Les Cahiers de PRED CONSEIL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Cahiers de PRED CONSEIL"

Transcription

1 Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir & Comprendre N 3 L eau potable

2 Introduction Elle fait régulièrement la une des informations, mais savons-nous réellement ce qu est l eau potable, qu elles sont ses caractéristiques en France? Voici une synthèse afin de mieux comprendre La potabilité de l'eau de réseau Une eau est dite potable quand elle satisfait à un certain nombre de caractéristiques la rendant propre à la consommation humaine. Pour être considérée comme potable, l'eau doit répondre à différents critère de qualités définis par le ministère de la santé. Une eau potable ne doit donc pas porter atteinte à la santé humaine. La présence de bactéries peut remettre en question la potabilité de votre eau (virus, parasites, agents pathogènes...). En outre, l'eau doit avoir un gout agréable, une couleur claire et ne pas avoir d'odeur. Le non respect d'un de ces paramètres peut être le signe d'une eau impropre à la consommation. L'eau de votre robinet doit être raisonnablement minéralisée, avoir une couleur qui ne soit pas trouble. Le transport et les conditions climatiques (chaleur) ne doivent pas altérer ses qualités. Afin de savoir si votre eau est réellement potable, il convient de savoir que des normes existent en matière de qualité de l'eau. Ces normes servent également à fixer un seuil de tolérance pour certaines bactéries susceptibles de se trouver dans l'eau de votre robinet. L'analyse que nous vous proposons décèlera donc peut être des traces de matières toxiques mais en trop petite quantité pour que cette eau soit jugée non potable. La norme en vigueur concernant la potabilité de l'eau a été fixée par la directive européenne 80/778. Cette directive précise les caractéristiques d'une eau potable et l on devrait veiller à suivre scrupuleusement l'ensemble de critères à analyser pour vérifier la qualité de votre eau de robinet. Version 1 - Janvier / 7

3 Pour analyser la potabilité de l'eau, plusieurs catégories de paramètres doivent être évaluées : Les paramètres physico-chimiques Concentration en chlorure, silice, calcium, potassium, magnésium, sodium, PH, dureté de l'eau, résidus secs, oxygène dissous, sulfates, conductivité, température, concentration en ions hydrogène. Les substances indésirables Hydrogène sulfuré, fer, manganèse, phosphore, cuivre, fluor, zinc, cobalt, ammonium, nitrites, nitrates, azote, baryum et argent, COT (carbone organique total), hydrocarbures dissous, chlore libre résiduel, phénol, bore, détergents, organo-chlorés, matières en suspension, oxydabilité. Attention cependant à la paranoïa car certaines de ces substances peuvent être bénéfiques pour l'organisme à très petite dose. Les paramètres organoleptiques Turbidité, saveur, odeur, couleur : on cherchera à observer la limpidité de l'eau, sa couleur, son odeur, sa saveur et sa fraicheur. Ce sont tous les éléments qui ont attrait aux organes sensoriels. Version 1 - Janvier / 7

4 Les substances toxiques Plomb, chrome VI, cyanure, arsenic, béryllium, pesticides, nickel, mercure, hydrocarbures... Les paramètres microbiologiques Coliformes et streptocoques fécaux, clostridiums sulfitor-éducteurs. Il s'agit de germes capables de se maintenir très longtemps dans l'eau sous forme végétative. Ils sont étudiés afin de détecter la présence d'une pollution plus ancienne et sont également de très bons révélateurs de l'efficacité d'une désinfection de l'eau. Une eau non potable consommée de manière quotidienne peut avoir de graves conséquences sur l'organisme. Cela peut se manifester par des troubles digestifs sévères, des maux de ventre ou encore des vomissements et des diarrhées. Tout dépend de la zone géographique ou vous vous trouvez. Les maladies ne sont pas les mêmes que vous habitiez en Europe ou dans un pays tropical ou équatorial. Quel est l'état des eaux de boisson en France? En France, les eaux du robinet sont contrôlées de manière régulière. Ces contrôles analysent pas moins de 56 facteurs de pollution des eaux de boisson. Mais certains pesticides et résidus de médicament ne peuvent être analysés systématiquement car cela représenterait beaucoup de temps et d'argent dépensé. Or avec le développement de l'agriculture intensive, les pesticides sont de plus en plus utilisés en zone rurale. Une récente enquête du docteur Servant Schreiber a mis à jour les lacunes de ces contrôles surtout dans les zones rurales. Des taux de contamination aux pesticides très élevés ont été détectés ainsi que de nombreuses traces de médicaments (notamment des anxiolytiques)... Version 1 - Janvier / 7

5 Les grandes villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux, Strasbourg, Nantes...) distribuent globalement des eaux de boisson saines à la consommation et sont donc moins concerné par les problèmes mis en lumière dans cette enquête. Les seuils de nitrate et de pesticides sont le plus souvent respectés mais dans certains cas, de l'eau considérée comme «non conforme» peut continuer à être distribuée sans qu'une restriction d'usage soit considérée comme nécessaire en raison des moyens importants qu'il faudrait mettre en place pour distribuer une eau plus propre! Mais le principal problème en France concernant la réglementation reste que la fréquence des contrôles n'est pas identique en fonction des régions, de la saison et également de la taille des villes. A titre d'exemple, le rapport 2008 de la DGS indique que l'analyse de pesticides doit se faire tous les 5 ans pour les plus petites UDI (unités de distribution). Dans l'eure et Loire, 28% des stations de traitement ont distribué une eau de boisson avec des teneurs en nitrate bien supérieures à la réglementation fixée à 50 mg/l en Cela représente l'exposition de personnes environ à une eau impropre à la consommation!!! En 2007, ce sont 1398 unités de distribution des eaux qui ont dépassé la limite autorisée concernant des contaminations aux pesticides agricoles, ce qui représente 5.1 millions de personnes (8.4% de la population française). En France, l'eau est donc une ressource naturelle qui ne manque pas encore comme dans certains pays mais qui n'a pas la même qualité en fonction de la région où vous habitez. Nous ne sommes pas égaux face à la pollution des eaux et le seul moyen de remédier à ce problème (outre une réglementation beaucoup plus stricte en matière de contrôle : fréquence, étendre la liste des bactéries analysées mais aussi davantage de transparence dans les résultats) reste de faire analyser soi-même son eau en cas de doutes. 2. Pourquoi analyser la dureté de votre eau? L'eau est plus ou moins " dure ", cela dépend des zones de captage d'eau. La dureté de l'eau se mesure par le "Titre Hydrotimétrique" (TH). Cette grandeur est souvent exprimée en degrés français ( F) à ne pas confondre avec le degré fahrenheit qui mesure la température. Plus l'eau est riche en calcium et magnésium, plus elle est dure. La dureté de l'eau dépend à la fois de la concentration du calcium et du magnésium. La dureté de l'eau, est l'indicateur de la minéralisation de l'eau. Plages de valeurs du titre hydrotimétrique : TH ( f) 0 à 7 7 à à à 42 supérieur à 42 Eau Très douce douce moyennement dure dure très dure Version 1 - Janvier / 7

6 Généralement, on distingue la dureté permanente et la dureté temporaire, la somme des deux étant la dureté totale. Les sels minéraux sont essentiels à la santé et une eau de dureté moyenne apporte quotidiennement une grande partie de nos besoins en calcium et en magnésium. L'eau du robinet, avant d'être consommée, doit être mise au repos dans un endroit frais pour laisser le temps au chlore de s'évaporer. On utilise un adoucisseur d'eau pour adoucir l'eau jusqu'à environ 5 français. Il est donc très important que la dureté de votre eau ne soit ni trop forte ni trop faible. Le lien entre eau du robinet et cancer? D'après une enquête du WWF-France et d'une vingtaine de scientifiques de renom (dont le médecin David Servan-Schreiber) publiée en juin 2009, les personnes atteintes d'un cancer ou ayant déjà eu un cancer sont des personnes particulièrement sensibles à une pollution des eaux. C'est donc une population auquel il faut faire particulièrement attention tout comme les personnes âgées ou les enfants. L'eau qu'on leur donne quotidiennement doit être parfaitement propre à la consommation car leur santé a été fragilisée par le cancer. L'étude montre également que nous sommes tous inégaux par rapport aux centrales de traitements des eaux usagés. Les citadins ont une eau plus propre que les ruraux car les moyens sont plus importants près des grandes agglomérations pour traiter l'eau. En effet, en raison de la concentration de la population dans les villes, les contrôles de qualité de l'eau sont beaucoup plus réguliers que dans les zones rurales. En outre, les campagnes possèdent bien souvent des nappes phréatiques extrêmement polluées e raison de l'exploitation des sols par les agriculteurs. Que ce soit pour faire de la culture intensive ou de l'élevage d'animaux domestiques, les agriculteurs sont obligés de mettre de nombreux pesticides dans leurs champs et les animaux polluent les sols avec leurs excréments (lisier de porcs...). Toutes ces pollutions liées à l'activité humaine se retrouvent drainer par la pluie directement dans les nappes phréatique où nous puisons notre eau potable et cela pourrait poser de graves problèmes de santé publique à l'avenir. Version 1 - Janvier / 7

7 Il devient donc impératif de prendre les précautions qui s'imposent. Ces personnes «à risque» peuvent continuer de boire l'eau du robinet quotidiennement à condition qu'elles soient certaines de la qualité de l'eau du réseau qu'elles avalent. Pour cela rien de plus simple, il vous suffit de faire analyser votre eau du robinet ou d'interroger votre mairie qui a une obligation d'information à ce sujet. Seulement faites attention si vous choisissez la deuxième solution car les analyses d'eau ne sont pas forcément régulières toute l'année. Mieux vaut donc éviter tout risque ou passer à l'eau en bouteille. Les Cahiers de PRED CONSEIL sont le résultat d une compilation d informations collectées sur internet, dans des ouvrages ou revues spécialisées, auprès d experts etc. Ils ne prétendent pas être exhaustifs mais ont pour vocation de fournir des informations pratiques ou à méditer qui, nous l espérons, vous donneront envie d aller plus loin Pour ce cahier les sources principales proviennent de Nous les en remercions. Si des erreurs se sont glissées malencontreusement dans ces lignes, par avance merci de nous le faire savoir en nous contactant par mail à PRED CONSEIL 6, rue Saint Hubert Paris wwww.predconseil.info. Version 1 - Janvier / 7

Contenu. Compétences

Contenu. Compétences Séance 2 Correction Contenu Composition chimique d une eau de consommation Compétences Analyse qualitative d une eau Exercice I Les différentes eaux L eau minérale naturelle possède des propriétés favorables

Plus en détail

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation.

Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Arrêté du 26 juillet 2000 relatif aux spécifications des eaux de boisson et aux modalités de leur présentation. Article 1 er.- En application des dispositions de l article 1 er du décret exécutif n 92-65

Plus en détail

Commune de LE TAMPON:

Commune de LE TAMPON: Commune de LE TAMPON: Réseau 19 EME KM (chemin Géranium), 19ème Km (RN3), chemins Philippe Técher, des Maraîchers les Hauts, Fargeau et Barbot Vous êtes alimenté(e)(s) par : une eau de surface Vous dépendez

Plus en détail

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions :

Qualité de l eau. I. Analyse qualitative d une eau. 1. Test de mises en évidences de quelques ions : 1 Qualité de l eau L eau potable est le produit alimentaire le plus surveillé. Les normes de qualité de l eau potable définies par le ministère de la Santé et le Parlement Européen sont très rigoureuses.

Plus en détail

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan

C - Qualité des sols et de l eau. Bilan C - Qualité des sols et de l eau Bilan 1 CAH, Solution du sol et nutrition minérale végétale Le sol est un système complexe formé : D'une fraction solide minérale faite de fragments de roche issus du sous-sol

Plus en détail

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées

Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Projet de norme tunisienne pour homologation PNT 09.83 (2007) Norme générale pour les eaux potables en bouteilles/conditionnées Indice de classement : 09.83 ICS : 67.160.20 Langue : français Descripteurs

Plus en détail

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013

Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Administration, Quai Maria-Belgia 18 CH 1800 Vevey Information sur la qualité de l'eau distribuée en 2013 Ressources En 2013, la production globale du SIGE en eau de boisson s'élève à plus de 11.8 millions

Plus en détail

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU

INFORMATION 2011 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU INFORMATION 211 COMMUNE DE DENGES QUALITÉ DE L EAU EAUSERVICE NOUS METTONS TOUT EN OEUVRE POUR PRÉSERVER L ENVIRONNEMENT ET PRÉVENIR TOUTE ÉVENTUELLE POLLUTION DE L EAU eauservice c est : Le distributeur

Plus en détail

MPS : Eaux de consommation

MPS : Eaux de consommation Activité expérimentale n 1 M. Suet 2nd Compétences travaillées Compétences S approprier : Réaliser : Mobiliser et Exploiter ses connaissances : Mettre en œuvre une démarche expérimentale : Valider : Communiquer

Plus en détail

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes.

2/ Donner les différents traitements pour rendre l eau potable et définir le rôle de chacune des étapes. II/ Traitement des eaux (CDI) 1/ Le traitement des eaux à Aix pour les rendre potables Activité TD 1/ Indiquer une station de traitement des eaux de la ville d Aix. http://www.mairie-aixenprovence.fr/article.php3?id_article=60

Plus en détail

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003

AVIS 1/5. Afssa Saisine n 2001-SA-0257. Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 Maisons-Alfort, le 2 décembre 2003 AVIS LE DIRECTEUR GÉNÉRAL de l'agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à la fixation de critères de qualité des eaux minérales naturelles et des eaux

Plus en détail

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale

Normes de potabilité de l'eau selon la législation fédérale Produit Paramètre microbiologiques Valeur de tolérance UFC Eau potable Salmonelles spp nd/5 l Eau potable non traitée: - à la source - dans le réseau de distribution Eau potable traitée: - après le traitement

Plus en détail

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU

CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU CH3 : UNE GESTION OBLIGATOIRE DES NAPPES D EAU INTRODUCTION L'eau est une ressource finie, recyclable et inégalement répartie. Elle est une ressource indispensable aux êtres vivants et aux activités humaines.

Plus en détail

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau.

L eau du logement MCAD. I- Alimentation en eau. L eau du logement I- Alimentation en eau. L eau est un bien rare, fragile et précieux. L eau est le patrimoine de tous et il faut la protéger. Elle est utilisée pour : - Nourriture et boissons : 7%. -

Plus en détail

De l'eau des rivières à l'eau du robinet.

De l'eau des rivières à l'eau du robinet. De l'eau des rivières à l'eau du robinet. Pour être en bonne santé, l homme doit consommer 1,5 litre d eau chaque jour. Encore faut-il que cette eau soit d une qualité satisfaisante. L eau est dite potable

Plus en détail

Eau et Santé. Études. L eau

Eau et Santé. Études. L eau Eau et Santé Études H2O L eau potable en France 2005-2006 L eau potable en France 2005-2006 Du captage au robinet du consommateur : Le présent travail a été réalisé à partir des données du contrôle sanitaire

Plus en détail

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014

Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Bilan annuel de la qualité de l eau potable pour la période du 1 er janvier au 31 décembre 2014 Nom de l installation de distribution : Système de distribution d eau potable de la Ville de Drummondville

Plus en détail

Les différents traitements de l eau

Les différents traitements de l eau Les différents traitements de l eau Mise à jour le 21/04/2010 Chaque français utilise 100 à 200 litres d eau potable par jour, dont 3 à 5 litres qui servent à l eau de boisson et à la préparation des repas.

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Ammoniaque École Secondaire But: Déterminer la concentration en ammoniaque d'une eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la limite acceptée par l'union Européenne

Plus en détail

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise

Quelle Eau Boire? Institut Ming Men. Ecole de Médecine Traditionnelle Chinoise Institut Ming Men Quelle Eau Boire? Institut Ming Men 146 Grande Rue 54180 Heillecourt Tel : 03 83 96 26 20 06 09 88 02 18 Quelle Eau boire? Eau du robinet, eau en bouteille minérale ou de source, eau

Plus en détail

Un guide de traitement de l eau du puits

Un guide de traitement de l eau du puits Un guide de traitement de l eau du puits Dispositifs de traitement de l'eau à usage domestique Les problèmes relatifs à la qualité de l'eau décrits dans la présente feuille d'information pourraient être

Plus en détail

Chapitre C1 : Les eaux de consommation

Chapitre C1 : Les eaux de consommation Chapitre C1 : Les eaux de consommation I) Une eau minérale est-elle de l eau pure? Activité expérimentale : 1- Peser un bécher de 150 ml à l aide de la balance. 2- Introduire 100 ml d eau minérale Hépar

Plus en détail

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!).

Prairies de la série La qualité de l eau, ça compte!). Agriculture and Agri-Food Canada Agriculture et Agroalimentaire Canada LE BIOLOGIQUE DE L EAU SOUTERRAINE Décembre 1997 ***-*** **-** QU EST-CE QUE LE BIOLOGIQUE DE L EAU? L eau utilisée à des fins de

Plus en détail

! " #$% &%"'% ( )$'"*+,*-!. /,01

!  #$% &%'% ( )$'*+,*-!. /,01 $/% $$!! " #$% &%"'% ( )$'"*+,*-!. /,01 "%$2%$/%)#'34"$!)5 6 7 8!"#$ "%!&'(#'%!)&*&#+ *'##'& 6 La plus grande partie de l'eau qui tombe en pluie provient de la mer. 0%2$ *,,%2'

Plus en détail

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange Eau potable Définition L'eau potable est une eau qui ne doit pas porter atteinte à la santé humaine. L'eau potable est contrôlée de façon très stricte et doit respecter des valeurs limites pour différents

Plus en détail

Puits et forages privés

Puits et forages privés Puits et forages privés à usage domestique Vous souhaitez remettre en service un ancien puits ou créer un forage privé dans votre jardin et éventuellement consommer l eau ainsi prélevée? règles simples

Plus en détail

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES

LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES LA VERITE SUR L ADOUCISSEUR QUESTION ET RÉPONSE EXEMPLES ET TECHNIQUES VRAI OU FAUX? TOUT SAVOIR SUR LE TRAITEMENT DE L EAU L EAU ADOUCIE EST POTABLE? L EAU ADOUCIE A UN GOÛT SALÉ? BOIRE L EAU ADOUCIE

Plus en détail

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4

Kitcisakik. Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Renseignement généraux sur l eau potable 3 Rendement de votre système en alimentation en eau potable 4 Résultats des analyses sur la qualité de l'eau effectués par l opérateur 4 Résultats des analyses

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DE LA COMMUNAUTE URBAINE DU GRAND NANCY 1 Nancy, le 24 avril 2014 Délégation Territoriale de Meurthe-et-Moselle Cellule contrôle sanitaire des eaux Affaire suivie par : Stéphanie MONIOT/BR Courriel : ars-lorraine-dt54-vsse@ars.sante.fr Téléphone

Plus en détail

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009)

SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE DE BAMAKO (Juillet décembre 2009) 1 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU --------------------- LABORATOIRE NATIONAL DES EAUX REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Une Foi SUIVI DE LA QUALITE DE L EAU DES FORAGES DE LA ZONE AEROPORTUAIRE

Plus en détail

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON

SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON SYSTEME DE FILTRATION D EAU POUR LA MAISON LA FILTRATION PAR OSMOSE INVERSE La filtration par osmose inverse est généralement considérée comme la plus efficace des systèmes de filtration disponible. A

Plus en détail

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15

Avant-propos. Sommaire. Les défis. Page 02. L eau et ses constituants. Page 06. La formation de dépôts calcaires. Page 13. Page 15 Le guide de l eau Avant-propos Sommaire L eau potable est un élément essentiel de votre quotidien et se trouve à la base d une hygiène alimentaire irréprochable. Elle s utilise dans les domaines les plus

Plus en détail

Qualité de l eau distribuée par réseau

Qualité de l eau distribuée par réseau Thème: eau > public cible : consommateurs d eau potable Qualité de l eau distribuée par réseau Qualité de l eau destinée à la consommation humaine période 2005-2006-2007 Version 2010 Plus d infos : www.bruxellesenvironnement.be

Plus en détail

QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE. Montiel Antoine

QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE. Montiel Antoine QUALITE DE L EAU EN ELEVAGE AVICOLE Montiel Antoine Président du CES Eau de l AFSSA et ancien Directeur QualitéEnvironnement à Eau de Paris INTRODUCTION Dans cette intervention, sera traitée l incidence

Plus en détail

Chimie. Conductivité. Ammonium :

Chimie. Conductivité. Ammonium : Chimie Conductivité La conductivité de l'eau est l'aptitude d'une solution à permettre le passage du courant électrique. C'est à dire la capacité de l'eau à faire passer un courant électrique d'un point

Plus en détail

ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface. Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 :

ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface. Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 : ET-ESU : Qualité physico-chimique des eaux de surface Cartographie des derniers résultats de mesure de la qualité via la méthode SEQ Eau, en 2005 : Données d évolution : Analyse : L état qualitatif des

Plus en détail

H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales?

H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales? H.S.22D T.P. N 2 Quels sont les ions présents en solution dans les eaux minérales? I) Objectif : L objectif de ce T.P. est de reconnaître les ions présents dans une eau minérale ou si possible mettre en

Plus en détail

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau

2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2. Thème 2. Utilisation des ressources naturelles. L eau 2 nd 1 Enseignement d exploration 2 nd 2 Thème 2 Utilisation des ressources naturelles L eau Problématique générale: Des millions d hommes, dans les pays défavorisés, meurent encore chaque année pour avoir

Plus en détail

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2

Seconde TP1 Sciences. Mettre environ 3 ml des solutions indiquées ci-dessous dans 3 tubes à essais numérotés 1, 2 et 3. TUBE 2 NOM : Date : TP 1 : IDENTIFICATION DES IONS La législation impose que la composition des eaux en bouteilles soit affichée sur leur étiquette. Plusieurs ions sont généralement mentionnés, dans des quantités

Plus en détail

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences?

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences? VRAI ou? De l eau, des eaux, quelles différences? Sur les eaux minérales naturelles et les eaux de source Eau minérale naturelle, eau de source, eau de distribution Toutes les eaux apportent le nutriment

Plus en détail

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface

Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface Analyses physico-chimiques et microbiologiques des échantillons d'eaux de source et de surface 1. Origines des eaux analysées Nous avons analysé à la fois des eaux de source et des eaux de surface. 1.1.

Plus en détail

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire.

Les minéraux calcium et magnésium jouent un rôle utile pour la santé (os, dents, cheveux, muscles). Ils rendent l eau plus agréable à boire. Calcaire En traversant les diverses couches géologiques, l'eau se charge en de nombreux minéraux et notamment en carbonate de calcium, plus communément appelé calcaire. Une eau riche en calcaire est qualifiée

Plus en détail

À boire sans modération!

À boire sans modération! À boire sans modération! Préférez l eau du robinet 1 Certification ISO 9001 et ISO 14001 67 % des Français déclarent boire l eau du robinet au moins une fois par semaine*. 252 000 tonnes : c est la quantité

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY. I - Indicateurs techniques SYNDICAT INTERCOMMUNAL DES EAUX DE LA REGION D'AMBERIEU EN BUGEY Rapport annuel sur le prix et la qualité du service public de l'eau potable (Décret n 95-635 du 6 mai 1995) EXERCICE 2010 I - Indicateurs

Plus en détail

Année Internationale de l Eau Douce

Année Internationale de l Eau Douce Démystifier la Qualité de l'eau Démystifier la Qualité de l'eau Jean-François Goulet, d.t.a. Groupe Horticole Ledoux inc. Ste-Hélène de Bagot. (40) 79-2222. 2003 Année Internationale de l Eau Douce Démystifier

Plus en détail

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable

Eau liquide. Vapeur d eau (gaz) Eau solide. 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable 1L : Alimentation et environnement Activité.2 : Des eaux naturelles à l eau potable I. L eau dans tous ses états : Qu est-ce qu une molécule d eau? C est la plus petite quantité d eau "possible". Dans

Plus en détail

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU)

Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Direction de la production de l eau potable MISE AUX NORMES DES USINES DE PRODUCTION D EAU POTABLE (PROJET MNU) Mise MISE aux AUX normes NORMES des usines DES (MNU) USINES (MNU) 1.0 Présentation d ensemble

Plus en détail

De l eau pure directement à votre robinet

De l eau pure directement à votre robinet De l eau pure directement à votre robinet BIEN-ÊTRE ÉCONOMIE PLAISIR ÉCOLOGIE Regardez votre eau de plus près... Virus et Bactéries Certaines bactéries sont sans danger mais d autres peuvent provoquer

Plus en détail

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien

Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien Qualité chimique et bactériologique des eaux de consommation du Sud Algérien H.M.DJELLOULI - S. TALEB Laboratoire de Chimie Analytique Appliquée Faculté des Sciences-Université D. LIABES de Sidi Bel- Abbès

Plus en détail

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com»

Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» Maîtrise de la qualité de l eau des puits et forages. Loïc Fulbert GDS Mayenne «Loic.fulbert.gds53@reseaugds.com» 02 43 53 53 54 Maîtriser la qualité de l'eau dans le but de Eviter les risques sanitaires

Plus en détail

Opération Goutte d'eau

Opération Goutte d'eau Analyse de l Arsenic Révisé le 14 mai, 2010 École Secondaire But: Déterminer la concentration d'arsenic de l'eau potable provenant de 4 sources différentes, et d'un échantillon à la valeur limite proposé

Plus en détail

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic

Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic Synthèse sur le bilan de la qualité de l air en Seine-et-Marne en 2007 Point à proximité du trafic A la demande du Conseil Général de la Seine-et-Marne, AIRPARIF a établi un bilan de la qualité de l air

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Vers une agriculture durable au niveau de la planète. Document 1 : Par Florence Daine et Agnès Duperrin - Septembre 2007 le 22/08/07. Notre temps.

Vers une agriculture durable au niveau de la planète. Document 1 : Par Florence Daine et Agnès Duperrin - Septembre 2007 le 22/08/07. Notre temps. Vers une agriculture durable au niveau de la planète Thème 2: Nourrir l humanité NOTIONS ET CONTENUS Chapitre 1 : La qualité des eaux COMPETENCES ATTENDUES Eau de source, eau minérale, eau du robinet ;

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE

RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE RAPPORT ANNUEL 2014 SYNTHÈSE LOCALE EAU POTABLE COMMUNE DE LIEPVRE EAU POTABLE 2014 VOTRE COMMISSION LOCALE La Commission Locale en charge de votre système de distribution d eau établit les programmes

Plus en détail

Exposition au plomb d origine hydrique. Quelques indicateurs

Exposition au plomb d origine hydrique. Quelques indicateurs Exposition au plomb d origine hydrique Quelques indicateurs PLOMB ET SANTE Plomb et environnement Le plomb est présent dans de nombreux minéraux sous forme de composés tels que la galène (sulfure de plomb),

Plus en détail

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau

Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Fiche Présentation générale De la production et de la distribution en eau Descriptif Collectivité distributrice : commune de EAUVILLE Exploitant : Régie communale Zone de distribution () : Le réseau de

Plus en détail

TP : Mesure de la dureté de l eau

TP : Mesure de la dureté de l eau TP : Mesure de la dureté de l eau Mots-clés : Production d eau potable / Traitement des eaux Document 1 : Les conséquences de la dureté de l eau Une eau alimentaire ne doit pas être trop douce car l Homme

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable

LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. assurer en permanence l alimentation en eau potable LA SÉCURITÉ DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE assurer en permanence l alimentation en eau potable Analyse et gestion des risques de dysfonctionnement du réseau d eau potable Identification des scénarios

Plus en détail

SESSION 2007. Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

SESSION 2007. Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE SESSION 2007 Mention Complémentaire Art de la Cuisine Allégée ÉPREUVE E2 ÉTUDE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Ce sujet comporte 13 pages. Toutes les calculatrices de poche, y compris les calculatrices

Plus en détail

NORMES ET DIRECTIVES SUR L ÉTIQUETAGE DE L'EAU

NORMES ET DIRECTIVES SUR L ÉTIQUETAGE DE L'EAU Sous-ministériat à santé animale et à l inspection des aliments NORMES ET DIRECTIVES SUR L ÉTIQUETAGE DE L'EAU PRÉEMBALLÉE DISTRIBUÉE AU QUÉBEC Page 1 sur 19 RÉDACTION ET CONCEPTION Steven Guenette, Direction

Plus en détail

Les Cahiers de PRED CONSEIL

Les Cahiers de PRED CONSEIL Les Cahiers de PRED CONSEIL Série Savoir Faire & Agir N 2 Comment assainir son habitation? Introduction Azote, produits volatils toxiques, formaldéhyde Ces produits dangereux ont envahi nos maisons! Pièce

Plus en détail

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone

L EAU ET VOTRE SANTÉ EAU DU GRAND LYON. www.eaudugrandlyon.com. Le service de l eau pour tous. Service Clients par téléphone EAU DU GRAND LYON L EAU ET VOTRE SANTÉ Retrouvez sur le site d Eau du Grand Lyon tous les conseils et toutes les informations concernant : votre abonnement, la gestion de votre compte, le règlement de

Plus en détail

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES

ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES ANALYSES PHYSICOCHIMIQUES 12 Rue de l Usine Charguia II Tél : 71 940 198/081 Fax : 71 941 080 Physicochimie courante des aliments ph ph-mètre Brix Réfractométrie ABVT Distillation + dosage Azote ammoniacal

Plus en détail

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau

Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Procédés écologiques de traitement du tartre et de filtration de l eau Une eau dure, c est quoi? La dureté de l eau, encore appelé TH (abréviation de Titre Hydrotimétrique) représente sa teneur en ions

Plus en détail

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE

Sujets ES / L des épreuves Enseignement Scientifique Session 2012 - Pondichéry REPRÉSENTATION VISUELLE 1 sur 7 15/06/2012 21:26 bac, baccalauréat, SVT, sciences, ES, L, 2012, pondichéry, examen, vie, terre, procréation, bois, eau, sujet, épreuve, anticipée, enseignement, scientifique Sujets ES / L des épreuves

Plus en détail

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité

Les bonnes pratiques pour une eau de qualité Les bonnes pratiques pour une eau de qualité en élevages de volailles label RÉSUMÉ Les résultats d une enquête menée par l ARVOL (Association Régionale des Volailles de Chair d Aquitaine) en 2004 ont montré

Plus en détail

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane

Analyse de qualité de l eau 2012. Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique. 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Analyse de qualité de l eau 212 Calcul de l Indice de qualité bactériologique et physico-chimique 7 stations dans les MRC des Basques et de Matane Entre août et octobre 212, l OBVNEBSL a procédé a des

Plus en détail

Etat des lieux des sols pollués en France

Etat des lieux des sols pollués en France Etat des lieux SSP Etat des lieux des sols pollués en France Historique rapide Quelques grands évènements en France et à l'étranger La longue marche vers la reconnaissance Définir l'état d'un sol pollué

Plus en détail

Service public d eau d

Service public d eau d Service public d eau d potable Syndicat Mixte du Canton de Saint Peray Présentation RAD année 2013 Comité Syndical Mercredi 10 décembre 2014 Les chiffres clés s 2013 Les chiffres clés des services d Eau

Plus en détail

BRITA au service des professionnels

BRITA au service des professionnels BRITA au service des professionnels BRITA, spécialiste de la filtration de l eau à usage des particuliers, met également son expertise à disposition des professionnels. De nombreux appareils que l on trouve

Plus en détail

www.solutions-tmi.com

www.solutions-tmi.com CARAFE FILTRANTE DAFI Les vertus d une eau de source chez soi et à volonté GARANTIE 2 ANS CARAFE FILTRANTE DAFI Capacité globale : 3,3 L utile : 1,5 L Indicateur changement cartouche manuel / électronique

Plus en détail

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux

I) Les solvants hydrophiles A) Eaux Les solvants UE 11:Pharmacotechnie et pharmacie galénique Semaine : n 10 (du 09/11/15 au 13/11/15) Date : 13/11/2015 Heure : de 8h00 à 9h00 Professeur : Pr. Gayot Binôme : n 75 Correcteur : n 74 PLAN DU

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau du robinet sur le territoire du SEDIF est une eau d excellente qualité L eau potable est l un des produits alimentaires les plus contrôlés. Elle est un vecteur potentiel de nombreuses maladies et

Plus en détail

Introduction. I. Les besoins alimentaires de la plante. II. Les besoins minéraux de la plante. Définition des termes utilisés

Introduction. I. Les besoins alimentaires de la plante. II. Les besoins minéraux de la plante. Définition des termes utilisés Introduction I. Les besoins alimentaires de la plante Pour se nourrir les plantes supérieures ont, comme tout être vivant, besoin d'énergie et de matières. La plante supérieure a la propriété fondamentale

Plus en détail

NEWSLETTERwww.b-p-s.be

NEWSLETTERwww.b-p-s.be NEWSLETTERwww.b-p-s.be Automne 2012 Pour ces problèmes : récupération du sportif nervosité, fatigue, stress troubles du sommeil mincir en forme CONSTIPATION acidité digestion difficile capital osseux grossesse

Plus en détail

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences

Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Vapeur, Eau : analyses, résultats attendus et conséquences Frédy Cavin : expert en stérilisation CHUV Journées des formateurs de la SSSH, 12.2.2013 «Plus une eau est pure, moins elle a de poissons» Proverbe

Plus en détail

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique

Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Dureté d'une eau - Dosage complexométrique Objectifs : Découvrir un autre type de dosage, Prendre conscience de l existence de critères auxquels doit répondre une eau potable. A Introduction : 1 Généralités

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 092-TEST Version/Versie/Version/Fassung 11 Date

Plus en détail

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX

LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX LE SERVICE COMMUNAL DES EAUX En créant un budget unique du service de l eau et de celui de l assainissement à compter du er janvier 23, le conseil municipal a confirmé sa volonté d'assurer en régie directe

Plus en détail

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR

RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR RESUME DU PLAN REGIONAL POUR LA QUALITE DE L AIR Février 2010 1. CONTEXTE La Loi sur l Air et l Utilisation Rationnelle de l Energie (LAURE) n 96-1236 du 30 décembre 1996 et son décret d application du

Plus en détail

Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique

Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique Une eau de chauffage optimale Pour protéger durablement votre installation de chauffage et maintenir son efficacité énergétique U N E PROTECTION PL U S É C O L O G I Q U E E T P L U S S Û R E P O U R V

Plus en détail

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com

Pour plus d informations sur nos partenariats : aqua-etiam.com Pour plus d informations sur nos partenariats : +31(0)88 7865847 + 31 (0) 88 7865099 info@ Eau saine au goût agréable. Rétention de minéreaux essentiels. Système membranaire inégalé et breveté. Plus de

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA METROPOLE DE LYON ARRETE N 2016-04-21-R-0333 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement des eaux usées autres

Plus en détail

Qualité des eaux de surface et souterraines dans la ville de Yaoundé et son impact sanitaire.

Qualité des eaux de surface et souterraines dans la ville de Yaoundé et son impact sanitaire. Institut National de la Statistique Institut Fédéral des Géosciences et des Ressources Naturelles Qualité des eaux de surface et souterraines dans la ville de et son impact sanitaire. Cadre et objectifs

Plus en détail

L' homme agit sur son environnement.

L' homme agit sur son environnement. Duong Alexis 6eB L' homme agit sur son environnement. Causes des pollutions du sol Le sommaire La pollution des sols. -Introduction p3. -1) Définition du rôle du sol p 4-5. -2) Les causes de la pollution

Plus en détail

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques

Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Identification des situations à risque de contamination microbienne des eaux : intérêt des méthodes optiques Marie-Florence Thomas Ecole des Métiers de l Environnement Situation à risques Situation à risque

Plus en détail

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté

Plus en détail

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659

AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659 AVIS DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N 8659 EAU DE SOURCE GRAND BARBIER Allégation «convient pour la préparation des aliments des nourrissons» 4 août 2010 1. INTRODUCTION ET QUESTION Un dossier, introduit

Plus en détail

Laboratoire Départemental d Analyses 42-44 Route de Guéret 23380 AJAIN Tél. : 05-55-81-87-30 Fax : 05-55-81-87-40 DEMANDEUR de l'analyse

Laboratoire Départemental d Analyses 42-44 Route de Guéret 23380 AJAIN Tél. : 05-55-81-87-30 Fax : 05-55-81-87-40 DEMANDEUR de l'analyse LDA23 DE2501 RensAni00 Identification du prélèvement... NOM Prénom : FICHE DE RENSEIGNEMENTS POUR ANALYSES DES EAUX ALIMENTATION ANIMALE Laboratoire Départemental d Analyses 42-44 Route de Guéret 23380

Plus en détail

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration

Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Quels moyens pour garantir une eau potable de qualité? L ultrafiltration Membratec SA - Emmanuel Bonvin AFSR, Yverdon le 21 1 Présentation de la société Société suisse indépendante, fondée en 1997, siège

Plus en détail

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU

QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU QUALITÉ DES SOLS ET DE L EAU I. LE SOL, UN MILIEU D'ECHANGES DE MATIERE On définit le sol comme la partie supérieure et arable de l'écorce terrestre. Une plante est un organisme vivant qui a besoin d'un

Plus en détail

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée.

Un ion monoatomique est formé d'un seul atome chargé. Les ions poly-atomiques sont formés de plusieurs atomes. Il s'agit d'une molécule chargée. CHAPITRE 5 : LES IONS I. QU'EST CE QU'UN ION. Un ion est un élément qui porte une charge électrique. Il existe deux types d'ions différents les cations et les anions. Les cations sont des ions qui portent

Plus en détail

CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS.

CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS. CH11. DES SUBSTANCES DANS L EAU DES BOISSONS. Les exercices Tests ou " Vérifie tes connaissances " de chaque chapitre sont à faire automatiquement sur le cahier de brouillon pendant toute l année. Tous

Plus en détail

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James

Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Direction de santé publique Risques à la santé associés à la présence de coliformes fécaux dans l eau du ruisseau St James Monique Beausoleil, M.Sc., toxicologue 12 novembre 2014 MISE EN CONTEXTE Le 10

Plus en détail

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION)

GOUTTIÈRES (GUIDE D INSTALLATION) Dans le cadre de l amélioration de la gestion des eaux pluviales sur son territoire, la Ville de Magog a adopté en septembre 2014 une réglementation concernant les gouttières des bâtiments de son territoire

Plus en détail

I - LES EAUX DE CONSOMMATION

I - LES EAUX DE CONSOMMATION THEME N 2 : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Ce thème est une approche à la fois individuelle et globale des problèmes de l'alimentation des hommes sur la planète. Ce thème doit permettre de poser scientifiquement

Plus en détail

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons

La fertilité et l alimentation. Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons La fertilité et l alimentation Dans quelle mesure l alimenta/on peut elle apporter des solu/ons Un régime alimentaire adapté pour diminuer les risques d'infertilité et augmenter ses chances de tomber enceinte

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 ANNEXE du PLU Gestion de l eau ALIMENTATION EN EAU POTABLE 1 1. GÉNÉRALITÉS Située au nord-ouest de Paris, la commune de la Frette s étend sur le versant ouest des Buttes du Parisis et l altitude qui est

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail