Les impôts directs payés par les entreprises luxembourgeoises page 25

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les impôts directs payés par les entreprises luxembourgeoises page 25"

Transcription

1 4 octobre 2014 Les impôts directs payés par les entreprises luxembourgeoises page 25 Editorial page 3 Une économie performante pour sortir de la crise Actualité page 7 Distinctions honorifiques 2014 Opinion page 34 TTIP : saisissons les opportunités

2

3 Sommaire Echo des entreprises 7, rue Alcide de Gasperi Luxembourg-Kirchberg B.P L-1013 Luxembourg Service publicité : (+352) Editeur : Fedil a.s.b.l. Business Federation Luxembourg R.C.S. Luxembourg F Paraît 6 fois par an Abonnement annuel 17 EUR (Luxembourg) 20 EUR (Etranger) Directeur : Nicolas Soisson Rédacteur en chef : Jo Clees Ont collaboré à ce numéro : Nima Azarmgin Jo Clees Marc Kieffer Magalie Lysiak Georges Santer René Winkin Henri Wagener Conception : Vidale-Gloesener Impression et mise en page : Imprimerie Fr. Faber La reproduction des articles est autorisée moyennant indication de la source Editorial Une économie performante pour sortir de la crise Zoom SEO : 50 e anniversaire de la centrale d accumulation par pompage de Vianden Actualité Une décision qui aura des conséquences négatives pour la croissance économique et pour l emploi / Distinctions honorifiques 2014 / ICTluxembourg se constitue en asbl / Le GLAE fait un pas supplémentaire envers les étudiants / Reach & CLP : Substances chimiques dangereuses : de l UE au Luxembourg / Nouveau billet de 10 euros en circulation depuis le 23 septembre 2014 / Apateq démarre le traitement des eaux résultant de l extraction pétrolière en Amérique du Nord / Dussmann Luxembourg verlegt ihren Geschäftssitz nach Contern / CTI Systems : Innovative Kombination aus FTS und Hochregallager für Avery Dennison / TTIP expliqué aux entreprises / FSI : Remise des certificats de réussite / lux-airport : Une nouvelle route directe vers Brême /Verdello : une peinture basée à 100% sur des matières premières renouvelables / Datacenter Luxembourg fait peau neuve et confirme son positionnement européen / Fondation Idea : Nation Branding nouveau positionnement du Grand-Duché / Séances d information pour les entreprises en matière d environnement au Luxembourg / FIEC : General Assembly elects new President and Steering Committee Focus Les impôts directs payés par les entreprises luxembourgeoises Business Initiative Pierre Van Wambeke : «Aujourd hui, je suis serein» Opinion TTIP : saisissons les opportunités par Henri Wagener Chronique juridique La couverture du POT par Marc Kieffer écho des entreprises 1

4 Parce que je mérite un banquier qui me comprend! Se prendre le temps de vous écouter, analyser et comprendre vos besoins, anticiper les tendances du marché et agir rapidement avec des solutions pertinentes et efficaces, telle est la vocation de nos conseillers PME. Le développement de produits avantageux en est un atout supplémentaire: les formules ZEbra business et ZEbra business plus vous proposent tous les services autour de votre compte courant professionnel. Cette offre business tout compris inclut tous les services à réelle valeur ajoutée, dont le leasing, pour un rapport qualité/prix exceptionnel. N hésitez plus et renseignez-vous dès aujourd hui dans une de nos agences ou sous banque et Caisse d'epargne de l'etat, Luxembourg, établissement public autonome, 1, Place de Metz, L-2954 Luxembourg, r.c.s. Luxembourg b tél. : (+352)

5 Editorial Une économie performante pour sortir de la crise Sur le plan international, la reprise économique montre des premiers signes d essoufflement alors que le Luxembourg continue à faire face à de nombreux défis, notamment le redressement des finances publiques et la résorption du chômage. L arrière-fond de ces défis est constitué par le ralentissement de la croissance observé dès les années de crise Même si le Luxembourg a pu éviter des accidents majeurs entraînant des licenciements en masse, ceci notamment grâce à des outils tel le chômage partiel, mais grâce aussi à la volonté des entreprises de maintenir leurs effectifs, il n en restera pas moins que la situation compétitive de nombreuses entreprises est aujourd hui fragilisée. Lors de cette période de crise, les entreprises ont souvent sacrifié leurs bénéfices pour ainsi éviter des licenciements de leur personnel. Partant, ce ne sont pas les salariés qui ont payé le prix fort lors de la crise mais bel et bien les entreprises. Or, une baisse du bénéfice est généralement synonyme d une baisse des investissements des entreprises. Pour retrouver une meilleure productivité du travail, il est cependant indispensable d accroître les investissements. La Fedil accompagne et soutient ses membres dans leurs efforts d investissement en faveur de l amélioration de la productivité et, par là, de leur compétitivité et salue les initiatives du gouvernement en la matière. Dans une récente conférence de presse, le président de la Fedil a souligné que les entreprises sont prêtes à contribuer à remettre l économie sur les rails. «L économie n est pas le problème. Elle fait partie de la solution à apporter aux défis que constituent le déficit public et le chômage», a-t-il déclaré. Au vu de l envergure de la tâche, les entreprises ne peuvent cependant y arriver seules. La Fedil lance dès lors un appel pressant au gouvernement et aux syndicats pour s associer aux entreprises afin de retrouver rapidement le chemin de la croissance et de l emploi. Le Luxembourg se trouve aujourd hui à la croisée des chemins et la Fedil ose espérer que le gouvernement fera preuve de volonté pour s engager dans un vrai processus de réformes touchant aux nombreux défis que constituent l assainissement des finances publiques, le fonctionnement du marché du travail, l allégement des procédures d autorisation ou encore la soutenabilité des régimes de sécurité sociale. Dans ce contexte, la Fedil salue l annonce du gouvernement de ne pas augmenter les charges fiscales pour les entreprises ainsi que les cotisations pour la sécurité sociale. Elle se félicite aussi de la décision de la tripartite de créer des groupes de travail se penchant rapidement sur les sujets de la compétitivité, de l emploi, de la formation ou encore de la protection sociale. C est un bon début, mais il reste beaucoup de travail à faire pour redresser la situation économique, financière et sociale du pays. La Fedil tend la main au gouvernement et aux syndicats pour s attaquer dès aujourd hui aux problèmes auxquels le pays est confronté. Nicolas Soisson, directeur de la Fedil écho des entreprises 3

6 Zoom SEO 50 e anniversaire de la centrale d accumulation par pompage de Vianden Le 17 avril 1964, la centrale d accumulation par pompage de la Société électronique de l Our (SEO) à Vianden a été officiellement inaugurée. Cet événement constituait une étape importante dans la politique énergétique du pays. Les travaux ont commencé en août Les quatre premiers groupes hydroélectriques ont été mis en service en hiver 1962/1963. Un an plus tard, la deuxième phase d extension, avec cinq machines supplémentaires, a été terminée. En 1976, une première extension a été réalisée par la mise en service d un groupe réversible, la machine 10. Le contrat d approvisionnement en électricité entre le gouvernement luxembourgeois, la SEO et RWE, qui a été remplacé par un accord entre Enovos, RWE et la SEO à la suite de la libéralisation du marché de l électricité, l approvisionnement en électricité du réseau luxembourgeois a pu être garanti. Le principe de la centrale d accumulation par pompage est simple : si la consommation d énergie dans le réseau interconnecté est basse, l énergie excédante (bon marché) est utilisée pour pomper l eau du bassin inférieur au bassin supérieur. Quand le besoin en électricité augmente de nouveau, l eau ainsi stockée traverse les turbines pour produire le courant de pointe nécessaire. La puissance totale des turbines installées s élève actuellement à 1096 MW et produit en moyenne plus de 1000 GWh d électricité par an. Dans le cadre de la libéralisation du secteur européen de l électricité, du besoin croissant en énergie d équilibrage et services systémiques, ainsi que de l injection non prévisible à court terme de courant issu d énergies renouvelables, notamment d éoliennes, les centrales d accumulation par pompage joueront un rôle toujours plus important dans le réseau européen interconnecté. La centrale d accumulation par pompage de Vianden est composée d un bassin supérieur avec deux réservoirs artificiels et d un bassin inférieur, créé par un barrage en amont de Vianden. La pièce centrale des installations actuelles à Vianden est la centrale souterraine, reliée au bassin supérieur par deux conduites forcées et au bassin inférieur par deux ouvrages de fuite. La centrale souterraine abrite neuf groupes hydroélectriques horizontaux en trois parties dont les turbines ont, chacune, une puissance de 100 MW et les pompes une puissance de 70 MW. La machine 10 est installée dans un puits à proximité immédiate du bassin inférieur et est reliée au bassin supérieur par une conduite forcée spéciale. Cet ouvrage est composé d un groupe réversible à arbre vertical dont la turbine a, une puissance de 200 MW et la pompe une puissance de 220 MW. Afin d atteindre une puissance nominale additionnelle de 200 mégawatts, la SEO est en train d étendre la centrale d accumulation par pompage de Vianden par une 11 e machine. Le besoin croissant de disposer d une puissance qui puisse être utilisée de manière flexible est la raison pour laquelle cette 4 e phase d extension de la centrale d accumulation par pompage de Vianden sera réalisée. 4 écho des entreprises

7 Avec la mise en fonctionnement de l onzième turbine en cours de finalisation, le niveau de retenue du bassin supérieur a été porté de 510,3 m à 511,3 m. Au bassin inférieur, le niveau de retenue maximale a été rehaussé de 0,5 m. Le volume utile du bassin supérieur s est ainsi accru de m 3. Pour héberger la nouvelle machine, une centrale séparée a été creusée profondément dans la montagne. Cette salle des machines a une hauteur de 49 m, une longueur de 50 m et une largeur de 25 m. Elle héberge la nouvelle turbine-pompe ainsi que les installations techniques. Le transformateur a été installé dans une caverne supplémentaire, dans une extension de la centrale des machines du côté de la vallée. La caverne du transformateur a 33 m de longueur, 10 m de largeur et 11 m de hauteur. La cavité nécessaire à cette fin a été creusée ensemble avec la centrale des machines. La nouvelle galerie d accès à la centrale a son portail dans la vallée de l Our, près du portail existant de la galerie d accès 2. Elle mène à la centrale sur une longueur de 420 m. Cette galerie d accès 3 abrite les câbles électriques 220 KV reliant la centrale au réseau haute tension, les systèmes d aération, la dissipation de l énergie, ainsi que les conduites pour l eau de refroidissement, l eau potable, les eaux usées et le drainage. Les voies d eau de la machine 11 sont constituées de galeries individuelles qui relient le bassin supérieur au bassin intérieur par un chemin court. La partie verticale sous la prise d eau au bassin supérieur a été creusé du bas vers le haut en ayant recours à un procédé de creusage innovant (procédé «raise boring»). Avec une longueur verticale de 300 mètres, et mène du bassin supérieur au niveau de la centrale. Une galerie de restitution revêtu en béton d une longueur d environ 500 m relie enfin le tuyau d aspiration de la turbine-pompe à un ouvrage d entrée et de sortie dans le bassin inférieur pour lequel un ouvrage en béton a été érigé à la rive de l Our. La forme de cet ouvrage a été optimisée au moyen de modèles hydrauliques dans le laboratoire de construction hydraulique de l Université de Karlsruhe. écho des entreprises 5

8 Actualité Une décision qui aura des conséquences négatives pour la croissance économique et pour l emploi La dernière réunion du conseil d administration de la Fedil a été largement dominée par les récentes discussions au sein du Comité de coordination tripartite. La proposition du gouvernement de rétablir le système d indexation automatique des salaires à partir de janvier 2015 ne rencontre pas l approbation de la Fedil dans la mesure où 1. elle s écarte dangereusement de la modulation actuellement en vigueur et 2. se répercutera négativement sur la compétitivité des entreprises et, partant, sur l évolution de l inflation et de l emploi. «La proposition gouvernementale, ne prévoyant une analyse de l évolution de l inflation qu après une période de cinq ans, permet que plusieurs tranches indiciaires puissent échoir endéans une période de douze mois. Ce faisant, elle ne répond ni à l esprit, ni à la lettre du programme gouvernemental de décembre 2013», a déclaré Robert Dennewald, président. Dans ce contexte, le président de la Fedil a rappelé que le différentiel d inflation par rapport à nos pays voisins, notamment par rapport à l Allemagne et à la France, au cours des 10 dernières années, a frôlé la barre des 10% et que le chômage vient d atteindre un nouveau record en passant, au 31 mai 2014, à 7,3%. «Le différentiel d inflation bien trop élevé a d ores et déjà produit des conséquences négatives pour la compétitivité des entreprises et, partant, pour la croissance et pour l emploi», a souligné Robert Dennewald. «Et le refus du gouvernement et des syndicats de maintenir la modulation du système d indexation ne fera que renforcer ce mouvement, bien que l inflation se situe actuellement à un niveau relativement bas, mais toujours supérieur à celui de nos pays voisins», a-t-il poursuivi. Le différentiel d inflation en défaveur du Luxembourg, de l avis de la Fedil, s explique par le système de la formation des salaires et des prix au Luxembourg, système largement influencé par l indexation automatique et intégrale des salaires. Afin de rompre ce cercle vicieux, la Fedil rappelle sa proposition en faveur de la désindexation totale de l économie - désindexation des coûts et désindexation des prix. En l absence d un accord politique sur cette proposition, le patronat suggère, en conformité avec le plan de confiance et de croissance de l UEL, l abandon de la prochaine tranche indiciaire prévue pour début 2015, ceci aussi pour neutraliser l effet de la hausse de la TVA au niveau de l indexation des salaires. La Fedil s attend à ce que le gouvernement, lors du prochain rendez-vous tripartite, soit prêt à considérer cette proposition et démontrer ainsi sa volonté de faire de la lutte contre l inflation et le chômage une vraie priorité politique. 6 écho des entreprises

9 Actualité Distinctions honorifiques 2014 Francine Closener, secrétaire d Etat auprès du ministère de l Economie, entourée d une partie des lauréats Dans le cadre d une cérémonie qui a eu lieu le 27 juin à la Chambre de commerce, Francine Closener, secrétaire d Etat auprès du ministère de l Economie, et Michel Wurth, président de la Chambre de commerce, ont remis les décorations conférées à plusieurs ressortissants de la Chambre de commerce, couvrant notamment les secteurs de l industrie, du commerce et de l Horesca, ainsi qu à ses employés méritants. Ordre de Mérite La Médaille : Claude Back, 1er employé de bureau auprès de la LSC ; Paul De Vry, membre du Lëtzebuerger Maarteverband ; Jean-Robert Goerens, membre du comité des Syndicats des agences de voyages du Luxembourg ; Jacques Herz, membre du conseil d administration de l ILTM ; Patrick Moes, membre du Groupement des entrepreneurs Asbl ; Gianni Pietrangelo, président du Syndicat des agences de voyages du Luxembourg ; Sidney Schamburger, membre du comité du Groupement des syndics professionnels du GDL (GSPL) ; Romain Schuler, membre/trésorier du Groupement des syndics professionnels du GDL (GSPL) ; Chevalier : Marc Giorgetti, membre du Groupement des entrepreneurs Asbl ; Marc Jacobs, membre élu de la Chambre de commerce ; François Koepp, directeur-secrétaire général de l Horesca ; Edith Stein, conseillère affaires internationales ; Roger Thoss, conseiller, membre du comité de direction de la LSC ; Commandeur : Lucien Baatz, membre du Groupement des entrepreneurs Asbl ; Jean Feyereisen, président de l IFSB S.A. ; Nicolas Soisson, directeur de Fedil Business Federation Luxembourg ; Ordre de la Couronne de Chêne Médaille en Argent : Edmée Gouden, trésorière du Lëtzebuerger Maarteverband ; Marc Leyen, membre du comité du Syndicat des agences de voyages du Luxembourg ; Gabrielle Welter, membre du Syndicat des agences de voyages du Luxembourg ; Chevalier : Steve Breier, membre du comité de direction ; Liliane Fisch, secrétaire de direction Fedil Business Federation Luxembourg ; Nita Georg, assistante de direction ; Gérard Hoffmann, administrateur Fedil Business Federation Luxembourg ; Jacques Lanners, vice-président Fedil Business Federation Luxembourg, président de l ILTM ; René Winkin, secrétaire général de Fedil Business Federation Luxembourg et du Groupement pétrolier luxembourgeois ; Officier : Claude Baer, administrateur Fedil Business Federation Luxembourg, président du STI, membre du Groupement pétrolier luxembourgeois ; Charles Loesch, administrateur Fedil Business Federation Luxembourg et membre du GT des affaires sociales, Paul Reichert, membre de l ILTM. Photo : CC écho des entreprises 7

10 Actualité ICTluxembourg se constitue en asbl Depuis 2011, ICTluxembourg fonctionne sous un «memorandum of understanding» en tant que plateforme de coordination pour les associations professionnelles représentant le secteur des TIC au Luxembourg. Sa constitution en asbl vient concrétiser la volonté des différentes associations professionnelles de coopérer de manière plus étroite en vue d améliorer la visibilité du secteur, de disposer de plus de moyens permettant de mener des actions concrètes et enfin de mettre en œuvre un cadre opérationnel transparent. Sa principale mission est de rassembler les organisations actives dans le domaine des services numériques, des TIC (Technologies de l information et de la communication) et des médias. Dans ce sens, ICTluxembourg contribuera à la promotion du secteur tant au niveau national qu international ainsi qu au développement et à la diversification de la branche. ICTluxembourg se veut d être la voix unique des acteurs du digital au Luxembourg. Les associations professionnelles suivantes sont membres d ICTluxembourg : Association des banques et banquiers, Luxembourg (ABBL) Association des professionnels de la société de l information asbl (APSI) Association des PSF de support EuroCloud Luxembourg asbl Fedil-ICT asbl Fédération des intégrateurs en télécommunication, informatique, multimédia et sécurité, a.s.b.l. Le conseil d administration se compose comme suit : Nico Binsfeld, FDI Amal Choury, EuroCloud, vice-présidente Jean Diederich, APSI, vice-président Marc Hemmerling, ABBL Gerard Hoffmann, Fedil-ICT, president Claude Lüscher, APSI Thierry Seignert, PSF de support Claude Strasser, Fedil-ICT ICTluxembourg représente pas moins de 120 sociétés fournisseurs de produits et services ICT et 7% du PIB national. Ses membres emploient salariés, soit 4% de la population active au Luxembourg. 8 écho des entreprises

11 Actualité Le GLAE fait un pas supplémentaire envers les étudiants Le GLAE (Groupement luxembourgeois de l aéronautique et de l espace asbl) est une association sectorielle de Fedil Business Federation Luxembourg et regroupe les entreprises du secteur aéronautique et spatial luxembourgeois. Il a pour vocation de représenter les intérêts sectoriels luxembourgeois mais aussi de soutenir de manière proactive le développement de nouvelles compétences technologiques et d emplois hautement qualifiés au Grand- Duché de Luxembourg. Suite à l engouement suscité auprès des jeunes par son événement «Gravity» du 23 avril dernier et en accord avec sa vocation le GLAE a décidé lors de sa dernière assemblée plénière d octroyer à compter de 2014 deux bourses annuelles pour soutenir les étudiant(e)s luxembourgeois(e)s participant à la «Summer School Alpbach / Tyrol». Chaque année depuis 38 ans l Agence de l espace et de l aéronautique autrichienne organise avec le soutien de l Agence spatiale européenne une session estivale thématique de dix jours destinée à soixante étudiants européens en sciences et en ingénierie dans le but de former ces derniers aux sciences de l espace mais également de créer un réseau d excellence européen dans ce domaine. Cette année, le thème de la géophysique des planètes terrestres sera à l honneur et le Luxembourg sera représenté par Joana Barragan étudiante à la Queen Mary University of London et spécialisée dans l ingénierie des énergies durables. Joana Barragan a été sélectionnée sur dossier par les responsables du ministère de l Economie chargés des affaires spatiales et le FNR (date de soumission 31 mars 2014) et sera ainsi la première participante luxembourgeoise à bénéficier de la bourse «GLAE-Alpach». Une condition que les boursiers du GLAE devront remplir une fois sélectionnés sera de faire un retour d expérience auprès du GLAE après leur passage à Alpach et contribuer ainsi à la mise en place d un réseau de compétences scientifiques au Luxembourg. Le GLAE continue par ailleurs de soutenir le programme «Young Graduate Trainee (YGT)» : un programme de l Agence spatiale européenne qui s adresse aux jeunes diplômés de nationalité luxembourgeoise ayant obtenu leur diplôme universitaire ou Master endéans les deux dernières années et qui souhaitent faire une première expérience professionnelle dans le domaine spatial. La mise en place de la bourse annuelle «GLAE- Alpach» avec le soutien continu du programme YGT est un pas supplémentaire de l industrie spatiale luxembourgeoise envers les étudiants et les futurs professionnels du secteur en vue de renforcer ce pôle industriel au Grand-Duché. Pour plus d informations veuillez contacter nima. (secrétaire général du GLAE) ou Asmira Skrijelj (chargée de mission au ministère de l Économie direction de l ICT et des affaires spatiales). écho des entreprises 9

12 Actualité Reach & CLP Substances chimiques dangereuses : de l UE au Luxembourg Près de 60 participants ont pris part à la séance d information «Substitution of hazardous chemicals Regulation-driven innovation» organisée le 26 juin 2014 par le Helpdesk Reach & CLP Luxembourg, service national d assistance géré par le CRP Henri Tudor dans le cadre du cycle «Betriber & Ëmwelt». Avec pour objectif d aider les entreprises tant dans leur démarche de substitution de leurs substances chimiques dangereuses que dans leurs activités de recherche et développement pouvant y être liées, l événement, introduit par Carole Dieschbourg, ministre de l Environnement, a sensibilisé les entreprises présentes à la législation et aux outils en matière de substitution de substances chimiques, plus précisément sur : les principes de substitution dans la législation européenne et la cascade réglementaire découlant des décisions européennes, ainsi que l anticipation des contraintes qu elles imposent aux entreprises. Ainsi l impact de différentes législations européennes (telles que REACH & CLP, ou encore celles sur la protection des travailleurs, les biocides, RoHS) sur la pression de substitution de certaines substances chimiques a été abordé en s appuyant notamment sur le cas du formaldéhyde largement utilisé par l industrie chimique. les différents outils existant au niveau européen pour permettre aux entreprises d anticiper les impacts réglementaires sur leurs activités, en particulier, l outil SUBSPORT, un portail Internet regroupant des informations destinées à soutenir les entreprises dans leurs efforts de substitution des substances dangereuses (www.subsport.eu). Enfin les entreprises TextilCord Steinfort, Goodyear Dunlop Tires Europe et ArcelorMittal ont présenté leurs retours d expérience en termes de projets d innovation initiés dans le cadre d évolution des contraintes réglementaires dans leur domaine d activité. Le prochain et dernier rendez-vous de l année du cycle «Betriber & Ëmwelt» proposant une série d événements sur des thématiques liées à la réglementation environnementale sera consacré à la transposition au Luxembourg de la Directive 2010/75/UE. Organisée par le Centre de ressources des technologies de l environnement (CRTE) du CRP Henri Tudor le 16 octobre 2014, toujours à la Chambre de commerce, la session d information intitulée «Transposition de la Directive 2010/75/UE relative aux émissions industrielles IED : impact au niveau national» constituera une nouvelle occasion pour les entreprises luxembourgeoises exerçant une activité industrielle de s informer sur les réglementations européennes les impactant. 10 écho des entreprises

13 Actualité Nouveau billet de 10 euros en circulation depuis le 23 septembre 2014 Le 23 septembre, la Banque centrale du Luxembourg (BCL) a mis en circulation le nouveau billet de 10 euros. Au cours des prochaines années les autres billets de la série «Europe» seront introduits dans l ordre croissant des dénominations. Signes de sécurité Ce nouveau billet bénéficie des progrès technologiques réalisés dans l impression des billets depuis l introduction de la première série et comporte de nouveaux signes de sécurité améliorés. Ainsi, le filigrane et l hologramme montrent un portrait d Europe, personnage de la mythologie grecque qui a donné son nom à la nouvelle série de billets. L hologramme (la bande argentée sur la droite du billet) fait apparaître un portrait d Europe ainsi que le symbole de l euro ( ), une fenêtre et la valeur du billet. Un élément visible au premier coup d œil est le nombre émeraude sur la gauche du billet, qui change de couleur, passant du vert émeraude au bleu profond, et produit un effet de lumière qui se déplace de haut en bas et de bas en haut. Enfin, de petites lignes imprimées en relief sur les bordures, à gauche et à droite du billet, permettent, notamment aux aveugles et aux malvoyants, de reconnaître facilement le billet. Le motif principal, les lettres et le chiffre de grande dimension indiquant la valeur du billet présentent également un effet de relief. Adaptez vos machines et appareils La Banque centrale du Luxembourg rappelle la nécessité de faire adapter au nouveau billet de 10 les machines et appareils acceptant, traitant ou authentifiant des billets. La BCL met gratuitement à votre disposition des autocollants. Ces autocollants pourront être apposés dès que votre matériel aura été adapté. Ainsi, l autocollant indiquera à votre clientèle ou votre utilisateur que votre matériel a été adapté au nouveau billet de 10 euros. Si cette initiative vous intéresse, nous vous invitons à prendre contact avec les services de la BCL et à communiquer directement le nombre d autocollants dont vous aurez besoin en envoyant un message à l adresse Pensez à former votre personnel Le nouveau billet de 10 euros et ses signes de sécurité peuvent être consultés sur le site internet dédié suivant : Du matériel de formation et d information sera disponible auprès de votre banque à partir du mois de septembre. Vous avez également la possibilité de commander ce matériel auprès de la BCL en envoyant un message à l adresse Cours légal Les billets de 10 euros de la première série continueront à avoir cours légal pendant plusieurs années. La date à laquelle ils perdront leur cours légal sera communiquée au public en temps voulu. Même après cette date, les billets de la première série pourront toujours être échangés aux guichets de la BCL. La BCL reste à votre disposition pour toute question que vous pourriez avoir à travers l adresse bcl.lu». écho des entreprises 11

14 Actualité Apateq démarre le traitement des eaux résultant de l extraction pétrolière en Amérique du Nord Apateq, société luxembourgeoise spécialisée dans le traitement des eaux et des eaux usées, annonce le démarrage d un programme de six mois en Amérique du Nord de traitement des eaux issues de l extraction pétrolière à l aide de son système de séparation appelé «OilPaq» et ce sur demande et sur le site des clients. Les activités de traitement commencent dans les champs pétrolifères et gaziers du Texas en septembre et se terminent en Alberta au printemps L objectif de cette campagne est d entrer sur le marché nord-américain en proposant une solution fiable et de long terme permettant un fonctionnement aux faibles coûts opérationnels, qualités inhérentes à la technologie de traitement membranaire dont Apateq détient le brevet. La technologie membranaire brevetée par Apateq excelle dans tous les domaines de l industrie en fournissant une solution permettant la séparation du pétrole émulsifié sans avoir recours à des additifs chimiques. Apateq a commencé son activité avec la conception et la production de stations de traitement des eaux usées compactes ainsi qu avec des systèmes de traitement des eaux usées industrielles. La société étend désormais son cœur d activités aux systèmes de séparation du pétrole de l eau qui seront exploités dans les champs pétrolifères et gaziers en Amérique du Nord. Une première station conteneurisée de traitement des eaux issues de l extraction pétrolière a été déployée au début de cette année chez un important client européen. Une solution améliorée qui sera capable de traiter des eaux de production de compositions variables (provenant de puits différents) et qui produira un effluent pouvant être réutilisé pour la réinjection dans le puits de forage ou encore pour l irrigation, a été assemblée au Luxembourg et envoyée en Amérique du Nord. La station pilote, qui répond aux normes de construction ATEX, traitera directement les eaux issues de l extraction pétrolière sur site, là où se trouve le puits de forage. Les coûts inhérents au transport et au stockage des eaux sont ainsi évités et les eaux traitées peuvent être recyclées. Il s agit d un facteur important si l on considère que des quantités énormes d eau fraîche sont nécessaires à l extraction pétrolière et gazière, tout particulièrement pour les puits de pétrole âgés qui représentent la majorité. La technologie membranaire brevetée par Apateq excelle dans tous les domaines de l industrie en fournissant une solution permettant la séparation du pétrole émulsifié sans avoir recours à des additifs chimiques. Le pétrole ainsi récupéré peut être par la suite complètement traité en raffinerie. Grâce aux procédés brevetés implémentés par Apateq, les membranes utilisées durent de nombreuses années avant d être remplacées. En plus des coûts énergétiques très bas, les coûts opérationnels du système de séparation pétrole-eau d Apateq sont minimes et peuvent descendre jusqu à 0,50 dollars par baril, ce qui représente seulement une fraction des coûts de traitement associés aux solutions conventionnelles présentes sur le marché. Photo : Apateq 12 écho des entreprises

15 Actualité Dussmann Luxembourg verlegt ihren Geschäftssitz nach Contern Die Vertreter der Dussmann Group und der S.A. Chaux de Contern haben am 10. Juli 2014 symbolisch den Startschuss zur Erstellung eines neuen Verwaltungsgebäudes gegeben, in Anwesenheit der Staatssekretärin Frau Francine Closener, der Inhaberin der Dussmann Group, Catherin von Fürstenberg-Dussmann, der Geschäftsführung Dussmann Luxembourg und des Schöffenrats der Gemeinde Contern. Das neue Verwaltungsgebäude wird von der Chaux de Contern als Bauherr der Dussmann Luxembourg S.A. ab Ende 2015 als Hauptsitz zur Verfügung gestellt. Neben einer Quadratmeter großen Lagerhalle wird Dussmann mit Quadratmetern 75% des neuen Gebäudes als Mieter belegen. Für Jean-Paul Neu und Angelo Rossi, Geschäftsführer der Dussmann Luxembourg wird die Verlegung des Sitzes nach Contern eine wesentliche operative Verbesserung darstellen, unsere Verwaltung wird sich räumlich direkt neben einer großen Logistikhalle befinden. Chaux de Contern wird durch eine moderne und funktionelle Investition zum Erfolg unserer Gruppe in Luxembourg beigetragen. Der Bürgermeister der Gemeinde Contern, Guy Lorent, lobte die Entscheidung von Dussmann: Wir sind stolz darauf, dass die Dussmann-Gruppe als siebter Arbeitgeber Luxemburgs sich dazu entschieden hat, ihren Firmensitz nach Contern zu verlegen. Der Schöffenrat hat sich auch dazu entschlossen, dem Firmengründer und Visionär des Dienstleistungsgeschäftes Peter Dussmann einen Platz im neuen Gewerbegebiet der Chaux de Contern zu widmen. Der Square Peter Dussmann in Contern wurde in Anwesenheit von Dussmann-Präsidentin Catherin von Fürstenberg-Dussmann anlässlich der offiziellen Feier seiner Bestimmung übergeben. Das neue Verwaltungsgebäude wird von der Chaux de Contern als Bauherr, der Dussmann Luxembourg S.A. ab Ende 2015 als Hauptsitz zur Verfügung gestellt Die für Dussmann getätigte Investition stellt die erste Phase eines sich über fünf Jahre erstreckenden Investitionsprogramms in Höhe von 50 Millionen Euro dar und ist damit von großer Bedeutung für unser Unternehmen, erklärt Eric Klückers, Generaldirektor von Chaux de Contern. Chaux de Contern hat in den letzten 12 Monaten zwei neue Gewerbegebiete mit einer Gesamtfläche von acht Hektar in direkter Nähe des Flughafens erschlossen und bietet Unternehmen sowohl Büroflächen als auch Industriehallen zur Miete an. écho des entreprises 13

16 Actualité CTI Systems Innovative Kombination aus FTS und Hochregallager für Avery Dennison Bereits im Jahr 2005 lieferte CTI Systems eine voll automatisierte Anlage an das Avery-Dennison-Werk in Rodingen. Als Hersteller von selbstklebenden und nicht klebenden Papieren, Filmen und Folien ist Avery Dennison weltweit vertreten. Das Werk in Rodingen ist aufgrund seines hohen Automatisierungsgrades, zu dem CTI maßgeblich beigetragen hat, das Flagschiff der Avery-Dennison-Gruppe. Durch die neue Investition, für die der Vertrag am 17. Juni 2014 unterschrieben wurde, wird die Produktion in Rodingen noch effizienter gestaltet. Zur weiteren Optimierung der Materialflussabläufe innerhalb der Fertigung hat Avery Dennison die Anfrage an CTI Systems gerichtet, die Beförderung der Restteile einer nach Kundenauftrag zugeschnittenen Masterrolle von Träger- oder Klebefolie mittels fahrerloser Transportsysteme von der Schneideanlage (genannt Slitter ) zu einem Puffer zu konzipieren. Diese Restteile (genannt Cheeses ) können eine Breite von 100 bis mm, einen Durchmesser von 300 bis mm und ein Gewicht von 8 bis kg aufweisen. Wichtige Anforderung war es, den Transport der Cheeses nicht in horizontaler sondern in vertikaler Position durchzuführen. CTI Systems, als Experte für die Entwicklung und Produktion automatisierter Materialfluss- und Lagersysteme im Schwerlastbereich, lieferte als Lösung ein Gesamtkonzept bestehend aus vier fahrerlosen Transportsystemen (FTS) und einem automatisierten Hochregallager (HRL) mit einer Gasse. Die FTS werden mit einem speziell für diese Anforderung konzipierten Greifsystem versehen. Die Aufnahme und Übergabe an das HRL erfolgt ohne externe Hilfsmittel. Das Regalbediengerät übernimmt die Cheeses in derselben vertikalen Position und lagert diese gemäß dynamischer Lagerplatzberechnung ein. Dies bedeutet, dass es keine Festplatzlagerung gibt; der Lagerplatz wird je nach Abmessung der Cheeses automatisch zugeteilt. Das gesamte Konzept wird durch die von CTI Systems entwickelte Software unterstützt. Dank hochqualifizierter hausinterner Ressourcen punktet CTI erneut im Bereich der Prozessautomatisierung und Softwareentwicklung gegenüber dem Wettbewerb. So wurde auch das bestehende Lagerverwaltungssystem (WMS) der in 2005 gelieferten Anlage bei Avery Dennison vor kurzem auf den neuesten Stand gebracht. Ein Hochregallager von CTI Systems Der Bereich der fahrerlosen Transportsysteme (FTS) stellt für CTI Systems einen wichtigen Absatzmarkt dar. Die FTS von CTI erfüllen alle Erwartungen an ein innovatives und qualitativ hochwertiges Fördersystem in verschiedenen Industriezweigen wie der Luftfahrt oder der Herstellung von Agrarmaschinen. Die FTS verfügen über volle omnidirektionale Fahreigenschaften und sind so programmiert, dass sie einer Serie von in den Boden eingelassenen Magneten folgen. Dieser hohe Automatisierungsgrad erhöht die Produktivität erheblich und der Materialfluss wird sicherer für Mensch und Material sowie frei von Fehlerquellen ausgeführt. Die Inbetriebnahme der neuen Anlage ist abhängig vom Fertigstellungstermin des hierfür vorgesehenen neuen Gebäudes, jedoch wurde Mai 2015 als Ziel gesetzt. Avery Dennison sichert durch diese Investition u.a. auch die Flagschiff-Position des Werkes in Rodingen innerhalb der Firmen gruppe. (Photo: CTI) 14 écho des entreprises

17 Actualité TTIP expliqué aux entreprises Afin de mieux informer les PME luxembourgeoises au sujet du Partenariat transatlantique de commerce et d investissement entre l Union européenne et les Etats-Unis (TTIP), la Chambre de commerce a reçu Madame Christina Sevilla, représentante adjointe auprès du Bureau du représentant des Etats-Unis pour le commerce extérieur pour une session d information. S.E. Robert A. Mandell, ambassadeur des Etats-Unis au Grand-Duché de Luxembourg, des représentants des fédérations patronales ainsi que les entreprises luxembourgeoises Cargolux, Jan de Nul, Rotarex, ArcelorMittal, CAE Aviation et Hitec ont pris part à cette rencontre qui s est déroulée le 18 juillet dernier. Aux yeux de la Chambre de commerce, le TTIP pourrait constituer le plus important accord de libre-échange jamais négocié et une opportunité unique pour le Luxembourg en tant que pays exportateur. Le Grand-Duché qui, en termes d exportations et d importations, est le pays le plus ouvert de l Union européenne et se classe 3 e parmi les pays les plus ouverts au monde, après Singapour et Hong Kong, exporte plus de 80% des biens et services produits sur son sol, l industrie manufacturière exportant même plus de 90% de sa production. Les gains potentiels en matière de commerce extérieur sont donc potentiellement grands pour notre petite économie ouverte. Cependant, l accord suscite encore beaucoup de scepticisme et de nombreuses inquiétudes, dus le plus souvent à une méconnaissance basée sur des préjugés et des informations erronées. Il est clair que le TTIP ne portera ses fruits qu à condition que la Commission européenne reste ferme sur sa position pour certains secteurs et domaines et qu elle traite les autres questions (normes sociales, législation relative aux OGM, etc.) avec doigté. Par ailleurs, une des conditions essentielles à un accord ambitieux et véritablement bénéfique à l économie luxembourgeoise est de tenir compte des besoins des PME, ces dernières représentant 99,6% des entreprises, mais aussi 70,3% de l emploi et 72,0% du PIB au Luxembourg. SE Robert A. Mandell, ambassadeur des Etats-Unis au Grand-Duché de Luxembourg, et Christina Sevilla, représentante adjointe auprès du bureau du représentant des Etats-Unis pour le commerce extérieur Dans son discours, Madame Sevilla en tant que chargée des politiques en faveur des PME, a relevé les opportunités réelles qu offre le TTIP pour les PME des deux côtés de l Atlantique. L accord devrait notamment permettre d acquérir de nouveaux clients, d augmenter les exportations et les ventes et, surtout, de soutenir la création d emplois. Aux Etats-Unis, comme en Europe, les PME ont créé plus des deux tiers de l emploi total au cours de la dernière décennie, en particulier dans le secteur de la haute technologie un message encourageant pour le Luxembourg classé au 5 e rang en termes de performance d innovation par la Commission européenne. Rejoignant la position de la Chambre de commerce, Madame Sevilla a souligné qu il était essentiel de prévoir un «chapitre PME» dans le TTIP spécialement conçu pour les petites et moyennes entreprises, afin de les assister dans leurs affaires et démarches et de mettre en place un «réseau PME» pour promouvoir les partenariats. La session a suscité un grand intérêt parmi les participants et de nombreuses questions ont été soulevées. Ainsi, les auditeurs ont été informés que les Etats-Unis, employant l approche de la «liste négative», souhaitaient définitivement inclure le secteur des services financiers dans les négociations. Photo : CC écho des entreprises 15

18 Actualité FSI Remise des certificats de réussite La cérémonie de remise des certificats de la formation de perfectionnement pour salariés permanents des entreprises de travail intérimaire a eu lieu récemment. Les certificats ont été remis aux 11 lauréats de la formation par Nicolas Schmit, ministre de Travail, de l Emploi et de l Economie sociale et solidaire, Jean-Pierre Mullenders, président du Fonds de formation sectoriel pour l intérim (FSI), et Gérard Eischen, directeur de la Luxembourg School for Commerce (LSC). La formation de perfectionnement pour salariés permanents des entreprises de travail intérimaire s articule autour de six modules de cours : le droit du travail, la collaboration avec l Administration pour le développement de l emploi, la sécurité sociale, les mécanismes de calcul des salaires, les mécanismes de calcul des prix et le cours sur la sécurité et la santé au travail. Cette formation, qui s adresse de façon exclusive au personnel dit «permanent» des entreprises de travail intérimaire, a pour objectif de transmettre les connaissances théoriques de nature à garantir un haut niveau de qualité et de professionnalisme dans l exercice de leur mission. Photo : FSI Les lauréats en compagnie de Nicolas Schmit et des responsables de la formation 16 écho des entreprises

19 Actualité lux-airport Une nouvelle route directe vers Brême Depuis le 1 er septembre 2014, la compagnie aérienne néerlandaise AIS Airlines proposera quatre vols directs hebdomadaires depuis le Luxembourg à destination de Brême, située dans le nord de l Allemagne. Brême est la deuxième ville la plus peuplée du nord-ouest de l Allemagne, juste après Hambourg. Il s agit de la 10 e plus grande ville du pays et d une importante ville commerciale et industrielle, possédant un port sur le long du fleuve Weser. Elle accueille de grands constructeurs comme Airbus et Mercedes Benz. En outre, un grand nombre de producteurs de denrées alimentaires ou de sociétés de commerce y ont installé leur siège allemand ou européen : Annheuser-Busch Inbev, Kellogg, Kraft Foods, Melitta et bien d autres. L aéroport de Brême est légèrement plus développé que l aéroport de Luxembourg : 2,6 millions de passagers l ont utilisé en Brême propose des destinations d affaires et de loisirs. La nouvelle connexion avec le Luxembourg est clairement orientée vers les voyageurs professionnels. Un vol quotidien au départ de Luxembourg à destination de Brême sera opéré du lundi au jeudi. Les vols décolleront de Brême à 12h30 pour arriver à Luxembourg à 14h00. Le vol de retour partira à 14h30 et atterrira à Brême à 16h00 avec un avion Jetstream 32. AIS Airlines est une compagnie aérienne d affaires néerlandaise proposant des vols à partir de Brême vers des destinations d affaires en Allemagne et en Suisse. La compagnie offre également des vols réguliers à destination de la Grande-Bretagne et de la Scandinavie. Harry van Lieshout, directeur des ventes d AIS Airlines, a déclaré : «Le Luxembourg est un complément idéal à notre portefeuille de destinations d affaires depuis Brême, tout comme Zurich et Nuremberg. Nous prévoyons un grand potentiel de voyageurs d affaires pour le Luxembourg depuis le nordouest de l Allemagne.» Un vol quotidien au départ de Luxembourg à destination de Brême sera opéré du lundi au jeudi avec un avion Jetstream 32 Jürgen Bula, directeur général de l aéroport de Brême, a affirmé : «Suite aux signaux clairs envoyés par la communauté d affaires du nord-ouest de l Allemagne, nous sommes très heureux d ajouter le Luxembourg à nos nombreuses destinations business à partir de septembre.» Johan Vanneste, directeur général de l aéroport deluxembourg, a ajouté : «Je suis très heureux d accueillir AIS Airlines à l aéroport de Luxembourg. Brême est une destination attractive parmi notre réseau de destinations d affaires.» Photo : lux-airport écho des entreprises 17

20 Actualité Verdello une peinture basée à 100% sur des matières premières renouvelables Datacenter Luxembourg fait peau neuve et confirme son positionnement européen Récemment Peintures Robin vient de développer une peinture basée à 100% sur des matières premières renouvelables. Essayant de fuir les aléas de la filière pétrole, Robin se lance dans les matières premières à base d huiles renouvelables, ne contenant ni COV ni APEO. La résine utilisée est un dérivé de l industrie du papier. Soucieux de proposer un produit avec une empreinte carbone minimisée, les ingénieurs-chimistes de Robin ont utilisé essentiellement des matières premières provenant de sources européennes, minimisant ainsi les distances de transport. Voici qu est née la première peinture 100% européenne et 100% renouvelable : Verdello. Verdello est une peinture entièrement biosourcée qui offre, en outre, les mêmes propriétés technico-physiques que celles des peintures classiques de type acrylique. Ses performances sont caractéristiques d une peinture murale mate de haute qualité puisqu elle s applique aisément et présente un séchage régulier. L entretien est aisé car Verdello est lavable et lessivable. Cette nouvelle peinture, fabriquée à partir de ressources principalement végétales, renouvelables et nontoxiques, remplit toutes les normes actuellement en vigueur. Elle ne contient aucun VOC (0g./l), aucun APEO ni-cosolvants. Elle est donc particulièrement respectueuse de l environnement et de votre santé. Datacenter Luxembourg a dévoilé sa nouvelle identité visuelle avec un logo moderne et épuré, plus adapté à ses valeurs actuelles et à ses ambitions. L objectif étant de résolument se positionner en Europe avec un nouveau site Internet, entièrement revu en termes de contenu et d expérience utilisateur, et par le biais du nom de domaine datacenter.eu. Datacenter Luxembourg a été fondée en En quelques années l entreprise s est positionnée comme l un des principaux fournisseurs de services Internet aussi bien au plan national qu européen, offrant un backbone Internet dépassant les 500 Gbits/s de trafic ainsi qu une infrastructure et des applications sécurisées, performantes et fiables. «Notre but est de positionner la société sur le plan européen comme un des acteurs incontournables, en mettant notamment en avant tous les avantages du Luxembourg dans le secteur de l ICT et dans la capacité de ses centres de données. Nos cibles et notre clientèle sont de plus en plus internationales et nos offres des plus compétitives. En effet, en plus d un backbone Internet puissant, nous proposons des solutions de connectivité, d hébergement, de cloud, de nombreuses applications et des services gérés. Toutes nos offres sont personnalisables et donc toujours adaptées aux besoins de nos clients. Je pense que le nouveau site Internet et le logo traduisent bien cette flexibilité et les nombreux avantages que nous pouvons apporter», explique Xavier Buck, co-fondateur et président de Datacenter Luxembourg. Datacenter Luxembourg est à la pointe de l industrie depuis plus de dix ans, avec une offre unique de centres de données multi-niveaux, du Tier I au Tier IV. Cette expertise lui a permis d attirer de nombreuses entreprises étrangères et de répondre à leurs attentes lorsqu elles désirent localiser leur infrastructure au Luxembourg pour leur permettre d atteindre l Europe entière. «Toute l équipe est très fière de la nouvelle identité visuelle et du chemin parcouru jusqu à ce jour. Notre positionnement et nos objectifs à long terme sont résolument tournés vers l international, avec des offres toujours plus adaptées aux besoins de nos clients et des technologies toujours plus performantes», conclut Frédéric Prime, COO de Datacenter Luxembourg. 18 écho des entreprises

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau.

Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung. im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik und im Strassenbau. Unternehmen L entreprise Wir sind ein Team mit langjähriger internationaler Erfahrung in der Entwicklung und Herstellung von Reinigungsfahrzeugen im Flughafenbereich sowie auf dem Gebiet der Kommunaltechnik

Plus en détail

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation

Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation DOSSIER DE PRESSE 30 janvier 2013 Lancement de Nexa Agence Régionale de Développement, d Investissement et d Innovation Dossier de presse 30 janvier 2013 Une refondation accomplie. Depuis 2010, le Conseil

Plus en détail

StratITsphere accroît la disponibilité, la transparence et l amplitude du service grâce à une gestion intégrale des infrastructures.

StratITsphere accroît la disponibilité, la transparence et l amplitude du service grâce à une gestion intégrale des infrastructures. Success Story StratITsphere accroît la disponibilité, la transparence et l amplitude du service grâce à une gestion intégrale des infrastructures. Profil du client Secteur : Services IT Société : StratITsphere

Plus en détail

Cycle «Betriber an Ëmwelt»

Cycle «Betriber an Ëmwelt» Cycle «Betriber an Ëmwelt» «Réduction des déchets par l utilisation de concepts vecteurs d innovation» Centre de Ressources des Technologies pour l Environnement (CRTE) Aya Takagi, Mélanie Guiton, Alex

Plus en détail

Encourager les systèmes de pensions complémentaires

Encourager les systèmes de pensions complémentaires Conférence de presse Luxembourg, le 25 septembre 2013 Le secteur financier constitue la pierre angulaire de l économie luxembourgeoise. Il doit cependant faire face à de nombreux défis. Par conséquent,

Plus en détail

NewCity. Box Storage Container & Caddy

NewCity. Box Storage Container & Caddy NewCity NewCity NewCity überzeugt auf der ganzen Linie. Eine klare Organisation, ein optimales Preis-Leistungs- Verhältnis und viel Spielraum für Individualität zeichnen dieses Konzept aus. Bringen Sie

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres Edition 2015/2016 La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Edition 2015/2016 Avant-propos Pour la région zurichoise, la place bancaire de Zurich revêt une importance décisive. Elle apporte une contribution significative

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf

Réserve Personnelle. Persönliche Reserve. Emprunter et épargner en fonction de vos besoins. Leihen und sparen je nach Bedarf crédit épargne Réserve Personnelle Emprunter et épargner en fonction de vos besoins Persönliche Reserve Leihen und sparen je nach Bedarf Réserve Personnelle Vous voulez disposer à tout moment des moyens

Plus en détail

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et

! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et 1 Neuf lignes d action! Mobiliser les acteurs sur les grands défis sociétaux! Refonder le dispositif de coordination et d orientation de la recherche en France! Promouvoir la recherche technologique! Développer

Plus en détail

Notre stratégie de développement porte ses fruits

Notre stratégie de développement porte ses fruits Newsletter 2009/1 Editorial Notre stratégie de développement porte ses fruits Une fois encore, les clients de Win se déclarent particulièrement satisfaits des services offerts par notre entreprise et de

Plus en détail

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres

La place bancaire de Zurich. Faits et chiffres La place bancaire de Zurich Faits et chiffres Avant-propos Pour l agglomération du grand Zurich, la place bancaire revêt une importance économique et sociale tout à fait centrale. En particulier parce

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire

C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire Communiqué de presse C&A Europe annonce une solide progression de ses ventes et de sa part de marché en 2010, une base solide pour démarrer 2011, une année anniversaire Un leadership performant en matière

Plus en détail

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs

Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Sommet pleines voiles / Groupe de travail sur l autosuffisance : domaines d intérêt communs Lors du Sommet pleines voiles en janvier 2007, la Commission des valeurs mobilières du Nouveau-Brunswick a publié

Plus en détail

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo

ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo ITU Telecom World 09 5 au 9 octobre 2009 à Geneva Palexpo APPEL A PROJETS TELECOM 2009 Sommaire Présentation d... 3 à TELECOM WORLD 2009..4 Stand. 5 Communication...7 L offre et le prix...8 Appel à projets...9

Plus en détail

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald!

Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Nouveau centre de recyclage au Cactus Howald! Simple, pratique et écologique, le centre de recyclage «Drive-in» du Cactus Howald est un nouveau service pour nos clients. Il a été mis en place par le Ministère

Plus en détail

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT

Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Climat et développement une responsabilité commune COOPÉRATION AVEC LES PAYS EN DÉVELOPPEMENT Le défi du changement climatique Glaciers en fonte, élévation du niveau de la mer, diminution des ressources

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC

Synthèse. Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers. Propositions et axes de réflexion des IEEC Synthèse Loyauté et réciprocité des échanges entre l Union Européenne et les pays tiers Propositions et axes de réflexion des IEEC Introduction Alors que les marchés internationaux ont toujours été un

Plus en détail

Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent

Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent Communiqué de presse Mardi 11 décembre 2012 Nouvelle étude : les avantages du contre-projet l emportent Étude comparative du professeur Peter Nobel sur l initiative Minder et le contre-projet Le contre-projet

Plus en détail

LUXEMBOURG, VOTRE PARTENAIRE AU CŒUR DE L EUROPE. Jeannot Erpelding, le 25 septembre 2015

LUXEMBOURG, VOTRE PARTENAIRE AU CŒUR DE L EUROPE. Jeannot Erpelding, le 25 septembre 2015 CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG LUXEMBOURG, VOTRE PARTENAIRE AU CŒUR DE L EUROPE Jeannot Erpelding, le 25 septembre 2015 11 CHAMBRE DE COMMERCE DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG LA CHAMBRE

Plus en détail

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT

GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT GUIDE DE GESTION L IMAGE DE MARQUE DES ENTREPRISES D ÉCONOMIE SOCIALE AU BAS-SAINT-LAURENT DÉCEMBRE 2009 1 Table des matières 1. Mise en contexte... 3 2. Qu est-ce qu une entreprise d économie sociale?...

Plus en détail

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012

La transition énergétique L Energiewende allemande. 7 Conclusions clés. Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 7 Conclusions clés La transition énergétique L Energiewende allemande Par Craig Morris et Martin Pehnt Une initiative de la Fondation Heinrich Böll Publié le 28 novembre 2012 www. 7 Conclusions clés La

Plus en détail

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients,

Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, Pour vous aider à développer votre portefeuille de partenaires et clients, ADVANCITY vous accompagne au Canada, SALON AMERICANA - Montréal 17-18 -19 mars 2015 Présentation du salon : Le salon AMERICANA

Plus en détail

La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore

La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore IMD World Competitiveness Yearbook 2007 La compétitivité de l économie luxembourgeoise s améliore Selon le World Competitiveness Yearbook 2007, publié par l institut suisse IMD (International Institute

Plus en détail

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050.

Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. Notre avenir est renouvelable! L électricité de demain 2012 2050. La production d électricité, aujourd hui et demain. Des défis pour ewz. Sortie du nucléaire, objectifs en matière de climat, libéralisation

Plus en détail

Recherche de bureaux et de surfaces commerciales

Recherche de bureaux et de surfaces commerciales Recherche de bureaux et de surfaces commerciales Une des démarches importantes dans le cadre du démarrage ou du développement d une entreprise, consiste à rechercher des bureaux, une cellule, un entrepôt

Plus en détail

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ]

Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs. [ pour un tourisme innovant et durable ] Schéma régional de développement du tourisme et des loisirs [ pour un tourisme innovant et durable ] Sommaire Un véritable enjeu Construire un tourisme innovant et durable Engager une démarche participative

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Programme de séminaires et de visites Sécurité et avenir - formation continue pour le développement durable du Luxembourg

Programme de séminaires et de visites Sécurité et avenir - formation continue pour le développement durable du Luxembourg Programme de séminaires et de visites Sécurité et avenir - formation continue pour le développement durable du Luxembourg Autorisation d établissment: N 00113078/3 Organisme de formation professionnelle

Plus en détail

Mesdames et Messieurs,

Mesdames et Messieurs, Mesdames et Messieurs, J ai accepté avec plaisir d intervenir ici, pour les 10 ans de Planète PME, devant les entreprises et leurs principaux partenaires publics de financement. Nous partageons tous je

Plus en détail

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie

10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012. Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie 10 Propositions Syntec Numérique pour les candidats à l élection présidentielle de 2012 Le numérique : industrie du futur, futur de l industrie La ré-industrialisation de la France passe par le développement

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi

Compte rendu. Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures. Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Compte rendu Mission d information sur le crédit d impôt pour la compétitivité et l emploi Jeudi 11 septembre 2014 Séance de 11 heures Compte rendu n 21 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2013-2014 Audition, ouverte

Plus en détail

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs

SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs Communiqué de presse Aéroport de Zurich, le 12 mars 2015 Résultat financier de l exercice 2014 SWISS dégage un résultat opérationnel de 347 millions de francs SWISS a légèrement augmenté son produit d

Plus en détail

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009

Évolution des recettes et de l emploi Industrie des services de télécommunication, 2001-2009 Chef de file en services de Avec plus de 640 établissements, des recettes de plus de 11 milliards de dollars et près de 30 000 emplois en 2009, l industrie québécoise des services de offre des services

Plus en détail

Activités de la Banque mondiale en Tunisie

Activités de la Banque mondiale en Tunisie Activités de la Banque mondiale en Tunisie Cadre de Partenariat Stratégique (CPS) Les principes essentiels pour la période allant de 2010 à 2013 sont alignés sur le XI Plan National de Développement avec

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Réseau à haute tension en mer du Nord Une vision d avenir.!!! logo original: typo en gris sans outline blanc autour des lettres

Réseau à haute tension en mer du Nord Une vision d avenir.!!! logo original: typo en gris sans outline blanc autour des lettres Réseau à haute tension en mer du Nord Une vision d avenir!!! logo original: typo en gris sans outline blanc autour des lettres 2 Une vision d avenir Réseau à haute tension en mer du Nord La réalisation

Plus en détail

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile.

La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. La fédération professionnelle des Distributeurs-Grossistes en boissons* * également appelés distributeurs conseils hors domicile. Les spécificités de la profession & de son environnement Les Distributeurs-Grossistes

Plus en détail

L externalisation réglementée

L externalisation réglementée L externalisation réglementée SOMMAIRE 3 LA PLACE FINANCIÈRE LUXEMBOURGEOISE 4 L EXTERNALISATION DANS LE SECTEUR FINANCIER 5 LE STATUT DE PSF DE SUPPORT 7 L OFFRE DE SERVICES 9 POURQUOI TRAVAILLER AVEC

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi

La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi Communiqué de presse La formation professionnelle une clé d entrée pour le marché de l emploi Remise des CATP et CITP au Grand Théâtre de la Ville de Luxembourg Ce dimanche 31 janvier 2010, la Chambre

Plus en détail

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence

Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Allocution d ouverture du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie des Mines, de l Eau et de l Environnement à l occasion de la 4 ème Conférence Dii Rabat, le 30/10/2013 1 Monsieur l Ambassadeur de

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande

Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande Présidentielle 2012 : Vos propositions pour l industrie Réponses de François Hollande 1. L industrie est-elle une de vos priorités? Pourquoi? L industrie figure en première page de mon programme parce

Plus en détail

Stratégie ALPDS 2012 2015

Stratégie ALPDS 2012 2015 VZLS Verband Zahntechnischer Laboratorien der Schweiz ALPDS Association des Laboratoires de Prothèse Dentaire de Suisse ALPDS Associazione dei Laboratori di Protesi Dentaria Svizzeri Stratégie ALPDS 2012

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour)

La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) DÉCLARATION DE POSITION La restauration des écosystèmes (Point 9 de l ordre du jour) 11ème réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique, Hyderabad, Inde, 8-19 octobre

Plus en détail

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec

PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC. Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec PORTE CONTINENTALE ET CORRIDOR DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC Comité consultatif du secteur public Le 31 janvier 2008 Québec 1 Objectifs de la rencontre Fournir un aperçu : De la nécessité d une stratégie

Plus en détail

Rapport Développement Durable 2012 En Bref

Rapport Développement Durable 2012 En Bref Rapport Développement Durable 2012 En Bref En septembre 2012, CWT est devenu signataire du Pacte Mondial des Nations Unies et s est engagé par la même à soutenir et appliquer les Dix Principes relatifs

Plus en détail

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris

Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Conférence numérique franco-allemande «Accélérer la transformation numérique de nos économies» 27 octobre, Paris Déclaration commune Les ministres allemand et français de l économie sont convenus de mettre

Plus en détail

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse

L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse L action du gouvernement espagnol et de l Institut de la jeunesse concernant le Pacte européen pour la jeunesse Institut de la jeunesse Madrid Les débuts de toute chose sont toujours petits. Cicéron La

Plus en détail

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM

ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM ACHATS SANS FRONTIÈRES AVEC BPM Marie, 34 secrétaire utilise la BPM Parcel-Station de Howald. NEW BPM PARCEL STATION PLUSIEURES LOCATIONS À LUXEMBOURG Réceptionnez vos colis de tous services postaux et

Plus en détail

Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux

Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux Alliance canadienne pour l'innovation dans les sables bitumineux Aperçu 26 mai 2015 < RIGHT CLICK PHOTO TO CHANGE PICTURE Sables bitumineux au Canada Le Canada possède les troisièmes plus vastes réserves

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015

Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie. Automne 2015 Faciliter l emploi des jeunes à travers la création d emplois et le développement de l entreprenariat en Tunisie Automne 2015 2 La nécessité de créer des emplois La révolution tunisienne a entre autres

Plus en détail

ECOnext2013. 17 & 18/04/2013 - Antwerp expo QUAND LA TECHNOLOGIE ET L ECOLOGIE S HARMONISENT. www.econext.be

ECOnext2013. 17 & 18/04/2013 - Antwerp expo QUAND LA TECHNOLOGIE ET L ECOLOGIE S HARMONISENT. www.econext.be ECOnext2013 17 & 18/04/2013 - Antwerp expo QUAND LA TECHNOLOGIE ET L ECOLOGIE S HARMONISENT www.econext.be ECOnext2013 Découvrez le nouveau salon environnemental Rester au courant des nouveaux développements

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE

CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE CENTRALE DE POMPAGE - TURBINAGE Introduction Le projet Nant de Drance consiste à construire une centrale de pompage-turbinage dans une caverne située entre les deux lacs de retenue existants d Emosson

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014

Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Digital Lëtzebuerg Conférence de presse du 20 octobre 2014 Initiative «Digital Lëtzebuerg» Pour la définition, l élaboration et la mise en œuvre d une stratégie numérique globale pour le Luxembourg 1.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30

DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 PREFET DU LANGUEDOC-ROUSSILLON DOSSIER DE PRESSE Le pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi le lundi 18 mars à 17h30 1. Point Presse Lundi 18 mars à 17h30 Amphi Philippe Lamour

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR

RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR RELATIONS ÉCONOMIQUES CANADA BRÉSIL: CE QUE LES ENTREPRENEURS CANADIENS DOIVENT SAVOIR WWW.CEI.ULAVAL.CA Les commentaires et recommandations qui suivent sont issus de recherches et d entrevues réalisées

Plus en détail

Pacte de croissance N-VA RESUME

Pacte de croissance N-VA RESUME N-VA Pacte de croissance N-VA Service d études N-VA Le 12 juin 2012 RESUME A travers ce pacte de croissance, la N-VA souhaite émettre des propositions destinées à résoudre de manière énergique les problèmes

Plus en détail

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00

Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 Création et animation du «Club TIC Oise» mardi 26 Juin 2012 18h00 20h00 «Le club Tic est cofinancé par l union européenne. L Europe s engage en Picardie avec le Fonds européen de développement régional»

Plus en détail

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet

SOMMAIRE. 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? 2/ Le contenu du site Internet 3... SOMMAIRE 1/ Pourquoi un site Internet sur le reporting RSE? a. Définition et enjeux du «reporting RSE des entreprises» - Quoi? - Pour qui? - Pourquoi? - Comment? 5... b. Objectifs du site Internet

Plus en détail

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité

RAPPORT. 1. Appréciation générale des problématiques de cybersécurité Réponse de la France à la résolution 68/243 relative aux «Développements dans le domaine de l information et des télécommunications dans le contexte de la sécurité internationale» RESUME ANALYTIQUE A titre

Plus en détail

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles.

Contracting énergétique EKZ. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON AVIS: pour notre nouvelle installation, nous avons fait le choix des sources d énergie naturelles. MON CHOIX: Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Contracting énergétique EKZ Utilisez

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

Kit Média. smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg. www.smartlivinglab.ch

Kit Média. smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg. www.smartlivinglab.ch Kit Média smart living lab Route de la Fonderie 8 Case postale 487 1701 Fribourg www.smartlivinglab.ch Table des matières 1. Vision... 2 2. Genèse du projet... 3 3. Activités du smart living lab... 5 3.1.

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES

28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES 28 e Édition Salon international du design de Montréal Place Bonaventure 26.27.28 mai 2016 SIDIM.Com PROSPECTUS QUARTIER DES AFFAIRES QUOI SIDIM Salon INTERNATIONAL du design DE MONTRÉAL Jouissant d une

Plus en détail

Comité du programme et budget

Comité du programme et budget F WO/PBC/18/12 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 12 JUILLET 2011 Comité du programme et budget Dix-huitième session Genève, 12 16 septembre 2011 RAPPORT SUR L ÉTAT D AVANCEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE D UN SYSTÈME

Plus en détail

Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises

Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises Introduction à la responsabilité sociale des entreprises pour les petites et moyennes entreprises Ce guide fait partie de la campagne paneuropéenne de sensibilisation sur la RSE menée à l initiative de

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 :

Travaux du Conseil central de l économie et du Conseil national du travail dans le cadre de la stratégie Europe 2020 : 6 avril 2011 Contribution des Secrétariats du Conseil central de l'economie et du Conseil national du Travail a l'attention du Premier Ministre, en vue de l'élaboration du plan national de réformes de

Plus en détail

Plan d action du PDC concernant le franc fort

Plan d action du PDC concernant le franc fort Plan d action du PDC concernant le franc fort Vendredi 20 février 2015, à 16 h 45 Renseignements : Filippo Lombardi, président du groupe et conseiller aux Etats (TI), mobile : 079 620 64 65 Pirmin Bischof,

Plus en détail

Construisez votre stratégie patrimoniale

Construisez votre stratégie patrimoniale Allianz Life Luxembourg Construisez votre stratégie patrimoniale Avec des produits et des services taillés sur mesure en fonction de vos besoins Le groupe Allianz dans le monde Allianz Life Luxembourg

Plus en détail

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

CARREFOUR TECHNOLOGIES LE PRINTEMPS DES PME, LA TUNISIE DÉCLINE SES ATOUTS PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014 Ministère de l Industrie, de l Energie et des mines Agence de Promotion de l Industrie et de l Innovation CARREFOUR D AFFAIRES ET DE TECHNOLOGIES PARC DES EXPOSITIONS DU KRAM TUNIS, 16-17-18 OCTOBRE 2014

Plus en détail

230 V, 50 Hz Tension Pour mazout, diesel, pétrole ATTENTION: Mazout flocule dès 0ºC, ajoutez 10% pétrole svp.

230 V, 50 Hz Tension Pour mazout, diesel, pétrole ATTENTION: Mazout flocule dès 0ºC, ajoutez 10% pétrole svp. Ölheizgeräte Die mobile Heizung für Neubau, Umbau, Hallen etc. Zum Heizen und Trocknen. Automatische Zündung, enorme Heizleistung, günstige Betriebskosten! Durch Vorschalten eines Thermostats wird das

Plus en détail

Diriger nos business de façon durable

Diriger nos business de façon durable Code de bonne conduite Diriger nos business de façon durable Afin de guider et soutenir les parties prenantes du marché dans leur démarche d excellence et de création de valeur dans le long terme, les

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables

DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Ensemble, agissons pour des achats responsables DIRECTION DES ACHATS RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE Ensemble, agissons pour des achats responsables CONVICTIONS De l intention à l action systématique André SÉPANIAK Directeur des achats Le

Plus en détail

LE BILAN EN ACTION POUR L EUROPE DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN FÉVRIER 2014

LE BILAN EN ACTION POUR L EUROPE DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN FÉVRIER 2014 DE L EURODÉPUTÉ VERT CLAUDE TURMES, DÉPUTÉ EUROPÉEN POUR L EUROPE EN ACTION TROIS QUESTIONS À CLAUDE TURMES MON TRAVAIL AU PARLEMENT EUROPÉEN : BILAN ET AVENIR MES PRIORITÉS CLAUDETURMES.LU LE BILAN Claude

Plus en détail

de virtualisation de bureau pour les PME

de virtualisation de bureau pour les PME 01 Finches Only 02 ViewSonic Only Solutions de point de terminaison en matière de virtualisation de bureau pour les PME Erik Willey 15/04/2014 RÉSUMÉ : La flexibilité du point de terminaison maximise votre

Plus en détail

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique

SII / SIG. Chronique d un succès majeur pour SIG. Le Partenaire Technologique Le Partenaire Technologique SII / SIG Chronique d un succès majeur pour SIG Comment la mise en place d un outil novateur de gestion des infrastructures et des services a permis à SIG d améliorer la gestion

Plus en détail

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1)

Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Accompagnement de la promotion et du financement de l innovation en Méditerranée (IT1) Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée Le CMI, le Centre de Marseille pour l intégration en Méditerranée,

Plus en détail

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien

Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Dexia devient la première banque à engager une politique de neutralité carbone grâce à l acquisition d un parc éolien Le plan stratégique de développement durable de

Plus en détail

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE

UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE 3 UN PLAN D ACTION POUR L AVENIR LE RÔLE DE L AIIT DANS LA RÉALISATION D UNE INSPECTION RENFORCÉE ET PROFESSIONNELLE PARTOUT DANS LE MONDE Proposition de Michele Patterson, Présidente, juin 2008 Introduction

Plus en détail