Dossier Gaillac : Tous solidaires! n 75. FOCUS LA RÉVISION DU PLU EST LANCÉE CADRE DE VIE COLLECTE DES DÉCHETS : ÇA BOUGE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dossier Gaillac : Tous solidaires! n 75. www.ville-gaillac.fr FOCUS LA RÉVISION DU PLU EST LANCÉE CADRE DE VIE COLLECTE DES DÉCHETS : ÇA BOUGE"

Transcription

1 n 75 SEPTEMBRE / OCTOBRE MAGAZINE D INFORMATION DE LA VILLE DE GAILLAC Dossier Gaillac : Tous solidaires! FOCUS LA RÉVISION DU PLU EST LANCÉE CADRE DE VIE COLLECTE DES DÉCHETS : ÇA BOUGE

2 Album Gaillac fête le Gaillac Noces de rubis pour une 35 è édition très festive de la Fête des vins. Les grands rendez-vous ont attiré un public nombreux, entre dégustations, soirées festives et feux d artifices. Les vignerons ont une nouvelle fois défendu la diversité et la qualité du vignoble dans la ville emblème de l appellation. Des nouveautés et une affluence au rendez-vous pour un événement qui a su comme toujours séduire son public. Eco-responsables en culottes courtes Inaugurée le 27 juin dernier la nouvelle crèche intercommunale de la Rose des vents a ouvert ses portes fin août. D une capacité de 20 places, elle accueille une trentaine de jeunes enfants, à temps plein ou partiel, encadrés par une équipe de 8 professionnelles de la petite enfance. Le bâtiment modulable et innovant démontre que de nouveaux systèmes constructifs peuvent concurrencer les équipements traditionnels en termes de rapidité de réalisation, d impact environnemental, d efficience énergétique et de confort pour les utilisateurs. La nouvelle crèche abrite un projet pédagogique axé sur la préservation de l environnement pour des petits pensionnaires déjà éco-responsables! Georges Rouault aux beaux-arts Dans le cadre de ses partenariats avec les fondations et musées Français, le musée des beaux-arts reçu pour son exposition d été (jusqu au 15 septembre) un remarquable ensemble de gravures de Georges Rouault issu de la collection de la Fondation des Treilles. Une fondation qui rassemble un fond issu du legs d Anne Gruner Schlumberger, femme mécène qui a rassemblé au cours de sa vie une importante collection d œuvres d art de toutes les époques. Y figurent des créations de Dubuffet, Giacometti, Picasso ou Max Ernst ainsi que des œuvres d artistes plus récents. L enfance de l art Les élèves de l école de Catalanis ont connu une fête de fin d année aux allures de vernissages. Fin juin, l équipe enseignante et l ensemble des écoliers ont en effet inauguré les fresques colorées qui ornent désormais les murs de l école. A partir d un travail sur des artistes issus de l art moderne et contemporain les enfants ont réalisé des silhouettes aux couleurs chatoyantes. Un travail qui avait été remarqué par l inspection académique. L œuvre collective représentant des personnages peints et découpés à la manière de Gaston Chaissac, conçue par les élèves de petite et moyenne section de la classe de madame Tigréat, avait été lauréate du concours d affiche pour la promotion du «Printemps des Arts». 2 GAILLAC LE JOURNAL N 75

3 4 - C EST D ACTU Edito 5 - FOCUS La révision du PLU est lancée 6 - DÉVELOPPEMENT DURABLE La thermographie aérienne 7/11 - GAILLAC : TOUS SOLIDAIRES 12 - JEUNESSE Un chantier loisir solidaire Les jac s à Marseille 13/14 - CADRE DE VIE Collecte des déchets : ça bouge Travaux : La Clavelle-Vendôme 15 - PATRIMOINE Des travaux pour préserver le patrimoine 16 - CULTURE(S) Chronique d un festival littéraire Une (riche) nouvelle saison culturelle 17 - AGENDA 18 - TRIBUNE LIBRE 19 - TARN & DADOU ET VOUS Ensemble, réduisons nos déchets L actualité nationale nous le rappelle : la prévention de la délinquance est un élément déterminant du vivre ensemble. Rassemblés à l occasion d une réunion d évaluation à Gaillac autour de Josiane Chevalier Préfète du Tarn, les acteurs du territoire ont dressé le bilan de la sécurité à Gaillac. Le colonel Pierre Bouquin, commandant du groupement de Gendarmerie départementale du Tarn soulignait «qu à Gaillac, la situation est maîtrisée grâce à une bonne interaction entre la Gendarmerie, la Police municipale et la Mairie». En effet, les chiffres du récent diagnostic local de sécurité font état d une baisse générale de la délinquance. Entre 2009 et 2012, le nombre total de faits constatés par les services de gendarmerie sur la commune atteste d une diminution de la délinquance générale de 19,45%. Les atteintes aux biens ont diminué de 33%, les cambriolages de 31%, les vols avec et sans violence ont baissé de 18% tandis que les destructions et dégradations ont diminué de 52%. Ces résultats sont encourageants et doivent sans cesse être améliorés. Cette situation est le fruit d un travail de fond décidé avec l équipe municipale depuis plusieurs années à travers une politique locale de prévention et un travail en réseau avec les différents acteurs. Un ensemble important de moyens est mobilisé : les actions de terrain et de proximité de la Police Municipale, la présence des médiateurs de ville et de quartier, la sensibilisation (sécurité routière, addictologie), les actions favorisant le lien social (jardins partagés, chantiers loisirs) ou le travail conjoint des acteurs du Conseil local Michèle RIEUX, Maire de Gaillac Conseillère Générale La diminution de la délinquance générale est le fruit d une politique locale de prévention et d un travail de fond en réseau avec les différents acteurs. de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD). Nous mobilisons aussi nos efforts sur la prévention des incivilités ou des problèmes liés à l alcoolisation. Un maillage d actions félicité par la Préfète qui soulignait, à l issue de la réunion d évaluation, que «des idées sont à retenir pour le territoire sur les actions menées à Gaillac». Il ne s agit pas de faire de l autosatisfaction : la lutte contre l insécurité est une exigence sociale de sureté publique et d égalité républicaine que j entends mener avec vigilance. GAILLAC LE JOURNAL N 75 - Magazine d information de la Ville de Gaillac 70, place d Hautpoul Gaillac - Tél.: Directeur de la publication : Michèle Rieux - Conception/Rédaction : Service Communication de la Ville de Gaillac - courriel : Crédit photo : Ville de Gaillac, Raynaud photo, DR, Fotolia - Couverture: Le chantier jeunes à l aire des gens du voyage - Impression : Imprimerie Rhode Gaillac, imprimé sur papier recyclé avec des encres végétales - Distribution : Adrexo - Tirage : 8000 ex. - Dépôt légal : septembre GAILLAC LE JOURNAL N 75 3

4 C est d actu La Ville signe ses premiers emplois d avenir La MJC fait sa rentrée! La MJC de Gaillac vous accueille dès le 16 septembre avec plus de 50 clubs d activités, dont certaines accessibles dès 3 mois! Pour les jeunes, aux côtés des classiques se glissent quelques nouveautés comme le club Manga Family ou l atelier Comédie Musicale. Chez les adultes, continuité sur la plupart des clubs, et de nouvelles découvertes avec le Lindy Hop, danse de couple apparue dans les années 1930 aux Etats-Unis. L Action Jeunes reprend elle aussi avec un espace ouvert en période scolaire. Une aide au devoir du CP à la Terminale a lieu tous les mercredis de 17h à 18h. Toute la programmation de la MJC sur + d infos : MJC Dès le mois de mai, la Ville s est engagée à appliquer l une des mesures pour l emploi du Gouvernement : les emplois d avenir. C est au mois de juillet qu a été signé le premier contrat et ce sont finalement cinq jeunes qui seront intégrés au dispositif. Les postes proposés sont divers : agent d accueil, magasinier, serrurier ou peintre en voirie et bâtiment. «Nous nous sommes projetés sur les besoins en personnel dans les 3 à 5 ans - précise Marie Françoise Bonnello, maire adjointe en charge du personnel - Chaque jeune sera sous la responsabilité d un tuteur, lui-même formé pour cette mission. Le jeune effectuera en outre 80 h de formation par an. Ce volet est important car ces jeunes ont peu ou pas de qualification. L objectif est à la fois de pérenniser le poste mais aussi favoriser l emploi tout en respectant les contraintes budgétaires de la Ville.». Le contrat d avenir est aidé à hauteur de 75% sur la base du smic. Il fonctionne sur la base d un contrat d un an renouvelable 2 fois. Chaque année un bilan est effectué avec le tuteur et la Mission Jeunes afin de donner le maximum de chance aux jeunes de pérenniser leur emploi. Signature du premier contrat d avenir de la Ville. Bougenbus : du nouveau sur le réseau Depuis le lundi 2 septembre, un troisième véhicule renforce le réseau de bus de ville Bougenbus. Les horaires ont été sensiblement modifiés avec une plage horaire qui s étend désormais jusqu à 19h30, moins fréquenté, le service du samedi est réduit. Des améliorations ont été apportées concernant la desserte des établissements scolaires. Une amélioration du service qui ne pèsera pas sur le prix du billet qui reste inchangé: 0,50 le billet, 10 l abonnement trimestriel et 40 le pass annuel. Les cartes nominatives sont en vente au service accueil de la mairie et au service jeunesse. Les nouvelles grilles horaires ont été distribuées en boite aux lettres, elles sont aussi disponibles à l accueil de la mairie, dans les véhicules Bougenbus et téléchargeables sur ville-gaillac.fr Légion d honneur : 2 nouveaux officiers TELEX Fête des Associations Le 14 septembre 70 associations vous attendent le samedi 14 septembre de 10h à 18h, place de la Libération. Démonstrations, animations espace enfants sont au programme. + d info sur ville-gaillac.fr Réforme des rythmes scolaires Un doute, une question sur l organisation ou les horaires, le service Jeunesse vous répond au Le 7 juin dernier, la présidente de l association Paroles de Femmes a reçu des mains de la Ministre Najat Vallaud Belkacem, l insigne d officier de la Légion d Honneur. Lors d une cérémonie en mairie, Michèle Rieux a remis Betty Fournier la médaille de la Ville afin de la remercier pour «son implication dans la vie associative et dans la défense du droit des femmes». La Préfète du Tarn, Josianne Chevalier a conclu son hommage en citant Victor Hugo : «Quand tout se fait petit, femmes, vous restez grandes». Lors des cérémonies du 14 juillet, c est Joseph Andrès, ancien gendarme âgé de 97 ans, qui a été élevé au grade d Officier. Son petit-fils, militaire dans l aviation de l armée de terre, a retracé sa brillante carrière. C est le Colonel Lionel Marquois, président de la section des Médaillés Militaires de Saint-Sulpice, qui lui a remis les insignes. 4 GAILLAC LE JOURNAL N 75

5 Focus Plan local d urbanisme La révision est lancée Approuvée lors du conseil municipal du 9 juillet, la révision du plan local d urbanisme (PLU) a pour objectif de faire évoluer un document datant de 2004 afin de le mettre en cohérence avec l évolution de la ville et les règles d urbanisme en vigueur. La révision aujourd hui engagée répond à une obligation de mise en compatibilité du PLU avec les orientations du Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) du Pays Vignoble Gaillacois, Bastides et Val Dadou et de celles du Programme Local de l Habitat (PLH) de la communauté de communes Tarn et Dadou. Elle permettra par ailleurs de mettre en conformité le document avec les nouvelles règles d urbanisme en vigueur, notamment les dispositions règlementaires dites «Grenelle II» qui intègrent de manière plus affirmée les objectifs du développement durable et des politiques d urbanisme, d habitat et de transport dans le PLU. Outre ce contexte territorial et règlementaire, la révision du PLU doit fixer un projet d aménagement communal en cohérence avec l augmentation de la population gaillacoise. La révision s appuiera sur trois objectifs prioritaires : - poursuivre la maîtrise de l évolution de l urbanisation par une planification de l affectation des sols autour des équipements existants, - préserver et améliorer le cadre de vie par une gestion de l espace réfléchie et maîtrisée, - réduire la consommation des sols pour préserver les espaces agricoles et naturels de Gaillac. La révision du PLU de Gaillac s opèrera conjointement avec les communes de Montans et Labastide de Lévis, afin notamment de mutualiser les efforts financiers. C est désormais une phase de concertation qui s amorce. Les gaillacois seront appelés à échanger, à donner leur avis sur la manière dont ils voient l évolution de leur ville. «Nous souhaitons offrir une information régulière à la population et favoriser la construction de projets collectifs partagés, précise Alain Costes, maire-adjoint à l Urbanisme, nous associerons la population, les associations locales, ainsi que les représentants de la profession agricole et viticole». Un registre est d ores et déjà disponible au service urbanisme de la mairie, les éléments d étude seront exposés et des réunions publiques seront organisées afin de présenter le projet de révision du PLU à chaque étape importante de l étude. Permanences OPAH Pour tout savoir sur l opération programmée d amélioration de l habitat, des permanences sont organisées dans les différentes communes le mardi de 9h à 12h : 10/09 (Graulhet), 24/09 (Gaillac), 8/10 (Tarn & Dadou), 22/10 (Graulhet), 5/11 (Gaillac), 19/11 (Tarn & Dadou). Toute personne intéressée peut se rendre dans la permanence de son choix. Rendez-vous : Service Urbanisme de la Mairie : ) ou Service Habitat de Tarn & Dadou : Animateur OPAH : (le lundi matin et le jeudi après-midi). + d infos sur habitat.ted.fr Une action en faveur des petits commerces Afin de maintenir les petits commerces en centre-ville, souvent menacés par des activités de service disposant de moyens financiers plus importants, la ville de Gaillac souhaite instaurer le droit de préemption sur les locaux commerciaux. Le sujet a été évoqué lors du conseil municipal de juillet, puis à l occasion d une réunion avec les chambres consulaires et les associations de commerçants, très favorables au projet. La prochaine étape est la définition d un périmètre de sauvegarde du commerce et de l artisanat de proximité au sein duquel toute cession de baux de fonds de commerce devra faire l objet d une déclaration préalable à la mairie. La finalité du projet est de privilégier la diversité commerciale, de préserver les commerces de proximité qui favorisent le lien social, avec pour objectif plus global de renforcer l animation et l attractivité du centre ville. GAILLAC LE JOURNAL N 75 5

6 Développement durable Thermographie aérienne Votre maison est-elle bien isolée? C est au salon de l habitat que seront présentés les clichés de la thermographie aérienne réalisée au printemps dernier. Une opération pilotée par la ville pour offrir une photo thermique de la ville et sensibiliser les Gaillacois aux qualités d isolation de leur logement. Salon de l habitat Spécial éco & déco Organisé par l association des commerçants et artisans Gaillacois l AGACI, le salon de l habitat 2013 sera éco&déco. Un parterre de professionnels de l habitat et de la décoration, des animations, un espace enfants et un grand jeu : toutes les infos, les conseils et les idées déco pour améliorer et bien vivre son habitat. 5 & 6 octobre Salle de spectacles Entrée libre Renseignements AGACI Tél. : En mars dernier, un avion de la société ITC mandatée par la ville survolait Gaillac pour réaliser une prise de vue de l ensemble de la commune à l aide d une caméra infra-rouge embarquée. Quelques mois plus tard, c est au salon de l habitat que seront présentés, en avant-première, les résultats de cette thermographie aérienne avec des clichés disponibles pour chaque habitation. La thermographie aérienne consiste à mesurer les variations de température à la surface des toits afin d obtenir une carte des déperditions de chaleur en toiture de l ensemble des bâtiments d un territoire : habitations, entreprises, administrations ou bâtiments publics. Un diagnostic important quand on sait que la toiture peut représenter jusqu à 30% de la déperdition thermique totale. Lorsque le toit est chaud, donc rouge sur l image, cela signifie qu une partie de l énergie dépensée pour chauffer la maison est en fait perdue dans l atmosphère. L opération de thermographie aérienne a pour but d évaluer ce gaspillage et constitue un formidable vecteur de sensibilisation du public sur la réalité des déperditions thermiques dans l habitat et sur la nécessité de lutter contre ce gaspillage énergétique. En droite ligne de son Agenda 21, la ville souhaite sensibiliser les Gaillacois à la maîtrise de l énergie, véritable enjeu environnemental et économique. La photo de votre habitation et son interprétation Chaque Gaillacois pourra se procurer gratuitement, au salon de l habitat, le cliché de son habitation. Des agents de la ville formés par ITC, mais aussi l animatrice de l OPAH* Tarn & Dadou, seront présents pour interpréter justement les résultats et divulguer des conseils pour améliorer les performances énergétiques de l habitat. La thermographie est un moyen d identifier concrètement les problèmes d isolation et de trouver des solutions qui permettront de réaliser des économies d énergie. L analyse complète des cartes thermiques de la Ville sera un outil pour engager des actions ciblées sur les zones et les bâtiments énergivores. *OPAH : opération programmée d amélioration de l habitat 6 GAILLAC LE JOURNAL N 75

7 Le dossier ACTION SOCIALE L action du Conseil général et de la Ville CCAS Une action de proximité HANDICAP Vivre ensemble ASSOCIATIONS Les petits ruisseaux font les grandes rivières Gaillac : tous solidaires! Face aux difficultés du quotidien, qu elles soient conjoncturelles ou liées à une maladie, une dépendance ou un handicap, la solidarité est l affaire de tous. A côté des actions sociales qui relèvent de la compétence du Conseil général et des actions de la Ville en faveur des plus fragiles, les associations mais aussi les bénévoles, les citoyens sont autant de volontés qui participent à une société d égalité et de justice sociale, dans le respect de l autre pour bien vivre ensemble. Photo : Association VMEH, visiteurs de malades en établissements hospitaliers. GAILLAC LE JOURNAL N 75 7

8 Dossier Des paroles et des actes Association Césure Epicerie sociale L épicerie sociale accompagne une quarantaine de bénéficiaires autour d un projet personnel à réaliser à court terme. A partir du lieu de vie qu est l épicerie, une nouvelle conseillère vient de rejoindre l équipe pour envisager des projets d animation sociale avec les bénéficiaires. Après les préoccupations vitales qui mobilisent les bénéficiaires à leur arrivée dans le dispositif, les sorties, ateliers ou projets partagés créent des occasions pour renouer un lien social. L épicerie conduit aussi un projet avec Uniterre afin de s approvisionner en fruits et légumes auprès de producteurs locaux en difficulté ou en création. 8 GAILLAC LE JOURNAL N 74 La Ville exerce sa solidarité dans de nombreux domaines et en direction de publics variés. Pour les familles, afin de permettre au plus grand nombre d accéder à ses services, quels que soient leurs revenus, elle pratique des tarifs adaptés : restauration scolaire, garde périscolaire (heures éducatives, centres de loisirs), animations (animation vacances, Saison culturelle), transports (Bougenbus) Au travers des actions du centre communal d action sociale, elle porte une attention toute particulière aux seniors qui bénéficient de services aussi divers que le portage de repas et l aide à domicile, la construction de logements séniors, ou l organisation d événements générateurs de lien social comme le repas des aînés ou les colis de Noël aux bénéficiaires du CCAS. Pour les plus démunis, elle propose différents dispositifs d aide sociale comme les aides à l énergie, les subventions aux associations. Avec la résidence sociale, elle accueille des personnes en situation de difficulté familiale ou de rupture, elle offre des solutions d hébergement et facilite l accès au logement. Au travers de ses actions de médiation, et du contrat urbain de cohésion sociale, elle accompagne des actions qui favorisent le lien social. Si la ville fait de l action sociale un axe fort de sa politique, nous pouvons tous, à notre niveau faire acte de solidarité. La preuve par l exemple. Marthe et Maurice Planès Bénéficiaires d une aide à domicile par le CCAS «C est dans leur petite maison coquettement aménagée de la résidence des Clottes que Marthe et Maurice Planès accueillent leur aide-ménagère une fois par semaine. «Depuis que nous avons été tous les deux opérés, faire le ménage devient difficile. Il y a même certaines choses que nous ne pouvons plus faire comme changer la housse du lit. Nous apprécions de recevoir une aide-ménagère que nous connaissons maintenant. Elle nous amène faire les grandes courses. Le reste du temps, nous avons un arrêt Bougenbus à côté de la maison, nous en profitons de faire un tour en ville lorsque nous ne sommes pas trop fatigués». Lorsqu on leur parle de la résidence, le couple de 76 et 80 ans apprécie de pouvoir compter sur le voisinage en cas de coup dur, même si leur hobby préféré reste une partie de rami en tête à tête dans la fraîcheur du salon».

9 Dossier Monsieur et Madame Sanchez Bénéficiaires du portage de repas à domicile «Cela fait presque 10 ans, que Sébastien, agent du CCAS, porte les repas à ce couple installé dans un pavillon de Gaillac. «Il nous amène un peu de gaité, sourit François Sanchez, et c est formidable de pouvoir rester à la maison. Sans ce service, nous serions obligés d aller en maison de retraite. Les repas sont adaptés à nos régimes et il n y a rien à dire sur la qualité. Sébastien ne tarde jamais mais il a toujours le mot, et son sourire n est pas sur commande!». Quelques minutes passées pour prendre des nouvelles et Sébastien reprend son camion vers une autre maison avant de partir il lance «Bon courage et pensez à boire!». Une attention simple mais qui constitue un vrai lien avec les personnes». Associations Les petits ruisseaux font les grandes rivières La Banque alimentaire : elle collecte gratuitement des denrées auprès de plusieurs sources d approvisionnements et travaille en réseau avec les associations du territoire. Le secours populaire : 140 familles sont aidées chaque année. Outre l aide alimentaire, l association possède un bric à brac pour le petit équipement, les vêtements et les jouets. La Croix rouge : avec une équipe entièrement renouvelée, la Croix rouge s engage dans une nouvelle dynamique, elle accueille les personnes en demande de soutien et assure une distribution alimentaire hebdomadaire avec une vestiboutique. Le Secours Catholique : 60 bénévoles s investissent pour de l accompagnement individuel des personnes en situation de précarité, de l aide aux devoirs ou des ateliers d alphabétisation. L association accueille aussi des enfants en vacances ou aide des familles à partir à l Océan. Les restos du cœur : 205 familles ont été bénéficiaires des restos cette année avec plus de repas distribués. Si le nombre de bénéficiaires reste stable, les familles monoparentales sont un public en augmentation. Les œuvres d Emilie de Vialar : l association assure la distribution de colis alimentaires sur demande des assistantes sociales. Les bénévoles proposent aussi quelques visites à domicile. Michel Auger, bénévole Atelier alphabétisation du CCAS «Ancien enseignant à la retraite, Michel Auger s investit depuis 7 ans pour les ateliers d alphabétisation organisés par le CCAS. Après avoir animé les ateliers de lecture et d écriture, il fait aujourd hui travailler la langue orale par des groupes de conversation. «Tout peut donner lieu à une discussion, une photo, une affiche on est là pour rebondir, pour faire en sorte que les gens s expriment et on en profite pour aborder l apprentissage de la langue. Notre rôle est plutôt celui d un animateur, on fait en sorte que tout le monde prenne la parole, même les plus réservés on fait des gestes, on sert parfois d interprète et on fait beaucoup d impro» dit-il en souriant. A la fin de l année, les apprenants reçoivent un diplôme, une cérémonie symbolique mais mémorable dans leur parcours». L aide et l action sociale : Compétence essentielle du Conseil général Agir pour l enfance : l action sociale en faveur de l enfance et de la famille est l une des principales actions du Conseil général. Il remplit entre autre une mission de prévention auprès des femmes enceintes, des nourrissons et des enfants âgés de moins de 6 ans. Agir contre l exclusion : à travers sa politique d insertion, le Département du Tarn souhaite repérer les compétences et motivations de chaque Tarnais confronté à la précarité sociale et économique. Il propose des actions d insertion aux bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active et des populations relavant des zones prioritaires de la politique de la ville. Agir pour les personnes âgées : le Conseil général s efforce de mettre en place des dispositifs solidaires, respectueux des choix des personnes âgées. Il favorise et accompagne le maintien à domicile ; participe à la création et à la modernisation des établissements d hébergement ; veille au respect et à la bientraitance des aînés. Agir pour les personnes handicapées : l objectif est d offrir à chacun les conditions de son épanouissement personnel dans le respect de la dignité individuelle. Le Conseil général intervient pour l aide à la personne, l habitat, les transports, la santé, l insertion professionnelle. GAILLAC LE JOURNAL N 75 9

10 Dossier Des jumeaux, des triplés L association Jumeaux et Plus du Tarn aide les parents à mieux appréhender les questions sur la vie quotidienne. «L objectif est une entraide morale et matérielle, nous sommes adhérents à la Fédération Jumeaux et Plus, reconnue d utilité publique, indique David Assié, père de jumeaux et président de l association Tarnaise. Nous échangeons et évoquons l éducation des enfants et les questions de tous les jours». L Association Jumeaux et Plus du Tarn organise une braderie, le 27 octobre, salle Bouzinac. L entrée est libre et ouverte à tous. UN GARAGE SOLIDAIRE Il vient de voir le jour et compte déjà 300 adhérents. «Le garage solidaire répond à un besoin social évident» souligne Jo Salan, son créateur. L association propose une formule mutualisée pour l entretien et la réparation de sa voiture. L adhésion est variable suivant les revenus et les formules sont adaptables : les adhérents peuvent y réparer eux-mêmes leur voiture en utilisant l équipement du garage ou confier la réparation au mécanicien, en lui donnant un coup de main. Le concept est en tout cas générateur de lien social et créateur d emploi, le garage qui compte déjà un salarié espère bientôt recruter peut-être par le biais d un contrat d avenir. Résidence sociale : un tremplin La résidence sociale a été créée par la ville de Gaillac pour permettre à des personnes en situation de difficulté de trouver un lieu d accueil, ponctuel, où chacun est accompagné autour d un contrat d objectif. Si les expulsions, les problèmes de santé ou le surendettement sont les principales causes d isolement des personnes, les soucis familiaux, les séparations peuvent aussi mener à des situations de rupture sociale. Nous avons rencontré trois résidents aux parcours très divers. Francis l affirme «la résidence sociale, c est un tremplin, un endroit où poser son sac. Après une longue période dans la rue, et des ennuis de santé, il est temps pour moi de me stabiliser, d essayer de me réadapter». Pour Olivier aussi «être dans un appartement m a stabilisé, c est très différent d un foyer, la structure vous incite à rester, à se projeter», ancien résident Olivier a décidé à son tour de tendre la main aux autres comme bénévole à l épicerie sociale. Pour Nora «la résidence n est pas un luxe, après une séparation, je me suis retrouvée seule, et très vite en rupture. Ici, il y a la structure et il y a Maire, un vrai accueil qui nous aide à nous reconstruire». Marie Cassedane - responsable de la résidence pour le CCAS et chargée de l accompagnement social - le rappelle «les personnes sont logées mais avec un contrat d objectif et un suivi pour construire un avenir. L accueil est limité dans le temps pour favoriser un retour à une vie plus équilibrée». Le temps de l accueil, les résidents partagent aussi des moments et se soutiennent. L été dernier ils ont construit ensemble une pergola devenue espace de rencontre. Ils se retrouvent pour le café du lundi ou pour un repas partagé, pour aller encore de l avant. Paroles de Femmes Une aide pour les femmes en difficulté Depuis plus de 8 ans l association Paroles de Femmes accueille gratuitement, écoute et suit les femmes victimes de violences, mais aussi toutes les femmes qui se trouvent en difficulté, isolées ayant besoin departager leur vécu. Chaque année, plus d une centaine de femmes frappent à la porte de l association. Depuis quelques mois l association occupe de nouveaux locaux mis à disposition par la Ville, 80 place d Hautpoul, dans un cadre intime et discret avec un patio que les membres ont fleuri et embelli. L association a été labellisée par l État «Accueil de Jour spécifique pour les femmes victimes de violences et leurs enfants» en Les permanences se tiennent toute la semaine pour apporter un accompagnement individuel dans les démarches, un suivi psychologique, et proposer des ateliers collectifs, des consultations gratuites avec des juristes. Une permanence maman-enfant est également tenue tous les mercredis. Paroles de Femmes propose aussi des animations dans les écoles et des formations pour les professionnels de santé et du social. + d infos : 10 GAILLAC LE JOURNAL N 75

11 Dossier Handicap Vivre ensemble Accueil temporaire Césure Cela pourrait commencer par «c est une maison bleue» si à Césure la maison n est pas bleue, elle respire le vivre ensemble. Dans l espace de vie, l un est au clavier du synthé, l autre prend son goûter, une autre se repose sur le canapé avec vue sur le jardin. Un jardin animé de-ci de-là avec une tonnelle, une niche de bois pour le chien, un jardinet ou ce nouveau petit enclos qui accueillera bientôt une tortue. Un petit groupe enfin s affaire dans la cuisine avec l animatrice il est bientôt midi! Ici tout est pensé pour favoriser l apaisement des pensionnaires présents lors de courts séjours proposés pour laisser aux familles le temps de souffler. Les résidents sont des personnes adultes handicapées de 18 à 60 ans et qui ne nécessitent pas de prise en charge médicale lourde. Les handicaps, physiques ou mentaux, sont hétérogènes et le vivre ensemble prend tout son sens. Les résidents de Césure au jardin «La base de notre métier- explique Alain Chaplin, directeur de Césure - est le vivre avec. Nous avons choisi de créer une structure à taille humaine où la vie s organise autour des rituels du quotidien avec beaucoup d improvisation, même si des activités sont programmées. Les résidents participent à la vie de la maison, se rencontrent, s apprivoisent et créent des liens. C est aussi une éducation à la différence.». Ouverte en février 2010, l accueil temporaire Césure est un projet muri depuis En 2004, la Ville de Gaillac décide de l accompagner et met à disposition de l association une ferme et ses 4 hectares. Aidée par le Conseil général du Tarn et d autres partenaires, Césure est l un des rares accueils temporaires du type dans la région. La maison Césure est, comme en réfère son nom, une coupure, une pause, un temps de repos pour re-motiver les personnes et créer un nouveau rythme dans leur vie. Groupe d entraide mutuelle Le Trédunion est un lieu de rencontre, d échange et d entraide. C est aussi un espace d activités et de loisirs pour les personnes en situation de fragilité psychique. Dans un cadre intimiste, la quarantaine d adhérents vient au GEM pour être ensemble, échanger, participer aux ateliers et aux nombreuses sorties. Chant, peinture, atelier photo, mosaïque, jardin, le Trédunion est un échange de savoir-faire dans un cadre adapté. A l occasion de ses 5 ans de création, les adhérents du GEM seront présents au Salon du Livre de Gaillac pour présenter leur premier recueil «Ecrire au pluriel». Un centre d aide par le travail dans les vignes Le Domaine René Rieux est un Établissement de Service et d Aide par le Travail (ESAT). Il a pour vocation de permettre à des adultes déficients intellectuels d acquérir des savoir-faire, d exercer un emploi, d avoir une vie sociale. L établissement est une structure médico-sociale chargée de la mise au travail, accompagnée d un soutien médico-social pour des personnes déficientes dans l impossibilité de travailler dans le milieu ordinaire. Accompagner la dépendance et les malades L accueil ADMR, espace Marie Bermond est un service social classifié centre de jour pour personnes âgées. Outre l action de l ADMR auprès des personnes âgées dépendantes du territoire, des activités leur sont proposées à l accueil de jour qui accompagne aussi les malade d Alzheimer. Plusieurs dispositifs, liés à l hôpital ou aux maisons de retraite viennent en soutien des malades. Le service animation de l hôpital propose diverses activités, notamment pour les résidents de l EPAD. L association des visiteurs de malades en établissements hospitaliers (VMEH) reconnue d utilité publique, visite les malades, les personnes âgées, les handicapés dans les hôpitaux du département, les cliniques, les maisons de retraite et les centres de rééducation fonctionnelle. Afin de les distraire, elle organise des séances récréatives qui apportent Photo VMEH réconfort aux personnes malades. Financée par l agence régionale de santé, l association Résopalid intervient sur les problématiques de soins palliatifs. Avec l accord du médecin traitant elle coordonne les différents professionnels qui interviennent afin de prolonger le maintien à domicile des personnes en fin de vie. Elle assure un accompagnement social et psychologique des malades et leur famille. GAILLAC LE JOURNAL N 75 11

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco?

L Appart ECO. Qu est-ce que l Appart éco? L Appart ECO 80 m² de pédagogie pour faire des économies d énergie et mieux consommer! 1 Qu est-ce que l Appart éco? L Appart éco est un appartement de 80 m², aménagé et équipé, dans lequel toutes les

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE

LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE LES ORGANISMES DE SERVICES A LA PERSONNE Les services à la personne désignent les activités destinées à répondre aux besoins des particuliers dans leur vie quotidienne. On distingue 3 domaines de services

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS

DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS DOSSIER L ACCOMPAGNEMENT DES PERSONNES AGEES LES ENJEUX FINANCIERS Les Personnes Agées, de 60 ans et plus, représentent déjà plus de 11,2% de la population du Département et vers 2020 plus de 20%. Pour

Plus en détail

Mutuelle Petite Enfance Lafayette

Mutuelle Petite Enfance Lafayette Mutuelle Petite Enfance Lafayette Page 1 sur 8 1 PRESENTATION Le relais d assistantes maternelles «Canne à Sucre» se situe au 197 cours Lafayette 69006 LYON. Le relais assistantes maternelles «Canne à

Plus en détail

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé.

Édito. Ce guide est conçu pour vous informer de toutes ces initiatives, vous orienter et vous aider en matière de handicap et de santé. é t n a S n o i La Miss p a c i d n a H & s n a é l r O d e i r de la mai Édito Depuis 2002, la mairie d Orléans s est dotée d un service «Mission Santé et Handicap» avec l objectif de prendre en compte

Plus en détail

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Uniterres. Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux Le réseau des épiceries solidaires A.N.D.E.S. Uniterres Assurer la sécurité alimentaire des plus démunis et soutenir une agriculture durable et locale Rapprocher l aide alimentaire et les producteurs locaux

Plus en détail

«Mutuelle des Mornantais»

«Mutuelle des Mornantais» Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment solidaire - Extraits de la Vie à Mornant - - décembre 2014 - Dossier «Mutuelle des Mornantais» La première mutuelle communale vraiment

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION

DAX HABITAT 25.26.27. Avril 2014 LE BOIS SALON DOSSIER DE PRESSE. salle du Jaï Alaï. Pôle vivre avec MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION SALON HABITAT EXPO Pôle & vivre avec LE BOIS MAISONS NEUVES & CONSTRUCTION HABITAT & RÉNOVATION BOIS & ÉCO-HABITAT AMÉNAGEMENTS INT. & EXT. 25.26.27 Avril 2014 salle du Jaï Alaï DOSSIER DE PRESSE Alliance

Plus en détail

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr

Livret d accueil. Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours. www.bonsecours.fr Livret d accueil Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Bonsecours www.bonsecours.fr EDITO Chère Madame, Cher Monsieur, Le bien-être de nos Aînés est une préoccupation essentielle de votre municipalité.

Plus en détail

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE

CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE Le Centre communal d action sociale (CCAS) de Vernillet est un établissement public autonome chargé d assurer une action générale de prévention et de développement social,

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012

POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE. Convention de partenariat 2010-2012 Direction de la communication Tél. : 05 59 46 60 40 Courriel : communication@bayonne.fr Le 4 mars 2010 DOSSIER DE PRESSE POLITIQUE LINGUISTIQUE EN FAVEUR DE LA LANGUE BASQUE Convention de partenariat 2010-2012

Plus en détail

Ses missions, ses actions

Ses missions, ses actions CCAS centre communal d'action sociale Guide du CCAS de la Ville de Meylan Ses missions, ses actions www.meylan.fr le centre communal d sociale de meylan Au plus près des habitants Le CCAS (Centre communal

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM

Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Dijon, le 6 mars 2014 Le groupe MGEN et Harmonie Mutuelle soutiennent le développement de la Mutualité Française Bourguignonne SSAM Le 6 mars 2014 à Dijon, Thierry Beaudet, président du groupe MGEN, et

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

PROGRAMME DE LÉGISLATURE

PROGRAMME DE LÉGISLATURE COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Saint-Sulpice, le 13 février 2012 - 2 - MUNICIPALITÉ DE SAINT-SULPICE PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Préambule Conformément

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

INFORMATIONS GENERALES

INFORMATIONS GENERALES ALSH Intercommunal (Accueil de Loisirs Sans Hébergement) Livret d inscription De Septembre 2015 À Juin 2016 Saiint Martiin lle Beau (Mercrediis et vacances) La Croiix en Touraiine (Mercrediis) INFORMATIONS

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Projet Accord âge à Aix-les-Bains

Projet Accord âge à Aix-les-Bains EXPÉRIENCE Projet Accord âge à Aix-les-Bains Lancé en 2009 et porté par le CCAS, le dispositif Accord âge vise à permettre à des personnes âgées de maintenir ou recréer des liens sociaux. Le projet est

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes

PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes PROJET PEDAGOGIQUE 2015 Maison Des Jeunes 1 Rappel des objectifs du projet associatif : Le projet de la Maison des jeunes s inscrit dans le projet de l APEJ voté par les élus en 2010 : 1.1 Accompagner

Plus en détail

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!!

édito Sommaire Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! édito Sommaire Les services de la Communauté de Communes p3 La profession d Assistante Maternelle Une journée chez nounou Trois ans déjà que je suis arrivé à ta maison!!! p4 Mois après mois, tu as su t

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants

DES FAMILLES INFORMATION. Dans le cadre de la Refondation de l école de la République. Lettre aux enfants INFORMATION DES FAMILLES Ce document a pour objectif de répondre de façon concrète et pratique aux questions soulevées par les parents, les enseignants ou les associations, lors de différents temps de

Plus en détail

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS

NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS NOTICE 2 : OBLIGATIONS DU BENEFICIAIRE EN MATIERE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION DES FONDS EUROPEENS Vous êtes aujourd hui ambassadeur de l Europe Vous sollicitez un accompagnement financier de l Union

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription

Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription Nouveauté - Nouvelles modalités d inscription A compter de la rentrée 2015, la commune a décidé de se doter d un nouveau système de réservation par Internet. Conformément au règlement, chaque famille qui

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

MAIRIE DE MOGNEVILLE

MAIRIE DE MOGNEVILLE MAIRIE DE MOGNEVILLE ACCUEIL PERISCOLAIRE (MATIN CANTINE SOIR) REGLEMENT INTERIEUR INTRODUCTION : Afin de permettre aux parents de gérer au mieux leurs obligations professionnelles et familiales, un accueil

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

Rapport d activités 2013

Rapport d activités 2013 PRESENTATION DU C.C.A.S. Le Centre Communal d Action Sociale (C.C.A.S.) est un établissement public administratif ayant une personnalité juridique distincte de la commune. Il est géré par un Conseil d

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE

ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE ANNEXES AU LIVRET D ACCUEIL ESAT SELF LA FONTAINE 1 ANNEXE 1 Charte des droits et libertés de la personne accueillie Texte original Article 1 er : Principe de non-discrimination Dans le respect des conditions

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle

B.P.J.E.P.S. Animation Culturelle Centre de Formation du Théâtre en Miettes LA PRESENTATION DETAILLEE DE LA FORMATION LE PUBLIC Cette formation s'adresse à plusieurs types de candidats : - Des candidats actuellement employés sur des postes

Plus en détail

Horaires d ouverture. Le réseau de lecture

Horaires d ouverture. Le réseau de lecture Le réseau de lecture Horaires d ouverture http://www.pamiers.reseaubibli.fr MEDIATHEQUE DE PAMIERS 1 Place Eugène-Soula BP 90 104 09 103 PAMIERS CEDEX accueil@mediatheque.ville-pamiers.fr tél : 05 34 01

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES ACCUEIL DE LOISIRS ET PERISCOLAIRE ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 REGLEMENT INTERIEUR ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES L accueil périscolaire est un service de qualité mis à disposition des familles. C est un lieu

Plus en détail

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES

Livret d accueil RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES. Résidence Seniors LES PERVENCHES Résidence Seniors LES PERVENCHES RÉSIDENCE POUR PERSONNES AGÉES Livret d accueil RPA Les Pervenches Quartier Villaine 4 rue Jean Rostand 91300 Massy 01 60 11 16 00 www.residences-massy.fr édito BIENVENUE

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation.

VOS DEMARCHES. En cas de garde alternée, chaque parent complète un dossier d inscription et indique le planning prévisionnel de réservation. DOSSIER D INSCRIPTION RESTAURATION SCOLAIRE GARDERIES ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 VOS DEMARCHES 1 Merci de bien vouloir remplir et rapporter ce dossier avec les pièces justificatives qui permettront de calculer

Plus en détail

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles

Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron. Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre. 45% NR 34% 37% isolées Familles Fiche Expérience Février 2008 Guide d accès aux soins- Bron Contexte 1. La commune de Bron : 39 000 habitants 2 quartiers ZUS Parilly Terraillon Bron Grand Lyon Nombre 6 000 9 500 39 000 d habitants Plus

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE ATELIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE THEME : THERMOGRAPHIE AERIENNE Samedi 30 novembre 2013 Salle des Mariages 9h30 Contact Catherine LAFEUILLE, directrice de l Agenda 21 local Mairie de Massy 1, av. du Général

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus

Rentrée scolaire 2015-2016. Campagne d inscriptions aux activités périscolaires. du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Rentrée scolaire 2015-2016 Campagne d inscriptions aux activités périscolaires du 1er juin au 4 juillet 2015 inclus Edito Chers parents, Vos enfants sont bien souvent les personnes qui comptent le plus

Plus en détail

Dossier : Gardons notre ville propre!

Dossier : Gardons notre ville propre! Dossier : notre ville propre! propreté notre ville propre! La propreté d une ville, c est l affaire de tous au quotidien. Dès 2001, la municipalité a engagé une série d actions pour permettre à Maubeuge

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

LUDOTHEQUE MUNICIPALE

LUDOTHEQUE MUNICIPALE MAIRIE D AIMARGUES LUDOTHEQUE MUNICIPALE 6, Avenue Jean Moulin Centre Culturel 30470 AIMARGUES REGLEMENT INTERIEUR Approuvé par le Conseil Municipal en date du 29 janvier 2015 Délibération n 2015-013 ARTICLE

Plus en détail

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr

Dossier de Presse LA SEMAINE BLEUE. Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites. www.dax.fr LA SEMAINE BLEUE Du 15 au 18 octobre 2012 Animations seniors gratuites Dossier de Presse www.dax.fr SOMMAIRE 1 - La Semaine Bleue 2 - Programme des animations 3 - Un salon des seniors 4 - Actions du ccas

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME

Centre Communal d Action Sociale De Sainte-Maxime LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME LIVRET D ACCUEIL FOYER LOGEMENT «LES TILLEULS» 17, Avenue Georges POMPIDOU 83120 SAINTE MAXIME Tél : 04.94.96.33.32 Fax : 04.94.56.77.67 Contact : lestilleuls@ste-maxime.fr - 1 - Madame, Monsieur, Le Conseil

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010

CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 CAHIER DES CHARGES APPEL A PROJETS ACTIONS AU PROFIT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ET DE DÉPENDANCE THÈMES 2010 ACCÈS AU SPORT ACCÈS AUX LOISIRS ET/OU À LA CULTURE 1 PRÉAMBULE Définies dans le

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220)

Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Livret d accueil de l ALSH Les pépites d or (Accueil de loisirs sans hébergement) D AUREIL (87220) Plus d information sur www.mairie-aureil.fr 1 Sommaire I. Edito page 3 II. La garderie page 4 1) La grande

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française

Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires. Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Les services de soins et d accompagnement de la Mutualité Française Prévenir - Soigner - Accompagner Votre partenaire pour construire une offre de santé adaptée aux territoires Qui est la Mutualité Française?

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8

Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 Éducation nationale ÉDUCATION NATIONALE 1/8 ACTION DE LUTTE CONTRE LA DÉSCOLARISATION ET L EXCLUSION Objectifs de l action Accompagner les dispositifs de prévention de la déscolarisation. Mettre en place

Plus en détail