LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA"

Transcription

1 GIPEBLOR GROUPE INTERPROFESSIONNEL DE PROMOTION DE L ÉCONOMIE DU BOIS EN LORRAINE LES ACTIONS CONDUITES PAR GIPEBLOR EN 2009 AU SERVICE DE LA FILIERE BOIS FORET EN LORRAINE *** Janvier 2010 Programmes conduits dans le cadre du contrat de projet passé entre le Conseil Régional de Lorraine et GIPEBLOR définissant les actions à mettre en œuvre pour consolider la filière bois-forêt en Lorraine.

2 DIAGNOSTIC / PERSPECTIVES 1. LA FILIERE BOIS-FORET LORRAINE A FIN SITUATION ET PERSPECTIVES La forêt lorraine Son importance reste l une des principales caractéristiques de la Lorraine ; sa productivité et sa diversité en font une des premières régions forestières de France (en termes de valeur). De bonne tradition forestière, il a été possible de relancer, avec les partenaires régionaux, une politique de gestion durable qui permet de mobiliser plus de bois dans le cadre les enjeux régionaux et nationaux, tels que définis dans le cadre du grenelle de l environnement. Le potentiel de ressource, réduit du fait de la tempête de 1999, est en cours d évaluation par l IFN. Il en ressort dès aujourd hui que le potentiel de ressource supplémentaire est situé en forêt privée, voire communale, notamment en feuillu. La mobilisation de cette ressource est fortement dépendante des cours du bois. Pour les forêts gérées par l ONF, avec la démarche de contractualisation engagée pour les bois résineux et bois industriels feuillus, la relation industrielle est favorisée. La forêt Lorraine dispose de la garantie de gestion durable PEFC. 61% des surfaces forestière sont certifiées PEFC. Ainsi, la forêt lorraine dispose d un argument de vente notable dans le cadre du grenelle de l environnement. Les consommateurs sont de plus en plus sensibles à cette garantie. Les industriels peuvent la trouver en région Lorraine. La relation entre la forêt et les outils de transformation est difficile. Après une période faste en terme de demande et de valeur proposée au bois, la tension est très forte, tant en résineux qu en feuillu. Les prix de vente doivent permettre de couvrir le coût de la sylviculture et ne pas mettre en péril les entreprises de transformation. L outil de récolte forestière Les entreprises investissent régulièrement dans les outils récolte forestière. Pour le débardage, on observe une évolution sensible vers des matériels performants et donnant la possibilité aux entreprises de prendre en compte les critères environnementaux : débusqueur à grue, câblemât mais aussi outillage de franchissement de cours d eau par exemple. L année fut cependant difficile avec la réduction d activité en résineux, et l arrêt brutal en feuillu à l automne. A contrario, l activité est soutenue dans les travaux forestiers qui prennent leur essor, 8 ans après la tempête. L outil de sciage Le secteur du feuillu et du hêtre est particulièrement préoccupant. Les marchés industriels se sont très brutalement fermés pendant l automne et la baisse d activité est très importante. Les scieries de résineux se sont trouvées dans des situations plus difficiles que pendant la période dès l automne La situation ne s est guère améliorée pour les marchés traditionnels pendant l année 2008 fragilisant notamment les plus grosses. Mais ces entreprises de taille moyenne ont des ressources et s efforcent de perdurer dans ce contexte où l offre de production est supérieure à la demande avec la fermeture de certains marchés dont celui des Etats Unis. Dans les deux secteurs, les baisses d activité se sont accompagnées de prise de congés anticipés, de chômage partiel, de réduction du nombre d équipe. 2

3 DIAGNOSTIC / PERSPECTIVES Les industries de l ameublement Ces industries travaillent à différencier leurs gammes de produits et services. Les nouveaux travaux avec le PLAB, mettant en relation scieries et industries de l ameublement devraient permettre d ouvrir des perspectives de marchés entre les différents maillons de la chaîne du bois en Lorraine. Le secteur Bois Bâtiment La construction bois reste le secteur dynamique de la filière bois en région lorraine et ce, malgré la crise du bâtiment. Ce marché est légèrement moins touché par le ralentissement économique. Le produit répond aux attentes des consommateurs de plus en plus sensibles aux thématiques de niveau de consommation d énergie, d environnement Les entreprises s adaptent aux attentes des clients et renouvellent leurs gammes de produits. Elles doivent aussi investir dans leur outil de production afin de respecter les conditions du marché que sont les prix. Automatismes, productivité, mécanisation, diminution de la pénibilité des opérateurs sont des enjeux de ce secteur qui vit une concurrence de plus en plus forte, localement et nationalement. A cela s ajoute la maitrise de la mise en œuvre du produit. C est un défi important qui demande de garantir à la base une offre de construction de qualité et de recruter des personnels compétents capables de mettre en œuvre le produit avec tous les corps de métier rassemblés sur un chantier. Les activités liées aux marchés de l industrie (emballage notamment) Ces activités sont d une grande importance pour l emploi des bois de seconde qualité. Leur équilibre dépend essentiellement de la compétitivité de l outil et de la compétitivité de leur approvisionnement en bois de qualité secondaire. Des investissements sont régulièrement réalisés, preuves du dynamisme de ce secteur. Cependant, directement liées aux marchés de l industrie, elles ont violemment subi la baisse d activité économique globale de l automne. Les marchés se sont fermés et les entreprises qui ont récemment investi ont du mal à faire face à leurs échéances. Les industries lourdes du bois Consommatrices de 2,2 millions de tonnes de bois (bois ronds ou plaquettes) sur la région Lorraine, elles marquent fortement ce territoire et sont très liées à l ensemble des partenaires de la filière forêt bois. Les autres emplois du bois Le développement des nouveaux usages de la fibre de bois émergent et deviennent de plus en plus importants pour la filière. Développés en relation avec l ensemble des acteurs de la filière, les nouveaux projets d utilisation de la biomasse pour l énergie s insèrent dans le paysage lorrain. 3

4 PRINCIPAUX PROGRAMMES LA MISE EN ŒUVRE DES PROGRAMMES 2008 En relation avec ses partenaires, le GIPEBLOR a travaillé sur des projets qui ont concerné : Le développement des emplois du bois dans la construction. Le développement de la démarche de certification de la gestion forestière durable PEFC, particulièrement dans les entreprises et vers les marchés. L appui à la consolidation des outils de transformation. L amélioration de la compétitivité des ressources forestières lorraines. L innovation et la formation professionnelle des hommes de la filière. L ensemble de ces travaux, et leurs résultats, sont détaillés dans les tableaux de synthèse qui suivent. Ceux-ci ont pu être conduits de façon cohérente grâce aux partenariats tant institutionnels que techniques qui se sont mis en place avec GIPEBLOR sur une longue période. Le développement des emplois du bois dans la construction, avec : La mobilisation du réseau des partenaires de la construction bois - Maîtres d œuvre, d ouvrage, négoces, formateurs, conseillers énergie - Mise en place des outils de référencement de l offre et des réalisations d entreprises lorraines. - Organisation d itinéraires bois, de conférences et visites de chantiers. L appui à la réalisation de programmes de construction utilisant le matériau et les techniques bois dans le logement et les constructions à usage d hébergement. Le développement des capacités de production des constructeurs lorrains par la modernisation des outils en place La promotion de la construction bois auprès du grand public avec la tenue des salons régionaux de l habitat et d interventions dans des manifestations publiques. Le développement de la nouvelle démarche de certification PEFC Lorraine La mobilisation des entreprises, en particulier des secteurs de l ameublement et de l imprimerie vers la démarche de certification. La promotion de la marque auprès du grand public avec la création d un évènementiel mené sur une grande surface de bricolage. L animation des propriétaires avec - La mise en œuvre des premiers renouvellements. - Le contrôle sur terrain des garanties de bonne gestion durale de la forêt. La consolidation de outils de production en Lorraine, avec : L appui à l étude et à la préparation des projets d investissement des entreprises régionales en lien avec les services du Conseil Régional de Lorraine et de l Etat. L obtention de l agrément du marquage CE auprès de scieries produisant du bois de structure. La réalisation d une étude stratégique sur les perspectives d évolution des scieries résineuses. La mobilisation d une aide à la trésorerie pour faire face aux difficultés conjoncturelles. 4

5 PRINCIPAUX PROGRAMMES 2008 L amélioration des conditions d accès à la ressource forestière avec la mise en œuvre de contrats d approvisionnement entre les outils commerciaux de la forêt publique et les entreprises. Le soutien à la conduite d une opération de promotion des sciages résineux sur le marché français et quelques marchés export. L amélioration de la compétitivité des ressources forestières lorraines, avec : L appui aux projets permettant d améliorer la récolte forestière en forêt particulière (particulièrement dans les forêts morcelées) à travers - La réalisation d opérations culturales ; - La mise en œuvre d investissements d intérêt collectifs qui déclenchent les pratiques culturales. L appui à la réalisation d outils destinés aux sylviculteurs et permettant d adapter au mieux les pratiques culturales aux stations, de favoriser les récoltes en améliorant les grands équilibres écologiques de la forêt. La modernisation de l outil de récolte forestière (investissement dans l outil de production), y compris de certains produits à valorisation énergétique. La réalisation d une étude par les 5 interprofessions des régions du Grand Est sur le bois énergie. L essor de la charte Quali Travaux Forestiers en Lorraine Le développement de nouveaux services aux adhérents - La simplification des échanges administratifs avec les donneurs d ordre et clients. - La reconnaissance mutuelle avec les chartes de régions voisines. - L achat groupé de matériels. La promotion de la charte auprès des acteurs régionaux avec l édition d une plaquette. L innovation et la formation des hommes de la filière, avec : La participation à la mise en place du Pôle Fibres Naturelles et la mobilisation des partenaires pour élaborer un programme d ensemble cohérent associant les spécialistes nationaux aux partenaires lorrains. La mise en œuvre du programme de formation des personnels forestiers sur la région. Le démarrage d actions de formation sur les métiers de la construction bois. ** 5

6 RESULTATS 2008 LES RESULTATS 1. LE DEVELOPPEMENT DES EMPLOIS DU BOIS DANS LA CONSTRUCTION Objectifs : Appui à la réalisation de constructions utilisant le bois Développer l outil spécifique de fabrication et pose dont dispose la Lorraine. Mobiliser les partenaires de l acte de construire sur l emploi du bois dans les projets courants. Sensibilisation du grand public à la construction bois. Faits et chiffres 1. Mobilisation des partenaires de l acte de construire Plus de 200 acteurs liés au secteur de la construction ont été rencontrés, informés. 30 projets de construction ont été détectés et suivis. 13 d entre eux ont fait l objet d une analyse approfondie afin qu ils puissent bénéficier d appuis du Conseil Régional de Lorraine. Diffusion d informations sur les avantages de la construction bois auprès de 17 rencontres et conférences techniques regroupant plus de 500 personnes. 2. Itinéraires bois 6 itinéraires de visite ont été organisés et ont mobilisé plus de 180 personnes, conseillers, experts bois, architectes, BET, services techniques des collectivités 3. Sensibilisation du grand public à la construction bois Réalisation de supports de communication pour le grand public dont le diaporama sur les références Lorraines (disponible sous la forme d un DVD au GIPEBLOR). Organisation de la présence de professionnels aux salons de l Habitat de NANCY : visiteurs METZ : visiteurs EPINAL : visiteurs. Soit une présence de la construction bois auprès de plus de lorrains. Elle a été assurée en liaison étroite avec les Services de la Région. Organisation de 5 conférences techniques à l occasion des salons 4. Projets spécifiques Publication de l étude d approche des besoins en main d œuvre qualifiée des entreprises de la filière bois bâtiment en lorraine. Mise en œuvre de nombreux partenariats. 6

7 RESULTATS LA MISE EN ŒUVRE DE LA CERTIFICATION PEFC AU PROFIT DE L EQUILIBRE DES MILIEUX ET DU DEVELOPPEMENT DE L ECONOMIE FORESTIERE Résultats Objectifs : Relancer le nouveau cycle de certification. Garantir la solidité du système par la mise en œuvre cohérente de contrôles. Mobiliser les entreprises dans la démarche de la marque. Promouvoir la marque dans des actions régionales. 1. Animation de la certification PEFC Démarrage de la nouvelle politique de qualité avec les 24 projets ou objectifs de projets engagés. Rédaction, publication et diffusion de la plaquette "Bilan de la 1ère Politique de Qualité". 35 contrôles mis en œuvre, avec des résultats très convaincants. 2. La mobilisation des entreprises autour de la certification Mise en place de 10 chaines de contrôle dans les entreprises de mobilisation et de première transformation. Mobilisation de 6 entreprises de l ameublement, en partenariat avec le Pôle Lorraine de l Ameublement. Les chaînes de contrôle de ces 6 entreprises ont été certifiées. Sensibilisation des entreprises de l imprimerie à la mise en place de chaînes de contrôle en partenariat avec le Centre Technique du Papier. 3. La promotion de la marque dans des actions régionales Mise en place d un nouvel évènementiel : PEFC Lorraine a été présent pendant une semaine dans une grande surface de bricolage, en l'occurrence le LEROY MERLIN d'houdemont, pour faire la promotion de PEFC auprès des consommateurs directement sur leur lieu d'achat. Grâce à un partenariat mis en place avec l'engref et l'onf, la présence de PEFC a été très visible et très remarquée par les visiteurs de ce magasin. Participation active dans les salons régionaux de l habitat, en particulier celui d Epinal, avec une animation spécifique auprès des visiteurs et des familles. 7

8 RESULTATS LA CONSOLIDATION DES OUTILS DE PRODUCTION EN LORRAINE Objectifs : Faits et chiffres Appuyer les dirigeants d entreprise dans la mise en œuvre de leurs programmes d investissement. Faciliter le dialogue pour les conditions d accès à la ressource Mettre en place le marquage CE dans les entreprises. Soutenir les actions lourdes de promotion des sciages. 1. Appui aux projets d investissement des entreprises de transformation Coordination d une étude menée par le cabinet Carrière consultant sur les perspectives d évolution des scieries résineuses en Lorraine. Un appel à projets est en cours de construction pour accompagner des investissements très importants dans les outils de première transformation ont été débloqués par le Conseil Régional de Lorraine pour accompagner 20 scieries ayant des difficultés de trésorerie pendant l année Appui au montage de 20 dossiers d investissement. Au total, ce sont 35 dossiers qui ont été soutenus au sein du comité de pilotage rassemblant les services de l Etat, de la Région et le GIPEBLOR pour un montant de Faciliter le dialogue pour les conditions d accès à la ressource Coordination et animation du groupe de pilotage mettant en place d accords contractuels dans le résineux avec le syndicat des scieurs et l ONF. 3. Adaptation aux évolutions des demandes des marchés Agrément «marquage CE» obtenu pour 30 scieries lorraines. Analyse des conséquences de l application de la méthode de calcul type «Eurocode» sur les sciages classés structure. Mise en place d un groupe de travail sur la mise en place d une unité de seconde transformation du bois valorisant le bois résineux dans les marchés de la construction bois avec le CRITT bois. Etude de ces marchés, Etude de l offre de bois pour une unité de transformation, Etude technico-économique de cette unité. 4. Actions lourdes de soutien et développement de l offre du sciage en Lorraine Animation d une marque collective de provenance des sciages résineux (Sélection Vosges) sur le programme comprenant des actions de promotion de la marque (Salon Carrefour International du Bois à Nantes et Salon NOVIBAT à Bordeaux) : - Publicité, site Internet, affiches, séminaire sur les évolutions normatives, - Développement de marchés export en direct ; - Référencement de fournisseurs ; - Veille normative, économique et technologique ; - Contractualisation des produits connexes avec l industrie lourde. 8

9 RESULTATS L AMELIORATION DES CAPACITES ET DE LA COMPETITIVITE DES RESSOURCES FORESTIERES DE LORRAINE Objectifs : Contribuer à offrir aux utilisateurs régionaux la matière bois nécessaire pour alimenter les installations existantes dans les meilleures conditions de qualité et de coût. Développer les capacités de production forestière régionales dans le respect des grands équilibres forestiers. Améliorer les capacités et coûts de récolte. Mise en place d un programme cadre de formation des personnels qui travaillent en forêt Animation de la démarche Qualité pour les Travaux Forestiers Résultats 1. Appui aux programmes permettant d accroître la récolte en petite forêt particulière avec La mise en œuvre, en 2008, avec la collaboration du CRPF, des organismes de la forêt privée et de l ONF de programmes d investissements en forêts privées morcelées et de programmes d investissements routiers d intérêt collectif permettant la desserte et l entrée en sylviculture de peuplements morcelés. 2. Etude sur le bois énergie dans le Grand Est Avec les 4 autres structures interprofessionnelles du Grand Est, GIPEBLOR a mené une étude sur le secteur du bois énergie. 3. Le montage d outils d information pour les sylviculteurs avec L édition et la diffusion d un guide biodiversité (CRPF) ; L édition d un atlas des forêts sous régime spécifique. NB : Ces outils sont à la fois destinés à améliorer l adaptation des essences aux stations et à consolider l équilibre des écosystèmes, permettant ainsi de mobiliser des récoltes d une façon plus continue dans le moyen terme. Ils permettront aux différents utilisateurs d envisager des solutions afin de tenir compte d éventuelles modifications climatiques. 4. Modernisation de l outil d exploitation forestière débardage En 2007, 33 programmes d investissement ont été étudiés, construits et soutenus auprès des services du Conseil Régional de Lorraine et de la DRAF pour une aide de Animation de la démarche Qualit TF Reconnaissance mutuelle des chartes avec les régions Alsace et Champagne-Ardenne. Edition d une plaquette de promotion de la démarche de qualité Mise en ligne sécurisée des documents nécessaires à la réalisation des chantiers forestiers dans le cadre de la législation française : Attestation de régularité vis-à-vis des obligations fiscales et sociales, Attestation d assurance Levée de présomption de salariat KBis et certification de régularité à la MA 9

10 RESULTATS L ORGANISATION DES OUTILS, L INNOVATION ET LA FORMATION DES HOMMES DE LA FILIERE Résultats Objectifs : Optimiser les actions de développement économique qui concernent la filière bois en Lorraine. Développer un pôle d excellence en terme de recherche et innovation sur le bois avec la collaboration des meilleurs spécialistes nationaux. 1. Mise en place d axes de collaboration avec le PLAB, le CRITT et l ENSTIB pour - Garantir la qualité des constructions bois en Lorraine, - Favoriser l utilisation locale des productions et identifier les besoins des entreprises, - Développer les chaînes de contrôle PEFC dans les entreprises du meuble. 2. Mise en œuvre d un programmes d ensemble de recherche développement avec - La réalisation d une approche fiable (et modélisée) des ressources forestières Lorraine, Wallonie, Luxembourg, Rhénanie Palatinat. - La mise en relation entre cette ressource et les besoins des industriels - La réduction des coûts de la sylviculture. - L amélioration des coûts de récolte en relation avec la démarche de qualité des travaux forestiers. 10

11 PROJETS 2009 LES PROJETS 1. LA MOBILISATION DES BOIS ET LA FORET Animer de la Certification PEFC. Développer de la charte QUALI TF. Communiquer vers les professionnels sur les méthodes d exploitation innovantes par rapport à l eau, les sols, la mobilisation des peuplements feuillus. Démarrer le projet sur l outil d échange d information sur les flux de bois à partir du logiciel Ser.FA. Mettre en œuvre de la contractualisation en résineux. Evaluer des impacts des modifications des modes de ventes en Lorraine. Quantifier les différents usages du bois en Lorraine. 2. LA PREMIERE TRANSFORMATION Conseiller et animer les acteurs pour la mise en place d une plateforme de valorisation des sciages résineux vers les métiers de la construction bois. Accompagner les scieries pour garantir la bonne réalisation du marquage CE. Démarrer une étude sur la qualification intrinsèque de la qualité des sciages de résineux selon les nouvelles normes de classement. Accompagner les professionnels de la filière feuillue pour améliorer leurs marchés. 3. LE BOIS CONSTRUCTION Informer les professionnels des possibilités et de l intérêt du bois dans la construction. Mettre en place des actions de formation aux bases et particularités de la construction bois. Communiquer en direction des professionnels et des élus sur le bois dans la construction ainsi que vers le grand public. Réaliser un guide sur l utilisation du bois dans les bâtiments agricoles. Travailler au lancement de cycles de formation continue pour la maison ossature bois. Quantifier le marché de la construction bois en Lorraine. 4. ADAPTER LE GROUPEMENT INTERPROFESSIONNEL AUX ATTENTES DES ACTEURS 11

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12

APIB. La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives. Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général. lundi 8 octobre 12 APIB La filière bois en Limousin Etat des lieux et perspectives Christian Ribes Président Gaël Lamoury Délégué général L APIB interprofession régionale de la filière bois Association «Loi 1901» Adhérents

Plus en détail

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent

Axe stratégique 1. Les partenaires du contrat partagent Axe stratégique 1 Mise en place des outils de pilotage stratégique de la filière sur les plans économiques, sociaux et des flux de matière d origine bois La filière n est pas dotée d outils partagés permettant

Plus en détail

La filière bois : Enjeux; Organisation; Stratégie; Actions. Exemples Ain et Haute-Savoie. 10 nov 2011 Séminaire ULAM

La filière bois : Enjeux; Organisation; Stratégie; Actions. Exemples Ain et Haute-Savoie. 10 nov 2011 Séminaire ULAM La filière bois : Enjeux; Organisation; Stratégie; Actions. Exemples Ain et Haute-Savoie 10 nov 2011 Séminaire ULAM SOMMAIRE 1. Etat des lieux - chiffres clés - enjeux 2. Organisation de la filière - Interprofession

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Colloque Bois Local dans les Projets Publics. Construction bois: Ressources Economie - Perspectives. Sommaire. Présentation du GIPEBLOR

Colloque Bois Local dans les Projets Publics. Construction bois: Ressources Economie - Perspectives. Sommaire. Présentation du GIPEBLOR Colloque Bois Local dans les Projets Publics Construction bois: Ressources Economie - Perspectives Christian KIBAMBA chargé de projets Verdun, le 3 décembre 2014 Sommaire 1 Présentation du GIPEBLOR 4 Perspectives

Plus en détail

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière

Projet stratégique GCF UCFF. Coopération forestière 2009-2013. Union de la Coopération Forestière Française. Groupe Coopération Forestière Projet stratégique Coopération forestière 2009-2013 UCFF Union de la Coopération Forestière Française GCF Groupe Coopération Forestière Adhésion et Partage sont les deux valeurs essentielles du projet

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE 1 REGION BRETAGNE : Nombre d entreprises : 4 000 dont PME (

Plus en détail

Atlanbois. le bois en Pays de la Loire

Atlanbois. le bois en Pays de la Loire Atlanbois le bois en Pays de la Loire le bois en Pays de la Loire 37 000 emplois, plus de 4 000 entreprises, le bois est un "acteur économique" majeur de notre région. Première région française pour l

Plus en détail

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014

SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 ! SEMINAIRE VALORISATION des FORÊTS de CORSE Réunion d information 28/09/2013 28 Novembre 2014 1 REUNION D INFORMATION 28 SEPTEMBRE 2013 RAPPEL PRESENTATION 2 Réunion d Information 28 septembre 2013 Réunion

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009

ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE. 25 Novembre 2009 ETUDE PROSPECTIVE SUR L EMPLOI ET LA FORMATION LIÉS À L EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE DANS LE DOMAINE DU BÂTIMENT SYNTHÈSE 25 Novembre 2009 Le contexte de la démarche Le bâtiment, un secteur concerné de façon

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES Programme prévisionnel d actions proposées entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2009 AXE 1 : Développement et accompagnement stratégique Les entreprises de la

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT *** DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE ET DU TRANSPORT MULTIMODAL TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

des Chartes Forestières de Territoire

des Chartes Forestières de Territoire Un Réseau R des Chartes Forestières de Territoire Quel fonctionnement à l échelle des Alpes françaises? aises? Rendre lisible la forêt et la filière bois dans l aml aménagement du territoire Un dispositif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN

DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN DOSSIER DE PRESSE RÉUNION DE CLOTURE - 26 JUIN 2012 Contacts presse : Agence Destinature Catherine Vaisse 04 73 39 03 68 06 83 86 60 91 catherine.vaisse@destinature.fr Macéo Clément Rousseau 04 27 04 51

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE

Région Haute-Normandie DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE DIAGNOSTIC TERRITORIAL - FICHE DE SYNTHESE STRATEGIQUE La région Haute-Normandie présente des atouts multiples et variés, qu ils soient d ordre sociodémographique, économique, géographique ou environnemental.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques

Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques Ce qu il faut savoir au sujet de la sante dans toutes les politiques La santé dans toutes les politiques, de quoi s agit-il? La santé dans toutes les politiques est une approche intersectorielle des politiques

Plus en détail

Gestion de projets artistiques et culturels

Gestion de projets artistiques et culturels Gestion de projets artistiques et culturels Méthodologie de projet : de l idée à l évaluation (réf. 101A) Philippe Fabre Consultant en ressources humaines Philippe Fabre Conseil 2 jours 16 et 23 mai 2014

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

FIBRA. Étude de marché des sciages en Rhône-Alpes. Intervenant : Vincent MERCIER

FIBRA. Étude de marché des sciages en Rhône-Alpes. Intervenant : Vincent MERCIER FIBRA Étude de marché des sciages en Intervenant : Vincent MERCIER OBJECTIFS DE L ETUDE Apporter aux scieurs : Un état des lieux quantitatif et qualitatif de l offre et de la demande Les préconisations

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine

Attractivité de l enseignement supérieur et de la recherche pour le développement de l Aquitaine CONSEILÉCONOMIQUE,SOCIALET Séanceplénièredu20octobre2010 ENVIRONNEMENTALRÉGIONALD AQUITAINE AVISDUCONSEILECONOMIQUE,SOCIALETENVIRONNEMENTALREGIONAL Attractivitédel enseignementsupérieuretdelarecherche

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Economie, emploi, services à la population

Economie, emploi, services à la population Elaboration de la charte fondatrice du PNR du Doubs Horloger Economie, emploi, services à la population Partage du diagnostic 9 juillet 2015 LE CADRE DE TRAVAIL Objectifs : Partager / compléter et spatialiser

Plus en détail

Evolution des adhésions de 2001 à 2009

Evolution des adhésions de 2001 à 2009 Evolution des adhésions de 2001 à 2009 82 86 87 76 67 71 Haute-Marne nombre d'adhésions 51 44 60 35 42 63 31 56 36 45 42 Meurthe et Moselle Meuse Moselle 25 Vosges 18 8 5 17 9 6 14 7 4 16 16 9 6 5 3 2

Plus en détail

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes

Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Etat de la filière bois en Alsace Les leviers, les acteurs, les problèmes Damien Monot ALTER ALSACE ENERGIES 1. consommations actuelles et perspectives 1 Chaufferies bois en Alsace : consommation et perspectives

Plus en détail

2014 Assemblée annuelle

2014 Assemblée annuelle 2014 Assemblée annuelle Evolution des marchés et des entreprises Exploitation forestière/sciage/contreplaqués/2eme transformation Alain Seguin, Patrick Delord, Eric Plantier, Marc Vincent Exploitation

Plus en détail

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE»

1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» 1- DECLARATION COMMUNE «LA TRANSMISSION : UNE AMBITION POUR L ENTREPRISE» Sous la présidence de Hervé Novelli, secrétaire d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises,

Plus en détail

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT

APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT 1 APPEL D OFFRES ET CAHIER DES CHARGES DU PRESTATAIRE CO-TRAITANT PROGRAMME INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES PILOTÉ PAR LA MISSION LOCALE DU BASSIN CARCASSONNAIS Formation SST Le programme opérationnel

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande?

Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? Le bois énergie en forêt, quelles ressources disponibles? quelles réponses des acteurs face à la demande? La consommation de combustibles bois en Rhône-Alpes Total annuel estimé : 240 000 m3 Hors bois

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

La politique bois énergie du Pays Loue Lison

La politique bois énergie du Pays Loue Lison La politique bois énergie du Pays Loue Lison Mobilisation Concertation Partenariat Animation 3 ème rencontres nationales des Chartes Forestières de Territoire 23/24 novembre 2009 Chambéry Un projet de

Plus en détail

Chartreuse, du bois pour construire. Dossier presse

Chartreuse, du bois pour construire. Dossier presse Dossier presse - Construisons local avec le bois de Chartreuse - Une offre collective - Un matériau économe en CO² - Des bois réputés, la résistance confi rmée - La forêt de Chartreuse - Le Bois de Chartreuse

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES

VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES VOUS FORMER À L ÉCO-BÂTIMENT POUR RÉUSSIR > TOUTES LES FORMATIONS EN RHÔNE-ALPES L ENJEU FORMATION 300 formations pour réussir La transition énergétique est une chance Les opportunités de cette transition

Plus en détail

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE

DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE DÉBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ÉNERGETIQUE CONTRIBUTIONS PRÉLIMINAIRES DE LA FF3C AUX RÉFLEXIONS DU GROUPE DE CONTACT DES ENTREPRISES DE L ÉNERGIE Préambule La distribution d énergies hors réseaux (carburants

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

La prise en compte des seniors dans le POn

La prise en compte des seniors dans le POn La prise en compte des seniors dans le POn Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation

Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Les professeurs et les personnels d éducation mettent en œuvre les missions que la nation assigne à l école. En leur qualité de fonctionnaires

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Mobilisation avec transit via plateforme de stockage

Mobilisation avec transit via plateforme de stockage Mobilisation avec transit via plateforme de stockage Bruno Garotte Maurice Schott Colloque interprofessionnel Organisation opérationnelle de la filière bois-énergie en Lorraine Gipeblor -7 mars 2013 Sommaire

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION CELLULE INFRASTRUCTURES Projet d Appui à la Réouverture

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées a filière forêt-bois en Midi-Pyrénées Données & chiffres-clés Parution : juin 213 Repères Plus de 3 propriétaires forestiers. 31 m3 de sciages produits commercialisés (211). 1,2 million de m3 de bois récoltés

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

La qualité, ça compte!

La qualité, ça compte! La qualité, ça compte! Outil d autoévaluation d un carrefour multiservices enfance et famille francophone au Canada Mise en contexte La qualité est un incontournable dans l offre de programmes et de services

Plus en détail

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES

ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES ACCORD CADRE RELATIF A L APPUI ECONOMIE-EMPLOI- FORMATION AUX TERRITOIRES Contexte De fortes mutations techniques, économiques, règlementaires, scientifiques et sociétales impactent les territoires et

Plus en détail

DIACT Université d été 26-27 septembre 2007

DIACT Université d été 26-27 septembre 2007 Énergies renouvelables et maîtrise de l énergie DIACT Université d été 26-27 septembre 2007 QUI PERD, QUI GAGNE? Des territoires inégaux devant les enjeux économiques du réchauffement La démarche «clusters»

Plus en détail

Le SPL horticole Var Méditerranée

Le SPL horticole Var Méditerranée Le SPL horticole Var Méditerranée Une démarche collective et solidaire Le SPL horticole est l ensemble des différents partenaires de l horticulture varoise, regroupés pour animer collectivement une démarche

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Artisanat et environnement. Un programme d actions pilote en Alsace

Artisanat et environnement. Un programme d actions pilote en Alsace Artisanat et environnement Un programme d actions pilote en Alsace 1996 1999 Artisanat et environnement En Alsace, les corporations artisanales ont décidé de miser sur l avenir en s engageant dans une

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

Colloque «Lever les freins à la construction bois» 26 avril 2016 à Strasbourg, ENSAS La Fabrique 6, blvd du Président Wilson, Strasbourg

Colloque «Lever les freins à la construction bois» 26 avril 2016 à Strasbourg, ENSAS La Fabrique 6, blvd du Président Wilson, Strasbourg Communiqué de presse Colloque «Lever les freins à la construction bois» 26 avril 2016 à Strasbourg, ENSAS La Fabrique 6, blvd du Président Wilson, Strasbourg Pour le secteur du bâtiment et la filière forêtbois

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME. L offre d OSEO

Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME. L offre d OSEO Les aides à la préparation de projets européens Le financement des PME L offre d OSEO Journée d'information : 4ème appel à propositions du 6ème PCRD Priorité 6 "Développement durable, changement planétaire

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

Les mesures pour relancer la construction de logements

Les mesures pour relancer la construction de logements Les mesures pour relancer la construction de logements Avril 2015 Le logement est devenu, pour la plupart des Français, cher et difficilement accessible. Le secteur de la construction traverse une grave

Plus en détail

Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA

Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA Valérie PADRA Directrice technique, Pôle Ingénierie, AGEFMA Un environnement en mutation Un contexte économique en crise Une nouvelle gouvernance de l orientation et de la formation De nouvelles exigences

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir

Le guide de l'achat éthique et responsable. Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Le guide de l'achat éthique et responsable Acheter mieux, c'est respecter l'avenir Édito Depuis de nombreuses années, Est Métropole Habitat prend des engagements forts en matière de développement durable.

Plus en détail

Appel à manifestation d'intérêt

Appel à manifestation d'intérêt Appel à manifestation d'intérêt «USINE DU FUTUR EN POITOU-CHARENTES» 1 CONTEXTE ET ENJEUX Depuis 2004, la Région Poitou-Charentes a fait de l'excellence environnementale et de la croissance verte les piliers

Plus en détail

La Maison de la filière bois de

La Maison de la filière bois de La Maison de la filière bois de l Ain Présenta)on du 1 er décembre 2011 Le contexte et les acteurs du projet La politique forestière est au cœur des problématiques d aménagement du territoire et participe

Plus en détail

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts

Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Convention entre l Union Sociale pour l Habitat et la Caisse des Dépôts Entre L Union Sociale pour l Habitat, représentée par son Président, Michel Delebarre et la Caisse des Dépôts, représentée par son

Plus en détail

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie

Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie Université Européenne d été de la Recherche et des Innovations pour apprendre tout au long de la vie Les alliances territoriales au service de l Apprendre tout au long de la vie 10 ème session, METZ, 5-7

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997)

ANNEXE I. RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (arrêté du 3 septembre 1997) L hôtellerie-restauration, au sens large du terme, regroupe l ensemble des activités qui répondent aux besoins de la clientèle

Plus en détail

de France Bois Forêt

de France Bois Forêt Observatoire économique de France Bois Forêt Observatoire national de la 2012 es entreprises doivent disposer des informations stratégiques pour se développer sur leur marché. La collecte, l analyse, la

Plus en détail