des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires"

Transcription

1 Thésame Le 6, 7 juin 2012 un petit Composant pour des lignes de défenses fortes lors des arrêts de tranches nucléaires piscine REX EDF Maurer / SPR / CNPE Tricastin 1

2 De l expression du besoin au Nanopral et au delà. Contexte : chaque centrale nucléaire s arrête tous les 12 à18 mois pour le renouvellement d 1/3 du combustible. Cet arrêt est le moment privilégiépour : Contrôler, Tester, Faire de la maintenance préventive Requalifier Les différents organes (capteurs, robinets, pompes, moteurs, soupapes ) Maurer / SPR / Tricastin 2

3 Les conditions d intervention en Arrêt de tranche sont spécifiques : Le Débit de doses parades : Distance, Activité, Temps d intervention, Ecran (protections biologiques) La contamination parades : EPI, confinement dynamique, surveillance de la qualité de l atmosphère de travail (balises RP) Maurer / SPR / Tricastin 3

4 Garantir l habitabilitédu bâtiment réacteur : la supervision Des balises RP sont installées dans tous les niveaux du bâtiment et sur les chantiers La surveillance en continue des volumes «gigognes»constitue plusieurs lignes de défense Dernière ligne de défense : STE : chaînes XX MA (aérosols), XX MA (Iodes) et XX MA (Gaz) KRT aerosol KRT Iode Balises mobiles : «référentiel maîtrise des chantiers» moyens compensatoires des KRT, surveillance de globale des niveaux BR Balises mobiles de chantier KRT gaz Balise extérieur Sas Sas de déshabillage + balise Sas de confinement Déprimogène confinement Maurer / SPR / Tricastin 4

5 «Mais quand une balise déclenche! l événement a déjàeu lieu» Comment anticiper? Instrumenter les parades?

6 Des indicateurs de la Qualité du Confinement Dynamique : Les 3 principes : 1. Le confinement stato dynamique 2. Le confinement dynamique de proximité 3. Le confinement dynamique interne Maurer / SPR / Tricastin 5

7 Le confinementstato-dynamique : Le SAS n est volontairement pas étanche la circulation du flux d air est organisée et maîtrisée L air propre arrive au sol et balaye dans l ordre : 1.l intervenant 2.l organe 3.Ressort filtrée par le déprimogène La tenue reste propre Maurer / SPR / Tricastin 9

8 Les confinements dynamiques Le confinement direct de proximité -la bouche d aspiration est au plus près Maurer / SPR / Tricastin 8

9 Le confinement dynamique interne : Le circuit est lui même mis en dépression Rang 2 Rang 1 Maurer / SPR / Tricastin 17

10 Instrumenter les matériels? Oui mais avec Quelle interface? Le composant : efficace, simple et pas chère n existait pas Rédaction d un cahier des charges 3 entreprises sont consultées Ils ont compris l enjeux. En quelques mois, Un prototype sur mesure est mis au point Entreprise Y Ils n ont pas compris le contexte d utilisation. Entreprise Z 2 ans après, ils sont encore en étude du cahier des charges Nous en avons rêvé.. ils l ont fait. Maurer / SPR / Tricastin 10

11 Naissance du : le CCTP Le plus petit possible 4 entrées TOR (contact sec) 4 Entrées ANA 4-20 ma 0-10v Des protocoles de com. adaptables et programmables Des fonctions calculateur / automate 1 quelque chose? Une Option future : communication ZigBee Des sorties TOR et ANA Une sortie RS 485 Mode Bus/ Jbus Une IHM de configuration En deux mots : un convertisseur universel. Maurer / SPR / Tricastin 10

12 1-Ses utilisations : collecter les informations utiles au Superviseur* de Sécurité et Radio Protection : PSRP Intégration à une nouvelle ligne de déprimogènes (W avec l entreprise Delta Neu) Équipement des MEDCP, MEDGV, MEDPZR : : cyclair, Iodair Création d un Kit de mise à niveau des déprimogènes existant. Superviseur* SCADA : Panorama / CODRA Maurer / SPR / Tricastin 10

13 2-Ses utilisations : collecter les informations utiles au Superviseur de Sécurité et Radio Protection : PSRP Interface mobile de chantiers : les capteurs ANA : Températures, Hygrométrie, Oxygène, explosimètre, débit de doses, analyseur RP Les informations TOR : Entrée Sortie RS 485 Etat de fonctionnement d une pompe, un niveau de puisard, un contact de porte, un fin de course, une alarme d un appareil de mesures, d un compresseur Vous avez dit universel. Oui, oui. Maurer / SPR / Tricastin 10

14 3-Ses utilisations : au delàdes usages prévus Un organe de sécurisation des BUS RS 485 Une programmation en débitmètre, fhz, comptage * Interface de mesure : CARMELEC Comme répéteur (augmentation de la longueur des bus) 1 entrée et 1 sortie RS 485 Des nouvelles fonctions : mesures de débit de doses pour les filtres des déprimogènes Vous avez dit universel. Oui, oui. Maurer / SPR / Tricastin 10

15 4- en phase avec des démarches EDF de pérennité OCARI : Alliance R&D EDF, intégrateurs, fabricants de composants et utilisateurs Module ZigBee Le module ZigBee pour intègre les composants Telit : garantie de fabrication = 30 ans Intégration des couches sécurisées : - Protocole fiabilisé / normalisé, - processus de mobilité Vous avez dit universel. et fiable. Maurer / SPR / Tricastin 10

16 Un déprimogène. c est Quoi? Pour certain, c est seulement çà : Pour nous, c est devenu çà : Un gros aspirateur filtrant + M/A Maurer / SPR / Tricastin 6

17 Une opportunitépour revoir totalement le concept : Chaque constituant répond comme parade.. 1 Entrée air vicié 12 Registre de réglage du débit 15 2 Filtre absolu 3 Interrupteur de position filtre absolu 13 Prise de pression 14 Armoire électrique de commande -redémarrage automatique 18 4 Porte du caisson filtre absolu 4 Batterie de chauffe 15 Afficheur - delta P - Débit de dose (option) Filtre à iodes 6 Interrupteur de position filtre à iodes 16 Prises JAEGER : - alarme déportée - pupitre shleter, -- - sortie RS Porte du caisson filtre à iodes 17 Alarme sonore Trappe d accès au ventilateur 9 Ventilateur UNILINE 10 Moteur 11 Sortie air propre 18 Sectionneur principal 19 Barre de traction 20 Roues pivotantes non marquantes avec freins Roues fixes 22 Batterie de chauffe

18 Le principe de sûretéadaptéaux déprimogènes : Attention aux modes défaillances uniques : Supervision Exploitation Balises RP = capteurs ultimes de la défaillance des lignes de défense Installation Qualification Maintenance Contrôle Surveillance Connaissances Compétences Maurer / SPR / Tricastin 21

19 Le principe pour. Anticiper : i - Intégration des situations à risques, des matériels adaptés Alerter : Mettre la bonne alarme au bon endroit Le contrôle des paramètres Agir : Exploiter, Automatisme si possible, Manuellement, si besoin analyse et correction par expert, Mesurer l impact : Instrumentation locale balise aérosol, Iodes Valider l état de conformité : définir une référence EP : À distance et par contrôles techniques in situ. Maurer / SPR / Tricastin 22

20 Les solutions doivent répondre aux Principes de défense en Profondeur Exemple : 1 défaut 4 niveaux d alarme pour 4 acteurs différents BR PSRP poste de supervision SPR / COPAT Pupitre Shelter extérieur BR GV Déprimogène à 4.65 m SAS 8m Maurer / SPR / Tricastin 23

21 L application : Sécurisation GV séchage, chantier et CF Balise RP : le trou d homme PZR est ouvert. La MEDPZR est en secours. EVR / EBA Balise Iode et/ou gaz : Permet le suivi de la désorption d iode, le balayage des gaz (Xe133 ). Balise RP de surveillance globale du BR : Répartition par niveau : garantie de l habitabilité du BR Balise RP SAS GV : Le terme source est important Rejet vers EVR / EBA : KRT permet la maîtrise des gaz (Xe ) au balayage des épingles GV, et aérosol Poste de supervision RP : balises RP + déprimogènes + KRT Maurer / SPR / Tricastin

22 PSRP : Poste de Supervision Radio Protection Les principes : Garantir l habitabilité du BR La surveillance des balises RP va de paire avec la surveillance déprimogènes Maurer / SPR / Tricastin 32

23 Vue : la salle de commande SPR Maurer / SPR / Tricastin 36

24 Vue : surveillance globale, : balises RP + déprimogènes Maurer / SPR / Tricastin 37

25 Vue : Parc déprimogènes + zoom état du matériel (acquittement info redémarrage automatique et bouton de synchronisation sirène pour l ensemble des composants de la chaîne superviseur/deprimo/alarme Maurer / SPR / Tricastin 41 déportée /Pupitre shelter).

26 Vue : parc déprimogène + zoom courbe de fonctionnement, Delta P, Maurer / SPR / Tricastin (option à venir : le DeD du Filtre ) 42

27 Vue : tableau de connexion du Convertisseur Ana Tor + table de configuration du CAT

28 Des IHM de diagnostic et de configuration Usage direct sur le terrain avec tablette PC IHM dédié déprimogène IHM standard

29 Une démarche et une Dynamique d ensemble : une solution simple Qui a contribuéàdes nouvelles lignes de défense. et des fonctions qui s étendent encore. avec le PSRP Qui contribue largement à une exploitation encore plus sûre. Merci de votre attention Maurer Jean-Eric CNPE du Tricastin Maurer / SPR / Tricastin 44

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire.

La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire La Filtration et le Traitement de l Air dans l Industrie Nucléaire. Protéger l environnement des hommes et des lieux, Contribuer à la sécurité des interventions

Plus en détail

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

Gamme SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Gamme SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux Signalisation & alarmes GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux SIGNALISATION & ALARMES Dotées du marquage CE Dispositif Médical, Dotées

Plus en détail

SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux

SECURIDYS. Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux SECURIDYS Equipements biomédicaux / Surveillance gaz médicaux GAZ MÉDICAUX Gaz Médicaux Gaz Médicaux Signalisation & alarmes SIGNALISATION & ALARMES SIGNALISATION & Dotées du marquage CE Dispositif Médical,

Plus en détail

Introduction. Le 21 ème siècle sera celui d Internet.

Introduction. Le 21 ème siècle sera celui d Internet. Introduction Le 21 ème siècle sera celui d Internet. Aujourd hui, on peut affirmer que les nouveaux moyens de communication ont profondément changé les relations entre les hommes et les machines. Si ce

Plus en détail

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération

TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT. SyPACV2. Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération TECHNOLOGIES EXPERTISES RECHERCHES ANALYTIQUES EN ENVIRONNEMENT Ingénierie SyPACV2 Système de prélèvement automatique compact - 2 ème génération 2012 SOMMAIRE 1. Le service Ingénierie 2. Qu est-ce que

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale Formation distribution assistance technique Fordiatec est née en 1993 issue du département Automatisme et Régulation de la Sté SODIMEP créée en 1977. Véritable station technique de grandes marques, Fordiatec

Plus en détail

Les dispositions des ECS AREVA

Les dispositions des ECS AREVA Les dispositions des ECS AREVA Séminaire IRSN-ANCCLI Paris, le 10 décembre 2013 Pierre CHAMBRETTE Coordinateur ECS AREVA Sommaire Rappel du processus des évaluations complémentaires de sûreté des installations

Plus en détail

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION

GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION GESTION DES INCIDENTS en INB CONTAMINATION-IRRADIATION CNPE DAMPIERRE en BURLY Rudi Hauser SPR Dr Frédérique LEVRAY SST 1 Principes de Surveillance Radioprotection 2 Principe de fonctionnement d une centrale

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE. ÉPREUVE E2 : Analyser et préparer un chantier en environnement nucléaire DOSSIER CANDIDAT

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE. ÉPREUVE E2 : Analyser et préparer un chantier en environnement nucléaire DOSSIER CANDIDAT BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE SESSION 2013 ÉPREUVE E2 : Analyser et préparer un chantier en environnement nucléaire DOSSIER CANDIDAT Calculatrice autorisée, conformément à la circulaire

Plus en détail

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC

AquaMobil. Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC AquaMobil Systèmes mobiles de décontamination, de douches et de chauffage SWINGTEC Le premier chauffe-eau instantané mobile type DH1 a été développé dès 1962, puis construit et fabriqué en série un peu

Plus en détail

Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation

Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation Cuve tampon (Régulation Niveau Débit) Système d étude (Cuve tampon) de régulation de niveau, débit et instrumentation Regulflex 1 Cuve Tampon (Régulation Niveau Débit) en un clin d œil Sections Electrotechnique,

Plus en détail

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent

Les applications de la domotique dans l habitat intelligent Economies d énergie & Confort Les applications de la domotique dans l habitat intelligent AquaSolAir 280, rue Edouard Daladier 84200 Carpentras Tel: 04 90 60 80 30 Fax: 04 90 60 66 26 Mail: contact@aquasolair.com

Plus en détail

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques

L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques L intégration des Facteurs Humains dans la conception des systèmes à risques H. GUILLERMAIN Sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques complexes ouverts CNRS - Réseau Thématique Pluridisciplinaire

Plus en détail

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples

Data Station Plus. La solution complète de gestion de données. > Convertisseur de multiples Data Station Plus La solution complète de gestion de données Convertisseur de multiples protocoles permettant une intégration système complet E nregistreur de données de process compatible avec les applications

Plus en détail

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de Saint Laurent BP 42 41200 ST LAURENT NOUAN

Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de Saint Laurent BP 42 41200 ST LAURENT NOUAN RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION D'ORLÉANS CODEP-OLS-2013-037572 Orléans, le 4 juillet 2013 Monsieur le Directeur du Centre Nucléaire de Production d Electricité de Saint Laurent BP 42 41200 ST LAURENT NOUAN

Plus en détail

Logger de données de pression et de débit avec GPRS

Logger de données de pression et de débit avec GPRS Logger de données de pression et de débit avec GPRS Sebalog Dx Surveillance du réseau par GSM/GPRS Communication sans fil Transmission automatique des données et des alarmes 5 ans d autonomie de fonctionnement

Plus en détail

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection

Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection Conséquences radiologiques et dosimétriques en cas d accident nucléaire : prise en compte dans la démarche de sûreté et enjeux de protection 9 juin 2010 / UIC Paris Présenté par E. COGEZ, IRSN Contexte

Plus en détail

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE

GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM CENTRALE DE DOSAGE LESSIVIEL GETINGE 2 Getinge Clean Management System GETINGE CLEAN MANAGEMENT SYSTEM (CMS) UN PROCESSUS OPTIMISÉ, UNE SOLUTION UNIQUE Getinge peut vous

Plus en détail

La gestion intelligente de vos bâtiments :

La gestion intelligente de vos bâtiments : 4 Modem V32 Bis Tel 336B Dinec Building Management La gestion intelligente de vos bâtiments : Contrôle d'accès : DinAccess Supervision de grandeurs physiques : DinCool Gestion technique : DinTalk Gestion

Plus en détail

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques

dépourvues d énergie EXTRÈMES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques COMMUNIQUEZ AVEC VOS INSTALLATIONS DANS DES CONDITIONS EXTRÈMES Caractéristiques techniques Unité centrale Circuit multicouche et CMS µprocesseur ATMEL Ultra faible consommation < 120µA Données sauvegardées

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Nacelles pneumatiques Nacelles hydrauliques

Nacelles pneumatiques Nacelles hydrauliques Nacelles pneumatiques Nacelles hydrauliques NACELLES PNEUMATIQUES FONCTIONNEMENT GÉNÉRALITÉS ALFA.LIFT HX est une nacelle pneumatique, permettant de se déplacer facilement et en toute sécurité dans les

Plus en détail

MX 43. Une nouvelle génération de centrale. Centrale analogique et numérique. 4 ou 8 lignes de mesure / 16 à 32 détecteurs max.

MX 43. Une nouvelle génération de centrale. Centrale analogique et numérique. 4 ou 8 lignes de mesure / 16 à 32 détecteurs max. MX Centrale de détection de gaz Centrale analogique et numérique ou 8 lignes de mesure / 6 à 2 détecteurs max. Très grande flexibilité Réduction des coûts de câblage Nouveau Nouveau Nouveau Nouveau Nouveau

Plus en détail

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes

PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes PANTHERE logiciel 3D pour la simulation des débits de doses gamma pour installations nucléaires complexes Matthieu LONGEOT EDF/SEPTEN Division Transfert Env. Radioprotection Journées SFRP «Code de Calcul

Plus en détail

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000

DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite. CompuDim 2000 DimNet Gradateurs Numériques Evolués Compulite La gamme des gradateurs Compulite est conçue autour des technologies les plus récentes et les plus évoluées que ces 20 dernières années ont vu apparaître.

Plus en détail

DIAMTECH Sarl - Concepteur High-Tech de monétique INSTALLATION ET MAINTENANCE SUR TOUTE LA FRANCE

DIAMTECH Sarl - Concepteur High-Tech de monétique INSTALLATION ET MAINTENANCE SUR TOUTE LA FRANCE Borne monétique Saphir Borne de paiement universelle Emeraude Chargeur de bureau Carte de lavage Alerte SMS Détail de vos lavages Superviseur de votre centre de lavage 4 Impasse de l Abbaye 89250 GURGY

Plus en détail

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart

La métrologie au laboratoire. vigitemp 10. centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 centrale de surveillance et de traçabilité vigitemp kit de cartographie vigicart La métrologie au laboratoire vigitemp 10 Base de données Utilisateur Principe général

Plus en détail

MANUEL D INSTRUCTIONS. ENREGISTREUR USB (Température, Humidité )

MANUEL D INSTRUCTIONS. ENREGISTREUR USB (Température, Humidité ) MANUEL D INSTRUCTIONS ENREGISTREUR USB (Température, Humidité ) 1 La boîte standard contient : a) USB enregistreur avec capuchon USB transparent. b) CD (driver USB et logiciel d exploitation). c) Pile

Plus en détail

Centrale nucléaire de Chinon B

Centrale nucléaire de Chinon B Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection Centrale nucléaire de Chinon B Suivant 22 octobre 2014 Indisponibilité d une chaîne de mesure de la puissance nucléaire Le 9 octobre 2014, l exploitant

Plus en détail

Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1

Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1 Web Data System Système domotique et Gestion Technique de Bâtiment Version 1.1 Tables des matières Web Data System 0 Tables des matières 1 Introduction 2 Boîtiers WebDataModule (V3) 3 Le boitier WebDataModule

Plus en détail

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation

Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Levée du point d arrêt lié au permis de la centrale nucléaire de Pickering d Ontario Power Generation Présentation au Comité de la santé nucléaire de Durham Le 14 novembre 2014 Miguel Santini Directeur,

Plus en détail

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE

EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE EDF: L INNOVATION AU SERVICE DES INTERVENANTS EN SITUATION DE CRISE Emmanuelle Gaillard-Lecanu, Cecilia de la Garza, Stéphanie Viollon, Benoît Ricard, Sandrine Tonnoir, Marc Sion, Christophe Pilleux SOMMAIRE

Plus en détail

h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m

h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m h t t p : / / w w w. s e n s o r i p. c o m La solution IP de surveillance environnementale salle informatique local technique réseaux communications espace sensible baie serveur Contrôlez et Surveillez

Plus en détail

Lot 7 : Document Recette

Lot 7 : Document Recette Lot 7 : Document Recette Référence Document_Recette.pdf Version 2.0 Date 18/06/2009 Auteur Chef de projet Equipe INOVECO Lionel Croix Le présent document reprend le cahier des charges que l on s était

Plus en détail

Référence : Code de l environnement, notamment les articles L596-1 et suivants

Référence : Code de l environnement, notamment les articles L596-1 et suivants RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2014-040778 Lyon, le 08/09/2014 Madame la Directrice du centre nucléaire de production d'électricité du Tricastin CNPE du Tricastin CS 40009 26131

Plus en détail

Incident de radiographie industrielle sur le Centre Nucléaire de Production d Électricité de FLAMANVILLE le 29/09/2009

Incident de radiographie industrielle sur le Centre Nucléaire de Production d Électricité de FLAMANVILLE le 29/09/2009 Incident de radiographie industrielle sur le Centre Nucléaire de Production d Électricité de FLAMANVILLE le 29/09/2009 Congrès SFRP 21-22-23 Juin 2011 Jean-Gabriel LEONARD / Gérard CORDIER EDF Division

Plus en détail

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression

Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression Annexe 13 Réexamens de sûreté et visites décennales des réacteus à eau sous pression 10 juin 2011 Réexamens de sûreté et visites décennales (VD) Sur le plan réglementaire, il n y a pas en France de limitation

Plus en détail

Rencontres Nucléaire et Santé

Rencontres Nucléaire et Santé La Sûreté Nucléaire Rencontres Nucléaire et Santé Le Parc Nucléaire français 3 La Sûreté Nucléaire L exploitant est responsable de la sûreté La sûreté nucléaire, c est l ensemble des dispositions prises

Plus en détail

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main)

Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Groupe froid négatif Système de conservation de produits à température négative (A assembler ou Clé-en-main) Le Groupe froid négatif en un clin d œil Sections Energétique. Points Forts & Activités Clés

Plus en détail

NOTICE MAINTENANCE ARMOIRES MOBILES CHAUDES

NOTICE MAINTENANCE ARMOIRES MOBILES CHAUDES NOTICE MAINTENANCE ARMOIRES MOBILES CHAUDES Types : FMS 101 X, FMS 151 X et FMS 201 X FMS 102 X, FMS 152 X et FMS 202 X FORM049C3/3 RECOMMANDATIONS IMPORTANTES La maintenance de cet appareil doit être

Plus en détail

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local

SOUS-STATIONS. Contrôle Commande et Scada Local SOUS-STATIONS Contrôle Commande et Scada Local CONTRÔLE COMMANDE ET SCADA LOCAL La solution fournie par Sécheron pour le contrôle local et la surveillance des sous-stations de traction représente une étape

Plus en détail

I ntroduction. FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston.

I ntroduction. FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston. Brochure Générale Régulateur de Centrale FX16 Issue 04 2006 FX16: Régulateur de Centrale frigorifique à piston. I ntroduction Cette application du FX16/15 est conçue spécialement pour la régulation et

Plus en détail

Prévention des Risques

Prévention des Risques MX Prévention des Risques Centrale de mesure et d alarme pour système de détection gaz et flamme Redondance du traitement des mesures (SIL de EN 00) voies sécurisées Modularité, flexibilité Réduction des

Plus en détail

SYNTHÈSE GLOBALE DE L INSPECTION

SYNTHÈSE GLOBALE DE L INSPECTION RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LYON N/Réf. : CODEP-LYO-2013-058932 Lyon, le 23 octobre 2013 XXXXXXXX Monsieur le Chef de Base EDF - BCOT BP 127 84504 BOLLENE cedex Objet : Contrôle des installations

Plus en détail

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment

Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Gestion Technique et Energétique du Bâtiment Jean VINTOUSKY Philippe CÔTE Sommaire I. Présentation Société ABELIC et TREND II. Pourquoi investir dans une GTEB III.La GTEB IV.Exemples concrets : GUILLIN

Plus en détail

Coffret Distributeur de DJ10: Distributeur de jetons (Avec PC embarqué Siemens et suite logicielle)

Coffret Distributeur de DJ10: Distributeur de jetons (Avec PC embarqué Siemens et suite logicielle) Distributeur de jetons & Point de vente Etudes des solutions électroniques d un point de vente avec distributeur de jetons Le Distributeur de jetons en un clin d œil Sections Electronique, Informatique

Plus en détail

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration

ventilez chauffez votre eau CRÉDIT D IMPÔTS* vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix 2 facilité d intégration vmc BBC + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix Les P r o d u i t s facilité d intégration facilité d installation gains énergétiques renforcés : rendement stable quelle que soit la température

Plus en détail

Régulations de température différentielle TDC. Régulations innovatrices pilotage ultra commode

Régulations de température différentielle TDC. Régulations innovatrices pilotage ultra commode TDC Régulations innovatrices pilotage ultra commode TDC Informations générales Datalogger La nouvelle génération des régulations solaires de Sorel : multifonctionnelles, multi systèmes et faciles à utiliser.

Plus en détail

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair

Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Console de supervision en temps réel du réseau de capteurs sans fil Beanair Véritable console de supervision temps réel, le BeanScape permet de modéliser, de visualiser et d administrer en temps réel le

Plus en détail

cussons Bancs d essai de moteurs pour techniciens automobiles Bancs d essai de moteurs monocylindres

cussons Bancs d essai de moteurs pour techniciens automobiles Bancs d essai de moteurs monocylindres LABORATOIRE DE MECANIQUE AUTOMOBILE RECOMMANDATIONS DE CUSSONS Pendant plus de 60 ans, Cussons Technology a été associée avec Ricardo Consulting Engineers, entreprise mondialement reconnue de conseils

Plus en détail

Monsieur le Directeur du CNPE de PENLY BP n 854 76450 NEUVILLE LES DIEPPE

Monsieur le Directeur du CNPE de PENLY BP n 854 76450 NEUVILLE LES DIEPPE DIRECTION REGIONALE DE L INDUSTRIE, DE LA RECHERCHE ET DE L ENVIRONNEMENT HAUTE-NORMANDIE Division de Caen Hérouville-Saint-Clair, le 23 décembre 2004 Monsieur le Directeur du CNPE de PENLY BP n 854 76450

Plus en détail

Filtration. Schéma de principe de la filtration

Filtration. Schéma de principe de la filtration Filtration textes : R. Gregori, service gestion des fluides Photos/S. Elmosnino panneau 1 Le traitement de l eau est une des parties techniques parmi les plus importantes pour le bon fonctionnement d une

Plus en détail

PHYTOTRON HELIOS 1200

PHYTOTRON HELIOS 1200 PHYTOTRON HELIOS 1200 Descriptif technique PHYTOTRON HELIOS 1200 : SOMMAIRE : I. STRUCTURE DU PHYTOTRON HELIOS1200...3 II. SYSTÈME FRIGORIFIQUE DU PHYTOTRON.........4 III. REFROIDISSEMENT DU SYSTEME D

Plus en détail

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité

INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité INFORMATION TECHNIQUE - HRV 501 VMC double flux avec échangeur thermique rotatif et transfert d humidité HRV 501 1 Description générale 3 2 Caractéristiques techniques 5 3 Accessoires 7 Sous réserve de

Plus en détail

Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR

Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR FR MANUEL TECHNIQUE K Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide - Art. KITRADIOGSMFR Centrale Vedo Full Radio Guide d installation et de programmation rapide Ce guide d installation

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark MATIERE Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes Barrière Decmapark ENERGIE INFORMATION Principes Outils Solutions Dossier technique 1. Présentation du système : 1.1- Implantation dans

Plus en détail

Modbus RS 485 KWL Protocole de communication

Modbus RS 485 KWL Protocole de communication Helios Ventilateurs NOTICE DE MONTAGE ET D'UTILISATION N 82830-0313 F Modbus RS 485 KWL Protocole de communication Pour groupes de ventilation double flux KWL EC 700 D KWL EC 1400 D KWL EC 2000 D FRANÇAIS

Plus en détail

Manuel de présentation Panel PC PPC084 pour C.V.C

Manuel de présentation Panel PC PPC084 pour C.V.C 1/ Descriptif du menu Accès à la page d accueil du projet Listing des alarmes en cours Accès aux différentes «images» Historique des alarmes acquittées Code d identification qui permet d accéder certaines

Plus en détail

Groupe des pays exploitants de RELP Application des leçons tirées de l accident de Fukushima à la technologie CANDU

Groupe des pays exploitants de RELP Application des leçons tirées de l accident de Fukushima à la technologie CANDU e-doc 4408266 Groupe des pays exploitants de RELP Application des leçons tirées de l accident de Fukushima à la technologie CANDU Greg Rzentkowski Directeur général, Réglementation des centrales nucléaires

Plus en détail

Ecrans tactiles programmables MTP6/50, MTP8/50 et MTP8/70

Ecrans tactiles programmables MTP6/50, MTP8/50 et MTP8/70 Ecrans tactiles programmables MTP6/50, MTP8/50 et Ecrans tactiles compacts résistifs TFT-LCD 65536 couleurs, rétroéclairage LED Grand angle de vision : 70 horizontalement et verticalement Système de refroidissement

Plus en détail

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr

VMCM R-CONTROL. Entrez dans la classe énergétique RT 2012 GAMME 900 I 1600 I 2600. www.nather.fr Entrez dans la classe énergétique RT 2012 Jusqu à 80% * de gain sur la consommation * par rapport à un ventilateur standard m3/h 600 m3/h 1 m3/h 1600 m3/h 2600 m3/h 21 W 39 W 105 W 190 W 4 W Exemples de

Plus en détail

Introduction. MFOOD Système de gestion pour le froid commercial. Caractéristiques et Avantages

Introduction. MFOOD Système de gestion pour le froid commercial. Caractéristiques et Avantages Catalogue Réfrigération Fiche produit MFOOD MFOOD Système de gestion pour le froid commercial Introduction MFOOD est un système complet de pilotage et de surveillance de l ensemble des postes de l installation

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVIRONNEMENT NUCLÉAIRE SESSION 2013 Durée : 6 heures Coefficient : 6 ÉPREUVE E5 : Analyse et organisation d une activité en environnement nucléaire DOSSIER RESSOURCES Dès

Plus en détail

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet

NET BOX DATA Télégestion d'équipements via Internet & Intranet MANUEL SIMPLIFIEDE L UTILISATEUR ------------------------------------------- Système de réservation de place de stationnement VigiPark2.COM Réf. : DT100502 Rév. : A Date : 24/01/2006 Auteur : Christophe

Plus en détail

Supervisez vos systèmes avec PCVue

Supervisez vos systèmes avec PCVue Supervisez vos systèmes avec PCVue GIL AUBERT, Enseignant de génie électrique Lycée L Essouriau, avenue Dordogne 91940 Les ULIS Aubert.cgil@free.fr Résumé : la commande de systèmes à distance via une interface

Plus en détail

Une gestion des ressources simple et efficace pour votre entreprise

Une gestion des ressources simple et efficace pour votre entreprise Une gestion des ressources simple et efficace pour votre entreprise PERFORMANCE MADE SMARTER Contenu Surveillance des valeurs de process Diagnostic Programmation d appareils Simulation de valeurs de process

Plus en détail

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw

Guide de la mesure pour chaudières. de 4 à 400 kw Guide de la mesure pour chaudières de 4 à 400 kw Selon le nouvel arrêté du 15/09/2009 nous mettons à votre disposition : les attestations au format PDF - Dans les mallettes des analyseurs de combustion

Plus en détail

Types VIS et CRE. A.07.370f. Conformité aux normes. Utilisations. Avantages

Types VIS et CRE. A.07.370f. Conformité aux normes. Utilisations. Avantages Fig. 1 RCC Commandés par Transistor IGBT à Onde Sinusoïdale Pure Types VIS et CRE Conformité aux normes FAA: AC 150/5345-10 (édition en cours), L-828, L-829 (sauf courant d entrée) OACI: Manuel de Conception

Plus en détail

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186

DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 DIVISIONNAL SILICON FACILITY BATIMENT 186 1. Etat actuel de la situation - Cahier des charges et besoins utilisateurs prédéfinis - Parmi les différentes variantes techniques proposées, un concept a été

Plus en détail

ANALYSE et COMMENTAIRE des rapports d évaluation complémentaire de la sûreté des installations nucléaires au regard de l accident de Fukushima

ANALYSE et COMMENTAIRE des rapports d évaluation complémentaire de la sûreté des installations nucléaires au regard de l accident de Fukushima ANALYSE et COMMENTAIRE des rapports d évaluation complémentaire de la sûreté des installations nucléaires au regard de l accident de Fukushima Monique et Raymond SENE GSIEN 1 AVANT-PROPOS Le Premier Ministre

Plus en détail

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013

Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 11 juin 2014 Réunion de la CLI du site de Creys-Malville 1 Bilan du contrôle du site de CREYS-MALVILLE en 2013 Contrôles et actions exercés par l Autorité

Plus en détail

Titre présentation Intervenant/réf. - 13 mars 2015 - p.1

Titre présentation Intervenant/réf. - 13 mars 2015 - p.1 Titre présentation Intervenant/réf. - 13 mars 2015 - p.1 en situation de crise JB THEVENON / JR MACE Union Internationale des Chemins de fer 16 rue Jean Rey, Paris XV e DIFFUSION LIMITEE AREVA La reproduction

Plus en détail

Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle

Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle Bancs d'essais de freins et chaînes de contrôle Système Bosch pour analyse des freins 110 Bancs d'essais de freins Cartec 112 Avantages pour vous: Homologations en page 458 Produit allemand de pointe Cartec

Plus en détail

(*) Codage : Jamais - Rarement (1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 -

(*) Codage : Jamais - Rarement (<ou=1/mois) - Parfois (>1/mois) - Souvent (>1/sem) - Toujours (=ou>1/j) 0 1 2 3 4 - F12/2 - A.M.T.S.N COMITE DE PILOTAGE FACN F I C H E F A C N N 1 2 ROBINETTERIE PRIMAIRE FICHES ASSOCIEES : FAST : aucune FACN : n 11 - Ouverture - Fermeture de cuve. n 18 - Mise en service - Requalification entretien

Plus en détail

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B

MYOSOTIS. Logiciel de supervision et de conduite de réseau NC. 107/2B La protection électrique en toute sérénité MYOSOTIS NC. 107/2B Logiciel de supervision et de conduite de réseau Le logiciel MYOSOTIS permet la supervision et la conduite d'un réseau électrique d'usine

Plus en détail

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s

LA télégestion L o u t i l p o u r l e con t rô l e et l a g e s t i on à d i s ta n ce de v o s i n s ta l l at i on s LA TÉLÉGESTION L o u t i l p o u r l e c o n t r ô l e e t l a g e s t i o n à d i s t a n c e de vos installations La télégestion : VOS BESOINS Sécurité des installations Etre alerté à tout moment d un

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU

CRÉDIT D IMPÔTS* VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix. les 5 CHAUFFE-EAU VMc BBc + chauffe-eau thermodynamique sur air extrait aéraulix les P r o d u i t s 75 % D ÉconoMies sur la consommation liée À l eau chaude chauffage De l eau JusQu À 62 c avec la PoMPe À chaleur 10 %

Plus en détail

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE

ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C ECOMESURE ECOMESURE CONCENTRATION ET GRANULOMETRIE D UN AEROSOL FIN ET ULTRA FIN SMPS + C CPC en temps réel pour la mesure de particules entre 0,004 et 3 µm Système portable, fonctionnement sur batterie Mesure de

Plus en détail

Quelques clés pour comprendre ce qui se passe actuellement à la centrale de fukushima au japon

Quelques clés pour comprendre ce qui se passe actuellement à la centrale de fukushima au japon Quelques clés pour comprendre ce qui se passe actuellement à la centrale de fukushima au japon Cédric RAY, IPNL Nathalie MONCOFFRE, IPNL Henri SUREAU, IDE Radioactivité 10 T N / 1024 Fission et réaction

Plus en détail

FlatBox. Système d Alarme de Sécurité GSM / Sans Fil

FlatBox. Système d Alarme de Sécurité GSM / Sans Fil FlatBox Système d Alarme de Sécurité GSM / Sans Fil www.secumax.fr F l a t B o x La sécurité à la portée de tous GSM / SMS / RFID Système d Alarme Tactile www.secumax.fr Caractéristiques Technologie ARM

Plus en détail

ADELIE. Alerte-DEtection-Localisation-IncendiE. Documentation du logiciel Interface Homme / Machine du poste opérateur

ADELIE. Alerte-DEtection-Localisation-IncendiE. Documentation du logiciel Interface Homme / Machine du poste opérateur I122F - 0913 NOTICE I.H.M. OPERATEUR Constructeur français ADELIE Alerte-DEtection-Localisation-IncendiE Documentation du logiciel Interface Homme / Machine du poste opérateur PARATRONIC - Rue des Genêts

Plus en détail

Gammes Osily Cooling

Gammes Osily Cooling Gammes Osily Cooling - Ventilation - Climatisation : mobile, mono split, multi split - Pompe a chaleur piscine - Aspiration centralisée - Chauffe eau électrique VENTILATION VENTILATION : Simple Flux -

Plus en détail

Contexte du réexamen de sûreté du réacteur n 2 du CNPE de Bugey

Contexte du réexamen de sûreté du réacteur n 2 du CNPE de Bugey Fontenay-aux-Roses, le 13 septembre 2011 Monsieur le président de l Autorité de sûreté nucléaire Avis/IRSN N 2011-394 Objet : Instruction des suites du GPR bilan du réexamen de sûreté VD3-900 Examen du

Plus en détail

OCEANE Machine de brasage double vague

OCEANE Machine de brasage double vague Information générale Un concept de machine qui offre une performance remarquable, machine spécialement conçue pour les petites et moyennes séries, idéal pour toutes les exigences de production. Tout le

Plus en détail

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE

ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE ASPIRATION DES FUMEES DE SOUDAGE -COUPAGE Améliorer l environnement des soudeurs est, depuis toujours, un axe prioritaire qui doit être développé. La prise en compte de l environnement est indissociable

Plus en détail

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents

CHAPITRE 6. Capteurs intelligents CHAPITRE 6 Capteurs intelligents Gwenaëlle TOULMINET asi 2002-2003 1 Introduction Développement industriel nécessite une instrumentation coûteuse Maîtrise des procédés de fabrication. Maîtrise de la qualité

Plus en détail

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC

CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC SERVICES POUR LES RÉSEAUX INDUSTRIELS CONSEIL - ACCOMPAGNEMENT - AUDIT - DIAGNOSTIC CONSEIL ACCOMPAGNEMENT Recueillir l avis d experts pour prendre les bonnes orientations stratégiques Mettre en service

Plus en détail

DATALOGGERS SEFRAM LOG1601 et LOG1620

DATALOGGERS SEFRAM LOG1601 et LOG1620 DATALOGGERS SEFRAM LOG1601 et LOG1620 Présentation des minis enregistreurs : Les minis enregistreurs SEFRAM LOG1601 et LOG1620 permettent d enregistrer des températures et un taux d humidité relative (LOG1620

Plus en détail

Menu initial. Bouton et voyant de connexion à la centrale domotique. Etat de la connexion à la centrale domotique. Version du logiciel

Menu initial. Bouton et voyant de connexion à la centrale domotique. Etat de la connexion à la centrale domotique. Version du logiciel 1 Menu initial Bouton et voyant de connexion à la centrale domotique Etat de la connexion à la centrale domotique Version du logiciel A propos du logiciel Accès à la première page de commande (définie

Plus en détail

domovea alarme tebis

domovea alarme tebis domovea alarme tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. INTRODUCTION... 2 1.1 OBJET DU DOCUMENT... 2 2. L'ARCHITECTURE... 3 3. CONFIGURATION DES FONCTIONS DE SECURITE... 4 3.1 CHOIX DES FONCTIONS DE SECURITE...

Plus en détail

Les Contrats d Entretien et de Réparation MAN

Les Contrats d Entretien et de Réparation MAN Les Contrats d Entretien et de Réparation MAN optimisez la disponibilité de vos véhicules tout en sécurisant vos coûts d entretien et votre capital camion. NOTRE MISSION : VOTRE SATISFACTION Ce Guide des

Plus en détail

Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2014-0306 du 4 au 6 novembre2014

Contrôle des installations nucléaires de base Inspection n INSSN-CAE-2014-0306 du 4 au 6 novembre2014 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE CAEN Hérouville-Saint-Clair, le 19 décembre 2014 N/Réf. : CODEP-CAE-2014-056289 Monsieur le Directeur du CNPE de Paluel BP 48 76 450 CANY-BARVILLE OBJET : Contrôle des

Plus en détail

Gilles BILLET IFOTEC

Gilles BILLET IFOTEC Gilles BILLET IFOTEC www.ifotec.com Télégestion de l éclairage public Un nouvel usage qui rentabilise des réseaux FTTH Saint Pétersbourg - 1 er juin 2014 Gilles BILLET gbillet@ifotec.com www. ifotec.com

Plus en détail

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable.

La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. 111 39 240 1812 906 La relève de chaudière, une solution intermédiaire économique et fiable. La relève de chaudière, qu est ce que c est? On parle de relève de chaudière lorsqu on installe une pompe à

Plus en détail

TYXAL. Annexe pour la télésurveillance et l'accès PC par modem pour les transmetteurs des gammes TYXAL et TYDOM

TYXAL. Annexe pour la télésurveillance et l'accès PC par modem pour les transmetteurs des gammes TYXAL et TYDOM TYXAL Annexe pour la télésurveillance et l'accès PC par modem pour les transmetteurs des gammes TYXAL et TYDOM DELTA DORE TALCO - Bonnemain - 3570 COMBOURG E-mail : deltadore@deltadore.com TYXAL CTX 60

Plus en détail

Guide produits de contrôle et de télégestion ATU, APP, FGC, FMC & AquaView

Guide produits de contrôle et de télégestion ATU, APP, FGC, FMC & AquaView Guide produits de contrôle et de télégestion ATU, APP, FGC, FMC & AquaView motralec 4 rue Lavoisier. ZA Lavoisier. 95223 HERBLAY CEDEX Tel. : 01.39.97.65.10 / Fax. : 01.39.97.68.48 Demande de prix / e-mail

Plus en détail

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification

Centre de traitement d air simple flux. Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centre de traitement d air simple flux Centrale de traitement d air avec filtration, chauffage, rafraichissement et humidification Centrale de traitement d air. Généralités Les centrales d air actuelles

Plus en détail

Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs

Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs Méthodes de réduction de la charge cognitive des opérateurs Eric POUPRY Directeur Marchés, Wonderware France Laurent BOURROUILHOU Directeur, UReason France 2011 Wonderware France. All Rights Reserved.

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail