Les matières plastiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les matières plastiques"

Transcription

1 Les matières plastiques Analyse et synthèse de documents : La vie des plastiques Mots-clefs : Vieillissement, recyclage, élimination Contexte du sujet : Recherchés pour leurs propriétés remarquables (légèreté, longue durée de vie, isolant électrique et thermique, faible dégradabilité, grande diversité d utilisation), les plastiques sont très largement utilisés. Malheureusement, certains de ces avantages se transforment en inconvénients quand ces produits deviennent des déchets. Quelles sont les principales étapes de la vie d un objet en plastique? Document 1 : Synthèse de quelques plastiques Document 2 : Recyclage des plastiques Les matières plastiques 1

2 Document 3 : Vieillissement des plastiques Document 4 : Elimination des plastiques Questions : 1. Quel est le principal constituant d une matière plastique? 2. Pourquoi parle-t-on de macromolécules à propos des polymères? 3. A l aide de vos connaissances personnelles et en analysant la structure du polyéthylène (PE) et du polyéthylène téréphtalate (PET), préciser la nature des interactions assurant la cohésion, à l état solide, de ces deux polymères. Justifier alors que le PET se ramollit à une température supérieure à celle permettant le ramollissement du PE. 4. Le polyéthylène téréphtalate et les résines glycérophtaliques sont des polyesters. Le justifier. 5. Le polyéthylène téréphtalate est thermoplastique, alors que les résines glycérophtaliques sont thermodurcissables. En étudiant le motif de chacun de ces polymères, expliquer cette différence de comportement. 6. Faire une analyse commentée des graphes du doc.2, en particulier l évolution des données de ces dernières années. 7. Comment peut se manifester, à l échelle macroscopique, le vieillissement d un plastique? 8. Quelles sont des deux voies les plus utilisées en France pour réutiliser les déchets plastiques? 9. Donner le nom de la réaction mise en jeu dans les incinérateurs. 10. Ecrire l équation de combustion complète du polychlorure de vinyle de formule brute C 2n H 3n Cl n. Que peut-on dire, d un point de vue écologique, de la nature des rejets obtenus? L incinération est-elle une méthode intéressante pour éliminer ce polymère? Argumenter. 11. BILAN : Faire un schéma légendé présentant le cycle de vie d un objet thermoplastique, puis d un objet thermodurcissable. Les matières plastiques 2

3 CORRECTION Questions : 1. Quel est le principal constituant d une matière plastique? Le principal constituant d une matière plastique est un polymère, c est à dire une macromolécule obtenu à partir de la répétition d un même motif appelé monomère. (doc1) 2. Pourquoi parle-t-on de macromolécules à propos des polymères? Les molécules constituant les polymères ont des masses molaires élevées donc on parle de macromolécules. (doc1) 3. A l aide de vos connaissances personnelles et en analysant la structure du polyéthylène (PE) et du polyéthylène téréphtalate (PET), préciser la nature des interactions assurant la cohésion, à l état solide, de ces deux polymères. Justifier alors que le PET se ramollit à une température supérieure à celle permettant le ramollissement du PE. Le polyéthylène (PE), de formule est apolaire ; la cohésion de ce polymère est assurée par les interactions de Van der Waals mettant en jeu des dipôles instantanés. Le polyéthylène téréphtalate (PET), de formule est polaire ; la cohésion de ce polymère est assurée par les interactions de Van der Waals mettant en jeu des dipôles permanents. Les interactions sont plus fortes pour le PET que dans le PE justifiant que le PET se ramollit à une température supérieure à celle permettant le ramollissement du PE. 4. Le polyéthylène téréphtalate et les résines glycérophtaliques sont des polyesters. Le justifier. Le polyéthylène téréphtalate et les résines glycérophtaliques résultent de la réaction entre un polyalcool ou polyol (éthylène glycol ou éthane-1, 2-diol) et un polyacide (acide téréphtalique) donc ce sont des polyesters ; leur formule présente le groupe CO O C ou des esters. (Doc 1), caractéristique Rappel : Estérification : Alcool + Acide Ester + Eau Hydrolyse : Ester + Eau Alcool + Acide Les matières plastiques 3

4 5. Le polyéthylène téréphtalate est thermoplastique, alors que les résines glycérophtaliques sont thermodurcissables. En étudiant le motif de chacun de ces polymères, expliquer cette différence de comportement. Le polyéthylène téréphtalate (PET) présente des chaines linéaires : le motif présente une fonction ester et ne contient plus de fonction alcool susceptible de réagir donc c est un thermoplastique. Les résines glycérophtaliques contiennent encore une fonction alcool qui peut réagir et ainsi acquérir une structure tridimensionnelle par réticulation. Cette dernière est figée d où le caractère thermoplastique de ces matériaux. (Doc 1 et Doc 2) 6. Faire une analyse commentée des graphes du doc.2, en particulier l évolution des données de ces dernières années. L observation des graphes du doc. 2 montre : Que le tonnage des emballages plastiques produits en France évolue peu depuis quinze ans, sa croissance n étant que de 11% entre 1994 et 2009 avec une décrue depuis cinq ans ; Que le tonnage des emballages plastiques ménagers recyclés présente au contraire une très forte croissance passant d une dizaine de milliers de tonnes, en 1993, à plus de deux cent mille tonnes en 2009 ; il faut voir là le résultat de la mise en place ces quinze dernières années du tri sélectif des déchets ; Une croissance ou une stagnation, ces deux dernières années, des deux tonnages considérés ; cela traduit peut-être une prise en compte du gaspillage créé par des emballages souvent surdimensionnés par rapport au produit ou l utilisation d autres types d emballages plus en phase avec un développement durable (verre, métaux recyclables, etc.). 7. Comment peut se manifester, à l échelle macroscopique, le vieillissement d un plastique? Le vieillissement des matières plastiques modifie les propriétés de celles-ci. A l échelle macroscopique, le vieillissement d un plastique se fait généralement de façon progressive. On peut ainsi observer l apparition de fissures ou de craquèlements, la perte d élasticité ou de thermoplasticité, la décoloration du matériau. Abandonné aux intempéries, aux variations de température ou à la lumière, les matières plastiques deviennent cassantes et se délitent lentement, voire très lentement ; d où la nécessité de ne pas abandonner ces matériaux dans la nature. (Doc 3). Remarques : Le processus de vieillissement touche toujours un petit groupe d atomes comme le groupement ester qui est modifié par hydrolyse. La formation d acides et d alcools modifie alors les propriétés du matériau. L hydrolyse d un ester est une réaction lente, mais le processus est ici accéléré par le facteur concentration en eau, car les produits formés lors de l hydrolyse sont hydrophiles. Les matières plastiques se dégradent plus vite dans l eau, produisant ainsi des produits polluants solubles dans l eau des rivières par exemple. Le vieillissement des matières plastiques modifie les propriétés de celles-ci. Ne pouvant plus servir à leur usage destiné et compte tenu de la quantité gigantesque de matières plastiques fabriquées chaque année, la gestion de ces déchets est un enjeu écologique important. Les matières plastiques 4

5 8. Quelles sont des deux voies les plus utilisées en France pour réutiliser les déchets plastiques? En France, les déchets plastiques sont réutilisés : - soit par la filière de la valorisation chimique, consistant à dépolymériser le matériau par voie chimique ; - soit par la filière de la valorisation énergétique, consistant à incinérer les déchets afin de récupérer la chaleur générée dans les réseaux de chauffage ou dans la production d électricité par exemples. (Doc. 2 et doc. 4) 9. Donner le nom de la réaction mise en jeu dans les incinérateurs. Dans les incinérateurs, il se produit une réaction chimique de combustion. (Doc. 4) 10. Ecrire l équation de combustion complète du polychlorure de vinyle de formule brute C 2n H 3n Cl n. Que peut-on dire, d un point de vue écologique, de la nature des rejets obtenus? L incinération estelle une méthode intéressante pour éliminer ce polymère? Argumenter. La combustion complète du polychlorure de vinyle a pour équation : C 2n H 3n Cl n + 5n 2 O2 2n CO 2 + n H 2 O + n HCl Cette combustion rejette dans l atmosphère du dioxyde de carbone (comme toute combustion), un gaz à effet de serre et du chlorure d hydrogène, un gaz source de pluies acides, ce qui n est pas bon d un point de vue écologique. Les usines d incinération peuvent piéger en partie le chlorure d hydrogène ; Le PVC a un pouvoir calorifique inférieur (PCI) faible (seulement 20 MJ.kg-1) donc l incinération n est pas une méthode intéressant pour éliminer ce polymère. Il est préférable de le recycler après passage en centre de tri. (Doc 4) 11. BILAN : Faire un schéma légendé présentant le cycle de vie d un objet thermoplastique, puis d un objet thermodurcissable. La différence fondamentale entre un objet thermoplastique et un objet thermodurcissable est que le premier peut être fondu et moulé après un premier emploi alors que le second ne peut être fondu. Ils vont donc avoir des cycles de vie différents. Cycle de vie d un matériau thermoplastique : Cycle de vie d un matériau thermodurcissable : La valorisation chimique a pour but de désassembler les déchets plastiques pour fabriquer de nouveaux matériaux. On peut alors parler de recyclage puisque la matière est réutilisée en tant que matière. La valorisation énergétique est plutôt un procédé d élimination. En effet, seule l énergie libérée par la combustion est utilisée car les produits formés ne sont pas utilisables. Les matières plastiques 5

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage 1/6 Les matériaux Un matériau est une matière que l homme façonne pour en faire des objets. L usage des matériaux est extrêmement diversifié : construction, textile, objets techniques, décoration, emballages...

Plus en détail

Activité documentaire n 7 : Bilan carbone d une habitation.

Activité documentaire n 7 : Bilan carbone d une habitation. Noms : Prénoms : Classe : Sujet à rendre obligatoirement avec la copie Activité documentaire n 7 : Bilan carbone d une habitation. Barème S approprier Analyser Valider Questions Capacités attendues Compétence

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2

CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 CONTENUS ABORDÉS DANS LE MODULE... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES MATÉRIAUX... 2 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LES FONCTIONS D UN EMBALLAGE... 4 PISTES D ACTIVITÉS PÉDAGOGIQUES SUR LE

Plus en détail

SC2321 Didactique des sciences naturelles : Pas de fin pour les plastiques!

SC2321 Didactique des sciences naturelles : Pas de fin pour les plastiques! Université Catholique de Louvain Faculté des sciences Cabrera Natalia De Wilde Isaline Humblet Nadine Legrand Julie SC2321 Didactique des sciences naturelles : Pas de fin pour les plastiques! Année académique

Plus en détail

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en

Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en 4 VIE ET RECYCLAGE DES APPAREILS ET SUPPORTS NUMÉRIQUES Que deviennent tous nos appareils périmés? Chaque année en France, on vend plusieurs millions de tablettes, ordinateurs, smartphones. Et l utilisation

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

Analyse de cycle de vie

Analyse de cycle de vie Valorisation des déchets plastiques des ménages Analyse de cycle de vie Note de synthèse 17 mars 2014 1. Contexte de l étude La taxe sur les sacs à ordures ménagères (dite «taxe au sac») introduite dans

Plus en détail

L'identifiction des plastiques

L'identifiction des plastiques L'identifiction des plastiques Il exsite plusieurs sortes de plastiques. Certains peuvent être recyclés, d'autres pas. Comment identifier les différents plastiques? Nous allons réaliser six tests pour

Plus en détail

Cours no 10 Matériaux et techniques

Cours no 10 Matériaux et techniques ours no 10 Matériaux et techniques Matière plastique Une matière plastique est essentiellement constituée de macromolécules (ou polymères). est généralement une matière qui peut être moulée. Macromolécule,

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins

Consensus Scientifique sur. les. Déchets marins page 1/6 Consensus Scientifique sur Source : GESAMP (2010) les Déchets marins Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - La production mondiale de plastiques augmente et cette hausse s accompagne d une augmentation

Plus en détail

Contraintes environnementales

Contraintes environnementales Contraintes environnementales 6ème Chacune s étapes transformation d'un matériau engendre l'utilisation d'énergie et amène donc s rejets chaleur ou matières polluantes plus ou moins nocifs pour l'environnement.

Plus en détail

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM :

COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices. Savoir son cours QCM : COMP.2 Cohésion des solides et Solvatation exercices Savoir son cours QCM : Paires d ions : Trouver la proportion d anions et de cations dans les solides constitués des paires d ions suivantes : [K + ]

Plus en détail

Sommaire. INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) 1. Le cadre légal. 2. La solution VAL-I-PAC. 3. Les incitants financiers. 4. Les concepts utiles

Sommaire. INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) 1. Le cadre légal. 2. La solution VAL-I-PAC. 3. Les incitants financiers. 4. Les concepts utiles INFOSESSION 2013 (année de référence 2012) Sommaire 1. Le cadre légal 2. La solution VAL-I-PAC 3. Les incitants financiers 4. Les concepts utiles 5. Déterminer les quantités d emballages à déclarer 6.

Plus en détail

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques

Le ciment. CaCO 3 (s) = CaO (s) + CO 2 (g) 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques Le ciment 1. Fabrication du ciment 2. Emissions de dioxyde de carbone 3. Exemples d exploitations pédagogiques 1. Fabrication du ciment Le ciment est obtenu à partir du calcaire (CaCO 3 ) et de l argile

Plus en détail

Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant

Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant Classe : T ale STL Enseignement : Chimie Biochimie Sciences du vivant THEMES du programme : Des systèmes vivants existent à grande échelle : écosystèmes et biosphère Sous-thèmes : Les organismes vivants

Plus en détail

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES

OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS QUELQUES EAUX POTABLES OU NON POTABLES OLYMPIADES NATIONALES DE LA CHIMIE 2011 THEME : CHIMIE ET EAU ACADEMIE D AMIENS THEORIE REGION DE PICARDIE NOTE NOM PRENOM LYCEE Que signifie l adjectif potable? Peutêtre bu sans danger QUELQUES EAUX POTABLES

Plus en détail

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN

Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN L impact du plastique sur l environnement et la santé Classe de 3eB du Collège Pierre Mendès-France de Lillebonne, Seine-Maritime (76) Professeur : Mme LE GUEN Sommaire Introduction I. Petite histoire

Plus en détail

Il existe 4 grandes familles de matériaux qui ont des origines totalement différentes.

Il existe 4 grandes familles de matériaux qui ont des origines totalement différentes. NOM : Classe : 6e THEME : Les matériaux 1/6 ACTIVITE M : Les familles de matériaux PROBLEME POSE : Nous sommes entourés d objets techniques, qui sont fabriqués différemment. Suivant leurs fonctions d usage,

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE SUJET REMPLACEMENT 2015 Métropole - Antilles - Guyane - Réunion Série : STAV BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE E8 SCIENCES DE LA MATIÈRE Durée : 2 heures Matériel(s) et document(s) autorisé(s) : Calculatrice Le sujet

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

On se propose dans ce qui suit de rappeler quelques propriétés générales des acides -aminés et des peptides.

On se propose dans ce qui suit de rappeler quelques propriétés générales des acides -aminés et des peptides. Année 2003 / 2004 Les exercices 1, 2, 3 et 4 peuvent être traités indépendamment les uns des autres mais les résolutions de 2, 3 et 4 sont facilitées après avoir répondu à l exercice 1. L aspartame (A)

Plus en détail

Poste 3: L environnement et le gaz naturel

Poste 3: L environnement et le gaz naturel instructions élèves Poste 3: L environnement et le gaz naturel Objectif: Tu connais les différentes formes de pollution de l environnement causés par des sources d énergies diverses et tu connais les avantages

Plus en détail

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie

Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Chapitre 2 : Les matériaux organiques 2 e partie Introduction : Extrait de C est pas sorcier - Le plastique ça nous emballe Dans ce chapitre, nous allons notamment nous intéresser aux matériaux plastiques.

Plus en détail

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus.

Les plastiques : bousculons nos idées reçues. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. Il y a des choses tellement familières qu on ne les voit plus. 1 Des sujets tellement communs qu on croit bien les connaître. 2 Les plastiques, qu en savons-nous? 3 Les plastiques au quotidien 4 Saviez-vous

Plus en détail

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne

Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Une unité de méthanisation près des serres de tomates Montauban-de-Bretagne Bretagnenonaugazdeschiste Posté par bretagnenonaugazdeschiste le 6 novembre 2012 mercredi 10 octobre 2012 Entretien chef de projet

Plus en détail

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques

Le 12.01.2011. Les différents types de plastiques Le 12.01.2011 Sommaire I. Introduction II. Fabrication des matières plastiques 1. Les matières premières 2. Le raffinage du pétrole 3. Le vapocraquage III. Polymérisation 1. Les thermodurcissables 2. Les

Plus en détail

Pourquoi recycler les déchets informatiques?

Pourquoi recycler les déchets informatiques? Pourquoi recycler les déchets informatiques? Pour construire un seul ordinateur (PC standard de 24kg), il faut 240 kg de combustible, 22 kg de produits chimiques,1,5 tonne d eau. Une fois construit, un

Plus en détail

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices

obs.4 Couleur et quantité de matière exercices obs.4 Couleur et quantité de matière exercices Savoir son cours Mots manquants Une solution colorée se comporte comme un filtre coloré. La grandeur permettant d évaluer l intensité de la lumière absorbée

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne?

Exercice 1 : Quelle est la classe énergétique de Guy Lagagne? Turbo est un escargot qui n a qu un seul rêve en tête : être incroyablement rapide! Son obsession pour la vitesse l a rendu quelque peu impopulaire chez les siens, où lenteur et prudence sont de rigueur.

Plus en détail

LES OXYDES D AZOTE (NO x )

LES OXYDES D AZOTE (NO x ) LES OXYDES D AZOTE (NO x ) Qu appelle-t-on NO x? Où, quand et comment se forme-t-il? Quels sont ses dangers? Les émissions de NO 2 sont-elles réglementées? Comment peut-on s en débarrasser? Quel est le

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques De la Seine au 7ième continent Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques Fiches pédagogiques documentaires : - Histoire du plastique - Fabrication du plastique - Familles de plastiques et

Plus en détail

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES

ÉNERGIES NON RENOUVELABLES ÉNERGIES FOSSILES ÉNERGIE FISSILE ÉNERGIES FOSSILES Les énergies fossiles proviennent, comme leur nom l indique, de la fossilisation de grandes quantités de matière organique, provenant de la décomposition

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS

DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS R A P P O R T D E S Y N T H È S E 2 0 1 5 C H A P I T R E 5 - L E S D O S S I E R S T H É M AT I Q U E S - D O S S I E R 2 DOSSIER 2 TRAITEMENT ET CONDITIONNEMENT DES DÉCHETS INVENTAIRE NATIONAL DES MATIÈRES

Plus en détail

A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES

A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES A / LES ENERGIES D ENTREE ET DE SORTIE B / LES OBJET TECHNIQUES QUI TRANSFORMENT DE L ENERGIE C / LES PERTES ENERGETIQUES D / EXCERCICES A la Fin de cette activité, je saurai -Repérer, sur un objet technique,

Plus en détail

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè Synthè sès èn chimiè organiquè Une synthèse chimique est un enchaînement de réactions chimiques mis en œuvre pour l obtention d un ou plusieurs produits finaux. Ce processus en chimie va permettre de créer

Plus en détail

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 007 Questionnaire : Corrigé Page,5 Page 3 6,5 Page 4,0 Page 5 5,5 Page 6 5,5 Page 7 3,0 Page 8 6,5 Page 9 9,0 Page 0,0 Page,5 Page 6,5 Total 9,5 ONC 007 Corrigé questionnaire

Plus en détail

STSE Module 2 Les plastiques dans la vie moderne

STSE Module 2 Les plastiques dans la vie moderne STSE Module 2 Les plastiques dans la vie moderne 234 sciences 9 e année : programme d Études Les plastiques dans la vie moderne Résultats d apprentissage spécifiques : présenter des exemples de connaissances

Plus en détail

LES MATIÈRES PLASTIQUES

LES MATIÈRES PLASTIQUES IN SITU : CHIMIE DES MATÉRIAUX 1 LES MATIÈRES PLASTIQUES Réalisateur : Jean-Paul Ravez CDDP d Évry, 2002 Durée : 04min 31s La série In Situ est une encyclopédie audiovisuelle des sciences et techniques

Plus en détail

Emballages industriels

Emballages industriels Emballages industriels La législation : comment être en ordre? Des primes : pour qui et comment? Karel Gemmeke UN PAQUET DE SOUCIS EN MOINS Sommaire 1. Le cadre légal 2. La solution VAL-I-PAC 3. Les incitants

Plus en détail

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi

G' 0 = - 30,9 kj.mol -1. ATP + H 2 O ADP + Pi Énergie et métabolisme Les animaux trouvent la plupart de leur énergie dans l'oxydation des nutriments. La quantité d'oxygène absorbée peut permettre des mesures du métabolisme. Certains organismes peuvent

Plus en détail

L environnement dans l Artisanat

L environnement dans l Artisanat Nettoyage Cette fiche concerne les activités de nettoyage industriel, de nettoyage de bureau et le lavage des vitres. L environnement dans l Artisanat Les déchets Les déchets issus des activités de nettoyage

Plus en détail

Le recyclage. rentable

Le recyclage. rentable Le recyclage rentable Sommaire La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 2... La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 3... Le tri industriel

Plus en détail

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ

Des boîtes vertes LES BOÎTES EN CARTON ONDULÉ Chef de file dans les produits spécialisés en carton, Induscorr fabrique des feuilles (à simple, double ou triple parois), des boites (régulières ou découpées), des contenants en vrac et des contenants

Plus en détail

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général

Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Pistes pour intégrer le thème de l habitat dans le cours de sciences physiques du lycée général Le thème de l habitat peut être pris dans un sens strict : celui du domicile, ou de façon plus générale des

Plus en détail

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus.

3,5 millions de ces chaudières ont 20 ans ou plus. les chaudières performantes Depuis 20 ans... hier... ++ Des chiffres révélateurs Le chauffage et la production d eau chaude représentent les deux tiers de la facture d énergie des ménages. Par ailleurs,

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière

Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant Transformer de l eau en vin, en lait puis en bière Sujets preuves d un changement chimique types de réactions

Plus en détail

Du nouveau pour la collecte. des déchets! Développer

Du nouveau pour la collecte. des déchets! Développer Du nouveau pour la collecte Développer des déchets! le recyclage Les grands enjeux pour la gestion des déchets dans les années à venir sont de réduire les déchets produits et de développer le recyclage.

Plus en détail

I. COMMENT MODIFIER LA STRUCTURE D'UNE MOLECULE?

I. COMMENT MODIFIER LA STRUCTURE D'UNE MOLECULE? Thème 2 : COMPRENDRE Lois et modèles p : 1 Ch. 11. TRANSFORMATIONS EN CHIMIE ORGANIQUE. ASPECTS MACROSCOPIQUES. Transformation en chimie organique Notions et contenus Aspect macroscopique : - Modification

Plus en détail

Injection des thermoplastiques :

Injection des thermoplastiques : Introduction Depuis bien longtemps au niveau de l industrie, on utilisait les matériaux organiques basés essentiellement sur la chimie du carbone, pour la construction des pièces dans plusieurs domaines

Plus en détail

Présentation technique de l incinérateur

Présentation technique de l incinérateur Présentation technique de l incinérateur Janvier 2007 Travaux publics Gestion des matières résiduelles 2 L INCINÉRATEUR PLACE DE L INCINÉRATION Réduction Réutilisation Récupération, recyclage, compostage

Plus en détail

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Jean-Claude MARTIN Matières plastiques. Dans Echos de Saint-Maurice, 1980, tome 76, p.

LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique. Jean-Claude MARTIN Matières plastiques. Dans Echos de Saint-Maurice, 1980, tome 76, p. LES ECHOS DE SAINT-MAURICE Edition numérique Jean-Claude MARTIN Matières plastiques Dans Echos de Saint-Maurice, 1980, tome 76, p. 262-271 Abbaye de Saint-Maurice 2013 Matières plastiques Quelques mots

Plus en détail

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées.

SCIENCES PHYSIQUES. Les tables et calculatrices réglementaires sont autorisées. UNIVERSITÉ CHEIKH NT DIOP DE DKR /5 6 G 8 Durée : heures OFFICE DU BCCLURET Séries : S-S3 Coef. 8 Téléfax () 8 65 8 - Tél. : 8 95 9-8 65 8 Epreuve du er groupe SCIENCES PHYSIQUES Les tables et calculatrices

Plus en détail

CONGRES DE LA FNADE. «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2»

CONGRES DE LA FNADE. «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2» CONGRES DE LA FNADE «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2» FEDERATION NATIONALE DES ACTIVITES DE LA DEPOLLUTION ET DE L ENVIRONNEMENT - CONGRES 24 JUIN 2010 1 LA CARACTERISATION DES COMBUSTIBLES SOLIDES

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE

BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE BACCALAUREAT GENERAL SERIE L SESSION 2007 ENSEIGNEMENT SCIENTIFIQUE Durée de l épreuve: 1 h 30 - coefficient: 2 L usage de la calculatrice n est pas autorisé. 1 / 6 PARTIE I ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe

L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Durabilité des produits L impact du cycle de vie des emballages plastiques sur la consommation d énergie et les émissions de Gaz à Effet de Serre en Europe Rapport de synthèse Publié en Anglais en Juillet

Plus en détail

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie

Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables. Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie Chapitre 1 : Energie solaire, énergies renouvelables Constat: Partout il y a des besoins en énergie. L homme doit faire face à un problème d énergie PROBLEME:Comment trouver ou produire TOUTE l énergie

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013. Série STl2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2013. Série STl2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE - BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 203 Série STl2D Série STL spécialité sciences physiques et chimiques en laboratoire PHYSIQUE-CHIMIE Durée : 3 heures Coefficient : 4 SUJET TRAITÉ EXCLUSIVEMENT PAR

Plus en détail

La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE

La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE La contribution du chauffage au fioul à la protection de l environnement HORS SÉRIE Plusieurs voies s offrent au fioul domestique dans sa contribution à la préservation de notre environnement. Toutes sont

Plus en détail

Nous vous mettons au défi d'expliquer la présence de poubelles de différentes couleurs.

Nous vous mettons au défi d'expliquer la présence de poubelles de différentes couleurs. Dire, écrire et lire en EDD éduquer au développement durable RÉDUIRE, RÉUTILISER ET RECYCLER LES DÉCHETS Nous vous mettons au défi d'expliquer la présence de poubelles de différentes couleurs. Quelques

Plus en détail

Votre maison est-elle respectueuse de l environnement?

Votre maison est-elle respectueuse de l environnement? Votre maison est-elle respectueuse de l environnement? La maison passive avec Les Solutions Pour Construire de Dow La maison passive isolée avec Les Solutions Pour Construire de Dow Un résultat extraordinaire

Plus en détail

1S20 Classe énergétique d un véhicule

1S20 Classe énergétique d un véhicule FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S20 Classe énergétique d un véhicule Type d'activité Exercice/évaluation Notions et contenus Énergie libérée lors de la combustion d un hydrocarbure ou d un

Plus en détail

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation

Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Terminale STL Sciences physiques et chimiques de laboratoire Terminale STI2D Evaluation Classe : Terminale Enseignement : Physique-chimie tronc commun STL/STI2D THEME du programme : Les Transports Résumé

Plus en détail

La polymérisation industrielle du PVC

La polymérisation industrielle du PVC du PVC / 1 La polymérisation industrielle du PVC 1. Introduction du PVC peut s effectuer de différentes manières : en suspension ou en émulsion. Le procédé de polymérisation en suspension est le procédé

Plus en détail

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants

Sommaire. 1. Paprec Group et le recyclage. 2. Des projets innovants Sommaire 1. Paprec Group et le recyclage 2. Des projets innovants 2 Les chiffres du recyclage en France 900 millions de tonnes déchets produits en France! Agriculture: 40% BTP: 40% Industrie et distribution:

Plus en détail

1 Activité documentaire : L érosion (25 min)

1 Activité documentaire : L érosion (25 min) Séance de Spécialité n o 13 Érosion & eaux minérales Mots-clefs «dissolution», «érosion» et «eau potable». 1 Activité documentaire : L érosion (25 min) Paysage érodé de Cappadoce en Turquie. 1.1 L érosion

Plus en détail

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique»

Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Chapitre 16, TP 2 : «Etude d une transformation chimique» Objectifs : Décrire un système chimique et son évolution. Identifier un réactif limitant. Ecrire l équation-bilan de réaction. Document 1 : Présentation

Plus en détail

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE

THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Michel Tissot L ÉNERGIE SOLAIRE THERMIQUE ET PHOTOVOLTAÏQUE Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13320-2 2 E ÉDITION SOMMAIRE Z SOMMAIRE Avant-propos GÉNÉRALITÉS 2 Chapitre 1 Le solaire : l énergie

Plus en détail

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental

Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental Compétences travaillées : Extraire une information utile Mettre au point un protocole Respecter les règles de sécurité Analyser un résultat expérimental E1. Construire le modèle moléculaire de la molécule

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

Matériaux plastiques & composites

Matériaux plastiques & composites I ) Les plastiques Généralités Issu essentiellement des dérivés du pétrole et obtenu le plus souvent par synthèse chimique, les matières plastiques ont été le symbole du XX ème siècle et de la modernisation

Plus en détail

Les avantages. Les inconvénients

Les avantages. Les inconvénients Les sources d énergies fossiles sont représentées par le pétrole, le gaz et le charbon. Avec le nucléaire, elles sont considérées comme des énergies de stock. En d'autres termes, elles sont épuisables.

Plus en détail

Quelle est l utilité du tri des déchets au quotidien? - L empreinte écologique - Connaître nos déchets - Les solutions - Le tri sélectif

Quelle est l utilité du tri des déchets au quotidien? - L empreinte écologique - Connaître nos déchets - Les solutions - Le tri sélectif Le tri des déchets Quelle est l utilité du tri des déchets au quotidien? - L empreinte écologique - Connaître nos déchets - Les solutions - Le tri sélectif Qu est-ce que l empreinte écologique? a) La production

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. Tournez la page S.V.P. Tournez la page S.V.P. Tournez la page S.V.P. IN CHOISY 13 1069 D après documents fournis 068 Epreuve de Physique C - Chimie Durée 2 h Si, au cours de l épreuve, un candidat

Plus en détail

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide.

A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. : Constitution de la matière: Différentes phases de la matière: A l échelle macroscopique, une phase est une quantité de matière homogène, on distingue la phase gazeuse, liquide et solide. o Phase gazeuse:

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage

Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario. Titre et numéro du cours. Année. Objectifs et résultats d'apprentissage Plan de cours Coûts et avantages de la production d électricité Ontario Année Titre et numéro du cours Thème E. Physique Caractéristiques de l électricité Objectifs et résultats d'apprentissage attendu

Plus en détail

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques

Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques S3 PMCP 2015/2016 D de thermodynamique n 5 Conséquences des deux principes Machines thermiques Potentiels thermodynamiques 1 Cycle avec une seule source de chaleur. Soit un système pouvant, pendant un

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES)

LUBRIZOL FRANCE. Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) LUBRIZOL FRANCE Bilan Réglementaire des Emissions de Gaz à Effet de Serre (BEGES) Bilan effectué en application du décret n 2011-289 du 11 juillet 2011 relatif au bilan de gaz à effet de serre et au plan

Plus en détail

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE

PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE PARTIE A : FONCTIONNEMENT DE L ORGANISME ET BESOIN EN ENERGIE Introduction : Copier/coller dans la barre d adresse internet : http://www.youtube.com/watch?v=ehynwvndugc Christophe Lemaître 100m, 9.98 secondes,

Plus en détail

pictos-connaissances Testez vos

pictos-connaissances Testez vos Testez vos pictos-connaissances vos pictoconnaissances Les pictogrammes font partie de notre quotidien. Ils sont partout : sur la route, sur nos lieux de travail, sur les produits que nous achetons. Certains

Plus en détail

Travaux Pratiques de Chimie Organique

Travaux Pratiques de Chimie Organique Préparation du savon I. INTRODUCTION a) Composition d un corps gras : Les corps gras sont des composés naturels d origine végétale ou animale, appelés lipides. Ils sont essentiellement constitués de triglycérides,

Plus en détail

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR

DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR DIAGRAMME BINAIRE EN EQUILIBRE LIQUIDE VAPEUR L'objectif du TP est de tracer un diagramme isobare en équilibre liquide vapeur du binaire H 2 O / HCl, par une méthode utilisant le principe de la distillation

Plus en détail

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS

PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS PRODUCTION D ELECTRICITE ET DE CHALEUR A PARTIR DE DECHETS Protéger l environnement Produire de l énergie Deux nécessités pour l Afrique, que nous adressons à travers notre système de production non polluant

Plus en détail

Valorisation de résidus à base de plastique

Valorisation de résidus à base de plastique Valorisation de résidus à base de plastique Donnez une deuxième vie à des produits d utilité courante pour en créer de nouveaux présentant des propriétés comparables à celles de produits fabriqués à partir

Plus en détail

Cours MP-1a : MOULAGE

Cours MP-1a : MOULAGE Cours MP-1a : MOULAGE Ce chapitre vise à l'acquisition des savoir-faire : M O U L A G E Mettre en place des simulations d obtention de pièces brutes par fonderie et injection plastique (S4222) Choisir

Plus en détail

Proposition de résolution pour un moratoire sur l importation de gaz de schiste par les SIG

Proposition de résolution pour un moratoire sur l importation de gaz de schiste par les SIG Secrétariat du Grand Conseil R 796 Proposition présentée par les députés : M mes et MM. Roger Deneys, Jean-Charles Rielle, Christian Frey, Thomas Wenger, Lydia Schneider Hausser, Cyril Mizrahi, Marc Falquet,

Plus en détail

Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 -

Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 - Devoir Surveillé de Physique - Chimie n 3 - Mercredi 18 Novembre 2015 - Durée : 3h00. Les calculatrices sont autorisées. Les trois parties sont complètement indépendantes. Tout résultat donné dans l énoncé

Plus en détail

Centre de recyclage des bouteilles PET. Société APPE. Menegaldo Guillaume. Lopez Pablo. Qu Wencong

Centre de recyclage des bouteilles PET. Société APPE. Menegaldo Guillaume. Lopez Pablo. Qu Wencong Centre de recyclage des bouteilles PET Société APPE Menegaldo Guillaume Lopez Pablo Qu Wencong Introduction Dans le cadre de l option S8 Conception d un emballage responsable, une visite de la société

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Bilan des émissions de gaz à effet de serre Bilan des émissions de gaz à effet de serre HABITAT 08 Office Public de l Habitat des Ardennes Dernière mise à jour : 30 décembre 2015 Auteur : Laurent Bêche 1. Contexte réglementaire En application du

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 CII.13 page 1/5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET N CII.13 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5

Plus en détail

Le recyclage de la matière dans l environnement

Le recyclage de la matière dans l environnement Chapitre Le recyclage de la matière dans l environnement S interroger avant d aborder le chapitre a a à d En deux ou trois ans, dans une forêt de feuillus, la litière de feuilles mortes et de brindilles

Plus en détail

1.2. Recopier les formules topologiques des composés C, D et E puis identifier et nommer les groupes caractéristiques.

1.2. Recopier les formules topologiques des composés C, D et E puis identifier et nommer les groupes caractéristiques. Devoir de Sciences Physiques nà3 Calculatrice autorisée Durée : 1h45 La correction tiendra compte du soin apporté à la rédaction, à l argumentation, à la présence de formules littérales et au respect des

Plus en détail