des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires"

Transcription

1 Thésame Le 6, 7 juin 2012 un petit Composant pour des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires piscine REX EDF Maurer / SPR / CNPE Tricastin 1

2 De l expression du besoin au Nanopral et au delà. Contexte : chaque centrale nucléaire s arrête tous les 12 à18 mois pour le renouvellement d 1/3 du combustible. Cet arrêt est le moment privilégiépour : Contrôler, Tester, Faire de la maintenance préventive Requalifier Les différents organes (capteurs, robinets, pompes, moteurs, soupapes ) Maurer / SPR / Tricastin 2

3 Les conditions d intervention en Arrêt de tranche sont spécifiques : Le Débit de doses parades : Distance, Activité, Temps d intervention, Ecran (protections biologiques) La contamination parades : EPI, confinement dynamique, surveillance de la qualité de l atmosphère de travail (balises RP) Maurer / SPR / Tricastin 3

4 Garantir l habitabilitédu bâtiment réacteur : la supervision Des balises RP sont installées dans tous les niveaux du bâtiment et sur les chantiers La surveillance en continue des volumes «gigognes»constitue plusieurs lignes de défense Dernière ligne de défense : STE : chaînes XX MA (aérosols), XX MA (Iodes) et XX MA (Gaz) KRT aerosol KRT Iode Balises mobiles : «référentiel maîtrise des chantiers» moyens compensatoires des KRT, surveillance de globale des niveaux BR Balises mobiles de chantier KRT gaz Balise extérieur Sas Sas de déshabillage + balise Sas de confinement Déprimogène confinement Maurer / SPR / Tricastin 4

5 «Mais quand une balise déclenche! l événement a déjàeu lieu» Comment anticiper? Instrumenter les parades?

6 Des indicateurs de la Qualité du Confinement Dynamique : Les 3 principes : 1. Le confinement stato dynamique 2. Le confinement dynamique de proximité 3. Le confinement dynamique interne Maurer / SPR / Tricastin 5

7 Le confinementstato-dynamique : Le SAS n est volontairement pas étanche la circulation du flux d air est organisée et maîtrisée L air propre arrive au sol et balaye dans l ordre : 1.l intervenant 2.l organe 3.Ressort filtrée par le déprimogène La tenue reste propre Maurer / SPR / Tricastin 9

8 Les confinements dynamiques Le confinement direct de proximité -la bouche d aspiration est au plus près Maurer / SPR / Tricastin 8

9 Le confinement dynamique interne : Le circuit est lui même mis en dépression Rang 2 Rang 1 Maurer / SPR / Tricastin 17

10 Instrumenter les matériels? Oui mais avec Quelle interface? Le composant : efficace, simple et pas chère n existait pas Rédaction d un cahier des charges 3 entreprises sont consultées Ils ont compris l enjeux. En quelques mois, Un prototype sur mesure est mis au point Entreprise Y Ils n ont pas compris le contexte d utilisation. Entreprise Z 2 ans après, ils sont encore en étude du cahier des charges Nous en avons rêvé.. ils l ont fait. Maurer / SPR / Tricastin 10

11 Naissance du : le CCTP Le plus petit possible 4 entrées TOR (contact sec) 4 Entrées ANA 4-20 ma 0-10v Des protocoles de com. adaptables et programmables Des fonctions calculateur / automate 1 quelque chose? Une Option future : communication ZigBee Des sorties TOR et ANA Une sortie RS 485 Mode Bus/ Jbus Une IHM de configuration En deux mots : un convertisseur universel. Maurer / SPR / Tricastin 10

12 1-Ses utilisations : collecter les informations utiles au Superviseur* de Sécurité et Radio Protection : PSRP Intégration à une nouvelle ligne de déprimogènes (W avec l entreprise Delta Neu) Équipement des MEDCP, MEDGV, MEDPZR : : cyclair, Iodair Création d un Kit de mise à niveau des déprimogènes existant. Superviseur* SCADA : Panorama / CODRA Maurer / SPR / Tricastin 10

13 2-Ses utilisations : collecter les informations utiles au Superviseur de Sécurité et Radio Protection : PSRP Interface mobile de chantiers : les capteurs ANA : Températures, Hygrométrie, Oxygène, explosimètre, débit de doses, analyseur RP Les informations TOR : Entrée Sortie RS 485 Etat de fonctionnement d une pompe, un niveau de puisard, un contact de porte, un fin de course, une alarme d un appareil de mesures, d un compresseur Vous avez dit universel. Oui, oui. Maurer / SPR / Tricastin 10

14 3-Ses utilisations : au delàdes usages prévus Un organe de sécurisation des BUS RS 485 Une programmation en débitmètre, fhz, comptage * Interface de mesure : CARMELEC Comme répéteur (augmentation de la longueur des bus) 1 entrée et 1 sortie RS 485 Des nouvelles fonctions : mesures de débit de doses pour les filtres des déprimogènes Vous avez dit universel. Oui, oui. Maurer / SPR / Tricastin 10

15 4- en phase avec des démarches EDF de pérennité OCARI : Alliance R&D EDF, intégrateurs, fabricants de composants et utilisateurs Module ZigBee Le module ZigBee pour intègre les composants Telit : garantie de fabrication = 30 ans Intégration des couches sécurisées : - Protocole fiabilisé / normalisé, - processus de mobilité Vous avez dit universel. et fiable. Maurer / SPR / Tricastin 10

16 Un déprimogène. c est Quoi? Pour certain, c est seulement çà : Pour nous, c est devenu çà : Un gros aspirateur filtrant + M/A Maurer / SPR / Tricastin 6

17 Une opportunitépour revoir totalement le concept : Chaque constituant répond comme parade.. 1 Entrée air vicié 12 Registre de réglage du débit 15 2 Filtre absolu 3 Interrupteur de position filtre absolu 13 Prise de pression 14 Armoire électrique de commande -redémarrage automatique 18 4 Porte du caisson filtre absolu 4 Batterie de chauffe 15 Afficheur - delta P - Débit de dose (option) Filtre à iodes 6 Interrupteur de position filtre à iodes 16 Prises JAEGER : - alarme déportée - pupitre shleter, -- - sortie RS Porte du caisson filtre à iodes 17 Alarme sonore Trappe d accès au ventilateur 9 Ventilateur UNILINE 10 Moteur 11 Sortie air propre 18 Sectionneur principal 19 Barre de traction 20 Roues pivotantes non marquantes avec freins Roues fixes 22 Batterie de chauffe

18 Le principe de sûretéadaptéaux déprimogènes : Attention aux modes défaillances uniques : Supervision Exploitation Balises RP = capteurs ultimes de la défaillance des lignes de défense Installation Qualification Maintenance Contrôle Surveillance Connaissances Compétences Maurer / SPR / Tricastin 21

19 Le principe pour. Anticiper : i - Intégration des situations à risques, des matériels adaptés Alerter : Mettre la bonne alarme au bon endroit Le contrôle des paramètres Agir : Exploiter, Automatisme si possible, Manuellement, si besoin analyse et correction par expert, Mesurer l impact : Instrumentation locale balise aérosol, Iodes Valider l état de conformité : définir une référence EP : À distance et par contrôles techniques in situ. Maurer / SPR / Tricastin 22

20 Les solutions doivent répondre aux Principes de défense en Profondeur Exemple : 1 défaut 4 niveaux d alarme pour 4 acteurs différents BR PSRP poste de supervision SPR / COPAT Pupitre Shelter extérieur BR GV Déprimogène à 4.65 m SAS 8m Maurer / SPR / Tricastin 23

21 L application : Sécurisation GV séchage, chantier et CF Balise RP : le trou d homme PZR est ouvert. La MEDPZR est en secours. EVR / EBA Balise Iode et/ou gaz : Permet le suivi de la désorption d iode, le balayage des gaz (Xe133 ). Balise RP de surveillance globale du BR : Répartition par niveau : garantie de l habitabilité du BR Balise RP SAS GV : Le terme source est important Rejet vers EVR / EBA : KRT permet la maîtrise des gaz (Xe ) au balayage des épingles GV, et aérosol Poste de supervision RP : balises RP + déprimogènes + KRT Maurer / SPR / Tricastin

22 PSRP : Poste de Supervision Radio Protection Les principes : Garantir l habitabilité du BR La surveillance des balises RP va de paire avec la surveillance déprimogènes Maurer / SPR / Tricastin 32

23 Vue : la salle de commande SPR Maurer / SPR / Tricastin 36

24 Vue : surveillance globale, : balises RP + déprimogènes Maurer / SPR / Tricastin 37

25 Vue : Parc déprimogènes + zoom état du matériel (acquittement info redémarrage automatique et bouton de synchronisation sirène pour l ensemble des composants de la chaîne superviseur/deprimo/alarme Maurer / SPR / Tricastin 41 déportée /Pupitre shelter).

26 Vue : parc déprimogène + zoom courbe de fonctionnement, Delta P, Maurer / SPR / Tricastin (option à venir : le DeD du Filtre ) 42

27 Vue : tableau de connexion du Convertisseur Ana Tor + table de configuration du CAT

28 Des IHM de diagnostic et de configuration Usage direct sur le terrain avec tablette PC IHM dédié déprimogène IHM standard

29 Une démarche et une Dynamique d ensemble : une solution simple Qui a contribuéàdes nouvelles lignes de défense. et des fonctions qui s étendent encore. avec le PSRP Qui contribue largement à une exploitation encore plus sûre. Merci de votre attention Maurer Jean-Eric CNPE du Tricastin Maurer / SPR / Tricastin 44

De nouvelles solutions de détection, de surveillance et de caractérisation à distance de la radioactivité Journée SFRP-SPT «Techniques de mesure»

De nouvelles solutions de détection, de surveillance et de caractérisation à distance de la radioactivité Journée SFRP-SPT «Techniques de mesure» De nouvelles solutions de détection, de surveillance et de caractérisation à distance de la radioactivité Journée SFRP-SPT «Techniques de mesure» Paris 20 novembre 2013 SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 2 SOLUTIONS

Plus en détail

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire.

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Protéger l environnement des hommes et des lieux, Contribuer à la sécurité des interventions

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m

h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m La solution IP de surveillance environnementale salle informatique local technique réseaux communications espace sensible baie serveur Contrôlez et Surveillez

Plus en détail

Poste de supervision en Radioprotection. REX du CNPE de Gravelines. Organisation et ressources associées

Poste de supervision en Radioprotection. REX du CNPE de Gravelines. Organisation et ressources associées Poste de supervision en Radioprotection REX du CNPE de Gravelines Organisation et ressources associées Enjeux et objectifs du PSRP 1- Permettre sur le long terme la diminution de la dosimétrie. Capitaliser

Plus en détail

Logger de données de pression et de débit avec GPRS

Logger de données de pression et de débit avec GPRS Logger de données de pression et de débit avec GPRS Sebalog Dx Surveillance du réseau par GSM/GPRS Communication sans fil Transmission automatique des données et des alarmes 5 ans d autonomie de fonctionnement

Plus en détail

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent Economies d énergie & Confort Les applications de la domotique dans l habitat intelligent AquaSolAir 280, rue Edouard Daladier 84200 Carpentras Tel: 04 90 60 80 30 Fax: 04 90 60 66 26 Mail: contact@aquasolair.com

Plus en détail

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC AquaMobil Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC Le premier chauffe-eau instantané mobile type DH1 a été développé dès 1962, puis construit et fabriqué en série un peu

Plus en détail

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE Emmanuelle Gaillard-Lecanu, Cecilia de la Garza, Stéphanie Viollon, Benoît Ricard, Sandrine Tonnoir, Marc Sion, Christophe Pilleux SOMMAIRE

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION CNPE DAMPIERRE en BURLY Rudi Hauser SPR Dr Frédérique LEVRAY SST 1 Principes de Surveillance Radioprotection 2 Principe de fonctionnement d une centrale

Plus en détail

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC

BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Fiche de Données Techniques BANC D ETALONNAGE BASSE PRESSION GPC Répond à tous les besoins d étalonnage, de vérification et d ajustage Etalonnage sur site ou en laboratoire Mesure précise et sans dérive

Plus en détail

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG)

Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Colloque sur les atouts de l hydraulique 26.11.13 Renforcement de la surveillance des installations hydrauliques EDF HYDRAULIQUE Astrid HOTELLIER (EDF-DTG) Disponibilité Sécurité/Sûreté Performance Maintenance

Plus en détail

SYNTHÈSE GLOBALE DE L INSPECTION

SYNTHÈSE GLOBALE DE L INSPECTION RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-058932 Lyon, le 23 octobre 2013 XXXXXXXX Monsieur le Chef de Base EDF - BCOT BP 127 84504 BOLLENE cedex Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité

Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité Contrôle centralisé de l éclairage de sécurité Toujours plus loin dans le contrôle de la sécurité avec Ura Rapidité de contrôle Autodiag TM, d un simple coup d œil permet de contrôler l état de l installation

Plus en détail

Lyon, le 30 avril 2013

Lyon, le 30 avril 2013 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-025000 S:\ASN\02-Metiers\01 - Sites\01 - REP\01 - Bugey\Inspections\2013\INSSN-LYO-2013-0050 (R.5.4 Systèmes électriques et de contrôle-commande)\inssn-lyo-2013-0050-lds.doc

Plus en détail

Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement. Productis

Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement. Productis Exploiter, gérer et assurer la maintenance d un système intégré de conditionnement Productis 1. Présentation de l Equipement L équipement pédagogique Productis permet d exploiter, gérer, maintenir, régler

Plus en détail

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne

GE Measurement & Control. 4Sight. Logiciel de gestion d étalonnage en ligne GE Measurement & Control 4Sight Logiciel de gestion d étalonnage en ligne Gardez le contrôle total de toutes vos tâches d étalonnage et de maintenance. Le logiciel d étalonnage et de maintenance en ligne

Plus en détail

SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ

SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ SOLUTIONS POUR BÂTIMENTS DE SANTÉ la solution électrique maîtrisée ISO 9001:2008 Armoire IT MEDICAL L ARMOIRE IT MEDICAL est conçue pour alimenter les locaux à usage médical, plus particulièrement les

Plus en détail

QUICK START HAWK SUPERVISOR. www.acoemgroup.com. NOT3046 Novembre 2014 B

QUICK START HAWK SUPERVISOR. www.acoemgroup.com. NOT3046 Novembre 2014 B QUICK START HAWK SUPERVISOR www.acoemgroup.com NOT046 Novembre 04 B Produits HAWK CAPTEUR SANS FIL Bouchon connecteur USB Cable USB du capteur Accessoires de montage Trappe d accès aux connecteurs HAWK

Plus en détail

Prévention des Risques

Prévention des Risques MX Prévention des Risques Centrale de mesure et d alarme pour système de détection gaz et flamme Redondance du traitement des mesures (SIL de EN 00) voies sécurisées Modularité, flexibilité Réduction des

Plus en détail

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels

Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Votre Partenaire pour vos projets d Automatismes de bâtiments Tertiaires et Industriels Spécialisée dans le domaine de la gestion technique des bâtiments tertiaires et industriels, notre société développe

Plus en détail

COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF»

COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF» COLLOQUE «SOLAIRE THERMIQUE et HABITAT COLLECTIF» LE MONITORING AU SERVICE DE LA MAINTENANCE Michel BOURLOUX 06/03/2013) LE MONITORING AU SERVICE DE LA MAINTENANCE Sommaire 1. Préambule 1.1 Les Besoins

Plus en détail

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC SERVICES POUR LES RÉSEAUX INDUSTRIELS CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Recueillir l avis d experts pour prendre les bonnes orientations stratégiques Mettre en service

Plus en détail

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion

Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 1 Mise en œuvre d un système GTB/GTC et télégestion 2 Ø Présentation Ville de Mordelles Ø Présentation CYRISEA Ø Définitions Ø Intégration d une GTB : Ville de Mordelles. Ø Quels sont les enjeux d un tel

Plus en détail

Sécurité électrique bloc opératoire

Sécurité électrique bloc opératoire Sécurité électrique bloc opératoire Intervenant : Thierry CAUCHARD thierry.cauchard@socotec.fr Diaporama n 1 Sommaire Risques liés à l électricité Normes de référence Règles à respecter Diaporama n 2 Risques

Plus en détail

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression 10 juin 2011 Réexamens de sûreté et visites décennales (VD) Sur le plan réglementaire, il n y a pas en France de limitation

Plus en détail

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques

MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques MSR 4-840 Sécheurs frigorifiques Solide, simple, intelligent. Fiabilité accrue de l air comprimé. facilité D ENTRETIEN facilité D ENTRETIEN Les atouts de notre gamme Installation simple - Conception peu

Plus en détail

Définissez le nombre et la fonction des boutons de vos télécommandes qui peuvent être liées entre elles pour contrôler l'ensemble du bâtiment.

Définissez le nombre et la fonction des boutons de vos télécommandes qui peuvent être liées entre elles pour contrôler l'ensemble du bâtiment. 1 idom V3 phone Pilotez et supervisez votre installation domotique HESTIA Varuna 3 avec votre smartphone. Vous avez accès à toutes les fonctions domotiques de la centrale : - Lumières - Montée et descente

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES

CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES CARACTÉRISTIQUES COMMUNES À TOUS LES MODÈLES Le cœur du produit de pointe que nous avons étudié et réalisé pour le secteur médical est représenté par le nouveau thermostat électronique HACCP, de série

Plus en détail

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local SOUS-STATIONS Contrôle Commande et Scada Local CONTRÔLE COMMANDE ET SCADA LOCAL La solution fournie par Sécheron pour le contrôle local et la surveillance des sous-stations de traction représente une étape

Plus en détail

Guide utilisateur. Sommaire

Guide utilisateur. Sommaire Guide utilisateur Sommaire Glossaire 3 Les touches et les voyants 4 Les codes d accès 5 Les signaux sonores 6 Mise sous surveillance totale 7 Arrêt 7 Mise sous surveillance partielle 8 SOS et Feu 8 Carillon

Plus en détail

Petite centrale hydroélectrique : PCH1

Petite centrale hydroélectrique : PCH1 Petite centrale hydroélectrique : PCH1 7 et 8 octobre 2014 7 e Rencontres France Hydro Jérôme MOREL Jacques REVELAT Ordre du jour Schneider Electric et son positionnement dans l hydroélectricité en France

Plus en détail

ASSISTANCE TECHNIQUE. L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE

ASSISTANCE TECHNIQUE. L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE ASSISTANCE TECHNIQUE L ASSISTANCE TECHNIQUE D AROS-Benelux : UNE SECURITE SUPPLEMENTAIRE ASSISTANCE TECHNIQUE Avec un onduleur, vous êtes en sécurité. Avec un contrat de service, votre onduleur est en

Plus en détail

domovea alarme tebis

domovea alarme tebis domovea alarme tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE... 3 3. CONFIGURATION DES FONCTIONS DE SECURITE... 4 3.1 CHOIX DES FONCTIONS DE SECURITE...

Plus en détail

La gestion intelligente de vos bâtiments :

La gestion intelligente de vos bâtiments : 4 Modem V32 Bis Tel 336B Dinec Building Management La gestion intelligente de vos bâtiments : Contrôle d'accès : DinAccess Supervision de grandeurs physiques : DinCool Gestion technique : DinTalk Gestion

Plus en détail

NOTICE DE MISE EN SERVICE

NOTICE DE MISE EN SERVICE NOTICE DE MISE EN SERVICE Dispositif de Surpression à Variation, pompe de 2,2kW 1. GENERALITES Avant de procéder à l installation, lire attentivement cette notice de mise en service. CONTROLE PRELIMINAIRE

Plus en détail

L'application peut accéder à plusieurs sites pour se connecter à différentes installations domotiques.

L'application peut accéder à plusieurs sites pour se connecter à différentes installations domotiques. 1 idom V3 pad Pilotez et supervisez votre installation domotique HESTIA Varuna 3 avec votre tablette. Vous avez accès à toutes les fonctions domotiques de la centrale : - Lumières - Montée et descente

Plus en détail

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents CHAPITRE 6 Capteurs intelligents Gwenaëlle TOULMINET asi 2002-2003 1 Introduction Développement industriel nécessite une instrumentation coûteuse Maîtrise des procédés de fabrication. Maîtrise de la qualité

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND»

TP N 7 «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» Lycée des Métiers «Louise Michel» Rue Villebois Mareuil 16700 RUFFEC T BACPRO ELEEC «ALARME INTRUSION» TP découverte «Alarme intrusion filaire LEGRAND» NOM :.... Prénom :... Page 1 / 11 L ALARME INTRUSION

Plus en détail

Gammes Osily Cooling

Gammes Osily Cooling Gammes Osily Cooling - Ventilation - Climatisation : mobile, mono split, multi split - Pompe a chaleur piscine - Aspiration centralisée - Chauffe eau électrique VENTILATION VENTILATION : Simple Flux -

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation

Série FP400. Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur. Manuel d utilisation Série FP400 Centrales d alarme et de détection incendie conventionnelles contrôlées par microprocesseur Manuel d utilisation Version 2.3 / Juin 2004 Aritech est une marque de GE Interlogix. http://www.geindustrial.com/ge-interlogix/emea

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763

Lyon, le 26 mars 2012 CODEP-LYO-2012-017763 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2012-017763 Lyon, le 26 mars 2012 Monsieur le Directeur du centre nucléaire de production d'électricité du Tricastin CNPE du Tricastin BP 40009

Plus en détail

Equipement de protection collective

Equipement de protection collective Equipement de protection collective Etat des connaissances Sonia Grimbuhler Pour mieux affirmer ses missions, le Cemagref devient Irstea Produits phytopharmaceutiques : Protection de la santé des utilisateurs

Plus en détail

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control

Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer. Web enabled Power & Control Power Web Monitoring Tout savoir pour mieux gérer Web enabled Power & Control TM Tout savoir pour mieux gérer Avec Transparent Ready, les tableaux MCset intègrent les technologies du Web pour vous permettre

Plus en détail

I ntroduction. FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston.

I ntroduction. FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston. Brochure Générale Régulateur de Centrale FX16 Issue 04 2006 FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston. I ntroduction Cette application du FX16/15 est conçue spécialement pour la régulation et

Plus en détail

Exploitation maintenance

Exploitation maintenance Exploitation maintenance L exigence du service Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et maîtrise

Plus en détail

VARIATEUR MX2. Idéal pour contrôler vos machines. La qualité Omron par excellence Fonctionnalité de programmation avancée Sécurité intégrée

VARIATEUR MX2. Idéal pour contrôler vos machines. La qualité Omron par excellence Fonctionnalité de programmation avancée Sécurité intégrée VARIATEUR MX2 Idéal pour contrôler vos machines La qualité Omron par excellence Fonctionnalité de programmation avancée Sécurité intégrée DeviceNet, ML-II, etc. Contrôle harmonisé des machines et des moteurs

Plus en détail

DIAMTECH Sarl - Concepteur High-Tech de monétique INSTALLATION ET MAINTENANCE SUR TOUTE LA FRANCE

DIAMTECH Sarl - Concepteur High-Tech de monétique INSTALLATION ET MAINTENANCE SUR TOUTE LA FRANCE Borne monétique Saphir Borne de paiement universelle Emeraude Chargeur de bureau Carte de lavage Alerte SMS Détail de vos lavages Superviseur de votre centre de lavage 4 Impasse de l Abbaye 89250 GURGY

Plus en détail

LA NOUVELLE GAMME D ENREGISTREURS SPY RF

LA NOUVELLE GAMME D ENREGISTREURS SPY RF LA NOUVELLE GAMME D ENREGISTREURS SPY RF R Un systeme sans fils simple à installer et convivial De plus en plus soucieux de la qualité de vos produits et du bon fonctionnement de vos équipements, Jules

Plus en détail

Innovation pour l intégration des systèmes

Innovation pour l intégration des systèmes Innovation pour l intégration des systèmes PERFORMANCE MADE SMARTER PLATINE PR Solution de montage simple et fiable entre le système DCS/API/SIS et les isolateurs/interfaces S. I. TEMPÉRATURE INTERFACES

Plus en détail

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU

Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU 1 Catalogue formations : INCENDIE / EVACUATION PERMIS FEU SOMMAIRE 2 Manipulation extincteur page 3 Equipier de première intervention / évacuation page 4 Equipier d intervention technique page 5 Equipier

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

Système de contrôle des processus STEP- Région de Täuffelen

Système de contrôle des processus STEP- Région de Täuffelen Système de contrôle des processus STEP- Région de Täuffelen Projet : Commande et surveillance des constructions extérieures Demande : Le syndicat des communes STEP Région de Täuffelen, traite les eaux

Plus en détail

Moins de polluants Moins de contraintes Plus de facilite dans l air

Moins de polluants Moins de contraintes Plus de facilite dans l air Moins de polluants Moins de contraintes Plus de facilite dans l air Nouveau 2016 EasyVEC La gamme de caissons simple flux qui facilite la ventilation. SIMPLE FLUX RÉSIDENTIEL ET TERTIAIRE #HealthyLiving

Plus en détail

Connect2Home Guide utilisateur

Connect2Home Guide utilisateur Connect2Home Guide utilisateur Table des matières Introduction... 2 Connect2Home pour iphone... 4 Paramètres utilisateur... 7 Paramètres d alarme... 8 Paramètres d alerte... 9 Paramètres d accessoires...

Plus en détail

Nucléaire de Production d'electricité B.P. 149 59820 GRAVELINES

Nucléaire de Production d'electricité B.P. 149 59820 GRAVELINES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE DOUAI DEP-Douai-1054-2009 BS/EL Douai, le 8 juin 2009 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d'electricité B.P. 149 59820 GRAVELINES Objet : Contrôle des

Plus en détail

Catalogue Systèmes compacts de dosage et de contrôle

Catalogue Systèmes compacts de dosage et de contrôle PISCINES, COURANT ASCENDANT ET IRRIGATION DE JARDIN Catalogue Systèmes compacts de dosage et de contrôle Pompes doseusess SYSTÈMES COMPACTS DE DOSAGE ET DE CONTRÔLE Control Basic Control Basic est le produit

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Courant de service max. (A)

Courant de service max. (A) Descriptif et prix N ART. PV (CHF) Hors Taxes NIBE F1155 est une pompe à chaleur intelligente équipée du système Inverter pour le contrôle du compresseur et de pompes de circulation vitesse variable. Convient

Plus en détail

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01

Chaudière murale gaz condensation. Condens 7500 WT WBC 25C RD C75H N. Notice d utilisation 6 720 800 954 (2014/03) T30.43453.01 Chaudière murale gaz condensation Condens 75 WT WBC 25C RD C75H N 6 72 8 954 (214/3) T3.43453.1 Notice d utilisation Madame, Monsieur, Vous avez choisi une chaudière murale gaz Condens 75 WT de type WBC

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES MÉCANIQUES Hygiène Industrielle - Santé au Travail RISQUES PROFESSIONNELS Ingénieurs en Sécurité Industrielle RISQUES MÉCANIQUES I - OÙ SONT PRÉSENTS LES RISQUES MÉCANIQUES?... 1 II - QUELS SONT LES RISQUES?... 2

Plus en détail

LE RÉFRIGÉRATEUR PRÊT À INSTALLER

LE RÉFRIGÉRATEUR PRÊT À INSTALLER LE RÉFRIGÉRATEUR PRÊT À INSTALLER sans aucune modification de la structure de votre paillasse! UNIMEDICAL LAB, est la solution professionnelle proposée par Unifrigor pour le laboratoire. Tables réfrigérées

Plus en détail

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle

Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Référentiel professionnel CQPI Technicien de Maintenance Industrielle Dans le respect des procédures, des règles d hygiène et de sécurité, afin de satisfaire les clients ou fournisseurs internes/externes

Plus en détail

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6

Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Appareils de traitement et de mesure de gaz SF 6 Concept DILO pour la réutilisation de gaz SF 6 Maniement du gaz SF 6 selon la technologie la plus moderne 1 2 5 3 1. Mesure de la qualité de gaz avec un

Plus en détail

VOTRE TRANQUILLITÉ EST NOTRE PRIORITÉ

VOTRE TRANQUILLITÉ EST NOTRE PRIORITÉ SOMMAIRE 1 - Présentation de la société 2 - Analyse des nouveaux produits 2.1 AC&S240 2.2 AC&S250 2.3 AC&S260 3 - Analyse du besoin 4 - Analyse de la concurrence 5 - Principales caractéristiques 5.1 AC&S240

Plus en détail

Vers une sécurité renforcée des interventions pour les travaux d entretien des réseaux d assainissement

Vers une sécurité renforcée des interventions pour les travaux d entretien des réseaux d assainissement Vers une sécurité renforcée des interventions pour les travaux d entretien des réseaux d assainissement Roland WERLE (INRS) - Daniel BERTHE (FNSA) 1 Roland WERLE INRS Daniel BERTHE FNSA Roland WERLE (INRS)

Plus en détail

Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et suivants, L.596-1 et L.557-46.

Code de l environnement, notamment ses articles L.592-21 et suivants, L.596-1 et L.557-46. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2015-047530 Orléans, le 30 novembre 2015 Monsieur le Directeur CIS bio international CIS bio international INB 29 RD 306 BP 32 91192 GIF SUR YVETTE Cedex

Plus en détail

Système de télégestion centralisée

Système de télégestion centralisée Système de télégestion centralisée 1 Pourquoi avoir investi? Que peut-on faire? quand l on apprend qu il a fait 25 C pendant 1 mois quand une salle de sport est éclairée (en été) avec un complément artificiel

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment?

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection 30 septembre 2015

Plus en détail

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet MANUEL SIMPLIFIEDE L UTILISATEUR ------------------------------------------- Système de réservation de place de stationnement VigiPark2.COM Réf. : DT100502 Rév. : A Date : 24/01/2006 Auteur : Christophe

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

Environnements Sensibles

Environnements Sensibles Salles Propres salles propres Environnements Sensibles Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et

Plus en détail

Au Cœur de l Electricité

Au Cœur de l Electricité Au Cœur de l Electricité Au Cœur de l Electricité > 1 Une structure ADAPTEE pour une réactivité MAXIMALE MPelec propose ses services dans tous les domaines de l électricité liés à l industrie et au tertiaire.

Plus en détail

SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux Signalisation & alarmes SIGNALISATION & ALARMES SIGNALISATION & Dotées du marquage CE Dispositif Médical,

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle

CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle CQP Inter-branches Technicien de Maintenance Industrielle Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification OBSERVATOIRE DES INDUSTRIES CHIMIQUES Désignation du métier ou des composantes

Plus en détail

Nouvelles règles pour la détection incendie DTD S21-100. Différences principales

Nouvelles règles pour la détection incendie DTD S21-100. Différences principales Nouvelles règles pour la détection incendie DTD S21-100 Différences principales Introduction La DTD S21-100 se compose de 2 parties: DTD S21-100 partie1: Règles techniques DTD S21-100 partie 2: Qualifications

Plus en détail

Qu est-ce que le smart metering?

Qu est-ce que le smart metering? Rencontre SEE Solutions Energie Entreprise Qu est-ce que le smart metering? Mai 2014 PRESENTATION ALERTEO Création en 2003 à Lille Lauréat Nord Entreprendre et LMI SAS au capital de 429 292 Depuis 2011,

Plus en détail

ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée

ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée motralec ROLLAIR 550-750-1000-1500 Accessibilité accrue, maintenance simplifiée Conception compacte et simple rendant le compresseur à vis accessible à un plus grand nombre d utilisateurs Le ROLLAIR 550-1500

Plus en détail

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Présentation au Comité de la santé nucléaire de Durham Le 14 novembre 2014 Miguel Santini Directeur,

Plus en détail

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE

Audit & Conseils Métrologie Formation Automatisme Etude & Ingénierie Instrumentation Marquage Régulation Distribution / Vente Electricité SOMMAIRE SOMMAIRE Présentation de GIT SARL... 2 Prestations de Services Techniques.... 6 1. Assistance, maintenance industrielle et réparation d équipements électroniques.......7 2. Etude, réalisation et suivi

Plus en détail

Sécurisation d un site nucléaire

Sécurisation d un site nucléaire Sécurisation d un site nucléaire Club automation 03 décembre 2013 Application du concept de défense en profondeur Laurent RAILLIER Un site nucléaire existant Base installée Schneider Electric importante

Plus en détail

MDE. Gestionnaire de chauffage. Guide d utilisation. 2701161 Rév.1

MDE. Gestionnaire de chauffage. Guide d utilisation. 2701161 Rév.1 TELE INFO Gestionnaire de chauffage MDE Délestage BUS BOÎTIER COMPTEUR d'ambiance ÉLECTRONIQUE MURAL Fils Pilotes Z1 / Z2 DÉLESTAGE en COURS H.C. communication communication communication 2701161 Rév.1

Plus en détail

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes Matthieu LONGEOT EDF/SEPTEN Division Transfert Env. Radioprotection Journées SFRP «Code de Calcul

Plus en détail

Activités société. Présentation de HEINEN :

Activités société. Présentation de HEINEN : Activités société Présentation de HEINEN : Rue derrière l Eau, 11 B-4960 MALMEDY Tél. : 080/34.84.80 Fax : 080/33.08.11 Email : info@heinen.be www.heinen.be - Société anonyme de 27 personnes, située à

Plus en détail

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux

La rentabilité de l énergie solaire n est plus à prouver dans de nombreux Les architectes ont un rôle clé à jouer dans le développement des énergies renouvelables pour pouvoir utilement conseiller un maître d ouvrage vers la solution la plus adaptée. OBJECTIF Ce guide propose

Plus en détail

TYDOM 310. Notice d'utilisation. Transmetteur téléphonique. France : Réf. 6700015

TYDOM 310. Notice d'utilisation. Transmetteur téléphonique. France : Réf. 6700015 France : info. commerciales Nº Indigo info. techniques Nº Indigo Nº Indigo 0 80 8 8 0,15 Euros/min 0 80 00 045 fax 0,15 Euros/min 0 80 80 191 0,15 Euros/min pro.deltadore.com DELTA DORE - Bonnemain - 570

Plus en détail

Introduction. Le 21 ème siècle sera celui d Internet.

Introduction. Le 21 ème siècle sera celui d Internet. Introduction Le 21 ème siècle sera celui d Internet. Aujourd hui, on peut affirmer que les nouveaux moyens de communication ont profondément changé les relations entre les hommes et les machines. Si ce

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques H. GUILLERMAIN Sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques complexes ouverts CNRS - Réseau Thématique Pluridisciplinaire

Plus en détail

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11

Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Back up Server DOC-OEMSPP-S/6-BUS-FR-17/05/11 Les informations contenues dans le présent manuel de documentation ne sont pas contractuelles et peuvent faire l objet de modifications sans préavis. La fourniture

Plus en détail

Rencontres Nucléaire et Santé

Rencontres Nucléaire et Santé La Sûreté Nucléaire Rencontres Nucléaire et Santé Le Parc Nucléaire français 3 La Sûreté Nucléaire L exploitant est responsable de la sûreté La sûreté nucléaire, c est l ensemble des dispositions prises

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie

Les installations de brûleurs de Zantingh. La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie Les installations de brûleurs de Zantingh La certitude d un chauffage écologique et économique en énergie You Zantingh fabrique des brûleurs au gaz sous son propre nom depuis 1970. Au cours des années,

Plus en détail

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin).

Circuit fluidique d un climatiseur : (source Daikin). TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT D AIR Tâche T3.3 : câblage et raccordement électrique des appareils. Compétence C1.2 : s informer, décider, traiter. Thème :S2 : communication technique. Séquence

Plus en détail