Nous avons aussi tenté la fabrication de tubes et autres objets.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous avons aussi tenté la fabrication de tubes et autres objets."

Transcription

1 Il faut avant tout faire une introduction, un historique et préciser que nous parlons du Niger. Cette technique est probablement applicable dans d autres pays mais pour chaque zone il faudra analyser le contenu de la poubelle. Au Niger la poubelle contient 50% de terre. Cela est dû plus particulièrement à un objet très dangereux qui est le balai traditionnel. Dans le temps on étalait dans les cours une couche de terre latéritique. On la mouillait avec de l eau résultant d une décoction de «neeré» ou de «bagaroua» et on damait avec des dames en bois jusqu à obtenir une espèce de ciment naturel sur lequel passait le balai pour ôter les poussières. Aujourd hui les cours sont de simple terre et le balai traditionnel enlève environ 1 mm de terre à chaque passage, avec comme résultat premier un abaissement du niveau de la cour. Cette terre se retrouve dans la poubelle, les cours et les rues en saison des pluies deviennent des étangs. En plus de la terre, dans la poubelle du Niger on trouve quelques matières organiques, des matériaux ferreux, un peu de vitres et le fameux plastique. La matière organique, y compris les papiers (ceux qui ne sont pas récupéré pour servir d emballages divers) pourrait être, avec la terre, enfouie dans des trous à l intérieur même de la cour. Un trou d environ un mètre cube peut recevoir les matières organiques d une famille moyenne pendant toute une année si on y jette de temps en temps un seau d eaux usées (qui ne se sera plus jetée ainsi dans la rue). Après une année on creuse un nouveau trou en recouvrant l ancien. L année d après on redécouvre l ancien trou et on utilise son contenu comme très bon engrais en le libérant des déchets transformés en terreau et en le préparant ainsi à recevoir des nouvelles matières. Si on enlève la terre et la matière organique il reste le fer, les vitres et le plastique. Le fer est totalement récupéré pour transformation. Il en est ainsi de tout ce qui est pot ou bouteille, en plastique ou en vitre et de tout ce qui est plastique en PVC (chaussures, bassines, etc.). Le fer est réutilisé pour diverses fabrications et les rebuts sont lentement entassés jusqu à en faire des cargaisons qui partent vers les fonderies du Nigeria. Le même chemin est pris par tout ce qui est pot, bouteille et PVC. Les fragments de vitres pourraient être mieux récupérés (ils le sont en partie) pour la fabrication de protections sur les murs d enceinte des maisons. Il ne reste que le plastique des sachets, du polyéthylène et du polypropylène. Nous commençons par dire que ces deux plastiques n émettent pas des substances nocives lors de leur incinération, pas plus que lorsqu on brûle du papier ou du bois. Dans notre cas ils se révèlent même utiles. 1

2 Nous avons commencé, il y a quelques années, à récupérer ces sachets pour une utilisation comme énergie auprès de la briqueterie de Saga (qui produit des briques rouges en argile cuite). Cette utilisation se poursuit à un rythme moins élevé qu à ses débuts pour éviter des taches noires sur les briques ce qui nuit, semble t il, à leur commercialisation. Nous avons essayé aussi de transformer les sachets en poudre utilisable par certains fours industriels) avec un processus qui débutait par une réduction en agglomérés à travers une vis sans fin chauffante. Le processus se poursuivait par le broyage des agglomérés et leur réduction en poudre. Malheureusement ce processus s est révélé très peu intéressant parce qu on consommait trop d énergie fossile (un gros moteurs à gas-oil) pour la transformation. Nous avons fabriqué des cordes, ce qui est décrit sur le site web, mais cela n utilise que très peu de plastique, peut-être 2 à 3% des sachets. En plus les opérations sont longues et coûteuses : choix des sachets encore en bon état, lavage, découpe en bandelettes 2

3 Nous avons aussi fabriqué des fours à cuisson à chauffage indirect. Comme dans les modernes fours à pain, le feu n est pas en contact direct avec l aliment en cuisson. Le feu circule tout autour du four sans toucher aux aliments qui sont cuits par la chaleur émise par la tôle qui entoure les aliments. Cela marche très bien mais demande un entretien assez méticuleux pour découvrir et réparer les éventuels trous qui se créeront forcement après un certain temps. Tout entretien un peu important demande en plus la démolition du four et sa reconstruction. Tout en étant en terre et donc assez facile à reconstruire, il est peu évident que cet entretien serait fait correctement. Nous avons aussi tenté la fabrication de tubes et autres objets. Le dernier essai à été fait en tentant le mélange de sable avec des sachets en fusion. Grâce à Internet j avais lu que cela se faisait au Tchad mais en utilisant un demi-tonneau. J ai tout de suite pensé que cela, vu la forme cylindrique du tonneau, portait à des difficultés énormes pour «mélanger» les composants. En plus le tonneau, posé sur des pierres, dégageait des fumées molestes pour les travailleurs. Nous avons donc utilisé ces fonds de tonneaux qui sont transformés en abreuvoirs pour le bétail par les forgerons qui, à la force du marteau, produisent une cuvette à partir d un disque en tôle. Cette cuvette métallique est fixée sur un four en terre, derrière lequel se lève une cheminée en tôle légère enroulée mais autant haute que possible. Les sachets les plus sales servent de combustible et les moins sales sont fondus et mélangés à du sable pour en faire des pavés. Cela marche très bien pour le moment même si nous avons dû acquérir «l expérience du toucher». Nous avions commencé par des essais à petite échelle et nous étions arrivés à dire : 40% de plastique et 60% de sable. 3

4 Dans la réalité cela n est pas vrai! Ce n est que l expérience qui dicte le mélange et son temps de permanence dans la cuvette. Si les sachets sont vieux il en faut plus, s ils sont «frais» il en faut moins. Le mélange doit arriver à un point de plasticité précis avant d être moulé. S il reste trop peu ça ne colle pas, s il reste trop longtemps les propriétés de liant du plastique se perdent en séchant. Un grand coup de marteau sur chaque pavé après refroidissement sélectionne les bons à garder et les mauvais à jeter. Le processus est en principe très simple. Quand le plastique commence à fondre, on ajoute le sable tout en remuant avec une petite pelle à angle droit (le même type de pelle qui était utilisée en Europe pour mélanger la chaux liquide éteinte au sable). Dès que la quantité de sable prévue est atteinte et le mélange est homogène on prend le mélange à la truelle et on le met dans des moules qui sont les mêmes que ceux utilisés pour fabriquer les pavés en ciment vibré. Pendant que le mélange est encore mou, on presse très rapidement à la main pour que la pâte remplisse bien le moule. On laisse refroidir et on démoule. La quantité de moules nécessaire est assez importante et les temps de refroidissement sont assez longs. Nous avons testé un certain nombre de pavés à des périodes différentes auprès du laboratoire des travaux publics. Leur résistance à l écrasement est égale à celle des pavés en ciment. Nous ne savons pas quelle sera la résistance au frottement. Nous essayé ces pavés sur les routes il y a trois mois. Les résultats sont excellents pour le moment. Nous sommes de toute façon certains que la résistance est tout à fait suffisante pour en faire des trottoirs et autres bordures de caniveaux. Des essais sont en cours pour produire d autres objets utilitaires et aussi pour améliorer le processus de fusion. 4

5 On nous a demandé si on ne pouvait pas moderniser le système. Impossible selon nous. Dès qu on introduit par exemple une vis sans fin chauffante, il faudrait que celle-ci soit recouverte de métaux durs comme le titane. Une vis en fer ne coûterait pas grand chose mais serait rapidement usée par le sable. Et ainsi de suite. Les coûts deviendraient vite prohibitifs. Ce dont nous sommes certains c est que ce processus permet D ELIMINER TOUS LES SACHETS, les sales vont dans le four comme énergie, les moins sales à la fusion. Ce dont nous sommes certains c est que cela utilise beaucoup de main d œuvre : deux personnes par four. Dix fours égal à 20 emplois! Ce dont nous sommes moins certains c est la rentabilité finale, à savoir si une micro entreprise peut vivre de cette transformation. Nous espérons que les pouvoirs publics et les donateurs, qui savent très bien que, même en Europe, la transformation des déchets n est pas rentable, mettront la main à la poche pour une opération qui peut être développée sur tout le pays, qui peut donner des centaines d emplois et qui éliminerait tous les sachets plastiques. La balle est dans leur camp! Nous espérons que les pouvoirs publics et les donateurs vont financer des rues ou des trottoirs en mettant comme condition qu elles soient couvertes avec des pavés en plastique et sable. Nous ne leur demandons pas de faire des cadeaux mais de payer le mètre carré de pavés à cfa (le mètre carré des pavés en ciment est vendu entre et cfa). Une rue de 6 mètres de largeur et 1000 mètres de longueur va utiliser pavés. Pour faire deux mètres carrés de pavés il faut deux personnes, un four et un jour de travail. Pour 6000 mètres carrés on pourra payer 20 manœuvres pendant 150 jours à 1000 cfa par jour. Et on consommera environ kg de sachets plastique, soit 7 tonnes et demi, pour fabriquer les pavés et on en consommera presque le double pour les fondre. La fabrication de pavés détruira donc plus de 20 tonnes de sachets. Et ce n est pas le sable quoi manque au Niger! Qui dit mieux? 5

PRESENTATION GENERALE 1

PRESENTATION GENERALE 1 PRESENTATION GENERALE 1 La production d adobe est basée sur le principe de moulage d une terre préparée à l état plastique, séchée naturellement sur le sol. La quantité d eau nécessaire est d environ un

Plus en détail

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre.

Mortier, pilon, mil. Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Mortier, pilon, mil FAIRE LA FARINE Je suis le pilon. On m utilise pour égrener les céréales (mil, sorgho, mais, ) et les moudre. Dès l age de 5 ans, les filles apprennent à piler et à 10 ans elles savent

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr

Travaux pratiques de pâtisserie CFA Avignon http://cfa84patis.free.fr Brioche Farine de force type 45 500g Sel 10g Sucre 50g Levure 25g Œufs 7 Eau pour délayer la levure beurre 300g Pétrir doucement en hydratant la pâte petit à petit Eviter de chauffer la pâte en pétrissant

Plus en détail

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC Fiche d instructions ravitaillements MISSIONS Les bénévoles présents aux postes de ravitaillement doivent : - assurer une présence permanente de boissons et ou alimentation -

Plus en détail

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique?

LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? LES PLASTIQUES EN DEBAT 3 ODP3 LUTTER contre le réchauffement climatique : Pourquoi pas le plastique? 1 Les premières matières plastiques ont fait leur apparition autour de 1860. A l époque les premières

Plus en détail

Gisements et production

Gisements et production Plan du cours Page 1 Thème Gisements et production Source Pétrole et gaz naturel, pages 24-25, 26-27 Objectif Les élèves apprendront que la porosité désigne le pourcentage de trous (pores) dans la roche.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT

FICHE TECHNIQUE. SikaCeram -205 Medium DESCRIPTION DU PRODUIT FICHE TECHNIQUE MORTIER-COLLE AMÉLIORÉ AVEC TEMPS OUVERT PROLONGÉ ET GLISSEMENT LIMITÉ POUR LE COLLAGES DE CARRELAGES CÉRAMIQUES DE TAILLE MOYENNE, CLASSE C2TE SELON EN 12004 DESCRIPTION DU PRODUIT est

Plus en détail

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7

eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 eedd LA PLANETE N EST PAS UNE POUBELLE 1/7 I- ETUDE D UNE PHOTOGRAPHIE DE YANN ARTHUS-BERTRAND : Stockage d ordures dans la périphérie de Saint-Domingue en République dominicaine au cœur des Caraïbes Légende

Plus en détail

1.2 Paroi en briques d argile.

1.2 Paroi en briques d argile. 1.2 Paroi en briques d argile. Composant du mur Epaisseurs Références CLAYTEC! Maçonneries E = 11,5 à 49 cm 07.002, autres " Paroi extérieure E = 10 cm --- Des parois en briques d argile sont construites

Plus en détail

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I

(Mém. A - 94 du 9 novembre 1998, p. 2348; dir. 94/62) Texte coordonné au 4 novembre 2013 Version applicable à partir du 8 novembre 2013 ANNEXE I DÉCHETS 1. Dispositions générales 1 Règlement grand-ducal du 31 octobre 1998 portant application de la directive 94/62/CE du Parlement européen et du Conseil du 20 décembre 1994 relative aux emballages

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Qu arrive-t-il des multi-matériels recyclés?

Qu arrive-t-il des multi-matériels recyclés? Qu arrive-t-il des multi-matériels recyclés? Vous vous demandez peut-être ce qui arrive de toutes les matières que nous recyclons. Plastiques Le saviez-vous? Ça prend 1,000,000 ans pour que le plastique

Plus en détail

Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle?

Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle? Comment construire une latrine avec 1 fer à béton 3/8, 2 sacs de ciment, 10 seaux de sable, 1 tuyau avec moustiquaire et 1 couvercle? dal tikay bouch kouvèti twal moustikè (til) tiyo ventilation fondasyon

Plus en détail

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet

Notice de montage. 1 Une tôle doublée plate qui va réellement fermer votre conduit de cheminée, nous l appellerons le volet Notice de montage Vous avez choisi Eurotrappe, pour isoler votre sortie de cheminé à foyer ouvert, et nous vous en félicitons! Consignes de sécurité : Monter sur un toit n est pas anodin!!, cela comporte

Plus en détail

Installation d'un gazon synthétique

Installation d'un gazon synthétique Installation d'un gazon synthétique Etape 1 MESURE DES SURFACES Les gazons se présentent, selon les modèles, soit en rouleaux de 2,00 m de large (x 25 m de longueur maximum) 4,00 m de large (x 25 m de

Plus en détail

Jeu des 7 familles de déchets

Jeu des 7 familles de déchets Jeu des 7 familles de déchets + Toi aussi deviens un super-héros de l environnement! Ensemble Trions bien Recyclons mieux Découvre en t amusant les gestes simples du tri et du recyclage et deviens, toi

Plus en détail

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23.

CONSEIL. La dalle de béton page 2. La préparation page 3&5. Le béton page 6. Le dressage pages 7 REALISER UNE DALLE DE BETON 90.23. 90.23 REALISER UNE DALLE DE BETON CONSEIL Castorama La dalle de béton page 2 La préparation page 3&5 Le béton page 6 Le dressage pages 7 page 1/7 LA DALLE DE BETON La dalle de béton (sur terre-plein) est,

Plus en détail

décoration Catalogue 01.11.2006

décoration Catalogue 01.11.2006 Tierrafino Finish Tierrafino Stone Tierrafino ipaint Tierrafino Tpaint Tierrafino Lustro Blanc de Douvres 5.2303 5.30X3 5.305X 5.905X Blanc de Delphes Vert d Iquitos Rouge de Djenné Ocre Romain Gris de

Plus en détail

Notions élémentaires sur les puits d eau

Notions élémentaires sur les puits d eau Notions élémentaires sur les puits d eau Il y a environ 100 000 puits d eau à usage domestique au Nouveau-Brunswick. Les deux principaux types de puits que l on trouve sont les puits forés et les puits

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture

Elaboré par Juvénal TURATSINZE www.africa-do-business.com. Profil de Projet. Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture Profil de Projet Unité de Fabrication de jus de fruits et de la confiture 1. Une description du projet Le projet consiste en l'implantation d'une petite unité de transformation des fruits. La capacité

Plus en détail

Décoration du jardin et équipement de la maison

Décoration du jardin et équipement de la maison 39 Décoration du jardin et équipement de la maison Fours à pain 40 Décoration du jardin et équipement de la maison Inscrits depuis 1 989 à la Chambre de Nous livrons à domicile dans toute la FRANCE. Commerce,

Plus en détail

GABARIT POUR BOITE DE CLÉ USB JOCELYNEROBERTSON.COM

GABARIT POUR BOITE DE CLÉ USB JOCELYNEROBERTSON.COM GABARIT POUR BOITE DE CLÉ USB JOCELYNEROBERTSON.COM Démarquez-vous en étant dans les premiers à offrir une clé USB personnalisée. Bronze, cuivre, acier, argent.925 ou argent.999 Suivez ces étapes faciles

Plus en détail

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils.

Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. BIEN VIVRE CHEZ SOI Pour un meilleur confort et une meilleure qualité de vie dans votre logement, nous vous donnons quelques conseils. LES RÉPARATIONS LOCATIVES Conformément à la loi N 89-462 du 6 juillet

Plus en détail

TUTORIAL N 2 La Photodécoupe

TUTORIAL N 2 La Photodécoupe TUTORIAL N 2 La Photodécoupe Materiel nécessaire : - Eau oxygénée 130 vol. - Acide Chlorhydrique - Alcool à brûler - Acétone - 2 Bacs en plastique - 1 verre doseur en plastique ou verre - 1 fer à repasser

Plus en détail

Fabriquer soi-même ses produits d entretien

Fabriquer soi-même ses produits d entretien Fabriquer soi-même ses produits d entretien Matériel (à n utiliser que pour les recettes de produits d entretien) Fouet Louche Entonnoir Saladier (s) en verre de préférence Verre mesureur Balance de cuisine

Plus en détail

apport volontaire le guide du tri Le tri, c est pour la vie. www.unispourletri.com

apport volontaire le guide du tri Le tri, c est pour la vie. www.unispourletri.com apport volontaire le guide du tri Le tri, la vie. www.unispourletri.com emballages papier-carton 1 boîte à chaussures = 3 boîtes de céréales recyclées. 1 tonne de briques alimentaires recyclées fait économiser

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

entretien et hygiène

entretien et hygiène entretien et hygiène Poubelles et cendriers Brosses, balais et moppes Raclettes Manches et accessoires Ensembles de nettoyage Chiffons et éponges Distributeurs de produits et de papiers Papiers et essuie-tout

Plus en détail

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE

Terre cuite au sol CATHERINE LEVARD PHOTOS ANTONIO DUARTE Terre cuite au sol la note authentique Issus d une fabrication artisanale, ces carreaux d argile d aspect cuivré se prêtent aux rénovations de caractère. Leur cuisson à très haute température réduit la

Plus en détail

COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES

COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES COUVERTURES DE SECURITE POUR PISCINES Esthétique Préserver la beauté de votre piscine Une mécanique simple et durable Lors du cycle d ouverture/fermeture de la couverture COVERSEAL c est tout le mécanisme

Plus en détail

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo 1. Pâte du sablé à la cannelle 285 g de beurre froid en cubes 185 g de sucre en poudre 375 g de farine blanche 1 œuf 2 g de cannelle moulue ¼ de gousse de vanille râpée 1. Préchauffer le four à 160 ºC.

Plus en détail

Les Déchets Z animés. Livret pédagogique

Les Déchets Z animés. Livret pédagogique Les Déchets Z animés Livret pédagogique Le livret pédagogique est un support complémentaire qui invite les écoliers et les enseignants à mettre en pratique leurs connaissances acquises lors de la découverte

Plus en détail

Guide d installation C 590T. www.contura.eu

Guide d installation C 590T. www.contura.eu Guide d installation C 590T www.contura.eu 50 CERTIFICAT DÉCLARATION DES PERFORMANCES N C590T-CPR-3060-SE-2 PRODUIT Code d identification unique du produit Désignation de type Numéro de série Usage prévu

Plus en détail

Le guide de l utilisateur THE FLEXIBLE PACKAGING COMPANY

Le guide de l utilisateur THE FLEXIBLE PACKAGING COMPANY De Professionnel à Professionnel Le guide de l utilisateur THE FLEXIBLE PACKAGING COMPANY UNTERLAND FLEXIBLE PACKAGING AG Etant l un des producteurs leader sur le marché des films techniques depuis plus

Plus en détail

Unité de transformation de beurre de karité solaire dans le village de Tikane

Unité de transformation de beurre de karité solaire dans le village de Tikane Rapport final Unité de transformation de beurre de karité solaire dans le village de Tikane Projet: 43071 M BF Bénéficiaire: Coopérative Yara-Diguissiou Tiakané Burkina Faso Expert: Adrian Konrad Dorfstrasse

Plus en détail

source image : http://www.passeursdenergie.be

source image : http://www.passeursdenergie.be LE SOLAIRE THERMIQUE Conférence du 12 mai 2010 par M. Joseph Dejonghe, expert solaire thermique pour la Division de l énergie du Ministère de la région Wallone. (M. LEFORT, Président présente l association

Plus en détail

Les oeufs et ovoproduits

Les oeufs et ovoproduits Les oeufs et ovoproduits Cela fesait un moment que je n avais pas écrit d articles de technologie du CAP, aujourd hui ce sera sur les œufs et ovoproduits. Définition d un oeuf : L oeuf est un corps organique

Plus en détail

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées

Four tunnel TU. Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Four tunnel TU Fiabilité et sûreté de fonctionnement inégalées Les fours tunnel Sveba-Dahlen sont équipés pour faire face aux exigences futures La société Sveba-Dahlen développe des fours classiques depuis

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES

PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES PROCEDES D OBTENTION DES PIECES BRUTES Mise a jour le:18/03/2007 LE MOULAGE Histoire Il y a environ 250 000 ans, l'homme fit la découverte du feu. Il s'agissait d'un pas significatif dans le développement

Plus en détail

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII

Recyclage et valorisation énergétique. Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Recyclage et valorisation énergétique Le centre multifilières à Ivry-Paris XIII Plus de 500 kg de déchets ménagers : c est ce que produit chaque année un habitant de la région parisienne! Entre 1993 et

Plus en détail

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements

A agrafer à la fiche d enquête impérativement. Logement dans une concession avec cour et plusieurs logements 62 Numéro questionnaire (par équipe) Numéro échantillon Date de l enquête: Nom de la famille déplacée Ville/Commune Latitude (GPS) - si applicable 1. SITUATION ABRI 1. Comment définiriez-vous l abri actuel?

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION

ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION Lumec recommande fortement que vous fassiez l entretien de vos luminaires deux fois par année pour prolonger la beauté de leur surface

Plus en détail

LE CONFORT D UN SOL ISOLE

LE CONFORT D UN SOL ISOLE l isolation de sol la plus mince pour chaque niveau d isolation un format pratique de 1200 x 2500 mm une haute résistance mécanique une pose rapide et efficace LE CONFORT D UN SOL ISOLE Des sols au-dessus

Plus en détail

FORUM CONSTRUCTION Collèges. L Ecoconception

FORUM CONSTRUCTION Collèges. L Ecoconception FORUM CONSTRUCTION Collèges L Ecoconception 2014-2015 1 L éco-construction But du projet : Le but du projet est de montrer à travers un poster et un dossier papier, comment construire une maison écologique,

Plus en détail

INTRO. Comment poser. des pavés ou dalles béton en terrasse? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser. des pavés ou dalles béton en terrasse? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser NIVEAU DE des pavés ou dalles béton en terrasse? DÉBUTANT CONFIRMÉ DIFFICULTÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un mètre Un cordeau d alignement Un niveau à bulle ou laser Un règle

Plus en détail

Bordereau des Prix Unitaires

Bordereau des Prix Unitaires Consultation d entreprises Procédure adaptée article 28 du CMP Bordereau des Prix Unitaires Fournitures de produits d entretien et de réception Délai de remise des offres : Le vendredi 24 août 2012 à 12h00

Plus en détail

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4

DRAINER. C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3. Les principes de drainage page 2&3. les réseaux de drainage page 4 60.01 DRAINER C O N S E I L C a s t o r a m a Outillage nécessaire page 2&3 Les principes de drainage page 2&3 les réseaux de drainage page 4 la pose des drains page 4&5 page 1/6 - Fiche Conseil n 60.01

Plus en détail

cuisine pâtisserie chocolat

cuisine pâtisserie chocolat L A T E L I E R E N I M A G E S Créer ses moules cuisine pâtisserie chocolat Marc-André Figueres & Jean-Pierre Delpech avec la collaboration de Catherine Talamoni Recettes de Régis Ferey et de Pascal Niau

Plus en détail

Les aménagements de jardin nécessitent souvent la réalisation d une dalle en béton.

Les aménagements de jardin nécessitent souvent la réalisation d une dalle en béton. NIVEAU DE DIFFICULTÉ Comment couler une dalle de béton? DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un mètre Un cordeau Un niveau à bulle ou laser Une pelle Une bêche Un râteau Une dame

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE

INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE INSTRUCTIONS DE POSE DALLES EN LIEGE Conserver les dalles en liège et les matériaux dans des conditions (température et humidité relative) qui ne diffèrent pas trop des conditions dans la pièce où elles

Plus en détail

Document Unique Evaluation des Risques à domicile

Document Unique Evaluation des Risques à domicile Document Unique Evaluation des Risques à domicile Nom et adresse de l assistante maternelle: Sylvie OGER 9 Résidence de Kerhuel 29150 CHATEAULIN Le Document Unique doit lister et hiérarchiser les risques

Plus en détail

Arrosoir Le jardinier

Arrosoir Le jardinier Râteau Arrosoir Fleurs Pot Bottes Clé Tuyau Lavabo Pince Fuite Robinet Farine Four Pain Blé Croissant Couteau Hache viande saucisse Fusil Hachoir Casque Truelle Seau Brique Ciment interactive.com Camion

Plus en détail

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00

TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 TOULOUSE : ZAC de Garonne - Chemin de Chantelle - 31200 - Tél : 05 34 51 12 00 L entreprise Professionnel dans la collecte, le traitement et la valorisation de déchets industriels depuis plus de 80 ans

Plus en détail

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE

A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2 FOSSES SEPTIQUES ET CITERNES POUR EAU DE PLUIE A.2.1 PLACEMENT AU SABLE STABILISE (RONDE) D E G A C F (1) VOLUME A C D E F G Kg SP/RW 1.000 L 1.260 1.015 500 1.085 110 1.065 30 SP/RW 1.500 L 1.570

Plus en détail

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel.

Colle à base de chlorure de polyvinyle en solution solvant présentation en gel. PVC U Colle pour PVC rigide Soudure à froid Convient pour haute pression (jusqu à 16 bars), basse pression et évacuation Permet de compenser les jeux jusqu à 0.6 mm Application facile : colle en gel Avis

Plus en détail

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique.

Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Haute Ecole de la Ville de Liège. Institut Supérieur d Enseignement Technologique. Laboratoire Electronique Méthodologie. Jamart Jean-François. - 1 - La fabrication d un circuit imprimé. SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

MASTERTUBE SYSTEME D INJECTION

MASTERTUBE SYSTEME D INJECTION TUYAUX D INJECTION MASTERTUBE MASTERTUBE YELLOW Les tuyaux d injection servent au colmatage des joints de construction. Les joints de construction horizontaux et verticaux sont colmatés de manière fiable

Plus en détail

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site...

Taille des basses tiges et arbustes fruitiers Les fraisiers. Contenu LES FRAISIERS... 2. Types de fraisiers... 2. Culture... 3. Choix du site... 1 Contenu LES FRAISIERS 2 Types de fraisiers 2 Culture 3 Choix du site 3 Comment planter les jeunes plants? 3 Maladies 4 Oïdium 4 Botrytis 5 Multiplication des fraisiers 6 Entretien 8 (à suivre ) 8 2 LES

Plus en détail

Catalogue produit. www.funny.ch

Catalogue produit. www.funny.ch Catalogue produit www.funny.ch Table des matières Papier hygiénique Papier-toilette 04 Papier-toilette Jumbo 05 Essuie-mains en papier 05 06 Papier ménage 07 Mouchoirs de beauté 07 Mouchoirs 07 Rouleaux

Plus en détail

Fertilisation. et protection. des cultures

Fertilisation. et protection. des cultures Fertilisation et protection des cultures Fertilisation et protection des cultures EMBALLAGES VIDES DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES (EVPP) Les EVPP sont composés de : - bidons en plastique d une contenance

Plus en détail

Terrasses et amé nagements extérieurs

Terrasses et amé nagements extérieurs + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal Terrasses et amé nagements extérieurs La maison du sol au plafond Je construis Je rénove Je pose J enduis Maquette intérieure et couverture :

Plus en détail

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces

Color. résip. I n t é r i e u r. B r e v e t é. Guide d utilisation. Conseils & astuces résip ro Color Breveté B r e v e t é Guide d utilisation Conseils & astuces est une résine époxy, bicomposante à l eau et sans odeur, universelle, sur tous supports et sans sous couche. Sols Murs Mobiliers

Plus en détail

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology

Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Duscherer K., Khan A. & Mounoud P. Associations Verbales pour 76 Verbes d Action Swiss Journal of Psychology Annexe D: Liste des réponses associatives primaires pour les différents groupes d âges avec

Plus en détail

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes

A savoir. > Les déchets de l ensemble de la restauration française représentent 10 % de la production de déchets ménagers, soit 2,5 millions de tonnes Déchets > 1 tonne de verre recyclé = 660 kg de sable + 100 kg de fioul économisé > 1 tonne de plastique recyclé = entre 600 et 800 kg de pétrole brut économisé > 670 canettes valorisées = 1 vélo > 19 000

Plus en détail

Check-list de fournée

Check-list de fournée Check-list de fournée Installation Prévenir les participants qu'on ne met rien par terre Ouvrir le fournil Prendre brouette et aller chercher matériel-farine à la voiture Mettre un banc devant l'étagère

Plus en détail

Un plan départemental de prévention des déchets

Un plan départemental de prévention des déchets Un plan départemental de prévention des déchets Le Conseil Général s est engagé, accompagné de l Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME), dans une démarche de réduction de la production

Plus en détail

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion.

Pour l environnement. Strength. Performance. Passion. Strength. Performance. Passion. Pour l environnement Réduire les émissions de CO 2 en optimisant les matériaux de construction et les méthodes de production Holcim (Suisse) SA Les fondements de notre avenir

Plus en détail

SOLIDIFICATION GENERALITES

SOLIDIFICATION GENERALITES Cours Matériaux 2005 SOLIDIFICATION GENERALITES Jean-Marc HAUDIN CEMEF PLAN 1. INTRODUCTION 2. LES MATERIAUX DE DEPART 3. DESCRIPTION DE PROCEDES TYPES 4. PROBLEMES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Propositions de solutions de communication

Propositions de solutions de communication Propositions de solutions de communication Sommaire Introduction... 1 1) Les informations essentielles à communiquer sur Coexpan :... 2 2) Solutions de communication... 2 3) Plan du hall :... 5 4) Budget...

Plus en détail

JE CHOISIS. Abris de jardin

JE CHOISIS. Abris de jardin JE CHOISIS Abris de jardin JE CHOISIS Un abri de jardin L abri de jardin est l endroit idéal pour ranger vos outils et stocker votre mobilier de jardin pendant l hiver. Selon sa taille, il peut aussi accueillir

Plus en détail

Règlement pour construire une école 4 salles de classe

Règlement pour construire une école 4 salles de classe inter aide Lancem ent et suivi de pro grammes concrets d e développement Règlement pour construire une école 4 salles de classe Ce document présente 9 étapes pour réussir la construction --------- Dimensions

Plus en détail

La fabrication du compost et la fosse compostière

La fabrication du compost et la fosse compostière La fabrication du compost et la fosse compostière Sommaire Objectifs et principes de la technique Quelques conseils pour les paysans La construction de la fosse compostière La fabrication du compost Calendrier

Plus en détail

Guide d installation C 590. www.contura.eu

Guide d installation C 590. www.contura.eu Guide d installation C 590 www.contura.eu 50 CERTIFICAT DÉCLARATION DES PERFORMANCES N C590-CPR-130601-SE-1 PRODUIT Code d identification unique du produit Poêle à biocombustibles solides Désignation de

Plus en détail

Cake aux fruits. Pastis Landais

Cake aux fruits. Pastis Landais Cake aux fruits Couper les fruits secs en cubes (taille au-dessus de la brunoise). r des moules à cake. Chemiser les moules de papier cuisson prévu à cet effet. Tamiser la farine et la poudre à lever.

Plus en détail

Quelques infos pour commencer

Quelques infos pour commencer L eau froide Quelques infos pour commencer L eau potable, vitale et précieuse, est une ressource qui se raréfie. Un français consomme environ 137L d eau potable par jour, dont 1% seulement pour la boisson.

Plus en détail

01 - PRODUITS ÉLECTRIQUES 04 - PRODUITS SANITAIRES. 01-111 Ballast 120V - ( chaque ) 01-112 Ballast 347V - ( chaque )

01 - PRODUITS ÉLECTRIQUES 04 - PRODUITS SANITAIRES. 01-111 Ballast 120V - ( chaque ) 01-112 Ballast 347V - ( chaque ) 01 - PRODUITS ÉLECTRIQUES 01-111 Ballast 120V - ( chaque ) 01-112 Ballast 347V - ( chaque ) 01-117 Distributeur multi-prises - ( chaque ) 01-502 Lampe 60W - ( chaque ) 01-505 Lampe fluorescente 4' - (

Plus en détail

Les utilisations du miscanthus

Les utilisations du miscanthus Table des matières Les utilisations du miscanthus Table des matières... 1 Table des figures... 1 1. Valorisations non-énergétiques... 2 1.1. Litières... 2 1.2. Paillage pour plantes d ornement... 2 1.3.

Plus en détail

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS

Je coule. une dalle de béton AVEC LES CONSEILS MA.0 MATÉRIAUX Je coule une dalle de béton AVEC LES CONSEILS Il faut savoir qu une dalle a une épaisseur minimum de 8 à 10 cm et est armée d un treillis soudé. LES OUTILS ET ACCESSOIRES niveau mètre planches

Plus en détail

D'un simple coup d'oeil: Caractéristiques techniques de la MC15. 44 cm. 40 cm. Idéale pour des fontes uniques et des petites séries

D'un simple coup d'oeil: Caractéristiques techniques de la MC15. 44 cm. 40 cm. Idéale pour des fontes uniques et des petites séries D'un simple coup d'oeil: Idéale pour des fontes uniques et des petites séries Besoin infime en matière l'équivalent d'un dé à coudre Un générateur de 3,5 kw autorisant une montée de température pour les

Plus en détail

La fabrication des objets techniques

La fabrication des objets techniques CHAPITRE 812 STE Questions 1 à 7, 9, 11, 14, A, B, D. Verdict 1 LES MATÉRIAUX DANS LES OBJETS TECHNIQUES (p. 386-390) 1. En fonction de leur utilisation, les objets techniques sont susceptibles de subir

Plus en détail

Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon.

Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon. CHARBON MENSUEL Guide de déclaration 1. Directives générales Les directives suivantes fournissent des renseignements qui vous aideront à répondre à l Enquête mensuelle sur le charbon. Si vous avez besoin

Plus en détail

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie L industrie cimentière belge L industrie cimentière est constituée de trois sociétés: CBR, CCB et Holcim. Son chiffre d affaires s élève à environ 480 millions d euros et elle dispose d un effectif de

Plus en détail

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle

Les enduits. Unité de Formation Professionnelle Les enduits Unité de Formation Professionnelle Les différents enduits Les finitions en isolations extérieure Migration de vapeur d eau Gestions des désordres Une protection contre les intempéries 1 Certains

Plus en détail

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES

C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES GENERALITES : C) MOULAGE EN MOULE METALLIQUES Alors que les procédés de moulage sable imposent, chaque fois, la destruction du moule pour récupérer la pièce coulée. Les moules permanents (métalliques),

Plus en détail

Les héros du recyclage. Livret de contrôle. Recycling. Heroes

Les héros du recyclage. Livret de contrôle. Recycling. Heroes Les héros du recyclage Livret de contrôle Recycling Heroes Je suis un héros du recyclage Nom: Prénom: Classe: Mon héros du recyclage favori: Qu est-ce que c est qu un héros? Un héros est serviable et s

Plus en détail

Dans tous les cas, il vous suffit de nous envoyer votre demande par courriel à l'adresse : demandededevis@bullesfrisson.com

Dans tous les cas, il vous suffit de nous envoyer votre demande par courriel à l'adresse : demandededevis@bullesfrisson.com Tous les articles, les vins et les champagnes du site Bulles Frisson servent de base à la composition de vos cadeaux tant dans le cercle privé que dans celui plus particulier du cadeau d'entreprise. Nous

Plus en détail

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom).

Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). Enquête centre d exploitation et subdivision (nom). *Service = centre d exploitation ou subdivision Nom de la personne ayant répondu au questionnaire Adresse mail Téléphone Consultez vous régulièrement

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

pour l écoconsommation

pour l écoconsommation pour l écoconsommation Les enjeux Depuis 40 ans, l évolution des modes de consommation a favorisé la multiplication des emballages. Aujourd hui, un Français produit 125 kg de déchets d emballages par an.

Plus en détail

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT

Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT. Infos SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 16 Janvier 2011 Infos Prévention LE STOCKAGE DE CARBURANT SOMMAIRE : LE STOCKAGE DE CARBURANT 1- Les lieux de

Plus en détail

HABITATION ISOLATION Présentation

HABITATION ISOLATION Présentation Un particulier vient d acheter une maison individuelle construite dans les années 70 suivant le plan de masse ci-contre. Classe énergétique : Emission de Gaz à effet de Serre : 1 / 6 limite terrain N 8m

Plus en détail

Le Petit Céramologue. Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9. Fiche B : tesson 13. Fiche C : tesson 1. Fiche D : tesson 4

Le Petit Céramologue. Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9. Fiche B : tesson 13. Fiche C : tesson 1. Fiche D : tesson 4 Le Petit Céramologue Correspondance fiches et tessons : Fiche A : tesson 9 Fiche B : tesson 13 Fiche C : tesson 1 Fiche D : tesson 4 Fiche E : tesson 7 Fiche F : -Lezoux 24, tesson 10 -Lezoux 31, tesson

Plus en détail

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE

Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014 DOSSIER REPONSE SUJET DE CONCOURS COMMUN AUX CENTRES DE GESTION : CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE DE 1ERE CLASSE SESSION 2014 SPECIALITE «ENVIRONNEMENT, HYGIENE» Epreuve écrite d admissibilité du Mercredi 15 Janvier 2014

Plus en détail

Protection thermique

Protection thermique Protection thermique 4 Protection thermique Applications de l isolation thermique Le marché de l isolation thermique exige des produits toujours plus performants avec une garantie d utilisation irréprochable.

Plus en détail

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8

SOMMAIRE. LES MURS EXTERIEURS page 2. LES BOISERIES EXTERIEURES page 5. LES LASURES ET VERNIS page 6. LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 SOMMAIRE LES MURS EXTERIEURS page 2 LES BOISERIES EXTERIEURES page 5 LES LASURES ET VERNIS page 6 LES FERRURES ET FERRONNERIES page 8 LES TOITURES page 8 LES INTERIEURS page 9 CONSEILS PRATIQUES page 11

Plus en détail