Volet agricole du PTCI/TTIP. 15 juin 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Volet agricole du PTCI/TTIP. 15 juin 2015"

Transcription

1 Volet agricole du PTCI/TTIP 15 juin 2015

2 ALE large et ambitieux : 9 rounds de négociation ont déjà eu lieu -L accord devrait englober un nombre important de sujets (suppression des barrières non tarifaires, ouverture des marchés publics, accueil et protection de investissements, protection de la propriété intellectuelle). -Les négociations ont commencé il y a deux ans interrompues par les périodes d'élection (élection de mi-mandat aux US et du Parlement européen, côté UE). -Actuellement : adoption de la TPA par le Congrès américain et adoption du rapport Lange, côté européen. -Volonté politique affichée d aboutir le plus rapidement possible sur ces négociations (cf déclaration G7) mais les échanges techniques avancent lentement. -points de crispation : ISDS, marchés publics, services, IG, produits sensibles -Prochain comité stratégique : 30 juin 2 -Prochain round : 13 juillet

3 Plan Les échanges agro-alimentaires avec les Etats-Unis La structure de l accord Les aspects accès au marché Les aspects Sanitaires et Phytosanitaires La protection des Indications Géographiques 3

4 Echanges entre l UE et les Etats-Unis Balance commerciale excédentaire dans le domaine agroalimentaire, tant au niveau de l UE que de la France. Bénéficiaire de 1,9 Mds d euros en 2014, soit 21 % de l excédent agricole total de la France 1 ère destination pour l exportation de produits IAA de l Union européenne et le 7 ème client de la France (le 1 er hors UE) 1 er client en valeur pour les V&S Les Etats-Unis représentent une population de 318 millions d habitants en 2014 avec une partie importante qui dégage encore des revenus élevés dans le contexte actuel. 4

5 Echanges entre l UE et les Etats-Unis Exportation IAA par secteur en France est très concentrée sur le secteur des Vins & spiritueux qui à eux seuls représentent 74 % des exportations, les produits laitiers (6%), les boissons non alcoolisées (4%) et les préparations à base de F&L (3%) 5

6 France UE 28 Etats-Unis Population totale en 2014, en millions d habitants PIB en 2014 (Mds ) Population rurale en % de la population totale Emplois dans l agriculture en % des emplois totaux Territoire en km SAU en M d ha Taille moyenne (SAU) des exploitations en ha Nb d exploitations en millions 0, ,2 Source : Banque Mondiale, Eurostat, Insee 6

7 Place des Etats-Unis dans le commerce mondial (chiffres 2014) Premier exportateur mondial de denrées agricoles (10 % des exportations mondiales), Premier producteur et le 1 er exportateur mondial de viande de bœuf, deuxième exportateur mondial de viande porcine et d'éthanol (20% des exportations mondiales), second exportateur pour la viande de volaille et le maïs doux 7

8 Structure de l accord Volet accès au marché *Aspects tarifaires abaissement des droits de douane, désignation des produits sensibles, ensuite détermination du traitement appliqué aux produits sensibles Les droits de douane appliqués aux produits agricoles en UE sont deux fois supérieurs à ceux appliqués aux EU (6,6% en moyenne aux EU et 12,2% en UE, en équivalent ad valorem Quelques pics tarifaire : 112% lactosérum, 39% pour certains fromages à pâte persillée *Aspects règles d origine 8

9 Structure de l accord Volet convergence réglementaire Levée des barrières non-tarifaires : les coûts et la complexité des procédures pour exporter aux EU découragent les professionnels obstacles au commerce (taille, forme, étiquetage, labellisation, certification des produits ), les barrières SPS (agrément très compliqué à obtenir comme le grade A ). Comprend différents niveaux de convergence de l harmonisation à la reconnaissance mutuelle et aux problématiques. Volet règles commerciales Volet des règles qui encadrent les échanges : on classe dans cette catégorie les indications géographiques, les chapitres sur les entreprises d Etat, concurrence, investissements, subventions. 9

10 Accès au marché Différentiel de compétitivité entre l UE et les US du fait : -de la différence dans le coût de l énergie, -de la différence de réglementations (bien-être animal pour la viande, réglementation sanitaire, ), -de la différence dans le coût du travail -de la taille ou la structure de l appareil de production Protéger nos produits sensibles agricoles la viande de bœuf, porc et volaille, les ovoproduits, le maïs doux, petits légumes, les produits amylacés, l éthanol et les produits dérivés et rhum. 10

11 Accès au marché Un premier échange d offre en février 2014 Les lignes tarifaires peuvent être classées dans différentes catégories : - Libéralisation à l entrée en vigueur de l accord - Libéralisation en 3 ans - Libéralisation en 7 ans - Autre traitement (absence de libéralisation soumise à un contingent). Les lignes en autre traitement sont exclusivement des lignes agricoles. Déséquilibre même si les US semblent vouloir libéraliser 100% de leur lignes à terme. 11

12 Les enjeux sanitaires et phytosanitaires pour les France 12 Titre de la présentation 7 octobre 2015

13 Négociations PTIC/TTIP : volet agricole Chapitre SPS : sujets sanitaires et phytosanitaires Un sujet traité dans tous les ALE négociés par l UE (Corée, Colombie, Pérou, Amérique centrale, Vietnam, Japon, Canada ) La levée des barrières non tarifaires américaines est un enjeu majeur de négociation dans le PTCI Ce chapitre constitue un cadre qui permet de dialoguer et de résoudre les difficultés Des propositions UE et US divergentes sur de nombreux sujets : des visions différentes Les négociations ont peu avancé 13 Titre de la présentation 7 octobre 2015

14 Négociations PTIC/TTIP : volet agricole Chapitre SPS Objectifs pour la France et l UE 1/2 Préservation du haut niveau de protection de la santé, de l environnement et du consommateur Intégration de l accord vétérinaire préexistant et extension au domaine phytosanitaire Préservation du droit à réguler et des préférences collectives : droit d adopter des normes plus strictes motivées par des considérations d intérêt public Transparence et délais raisonnables Equivalence des mesures SPS Reconnaissance du système sanitaire européen, mise en œuvre du pré-listing 14 Convergence réglementaire TTIP 7 octobre 2015

15 Négociations PTIC/TTIP : volet agricole Chapitre SPS Objectifs pour la France et l UE 2/2 Reconnaitre à chacun le droit de gérer le risque à sa manière Exclusion des préférences collectives de la négociation (acquis communautaire) Régionalisation (zonage) Levée effective des barrières sanitaires injustifiées (non reconnaissance de l UE comme entité unique, pré-clearance, longueur des procédures, embargos sanitaires ) 15 Convergence réglementaire TTIP 7 octobre 2015

16 Négociations PTIC/TTIP : volet agricole Chapitre SPS Objectifs pour les Etats-Unis : Préservation du haut niveau de protection de la santé, de l environnement et du consommateur Demande de transparence sur le processus législatif, consultation des parties prenantes au cours de l élaboration des normes Evaluation du risque : privilégient l approche basée sur la science vs principe de précaution (UE) Coopération technique poussée Accueil très prudent 16 Titre de la présentation 7 octobre 2015

17 Les indications géographiques : Les enjeux pour la France 17 Titre de la présentation 7 octobre 2015

18 Obtenir une protection renforcée pour 42 indications géographiques françaises 2 systèmes de protection des produits agroalimentaires : l Europe offre un haut niveau de protection aux IG, sans limite de durée, celles-ci sont enregistrées au niveau européen, les Etats-Unis ne reconnaissent que le système des marques dont la protection doit être renouvelée tous les 10 ans. Le système est géré par l UPSTO - United States Patent and Trademark Office. Nombreux conflits identifiés marques / IG. Les enjeux commerciaux sont considérables. La France demande donc la reconnaissance et la protection d une liste ciblée d IG dans le cadre de l accord. 18 Titre de la présentation 7 octobre 2015

19 Obtenir le changement de statut des vins considérés comme semigénériques aux Etats-Unis Là encore, un enjeu économique de taille : exportations françaises de vins vers les EU : 1 milliard en Bourgogne, Chablis, Champagne, Moselle, Claret, Haut-Sauternes et Sauternes peuvent être utilisés pour désigner des vins américains s ils sont suivis d un localisant. L accord vins signé en 2006 entre l UE et les EU prévoit que ce statut sera révisé mais les négociations ont tourné court et la situation est gelée depuis La négociation du PTCI est une occasion unique de mettre fin à cette situation et de protéger nos IG. 19 Titre de la présentation 7 octobre 2015

20 20 Titre de la présentation 7 octobre 2015

21 Merci pour votre attention! 21 Les négociations commerciales 8 juin 2015

Sommet de l élevage 2013

Sommet de l élevage 2013 Sommet de l élevage 2013 Accords commerciaux bilatéraux de l Union européenne avec les Etats-Unis et le Canada Principaux enjeux économiques Jean-Marc Mignon Conseiller international Direction régionale

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada

L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada L agriculture canadienne et les négociations commerciales internationales Assemblée générale annuelle Producteurs Laitiers du Canada Le 15 juillet 2014 Sommaire L environnement commercial actuel Le point

Plus en détail

Les négociations d accords de libre-échange (hors TTIP) Claire Cheremetinski, Sous-directrice de la politique commerciale et de l'investissement

Les négociations d accords de libre-échange (hors TTIP) Claire Cheremetinski, Sous-directrice de la politique commerciale et de l'investissement Les négociations d accords de libre-échange (hors TTIP) Claire Cheremetinski, Sous-directrice de la politique commerciale et de l'investissement Une couverture mondiale 2 Les négociations d accords de

Plus en détail

Grouiez Pascal. MCF, Université de Nantes pascal.grouiez@gmail.com. LADYSS, 18 février 2013

Grouiez Pascal. MCF, Université de Nantes pascal.grouiez@gmail.com. LADYSS, 18 février 2013 Une analyse sectorielle et territoriale des transformations des exploitations agricoles en Russie postsoviétique : un questionnement sur lesfrontières économiques et sociétales des firmes à l'heure de

Plus en détail

ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE

ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE ACCORD DE LIBRE ECHANGE ENTRE LE MAROC ET LES ETATS- UNIS D AMERIQUE M. EL AZIZI ABDOU Chef du Service Amériques Direction du Trésor et des Finances Extérieures MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce. Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole

L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce. Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole L agriculture canadienne et les négociations sur le commerce international a Le 3 mai 2011 Le commerce est essentiel pour notre secteur agricole Une croissance soutenue dépend de la capacité du Canada

Plus en détail

AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales

AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales Markus Oettli Praktikant AGORA Conférence des directeurs des chambres Actualités internationales Môtiers-NE 09.07.2015 Quelques thèmes d actualité TTIP EU-USA & CETA EU-Canada Problématique nouveaux accords

Plus en détail

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement

Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Conseil National du Commerce Extérieur Négociations entre le Maroc et l Union Européenne relatives à la libéralisation du commerce des services et du droit d établissement Anticiper Partager Agir www.cnce.org.ma

Plus en détail

La Commission européenne

La Commission européenne La Commission européenne Représentation en France Conférence - débat «Le Partenariat pour le Commerce et l Investissement entre les Etats-Unis et l'europe» Olivier Coppens, Attaché économique Représentation

Plus en détail

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière

L agriculture canadienne et les négociations du commerce international. Symposium sur les perspectives de l industrie laitière L agriculture canadienne et les négociations du commerce international Symposium sur les perspectives de l industrie laitière 16 mai 2013 Plan Le secteur agricole canadien et le commerce international

Plus en détail

Convergence réglementaire dans le Partenariat transatlantique

Convergence réglementaire dans le Partenariat transatlantique Convergence réglementaire dans le Partenariat transatlantique Etat des négociations 2013 : détermination du champ des discussions et identification des difficultés. La convergence réglementaire concentrerait

Plus en détail

Accords de libre-échange

Accords de libre-échange Accords de libre-échange (UE / Canada, UE / Etats-Unis, UE / Mercosur) Quels que soient les enjeux commerciaux au niveau mondial, peut-on raisonnablement détruire la filière viande bovine française et

Plus en détail

LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron

LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron Commerce des produits agricoles entre l Union européenne et le Canada L Union européenne est le premier importateur et

Plus en détail

La protection juridique des IG et les différentes approches. Massimo Vittori,

La protection juridique des IG et les différentes approches. Massimo Vittori, La protection juridique des IG et les différentes approches Massimo Vittori, Secrétaire général, origin Plan de la présentation I. Règles internationales concernant les IG II. Systèmes de protection ti

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse Juin 2009 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

Négociations bilatérales Union européenne Etats-Unis De réelles opportunités mais aussi des lignes rouges pour l industrie chimique en France

Négociations bilatérales Union européenne Etats-Unis De réelles opportunités mais aussi des lignes rouges pour l industrie chimique en France Juin 2014 Négociations bilatérales Union européenne Etats-Unis De réelles opportunités mais aussi des lignes rouges pour l industrie chimique en France Les industriels de la chimie en France mettent en

Plus en détail

Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE)

Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE) Les services et l investissement dans l Accord de partenariat économique CARIFORUM CE (APE) Ramesh Chaitoo Responsable, Unité du commerce des Services, CRNM rchaitoo@crnm.org www.crnm.org Pétion-ville,

Plus en détail

Optimiser le dispositif des AMM

Optimiser le dispositif des AMM Avril 2010 RECONNAISSANCE MUTUELLE EUROPEENNE Optimiser le dispositif des AMM Légumes de France Légumes de France : Syndicat national majoritaire des producteurs de Légumes de France. Représente l ensemble

Plus en détail

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne

Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Les échanges extérieurs agricoles et agroalimentaires de l Union européenne Guillaume Wemelbeke* Depuis la crise survenue à la fin 2008, la production européenne de produits agricoles et agroalimentaires

Plus en détail

COMMERCE INTERNATIONAL

COMMERCE INTERNATIONAL NOVEMBRE 2013 COMMERCE INTERNATIONAL AQUITAINE Enquête auprès des entreprises exportatrices aquitaines LES EXPORTATEURS AQUITAINS : QUI SONTILS? Présentation de l échantillon Ce document présente une synthèse

Plus en détail

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France

La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France La nouvelle PAC 2014-2020 et ses modalités d application en France Gilles Bazin, Professeur AgroParisTech UFR Agriculture comparée et Développement agricole Académie d Agriculture de France 6 novembre

Plus en détail

Le soutien au développement économique local

Le soutien au développement économique local Le soutien au développement économique local L État est responsable de la conduite de la politique économique et sociale ainsi que de la défense de l emploi. Toutefois, la loi dote les collectivités locales

Plus en détail

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA

Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants. Effectifs IAA Note de Conjoncture N 66 Page 1 Légère reprise sur le premier trimestre: de premiers signes encourageants Effectifs IAA 540 000 530 000 520 000 510 000 500 000 490 000 480 000 Source : Acoss, calculs ANIA

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

Depuis l entrée en fonctions de S. E. Monsieur le Président Ma Ying-jeou en mai 2008, les deux côtés du détroit de Taïwan ont repris un dialogue

Depuis l entrée en fonctions de S. E. Monsieur le Président Ma Ying-jeou en mai 2008, les deux côtés du détroit de Taïwan ont repris un dialogue 104ème Fête Nationale de la République de Chine (Taïwan) Discours prononcé par Amb. Zhang Ming-Zhong, Représentant de Taïwan en France Le 7 octobre 2015 Mesdames et Messieurs les Députés, Mesdames les

Plus en détail

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION

LA POMME DE TERRE LE PRODUIT LA PRODUCTION LA POMME DE TERRE LE PRODUIT La pomme de terre est la quatrième culture vivrière du monde après le blé, le riz et le mais. Elle occupe une place importante dans les régimes alimentaires de plusieurs pays

Plus en détail

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne

Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne June 2, 2015. Willkommen Bienvenue Welcome Pleins feux sur les marchés nationaux : Allemagne 1 1. Aperçu de l Allemagne : faits et chiffres L Allemagne est le marché le plus important en UE. Possède la

Plus en détail

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes 1 FIN 2009 : 16 446 exploitations bio, 677 513 ha + 24% d exploitations / 2008 +16% surface bio

Plus en détail

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013

Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières. Janvier 2013 Enjeux et perspectives des industries agroalimentaires face à la volatilité du prix des matières premières Janvier 2013 Contexte et objectif Contexte Les industries agroalimentaires sont un secteur essentiel

Plus en détail

Le commerce des services

Le commerce des services Le commerce des services Plan de l intervention 1. Qu est-ce qu un service? a. Définitions b. Les secteurs de services c. Les modes de fourniture 2. Eléments de positions françaises 3. Actualité des principales

Plus en détail

Session plénière à Strasbourg, du 13 au 16 février 2012 N 93

Session plénière à Strasbourg, du 13 au 16 février 2012 N 93 Session plénière à Strasbourg, du 13 au 16 février 2012 N 93 Espace unique européen de paiement en euros Le règlement sur l'espace unique de paiement européen en euros (dénommé SEPA) a reçu une très large

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSÉE LE MERCREDI 8 DECEMBRE 2010 A L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières

Appel à projets. Ouvert du 15 mars au 1 er mai 2016. Table des matières N Appel à projets Soutien aux investissements des Industries agroalimentaires (Type d opération.2a du Programme de Développement Rural de Franche-Comté) (version 1.2 du PDRR approuvée par la Commission

Plus en détail

brochure-ptci:mise en page 1 06/11/13 11:14 Page1

brochure-ptci:mise en page 1 06/11/13 11:14 Page1 brochure-ptci:mise en page 1 06/11/13 11:14 Page1 brochure-ptci:mise en page 1 06/11/13 11:14 Page2 brochure-ptci:mise en page 1 06/11/13 11:14 Page3 Le 8 juillet 2013, l Union européenne et les Etats-Unis

Plus en détail

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale

Contribution de JEUNES AGRICULTEURS. Organisation Professionnelle Agricole à vocation syndicale A Paris, le vendredi 07 septembre, REEXAMEN DU REGIME DE L UE APPLICABLE AU SECTEUR DES FRUITS ET LEGUMES - CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES OPTIONS PROPOSEES ET L'EVALUATION DE LEURS INCIDENCES Contribution

Plus en détail

immigration la résiliation de la libre circulation des personnes compromet la voie bilatérale

immigration la résiliation de la libre circulation des personnes compromet la voie bilatérale immigration la résiliation de la libre circulation des personnes compromet la voie bilatérale Fiche d information 1 : Situation juridique en matière de libre circulation des personnes L essentiel en bref

Plus en détail

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux

Secteur de la pêche au Maroc et accès aux marchés internationaux ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et de la Pêche Maritime Direction des Industries de la Pêche Maritime Séminaire Régional sur «Accès aux marchés internationaux des produits des pêcheries et

Plus en détail

Un DROM : la Guadeloupe

Un DROM : la Guadeloupe Un DROM : la Guadeloupe A Quelle est l identité de ma région? Quelles sont ses activités? 1 La Guadeloupe Histoire-Géographie 3 e 1 2 Les chiffres-clés de la Guadeloupe Guadeloupe France Superficie 1 628

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export. Mardi 1 er Décembre 2015

Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export. Mardi 1 er Décembre 2015 Vision stratégique pour le positionnement des produits Halal marocains à l export Mardi 1 er Décembre 2015 PLAN DE LA PRESENTATION 1 Contexte général 2 Vision stratégique pour le positionnement des produits

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Les Analyses du Centre Jean Gol. Le TTIP. Mai 2015. Administrateur délégué : Richard Miller. Directrice : Laurence Glautier

Les Analyses du Centre Jean Gol. Le TTIP. Mai 2015. Administrateur délégué : Richard Miller. Directrice : Laurence Glautier Les Analyses du Centre Jean Gol Le TTIP Mai 2015 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses du Centre Jean Gol sont réalisées

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2011-2012 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2011-2012 PROJET DE DÉCRET 606 (2011-2012) N 1 606 (2011-2012) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2011-2012 11 mai 2012 PROJET DE DÉCRET portant assentiment à l Accord de libre-échange entre l Union européenne et ses états membres, d

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Processus d accompagnement pour la certification Halal

Processus d accompagnement pour la certification Halal Page 1 Organisme mandaté par bureau certitrace www.halal-institute.org Processus d accompagnement pour la certification Halal 66, avenue des Champs Elysées LO41-75008 Paris Tél. : (33) 979940077 - Fax

Plus en détail

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne

Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Communiqué de presse 19 avril 2016 Le groupe MGEN-ISTYA-HARMONIE sera créé à l automne Un an après l annonce de leur rapprochement stratégique, Harmonie Mutuelle, MGEN et leurs partenaires du groupe Harmonie

Plus en détail

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest

Agriculture biologique. Christophe MANSON, Mission Economique de Bucarest Agriculture biologique en Bulgarie et Roumanie Christophe MANSON, 1 2 3 4 5 6 SOMMAIRE Réglementation Production Consommation Commerce extérieur Politique du Gouvernement Conclusions Bulgarie Réglementation

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 10 au 14 mars 2014 n 153 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 1 au 14 mars 214 n 153 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en janvier 214 : +,7% sur un mois, +,4% en moyenne mobile sur trois mois 2. Balance commerciale en janvier 214

Plus en détail

Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives

Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives Lucien Bourgeois PAC 2014-2020 : Nouvelles décisions et erspectives 1 Message essentiel La PAC a été une nouvelle fois confortée en 2013 et elle donne une visibilité jusqu en 2020 Elle est devenue un élément

Plus en détail

Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte,

Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte, Mémorandum de la Société Civile à la 3 ème Session Ordinaire des Ministres du Commerce de l Union Africaine 5-9 juin 2005 Caire, Egypte, Nous, membres d ATN (Africa Trade Network) et d autres organisations

Plus en détail

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE

L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Pacte de stabilité et de croissance Sommet de La Haye Commission parlementaire ECON Commission parlementaire CRIS BCE SEBC Comité économique et financier L UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE Acte unique européen

Plus en détail

LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE. Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007

LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE. Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007 LES ENJEUX STRATEGIQUES POUR L INDUSTRIE DU MEDICAMENT VETERINAIRE Académie Vétérinaire Jeudi 25 octobre 2007 Enjeux stratégiques Le contexte Les acteurs Nos propositions Conclusion Le contexte Un domaine

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

Projet de Traité transatlantique UE - Etats-Unis

Projet de Traité transatlantique UE - Etats-Unis Paris, le 19 mai 2014 Aux Secrétaires des Unions Départementales, Aux Secrétaires des Fédérations, Aux Membres des CESER. Circulaire : n 84/2014 Secteurs : Europe International / Economie Réf. : AT.SD.PP

Plus en détail

Politique européenne de la Suisse

Politique européenne de la Suisse Département fédéral des affaires étrangères DFAE Département fédéral de l économie DFE Bureau de l intégration DFAE/DFE Information Politique européenne de la Suisse 1/38 Plan de l exposé 1. La Suisse

Plus en détail

Accord de libre-échange Suisse-Chine

Accord de libre-échange Suisse-Chine Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à l économie SECO Direction des affaires économiques extérieures Accord de libre-échange Suisse-Chine Christian

Plus en détail

Principales sources statistiques

Principales sources statistiques Principales sources statistiques Banque de France Centrale de bilans Les entreprises adhérentes à la Centrale de bilans de la Banque de France communiquent, sur la base du volontariat, des informations

Plus en détail

RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES

RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES Des acteurs mobiles et sécurisés. La mobilité économique doit s étendre à tous les abus de position dominante, quelle que soit leur origine. RÉFORMER LES PROFESSIONS AUJOURD HUI RÉGLEMENTÉES Le champ des

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par

Plus en détail

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir

Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Mobilisation pour l élevage français gérer l urgence et préparer l avenir Le Gouvernement est pleinement mobilisé en faveur de l'élevage. Jeudi 3 septembre le Premier Ministre a présenté un plan en faveur

Plus en détail

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation

Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Négociations commerciales entre le Canada et l Union européenne 7. Les obstacles techniques au commerce et la coopération en matière de réglementation Publication n o 2010-58-F Le 3 septembre 2010 Alexandre

Plus en détail

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro?

La France et surtout l Italie devront-elles sortir de la zone euro? er juillet N - La et surtout l devront-elles sortir de la zone euro? Nous ne voulons pas ici faire de la provocation inutile mais nous demander si l évolution à moyen terme de la situation économique de

Plus en détail

Accord de libre-échange Suisse-Chine:

Accord de libre-échange Suisse-Chine: Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d état à l économie SECO Direction des affaires économiques extérieures Accord de libre-échange Suisse-Chine: Importance,

Plus en détail

EXPORT. Réglementation export des produits IAA

EXPORT. Réglementation export des produits IAA EXPORT Réglementation export des produits IAA SITUATION N 1 : VOUS PREPAREZ VOTRE PROJET EXPORT Vous souhaitez valider la faisabilité réglementaire de votre projet export sur un pays ciblé : > Le pays

Plus en détail

L Australie et la crise agricole

L Australie et la crise agricole L Australie et la crise agricole Agriculture en Australie Agriculture en France 20% 8% céréales élevage à viande/laitier 23% culture et élevage 48% autre 17% 36% Sources : Bureau australien des Statistiques

Plus en détail

AUDITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR

AUDITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR AUDITION DE LA CONFEDERATION GENERALE DES PME SUR LA PROPOSITION DE DIRECTIVE RELATIVE AUX SERVICES DANS LE MARCHE INTERIEUR La Commission Européenne a rédigé un premier rapport sur «l état du marché intérieur

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO

OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO Source : Communication de Monsieur Lancina KI, Directeur Général de la Promotion du Secteur

Plus en détail

Potentiel des vins biologiques en Chine

Potentiel des vins biologiques en Chine Potentiel des vins biologiques en Chine Shanghai et Hong Kong Millésime Bio 2014 Clémence Beaujard - Ubifrance Potentiel des vins biologiques en Chine Shanghai Creative Commons Attribution-Share Alike

Plus en détail

Accès au dispositif du 1% logement

Accès au dispositif du 1% logement Accès au dispositif du 1% logement Le logement est un enjeu majeur en termes d attractivité-métier et d attractivité des territoires. La FGA-CFDT revendique qu en matière d aides et d accès au logement,

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE

LES DONNES DE LA MACROECONOMIE CHAPITRE 1 LES DONNES DE LA MACROECONOMIE I Le circuit économique. II Le Produit Interieur Brut. Le Produit intérieur brut est une mesure de la richesse nationale Le PIB correspond à : - La production

Plus en détail

FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014

FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014 FAC économie agroalimentaire : Tour du monde des échanges commerciaux de 2014 Table des matières Introduction... 2 L importance du système agricole et agroalimentaire pour le Canada... 3 L importance des

Plus en détail

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Le secteur des fromages au Québec Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Programme n L actualité : les contingents d importation n Taille du marché canadien n Segments du marché n Structure

Plus en détail

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe

Cours 1 Le développement d un territoire ultramarin : entre Union européenne et aire régionale (étude de cas) La Guadeloupe GEOGRAPHIE Thème 3 L Union européenne : dynamiques et développement des territoires (11-12 heures) Question 2 Les territoires ultramarins de l Union européenne et leur développement Cours 1 Le développement

Plus en détail

Les relations commerciales UE-Japon: la question des marchés publics

Les relations commerciales UE-Japon: la question des marchés publics Les relations commerciales UE-Japon: la question des marchés publics Patrick A. Messerlin et Sébastien Miroudot Groupe d Economie Mondiale de Sciences Po A la recherche de la croissance: Quel avenir pour

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr.

«Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu ils se font haïr. «LA COMPETITIVITE DES ENTREPRISES MISE A MAL PAR 35 ANNEES DE DERIVE DES FINANCES PUBLIQUES QUELLES MESURES PRENDRE? EXEMPLES DE L ALLEMAGNE ET DU DANEMARK» 4 décembre 2015 «Dire la vérité est utile à

Plus en détail

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs

Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Identifier les effets de compétitivité et d entraînement des échanges extérieurs Rencontre Moyen Terme 2014/2018 Grégori Colin Economiste LA BALANCE COMMERCIALE (incluant les services marchands) Les flux

Plus en détail

L agriculture dans l Organisation Mondiale du Commerce (OMC)

L agriculture dans l Organisation Mondiale du Commerce (OMC) 1 L agriculture dans l Organisation Mondiale du Commerce (OMC) Union Suisse des Paysans, Département économie agraire et relations internationales Mai 2005 1 Du GATT à l OMC L'Accord général sur les tarifs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Laval, le 19 août 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Plan de soutien à l élevage en Mayenne Le gouvernement a décidé la mise en œuvre d un plan de soutien à l élevage. Ce plan est constitué de mesures classées

Plus en détail

Le Grand Marché Transatlantique. et l agriculture

Le Grand Marché Transatlantique. et l agriculture Le Grand Marché Transatlantique et l agriculture «Ce partenariat est le projet le plus ambitieux à ce jour pour lier les deux côtés de l'atlantique dans une union de l'ouest plus étroite, et d'ajouter

Plus en détail

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005

Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 Marchés s chinois et japonais pour Les Journées Horticoles 2005 2 Information générale g sur la Chine 3 e pays du monde en superficie, 7 % de terres arables 1,3 milliard d habitants, d 21,3 % de la population

Plus en détail

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait

35 % 1 % 3,25 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait 35 % 3,25 % 1 % Fiers de nos réalisations collectives 15 % 2 % 10 % La gestion de l'offre et la mise en marché collective du lait Les énoncés de vision de l avenir * Le secteur laitier québécois et la

Plus en détail

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS

Spécificités (bio) suisses. Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Spécificités (bio) suisses Jacques-Pascal Cusin Séminaire Agence Bio SIA 2008 PARIS Sommaire 1. Panorama agricole 2. Dates bio clé 3. Evolution 4. Segmentation marché 5. IRAB/FIBL 6. Bio Suisse a. Prérogatives

Plus en détail

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6

Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Développement du numérique POSITION DE LA FIEEC SUR LE DEPLOIEMENT D IPV6 Juin 2013 Contact FIEEC : Guillaume ADAM (gadam@fieec.fr) SYNTHESE CONSTAT : La croissance extraordinaire d Internet au cours des

Plus en détail

Les exportations françaises de Vins et Spiritueux Bilan 2012- Perspectives 2013

Les exportations françaises de Vins et Spiritueux Bilan 2012- Perspectives 2013 Les exportations françaises de Vins et Spiritueux Bilan 2012- Perspectives 2013 1 Louis Fabrice LATOUR Président de la FEVS MAISON LOUIS LATOUR Président du Directoire 2 1 Les chiffres clés 2012 11,2 milliards

Plus en détail

L accord Etats-Unis-Brésil du 5 avril : que signifie-t-il pour le Brésil, les Etats- Unis, le système commercial multilatéral et les pays africains?

L accord Etats-Unis-Brésil du 5 avril : que signifie-t-il pour le Brésil, les Etats- Unis, le système commercial multilatéral et les pays africains? Note d information n 85 NOUVELLES SUR LE COTON 12 avril 2010 L accord Etats-Unis-Brésil du 5 avril : que signifie-t-il pour le Brésil, les Etats- Unis, le système commercial multilatéral et les pays africains?

Plus en détail

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance

Journées de l économie Lyon 10 novembre 2011. La soutenabilité de la croissance Journées de l économie Lyon 10 novembre 011 La soutenabilité de la croissance Quel business plan pour la politique économique de la France? 1 La France en 00 suivant les tendances actuelles Le business

Plus en détail

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 167. Réunion du mardi 4 avril 2006 à 16 heures 15. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 167. Réunion du mardi 4 avril 2006 à 16 heures 15. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 167 Réunion du mardi 4 avril 2006 à 16 heures 15 Présidence de M. Pierre Lequiller, Président SOMMAIRE pages I. Examen du rapport d information de M. Robert

Plus en détail

Turquie. Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits?

Turquie. Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits? Filière bovine française : Ouverture des frontières turques, une réalité durable? sous quelle forme? pour quels produits? M. Hamza BOZADA Chef de secteur Agriculture Affaires européennes et multilatérales

Plus en détail

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président

DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113. Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures. Présidence de M. Pierre Lequiller, Président DÉLÉGATION POUR L UNION EUROPÉENNE COMPTE RENDU N 113 Réunion du mardi 8 février 2005 à 17 heures Présidence de M. Pierre Lequiller, Président SOMMAIRE Communication de M. Pierre Forgues sur la proposition

Plus en détail

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008

Enjeux et réalités au Québec. Juillet 2008 Comprendre le système agroalimentaire: Enjeux et réalités au Québec Juillet 2008 Alimentation et agriculture au Québec: Enjeux 2007 Au Québec, comme partout en Occident, la dynamique actuelle de notre

Plus en détail

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES

NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Paris, 23 mars 2016 NOTE DES AUTORITÉS FRANÇAISES Objet : Réponse au livre vert de la Commission européenne sur les services financiers de détail. Réf. : COM(2015) 630 final P. J. : Réponse des autorités

Plus en détail

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique est en plein développement au niveau mondial, avec un taux de croissance annuel de la production de 15 à 30%. L Europe

Plus en détail

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL

FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL FICHE 18 : L ESPACE ECONOMIQUE EURO-REGIONAL 1. L AQUITAINE Une région en croissance La région Aquitaine s inscrit depuis la fin des années quatre-vingt-dix dans le peloton de tête des régions françaises

Plus en détail

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse

LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 7 décembre 2011 LA MAISON-BLANCHE Bureau du chef du service de presse Fiche documentaire : Initiatives canado-américaines Par-delà la frontière et du Conseil de coopération

Plus en détail