Extrait du code de commerce applicable en Nouvelle Calédonie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extrait du code de commerce applicable en Nouvelle Calédonie"

Transcription

1 Extrait du code de commerce applicable en Nouvelle Calédonie LIVRE Ier : Du commerce en général Ordonnance n du 18 septembre 2000, art. L TITRE Ier : De l'acte de commerce Article L La loi répute actes de commerce : 1º Tout achat de biens meubles pour les revendre, soit en nature, soit après les avoir travaillés et mis en œuvre ; 2º Tout achat de biens immeubles aux fins de les revendre, à moins que l'acquéreur n'ait agi en vue d'édifier un ou plusieurs bâtiments et de les vendre en bloc ou par locaux ; 3º Toutes opérations d'intermédiaire pour l'achat, la souscription ou la vente d'immeubles, de fonds de commerce, d'actions ou parts de sociétés immobilières ; 4º Toute entreprise de location de meubles ; 5º Toute entreprise de manufactures, de commission, de transport par terre ou par eau ; 6º Toute entreprise de fournitures, d'agence, bureaux d'affaires, établissements de ventes à l'encan, de spectacles publics ; 7º Toute opération de change, banque et courtage ; 8º Toutes les opérations de banques publiques ; 9º Toutes obligations entre négociants, marchands et banquiers ; 10º Entre toutes personnes, les lettres de change. TITRE II : Des commerçants Chapitre VIII - Des incapacités d'exercer une profession commerciale ou industrielle Article L Ordonnance nº du 6 mai 2005, art. 1, 2 et 5 Nul ne peut, directement ou indirectement, pour son propre compte ou pour le compte d'autrui, entreprendre l'exercice d'une profession commerciale ou industrielle, diriger, administrer, gérer ou contrôler, à un titre quelconque, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale s'il a fait l'objet depuis moins de dix ans d'une condamnation définitive : 1 Pour crime ; 2 A une peine d'au moins trois mois d'emprisonnement sans sursis pour : a) L'une des infractions prévues au titre Ier du livre III du code pénal, et pour les délits prévus par des lois spéciales et punis des peines prévues pour l'escroquerie et l'abus de confiance ;

2 b) Recel ou l'une des infractions assimilées au recel ou voisines de celui-ci prévues à la section 2 du chapitre Ier du titre II du livre III du code pénal ; c) Blanchiment ; d) Corruption active ou passive, trafic d'influence, soustraction et détournement de biens ; e) Faux, falsification de titres ou autres valeurs fiduciaires émises par l'autorité publique, falsification des marques de l'autorité ; f) Participation à une association de malfaiteurs ; g) Trafic de stupéfiants ; h) Proxénétisme ou l'une des infractions prévues par les sections 2 et 2 bis du chapitre V du titre II du livre II du code pénal ; i) L'une des infractions prévues à la section 3 du chapitre V du titre II du livre II du code pénal ; j) L'une des infractions à la législation sur les sociétés commerciales prévues au titre IV du livre II du présent code ; k) Banqueroute ; l) Pratique de prêt usuraire ; m) L'une des infractions prévues par la loi du 21 mai 1836 portant prohibition des loteries, par la loi du 15 juin 1907 réglementant le jeu dans les cercles et casinos des stations balnéaires, thermales et climatiques et par la loi n du 12 juillet 1983 relative aux jeux de hasard ; n) Infraction à la législation et à la réglementation des relations financières avec l'étranger ; o) Fraude fiscale ; p) L'une des infractions prévues aux articles L et L , L , L , L , L , L à L , L à L , L à L , L à L du code de la consommation ; NB : En Nouvelle Calédonie, il s agit des infractions prévues aux articles 8 et 9-1 de la loi du 6 mai 1919 relative à la protection des appellations d'origine, aux articles 52 et 95 de la délibération n 14 du 6 octobre 2004 portant réglementation économique,aux articles 5 et 12 de la délibération n 038/CP du 26 juin 2000 relative à l exercice de la profession de démarcheur à domicile, à l article 7 de la loi n du 22 décembre 1972 relative à la protection des consommateurs en matière de démarchage et de vente à domicile, aux articles 1 à 5 de la loi du 1er août 1905 sur la répression des fraudes dans la vente des marchandises et des falsifications des denrées alimentaires et des produits agricoles, aux articles 1 et 2 de la loi du 26 mars 1930 réprimant les fausses indications d'origine des marchandises, à l article 6 de la loi du 28 juillet 1912 complétant ou modifiant la loi du 1er août 1905 sur la répression des fraudes. q) L'une des infractions prévues aux articles L , L et L du code du travail ; 3 A la destitution des fonctions d'officier public ou ministériel. NB : Extrait de l'ordonnance n du 18 septembre 2000, art. L : «les références faites par des dispositions du présent code applicables en Nouvelle-Calédonie à des dispositions du code du travail, n'y sont applicables que s'il existe une disposition applicable localement ayant le même objet.» Extrait de l'ordonnance n du 18 septembre 2000, art. L : «En l absence d adaptation, les références faites par des dispositions du présent code applicables en Nouvelle-Calédonie à des dispositions qui n'y sont applicables, sont remplacées par les références aux dispositions ayant le même objet applicables localement.»

3 Extrait de l'ordonnance nº du 6 mai 2005, art. 2 : «les personnes exerçant une profession ou activité mentionnée à l'articles L du code de commerce qui, antérieurement à l'entrée en vigueur de la présente ordonnance, ont été condamnées pour des faits énoncés par les articles L et L du même code dans leur rédaction issue de la présente ordonnance sont frappées, à compter de la date de publication de cette dernière, d'une incapacité d'exercer. Toutefois, ces personnes peuvent, dans un délai de trois mois suivant la date de publication de l'ordonnance, demander à la juridiction qui les a condamnées ou, en cas de pluralité de condamnation, à la dernière juridiction qui a statué, soit de les relever de l'incapacité dont elles sont frappées, soit d'en déterminer la durée. Les personnes qui font usage de ce droit peuvent exercer leur profession ou activité jusqu'à ce qu'il ait été statué sur leur demande. Si la juridiction qui a statué n'existe plus ou s'il s'agit d'une juridiction étrangère, la chambre de l'instruction de la cour d'appel dans le ressort de laquelle le requérant a sa résidence est compétente. Il en est de même si l'incapacité résulte d'une décision disciplinaire.» Article L Les personnes exerçant l'une des activités mentionnées à l article L qui font l'objet de l'une des condamnations prévues au même article doivent cesser leur activité dans un délai de trois mois à compter de la date à laquelle la décision entraînant l'incapacité d'exercer est devenue définitive. Article L En cas de condamnation prononcée par une juridiction étrangère et passée en force de chose jugée pour une infraction constituant, selon la loi française, un crime ou l'un des délits mentionnés à l'articles L , le tribunal de grande instance du domicile du condamné, statuant en matière correctionnelle, à la requête du ministère public, déclare, après constatation de la régularité et de la légalité de la condamnation et l'intéressé dûment appelé en chambre du conseil, qu'il y a lieu à l'application de l'incapacité prévue à l'article L Cette incapacité s'applique également à toute personne non réhabilitée ayant fait l'objet d'une interdiction d'exercer prononcée par une juridiction étrangère quand le jugement a été déclaré exécutoire en France. La demande d'exequatur peut être, à cette fin seulement, formée par le ministère public devant le tribunal de grande instance du domicile du condamné. NB : Extrait de l'ordonnance n du 18 septembre 2000, art. L : pour l'application du présent code dans le territoire, les termes énumérés ci-après sont remplacés ainsi qu'il suit : 1 «Tribunal de grande instance» ou «tribunal d'instance» par «tribunal de première instance» ; 2 «Tribunal de commerce» ou «justice consulaire» par «tribunal mixte de commerce» ; 3 «Conseil de prud'hommes» par «tribunal du travail» ; 4 «Bulletin officiel des annonces civiles et commerciales» par «Journal officiel de la Nouvelle-Calédonie» ; 5 «Département» ou «arrondissement» par «Nouvelle-Calédonie» ou par «province» ; 6 «Préfet» ou «sous-préfet» par «représentant de l'etat en Nouvelle-Calédonie». Article L

4 La juridiction qui a prononcé la destitution prévue au 3 de l'article L peut, à la demande de l'officier public ou ministériel destitué, soit le relever de l'incapacité prévue à l'article précité, soit réduire la durée de l'incapacité. Article L Est puni des peines prévues à l'article du code pénal le fait, pour toute personne, de contrevenir aux incapacités prévues aux articles L , L et L Les personnes coupables de l'infraction prévue à l'alinéa qui précède encourent également la peine complémentaire de confiscation, suivant les modalités prévues par l'article du code pénal, des marchandises ou du fonds de commerce. Article L Les dispositions du présent chapitre ne font pas obstacle à l'application des règles propres à l'exercice de certaines professions. «Elles s'appliquent aux personnes qui exercent la représentation commerciale.»

5 Extrait du Code Pénal Article La peine de confiscation est obligatoire pour les objets qualifiés, par la loi ou le règlement, dangereux ou nuisibles. La confiscation porte sur la chose qui a servi ou était destinée à commettre l'infraction ou sur la chose qui en est le produit, à l'exception des objets susceptibles de restitution. En outre, elle peut porter sur tout objet mobilier défini par la loi ou le règlement qui réprime l'infraction. La chose qui est l'objet de l'infraction est assimilée à la chose qui a servi à commettre l'infraction ou qui en est le produit au sens du deuxième alinéa. Lorsque la chose confisquée n'a pas été saisie ou ne peut être représentée, la confiscation est ordonnée en valeur. Pour le recouvrement de la somme représentative de la valeur de la chose confisquée, les dispositions relatives à la contrainte judiciaire sont applicables. La chose confisquée est, sauf disposition particulière prévoyant sa destruction ou son attribution, dévolue à l'etat, mais elle demeure grevée, à concurrence de sa valeur, des droits réels licitement constitués au profit de tiers. Article L'escroquerie est le fait, soit par l'usage d'un faux nom ou d'une fausse qualité, soit par l'abus d'une qualité vraie, soit par l'emploi de manœuvres frauduleuses, de tromper une personne physique ou morale et de la déterminer ainsi, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, à remettre des fonds, des valeurs ou un bien quelconque, à fournir un service ou à consentir un acte opérant obligation ou décharge. L'escroquerie est punie de cinq ans d'emprisonnement et de euros d'amende.

CODE DE DÉONTOLOGIE A L USAGE DES ÉLUS ET DES SALARIÉS DE L ASSOCIATION LIBRE RETRAITE

CODE DE DÉONTOLOGIE A L USAGE DES ÉLUS ET DES SALARIÉS DE L ASSOCIATION LIBRE RETRAITE CODE DE DÉONTOLOGIE A L USAGE DES ÉLUS ET DES SALARIÉS DE L ASSOCIATION LIBRE RETRAITE Association LIBRE RETRAITE, groupement d'épargne retraite populaire, 7 rue Marcel Hilaire 60560 ORRY la VILLE. Numéro

Plus en détail

http://www.fnaim.org/desktopmodules/articles/articleprint.aspx?articleid=817&cate...

http://www.fnaim.org/desktopmodules/articles/articleprint.aspx?articleid=817&cate... Page 1 of 7 Loi Hoguet n 70-9 du 2 janvier 1970 Loi Hoguet du 2 janvier 1970 TITRE 1ER DE L'EXERCICE DES ACTIVITES D'ENTREMISE ET DE GESTION DES IMMEUBLES ET FONDS DE COMMERCE Article 1 er Les dispositions

Plus en détail

Article 1 er : la section Il du chapitre 1 er du titre IV du livre VI du code de la sécurité sociale est ainsi modifiée:

Article 1 er : la section Il du chapitre 1 er du titre IV du livre VI du code de la sécurité sociale est ainsi modifiée: 1 Projet de Décret en Conseil d Etat portant modification des règles relatives à la gouvernance des sections professionnelles de la Caisse nationale d assurance vieillesse des professions libérales (CNAVPL)

Plus en détail

Incompatibilité et interdiction de gérer

Incompatibilité et interdiction de gérer regionauvergne.biz / Incompatibilité et interdiction de gérer Source : Chambre de commerce et d'industrie de Paris - inforeg Date de mise à jour : 29/08/2013 Incompatibilité L'exercice de certaines professions

Plus en détail

1 L'achat, la vente, l'échange, la location ou sous-location, saisonnière ou non, en nu ou en meublé d'immeubles bâtis ou non bâtis ;

1 L'achat, la vente, l'échange, la location ou sous-location, saisonnière ou non, en nu ou en meublé d'immeubles bâtis ou non bâtis ; Publication au JORF du 4 janvier 1970 - Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 Loi réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de

Plus en détail

TITRE PREMIER DE L'EXERCICE DES ACTIVITES D'ENTREMISE ET DE GESTION DES IMMEUBLES ET FONDS DE COMMERCE

TITRE PREMIER DE L'EXERCICE DES ACTIVITES D'ENTREMISE ET DE GESTION DES IMMEUBLES ET FONDS DE COMMERCE Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Version septembre 2010 Titre I er.

Plus en détail

Titre Ier : De l'exercice des activités d'entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce.

Titre Ier : De l'exercice des activités d'entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce. 1 sur 5 02/07/2013 14:38 LOI Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Version

Plus en détail

( Ord. n 2004-634, 1er juill. 2004) Article 1er

( Ord. n 2004-634, 1er juill. 2004) Article 1er Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d'exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Loi Hoguet Journal Officiel du 4 Janvier

Plus en détail

Tableau comparatif du statut des agents sportifs

Tableau comparatif du statut des agents sportifs Tableau comparatif du statut des agents sportifs Texte actuel Article L222-5 Les dispositions des articles L.7124-9 à L.7124-12 du code du travail s'appliquent aux rémunérations de toute nature perçues

Plus en détail

LA RECIDIVE A - LE PREMIER TERME DE LA RÉCIDIVE : UNE PREMIERE CONDAMNATION

LA RECIDIVE A - LE PREMIER TERME DE LA RÉCIDIVE : UNE PREMIERE CONDAMNATION LA RECIDIVE La récidive est la principale cause qui permet au juge de dépasser le maximum normal de la peine. Le délinquant après avoir été condamné pour une première infraction en commet une seconde.

Plus en détail

Version consolidée au 16 juillet 2015

Version consolidée au 16 juillet 2015 Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Version consolidée au 16 juillet 2015

Plus en détail

Code pénal. Les infractions pénales sont classées, suivant leur gravité, en crimes, délits et contraventions.

Code pénal. Les infractions pénales sont classées, suivant leur gravité, en crimes, délits et contraventions. Code pénal Partie législative LIVRE Ier : Dispositions générales. TITRE Ier : De la loi pénale. CHAPITRE Ier : Des principes généraux. Article 111-1 Les infractions pénales sont classées, suivant leur

Plus en détail

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration.

L'AGENT IMMOBILIER. Attention : les cartes professionnelles déjà délivrées restent valables jusqu à leur date d expiration. L'AGENT IMMOBILIER L'agent immobilier est un intermédiaire intervenant dans les opérations d achat, de vente, d échange, de sous-location ou de location de maisons, appartements, fonds de commerce, terrains.

Plus en détail

Décision n 2012-651 DC

Décision n 2012-651 DC Décision n 2012-651 DC Loi de programmation relative à l exécution des peines Consolidation Source : services du Conseil constitutionnel 2012 Sommaire I. Ordonnance n 45-174 du 2 février 1945 relative

Plus en détail

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE.

GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. GERANT DE SOCIETE : UNE RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE. Article juridique publié le 22/11/2013, vu 2393 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine Il faut entendre par gérant de fait la personne qui se comporterait

Plus en détail

Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006. Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2006

Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006. Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2006 C o n s e i l c o n s t i t u t i o n n e l Décision n 2006-17 D du 16 mars 2006 Demande tendant à la déchéance de plein droit de M. Jean-François MANCEL, Député Dossier documentaire Source : services

Plus en détail

N 101 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1974-1975 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT

N 101 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1974-1975 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT PROJET DE LOI adopté le 24 avril 1975 N 101 SENAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1974-1975 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT fixant les conditions d' exercice des activités relatives à l'organisation de

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R.

Commentaire. Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015. Consorts R. Commentaire Décision n 2015-494 QPC du 16 octobre 2015 Consorts R. (Procédure de restitution, au cours de l information judiciaire, des objets placés sous main de justice) La Cour de cassation a renvoyé

Plus en détail

Loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1).

Loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1). Dahir n 1-80-440 du 17 safar 1401 ( 25 décembre 1980 ) portant promulgation de la loi n 41-80 portant création et organisation d'un corps d'huissiers de justice (1). LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau de

Plus en détail

JORF n 0215 du 17 septembre 2014 page 15228 texte n 11. DECRET Décret n 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif

JORF n 0215 du 17 septembre 2014 page 15228 texte n 11. DECRET Décret n 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif JORF n 0215 du 17 septembre 2014 page 15228 texte n 11 DECRET Décret n 2014-1053 du 16 septembre 2014 relatif au financement participatif NOR: FCPT1415064D Publics concernés : les intermédiaires en financement

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF?

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF? QU'EST CE QUE LA PUBLICITÉ TROMPEUSE, QUELLES SANCTIONS POUR LE FAUTIF? La publicité trompeuse et la publicité comparative Introduction La législation européenne réglemente la publicité comparative et

Plus en détail

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance)

CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) CODE DE COMMERCE :Partie législative(source Légifrance) Livre VI - Des difficultés des entreprises Titre Ier - De la prévention des difficultés des entreprises Chapitre Ier - De la prévention des difficultés

Plus en détail

Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés.

Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés. Dispositions relatives aux administrateurs et mandataires judiciaires au regard du registre du commerce et des sociétés Code de commerce Partie législative Livre VIII : De quelques professions réglementées

Plus en détail

ronald.botte@economie.fgov.be http://economie.fgov.be/

ronald.botte@economie.fgov.be http://economie.fgov.be/ MOD. 3RC Loi du 20 décembre 2002 relative au recouvrement amiable des dettes du consommateur Demande d'inscription d'une personne physique pratiquant le recouvrement amiable 1. à remplir en caractère d'imprimerie.

Plus en détail

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés

Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Dispositions relatives aux commissaires aux comptes au regard du registre du commerce et des sociétés Décret n 76-73 du 15 janvier 1976 portant applicati on à la profession de géomètre expert de la loi

Plus en détail

Dispositions relatives aux huissiers au regard du registre du commerce et des sociétés

Dispositions relatives aux huissiers au regard du registre du commerce et des sociétés Dispositions relatives aux huissiers au regard du registre du commerce et des sociétés Décret n 69-1274 du 31 décembre 1969 pris pour l'ap plication à la profession d'huissier de justice de la loi n 66-87

Plus en détail

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16

Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 Loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur du travail, de l'emploi et du pouvoir d'achat (1). Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

Décision n 2014-390 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2014-390 QPC. Dossier documentaire Décision n 2014-390 QPC Article 41-4 alinéa 4 du code procédure pénale Destruction d objets saisis sur décision du procureur de la République Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel

Plus en détail

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales

Chapitre Premier De la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics. I.- Dispositions générales 255 Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordonnateurs, des contrôleurs et des comptables publics promulguée par le dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 (3 avril 2002) (B.O n 5000 du 2 mai 2002),

Plus en détail

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L.

prévues au 1. «3. L'exonération s'applique dans les mêmes conditions aux parts de fonds d'investissement de proximité définis par l'article L. Article 16 I. - Le I de l'article 885 I ter du code général des impôts est ainsi modifié : 1 Les trois alinéas sont regroupés sous un 1 ; 2 Dans le premier alinéa, après les mots : «sa souscription au

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

9/1/2015 DECRET Nº 2013-480/PRES du 14 juin 2013 promulguant la loi n 013-2013/AN du 07 mai 2013 portant réglementation de la profession de commerça

9/1/2015 DECRET Nº 2013-480/PRES du 14 juin 2013 promulguant la loi n 013-2013/AN du 07 mai 2013 portant réglementation de la profession de commerça DECRET Nº 2013-480/PRES du 14 juin 2013 promulguant la loi n 013-2013/AN du 07 mai 2013 portant réglementation de la profession de commerçant au Burkina Faso. JO N 29 DU 18 JUILLET 2013 LE PRESIDENT DU

Plus en détail

Dispositions relatives aux notaires au regard du registre du commerce et des sociétés

Dispositions relatives aux notaires au regard du registre du commerce et des sociétés Dispositions relatives aux notaires au regard du registre du commerce et des sociétés Décret n 67-868 du 2 octobre 1967 pris pour l'appli cation à la profession de notaire de la loi n 66-879 du 29 novembre

Plus en détail

CODE DU PATRIMOINE LIVRE II ARCHIVES. TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES

CODE DU PATRIMOINE LIVRE II ARCHIVES. TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES CODE DU PATRIMOINE LIVRE II ARCHIVES TITRE Ier RÉGIME GÉNÉRAL DES ARCHIVES Chapitre 1er Dispositions générales Article L211-1 Les archives sont l'ensemble des documents, quels que soient leur date, leur

Plus en détail

Version consolidée au 8 septembre 2011. Titre Ier : De l exercice des activités d entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce.

Version consolidée au 8 septembre 2011. Titre Ier : De l exercice des activités d entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce. Le 8 septembre 2011 LOI Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les condi tions d exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Version consolidée

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT PROJET DE LOI adopté le 21 juin 1990 N 138 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1989-1990 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif à la participation des organismes financiers à la lutte contre le blanchiment

Plus en détail

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics

Loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics Dahir n 1-02-25 du 19 moharrem 1423 portant promul gation de la loi n 61-99 relative à la responsabilité des ordon nateurs, des contrôleurs et des comptables publics. (B.O du 2 mai 2002). Vu la Constitution,

Plus en détail

RAPPORT. Relatif à la réglementation de l'exercice de la profession d'agent immobilier, par Messieurs les Conseillers Peni ATGER et John MONPAS

RAPPORT. Relatif à la réglementation de l'exercice de la profession d'agent immobilier, par Messieurs les Conseillers Peni ATGER et John MONPAS go/td ASSEMBLEE TERRITORIALE DELA POLYNESIE FRANÇAISE PAPEETE, le 15 Février 1990 COMMISSION PERMANENTE N 39-90 RAPPORT Relatif à la réglementation de l'exercice de la profession d'agent immobilier, présenté

Plus en détail

* * Loi n 21-80 relative à l'exercice, à titre privé, de la médecine, de la chirurgie et de la pharmacie vétérinaires

* * Loi n 21-80 relative à l'exercice, à titre privé, de la médecine, de la chirurgie et de la pharmacie vétérinaires Loi n 21-80 relative à l'exercice, à titre privé, de la médecine, de la chirurgie et de la pharmacie vétérinaires, promulguée par le dahir n 1-80-340 du 17 safar 1401 (26 décembre 1980) (BO 3564 du 18/02/1981,

Plus en détail

CODE DES SOCIETES. Chapitre III De la liquidation

CODE DES SOCIETES. Chapitre III De la liquidation CODE DES SOCIETES Chapitre III De la liquidation Art.183 1er. Les sociétés sont, après leur dissolution, réputées exister pour leur liquidation. Toutes les pièces émanant d'une société dissoute mentionnent

Plus en détail

N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE

N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE PROJET DE LOI adopté le 27 mai 1982 N 93 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1981-1982 PROJET DE LOI ADOPTÉ PAR LE SÉNAT APRÈS DÉCLARATION D'URGENCE relatif aux chambres régionales des comptes et modifiant

Plus en détail

L du 30 juillet 2002 (Mém. n 92 du 14 août 2002, p.1863)

L du 30 juillet 2002 (Mém. n 92 du 14 août 2002, p.1863) Loi du 30 juillet 2002 concernant l'établissement de transporteur de voyageurs et de transporteur de marchandises par route et portant transposition de la directive 98/76/CE du Conseil du 1er octobre 1998.

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Proposition de loi relative à l activité de mandataire en recherche ou achat de véhicules

TABLEAU COMPARATIF. Texte adopté par l Assemblée nationale. Proposition de loi relative à l activité de mandataire en recherche ou achat de véhicules TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi relative à l activité de mandataire en recherche ou achat de véhicules automobiles neufs Proposition de loi relative à l activité de mandataire en recherche ou achat

Plus en détail

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB

SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB SECTION 2 LES HYPOTHÈQUES LÉGALES DU TRÉSOR [DB 12C522] Références du document 12C522 12C5221 Date du document 01/01/78 Annotations SECTION 2 Lié au BOI 7A-1-99 Les hypothèques légales du Trésor Comme

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE TRAVAIL DISSIMULÉ OU TRAVAIL "AU NOIR" : DÉFINITION JURIDIQUE ET SANCTIONS

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 LE TRAVAIL DISSIMULÉ OU TRAVAIL AU NOIR : DÉFINITION JURIDIQUE ET SANCTIONS LE TRAVAIL DISSIMULÉ OU TRAVAIL "AU NOIR" : DÉFINITION JURIDIQUE ET SANCTIONS Souvent nommé travail illégal ou travail dissimulé, le travail au noir fait l'objet de sanctions tant pour le travailleur que

Plus en détail

Article 1. a) fausse monnaie;

Article 1. a) fausse monnaie; Arrêté royal n 22 du 24 OCTOBRE 1934 relatif à l'i nterdiction judiciaire faite à certains condamnés et aux faillis d'exercer certaines fonctions, professions ou activités Article 1. Sans préjudice des

Plus en détail

Ministère de la jeunesse et des solidarités actives

Ministère de la jeunesse et des solidarités actives Direction de la jeunesse de l éducation populaire et de la vie associative Sous-direction des politiques de jeunesse Bureau de la protection des mineurs en accueils collectifs et des formations jeunesse

Plus en détail

Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999).

Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999). Dahir n 1-99-16 du 18 chaoual 1419 portant promulgation de la loi n 18-97 relative au microcrédit (B.O. 1er avril 1999). Est promulguée et sera publiée au Bulletin officiel, à la suite du présent dahir,

Plus en détail

Extrait du code des transports

Extrait du code des transports Extrait du code des transports Chapitre préliminaire : Dispositions générales Article L3120-1 Le présent titre est applicable aux prestations de transport routier de personnes effectuées à titre onéreux

Plus en détail

Modifiée par : - Délibération n 2005-26 APF du 28 janvier 2005 ; JOPF du 10 février 2005, n 6, p. 630 (1) L assemblée de la Polynésie française,

Modifiée par : - Délibération n 2005-26 APF du 28 janvier 2005 ; JOPF du 10 février 2005, n 6, p. 630 (1) L assemblée de la Polynésie française, 1 DELIBERATION n 98-63 APF du 11 juin 1998 fixant les règles de délivrance de la carte de négociant en perles de culture de Tahiti. (JOPF du 25 juin 1998, n 26, p. 1193) Modifiée par : - Délibération n

Plus en détail

- 61 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 61 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 61 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi visant à renforcer l'attractivité et à faciliter l'exercice du mandat local Proposition de loi visant à renforcer l'attractivité et à faciliter l'exercice du

Plus en détail

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8

Textes de référence. II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 Textes de référence I. Code de l action sociale et des familles p.2 II. Loi n 2005-706 du 27 juin 2005, relative aux assistants maternels et familiaux p.8 III. Loi n 2010-625 du 9 juin 20010 relative à

Plus en détail

PROJET DE LOI [N 1336] ADOPTE PAR LE SENAT relatif au code de commerce (partie législative), TRANSMIS PAR M. LE PREMIER MINISTRE A M. LE PRESIDENT DE L ASSEMBLEE NATIONALE (Renvoyé à la commission des

Plus en détail

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président

N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Couzinet Président A TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS gw N 0900973 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU +PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président M. Truy Rapporteur public Le Tribunal administratif d'amiens Le président du tribunal,

Plus en détail

Décision n 2010-55 QPC 18 octobre 2010. M. Rachid M. et autres

Décision n 2010-55 QPC 18 octobre 2010. M. Rachid M. et autres Décision n 2010-55 QPC 18 octobre 2010 M. Rachid M. et autres Le Conseil constitutionnel a été saisi le 19 juillet 2010 par la Cour de cassation de deux questions prioritaires de constitutionnalité (QPC)

Plus en détail

LOI N 83-802 DU 2 AOUT 1983 MODIFIANT ET COMPLETANT LA LOI N 64-378 DU 7 OCTOBRE 1964, RELATIVE A L'ADOPTION ARTICLE PREMIER

LOI N 83-802 DU 2 AOUT 1983 MODIFIANT ET COMPLETANT LA LOI N 64-378 DU 7 OCTOBRE 1964, RELATIVE A L'ADOPTION ARTICLE PREMIER LOI N 83-802 DU 2 AOUT 1983 MODIFIANT ET COMPLETANT LA LOI N 64-378 DU 7 OCTOBRE 1964, RELATIVE A L'ADOPTION ARTICLE PREMIER Les articles 2, 3, 5, 11, 13 et 16 de la loi n 64-378 du 7 octobre 1964 sont

Plus en détail

DIRECTIVE ÉCOCIDE. Article 1 Définition de l Écocide

DIRECTIVE ÉCOCIDE. Article 1 Définition de l Écocide DIRECTIVE ÉCOCIDE Article 1 Définition de l Écocide 1. Écocide La présente Directive établit la définition de l' Écocide comme l endommagement important, la destruction ou la perte d écosystèmes d un territoire,

Plus en détail

N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992. Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI

N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992. Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI N 148 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1991 1992 Annexe au procte-veibel de U séance du 4 décembre 1991. PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE. relatifà la sécurité des chèques et des cartes

Plus en détail

Semestre : 2 Module : Environnement Juridique & Communication Elément : Droit d Entreprise Enseignant : Mr Mohammed TAJ

Semestre : 2 Module : Environnement Juridique & Communication Elément : Droit d Entreprise Enseignant : Mr Mohammed TAJ Semestre : 2 Module : Environnement Juridique & Communication Elément : Droit d Entreprise Enseignant : Mr Mohammed TAJ Introduction Générale Le Commerçant Le fonds de Commerce Eléments du cours Portail

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la justice

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de la justice J.O n 105 du 7 mai 2005 page 7925 texte n 24 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de la justice Ordonnance n 2005-428 du 6 mai 2005 relative aux incapacités en matière commerciale et

Plus en détail

LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE

LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE LOI relative À LA PROTECTION DES APPELLATIONS D ORIGINE Le Sénat et la Chambre des députés ont adopté, (Du 6 mai 1919.) Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit : Actions civiles

Plus en détail

L ESCROQUERIE I - L'ESCROQUERIE SIMPLE A - LES ELEMENTS CONSTITUTIFS 1 - L'ÉLÉMENT LÉGAL 2 - L'ÉLÉMENT MATÉRIEL

L ESCROQUERIE I - L'ESCROQUERIE SIMPLE A - LES ELEMENTS CONSTITUTIFS 1 - L'ÉLÉMENT LÉGAL 2 - L'ÉLÉMENT MATÉRIEL L ESCROQUERIE L'escroquerie consiste à tromper intentionnellement une personne physique ou morale pour obtenir d'elle, à son préjudice ou au préjudice d'un tiers, la remise d'un bien ou la fourniture d'un

Plus en détail

Chapitre VI - Des devoirs et des droits respectifs des époux Chapitre issu de la loi du 22 septembre 1942, validée par l'ordonnance du 9 octobre 1945

Chapitre VI - Des devoirs et des droits respectifs des époux Chapitre issu de la loi du 22 septembre 1942, validée par l'ordonnance du 9 octobre 1945 Chapitre VI - Des devoirs et droits respectifs époux Chapitre issu de la loi du 22 septembre 1942, validée par l'ordonnance du 9 octobre 1945 Art. 212 - Devoirs de fidélité, secours et assistance Texte

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 115, 117 et 179;

Vu la Constitution, notamment ses articles 115, 117 et 179; Ordonnance n 96-27 du 28 Rajab 1417 correspondant au 9 décembre 1996 modifiant et complétant l'ordonnance n 75-59 du 20 Ramandhan correspondant au 26 septembre 1975 portant code du rce, p.4. ( JORA N 77

Plus en détail

Section I : La liberté du commerce. Le principe de liberté du commerce ( 1) peut parfois être assorti de conditions ( 2).

Section I : La liberté du commerce. Le principe de liberté du commerce ( 1) peut parfois être assorti de conditions ( 2). Chapitre I Le commerçant Si la liberté du commerce est, pour le commerçant, de principe (section I), il n en reste pas moins que l exercice du commerce est encadré (section II). Section I : La liberté

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE Mai 2013 TEXTES : Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 Agent immobilier : conditions d'exercice de l'activité L'agent immobilier est

Plus en détail

1 van 7 12/03/2008 14:19

1 van 7 12/03/2008 14:19 1 van 7 12/03/2008 14:19 19/07/2000 Arrêté royal relatif à la perception et à la consignation d'une somme lors de la constatation de certaines infractions en matière de transport par route (M.B., 26 juillet

Plus en détail

Ils ne peuvent porter que sur des marchandises appartenant à des commerçants.

Ils ne peuvent porter que sur des marchandises appartenant à des commerçants. Art. 1 er. - Le warrant et sa cédule sont des titres de commerce, transmissibles par endossement. Ils ne peuvent porter que sur des marchandises appartenant à des commerçants. Art. 2. - Les warrants et

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 16 juillet 2012 relative à la présentation des dispositions relatives à l'exécution des peines de confiscation de la loi n 2012-409 du 27 mars 2012 de programmation relative à l'exécution

Plus en détail

Article L4113-6 En savoir plus sur cet article... Modifié par Loi n 2007-248 du 26 février 2007 - art. 2 () JORF 27 février 2007

Article L4113-6 En savoir plus sur cet article... Modifié par Loi n 2007-248 du 26 février 2007 - art. 2 () JORF 27 février 2007 Article L4113-6 En savoir plus sur cet article... Modifié par Loi n 2007-248 du 26 février 2007 - art. 2 () JORF 27 février 2007 Est interdit le fait, pour les membres des professions médicales mentionnées

Plus en détail

Scooter électrique. Demande de subvention Hors particulier

Scooter électrique. Demande de subvention Hors particulier Le Fonds Régional d'excellence Environnementale Poitou Charentes est l'outil d'intervention du partenariat pluriannuel 2007 2013 ADEME Région, doté pour la période de 68 millions d'euros et abondé de 54

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 23 - Propositions de la Commission. Texte adopté par le Sénat en première lecture. Texte du projet de loi

TABLEAU COMPARATIF - 23 - Propositions de la Commission. Texte adopté par le Sénat en première lecture. Texte du projet de loi - 23 - TABLEAU COMPARATIF le Sénat Projet de loi relatif à la rémunération au titre du prêt en bibliothèque et renforçant la protection sociale des auteurs Projet de loi relatif à la rémunération au titre

Plus en détail

FORMATION DES CHAMBRES DE COMMERCE

FORMATION DES CHAMBRES DE COMMERCE A - Collège électoral FORMATION DES CHAMBRES DE COMMERCE Art. 3. - Le Collège électoral appelé à élire les membres des Chambres de Commerce comprend les personnes de l'un ou l'autre sexe, chefs ou représentants

Plus en détail

LOI n 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité (1) NOR: JUSX0300028L. TITRE Ier

LOI n 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité (1) NOR: JUSX0300028L. TITRE Ier J.O n 59 du 10 mars 2004 page 4567 LOIS LOI n 2004-204 du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité (1) NOR: JUSX0300028L L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté,

Plus en détail

Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC)

Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) - - Loi d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du février 009 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l'article 46 alinéas et de la Constitution fédérale; vu le code de procédure civile

Plus en détail

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté.

- 53 - TABLEAU COMPARATIF. Texte du projet de loi. Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté. - 53 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Projet de loi instituant un Contrôleur général des lieux de privation de liberté Article 1 er

Plus en détail

Décision n 2010-40 QPC. Dossier documentaire

Décision n 2010-40 QPC. Dossier documentaire Décision n 2010-40 QPC Article 234-13 du code de la route Annulation du permis de conduire Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2010 Sommaire I. Dispositions législatives 4

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. TEXTE ADOPTÉ n 308 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME

Plus en détail

Code de la sécurité intérieure

Code de la sécurité intérieure Code de la sécurité intérieure LIVRE III : POLICES ADMINISTRATIVES SPÉCIALES TITRE Ier : ARMES ET MUNITIONS Chapitre Ier : Dispositions générales Article L311-1 L'acquisition, la détention, la conservation,

Plus en détail

Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010. M. Alain D. et autres

Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010. M. Alain D. et autres Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-72/75/82 QPC du 10 décembre 2010 M. Alain D. et autres La Cour de cassation a renvoyé au Conseil constitutionnel, le 22 septembre 2010,

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE

REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE REPUBLIQUE TUNISIENNE CODE DE LA POSTE Publications de l Imprimerie Officielle de la République Tunisienne 2008 Loi n 98-38 du 2 juin 1998 relative au code de la poste (1). Au nom du Peuple, La chambre

Plus en détail

PROJET DE LOI ADOPTÉ AVEC MODIFICATIONS PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE, relatif à la propriété industrielle.

PROJET DE LOI ADOPTÉ AVEC MODIFICATIONS PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE, relatif à la propriété industrielle. PROJET DE LOI adopté le 5 octobre 1990 N 6 SÉNAT PREMIÈRE SESSION ORDINAIRE DE 1990-1991 PROJET DE LOI ADOPTÉ AVEC MODIFICATIONS PAR LE SÉNAT EN DEUXIÈME LECTURE, relatif à la propriété industrielle. Le

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 55 29 avril 2008. S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 759 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 55 29 avril 2008 S o m m a i r e PROTECTION DES CONSOMMATEURS Loi du

Plus en détail

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers

Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Liste des infractions de la compétence des gardes-pêche particuliers Le garde pêche particulier ne peut utiliser ses pouvoirs de police judiciaire que face à des infractions prévues et punies par la législation

Plus en détail

CODE DU TRAVAIL (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat)

CODE DU TRAVAIL (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) CODE DU TRAVAIL (Partie Réglementaire - Décrets en Conseil d'etat) Section 2 : Emploi des enfants dans les spectacles et les professions ambulantes - Emploi des enfants comme mannequins et dans la publicité

Plus en détail

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE

N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE N 1957 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 21 mai 2014. TEXTE DE LA COMMISSION DES LOIS CONSTITUTIONNELLES,

Plus en détail

- 47 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi

- 47 - TABLEAU COMPARATIF. Texte de la proposition de loi - 47 - TABLEAU COMPARATIF Proposition de loi tendant à assurer une plus grande équité dans notre politique de sécurité routière, notamment en matière de retrait des points du permis de conduire Article

Plus en détail

Version consolidée au 16 avril 2014. Titre Ier : De l exercice des activités d entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce.

Version consolidée au 16 avril 2014. Titre Ier : De l exercice des activités d entremise et de gestion des immeubles et fonds de commerce. Le 16 avril 2014 LOI Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 réglementant les conditions d exercice des activités relatives à certaines opérations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Version consolidée

Plus en détail

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds.

CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds. CODE DE LA SANTE PUBLIQUE (Nouvelle partie Réglementaire) Sous-section 1 : Flocages, calorifugeages et faux plafonds Article R1334-14 Les articles de la présente sous-section s'appliquent à tous les immeubles

Plus en détail

LOI n 2008-582 du 20 juin 2008 renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux (1) NOR: IOCX0766959L

LOI n 2008-582 du 20 juin 2008 renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux (1) NOR: IOCX0766959L LOI n 2008-582 du 20 juin 2008 renforçant les mesures de prévention et de protection des personnes contre les chiens dangereux (1) NOR: IOCX0766959L L'Assemblée nationale et le Sénat ont adopté, Le Président

Plus en détail

* * * Loi n 20-99 relative à l'organisation de l'industrie cinématographique

* * * Loi n 20-99 relative à l'organisation de l'industrie cinématographique Dahir n 1-01-36 du 21 kaada 1421 portant promulgation de la loi n 20-99 relative à l'organisation de l'industrie cinématographique. (B.O du 15 mars 2001) Vu la Constitution, notamment ses articles 26 et

Plus en détail

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE

Fiche Pratique - Édition MyAvocat 2016 REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE REDRESSEMENT FISCAL : RECTIFICATION CONTRADICTOIRE ET IMPOSITION D'OFFICE Les procédures de rectification de l'impôt Introduction L'administration fiscale procède régulièrement à des contrôles des sommes

Plus en détail

Loi fédérale sur l interdiction d exercer une activité, l interdiction de contact et l interdiction géographique

Loi fédérale sur l interdiction d exercer une activité, l interdiction de contact et l interdiction géographique Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l interdiction d exercer une activité, l interdiction de contact et l interdiction géographique (Modification du code pénal, du

Plus en détail

Section 4 bis - Des crimes qualifiés d actes terroristes ou subversifs 87 bis 87 bis 10 30-32

Section 4 bis - Des crimes qualifiés d actes terroristes ou subversifs 87 bis 87 bis 10 30-32 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE PRESSIIDENCE DE LA REPUBLIIQUE SSeeccrrééttaarri iaatt Géénnéérraal l dduu Goouuvveerrnneemeenntt Année 2009 SOMMAIRE PREMIERE PARTIE PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2) ;

Vu la Constitution, notamment ses articles 85-4 et 125 (alinéa 2) ; Décret exécutif n 2000-48 du 25 Dhou El Kaada 1420 correspondant au 1er mars 2000 fixant les conditions et les modalités de création et d'exploitation des agences de tourisme et de voyages, p.8 Le Chef

Plus en détail

Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique. L exemple du brevet

Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique. L exemple du brevet Preuve de la contrefaçon et propriété scientifique L exemple du brevet Disparité entre l approche grand public et les définitions juridiques POUR LE PUBLIC, la contrefaçon est identifiée au commerce d

Plus en détail

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009

Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 - 1 - Loi d'application d'application du code de procédure civile suisse (LACPC) du 11 février 2009 Le Grand Conseil du canton du Valais vu l'article 46 alinéas 1 et 2 de la Constitution fédérale; vu le

Plus en détail

LOI NÄ70-9 DU 2 JANVIER 1970

LOI NÄ70-9 DU 2 JANVIER 1970 LOI NÄ70-9 DU 2 JANVIER 1970 RÅglementant les conditions d'exercice des activitås relatives Ç certaines opårations portant sur les immeubles et les fonds de commerce Titre Ier : De l'exercice des activitås

Plus en détail

Exemple de statuts pour une SASU proposé par STATUTS

Exemple de statuts pour une SASU proposé par STATUTS Exemple de statuts pour une SASU proposé par STATUTS Préambule Le soussigné : - M. ou Mme XXXXXX (Indiquer le nom, prénoms et domicile). Il a été arrêté et convenu ce qui suit : Article 1. Forme La société

Plus en détail