Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) au Cégep de Sorel-Tracy

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Sorel-Tracy"

Transcription

1 Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) au Cégep de Sorel-Tracy Mars 1996

2 Introduction L évaluation de la mise en oeuvre du programme Techniques de l informatique (420.01) conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) au Cégep de Sorel-Tracy s inscrit dans la démarche globale d évaluation des programmes d Informatique dans les établissements qui les dispensaient en La démarche d évaluation s est effectuée conformément aux modalités décrites dans le Guide spécifique d évaluation des programmes 1. Le Cégep de Sorel-Tracy a transmis à la Commission un rapport d auto-évaluation du programme. Un comité mandaté par la Commission d évaluation de l enseignement collégial a analysé le rapport d auto-évaluation et visité l établissement le 23 novembre Cette visite a permis d approfondir les principaux éléments du rapport au cours d échanges avec la direction de l établissement, les membres du comité d auto-évaluation, le personnel enseignant de la formation spécifique, des élèves ainsi que quelques diplômés et employeurs. La Commission tient à signaler la clarté du rapport d auto-évaluation et l intérêt de la visite. Elle remercie le Cégep de son accueil et de sa franche collaboration. Le présent rapport expose les conclusions de la Commission à la suite de son analyse du rapport d auto-évaluation de l établissement et des constatations du comité de visite. Le rapport donne les résultats de l évaluation du programme selon les cinq critères retenus : la pertinence du programme, la cohérence du programme, la valeur des méthodes pédagogiques et de l encadrement, l adéquation des ressources humaines, matérielles et financières ainsi que l efficacité du programme. La conclusion résume les points forts et les points faibles du programme. 1. COMMISSION D'ÉVALUATION DE L'ENSEIGNEMENT COLLÉGIAL. Guide spécifique pour l évaluation des programmes d études. Les programmes Informatique, Programmeur-programmeuse analyste et Techniques de micro-informatique. Québec, août 1994, 61 p. 2. Outre le commissaire, M. Louis Roy, qui en assumait la présidence, le comité réunissait M. Gaétan Allard, directeur des ressources informatiques au ministère de la Culture et des Communications et deux professeurs d informatique : MM. Romney Grenon du Cégep de Sainte-Foy et André Poisson du Cégep de Victoriaville. M me Joce-Lyne Biron, agente de recherche à la Commission, agissait à titre de secrétaire.

3 - 2 - Principales caractéristiques du programme Le programme Techniques de l informatique a été implanté au Cégep de Sorel-Tracy en Sa mise en oeuvre a donc eu lieu à la suite de la deuxième révision du programme par le Ministère. Il accueille généralement une quarantaine de nouveaux élèves au trimestre d automne. Le programme, tel qu il est dispensé, vise la formation de techniciennes et de techniciens pouvant exercer diverses fonctions au sein de la petite, de la moyenne ou de la grande entreprise de la région de l Acier : développement de systèmes informatiques, réalisation de programmes, mise en oeuvre et exploitation de systèmes, soutien technique, conception de bases de données, modifications de logiciels d applications, organisation en réseaux, adaptation de progiciels. En , le programme regroupait sept professeurs d informatique et cinq dans les autres disciplines de la formation spécifique, pour un total de 4,8 ETC. Soixante-dix-huit élèves étaient inscrits au programme : 43 élèves en première année; 25 élèves en 2 e année et 10 élèves en 3 e année. Résultats de l évaluation L évaluation réalisée par la Commission l amène à reconnaître que le programme de DEC en Techniques de l informatique du Cégep de Sorel-Tracy est un programme de qualité qui répond adéquatement à la plupart des critères qu elle a retenus. La Commission désire souligner la pertinence du programme, la compétence, le dynamisme et la disponibilité du corps professoral ainsi que l excellence de l infrastructure informatique. Pour chacun des critères retenus lors de l évaluation du programme, la Commission fait ses principales constatations, souligne les points forts du programme et formule, le cas échéant, une recommandation, des suggestions et des commentaires susceptibles de contribuer à l amélioration de l un ou l autre aspect de sa mise en oeuvre. La pertinence du programme Ce critère vise à s assurer que les objectifs et le contenu du programme sont en accord avec les attentes et les besoins du marché du travail.

4 - 3 - Par ses contacts suivis avec les entreprises de la région à l occasion des visites de supervision des stages, par ses activités de relance auprès des diplômés, par sa participation au comité Cégepindustries (AGIR), aux salons et forums sur l informatique, par sa lecture et son analyse de la presse spécialisée en micro-informatique, le département d informatique fait des efforts importants pour que son programme réponde aux besoins et attentes du marché du travail et prépare ainsi les diplômés à bien s y intégrer. La Commission tient à souligner les liens étroits que le département d informatique entretient avec le service de l enseignement des adultes responsable de nombreux cours d informatique donnés au personnel des entreprises. Elle a aussi noté l importance des projets de stage dans l orientation à donner à certains cours et dans le choix des logiciels retenus pour l enseignement dès l année suivante, l intérêt de sa recherche sur le matériel et les logiciels utilisés dans les entreprises et la pertinence de sa collecte d informations sur les besoins du milieu; de plus, ainsi que le département l a envisagé, elle l encourage à valider et, s il y a lieu, à poursuivre l ouverture sur la technologie client-serveur et à développer la programmation orientée objet; enfin, elle l invite à préciser les objectifs qu il a ajoutés à son programme et qui portent sur les connaissances techniques et l environnement de travail. Par ailleurs, la Commission tient à souligner l à-propos de la relance annuelle auprès des diplômés; le logiciel développé pour faire le suivi des diplômés est une initiative intéressante en ce sens. La cohérence du programme La cohérence du programme est examinée sous l angle de trois sous-critères : le caractère intégré du programme; la séquence des activités d apprentissage; la charge de travail des étudiants. Le Cégep s est inspiré du regroupement de cours établi par le comité pédagogique qui avait conçu l ensemble du programme tel qu il est présenté dans les Cahiers de l enseignement collégial; les cours sont regroupés à l intérieur de blocs, et cela tout en établissant une correspondance entre ces cours et les objectifs généraux du programme. Les cinq blocs sont les suivants : environnement matériel et logiciels; développement, programmation et mise en oeuvre d applications; stages en entreprise; cours choisis par le Collège; complément de spécialisation (mathématiques, psychologie et administration). Les cours laissés à l initiative de l établissement sont retenus en fonction des critères suivants : perception du département quant aux besoins et attentes du marché du travail; environnement informatique (logiciels et matériel installés dans les laboratoires); connaissances et

5 - 4 - expertise du personnel enseignant. Les cours de la série 800 retenus par le département constituent un choix adapté au marché du travail. Le Cégep a appliqué la séquence de cours proposée par le Ministère tant pour les cours d informatique que pour les cours formant le cinquième bloc. Il a aménagé une seconde grille qu il propose aux élèves qui éprouvent des difficultés ou qui ont un travail rémunéré afin de leur permettre de faire le programme en quatre ans, tout en respectant les préalables qu il a instaurés et qui assurent une bonne cohésion au programme. Toutefois, la Commission a constaté qu il est arrivé que des élèves soient allés en stage sans avoir terminé la formation spécifique; le fait que les cours des autres disciplines appartenant à la formation spécifique (mathématiques, administration, psychologie, anglais) ne soient pas préalables à l inscription au stage de fin d études diminue aux yeux des élèves l importance de les réussir et leur contribution à la formation. Même si les professeurs des autres disciplines de la formation spécifique ont été consultés dans le cadre du processus d auto-évaluation du programme et ont des liens informels avec le département, la Commission considère qu il faut accroître la concertation entre le personnel enseignant de la formation spécifique, formaliser ces rapports et même les étendre à ceux de la formation générale. À titre d exemple, une approche algorithmique des mathématiques ainsi que des applications informatiques pour le cours d administration pourraient démontrer l intérêt de ces cours dans la formation en informatique. Le personnel enseignant des autres disciplines ayant manifesté son intérêt pour une meilleure compréhension du programme et pour une contribution plus significative, la Commission encourage donc le Cégep à continuer de développer l approche programme, à mettre sur pied le comité de programme d informatique et à insister auprès des professeurs d informatique pour qu ils valorisent, auprès des élèves, l apport des autres disciplines dans leur formation. Par ailleurs, la Commission a examiné la charge de travail des cours présentés à l annexe F (devoirs, rapports, ordinogrammes, projets, recherches, formulaires de bases de données, travaux d équipe, programmation, journal de bord, rapport de stage, etc.) et a constaté, dans certains cas, une insuffisance des travaux et de l étude demandés par rapport au nombre d heures prévu à la pondération pour ces cours. Le rapport d auto-évaluation mentionne que les sessions ne semblent pas équilibrées selon les élèves et qu ils travaillent fort «surtout après la deuxième année» (Annexe C). Les témoignages des élèves rencontrés confirment une insuffisance de travaux surtout en première année pour bien approfondir la matière, ce qui peut entraîner des abandons tardifs. Devant ces constats et en examinant le taux de réussite par cours et le taux de persévérance, la Commission estime que des mesures devraient être prises dans le but de mieux répartir la matière et assurer une

6 - 5 - progression plus normale des difficultés, notamment pour les cours de la séquence de programmation. Devant le faible taux de réussite du troisième cours de la séquence de programmation par rapport à la moyenne du réseau, le Cégep a déjà commencé à réagir : le département a fait des modifications à quelques reprises pour que les cours préalables Programmation I et Programmation II soient enrichis et préparent mieux au cours Structures de données; de l avis du Cégep, cela n a toutefois pas donné les résultats escomptés. Aussi la Commission recommande-t-elle au Cégep de prendre les dispositions nécessaires pour s assurer d une progression normale de la matière et de l atteinte de tous les objectifs de chacun des cours de la séquence de programmation. Par ailleurs, la Commission tient à souligner la concertation établie entre les professeurs pour éviter les conflits d échéances et répartir le calendrier des travaux. La Commission a aussi noté, dans son examen des plans de cours (Annexe D), une absence d homogénéité dans la présentation même si, par ailleurs, les composantes du plan de cours s y trouvaient. Afin d assurer une meilleure compréhension du plan de cours par les élèves et en faire un outil de consultation facile, elle invite le département à adopter un modèle unique pour la présentation des plans de cours. La valeur des méthodes pédagogiques et de l encadrement Trois sous-critères permettent d apprécier la valeur des méthodes pédagogiques et de l encadrement : l adaptation des méthodes pédagogiques; les services de conseil, de soutien et de suivi ainsi que les mesures de dépistage; la disponibilité du personnel enseignant. Le département d informatique s inspire du modèle de démarche pédagogique en trois phases suggéré par la répartition de la pondération : transmission de l information par l exposé magistral; laboratoire, atelier ou travail pratique sur appareil, logiciels ou autre matériel informatique; travail personnel sous forme d activités diversifiées. Par ailleurs, des stratégies pédagogiques particulières sont retenues suivant les objectifs du cours. Ainsi les cours Développement de systèmes et Développement et mise en oeuvre font appel à la mise en situation et à la simulation pour développer l approche-client chez les élèves (analyse des besoins, évaluation du système existant, conception et implantation du projet). Cela exige l approfondissement des connaissances et

7 - 6 - l application de techniques déjà apprises, l apprentissage du travail en équipe, l initiation à la méthode d analyse ou de résolution de problèmes, une ouverture à l ergonomie, dans un contexte qui rappelle les conditions d un milieu de travail réel. Une autre façon de mettre les élèves en contact avec le milieu de travail, ce sont les stages. Le programme dispensé en comprenait trois types de stage : le stage d observation en première année (1 jour); le stage de participation en deuxième année (3 jours); le stage d intégration en troisième année (10 semaines). La Commission tient à souligner l esprit d équipe et la concertation qui règnent au sein du département où sont discutées la mise en oeuvre, l efficacité ou la modification de telle ou telle approche pédagogique. Elle a particulièrement apprécié l initiative du département d associer, pour son stage de participation, l élève de 2 e année à un élève de 3 e au cours du stage de fin d études de ce dernier : le fait d être ainsi parrainé a un impact motivateur pour l élève de 2 e année et constitue un défi pour le parrain. Par ailleurs, la Commission invite le Cégep à donner suite aux actions qu il envisage dans son Rapport afin de sensibiliser les élèves de 1 re année aux défis du marché du travail, notamment en invitant des conférenciers et en donnant aux élèves l occasion d échanger sur les types d équipements au cours de visites en entreprise. Enfin, elle considère les méthodes et stratégies pédagogiques adéquates et propres, dans leur ensemble, à soutenir l intérêt des élèves. En ce qui a trait aux services de conseil, de soutien et de suivi ainsi que les mesures de dépistage des élèves en difficulté, le Cégep semble s en remettre à l initiative de chaque membre du personnel enseignant. Le département a développé certaines mesures qu il répartit selon que les élèves sont inscrits dans les trois premiers trimestres de formation ou dans les trois derniers. Il n y a pas d outils pour évaluer l impact des mesures adoptées, mais le département considère que les résultats sont plutôt mitigés. La Commission a constaté l absence d action concertée (à l exception des professeurs de 1 re année qui ont pris l initiative d examiner et de se partager les cas d élèves en difficulté) pour diriger les élèves vers les bonnes ressources et en assurer le suivi. Il lui a semblé qu un meilleur suivi dès la première année pourrait éviter de retrouver, en fin de parcours scolaire, des élèves ayant encore besoin d être conseillés en matière de planification et d organisation de leur travail. En conséquence, elle suggère au Cégep de cibler, dès le premier trimestre, les élèves qui auront besoin d un soutien pédagogique particulier pour assurer leur persévérance et leur réussite. Par ailleurs, elle tient à souligner l initiative prise par le Cégep en inscrivant des «journées de coopération à l apprentissage» au calendrier scolaire; cela constitue un rappel aux élèves en difficulté qu ils

8 - 7 - doivent profiter de ce temps pour consulter leur professeur, lui demander de l aide et se préparer adéquatement aux épreuves d examen qui suivent ou aux travaux qui viennent à échéance. Quant au projet de tutorat esquissé dans le Rapport et abordé au moment de la rencontre du personnel enseignant, la Commission invite le département à trouver le moyen de le concrétiser sous une forme ou sous une autre. Enfin, la disponibilité du personnel enseignant est inscrite dans les plans de cours et rigoureusement mise en oeuvre; les témoignages des élèves le confirment et ils ajoutent que cette disponibilité aide à développer le sentiment d appartenance et de solidarité des élèves d informatique. L adéquation des ressources humaines, matérielles et financières Quatre sous-critères permettent d apprécier l adéquation des ressources humaines et matérielles : le nombre et les qualifications des professeurs; la contribution du personnel de soutien; les procédures d évaluation et de perfectionnement; l équipement et les ressources financières. Le personnel enseignant dont la moyenne d expérience dans l enseignement est de 14 ans, possède les qualifications adéquates pour assurer la qualité du programme. Les propos entendus confirment son dévouement et sa polyvalence. Le département s assure que le partage des tâches vise la stabilité. Les critères pris en compte sont les intérêts personnels, l expérience et les connaissances professionnelles, le perfectionnement spécifique suivi en rapport avec tel ou tel cours, les préparations de cours déjà effectuées. La Commission tient à souligner l esprit de collaboration, le partage d information et la solidarité départementale, certains professeurs n hésitant pas à former équipe pour dispenser un cours. En ce qui a trait au perfectionnement, ce sont les dispositions de la convention collective qui s appliquent auxquelles s ajoutent le programme PERFORMA, des projets ponctuels de stages en entreprise, des projets de recherche, des journées pédagogiques, des colloques et des congrès. Il n existe pas de plan de perfectionnement départemental. Au cours des dernières années, les activités de perfectionnement ont porté sur l informatique et la pédagogie, la téléinformatique, la programmation orientée objet, l application pédagogique de l ordinateur, les réseaux locaux et périphériques, le développement de systèmes d information, la coordination d un département, le certificat en psychologie. La Commission a constaté chez les professeurs un bon potentiel d autodidactisme qui pallie l impact du faible budget de

9 - 8 - perfectionnement pour approfondir les logiciels qu ils souhaitent enseigner. Elle tient à souligner les efforts personnels consentis par les professeurs. Il n existe pas de politique d évaluation du personnel enseignant, si ce n est certaines mesures concernant le personnel au statut précaire. Il ne semble pas que le département ait envisagé des moyens pour obtenir de la rétroaction de la part des élèves. La Commission croit qu un questionnaire portant notamment sur les méthodes pédagogiques, les ressources humaines, matérielles et documentaires mises à la disposition du cours, le travail personnel exigé, le climat de classe, la participation des élèves au cours serait l occasion d une rétroaction utile au département. En conséquence, la Commission suggère au Cégep d intégrer, dans sa future politique de gestion des ressources humaines, des mesures concernant le perfectionnement, la valorisation et l évaluation du personnel enseignant. Le Rapport d auto-évaluation portant sur l année scolaire fait état de lacunes en ce qui concerne le parc informatique. Toutefois, au cours de l été 1995, tous les laboratoires ont été réaménagés et la Commission a pu voir une infrastructure technique d excellente qualité, des laboratoires dotés d appareils performants, d un mobilier ergonomique conçu par la communauté cégépienne et permettant de donner en laboratoire des cours dans les meilleures conditions d apprentissage. La gestion du soutien technique assurée par le service de l équipement est efficace. De plus, une partie de la tâche du technicien porte sur le soutien pédagogique. La Commission tient à souligner les efforts consentis par le Cégep pour améliorer le parc informatique et l invite à maintenir le soutien pédagogique dans les laboratoires. Par ailleurs, elle a constaté l obsolescence de certains logiciels et l insuffisance de l équipement du personnel enseignant; aussi suggère-t-elle au Cégep d améliorer l équipement de la salle de travail départementale. Enfin, pour mieux assurer la mise à jour des logiciels et le renouvellement régulier du parc informatique, la Commission invite le Cégep à se doter d un plan d investissement. Quant au manque d accessibilité des laboratoires pour les travaux d élèves pendant le jour que suggère la lecture du Rapport d auto-évaluation, il semble que cela était dû à l utilisation des laboratoires comme salles de cours, mais surtout à l insuffisance de stations de travail suffisamment performantes pour certains travaux d élèves avant le renouvellement du parc informatique. La mise à jour des appareils semble avoir réglé le problème. Néanmoins, la Commission invite le Cégep à s assurer régulièrement de l accessibilité des laboratoires.

10 - 9 - L efficacité du programme Cinq sous-critères permettent d apprécier l efficacité du programme : les mesures de recrutement, de sélection et d intégration; les modes et instruments d évaluation des apprentissages; le taux de réussite des cours; le taux de diplomation; l atteinte des objectifs. Le Cégep applique le règlement sur le régime des études collégiales et, compte tenu de la demande, accepte tout élève qui demande son admission en informatique à la condition qu il ait obtenu son DES et réussi le cours de mathématiques 536. Il n y a donc pas de sélection et plus de 80 p. 100 des élèves viennent des deux écoles secondaires de la région. Ayant observé un taux d abandon élevé en 1 re et 2 e années, le département se propose de mettre en oeuvre des mesures pour identifier plus rapidement les élèves potentiellement décrocheurs, instaurer une forme de tutorat et accentuer l information sur les exigences du programme. La Commission considère que ces mesures devraient avoir un impact positif sur la persévérance scolaire. En ce qui concerne la promotion du programme, le Cégep conduit annuellement plusieurs types d activités utilisant les journaux, la radio et la télévision locales; il publie un matériel publicitaire varié; il organise des «portes ouvertes» et visite les écoles secondaires de la région; il rencontre aussi le personnel d information et d orientation scolaire. La Commission estime que ces efforts de promotion sont adéquats; toutefois, elle croit que le Cégep aurait avantage à axer davantage la promotion sur les objectifs, le contenu et les exigences du programme. Cela permettrait de mieux cibler les élèves vraiment intéressés et motivés par l informatique. La Commission suggère donc à l établissement de mieux informer le personnel d information et d orientation scolaire des écoles secondaires de la nature et des exigences du programme d informatique. En ce qui a trait à l atteinte des objectifs du programme, la Commission considère que les outils d évaluation qu elle a examinés ne permettent pas toujours d évaluer tous les objectifs des cours. Cela est particulièrement vrai du cours «Programmation II». La Commission suggère donc au Cégep de s assurer de la mise en oeuvre des mesures prévues dans sa nouvelle PIEA afin de bonifier les modes et instruments d évaluation. Quant au stage de fin d études, la Commission considère qu il serait pertinent d en redéfinir les objectifs, d en faire une évaluation plus rigoureuse, d en resserrer l encadrement pédagogique et, devant le nombre d offres de stage qui excède les besoins du département, elle suggère au Cégep d établir des critères de sélection précis et de ne retenir que les offres de stage qui permettent d approfondir les apprentissages et d intégrer l ensemble des objectifs du programme.

11 Les taux de réussite par cours voisinent ceux qui sont observés dans le réseau, à l exception de celui du cours Structures de données ( ) qui est inférieur de 20 points à la moyenne du réseau. Selon les données fournies par l établissement, cinq élèves pour chacune des cohortes 1990 et 1991 ont obtenu leur DEC dans les délais prévus, c est-à-dire respectivement 17 p. 100 et 16 p. 100 de l effectif. La Commission considère que ces taux sont bas et suggère au Cégep de poursuivre et de bonifier les mesures d encadrement destinées aux élèves de première année; elle lui suggère aussi de faire un suivi des cohortes d élèves, de leur inscription à leur sortie du cégep, d établir plus clairement les causes d abandon du programme, de vérifier l inscription ultérieure de ces élèves à un autre programme et de tenir les statistiques à jour, et cela en s inspirant des banques de données déjà existantes. Selon le département, le fait de n avoir pas obtenu le DEC ne semble pas avoir toujours un effet négatif sur le placement des sortants de troisième année. En effet, certains élèves non diplômés mais qui ont réussi le stage de fin d études qui remplace trois cours ( ; ; ) décrochent un emploi consécutif à leur stage. Selon le témoignage des enseignants, les entreprises sont moins exigeantes qu auparavant quant à l importance du DEC; certaines embauchent maintenant sur «promesse» de suivre les cours manquants. La Commission s interroge sur cette pratique et invite le Cégep à promouvoir l importance du diplôme d études collégiales auprès des entreprises avec qui il a établi des liens.

12 Conclusion La Commission reconnaît la qualité de la mise en oeuvre du programme dispensé par le Cégep de Sorel-Tracy, le programme répondant adéquatement à la plupart des critères retenus pour l évaluation. Cette appréciation repose d abord sur la pertinence du programme qui est bien adapté aux besoins du marché du travail régional, sur la compétence, l esprit d équipe et la disponibilité du personnel enseignant; enfin, l accent mis sur les stages (2 e et 3 e années) assure une bonne préparation au marché du travail. La Commission tient à souligner l excellente infrastructure du parc informatique installé en réseau et l aménagement ergonomique des laboratoires qui offrent toutes les conditions pour servir de salles de classe permettant d intégrer l exposé magistral à la pratique immédiate. En ce qui a trait aux faiblesses du programme, la Commission retient l absence d approche programme, des lacunes dans l articulation de la séquence de programmation ainsi que dans l évaluation des apprentissages. Elle considère aussi que des efforts plus importants doivent être mis sur le dépistage et le suivi des élèves en difficulté afin d améliorer le taux de diplomation.

13 Suites de l évaluation En réponse au rapport préliminaire d évaluation, le Collège a informé la Commission des mesures déjà prises ou envisagées pour améliorer encore la qualité de son programme. Ainsi, il a indiqué qu il précisera ses objectifs concernant les connaissances techniques et l environnement professionnel pour mieux préparer ses diplômés au marché du travail. Afin de favoriser la diplomation dans les meilleurs délais, le Cégep réaménagera l horaire des cours complémentaires pour permettre aux élèves de s y inscrire même pendant leur stage. Dès l hiver 1996, le Cégep a augmenté la charge de travail pour les cours de programmation et procédé à un réexamen de la séquence de ces cours (objectifs, contenu, progression et méthodes pédagogiques) en vue d une application en De plus, un sondage devrait permettre d évaluer la somme de travail exigée afin d améliorer l équilibre des cours. Le Cégep mettra en vigueur sa nouvelle Politique des plans d études, à l automne 1996, ce qui devrait améliorer l aspect pédagogique des plans de cours. Le Cégep compte mettre en place un <journal de bord> pour chaque programme ainsi qu un comité de programme afin de faciliter le suivi des élèves et ceci dans l application de sa future Politique d évaluation des programmes d études prévue pour Il a de plus l intention de développer son système informatique de gestion pour assurer un meilleur suivi du cheminement scolaire et transmettre les données pertinentes au personnel enseignant afin qu il puisse intervenir avec plus d efficacité auprès des élèves en difficulté. Le département doit présenter en mars 1996 une proposition de plan de perfectionnement valable pour trois ans. Ayant constaté l obsolescence de certains logiciels, le Cégep y a déjà apporté des améliorations et la mise à jour en sera complétée pour la rentrée de 1996.

14 Ces mesures devraient permettre de corriger les faiblesses relevées au cours de l évaluation. La Commission s attend à recevoir au moment approprié un rapport faisant état des progrès réalisés au regard de la recommandation contenue dans le présent rapport. La Commission d évaluation de l enseignement collégial Jacques L Écuyer, président

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Drummondville

Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01. au Cégep de Drummondville Évaluation du programme d Informatique conduisant au diplôme d études collégiales (DEC) 420.01 au Cégep de Drummondville Janvier 1996 Introduction L'évaluation du programme du DEC en Informatique au Cégep

Plus en détail

Évaluation du programme de Sciences humaines (300.01) conduisant au diplôme d'études collégiales (DEC) au Cégep de Sainte-Foy

Évaluation du programme de Sciences humaines (300.01) conduisant au diplôme d'études collégiales (DEC) au Cégep de Sainte-Foy Évaluation du programme de Sciences humaines (300.01) conduisant au diplôme d'études collégiales (DEC) au Cégep de Sainte-Foy Avril 1997 Introduction Le programme menant au DEC en Sciences humaines (300.01)

Plus en détail

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL Montréal, le 20 juin 1996. Le président de la Commission d'évaluation

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/10/6 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 28 SEPTEMBRE 2012 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Dixième session Genève, 12 16 novembre 2012 RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET RELATIF

Plus en détail

au Cégep de Victoriaville

au Cégep de Victoriaville Évaluation des programmes Techniques administratives (410.12) conduisant au diplôme d'études collégiales (DEC) et Comptabilité et prix de revient (LCA.OH) menant à une attestation d études collégiales

Plus en détail

Évaluation du programme Infographie en animation 2D/3D (NWY.0J) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège Inter-Dec

Évaluation du programme Infographie en animation 2D/3D (NWY.0J) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège Inter-Dec Évaluation du programme Infographie en animation 2D/3D (NWY.0J) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège Inter-Dec Décembre 2002 Introduction L évaluation du programme Infographie

Plus en détail

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE)

Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) Démarches sur les normes et modalités (Fait à partir de documents de la FSE) 2007-2008 2 1 Commentaires généraux En octobre 2005, le MELS invitait les commissions scolaires à entreprendre une démarche

Plus en détail

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE

Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008) AVIS DE LA CHAMBRE DE COMMERCE Luxembourg, le 15 avril 2009 Objet: Projet de loi n 5975 portant création d une Ecole de la 2 e Chance. (3438JJE) Saisine : Ministre de l Education nationale et de la Formation professionnelle (19/12/2008)

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

Règlement sur le cheminement scolaire

Règlement sur le cheminement scolaire Règlement sur le cheminement scolaire Adopté le : 17 décembre 2001 218 e réunion du conseil d administration Amendé le : 10 juin 2008 261 e réunion du conseil d administration Amendé le : 16 décembre 2013

Plus en détail

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ

PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ PLAN D INTERVENTION ADAPTÉ Analyse des dispositions de la Loi sur l Instruction publique (LIP), de la Politique générale pour l établissement des services éducatifs à offrir aux élèves en difficulté d

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP)

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) POLITIQUE N O 2 POLITIQUE INSTITUTIONNELLE D ÉVALUATION DES PROGRAMMES D ÉTUDES (PIEP) Modifiée le 12 mai 2015 cegepdrummond.ca Adoptée au conseil d administration :optée lu conseil d administration :

Plus en détail

Devis d évaluation de programme

Devis d évaluation de programme Direction des études Devis d évaluation de programme Tourisme 1 er décembre 2009 www.cegepgranby.qc.ca 235, rue St-Jacques C.P. 7000, Granby (Québec) J2G 3N1 Téléphone : (450) 372-6614 Télécopieur : (450)

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC)

Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) Évaluation du programme Réseaux informatiques et télécommunications (LEA.2L) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) à l'institut supérieur d'informatique (ISI) Décembre 2002 Introduction

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Mathématiques de l Université Paris 6 - Pierre et Marie Curie Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Évaluation du programme Actualisation en bureautique (900.62) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège d informatique JMS

Évaluation du programme Actualisation en bureautique (900.62) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège d informatique JMS Évaluation du programme Actualisation en bureautique (900.62) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège d informatique JMS Février 1999 Introduction L'évaluation du programme Actualisation

Plus en détail

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011

A1011-VPP-010. La mise à jour des normes et modalités. Marie Rancourt 14 janvier 2011 A1011-VPP-010 La mise à jour des normes et modalités Marie Rancourt 14 janvier 2011 μ Siège social : 320, rue St-Joseph Est, bureau 100, Québec (Québec) G1K 9E7 Tél. : (418) 649-8888 Téléc. : (418) 649-1914

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie-Gestion de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO

POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures POLITIQUE CONCERNANT L ÉVALUATION DES PROGRAMMES À L UQO Références : 140-CA-2146, 203-CA-2972 208-CA-3038, 240-CA-342, 330-CA-4947

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

au Collège d aéronautique pour pilotes professionnels (Dynamair CAPP)

au Collège d aéronautique pour pilotes professionnels (Dynamair CAPP) Évaluation du programme Pilotage d aéronefs (902.06) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège d aéronautique pour pilotes professionnels (Dynamair CAPP) Septembre 1998 Introduction

Plus en détail

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours

Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Automne 2011 Service des programmes et du développement pédagogique Balises pour les modifications aux descriptifs de cours Contexte Au Cégep Marie

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et conduite de projet en PME-PMI de l Université Lille 2 - Droit et Santé Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009)

Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Travaux d arrimage secondaire-collégial du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (2006-2009) Alexandre Paré Direction de l enseignement collégial Contexte et objectif Travaux initiés par la Direction

Plus en détail

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS DE HEC MONTRÉAL Adopté par l Assemblée des professeurs et l APHEC le De façon à alléger la lecture du texte, le genre masculin est utilisé pour désigner

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012

Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 Evaluation des bacheliers «informatique de gestion» et «informatique et systèmes» (finalité technologie de l informatique) 2011-2012 RAPPORT FINAL DE SYNTHESE Institut d Enseignement de Promotion Sociale

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart

Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Collège Bart Plan d aide à la réussite 2007-2012 du Bart Introduction Fondé en 1917, le Bart est un établissement d enseignement collégial privé subventionné qui a toujours œuvré à la réussite de ses élèves. Il a pour

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Bilan de la tournée des régions

Bilan de la tournée des régions Bilan de la tournée des régions Rencontre nationale des gestionnaires Plan de la présentation Contexte de la tournée Information recueillie pendant la tournée Défis que soulève le renouveau pédagogique

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Projet portable. Plan d actualisation des appareils pour les enseignants. Direction des technologies informatiques

Projet portable. Plan d actualisation des appareils pour les enseignants. Direction des technologies informatiques Projet portable Plan d actualisation des appareils pour les enseignants 2 Contexte général Depuis de nombreuses années, le Collège met l accent sur l utilisation des technologies dans la pédagogie. Le

Plus en détail

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER

LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER LE SERVICE DE TRANSITION SRÉ 2013-2014 INSTRUIRE SOCIALISER QUALIFIER Août 2013 LE SERVICE DE TRANSITION 2013-2014 MANDAT : Le mandat du Service de transition est d aider l élève à réussir sur les plans

Plus en détail

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires

Étude des coûts de l administration et de la gestion à l OMS : recommandations préliminaires A COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-septième réunion Point 3.1 de l ordre du jour provisoire EBPBAC17/INF./2 17 janvier 2013 Étude des coûts de l administration

Plus en détail

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières

Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Procédure Le système d assurance qualité au Cégep de Trois-Rivières Adoptée au comité de Régie interne du 1er mars 2016 1. Introduction Notre système d assurance qualité comprend déjà toutes les composantes

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire

Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire Objectifs, principes et critères de répartition (règles budgétaires) Des allocations entre les écoles et les centres de la Commission scolaire 2014-2015 Adoptée : 26 juin 2014 (CC-2014-295) En vigueur

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds

Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds Nations Unies Conseil d administration du Programme des Nations Unies pour le développement, du Fonds des Nations Unies pour la population et du Bureau des Nations Unies pour les services d appui aux projets

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université de Valenciennes et du Hainaut-Cambrésis - UVHC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN CLASSE ORDINAIRE AUX ORDRES D ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1999 03 En vigueur : 1999 01 13 Approbation : Conseil des commissaires CC 1999-01-97 POLITIQUE SUR LE PASSAGE ET LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES EN

Plus en détail

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS

CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS CALENDRIER ET PLAN DE SUIVI DES RECOMMANDATIONS DES EXPERTS ÉVALUATION DU BACHELIER EN RELATIONS PUBLIQUES ( 2013-2014) INTRODUCTION L évaluation du bachelier en Relations Publiques est le deuxième exercice

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

UN MONDE D ENGAGEMENT

UN MONDE D ENGAGEMENT UN MONDE D ENGAGEMENT PROJET ÉDUCATIF Le collège Édouard-Montpetit est un établissement d enseignement supérieur public et laïc qui fait partie du réseau des collèges d enseignement général et professionnel

Plus en détail

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques

Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques NATIONS UNIES BES IPBES/4/6 Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques Plénière de la Plateforme intergouvernementale scientifique et politique

Plus en détail

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé

Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH. Résumé Évaluation des Prix et des bourses spéciales du CRSH Résumé 18 avril 2012 PRÉFACE ET REMERCIEMENTS BOURSES SPÉCIALES ET PRIX DU CRSH Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est l organisme

Plus en détail

Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques

Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques Synthèse finale de l auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques La procédure d auto-évaluation de la Faculté des sciences sociales et politiques de l Université de Lausanne s est

Plus en détail

Licence Economie et mathématiques

Licence Economie et mathématiques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie et mathématiques Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016)

4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) 4.6 Règles de passage et de classement des élèves (Résolution : C.C. 2015-016) Page 1 sur 8 RÉFÉRENCES LÉGALES SOUTENANT LES AJUSTEMENTS RÉGIME PÉDAGOGIQUE DE L'ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE, DE L'ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie

CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE. Faculté de SSP - Institut de Psychologie CONVENTION DE STAGE DANS LE CADRE DU MASTER EN PSYCHOLOGIE Faculté de SSP - Institut de Psychologie Personnes de contact : Pour les étudiants de l orientation - Psychologie du conseil et de l orientation

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI

CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI CADRE DE COOPÉRATION INTÉRIMAIRE (CCI) MÉCANISME DE COORDINATION DE L ASSISTANCE AU DÉVELOPPEMENT EN HAÏTI SEPTEMBRE 2004 1. PRÉSENTATION Le Cadre de Coopération Intérimaire (CCI) exprime le programme

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris Descartes Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité

Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes. Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour adultes Programme de contrôle de la qualité: Outil d auto-évaluation de la qualité Direction des services communautaires d apprentissage pour

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS

LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS FINANCES ET COMPTES PUBLICS LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE DE L ÉTAT, DIX ANS APRÈS Une nouvelle étape à engager Rapport public thématique Synthèse Février 2016 g AVERTISSEMENT Cette synthèse est destinée à

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Commission de concertation de l Enseignement de Promotion sociale LISTE DES COMPETENCES BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION COMMISSION

Plus en détail

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie.

Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Vers un cadre européen des qualifications 1 (EQF) pour un apprentissage tout au long de la vie. Eléments de réflexion pour répondre à la consultation de la Commission européenne 1. Remarque préliminaire

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

Evaluation des enseignants Tableau comparatif

Evaluation des enseignants Tableau comparatif Evaluation des enseignants Tableau comparatif Vous trouverez ci dessous un tableau comparatif concernant le décret lié à l'appréciation de la valeur professionnelle et à l'avancement des enseignants, accompagné

Plus en détail

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014

RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 RÉPONSE DU SERVICE CORRECTIONNEL DU CANADA À L ENQUÊTEUR CORRECTIONNEL SUITE À SA CORRESPONDANCE DU 10 JANVIER 2014 MISE À JOUR DE L ENQUÊTE À L ÉTABLISSEMENT KENT (mars 2014) La gestion des ressources

Plus en détail

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013

POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET. Modifié le 3 septembre 2013 POLITIQUE DE SUIVI DE L ÉLÈVE 2013 2014 CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE MARIE ROLLET Modifié le 3 septembre 2013 Objectifs de la politique Accompagner dans son cheminement pédagogique et social. Assurer

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

I. Concours kinésithérapeute : présentation 2. II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2

I. Concours kinésithérapeute : présentation 2. II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2 Préparation Concours kinésithérapeute- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours kinésithérapeute : présentation 2 II. Concours kinésithérapeute - La Prépa Cours CAPITOLE 2 1. La prépa kiné: La scolarité à COURS

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS

L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS L APPRENTISSAGE PAR LES PAIRS : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES STAGES EN SOINS INFIRMIERS 30 e COLLOQUE AQPC 100 508 Karine MERCIER et Hélène PRUNEAU, professeures en Soins infirmiers Cégep de Saint-Hyacinthe

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DOMAINE : PERSONNEL Politique : Évaluation du nouveau personnel enseignant PER.12.2 En vigueur le : 22 janvier 2007 Révisée le : 25 janvier 2010 ÉVALUATION DU RENDEMENT DU NOUVEAU

Plus en détail