Maîtriser les charges d'eau en copropriété

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maîtriser les charges d'eau en copropriété"

Transcription

1 Maîtriser les charges d'eau en cprpriété Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété

2 Intrductin Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe Obligatins légales Technlgie de cmptage Méthde de relevé Bien répartir les charges individuelles Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives L éc-bilan «eau» 1 er niveau de suivi : sur une facture de répartitin 2 e niveau de suivi : sur le lng terme Optimiser la gestin Réchauffage de l eau chaude sanitaire Limiter les cnsmmatins

3 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Principe Appartement 2 Cmpteur divisinnaire EF Cmpteur divisinnaire ECS Appartement 1 Cmpteur général ECS Réchauffage Eau Fride Cmpteur général ECS Cmpteur divisinnaire EF Cmpteur divisinnaire ECS Parties cmmunes

4 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Obligatins légales Eau chaude : bligatin de répartir les charges au prrata des cnsmmatins (article R du Cde de la cnstructin et de l'habitatin) sauf si : Nécessité d installer plus de 2 cmpteurs par lt Installatin des cmpteurs impssible sur plus de 15% des pints de mesure Eau fride : pas d bligatin, mais c est cnseillé Vte à la majrité de l article 25 de la li de 1965 Une autre pssibilité : l individualisatin des cntrats d eau (si pas de prductin d eau chaude cllective) L avis de l ARC Une répartitin plus juste des charges d eau Une baisse myenne des cnsmmatins d envirn 10% sur l eau chaude (évlutin des cmprtements de cnsmmatin, repérage et traitement des fuites)

5 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage Nature du cmpteur : Cmpteur de vitesse : Avantage : le mins cher Incnvénients : dit être installé sur une canalisatin hrizntale, ne détecte pas les débits faibles

6 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage Nature du cmpteur : Cmpteur de vitesse : Avantage : le mins cher Incnvénients : dit être installé sur une canalisatin hrizntale, ne détecte pas les débits faibles Cmpteur vlumétrique : Avantages : les débits faibles snt enregistrés, peut être installé sur une canalisatin verticale Incnvénients : prix plus élevé, léger bruit

7 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage Nature du cmpteur : Cmpteur de vitesse : Avantage : le mins cher Incnvénients : dit être installé sur une canalisatin hrizntale, ne détecte pas les débits faibles Cmpteur vlumétrique : Avantages : les débits faibles snt enregistrés, peut être installé sur une canalisatin verticale Incnvénients : prix plus élevé, léger bruit Durée de vie : Eau chaude : 10 ans Eau fride : 15 ans

8 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage Nature du cmpteur : Cmpteur de vitesse : Avantage : le mins cher Incnvénients : dit être installé sur une canalisatin hrizntale, ne détecte pas les débits faibles Cmpteur vlumétrique : Avantages : les débits faibles snt enregistrés, peut être installé sur une canalisatin verticale Incnvénients : prix plus élevé, léger bruit Durée de vie : Eau chaude : 10 ans Eau fride : 15 ans Classe métrlgique : Il existe différents degrés de précisin A, B, C pur l eau fride A, B, C, D pur l eau chaude

9 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage Nature du cmpteur : Cmpteur de vitesse : Avantage : le mins cher Incnvénients : dit être installé sur une canalisatin hrizntale, ne détecte pas les débits faibles Cmpteur vlumétrique : Avantages : les débits faibles snt enregistrés, peut être installé sur une canalisatin verticale Incnvénients : prix plus élevé, léger bruit Durée de vie : Eau chaude : 10 ans Eau fride : 15 ans Classe métrlgique : Il existe différents degrés de précisin A, B, C pur l eau fride A, B, C, D pur l eau chaude Chix du débit nminal

10 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage

11 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Technlgie de cmptage

12 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Méthde de relevé Faire appel à un prestataire pur la pse, la lcatin, l entretien et le relevé des cmpteurs d eau divisinnaires : Demander un devis détaillé, faire juer la cncurrence et nus cnsulter! Engagement lng (5 à 10 ans) Vigilance sur les relevés, suivi de la prestatin Cût myen (cprpriété de 80 lts principaux, cmpteurs vlumétriques de classe C) : Pse Lcatin - entretien - relevé Relevé manuel Offert 18,00 TTC/an/cmpteur Radi-relevé Offert 23,00 TTC/an/cmpteur Télé-relevé Offert 28,00 TTC/an/cmpteur Cûts additinnels à prévir : installatin de rbinets d arrêt (envirn 30 TTC/cmpteur) A penser : faire passer en assemblée générale une réslutin pur préciser le mntant frfaitaire de charges d eau appliqué en cas d absence de relevé d index (article 10 de la li de 1965 : critère d utilité bjective)

13 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Méthde de relevé Accrds-cadres signés par l ARC avec les entreprises GMS, Cdrn Cmptage Services, LS-Services et Multimat : Relève semestrielle Péride prbatire d une durée d un an à l issue de laquelle vus puvez résilier le cntrat Obligatin d infrmatin en cas de cnsmmatins inchérentes Délai d interventin de 72h en cas de prblème Pssibilité d appliquer des pénalités 1. Cntacter directement les entreprises sur la platefrme Cpr-devis : 2. Infrmer l ARC à la signature d un cntrat : Une autre slutin : l achat des cmpteurs et le relevé direct par le cnseil syndical (100 à 200 TTC/cmpteur pse cmprise)

14 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Bien répartir les charges individuelles : eau fride Seul le vlume résiduel est à répartir aux tantièmes de charges Pas de répartitin spécifique aux tantièmes de charges pur la part abnnement

15 Répartir les charges au prrata des cnsmmatins Bien répartir les charges individuelles : eau chaude Méthde simplifiée : les frais d entretien de la chaudière et du balln d eau chaude snt répartis aux tantièmes de charges chauffage Méthde de calcul cmplète : prchainement sur

16 Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives L éc-bilan «eau» Faire un bilan de la situatin de vtre cprpriété (avec u sans cmpteurs divisinnaires) Repérer les niveaux de surcnsmmatin et déterminer leurs causes Cmprendre purqui une partie des cnsmmatins individuelles se retruvent dans les charges cllectives et agir Participer à la réductin des charges Dispnible gratuitement sur

17 Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives 1 er niveau de suivi : sur une facture de répartitin Les cnsmmatins snt-elles chérentes? Cnsmmatins myennes des lgements : 40 m 3 /an pur une persnne - ajuter 30 m 3 /an par persnne supplémentaire Frte cnsmmatin d un lgement : fuite chrnique u pnctuelle en partie privative, cmprtement de surcnsmmatin, u usages particuliers (ex : arrsage) Faible cnsmmatin d un lgement : lgement inccupé, lgement ccupé par intermittence, cmpteur défaillant

18 Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives 1 er niveau de suivi : sur une facture de répartitin Les cnsmmatins snt-elles chérentes? Cnsmmatins myennes des lgements : 40 m 3 /an pur une persnne - ajuter 30 m 3 /an par persnne supplémentaire Frte cnsmmatin d un lgement : fuite chrnique u pnctuelle en partie privative, cmprtement de surcnsmmatin, u usages particuliers (ex : arrsage) Faible cnsmmatin d un lgement : lgement inccupé, lgement ccupé par intermittence, cmpteur défaillant Rapprt indicatif eau fride/eau chaude : 2/3 d eau fride pur 1/3 d eau chaude Ecart entre cmpteur général et smme des divisinnaires supérieur à 5% : Cmptage aberrant sur un lt : cmpteurs usés, blqués, vire inversés par le cprpriétaire Piquage sauvage. Attentin aux cnsmmatins des cmmerces! Appint d eau dans le réseau de chauffage cllectif Nettyage des parties cmmunes, travaux Fuite(s) Le cmptage est-il crrectement réalisé? Absence de relevé de certains cmpteurs divisinnaires : le prestataire est-il bien passé pur relever le cmpteur? le cmpteur est-il en bn état de fnctinnement?

19 Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives 2 e niveau de suivi : sur le lng terme Les cmpteurs snt-ils crrectement entretenus? Baisse cntinue des cnsmmatins relevées aux cmpteurs divisinnaires : vieillissement des cmpteurs (dérive dans le temps de la mesure) Mise en place d un suivi technique (chaque cmpteur devrait être remplacé tus les 10 ans)

20 Suivre les cnsmmatins et repérer les dérives 2 e niveau de suivi : sur le lng terme Les cmpteurs snt-ils crrectement entretenus? Baisse cntinue des cnsmmatins relevées aux cmpteurs divisinnaires : vieillissement des cmpteurs (dérive dans le temps de la mesure) Mise en place d un suivi technique (chaque cmpteur devrait être remplacé tus les 10 ans) Y a-t-il des fuites en parties cmmunes? Si les cmpteurs snt bns mais que le «delta» augmente d année en année, il y a très certainement des fuites dans les parties cmmunes Détecter les petites fuites : vérifier la vanne de vidange du réseau de distributin de l immeuble, le discnnecteur les rbinets d arrêt, les vannes de pieds de clnnes, les équipements de prductin d eau chaude cllective, les rbinets de puisage des lcaux cmmuns, les rbinets d alimentatin des espaces verts, les jints Faire intervenir une entreprise spécialisée pur repérer les fuites invisibles Y a-t-il des fuites en parties privatives? «Faire la chasse» aux petites fuites : Un rbinet qui gutte représente une perte de 25 m 3 /an Une chasse d eau qui fuit : 220 m 3 /an Un filet d eau chaude : 140 m 3 /an 15 à 25% du mntant des factures d eau est du aux fuites chrniques (ne pas ublier de cntrôler les jints et les détendeurs de cumulus si la prductin d ECS est individuelle)

21 Optimiser la gestin Réchauffage de l eau chaude sanitaire Limiter les cnsmmatins à la prductin : Régler la température de cnsigne des équipements de prductin d eau chaude sanitaire à 55 C Lutter cntre le tarte : Détartrer les échangeurs et le balln (déterminer la fréquence avec le chauffagiste) Installer un aducisseur (uniquement si le TH de l eau est supérieur à 30 F) Isler les équipements de stckage Rénver la chaudière pur amélirer le rendement en été : installer un bruleur mdulant, installer une chaudière dédiée à l eau chaude sanitaire Limiter les déperditins thermiques sur le plan de la distributin : Calrifuger le réseau de distributin Rénver le circuit de distributin : Abandn de la prductin centralisée et prductin en sus-statins Cnservatin d une prductin centralisée mais ptimisatin du circuit de buclage

22 Optimiser la gestin Limiter les cnsmmatins : aspects techniques Vérifier la régulatin de pressin : installer un réducteur de pressin en pied d immeuble u régler le surpresseur Prpser l installatin d équipements d écnmie d eau dans les lgements : Musseurs hydr-écnmes (u limiteurs de débit) sur les rbinets Limiteurs de débit sur les duches Sacs «éc-chasse d eau» Mitigeurs de bnne facture (éviter les fuites et le mélange eau fride - eau chaude) Mitigeurs à crans

23 Optimiser la gestin Limiter les cnsmmatins : aspects cmprtementaux Se saisir de la questin : nmmer un référent eau au sein du cnseil syndical Mettre en place un tableau de brd glbal : Suivi des cnsmmatins glbales et individuelles Cntrôle de l état des cmpteurs divisinnaires Cmmuniquer sur les cnsmmatins auprès des cprpriétaires : affichage en parties cmmunes pur infrmer cncernant les cnsmmatin et féliciter les baisses de cnsmmatins («management du cup de puce») Précniser des éc-gestes : Privilégier la duche (60 à 80 L) au bain (120 à 200 L) Eviter de laisser culer l eau (un rbinet «standard», c est en myenne 12 L/min) Cntacter vtre Espace Inf Energie pur davantage de précnisatins (rendezvus sur

24 Optimiser la gestin Limiter les cnsmmatins : aspects cmprtementaux Se saisir de la questin : nmmer un référent eau au sein du cnseil syndical Mettre en place un tableau de brd glbal : Suivi des cnsmmatins glbales et individuelles Cntrôle de l état des cmpteurs divisinnaires Cmmuniquer sur les cnsmmatins auprès des cprpriétaires : affichage en parties cmmunes pur infrmer cncernant les cnsmmatin et féliciter les baisses de cnsmmatins («management du cup de puce») Précniser des éc-gestes : Privilégier la duche (60 à 80 L) au bain (120 à 200 L) Eviter de laisser culer l eau (un rbinet «standard», c est en myenne 12 L/min) Cntacter vtre Espace Inf Energie pur davantage de précnisatins (rendezvus sur

25 Merci pur vtre attentin Bastien Willet, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin» Assciatin des Respnsables de Cprpriété

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE

OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - OPTIMISER LE RESEAU DE DISTRIBUTION DE CHAUFFAGE Amélirer le rendement glbal de l installatin de chauffage en assurant

Plus en détail

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs

Guide de projet solaire thermique pour les bâtiments collectifs Avec le sutien de : Avec le sutien de : Guide de prjet slaire thermique pur les bâtiments cllectifs Ce guide vus explique : dans quel cntexte se dévelppe le slaire thermique cmment ça marche ses usages

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau peut être réduite

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture

OUI OUI OUI. 50% des coûts éligibles de la facture PRIME ÉNERGIE C4 POMPE À CHALEUR (PAC) Décisin du 24 ctbre 2013 du Guvernement de la Régin de Bruxelles-Capitale d apprbatin du prgramme d exécutin relatif à l ctri d aides financières en matière d énergie

Plus en détail

Atelier : la maitrise des charges de chauffage

Atelier : la maitrise des charges de chauffage Atelier : la maitrise des charges de chauffage Thibaut Debeauvais, chargé de prjets «eau, énergie et rénvatin», ARC 19/10/2015 1 L Assciatin des Respnsables de Cprpriété 14 000 cprpriétés adhérentes Une

Plus en détail

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis

KDJHU HQHUJ\ manuel de l'xwlolvdteur tebis manuel de l' teur tebis SOMMAIRE SOMMAIRE Page 1. PRESENTATION GENERALE DU SITE HAGER-ENERGY... 2 2. CONNEXION AU SITE... 3 3.... 4 3.1 COMPTE... 4 3.2 PAGE D ACCUEIL... 5 3.3 APPAREILS... 5 3.4 MON LOGEMENT...

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE

OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE OFFRE DE SERVICE TECHNICO-AGRONOMIQUE SPÉCIALISÉ EN SERRES par Grupe Hrticle Ledux Inc. DESCRIPTION DU BESOIN Ntre ffre permet de cuvrir les besins nn jurnaliers mais habituellement requis en serres pur

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE

GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE GUIDE PRATIQUE DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE Qui smmes nus? Nus smmes une petite sciété artisanale implantée sur Cuers. Ntre démarche est de prmuvir les énergies renuvelables. Nus essayns à travers ce guide de

Plus en détail

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP

Certification de bâtiments passifs à usage d habitation FFCP Certificatin de bâtiments passifs à usage d habitatin FFCP La certificatin est destinée aux entreprises : adhérentes à la Fédératin Française de la Cnstructin Passive à jur de ctisatin frmées à la cnstructin

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Consultants en Technologies de l Information

Consultants en Technologies de l Information ASSURANCES PROFESSIONNELLES by Hiscx QUESTIONNAIRE PRÉALABLE D'ASSURANCE Cnsultants en Technlgies de l Infrmatin IDENTIFICATION DU PROPOSANT Raisn Sciale :.... Nm :... Prénm :... Age :... Frmatin / Diplôme

Plus en détail

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE

PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Pur décuvrir la nuvelle versin 2016 du Guide Bâtiment Durable en ligne, Rendez-vus sur: http://www.guidebatimentdurable.brussels - - PROBLEMATIQUE ET ENJEUX DE L ENERGIE Impact énergétique du secteur de

Plus en détail

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse :

CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE. Concerne : Nom du Bâtiment Adresse : Entre : Nom Client Adresse : CONTRAT D ENTRETIEN ET DE GESTION DES ENERGIES PETIT BATIMENT - VERSION SIMPLIFIEE Cncerne : Nm du Bâtiment Entre : Nm Client Ci-après dénmmé «CLIENT» ET : Nm sciété Ci-après dénmmé «EXPLOITANT» Il a été

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques :

Sur la fiche de poste de travail vous reprenez au moins les informations suivantes sur base de l analyse des risques : Manuel de rédactin de la fiche de pste de travail En exécutin de l AR du 15/12/2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires Objectif de la fiche de pste de travail : En tant

Plus en détail

Projet de méthanisation à la ferme

Projet de méthanisation à la ferme Prjet de méthanisatin à la ferme Exercice d étude de cas Pôle de Lanaud (Haute-Vienne) Cntact Slagr : Jérémie PRIAROLLO jeremie.priarll@slagr.ass.fr 05 67 69 69 69 Slag r 75, vie du TOEC - 31076 Tuluse

Plus en détail

Résidence BREVA NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. 22 Appartements T3 Ŕ T4 Cabinet RAFFEGEAU-PEOCH-RUBIO

Résidence BREVA NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE. 22 Appartements T3 Ŕ T4 Cabinet RAFFEGEAU-PEOCH-RUBIO Résidence BREVA NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE Maître d uvrage SCCV BREVA Espace Perfrmance Ŕ Bâtiment N 35769 SAINT GREGOIRE CEDEX Tél : 02 99 23 16 46 Ecnmiste Cabinet LEMONNIER Parc Mnnier 35 000 RENNES

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

Les techniques commerciales en assurance

Les techniques commerciales en assurance La relatin client en assurance Les techniques cmmerciales en assurance Frmacde : 41054 banque assurance Métier visé Cmmercial, emplyé et technicien des entreprises du secteur de l assurance, de la mutualité,

Plus en détail

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE

AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE GUIDE PRATIQUE POUR LA CONSTRUCTION ET LA RENOVATION DURABLES DE PETITS BATIMENTS - - AMELIORER LA PRODUCTION D EAU CHAUDE SANITAIRE Chauffer, distribuer et puiser de l eau chaude sanitaire en tenant cmpte

Plus en détail

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS

Fiche de poste Chargé(e) de mission «Projet global» Association les Sheds. Présentation de l association LES SHEDS Fiche de pste Chargé(e) de missin «Prjet glbal» Assciatin les Sheds Présentatin de l assciatin LES SHEDS L assciatin Les Sheds a été fndée en 2007 et cmpte aujurd hui près de 400 membres. Sn prjet : la

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie

Leçon 4 : L économie d énergie à l école. Feuille de travail de l élève 1 e Partie Leçn 4 : L écnmie d énergie à l écle Feuille de travail de l élève 1 e Partie Cmbien d énergie tn écle écnmise t elle actuellement? Questin Oui Nn Cmmentaires 1 Est ce que tu sais cmbien d énergie tn écle

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières Schéma Directeur d Alimentatin en Eau Ptable Cahier des Clauses Techniques Particulières MAITRE D OUVRAGE GROUPEMENT DE COMMUNES : FRETIGNY HAPPONVILLIERS MAROLLES LES BUIS SAINT DENIS D AUTHOU REPRESENTANT

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique

Eco-conditionnalité des aides publiques : Formation obligatoire pour accéder aux marchés de la rénovation énergétique Circulaire N 3 0007/2014 du 20/06/2014 Ec-cnditinnalité des aides publiques : Frmatin bligatire pur accéder aux marchés de la rénvatin énergétique Dès lrs que l éc-cnditinnalité entrera en vigueur, les

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité

Changez pour Gas Natural Fenosa en toute liberté et en toute simplicité Changez pur Gas Natural Fensa en tute liberté et en tute simplicité Savez-vus que depuis 2004 vus puvez chisir vtre furnisseur de gaz naturel? Le marché du gaz naturel pur les prfessinnels a été libéralisé

Plus en détail

Transmission des dossiers

Transmission des dossiers COMMISSION TRAVAUX ETAT DES LIEUX Travau en curs Virie cmmunale Bâtiments cmmunau Eau et assainissement Affuages /relatin ONF Cimetière Matériels cmmunal /inventaire Emplyé cmmunal /registre sécurité cdg/ru

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots

Cahier des Clauses Techniques Particulières commun à tous les lots MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Syndicat Intercmmunal de Chauffage de Sannis, Ermnt et Francnville -- En mairie de Francnville 11 rue de la Statin BP 90043 95132 FRANCONVILLE cedex

Plus en détail

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE

SYSTÈME TOUT AIR, À DÉBIT CONSTANT, MONO-GAINE TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installatins Cmpétence C1.2 : Classer, interpréter, analyser Thème : S5 : Technlgie des installatins frigrifiques Séquence

Plus en détail

ENQUÊTE ANNUELLE 2015-2016 ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL (CAP, BAC PRO, BP)

ENQUÊTE ANNUELLE 2015-2016 ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL (CAP, BAC PRO, BP) Enquête Inter@ctive Grupement d éditeurs indépendants ENQUÊTE ANNUELLE 2015-2016 ENSEIGNEMENT PROFESSIONNEL (CAP, BAC PRO, BP) À renseigner avant le 12 janvier 2016 sur le site www.enqueteinteractive.fr

Plus en détail

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016

Offre de formation professionnelle 2015-2016. Offre de formation Fagerh 2016 Offre de frmatin prfessinnelle 2015-2016 Offre de frmatin Fagerh 2016 SOMMAIRE Frmatin de Base Jurnée d accueil des nuveaux directeurs (cadres)... P5 Cursus nuveaux prfessinnels (cadres et nn cadres)...

Plus en détail

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr

Proposition de services. ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr Prpsitin de services ZAC de la Tuque Tél. 05 53 68 52 66 Fax 05 53 67 57 26 www.da47.fr 1 Smmaire DA 47 Distributin Autmatique Histrique Parc et Références Clients Engagements Ntre prestatin de service

Plus en détail

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance

Conditions d installation et d utilisation du matériel d auto-surveillance Cnditins d installatin et d utilisatin du matériel d aut-surveillance 1. Recmmandatins d utilisatin et d installatin a) Le matériel d aut-surveillance utilise une technlgie de cmmunicatin sans fil (radifréquence

Plus en détail

Grâce au Tarif de Première Nécessité (TPN), je peux bénéficier, sous conditions d attribution, d une réduction sur ma facture d électricité.

Grâce au Tarif de Première Nécessité (TPN), je peux bénéficier, sous conditions d attribution, d une réduction sur ma facture d électricité. Les aides énergies Intrductin : Tus les détails des aides snt décrits ci-dessus et issus du site internet EDF. Pur plus de cmpréhensin, veuillez cntacter vtre agence EDF dnt le numér figure sur vtre facture.

Plus en détail

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE»

GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» - - GERER AU MIEUX LA «VENTILATION MANUELLE» Savir quand et cmbien de temps aérer les lcaux en l abscence de ventilatin hygiénique rganisée. PRINCIPES CONTEXTE La qualité de l air dépend de la cncentratin

Plus en détail

Communiqué #12. Fiche Avant Projet: Changements des informations demandées

Communiqué #12. Fiche Avant Projet: Changements des informations demandées NEWS Cmmuniqué #12 Fiche Avant Prjet: Changements des infrmatins demandées Bnjur chers utilisateurs GesPr! Afin d amélirer les dnnées cllectées, de faciliter le remplissage des Fiches Avant Prjet par l

Plus en détail

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé.

Dans ces situations, vous recevez un rapport d informations. Il est représenté soit par un code jaune ou rouge en fonction du comportement observé. SERVICE DE GARDE des 3 Chemins Pavilln Curé-Chamberland (819) 370-8545 s.d.g. = service de garde *Adpté au cnseil d établissement du 8 avril 2015 Année sclaire 2015-2016 Chers parents, Vici quelques infrmatins

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

Page 1 sur 6. Le présent document décrit les Services d assistance d optimisation des systèmes OSS.

Page 1 sur 6. Le présent document décrit les Services d assistance d optimisation des systèmes OSS. Page 1 sur 6 Descriptin de service : Services d assistance de l ptimisatin de l assistance des systèmes d explitatin

Plus en détail

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles Steria et Steria et la méthde Agile les méthdes agiles Méthdes, Outils, Juridique, Références et Capitalisatin 20 mars 2012 Agenda Purqui l avènement d une telle méthde? Principes structurants assciés

Plus en détail

Affichage publicitaire Mode d emploi

Affichage publicitaire Mode d emploi Affichage publicitaire Mde d empli Enseignes, pré-enseignes, publicité : qu ès aquò? Art L581-3 CE Une enseigne se caractérise par tute inscriptin, frme u image appsée sur un immeuble (fncier cmpris) et

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *:

GÉNÉRALITÉS. Demandeur (propriétaire de la future installation) Nom* : Prénom*: Rue* : CP* : Commune* : @** : Téléphone* : Nom* : Prénom* : Rue *: SPANC Tel : 03 80 24 58 79 Fax : 03 80 22 72 84 audrey.gaillard@beaunecteetsud.cm Cmmunauté d agglmératin BEAUNE CHAGNY NOLAY Service Assainissement 14 rue P. Trinquet 21200 BEAUNE DEMANDE D AUTORISATION

Plus en détail

Syndicat des Eaux d'ile-de-france

Syndicat des Eaux d'ile-de-france Syndicat des Eaux d'ile-de-france Interview du 5 Février 2013 avec Gildas Levesque, Chef de prjet SIG Mail : g.levesque@sedif.cm, tel : 01 58 01 23 43 Organisme d accueil Présentatin Le Syndicat des Eaux

Plus en détail

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données.

L ensemble de la population devra respecter strictement les consignes données. PANDEMIE GRIPPALE : COMMENT LES ENTREPRISES DOIVENT SE PREPARER Le nuveau virus grippal A H1N1, apparu au Mexique et aux Etats-Unis, cntinue à se répandre très rapidement à travers le mnde. L Organisatin

Plus en détail

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel

TÉLÉMÉDECINE. Docteur Xavier DEAU Conseiller National de l Ordre des Médecins Exercice Professionnel TÉLÉMÉDECINE Dcteur Xavier DEAU Cnseiller Natinal de l Ordre des Médecins Exercice Prfessinnel TÉLÉMÉDECINE DÉONTOLOGIE DR DEAU CNOM INTRODUCTION La télémédecine est un myen exceptinnel d ptimiser la qualité

Plus en détail

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI

de la population 2016 pour construire demain AU RECENSEMENT DE DEMAIN? MODE D EMPLOI PRÊTS Des chiffres À PARTICIPER aujurd hui AU DE DEMAIN? DEVENEZ SUPERVISEUR CAMPAGNE DE CMMUNICATIN DU 206! MDE D EMPLI Renuvelez le succès de la cllecte par Internet. DES UTILS SIMPLES ET EFFICACES PUR

Plus en détail

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE»

Détail des qualifications OPQIBI bénéficiant de la reconnaissance «RGE» Détail des qualificatins OPQIBI bénéficiant de la recnnaissance «RGE» (01/01/15) 1. Qualificatins liées à la perfrmance énergétique des bâtiments 1.1. Qualificatins existantes mises à jur 1.1.1. Qualificatin

Plus en détail

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du

Tous droits strictement réservés. Reproduction ou communication à des tiers interdite sous quelque forme que ce soit sans autorisation écrite du SOMMAIRE 1 - VOLET TECHNIQUE... 3 1.1 - LES GRANDS AXES DE RENOVATION ENERGETIQUE DANS L EXISTANT ANCIEN... 3 1.2 - DEFINITION INSTALLATION PRODUCTION COLLECTIVE BIOMASSE GRANULES... 4 1.3 - LE COMBUSTIBLE...

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE

FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE FICHE DESCRIPTIVE DES PROFESSIONNELS DE SANTE Nm / Prénm : Qualificatin : Crdnnées prfessinnelles : Prtable : Secteur Gégraphique : Adhésin : ui nn N URSSAF : Signature cnventin de partenariat : ui nn

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? En France, les trubles muscul-squelettiques (TMS) snt la première cause de maladie prfessinnelle recnnue (plus de 87 %) et leur nmbre a augmenté de 60 % en 10 ans. Ces pathlgies tuchent tutes les entreprises

Plus en détail

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE

DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE DÉCLARATION D'ADMISSION EN CAS D'ADMISSION DANS UN HÔPITAL PSYCHIATRIQUE HOPITAL NEURO PSYCHIATRIQUE SAINT MARTIN RUE SAINT HUBERT 84 5100 DAVE-NAMUR 72098615 1. Objectif de la déclaratin d'admissin :

Plus en détail

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE

PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Questinnaire à destinatin des assciatins du territire de la Cmmunauté de Cmmunes de Quillebeuf-sur-Seine PARTIE 1 : MIEUX VOUS CONNAITRE Infrmatins pratiques sur vtre assciatin Nm de l assciatin : Président

Plus en détail

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex

http://espaceassure.apgis.com Siège social : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex apgis Institutin de prévyance 12 rue Massue 94684 Vincennes cedex Espace Assuré APGIS : http://espaceassure.apgis.cm QUELQUES EXPLICATIONS Siège scial : 12, rue Massue - 94684 Vincennes cedex APGIS - Institutin

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION

CURRICULUM VITAE FORMATION CURRICULUM VITAE C Pham, PhD, ing., Cnsultant en énergie 329 avenue Devn, Mnt-Ryal H3R 1B8, Québec, Canada Adresse électrnique : c.pham@sympatic.ca Tél. : (514) 345-8772 FORMATION 1972 Dctrat ès Sciences

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

Contrat de garde d animaux entre particuliers

Contrat de garde d animaux entre particuliers Cntrat de garde d animaux entre particuliers Le cntrat de garde est signé entre le prpriétaire de l animal et la persnne en charge de la garde. Les engagements snt effectifs durant tute la durée de la

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars 2011 1 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME...3 2 DEFINITION DU PROGRAMME...4 2.1 LE CONTENU

Plus en détail

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité.

Ce litige concerne les travaux de raccordement électrique de votre logement et la facturation de vos consommations d électricité. Paris, le 2 juillet 2015 Dssier suivi par : XXXX Tél. : XXXX Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : XXXX N de recmmandatin : 2015-0767 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre litige

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE

VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE VADE MECUM DE L ASSISTANTE ADMINISTRATIVE DU MEDECIN GENERALISTE Septembre 2009 INTRODUCTION De par l imprtance accrue des tâches administrative ces dernières années, le travail du Médecin Généraliste

Plus en détail

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)...

CONVENTION. La mise à disposition des locaux ci-après désignés : De (date et heure)...à (date et heure)... CONVENTION ENTRE, La Cmmune de BIDACHE u sn représentant ET M..., u sn représentant*... Il a été cnvenu ce qui suit. La mise à dispsitin des lcaux ci-après désignés : salle des fêtes et plnge cuisine De

Plus en détail

ASSOCIATION INFOCLIMAT

ASSOCIATION INFOCLIMAT ASSOCIATION INFOCLIMAT Assemblée Générale Ordinaire Prcès Verbal Date de l Assemblée Générale : Samedi 23 Février 2008 Lieu : 25290 ORNANS Heure d uverture : Heure de clôture : 16h15 19h10 123 membres

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE AEROPORT CHATEAUROUX - CENTRE 36130 - DEOLS Tél. : 02.54.60.53.53 - Fax : 02.54.60.53.54 MARCHE PUBLIC DE SERVICE MAINTENANCE BALISAGE LUMINEUX DE LA PISTE, DES TAXIWAYS ET PARKING DE L AEROPORT CHÂTEAUROUX-CENTRE

Plus en détail

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE

INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE - - INSTALLER UN CHAUFFE-EAU SOLAIRE Chauffer une partie de l eau chaude au myen d une installatin slaire thermique. PRINCIPES DEMARCHE La cnsmmatin d énergie pur le chauffage de l eau sanitaire peut être

Plus en détail

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France

Consultation veille médias Comité National Olympique et Sportif France Cnsultatin veille médias Cmité Natinal Olympique et Sprtif France Date limite et heure limite de réceptin des ffres : Le 1 er septembre 2014 à 12h00 Préambule Le Cmité Natinal Olympique et sprtif Française

Plus en détail

L électronique embarqué automobile : vision d un équipementier. L architecture système véhicule. Le calculateur moteur. Le calculateur habitacle

L électronique embarqué automobile : vision d un équipementier. L architecture système véhicule. Le calculateur moteur. Le calculateur habitacle L électrnique embarqué autmbile : visin d un équipementier L architecture système véhicule Qu est ce qu un véhicule? Sn architecture électrnique Les pièces périphériques Les pièces maîtresses Le calculateur

Plus en détail

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière?

Quels indicateurs pour l analyse de la consommation foncière? Sessin : Territires cherchent indicateurs pertinents Quels indicateurs pur l analyse de la cnsmmatin fncière? Pierre ALBERT pierre.albert@amenis.fr 12 juin 2013 Plan de l interventin Un rappel du cntexte

Plus en détail

APF du Gard L association des Paralysés de France. 1 P a g e

APF du Gard L association des Paralysés de France. 1 P a g e 1 P a g e En bref Depuis plusieurs années, ntre délégatin s est engagée sur des prjets culturels et artistiques, cnvaincue que ces derniers tuchant l imaginaire et l incnscient cllectif, peuvent être tut

Plus en détail

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE

Présentation des outils de maitrise de l énergie à disposition des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Présentatin des utils de maitrise de l énergie à dispsitin des DSG CONSEIL INGENIERIE ENERGIE Immbilier Durable Energie Carbne Frmatin Sinte Statut Sinte est un cabinet de cnseil et d ingénierie spécialisé

Plus en détail

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014)

REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie+ (Validées par le CA du 3 juin 2014) 1. Objet REGLES TECHNIQUES APPLICABLES AUX BÂTIMENTS NEUFS FAISANT L OBJET D UNE DEMANDE DE LABEL effinergie (Validées par le CA du 3 juin 2014) Les présentes Règles Techniques établies par l assciatin

Plus en détail

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients AEROPORTS DE LYON Furniture, mise en œuvre et maintenance d une slutin de fidélisatin clients Entité Adjudicatrice : AEROPORTS DE LYON SA à Directire et Cnseil de Surveillance, Capital de 148 000 eurs

Plus en détail

Support-SI en un clin d œil!

Support-SI en un clin d œil! Supprt-SI en un clin d œil! La chaîne de supprt à vtre service Qu est-ce que Supprt-SI? Supprt-SI est une nuvelle interface de supprt à l usage des cllabrateurs, permettant de: Cnsulter les avis de panne

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

Animé par Maurice LEGOUGE, Délégué du SIREDOM, Maire- adjoint d Epinay- sur- Orge

Animé par Maurice LEGOUGE, Délégué du SIREDOM, Maire- adjoint d Epinay- sur- Orge Ateliers thématiques : returs d expériences lcales et mbilisatin des acteurs Atelier 2 : Vente et achat éc respnsables : des effrts partagés de la sensibilisatin à l actin, Animé par Maurice LEGOUGE, Délégué

Plus en détail

Conditions générales d utilisation des sites Thalys et de l application mobile Thalys

Conditions générales d utilisation des sites Thalys et de l application mobile Thalys Cnditins générales d utilisatin des sites Thalys et de l applicatin mbile Thalys Acceptatin des présentes cnditins générales d utilisatin Définitins Respnsabilité de la Sciété relative aux pératins d achat

Plus en détail

Raymond Rivest, Consultant TI Automatisation et test performance, certification MSSS. Copyright 2014 - Raymond Rivest

Raymond Rivest, Consultant TI Automatisation et test performance, certification MSSS. Copyright 2014 - Raymond Rivest Raymnd Rivest, Cnsultant TI Autmatisatin et test perfrmance, certificatin MSSS Cpyright 2014 - Raymnd Rivest Prpre au Québec et au réseau de la santé Le site fficiel du MSSS http://msssa4.msss.guv.qc.ca/extranet/ri.nsf/49dd266bd183416e852566e2005

Plus en détail

d un assainissement non collectif

d un assainissement non collectif Service Public d Assainissement Nn Cllectif Cmmunauté de cmmunes de Sablé-sur-Sarthe Place Raphaël Elizé BP 129 72305 Sablé-sur-Sarthe Cedex SPANC de la Cmmunauté de Cmmunes de Sablé sur Sarthe Cahier

Plus en détail

Crédit d'impôt 2012. Introduction. Pour quel logement? Quels sont les plafonds de dépenses? En faveur du développement durable

Crédit d'impôt 2012. Introduction. Pour quel logement? Quels sont les plafonds de dépenses? En faveur du développement durable Crédit d'impôt 2012 En faveur du dévelppement durable Intrductin Le crédit d impôt sur le revenu en faveur des écnmies d énergie et du dévelppement durable est une aide mise en place par le guvernement

Plus en détail

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé

REFLEXIONS sur l accompagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé REFLEXIONS sur l accmpagnement de «FIN DE VIE» du sujet âgé OBJECTIFS 1) Amélirer la prise en cmpte de la fin de vie dans les EHPAD, répndant en cela à l bligatin légale qui leur est faite depuis le décret

Plus en détail

The Art Of. Driving. consulting. com

The Art Of. Driving. consulting. com by C O N C E P T Enfant, nus rêvins tus d avir une belle viture, aujurd'hui vus avez ce privilège, mais cmment puvir se faire encre plus plaisir en tute sécurité. Que vus syez, prpriétaire du dernier cupé,

Plus en détail

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE

REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE - - REGULER EFFICACEMENT L INSTALLATION DE CHAUFFAGE La régulatin du système de chauffage dit permettre une crrespndance idéale entre le besin d énergie et la quantité de chaleur effectivement prduite.

Plus en détail

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA.

Dans le Plan comptable, il est nécessaire d ajouter les nouveaux comptes de TVA. Prduits cncernés : - Sage 30 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures - Sage 100 Gestin Cmmerciale & cmptabilité v.16 et supérieures Sujet mis en avant : Cmment gérer la TVA à 7% en cmptabilité

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie)

GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES. (Seconde partie) L UNAFOR prpse une frmatin: ATTENTION : NOMBRE DE PLACES LIMITE! GESTION DES REVENUS ET SOLIDARITES FAMILIALES (Secnde partie) 3 et 4 décembre 2015 UNAF 28 Place Saint-Gerges 75009 PARIS Metr: Saint-Gerges

Plus en détail

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE

L'accompagnement performant PRESENTATION BREVE L'accmpagnement perfrmant PRESENTATION BREVE Entreprise : Cabinet ECA : Experts Cnseils Assciés, créé en 2002 et situé dans l Ain ù nus smmes 4 assciés. Je suis : Ancien cntrôleur de gestin grupe, je suis

Plus en détail