EDITO DÉPARTEMENT 3DFI. Février Produire Autrement. Département 3 DFI Développement durable, formation, innovation. Lettre dʼinformation n 2

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EDITO DÉPARTEMENT 3DFI. Février 2013. Produire Autrement. Département 3 DFI Développement durable, formation, innovation. Lettre dʼinformation n 2"

Transcription

1 Lettre dʼinformation n 2 BERGERIE NATIONALE DÉPARTEMENT 3DFI Février DFI, L ORIGINE... P 2 EUROPE ET INTERNATIONAL P 3. TESTÉ POUR VOUS : LES OPPORTUNITÉS GRUNDTVIG. DESSINE-MOI UN PAYSAGE BIO EDITO Produire Autrement DU PROGRAMME TERRITOIRES P 7. LES FORMATIONS SUPÉRIEURES - ANIMATION ET FRANCILIENNES DÉVELOPPEMENT LOCAL DES TERRITOIRES. SÉMINAIRE ANNUEL DU RÉSEAU Dans cette perspective, l agronomie portée par le concept d agro écologie qui commence, après les USA, à s installer durablement en Europe, gagne une nouvelle jeunesse. DES TERRITOIRES AGRIURBAINS. PAROLE D ACTEURS AGRICULTURES, P 11 MAISON DE L ALIMENTATION : P 13 ALIMENTATION. LES ENSEIGNANTS SE FORMENT À L ÉDUCATION AU DÉVELOPPEMENT DURABLE À LA FERME!. IL N EST PAS NÉ CELUI QUI ME FERA MANGER DU PANAIS!.«A VOS ASSIETTES». STAGE GUSTATERRIUM LE DOSSIER Un slogan du Ministère de l Agriculture de l Agroalimentaire et de la Forêt qui nous incite à aller de l avant. Mais produire autrement oblige à penser, accompagner, enseigner autrement, à retrouver les fondamentaux de la pratique agricole. Cette direction nouvelle nous amène à revenir quelque peu sur nos pas et à vivre autrement sur les territoires pour retrouver le chemin P L agro écologie n est pas une idéologie mais l intelligence des écosystèmes, que l on connaît bien dans l enseignement agricole, appliquée au quotidien dans les actions territoriales pour qu elles soient soutenables. C est une approche systémique de notre environnement pour comprendre les interrelations qui l animent et y laisser une empreinte écologique imperceptible en produisant vraiment autrement. Produire autrement plus qu un slogan donc, un nouveau défi que lance notre Ministre au monde agricole et à son enseignement. Pour relever ce challenge nous vous proposons, dans ce numéro, quelques idées que nous avons testées pour vous : jardins mobiles, formation Grundtvig, espaces-test, paysages Bio 18 Bonne lecture LES ESPACES TESTS. ET TOI QU EST-CE QUE TU COUVES?. LE LYCÉE PIONNIER DE BLOIS. UN TERRAIN DE JEU GRANDEUR NATURE A VOIR, A SAVOIR, À LIRE P C. Lang Directrice Adjointe 24 Département 3 DFI Développement durable, formation, innovation Union européenne

2 L origine du département développement durable, formation et innovation vient du regroupement en 2007 des trois anciens départements de l établissement. Le département Agriculture durable, le département développement local des territoires, avec son École des Territoires, et enfin celui du Tourisme rural et éducation à l environnement. Le choix collégial du nom de la nouvelle équipe travaillant sur la recherche et le développement s est fixé sur l acronyme 3 DFI en référence à ses missions et ses activités. Les 3D sont à rattacher à développement durable des territoires, développement durable des activités économiques et à développement durable et éducation. Le département a pour vocation d'être une interface entre recherche, développement et formation, plus particulièrement au service de l'enseignement agricole. Il travaille à la déclinaison du développement durable dans les territoires ruraux et périurbains pour l'ensemble des activités de production et de transformation agricole, ou des activités dans leur prolongement (alimentation, accueil pédagogique et touristique, etc.). Cette fonction de transfert passe par 4 modes d intervention : l animation de réseaux, la formation, la conduite d'expérimentations, la production de ressources. 1 - L animation de réseaux thématiques de l enseignement agricole et de réseaux ruraux ou périurbains permet à l équipe de connaître un large éventail d acteurs du développement durable et de repérer ainsi les bonnes idées, les bonnes pratiques et les innovations. Les rassemblements qu elle organise (colloques, séminaires, rencontres) sont des moments de vie essentiels pour les réseaux, favorisant les échanges et la dynamisation des territoires. Partie prenante de nombreux réseaux mixtes technologiques (RMT), et dans des partenariats centrés sur la démarche de développement durable, la Bergerie a pour spécificité d anticiper, d innover, d expérimenter pour éclairer le champ des possibles en prenant appui sur les travaux de recherche et les expériences de terrain diversifiées, menées en France et à l'étranger. 4 - La production de ressources est souvent issue des actions précédentes et les valorise sous forme de publications, CDRom, films, bases de données, outils pédagogiques, etc. La richesse et l originalité des productions sont représentatives du rôle de médiation dans le triangle du savoir entre recherche, développement et formation. Pour dénicher l innovation : Une équipe pluridisciplinaire Pour conduire ses projets, le département dispose d'une équipe pluridisciplinaire de chargés de mission : agronomes, écologues, sociologue, juriste, géographe, paysagiste, formateurs de formateurs auxquels s'ajoutent des intervenants extérieurs, chercheurs, spécialistes ou experts. Cette équipe de chargés de mission est structurée autour de trois thématiques : agricultures et alimentations, développement local et territoires, éducation - formation - pédagogie. 2 - Les formations (près de heures apprenants) sont conçues pour les ministères, les collectivités et différents organismes axés sur les démarches de développement durable. Leur objectif commun est de favoriser l innovation sociale, technique ou pédagogique en s appuyant sur les problématiques émergentes des territoires, les savoir-faire professionnels et les résultats issus de la recherche. 3 - Des actions d expérimentations techniques et pédagogiques, de démonstrations et de collecte de références sont menées notamment avec l exploitation agricole de la Bergerie Nationale, sur les thèmes de l agriculture durable, la biodiversité, l alimentation, l accueil pédagogique Nourri par des pratiques de terrain, le département s'associe également à des programmes de recherche ou à des actions de développement professionnel ou territorial. BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 2

3 Europe et International Testé pour vous : les opportunités du programme Grundtvig Du 28 au 31 août dernier, Benoît Carlier, chargé de mission 3 DFI auprès de l enseignement forestier a participé à la deuxième Conférence Internationale sur la biodiversité dans les écosystèmes et paysages forestiers qui s est tenue à Cork en Irlande. La conférence a été organisée et conduite par l International Union of Forest Research Organizations (IUFRO) en association avec le ministère irlandais de l'agriculture, des Pêcheries et de l'alimentation. Benoît Carlier a pu participer à cette conférence grâce au programme spécifique Grundtvig qui fait partie du vaste programme européen pour l Education et la Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV). Dans ce cadre, le programme Grundtvig finance des programmes d éducation pour les adultes qui ont décidé de reprendre leurs études, soit pour obtenir de nouvelles qualifications soit dans le but d un développement personnel et social. introduire ou renforcer la dimension européenne dans leurs formations supérieures courtes (BTSA gestion forestière et Licence professionnelle). Il apportait des éléments essentiels, par exemple, au montage de modules d initiative locale en cycle BTSA. La conférence IUFRO L International Union of forest research organizations (IUFRO) est une association à but non lucratif qui rassemble et met en réseau des chercheurs et des scientifiques travaillant sur le thème de la forêt. Elle encourage la coopération mondiale dans la recherche en lien avec la forêt et favorise une meilleure compréhension des aspects écologiques, économiques et sociaux des forêts et des arbres. Cette conférence est le prolongement, quatre ans après, de la première conférence IUFRO internationale sur la biodiversité dans les écosystèmes forestiers et des paysages qui a eu lieu en Colombie-Britannique (Canada) en La prochaine se tiendra en 2016 en Nouvelle-Zélande. Le programme Grundtvig propose, en effet, différentes actions et en particulier l action Visites et Echanges qui permet d'effectuer une visite d'étude, un stage d'observation, d'assister à une conférence ou de réaliser une mission courte d'enseignement. Il rend possible ainsi, de mieux comprendre l'éducation des adultes dans un autre pays d Europe, d'améliorer ses compétences en enseignement/gestion /conseils pratiques ou de transmettre une expertise dans la structure qui l'accueille. Le dispositif Grundtvig est utile de manière générale car il s adresse aux enseignants-formateurs en les incitant à partir en mission en Europe. Dans le cas présent, ce séminaire s avéra utile pour pouvoir accompagner les établissements qui souhaitent BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 3

4 Europe et International La conférence IUFRO de 2012 a offert un forum international pour les chercheurs, les praticiens et les étudiants pour discuter des défis liés au maintien et à l'amélioration de la biodiversité dans les forêts et pour examiner les tendances émergentes en matière de gestion durable des écosystèmes et des paysages forestiers. Elle portait sur différents aspects de la recherche concernant la biodiversité des forêts, avec au total : - 10 exposés introductifs aux 10 thématiques proposées, - 66 interventions (15 minutes chacune), - 1 réunion sur l organisation interne de l IUFRO, - 2 excursions sur le terrain (Massifs forestiers, Parc National, ). Les thématiques traitées ont été : - La biodiversité des écosystèmes aquatiques en milieu forestier, - Les indicateurs de biodiversité forestière, - Les forêts dédiées au bois énergie et leur biodiversité, - Les enregistrements de données statistiques sur le long terme, - La biodiversité des invertébrés dans la litière forestière et le bois mort, - La biodiversité des saprophytes forestiers, - Le maintien de la biodiversité face au changement climatique et aux perturbations anthropiques, - La biodiversité de l avifaune forestière, - La recherche en biodiversité et la gestion dans les forêts de production, - L impact des espèces invasives sur la biodiversité forestière. L Université College Cork (UCC) L University College Cork (UCC), qui a accueilli la conférence est une composante du National University of Ireland (NUI). Elle figure parmi les meilleures universités d Irlande. Elle compte étudiants dont 1200 doctorants, 2000 étudiants internationaux. Cette université abrite le programme de recherche irlandais PLANFORBIO (outils de planification et de gestion de la biodiversité dans une gamme de forêts irlandaises). Il s'agit d'un programme multi-institutionnel de recherche biodiversité des forêts conduit avec certains de ses partenaires dont le Trinity College de Dublin, le Waterford Institute of Technology, l'irlande et l'office des forêts Research Royaume Uni. Contact : Benoît Carlier - Pour plus d informations - PLANFORBIO : - conférence IUFRO : - Le GIP ECOFOR : Accueil» Manifestations» Manifestations externes - IUFRO : le Gougane Barra Forest Park, premier parc national de 400 hectares créé en Irlande BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 4

5 Europe et International Agriculture Bio Paysages Et si on passait la frontière? Dessine-moi un paysage bio : Paysages et agricultures biologiques La France n est pas en tête des classements européens pour la mise en œuvre de l agriculture biologique. Il est donc intéressant d observer ce qui se fait dans les autres pays notamment pour voir comment ils traduisent les directives européennes dans leur quotidien. Le projet, qui a abouti à la réalisation d un film d une heure et quinze minutes sur le sujet des paysages en Agriculture Bio, a été tourné en partie en Italie, en Allemagne et en Suisse. On aurait aussi pu se rendre en Autriche et en Hollande, deux pays qui excellent dans cette agriculture, mais le budget et le temps nous ont manqué. Les prises de contacts, le choix des intervenants et des lieux de tournages ont été facilités grâce aux réseaux personnels et professionnels de l équipe. Interview de Salvatore, vice-président de l AIAB (association italienne d agriculture biologique) - Cilento, au sud de la province de Salerne Notre premier déplacement s est fait en Italie. Ce pays a retenu l attention des porteurs du projet car il est l un des premiers à mettre en œuvre un projet d agriculture biologique à l échelle d un Parc Naturel National. Pour l Allemagne qui est connue pour ses militants de l agriculture bio depuis des décennies, notre choix s est porté sur la plus ancienne exploitation agricole en biodynamie, créée en Elle a servi d illustration et de support d analyse. Au fil des années cette exploitation s est bien développée. Ses propriétaires gèrent des surfaces en grande culture, du maraîchage, de l arboriculture, de l élevage (bovin et porcin) et assurent, en outre, l accueil de touristes et la vente à la ferme, des produits de leur exploitation. En Suisse, c est davantage la dimension recherche qui a été relevée et ce sont les intervenants de la Fondation suisse pour la recherche en agriculture bio (FIBL) qui ont accueilli l équipe de la Bergerie Nationale. Ce pays est plus en avance que le reste de l Europe sur la protection de la biodiversité en agriculture et sur la préservation des ressources naturelles (eau, paysage ) et il était intéressant de pouvoir comparer les recherches du FIBL avec celles de la Fondation pour la recherche sur la biodiversité en France (FRB). En général en France on diffuse les résultats de la recherche vers les praticiens de terrain. On appelle cela la vulgarisation. Les suisses, au contraire s appuient sur les pratiques des agriculteurs et effectuent un transfert de savoir des agriculteurs vers les chercheurs. Une agriculture efficace, des paysages enchanteurs : la pédagogie par l image Les nombreuses rencontres dans ces trois pays mais également dans différentes régions françaises et les échanges au cours des discussions et interviews ont abouti à la réalisation du film qui a obtenu un grand succès. Au-delà de sa dimension esthétique, le paysage dispose de nombreuses autres fonctionnalités. Structuration du tissu rural, préservation de la biodiversité, de la qualité de l'eau, outil pour la gestion des agro-écosystèmes... Ses finalités, reconnues par la convention européenne du paysage, sont nombreuses et variées. Il n'en reste pas moins "un compartiment" fragile, dépendant de politiques publiques parfois déconnectées de la durabilité de leur territoire. A quelques mois de la réforme de la politique agricole commune (PAC) de 2013, le film "Dessine moi un paysage bio" réalisé par la Bergerie Nationale de Rambouillet, s'inscrit donc au cœur de l'actualité européenne. Les exemples traités tant en Italie, en Allemagne, en Suisse qu en France montrent la diversité des initiatives publiques agricoles régionalisées qui prennent en compte le développement de l agriculture biologique dans les politiques d aménagement et de développement local, tant par les aménités positives qu elle amène au niveau de la qualité des paysages et de la biodiversité que de la qualité et la diversification de l offre alimentaire. En s'interrogeant sur les interactions entre l'agriculture biologique et le paysage, il souligne un enjeu central : le lien entre l'alimentation, l'agriculture et la nature. Il nous livre une analyse percutante du rôle de l'agriculture biologique dans la gestion des paysages. Agriculteur d une ferme pilote, partenaire du FIBL (Institut de recherche de l agriculture biologique à Frick (Suisse) BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 5

6 Territoires Europe et International Au fil des initiatives et des exemples évoqués, nous découvrons de nouvelles formes d'agricultures conjuguant qualité territoriale, qualité paysagère, qualité des ressources et qualité de l'alimentation. Ce film vise à faire réfléchir sur les nouvelles perspectives qu'offrent les modes de productions biologiques à travers des actions mises en œuvre par des agriculteurs dans leur système de production, en utilisant le paysage comme outil de gestion agronomique. En nous rappelant à tous qu'agriculture, paysage et durabilité sont intimement liés, il replace le territoire au cœur de la problématique agricole. Ce document a une vocation pédagogique, destiné prioritairement à l enseignement agricole dans le cadre du système national d appui à l enseignement agricole (SNA), il vous transporte sur le terrain à l'écoute de ces professionnels d horizons différents qui vous font découvrir des expériences innovantes et expérimentales, porteuses de renouveau et de bonnes pratiques. Le documentaire a servi de support lors de formations dans l enseignement agricole mais aussi ailleurs. A titre illustratif, du 8 au 11 octobre 2012, lors de la formation sur les Agro écosystèmes dans le cadre du Programme National de Formation (PNF), les enseignants ont pu profiter d une projection-débat. La durée du film limitant son utilisation en cours dans les classes du secondaire, ils pensent s approprier le documentaire en sélectionnant les parties qu ils estiment répondre à leur objectifs pédagogiques au regard des référentiels. Ce film, excellent support pédagogique pour les formations dans l enseignement supérieur, a déjà utilisé dans les formations Master II de l ISARA de Lyon, à travers le Département AGE (AGroécologie-Environnement), UP SCAB (Systèmes Céréaliers en Agriculture Biologique/Organic arable systems). Les qualités du film assurent son succès Depuis sa sortie, le bilan est très positif, outre l enseignement technique agricole, et l enseignement supérieur et la recherche (ISARA, ENITAC, ENSP, INRA ) beaucoup de collectivités territoriales, d associations de consommateurs, d associations de développement local, des professionnels de la filière biologique nous ont sollicité pour des projections débats tant avec des agriculteurs (conventionnels et biologiques) qu avec des élus, des techniciens et le grand public. La mise en ligne du documentaire sur le site de la Bergerie, sur viméo, sur dailymotion et sur youtube a permis aux internautes intéressés par le sujets de le télécharger. Nous avons enregistrés un peu plus de 4000 téléchargements sur ces différents sites. - Le Festival de Jazz à Marciac a été l un des premiers à repérer Dessine-moi un paysage Bio. L appréciation qui en a été faite par la présidente du GAB a été très positive. - Le 28 septembre, l Agence Bio a projeté le documentaire lors de la tenue de la Commission Environnement et Territoire. - Le Festival du film Ciné feuille, Jardins et paysages à Gaillac avait précédé celui de Marciac. Lors des différents débats beaucoup de questions ont été posées sur la situation de l agriculture biologique en France selon les régions, la situation dans les autres pays et sur les raisons du lent développement de ce type d agriculture en France, au regard notamment de la baisse considérable de l emploi agricole depuis quelques décennies, de la vitalité des territoires, de la qualité des paysages et de la qualité de l offre alimentaire. Référencement Internet Une quarantaine de sites internet ont parlé du documentaire en écrivant un article, ou bien ont créé un lien sur le site de la Bergerie. La panel des sites qui promeuvent ce documentaire est très large, il s étend des sites très spécialisés jusqu aux sites plus généralistes. Ainsi on y trouve : Conso solidaire, le Centre National de Ressources en Agriculture Biologique, Territoires en Transition Yonne & Bourgogne, Plateforme et ressources - ALIMENTERRE, Biocoop, site de la commission agriculture, fondation Nicolas Hulot, L Europe des Verts, le CNRS/laboratoire LAdyss, la Fédération Française du Paysage Contact : Lamia Otthoffer et Nathalie Arrojo et Ce film est cofinancé par l Union Européenne (Fonds Social Européen) Pour visionner le film, suivez ce lien : -et-paysage/film-paysages-et-ab/ Présentations et débats à l occasion de Festivals ou d actions événementielles Depuis sa sortie Dessine-moi un paysage bio a été présenté et a fait l objet de débat dans des structures ou organismes divers et dans différentes régions de France ainsi que dans les trois pays de reportages : - La Ville d'annecy (Haute Savoie) lors de la semaine du développement durable. - L association Promotion et développement du BORPLACAL (Haute- Saône) dans le cadre de son université rurale. - Le 28ème Festival Sciences Frontières à Marseille, dans la semaine de la fête de la science, au cours de la manifestation Les Frontières du Court. BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 6

7 Territoires LES FORMATIONS SUPÉRIEURES FRANCILIENNES EN LIEN AVEC L ANIMATION ET LE DÉVELOPPEMENT LOCAL DES TERRITOIRES Résultats de leur recensement, de l analyse de leurs pratiques professionnalisantes et de l étude sur les caractéristiques du métier d animateur en Ile-de-France Depuis son lancement en 2010, Le Réseau Rural et périurbain d Ile-de-France (RR) a pour mission de connaître et faire connaître les acteurs des territoires franciliens, de les mettre en dialogue, de favoriser la coopération entre les participants ainsi que de susciter l émergence et d accompagner les démarches de développement de ces territoires ruraux et périurbains. C est pour répondre à cette mission que le groupe Recherche, Formations et Territoires du RR a lancé une étude sur les relations existantes entre les territoires ruraux et périurbains d Ile-de-France et les formations de l enseignement supérieur franciliennes en lien avec l animation et le développement local. Cette étude permet de faire un état des lieux des formations franciliennes supérieures et de leurs pratiques de professionnalisation des étudiants. Elle sert également à mieux comprendre la diversité des métiers des animateurs de territoire et de leurs caractéristiques. Ainsi, après compréhension des possibilités et attentes des différents protagonistes, le RR pourra agir en conséquence pour renforcer ou établir des liens entre les formations du supérieur autour de l animation et du développement local avec les acteurs du territoire francilien. Les établissements de formations Les formations franciliennes du supérieur ayant un lien avec l animation et le développement local des territoires ruraux et périurbains d Ile-de-France ont été répertoriées. Le relevé a été fait par analyse des présentations sur le web et n est pas voué à être exhaustif. 110 formations ont été répertoriées. Les formations appartiennent à 29 établissements franciliens différents, dont 13 universités, 8 écoles du supérieur, 4 centres de formation d apprentis, 3 instituts et 1 établissement d enseignement supérieur privé. Le tableau suivant liste ces établissements et fait apparaître deux niveaux d intensité de relation avec les territoires. Ceux-ci ont été établis sur la base d un ensemble de critères tels que le référentiel de formation, les débouchés, l importance des partenariats avec les territoires ou encore l intervention de professionnels. Les territoires tels qu'ils sont mentionnés dans cette étude correspondent à des espaces dans lesquels des spécificités géographiques, sociétales, administratives ou naturelles créent une identité des habitants. Ce sont des bassins de vie de taille et de nature variées qui sont souvent porteurs de projets fédérant. Il peut donc être fait référence au territoire commune, communauté de commune, «parc naturel régional», plateau etc. dans cette étude. Explication du questionnaire en ligne Afin d avoir plus d informations sur les formations franciliennes que celles recueillies par les sites internet des centres de formation, les responsables de formation ont été contactés lorsque cela était possible. Certains membres actifs ont reçu un mail informatif de la démarche effectuée par le groupe Recherche, Formations et Territoires, les invitant à prendre contact avec celui-ci. Un petit questionnaire en ligne a été envoyé par mail à 79 personnes, ce qui correspond à 105 formations. Six responsables de six établissements différents ont également été contactés par téléphone. Les questions portaient sur la description rapide des formations, les atouts et freins selon les responsables, de formations à effectuer sur le territoire francilien et les éventuelles idées ou actions que le RR pourrait mettre en place afin de créer et renforcer les liens entre les étudiants et les territoires. Le questionnaire est en annexe I de cette étude. BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 7

8 Territoires Les domaines de formations concernés 73% des formations sont regroupées dans le domaine des sciences humaines et sociales, ce qui représente une très grosse majorité. Ce sont même plus de 80% des formations qui sont corrélées à ce domaine. 0% Droit, Economie Gestion 3% Sciences de la Vie et de la Terre, humaines et sociales 9% Sciences de la Vie et de la Terre 3% Sciences du paysagisme 9% Sciences, Technologie, Santé 3% Sciences humaines et sociales 73% Les domaines des formations Ces formations ont donc plutôt des disciplines qui ont pour objet d étude différents aspects de la réalité humaine, des cultures humaines, de leur histoire et réalisations certaines disciplines relevées sont la connaissance des politiques publiques, de la gouvernance stratégique, des institutions et des associations, la compréhension du rôle des différents acteurs du développement durable, la socio-écologie, la géographie, l étude de la valorisation du patrimoine, du développement local et de l aménagement du territoire, l apprentissage de l animation de réseau et du développement des partenariats ou encore la connaissance du tourisme et de la médiation culturelle. Le deuxième domaine, représentant aux alentours de 9% des formations, est intitulé : sciences du paysagisme. Elles sont essentiellement dispensées à l Ecole Nationale de Paysage, avec des disciplines telles que l aménagement du territoire, la géographie, la démarche paysagère et les politiques publiques du paysage. Par la suite viennent le domaine Sciences de la vie et de la Terre, le domaine Droit, Economie, Gestion et le domaine Sciences, Technologie, Santé. L aménagement territorial : une thématique récurrente de ces formations Les thématiques portent un autre regard sur les formations, et permettent de décrire, en un ou deux mots, l orientation générale de la formation. Elles sont plus précises que les domaines, qui laissent parfois l interlocuteur dans le flou, et moins pointues que les disciplines qui peuvent ne caractériser qu une partie du programme. Certaines formations sont très complexes et sont caractérisées par plusieurs thématiques. Voici un nuage de mots des thématiques basé sur l occurrence des différents termes dans la base de données élaborée. Des débouchés multiples Les débouchés de ces formations ont des intitulés divers qui correspondent à la formation initiale des personnes. Chargé de mission dans des structures de gestion d'espace protégé, en développement local, sur les plans locaux d'urbanisme, pour le développement du tourisme culturel - Agent de développement local ; - Technicien dans les secteurs de l'aménagement du territoire et de l'environnement ; - Conseiller de développement local, en ingénierie culturelle, à la décision des collectivités territoriales, dans le secteur des actions sociales ; - Animateur dans le secteur associatif dans les collectivités territoriales - Assistant maître d'ouvrage en paysage, environnement, communication ; - Coordinateur, médiateur, auditeur du développement durable des territoires ; - Gestionnaire du secteur associatif, de l'économie sociale et solidaire, d'un territoire ; - Ingénieur et manageur dans le domaine du vivant et de l'environnement ; - Cadre territorial ; - Attaché territorial ; - Responsable de projets, services dans les territoires ; - Spécialiste du management local. Les pratiques professionnalisantes Le terme pratique professionnalisante renvoie à tous les types de travaux de terrain réalisés par les étudiants. Ils permettent à ceuxci de sortir des aspects théoriques de leur formation. Les étudiants découvrent ainsi par eux-mêmes et plus concrètement qui sont les acteurs des territoires et comment ils peuvent agir sur ces territoires en tant qu étudiant, habitant ou futur actif. La réalisation de pratiques professionnalisantes est souvent un atout pour les étudiants et pour les territoires. Lien vers le site du réseau rural et périurbain d Île-de-France : Lien vers les documents de l étude : %A9velo Contact : Jean-Xavier Saint-Guily, animateur du réseau des territoires agriurbains d Île-de-France - Tél Cofinancé par le conseil régional, le Feader et le Ministère de l agriculture. BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 8

9 Territoires SÉMINAIRE ANNUEL DU RÉSEAU DES TERRITOIRES AGRIURBAINS D ÎLE-DE-FRANCE - LE 10 MAI 2012 AU MUREAUX Le département 3DFI de la Bergerie Nationale anime depuis plus d un an le réseau des territoires agriurbains d Île-de- France. Les enjeux de ce réseau sont l accompagnement de la dynamique régionale en faveur du maintien et de la valorisation de l agriculture périurbaine dans le cadre de démarches territorialisées ainsi que l approfondissement des connaissances pratiques et théoriques à ce sujet. Le réseau se base sur une démarche collective associant les onze territoires de projet actuellement identifiés et les nombreux partenaires institutionnels et associatifs concernés. La séance plénière du matin à permis dans un premier temps de faire le point sur la situation de chacun des onze territoires de projet. La mise en place d une animation territoriale, la mobilisation de financement, l implication des collectivités locales, le partenariat avec la recherche, sont autant de problématiques qui ont ensuite pu être abordées collectivement lors d un temps d échange très constructif. L intervention de Xavier Guiomar, enseignant chercheur à Agroparistech sur les politiques agricoles franciliennes, a conclu la matinée et apporté un regard intéressant sur la dynamique régionale et les spécificités des démarches agriurbaines. Le programme d animation mis en œuvre repose sur les actions suivantes : - L organisation d ateliers techniques thématiques en vue de mutualiser les connaissances, les pratiques et les réflexions concernant des problématiques clefs tels que les circuits courts, l installation en agriculture ou encore le dialogue territorial, - La rédaction d une lettre d information afin de relayer l actualité des territoires de projet et de partager une culture commune. - Le suivi et l accompagnement des territoires agriurbains existant ou en cours de mobilisation, - L organisation d un séminaire annuel destiné à rassembler l ensemble des territoires et leurs partenaires pour faire le point sur les projets, échanger sur la dynamique régionale et les problématiques agriurbaines. L édition 2012 du séminaire agriurbains a eu lieu le 10 mai aux Mureaux. L ensemble des membres du réseau a donc été invité à approfondir les questions suivantes : - Où en sont les programmes agriurbains régionaux dans les dynamiques de projets? - Quelles sont les réalisations concrètes auxquelles aboutissent ces projets? - Quels sont les enjeux auxquels ces initiatives se trouvent actuellement confrontées? - Quels sont les territoires en cours de réflexion sur les problématiques agriurbaines? - Quelles sont les attentes des acteurs concernés vis-à-vis du réseau? Le séminaire étant accueilli par l association pour le développement d une agriculture durable en Seine-Aval, l après midi a été consacrée à des visites de terrain et des rencontres des porteurs de projets sur ce territoire. L analyse paysagère de la vallée de la Seine proposée par le Conseil d architecture et d urbanisme des Yvelines ou encore l explication de la problématique foncière sur la ferme de la Haye par l Agence des espaces verts de la région Ile-de-France ont permis de mieux comprendre les enjeux d un tel territoire. Les présentations de projets d installation agricole, de création d un atelier de transformation ou encore d un magasin de vente directe ont, quant à elles, permis d illustrer la diversité des actions mises en place sur un territoire agriurbain. Télécharger le compte rendu du séminaire : griurbains-d039île-de-franc?search_source=node%2f33%2fogpanel%2f5 Lien vers le site du réseau des territoires agriurbains d Ile-de- France : Contact : Jean-Xavier Saint-Guily animateur du réseau des territoires agriurbains d Île-de-France - Tél Cofinancé par le conseil régional et le Feader BERGERIE NATIONALE - DÉPARTEMENT 3DFI - Lettre dʼinformation n 2 - Page 9

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable

Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Fiche emploi-cible GPEC Accompagnateur de démarches de développement durable Le tableau ci-après décline : - dans la colonne «Tronc commun», le profil de base, à travers la finalité du poste, les missions,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental

Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental Comités locaux École-Entreprise (CLÉE) Cahier des charges départemental 1. Qu est-ce qu un CLÉE? Un CLÉE est un lieu d échanges et de ressources entre les entreprises et les établissements scolaires sur

Plus en détail

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION

Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels MISSION Profil de poste détaillé Niveau de qualification Employeurs potentiels Autres intitulés possibles : Chargé-e de projet Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e d études environnement

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand

Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Carrefour Rural Européen des Acteurs Normands Coordination générale et animation du réseau rural bas-normand Réseau rural de Basse-Normandie Groupe de travail thématique : «Bien gérer l'espace en milieu

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette

LES FORMATIONS 2015. Du bio pour tous dès la crèche. Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette LES FORMATIONS 2015 Du bio pour tous dès la crèche Le poisson en restauration collective : de la criée à l assiette Le bio et l alternatif pour plus de goût et de diversité La cuisine évolutive au service

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs

«l investissement des pays dans l acquisition et le développement des compétences des formateurs et des entrepreneurs la formation des formateurs Note conceptuelle de la conférence PQIP/DCTP de Kigali sur «Encourager l investissement des pays dans l acquisition des compétences des formateurs et entrepreneurs» Introduction La conférence de Kigali

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon

L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon L accompagnement public pour le développement de la filière AB en Languedoc-Roussillon Par Florence FOREST, DRAAF Cindy SCHULTZ, Conseil Régional L-R En termes de bilan sur l année 2010, les interventions

Plus en détail

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés

Philosophie. Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Institut Catholique de Paris Service Communication Fiche Filière / parcours Philosophie Parcours d études proposés à l Institut Catholique de Paris Métiers associés Collection «Orientation à l ICP : Fiches

Plus en détail

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4

Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Intitulé recruteur : Université Paris Sorbonne Paris 4 Organisme de rattachement : Ministère de l'éducation nationale/ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche Date de disponibilité Catégorie

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015

Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Formation statutaire des personnels d encadrement pédagogique promotion 2015 Les 3 objectifs de la formation 1 - La construction des compétences et des capacités qui relèvent du : cœur de métier ; cadre

Plus en détail

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41)

Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) Thème Territoire Fiche-bonne pratique Sol Blois Référence : 41_S_01 Date : janvier 2013 Espace-test maraichage bio Les Prés d'amont (41) http://www.centre.developpement-durable.gouv.fr/ 1 Historique/Contexte

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Offre de formations 2015-2016. L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale) Offre de formations 2015-2016 Une offre originale par : L expertise nutritionnelle des formateurs L approche tridimensionnelle de l alimentation (biologique, psycho-sensorielle et socioenvironnementale)

Plus en détail

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009

Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 CAUE de Haute Saône Gestion durable de l espace : quelle animation des territoires franc-comtois? Septembre 2009 Chambres d Agriculture de Franche-Comté CAUE de Franche Comté 1. Contexte : L objectif de

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST

Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Témoignage de Rita SOUSSIGNAN, Professeur d Histoire antique, participante au projet Landmarks du programme COST Janvier - Février 2009 Par Anne-Laure ALLAIN Rita Soussignan est directeur-adjoint du CESAM,

Plus en détail

Kit d organisation des rencontres académiques

Kit d organisation des rencontres académiques Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Kit d organisation des rencontres académiques Ce kit a été réalisé en coopération avec 1 Comment organiser une rencontre au sein de mon académie

Plus en détail

Les sites de l Onisep

Les sites de l Onisep Les sites de l Onisep Toute l info sur les métiers et les formations au niveau national onisep.fr Choisir mes études : un mode d'emploi sur l'organisation des études au collège, au lycée et les poursuites

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire alimentation L alimentation est l acte de nourrir et de se nourrir. Elle

Plus en détail

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE

CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE CONTENUS de la FORMATION des Stagiaires CPE INTRODUCTION Les CPE d aujourd hui s interrogent légitimement sur le rôle, sur leur positionnement dans l établissement et sur les relations dans lesquelles

Plus en détail

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014

Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 Atelier forum participatif Concertation Leader 2014-2020 I Montlosier I 21 octobre 2014 DEROULE DE LA MATINEE : 9h30 : accueil et introduction par Bernard Delcros, Président du GAL Leader 1. Le programme

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

VetAgro Sup. Campus agronomique de Clermont. www.vetagro-sup.fr

VetAgro Sup. Campus agronomique de Clermont. www.vetagro-sup.fr VetAgro Sup Campus agronomique de Clermont www.vetagro-sup.fr VetAgro Sup Campus agronomique de Clermont 400 étudiants 120 ingénieurs diplômés par an 4 masters et 3 licences professionnelles 35 enseignants-chercheurs

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA

Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA Cahier des charges de formation à la Prévention des Risques psycho-sociaux (RPS) à l INRA INRA Versailles-Grignon Service de la Formation Permanente Contacts : Françoise BOUDET-BÖNE Responsable formation

Plus en détail

I. Le Forum mondial de l eau

I. Le Forum mondial de l eau Evénements soutenus par le 6 ème Forum Mondial de l Eau I. Le Forum mondial de l eau Historique Co-organisé tous les trois ans par le Conseil Mondial de l Eau d une part, un pays et une ville hôte d autre

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION

CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION CAHIER DES CHARGES PLAN DE COMMUNICATION Maître d ouvrage : Syndicat mixte de gestion du Parc naturel régional de Camargue Objet de la consultation : Passation d'une commande pour prestation de services

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS)

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la (STHR) Programme de sciences et technologies des services (STS) CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie- présente des particularités

Plus en détail

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC

Présentation du rapport de stage. d Aquitaine Février. Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature. à Juillet 2013 GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Présentation du rapport de stage effectué au Conseil Régional R d Aquitaine Février à Juillet 2013 Evaluation du Dispositif Aquitaine Nature GABRIELLE SAVIN COUAILLAC Master professionnel: Economie et

Plus en détail

Association Planète Chanvre

Association Planète Chanvre Fiche de capitalisation d expérience «des projets, des acteurs, un réseau» Association Planète Chanvre Partie 1 : Présentation synthétique du projet Thématiques : Production agricole innovante, organisation

Plus en détail

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry

Mme Catherine Malki - enseignante STMS - Lycée J Jaurès- Châtenay-Malabry PRE-REQUIS DES BACHELIERS ST2S Pôle méthodologie : Comment les organisations sanitaires et sociales mettent en place un plan d action pour améliorer la santé ou le bien être social des populations? Notion

Plus en détail

Equinoxe vous informe

Equinoxe vous informe édito Equinoxe vous informe PROGRAMME DE NOS ForMATIONS Nous avons le plaisir de vous trmettre notre programmation pour le 2 ème semestre 2014. 2014 est une année particulière pour Equinoxe, puisque c'est

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5

EDD et Coins nature. Textes officiels. - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 EDD et Coins nature Textes officiels - Circulaire EDD 2015 - Annexe 5 => B.O. n 6 du 5 février 2015 http://www.education.gouv.fr/pid285/bulletin_officiel.html?pid_bo=31763 Instruction relative au déploiement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES

CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES CAHIER DES CHARGES APPEL A MANIFESTATION D INTERET (AMI) INNOVATIONS COLLABORATIVES Contexte Au 1 er janvier 2016, la nouvelle Région Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes formera une seule et même entité

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

Convention Agriculture en zones humides

Convention Agriculture en zones humides Convention Agriculture en zones humides Programme d actions territoriaux 07/04/11 Stéphanie GILARD, en charge de l animation de la convention Contexte et objectif Première convention signée entre le MEDDTL

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat

Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat Pendant 18 mois : un dispositif exceptionnel pour mobiliser et donner à voir les solutions Climat En perspective de la Conférence Mondiale des Nations Unies sur le Climat qui se tiendra à Paris en décembre

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION RENFORCEMENT DES CAPACITES DES ACTEURS EN GESTION COLLABORATIVE DE L INNOVATION 1 CONTEXTE Liens avec d autres initiatives du FIDA: - Projet de développement agricole de Matam (PRODAM), Sénégal - Agrinovia,

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n

Séminaire RDI2015. P r é s e n t a t i o n P r é s e n t a t i o n Séminaire RDI 2015 Séminaire RDI2015 La politique RDI au service de la gestion de l eau et des milieux aquatiques : point d étape et perspectives Catherine BOUTIN, Irstea, Lyon

Plus en détail

L entretien professionnel annuel

L entretien professionnel annuel L entretien professionnel annuel Informations-repères pour la mise en œuvre du décret du 17 septembre 2007 et de l arrêté du 10 avril 2008 portant sur l appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires

Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Un Stage et après! c est : 800 stages trouvés en 2013. 115 entreprises partenaires Donnez-leur la chance de découvrir le monde de votre entreprise! Née en 2010, l association Un Stage et après! a pour but de permettre à tous les collégiens, sans distinction d aptitude d accéder à la

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social

ECE/AC.21/SC/2014/3 EUDCE1408105/1.6/SC12/3. Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/AC.21/SC/2014/3 Distr. générale 10 septembre 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Réunion de haut niveau sur les transports,

Plus en détail

Programme Observatoire ESSpace

Programme Observatoire ESSpace Programme Observatoire ESSpace Observatoire ESSpace est un projet interrégional conduit par les 4 Chambres régionales de l économie sociale et solidaire (ESS) des régions de Franche-Comté et Rhône-Alpes

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement

Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Mangeons Local en Ile de France : Itinéraire d une démarche collective en mouvement Le CERVIA Paris Ile-de-France Créé en 2007, le Centre Régional de Valorisation et d Innovation Agricole et Alimentaire

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

La formation interministérielle

La formation interministérielle 1 La formation interministérielle La formation interministérielle mise en œuvre par la DGAFP s organise autour des trois axes suivants : La formation interministérielle déconcentrée dont les acteurs principaux

Plus en détail

Liste de sites Internet Les métiers de l environnement

Liste de sites Internet Les métiers de l environnement Liste de sites Internet Les métiers de l environnement La filière environnement connaît de nombreux changements et de nombreuses évolutions, et notamment en ce qui concerne les métiers. Voici quelques

Plus en détail

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013

Vademecum marketing Un site pour découvrir le français 1er juillet 2013 Le présent vademecum a pour vocation de synthétiser les atouts et principales caractéristiques de Parlons français, c est facile!, des pistes d exploitation du site, ainsi qu un mode d emploi du kit marketing

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Position d origin sur le futur de la PAC

Position d origin sur le futur de la PAC Position d origin sur le futur de la PAC Ce document constitue la position d origin, Organisation pour un Réseau International d'indications Géographiques, aux questions posées par Dacian Cioloș, Commissaire

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique

N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique N et nom du dispositif 2.3. : Construire une filière biologique PDRH Mesure 121 : «Modernisation des exploitations agricoles» C. Dispositifs régionaux complémentaires d aides à la modernisation 121 C4.

Plus en détail

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés

Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE. Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Formation - VAE TITRES PROFESSIONNELS VAE Trois nouveaux titres professionnels accessibles par la VAE sont créés Arrêtés du 21 et 22 octobre 2003, JO du 08/11/03 Pour rappel les titres professionnels constituent

Plus en détail

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés :

Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : Alternance réalisée par Amélie Montoriol au sein de la Direction Innovations & Marchés : PRESENTATION DE L ORGANISME D ACCUEIL Ressourcer le monde Clients : Collectivités/ Industriels/ Secteur Tertiaire

Plus en détail

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire

Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire Politique académique de lutte contre le décrochage scolaire Séminaire bi-bassins Antony - Vanves vendredi 28 novembre 2014 Comment s organise la lutte contre le décrochage scolaire dans l académie de Versailles?

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations

UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL UNIVERSITÉ BLAISE PASCAL Charte de l évaluation des formations www.univ-bpclermont.fr 1 Charte de l évaluation des formations L évaluation des formations inscrit l Université Blaise

Plus en détail

Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015. Les 5 sens en éveil

Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015. Les 5 sens en éveil Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015 Les 5 sens Les 5 sens SOMMAIRE Edito 3 Le but de l appel à projet 4 Les intentions éducatives 4 Les critères d évaluation du projet 5 Le règlement 6 2 APPEL À PROJET

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES

PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré CREDI PROJET DE MANAGEMENT DE CONNAISSANCES BP : 80450 Lomé TOGO Tél. /Fax (228) 22.25.37.60 Email : credi@laposte.tg Site web:

Plus en détail

Post-alphabétisation des jeunes agriculteurs / éleveurs (JA/JE) déscolarisés

Post-alphabétisation des jeunes agriculteurs / éleveurs (JA/JE) déscolarisés Atelier pour l Afrique Subsaharienne FORMATION DE MASSE EN MILIEU RURAL, ÉLÉMENT DE RÉFLEXION POUR LA DÉFINITION D UNE POLITIQUE NATIONALE Ouagadougou, Burkina Faso 30 mai au 3 juin 2005 Post-alphabétisation

Plus en détail

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE

PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE A B C D PLUS DE 180 FORMATIONS AUX MÉTIERS DES SERVICES DE L AGRICULTURE ET DE LA NATURE E FORMATION SCOLAIRE OU PAR APPRENTISSAGE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE LA FORCE D UN RÉSEAU D ÉTABLISSEMENTS

Plus en détail

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS

Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Institut du Travail Social de Tours Cellule VAE Référentiel professionnel pour le Diplôme d État d Ingénierie Sociale DEIS Annexe I de l arrêté du 2 août 2006 relatif au Diplôme d État d Ingénierie Sociale

Plus en détail

Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France. Entrée libre Tous publics

Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France. Entrée libre Tous publics Les 25 et 26 juin 2015 Centre de Congrès, L Etoile, GREOUX LES BAINS France Entrée libre Tous publics Un évènement local et global «JMTD» Les Journées Multimédia du Tourisme Durable «WSTDays» Web Sustainable

Plus en détail

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE DES ETUDIANTS DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER STATUTS DU SERVICE COMMUN UNIVERSITAIRE D INFORMATION, D ORIENTATION ET D INSERTION PROFESSIONNELLE TABLE DES MATIERES TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article 1 : Création... 3 Article 2 : Missions...

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration)

Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Note de cadrage du projet de groupe de travail sur l entrepreneuriat en milieu rural (à l'issue des travaux de préfiguration) Introduction : La proposition de créer un groupe de travail sur l entrepreneuriat

Plus en détail

Vers une gestion durable des ressources en eau

Vers une gestion durable des ressources en eau Vers une gestion durable des ressources en eau Carrefours de l innovation agronomique Productions végétales et sécheresse Toulouse - 6 juin 2008 Nelly LE CORRE-GABENS Responsable du Service Agronomie-Environnement

Plus en détail

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET

ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE. Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET ANNEXE N 1 A LA CONVENTION N 1337C0444 ANNEXE TECHNIQUE Pour l ADEME, le suivi de l opération sera assuré par M. Samy GUYET 1) Contexte Constatant les difficultés rencontrées par les collectivités pour

Plus en détail

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin

Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Compte rendu de l atelier de production «Travailler ensemble» Journée Post assises de l EEDD Mardi 18 juin Les différents temps de travail se sont déroulés avec des méthodes en démarche participative (

Plus en détail