Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Interview de Manuel VALLS, Premier ministre, Journal de TF1 - Anne-Claire COUDRAY et Gilles BOULEAU Samedi 14 novembre 2015"

Transcription

1 Service Communication Hôtel de Matignon, le 14 novembre 2015 Interview de, Premier ministre, Journal de TF1 - et Samedi 14 novembre 2015 Bonsoir Monsieur le Premier ministre. Bonsoir. Merci beaucoup d être avec nous ce soir. On l a entendu, les messages de François HOLLANDE, ce sont des messages de fermeté mais aussi d unité. Première question, très simple : qu est-ce que vous avez à dire aux Français ce soir? D abord qu ils pensent comme chacun d entre nous, comme moi, aux victimes, aux 129 morts, à ceux qui par dizaines, luttent pour la vie parce qu ils sont particulièrement et très gravement blessés ; et donc nous pensons à leurs proches, à leur famille. Nous étions il y a un instant avec le chef de l Etat, avec la ministre de la Santé, Marisol TOURAINE, aux urgences de Saint-Antoine ; nous avons rencontré le policier blessé. Je veux rendre hommage, bien sûr, aux forces de l ordre comme aux sapeurs-pompiers, au SAMU, à tous ceux qui ont permis sans doute de sauver beaucoup de vie ; et puis nous avons rencontré aussi des blessés. Nos premières pensées vont bien sûr vers ceux qui aujourd'hui souffrent d avoir perdu dans ces circonstances effrayantes, leurs proches. Ce que je veux dire aux Français, c est que nous sommes en guerre ; le Président de la République l a dit avec force ce matin : oui, nous sommes en guerre. Nous faisons face à un acte de guerre organisé méthodiquement par une armée terroriste, djiahadiste qui avait déjà planifié et organisé des attentats cinq d entre eux ont été déjoués depuis l été mais nous avons toujours dit qu il n y avait pas de risque zéro. Nous avons toujours dit que nous pouvions connaître de nouveau les attentats, non pas seulement comme ceux que nous avons connus, qui ont frappé Paris au mois de janvier, mais qu ils pouvaient encore plus durement frapper la France, nos compatriotes, nos ressortissants ici sur le sol national ou à l étranger. Donc nous sommes en guerre. Et parce que nous sommes en guerre, nous prenons des mesures exceptionnelles et nous agirons et nous frapperons, nous frapperons cet ennemi pour le détruire bien sûr en France et en Europe, pour poursuivre ceux qui ont commis cet acte mais aussi et vous le savez, en Syrie et en Irak. Et nous répondrons au même niveau que cette attaque avec une très grande détermination et avec une volonté je veux le dire à mes compatriotes avec la volonté de détruire. Et nous gagnerons cette guerre. Monsieur le Premier ministre, tout indique que ces attaques ont été parfaitement préparées, coordonnées, au moins sept ou huit personnes qui pendant des mois se sont donc téléphonés, ont envoyé des sms, des s, se sont peut-être rencontrés les uns les autres physiquement. Comment cela est-il possible?

2 Mais parce que précisément, ils sont très bien organisés, parce que c est une armée qui a décidé depuis des mois, des années de s attaquer à la France. Pourquoi? Parce que la France, c est la démocratie, c est un pays debout Ce sont aussi des services de renseignement qui ont failli? Non. Dans ce moment-là, au moment où nous pouvons subir d autres attaques, où des hommes, des individus qui ont sans doute je suis prudent vous avez entendu le Procureur de la République qui a détaillé très précisément ce qui s est passé, où trois hommes ont été arrêtés par la police, en coopération bien sûr avec nos services, où les enquêteurs sont là, sur le terrain, pour comprendre ce qui s est passé, à la poursuite des auteurs, vous n entendrez de ma part aucun mot qui puisse mettre en cause le travail des fonctionnaires de police, de la gendarmerie, de nos soldats qui sont mobilisés pour protéger les Français, de nos services de renseignements qui ont déjoué précisément les attentats. Mais il n y a pas de risque zéro. Le 13 janvier dernier, après les attentats de Paris, contre Charlie- Hebdo, contre des Français parce qu ils étaient juifs, contre les forces de l ordre, j avais déjà dit que nous étions en guerre et que cette guerre serait longue et difficile et parce que nous sommes en guerre, nous devons nous attendre à d autres répliques mais nous répliquerons coup pour coup pour détruire Daesh, pour détruire cette armée terroriste. Aviez-vous des éléments dans les dernières 48 heures ou cette dernière semaine qui vous laissaient penser qu un événement imminent et grave pourrait se produire, sans trahir de secret d Etat bien sûr? Les cinq attentats que nous avons déjoués, Bernard CAZENEUVE, le ministre de l Intérieur, le rappelait, visaient à commettre des attentats particulièrement graves ; ils étaient aussi, pour la plupart d entre eux, organisés et planifiés et nous savons que nous devons à la fois faire face à un ennemi intérieur, nous l avons vécu au mois de janvier dernier mais aussi à cet ennemi extérieur qui planifie avec des complicités en France, qui planifie avec des complicités en France, qui planifie ces attentats. Une guerre, parce que c est une guerre, nécessite des moyens exceptionnels ; c est les moyens que nous avons donnés à la police et à la gendarmerie par des postes supplémentaires Vous allez renforcer ces moyens pour gagner cette guerre? Mais nous allons continuer à renforcer ces moyens Concrètement, quelques mesures? Nous verrons, le Président de la République s exprimera, bien sûr, lundi, devant le Parlement réuni en congrès. Mais nous avons déjà donné beaucoup de moyens à la police, à la gendarmerie, aux services de renseignement, à nos armées et nous allons continuer à donner des moyens. Mais c est une action qui nécessite à la fois la mobilisation de nos forces armées en Syrie et en Irak, des services de police et de renseignement mais aussi une mobilisation, et c est peut-être l autre message. Moi je comprends qu aujourd'hui mes compatriotes aient peur et j ai en tête des images que vous n avez peut-être pas montrées mais que j ai vues ce matin, de ces amoureux du ballon rond qui quittaient le Stade de France avec la peur, qui allaient prendre les moyens de transport et qui tout à coup, dans un tunnel, se

3 sont mis à chanter la Marseillaise. Eh bien les Français doivent être forts. Le Président de la République, le Premier ministre de la France que je suis, le gouvernement, le Parlement qui va se réunir demain, nous recevrons l ensemble des forces politiques c est l unité et le rassemblement. Les Français doivent faire face avec leurs valeurs, déterminés à combattre et anéantir cet ennemi. Quand vous dites que vous allez gagner cette guerre ou qu on doit gagner cette guerre et sur le territoire national et ailleurs, qu est-ce que vous allez demander aux parlementaires réunis en congrès à Versailles de façon exceptionnelle lundi? Est-ce que vous allez leur demander de changer la nature de l intervention française en Syrie par exemple? Est-ce que les raids aériens suffisent? Est-ce qu il est question aujourd'hui de débattre d une intervention au sol? C est quoi l étape d après? Il y a deux moments importants dans les jours qui viennent : le prolongement sans doute et il faut une loi pour cela de l état d urgence. Vous l avez rappelé, c est une mesure exceptionnelle et qui donne des moyens aux forces de l ordre d investiguer aux forces de l ordre de poursuivre, aux forces de l ordre, de perquisitionner 24 heures sur 24 et aussi d assigner à résidence. C est une action sur notre territoire. Et puis à l extérieur et ce sera l autre débat dans huit jours sur le prolongement de notre action en Syrie et j aurai l occasion de m exprimer devant le Parlement. Et nous allons poursuivre dans les jours qui viennent, cette action, avec la volonté de toucher, d anéantir Daesh avec bien sûr, nos alliés et chacun doit aujourd'hui assumer ses responsabilités ; l ennemi, c est Daesh. Et moi je sais que la représentation nationale, comme l ensemble des Français, se rassembleront autour à la fois de cette action qui est la nôtre, l état d urgence, les moyens pour la police, pour la gendarmerie, pour les forces armées mais cette action aussi à l extérieur et puis en faisant vivre et je veux le redire encore une fois nos valeurs. Nous devons anéantir les ennemis de la République, expulser tous ces imams radicalisés comme nous le faisons, déchoir de la nationalité ceux qui bafouent ce qu est l âme française. Et nous le faisons également ; il n y aura pas un moment de répit pour ceux qui s attaquent aux valeurs de la République. Donc cette action nous allons la poursuivre avec encore une fois les moyens de l Etat, de l état de droit et forts mais forts parce que nous devons être forts du rassemblement des Français. Aujourd hui plus que jamais, c est l unité et le rassemblement qui est, comment dire les choses, notre bouclier face à cette guerre qui nous a été déclarée. En parlant de mesures fortes, un membre de l opposition, le député des Républicains Laurent WAUQUIEZ constate comme vous que plusieurs milliers, sans doute personnes sont fichées sous la fiche «S», il suggère eh bien de les mettre dans des centres de rétention afin que ces personnes potentiellement dangereuses ne puissent pas sévir, c est le cas notamment de l un d eux dont on a retrouvé la trace aujourd hui. Moi, je suis prêt à examiner toutes les solutions. Vous ne le rejetez pas a priori! Toutes les solutions qui sont réalistes, conformes au droit, à nos valeurs et surtout parce que c est ça l essentiel, ce que nous demandent les Français, ce n est pas un débat juridique qui soit efficace. Il y a plus de personnes qui sont sous cette fiche «S» qui permet tout simplement d avoir des fichiers et de comprendre ce que peuvent aujourd hui penser et vouloir faire un certain nombre d individus. La loi sur le renseignement qui va être bientôt adoptée et promulguée qui vient d être votée et qui est un complément à la grande loi sur le renseignement que nous avons fait voter ce

4 printemps permettra précisément de suivre de manière administrative et technique numérique chacun des éléments peut-être les plus problématiques. Mais encore une fois, moi, je suis ouvert à toutes les propositions mais ce qu aujourd hui, les Français demandent, c est de l efficacité, qu on poursuive ceux qui ont commis ces attentats ici en France, en Belgique d où les arrestations que je viens d évoquer parce qu il n y a pas que la France qui est menacée, touchée, c est la France, c est d autres pays en Europe, qui ont déjà fait l objet de menaces et surtout d actes terroristes, c est vrai en Belgique, c est vrai au Danemark ces derniers mois mais bien sûr également en Syrie et en Irak. Chacun doit bien comprendre que cette guerre, elle se mène sur le sol national et à l extérieur en Syrie. Et la France est particulièrement déterminée derrière le chef de l Etat à mener cette guerre pour la gagner. Double dernière question très concrète, Monsieur le Premier ministre. La COP21 aura-t-elle lieu là où elle devait avoir lieu à la date prévue et les élections régionales seront-elles organisées les 6 et 13 décembre prochain, sachant que ces élections sont des rassemblements et que l état d urgence interdit ou peut interdire les rassemblements? La COP21, ce grand rendez-vous Climat, qui fait et qui fera de Paris une nouvelle fois la capitale du monde se tiendra parce que c est un rendez-vous essentiel pour l humanité mais ça sera aussi l occasion pour les chefs d Etat et de gouvernement qui doivent venir pour ce rendez-vous Climat le 29 et le 30 novembre prochain de se retrouver et de manifester encore une fois leur solidarité vis-à-vis de la France et des Français touchés par cet attentat. Donc oui sans doute en étant très attentif, en faisant en sorte que la COP se concentre essentiellement sur le rendez-vous Climat et l état d urgence va devoir s appliquer bien sûr pour toute une série de manifestations mais ce rendez-vous Climat se tiendra. Les élections régionales en un mot? Mais bien sûr! Enfin, vous vous rendez compte, ça n a jamais été fait d ailleurs dans un pays démocratique touché par un attentat, remettre en cause les élections, ça serait donner raison aux terroristes. Aujourd hui, et je salue l ensemble des formations politiques qui font preuve de solidarité, de soutien et d une très grande responsabilité ont suspendu leur activité. Cette campagne va se dérouler, chacun peut le comprendre, dans un autre climat mais les élections régionales se tiendront. C est au fond peut-être la plus belle réponse ou l une des réponses que nous pouvons donner à ceux qui s attaquent à nos valeurs, à la démocratie ; là encore, nous ne devons pas céder. Je comprends que les Français aujourd hui aient peur ; je comprends que des parents se disent «mais qu est-ce qui va se passer? Est-ce que l lundi, je peux amener mes enfants à l école? Est-ce qu on pourra organiser des manifestations? Tant que ces menaces existent, sont là et elles vont durer, je veux le répéter encore une fois, c est une question de mois, peut-être même d années mais ce combat nous allons le vivre. Il y a quelques mois, j avais dit devant des jeunes que nous allions vivre pendant longtemps avec cette menace terroriste, nous allons vivre avec cette menace mais parce que nous sommes rassemblés autour de nos valeurs, nous serons forts pour les combattre avec les moyens que nous donnons et je souhaite qu aucun compatriote, qu aucun Français qui aime comme moi par-dessus tout la France ne doute un seul instant de notre détermination à lutter pour protéger les Français, malgré cette menace, malgré la terreur qui s est abattue hier sur Paris et ensemble, nous anéantirons Merci beaucoup

5 le terrorisme. Merci beaucoup pour ce message d unité et de fermeté, Monsieur le Premier ministre. Merci à vous. Merci.

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015

Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer. Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Discours de Madame George PAU-LANGEVIN, Ministre des outre-mer Conférence de presse «les outre-mer à la COP21» Jeudi 26 novembre 2015 Mesdames et messieurs, Dans quelques jours s ouvrira la COP21, l une

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES

Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES Allocution de Monsieur Gaston FLOSSE, Président-Sénateur de la Polynésie française ---------- DISPOSITIONS PARTICULIERES DE LA ZONE DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE DE TAHITI MAHANA BEACH PRESENTATION DES MESURES

Plus en détail

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent.

Sur ce point, il y a d ailleurs peut-être plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent. Clôture des Journées Nationales des Parcs Naturels Régionaux de France (Antoine KARAM, Président de Région - Vendredi 15 Octobre 2004) Intervention du Président de Région Antoine KARAM dans le cadre de

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

PREMIER MINISTRE. Mercredi 19 novembre 2014

PREMIER MINISTRE. Mercredi 19 novembre 2014 PREMIER MINISTRE Service Communication Hôtel de Matignon, le 19 novembre 2014 Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Conférence de Presse «Bilan après un an du plan de lutte contre les cambriolages

Plus en détail

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.!

InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! aide et protection de la jeunesse InStItutIon PuBlIQue de ProtectIon de la JeuneSSe Je suis Placé en I.P.P.J.! Tu as commis un délit (vol, coups et blessures)? Tu vas ou tu es placé en I.P.P.J.? A partir

Plus en détail

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014

PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME. Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer. - Lundi 8 septembre 2014 PREMIÈRES JOURNÉES NATIONALES D ACTION CONTRE L ILLETTRISME Discours de Mme George Pau-Langevin, Ministre des outre-mer - Lundi 8 septembre 2014 - SEUL LE PRONONCÉ FAIT FOI L illettrisme : un handicap

Plus en détail

LES ATTENTATS DE PARIS VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015

LES ATTENTATS DE PARIS VENDREDI 13 NOVEMBRE 2015 LES FAITS Les faits. Le vendredi 13 novembre au soir, Paris a été frappé par des actes terroristes : trois explosions ont d abord retenti près du Stade de France, où se jouait un match amical de football

Plus en détail

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia.

KANTAR MEDIA TEL : 01.47.67.18.00 FAX : 01.47.67.18.01 service.clients@kantarmedia. EUROPE 1 L'INTERVIEW Le 18/12/2015 07:45:27 Invité : Olivier SCHRAMECK, président du CSA C est la révolution dans le monde des chaînes d'info en continu depuis hier, depuis que le CSA a décidé d'autoriser

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Ô mon pays, ô Toulouse,

Ô mon pays, ô Toulouse, L'église Saint-Sernin illumine le soir Une fleur de corail que le soleil arrose C'est peut-être pour ça malgré ton rouge et noir C'est peut-être pour ça qu'on te dit Ville Rose Ô mon pays, ô Toulouse,

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Une enquête de l inspecteur Copeland

Une enquête de l inspecteur Copeland Une enquête de l inspecteur Copeland De Mélissa, Nigel et Kenza (5 ème 7) L enquêteur Patrick Copeland, policier à Alès, était tranquillement assis dans son fauteuil en train de regarder «Enquêtes Criminelles»

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1 FRANCE INFO INFO MEDIAS Le 05/12/2013 18:52:16 Invité : Patrice GELINET, en charge de la Défense de la langue française au sein du CSA Thème : Organisation par le CSA d un colloque le 9 décembre 2013 sur

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1

I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 I. COMPRÉHENSION ORALE: TEXTE N 1 Vous allez entendre le texte deux fois. Avant la première écoute, lisez attentivement les questions. ( 6 min ) Pendant la première écoute ne prenez pas de notes, vous

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS)

QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL. 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) QUESTIONS-RÉPONSES GÉNÉRAL 1. Que signifie l acronyme CRDS? Centre de Répartition des Demandes de Service (CRDS) 2. Pourquoi avoir mis un tel centre de répartition en place? Le CRDS de l Ouest a été mis

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique

DISCOURS de Sylvia PINEL. Installation du Conseil supérieur de la Construction et de l Efficacité énergétique Cabinet de la Ministre du Logement, de l Egalité des territoires et de la Ruralité Paris, le lundi 15 juin 2015 Seul le prononcé fait foi DISCOURS de Sylvia PINEL Installation du Conseil supérieur de la

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON

DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON DELEGATION DE Monsieur Jean-Charles BRON 1419 Séance du lundi 16 décembre 2013 D-2013/758 Marché des Capucins. Actualisation des tarifs des droits de place du Marché et du parc stationnement des Capucins.

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur

BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Sarahta K. BÂTIMENT 3 Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités

Plus en détail

N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI

N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015. Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI N 449 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2014-2015 Enregistré à la Présidence du Sénat le 13 mai 2015 PROJET DE LOI ratifiant l ordonnance n 2015-124 du 5 février 2015 relative aux conditions d application outre-mer

Plus en détail

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile

Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile 1 Le bon berger une figure de Dieu que Jésus veut nous révéler et que Jean nous rapporte dans son Evangile Je suis le bon Berger dit Jésus mais quel Berger? Du temps de Jésus, les rois étaient, assimilés

Plus en détail

POUR UN VÉRITABLE BOUCLIER DE SÉCURITÉ EN ILE-DE-FRANCE

POUR UN VÉRITABLE BOUCLIER DE SÉCURITÉ EN ILE-DE-FRANCE NOVEMBRE 2015 POUR UN VÉRITABLE Repères 613.105 : le nombre de vols et de dégradations en IDF en 2014 (source ONDRP) 144.280 : le nombre d atteintes aux personnes en IDF en 2014 (source ONDRP) Avant les

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth. Mardi 8 septembre 2015

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth. Mardi 8 septembre 2015 Service Communication Hôtel de Matignon, le 8 septembre 2015 Discours de Manuel VALLS, Premier ministre, à la Synagogue Nazareth Mardi 8 septembre 2015 Monsieur le président de l Assemblée nationale, Monsieur

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports

Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Conférence de presse du jeudi 5 mars 2009 Fédération Française de Football Bernard LAPORTE Secrétaire d Etat chargé des Sports Monsieur le président, mesdames et messieurs, L Euro de football est le troisième

Plus en détail

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012

Intervention du ministre de l'intérieur. sur la sécurité routière. 5 janvier 2012 Intervention du ministre de l'intérieur sur la sécurité routière 5 janvier 2012 La lutte contre l insécurité routière constitue une grande cause nationale. C est une priorité majeure pour le Gouvernement

Plus en détail

Stop à la Transpiration

Stop à la Transpiration La méthode: Stop à la Transpiration Découvrez les Conseils, les Astuces et Toutes les Techniques Naturelles pour le Soulagement Rapide et Sain de la Transpiration Excessive! Vous lisez la version d'essai!

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.»

«S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» «S il faut aller vite, l ossature bois est idéale.» www.sibomat.be Luc D. (46 ans) a vraiment une brique dans le ventre. Il a la construction dans le sang. Après avoir rénové sa première maison, il a voulu

Plus en détail

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée II. L Antiquité pour quoi? TABLE RONDE AUTOUR D ÉLÈVES HELLÉNISTES ET LATINISTES Yvon LOGÉAT LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée Zola (Rennes) et 9 latinistes de terminale du

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide

LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales. Etape n 1 : Guide 2. Tirez le meilleur de notre aide Association 4BFS LA Stratégie en 4 étapes pour des chances optimales de grossesse Etape n 1 : Guide 2 Aide à la conception 2 INTRODUCTION Nombre de jours pour réaliser ce guide : 1 jour >> Cliquez ICI

Plus en détail

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy

Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Discours de FREDERIK BERNARD, Maire de Poissy Cérémonie des mentions au Brevet et au Baccalauréat 20 septembre 2013 1 Bonsoir à tous, Avec les élus de la municipalité, nous avons souhaité vous recevoir

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis,

LA MORT ET LA VIE. Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003. Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, LA MORT ET LA VIE Homélie du Jour de Pâques cathédrale de Strasbourg le 20 avril 2003 Chers Frères et Sœurs dans le Christ, Chers Amis, «Mors et vita duello conflixere mirando. Dux vitae mortuus regnat

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Conférence de presse conjointe du Premier ministre François FILLON et du Premier ministre du Québec Jean CHAREST et Questions - Réponses

Conférence de presse conjointe du Premier ministre François FILLON et du Premier ministre du Québec Jean CHAREST et Questions - Réponses PREMIER MINISTRE SERVICE DE PRESSE Conférence de presse conjointe du Premier ministre François FILLON et du Premier ministre du Québec Jean CHAREST et Questions - Réponses Hôtel de Matignon, mercredi 5

Plus en détail

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015

Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Discours du Président de la République lors du Sommet des maires pour le climat Publié le 26 Mars 2015 Hôtel de Ville de Paris, Jeudi 26 mars 2015 Madame la Maire de Paris, chère Anne HILDALGO, Je voulais

Plus en détail

Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés

Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés Rentrée du Barreau de Paris Discours de Michèle Alliot-Marie, ministre d'etat, garde des sceaux, ministre de la justice et des libertés Monsieur le Bâtonnier, Monsieur le Président du Conseil Constitutionnel,

Plus en détail

Vous êtes prêts? Et bien, on y va!

Vous êtes prêts? Et bien, on y va! Un projet... oui mais collectif : METHODO OUTILS... et plus encore Trêve de bavardages : ACCOMPAGNEMENT 5. Qui fait quoi? Quand? Comment? Nous voici au départ de la cinquième étape! Votre projet a pris

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

ix questions à Emmanuelle Latraverse chef du bureau parlementaire de Radio-Canada à Ottawa

ix questions à Emmanuelle Latraverse chef du bureau parlementaire de Radio-Canada à Ottawa D ix questions à Emmanuelle Latraverse chef du bureau parlementaire de Radio-Canada à Ottawa La mi-trentaine, déjà chef du bureau parlementaire de Radio-Canada à Ottawa et animatrice de l émission Les

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense. Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la Défense Allocution pour la prise d armes de la Croix du combattant Cour d honneur des Invalides, le 1 er octobre 2015 Seul le prononcé fait

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2 UNIT GENERAL LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Excusez-moi monsieur, voulez-vous ouvrir ces valises? Ah oui, madame, il n y a que

Plus en détail

dimanche 6 mars 2016 Dossier de sponsoring 1 000 entreprises parrainent 1 000 coureurs pour les chrétiens d Orient

dimanche 6 mars 2016 Dossier de sponsoring 1 000 entreprises parrainent 1 000 coureurs pour les chrétiens d Orient dimanche 6 mars 2016 Dossier de sponsoring 1 000 entreprises parrainent 1 000 coureurs pour les chrétiens d Orient PRÉSENTATION A l occasion de la 24 ème édition du Semi-Marathon de Paris qui se déroulera

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

Accueil. L atmosphère de toute une célébration dépendra de certains gestes posés à l entrée, de certaines paroles dites en commençant...

Accueil. L atmosphère de toute une célébration dépendra de certains gestes posés à l entrée, de certaines paroles dites en commençant... 12 13 Accueil Chez soi, tout comme lors d une célébration, il y a différentes façons d accueillir ses invités. Pensons à ce geste tout simple qui met tout le monde à l aise chez tel de vos amis, chez vos

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Discours du Président du Département de l'eure, Sébastien Lecornu

Discours du Président du Département de l'eure, Sébastien Lecornu 16 novembre 2015 Discours du Président du Département de l'eure, Sébastien Lecornu Mesdames, Messieurs les Conseillers Départementaux, Nous nous retrouvons ce matin parce que la France a été une nouvelle

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "?

Comment utiliser l outil  saison2011-2012 ? Comment utiliser l outil " saison2011-2012 "? Etape 0 : Vous avez reçu un courriel de ma part avec plusieurs fichiers joints. Ne détruisez pas ce mail : il vous sera utile en cas de problème. Je vous expliquerai

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier

Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier Rencontre en toute simplicité : visite à l'atelier «J obtiens les prix plus rapidement. C'est pratique.» Entretien avec le maître métallier Martin Elsässer au sujet du temps. Rencontre en toute simplicité

Plus en détail

Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale à la Région européenne

Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale à la Région européenne ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/37 Point 17.2 de l ordre du jour provisoire 10 mars 2003 Transfert de Chypre de la Région de la Méditerranée orientale

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL» Situation #1 : en vacances Ah bien, si c est pas mon élève préféré! C est quoi ton nom déjà? ÉLÈVE (3 secondes) Est-ce

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS

DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS DISCOURS DU PRESIDENT DE LA SOIXANTE-CINQUIEME SESSION DE L ASSEMBLEE GENERALE M. JOSEPH DEISS A L OCCASION DE LA RECEPTION OFFICIELLE FRIBOURG, OUVERT AU MONDE FRIBOURG 5 OCTOBRE 2010 Seul le discours

Plus en détail

Foire aux questions :

Foire aux questions : Foire aux questions : DOSSIER DES ENFANTS : 1. Je viens d acheter la licence et j aurais aimé pouvoir reculer au début de l année avec le logiciel et il me dit que je ne peux pas. Est-ce possible de le

Plus en détail

La période de l Harmattan, de décembre à

La période de l Harmattan, de décembre à 4 TEMPS LITURGIQUES FORTS POUR VIVRE LA DIMENSION SPIRITUELLE La période de l Harmattan, de décembre à Pâques, couvre 4 temps liturgiques forts. Lier le sens de l action de la caravane et ces thèmes liturgiques

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Josy REIFFERS Séance du lundi 16 juin 2008 DELEGATION DE M. Josy REIFFERS 305 Séance du lundi 16 juin 2008 D -20080318 Convention de partenariat entre la Ville de Bordeaux et l association Maison de l Emploi de Bordeaux.

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des. femmes. Ouverture du colloque 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Ouverture du colloque «Observance, autonomie, responsabilité» Lundi 1 er juin 2015 Seul le prononcé

Plus en détail

Hommage du Barreau de Paris Au Président GASTON MONNERVILLE (1897-1991) Ancien Président du Sénat, ancien avocat au Barreau de Paris

Hommage du Barreau de Paris Au Président GASTON MONNERVILLE (1897-1991) Ancien Président du Sénat, ancien avocat au Barreau de Paris Hommage du Barreau de Paris Au Président GASTON MONNERVILLE (1897-1991) Ancien Président du Sénat, ancien avocat au Barreau de Paris Paris le 14 avril 2008 Egalité sociale, égalité politique Intervention

Plus en détail

Le Petit Touraine. Le Petit Touraine BONNE FIN D ÉTAPE! Novembre 2015. Visite de parents. La journée nationale de l enfant.

Le Petit Touraine. Le Petit Touraine BONNE FIN D ÉTAPE! Novembre 2015. Visite de parents. La journée nationale de l enfant. Le Petit Touraine Le Petit Touraine Novembre 2015 Numéro 4 BONNE FIN D ÉTAPE! Chers parents, Visite de parents Nous remettrons le premier bulletin de votre enfant le mercredi 18 novembre prochain. Le personnel

Plus en détail

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire

Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard. pour le devoir de mémoire Voici les textes écrits par les cm2 de madame Bégard pour le devoir de mémoire Pour moi un monument aux morts c est se souvenir des personnes qui se sont sacrifiées pour notre vie, et cela dans des conditions

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015

1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015 Présents : 24 syndiqués salle Rivat 1 er congrès SADTV Territoriaux de Vénissieux jeudi 26 février 2015 1) Intervention de Denis GUILLET, secrétaire du SADTV : cher(e)s camarades, Bienvenue à ce premier

Plus en détail

Foire Aux Questions (FAQ)

Foire Aux Questions (FAQ) Edited by Foxit PDF Editor Copyright (c) by Foxit Software Company, 2004-2007 For Evaluation Only. Foire Aux Questions (FAQ) Gestion de mon compte Qu est-ce que «Mon Compte Citoyen»? Quel est l intérêt

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Projet de loi sur la prorogation de l état d urgence Assemblée nationale, jeudi 19 novembre 2015

Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Projet de loi sur la prorogation de l état d urgence Assemblée nationale, jeudi 19 novembre 2015 Service Communication Monsieur le Président, Mesdames, messieurs les ministres, Mesdames, messieurs les députés, Discours de Manuel VALLS, Premier ministre Projet de loi sur la prorogation de l état d

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Octobre 2012 Un dispositif d étude ciblé et calibré Un QUALI Deux groupes à Paris et Saint-Pierre-des-Corps

Plus en détail

Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES

Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES Liberté. Égalité. Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE MINISTERE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE ET DES LIBERTES LOCALES Paris, le 11 janvier 2005 LE MINISTRE DE L INTERIEUR, DE LA SECURITE INTERIEURE,

Plus en détail

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans

Opération Vigilance. Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Opération Vigilance Directives générales aux parents d enfants âgés de 6 à 12 ans Certains parents hésitent à parler de sécurité personnelle avec leur enfant par crainte de l effrayer ou d affecter sa

Plus en détail

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français

Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Assemblée générale annuelle du Souvenir Français Déroulé : Vendredi 17 Avril 2015 Accueil à l hôtel de Ville - SDF 14h30 Acceuil Républicain de Monsieur le Ministre de la défense 15h Allocution du MinDef

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-788. 01 - Communications diverses

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-788. 01 - Communications diverses BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-788 01 - Communications diverses «M. LE MAIRE : Nous avons le quorum, la séance est ouverte. Thierry MORTON est secrétaire de séance. Y a-t-il des remarques

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Process Communication

Process Communication VOD 32 Clips 01.01 à 01.06 Process Communication Guide animateur Distribué par asb publishing Distribué par www.formavision.com 1 Guide animateur F32.01.01 Travaillomane 32.01.01 Travaillomane Foudil,

Plus en détail