Talents mines. n 79. des. Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. Octobre 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Talents mines. n 79. des. Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. Octobre 2008"

Transcription

1 8 a e r s ). e 9 Talents mines N o t r e N e w s l e t t e r > w w w. e m n. f r Octobre 2008 n 79 des l e m a g a z i n e d e l E c o l e d e s M i n e s d e N a n t e s Une réponse aux besoins de la filière nucléaire.

2 Une réponse aux besoins >Sommaire 2 p 4 à 7 p 8 et 9 p 10 p 11 p 12 Des atomes crochus avec le nucléaire... Bientôt de nouvelles formations A bord du Charles De Gaulle Le GEM en Inde Agenda Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

3 de la filière nucléaire. >Un choix de cœur autant que de raison Edito Pour un élève ingénieur d aujourd hui, se spécialiser dans le nucléaire c est s engager dans une filière qui recrute massivement, mais c est surtout la certitude de conduire des missions passionnantes. Sur les plans quantitatif et qualitatif, c est un choix que je recommande sans réserve. Faits et chiffres parlent d eux-mêmes en faveur d une industrie en plein développement et avec un horizon prometteur. Rien qu en Europe, il faut construire dans les 20 années à venir autant de capacités de production d électricité que durant tout le XX ème siècle, sans parler de la Chine, l Inde ou le Brésil. On aura toujours besoin d énergie ; sans elle, la vie humaine n est pas envisageable. Le nucléaire est à côté des économies d énergies et des énergies renouvelables une partie des réponses à ce besoin : une réponse durable, qui n obère pas l évolution climatique. On comprend donc bien pourquoi existent aujourd hui à travers le monde quelque 350 déclarations d intention de construction de réacteurs nucléaires, dont une quarantaine de projets «fermes», plus 35 actuellement en construction. Dans la compétition industrielle engagée pour fournir ces solutions, les groupes français sont très bien placés. Notre pays a fait depuis longtemps le choix du nucléaire, développant la filière dans toutes ses composantes : conception, construction, exploitation, démantèlement, gestion des déchets. C est l un des rares pays, pour ne pas dire le seul, à les maîtriser toutes. Ce développement à l international et les opportunités qu il offre coïncident, en France, avec un autre élément de contexte : l arrivée à l âge de la retraite d un grand nombre de personnes qui, au début des années 80, ont assuré le démarrage de notre programme électronucléaire. Ces personnels, et notamment ces ingénieurs, il va falloir les remplacer, et là encore dans toutes les composantes de la filière : pour continuer d exploiter le parc existant, construire de nouvelles installations -et d abord les concevoir dans le cas de la génération 4-, enfin déconstruire les anciennes centrales, gérer tout l aval de la production et en sécuriser l amont (mines et combustibles). 3 On comprend dès lors la nécessité d accélérer les recrutements : pour ne parler que d EDF, de 100 à 120 ingénieurs recrutés par an au début des années 2000, on passe à 500 à partir de 2008 sur les quelque par an nécessaires à la filière dans son ensemble. Ce qui explique l initiative du PDG d EDF, Pierre Gadonneix, d une prise de contact avec les écoles d ingénieurs pour s assurer que leurs options nucléaires étaient suffisamment dynamiques et attrayantes. C est dans ce cadre que j ai pu apprécier le dynamisme des projets de l Ecole des Mines de Nantes. Les chiffres, cependant, ne disent pas tout. Les carrières que le nucléaire propose aux ingénieurs sont non seulement nombreuses, rémunératrices, mais d abord captivantes. Cette filière fait appel à toutes les spécialités industrielles, enrichies d une notion fondamentale : la sûreté. Nous recrutons aussi bien pour la R&D que les bureaux d études ou l exploitation ; nous avons un besoin crucial de chefs de projets. Ce sont aussi des carrières internationales. Très vite, parfois après deux ou trois années seulement, le jeune ingénieur peut partir à l étranger pour s y voir confier d importantes responsabilités. S orienter vers le nucléaire est un choix de raison ; c est surtout, je peux en témoigner, un choix de cœur. Laurent Stricker Conseiller du Président d EDF pour les activités nucléaires

4 >Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. Des atomes croch Nucléaire : des compétences que l Ecole ne cesse d enrichir Dès sa création, l Ecole des Mines de Nantes s est intéressée à l énergie nucléaire. L option qui lui est consacrée connaît un succès croissant en même temps que l Ecole s impose dans plusieurs domaines de recherche grâce au laboratoire Subatech. 4 Avec le nucléaire, l Ecole des Mines de Nantes a depuis longtemps des atomes crochus. Et les interrogations actuelles sur l approvisionnement énergétique ne sont certes pas de nature à le lui faire regretter. Épuisement des ressources fossiles, réchauffement climatique, intérêt des nations émergentes pour le nucléaire civil, place des groupes français sur la scène mondiale, arrivée de nouveaux opérateurs, enfin applications du nucléaire hors du domaine énergétique (santé en particulier): tout concourt à confirmer le bien-fondé d une orientation décidée pratiquement à Anthony Hedin (promotion 2003) Chef de projet chez ITENA (groupe GDF Suez) Des responsabilités de plus en plus étendues «J ai eu l opportunité d effectuer mon stage de fin d études dans le démantèlement, sur la centrale de Brennilis, dans le Finistère. J ai poursuivi dans cette direction en entrant chez ITENA comme ingénieur d études en démantèlement. Il s agissait de mettre au point des méthodes de démantèlement d équipements nucléaires et de déclassement d INB (Installations Nucléaires de Base) pour supprimer toute trace de radioactivité sur des installations en fin de vie. L activité se développant, j ai pris la tête du bureau d études démantèlement, qui s est agrandi avec l arrivée de nouveaux ingénieurs (une dizaine d embauches d élèves de l Ecole des Mines de Nantes). En parallèle, je suis intervenu chaque année dans le cadre de l option NTSE afin de présenter le démantèlement aux promotions suivantes. Aujourd hui, je suis chef de projet sur l étude de faisabilité de libération de terrains INB pour le compte de GDF SUEZ en vue de l implantation d un réacteur EPR en France.» Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

5 us avec le nucléaire... Maxime Oden (promotion 2008) Ingénieur sûreté à la centrale de Nogent-sur-Seine Au plus près de la machine «J ai été embauché par EDF avant même l obtention de mon diplôme, lors de sessions de recrutement organisées par l entreprise. Mon projet de fin d études s est déroulé au centre nucléaire de production d électricité de Nogent-sur-Seine sur le thème de la réduction de l impact environnemental, ce qui répondait à un réel besoin de cette installation. Mêlant la théorie et la pratique, il m a donné une vision assez large de l activité en centrale nucléaire. Actuellement, je suis une formation d EDF sur 18 mois pour devenir ingénieur sûreté. Ce poste me placerait en première ligne en cas d éventuel incident, qu il s agisse d un dysfonctionnement interne ou d un événement extérieur comme une inondation. Ce qui m intéresse? La possibilité de mettre rapidement en œuvre mes savoirs au plus près de la machine et de renforcer mon expérience du nucléaire, puisque ce métier m amènera à connaître les moindres recoins de la centrale. Ce poste ne représente cependant qu une étape transitoire, EDF m ayant initialement engagé pour devenir chef d exploitation. Je peux dire que ma voie est tracée pour les dix années à venir.» la création de l Ecole. La légitimité que lui donne un socle scientifique conforté au fil des ans grâce à Subatech, un laboratoire de premier plan, l encourage aujourd hui à aller plus loin, tant en recherche qu en formation, au service d un secteur d avenir qui réclame massivement des compétences. destinées à développer la sûreté et avec la communication autour du nucléaire, par exemple à travers des exercices de crise. «Il ne faut pas avoir une confiance aveugle dans la technologie, explique Lionel Luquin, directeur des études à l Ecole des Mines de Nantes, doté lui-même d une formation scientifique dans le nucléaire (il participe au programme Alice, dans le cadre des expériences qui viennent de démarrer au LHC). L activité est associée à un risque majeur ; il ne faut pas le cacher, mais former des ingénieurs conscients de ces risques, capables de les évaluer, de les maîtriser et d améliorer la perception qu en a la société.» Dans ce qui est devenu l un des domaines d excellence de l Ecole, la recherche «autour du nucléaire» s est développée selon trois axes principaux (voir encadré p. 7) : la production d énergie, le retraitement des déchets, enfin les autres applications mises en valeur par l appellation initiale («technologies associées») : médecine, stérilisation, contrôle industriel, etc. «L option est adossée à Subatech, laboratoire de physique subatomique et des technologies associées, qui est à la fois l un des cinq départements de recherche de l Ecole et une unité mixte de recherche associant aussi l Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3) du CNRS, et l Université de Nantes, explique son directeur, Jacques Martino. Cela permet de concentrer sur un même site, celui de l Ecole, des équipes de chercheurs travaillant sur les mêmes thèmes.» Ce laboratoire n a cessé de se développer au fur et à mesure que ses résultats gagnaient en notoriété, passant de 100 personnes en 2001 à 170 aujourd hui. 5 C est dès 1997 que l Ecole des Mines de Nantes, toujours soucieuse de «coller» aux besoins de l industrie, admet ses premiers élèves dans l option Nucléaire et Technologies Associées (NTA). En 2003, elle prend le nom de NTSE (Nucléaire : Technologies, Sûreté et Environnement), qui témoigne d un élargissement de ses préoccupations aux relations à l environnement, non seulement physique mais sociétal. En plus de leur formation technique, les futurs ingénieurs se familiarisent avec les méthodes Les élèves de l option NTSE lors d un voyage d étude à Pékin en 2005.

6 >Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. Des atomes croch 6 Elodie Péroches (promotion 2007) Ingénieur d études neutroniques chez AREVA Au cœur de la sûreté «Mon travail consiste en la simulation de situations hors fonctionnement normal, ayant lieu dans le cœur du réacteur nucléaire. Cela s applique à des projets d évolution de centrales en fonctionnement ou lors de la conception de nouveaux réacteurs. Ces études ont pour but de vérifier que les critères de sûreté nucléaire sont respectés. Ces simulations requièrent l utilisation de codes de calcul neutronique et thermo hydraulique afin de déterminer l état du cœur tout au long de ces fonctionnements anormaux. Des analyses sont donc nécessaires afin de pouvoir étudier de façon exhaustive les phénomènes physiques. Dans ce cadre, je suis amenée à travailler conjointement avec d autres ingénieurs en charge de calculs faisant intervenir l ensemble des systèmes périphériques du cœur du réacteur. Une fois l étude réalisée, je formalise les résultats des analyses dans un document technique ; document remis au client qui doit le faire approuver par l autorité de sûreté. Le client s appuie bien évidemment sur AREVA pour demander des compléments d étude». Dans l industrie nucléaire proprement dite, les compétences s expriment pleinement sur le marché, à tous les stades de la filière. «C est une activité de long terme, avec des contraintes de temps très fortes, rappelle Matthieu Schuler, directeur adjoint de l Ecole et directeur scientifique. Le parc français actuel a ainsi été lancé dans les années 70. Nos élèves doivent apprendre à travailler sur différents types d installations, conçues à des périodes très variées et doivent se familiariser avec l ensemble des activités du cycle : construire, exploiter, déconstruire.» Ce sont des carrières résolument internationales. «Même si la France est très bien placée, puisqu elle est le premier pays au monde pour la part du nucléaire dans son approvisionnement énergétique, ses groupes ne sont ni monopolistiques ni unipolaires, observe Lionel Luquin. EDF et Areva ne sont pas seuls ; des groupes comme Suez ou Bouygues embauchent aussi. Les États-Unis restent le premier producteur en valeur absolue et d autres pays arrivent, comme la Chine et le Japon. Et tout cela bouge à l échelle du monde : Toshiba a racheté la majorité de Westinghouse, L Ecole, conjointement avec le CNRS et avec le soutien de la Région, a même dû récemment faire construire une aile supplémentaire pour accompagner l extension du laboratoire. Des carrières résolument internationales De sa création jusqu à la promotion 2008 incluse, l option nucléaire aura délivré 111 diplômes d ingénieur. Un chiffre qui ne rend pas compte de son succès croissant : choisie par quelques élèves à ses débuts, elle fait désormais le plein chaque année, avec des promotions d environ 20 jeunes. Elle attire à Nantes des élèves d autres Ecoles des Mines qui la choisissent pour leur année de spécialisation. Tous se voient ensuite proposer de passionnantes carrières, la plupart avant même la fin de leur formation. Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

7 h us avec le nucléaire... 9 qui était allié à Mitsubishi, avant d en revendre 10 % à un groupe public kazakh en échange d un approvisionnement en uranium» En ce début de XXIème siècle, tout concourt donc à faire du nucléaire, à travers ses applications multiples, un univers passionnant qui connaît des besoins immenses en ingénieurs et chercheurs. L Ecole des Mines de Nantes entend se mobiliser pour y répondre, y compris en développant de nouvelles formations. Non par opportunisme, mais parce qu elle a déjà acquis une vraie légitimité dans ces disciplines. Les trois domaines d excellence de Subatech Un enseignement ne peut atteindre un niveau d excellence que s il s appuie sur une recherche de pointe. C est bien le cas à l Ecole des Mines de Nantes, où le laboratoire Subatech dirigé par Jacques Martino travaille notamment sur trois grandes thématiques. Les «phénomènes violents dans l univers» C est dans ce cadre qu une équipe est associée depuis plusieurs années à des expériences dont on parle beaucoup en ce moment, menées sur l anneau géant du LHC (Large Hadron Collider) inauguré le 10 septembre. Leur but est connu : recréer l état de la matière que l on suppose avoir existé au cours des premiers instants de l univers, juste après le «big bang», et vérifier qu en se refroidissant elle retrouve bien sa structure actuelle. Pas moins d une trentaine de chercheurs et d enseignants chercheurs de Subatech ont travaillé, au sein de la collaboration Alice, à la mise au point du détecteur, l un de ceux qui vont recueillir l information sur les particules produites par les collisions. Nucléaire et environnement. LHC : «Large Hadron Collider» Dans un accélérateur de 27 km de circonférence, des particules voyageant à une vitesse proche de celle de la lumière, sont projetées les unes contre les autres. Les collisions ainsi engendrées, atteignent des températures telles que l on peut reconstituer l état de la matière comme il était aux premiers instants du big bang. La radiochimie, ou chimie nucléaire, est depuis longtemps l un des thèmes forts de la recherche à Subatech, à l Ecole. Le laboratoire travaille ainsi sur la qualité des «barrières» autour de déchets séquestrés dans le sous-sol, et en particulier sur l étude du comportement de l eau irradiée en interface avec les autres milieux confinants. L Ecole et Subatech travaillent depuis longtemps avec l ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs), notamment grâce à un spécialiste mondialement reconnu dans le stockage des déchets : Bernd Grambow, le responsable du groupe radiochimie de Subatech, dont les travaux viennent d être couronnés par le prix Prix Ivan Peychès de l Académie des Sciences. Un autre aspect de cette recherche concerne les réacteurs nucléaires, d une part via les calculs de fonctionnement d un cœur de réacteur (une expérience sur ce sujet est en cours à Chooz, dans les Ardennes), d autre part en étudiant un réacteur piloté par un accélérateur pour transmuter les déchets, c est-à-dire raccourcir leur durée de radioactivité. Nucléaire et santé Ce qui était au départ une petite voie de recherche a pris de l ampleur et va en prendre encore grâce au cyclotron Arronax, inauguré à Nantes le 7 novembre prochain, dont l Ecole est membre fondateur. On sait qu il pourra produire de nouvelles molécules radioactives, destinées à être insérées dans des médicaments, à des fins à la fois de diagnostic et de thérapie. «Cette recherche prometteuse conjugue les compétences de la chimie nucléaire et de la physique nucléaire», explique Jacques Martino. Cette troisième branche dédiée à la santé a débouché il y a quatre ans sur la création d un master avec l Université de Nantes : Rayonnements Ionisants et Applications (RIA). Une formation de physicien médical après laquelle on peut passer le très recherché DQPRM (diplôme de qualification en physique radiologique et médicale) qui forme à la qualité et la sécurité dans l utilisation médicale des rayonnements ionisants : imagerie, radiodiagnostic, radiothérapie... Parmi les élèves nantais qui se sont présentés à cette qualification, on a dénombré 100% de reçus. 7

8 > Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. Bientôt de nouvelle Des projets pour aller encore plus loin Parce qu elle possède désormais une Nouvelle option consacrée aux réacteurs, master spécialisé sur les déchets, partenariats avec l ENSICAEN et dans tout le grand Ouest, projets de création de chaires industrielles : en cette rentrée, l Ecole multiplie les initiatives au service de la filière nucléaire. compétence reconnue dans la formation des ingénieurs du nucléaire, l Ecole des Mines de Nantes veut étoffer son offre pour aider la filière à répondre à des besoins croissants. Elle travaille donc à l ouverture dès septembre 2009 d une seconde option, centrée sur les réacteurs nucléaires. À côté de l actuelle option, qui resterait ouverte sur un large spectre d installations (en continuant d allier technologie, sûreté, radioprotection et environnement), celle-ci se spécialiserait dans les réacteurs en tant que machine industrielle. Originalité : il s agirait en fait d options jumelles créées en partenariat avec l ENSICAEN (Ecole Nationale Supérieure d Ingénieurs de Caen). 8 Christelle Briand (promotion 2006) Interne en physique médicale L a s p h è r e m é d i c a l e m a n q u e d ingénieurs-physiciens «Le champ médical m a toujours attirée, en particulier l oncologie, et je voulais mettre mes connaissances en matière de nucléaire au service des personnes. L existence d un partenariat entre l Ecole des Mines de Nantes et le Centre de Lutte Contre le Cancer (CLCC) René Gauducheau à Saint-Herblain m a confirmé que c était possible. J ai ensuite pu m assurer, en réalisant mon projet de fin d études en radiothérapie à l hôpital européen Georges Pompidou, que ma vocation était solide. Après ma sortie de l Ecole des Mines de Nantes, je me suis donc dirigée vers un DEA de physique médicale préparant au concours de radiophysicien. Je suis actuellement en internat de physique médicale pendant 12 mois à l hôpital de Tours. Les connaissances acquises en radioprotection et surtout en physique des rayonnements au sein de l option NTSE m ont permis de maîtriser la théorie sur ces terrains. On oublie fréquemment que l interaction des rayonnements avec la matière a des applications médicales ; le nucléaire est trop souvent synonyme exclusif de production d énergie. Pourtant, ces fondamentaux de la physique nucléaire constituent la base de mon futur métier en radiothérapie, et de beaucoup d autre métiers d imagerie médicale où les ingénieurs et physiciens sont encore trop peu nombreux.» À l origine de cette décision, une certitude établie par le haut commissaire à l énergie atomique, Bernard Bigot : les besoins des groupes français en ingénieurs du nucléaire, pour la France elle-même et à l international, seront bientôt trois fois supérieurs à l offre actuelle. «Or, contrairement à l Île-de- France et la région de Grenoble, l Ouest n est guère perçu comme un acteur majeur du nucléaire, fait remarquer Matthieu Schuler, directeur adjoint et directeur scientifique de l Ecole. D où l idée de créer un pôle plus visible associant Caen, qui mène également des activités de recherche et bénéficie de la proximité de La Hague et de Flamanville, où l EPR entrera en service en 2012». Compte tenu des contraintes que génèreraient la création d une option commune, nous visons deux options fonctionnant en parallèle et mutualisant un maximum de moyens. Chaque établissement délivrerait son propre diplôme d ingénieur, mais des cours communs, des échanges d élèves et d enseignants-chercheurs sont envisagés. «Ainsi pourra naître un esprit de promotion autorisant la formation d un lot homogène de diplômés», poursuit Matthieu Schuler. Les modalités restent à définir dans le détail, mais le principe est bel et bien arrêté puisqu un «memorandum of understanding» a été signé. Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

9 s formations Samuel Ben Soussan (promotion 2008) Ingénieur au sein du service «Radwaste & Decommissioning» Développer le design du réacteur «J ai été embauché par Tractebel Engineering (GDF Suez), où je réalisais mon projet de fin d études, à Bruxelles, avant même de l avoir mené à terme. Je suis ensuite directement parti en mission aux États-unis pour être détaché pendant un an auprès de Westinghouse, dont les technologies intéressent mon entreprise. Westinghouse cherche actuellement à obtenir une licence pour implanter son réacteur AP1000 au Royaume-Uni, mais du fait des exigences de ce pays, elle doit d abord travailler sur la gestion des déchets radioactifs et l intégration du démantèlement de la centrale dès sa conception. Je vais donc participer au développement du design du réacteur, particulièrement les systèmes de traitement des déchets radioactifs, afin d en acquérir une connaissance plus approfondie. Cette mission illustre bien les liens de coopération qui existent entre les entreprises qui vendent les centrales et les sociétés d ingénierie supports aux exploitants.» WIND : un vent de nouveauté souffle sur l ouest Les collaborations dans le Grand Ouest ne devraient pas s arrêter là car l idée d un pôle plus vaste baptisé WIND (Western Institute for Nuclear Degrees) a été lancée en juin. Outre les deux écoles, il associerait les Universités de Nantes et de Caen ainsi que l INSTN (Institut National des Sciences et Techniques du Nucléaire), établissement public rattaché au CEA qui délivre un diplôme d ingénieur en génie atomique en lien avec l EAMEA (Ecole des Applications Militaires à l Energie Atomique) qui est implantée sur le site universitaire de Cherbourg-Octeville. La coordination serait assurée sous la forme d un groupement d intérêt scientifique (GIS), avec à la clé des événements organisés en commun, comme des journées de soutenances de projets industriels. Le message sera porté auprès d étudiants en licence et maîtrise de physique. Une nouvelle formation spécialisée Autre projet, qui va bientôt se concrétiser : l Ecole des Mines de Nantes devrait ouvrir dès février prochain une formation en anglais de type formation spécialisée dans le traitement des déchets nucléaires : identification, tri, colissage, stockage et entreposage. Elle s adressera à des personnes en activité possédant déjà un titre bac+5 et désireuses d acquérir une expertise. Le parcours comprendra un semestre académique suivi d un semestre de mise en œuvre sous forme de stage (dans une autre entreprise que celle de l élève). Cette formation est réalisée en partenariat avec l ANDRA, EDF et AREVA. Vers une première chaire industrielle Enfin, l Ecole des Mines de Nantes travaille à la création de chaires industrielles. Comme on le sait, il s agit d une convention passée entre une entreprise ou un groupe d entreprises et une école pour l aider a se développer dans une thématique importante avec un équilibre, entre les volets formation et recherche. Les entreprises apportent des moyens financiers pour permettre à l école de proposer de nouveaux produits de formation ou lancer des travaux prospectifs. L entreprise comme l école gagnent ainsi en visibilité. Dans le plan stratégique de l Ecole, les chaires industrielles comptent parmi les moyens privilégiés de son développement. Or, une étude de faisabilité a conclu à l existence d un vrai potentiel dans trois champs de formation et de recherche où elle excelle notamment grâce au département Subatech, et pour le troisième en lien avec le département sciences sociales et de gestion:. Les déchets nucléaires. Les réacteurs nucléaires et scénarios (aspects physiques et fonctionnement des réacteurs futurs). La sûreté nucléaire, sous l angle des organisations Là encore, ces trois domaines devraient intéresser l ANDRA, AREVA et EDF. «Cette chaire constituera un premier test grandeur nature, explique Lionel Luquin, directeur des études. Elle montrera que nous sommes capables de rapprocher les grands acteurs industriels, de construire avec eux une relation plus dense en fixant des objectifs qualitatifs et quantitatifs de formation, et aussi en développant ou amplifiant des travaux de recherche, car si une chaire s appuie sur un capital de recherche elle doit aussi l accroître». «Notre action de recherche a été antérieure à la volonté de l enseigner, renchérit Jacques Martino, directeur de Subatech. Nous sommes donc prêts». Des études consultables en ligne Les élèves de l option nucléaire NTSE organisent chaque année une mission dans un pays étranger pour y étudier un aspect de l industrie nucléaire, qui donne lieu à la rédaction d un rapport. Au fil des ans, ce qui était une initiative des élèves pour enrichir leurs connaissances est devenu un élément important de leur formation en 4 ème année. Et désormais ces rapports de conjoncture sont mis en ligne sur le site de l Ecole. On peut déjà consulter celui de la promotion 2007 qui, lors d un séjour à Washington, a étudié «le renouvellement des licences électronucléaires nord-américaines», sujet qui s est élargi au vieillissement du parc des centrales et aux mutations envisageables du paysage énergétique global des États-Unis : EMN-NTSE-2007-contexte-licence-NA.pdf Un second rapport sera bientôt publié, consacré cette fois à la gestion des déchets en Grande-Bretagne et en Allemagne. À terme, c est toute une bibliothèque d études sur des expériences étrangères qui doit ainsi être consultable en ligne. 9

10 >Une réponse aux besoins de la filière nucléaire. A bord du Charles De Gaulle Un ingénieur bien armé Référent sûreté pour les opérations de rechargement des deux réacteurs nucléaires du porte-avions Charles de Gaulle et directeur d essais, Johan Baccara poursuit, au gré des postes, son exploration des métiers du nucléaire. 10 Johan Baccara est entré dans la grande famille du nucléaire un peu par hasard, et surtout par curiosité intellectuelle, par désir de mieux connaître un secteur à l image parfois peu engageante. «Suivre cette option m a permis d acquérir des bases sur l ensemble des domaines de la filière et de devenir un bon généraliste, explique-t-il. Grâce à la formation de l Ecole des Mines de Nantes, j ai toujours pu, quelles que soient mes fonctions, situer ma position dans le cycle du nucléaire, ce qui m a été très utile tout au long de ma carrière. J ai aussi développé une capacité à m adapter rapidement et efficacement, et pu évoluer sans appréhension vers des postes à chaque fois différents». Il avoue que sa formation lui a aussi donné de commettre des erreurs qui se sont révélées enrichissantes, notamment lors de son stage de troisième année. «Mieux vaut d ailleurs en faire durant cette phase d apprentissage qu au cours de sa carrière!», sourit-il. Une fois diplômé, en 1999, et libéré de ses obligations militaires 16 mois de CSNE en tant que lobbyiste pour le compte de COGEMA!, il enchaîne les expériences. «Il y a tant à découvrir dans le nucléaire que j ai voulu régulièrement prendre de nouvelles fonctions et responsabilités, explique-t-il. Chaque poste m a de surcroît permis d ajouter une corde à mon arc». Consultant chez Altran, il se familiarise avec le commercial; chargé d affaires à Technicatome, il est habilité «secret défense» et travaille sur le programme de sous-marins d attaque Barracuda. Après un passage à Cadarache, consacré aux outils de maintenance des chaudières nucléaires embarquées, il atterrit à Toulon pour se pencher sur celles du porteavions Charles de Gaulle, en cale sèche pour entretien. Un chantier de personnes «J arrive au bout de ce chantier, sur lequel j étais assistant du chef de projet et référent sûreté pour Areva, précise Johan. Mon rôle : veiller à la sûreté des ouvriers et du matériel, ainsi qu au respect des procédures durant toutes les étapes de remplacement des deux réacteurs nucléaires du navire. Une responsabilité très lourde, car sur un chantier de personnes, le moindre incident peut être catastrophique. Mais les opérations s achèvent avec succès, sans aucune contamination ni irradiation pour Areva», se réjouit-il. La suite se profile déjà à l horizon : Johan s apprête à rejoindre la cellule expertise d Areva à Toulon. «Finie la sûreté! Je serai en lien avec les opérationnels du porte-avions et fournirai des avis techniques et des conseils sur les éventuels problèmes des chaudières nucléaires en fonctionnement. Je pars à la découverte d un autre secteur du nucléaire...» Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

11 > Le GEM en Inde Inde : une première pleine de promesses Une délégation d enseignants chercheurs des sept écoles des Mines s est rendue à New-Delhi pour y tenir un séminaire scientifique avec l IITD. Une première qui a enthousiasmé les participants des deux pays et va se prolonger par des actions communes dans les domaines de l énergie, de l environnement et des matériaux. que pour sa valorisation énergétique. Il s agissait aussi de réunir les principaux acteurs de la recherche en Inde, mais également les organismes financeurs, les industriels et leurs représentants. Les participants ont ainsi pu rencontrer le conseiller scientifique de l Ambassade de France, le directeur du CEFIPRA 2, des représentants de la mission économique, le président de la Confédération Indienne de l Industrie et plusieurs chefs d entreprise. L Ambassadeur de France a ouvert en personne ce séminaire, réaffirmant dans son discours son entier soutien à l action du GEM en Inde. 1 Les exposés seront prochainement accessibles en ligne sur le site du séminaire : 2 Centre Franco Indien pour la Promotion de la Recherche Avancée. Le Groupe des Ecoles des Mines attendait beaucoup du séminaire de recherche organisé avec l Indian Institute of Technology (IIT) de Delhi, du 24 au 26 septembre dans la capitale indienne, et il n a pas été déçu. Cette rencontre a donné lieu à de fructueux échanges entre enseignants-chercheurs des deux pays spécialisés dans l environnement, l énergie et les matériaux. Ils n étaient pas moins de 25 à y participer côté français, dont 8 de l Ecole des Mines de Nantes. Pendant deux jours et demi, 40 communications réparties en deux sessions parallèles ont été données dans les domaines énergie/environnement et matériaux : qualité de l air, traitement des eaux, géotechniques, valorisation des déchets solides, matériaux composites, polymères, nanomatériaux, tribologie (phénomènes de frottements et d usure), etc. 1 L un des objectifs de cette rencontre était de définir des domaines précis de recherches pouvant donner lieu à des collaborations. De ce point de vue, le séminaire se révèle fécond : des enseignants-chercheurs des deux pays ont déjà engagé des actions conjointes sur des problèmes d hydrogéologie, de valorisation des boues, de qualité de l air ou d utilisation du bambou, aussi bien pour la construction La rencontre a aussi permis de parler formation, pilier important des relations entre le GEM et l IITD. Les participants ont d ailleurs pu rencontrer les 7 élèves du GEM qui s y trouvent actuellement en transfert de crédits. Les participants ont pris sur place la mesure de certaines différences en matière de pratiques enseignantes. Ils ont mieux compris les attentes des élèves indiens attirés par les programmes d échange du GEM. «Le pays déploie en ce moment de gros efforts pour la formation de ses ingénieurs et l IITD, qui assure la maîtrise d oeuvre de l un des six nouveaux IIT, s intéresse de près aux programmes et pratiques enseignantes du GEM, y compris ce qui relève du champs des sciences sociales pour l ingénieur», rapporte Michel Pavageau, enseignant-chercheur au département systèmes énergétiques et environnement de Nantes. «L Inde compte parmi les actions prioritaires du GEM depuis cinq ans, confirme Alain Dorison, directeur de l Ecole des Mines d Alès et vice-président du GEM en charge de l international. Le groupe souhaite approfondir ses relations avec les IIT, qui font référence dans le monde». Un second séminaire du même type doit avoir lieu dans deux ans, cette fois en France. Pourquoi pas à Nantes, qui a joué un rôle moteur dans l organisation de celuici? L enthousiasme soulevé par ce premier séminaire ne doit pas retomber 11

12 > Actualités Marie-Claude DUPUIS est la marraine des promotions 2008 Le 24 octobre prochain, c est Marie-Claude DUPUIS, directrice générale de l Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA) qui remettra les diplômes d ingénieur et de masters aux étudiants des promotions 2008 de l Ecole des Mines de Nantes. L ANDRA est une agence indépendante des producteurs de déchets. Placée sous la tutelle des ministères en charge de l Industrie, de la Recherche et de l Environnement, elle est chargée de la gestion à long terme des déchets radioactifs produits en France. La cérémonie de remise des diplômes se déroulera à 16h30 à la Cité des Congrès de Nantes. Doctorat : l Ecole des Mines de Nantes habilitée à délivrer le diplôme L Ecole des Mines de Nantes est depuis le mois de juillet 2008 habilitée par le Ministère de l Enseignement supérieur et de la recherche à organiser la formation des doctorants et à délivrer le diplôme de docteurs dans les champs scientifiques couverts par les trois écoles doctorales pour laquelle elle est co-accréditée : - Sciences et technologies de l information et de mathématiques (STIM), - Matière, Molécules, Matériaux en Pays de Loire (3MPL), - Sciences pour l ingénieur, Géosciences, Architecture (SPIGA). Trois écoles doctorales co-accréditées avec les Universités de Nantes, d Angers, du Mans et l Ecole Centrale de Nantes Ouverture d une formation spécialisée «Advanced Waste Management» (AWM) : une approche solide de la gestion des déchets nucléaires L Ecole des Mines de Nantes offre la possibilité de suivre une formation de haut niveau en gestion des déchets nucléaire. Cette nouvelle formation, dispensée en anglais, s adresse à des ingénieurs issus du monde de l entreprise ou des agences gouvernementales et aux jeunes diplômés (ingénieur ou Master) ayant un projet professionnel vers cette activité. La formation se déroule à l Ecole des Mines de Nantes et dans son laboratoire de physique et chimie nucléaire, Subatech - UMR 6457, Ecole des Mines de Nantes, IN2P3/CNRS, Université de Nantes. Elle comprend des visites sur site et des projets collectifs ainsi qu un stage de six mois chez un acteur clé du domaine. Formation : début février 2009 Durée : 1 an Prix : euros Financement : contrat ou période de professionnalisation Sélection : sur dossier et entretien Contact : Bernd Grambow Cette formation est réalisée en partenariat avec l ANDRA, EDF et AREVA. Ministère de l Economie, de l Industrie et de l Emploi. Lettre d information n 79 - Octobre numéros par an - Editeur : Ecole des Mines de Nantes Service de la communication - 4, rue Alfred Kastler - La Chantrerie - B.P Nantes cedex 3 Tél Fax Directeur de la Publication : Stéphane Cassereau - Responsable de la Publication : Nathalie Le Calvez - Rédaction : Didier Husson Fabienne Millet-Dehillerin - Maquette : Céline Querniard - Impression : Goubault imprimeur / La Chapelle sur Erdre - Document imprimé sur Cyclus Print Mat par Goubault imprimeur certifié PEFC Talents des Mines le magazine de l Ecole des Mines de Nantes - Octobre n 79

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Techniques nucléaires et radioprotection de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé

Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Grenoble INP ENSE Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques

Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques Master de Sciences Po Affaires internationales Environnement, développement durable et risques 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION La valeur ajoutée de cette formation de haut niveau réside dans son caractère

Plus en détail

Nuclear trainees program

Nuclear trainees program engagement cohésion Nuclear trainees program audace exigence junior Obtenez en 1 an une formation de généraliste du nucléaire engagement GDF SUEZ / 2 nuclear trainees PROGRAM JUnIOR Vous êtes un jeune

Plus en détail

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne

Formations et diplômes. Master Informatique. Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Informatique Université Jean Monnet Saint-Etienne UJM (déposant) Ecole nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

OFFRE DE FORMATION IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR

OFFRE DE FORMATION IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR OFFRE DE FORMATION 2016/2017 WWW.UMONTPELLIER.FR IUT M O N T P E LLI E R - SÈTE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Notre point fort est de vous offrir une double culture universitaire et professionnelle Depuis maintenant

Plus en détail

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire

Master CSMP. Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Master CSMP Chimie Séparative, Matériaux et Procédés : Application au cycle de combustible nucléaire Cohabilitation : Université Montpellier 2 - ENS Chimie de Montpellier - CEA.INSTN Partenaires complémentaires

Plus en détail

Alternance d excellence

Alternance d excellence Recrutez un(e) futur(e) Ingénieur(e) en Systèmes, Réseaux et Télécommunications Formation ingénieur en alternance Alternance d excellence 4 jours / semaine en entreprise Université de technologie de Troyes

Plus en détail

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN

CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN CONSTRUISONS ENSEMBLE LES SAVOIRS DE DEMAIN «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Description Master General Management

Description Master General Management Description Master General Management L intérêt de ce master, qui s appuie sur un partenariat entre d un côté l école d ingénieur Polytech Annecy Chambéry et de l autre l Institut de Management de l Université

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques - Economie de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

construisons ensemble les savoirs de demain

construisons ensemble les savoirs de demain construisons ensemble les savoirs de demain «L IAE Toulouse est l École de Management de l Université Toulouse 1 Capitole, dont l objectif est de proposer des formations de haut niveau dans les différentes

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique

Section des Formations et des diplômes. Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique juin 2008 Section des Formations et des diplômes Évaluation des masters de l Ecole des Hautes

Plus en détail

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr

Doctorat. Allier science et entreprise. www.mines-paristech.fr Doctorat Allier science et entreprise www.mines-paristech.fr MINES ParisTech en bref Des formations d excellence 150 ingénieurs civils diplômés par an 280 diplômés des 19 Mastères Spécialisés 20 ingénieurs

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Conception, gestion, valorisation de l opération archéologique Former des archéologues aux compétences polyvalentes Ce master professionnel prépare les étudiants

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et finance de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande

1. Recevabilité administrative et scientifique de la demande PROCEDURE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE pour l obtention d un Doctorat à l Université SHS Lille 3, au sein de l Ecole doctorale SHS Lille Nord de France (adoptée au Conseil Scientifique du10

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Contrôle de gestion de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes

AREVA Innovation pme. Le site internet dédié aux PME françaises innovantes AREVA Innovation pme Le site internet dédié aux PME françaises innovantes Nucléaire et renouvelables, deux énergies complémentaires pour fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec

Plus en détail

{Epitech}, depuis 15 ans

{Epitech}, depuis 15 ans {Epitech}, depuis 15 ans L école de l innovation et de l expertise informatique en action Le projet comme méthode d enseignement, l étudiant au cœur de l école Le cursus Epitech se base sur une utilisation

Plus en détail

Signature de convention AREVA - OPPBTP

Signature de convention AREVA - OPPBTP DOSSIER DE PRESSE - 26 avril 2010 Signature de convention AREVA - OPPBTP CONTACT PRESSE José NOYA tel : 04 75 50 72 08 port : 06 71 08 11 54 jose.noya@areva.com 26 avril 2010 AREVA et l OPPBTP s associent

Plus en détail

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6

A propos de l environnement. 3 mai 2006. Page 1 sur 6 Note à l attention de Monsieur G. Olivier, Président de SAGEM COMMUNICATION Président du groupe de travail et de réflexion sur l avenir des Ecoles des Mines (OSEM 2) Note présentée par Claude Orphelin,

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES

Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263 FONTENAY-AUX-ROSES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2014-033015 Orléans, le 16 juillet 2014 Monsieur le Directeur du Centre d Etudes Commissariat à l Energie Atomique et aux énergies alternatives BP 6 92263

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Introduction A la suite de l obtention de mon baccalauréat économique et social mention assez bien, je me suis dirigée vers la formation Gestion des Entreprises et des Administrations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management intégré : sécurité, environnement, qualité (SEQ) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Langues, Affaires, Interculturalité Se former à la culture de l autre et aux affaires internationales La mondialisation des relations et des marchés, la valorisation

Plus en détail

les metiers de l énergie une publication Orientations

les metiers de l énergie une publication Orientations les metiers de l énergie une publication Orientations Les acteurs traditionnels de la production, la transformation et la distribution du pétrole, de l électricité nucléaire ou thermique et du gaz demeurent

Plus en détail

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013

Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 Conseil Régional de l Ordre des Experts-Comptables Marseille-PACA REVUE DE PRESSE JUIN 2013 L alternance contribue à renforcer la professionnalisation des étudiants. Elle offre une véritable voie de sociabilisation

Plus en détail

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale

Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Mention : Physique et technologies des rayonnements pour l'industrie et la physique médicale Nature de la formation :

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Cinéma et audiovisuel Réalisation de documentaires et valorisation des archives De l écriture à la réalisation d un film documentaire Ce master professionnel, qui

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire

Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion technique des interventions en énergie nucléaire Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012

Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012 Lille, 22 juin 2012 Attractivité des Mastères Spécialisés du Centre Arts et Métiers ParisTech de LILLE : Les candidats doivent s inscrire avant le 15 juillet 2012 C est en octobre 2012 que débuteront les

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Islam et droit de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Établissement Public Industriel et Commercial Acteur clé de la recherche technologique sur l énergie CTI

Établissement Public Industriel et Commercial Acteur clé de la recherche technologique sur l énergie CTI 23/03/09 Établissement Public Industriel et Commercial Acteur clé de la recherche technologique sur l énergie CTI Données clés:. 96 élèves-ingénieurs INSTN / an,. Forte reconnaissance des industriels (EDF

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation des masters réservés aux établissements habilités à délivrer le titre d'ingénieur diplômé Institut des sciences et techniques de l ingénieur

Plus en détail

Conseil - Formation Management du changement

Conseil - Formation Management du changement KEY PARTNERS 55 avenue Marceau, 75116 Paris Tel 09 77 19 51 14 / Fax 01 53 01 35 68 email : infos@key-partners.biz www.key-partners.biz Conseil - Formation Management du changement Key Partners est un

Plus en détail

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers

PVP. «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers PVP «Préparation à la vie professionnelle» Faculté des sciences Université de Poitiers Frédéric BADAWI Professeur des Universités Directeur du CIES Centre Chargé de mission 1 Projet Mise en place d un

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Pour que votre formation rime avec profession!

Pour que votre formation rime avec profession! Pour que votre formation rime avec profession! s s Groupe PROMOTRANS, association de compétences En 1966, des professionnels du transport se regroupent autour d un projet commun : la création d un organisme

Plus en détail

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale

Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Institut de Management Public et Gouvernance Territoriale Master Management public Spécialité : MANAGEMENT EURO-MEDITERRANEEN : DEVELOPPEMENT DURABLE www.managementpublic.univ-cezanne.fr Marseille : 110,

Plus en détail

Master Finance et Contrôle de Gestion FCG

Master Finance et Contrôle de Gestion FCG Master Finance et Contrôle de Gestion Objectif de la formation Ce Master a pour objectif de former des cadres supérieurs professionnels dans les métiers du contrôle de gestion et de la finance d entreprise,

Plus en détail

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ

PLM PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT MASTÈRE SPÉCIALISÉ INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUÉES DE LYON PLM MASTÈRE SPÉCIALISÉ FORMATION PRODUCT LIFECYCLE MANAGEMENT SYSTEMES D INFORMATION ET STRATEGIES POUR MAÎTRISER LE CYCLE DE VIE DES PRODUITS INDUSTRIELS

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local

S T E DELTA-C FORMATION UNIVERSITAIRE. Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local DELTA-C Centre de Formation et d Appui Conseil pour le Développement Local FORMATION UNIVERSITAIRE ETABLI EN 2009 PROGRAMMES DE LMD (LICENCES-MASTERS-DOCTORATS) Fiche Scientifique et Pédagogique DOMAINE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Economie et management publics de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Matériaux de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des

Plus en détail

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr

Et si votre carrière s inventait avec. mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr Et si votre carrière s inventait avec mc 2 i Groupe? 5 RAISONS DE NOUS REJOINDRE - www.mc2i.fr mc 2 i Groupe Des missions de conseil en systèmes d information, à forte valeur ajoutée Depuis sa création

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

MASTER Spécialité "LUMOMAT" LUmière, MOlécules, MATériaux

MASTER Spécialité LUMOMAT LUmière, MOlécules, MATériaux MASTER Spécialité "LUMOMAT" LUmière, MOlécules, MATériaux (Molecular Materials for Organic Electronics and Photonics) Le master LUMOMAT a pour ambition de former des futurs professionnels dans le domaine

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Statistique et informatique décisionnelle pour la santé de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Didactique du Français Langue Étrangère et Seconde DiFLES Introduction sur la formation Depuis 2005, le master DiFLES propose une formation approfondie dans le domaine

Plus en détail

environnementaux (SPRE)

environnementaux (SPRE) Spécificités du Mastère spécialisé (MS) «Santé environnement : enjeux pour le territoire et l entreprise», de la formation d Ingénieur de l EHESP spécialité génie sanitaire (IGS) et du Master 2 santé publique

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance

Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Licence Professionnelle COMMERCE et DISTRIBUTION en alternance Rémunération : 80 % du SMIC Vous avez un BAC +2? L association DistriSup vous propose la Licence COMMERCE et DISTRIBUTION. Une formation évolutive,

Plus en détail

Licence Sciences pour l ingénieur

Licence Sciences pour l ingénieur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Sciences pour l ingénieur Université de Toulouse III Paul Sabatier - UPS Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Comptabilité, contrôle, audit de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Règlement intérieur EDPHENIICS

Règlement intérieur EDPHENIICS Règlement intérieur EDPHENIICS 1. PERIMETRE DE L ED PHENIICS 2 2. RECRUTEMENT DES DOCTORANTS 3 FINANCEMENT DES THESES APPELS D OFFRES 4 ü ATTRIBUTION DES CONTRATS DOCTORAUX UNIVERSITE PARIS- SUD 4 ü AUTRES

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Ingénierie mathématique de l Université d Evry-Val-d Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Création, production, images Une formation à la production de projets audiovisuels Le master «Création, Production, Images» du département de l ISIC - Institut des

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE MÉTIERS) Intitulé (cadre 1) Licence droit, économie, gestion, mention Licence d Administration Publique Autorité responsable de la certification

Plus en détail

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS?

LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? LE SECTEUR DE L ÉNERGIE NUCLÉAIRE AU CANADA OÙ ALLONS-NOUS? RÉSUMÉ DU RAPPORT Le Forum des politiques publiques est un organisme indépendant, sans but lucratif, qui s efforce de promouvoir l excellence

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

L Apprentissage à Sciences Po

L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po L Apprentissage à Sciences Po g Une filière en développement Depuis 2006, Sciences Po développe activement ses formations en apprentissage. Sept masters proposent aujourd

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Maîtrise des risques industriels et environnementaux de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ PROFESSIONS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations initiales (RH1)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris

La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris 1 ère journée internationale de physique médicale. 7 novembre 2013 La Physique Médicale : Hier, Aujourd'hui, Demain 13h15 17h30, Institut Curie, 75005 Paris Dominique LE DU, Physicien Médical Hôpital Européen

Plus en détail

Master MAE. Management et Administration des Entreprises

Master MAE. Management et Administration des Entreprises Formation Continue Master MAE Management et Administration des Entreprises I.A.E de Lyon - Université Jean Moulin - Lyon 3 6, cours Albert Thomas - BP 8242-69355 Lyon cedex 08 - http://iae.univ-lyon3.fr

Plus en détail

Licence. Professionnelle Distech

Licence. Professionnelle Distech Licence Professionnelle Distech Logistiue et commercialisation des boissons Formation alternée en apprentissage Formation universitaire en 1 an Gratuite et rémunérée LA FORMATION DEDIÉE AUX MÉTIERS DE

Plus en détail

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!]

Développeur de talents. École Universitaire de Management. Cultivez votre. différence!] Développeur de talents École Universitaire de Management Cultivez votre différence! L I.A.E de www.iae-grenoble.fr Depuis plus de cinquante ans, l IAE de forme à la fois des managers «double compétence»

Plus en détail

altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche

altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche altereurope.universite-lyon.fr Master Pro et Recherche Développer la coopération entre l Union européenne et les pays aux voisinages Le Master AlterEurope forme des experts de l Union européenne et des

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues étrangères appliquées de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE

SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE DÉBAT PUBLIC 2005/06 Projet Flamanville 3 Construction d une centrale électronucléaire tête de série EPR sur le site de Flamanville @ SYNTHÈSE DU DOSSIER DU MAÎTRE D OUVRAGE EDF, maître d ouvrage du projet

Plus en détail

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention.

La spécialité «Mathématiques pour l enseignement» qui n est pas évaluée ici fera partie de la deuxième mention. Evaluation des diplômes Masters Vague A ACADÉMIE : LYON Établissement : Université Lyon 1 - Claude Bernard Demande n S3110048058 Domaine : Sciences, technologies, santé Mention : Mathématiques et applications,

Plus en détail

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH»

Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Master Management des Ressources Humaines (MRH) Demande de création d un Diplôme d Université : Intensif «Expertise RH» Présentation du Master 2 Management des Ressources Humaines Créé en 1991, le Master

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale des services de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Plan régional de soutien à l économie

Plan régional de soutien à l économie Plan régional de soutien à l économie Le 23 mars 2009 La crise financière mondiale qui s est déclarée à l été 2008 se double d une crise économique et sociale. L onde de choc de ce phénomène a des effets

Plus en détail

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS)

Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Informatique décisionnelle et statistique (IDS) Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION DES CENTRALES NUCLEAIRES Montrouge, le 10 juin 2014 Réf. : CODEP-DCN-2014-019914 Monsieur le Directeur du Centre national d équipement nucléaire EDF/CNEN 97 avenue Pierre

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Management du tourisme et des loisirs, spécialité e-commercialisation des produits touristiques de l Université de Corse Pasquale

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Chimie et biologie de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle

Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle Des formations métiers pour maîtriser la science actuarielle ISUP, l excellence statistique au service de l actuariat des métiers porteurs Les métiers de l actuariat sont des pièces maîtresses du monde

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/MM SEANCE DU 16 JANVIER 2006 2006/6101 - CONVENTION DE PARTENARIAT AVEC L'EM LYON (DIRECTION DU PERSONNEL ET DES RESSOURCES HUMAINES - GESTION DE L'EMPLOI ET DES COMPÉTENCES) Le Conseil Municipal, Vu

Plus en détail

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours

Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours Présentation synthétique de la licence Economie Gestion de l université d Orléans à destinations des enseignants en SES de l académie Orléans-Tours La présentation est un peu rapide si, vous qui me lisez,

Plus en détail

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France

la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France la Commission des titres d ingénieur et l accréditation des formations d ingénieur en France Avant la CTI Écoles de l état Ponts et chaussées 1747 Libéralisation de l enseignement supérieur Loi Laboulaye

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commercialisation de produits et services financiers de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse

DOSSIER DE PRESSE. We Network : West Electronic & Applications Network. Contact presse DOSSIER DE PRESSE We Network : West Electronic & Applications Network Contact presse Isabelle Delatte Tél : 02 401 73 98 08 /02 44 Email : i.delatte@we-n.eu West Electronic & Applications Network (We Network),

Plus en détail

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils

La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils La formation continue de l IMMD s adapte à tous les profils pour permettre aux salariés de poursuivre leur activité en entreprise tout en préparant un diplôme (Licence 3, Master 1, Master 2). Pour qui?

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration économique et sociale (AES) de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

Responsable de la formation continue

Responsable de la formation continue Responsable de la formation continue J1E26 Formation continue orientation et insertion professionnelle - IR Le responsable de la formation continue propose, définit, met en oeuvre et évalue la politique

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Electronique, informatique et communication embarquées appliquées aux transports de l Université de Valenciennes

Plus en détail