Dissolution des Gaz & Accidents de décompression

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dissolution des Gaz & Accidents de décompression"

Transcription

1 Dissolution des Gaz & Accidents de décompression 1

2 Plan du cours Introduction Rappels Pression Composition de l air Pression partielle Courbe de sécurité Anatomie Dissolution des Gaz (Loi de Henry) Mise en évidence Enoncé Les différents états Applications à la plongée Les facteurs influents sur la dissolution Accident de décompression Les causes Les symptômes La conduite à tenir La prévention 2

3 Introduction L accident de décompression (ADD) est spécifique aux plongeurs. Vous connaissez son existence car en tant que niveau 1 on vous aappris: Que nous devons effectuer des remontées àvitesse contrôlée (vitesse des petites bulles) Que l on ne pouvait pas toujours rejoindre directement la surface : courbe de sécurité et paliers de décompression. Même en appliquant les règles, il faut toujours rester vigilant sur l apparition des symptômes. Nous verrons qu il est liéàun surplus de gaz dans l organisme en fin de plongée. Les gaz peuvent se dissoudre dans les liquides, plusieurs exemples le prouvent: les bulles dans l eau gazeuse, la respiration des poissons (ils captent l oxygène par l intermédiaire de leurs branchies), 3

4 Rappels En plongée Pabs = PatmP hydrostatique Soit : Pabs = 1 bar 1 bar tous les 10 mètres. Composition de l air 80% azote (N2) et 20% oxygène Notion de pression partielle (loi de dalton) La pression partielle d'un gaz dans un mélange est égale àla Pression absolue du mélange multipliépar la concentration (ou le pourcentage) du gaz dans le mélange. Pression Partielle Gaz = Pression Absolue du Mélange * % Gaz Pression Absolue = P.P (N2) P.P (O2) PpN2 à10m = 80% * 2b = 0,8*2 = 1,6 bar La courbe de sécurité Elle définit la limite (couple profondeur / temps de plongée) au dessus de laquelle des paliers sont nécessaires. 4

5 Rappels 5

6 Anatomie Circulation du sang dans tout le corps. Echange gazeux et transport des gaz 6

7 Loi de Henry (1/6) Mise en évidence Mettons un liquide dans un bocal (par exemple de l eau), avec un gaz au dessus, par exemple de l azote (N2). Un piston fermant l ensemble. Si on appuie sur le piston, la pression intérieure augmente. Si on relâche aussitôt, le piston reprend sa place et la pression reprend sa valeur initiale. Mais si on attend un certain temps : le piston ne remonte pas totalement le gaz s est dissout dans le liquide Temps Si on continue d attendre, le piston remonte le gaz est éliminé du liquide C est d ailleurs ce que l on constate chez soi en laissant une bouteille de champagne ouverte : au bout d un certain temps, il n y a plus de bulles!! 7

8 Loi de Henry (2/6) Mais que se passe t-il lorsque l on ouvre la bouteille de champagne? Si on relâche d'un coup le piston, la pression va baisser brutalement et des bulles vont se former dans le liquide. Si la pression au dessus du liquide baisse trop rapidement, il se produit un dégazage anarchique provoquant la formation de bulles. 8

9 Loi de Henry (3/6) Enoncé de la loi de Henry (Joseph Henry, Physicien américain, ) A température donnée, la quantitéde gaz dissous àsaturation dans un liquide est proportionnelle à la pression partielle du gaz au dessus de ce liquide. La quantitéde gaz dissoute est appelée Tension. Cela correspond àla «pression»du gaz dans le liquide. La dissolution n est pas immédiate, de même que l élimination. Une baisse de pression trop rapide dans le gaz au dessus du liquide provoque l apparition de bulles. Le dégazage est anarchique. Les différents états selon la quantitéde gaz dissoute (tension) et la pression du gaz au dessus du liquide, on distingue 3 états : Etat de sous saturation Etat de saturation ou état d équilibre Etat de sursaturation 9

10 Loi de Henry (4/6) Etat de sous saturation : Le liquide absorbe le gaz en le dissolvant. Etat de saturation ou état d équilibre: La quantitéde gaz dissoute est proportionnelle àla pression du gaz exercée sur le liquide. C est-à-dire qu il n y a plus de dissolution de gaz dans le liquide ou inversement, restitution de gaz dissous par le liquide Etat de sursaturation: Le liquide restitue le gaz dissous et les molécules de gaz se regroupent pour former des micros bulles. 10

11 Application à la plongée Loi de Henry (5/6) Le corps humain s apparente àun liquide car nous sommes constitués de liquide pour plus de 70%. En suivant le schéma d une plongée, en surface nous avons une Pp d azote de 0,8 bar Au fur et àmesure de la descente : le corps absorbe progressivement de l azote (d autant plus qu il va profond e t/ou reste longtemps), le corps est sous saturé. Au fond l équilibre est atteins le corps est saturé. Lors de la remontée, PpN2 : le corps restitue progressivement de l azote, le corps est sursaturé. 11

12 Loi de Henry (6/6) Les facteurs qui influents sur la dissolution: pression = profondeur temps = durée de plongée température = température de l eau agitation = irrigation du sang = efforts du plongeur surface de contact liquide gaz = «qualité»de la respiration 12

13 Accident de décompression (1/14) Les causes de l ADD L organisme accepte une petite sursaturation d azote mais pas plus qu une certaine limite. En condition normale (remontée lente), l azote excédentaire est véhiculépar le sang puis «débarrassé»au niveau des poumons. Si cette limite est dépassée (remontée trop rapide, pas de palier), des micros bulles peuvent se former àcertains endroits(vaisseaux sanguins, etc.) et Provoquer divers lésions et troubles. 13

14 Accident de décompression (2/14) Des microbulles qui circulent peuvent se mettre ensemble. A la remontée la pression diminue donc le volume des bulles augmente. Les bulles peuvent boucher un vaisseau saguin et empêcher l oxygène d arriver aux organes qui sont irrigués par ce vaisseau sanguin. 14

15 Accident de décompression (3/14) Dès la descente, l organisme commence à saturer. Si la plongée ne dure pas trop longtemps ou n est pas trop profonde, la saturation n est pas complète, on peut regagner la surface directement àvitesse contrôlée 15

16 Accident de décompression (4/14) Dès la descente, l organisme commence à saturer. Si la plongée ne dure pas trop longtemps ou n est pas trop profonde, la saturation n est pas complète, on peut regagner la surface directement àvitesse contrôlée. Si la remontée est trop rapide l organisme n as pas le temps de désaturer lentement. Des bulles se forment : c est l accident. 16

17 Accident de décompression (5/14) Dès la descente, l organisme commence à saturer. Si la plongée est profonde, la saturation est complète, on ne peut pas regagner la surface directement àvitesse contrôlée. Il faut faire un palier. 17

18 Accident de décompression (6/14) Dès la descente, l organisme commence à saturer. Si la plongée est profonde, la saturation est complète, on ne peut pas regagner la surface directement àvitesse contrôlée. Il faut faire un palier. Si le palier n est pas respecter l organisme n as pas le temps de désaturer lentement. Des bulles se forment : c est l accident. 18

19 Accident de décompression (7/14) GRAVITE DE L ACCIDENT? Où sont les bulles? 19

20 Accident de décompression (8/14) Les symptômes Accidents bénins : Fatigue intense et la plupart du temps -Puces démangeaisons, sensations de brûlures ou de piqûres qui siègent surtout au niveau du tronc et des membres supérieurs. -Moutons : sorte d'éruption avec des boursouflures de la peau -Accidents Ostéo-Articulaires (bends), ils méritent plutôt ce nom du fait de lalocalisation principale des bulles au niveau des tendons musculaires. Accidents sérieux : Troubles de l oreille interne (siège de l audition et de l équilibre). Ils se traduisent par : Un état nauséeux (attention différent du mal de mer), Des vertiges, Des déficits auditifs, Des acouphènes (sifflement, bourdonnement). 20

21 Accident de décompression (9/14) Les symptômes (suite) Accidents sérieux : Troubles neurologiques (cerveau). On peut observer les symptômes suivants : Douleur vive et soudaine dans le bas du dos («coup de poignard») Fourmillements, déficits sensitifs, Déficits sensoriels, troubles du langage, Déficits moteurs, paralysie des quatre membres (tétraplégie - quadriplégie) due à une atteinte neurologique et / ou cérébrale. Coma Troubles médullaires (moelle épinière) avec : Incapacité à uriner Troubles de la sensibilité; fourmillement, engourdissement, Paralysie Détresse respiratoire : Gêne respiratoire, respiration rapide et superficielle, sensation d'étouffement, douleur thoracique Infarctus du myocarde aboutissant à un arrêt cardiaque. 21

22 Accident de décompression (10/14) La conduite à tenir Dès le moindre doute ou symptôme, sur le bateau ou au club : prévenir le moniteur ou le directeur de plongée qui gérera la suite : faire boire de l eau plate. faire prendre de l aspirine (sauf contre indication) : 0,5g mettre sous oxygène alerter les secours pour demander une évacuation vers un centre hospitalier hyperbare. L ensemble de la palanquée suit le blessépour contrôle avec les ordinateurs de plongée. En cas d accident la personne et mise sous oxygène et va au caisson. Elle sera entre autre «recomprimée»afin de dissoudre les petites bulles problématiques. En aucun cas l accidenté ne doit être ré-immerger! Une caractéristique de cet accident est l évolutivitédes symptômes avec le temps, d où l urgence d une évacuation. Une autre particularitéde l ADD est qu il ne survient pas forcément dès le retour en surface oùau moment de la sortie de l eau mais peut survenir plusieurs minutes ou heures après (jusqu à 24h après la sortie de l eau). 22

23 Accident de décompression (11/14) Prévention L'utilisation des tables Respecter la vitesse de remontée (15m/mn), les paliers, ne pas changer de table entre 2 plongées, respecter la règle des plongées consécutives, successives, remontée rapide ne pas faire plus de 2 plongées par jour, La ventilation Eviter les efforts physiques avant, pendant et après la plongée. Eviter l'essoufflement. La combinaison Le froid favorise l'accident de décompression. La condition physique L'âge, la fatigue, l'obésité, le stress, le tabac, l'alcool, la drogue, les médicaments, la mauvaise condition physique favorisent l'accident de décompression. Eviter les Yo-yo Pas d'apnée après la plongée. Effectuer un palier de sécuritéde 5 min en cas de remontée trop rapide Pas de Valsalva àla remontée ou au palier Boire : pas de déshydratation Eviter le stress Eviter trop d alcool la veille au soir Eviter le tabac Dissolution des Gaz et Accident de décompression- Cours N2- Février

24 Accident de décompression (12/14) La prévention (suite) Et après la plongée? De retour en surface, nous sommes toujours en état de sursaturation. L organisme va mettre plusieurs heures à revenir àl équilibre, heures pendant lesquelles nous allons devoir surveiller notre comportement : Pas d effort après la plongée (désaturation non terminée) Pas d apnée (idem) Pas de montée en altitude; avion ou montagne (idem) 24

25 Accident de décompression (13/14) Résumé Vitesse de remontée Palier X 25

26 Accident de décompression (14/14) Bon matériel Utilisation des tables! 26

Cours N2 : Dissolution des gaz

Cours N2 : Dissolution des gaz Sommaire Cours N2 : Dissolution des gaz Justification ADD et tables de décompression Rappels Physique : la pression Composition de l air Mise en évidence Ennoncé de la loi de Henri Application à la plongée

Plus en détail

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012

Cours Niveaux 3 LA REMONTEE - 1ère partie CB/03-2012 Cours iveaux 3 LA REMOTEE - 1ère partie Plan du cours La remontée est un moment crucial de la plongée puisque nous allons subir, comme à la descente, des variations de volumes mais nous devrons aussi veiller

Plus en détail

L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1

L accident de décompression. Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1 L accident de décompression Jean-Luc HURTEL Cmas*** 1 Plan du cours Introduction et rappels Principe de la dissolution des gaz Conséquences biologiques Symptomatologie de l ADD Facteurs favorisants Traitement

Plus en détail

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants.

Cours N4 - Saison 2011/2012. La dissolution des gaz : Mécanismes et facteurs favorisants. Cours N4 - Saison 2011/2012. 1 Plan du cours 1. Objectif / But 2. Rappels 3. La dissolution des gaz et les facteurs favorisants / La loi de Henry 4. Application à la saturation / désaturation 5. Conclusions

Plus en détail

Dissolution des gaz Loi Henry

Dissolution des gaz Loi Henry Dissolution des gaz Loi Henry William HENRY ( 1775 1836) En 1803, William Henry, physicien et chimiste Anglais, présente la loi qui porte désormais son nom. Selon cette loi, en l absence de réaction chimique

Plus en détail

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade

Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d et noyade Accidents Barotraumatismes, accident de décompression d (ADD) et noyade Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 29 Introduction Sujets : les accidents liés à la pression. La

Plus en détail

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire

Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Physique Composition de l air, l dissolution des gaz et appareil respiratoire Club du CSA de Ruelle Cours niveau 2 et 3 PSM - CSA Ruelle 2009 1 / 16 Introduction Sujets : la composition de l air et la

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 2

Prévention des accidents en plongée 2 Accidents 2 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 2 Accidents biophysiques Autres accidents Vincent BONNEMAISON Club Subaquatique de Charenton 1/14 Version 1 : Vincent Bonnemaison 22.01.2003

Plus en détail

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression

BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression - 1 - BAROTRAUMATISMES N4 PLAN Introduction : barotraumatisme = accident lié à la pression I Rappels 1. Mariotte PV=constante 2. mécanisme des barotraumatismes changement rapide de profondeur 3. localisations

Plus en détail

Dissolution des gaz et accidents de désaturation. Préparation niveau 2

Dissolution des gaz et accidents de désaturation. Préparation niveau 2 Dissolution des gaz et accidents de désaturation Préparation niveau 2 Arnaud Mélèse plouf@melese.com Décembre 2011 Dissolution des gaz et accidents de désaturation Dissolution des gaz dans les liquides

Plus en détail

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231

Qualification NITROX. Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 Qualification Jean MARCILLY MF1 15775 Moniteur Nitrox 3231 PLAN Plus d oxygène : 2 Qu est-ce que le Nitrox? Plus d oxygène : Mélange d oxygène et d azote dont le pourcentage en O 2 est supérieur à celui

Plus en détail

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS.

Cours 4. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! L ordinateur de plongée L ADD. Xavier LAUNOIS. Yann LEGROS. Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 L ordinateur de plongée L ADD 58 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! o L ordinateur de plongée L'ordinateur de plongée Le plongeur N2

Plus en détail

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE

SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE SUPPORT DE FORMATION NITROX ELEMENTAIRE INTRODUCTION a) Définition Le NITROX est un mélange composé de 2 gaz : le Nitrogène (azote en anglais) et l'oxygène, lorsque ce mélange est différent de l'air. On

Plus en détail

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes :

barotraumatismes Physiologie et Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée La physiologie et les barotraumatismes : Théorie Niveau 2 ASCSB Plongée Physiologie et barotraumatismes La physiologie et les barotraumatismes : Physiologie : L oreille La petite et la grande circulation Les accidents barotraumatiques La surpression

Plus en détail

Le froid et les dangers du milieu

Le froid et les dangers du milieu Le froid et les dangers du milieu Table des matières I]Le froid...2 a)le refroidissement du corps en plongée...2 1)Éléments favorisants...2 2)Symptômes...2 3)Prévention...3 4)Comportement...3 b)le givrage

Plus en détail

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006

EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 EXAMEN NIVEAU II SESSION 2006 NOM : PRENOM : AGE : CLUB : Vous avez deux heures pour répondre aux questions. Prenez le temps de lire correctement l énoncé des questions. Pour les exercices de tables, vous

Plus en détail

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique»

Théorie Niveau 2. Les barotraumatismes. 2 Démonstration loi physique : «la bouteille en plastique» Théorie Niveau 2 Les barotraumatismes 1 Principe général Les barotraumatismes sont des accidents qui peuvent survenir lorsque des volumes d air présents dans l'organisme du plongeur subissent la loi de

Plus en détail

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE»

LES ACCIDENTS. Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS Le niveau 2 avec «Les Dauphins Bragards Bernard HYEULLE» LES ACCIDENTS : Les barotraumatismes ou mécaniques Accidents dues aux différences de pression Les biochimiques ou bio toxiques Accident

Plus en détail

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions.

Physiologie. Physiologie. Physiologie. Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Contenu du cours Buts. Objectifs. Rappel. Théorie. Contrôle des objectifs. Conclusions. Buts Etre conscient du phénomène de la saturation des tissus. Connaître les conséquences de la saturation sur la

Plus en détail

ADD ET AUTRES ACCIDENTS

ADD ET AUTRES ACCIDENTS ADD ET AUTRES ACCIDENTS Rappels... 2 Les accidents de décompression... 3 A. Causes et mécanisme... 3 B. Symptômes... 3 C. Prévention... 8 D. Conduite à tenir... 9 Les accidents biochimiques (toxiques)...11

Plus en détail

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net

10 Novembre 2010. Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Froid, noyade 10 Novembre 2010 Nathalie PERON pn.peron@laposte.net Le froid Le froid L homme = homéotherme : Thermostat pour le maintien de la température centrale T centrale 37 C normalement T cutanée

Plus en détail

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf

Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Formation P2 (PA20+PE40) Beauvaisub Pataplouf Bjp novembre 2012 Physique Pression Eau et air, par leur masse et mouvements internes appliquent une «force». Intuitivement, on voit bien ce qu est une force

Plus en détail

PLONGEE NITROX Sommaire

PLONGEE NITROX Sommaire Sommaire Abréviations, Introduction, Rappels de la Physique Relation profondeur, Rappels mathématiques, Dalton, Pression partielle, Echelle des Valeurs PPO², Avantages/Inconvénients Réglementation Les

Plus en détail

Claude ZION Novembre 2011 1

Claude ZION Novembre 2011 1 FROID DANGERS DU MILIEU COMPORTEMENT & SÉCURITÉ COURBE DE SÉCURITÉ 1 LE FROID Réchauffement climatique Pas vraiment d actualité en plongée sous nos latitudes. Notions de base : La température du corps

Plus en détail

Notions physiques Niveau 2

Notions physiques Niveau 2 14 novembre 2011 Contenu 1. Les pressions Les différentes pressions 2. La loi de Mariotte (Autonomie en air) 2.1. Principes 2.2. Applications à la plongée 3. Le théorème d Archimède (Flottabilité) 3.1.

Plus en détail

1 Pression atmosphérique en altitude

1 Pression atmosphérique en altitude Plongées et altitude 8. mars 200 Maud Quillon maud.quillon@gmail.com MOTS Clefs : altitude, ADD, variation de volume, adaptation des tables, étalonnage des instruments atmosphérique en altitude Quand on

Plus en détail

Cours N3 : ADD. Sommaire. Justification Rappels Particularités Mécanisme Cause Symptômes Conduite à tenir Prévention. Cours N3 ADD

Cours N3 : ADD. Sommaire. Justification Rappels Particularités Mécanisme Cause Symptômes Conduite à tenir Prévention. Cours N3 ADD Sommaire Justification Rappels Particularités Mécanisme Cause Symptômes Conduite à tenir Prévention Cours N3 : ADD Justification En tant que niveau 2, on vous a appris Que l on devait utiliser un protocole

Plus en détail

Connaissances théoriques élémentaires

Connaissances théoriques élémentaires NIVEAU 1 Théorie Connaissances théoriques élémentaires Principe des barotraumatismes et prévention. L'essoufflement. Le froid, les dangers du milieu naturel. Le principe de l'accident de décompression,

Plus en détail

18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites

18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites 18 La plongée sous-marine - l adaptation de l organisme et ses limites C est la pression qui est lue sur le profondimètre (ou gauge pressure des Anglo- Saxons). La plupart des profondimètres sont étalonnés

Plus en détail

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français

Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de. Français Mise à jour de la fonction cardio-fréquencemètre de Français Remarque importante pour les personnes portant des stimulateurs cardiaques, des défibrillateurs ou autres appareils électroniques implantés.

Plus en détail

Le froid. JLH Cmas *** 1

Le froid. JLH Cmas *** 1 Le froid JLH Cmas *** 1 Plan Objectif Mécanisme La régulation thermique La neutralité thermique Les sources de chaleur Production de chaleur (thermogenèse) La déperdition de chaleur en plongée thermolyse)

Plus en détail

Consommation d air et autonomie

Consommation d air et autonomie Consommation d air et autonomie Cours N3 09/12/2013 François KERISIT E2 Tek Plongée Odyssée 09/12/2012 Consommation d air et autonomie 2 Objectif Autonomie : jusqu à 40m, entre N3 jusqu à 60m, avec un

Plus en détail

Cours Tables - Niveau 2

Cours Tables - Niveau 2 Cours Tables - Niveau 2 Pourquoi ce cours? Historique des tables Rappels : Décompression Courbe de sécurité Utilisation des tables : Limites Profils Paramètres Sommaire Partie 1 Présentation des tables

Plus en détail

UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise

UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise UNE PLONGEE SCIENTIFIQUE : Ça s organise Gilles SARAGONI PREAMBULE Ce cours d organisation d une plongée scientifique est une présentation et une introduction à une grande partie des cours qui vont être

Plus en détail

ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE

ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE ACCIDENTS DE PLONGEE: PRISE EN CHARGE PRE-HOSPITALIERE Introduction,historique Généralités,matériel Lois physiques et plongée Modifications physiologiques induites Toxicité des gaz Accidents de décompression(add)

Plus en détail

Physique Niveau Ⅳ Première Partie

Physique Niveau Ⅳ Première Partie Physique Niveau Ⅳ Première Partie Les pressions. La Flottabilité Archimède. La compressibilité des gaz Mariotte. Le gonflage des bouteilles. Son et Lumière en plongée. Exercices d application. Les pressions

Plus en détail

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur

Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur Construire une stratégie pour l enseignement du système gonflable de sécurité dans le cursus de formation du plongeur I Introduction 1-Généralités Le SGS permet : -la mise en sécurité du plongeur en surface

Plus en détail

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009

L A VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 L A 1 VAN DORMAEL PHILIPPE MONITEUR 1* 13 MARS 2009 COURS SUR LA DIRECTION DE PALANQUEE 2 LA DIRECTION DE PALANQUEE 1 2 3 4 5 LE CHOIX DU SERRE FILELE BRIEFING LE RÔLE DU SERRE-FILE LA PLONGEE LE DEBRIEFING

Plus en détail

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES... Cours prépa niveau 1 La Pression et ses effets sur l'organisme (Les barotraumatismes et la surpression pulmonaire) SITUATION : début de formation N1, 3 ème cours théorique. Cours n 1 : Le matériel de plongée

Plus en détail

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1

Pression, volume et barotraumatismes. Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatismes Pression, volume et barotraumatismes 1 Pression, volume et barotraumatisme La pression et le volume d un gaz sont étroitement liés. Le plongeur respire de l air à pression

Plus en détail

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m

PLONGEUR EN AUTONOMIE 20 m PROFIL GENERAL Le plongeur titulaire de la qualification Plongeur Autonome 20 m (PA20) est capable de réaliser des plongées d exploration : Jusqu à 20 m de profondeur, au sein d une palanquée, en autonomie,

Plus en détail

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012

Objectifs. Définition AGIR DEVANT UN MALAISE 28/10/2012 1 AGIR DEVANT UN MALAISE Dr Zouari Abdelaziz CESU 01 SAMU du Nord-Est Objectifs 2 Effectuer des gestes simples pour mettre en confiance la victime et: Luiproposerdesemettreaurepos Écouter ses plaintes

Plus en détail

Cours Accidents Biochimiques

Cours Accidents Biochimiques Toxicité des gaz en plongée Justification Rappels Plongée à l air Intoxication O 2 Effet Paul Bert Effet Lorrain Smith Hyperoxie Hypoxie Intoxication N 2 Intoxication CO 2 Intoxication CO Intoxication

Plus en détail

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1

PREMIERS SECOURS EN ÉQUIPE DE NIVEAU 1 PARTIE 8 L ARRÊT CARDIAQUE 1. OBJECTIFS A la fin de cette partie, vous serez capable de prendre en charge, seul ou au côté d un équipier secouriste, avec ou sans matériel minimum de premiers secours, une

Plus en détail

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER

FORMATION DE MONITEUR LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M* CMAS.CH PAR CROSS-OVER LE M1 CMAS.CH PAR CROSS-OVER M. ZÜRCHER 2010 Philosophie de la formation M1 par cross-over. Les objectifs de formation d un plongeur CMAS sont de préparer le plongeur à être

Plus en détail

Formation MF1. Éléments de physique dans l enseignement de la plongée. FFESSM comité Inter Régional LRMP

Formation MF1. Éléments de physique dans l enseignement de la plongée. FFESSM comité Inter Régional LRMP Formation MF1 Éléments de physique dans l enseignement de la plongée Enseigner de la physique...pourquoi? Pour comprendre et prévenir des accidents : Barotraumatismes, ADD, toxicités de gaz. Pour comprendre

Plus en détail

BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques

BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques BREVET 2 * Accidents mécaniques et toxiques Objectif du cours Comprendre et connaître les accidents de plongée et les facteurs favorisants, savoir les prévenir, les identifier et les traiter Plan du cours

Plus en détail

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION

L ACCIDENT DE DECOMPRESSION L ACCIDENT DE DECOMPRESSION La cause : L air respiré (en surface) contient environ 20% d oxygène et 80% d azote (plus des traces d autres gaz tel que le CO 2 ou gaz carbonique). L oxygène est, pour partie,

Plus en détail

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents

THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents THEORIE N1-2014-2015 1 partie Les accidents 1 Les différents types d accidents Les barotraumatismes L essoufflement L accident de décompression Le froid 2 Les différents types d accidents de plongée 1

Plus en détail

Les ordinateurs de plongée

Les ordinateurs de plongée NIVEAU 3 Les ordinateurs de plongée Tout le monde l utilise L arrivée des ordinateurs marque un progrès majeur dans la pratique de la plongée en scaphandre. Plus de calculs fastidieux d intervalles de

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2

LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION (ADD) Niveau 2 -L accident de décompression est l accident le plus grave de la plongée, ses conséquences sont tout aussi graves et souvent irréversibles. -Il est dû à la

Plus en détail

FIBRILLATION AURICULAIRE *

FIBRILLATION AURICULAIRE * FIBRILLATION AURICULAIRE * ET AVC La fibrillation auriculaire provoque UN AVC TOUTES LES 0 MINUTES 1 *ou atriale stopavc I PRENEZ VOTRE FA À CŒUR I Qu est-ce que la fibrillation auriculaire ou FA? Pourquoi

Plus en détail

Drépanocytose et douleur

Drépanocytose et douleur Drépanocytose et douleur La douleur Une des manifestations de la drépanocytose est la survenue de crises douloureuses. La crise douloureuse aussi appelée crise vaso-occlusive (CVO) est due au blocage des

Plus en détail

Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée

Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée T. Monnier janvier 2006 Lois physiques appliquées à la pratique de la plongée I. La pression La pression est une grandeur physique qui rend compte de l intensité d'une force par la surface sur laquelle

Plus en détail

Notion de saturation, la désaturation et l accident de désaturation.

Notion de saturation, la désaturation et l accident de désaturation. Notion de saturation, la désaturation et l accident de désaturation. Sommaire 1. Justification :... 1 2. Rappel sur la notion de pression... 1 3. Le principe de la saturation et décompression... 1 4. La

Plus en détail

1 SUBAQUA LA ROCHELLE

1 SUBAQUA LA ROCHELLE Théorie niveau 1 SUBAQUA LA ROCHELLE Subaqua17.com Sommaire subaqua la rochelle... 1 1. La règlementation... 4 _ OBJECTIFS DE LA FORMATION DU PLONGEUR NIVEAU 1... 4 _ CONDITIONS DE CANDIDATURE ET OBTENTION

Plus en détail

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles)

INTRODUCTION. CTD 29 / Formation N4 23/10/2010. Physique Cours n 1 (Pression, Mariotte, Charles) INTRODUCTION 1 Éléments de physique & rappels 2 Compressibilité des gaz : principe et applications à la plongée 3 Influence de la température : principe et application à la plongée 4 Exercices complémentaires

Plus en détail

Givrage des détendeurs

Givrage des détendeurs COMMISSION TECHNIQUE REGIONALE EST Givrage des détendeurs Recommandations issues d un groupe de travail des Instructeurs de la CTR EST Pourquoi aborder ce sujet? Accidents fréquents dans nos eaux intérieures

Plus en détail

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE... Gardez la mesure! www.cramif.fr LES BOISSONS ALCOOLIQUES Elles contiennent de l'éthanol (C2 H5 OH) qui se présente sous la forme d'un liquide incolore d'odeur faible obtenu

Plus en détail

Cours Théorique Niveau 1

Cours Théorique Niveau 1 Cours Théorique Niveau 1 1. Les Accidents De Décompression 2. Les tables de plongée 3. Les ordinateurs de plongée Composition de l air?? Gaz rare 1% (Argon, Néon, Hélium, ) Oxygène 21% (O2) Azote 78% (N2)

Plus en détail

Les accidents (30 points)

Les accidents (30 points) CORRIGES Les accidents (30 points) SUJET 1 (4 points) Au débarquement du bateau à 17h00, ton équipier avec qui tu as plongée en autonomie, le matin et l'après-midi, est très pale, se plaint d'avoir très

Plus en détail

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International

P** CMAS.CH. CMAS.CH Formation selon CMAS International P** CMAS.CH CMAS.CH Formation selon CMAS International TABLE DES MATIÈRES LES COURS DU BREVET DE PLONGEUR 2 ÉTOILES.... 3 1 BUT... 4 2 DÉFINITION... 4 Organisation et durée de la formation... 4 Admission

Plus en détail

Les Accidents de décompression Dr Philippe WELTER

Les Accidents de décompression Dr Philippe WELTER Les Accidents de décompression 2013 Dr Philippe WELTER Introduction L accident de décompression (ADD) est l accident : - le plus connu en plongée - le plus intéressant en médecine - de mécanisme très complexe

Plus en détail

épileptique Vivre avec un animal

épileptique Vivre avec un animal e 100744 - DEPLIANT MAE - A13 - TVM est une marque déposée - Conception et réalisation graphiques : Vice Versa Clermont-Fd, 04 73 90 94 05 - Crédit photos : Fotolia Vivre avec un animal épileptique www.tvm.fr

Plus en détail

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS

PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS PLONGEUR (P1) Plongeur CMAS 1* Plongeur Encadré NBN EN 14153-1 STANDARDS (Version 2012/01) Table des matières 1 Généralités... 4 1.1 Compétences du plongeur 1*... 4 1.2 Prérogatives du plongeur 1*... 4

Plus en détail

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges

Physique : Comportement des gaz dans les mélanges Question 1 00PHY-DT-4-02(1) 1) Si l'on considère que la PpO2 max. admissible pour ne pas avoir d'accident hyperoxique est de 1.6b, quelle est la profondeur limite d'utilisation d'un mélange 60% N2, 40%

Plus en détail

La décompressions en plongée

La décompressions en plongée La décompressions en plongée cours N2 2006-2007 Jérôme Farinas jerome.farinas@irit.fr Amis de la Mer FFESSM 08 31 0184 11 décembre 2006 Jérôme Farinas (ADLM) Décompression & ADD 11 décembre 2006 1 / 30

Plus en détail

LE MATERIEL DE PLONGEE...

LE MATERIEL DE PLONGEE... Cours prépa niveau 1 Le matériel de plongée individuel et collectif, critères de choix et entretien. Sommaire 1. OBJECTIFS... 2 2. LE MATERIEL DE PLONGEE... 2 2.1 LE MASQUE... 2 2.2 LES PALMES... 2 2.3

Plus en détail

Les effets du milieu aquatique sur le plongeur. Jargeau Abysse Club 2013 / 2014

Les effets du milieu aquatique sur le plongeur. Jargeau Abysse Club 2013 / 2014 Les effets du milieu aquatique sur le plongeur Jargeau Abysse Club 2013 / 2014 1 Plan Rappels : les barotraumatismes : les sinus le yeux (la vision et la lumière) les dents l estomac et intestin les oreilles

Plus en détail

Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable

Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable Comment prévenir un accident (ou maladie * ) de décompression notamment en présence d un foramen ovale perméable Par Francis Héritier, pneumologue et médecin spécialisé en médecine subaquatique, en collaboration

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg

Carnet de suivi Lithium. Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Carnet de suivi Lithium Téralithe cp 250 mg Téralithe LP cp 400 mg Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse ci-dessous Nom Prénom Adresse Téléphone Mobile Date

Plus en détail

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8

Préparation au Niveau 4. Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Cours 3 L équilibre du plongeur. Page 1 sur 8 Plan du cours. 1. Les termes savants utilisés! 1.1 La Force. 1.2 La Température. 1.3 La Pression. 1.4 Le Volume. 2. Variations de volumes et de pression. 2.1

Plus en détail

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer.

D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. en 18 diapos! 1 D'une manière générale, les élèves n aiment pas s'échauffer. C'est assez désagréable de commencer à bouger après 1 heure d'immobilité en salle de classe. C est une activité où on se sent

Plus en détail

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES

LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES LE P TIT MEMO DE DE LA NAGE AVEC PALMES Manu Duchesne Table des matières 1.BUT DU DOCUMENT...4 2.RAPPEL DES ÉPREUVES DU 1ER GROUPE DU N4 AVEC QUELQUES CONSEILS... 4 MANNEQUIN... 4 PRINCIPE... 4 NOTATION...

Plus en détail

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique.

Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Bilan n 5 Le corps humain et santé : l exercice physique. Objectifs de cette partie du programme : - (TP n 21) découvrir les modifications physiologiques du système cardiorespiratoire lors d un effort.

Plus en détail

Cours 1. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître!

Cours 1. Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Xavier LAUNOIS E3 n 23013 E3 n 25061 Réglementation Connaissance et respect La flottabilité La consommation d air 3 Pour agir, il faut comprendre Pour comprendre, il faut connaître! Prérogatives du Les

Plus en détail

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau.

Si ce plongeur n a aucun justificatif avec lui, le Directeur de Plongée lui fera faire une plongée test pour évaluer son niveau. Le 18 juin 2010 a été signé un arrêté concernant les brevets de plongeurs loisir en France, ainsi qu un rectificatif concernant cet arrêté. Ces textes définissent l espace et les conditions d évolution

Plus en détail

Education à la santé et prévention

Education à la santé et prévention Education à la santé et prévention Le Groupe LOURMEL soutient la FFAAIR Depuis sa création en 1953, notre groupe assure la protection sociale du secteur des industries graphiques. En complément de nos

Plus en détail

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar

NOTIONS DE PHYSIQUE. 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Force F soit P. Pression = = Surface S le bar NOTIONS DE PHYSIQUE 1. Pression C'est l'action d'une force sur une surface. Pression = En plongée, on utilise une ancienne unité : Force F soit P = Surface S le bar 1 bar correspond à une force de 1 kgf

Plus en détail

Prévention des risques liés à la plongée

Prévention des risques liés à la plongée Prévention des risques liés à la plongée Le Niveau II va vous donner accès à l autonomie dans l espace médian, jusqu à 20 ou 25 mètres. Vous devrez savoir prévenir les accidents. Vous devrez savoir détecter

Plus en détail

Toutes les infos que vous trouverez ci-dessous sont données à titre d'information ou de support, les mises à jour sont données pendant les cours.

Toutes les infos que vous trouverez ci-dessous sont données à titre d'information ou de support, les mises à jour sont données pendant les cours. Toutes les infos que vous trouverez ci-dessous sont données à titre d'information ou de support, les mises à jour sont données pendant les cours. Page 1 Tables des matières : LES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES...

Plus en détail

plaisir Tables de plongée

plaisir Tables de plongée plaisir Tables de plongée MN 90 - FFESSM Mode d emploi pour les livres Plongée Plaisir Etabli par Alain FORET Les tables MN90, conçues par la Marine nationale, ont été publiées initialement en 1990 puis

Plus en détail

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille.

L Oreille. L oreille. Audition. Accident barotraumatique. Accident de décompression. Équilibre. L oreille. Lionel Audouy. L oreille. L Oreille Accident barotraumatique Accident de décompression L Oreille L Oreille Doc: Illustra Pack externe Capter les ondes sonores Tympan: fine membrane imperméable Capable de vibrer sous l effet d une

Plus en détail

Les accidents de décompression

Les accidents de décompression Formation N3 Les accidents de décompression N'oubliez pas que...la plongée, ce n'est que du plaisir!!! 1/25 Introduction La plongée est un sport potentiellement à risques. Pour limiter les risques : Respecter

Plus en détail

Brevet de Plongeur P2 / CMAS

Brevet de Plongeur P2 / CMAS Brevet de Plongeur P2 / CMAS 1 Conditions d admission à l examen... 1 2 de la session... 1 3 Jury de l examen... 1 4 Délivrance du Brevet... 1 5 Les épreuves... 1 5.1 Exercices à réaliser pendant l enseignement

Plus en détail

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance :

Man Vs Woman. Tout d abord il existe des facteurs physiologiques qui semblent Ñtre Ö l origine de cet Äcart de performance : Man Vs Woman Les femmes sont souvent considäräes comme Å le sexe faible Ç et on peut remarquer que dans certains sports, les femmes sont souvent en minoritä par rapport aux hommes. Vient s ajouter la diffärence

Plus en détail

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1*

Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* Ecole des Astéries - Questions pour réviser le brevet 1* 1) Pourquoi la plongée est un sport dangereux nécessitant une formation spécifique? Citez 3 dangers principaux 2) Quelles sont les 3 conditions

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE

LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE LE SYSTEME NERVEUX EN PLONGEE Dans les prérogatives du niveau 4 figure la possibilité d amener des plongeurs jusqu à la zone lointaine. Sur un plan de la sécurité, cela requiert de nouvelles contraintes.

Plus en détail

Comment prévenir un accident (ou maladie*) de décompression notamment en présence d un. foramen ovale perméable

Comment prévenir un accident (ou maladie*) de décompression notamment en présence d un. foramen ovale perméable CMYK nereus negative Anwendung Rot: M = 100%, Y = 100% / Blau: C = 100%, M = 80% SUSV FSSS & NEWS Nereus 1 2014 Die offizielle Zeitschrift des SUSV Le magazine officiel de la FSSS La rivista ufficiale

Plus en détail

La sécurité est l affaire de tous!

La sécurité est l affaire de tous! Document d Informatiion Communall sur lles Riisques Majeurs OUILLON Notre commune n est, hélas, pas à l abri de catastrophes naturelles ou industrielles. Le dossier départemental des risques majeurs (DDRM)

Plus en détail

Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP.

Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP. Centre de sécurité et de formations hyperbares Caisson hyperbare Date d application : 19.07.2004 Indice de révision : original «PROCEDURE DE MISE EN PRESSION DU CAISSON HYPERBARE» PRO 01 - HYP Sommaire

Plus en détail

APNÉE DU SOMMEIL. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont

APNÉE DU SOMMEIL. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont 23 APNÉE DU SOMMEIL Informations générales Hôpital Maisonneuve-Rosemont Adresse postale 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone: (514) 252-3400 Tous droits réservés HMR, 2004 Pour vous,

Plus en détail

TABLES SIMPLES NIVEAU 2

TABLES SIMPLES NIVEAU 2 TABLES SIMPLES NIVEAU 2 Objectif Etre capable d utiliser les tables pour le calcul d un palier en fonction du temps et de la profondeur de la plongée simple et consécutive et comprendre les abréviations..

Plus en détail

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental

PASS BIEN-ETRE EN CHAMPAGNE-ARDENNE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE. Document expérimental PASS BIEN-ETRE PASSEPORT PARCOURS ANIMATION SPORT SANTE EN CHAMPAGNE-ARDENNE Document expérimental Le PASS Bien-Etre Aidez-nous a prendre soin Tête et cou Bras gauche Bras droit Buste et dos Main Droite

Plus en détail

BREVET 1 * Cours médecine, autres dangers que les barotraumatismes. Azote dissout et bulles

BREVET 1 * Cours médecine, autres dangers que les barotraumatismes. Azote dissout et bulles BREVET 1 * Cours médecine, autres dangers que les barotraumatismes Azote dissout et bulles Objectif de ce cours: Comprendre les dangers liés à l azote et savoir les éviter. Plan du cours 1. Pression partielle

Plus en détail

Prévention des accidents en plongée 1

Prévention des accidents en plongée 1 Préparation Niveau II Prévention des accidents en plongée 1 Les accidents biomécaniques ou barotraumatismes. Les accidents biochimiques Vincent Bonnemaison Club Subaquatique de Charenton 1/21 Version 1

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail