L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments. Présenté par : Michel de Paiva

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments. Présenté par : Michel de Paiva"

Transcription

1 L avenir du coût des médicaments Point de vue des régimes d'assurancemédicaments privés Présenté par : Michel de Paiva

2 L avenir du coût des médicaments Principaux facteurs à considérer: Changement de la demande pour les produits existants et à venir Disponibilité et coût des nouveaux produits Influence du gouvernement et activité pharmaceutique Une gestion efficace de l'utilisation et des coûts 2

3 Point de vue des régimes d'assurance-médicaments privés 1) Personnes Changements démographiques Taux d'utilisation élevés 2) Prix Prix du générique Perte de brevets 3) Produits Nouveaux et existants Prix Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Produits Quelles sont les possibilités d'influer sur le changement? 3

4 Point de vue des régimes d'assurance-médicaments privés 1) Personnes Changements démographiques Taux d'utilisation élevés 2) Prix Prix du générique Perte de brevets 3) Produits Nouveaux et existants Prix Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Produits 4

5 Répartition de la population canadienne et réclamations par demandeur, par âge, Plan de paiement direct des régimes privés, Québec, Réclamations par demandeur, Québec, Part de la population 20 % 18 % 16 % 14 % 12 % 10 % 8 % 6 % 4 % 2 % Réclamations par demandeur % et plus 0 Groupe d âge Source : Répartition de la population nationale, consultée sur le site de Statistique Canada : base de données d'ims Brogan sur les plans de paiement direct des régimes privés 5

6 Utilisation de médicaments pour certaines maladies chroniques Part de tous les demandeurs, Plans de paiement direct des régimes privés, Québec, 2002 c Part de tous les demandeurs % 20 % 15 % 10 % 5 % 0 % Diabète Hypercholestérolémie Hypertension Maladie mentale Source : IMS Brogan, Base de données sur les plans de paiement direct des régimes privés 6

7 À quoi s'attendre pour l'avenir? Le vieillissement de la population entraînera une croissance de l'utilisation Plus de demandeurs Plus de réclamations par demandeur Incidence accrue des maladies chroniques Diabète de type II, hypertension Personnes 7

8 Point de vue des régimes d'assurance-médicaments privés 1) Personnes Changements démographiques Taux d'utilisation élevés 2) Prix Prix du générique Perte de brevets 3) Produits Nouveaux et existants Prix Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Produits 8

9 Par du générique dans les réclamations totales et le coût Plans de paiement direct des régimes privés, National c. Québec, Part du total Part des réclamations, National Part des réclamations, Québec Part du coût total, National Part du coût total, Québec 60 % 50 % 40 % 30 % 43 % 35 % 25 % 45 % 38 % 26 % 52 % 50 % 47 % 48 % 44 % 41 % 28 % 28 % 28 % 20 % 19 % 20 % 22 % 24 % 25 % 10 % 0 % Le coût total comprend le coût des ingrédients, la marge brute applicable de la pharmacie et de la vente au détail, et les honoraires de préparation Source : IMS Brogan, Base de données sur les plans de paiement direct des régimes privés 9

10 Quatre principaux facteurs à considérer Prix du générique Perte de brevets Élimination du BAP-15 Disponibilité et prix des biosimilaires 10

11 Rapports de prix actuels des génériques, par province en date d'avril 2013 Prix du générique par rapport à la marque 40 % 35 % 35% 35% 35% 35% 35% 35% 30 % 25 % * 25% 25% 25% 20 % 15 % 10 % 5 % 0 % C.-B. Alb. Sask. Ont. Qué. N.-B. N.-É. Î.-P.-E. T.-N.-L. *La C.-B. passera à 20 % en avril L'Alberta passera à 18 % en mai

12 Indice de coût des médicaments génériques Plans de paiement direct des régimes privés, Ontario c. Québec, Indice 1,1 Québec Ontario 1 0,9 0,8 0,7 0,6 0,5 0,4 janv févr mars 2010 avr mai 2010 juin 2010 juil août 2010 sept oct nov déc janv févr mars 2011 avr mai 2011 juin 2011 juil août 2011 sept oct nov déc janv févr mars 2012 avr mai 2012 juin 2012 juil août 2012 sept oct Le coût comprend les ingrédients, la marge brute et les honoraires de préparation; pour une réclamation en 30 jours et l'ensemble des 10 principaux produits génériques (par volume) Source : IMS Brogan, Base de données sur les plans de paiement direct des régimes privés 12

13 Élimination de la BAP-15 de longue date BAP-15 (meilleur prix offert pendant 15 ans) Mise en place en 1994 Visait à encourager le R.-D. dans la province de Québec Les régimes étaient obligés de rembourser les médicaments de marque pour une période de 15 ans après leur inscription sur la liste de médicaments provinciale Éliminée le 14 janvier 2012 Touche 60 produits notamment Crestor, Seroquel, Nexium, Strattera 13

14 Importance des produits biologiques 10 principaux produits des plans de paiement direct des régimes privés, par coût total, Québec, 2012 Produit Coût total Part du coût Biologique Infliximab (Remicade) 81,0 M 3,6 % Rosuvastatine 65,0 M 2,9 % Atorvastatine 63,7 M 2,8 % Adalimumab (Humira) 53,7 M 2,4 % Ésoméprazole magnésien 46,5 M 2,1 % Méthylphénidate 46,4 M 2,1 % Pantoprazole Sodium 39,8 M 1,8 % Venlafaxine 33,9 M 1,5 % Prégabaline (Lyrica) 31,7 M 1,4 % Étanercept, recombinant (Enbrel) 28,9 M 1,3 % Les produits biologiques représentaient 16,8 % (367 M) des dépenses des plans de paiement direct des régimes privés du Québec en 2012, une hausse par rapport aux 5,7 % (35 M) de 2002 Le coût total comprend le coût des ingrédients, la marge brute applicable de la pharmacie et de la vente au détail, et les honoraires de préparation Source : IMS Brogan, Base de données sur les plans de paiement direct des régimes privés 14

15 Marché des biosimilaires Leur complexité pose des obstacles à leur entrée De nature complexe, donc à réplication extrêmement difficile Le plus infime changement dans la production est susceptible d'entraîner des effets néfastes sur la santé, «le processus est le produit» Peuvent constituer des solutions de rechange à des produits de référence, mais sans substitution automatique Une autorisation de produit biologique ultérieur (PBU) n'est pas une déclaration d'équivalence pharmaceutique ou thérapeutique à un produit de référence N'est pas un biogénérique Sûr et efficace c. similitude Une concurrence plutôt marque contre marque que marque contre générique DÉFINITON DE PBU PAR SANTÉ CANADA «Produit biologique susceptible de faire son entrée sur le marché après un produit biologique innovant, qui est semblable à celui-ci» 15

16 Impact prévu des biosimilaires Future réduction des coûts, inconnue Deux grandes questions : prix et interchangeabilité Le premier PBU au Canada est Omnitrope (somatropine, déficit en hormone de croissance) Avis de conformité émis en avril 2009 Produit de référence : génotropine. Non commercialisé au Canada Pourrait être plus ou moins coûteux que des produits semblables, selon le niveau de dose Offert au Québec par le truchement d'une autorisation spéciale, non interchangeable Premières transactions des régimes privés en septembre 2010, au Québec. Adoption par environ 3 % 16

17 À quoi s'attendre pour l'avenir? Les changements de prix du générique prévus au Québec seront tout à fait instaurés Ne participe pas au nouvel accord sur le prix des génériques, mais suivra le courant Réduction de coûts accrue, sans être importante, découlant de la mise en marché de nouveaux génériques, en raison d'une diminution des pertes de brevets de produits phares Profit maximal découlant de l'élimination de la BAP-15 réalisé en 2013 Impact des biosimilaires, à déterminer Très difficile à prévoir en ce moment Prix 17

18 Point de vue des régimes d'assurance-médicaments privés 1) Personnes Changements démographiques Taux d'utilisation élevés 2) Prix Prix du générique Perte de brevets 3) Produit Nouveaux et existants Prix Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Produit 18

19 Quel est l'impact potentiel sur les régimes d'assurance-médicaments privés? Trois facteurs influent sur l'impact des nouveaux médicaments sur les dépenses des régimes d'assurancemédicaments privés : Coût du médicament Taille de la population cible Utilisation 19

20 Activité relative aux médicaments en voie de développement Exemple 1 : Déficit enzymatique Petite population cible, prix élevé Déficit en lipoprotéine lipase (LPL) Maladie orpheline, une chance sur un million de naître avec ce déficit Glybera (unicure) est un nouveau traitement Phase d'enregistrement au Canada 5 médicaments les plus coûteux*, Plans de paiement direct des régimes privés, National, 2012 Nom de marque Indications Coût par demandeur Nombre de demandeurs Part des demandeurs Dépenses en 2012 Part des dépenses en 2012 Elaprase Syndrome de Hunter $ < 6 0,00003 % 2, $ 0,0347 % Soliris Hémoglubinurie paroxystique nocturne $ 31 0,00026 % $ 0,1717 % Vpriv Maladie de Gaucher $ < 6 0,00001 % $ 0,0028 % Farazyme Maladie de Fabry $ < 6 0,00002 % $ 0,0045 % Replagal Maladie de Fabry $ < 6 0,00003 % $ 0,0039 % *Selon le coût moyen par demandeur, 2012 Très faible population Source : IMS Brogan, Base de données sur les plans de paiement direct des régimes privés 20

21 Activité relative aux médicaments en voie de développement Exemple 2 : Diabète Population élevée et croissante, prix modéré 6,2 % des demandeurs des plans de paiement direct de régimes privés sont traités par des médicaments antidiabétiques En hausse par rapport aux 3,6 % de la décennie précédente Représentent 5,8 % des dépenses totales en 2012 Demande accrue Près de 80 % des réclamations liées au diabète de type II correspondent à la metformine ou à des sulfonylurées Le coût de ces produits est entre 0,28 $ et 0,33 $ par jour, environ Une plus partie des demandeurs utilisent des traitements plus récents Produits à base de DPP-4 (Onglyza, Januvia, Tradjenta) et de GLP-1 (Byetta, Victoza) Coût moyen par jour, entre 3,16 $ (DPP-4) et 7,85 $ (GLP-1) Source : Base de données sur le plan de paiement direct des régimes privés d assurance-médicaments d'ims Brogan 21

22 Activité relative aux médicaments en voie de développement Exemple 2 : Diabète Médicaments actuellement en voie de développement 12 produits actuellement en voie de développement 6 arrivés à la phase III ou plus avancés Exemples : Produit Voie d'administration Bienfaits escomptés SGLT2 inhibiteur (cotransporteur sodium-glucose 2) Orale Effets gastro-intestinaux indésirables limités, risque cardiovasculaire réduit, perte pondérale Peptide synthétique Injection Réduction des doses quotidiennes d'insuline, contrôle de la glycémie, prévention de l'évolution de la maladie Association analogue GLP-1 et analogue de l'insuline Injection Bienfait de l'association des deux classes thérapeutiques 22

23 À quoi s'attendre pour l'avenir? De 15 à 20 nouveaux produits par année, environ Variété des classes, avec un impact potentiel varié Liés à l'inscription sur la liste de médicaments de la RAMQ 51 des 88 nouveaux produits entre 2007 et 2011 Nécessité de gérer les bienfaits des nouveaux traitements Quel est l'utilisation appropriée et comment l'appliquer Tenir compte du contexte de bien-être global et des dépenses associées au bienfait (c.-à-d. incapacité) Produit Source : Base de données sur le plan de paiement direct des régimes privés d assurance-médicaments d'ims Brogan 23

24 Point de vue des régimes d'assurance-médicaments privés 1) Personnes Changements démographiques Taux d'utilisation élevés 2) Prix Influence du générique Perte de brevets de produits phares et prix 3) Produit Nouveaux et existants Prix Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Produit Quelles sont les possibilités d'influer sur le changement? 24

25 Possibilités limitées de gestion des régimes Obligation de donner un remboursement au moins égal à celui de la RAMQ Environ 7,5 % des dépenses totales des plans de paiement direct des régimes privés en 2012 concernaient des médicaments non remboursés par la RAMQ Par conséquent, possibilités limitées de contrôler les remboursements Nécessité de trouver d'autres moyens de gérer les coûts des médicaments, par exemple : 1. gestion des médicaments 2. persistance de l'utilisation Source: Base de données sur le plan de paiement direct des régimes privés d assurance-médicaments d'ims Brogan 25

26 Possibilité de gestion des médicaments 27 % des demandeurs des plans de paiement direct des régimes privés prenaient au moins 5 médicaments différents en 2012 Nombre de médicaments par demandeur, 2012 Environ 12 % des visites à l'hôpital étaient attribuables à une manifestation liée à un médicament Réaction indésirable à un médicament (39,3 %) Non-observance (27,9 %) Mauvaise dose (12,3 %) Utilisation du mauvais médicament ou d'un médicament sous-optimal (11,5 %) Source : Incidence, severity and preventability of medication-related visits to the emergency department: a prospective study; Base de données sur les régimes d assurance-médicaments privés d'ims Brogan 26

27 Résultats habituels d'un taux de persistance de 12 mois Hypertension et diabète Taux de persistance 100 % 90 % 80 % À peine 50 % des patients diabétiques et 66 % des hypertendus n'avaient pas interrompu leur traitement médicamenteux à la fin d'une période de suivi de 12 mois 70 % 60 % Possibilité Non persistant 50 % 40 % 30 % 20 % 50% 66% Persistant 10 % 0 % Diabète Hypertension Source: Base de données sur le plan de paiement direct des régimes privés d assurance-médicaments d'ims Brogan 27

28 Forces modulatrices du coût des médicaments Résumé Les facteurs qui influent sur les régimes d'assurancemédicaments privés du Québec sont Personnes Prix Produit Personnes Coût pour le régime d'assurancemédicaments Il faut bien comprendre ces trois variables pour parvenir à gérer votre régime d'assurance-médicaments. Prix Produit 28

29 Questions Michel de Paiva

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

Quelle est l incidence

Quelle est l incidence Printemps 2012 Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance-? Quelle est l incidence de ce médicament en voie de commercialisation sur mon régime d assurance?

Plus en détail

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional

Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West. Jean-François Langlais Directeur Régional Une gestion novatrice des médicaments sur ordonnance mise au point par la Great-West Jean-François Langlais Directeur Régional Au programme Aperçu du contexte actuel de l assurance médicaments Mécanismes

Plus en détail

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Assurance médicaments Des solutions intégrées pour une gestion efficace Notre vision Desjardins Assurances est un acteur canadien important en assurance collective, reconnu pour son

Plus en détail

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D

Projections des coûts des médicaments pour les régimes privés d assurance-médicaments de IMS Brogan Rapport commandité par Rx&D Plus de 20 millions de Canadiens comptent sur les nouveaux médicaments et vaccins pour les aider à rester en bonne santé et productifs, tant au travail qu à la maison. Les employeurs profitent aussi de

Plus en détail

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments

Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments Les causes de la croissance des coûts en assurance médicaments L évolution des coûts des médicaments Dépenses de santé, Québec, 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 25 000,0 20 000,0

Plus en détail

Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale

Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale Entre experts 2013 Tendances et défis dans la gestion des régimes d assurance médicaments Johanne Brosseau Conseillère principale 1 Tendances et défis Nous avons tous intérêt à travailler ensemble Défis

Plus en détail

Les 15 ans en assurance médicaments au Québec

Les 15 ans en assurance médicaments au Québec Les 15 ans en assurance médicaments au Québec Évolution du régime public d assurance médicaments Présenté par : Guy Simard Directeur de l actuariat et de l analyse des programmes Mai 2012 Objectifs Prendre

Plus en détail

Les médicaments génériques

Les médicaments génériques ASSURANCE COLLECTIVE Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Qu est-ce qu un médicament générique? Un médicament générique est l équivalent d une marque maison dans le

Plus en détail

Prévisions du coût des médicaments pour les régimes privés d assurance- médicaments, 2013-2017 IMS Brogan

Prévisions du coût des médicaments pour les régimes privés d assurance- médicaments, 2013-2017 IMS Brogan Prévisions du coût des médicaments pour les régimes privés d assurance- médicaments, 2013-2017 IMS Brogan Rapport produit à la demande de Rx&D Les compagnies de recherche pharmaceu9que du Canada Entre

Plus en détail

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises

La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en assurance médicaments: les enjeux pour les entreprises La croissance des coûts en santé Québec 1980 à 2012 50 000,0 45 000,0 40 000,0 35 000,0 30 000,0 Pourquoi les dépenses

Plus en détail

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale

État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison canadienne et internationale Journée d étude - Contrôle du coût des médicaments : cible prioritaire pour les finances publiques Union des consommateurs, 21 octobre 2010. État de la situation: dépenses en médicaments au Québec, comparaison

Plus en détail

Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments. Présenté par Pierre Marion

Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments. Présenté par Pierre Marion Vers une nouvelle génération de programmes d assurance médicaments Présenté par Pierre Marion AGENDA Évolution des régimes d assurance médicaments La tendance actuelle Statistiques sur l utilisation des

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 qui s appliquent aux retraités du Mouvement Desjardins Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective

Plus en détail

La santé des Canadiens

La santé des Canadiens La santé des Canadiens La santé d une personne est influencée par toute une série de facteurs, allant de sa composition génétique, à ses conditions de vie et de travail, et à la qualité et la disponibilité

Plus en détail

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions

Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions ASSURANCE COLLECTIVE Simulateur de coûts de médicaments Foire aux questions Pour une vue détaillée de l outil, consultez l aide-mémoire qui est accessible à partir de la section «Liens utiles» du simulateur.

Plus en détail

Mercredi, 10 avril 2013 Présenté par: M. Carl Laflamme Premier Vice-président, assurance collective. SSQ.de 1944 à 2012. Les bureaux de SSQ en 1944!

Mercredi, 10 avril 2013 Présenté par: M. Carl Laflamme Premier Vice-président, assurance collective. SSQ.de 1944 à 2012. Les bureaux de SSQ en 1944! L ASSURANCE COLLECTIVE : COMPRENDRE POUR AGIR Mercredi, 10 avril 2013 Présenté par: M. Carl Laflamme Premier Vice-président, assurance collective SSQ.de 1944 à 2012 Les bureaux de SSQ en 1944! 1 Statistiques

Plus en détail

Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée

Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée Payons-nous trop cher nos médicaments? Denis Rousseau, B. Pharm., D.A. Relations gouvernementales Merck Frosst Canada Ltée Novembre 2005 1 Pourquoi prenons-nous des médicaments? Pour réduire la douleur

Plus en détail

Nous vous présentons...

Nous vous présentons... Nous vous présentons... les services de gestion de régimes d assurance médicaments et la pharmacie d Express Scripts Canada. SM Un moyen pratique et sûr d optimiser votre régime d assurance médicaments

Plus en détail

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète

Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Printemps 2014 Lignes directrices de pratique clinique 2013 de l Association canadienne du diabète Les données tirées des demandes de règlement respectent-elles les lignes directrices? Lignes directrices

Plus en détail

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques?

Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Janvier 2011 Les personnes âgées et le système de santé : quelles sont les répercussions des multiples affections chroniques? Introduction Les soins dispensés aux patients souffrant d affections chroniques

Plus en détail

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond

Tableau de bord. 1 janv. 2011-31 déc. 2011 Comparaison avec : 1 janv. 2010-31 déc. 2010. 19 628 Visites. 37,26 % Taux de rebond www.cnaop.gouv.fr Tableau de bord 1 janv. 211-31 déc. 211 Comparaison avec : 1 janv. 21-31 déc. 21 Précédente : Visites Visites 2 2 1 1 3 janv. 5 févr. 1 mars 12 avr. 15 mai 17 juin 2 juil. 22 août 24

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014

SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 1 SONDAGE NATIONAL DES MÉDECINS 2014 Document d information Le 2 décembre 2014. Le Sondage national des médecins est un important projet de recherche continu qui permet de recueillir les opinions de médecins,

Plus en détail

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes

Hiver 2013. Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Hiver 2013 Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les promoteurs de régimes Paysages changeants, produits en voie de commercialisation et conséquences pour les

Plus en détail

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM

Réseau sur. Médicaments. l Innocuité et l Efficacité des. Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Réseau sur l Innocuité et l Efficacité des Médicaments Document d orientation pour la présentation de requêtes au RIEM Instituts de recherche en santé du Canada Canadian Institutes of Health Research Version

Plus en détail

Y-a-t-il des raisons médicales qui

Y-a-t-il des raisons médicales qui é NQUÊTE Programmes industriels d observance : sans justification médicale L analyse Prescrire des programmes à mi-mai 2007 révèle que les programmes industriels d observance ne sont pas justifiés par

Plus en détail

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage

Contenu. Introduction. Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs. Retrait de certains indicateurs. Répondants au sondage Contenu Introduction Répondants au sondage Établissement des priorités pour l élaboration des indicateurs Pour chacun des quadrants Pour les dimensions des quadrants Retrait de certains indicateurs Indicateurs

Plus en détail

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses

Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015. Questions et réponses Changements au régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 Questions et réponses Q-1 Pourquoi modifier à nouveau le régime d'assurance collective au 1 er janvier 2015 alors que les derniers changements

Plus en détail

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1

Taux et montants des crédits d impôt fédéraux et provinciaux non remboursables pour 2015 1 non remboursables pour 2015 1 indépendants affiliés à KPMG non remboursables pour 2015 1 Voir les notes aux pages suivantes. Remb. = crédit remboursable (voir note correspondante). 6 / Fédéral C.-B. Alb.

Plus en détail

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments

Dépenses en médicaments prescrits au Canada 2012 : regard sur les régimes publics d assurance-médicaments Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat Exercer le leadership visant l élaboration et le maintien

Plus en détail

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille

assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille assurance collective Les médicaments génériques Leurs effets bénéfiques sur votre portefeuille Un choix avantageux Les médicaments ont certaines choses en commun : ils visent à nous guérir ou à nous soulager

Plus en détail

DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires :

DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires : R a p p o r t d e x p e r t i s e DES médicaments issus des biotechnologies aux médicaments biosimilaires : état des lieux j u i l l e t 2 0 11 Un médicament biologique est une substance produite à partir

Plus en détail

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC

MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC MÉMOIRE RELATIF À L ÉVALUATION DU RÉGIME GÉNÉRAL D ASSURANCE MÉDICAMENTS PRÉSENTÉ PAR LA FÉDÉRATION DES MÉDECINS SPÉCIALISTES DU QUÉBEC Québec, le 21 février 2000 2. PRÉAMBULE La Fédération des médecins

Plus en détail

assurance collective Des solutions intégrées pour une gestion efficace

assurance collective Des solutions intégrées pour une gestion efficace assurance collective Coût des soins de santé Des solutions intégrées pour une gestion efficace Une saine gestion pour des résultats efficaces en matière de soins de santé Nous sommes tous conscients de

Plus en détail

Ce que doivent savoir les gestionnaires de régime privé d assurance médicaments au sujet des produits biosimilaires qui font leur entrée sur le

Ce que doivent savoir les gestionnaires de régime privé d assurance médicaments au sujet des produits biosimilaires qui font leur entrée sur le Ce que doivent savoir les gestionnaires de régime privé d assurance médicaments au sujet des produits biosimilaires qui font leur entrée sur le marché canadien des soins de santé Table des matières Quelques

Plus en détail

UN REMÈDE AUX RÉGIMES PRIVÉS D ASSURANCE MÉDICAMENTS

UN REMÈDE AUX RÉGIMES PRIVÉS D ASSURANCE MÉDICAMENTS UN REMÈDE AUX RÉGIMES PRIVÉS D ASSURANCE MÉDICAMENTS Une approche novatrice pour contrer les répercussions négatives des médicaments coûteux et récurrents Septembre 2013 JONATHAN BOHM, FSA, FICA Conseiller

Plus en détail

Le médecin et les assurances

Le médecin et les assurances «Le rôle du médecin, hier, aujourd hui et demain» Présentation par Yves Robert, M.D. M.Sc. Secrétaire Dans le cadre du midi-conférence de l Institut canadien de la retraite et des avantages sociaux Décembre

Plus en détail

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER

ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2. Docteur R.POTIER ACTUALITES THERAPEUTIQUES DANS LE DIABETE DE TYPE 2 Docteur R.POTIER DEFINITION DU DIABETE soit : Syndrome polyuro-polydipsique + amaigrissement + 1 glycémie > 2g/L 2 glycémies à jeun > 1,26g/l 1 glycémie

Plus en détail

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008

Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 Evolution de l introduction des statines chez les diabétiques âgés au Québec entre 2000 et 2008 ML Laroche 1, E Demers 2, MC Breton 2, JP Gregoire 2, J Moisan 2 1- EA 6310 HAVAE, Université, Limoges, France

Plus en détail

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir?

Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le traitement pharmacologique du diabète de type 2 : que devez-vous savoir? Le diabète de type 2 est une maladie chronique et progressive dont l incidence va en augmentant. Il n existe pas de traitement

Plus en détail

Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013

Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013 Dictionnaire de données de la Base de données du Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits, octobre 2013 Normes et soumission de données Notre vision De meilleures données

Plus en détail

Résultats annuels 2006-2007

Résultats annuels 2006-2007 L esprit de service Résultats annuels 2006-2007 20 décembre 2007 Présentation du Groupe 1. LVL Médical en quelques chiffres 2. France 3. Allemagne LVL Médical Groupe en quelques chiffres 1 300 collaborateurs

Plus en détail

Bienvenue chez votre pharmacien

Bienvenue chez votre pharmacien Bienvenue chez votre pharmacien En première ligne Le pharmacien Prestataire de soins à part entière, le pharmacien occupe aujourd hui une place centrale au cœur de notre système de santé. Disponible sans

Plus en détail

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour

Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour A U S E R V I C E D E S C A N A D I E N S Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Statistiques sur les armes à feu Tableaux mis à jour Kwing Hung, Ph. D. Conseiller en statistique et méthodologie

Plus en détail

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés

Conseil d examen du prix des médicaments brevetés Conseil d examen du prix des médicaments brevetés 2010-2011 Rapport sur les plans et les priorités L honorable Leona Aglukkaq Ministre de la Santé Table des matières Message du Président...5 Section I

Plus en détail

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM

RECOMMANDATION FINALE DU CCEM RECOMMANDATION FINALE DU CCEM DABIGATRAN ETEXILATE (Pradaxa Boehringer Ingelheim [Canada] Ltée) Indication : prévention de l AVC et de l embolie systémique chez le patient atteint de fibrillation auriculaire

Plus en détail

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND

TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND TRAITEMENTS MEDICAMENTEUX DU DIABETE DE TYPE 2 (Hors Insuline) MAREDIA Dr Marc DURAND PHYSIOPATHOLOGIE DE L HYPERGLYCEMIE DU DT2 Tube digestif Pancréas endocrine α β Tissu adipeux cellules β insuline cellules

Plus en détail

les télésoins à domicile

les télésoins à domicile Hiver 2013 Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Innovation en matière de prestation des soins de santé : les télésoins à domicile Au Canada comme ailleurs dans

Plus en détail

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE. Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines EVALUATION DES TECHNOLOGIES DE SANTÉ ANALYSE MÉDICO-ÉCONOMIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines Juillet 2010 Mise à jour Septembre 2010 1 Le rapport complet

Plus en détail

Bien prendre ses médicaments

Bien prendre ses médicaments Septembre 2014 Bien prendre ses médicaments Avantages d une meilleure observance du traitement Joignez-vous à la CONVERSATION ÉCLAIRÉE, animée par les Garanties collectives de la Financière Sun Life. La

Plus en détail

Persistance et observance de l utilisation des pharmacothérapies cardiovasculaires chez les personnes âgées

Persistance et observance de l utilisation des pharmacothérapies cardiovasculaires chez les personnes âgées Persistance et observance de l utilisation des pharmacothérapies cardiovasculaires chez les personnes âgées Types de soins Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens

Plus en détail

Prix équitables des médicaments pour les Néo- Brunswickois

Prix équitables des médicaments pour les Néo- Brunswickois Prix équitables des médicaments pour les Néo- Brunswickois Présenté par : Le Syndicat des employé(e)s des secteurs public et privé du Nouveau-Brunswick Le 15 août 2011 Le Syndicat des employé(e)s des secteurs

Plus en détail

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE

POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE www.ekos.com POINTS DE VUE DES CANADIENS SUR LA COUVERTURE DES MÉDICAMENTS D ORDONNANCE [Ottawa 22 mai 2013] Selon un nouveau sondage commandé par la Coalition canadienne de la santé (CCS) et la Fédération

Plus en détail

Une population en santé pour une économie plus robuste

Une population en santé pour une économie plus robuste Une population en santé pour une économie plus robuste Association médicale canadienne : Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le contexte des consultations prébudgétaires de 2011 Présenté

Plus en détail

Énoncé de politique #1 L ASSURANCE-MÉDICAMENTS : POURQUOI NOUS EN AVONS BESOIN ET COMMENT NOUS L OBTIENDRONS

Énoncé de politique #1 L ASSURANCE-MÉDICAMENTS : POURQUOI NOUS EN AVONS BESOIN ET COMMENT NOUS L OBTIENDRONS Énoncé de politique #1 L ASSURANCE-MÉDICAMENTS : POURQUOI NOUS EN AVONS BESOIN ET COMMENT NOUS L OBTIENDRONS «Nous subissons des augmentations rapides de coûts (des médicaments d ordonnance) depuis deux

Plus en détail

Magazine. Manion. Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements. Dans ce numéro

Magazine. Manion. Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements. Dans ce numéro Magazine Manion [Type text] VOLUME 1, NUMÉRO 2 AVRIL 2014 Dans ce numéro 1 Un mot sur les sociétés d assurance et la technologie des règlements 2 Comprendre les régimes d assurance pour urgences médicales

Plus en détail

Pénuries de médicaments au Canada

Pénuries de médicaments au Canada Pénuries de médicaments au Canada Aperçu des principaux enjeux, des causes et des solutions possibles Bureau des politiques de la santé le 22 mars 2012 Enjeux Le Canada fait face à des pénuries de médicaments

Plus en détail

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice

SECRELUX. 100 U poudre et solvant pour solution injectable. Information aux patients Notice SECRELUX 100 U poudre et solvant pour solution injectable Information aux patients Notice SECRELUX Nom du médicament SECRELUX Substance active : penta chlorhydrate de sécrétine Statut réglementaire Sur

Plus en détail

Régimes privés d assurancemédicaments. Présenté par : Johanne Fortier B.Sc. (Bio), B.Ph., L.Ph., ESD

Régimes privés d assurancemédicaments. Présenté par : Johanne Fortier B.Sc. (Bio), B.Ph., L.Ph., ESD Régimes privés d assurancemédicaments : menaces et opportunités Présenté par : Johanne Fortier B.Sc. (Bio), B.Ph., L.Ph., ESD Divulgation de renseignements sur un appui financier Cette activité de formation

Plus en détail

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC

ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC ÉVOLUTION FUTURE DE LA SANTÉ ET DES BESOINS EN ASSURANCE SOINS DE LONGUE DURÉE DES AÎNÉS AU QUÉBEC Pierre-Carl Michaud, ESG UQAM, CIRPÉE, CIRANO et Chaire de recherche Industrielle Alliance sur les enjeux

Plus en détail

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes?

Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? décembre 2013 Le dilemme de la rémunération : Toucher un salaire ou des dividendes? Jamie Golombek Avec l arrivée prochaine de la fin d exercice de plusieurs entreprises, les propriétairesdirigeants devront

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada

Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada POLITIQUE DE L AMC Énoncé de position sur les pénuries de médicaments d ordonnance au Canada Les pénuries de plus en plus graves de médicaments d ordonnance des dernières années et les ruptures de stocks

Plus en détail

Médicaments en voie de commercialisation :

Médicaments en voie de commercialisation : Printemps 2014 Médicaments en voie de commercialisation : Aperçu du futur et coup d œil sur le passé Médicaments en voie de commercialisation : Aperçu du futur et coup d œil sur le passé En ce qui concerne

Plus en détail

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public

Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public Diabète : le Canada à l heure de la remise en question Le point de vue du public ENQUÊTE NATIONALE SUR LA POPULATION CANADIENNE Document destiné à l Association canadienne du diabète Préparé par Environics

Plus en détail

Facteurs d accroissement des dépenses de santé : les faits.

Facteurs d accroissement des dépenses de santé : les faits. Facteurs d accroissement des dépenses de santé : les faits. Dépenses et main-d œuvre de la santé Qui nous sommes Fondé en 1994, l ICIS est un organisme autonome sans but lucratif qui fournit de l information

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1

L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 L autogestion de l insulinothérapie basale plus 1 Le traitement combiné insuline basale et hypoglycémiants oraux est un traitement éprouvé et efficace pour amorcer en douceur l insulinothérapie. Il est

Plus en détail

Perspectives économiques et financières 2014

Perspectives économiques et financières 2014 Banque Nationale au 1155 Metcalfe, Montréal Perspectives économiques et financières 2014 Cercle finance du Québec Le 16 janvier 2014 Stéfane Marion Économiste et stratège en chef 1 Perspective sur la croissance

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins.

Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins. www.inami.be www.coopami.org Le système d information (bases de données) l évaluation de la qualité des soins. Nouakchott 3 février 2011 Michel Vigneul Cellule Expertise&COOPAMI Se doter d un système d

Plus en détail

Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013

Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013 Infospot Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du secteur ambulatoire de l assurance soins de santé en 2013 Juillet - Août - Septembre 2014 Le TOP 25 des principes actifs dans les dépenses du

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE?

QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? QU EST-CE QUE LA PROPHYLAXIE? TABLES DES MATIÈRES Publié par la Fédération mondiale de l hémophilie (FMH) Fédération mondiale de l hémophilie, 2014 La FMH encourage la traduction et la redistribution de

Plus en détail

Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec

Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec Médicaments génériques : un choix gagnant-gagnant pour le Québec Présentation de : Pierre Fréchette, Président du Conseil, ACMG Daniel Charron, Ph. D, Vice-président, Recherche et planification, Octane

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris

LETTRE D INFORMATION FCPI 1 ER SEMESTRE 2014 FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION. 7, rue de Greffulhe 75008 Paris LETTRE D INFORMATION 1 ER SEMESTRE FONDS COMMUN DE PLACEMENT DANS L INNOVATION 7, rue de Greffulhe 75008 Paris Tél : +33 1 40 15 61 77 TABLEAU DE BORD DE LA GAMME Libellé France 1 Vatel 2 Vatel 3 Equilibre

Plus en détail

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé

Prise de position sur les biosimilaires. Résumé Prise de position sur les biosimilaires Résumé Les médicaments biotechnologiques, appelés également biomédicaments, occupent une place importante dans le traitement de maladies comme le cancer, la polyarthrite

Plus en détail

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013

Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 Guide de référence sur les Lignes directrices de pratique clinique 2013 (Mise à jour juillet 2015) 426569-15 guidelines.diabetes.ca DÉPISTAGE ET DIAGNOSTIC Chez quelles personnes faut-il faire un dépistage

Plus en détail

Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012

Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012 pic pic Dépenses en médicaments au Canada, de 1985 à 2012 Dépenses et main-d œuvre de la santé Notre vision De meilleures données pour de meilleures décisions : des Canadiens en meilleure santé Notre mandat

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

Renouvellement. collectives 2013

Renouvellement. collectives 2013 Renouvellement Assurances collectives 2013 Campagne de sensibilisation 2012 Médicament générique Économie de 300 000$ si la consommation de générique augmente de 2% Si 5% = 750 000$ Si tous les médicaments

Plus en détail

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels

Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Risques Psychosociaux dans les Centres d Appels Retour d expérience des expertises demandées par les CHSCT François COCHET - SECAFI François COCHET Directeur des activités Santé au Travail - SECAFI 04.78.63.60.63

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC

Faits et statistiques. Les assurances de personnes au QUÉBEC Faits et statistiques Les assurances de personnes au QUÉBEC Édition 2008 Association canadienne des compagnies d assurances de personnes inc. Canadian Life and Health Insurance Association Inc. Les assurances

Plus en détail

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003

Transferts fédéraux et santé. Finances Canada Janvier 2003 Transferts fédéraux et santé Finances Canada Janvier 2003 1 1 Justification traditionnelle pour les transferts aux provinces A B Pour corriger les déséquilibres horizontaux (p. ex., à ramener la capacité

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES

PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Direction générale de la Démocratie PROGRAMME DE FORMATION DU CONSEIL DE L EUROPE LA CULTURE SANITAIRE DES PERSONNES ÂGÉES Document établi par Raymond XERRI (Malte), Consultant Août

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011

Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Mars 2013 Hospitalisations liées aux réactions indésirables aux médicaments chez les personnes âgées, de 2006 à 2011 Types de soins Introduction Selon la définition de l Organisation mondiale de la Santé

Plus en détail

Le RSA : état des lieux et perspectives

Le RSA : état des lieux et perspectives CIRAC - lundi 7 février «Journée d étude franco-allemande» Le RSA : état des lieux et perspectives Céline EMOND Yannick L HORTY FR CNRS n 3126 WWWbbb 1 Introduction Du RMI au RSA : enjeux et barèmes Une

Plus en détail

Utilisation des médicaments chez les personnes âgées dans le cadre des régimes publics d assurance-médicaments au Canada, 2002 à 2008

Utilisation des médicaments chez les personnes âgées dans le cadre des régimes publics d assurance-médicaments au Canada, 2002 à 2008 Utilisation des médicaments chez les personnes âgées dans le cadre des régimes publics d assurance-médicaments au Canada, 2002 à 2008 Système national d information sur l utilisation des médicaments prescrits

Plus en détail

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER?

LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? LUTTER POUR UNE MEILLEURE SANTÉ : QUE PEUT-ON FAIRE DANS NOTRE QUARTIER? Résumé des trois enjeux présentés lors de l Assemblée publique du comité de lutte en santé de la Clinique communautaire de Pointe-Saint-Charles

Plus en détail

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE

I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE I - CLASSIFICATION DU DIABETE SUCRE 1- Définition : Le diabète sucré se définit par une élévation anormale et chronique de la glycémie. Cette anomalie est commune à tous les types de diabète sucré, mais

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

L évolution des dépenses en médicaments au Québec : sous contrôle, à quelles conditions?

L évolution des dépenses en médicaments au Québec : sous contrôle, à quelles conditions? Volume 3, numéro 1 L évolution des dépenses en médicaments au Québec : sous contrôle, à quelles conditions? Elisabeth Gibeau, Union des consommateurs Court résumé Les dépenses en médicaments au Québec

Plus en détail

«IPhEB-Monthly» Avril 2013 (publication Juillet 2013)

«IPhEB-Monthly» Avril 2013 (publication Juillet 2013) «IPhEB-Monthly» Avril 2013 (publication Juillet 2013) Editeur responsable : Luc Vansnick, 11 rue Archimède 1000 Bruxelles Strictement réservé aux Administrateurs de l IPhEB et au Comité directeur de l

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose

Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Les Français, entre la peur de l autre et l envie d autre chose Déjeuner du 5 mai 2015 Emmanuel Rivière Directeur de l unité Stratégies d Opinion TNS Sofres Pour mal commencer 2 Optimisme et pessimisme

Plus en détail

19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX

19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX 19 e CONFÉRENCE RÉGIONALE DU QUÉBEC INSTITUT CANADIEN DE LA RETRAITE ET DES AVANTAGES SOCIAUX La mutualisation, la solution miracle? Séance présentée par Jacques Hébert Ordre du jour La mutualisation des

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 19, no 1, 2008. Article et dénomination commerciale d un médicament

PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 19, no 1, 2008. Article et dénomination commerciale d un médicament Groupe traduction PHARMATERM MD Bulletin terminologique de l industrie pharmaceutique Volume 19, no 1, 2008 Article et dénomination commerciale d un médicament Doit-on mettre l article devant la dénomination

Plus en détail