Programme d actions pour les écoles marseillaises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme d actions pour les écoles marseillaises"

Transcription

1 Programme d actions pour les écoles marseillaises Courriel : CONTACT TEL: Blog : mpe13.blogspot.fr 1

2 Marseille Ecoles Budget : Population Marseillaise : Habitants Nombre d'écoles : 445 Nombre d'enfants scolarisés dans le primaire : Le budget éducation (budget primitif 2013*) pour Marseille s élève à millions d euros (cf. Tableau). Pour une ville comme Lyon le budget alloué à l Education s élève à 141 millions d Euros, ce qui représente une dépense de 317 euros par Habitant, c'est-à-dire environ 60% de plus qu à Marseille. Rapport par An/Hab Culture 171 millions d euros Education 164,5 millions d euros Sécurité et salubrité publique 143,3 millions d euros Solidarité, social et santé 127,8 millions d euros Economie et urbanisme 96,7 millions d euros Environnement 80,5 millions d euros Sport et jeunesse 75,9 millions d euros La dette de la ville ** : 1,8 Md (source: Institut Montaigne) soit une dette par Habitant de 2103 Ces dernières années, les populations urbaines se sont déplacées, modifiant la répartition géographique des familles sur les différents quartiers, rendant urgent la construction de nouveaux établissements. L'école doit rester un service de proximité. *Source Portail Ville de Marseille : **http://www.ccomptes.fr/publications/publications/commune-de-marseille-marseille-bouches-du-rhone-rapport-d-observationsdefinitives 2

3 Etat des lieux des parents: Les conditions d'accueil des écoliers : Les locaux municipaux : Dans de très nombreuses écoles, des dysfonctionnements sont liés au financement et à la gestion des travaux : Manque d entretien des bâtiments, réparations pas ou mal effectuées, notamment dans les sanitaires et les chaufferies. Le budget alloué aux réparations et à l entretien des locaux est en baisse constante. Cette année le budget a été amputé de 20%, pourtant les besoins qui ne font qu accroitre. Des travaux d entretien, tels que ceux de peinture, ne sont plus dans les priorités et sont même parfois supprimés. Nous avons aussi constaté que des budgets alloués sur des travaux spécifiques pour une école, ou des «queues de budgets» non utilisés financent d autres réparations sur un autre établissement sans que la communauté éducative de l Ecole n en soit informée. Dés la fin d un chantier, les entreprises perçoivent le règlement de leurs factures, si des malfaçons sont constatées pour les travaux rendus, il est très compliqué de demander aux entreprises d intervenir pour réparer. Les problèmes d hygiène, le manque d intimité (espaces ouverts)pour les enfants dans les toilettes, la carence de papier toilette... Le problème des sanitaires est récurent, et inquiétant ; C est une source de risques importants de maladies microbiennes notamment chez les petites filles et de maladies intestinales. La mise en place de commissions de suivi des travaux dans chaque école avec les acteurs concernés : parents délégués, enseignants, mairie de secteur et mairie centrale. Une communication précise sur les montants des budgets alloués pour les travaux sur chaque école faite aux directeurs d Ecole et aux Parents délégués La planification précise des travaux doit être définie avec une gestion des priorités et doit être rendue publique afin que chaque parent intéressé puisse se référer à cette planification en cas de problème. Une validation des procès-verbaux de fin de chantier doit se faire en présence du directeur de l'école et d un parent délégué de cette école. L'accueil des enfants en situation de handicap : C est un enjeu primordial de notre société afin que de réels moyens et un accompagnement spécifique et pérenne soit mis en place. Il faut permettre aux élèves en situation d Handicap quel qu il soit, de vivre une scolarité sereine en milieu ordinaire. 3

4 Il est urgent d accompagner les familles, de les informer afin de les aider à diminuer les difficultés auxquelles ils sont confrontés. Actuellement les élèves bénéficient d une aide à la vie scolaire, mais sur un temps limité. Il est urgent de mettre en place une politique courageuse et ambitieuse afin de faciliter la scolarité de TOUS les enfants. Du personnel en nombre suffisant et qualifié pour faire face aux besoins de l élève. Equiper les écoles de tous les matériels numériques et informatiques utiles aux enseignants afin d'adapter les supports pédagogiques aux enfants. MPE13 pour toutes ces questions soutient la démarche de la DFD13 et d'aad Provence qui ont sollicités les candidats dans la prise en charge des enfants notamment DYS. Cette démarche est essentielle afin que tous les enfants soient accueillis dans de bonnes conditions. Le personnel municipal ATSEM: Le personnel affecté aux maternelles ATSEM est en charge avec l'enseignant du temps éducatif. Aujourd'hui ce personnel est en nombre insuffisant. Sur Marseille, le quota est calculé sur la base du nombre de classes par Ecole, moins 1 poste. Un calcul unique en France! A Nice, Paris, Lyon, Toulouse ou ailleurs le nombre de personnel ATSEM est égal au nombre de classes de maternelle soit 1 personnel par classe. N'oublions pas qu'il s'agit d'enfants de 2 à 6 ans! 1 ATSEM par classe en maternelle L information aux familles: Globalement les parents constatent pour tout ce qui concerne l'école, le manque de communication et de cohérence dans les différents services. La communication est difficile entre la municipalité, les établissements scolaires et les familles. De plus si des procédures existent, elles sont peu connues. Le périmètre de compétences entre mairie centrale et mairie de secteur est trop délimité et les parents sont souvent devant des services qui se renvoient la balle quand ils rencontrent un problème sur leur école. Le site internet de la Ville ne véhicule que très peu de renseignements. Les courriers n'obtiennent pas systématiquement de réponses, voire dans des délais très longs. 4

5 Une information inexistante et un manque de communication sont source de tensions entre les familles et la municipalité... Afin de répondre efficacement aux questions des parents et permettre une information fluide, les parents d'élèves demandent depuis longtemps la mise en place d un contact privilégié afin de pouvoir faire remonter plus rapidement les problèmes et réduire les délais de réponse. L idée de mise en place d une ligne spécifique, avec un numéro d appel gratuit comme il en existe déjà pour la Ville de Marseille serait une piste. Un interlocuteur unique ferait le lien avec les différents services concernés : Education, jeunesse et sport, travaux, animation... Optimiser l'utilisation du portail internet de la ville de Marseille afin d'informer en temps réel les parents et donner la possibilité de poster des messages avec un engagement de réponses rapides. Utiliser le site de la ville comme un véritable vecteur d'informations, mettre à disposition du personnel Enseignant et Municipal des moyens de communication performants pour répondre efficacement à leurs besoins. Mise en place de points d accueil dans tous les arrondissements, dédiés aux écoles, pour les familles, où les compétences des différents services seraient mises en commun pour répondre aux mieux aux demandes des parents. Le service périscolaire : L'amplitude des horaires d'accueil est inégale à Marseille. Certaines écoles bénéficient d'un accueil payant le matin dès 07h30, d'autres non. Certains ont un accueil périscolaire le soir de 16h30 à 17h30, payant ou gratuit et d'autres non... Il n y a pas de cohérence et des inégalités fortes se créent au détriment des familles. Le boom immobilier de ces dernières années a fait augmenter très largement les distances entre domicile et travail. Mais rien n'a évolué pour faciliter la vie des familles... Les situations familiales difficiles de parents isolés, obligent trop de parents (souvent les mamans) à avoir des emplois précaires sur des horaires en extrême matinée ou en extrême soirée. L organisation familiale est perturbée, l enfant se retrouve de fait en difficulté. Uniformisation du service dans toutes les écoles de la Ville avec un accueil pour les élèves de 07h30 à 18h30 Gratuité du service 5

6 Les apprentissages : Les équipements sportifs : Le programme éducatif du 1er degré est fixé par l Éducation nationale et doit être mis en application de façon égalitaire dans toutes les écoles. Nous ne pouvons que constater le manque d'entretien des équipements sportifs, ce qui nuit directement à ces apprentissages. Certains gymnases dont le budget de rénovation a été voté, voient les travaux réalisés parfois des années plus tard. Les piscines sont en nombre insuffisant, d autant que pour cause de travaux d'entretien et de réfection, les écoliers ne peuvent plus bénéficier d'un apprentissage en milieu aquatique comme prévu dans les programmes de l'education Nationale. Il est inconcevable que les cours de natation ne soient dispensés qu à certains élèves. Faire un état des lieux des équipements sportifs de la ville Prioriser les travaux pour les équipements sportifs Informer les parents délégués et directeurs d école des travaux sur les équipements sportifs et des délais d'intervention. Ils doivent être associés au suivi de ces travaux et avisés des retards pris Le nombre de créneaux piscine alloué doit être clair et communiqué aux parents délégués chaque année dans les écoles. Ceci afin qu avec l'équipe éducative d'éventuelles solutions pour l'accompagnement des enfants soient organisées. Accélérer la réfection des piscines sur Marseille. Les rythmes scolaires : Les temps d'apprentissage seront à la rentrée 2014 modulés par la réforme des rythmes scolaires. Cette réforme laisse une très grande marge de manœuvre dans sa mise en place. La coordination des parents du 13 a mené un travail rigoureux de concertations dans le cadre de nombreuses réunions. Un questionnaire a été diffusé auprès des parents d élèves, plus de 700 réponses ont été traitées. Cela a permis de définir clairement leurs attentes. Les parents souhaitent que des moyens soient alloués sur le temps scolaire, périscolaire et périéducatif. L'école publique est gratuite, pour autant chaque année, les parents sont sollicités financièrement, que ce soit pour la coopérative scolaire, les sorties ou les voyages scolaires. Les parents font confiance en l'équipe enseignante et au personnel municipal. L'intervention d'un personnel extérieur sur le temps péri-éducatif inquiète. A ce jour nous n'avons toujours aucune 6

7 information sur ces personnels : Recrutement, formation, compétences et quelles seront les activités qu ils animeront. Le personnel intervenant sur le temps péri-éducatif doit être en nombre suffisant, formé et compétent pour les activités proposées Le temps alloué sur ces activités doit être suffisant pour permettre un réel bénéfice et un réel apprentissage pédagogique. Les 45minutes qui sont proposées à ce jour ne répondent pas à ces exigences. Le service proposé ne doit pas détériorer l'organisation familiale, notamment pour les familles utilisatrices des services d'animation du mercredi. Il faut que les services compétents soient en lien afin d'assurer une fluidité des prestations pour l'enfant. Les parents souhaitent être associés sur tous les projets éducatifs locaux qui seraient mis en œuvre. Le conseil d'école doit permettre à tous les intervenants de se réunir et d'échanger sur ces différents temps de l'enfant au sein de l'école et permettre de valider ensemble le projet éducatif local. L'activité proposée doit être bénéfique pour les enfants : un réel apprentissage afin de s'épanouir au sein de l'école notamment pour les enfants les plus en difficulté sans en alourdir la journée. L équité entre les différentes écoles de la Ville doit être assurée Le temps cantine et la restauration scolaire: Le temps méridien : Cette période représente 25% du temps que passe nos enfants à l'école, c est un moment «sensible» dans la journée de l enfant. Le manque de personnel encadrant dans le créneau horaire, 12h30/13h30 est un facteur non négligeable, les risques d accident sont démultipliés pendant cette période. Alors que ce moment devrait être apaisant dans la journée de l enfant, le service de cantine est très bruyant et les enfants excités. Ce service doit être encadré, nous attendons des réponses concrètes, dans l intérêt supérieur de l enfant. La restauration scolaire : 7.2 millions d euros sont acquittés par la mairie chaque année et 14.6 Millions d euros par an le sont par les usagers repas sont servis quotidiennement avec des pointes à (http://www.marseille.fr/sitevdm/education/maternelle-et-elementaire/restauration-scolaire) 7

8 Il n existe aucune information sur la traçabilité des aliments, les enquêtes sanitaires susceptibles d'être menées, les mesures de qualité des aliments... Nous ne connaissons pas les raisons qui poussent régulièrement le personnel de cantine à servir un repas de substitution à la place du repas annoncé. Or le prix du repas lui ne varie pas... L'intégration du BIO dans les assiettes de nos enfants a été remarquée mais dans quelles proportions? Nous sommes loin des 30% escomptés. Chaque année le prix du repas augmente pour autant ni la qualité, ni la quantité ne s améliorent. Le repas planifié dans les menus de la SODEXO affiche un équilibre alimentaire certain. Mais que mangent réellement nos enfants? Régulièrement ils se reportent sur les féculents plutôt que les légumes, leurs desserts préférés sont en nombre insuffisant la plupart du temps, et parfois même le plat principal. Les enfants se plaignent de ne pas «manger à leur faim». En 2013 des insectes ont été trouvés dans les assiettes des enfants. Les parents d'élèves des écoles marseillaises dans un communiqué, demandent que la municipalité reprenne le contrôle dans la restauration scolaire! Les parents d élèves sont inquiets et n'ont plus confiance Quand un problème se pose sur ce temps méridien, les parents s adressent aux responsables municipaux, la restauration scolaire est un service public et les familles sont en droit d attendre des réponses claires, des actions concrètes et responsables. Les parents comme le personnel doivent pouvoir s'appuyer sur une charte claire et précise qui permettrait de définir les droits et devoirs de chacun. Le vide laissé par cette absence de règlement intérieur nuit à la communication. La règle est là pour protéger les parties plus que pour les contraindre! Le personnel municipal devrait être représenté dans les conseils d Ecole Information régulière aux parents des contrôles sanitaires effectués par des entreprises externes au sein de la cantine centrale, ils doivent être rendus publics! Une communication régulière, précise et publique doit être diffusée sur la provenance des aliments. Autoriser librement les parents délégués à prendre un repas avec leurs enfants à la cantine, sans jour imposé, après en avoir informé le responsable de secteur cantine. Le personnel de cantine doit être en nombre suffisant pour l accueil, l accompagnement à l apprentissage de l alimentation et la sécurité. (Nice : 1 personnel pour 10 enfants en maternelle et 1 pour 30 enfants en élémentaire - Paris 1 pour 15 en maternelle et 1 pour 30 en élémentaire.) Ces quotas de personnel, sont appliqués dans la plupart des villes et peuvent être considérés comme une moyenne acceptable. Nous demandons que Marseille applique cette moyenne. 8

9 Un représentant du personnel de cantine doit pouvoir assister au conseil d'école afin d'échanger avec l'équipe éducative. Mise en place d un règlement intérieur spécifiant les droits et devoirs des personnels ainsi que celui des enfants et des parents. Cela permet de faciliter la relation entre les parties, de donner de la cohérence d'ensemble sur tous les restaurants scolaires. Les parents sont consternés de la quantité de nourriture jetée chaque jour et demande à ce que soit étudié un partenariat avec la banque alimentaire comme cela se fait sur d'autres communes afin de donner les repas non consommés. Suite aux événements récents survenus dans les cantines, les parents demandent une information par courrier à TOUTES les familles sur les résultats des enquêtes sanitaires et des décisions prises. Le contrat qui lie la municipalité avec la Sodexo doit-être revu suite à ces manquements graves, il engage notre ville sur un terme beaucoup trop long. Il semble nécessaire que même si ce service est délégué à un prestataire, la municipalité ne doit pas rester en marge. La mise en place de référents et de responsables municipaux est une nécessité Le portail internet destiné à ce service doit être actualisé. Il ne sert actuellement que pour l information des menus. Les parents attendent donc plus de transparence, de rigueur, et d équité dans la gestion éducative de leur ville. Conscients des difficultés à gérer plus de 440 écoles, les parents souhaitent davantage participer et être force de propositions pour le bien de leurs enfants et de l école. Il est urgent de rétablir le lien de proximité qui nous manque aujourd hui. Pour toutes ces raisons, nous demandons la mise en place un Comité Paritaire pour les Ecoles de Marseille, auquel participeront tous les acteurs de la communauté éducative, une structure qui permettra une concertation régulière et constructive, dans l intérêt général. 9

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille

La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille La rentrée scolaire dans les écoles publiques maternelles et élémentaires de Marseille Ecole élémentaire de Sainte-Marguerite : une des 445 écoles maternelles et primaires de Marseille Lundi 25 août 2014

Plus en détail

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial

Charte d'engagements réciproques. Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Direction départementale de la cohésion sociale - Vienne Charte d'engagements réciproques Entre tous les professionnels intervenants dans le cadre de la mise en œuvre du Projet Educatif Territorial Ecole

Plus en détail

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE

RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Evry, Président de la Communauté d Agglomération Evry Centre Essonne Evry, le 26 août 2014 RENTRÉE 2014-2015 À ÉVRY : UN PROJET ÉDUCATIF À LA POINTE Contact

Plus en détail

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous

Comité de la Jeunesse au plein air des Landes. Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Comité de la Jeunesse au plein air des Landes Présentation de la Mission Accès aux loisirs pour tous Notre objectif : informer et sensibiliser les élus et les professionnels pour l'accueil d'un enfant

Plus en détail

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective.

2 ème mission : garantir à l enfant sa sécurité physique et psychoaffective. L association Familles Rurales s est fixé l objectif de développer la qualité des accueils périscolaires proposés aux enfants et aux familles sur la commune d Yzernay. Ces accueils sont pour les enfants

Plus en détail

Conseil Citoyen Fontainois AVIS CITOYEN

Conseil Citoyen Fontainois AVIS CITOYEN Date : 9 avril 2015 Lieu : Mairie de FONTAINE AVIS CITOYEN Présents (nombre): Elus : 2 Habitants : 36 Techniciens : 16 Associations / partenaires : 8 Sujet (question posée) : La mise en place de la réforme

Plus en détail

Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli»

Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli» Concept socio-éducatif de la Maison Relais «De Jhangeli» La Maison Relais «De Jhangeli», intégrée dans les bâtiments de l école fondamentale à Koetschette, est gérée par l Administration de la Commune

Plus en détail

L argent de l école: En quête d'égalité

L argent de l école: En quête d'égalité L argent de l école: En quête d'égalité Conférence de presse Mercredi 12 octobre 2011 A la Caféothèque 52 rue de l'hôtel de Ville 75004 PARIS Conférence de presse «Argent de l école» 12 octobre 2011 P

Plus en détail

Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux

Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux Règlement intérieur des temps périscolaires et extrascolaires à Issy-les-Moulineaux Le présent règlement s applique aux temps périscolaires et extrascolaires de la Ville d Issy-les- Moulineaux et du CLAVIM

Plus en détail

CHARTE DU TEMPS DE LA RESTAURATION

CHARTE DU TEMPS DE LA RESTAURATION DIRECTION DE L ENFANCE JR Le 28 septembre 2000 CHARTE DU TEMPS DE LA RESTAURATION INTRODUCTION : Cette charte est une base de travail commune, elle associe tous les acteurs intervenant sur le temps de

Plus en détail

Rappel législation DDCS : 1 animateur pour 14 (- 6ans) et 1 animateur pour 18 (+ 6 ans)

Rappel législation DDCS : 1 animateur pour 14 (- 6ans) et 1 animateur pour 18 (+ 6 ans) RENTREE 2015-2016 PROJET DE FONCTIONNEMENT Accueil Périscolaire CCVI Artannes/Indre A : Rappel des horaires des écoles maternelles et élémentaires Jean-Guehenno Lundi-Mardi-Jeudi-vendredi : 9h00-12h15/13h45-15h45

Plus en détail

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014

Les rythmes scolaires à Villaz. Rentrée 2014 Les rythmes scolaires à Villaz Rentrée 2014 Objectifs pédagogiques de la réforme permettre aux enfants de mieux apprendre, en répartissant les heures de classe sur un plus grand nombre de jours dans l

Plus en détail

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités?

Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement. Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Organisation et encadrement des activités Modalités d encadrement Taux d encadrement, statut des personnels d encadrement Quel sera le taux d'encadrement qui sera demandé pour assurer ces activités? Un

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ALAE DU CANAL-ALSH MATERNEL ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 I PRESENTATION DU SERVICE ENFANCE ET JEUNESSE Le service enfance jeunesse de Saint-Jory est géré par l'association Loisirs Education

Plus en détail

SOMMAIRE REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE»

SOMMAIRE REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE» REGLEMENTS INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS MAISON DE L ENFANCE «LA FARANDOLE» SOMMAIRE 1 / REGLEMENT INTERIEUR DE L ACCUEIL DE LOISIRS PERISCOLAIRE (p.2) Article 1 Objet (p.2) Article 2 Horaires et modalités

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE

REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE REGLEMENT DU SERVICE RESTAURATION SCOLAIRE ET ACCUEIL PERISCOLAIRE SUR LA COMMUNE DE PLEURE POUR LES ENFANTS DU RPI CHENE-BERNARD, LA CHAINEE DES COUPIS, GATEY, PLEURE, SERGENON CHAPITRE I PRINCIPES GENERAUX

Plus en détail

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe

CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU LOIRET CONCOURS A.T.S.E.M. de 1 ère classe TROISIEME CONCOURS EPREUVE ECRITE D ADMISSIBILITE DU MERCREDI 17 OCTOBRE 2012 de 9 H 00 à 11 H 00 IMPORTANT

Plus en détail

Ville de Savenay. Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école

Ville de Savenay. Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école Ville de Savenay Le règlement intérieur des services municipaux complémentaires de l école Préambule Des services complémentaires de l école sont proposés aux élèves des écoles publiques de la ville. Ils

Plus en détail

Ville de La Celle Saint-Cloud

Ville de La Celle Saint-Cloud Ville de La Celle Saint-Cloud Règlement des restaurants scolaires et des activités périscolaires 1 La ville de La Celle Saint-Cloud met en place la restauration scolaire et des accueils périscolaires pour

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP)

REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées Temps d Activités Périscolaires (TAP) Ville de SAINT-LO Service EDUCATION 18 RUE FONTAINE VENISE 50000 SAINT-LO Tél : 02 33 77 49 30 sce.education@saint-lo.fr REGLEMENT DES SERVICES PERI-SCOLAIRES Restauration scolaire Garderies Etudes surveillées

Plus en détail

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS

1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS REGLEMENT DES SERVIICES PERIISCOLAIIRES DE LA COMMUNE DE TOURRETTES 1 ADMISSION ET FORMALITES D INSCRIPTIONS 1.1 Bénéficiaires des services Les services périscolaires sont proposés aux familles des enfants

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS PERISCOLAIRES La Ville met en place différents accueils périscolaires à destination des enfants de maternelle et d élémentaire dans toutes ses écoles. Ces accueils de loisirs

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/MB SEANCE DU 18 MAI 2004 2004/3726 - DÉLÉGATIOIN GÉNÉRALE À L'IMMOBILIER ET AUX TRAVAUX - DIRECTION DE LA CONSTRUCTION - GROUPE SCOLAIRE JULES VERNE, 13 RUE JULES VERNE 69003 LYON - RESTRUCTURATION

Plus en détail

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES +$ % "$ e "ax2 dx = 1 2 DOSSIER DE PRESSE - Août 2007 - # a ih " "t #(r r,t) = $ h2 2m %#(r r,t) + V ( r r,t)#( r r,t) Page 0 sur 7 EasyMath, LE spécialiste de l enseignement des matières scientifiques

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Guide de la réforme des rythmes scolaires.

Guide de la réforme des rythmes scolaires. Guide de la réforme des rythmes scolaires. Commission management Réseau Petites Villes JANVIER 2014 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE Références de la réforme : p.3 I CADRE DE LA REFORME p.4 1) Principes de la

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires

FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Ville de Roissy en Brie 9, rue Pasteur 77680 ROISSY EN BRIE FICHE ENFANCE : Accueils de loisirs sans hébergement (ALSH) Mercredis et vacances scolaires Il s agit de ce que l on appelle traditionnellement

Plus en détail

Des agents pour le secteur périscolaire

Des agents pour le secteur périscolaire Rhône 31 000 habitants habitants - 15 kilomètres Est de Lyon, desservie par le tramway Recrute H/F Des agents pour le secteur périscolaire La commune de Meyzieu a mis en place les nouveaux rythmes scolaires

Plus en détail

Les sorties et les voyages scolaires

Les sorties et les voyages scolaires Les sorties et les voyages scolaires Dossier thématique Novembre 2006 Les sorties et les voyages scolaires présentent de multiples intérêts, à la fois pédagogiques et personnels. Ils contribuent à la mise

Plus en détail

Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte. Aucun enfant ne pourra être accueilli sans inscription préalable.

Les dossiers incomplets ne seront pas pris en compte. Aucun enfant ne pourra être accueilli sans inscription préalable. REGLEMENT DES ACTIVITES PERISCOLAIRES (ACCUEILS PRE ET POSTSCOLAIRES, RESTAURATION SCOLAIRE, ETUDES SURVEILLEES) Les accueils pré et postscolaires, la restauration scolaire et les études surveillées sont

Plus en détail

Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL

Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans une classe multi niveaux GUIDE DEPARTEMENTAL Direction des services départementaux de l Education nationale

Plus en détail

COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL

COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL COMMUNE DE PRINQUIAU REGLEMENT INTERIEUR DU RESTAURANT SCOLAIRE MUNICIPAL Préambule : La Commune de PRINQUIAU organise un service de restauration destiné aux élèves des classes maternelles et élémentaires

Plus en détail

Pourquoi cette réunion?

Pourquoi cette réunion? Pourquoi cette réunion? A ce jour, le décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 relatif à l'organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires est toujours d actualité. Tant que ce décret

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage

AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage AUTONOMIS NOUVELLE GÉNÉRATION Une réponse plus efficace pour les personnes dépendantes et leur entourage PARTENARIAT NATIXIS ASSURANCES, FRANCE DOMICILE ET UNA Contacts presse Karine BRIAND Responsable

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires à l école

La réforme des rythmes scolaires à l école La réforme des rythmes scolaires à l 1 Les essentiels 24h/semaine sur 36 semaines 9 demi-journées 36 heures d Activités Pédagogiques Complémentaires (APC), non obligatoires pour les enfants, à répartir

Plus en détail

Note d'information rentrée scolaire 2015

Note d'information rentrée scolaire 2015 DOCUMENT A CONSERVER Ecole de St Léger du Bois Note d'information rentrée scolaire 2015 1. Un service de garderie est proposé. Se référer au schéma ci-après pour connaître les horaires. Tarif - forfait

Plus en détail

Projet pédagogique. Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières

Projet pédagogique. Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières Association des Centres de Loisirs Centre de Loisirs le Clos d'espiès 11, avenue Dr Valois 38610 Gières Projet pédagogique Rappel: définition du Ministère de la jeunesse et des Sports du Centre de Loisirs.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES De la restauration scolaire PREAMBULE : Le service de restauration scolaire est un service public non obligatoire proposé par la ville

Plus en détail

Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens

Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens Compte rendu de la réunion FCPE du samedi 13 mars 2010 au lycée Georges Brassens 1/ Le e-groupe : Lors de la formation internet de la FCPE Paris à laquelle deux membres du bureau ont participé, la question

Plus en détail

Formation des membres des conseils d'établissement

Formation des membres des conseils d'établissement Formation des membres des conseils d'établissement Département Office Jeudi 24 mai 2012 Première des trois sessions de formation Paola Marchesini, Céline Merad-Malinverni, Bernard Riedweg Département de

Plus en détail

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens

Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Conférence de citoyens sur l hôpital Charte de recommandations des citoyens Nous constatons des problèmes ou des insuffisances dans le fonctionnement actuel de l hôpital. Sur l information et la communication

Plus en détail

La Direction des Sports De la Ville de Lyon

La Direction des Sports De la Ville de Lyon La Direction des Sports De la Ville de Lyon Un système de Management de la Qualité Certifié ISO 9001:2000 28 / 06 / 2007 1 Un engagement fort de la Ville de Lyon «La politique de la ville de Lyon en matière

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015.

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES. Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT DE BOUJAILLES-COURVIERES Année 2015 Vacances scolaires d'hiver, d été et d automne 2015. Projet écrit par Elizabeth BOULAIN 1 LE CONTEXTE : Depuis

Plus en détail

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009)

Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) Halte Pouce - Dépouillement du questionnaire (Période de l enquête de juillet à septembre 2009) 22 questionnaires ont été retournés (dont une personne habitant le département 77). La période estivale est

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014

La réforme des rythmes scolaires. Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 La réforme des rythmes scolaires Réunion de présentation du mardi 18 février 2014 Le cadre légal La loi d orientation et de programmation pour l Ecole prévoit la refonte des rythmes scolaires Le décret

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016

PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 Mairie d'orange Direction Affaires Scolaires / Animation Sport Loisirs PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de Loisirs Périscolaire Croix-Rouge Année 2015-2016 L'accueil de loisirs fonctionne pendant la période

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans)

Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) Projet Pédagogique Centre Social Intercommunal de Guérigny ACCUEILS DE LOISIRS Maternels (3-6 ans) Primaires (6-12 ans) 1- Présentation du projet éducatif du CSI de Guérigny: Le Centre Social Intercommunal

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Phase de consultation Le conseil municipal, après avoir consulté la communauté éducative, a décidé de reporter la mise en place de la réforme des rythmes scolaires en 2014

Plus en détail

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires

Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Réunion d échanges sur la mise en place de la réforme des rythmes scolaires Jeudi 15 janvier 2015 BOUXIERES-AUX-DAMES La réforme des rythmes scolaires Décret n 2013-77 du 24 janvier 2013 9 demi-journées

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION

LE DOCUMENT UNIQUE A- LA REGLEMENTATION Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale Cette fiche est consacrée au «Document Unique». Le Document Unique d évaluation des risques professionnels est : le premier outil de gestion des

Plus en détail

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés

Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Commune péri-urbaine de 7269 habitants située en Martinique qui compte 980 enfants scolarisés Projet communal : La commune dispose seule des compétences scolaires, périscolaires et extrascolaires. Elle

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

- Accueil périscolaire - Restauration scolaire - Étude surveillée (pour les établissements dans lesquels le service est mis en place)

- Accueil périscolaire - Restauration scolaire - Étude surveillée (pour les établissements dans lesquels le service est mis en place) Sommaire Courrier destiné aux familles Dossier : Fiche «Famille» Fiche «Enfant» : une fiche par enfant Règlements intérieurs : - Accueil périscolaire - Restauration scolaire - Étude surveillée (pour les

Plus en détail

Réforme des 4 jours et demi

Réforme des 4 jours et demi Réforme des 4 jours et demi Point d étape de la commission rythmes scolaires Réunion d'information du 7 mars 2014 Sommaire 1. Rappel des principes du décret de la réforme des rythmes 2. La réforme au niveau

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION Sujet national pour l ensemble des centres de gestion organisateurs ANIMATEUR TERRITORIAL PRINCIPAL DE 1 ère CLASSE Examen professionnel d avancement de grade SESSION 2014 Rédaction d un rapport à partir

Plus en détail

Règlement intérieur Activités périéducatives

Règlement intérieur Activités périéducatives Règlement intérieur Activités périéducatives ARTICLE 1. CONTENU ET PROGRAMMATION ANNUELLE DES ACTIVITES PERI- EDUCATIVES 1.1 Contenu Les activités péri-éducatives mises en œuvre par la Ville de Divonne

Plus en détail

(Approuvé par délibération du Conseil Municipal)

(Approuvé par délibération du Conseil Municipal) REGLEMENT INTERIEUR PERISCOLAIRE DES ACTIVITES PERISCOLAIRES FACULTATIVES, DE 15H30 A 16H15 ET DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE D ANDÉ (Approuvé par délibération du Conseil Municipal) Dispositions

Plus en détail

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013

REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS. Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 REUNION PUBLIQUE RYTHMES SCOLAIRES ECOLE ANSELME GRAS Centre Social de Fontreyne le 02/12/2013 Interventions du public composé de parents d élèves, d enseignants de l'école Anselme GRAS, d enseignants

Plus en détail

Dossier d'inscription. Accueils de Loisirs

Dossier d'inscription. Accueils de Loisirs Dossier d'inscription Accueils de Loisirs Année 2016/ 2017 Madame, Monsieur, Ce dossier regroupe les renseignements dont le service Jeunesse a besoin : Les renseignements enfant/famille, La fiche sanitaire,

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES

REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES REGLEMENT INTERIEUR DES ACTIVITES PERI ET EXTRA SCOLAIRES Adopté par délibération du Conseil Municipal en date du 22 avril 2013 PREAMBULE Le présent règlement, pris en application de la délibération du

Plus en détail

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Ville de Saint André lez Lille LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES Propositions du groupe de travail du groupe scolaire Schuman Groupe scolaire Schuman 1 SOMMAIRE Les enjeux de la réforme Le cahier des charges

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Les sorties et les voyages scolaires Dossier thématique avril 2005

Les sorties et les voyages scolaires Dossier thématique avril 2005 Les sorties et les voyages scolaires Dossier thématique avril 2005 Les sorties et les voyages scolaires présentent de multiples intérêts, à la fois pédagogiques et personnels. Ils contribuent à la mise

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

Cette nouvelle orientation sera la traduction de plusieurs principes :

Cette nouvelle orientation sera la traduction de plusieurs principes : Conseil Municipal N 3 du 10 avril 2015 Délibération n 87 1 REFONTE DES TARIFS DE LA COLLECTIVITE 15-221 FINANCES - Mesdames, Messieurs, Vous avez adopté, par délibération en date du 12 décembre 2014, un

Plus en détail

STRUCTURE DE COORDINATION DE L'ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DU RESEAU APERO RÈGLEMENT

STRUCTURE DE COORDINATION DE L'ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DU RESEAU APERO RÈGLEMENT STRUCTURE DE COORDINATION DE L'ACCUEIL FAMILIAL DE JOUR DU RESEAU APERO RÈGLEMENT Page 2 sur 5 1. Généralités Présentation du Réseau APERO (cf. site : www.reseau-apero.ch ) Le réseau APERO, Accueil Petite

Plus en détail

FICHE PROJET DE PÔLE

FICHE PROJET DE PÔLE Nom du Pôle / année : Pôle Jeunesse - ALSH 11-14 ans 2014 Référente de Pôle : BADET Brigitte FICHE PROJET DE PÔLE 1. PRESENTATION GENERALE INTENTIONS EDUCATIVES Réunir plus de jeunes dans nos accueils

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Généralités

REGLEMENT INTERIEUR. Généralités REGLEMENT INTERIEUR Les Accueils de Loisirs Sans Hébergement (ALSH) 3/6 et 6/12 ans sont organisés et financés par la commune de Castres-Gironde avec la participation de la CAF, de la MSA et le Conseil

Plus en détail

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES

-=-=-=-=-=- ARTICLE 2 INSCRIPTIONS AUX ACTIVITES PERISCOLAIRES Règlement intérieur de la restauration scolaire et des activités péri et extra scolaires de la ville de Gardanne -=-=-=-=-=- ARTICLE 1 OBJET DU REGLEMENT Le présent règlement a pour objet de préciser les

Plus en détail

Règlement Intérieur Accueil de Loisirs sans Hébergement «L Escargot» ENRIAL001

Règlement Intérieur Accueil de Loisirs sans Hébergement «L Escargot» ENRIAL001 La Ville de La Rochette Règlement Intérieur Accueil de Loisirs sans Hébergement «L Escargot» ENRIAL001 Service Petite Enfance, Enfance, Jeunesse, Restauration Les accueils collectifs de mineurs accueillent

Plus en détail

LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE

LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE LE CONTRAT ÉDUCATIF LOCAL DE LA VILLE DE MARSEILLE Après avoir présenté, dans le numéro précédent de "La Communale", le contrat éducatif local Nantais, nous continuons à approfondir cette question par

Plus en détail

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Une réponse aux besoins recensés sur le département Les services de l association Trait d'union - Bol d Air (TUBA) accueillent des personnes polyhandicapées

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL

RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL RYTHMES SCOLAIRES COMPTE RENDU DE LA REUNION DU GROUPE PARTENARIAL Date : Jeudi 30 Mai 2013, Salle du Conseil de l Hôtel de Ville Participants : annexe 1 Déroulement de la réunion 1. Accueil par Monsieur

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

BILAN D'ACTIVITE ALSH CESFO 2014 OBJECTIFS

BILAN D'ACTIVITE ALSH CESFO 2014 OBJECTIFS CESFO -SECTEUR ENFANCE- BILAN D'ACTIVITE ALSH CESFO 2014 I OBJECTIFS Rappel des objectifs pour l'année en lien avec le projet pédagogique Assurer : - L accès à l autonomie et à la socialisation de l enfant

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL D ECOLE

REUNION DU CONSEIL D ECOLE DEPARTEMENT DES ALPES MARITIMES ECOLE COMMUNALE DE CANTARON 06340 CANTARON TEL : 04 93 27 64 62 à Madame l Inspectrice de l Education Nationale Monsieur le Maire de Cantaron Mmes et MM les Délégués des

Plus en détail

e soutien aux familles

e soutien aux familles Le soutien aux familles e soutien aux familles Le soutien aux familles a pour principal objectif de soutenir les familles dans leurs responsabilités en regard de leur enfant présentant une déficience intellectuelle.

Plus en détail

Collectif de la téléphonie sociale et en santé (TeSS) Services d aide à distance. Charte

Collectif de la téléphonie sociale et en santé (TeSS) Services d aide à distance. Charte Collectif de la téléphonie sociale et en santé (TeSS) Services d aide à distance Charte 1. Préambule 1.1. Contexte A notre époque où les outils de communication et d information sont de plus en plus nombreux,

Plus en détail

Projet Pédagogique des Temps d'activités Périscolaires

Projet Pédagogique des Temps d'activités Périscolaires Service Enfance Jeunesse Modifié le 4/07/2013 2 bis rue Eiffel 95570 Bouffémont Tél. : 01.39.91.42 39 Email : alemarinel@ville-bouffemont.fr rfrederic@ville-bouffemont.fr Projet Pédagogique des Temps d'activités

Plus en détail

L école en grand. Dossier de presse. priorité nationale, priorité locale. Contact presse Alexandra Defresne - fcpecom@fcpe.asso.fr - 01 43 57 16 16

L école en grand. Dossier de presse. priorité nationale, priorité locale. Contact presse Alexandra Defresne - fcpecom@fcpe.asso.fr - 01 43 57 16 16 www.fcpe.asso.fr fr L école en GRAND priorité rité nationale, priorité localel www.fcpe.asso.fr w ELECTIONS MUNICIPALES 2014 Dossier de presse L école en grand priorité nationale, priorité locale Elections

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL

L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL L'évaluation des programmes d'informatique UNE FORMATION COLLÉGIALE DE QUALITÉ QUI RÉPOND AUX EXIGENCES ACTUELLES DU MILIEU DU TRAVAIL Montréal, le 20 juin 1996. Le président de la Commission d'évaluation

Plus en détail

Règlement intérieur de la MAM PetitPoussin

Règlement intérieur de la MAM PetitPoussin Règlement intérieur de la MAM PetitPoussin 1- Présentation de la M.A.M. PETITPOUSSIN Capacité de la structure Le nombre total d'enfants accueillis simultanément est limité à 8, chaque assistante maternelle

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI

Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI Merci pour le temps que vous avez consacré à remplir ce questionnaire de satisfaction. Mme Latifa BENAOUDIA-BRIKI L'intégralité des résultats est disponible sur le site internet de la commune : http://www.saintjeanlasseille.fr

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR. Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013. Présentation page 2. Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4

REGLEMENT INTERIEUR. Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013. Présentation page 2. Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4 Sommaire : REGLEMENT INTERIEUR Micro-crèches et Garderie périscolaire 2012-2013 Présentation page 2 Implantations Les équipes Inscriptions et admissions des enfants pages 3 à 4 Passage des enfants de la

Plus en détail

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES

RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES RÉFORME DES RYTHMES SCOLAIRES 1 Réforme OBJECTIFS DE LA RÉFORME SELON LA LOI Meilleure répartition des heures d enseignement sur la semaine (1/2 journée supplémentaire) Meilleure articulation des temps

Plus en détail

REGLEMENT ECOLE ANDRE PLAGNIOL CANTINE - NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES (NAP) - GARDERIE Année scolaire 2014-2015

REGLEMENT ECOLE ANDRE PLAGNIOL CANTINE - NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES (NAP) - GARDERIE Année scolaire 2014-2015 REGLEMENT ECOLE ANDRE PLAGNIOL CANTINE - NOUVELLES ACTIVITES PERISCOLAIRES (NAP) - GARDERIE Année scolaire 2014-2015 Cantine Garderie Nouvelles Activités Périscolaires Objet La garderie périscolaire, la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS. Approuvé en Conseil municipal le 10 juillet 2014

REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS. Approuvé en Conseil municipal le 10 juillet 2014 REGLEMENT INTERIEUR DES ACCUEILS DE LOISIRS Approuvé en Conseil municipal le 10 juillet 2014 Le présent règlement a pour but de définir le fonctionnement ainsi que les modalités de fréquentation des accueils

Plus en détail

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG

Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Echange Dossier - septembre 2001 Numéro CGT-CFDT Contacts L ARTT A la DG Septembre 2001 : Un mois avant la mise en place «anticipée» de l ARTT, l administration n a toujours pas consulté le personnel,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE 2015/2016 REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES. Nom et prénom de(s) l enfant(s). Adresse :... Tél :...

REPUBLIQUE FRANCAISE 2015/2016 REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES. Nom et prénom de(s) l enfant(s). Adresse :... Tél :... REPUBLIQUE FRANCAISE COMMUNE DE MAREIL-MARLY 2015/2016 REGLEMENT INTERIEUR DES RESTAURANTS SCOLAIRES Parents, ce règlement concerne aussi vos enfants. Lisez-le avec eux. Rentrée le 01 septembre 2015 à

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail