Sommaire général. 1. Rapport de gestion Comptes consolidés Comptes IMA SA 72

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sommaire général. 1. Rapport de gestion 6. 2. Comptes consolidés 2014 36. 3. Comptes IMA SA 72"

Transcription

1

2

3 Sommaire général 1. Rapport de gestion Présentation du Groupe IMA Eléments de contexte de l assistance en Faits marquants du Groupe en Stratégie et objectifs Activité et performance économique Activités des principales entités du Groupe Evénements postérieurs à la clôture de l exercice Perspectives Dispositif de maîtrise des risques Une nouvelle étape dans la démarche RSE Information en matière de gouvernance Instruments financiers Mandats et fonctions des mandataires sociaux Comptes consolidés Bilan Compte de résultat Tableau des engagements reçus et donnés Annexe aux comptes consolidés Rapports des commissaires aux comptes Rapport sur les comptes consolidés Comptes IMA SA Bilan Compte de résultat Annexe aux comptes Rapports des commissaires aux comptes 95 sociaux et rapport spécial 4. Assemblée Générale du 25 juin Résolutions 102 Rapport annuel

4 Groupe IMA Chiffre d affaires consolidé (M ) 568 Effectif moyen du Groupe réparti sur 7 pays traitants Rapport annuel 2014

5 Chiffres clés 2014 Nombre de dossiers totaux Assistance Résultat net * consolidé (M ) 10,1 * Résutat net réalisé par les sociétés commerciales Rapport annuel

6 6 Rapport annuel 2014

7 Rapport de gestion 1.1 Présentation du Groupe IMA 8 Le Groupe IMA : un peu d histoire 8 Les atouts du Groupe IMA 8 Les valeurs du Groupe IMA 8 Un actionnariat homogène 9 Les sociétés du Groupe 10 La gouvernance Eléments de contexte de 12 l assistance en 2014 Un contexte global de tensions Faits marquants du Groupe en un bilan d activité positif 13 Avec le soutien des métiers Stratégie et objectifs 15 Plan Stratégique Activité et performance économique 16 Les chiffres clés 16 La performance économique du Groupe 16 L'activité en nombre de dossiers 16 Le résultat consolidé Activités des principales entités 18 du Groupe IMA SA (holding) 18 Les filiales françaises 18 Les filiales internationales Dispositif de maîtrise des risques 22 Le dispositif de maîtrise des risques s appuie sur Le système de contrôle interne 22 Le dispositif de gestion des risques 22 L audit interne Groupe 22 Le plan de continuité d activité (PCA) 22 La fonction Conformité 22 La démarche Qualité Une nouvelle étape 24 dans la démarche RSE Respecter, voire anticiper les exigences réglementaires 24 Répondre aux attentes des actionnaires, clients et bénéficiaires ; proposer et valoriser des produits et services responsables 24 Opérationnaliser la RSE et gagner en efficacité 24 Contribuer au développement économique des territoires Information en matière de 25 gouvernance Evolutions majeures sur l'exercice Instruments financiers Mandats et fonctions des 26 mandataires sociaux 1.7 Evénements postérieurs 21 à la clôture de l exercice 1.8 Perspectives 21 Rapport annuel

8 Rapport de gestion Présentation du Groupe IMA 1.1 Présentation du Groupe IMA Le Groupe IMA conçoit, assemble et met en œuvre des solutions d assistance, adaptées aux actionnaires et clients qui utilisent ses services. Il distribue ses contrats auprès du monde professionnel (sociétés d assurance, bancassureurs, mutuelles et organismes de santé, institutions de prévoyance, constructeurs automobiles, loueurs de véhicules, grande distribution ). Selon le souhait de ses actionnaires et clients, les services et garanties d assistance sont activés sous leur marque ou sous celle d IMA. De l assistance d urgence à l accompagnement dans la durée des bénéficiaires, le Groupe IMA propose une offre complète dans les domaines de l automobile, du déplacement voyage et de loisirs, de l habitation, de la santé, des services à la personne, de la mobilité internationale, du conseil et de la relation client» Le Groupe IMA : un peu d histoire IMA a été créé en 1981, à l initiative de 3 grandes mutuelles d assurance françaises (MAAF, MAIF, Macif ) ensuite rejointes par la Matmut, l Assurance Mutuelles des Motards, l AGPM, la MAPA Le Groupe IMA est né d une volonté de mutualisation des ressources pour apporter à leurs sociétaires et adhérents des prestations d assistance de qualité. Issus du secteur de l économie sociale, ces actionnaires ont affirmé, dès le premier jour, leur ambition : offrir un service de haut niveau à leurs assurés, avec lesquels ils ont toujours entretenu une relation de proximité et de confiance forte. Fidèle à ses origines et à son histoire, IMA SA, société à Directoire et Conseil de Surveillance, conserve son siège social à Niort (France).» Les valeurs du Groupe IMA Le Respect nous permet d écouter chaque interlocuteur dans ses différences et ses attentes. La Confiance, nous la démontrons depuis le premier jour dans nos actes. Intégrité, loyauté et transparence nous font gagner la confiance de nos actionnaires, clients et partenaires. Notre Engagement collectif, nourri par la connaissance des enjeux et des objectifs, est porté par un fort sentiment d appartenance à un Groupe solidaire, riche de sa diversité. Notre professionnalisme s appuie sur nos savoir-faire et notre approche humaine du service. Anticipation, réactivité, et adaptabilité, rigueur et éthique, garantissent notre efficacité.» Les atouts du Groupe IMA - Une approche du métier résolument humaine. - La certitude d une prise en charge des bénéficiaires adaptée et rassurante. - La recherche de solutions à valeur ajoutée. - Des processus industrialisés et fiables. L écoute et le professionnalisme comme fil conducteur de la relation. Un ancrage international avec 11 plateformes d assistances réparties sur le continent européen et au Maroc. Depuis plus de 30 ans, les collaborateurs d IMA exercent leur savoir-faire avec la même implication pour porter assistance aux bénéficiaires de ses services, 24h/24-7j/7, où qu ils se trouvent. 8 Rapport annuel 2014

9 Présentation du Groupe IMA Rapport de gestion» Un actionnariat homogène Les actionnaires d IMA sont des sociétés liées au monde de l assurance. La croissance et le développement du Groupe IMA s appuient sur le soutien et la confiance de ses actionnaires français et internationaux. Rapport annuel

10 Rapport de gestion Présentation du Groupe IMA» Les sociétés du Groupe Groupe à vocation internationale, IMA est structuré en 19 entités juridiques distinctes, implantées sur le continent européen et au Maroc. Rattachées à IMA SA, société holding du Groupe, ces entités participent à la dynamique commerciale du Groupe. Actionnaires d IMA SA : MACIF MACIFILIA MAIF Filia-MAIF MATMUT MATMUT Mutualité MATMUT Protection Juridique Inter Mutuelles Entreprises AMF AMF Assurances MAPA Mutuelle d Assurance SMACL Assurances AGPM Assurances AGPM Vie MAE Mutuelle MAE Assurance Mutuelle Des Motards ALTIMA Assurances BPCE Assurances P&V Assurances UNI- POLSAI Assicurazioni WAFA Assurance. IMA SA Sté Holding capital de K Groupements d intérêt 85 % économique 100 % Sociétés de services en France 99,98 % Sociétés d assurance à l international 4,5 % Sociétés de services à l international Société Civile Immobilière française 99 % IMA GIE capital de K IMA Services SASU capital de K IMA Italia S.p.a. capital de K 91 % IMA Servizi S.c.a.r.l. capital de 100 K SCI Bellune capital de 20 K 80 % IMH GIE capital de 100 K 100 % IMA Technologies SASU capital de 500 K 99,99 % IMA Iberica S.A. capital de K 99,99 % Prestima S.L. capital de K 100 % Inter Mutuelles Téléassistance SASU capital de K 35 % WAFA IMA Ass. SA capital de K Dh 100 % IMA Deutschland GmbH capital de 652 K 100 % 50 % 100 % IMA Voyages SASU capital de 50 K Domissima SARL capital de 15 K 99,99 % Sociétés françaises d assurance IMA Assurances SA capital de K 100 % IMA Benelux S.A. capital de 500 K IMA UK Assistance LTD capital de K 99,99 % 99,99 % Serena SA capital de 500 K Assurima SA capital de K 100 % IMA Gecom SASU capital de 37 K 10 Rapport annuel 2014

11 Présentation du Groupe IMA Rapport de gestion» La gouvernance Président Vice-Présidents Membres d honneur Membres Censeurs Président Membres Daniel Havis IMA SA Conseil de Surveillance Patrick Jacquot Dominique Mahé Alain Montarant Gérard Andreck Roger Belot Serge Caillaud Paul Marcus Jean Simonnet Jacques Vandier MACIF - Représentée par Jean-Marc Raby MACIFILIA - Représentée par Philippe Perrault MAIF - Représentée par Jean-Philippe Mariette FILIA-MAIF - Représentée par Pascal Demurger MATMUT - Représentée par Nicolas Gomart MATMUT Protection Juridique - Représentée par François Farcy BPCE Assurances - Représentée par Paul Kerangueven MAPA Mutuelle d Assurance - Représentée par Frédéric Channac AGPM - Représentée par Nathalie Barre-Tricoire MAE - Représentée par Edgard Mathias P&V - Représentée par Hilde Vernaillen WAFA Assurance - Représentée par Driss Bencheikh Carlo Cimbri d UnipolSaï Assicurazioni S.p.A. Thierry Masson de Matmut AMF - Représentée par Jean-Luc Nodenot SMACL - Représentée par Christian Ottavioli Directoire Jean-Dominique Antoni Claude Sarcia, Vice-Président Pierre Dufour Jean-Philippe Merit Directeur Général Membres de la Direction Générale IMA GIE Jean-Dominique Antoni Pierre Dufour Jean-Philippe Merit Claude Sarcia Rapport annuel

12 Rapport de gestion Eléments de contexte de l assistance en Eléments de contexte de l assistance en 2014» Un contexte global de tensions L année 2014 est caractérisée par une croissance mondiale qui repart doucement tout en laissant la zone euro «à la traîne». L économie française est demeurée en quasi-stagnation et une rechute du climat des affaires a touché l ensemble des secteurs d activité. Cette situation induit également un contexte de baisse des taux aux incidences marquées sur les entreprises du secteur financier. Les tensions internationales, économiques, environnementales, sociales et géopolitiques couplées à une situation de quasi déflation nationale configurent une période d incertitudes et de complexité réelles. Plusieurs faits remarquables : la Chine est devenue en 2014 la première puissance économique mondiale (PIB) et la chute des prix du pétrole et ses conséquences ont marqué profondément les équilibres et les échanges internationaux. Les économies émergentes ont vu leur croissance se tasser et la dépréciation de l euro face au dollar (à l automne) a impacté les économies nationales. Cet environnement mouvant conduit les consommateurs à adopter de plus en plus un principe de précaution. Ils ressentent également le besoin d être mieux protégés et pris en charge. La pression budgétaire pousse les consommateurs à regarder plus précisément les services auxquels ils peuvent prétendre. En dépit des difficultés que connaissent les constructeurs automobiles français, l assistance progresse. Cette évolution s'appuie sur des événements climatiques récurrents, des montées en puissance d assurances à taux de couverture fort (assistance kilomètre zéro, par exemple) La géographie du tourisme se modifie, les courts séjours en voiture dans des périmètres proches se densifient. L ensemble de ces facteurs génère pour les sociétés d assistance de nouveaux besoins et donc de nouvelles offres (gestion de crise, produits d accompagnement du bien vieillir, offres prévention santé ). Dans le même temps, les évolutions technologiques (enjeu fondamental de l assistance) amènent à prendre en compte de manière innovante les nouvelles attentes des consommateurs. Leurs impacts étant réels sur les modèles économiques. Le paradoxe de l assistance : une activité aux résultats économiques performants dans un environnement global déprimé. Hors nouvelles technologies, rares sont les secteurs d activité qui peuvent se prévaloir d un doublement de leur chiffre d affaires en 10 ans. IMA (malgré le départ d un de ses actionnaires fondateurs), est passé de 330 Millions d en 2004 à 568 Millions d de chiffre d affaires consolidé en % de progression sur une décennie. Les assureurs sont de plus en plus confrontés à des marchés concurrentiels où le facteur compétitivité est essentiel. L assistance participe à la performance des opérations d assurance. Elle se trouve à ce titre associée aux offres de ses grands donneurs d ordre. 12 Rapport annuel 2014

13 Faits marquants du Groupe en 2014 Rapport de gestion 1.3 Faits marquants du Groupe en 2014» 2014 un bilan d activité positif Dans une conjoncture économique toujours difficile, le Groupe IMA a poursuivi en 2014 sa dynamique de croissance et de compétitivité à travers la maîtrise de ses coûts de sinistres, de ses frais généraux et le pilotage de la rentabilité de ses contrats commerciaux. L activité du Groupe a connu une progression significative sur pratiquement l ensemble de ses entités. Avec la mise en place de l activité Renault-Dacia Assistance en janvier 2014, IMA est devenu l interlocuteur des deux plus grands constructeurs automobiles français. C est un fait majeur dans l univers des services d assistance et le volume d activité associé a soutenu les résultats de l exercice La croissance des frais de fonctionnement a été contenue et leur progression se calque sur celle de l activité. Le Groupe a maintenu sa politique d investissement afin de préparer l avenir en cohérence avec son plan stratégique, ses objectifs de développement et de gains de productivité. Les programmes structurants suivants ont caractérisé l année 2014 : - la mise en place progressive d une nouvelle organisation autour de trois axes : regroupement de l activité d assistance (prestation de la mise en œuvre et gestion des réseaux) pour gagner en efficacité opérationnelle, création d un pôle consacré aux Services à la Personne, relais de croissance essentiel du Groupe, optimisation des tâches de gestion, et plus largement des fonctions supports. - la poursuite de la rénovation de son Système d Information, - le lancement de la construction d un nouvel immeuble à Niort. Le Groupe a très largement anticipé l entrée en application de Solvabilité II, programmée pour le 1 er janvier Cette obligation concerne le Groupe IMA pour certaines de ses sociétés, tant au regard de leurs statuts et activités qu au regard de leur qualité d entités agissant en qualité de soustraitant des mutuelles actionnaires du Groupe IMA a été marquée par l adaptation de notre organisation et de nos pratiques à cette évolution réglementaire majeure sera dans cette continuité. En France, l ANI (Accord National Interprofessionnel) prévoit une évolution importante de la protection sociale avec la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés (applicable au plus tard le 1 er janvier 2016). Cet accord va modifier le paysage des mutuelles santé et créer de nouveaux besoins. Dès 2014, le Groupe a intégré cet accord à sa stratégie de développement. L ensemble de ces actions est gage de pérennisation des bons résultats économiques du Groupe. Il concourt également à toujours mieux répondre aux besoins des actionnaires et clients et participe à préserver durablement l emploi. Sur l année écoulée, une réflexion d ensemble a donné corps au Plan Stratégique Ce document constitue un plan de transformation et de compétitivité, marqué par l amélioration de la performance, le renforcement de l innovation et la préparation des années futures.» Avec le soutien des métiers... La Direction des Ressources Humaines (DRH), un partenaire des évolutions Une organisation adaptée Afin de mieux répondre aux évolutions de la fonction ressources humaines, pour intégrer les modifications de la réglementation, pour honorer les rendez-vous de l entreprise sur des projets transverses comme la gestion des risques, le management de la qualité, la gestion des compétences, la DRH a adapté son organisation. Un partenaire pour préparer les évolutions Une mission d accompagnement au changement a été mise en place dans le cadre du projet de constitution d un pôle Santé Bien Vivre. A cette fin, des actions sur la description des emplois, la communication sur le projet, l intégration de nouveaux collaborateurs issus potentiellement d autres structures du Groupe, ont été menées. Le projet de refonte du système d information a également fait l objet d un suivi particulier pour faciliter sa mise en place. Un dialogue social toujours très actif En lien avec des modifications d organisation, des projets en cours, la création d un espace formation, des contraintes réglementaires (la base de données unique), la communication sur la réussite du plan stratégique, les instances sociales ont œuvré à la réussite du Groupe. Une approche commerciale qui s appuie sur ses conquêtes pour préparer l avenir La stratégie commerciale et marketing conduite en 2014, s inscrit dans la continuité de celle menée en 2013, et qui avait porté ses fruits avec une victoire significative : l entrée de Renault / Dacia dans le portefeuille clients. Deux axes complémentaires ont été développés : - mettre en place un nouveau projet d organisation au sein de la direction commerciale, - renforcer la vision commerciale Groupe. Rapport annuel

14 Rapport de gestion Faits marquants du Groupe en 2014 Pour la direction des services à la personne, l approche peut être résumée en trois points : - un travail de fidélisation et d innovation pour renouveler et renforcer les partenariats avec nos clients, - une action soutenue de développement en tirant partie au mieux des évolutions significatives du marché de l assurance santé et l émergence d acteurs majeurs - une préparation de l avenir par la création d un pôle Santé Bien Vivre avec pour vocation de positionner IMA sur les métiers de demain notamment dans le domaine de la prévention, de la prise en charge des maladies chroniques et du maintien à domicile. Des systèmes d information en transformation constante pour servir nos ambitions Arrivée du client Renault Le démarrage du client Renault le 1er janvier 2014, a nécessité de nombreux travaux de paramétrage des contrats/ formules, d intégration des fichiers véhicules et garages agrées et des accès téléphoniques dont la mise en place d un nouveau Serveur Vocal Interactif (SVI). SIGMA Après trois ans d efforts, le projet SIGMA I a fini son déploiement par la mise en service du lot 2 le 1er juillet 2014 (flux opérationnel d assistance). Ce projet a mobilisé des équipes nombreuses et couvre ainsi les fonctions de back et middle-office, pour 20 sociétés du Groupe IMA en France et dans 7 pays (Italie, Espagne/Portugal, Benelux, Allemagne, UK, Maroc), pour environ 600 utilisateurs. Le sous-projet "abandon de la cascade de facturation" entre Niort et les filiales, a été déployé avec succès, il simplifie la facturation dans SAP des dossiers exportés. SIRH Le portail RH, gestion administrative et paie, d IMA GIE a fait l objet de nombreuses améliorations pour stabiliser le système et assurer sa bonne exploitation. a fait l objet d une refonte de son architecture, qui découple la partie front-office, qui doit fonctionner en H24 de la partie back-office, ce qui améliore la stabilité et simplifie la maintenance. V9 a été déployé en 2014 chez IMA Benelux et IMA Deutschland, qui peuvent bénéficier de ce système moderne après l Italie et l Espagne. Un portail a été déployé à l attention des prestataires non qui peuvent maintenant y déposer leurs factures sous forme dématérialisée, alternative pratique et efficace au courrier papier. Système d Information Géographique (SIG) Le déploiement d un nouveau Système d Information Géographique (SIG) basé sur le logiciel ESRI a fait l objetd un pilote en France et en filiale : des ajustements permettent d envisager un déploiement complet début 2015, sachant que l actuel système Geoconcept a plus de dix ans d âge. Le Portail Mobilité a été déployé à l usage des bénéficiaires expatriés. Le projet a permis au Benelux de gérer son activité domicile. Multicom Client Serveur (MCS) La version M25 de Multicom Client/Serveur a permis d améliorer l efficacité de l assistance par des automatismes opérationnels : mandatement Transparent Remorquage, optimisation Mandatement simple remorquage, en Italie : intégration OCTO télématics ; ATI Autoroute. Téléphonie Un Plan de Continuité Téléphonique (PCT) a été mis en œuvre après le passage en mode haute disponibilité du système double-cœur de Niort. Ce système permet d assurer une parfaite continuité de la téléphonie en cas de maintenance planifiée ou d incident technique. La téléphonie de Wafa IMA à Casablanca a été renouvelée. Infrastructure Des postes Windows Seven commencent à remplacer progressivement les postes sous XP. Le réseau de Niort et des filiales a été sécurisé et les principaux serveurs virtualisés (flexibilité, performance). Un nouveau Datacenter à Trévins permet d héberger des infrastructures redondantes et d assurer ainsi la continuité de l activité (PCA), qui se complète d un site de repli avec 150 positions d assistance qui permet de faire face à tout imprévu (PRA). Un plan de Reprise d activité (PRA) a également été établi et testé pour IMA Benelux. Activité en matière de recherche et développement Dans le cadre du plan stratégique , l action de la DPTNT Services Connectés Automobile a contribué à conforter la position de leader d IMA dans les services d assistance connectée et de l ecall. Par une politique de lobbying efficace, elle a permis de préserver la possibilité de traitement du ecall par des plateformes privées. Notre présence s est également manifestée à travers différentes instances notamment par des prises de paroles publiques en France ou au niveau européen ; actions menées de concert avec les filiales européennes du groupe ainsi que la DDCG. Le suivi de la vie courante a permis de garantir à nos clients constructeurs la conformité contractuelle et réglementaire de l activité connectée d IMA. Enfin des projets techniques menés avec le DSI visent à renforcer la dimension multicanal et multi opérateurs de l architecture informatique IMA ainsi qu à favoriser par le rapprochement avec les autoroutiers français un service de mobilité plus sécurisé aux bénéficiaires de nos clients et actionnaires. L activité en matière de recherche et développement (R&D) s est répartie sur de nombreux projets. Les principales thématiques étudiées concernent : - des développements basés sur les nouvelles technologies et adaptés à l assistance comme les applications pour smartphone (Gensmart, Secur&Maps), - des expérimentations dans le domaine du maintien à domicile dans le cadre de projets locaux, nationaux, européens en lien avec la filière de la Silver Economie, - des recherches sur le bon usage des innovations émergentes dans nos métiers (robots, objets connectés), - des actions de communication (colloques, rencontres, réunions) pour connaître, se faire connaître et créer des synergies pour donner vie à ces ambitions. 14 Rapport annuel 2014

15 Stratégie et objectifs Rapport de gestion 1.4 Stratégie et objectifs» Plan Stratégique L exercice 2014 correspond à l année de clôture du Plan Stratégique pour lequel le Groupe a dépassé l ensemble de ses objectifs initiaux et significativement amélioré sa performance économique. Il a, dans le même temps, poursuivi son développement commercial et accentué la diversification de son portefeuille clients. Ce plan stratégique s est attaché à respecter les ancrages qui caractérisent l entreprise : - s inscrire au service de la stratégie de ses actionnaires et de ses clients, - favoriser l innovation et la créativité, - construire des partenariats pérennes, - se doter d outils indispensables à sa compétitivité, - déterminer les moyens du financement de son développement, - mobiliser les équipes en qualité de ressources actives. Les résultats de ce Plan Stratégique, tant financiers qu opérationnels affirment la position majeure d IMA en France et traduisent sa place encore plus significative à l international. Comme l expriment les chiffres ci-dessous, les résultats observés durant cette troisième année du Plan Stratégique confirment la dynamique engagée depuis Eléments consolidés en millions d euros Objectifs du plan stratégique 2014 Chiffre d'affaires Chiffre d'activité Résultat consolidé 3,8 7,5 11,9 10,1 3,9 Ces bons résultats s expliquent par : - une activité soutenue notamment sur la filiale IMH GIE. - une augmentation maitrisée des frais généraux du Groupe. - une charge de sinistre en augmentation en deçà des prévisions du plan stratégique. Le Groupe, dans la continuité de l exercice précédent, a maintenu ses investissements pour adapter l entreprise aux défis et aux exigences à venir (nouvelles technologies, informatique ). La mise en production d un nouvel ERP a été réalisée en 2014, couvrant le back-office et préparant l accueil de développements pour le front-office. Rapport annuel

16 Rapport de gestion Activité et performance économique 1.5 Activité et performance économique» Les chiffres clés Variations Nombre de dossiers totaux Assistance % Nombre de dossiers mutuelles actionnaires % Chiffre d activité consolidé en M % Chiffre d affaires consolidé en M % Résultat Net consolidé en K % Coût moyen/dossier IMA GIE en euros 334,3 340,1 +2 % dont coût interne moyen/dossier 121,8 123,1 +1 % Coût moyen/dossier IMH GIE en euros 72,8 68,7-6 % Effectif moyen du Groupe (réparti sur 7 pays traitants) %» La performance économique du Groupe Une progression commerciale répartie sur le Groupe : Le chiffre d affaires du Groupe a progressé de 23 M sur l exercice. Le chiffre d affaires consolidé de l exercice 2014 s élève à 568 M par rapport à 545 M en 2013, soit +4 % et le chiffre d activité suit une tendance plus affirmée à 787 M, soit +10 % par rapport à Les primes d assurance représentent 100 M (94 M en 2013). La dynamique commerciale reste forte et de nombreux projets sont à l étude pour l exercice Les entités françaises ont contribué à hauteur de 19 M à cette évolution. L objectif fixé pour 2014 (11 M ) a été réalisé. Cela s'est traduit par la croissance du portefeuille sur l offre santé, le gain de nouveaux contrats (Renault / Dacia), le développement des filiales nantaises. Les frais généraux ont progressé moins vite que l activité. L évolution des coûts internes des GIE a été maîtrisée en Cela a contribué à l amélioration de la performance du Groupe. Le taux de rendement des placements financiers d IMA SA est d environ 1,5 % en moyenne sur l exercice. Ce pourcentage est obtenu dans un marché de taux bas avec des placements sécurisés de court terme. Le résultat du Groupe s établit à 10,1 M contre 11,9 M en 2013.» L activité en nombre de dossiers L activité des entités d assistance mesurée en nombre de dossiers (y compris IMH GIE) est supérieure à celle de 2013 (+6 %). Cette progression est la conséquence : de l augmentation des dossiers traités par IMH GIE du fait d'une hausse de la fréquence, du démarrage de l'activité de Renault / Dacia, du développement général des portefeuilles des clients (nouveaux contrats, nouvelles offres), à l international, du développement, principalement en Italie, de l activité avec le Groupe Unipol. 16 Rapport annuel 2014

17 Activité et performance économique Rapport de gestion Activité par nature d assistance Nature d assistance Nombre de dossiers ouverts Variation 2014/2013 Déplacement % Constructeurs % Habitation % Domicile % Total % Renseignements traités % Activité par site Site Nombre de dossiers ouverts Variation 2014/2013 France ,9 % IMA GIE ,2 % IMH GIE % Sociétés commerciales % Filiales Internationales % Italie % Espagne % Belgique ,5 % Allemagne % UK % Total %» Le résultat consolidé Résultat d exploitation Le Groupe IMA exerce principalement le métier d assisteur qu il pratique en prestations de services ou en assurance. Des activités connexes sont venues enrichir son offre. Dans l analyse, nous distinguons les opérations d assurance non-vie, des autres activités. - Activité assurance non vie (IMA Assurances, Assurima, IMA Italia, IMA Iberica) Les primes acquises (100 M ) sont en progression de 7 %. Le résultat d exploitation courant s établit à 9,4 M contre 11,9 M en Le résultat net consolidé de l activité assurance non vie s élève à 6,4 M contre 7,8 M en Autres activités Les autres activités (Télédiagnostic, Relations clients, Télésurveillance) ont dégagé un résultat d exploitation courant de 1,6 M pour un chiffre d affaires de 466,6 M. La part des filiales internationales dans ce chiffre d affaires s élève à 12,8 M. Le résultat d exploitation des autres activités est affecté par la structure des opérations d IMA GIE (activité sans marge). Le résultat net consolidé des autres activités s établit à 3,7 M contre 4,2 M en Résultat net consolidé (groupe + minoritaires) Le résultat net consolidé ressort à 10,1 M contre 11,9 M en 2013, soit une baisse de 1,8 M. A noter : en 2013 le résultat du groupe avait bénéficié d une reprise exceptionnelle de 1,5M dans les opérations de consolidation liées aux IFC (Indemnités Fin de Carrière). Le résultat 2014 intègre, comme en 2013, du crédit d impôt compétitivité emploi (+2,5 M ) et du crédit d impôt recherche (+90 K ). Rapport annuel

18 Rapport de gestion Activités des principales entités du Groupe 1.6 Activités des principales entités du Groupe» IMA SA (holding) En tant que société holding, IMA SA détient des participations dans les sociétés du Groupe pour une valeur de 35 M. Elle assure le financement de ses filiales. IMA SA a encaissé les dividendes de certaines de ses filiales pour K, contre K en Elle a bénéficié d une économie d impôt de K (dont CIR : 70 K et CICE : K ). Le taux de rémunération de ses placements, du fait d une politique de placements à court terme, est de 1,46 % en moyenne en 2014 au lieu de 0,93 % en Le bénéfice de la société est de K.» Les filiales françaises Chiffre d affaires social en K Résultat net social après impôt en K Variation en % 2014/ Variation en valeur 2014/2013 Assistance France % IMA GIE % 0 0 IMA Assurances* % ASSURIMA* % IMA Services % Autres filiales % IMH GIE % 0 0 Séréna % IMA Technologies % IMA Téléassistance % IMA Gecom % SCI Bellune % IMA Voyages % Total % *Primes acquises brutes Les GIE En France, le Groupe est organisé autour de deux GIE opérationnels. Le premier, IMA GIE, pour gérer les opérations d assistance déplacement et domicile, Le second, IMH GIE, dédié à la gestion des sinistres habitations. IMA GIE Par rapport à 2013, l activité en nombre de dossiers est en légère augmentation en Cette croissance est portée par la progression de l assistance de proximité. Le coût moyen par dossier pour les membres (340,1 ) est supérieur (+2 %) en raison de la hausse du coût moyen de sinistres. Les frais de fonctionnement sont contenus. INTER MUTUELLES HABITAT (IMH) GIE Le chiffre d affaires s élève à K en 2014 pour K en 2013 soit en progression de 2 %. L activité a été forte. Elle augmente de 8,3 % sur l année. En 2014, dossiers ont été ouverts pour missions en Ce nombre de dossiers intègre les dossiers de renseignements et de réclamations. L activité est marquée par l impact des incidents climatiques notamment lors de la Pentecôte et de moindre ampleur en septembre et octobre. La charge moyenne par dossier facturé baisse à 63,47 contre 68,54 en Rapport annuel 2014

19 Activités des principales entités du Groupe Rapport de gestion Les sociétés d assurance IMA Assurances Société anonyme à Conseil d Administration, régie par le code des assurances et agréée pour pratiquer des opérations d assurance dont celle de la branche 18, assistance. Elle est soumise à la taxe sur les conventions d assurance. Le résultat de l exercice 2014 ressort à K contre K en Les primes acquises brutes d un montant de K ( en 2013) sont en augmentation de 7 % par rapport à Le taux de couverture de la marge de solvabilité passe de 2,64 au 31 décembre 2013 à 2,90 avant distribution de dividendes au 31 décembre ASSURIMA Société anonyme à Conseil d Administration régie par le code des assurances et agréée pour pratiquer des opérations d assistance de la branche 18. Elle est soumise à la TVA. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 382 K ; il était de 945 K en Cette baisse provient notamment des frais d acquisition reportés qui impactent plus fortement le résultat en 2014 qu en La croissance du chiffre d affaires est de +1,5 M par rapport à Les frais de fonctionnement sont proportionnels à l activité. Le taux de couverture de la marge de solvabilité s améliore : 2,29 au 31 décembre 2013 et 2,31 au 31 décembre Les autres sociétés IMA Services Société par actions simplifiée unipersonnelle, immatriculée au RCS de Niort, commercialise des opérations d assistance à l acte en prestations de services. Le chiffre d affaires est en progression de 86 % passant de K à K. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 121 K contre -296 K en IMA Technologies Société par actions simplifiée unipersonnelle, immatriculée au registre des intermédiaires en assurance, banque et finance (ORIAS), exerce les activités de télédiagnostic, de relation clientèle, d informations juridiques, vie pratique et help desk informatique. Le résultat de l exercice 2014 ressort à +587 K contre -232 K en Le chiffre d affaires s élève à K contre K en 2013 (+16 %). La croissance du chiffre d affaires et la maîtrise du taux de marge permet à la société de réaliser un résultat bénéficiaire. A noter le montant du CICE* au titre de 2014 : 514 K Inter Mutuelles Téléassistance Société par actions simplifiée unipersonnelle autorisée CNAPS (Conseil National des Activités Privées de Sécurité) et certifiée APSAD de Service de Télésurveillance. Le résultat de l exercice 2014 ressort à K contre K en Le chiffre d affaires 2014 s élève à K ; il était de K en 2013, soit +4,9 %. Cette progression est due à la croissance du portefeuille, soit abonnés contre fin A noter le montant du CICE* au titre de 2014 : 267 K. SCI Bellune Société civile immobilière qui porte en grande partie les locaux d exploitation du Groupe en France. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 341 K contre 241 K en Le chiffre d affaires, constitué des loyers, s établit à K. Les bâtiments sont loués aux sociétés du Groupe IMA (notamment IMA GIE). A noter le démarrage de la construction du nouvel immeuble au mois de juillet 2014, conformément au schéma directeur des bâtiments. IMA Voyages Société par actions simplifiée unipersonnelle, immatriculée au RCS en qualité d agence de voyages. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 94 K contre 74 K en Le chiffre d affaires de 671 K est en progression de 10 % par rapport à Cette augmentation résulte de la hausse de l activité des clients IMA GIE et Groupe Matmut. Séréna Société anonyme à directoire et conseil de surveillance. Elle est agréée en application de la loi Borloo pour toutes activités qui concourent à coordonner et délivrer les services à la personne. Le résultat de l exercice 2014 ressort à -36 K ; il était de +577 K en Il prend en compte des éléments sur antérieur ainsi qu un produit d impôt lié à l intégration. Le chiffre d affaire 2014 s élève à K contre K au 31 décembre 2013, soit -8 %. A noter le montant du CICE* au titre de 2014 : 162 K. *Crédit Impôt Compétitivité et Emploi Rapport annuel

20 Rapport de gestion Activités des principales entités du Groupe» Les filiales internationales Chiffre d affaires social en K Résultat net social après impôt en K Variation en % 2014/ Variation en valeur 2014/2013 IMA Deutschland % IMA Iberica % Prestima % IMA Italia* % IMA Servizi* % IMA Benelux % IMA UK % Wafa IMA Assistance** % Total % *Données non définitives pour 2014 **Quote-part 100% NB : Les chiffres d affaires d IMA Iberica, d IMA Italia et de WAFA IMA Assistance de 2014 et 2013 sont calculés sur la base des primes acquises brutes. IMA Deutschland Société à responsabilité limitée avec pour vocation la mise en œuvre de prestations d assistance. Le résultat de l exercice 2014 ressort à -235 K contre +34 K en Le chiffre d affaires de K est en régression de -3 %. En 2014, IMA SA a procédé à une réduction de capital pour la filiale allemande pour un montant de 268 K (capital non libéré). IMA Iberica Société anonyme d assurance de droit espagnol avec pour objet la réalisation d opération d assurance et de réassurance incluse dans la branche 18. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 248 K contre 151 K en Les primes acquises brutes en 2014 s élèvent à K. Elles étaient de K en 2013, soit +3 %. Cette progression est liée à l augmentation des volumes des clients Lagun Aro et Mutual de Conductors, et à l arrivée de nouveaux contrats comme Car Mobility System pour le produit BMW. Prestima Société à responsabilité limitée. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 159 K contre 88 K en Le chiffre d affaires en 2014 s élève à K en baisse de 23 % par rapport à 2013 (9 828 K ), en raison d'une évolution de méthode de comptabilisation intra groupe. IMA Italia Société d assurance de droit italien. Le résultat de l exercice 2014 ressort à K en 2014 contre K en Le montant des primes acquises 2014 brutes est de K contre K en 2013, soit +24 %. Les frais de fonctionnement ont augmenté de 7 %. IMA Servizi Société consortile à responsabilité limitée. Le résultat net est égal à zéro car la société est un consortium (équivalent GIE). Le chiffre d affaires est de K contre K en 2013, soit une augmentation de 8 %. IMA Benelux Société anonyme de droit belge. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 32 K contre 318 K en Par rapport à l exercice précédent, le chiffre d affaires est en retrait de 4 % à K. Les frais de fonctionnement augmentent de 16 % à K. Cette hausse est due au lancement de la nouvelle activité IMA UK Société à responsabilité limitée de droit anglais. Le résultat de l exercice 2014 ressort à 11 K contre -97 K en Le chiffre d affaires sur l exercice augmente de 43 % à K grâce à la hausse de l activité chez les clients Britannia Rescue, Equity et Call Assist. Les charges de personnel +13 %, et les autres frais de fonctionnement + 22 % ont été maîtrisés et progressent de façon moins importante que l évolution du chiffre d affaires. WAFA IMA Assistance (société mise en équivalence à 35 %) Société d assurance de droit marocain. Les primes acquises brutes de l exercice s élèvent à K contre K en 2013, en progression de 25 %. Les principales hausses concernent l activité MRE ( Marocains résidant à l étranger ), l assistance automobile et l assistance pour la clientèle locale de la banque. Les charges de sinistres s élèvent à K en 2014, comparé à K à fin 2013 (hausse de 15 %). Le résultat de l exercice 2014 ressort à K contre 409 K en 2013, soit une contribution aux résultats consolidés du Groupe par mise en équivalence de 386 K. 20 Rapport annuel 2014

Rapport d activité. Pour votre assistance, une seule frontière... la planète Terre

Rapport d activité. Pour votre assistance, une seule frontière... la planète Terre Rapport d activité Année 213 Pour votre assistance, une seule frontière... la planète Terre I. Présentation du Groupe IMA P. 4 1. Un peu d histoire 2. Ses savoir-faire 3. Un actionnariat homogène 4. Son

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

MACIF Rapport financier Exercice 2007 1

MACIF Rapport financier Exercice 2007 1 MACIF Rapport financier Exercice 2007 1 Sommaire I. Déclaration de conformité 4 II. Rapport de gestion du Conseil d'administration 5 Introduction 5 A. Faits marquants du Groupe en 2007 5 B. Résultats sociaux

Plus en détail

AUTOMOBILE. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? L assurance d être bien accompagné!

AUTOMOBILE. Mondial Assistance, c est : Vous souhaitez en savoir plus? L assurance d être bien accompagné! Mondial Assistance, c est : Plus de 30 ans d expertise dans l assistance aux automobilistes et plus de 50% de son activité AUTOMOBILE L assurance d être bien accompagné! Un engagement qualité fort Mondial

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON

AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON AVENIR FINANCE Société anonyme au capital de 1.253.160 Siège Social à LYON (69009) - 57 rue de Saint Cyr 402 002 687 RCS LYON RAPPORT DU PRESIDENT A L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ORDINAIRE DU 1er JUIN 2004 SUR

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES Paris, le 25 février 215 COMMUNIQUÉ DE PRESSE BOUYGUES RÉSULTATS ANNUELS RÉSULTATS EN LIGNE AVEC LES ATTENTES BONNES PERFORMANCES COMMERCIALES RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT : 888 MILLIONS D EUROS RÉSULTAT

Plus en détail

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes

Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Insertion des personnes handicapées : La réponse novatrice et responsable des assureurs mutualistes Une approche volontariste et ambitieuse Favoriser l intégration des personnes handicapées demandeuses

Plus en détail

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES

RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR AJOUTÉE DE SES PARTENAIRES LA GARANTIE DE L AUTOMOBILE LA COMPAGNIE AUTOMOBILE D ASSURANCE ET DE REASSURANCE ASSOCIÉES est une société de souscription et de gestion en assurance et en réassurance qui RENFORCE LA CHAÎNE DE VALEUR

Plus en détail

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.»

Mon véhicule. «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Mon véhicule «En auto ou à moto, chaque jour, je veux pouvoir me déplacer facilement.» Pour la Macif, être à vos côtés au quotidien, dans chacun de vos déplacements, est essentiel. «POUR VOUS, LA MACIF

Plus en détail

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF)

INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) JOURNEES D ETUDES IARD 20 et 21 mars 2014 «Les nouveaux défis de la tarification» INTRODUCTION (Eric BERTHOUX Directeur Délégué Administratif et Financier MAIF) Quelques réflexions sur le contexte, le

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 :

Au second semestre 2010 : Sur l année 2010 : Perspectives 2011 : 11.05 Valeo : résultat net de 365 millions d euros en 2010, soit 3,8 % du chiffre d affaires ; performance opérationnelle en avance sur le plan stratégique présenté en mars 2010 Au second semestre 2010

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif

La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Ivry, le 27 février 2014 La Fnac progresse en 2013 : Résultat opérationnel courant en progression de 13% Résultat net positif Progression du résultat opérationnel courant à 72 m (+13,3%) Résultat net positif

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2008

RÉSULTATS ANNUELS 2008 RÉSULTATS ANNUELS 2008 SOMMAIRE Carte d identité L année 2008 2008 : des résultats en croissance Une situation financière solide Les atouts du groupe face à la crise Perspectives et conclusion 2 CARTE

Plus en détail

OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société. (anciennement dénommée FORINTER) OFI PE Commandité

OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société. (anciennement dénommée FORINTER) OFI PE Commandité OFFRE PUBLIQUE DE RETRAIT portant sur les actions de la société (anciennement dénommée FORINTER) initiée par OFI PE Commandité présentée par INFORMATIONS RELATIVES AUX CARACTÉRISTIQUES DE OFI PE Commandité

Plus en détail

Asset Management. A Commitment to Excellence

Asset Management. A Commitment to Excellence Asset Management A Commitment to Excellence L ambition que nous poursuivons et que nous partageons avec nos partenaires et clients s enracine profondément dans la culture d un groupe qui met l excellence

Plus en détail

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier.

1.2 Convocation des administrateurs Conformément à l article 17 des statuts, les administrateurs ont été convoqués par courrier. Société Anonyme au capital de 36 659 280 Siège social : 20, rue de l'arc de Triomphe - 75017 PARIS 378 557 474 RCS PARIS RAPPORT DU PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE

Plus en détail

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015

Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité. Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président. Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 Manuel Qualité Auteur : Françoise NICOLAS, Responsable Qualité Approuvé par : Michel ROUVELLAT, Président Dernière date de mise à jour : 01 avril 2015 CIS Valley Manuel Qualité- MAQ_V08 page 1/16 Engagement

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français

Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Etude des stratégies de distribution multi-canal des assureurs français Copyright Copyright 2010 2010 Accenture All Rights All Rights Reserved. Accenture, its logo, and High Performance Delivered are trademarks

Plus en détail

GROUPE MAIF - RESULTATS 2006

GROUPE MAIF - RESULTATS 2006 Communiqué de presse 31 mai 2007 GROUPE MAIF - RESULTATS 2006 DES RÉSULTATS ÉCONOMIQUES POSITIFS POUR UNE ANNÉE DE TRANSITION Baisse des tarifs auto (4%), élaboration de l'offre de services à la personne

Plus en détail

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels

1 er trimestre 2014-2015 : Résultats en ligne avec les objectifs annuels COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 10 mars 2015 1 er trimestre : Résultats en ligne avec les objectifs annuels Solide croissance organique de 3,3% EBITDA en hausse de 1,5% Résultat net multiplié par 3,3 Perspectives

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins.

Mon véhicule. Assurance Auto. Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. Mon véhicule Assurance Auto Un large choix de garanties et services personnalisés, adaptés à vos besoins. La Macif est le premier assureur auto en France (1) forcément, ça donne confiance! «Si plus de

Plus en détail

La certification dans les Organismes de Protection Sociale

La certification dans les Organismes de Protection Sociale La certification dans les Organismes de Protection Sociale Quelles certifications sont représentées dans le secteur? Quelles initiatives sont actuellement menées? Comment appréhende-t-on les certifications

Plus en détail

III.2 Rapport du Président du Conseil

III.2 Rapport du Président du Conseil III.2 Rapport du Président du Conseil de Surveillance sur les procédures de contrôle interne et de gestion des risques Rapport du directoire rapports du conseil de surveillance 2012 1 Obligations légales

Plus en détail

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009

Actionnaires. Lettre d information. 32,6 Md. 1 Md 78,90. Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général. Chiffres clés au 31/12/2009 Numéro 42 Avril 2010 Lettre d information Actionnaires Rencontre avec Gilles Benoist, Directeur général Grâce à l ensemble de nos partenaires, nous avons développé l activité sur toutes les zones où nous

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation

CUSTOM SOLUTIONS SA RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LA GESTION DU GROUPE. Sociétés Forme Pays d immatriculation CUSTOM SOLUTIONS SA Société anonyme au capital de 4.863.050 Siège Social : 135, avenue Victoire Z.I. de Rousset-Peynier 13790 ROUSSET RCS AIX EN PROVENCE B 500 517 776 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management. Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les actionnaires

Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management. Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les actionnaires Politique de vote GOUVERNEMENT D ENTREPRISE : EXERCICE DES DROITS DE VOTE Principes de la politique de vote de CM-CIC Asset Management Respect des droits des actionnaires minoritaires et équité entre les

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

L assurance d un partenaire expert

L assurance d un partenaire expert L assurance d un partenaire expert EDITO Les missions et raisons d'être de notre entreprise : l assurance du risque prévoyance individuel ou collectif et tous les risques liés aux personnes. La démarche

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE 12, rue Léon Laval - L-3372 Leudelange www.luxempart.lu R.C.S. B27846 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultat net global consolidé de 51,31 millions au 31.12.2012 ( 2,14 par titre) comparé à 32,57 millions au 31.12.2011

Plus en détail

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ

AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - RÉUNICA - VIASANTÉ 1 AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ AG2R LA MONDIALE - - VIASANTÉ SOMMAIRE LE RAPPROCHEMENT 5 L union fait la force 6 Les grandes étapes 7 UN NOUVEL ENSEMBLE COMPLET 9 Un Groupe équilibré en retraite complémentaire

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché

La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché 11 septembre 2014 Communiqué de presse La Française lance LFP Europimmo, La première SCPI d entreprise diversifiée Europe du marché La Française REM lance LFP Europimmo, la première SCPI d entreprise dont

Plus en détail

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013

RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 RESULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2013 Paris le 31 Octobre 2013 - LeadMedia Group (FR0011053636, ALLMG) - groupe de marketing digital spécialisé dans le data marketing - annonce aujourd hui ses résultats consolidés

Plus en détail

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015

Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage. Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Etude «Pilotage de la performance dans l Assurance» Panorama des pratiques de pilotage Claude Chassain Norbert le Boennec Mars 2015 Executive summary Dans un contexte concurrentiel croissant, une situation

Plus en détail

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé

Rencontres. Propos d accueil. Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro. Didier LEGRAND Directeur général MutRé Animation des débats : Benoît MARTIN Rédacteur en chef News Assurances Pro Propos d accueil Didier LEGRAND Directeur général MutRé 2013 Biarritz les 7 et 8 novembre MutRé RAPPEL DU PROGRAMME MutRé 2013

Plus en détail

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1)

INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS 2009 (1) Société anonyme au capital de 2 362 883 330 Siège social : 36-38, avenue Kléber 75116 Paris 403 210 032 RCS PARIS INFORMATION FINANCIERE TRIMESTRIELLE AU 31 MARS (1) (NON AUDITE) A - MARCHE DES AFFAIRES

Plus en détail

Parce que vous faire grandir, c est grandir ensemble Notre succès repose sur notre capital humain evenir un hub pour les opérations économiques mondiales, tel est le défi à relever par le Maroc les prochaines

Plus en détail

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1.

Préparation à Solvabilité II. Analyse des réponses au questionnaire 2013 sur la préparation des organismes d assurance. 18 mars 2014 version 1. Préparation à Solvabilité II Analyse des réponses au questionnaire sur la préparation des organismes d assurance 18 mars 2014 version 1.0 Sommaire 1 Introduction... 3 2 Principaux résultats... 3 3 Ce que

Plus en détail

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Editorial La spécificité du groupe Caisse des Dépôts, découlant du statut d établissement public particulier de sa maison-mère

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE?

Connaissez-vous GROUPAMA BANQUE? Groupama Banque - Direction de la communication externe - Groupama participe à la protection de l'environnement en utilisant un site imprim vert et des papiers issus des forêts gérées durablement et en

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership

WAFASALAF. L innovation, la clé du leadership WAFASALAF L innovation, la clé du leadership Conférence de presse Mardi 1 er avril 2008 Sommaire L événement Wafasalaf, un leadership confirmé sur tous ses marchés Une croissance pérenne L innovation au

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam.

Smacl renforce ses positions. et solidarise ses deux Mutuelles. dans une Sgam. Smacl renforce ses positions et solidarise ses deux Mutuelles dans une Sgam. Conférence de presse Niort, le 16 juin 2009. L'engagement mutualiste de Smacl auprès des Collectivités et Territoriaux est aujourd'hui

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Base de données économiques et sociales

Base de données économiques et sociales les infos DAS - n 073 4 juin 2015 Base de données économiques et sociales La loi du 14 juin 2013 de sécurisation de l emploi 1 a entériné la création de la base de données économiques et sociales (BDES)

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques

Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques DOSSIER DE PRESSE Point presse du 2 juillet 2013 ANNEXES Rappels sur les missions, l évolution des populations couvertes et les engagements stratégiques www.rsi.fr Une mission : assurer la protection sociale

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration

Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Paris, le 20 février 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Résultats 2014 du groupe ERAMET en amélioration Un renforcement substantiel des gains de productivité et une nette progression des résultats en 2014 par rapport

Plus en détail

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance Séminaire EIFR Gouvernance et contrôle des établissements financiers : pour une surveillance des risques et un contrôle efficace Organisation des fonctions de contrôle et articulation avec la gouvernance

Plus en détail

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE

COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE 17 juillet 2013 LABEL RSE SCOP BTP PRÉAMBULE La Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) est la contribution des organisations au développement durable

Plus en détail

Périmètre d Intervention. Notre Offre

Périmètre d Intervention. Notre Offre 5 Nos Références 4 Nos Valeurs 3 Périmètre d Intervention 1 2 Notre Offre 1 La société La Société Qui sommes nous? 20 ans d expérience - 4 ans d existence Management des Systèmes d information Performance

Plus en détail

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE

COURTIER ET AGENT D ASSURANCE COURTIER ET AGENT D ASSURANCE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 4 L'ACTIVITÉ DU COURTIER ET AGENT D ASSURANCE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise.

Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. IBM Global Services Faire de l infrastructure informatique une source de valeur ajoutée pour l entreprise. Les services d infrastructure et d intégration IBM Pour une infrastructure informatique qui participe

Plus en détail

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR

UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR UN REGARD PRÉVOYANT SUR VOTRE AVENIR RAPPORT AUX MEMBRES 2005 EXERCICE 2005 ACTIF DU BILAN Continuité a été le maître mot de 2005 pour la CPP, aussi bien pour son fonctionnement interne que pour son environnement:

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE EXERCICE CLOS AU 30 juin 2009

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LE FONCTIONNEMENT DU CONSEIL ET LE CONTROLE INTERNE EXERCICE CLOS AU 30 juin 2009 BASTIDE LE CONFORT MEDICAL Société Anonyme au capital de 3.303.261 EUROS Siège Social : 12, avenue de la Dame - Centre Euro 2000 30132 CAISSARGUES R.C.S. NIMES B 305 635 039 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

Rapport Annuel d'activités 2005

Rapport Annuel d'activités 2005 Rapport Annuel d'activités 2005 SOMMAIRE Conseil d'administration et Membres de la Direction 2 Assemblée Générale de Bâloise Assurances Luxembourg S.A. 3-5 Rapport de gestion du Conseil d'administration

Plus en détail

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement

Direction des Partenariats. Les solutions sur mesure de votre développement Direction des Partenariats Les solutions sur mesure de votre développement La DIRECTION des Partenariats de Generali une organisation dédiée pour accompagner vos projets Forte de son expérience en solutions

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

Communiqué de presse FY 2014-2015

Communiqué de presse FY 2014-2015 Communiqué de presse du 29 mai 2015 Huizingen, Belgique Confidentiel jusqu au 29 mai 2015 Communiqué de presse FY 2014-2015 (Résultats pour l exercice clôturé le 31 mars 2015) 1,8 de croissance du chiffre

Plus en détail

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action

DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action DEVOTEAM annonce ses résultats 2011 : Hausse de 7% du chiffre d affaires et de 6% du résultat dilué par action Paris, le 29 février 2012 En millions d euros (1) 31.12.2011 31.12.2010 variation Chiffre

Plus en détail

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE

L ESSENTIEL CARREFOUR BANQUE CARREFOUR BANQUE PLUS DE 30 ANS D EXPÉRIENCE AU SERVICE DES CLIENTS Carrefour Banque commercialise des solutions de paiement, de financement, d épargne et d assurance. Depuis le lancement de la première

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché

Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché INFO # 28 Conformité et efficience de la délégation de gestion : vers une norme de marché CONTEXTE ACTUEL DE LA DÉLÉGATION DE GESTION Une accélération sensible des mutations autour de l activité de délégation

Plus en détail

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance

Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Communiqué de Presse 20 février 2013 Croissance soutenue et résultats solides en 2012 *** Accor s engage dans un plan de transformation profond pour accélérer sa croissance Résultats solides en 2012 Progression

Plus en détail

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets

Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Banque des Entreprises au Luxembourg Des experts au cœur de vos projets Communication Marketing Juin 2011 bgl.lu Sommaire BGL BNP Paribas au service des entreprises 5 Un interlocuteur dédié 6 Un interlocuteur

Plus en détail

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9

SOMMAIRE. Le mot du président page 5. Le conseil d administration page 6. Le rapport d activité page 6-8. Chiffres clés page 9 RAPPORT ANNUEL SOMMAIRE Le mot du président page 5 Le conseil d administration page 6 Le rapport d activité page 6-8 Chiffres clés page 9 Comptes annuels page 10-11 Bilan actif/passif page 12-13 3 LA DIRECTION

Plus en détail

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service

Ligne 100 pour PME-PMI. La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE. La solution de gestion commerciale avancée pour le Service Ligne 100 pour PME-PMI La référence pour vos solutions de gestion d entreprise SERVICE La solution de gestion commerciale avancée pour le Service L éditeur partenaire des PME Capitalisez sur l expertise

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent

Un profil singulier. écoute, performance et innovation, Des réponses adaptées. Un peu d histoire pour éclairer le présent Profondément humain Un peu d histoire pour éclairer le présent Créée depuis 1999 en région Rhône-Alpes par des mutuelles interprofessionnelles partageant les mêmes valeurs mutualistes de solidarité, de

Plus en détail

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile

Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile Résultats du 1er Trimestre 2009 Une bonne performance financière dans un environnement difficile PARIS, France le 14 mai 2009 CGGVeritas (ISIN: 0000120164 NYSE: CGV) annonce ce jour les résultats consolidés,

Plus en détail