La stratégie de distribution de Best Western : marque forte et présence multicanaux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La stratégie de distribution de Best Western : marque forte et présence multicanaux"

Transcription

1 STÉPHANE GAUTHIER La stratégie de distribution de Best Western La stratégie de distribution de Best Western : marque forte et présence multicanaux STÉPHANE GAUTHIER DIRECTEUR COMMERCIAL ET MARKETING BEST WESTERN FRANCE Best Western est aujourd hui la marque d hôtel la plus répandue dans le monde, avec plus de hôtels répartis dans plus de 86 pays. Chaque hôtel membre de la chaîne est un hôtel indépendant, actionnaire de la coopérative Best Western du pays auquel il est rattaché. Best Western est donc un prestataire de services qui affilie des hôtels sous sa marque aux conditions suivantes : respect d un cahier des charges qualité au travers d un contrôle annuel ; positionnement 3 ou 4 étoiles ; minimum de 20 chambres ; situation stratégique au cœur des villes ou de lieux touristiques reconnus. CAHIER ESPACES 71 décembre 2001 La distribution touristique 13

2 Opérateurs : les rapports de force sont en train d'évoluer Prestataires : les stratégies multicanaux s imposent plus que jamais En contrepartie d une cotisation annuelle, Best Western délivre un panel de services à la disposition des adhérents. Best Western est certainement, en termes de service, la plus intégrée des chaînes volontaires et le cœur de l activité de la chaîne concerne la promotion et la commercialisation des hôtels : une centrale de réservation mondiale connectée à tous les GDS (1 500 agents de réservation et 12 millions d appels par an) + site internet marchand ; une force de vente de 80 commerciaux en Europe, répartis dans les bureaux nationaux la promotion de la marque au travers de salons et événements professionnels ; des campagnes de publicité nationales et mondiales ; un programme marketing adapté à chaque segment de clientèle ; un programme de cartes de fidélité, avec 1,5 million de porteurs ; la diffusion de 1,7 million de guides à travers le monde ; une centrale d achat comptant 130 fournisseurs référencés ; des services personnalisés : édition de brochures, assistance juridique, communication Aujourd hui, la force d une chaîne comme Best Western est, alors que le marché des groupes hôteliers se concentre et que le nombre de marques se multiplie ce qui est source de confusion pour le consommateur, d avoir la capacité de garder son indépendance et son autonomie financière du fait de sa structure coopérative. La philosophie de la chaîne, qui est de servir et de rester proches de nos membres qui sont nos actionnaires, nous oblige à une forte réactivité aux changements et aux évolutions des marchés en créant et en adaptant nos outils marketing. Ainsi, la centrale de réservation de Best Western est l une des plus puissantes au monde, générant plus de 750 millions de dollars de chiffre d affaires. UN STRATÉGIE DE MARQUE FORTE Les outils de réservation, aussi sophistiqués qu ils soient, ne peuvent être optimisés sans une stratégie de marque forte. Best Western est une véritable marque qui existe depuis cinquante-cinq ans aux États-Unis et trente ans en France. C est l une des marques de chaînes d hôtels le plus connues au monde. C est ce capital extraordinaire que chaque hôtel et chaque bureau affilié doit exploiter, développer et protéger. Best Western reste très attentif aux évolutions rapides et permanentes des nouveaux circuits de distribution dans l industrie du tourisme, et ce afin de faire les bons choix stratégiques et technologiques sans dévaluer la marque et sans affaiblir les stocks de chambres. Le parti pris de Best Western, bientôt rejoint par d autres grandes chaînes mondiales, a été d investir très tôt sur les développements technologiques des outils de réservation et de mise à disposition des chambres, pour nos distributeurs comme pour nos clients finaux. Créé en 1996, est ainsi aujourd hui le premier site marchand de vente de chambre en ligne dans le monde, avec plus de 110 millions de dollars de chiffres d affaires en La distribution des voyages et des chambres d hôtels n a pas échappé aux révolutions nées de l effervescence de l explosion d internet et du formidable gisement d idées nouvelles des start-up. Aujourd hui, peu ont survécu mais les sites et systèmes restant sur le marché sont des acteurs majeurs du tourisme dans le monde et l objet de toutes les convoitises. Très tôt, Best Western a souhaité protéger sa marque face aux tentations des distributeurs en ligne, discounters ou autres supermarchés du voyage. En effet, quel fabricant de yaourts risquerait aujourd hui de voir ses produits distribués sous sa marque 20 à 50 % moins cher par un hypermarché spécialiste du discount? Il préférera vendre les mêmes produits en marque cachée, dans ce cas la marque du distributeur. La distribution en marque cachée dans l hôtel- 14 La distribution touristique décembre 2001 CAHIER ESPACES 71

3 STÉPHANE GAUTHIER La stratégie de distribution de Best Western lerie n est pas totalement réalisable, puisqu au final le consommateur découvrira la marque de l hôtel dans lequel il dormira. Comment peut-il par la suite garder le même capital confiance dans cette marque qu il aura toujours l impression d acheter trop cher en appelant la centrale de réservation de la chaîne? UNE STRATÉGIE DE PRÉSENCE MULTICANAUX Un enjeu majeur de la distribution est la maîtrise du stock de chambres (room inventory) mis à la disposition des consommateurs, directement ou via les distributeurs (TO, agences, sites de voyages ). Les distributeurs en ligne demandent du stock directement aux hôtels (allottements) dont le volume et les tarifs sont ajustables sur leur propre système extranet. Ainsi ces stocks sortent des systèmes de réservation de Best Western pour être distribués, souvent moins chers, par les agences de voyages du net. N oublions pas toutefois que la part des réservations centralisées par une chaîne comme Best Western pour un hôtel représente 20 % en moyenne de son chiffre d affaires. Les distributeurs ou les clients finaux n utilisent pas forcément les systèmes mis à leur disposition par Best Western pour réserver un hôtel. Ils le font directement par fax et par téléphone, et là encore la marque joue un rôle majeur dans la décision du client pour le choix de son hôtel. Best Western a choisi de contraindre les plus gros distributeurs de chambres d hôtels (Worldres et Expedia par exemple) à venir se connecter directement sur ses systèmes de réservation, moyennant une commission réduite à 5 % ; cela lui permet de garder ainsi la maîtrise des stocks de chambres et de l exploitation de la marque. Ce choix permet à l hôtelier de préserver ses marges et à la chaîne d offrir une vraie cohérence tarifaire à ses consommateurs. Distribution des voyages d affaires Bien que récente, la distribution des voyages d affaires est aujourd hui de plus en plus structurée aux travers de canaux relativement bien identifiés : les réseaux d agences de voyages d affaires : Havas Voyage-American Express, CarlsonWagonlit, BTI, Rosenbluth Véritables spécialistes des entreprises, ces structures développent des services adaptés à leurs besoins : programme hôtelier dédié avec sollicitation, négociation et consolidation tarifaire ; agents de réservation au sein de l entreprise (implants) ; facturation centralisée, édition de statistiques ; audit de la politique voyages et recommandations ; développement de système personnalisé de réservation sur internet ; les agences de voyages d affaires sur internet Egencia, Runaworld proposent un service complet aux petites et moyennes entreprises qui souhaitent structurer leurs dépenses de déplacement : site web personnalisé aux couleurs de l entreprise ; édition de statistiques par voyageur, par type de dépense ; tarifs négociés : aérien, hôtels, location de voitures ; réservation en ligne et call center. 90 % des réservations d hôtels en provenance des systèmes utilisés par ces intermédiaires transitent par les GDS, ce qui ne doit pas faire oublier la partie immergée de l iceberg : une moyenne de 60 à 70 % des réservations dans les entreprises échappe à ces structures pour être faites directement à l hôtel, par téléphone le plus souvent. Il reste compliqué pour une entreprise de faire respecter une politique voyages tant les habitudes prises en la matière restent fortes. CAHIER ESPACES 71 décembre 2001 La distribution touristique 15

4 Opérateurs : les rapports de force sont en train d'évoluer Prestataires : les stratégies multicanaux s imposent plus que jamais Évolution de la répartition des canaux de réservation La tendance depuis cinq ans est claire, la distribution électronique via le net prend une part de plus grande chaque année et devient une véritable source de réservation (cf. tableau). Phénomène rapide est irréversible, les call centers sont de moins en moins utilisés et Best Western ferme à la fin 2001 deux centres d appels nord-américains, à Wichitta et à Flagstaff. Ces fermetures sont le fruit d un constat et ont été confortées par une étude demandée à KPMG Tourisme en mars 2001 : la tendance est claire, la vente de chambre d hôtels sur le web ne fera qu augmenter, diminuant l utilisation des numéros d appel gratuits (numéros verts, toll free numbers) et des réservations par téléphone. Paradoxe du web, les agences de voyages en ligne sont toutes contraintes, quant à elles, d ouvrir et/ou agrandir leur call center pour mieux répondre aux besoins de leurs clients, demandeurs d un contact et d un conseil téléphonique. Une chambre d hôtel devient un produit facile à réserver en ligne grâce à la notion Tableau 1 Origine des réservations centralisées dans les hôtels français Best Western Téléphone 54 % 51 % 46 % GDS 41 % 39 % 39 % Internet 5 % 10 % 15 % de marque, qui permet au client d être instantanément rassuré sur la qualité et les prestations d un établissement en voyant simplement sa photo sur un site. C est encore une fois la marque qui fait vendre et c est pourquoi les distributeurs off et on line ont besoin de marques fortes pour rassurer les clients. Que dire alors des GDS qu on croyait morts à l arrivée d internet et de la désintermédiation de la distribution? Il est vrai que les écrans et manipulations GDS faisaient office de préhistoire face à la convivialité et souplesse du web. Mais c était oublier l exhaustivité de l offre à laquelle ils donnent accès: 95 % des compagnies aériennes dans le monde ; 80 % des chaînes hôtelières ; 95 % des loueurs de voitures ; le rail, la croisière, l assurance voyages Le stock, les tarifs et la confirmation en temps réel de 80 % de l offre touristique mondiale. Aucun site ne peut rivaliser aujourd hui sauf ceux qui sont connectés aux moteurs de réservation GDS! Ainsi, aujourd hui, sur les dix premiers sites de ventes de voyages en ligne au monde, huit appartiennent aux GDS. Ce sont bien les GDS qui sont les leaders du voyage sur le web. Parallèlement, les agents de voyages subissent depuis trois ans une période extrêmement difficile et sont les grands perdants de cette nouvelle donne. Si aujourd hui plus de la moitié des réservations centralisées proviennent des agents de voyages, seuls les gros réseaux (Carlson Wagonlit, Havas Voyages, American Express, BTI ) et les agences spécialisées (par destination, par exemple) continuent de progresser. L environnement des GDS évolue grâce aux nouvelles technologies et devient de plus en plus convivial, permettant de réserver de plus en plus de produits en toute fiabilité. Le coût pour l hôtel de ce média n est pas neutre (de 3 à 5 $ par réservation), mais parfois équivalent, si l on n y prend pas gare, aux coûts d une réservation par internet (multiplication des intermédiaires) ou même d une réservation directe à l hôtel traitée manuellement! 16 La distribution touristique décembre 2001 CAHIER ESPACES 71

5 STÉPHANE GAUTHIER La stratégie de distribution de Best Western En Amérique du Nord, nous constatons une plus grande adaptation des salariés à une politique voyages strictes : chez Fedex, par exemple, 100 % des déplacements sont achetés chez un fournisseur référencé, les notes de frais ne suivant pas cette procédure n étant pas remboursées. Distribution des voyages loisirs Dans le domaine des loisirs, les canaux de distribution sont plus complexes, avec des intermédiaires plus nombreux, qu internet n a pas forcément éliminés : les réceptifs. Fournisseurs des TO, ils contractent directement avec les hôtels sur une base tarifaire de 5% à 10% des tarifs Fit (full inclusive tour). Ils sont au début de la chaîne de distribution des voyages. Plus les pays qu ils fournissent sont lointains, plus le réceptif a de la valeur ajoutée ; ainsi les réceptifs asiatiques sont aujourd hui incontournables pour travailler avec le Japon par exemple. Les réservations sont faites directement à l hôtel, on request ou parfois avec un allotement ; les tour-opérateurs. Dinosaures de la distribution, leur fonctionnement n a pas tellement changé depuis de nombreuses années. Ils éditent une à deux brochures par an en contractant directement avec les hôteliers (allotements, tarifs FIT et date de rétrocession) et utilisent les agences de voyages pour leur distribution. Les réservations se font par fax, téléphone ou . Les contraintes d une programmation rigide publiée un an à l avance sont compensées par une programmation rentable sur des destinations sûres, générant un volume important de réservation. Ces TO s adaptent aux évolutions des marchés en élargissant leur offre avec des brochures à thème plus spécifique : thalassothérapie, ski, lacs et montagnes Très peu se diversifient sur le web car ils s y brûleraient les ailes : leurs distributeurs, les agences de voyages ne toléreraient pas d être ainsi court-circuitées ; les agences de voyages classiques. Relais des TO, trop peu d agences s aventurent dans le sur mesure en vendant un séjour à la carte avec des réservations d hôtels et d avions séparés par exemple. Le voyageur touriste aime encore bien le tout-compris et le clef en main. C est internet qui va susciter de nouvelles offres sur un marché laissé à l abandon par les agences traditionnelles, faute de rentabilité. Les GDS restent l outil favori de réservation des agences de voyages. Peu coûteux, rapides et fiables, les quatre systèmes existants équipent 95 % des agences dans le monde. La réservation d un hôtel sur les GDS est récente (1996) et le potentiel de développement réel : chaque année, les segments des hôtels augmentent en moyenne de 20 %, les agences sont de mieux en mieux formées et trouvent dans la réservation d un hôtel une rémunération (commission de 10 %) tout à fait compétitive par rapport à l aérien ; les sites internet. Trois catégories se distinguent aujourd hui sur le web : agences de voyages sur internet : Expedia, Travelocity, Lastminute. Agences de voyages virtuelles, elles proposent toute l offre classique d un agent de voyages : revente de forfaits TO, location de voitures, chambre d hôtels, croisières, assurances, rail. 80 % de ces sites utilisent des moteurs GDS pour leur réservation, l internaute réservant directement dans les GDS quand il fait une réservation en ligne. Certaines ont une production TO maison, comme travelprice.com, sur des courts séjours ou des promotions vendues en dernière minute. Seules 5 à 10 % des ventes de ces sites sont faites en ligne, 90 % des autres ventes passant par le téléphone au travers de centres d appel. Plus de 60 % de leurs ventes sont de dernière minute (une semaine avant le départ) et les paniers moyens d achat sont similaires à ceux d une agence traditionnelle (entre et FF). Chaque hôtel peut CAHIER ESPACES 71 décembre 2001 La distribution touristique 17

6 Opérateurs : les rapports de force sont en train d'évoluer Prestataires : les stratégies multicanaux s imposent plus que jamais proposer directement des packages courts séjours et des promotions d invendus, le média utilisé par ces agences pouvant favoriser la vente de dernière minute. Cependant, le web ne fait pas de miracle et une chambre même à 50 % dans le centre de la France, au mois de novembre, reste difficile à vendre! Best Western veille à la mise en avant de sa marque sur ces sites à chaque fois qu un hôtel y est programmé ; sites de ventes aux enchères inversées, tel Priceline. Proposez un prix, une date et une destination, si le moteur trouve une prestation correspondant à votre demande, vous devez l acheter. Les produits sont tous vendus en marque cachée, l internaute sait quand il reçoit son billet quelle compagnie il va prendre, il ne le sait pas avant. Ces modèles sont basés sur un marketing de prix où le produit acheté est accessoire ; ils fonctionnent avec des moteurs GDS ; moteurs et portails de réservation hôteliers : Worldres, Travelweb. Ce sont des spécialistes de la réservation hôtelière, avec leur propre technologie. Ils passent des contrats d affiliation avec des sites partenaires qui leur ramènent du trafic, des réservations, donc des commissions (5 % pour les hôtels Best Western). Ils viennent directement se connecter aux systèmes de réservation des grandes chaînes mondiales à l aide de switchs élaborés par Pegasus ou Cisco. Être membre d une chaîne comme Best Western permet à un hôtel d être automatiquement distribué par ces poids lourds de la réservation électronique ; grossistes et consolidateurs, tels Hoteldiscount, Travelscape Ces sites sont des spécialistes du tour-operating sur le web. Ils demandent des tarifs FIT et des allottements, mais autorisent que ces deux paramètres varient dans le cours de l année en fonction de l occupation de l hôtel. Ces TO modernes veulent profiter des techniques de yield management des hôtels et proposer ainsi le meilleur tarif disponible à la vente à leur client. Ils gèrent les stocks de chambres directement dans leur système, sans passer par les centrales des chaînes. Chaque hôtel accède par un extranet aux systèmes de ces sites et gère ses allotements et tarifs comme il le fait dans le logiciel de réservation de Best Western. Dans le partenariat avec ces grossistes, une chaîne comme Best Western doit valider la cohérence des tarifs donnés (parité tarifaire avec la centrale de réservation) et protéger sa marque dans la diffusion des offres de ses adhérents. Le risque de la multiplication de ses canaux de distribution est de multiplier les tarifs et la disponibilité proposés par un même hôtel, pour une même chambre à la même période. À l avenir, les nouvelles technologies et internet doivent aboutir à une certaine forme de désintermédiation de la distribution touristique ( directement du producteur au consommateur ). Les professionnels intermédiaires du tourisme vont évoluer pour augmenter la valeur ajoutée de leur service et laisser ainsi les réservations plus simples se faire directement. Les systèmes de commissionnement doivent aussi évoluer vers la rationalisation, en éliminant certains intermédiaires et en permettant à chaque hôtel de proposer une chambre au meilleur tarif disponible en temps réel à n importe quel client. L ing et autres outils marketing du web vont permettre aux chaînes hôtelières d accélérer leurs actions BtoC pour mieux connaître le client final et le fidéliser. L exploitation des stocks de chambre va devenir un enjeu majeur dans la distribution traditionnelle et électronique, rien ne sert d avoir un bon prix si vous n avez pas de chambres à vendre! Les chaînes hôtelières doivent être inventives, innovantes et à la pointe du marketing pour pouvoir convaincre leurs propres hôtels de leur confier la plus grande partie de leur stock de chambres. 18 La distribution touristique décembre 2001 CAHIER ESPACES 71

DOSSIER DE PRESSE 2013

DOSSIER DE PRESSE 2013 APPLICATOUR PRESENTE VIA SYSTEM, LA TECHNOLOGIE AU SERVICE DES PRODUCTEURS DE VOYAGES DOSSIER DE PRESSE 2013 Contact Presse : Tika Media Caroline Melin 80 rue Belgrand 75020 Paris 06 61 14 63 64 01 40

Plus en détail

La distribution multicanal

La distribution multicanal Les opérateurs traditionnels s emparent du multicanal La distribution multicanal Réalité, enjeux et perspectives F L O R E N C E C I O M E I Consultante, fondatrice d ADhoc Tourisme [florence.ciomei@club-internet.fr]

Plus en détail

Comportement Web des touristes québécois

Comportement Web des touristes québécois Comportement Web des touristes québécois Faits saillants - Mai 2011 Sondage Ipsos Descarie Réseau de veille en tourisme En partenariat avec le ministère du Tourisme du Québec Le sondage concernant le comportement

Plus en détail

WORLDHOTELS, en résumé

WORLDHOTELS, en résumé WORLDHOTELS, en résumé Nom de la société: WORLD HOTELS AG Date de création: 1970 Profil de la société: WORLDHOTELS est une collection exclusive d hôtels indépendants parmi les plus singuliers du monde.

Plus en détail

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet

Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet. Evaluation comparative de sites Internet Offices de tourisme et bonnes pratiques Internet Evaluation comparative de sites Internet Quoi? Ce document est un résumé des résultats de l étude menée sur une quinzaine de sites Internet dans le domaine

Plus en détail

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée.

Garantir le bon déroulement d un séjour : une profession réglementée. Agent de Voyages Rome G1303 1 Le métier Le métier : Agent de voyage Recevoir le client, le conseiller, conclure une vente en réglant toutes les formalités nécessaires tel est l objectif de l agent de voyages.

Plus en détail

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises?

La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? La consolidation de l industrie aérienne entraîne-t-elle une hausse des prix pour les entreprises? L industrie du transport aérien est connue pour la volatilité du prix des billets. Ce phénomène peut rendre

Plus en détail

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique

Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Communiqué de presse Baromètre 2015 Havas Voyages / Intel* Travailler et voyager à l ère de la transformation numérique Havas Voyages et Intel collaborent pour comprendre et adresser les nouvelles attentes

Plus en détail

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes

M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes M-Tourisme et réseaux sociaux : les pratiques des clientèles européennes SOMMAIRE LES CONSTATS... 3 LA METHODOLOGIE... 3 CE QU IL FAUT RETENIR... 4 Google? Oui, mais pas que...4 Connectés, même en vacances!...4

Plus en détail

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe

Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Perspectives sur les Politiques Voyages en Europe Synthèse de l étude Réalisé par TRW Travel & Expense Management LLC Synthèse de l étude Egencia, la Fondation NBTA et les consultants de TRW Travel and

Plus en détail

INTRODUCTION...4 1. TOURISME A L ERE D INTERNET...3

INTRODUCTION...4 1. TOURISME A L ERE D INTERNET...3 S O M M A I R E INTRODUCTION....4 1. TOURISME A L ERE D INTERNET...3 1.1 Emergence du e-commerce et du e-tourisme... 4 1.2 DÉveloppement d un nouveau profil du consommateur... 6 1.3 emergence de nouvelles

Plus en détail

Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative.

Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative. Amadeus étudie la possibilité d établir des partenariats avec des acteurs de l économie collaborative. 56 Point de vue d un Gds frédéric saunier IntervIeW DirECTEur COMMErCiaL Frédéric Saunier présente

Plus en détail

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante

Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante Septembre 2009 Le retard en matière de marketing en ligne» dans l industrie hôtelière: une tendance inquiétante par Max Starkov Comme spécialistes du marketing hôtelier en ligne depuis bientôt 15 ans,

Plus en détail

I N S I G H T SERVICES FINANCIERS ENERGIE & UTILITIES TRANSPORT & LOGISTIQUE TELECOMS & MEDIAS RESSOURCES HUMAINES & CHANGE MANAGEMENT

I N S I G H T SERVICES FINANCIERS ENERGIE & UTILITIES TRANSPORT & LOGISTIQUE TELECOMS & MEDIAS RESSOURCES HUMAINES & CHANGE MANAGEMENT LA LERE SIA PARNERS 3er trimestre I N S I G H SERVICES FINANCIERS ENERGIE & UILIIES RANSPOR & LOGISIQUE ELECOMS & MEDIAS RESSOURCES HUMAINES & CHANGE MANAGEMEN EVOLUION DE L E-OURISME QUELS PEUVEN ERE

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 2 : «Comment vendre les Vosges demain?» Senones, le 16 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence

DORDOGNE-PERIGORD. Le label d excellence DORDOGNE-PERIGORD Le label d excellence Les Gîtes de France, c est la force d un réseau bien établi et bien structure, qui oeuvre depuis 55 ans au service des propriétaires et des clients : Premier réseau

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB?

COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? COMMENT CONDUIRE SON PROJET DE SITE WEB? Lorraine Pour être efficace, un site web doit être réfléchi et en adéquation avec la stratégie de l entreprise. Cette notice présente les différentes possibilités

Plus en détail

BEST WESTERN France Meilleure innovation hôtel. Hospitality Awards

BEST WESTERN France Meilleure innovation hôtel. Hospitality Awards BEST WESTERN France Meilleure innovation hôtel Hospitality Awards Contexte Aujourd hui, le secteur de l hôtellerie est en pleine évolution : Les hôteliers sont confrontés à l omniprésence des agences de

Plus en détail

REUNION D INFORMATION OFFICE DE TOURISME DES MONTS DE LACAUNE 26 MAI 2014

REUNION D INFORMATION OFFICE DE TOURISME DES MONTS DE LACAUNE 26 MAI 2014 REUNION D INFORMATION OFFICE DE TOURISME DES MONTS DE LACAUNE 26 MAI 2014 Quelques données et tendances fortes : + de 80% des internautes européens préparent leurs séjours en ligne 91% des voyageurs français

Plus en détail

du meilleur prix garantie Conditions générales de l offre Version disponible également en Deutsch English Pусский Česky (pdf)

du meilleur prix garantie Conditions générales de l offre Version disponible également en Deutsch English Pусский Česky (pdf) Version disponible également en Deutsch English Pусский Česky (pdf) Réservez sans souci simplement et bénéficiez du meilleur tarif offert. Grâce à notre Garantie du meilleur prix, vous gagnez du temps

Plus en détail

Présentation Yield Management. CCI Dordogne. 14 mars 2014

Présentation Yield Management. CCI Dordogne. 14 mars 2014 Présentation Yield Management CCI Dordogne 14 mars 2014 Présentation Présentation Yield Management Yield Management 1/3 Le Yield Management c est un peu comme le montre du «Loch Ness»:! Ça s écrit en Anglais,!

Plus en détail

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement.

Décrivez le micro-environnement de l entreprise, puis son macro-environnement. THÈME 1 L environnement de l entreprise EXERCICE 1 Environnement et marché Vous êtes un des leaders mondiaux sur le marché du café, vous avez su développer depuis des années de nouveaux produits pour vous

Plus en détail

Le spécialiste basse saison des vacances en location GÎTES. Tarif adhérent

Le spécialiste basse saison des vacances en location GÎTES. Tarif adhérent Associez-vous au leader européen des locations en basse saison! Le spécialiste basse saison des vacances en location campings RESIDENcES hotels GÎTES Tarif adhérent holiday-cheque.com 2015 LA FORMULE HOLIDAY

Plus en détail

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet?

>> Comment conquérir de nouveaux clients grâce à Internet? Intégrer le webmarketing dans sa stratégie de développement touristique Pourquoi se lancer dans le webmarketing? Pour répondre à un consommateur qui utilise désormais Internet pour préparer, organiser

Plus en détail

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating

11/12 décembre 2012. Evolution des métiers du Tour Operating 11/12 décembre 2012 Evolution des métiers du Tour Operating Métier et valeur ajoutée du Tour Operator Quelles évolutions? 2 L'industrie du Tourisme et en particulier le secteur du Tour Operating est exposée

Plus en détail

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55

PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 PRÉSENTATION E. BOUTIQUE - RESAWEB 55 Contexte Globale & Objectifs INTERNET : Un média incontournable dans l organisation des séjours touristiques Un prestataire qui n a pas de site perd 82% de ses clients

Plus en détail

Hôtellerie & Tourisme

Hôtellerie & Tourisme SALARY SURVEY 2014 & & Sélection et approche directe de cadres confirmés www.michaelpage.fr INTRODUCTION Michael Page & est une division de Michael Page, leader du conseil en recrutement, spécialiste de

Plus en détail

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter Le e-commerce selon les derniers chiffres est en bonne croissance. Il se dit que de belles perspectives l attendent. Mais, loin de tout optimisme

Plus en détail

Saint-Brieuc Agglomération

Saint-Brieuc Agglomération Dossier de presse Saint-Brieuc Agglomération destination tourisme d affaires Création du bureau des congrès : l Office de tourisme devient Office de tourisme et des congrès de la Baie de Saint-Brieuc Contact

Plus en détail

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES PLAN DE PROMOTION ET DE COMMUNICATION 2014

OFFICE DE TOURISME DE LOURDES PLAN DE PROMOTION ET DE COMMUNICATION 2014 OFFICE DE TOURISME DE LOURDES PLAN DE PROMOTION ET DE COMMUNICATION 2014 2014 Budgets de promotion et communication contraints Nécessité d optimiser nos priorités, plus de concentration sur l essentiel

Plus en détail

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts

Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts Guide Pratique Gérez efficacement vos contacts SOMMAIRE Avant Propos 3 Faites un bilan de votre situation actuelle 4 Quelle est la différence entre un logiciel de gestion de contacts et mon organisation

Plus en détail

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet

Introduction. La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Introduction La stratégie «pull» : la stratégie de gain sur Internet Un principe simple mais imparable : «Attirez votre cible vers vos offres» La stratégie «pull», ou stratégie d attraction, consiste à

Plus en détail

5 CLES DE SUCCES POUR L E-TOURISME EN 2013 TRAVEL D OR 2013

5 CLES DE SUCCES POUR L E-TOURISME EN 2013 TRAVEL D OR 2013 5 CLES DE SUCCES POUR L E-TOURISME EN 2013 TRAVEL D OR 2013 Préparé par Guillaume Weill et Florence Le Guyader, CRM Metrix Travel d Or 2013, mars 2013 1 TRAVEL D OR 2013: UNE CONSULTATION UNIQUE EN SON

Plus en détail

Les dessous des moteurs de recommandation

Les dessous des moteurs de recommandation Les dessous des moteurs de recommandation La personnalisation est un enjeu majeur du e-commerce aujourd hui. Elle réveille l esprit commerçant dans les boutiques en ligne en remettant le visiteur au cœur

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE MISSION D ACCOMPAGNEMENT DE L AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DU LOIR-ET-CHER POUR LE LANCEMENT DU PROJET DE DEPLOIEMENT D UNE PLACE DE MARCHE ETAPE 2.3 : PLAN D ACTIONS ET PLANNING Novembre 2014 Jean-Philippe

Plus en détail

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation

Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente. I. La fidélisation. A. Les enjeux de la fidélisation Chap 14 : La fidélisation de la clientèle et la mercatique après-vente I. La fidélisation A. Les enjeux de la fidélisation B. La mesure de la satisfaction des clients dans les unités commerciales physiques

Plus en détail

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME

LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME ISIC L3 LE MARKETING MOBILE DANS LE SECTEUR DU TOURISME Dossier : Communication des organisations DAL ZOTTO Delphine 23/04/2010 Dossier : Le marketing mobile dans le secteur du tourisme 0 "M-tourisme",

Plus en détail

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management

Vers le 7 ème ciel du Revenue Management LETTRE CONVERGENCE Vers le 7 ème ciel du Revenue Management Les stratégies tarifaires dans les services N 25 To get there. Together. A PROPOS DE BEARINGPOINT BearingPoint est un cabinet de conseil indépendant

Plus en détail

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes.

Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. Donnez la possibilité à vos distributeurs les moyens de mieux vendre vos produits. Offrez les outils qui leurs permettront de booster vos ventes. CRM TO Collaboratif Vous êtes producteurs, vous êtes croisiéristes

Plus en détail

Réunion des partenaires 7 novembre 2014

Réunion des partenaires 7 novembre 2014 «Tous sur le web» Réunion des partenaires 7 novembre 2014 1 Tous sur le web: Historique Point de départ de la réflexion : RDV PRO d Isère Tourisme juillet 2013 Tous sur le web Avec 3 constats : LE E-COMMERCE

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution

DU Paris II Modèle de l économie numérique. Commerce électronique et conflits de canaux de distribution DU Paris II Modèle de l économie numérique Commerce électronique et conflits de canaux de distribution Introduction La notion de canaux de distribution : => réseaux de distribution propre : automobiles,

Plus en détail

Microsoft Advertiser Suite pour ebookers.ch. Mesure et optimise leurs campagnes de marketing en ligne

Microsoft Advertiser Suite pour ebookers.ch. Mesure et optimise leurs campagnes de marketing en ligne Microsoft Advertiser Suite pour ebookers.ch Mesure et optimise leurs campagnes de marketing en ligne Microsoft Advertiser Suite Une solution complète pour les annonceurs désirant contrôler tous leurs canaux

Plus en détail

Le Moteur de Recherche du Voyageur

Le Moteur de Recherche du Voyageur Le Moteur de Recherche du Voyageur Contacts presse : Kalima 01 44 90 02 36 Gersende Facchini : gfacchini@kalima-rp.fr Tygénia Saustier : tsaustier@kalima-rp.fr L EDITO Faciliter la recherche de voyages

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Atelier 2 L e-commerce

Atelier 2 L e-commerce Atelier 2 L e-commerce Claude Ménissez E-commerce Les lois de l efficacité 1 Spécificité essentielle du e-commerce Mettre en ligne un site internet marchand c est ouvrir d un coup des millions de boutiques

Plus en détail

Présentation de l entreprise Un regard tourné vers l avenir. Amadeus Vision

Présentation de l entreprise Un regard tourné vers l avenir. Amadeus Vision Présentation de l entreprise Un regard tourné vers l avenir Amadeus Vision Des investissements & des idées pour l avenir Combinant excellence technologique et expertise de pointe, notre regard reste résolument

Plus en détail

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION

Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION - Journée CRDTA du 26 juin LA COMMERCIALISATION OFFICE DE TOURISME INTERCOMMUNAUTAIRE «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» 26 juin 2014 1 - Est Cantal - OTI «DES PAYS DE SAINT-FLOUR» - Importance de l AXE 75 - Des

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE

JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE JE VENDS MON PRODUIT JE VEUX COMMERCIALISER MON PROJET OU MON PRODUIT : TRAVAILLER AVEC LES PROFESSIONNELS DU VOYAGE Les professionnels du voyage : qui sont-ils? Où les rencontrer? Comment les fidéliser?

Plus en détail

Les autres types de cartes de commande et de règlement

Les autres types de cartes de commande et de règlement CHAPITRE 1 Les autres types de cartes de commande et de règlement La carte d'achat est un outil nouveau pour les collectivités et établissements publics locaux qui demande des aménagements dans les pratiques

Plus en détail

1. Contexte et positionnement de I-Resa

1. Contexte et positionnement de I-Resa 1. Contexte et positionnement de I-Resa Développé par Flag Systèmes, I-Resa est un logiciel multilingue de gestion et de distribution. Il s utilise avec un simple navigateur Internet et permet la gestion

Plus en détail

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE?

COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? COMMENT FAIRE DU E-COMMERCE? Le marché du e-commerce Besoins d un e-commerçant L offre des prestataires Offres «standardisées» Offres sur mesure Choisir une offre Solution libre ou propriétaire? Fonctionnalités

Plus en détail

Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03

Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03 Guide de procédures Mise à jour faite le 29/03 Copyright 2012 CWT SOMMAIRE Votre agence page 3 Le profil voyageur page 4 Choix du mode de réservation page 5 Le process online SIMBAD Transport page 6 à

Plus en détail

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises.

La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Relation client PME PMI attention danger! Résumé La relation client constitue un axe progrès stratégique pour toutes les entreprises. Nous essaierons de montrer, dans cet article, que la relation client

Plus en détail

Diagnostic Numérique Territoire de Caen 15/01/2014

Diagnostic Numérique Territoire de Caen 15/01/2014 Diagnostic Numérique Territoire de Caen 2013 1 L Enquête 1. Activité principale des répondants 1030 questionnaires envoyés sur la circonscription CCI Caen Normandie 46 réponses 4,5 % de retours 2 Le Site

Plus en détail

UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT.

UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. UNIV AIRPLUS 2012. Focus sur les tendances du Voyage d Affaires. Paris, 28 août 2012. AIRPLUS. WHAT TRAVEL PAYMENT IS ALL ABOUT. Avec la contribution de Introduction. A l occasion d Univ AirPlus 2012,

Plus en détail

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire

Observatoire de l e-tourisme. Sommaire 2 Sommaire Présentation de Next Content... 9 Nos activités... 9 NC Etudes... 9 NC Event... 10 NC Factory... 11 NC Formation... 12 NC Conseil... 13 Qui sommes-nous?... 13 L Observatoire des décideurs de

Plus en détail

Solutions d accès & Gestion des visiteurs

Solutions d accès & Gestion des visiteurs Solutions d accès & Gestion des visiteurs SKIDATA est le leader mondial de solutions de billetterie et d accès rapide et sécurisé pour les personnes et les véhicules. 2012 Toujours une longueur d avance

Plus en détail

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6

Sommaire. o La start-up TripConnexion 1. o Le concept 2. o TripConnexion en bref 4. o Revue de presse 5. o Contacts presse 6 1 Sommaire o La start-up TripConnexion 1 o Le concept 2 o TripConnexion en bref 4 o Revue de presse 5 o Contacts presse 6 2 Genèse C est au retour d un voyage en Birmanie, où ils ont fait la rencontre

Plus en détail

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one"

La gestion de la relation client. Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing One to one La gestion de la relation client Introduction Le terme de la Gestion de la Relation Client ou de marketing "One to one" apparaît en France en 1997. Mais le concept est né au début des années 1990, pour

Plus en détail

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014

Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 Fidéliser ses clients, Pourquoi? Comment? 17 AVRIL 2014 1 FIDELISER, POURQUOI? Les actions de promotion/communication peuvent être classées en deux grandes catégories. LA CONQUETE S adresse à un large

Plus en détail

Tous droits réservés

Tous droits réservés Tous droits réservés Dans le contexte actuel, l optimisation des revenus est devenue incontournable pour les acteurs touristiques. Cette rencontre avait pour objectifs : De familiariser les participants

Plus en détail

VENDRE EN LIGNE SUR UNE PLACE DE MARCHE

VENDRE EN LIGNE SUR UNE PLACE DE MARCHE Les places de marché sur Internet (ou «marketplaces») existent depuis le début des années 1990. Le développement du e-commerce a néanmoins créé un nouveau modèle de place de marché au début des années

Plus en détail

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente

Définition des objectifs Caractéristiques de l offre définitive Marché cible positionnement. Evaluation du potential de vente Chapitre 3 Lancement et développement de la jeune entreprise Une fois, l étude de marché réalisée, le créateur doit maintenant l explorer, c'est-à-dire en tirer les éléments qui serviront à la rédaction

Plus en détail

STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS

STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS STRATÉGIE HÔTELIÈRE NUMÉRIQUE OTAS : ENJEUX & SOLUTIONS Valérian RENAUD Photo Google Pro Saarah et Jean-Baptiste VILAIN Solution Hôtentic Animation Numérique de Territoire Julie LEGROS - Office de Tourisme

Plus en détail

Best Western et le développement durable, une enseigne consciente des enjeux de son époque

Best Western et le développement durable, une enseigne consciente des enjeux de son époque SOMMAIRE 2010 : Une sortie de crise «100% web» Retour sur une année 2009 en demi teinte page 2 Résultats 2009 : Etat des lieux Quelles perspectives de développement pour le réseau? Best Western et le développement

Plus en détail

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme

Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques. Marketing - Tourisme Comportements et attentes des internautes vis-à-vis des sites Internet touristiques Une enquête commandée par : L Ardesi Midi-Pyrénées La Caisse des Dépôts et Consignations La Direction du Tourisme Le

Plus en détail

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme

Les essentiels de Côte-d Or Tourisme Les essentiels de Côte-d Or Tourisme N 3 novembre 2008 «Je souhaite créer et vendre des produits touristiques» Vous souhaitez vendre une journée tout compris avec par exemple une nuit en hôtel, un déjeuner

Plus en détail

Optimiser votre distribution tout en restant indépendant

Optimiser votre distribution tout en restant indépendant Optimiser votre distribution tout en restant indépendant SOMMAIRE Qui sommes nous? Distribution GDS Distribution IDS Une interface unique de gestion : Hotel Manager V2 Connectivité avec des plateformes

Plus en détail

WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR

WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR PRESENTATION DOSSIER DE PRESSE ERIC LALUYAUX WWW.DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR CONTACT@DIRECT-BOOKING-HOTEL.FR Tél. +33 (0)6 52 78 09 90 1 QU EST-CE QUE C EST? C est premièrement un système de comparaison instantanée

Plus en détail

Questionnaire de déclaration du risque Assurance de responsabilité civile Voyages ou séjours (Organisation ou vente)

Questionnaire de déclaration du risque Assurance de responsabilité civile Voyages ou séjours (Organisation ou vente) 53, rue la Boétie 75008 Paris, Tel : 01 74 85 50 52 Fax : 01 72 77 90 37 www.chapka.fr, email = info@chapka.fr Société de courtage d assurances. SARL au capital de 10.000 N de RCS Paris B 441 201 035 Siège:

Plus en détail

EXE PLAQUETTE DEF_2 9/10/06 19:01 Page 1 ALFA TOURISME. Gestion, CRM et Internet ALFA DIMAG

EXE PLAQUETTE DEF_2 9/10/06 19:01 Page 1 ALFA TOURISME. Gestion, CRM et Internet ALFA DIMAG EXE PLAQUETTE DEF_2 9/10/06 19:01 Page 1 ALFA TOURISME Gestion, CRM et Internet ALFA DIMAG EXE PLAQUETTE DEF_2 9/10/06 19:01 Page 2 AU SERVICE DES PROFESSIONNELS DU TOURISME DEPUIS 30 ANS ALFA DIMAG est

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet

Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet Atelier web le 20 octobre 2011 à BELLIGNAT ------------------------------------ Mieux vendre sa prestation touristique sur Internet Programme de 14h30 à 16h15 «Comment faire évoluer votre site internet

Plus en détail

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains

Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE. Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Avril 2013 DIAGNOSTIC NUMERIQUE Réalisé par l Office de Tourisme Andernos-les-Bains Sommaire Présentation...3 Matériel numérique...4 Mise à disposition de matériel numérique...4 Mise à disposition d une

Plus en détail

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet»

«Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» «Les avis des voyageurs construisent votre réputation sur internet» Présentation du 22 mars 2011 1 Il y avait l'an dernier en France 38 millions d'internautes, soit 18 millions de plus qu'en 2003 Source"Le

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal?

Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal? Agences de voyages & sites e-commerce : Comment conjuguer le marketing client multicanal? Plateforme de gestion de campagnes marketing multicanal en mode SaaS DATES CLES Mars 2009 Janvier 2010 Selectour

Plus en détail

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux.

Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. Faites l expérience d un monde où les interactions avec vos clients se portent de mieux en mieux. NCR SERVICES Brochure Title Goes Here Gestion Sub-header proactive, / description maintenance goes here

Plus en détail

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale

Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Les partenariats chez Accor : une stratégie de développement originale Accor est une entreprise d origine française, mais dont le capital et l activité se sont largement internationalisés. Premier hôtelier

Plus en détail

Convention de partenariat pour la réservation de séjours Peisey-Vallandry Réservation / hébergeur particulier Exercice oct. 2013 - septembre 2014

Convention de partenariat pour la réservation de séjours Peisey-Vallandry Réservation / hébergeur particulier Exercice oct. 2013 - septembre 2014 Convention de partenariat pour la réservation de séjours Peisey-Vallandry Réservation / hébergeur particulier Exercice oct. 2013 - septembre 2014 Convention établie entre l office du tourisme 73210 Peisey-Vallandry,

Plus en détail

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de

10 Yield Management. Figure 1. Système de Yield Management (d après [JON 00]) Enquêtes de consommateurs. Processus de INTRODUCTION Le Yield Management est apparu lors de la déréglementation des transports aériens aux Etats-Unis, à la fin des années 1970. Dans un contexte de concurrence exacerbée, les compagnies aériennes

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

1-3 e Forum Var Eco Biz 5 décembre 2013. 2013 - In Extenso THR

1-3 e Forum Var Eco Biz 5 décembre 2013. 2013 - In Extenso THR 1-3 e Forum Var Eco Biz 5 décembre 2013 Communication & Commercialisation : un univers de plus en plus complexe Influençable Podcasts / Vodcasts Magasins Vitrines Points de vente Sites tiers Conseils d

Plus en détail

Le profil des acheteurs à distance et en ligne

Le profil des acheteurs à distance et en ligne Le profil des acheteurs à distance et en ligne Étude réalisée pour le compte de La FEVAD, La Poste, Reed Exhibitions, CCI Grand Lille 24 octobre 2012 Synthèse de l étude - 1 LES HABITUDES DE CONSOMMATION

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Les organisateurs de séjours : qui sontils

SOMMAIRE. 1/ Les organisateurs de séjours : qui sontils SOMMAIRE Pour attirer de nouvelles clientèles, vous pouvez communiquer directement vers le grand public ou travailler avec des professionnels du voyage. Ainsi, vous multipliez les canaux de commercialisation

Plus en détail

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD CHIFFRES CLÉS D3C AQUITAINE NORD NOTRE MARCHE NOS CHIFFRES CLES: CA : 65 M avec 1300 clients Effectifs : 14 commerciaux et 5 experts marchés Logistique & International

Plus en détail

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES

LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES LA SOLUTION POUR LA GESTION COMMERCIALE DES ENTREPRISES FASTMAG LA SOCIÉTÉ Fastmag est un éditeur de logiciels créé en 1989, spécialisé dans la gestion des points de vente, la création de sites e-commerce,

Plus en détail

Thèmes et situations : Achat-Vente. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Achat-Vente. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Achat-Vente Fiche pédagogique Activité

Plus en détail

E-Commerce, E-Marketing : quels défis, quelles évolutions, quels impacts pour la fonction acheteur / chef de produit?

E-Commerce, E-Marketing : quels défis, quelles évolutions, quels impacts pour la fonction acheteur / chef de produit? Paris Porte de Versailles Conférence 1 Mardi 13 avril 2010 à 11h. E-Commerce, E-Marketing : quels défis, quelles évolutions, quels impacts pour la fonction acheteur / chef de produit? Conférence animée

Plus en détail

MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages»

MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages» MARCHE A BONS DE COMMANDE * * * * * «Prestations d agence de voyages» Marché passé sous forme de procédure adaptée en application des articles 26, 28 et 77 du code des marchés publics du 1 er août 2006

Plus en détail

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes»

Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» Donnez la possibilité à votre entreprise les moyens de mieux vendre. «Boostez vos ventes» CRM LS Vip Vous êtes une agence de voyages, vous êtes un réseau et vous souhaitez booster vos ventes. Cette offre

Plus en détail

Liste de contrôle pour renforcer la vente en direct

Liste de contrôle pour renforcer la vente en direct Liste de contrôle pour renforcer la vente en direct Oui Prévu Non 1. Renforcer vos connaissances et votre savoir-faire 1.1 Connaissez-vous le nombre de réservations et le chiffre d affaires généré par

Plus en détail

Un impact fort, mais contrasté

Un impact fort, mais contrasté 6 TOURISME Le tourisme en chiffres Un impact fort, mais contrasté 13,6 milliards de chiffre d affaires, 2,7 milliards de valeur ajoutée. Il est toujours difficile de mesurer le poids économique de l activité

Plus en détail

Le réseau de distribution : les voyages en groupe. David Lapointe. Tourisme Lanaudière. Types de voyage

Le réseau de distribution : les voyages en groupe. David Lapointe. Tourisme Lanaudière. Types de voyage Le réseau de distribution : les voyages en groupe David Lapointe Agrément Affaires Types de voyage Un voyage yg de groupe ou individuel dont le but est principalement la détente, le loisir, la découverte

Plus en détail

WELCOTOUR. renseigner un touriste n a jamais été aussi simple et rapide!

WELCOTOUR. renseigner un touriste n a jamais été aussi simple et rapide! renseigner un touriste n a jamais été Renseigner un touriste n a jamais été Créez rapidement des paniers d informations touristiques et offrez un accueil multicanal : au comptoir, par téléphone, par mail,

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

Observatoire e-commerce GERS. 2 ème Édition. Février 2014

Observatoire e-commerce GERS. 2 ème Édition. Février 2014 Observatoire e-commerce GERS 2 ème Édition Février 2014 Population Population: Entreprises implantées dans le Gers ayant un site de vente(*) en ligne BtoC en 2012 et active en 2013 Population 2013: 109

Plus en détail

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06)

APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) APTITUDE PROFESSIONNELLE POUR L ORGANISATION ET LA VENTE DE VOYAGES ET DE SEJOURS (IPAV06) PUBLIC & PREREQUIS - Tout public ne répondant pas à la condition d aptitude professionnelle requise pour l'immatriculation

Plus en détail