnels ou familiaux. Dysménorrhée Règles douloureuses Ménorragies Règles trop abondantes ou trop longues Métrorragies Saignements en dehors des règles Aménorrhée Absence de règles Spanioménorrhée Cycles très longs FCS Fausse couche spontanée GEU Grossesse extra-utérine IVG Interruption volontaire de grossesse IMG Interruption médicale de grossesse 14 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

15 L examen clinique L examen de la femme Votre médecin procédera à un examen clinique : examen général (poids, taille, pilosité...) examen gynécologique (examen de la vulve, examen au speculum, toucher vaginal, frottis de dépistage...), examen des seins et recherche d une galactorrhée [écoulement de lait, éventuellement une mammographie...). Il fera ou vous demandera de faire une échographie des ovaires. L examen de l homme L examen de l homme se fera plus généralement à la suite d un spermogramme anormal. Il pourra être effectué par votre gynécologue ou un médecin plus spécialisé dans les infertilités d origine masculine. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 15

16 Examens complémentaires et bilan Des examens sont nécessaires. En fonction de votre histoire et de l examen clinique qu il a effectué, le médecin prescrit une première série de tests dits d orientation. En fonction des résultats, il vous demandera de réaliser d autres examens complémentaires. La démarche diagnostique se doit d être progressive pour être complète sans être exagérée. La courbe de température Chez la femme Inutile en cas d aménorrhée (absence de règles), permet de savoir si la femme ovule ou non. Dans 10 % des cas, elle ne sera cependant pas interprétable. Exemple d une courbe ovulatoire : la température reste en plateau en général jusqu aux alentours du 14 e jour du cycle et augmente. MOIS :... Dates du mois ,5 37,4 37,3 37,2 37, ,9 36,8 36,7 36,6 36,5 36,4 36,3 Jours du cycle 1 mars H H H D D L T T H H H D : Douleurs abdominales H : Hémorragies L : Pertes blanches T : Traitements éventuels A : Autres 37,5 37,4 37,3 37,2 37, ,9 36,8 36,7 36,6 36,5 36,4 36,3 16 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

17 Le test de Hühner ou test post-coïtal Le test de Hühner consiste à rechercher en période ovulatoire et le lendemain d un rapport, la présence de spermatozoïdes dans la glaire cervicale. C est un examen simple qui peut être effectué au cabinet du médecin ou au laboratoire, et qui permet : d évaluer la qualité de la glaire cervicale ; de rechercher la présence de spermatozoïdes ; de dépister certains troubles sexuels ; d évoquer la présence d anticorps anti-spermatozoïdes parfois, simplement, de déterminer la période la plus favorable. Le bilan hormonal Evaluations Qualité de l ovulation Réserve ovarienne ou risque de réponse excessive aux traitements Trouble de l ovulation Fonction thyroïdienne Sous la dépendance hormonale de Progestérone FSH*, LH**, E2***, AMH, inhibine B FSH, LH, prolactine, androgènes, exploration surrénalienne TSH * FSH : Follicle Stimulating Hormone (hormone de stimulation folliculaire sécrétée par l hypophyse). ** LH : Luteinizing hormone (hormone de lutéinisation sécrétée par l hypophyse). *** Estradiol : hormone sexuelle sécrétée par les ovaires. Les sérologies Rubéole, Toxoplasmose ; VIH, Syphilis, Hépatite B, Hépatite C ; Virus T-lymphotropique humain (HTLV) et cytomégalovirus (CMV) ; La sérologie Chlamydia est capitale pour dépister un risque d anomalie tubaire. Positive, elle traduit un contact ancien avec la bactérie souvent responsable de séquelles. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 17

18 Examens complémentaires et bilan (suite) L échographie pelvienne Elle évalue la capacité des ovaires à produire des ovules (réserve ovarienne) par l intermédiaire du volume ovarien et du compte des petits follicules qui seraient capables de répondre aux traitements inducteurs de l ovulation. Elle dépiste aussi certaines pathologies, par exemple la dystrophie ovarienne polykystique. Elle vérifie l existence d une ovulation. Elle recherche une anomalie ovarienne, tubaire ou utérine. L hystérographie Elle permet l exploration : de la cavité utérine et de ses anomalies ; de la perméabilité tubaire, et de la qualité des trompes ; dans une moindre mesure de la cavité pelvienne par la diffusion du produit de contraste. La cœlioscopie Examen direct de l utérus, des ovaires et des trompes, elle est rarement demandée lors de cette première consultation. Néanmoins, elle peut être indiquée dans certains cas. 18 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

19 Le spermogramme Chez l homme C est un examen capital, parfois difficile à interpréter, car il ne reflète qu imparfaitement la fertilité de l homme. C est un examen subjectif et qui peut varier dans le temps. Il devra souvent être réalisé à plusieurs reprises. On parle d hypospermie en cas de volume < 2 ml, d hyperspermie si le volume est > 6ml, d oligospermie si la numération est diminuée (< 15 M/ml), d azoospermie si la numération est nulle, d asthénospermie si la mobilité est diminuée, de nécrospermie si le nombre de spermatozoïdes vivants est diminué (< 40 %), de tératospermie si le nombre de spermatozoïdes anormaux est augmenté, enfin de leucospermie si le nombre de polynucléaires [globules blancs] est supérieur à 1M /ml. La spermoculture Fait partie des examens de première intention, une infection étant fréquemment retrouvée. Le bilan hormonal Peut être demandé en première intention dans certains cas ou lorsque le spermogramme est anormal. FSH. LH Testostérone Prolactine, éventuellement (en cas d impuissance) L échographie Comme le bilan hormonal, elle est dans certaines situations demandée dès la première consultation, lors d un résultat anormal du spermogramme ou lors d un examen anormal. Elle étudie la morphologie testiculaire et prostatique, si nécessaire l endroit où les voies génitales rejoignent les voies urinaires. Pendant cet examen, on peut également rechercher une varicocèle (petite varice des veines testiculaires qui, en augmentant la température locale, nuit à la spermatogenèse). Comme pour la femme, d autres examens pourront être demandés en seconde intention. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 19

20 La consultation «préconceptionnelle» Cette étape, que tout couple en désir d enfant devrait effectuer, fait partie intégrante de cette première consultation afin d assurer le bon déroulement d une grossesse ou d en prévoir les complications possibles. Le médecin peut demander des examens ou des recherches familiales. Ces explorations peuvent vous paraître loin des soucis immédiats qui vous ont amenés à consulter mais seront dans certains cas très utiles. Votre médecin pourra également lors de cet entretien vous mettre en garde contre certaines conduites néfastes : alcool, tabac, drogues, mode de vie Et vous prescrire des vaccinations souhaitables avant la grossesse. Pronostic et espoir de grossesse Après 6 mois de tentative : 80 % des couples obtiennent en général la grossesse souhaitée sans avoir recours à un traitement. 20 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. On parle pour les autres d hypofertilité : 55 % d entre eux obtiendront une grossesse après 36 mois. Pour les autres, l Assistance Médicale à la Procréation apportera sans doute un résultat, résultat d autant plus probable que le couple sera jeune. D après un modèle (Léridon 2004) 6,5 % des patientes de 34 ans entamant une AMP resteront sans enfant après 2 ans de traitement contre 36 % des patientes de 42 ans. D où la nécessité de ne pas attendre pour consulter.

21 Conclusion Et si vous ne deviez retenir qu une seule chose? L Assistance Médicale à la Procréation permet donc souvent la résolution d un problème d infertilité, mais ses résultats diminuent avec l âge. Garder en tête la nécessité de fonder sa famille le plus tôt possible et de consulter sans tarder si votre souhait n est pas rapidement satisfait. Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 21

22 22 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin.

23 Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin. 23

24 WOMN /sticker - Juin 2013 Crédit photo : Felix Wirth, moodboard, Image Source/Corbis PhotoAlto/GraphicObsession

Infertilité et procréation assisté

Infertilité et procréation assisté Infertilité et procréation assisté 02.12.2008 2 décembre 2008 Définitions La fertilité est une potentialité La fécondité est un fait (avoir un enfant) L infécondité (ou infertilité) est la difficulté pr

Plus en détail

couple : conduite de la première consultation

couple : conduite de la première consultation Item 29 - Stérilité du couple : conduite de la première consultation 4 I. DÉFINITION II. CAUSES DE STÉRILITÉ III. BUTS DE LA PREMIÈRE CONSULTATION IV. DÉROULEMENT DE LA PREMIÈRE CONSULTATION POUR STÉRILITÉ

Plus en détail

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation

Chapitre 2 : La maitrise de la procréation Chapitre 2 : La maitrise de la procréation 1 INTRODUCTION : La capacité de procréer implique de prendre en charge de façon responsable et conjointe sa vie sexuelle. Il existe des méthodes permettant de

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception.

La question LA VASECTOMIE LE PRÉSERVATIF. Je vote pour. Mon conseil. Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. La question Je vote pour Mon conseil Il n apparaît ici que la partie masculine de la question contraception. LA VASECTOMIE Section chirurgicale des canaux déférents sous anesthésie locale ou générale Pas

Plus en détail

Pathologies Pathologies de la Reproduction.

Pathologies Pathologies de la Reproduction. Pathologies de la Reproduction. Le but de cet article n est pas de donner un cours obstétrical mais d apporter quelques notions relatives à la reproduction chez la chienne. Règle à retenir. Oubliez le

Plus en détail

L AMP Assistance médicale à la procréation

L AMP Assistance médicale à la procréation L AMP Assistance médicale à la procréation Introduction 14% des couples Le délai nécessaire à concevoir est pathologique s il est sup à 2 ans Parmi les causes d infertilité: 30% sont d origine féminine

Plus en détail

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION

LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Text LA MAÎTRISE DE LA PROCRÉATION Contraception, contragestion, procréation médicalement assistée, bioéthique La régulation des naissances La régulation des naissances! Contraception : ensemble des moyens

Plus en détail

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin

Document d information. Une grossesse tarde à venir. Parlez-en à votre médecin Document d information Une grossesse tarde à venir Parlez-en à votre médecin Les chiffres de l infertilité... p 4 Origine d une infertilité... p 4 Les chances de succès diminuent avec la durée d infécondité...

Plus en détail

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation

Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Maitrise de la procréation et Assistance médicale à la procréation Introduction La maitrise de la procréation et L assistance médicale à la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Document d information Guide d initiation aux techniques de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) WOMN-1091522-Broch AMP.indd 1 27/09/2013 10:37:04 Guide d initiation aux techniques de l Assistance

Plus en détail

La fertilité du couple

La fertilité du couple 23/04/2015 KHELFAOUI Kamélia L3 HORMONOLOGIE CR : BAUMIER Vincent Pr Grillo 8 pages La fertilité du couple Plan A. Définitions et épidémiologie B. Les facteurs de fertilité I. les facteurs féminins II.

Plus en détail

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 VASECTOMIE CONTRACEPTIVE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du

Plus en détail

Insémination artificielle

Insémination artificielle Insémination artificielle En quoi consiste l insémination artificielle? L insémination artificielle est une technique de reproduction assistée qui consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement

Plus en détail

Santé de la femme L insémination artificielle avec don de sperme Santé de la femme DÉPARTEMENT D'OBSTETRIQUE, GYNÉCOLOGIE ET RÉPRODUCTION Ref. 123 / 2009 Service de Médecine de la Reproduction Servicio

Plus en détail

VALISE "CONTRACEPTION"

VALISE CONTRACEPTION VALISE "CONTRACEPTION" Cette valise a pour objectif d être une aide au professeur de biologie pour traiter du sujet de la contraception à tous niveaux. Elle pourra également être utilisée pour des informations

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme

Thème 3: Féminin, masculin. Chapitre 1: devenir un homme ou une femme Thème 3: Féminin, masculin Chapitre 1: devenir un homme ou une femme L identité sexuelle ou identité de genre L identité sexuelle est le fait de se sentir totalement homme ou femme. Cette identité de genre

Plus en détail

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU

CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU CENTRE DE PROCREATION MEDICALE ASSISTEE DE PAU INFORMATION AVANT A.M.P. Madame, Monsieur, Vous allez bénéficier d une assistance médicale à la procréation (AMP). La constitution de votre dossier obligatoire

Plus en détail

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1

CONTRACEPTION DU POST-PARTUM 1 Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-Mail : cpav@medical78.com Web:

Plus en détail

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement.

Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et votre corps la vit plus sereinement. Le troisième mois Voir aussi : La déclaration de grossesse Le choix de la maternité Échographie : Video d un coeur à 14 SA Votre corps Au troisième mois, vous avez pris conscience de votre grossesse et

Plus en détail

Sommaire de la séquence 9

Sommaire de la séquence 9 Sommaire de la séquence 9 Tu viens de voir dans les deux séquences précédentes les mécanismes qui permettent à un couple d avoir un enfant. Toutefois, on peut souhaiter avoir des rapports sexuels sans

Plus en détail

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception.

Séquence 2 : Prévenir une grossesse non désirée. Séance 1 : Les moyens de contraception. Objectif général de la séquence : être capable d avoir un comportement responsable en matière de sexualité, prenant en compte la maîtrise de la natalité. Objectif général de la séance : Etre capable de

Plus en détail

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est?

Don d ovocytes. Qu est-ce que c est? Don d ovocytes Qu est-ce que c est? Depuis la loi de bioéthique du 29 juillet 1994, le don d'ovocytes et le transfert d'embryons ont donné aux femmes un moyen d être enceintes et donner naissance à un

Plus en détail

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve)

Désir d enfant. Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Désir d enfant Avoir un enfant en 2012 en étant séropositif(ve) Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt et aux autres contributeurs dont j ai pu utiliser certains

Plus en détail

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP?

Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Quel bilan de fertilité dans un couple vivant avec le VIH? Quelle place pour l AMP? Chadi YAZBECK, MD, PhD Praticien Hospitalier - Gynécologie Obstétrique Centre d AMP Hôpital Bichat Claude Bernard, Paris

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons

Assistance médicale à la procréation. La conservation. des embryons Assistance médicale à la procréation La conservation des embryons Sommaire La conservation des embryons, pourquoi, comment? 2 Le transfert des embryons congelés en pratique 5 Un choix éclairé et encadré

Plus en détail

La fausse-couche. Page 1/6 - La fausse-couche. Page 2/6 - Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive. 05/09/2011 - Par Destination Santé

La fausse-couche. Page 1/6 - La fausse-couche. Page 2/6 - Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive. 05/09/2011 - Par Destination Santé 05/09/2011 - Par Destination Santé La fausse-couche On estime le nombre de fausses-couches par an à 20.000 en France. Quels sont les signes d'une faussecouche? Quelles en sont les causes, et quels traitements

Plus en détail

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, concernant la physiologie de la sexualité : A - C est une combinaison de phénomènes

Plus en détail

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL

ANOMALIES DU RYTHME MENSTRUEL DÉFINITIONS: } Aménorrhée: Absence du flux menstruel chez une femme en âge d'être réglée. } Aménorrhée primaire e : Absence d'apparition des premières règles à partir de l'âge de 17 (16) ans. } Aménorrhée

Plus en détail

CORPS HUMAIN ET SANTE (3)

CORPS HUMAIN ET SANTE (3) CORPS HUMAIN ET SANTE (3) Sexualité et procréation (suite) Bases biologiques du plaisir Des études en laboratoire ont montré que la satisfaction procurée par différents comportements incite certains animaux

Plus en détail

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé

Santé des femmes. A remplir au Centre d examens de santé Numéro Constances Santé des femmes A remplir au Centre d examens de santé 0 805 567 900 APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique, cette enquête

Plus en détail

Chapitre 5 : donner la vie

Chapitre 5 : donner la vie Chapitre 5 : donner la vie Comment un spermatozoïde et un ovule peuvent-ils créer un futur être humain? I/ Les spermatozoïdes et les ovules fusionnent lors de la fécondation créant ainsi la cellule-œuf.

Plus en détail

IVG INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE MÉDICAMENTEUSE À DOMICILE ON CORPS, MON CHOIX, MON DROIT. Mémo Pratique WWW.IVG.GOUV.FR. Emma, 21 ans.

IVG INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE MÉDICAMENTEUSE À DOMICILE ON CORPS, MON CHOIX, MON DROIT. Mémo Pratique WWW.IVG.GOUV.FR. Emma, 21 ans. INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE MÉDICAMENTEUSE À DOMICILE Mémo Pratique Emma, 21 ans. IVG ON CORPS, MON CHOIX, MON DROIT WWW.IVG.GOUV.FR Sexualités - Contraception - IVG Sommaire IVG, PLUSIEURS SOLUTIONS

Plus en détail

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE

CENTRE A.M.P. DU TERTRE ROUGE ,, Vous êtes certains que tous les éléments précédents sont à jour, c'est-à-dire que : - vos 100% TS sont toujours valables (regarder les dates). 3 mois avant l échéance, penser à en parler à votre gynécologue

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11

Table des matières. Préface 3. Introduction 5. Première partie Aspects médicaux 9. Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 Table des matières Préface 3 Introduction 5 Première partie Aspects médicaux 9 Chapitre 1 Physiologie de la reproduction masculine 11 1. L appareil reproducteur masculin et la fonction reproductrice 11

Plus en détail

Plateforme régionale de préservation de la fertilité

Plateforme régionale de préservation de la fertilité Plateforme régionale de préservation de la fertilité Christine Denoual-Ziad Annie Benhaim denoualziad-c@chu-caen.fr benhaim-a@chu-caen.fr En 2008, 7641 nouveaux cas annuels sont diagnostiqués chez l homme

Plus en détail

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT

RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT RESPONSABILITE HUMAINE EN MATIERE DE SANTE ET D ENVIRONNEMENT 1 sujet à traiter parmi ceux-là : - La maîtrise de la fécondité - Mode de vie et alimentation - Mode de vie et exposition au soleil - Des pratiques

Plus en détail

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA)

Devenir parents, l aventure d une vie. Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) Devenir parents, l aventure d une vie Grâce à la procréation médicalement assistée (PMA) La vie contrarie parfois vos plus beaux projets La décision de fonder une famille est un projet primordial pour

Plus en détail

S informer, se proteger, prevenir

S informer, se proteger, prevenir Liens www.wacc-network.org www.eurogin.com www.invs.sante.fr www.has-sante.fr/portail/jcms/j_5/accueil www.sante.gouv.fr www.afssaps.sante.fr www.inpes.sante.fr www.e-cancer.fr S informer, se proteger,

Plus en détail

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE

LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Centre de Coordination Régional d Hématologie du Limousin LIVRET D INFORMATION SUR LA CHIMIOTHERAPIE ORALE Document d information pour les patients La chimiothérapie orale La chimiothérapie orale est un

Plus en détail

Ayez le bon réflexe. Consultez votre médecin généraliste ou votre dermatologue. Trop jeune pour perdre vos cheveux

Ayez le bon réflexe. Consultez votre médecin généraliste ou votre dermatologue. Trop jeune pour perdre vos cheveux Ayez le bon réflexe Consultez votre médecin généraliste ou votre dermatologue Trop jeune pour perdre vos cheveux La chute de cheveux un mal masculin! Chez l homme, 90% des cas de chutes de cheveux sont

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie José BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy KERBRAT

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants,

LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS. Offrir des ovocytes. dondovocytes.fr. à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, LES PLUS BEAUX CADEAUX NE SONT PAS FORCÉMENT LES PLUS GROS Offrir des ovocytes à un couple qui ne peut pas avoir d enfants, c est lui faire un cadeau tout petit pour un bonheur très grand. 3 familles de

Plus en détail

16. Grossesse normale.

16. Grossesse normale. 16. Grossesse normale. Objectifs ECN : Diagnostiquer une grossesse et connaître les modifications physiologiques l accompagnant. Énoncer les règles du suivi (clinique, biologique, échographique) d une

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

Infertilité et sexualité

Infertilité et sexualité Infertilité et sexualité Les questions que vous vous posez (et n osez pas aborder avec votre médecin) www.unbebe pourdemain.fr Le site de la fertilité. Édito Vous êtes confrontés à l infertilité dans votre

Plus en détail

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI)

Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Fécondation In Vitro (FIV / ICSI) Définition La fécondation in vitro (FIV) est une technique de procréation médicalement assistée (PMA) qui consiste à féconder un ovocyte (ou gamète féminin) par un spermatozoïde

Plus en détail

MÉTHODE DE L'OVULATION BILLINGS COURS PAR CORRESPONDANCE DE FORMATION AU MONITORAT BUTS OBJECTIFS DE L'APPRENTISSAGE APERÇU DU PROGRAMME

MÉTHODE DE L'OVULATION BILLINGS COURS PAR CORRESPONDANCE DE FORMATION AU MONITORAT BUTS OBJECTIFS DE L'APPRENTISSAGE APERÇU DU PROGRAMME 2015 MÉTHODE DE L'OVULATION BILLINGS COURS PAR CORRESPONDANCE DE FORMATION AU MONITORAT BUTS OBJECTIFS DE L'APPRENTISSAGE APERÇU DU PROGRAMME Comité d enseignement, OMR&RCA BUTS Ce cours va permettre à

Plus en détail

LA CONTRACEPTION D URGENCE

LA CONTRACEPTION D URGENCE LA CONTRACEPTION D URGENCE Synthèse de la conférence donnée le 5 octobre 2005 à Orléans par : - Dominique ROULET, conseillère conjugale et assistante sociale auprès du Centre de Planification et d Education

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

Mammographie de dépistage

Mammographie de dépistage Pour avoir plus d information sur le PQDCS : CENTRE DE COORDINATION DES SERVICES RÉGIONAUX DE MONTRÉAL Ligne d information : 514 528-2424 Mammographie de dépistage destinée aux femmes de 50-69 ans CONCERTATION-FEMME

Plus en détail

Devoir de contrôle n 1

Devoir de contrôle n 1 Lycée Gaafour 2 Professeur : MESSAOUDI Mohsen Devoir de contrôle n 1 Matière : S.V.T 12/11/2011 4 ème Sc.Exp Durée : 2 heures Partie I (12 points) Exercice I Sur votre copie, reportez le numéro de chaque

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

Questions de santé reproductive

Questions de santé reproductive CHAPITRE 23 Points-clés pour les prestataires et les clientes Soins post-avortement y La fécondité revient rapidement en l espace de quelques semaines après l avortement ou la fausse couche. Les femmes

Plus en détail

Actualisation suite au vote du 7 juillet 2011. Le guide de. l assistance médicale. à la procréation. Agence relevant du ministère de la Santé

Actualisation suite au vote du 7 juillet 2011. Le guide de. l assistance médicale. à la procréation. Agence relevant du ministère de la Santé Actualisation suite au vote du 7 juillet 2011 Le guide de l assistance médicale à la procréation Agence relevant du ministère de la Santé Sommaire Avant propos...3 1 La procréation naturelle : du projet

Plus en détail

V ÉRONIQUE VIVET-MOURATIAN L E GUIDE NATUREL DE LA GROSSESSE. De la conception à l allaitement

V ÉRONIQUE VIVET-MOURATIAN L E GUIDE NATUREL DE LA GROSSESSE. De la conception à l allaitement V ÉRONIQUE VIVET-MOURATIAN L E GUIDE NATUREL DE LA GROSSESSE De la conception à l allaitement Collection «Santé Pratique au quotidien» sous la direction d Alain Rossette Cazel 2010 - Éditions Quintessence

Plus en détail

Méthodes de contraception naturelles

Méthodes de contraception naturelles Méthodes de contraception naturelles Il existe des méthodes de contraception naturelles et anciennes. Elles sont ni mécaniques, ni chimiques : Le coït interrompu Procédé le plus ancien qui consiste à un

Plus en détail

A - QUESTIONNAIRES FAMILLE D.E.S.

A - QUESTIONNAIRES FAMILLE D.E.S. Distilbène étude 3 générations Pour tous renseignements, vous pouvez nous contacter : - par courrier à l adresse ci-dessus, - par téléphone au 05 58 75 50 04, - via la fiche contact du site : des-etude3generations.org

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004

AVIS DE LA COMMISSION. 30 juin 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 30 juin 2004 GONAL-f 300 UI / 0,5 ml (22 mg / 0,5 ml), solution injectable en stylo prérempli Boîte de 1 stylo prérempli et de 5

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Petit Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire > Qu est-ce qu une IST p 5 > La Blennorragie gonococcique p 7 > La Chlamydiose p 8 > Les Condylomes p 9 > L Hépatite B p 10 > L Herpès

Plus en détail

Purpura thrombopénique idiopathique

Purpura thrombopénique idiopathique Purpura thrombopénique idiopathique I. Définition Le purpura thrombopénique idiopathique (PTI) ou purpura thrombopénique auto-immun est caractérisé par une diminution du chiffre des plaquettes circulantes

Plus en détail

épileptique Vivre avec un animal

épileptique Vivre avec un animal e 100744 - DEPLIANT MAE - A13 - TVM est une marque déposée - Conception et réalisation graphiques : Vice Versa Clermont-Fd, 04 73 90 94 05 - Crédit photos : Fotolia Vivre avec un animal épileptique www.tvm.fr

Plus en détail

LES CARNETS SANTÉ PRATIQUE. Ma pilule et moi. Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament

LES CARNETS SANTÉ PRATIQUE. Ma pilule et moi. Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament Ma pilule et moi Laboratoires Pierre Fabre Santé Médicament S ommaire PAGE PAGE 1. Avant de commencer...........................4 13. Que faire si j ai oublié de prendre ma pilule?......19 2. La pilule,

Plus en détail

TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003)

TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003) CONTRACEPTIONS : TESTEZ VOS CONNAISSANCES extrait de Contraceptions mode d emploi, par Martin Winckler, Editions Au Diable Vauvert (octobre 2003) Ce questionnaire vous permettra de vérifier vos connaissances

Plus en détail

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE

NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE NAÎTRE AUJOURD HUI DE LA PROCRÉATION À LA GÉNÉTIQUE 650 000 enfants naissent chaque année en France, tandis que le pays déplore 530 000 décès. Le différentiel entre émergence et effacement est étroit.

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire

LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire LA FIV AVEC ABSENCE DE TRANSFERT D EMBRYONS La qualité folliculaire et ovocytaire Pr. Jean-Marie ANTOINE Dr Olivia FIORI Dr Jacqueline MANDELBAUM Service de Gynécologie-Obstétrique et Médecine de la Reproduction

Plus en détail

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont

PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont PMA et médecine générale Dr Jacques CAPRASSE Chef de Service de Gynécologie-Obstétrique - CHA Libramont Face à un problème d infertilité 3 grandes questions : Existe-t-il réellement un problème d infertilité?

Plus en détail

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1

Fertilité et Infertilité. Thongdam,P5,IFMT 1 Fertilité et Infertilité Thongdam,P5,IFMT 1 Définition: La fertilité ou fécondité: capacité de procréer que possède normalement toute personne en santé et sexuellement mature. Ou classification québécoise

Plus en détail

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT

IMPORTANT : VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT PARTIE III : RENSEIGNEMENTS POUR LE CONSOMMATEUR PUREGON (Follitropine bêta) Le présent dépliant constitue la troisième et dernière partie d une «monographie de produit» publiée à la suite de l approbation

Plus en détail

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE

FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE FASCICULE V GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE AVERTISSEMENT La plupart des séjours concernés par les affections et situations de prise en charge évoquées dans ce document se déroulant dans le secteur de MCO, les

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice

ANNEXE III. Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice ANNEXE III Modifications apportées aux rubriques pertinentes du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice 20 RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT Ce médicament fait l objet

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. NorLevo 1,5 mg, comprimé Lévonorgestrel

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. NorLevo 1,5 mg, comprimé Lévonorgestrel NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NorLevo 1,5 mg, comprimé Lévonorgestrel Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Ce médicament est disponible sans

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles SOMMAIRE QU EST-CE QU UNE IST? p. 5 La Blennorragie gonococcique p. 7 La Chlamydiose p. Les Condylomes p. L Hépatite B p. L Herpès génital p. Les Mycoplasmes

Plus en détail

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif.

Seules les trisomies 13, 18 et 21 sont concernées dans le test génétique non invasif. 1 Normalement, chaque individu a dans chacune de ces cellules 23 paires de chromosomes numérotées de 1 à 22, la 23ème paire étant la paire des chromosomes sexuels. Une des anomalies chromosomiques les

Plus en détail

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE)

INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE) INFORMATION SUR L INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) (ANESTHÉSIE LOCALE) Centre régional de planification familiale CSSS de Jonquière 2230, rue de l hôpital, C.P. 1200 Jonquière Qc G7X 7X2 Tél.

Plus en détail

préimplantatoire et vous

préimplantatoire et vous Le diagnostic préimplantatoire et vous Actualisation suite au vote du 7 juillet 2011 Agence relevant du ministère de la santé Sommaire Avant-propos 1 Les étapes du DPI 3 L obtention des embryons 9 Le diagnostic

Plus en détail

Ponction-biopsie abdominale en radiologie

Ponction-biopsie abdominale en radiologie Formulaire d information Ponction-biopsie abdominale en radiologie Madame, Monsieur, Votre médecin vous a proposé un examen en radiologie. Il sera pratiqué avec votre consentement. Vous avez en effet la

Plus en détail

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE?

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? Préparé par : Docteur Oleg Soroko, chef du département de gynécologie Sylvain Boisvert, chef de l unité familiale Direction des soins infirmiers 2011-04-18 Qu est-ce que l'amniocentèse?

Plus en détail

Orthodontie et enfants malades

Orthodontie et enfants malades Orthodontie et enfants malades Atelier Presse du jeudi 25 septembre 2008 Avec la participation des docteurs Brigitte Vi-Fane et Jean-Baptiste Kerbrat Contact presse : BV CONSEiL Santé Alexandra Dufrien

Plus en détail

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation?

Désir d enfant. Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Journée IDE 2011 Désir d enfant et VIH Désir d enfant Quelle place et quelle organisation pour l aide Médicale àla Procréation? Dr Cédric Arvieux - COREVIH Bretagne CHU de Rennes Merci au Pr. Laurent Mandelbrodt

Plus en détail

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de

Lorsqu un couple ne peut concevoir après un an de La fertilisation in vitro Une méthode de plus en plus utilisée Camille Sylvestre, MD L infertilité touche environ 10 % des couples, et cette incidence a tendance à augmenter, car les femmes retardent l

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

Les differentes méthodes de contraception

Les differentes méthodes de contraception Les differentes méthodes de contraception Le 02.12.2008 1 La contraception orale Définition : moyen employé pour provoquer l infécondité chez la femme et chez l homme 1.1 La contraception orale oestro-progestative

Plus en détail

Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016

Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016 Programme d enseignement de la sémiologie Gynécologique et Obstétricale en L2 L3 Année 2015-2016 1. Type d enseignement : Un enseignement théorique en CM en L2 Un stage d enseignement pratique en ateliers

Plus en détail

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES

CH1 LA PROCREATION PLAN I. PRODUCTION DES SPERMATOZOÏDES COMMUNICATION HORMONALE II. PRODUCTION DES OVULES CH1 LA PROCREATION INTRODUCTION Les organes génitaux produisent des gamètes, ovules et spermatozoïdes qui se rencontrent lors de la fécondation, dans les trompes utérines. Chez la femme, le cycle menstruel

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement

Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement Choix et consentement éclairé : réflexions éthiques dans le domaine de la maternité, de la conception à l accouchement Alberto Bondolfi Université de Lausanne Théologien et éthicien Comité national d éthique

Plus en détail