Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n Liège -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n 3-4000 Liège - www.hypothese.be"

Transcription

1 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique

2 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique Le projet en quelques mots La finalité du projet présenté dans ce document consiste en la mise en réseau et l exploitation de données scientifiques concernant la qualité de l air : mesurée lors d une activité scientifique simple. Ce projet est proposé aux enseignants et aux élèves du premier degré du secondaire. Il permet de travailler plusieurs compétences présentes dans les socles du ministère de la communauté française et de se sensibiliser à un problème d environnement. Les résultats obtenus par les écoles réparties sur le territoire seront mis en réseau sur une carte interactive. Les classes (écoles) participantes auront une visibilité sur le site de mise en réseau des résultats. Il sera ainsi possible pour les élèves de comparer la qualité de l air de leur milieu proche avec celle de milieux plus ou moins éloignés. Notre projet permet aux élèves de travailler d une façon très actuelle et de découvrir l intérêt des technologies pour la mise en réseau de données. Cette démarche peut également leur permettre de «vivre» le travail d un scientifique. La mesure de la qualité de l air s effectue à l aide de bioindicateurs : des levures unicellulaires sensibles à la pollution atmosphérique qui poussent sur les feuilles d arbres. Cette activité ne peut s effectuer que du printemps à l automne, car les feuilles utilisées doivent être prélevées directement sur l arbre. Il sera important de suivre la démarche proposée dans ce document pas à pas et de manière très précise afin d obtenir des résultats analysables et comparables d une classe à l autre. Une série de 3 vidéos qui expliquent la procédure à suivre pour mener l expérience sont accèssibles sur les Sites Web :

3 Introduction Dans la suite de ce document, nous allons expliciter nos objectifs, les compétences travaillées, le matériel nécessaire ainsi que la démarche proposée. La démarche proposée dans ce projet comprend trois grandes parties : 1. Préparation et réalisation du prélèvement 2. Réalisation de l expérimentation 3. Mise en réseau et utilisation des différentes données récoltées Nous vous conseillons dans ce projet de consacrer une à deux périodes pour le prélèvement et la mise en culture et une période pour le comptage des colonies. Un temps supplémentaire pour la mise en réseau des résultats et l exploitation devra être prévu. Ce timing est à adapter selon votre contexte, mais il faut une semaine d écart entre la mise en culture et le comptage des colonies. Les objectifs de l activité proposée Mesurer la qualité de l air à l aide des levures roses des feuilles (bio indicateurs) en menant une activité expérimentale Mettre en réseau les données scientifiques obtenues concernant la qualité de l air Découvrir l intérêt des TIC et de la mise en réseau dans la démarche scientifique Quelques compétences qu il est possible de travailler 1. Des compétences transversales Saisir, communiquer et traiter des informations Exploiter l information et en vérifier la pertinence Rechercher des informations, les confronter et les organiser Utiliser divers supports de l information chiffrée (image, graphique, tableau de donnée ) Communiquer les démarches effectuées, les résultats d une enquête, d une recherche documentaire Résoudre, raisonner, argumenter et synthétiser Agir et interagir sur des matériels divers (tableaux, instruments de mesure ) Exposer et comparer ses arguments, ses méthodes, confronter ses résultats avec ceux des autres Identifier les ressemblances et les différences entre des propriétés et des situations issues de mêmes contextes ou de contextes différents Utiliser les technologies de l information et de la communication Agir et réagir : prendre une part active à l élaboration et à la réalisation d un projet pour promouvoir le sens des responsabilités vis-à-vis de l environnement

4 2. Des compétences disciplinaires Education par la technologie Savoir-faire Manipuler Réaliser les opérations nécessaires dans un ordre adéquat pour aboutir à l objet fixé Utiliser des outils, des matériaux et des équipements Organiser son espace de travail en fonction de la tâche à réaliser Respecter des normes de sécurité et d hygiène Eveil Initiation scientifique Savoir-faire Récolter des informations par la recherche expérimentale, l observation et la mesure Découvrir le travail en milieu stérile Lire et appliquer une procédure expérimentale simple Noter les résultats d une expérience Rassembler et organiser des informations sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Analyser, interpréter et organiser les informations recueillies sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Mettre en évidence les relations entre deux variables Effectuer une première approche du calcul scientifique S interroger à propos des résultats d une recherche Savoir Les êtres-vivants Les êtres vivants sont organisés au niveau des populations Les êtres vivants réagissent aux stimuli de leur environnement ainsi qu aux modifications de leur milieu de vie Les êtres vivants se reproduisent : approche de la croissance cellulaire L air, l eau, le sol Sensibilisation aux hommes et à leur environnement Les relations entre les êtres vivants et leur milieu Epuisement, destruction et pollution Approche critique des conséquences des recherches scientifiques et des applications technologiques Eveil Formation géographique Savoir-faire Utiliser des représentations de l espace Localiser un lieu : première approche de la latitude et de la longitude Situer l information dans un cadre spatial en s aidant de repères et de représentations spécifiques Savoir Identifier et caractériser les composantes d un paysage (fonction, structuration ) Les interactions homme/espace Identifier des caractéristiques des télécommunications Identifier des caractéristiques de la gestion de l air

5 Matériel nécessaire pour réaliser l ensemble de l activité Boites de Pétri * Boussoles-GPS + guide d utilisation * Agar-agar 20g * Glucose 10g * Support en polystyrène * Emportes-pièces (vide pomme) * *Ce matériel peut être emprunté à l asbl Hypothèse. Pinces (à épiler) Ciseaux Sacs de congélation Vaseline + de quoi déposer la vaseline dans les boites Alcool dénaturé ou alcool de fruits Plaque chauffante Poêlon Petite cuillère Récipiant pour l eau Marqueur Etiquettes autocollantes Latte ou équerre Papier collant Fouet pour mélanger la préparation agar-agar - eau - glucose Eponge Scotex Savon de vaisselle Binoculaire ou loupes Présentation des différents statuts de l expérience Lorsque des expériences sont proposées dans des séquences d apprentissage, elles n ont pas toujours la même fonction, la même place. Selon le statut occupé par l expérience, les apprentissages développés chez les élèves sont différents. Le tableau ci-dessous présente les différents statuts de l expérience. Selon le temps dont il dispose et le but qu il s est fixé, un enseignant peut proposer des expériences de manière graduelle mais il peut également proposer un type d expérience de manière plus ponctuelle. 1. Expérience de sensibilisation Provoquer la motivation de la classe : faire appel au vécu de l enfant, poser une question qui «intrigue» afin de donner du sens à l apprentissage. 2. Expérience pour ressentir Permettre la perception par le corps des phénomènes abordés. 3. Expérience action Comprendre «comment ça marche» Essai plutôt informel pour une première approche, pour se familiariser avec un concept. 4. Expérience à suivre réalisée par l élève Découvrir une loi ou illustrer un phénomène en suivant un protocole donné. 5. Expérience à concevoir Permettre à l enfant de vérifier son hypothèse par la conception d une expérience. L animateur est associé dans le processus de recherche avec l enfant. Il ne sait pas quelles expériences seront proposées par l enfant, il ne connaît peut-être pas les résultats de l expérience. Dans le cadre de ce projet, nous vous proposons une expérience à suivre. N hésitez pas à surfer sur notre site internet Vous pourrez y trouver d autres projets ainsi que des fiches expériences de tout type.

6 1. Préparation et réalisation du prélèvement Avant l expérience Détermination de la zone géographique à étudier Il est nécessaire de suivre certaines règles afin de déterminer une/des zone(s) de prélèvements des feuilles. Une zone étudiée ne peut pas excéder 1 ha = m 2. Dans cette zone, il faut repérer au minimum 3 érables et/ou frênes de la même zone afin de pouvoir effectuer des moyennes. Il faut décrire la zone de prélèvement. A condition de bien respecter ces règles, vous pouvez organiser le prélèvement avec vos élèves comme vous le désirez. Toutefois, les modalités de prélèvement devront être envoyées à l ASBL. Exemples de prélèvements réalisés Deux classes se sont rendues sur une même zone. La première classe a repéré 3 érables et la seconde 3 frênes. Par groupe de 3 ou 4, les élèves ont effectué des prélèvements sur le même arbre (1 prélévement/élève). Des moyennes ont ainsi été réalisées pour chaque arbre avant de réaliser la moyenne pour la zone. «Nous avons choisi pour cette étude de la qualité de l air de prélever des feuilles d érables et de frênes. En nous limitant à ces deux espèces d arbres, nous limitons la variabilité due au milieu de vie.» Deux classes se sont rendues à des moments différents sur deux zones différentes. Sur chaque zone, 6 arbres ont été repérés, par groupe de 2, les élèves ont effectué un prélèvement par arbre. Des moyennes ont été réalisées pour chaque zone. Six classes se sont rendues au même moment à des endroits différents de leur région afin d effectuer leur prélèvement. Des groupes d élèves repèrent un lieu près de chez eux et effectuent le prélèvement pour la zone (au moins trois arbres différents) le jour avant l expérimentation. Ils gardent leurs sachets avec le prélèvement au frigo. Le repérage est l occasion d utiliser avec les élèves une clé de détermination pour identifier les érables et les frênes. Nous vous proposons en annexe une clé de détermination synthétisée des feuillus. Il existe des guides de terrain destinés à cet usage. Nous conseillons à ce titre le livre de Christian Guillaume, Reconnaitre Les arbres aux éditions De Boeck. Celui-ci est actuellement épuisé en librairie mais disponible en bibliothèque. Enfin, pour faire le parallèle avec les TIC, il existe maintenant des applications que les élèves peuvent trouver sur Androïde et Appstore et qui permettent d identifier les arbres grâce aux GSM et aux tablettes. Elles fonctionnent soit en suivant une clé interactive*, soit en comparant la photo de l arbre à la base de données disponibles dans l application. *On avance dans la clé en répondant à des questions.

7 Préparation du prélèvement Les élèves doivent préparer des sachets (type sachet de congélation) sur lesquels ils vont coller une fiche de renseignements. Pour chaque prélèvement, il faut préparer une fiche qui contient les renseignements suivants : numéro ou lettre de référence donnée à votre prélévement date et heure de prélèvement commune, village de prélèvement données GPS du prélèvement espèce d arbre description du milieu : 1. non du lieu-dit 2. description du lieu : bois, jardin, centre ville 3. description des alentours : grand route, industrie Les renseignements de cette fiche seront à communiquer à l asbl Hypothèse et pourront être utilisé lors de la comparaison des différentes données mises en réseau. Prélèvement Quelques heures avant l expérience Prélever, le jour de l expérience, 4 feuilles sur les arbres repérés et les placer dans le sachet plastique correspondant. Les feuilles ne peuvent jamais être ramassées sur le sol et il faut les manipuler par le pétiole. S il n est pas possible de combiner prélèvement et expérience le jour même, le prélèvement peutêtre effectué la veille et les sacs plastiques placés au frigo.

8 2. Réalisation de l expérimentation Introduction L expérimentation consiste à mettre en culture des levures roses dans des boites de Petri. Chaque prélèvement de feuilles sera mis en culture en conditions stériles afin de récolter les levures roses présentes sur la surface inférieure des feuilles. Les levures roses qui se trouvent sur la face inférieure des feuilles tombent sur le milieu de culture et s y développent en colonies. Chaque levure donne en principe naissance à une colonie. Le nombre de colonies donne une indication sur la qualité de l air à l endroit où le prélèvement a été effectué. Préparation des boites de Pétri Matériel Boites de Petris stérile en plastique agar-agar glucose eau casserole alcool dénaturé fouet mélangeur poêlon Une partie de ce matériel peut être obtenu à l asbl Hypothèse (voir liste du matériel en prêt) il est également disponible chez les grossistes en matériel de laboratoire et en pharmacie. Mode opératoire Ce mode opératoire est prévu pour la création d environ 45 boites. Attention, pour éviter toute contamination des milieux de culture, il est important de respecter pour cette préparation des conditions minimales de stérilité. 1. Nettoyer la casserole avec de l alcool dénaturé. 2. Se désinfecter les mains avec la solution d alcool et nettoyer le plan de travail avec celui-ci. Durant la suite de la manipulation, il faut essayer d ouvrir le moins possible les boites de Petri et de ne pas parler lorsque vous les manipuler. 3. Dans la casserole, mélanger 20g d agar-agar dans un litre d eau 4. Ajouter 10g de glucose. 5. Porter à ébullition 6. Ouvrir une à une les boites de Petri, verser le mélange chaud pour recouvrir le fond d une épaisseur de 3 à 4 millimètres 7. Refermer le couvercle et laisser à plat sur la table. Il ne faut pas empiler les boites tant qu elles ne sont pas refroidies 8. Une fois le mélange gélifié, utiliser les boites ou les placer dans un frigo jusqu à leur utilisation

9 Mise en culture Matériel alcool dénaturé papier essuie-tout feuilles prélevées boites de Petri avec milieu de culture pince à bouts fins vaseline spatule emporte-pièce (vide pomme) support en polystyrène papier collant marqueur indélébile loupe ou binoculaire ciseaux Remarque Durant ce laboratoire, il va falloir éviter toutes contaminations des milieux de culture par des microbes : il faut donc veiller à respecter des conditions de stérilité. Pensez à attacher vos cheveux. Préparation de la zone d expérimentation 1. Laver ses mains à l alcool dénaturé. 2. Nettoyer la table de travail à l alcool dénaturé. Placer un carré d essuie-tout sur la table. Le carré de papier délimite le «champ stérile». 3. Placer le matériel dans le «champ stérile». Rien ne doit y entrer sans être désinfecté. Prélèvement des échantillons de feuilles et mise en culture 1. Sans l ouvrir, désinfecter l extérieur d une boite de Petri à l alcool dénaturé et la placer dans la zone stérile. 2. Tracer au feutre 6 secteurs sur le couvercle de la boite de Petri, les numéroter de 1 à Tracer ensuite les 6 secteurs correspondants sur le fond de la boite. 4. Sortir une à une les feuilles du sac de congélation et les déposer sur la table face inférieure vers le haut (manipulation par le pétiole). 5. Déposer la feuille face inférieure vers le haut sur le morceau de polystyrène. 6. A l aide de l emporte-pièce, découper sur chaque feuille 2 rondelles à cheval sur la nervure primaire (nervure centrale). 7. Pour prélever la rondelle facilement, il faut maintenir son morceau de polystyrène et faire tourner l emporte-pièce. Il vous faudra au total 6 rondelles, la quatrième feuille sert uniquement si l une des trois autres est endommagée. 8. Sans les toucher avec les doigts (utiliser la pince désinfectée), déposer les rondelles sur la table, toujours face inférieure vers le haut. 9. Ouvrir une boite et déposer le couvercle côté intérieur vers le haut.

10 10. Poser l autre partie (avec le milieu stérile) le côté intérieur vers le bas afin d éviter qu il ne s infecte au contact de l air. 11. Déposer une pointe de vaseline dans le couvercle dans chaque secteur à l aide d une petite spatule. 12. A l aide de la pince, fixer les rondelles de feuilles (toujours face inférieure vers le haut) sur les points de vaseline. 13. Refermer la boite et fixer le couvercle au moyen de papier collant. Sur la tranche de la boite de Pétri noter s il s agit de l arbre 1, 2 ou 3 - le nom de la zone - la date et l heure de la mise en culture, votre nom. 14. Laisser reposer les boites de Pétri telles quelles durant 24h à température ambiante. La tombée des spores commence. (Bien vérifier que les boites sont dans le sens qui permet la tombée des spores des feuilles sur le milieu de culture) 24 h après 24h après le début de l expérience, retourner les boites (arrêt de la tombée des spores) (couvercle vers le bas). Une semaine après Placer chaque boite à Pétri sous un binoculaire et compter les colonies roses dans chaque secteur. Indiquer les résultats obtenus dans des tableaux et effectuer les moyennes. Rassembler l ensemble des résultats et tirer une conclusion sur la qualité de l air dans la région analysée. Lieu de prélèvement Date du prélèvement : Zones des boites de Pétri Coordonnées GPS des arbres choisis Heure de prélèvement Arbres (essences) Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6 Moyenne Moyenne totale pour le territoire étudié Classes (cultures/cm 2 ) De 0 à 5 Signification (degré de pollution) Qualité de l air mauvaise De 6 à 20 Qualité de l air médiocre De 21 à 50 Qualité de l air modérément bonne De 51 à 90 Qualité de l air bonne 91 et plus Qualité de l air excellente

11 Mise en réseau et utilisation des données Pour transférer vos données sur le site Web : Rendez-vous sur le site Web des relevés des données à l adresse suivante : Quelles sont les pistes d exploitation possible? Comparer les différents résultats, émettre des hypothèses concernant les différences et repérez quelques-unes des sources de pollution de l air. Pistes de réflexions pouvant être abordées : les résultats de notre école permettent-ils de tirer les mêmes conclusions que pour les autres écoles? Y-a-t-il des facteurs qui peuvent expliquer les similitudes, les différences de résultats? La localisation de nos prélèvements a-telle un effet sur les résultats?... Evaluation comparative de la qualité de l air aux différents endroits de mesure. Travailler sur la pollution et la qualité de l air avec les élèves. Un dossier pédagogique pour créer une conférence sur l air et le climat pour le dernier degré du primaire est disponible et adaptable sur Faire des liens avec le cours sur l air et la respiration : qu est-ce que l air? Quelle est sa composition? Quelles sont ses propriétés? Quel est son rôle dans la respiration?... Mener des recherches et des démarches en ce qui concerne l écologie, la biodiversité, les écosystèmes, l environnement Le lien entre la biodiversité, les écosystèmes et la pollution atmosphérique est d ailleurs explicité dans le plan airclimat de la fédération Wallonie-Bruxelles page Ce plan est disponible sur pouvez également trouver des publications sur ces sujets sur Comparer les résultats obtenus avec les levures roses, si on utilise d autres bioindicateurs comme les lichens.

12 Source :

13 Remerciements Nous remercions les étudiants, les professeurs et les directeurs pour leur accueil et leur collaboration. Les enseignants associés au projet pilote : Gallez Benoit - IATA Namur Midrez (Servais) Anne et Brisbois Aurélie - AR Hautes Fagnes Stavelot Jourdois Sabina - Lycée provincial Albert Libiez Colfontaine Haine Julie - Lycée la retraite Bruxelles Richard Fabian - Col. Sainte-Croix et Notre-Dame Hannut Les activités de l asbl Hypothèse concourent àpromouvoir l apprentissage des sciences chez l enfant comme moyen de développement personnel et comme facteur d intégration sociale. Les démarches proposées préconisent un cheminement précis partant des préconceptions, du questionnement, s ouvrant au monde extérieur pour amener progressivement à des savoirs disciplinaires, des savoirs faire et des savoirs être. La recherche d informations pour construire des réponses se fera de manière active et réflexive par le biais de l expérimentation, de l observation, de l utilisation de modèles, de la recherche documentaire, de l utilisation des TIC et éventuellement de la rencontre avec des personnes ressources. Cette façon d approcher les sciences fait de l asbl Hypothèse un lieu de réflexion, de recherche, de ressources, de formation, de productions et publications dans le domaine de l éducation scientifique et technologique. Notre groupe propose des formations pour enseignants et animateurs, un accompagnement dans l animation, une aide à la conception de projets et d idées d activité d éveil. Projet mené par Maison de l environnement Rue Fusch, n Liège Téléphone : 04/

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Istanbul mars 2008 Evelyne Touchard Conseillère pédagogique Inspection académique de l Isère Objectifs de la formation Connaître

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX Classe de CM2-6 ème DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Cette séquence peut s organiser autour de trois séances en mathématiques 1 ère séance

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière

Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière Le parcours de l eau du château d eau à la maison L épuration de l eau Le parcours de l eau dans la maison Du château d eau à la rivière Les vases communicants L arrivée de l eau dans la maison Mises en

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine.

Objectif : - Faire s interroger les enfants sur l utilité de l eau et sur «où trouve-t-on l eau» et son origine. Domaine disciplinaire : Découverte du monde de la matière. 1ère séance de la séquence sur l eau. Titre de la séance : L eau dans la nature et dans la maison. Objectif : - Faire s interroger les enfants

Plus en détail

LES POLYGONES. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur.

LES POLYGONES. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur. LES POLYGONES Un sac en tissu contenant 10 formes géométriques : Un carré, 8 cm de côtés. Un losange, diagonales 5 cm sur 9 cm. Un rectangle, 4 cm de largeur et 8 cm de longueur. Un triangle rectangle,

Plus en détail

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales.

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. CM1-CM2 de M. VIDAL (28 élèves) aidé de Tom Douce, stagiaire de l Ecole Polytechnique. Résumé : Les conséquences du réchauffement

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

LE CAFE GOURMAND. Source : http://laboutiquedelabonnetable.e-monsite.com/medias/images/boncolac.jpg. Réaliser et servir des préparations sucrées

LE CAFE GOURMAND. Source : http://laboutiquedelabonnetable.e-monsite.com/medias/images/boncolac.jpg. Réaliser et servir des préparations sucrées PROJET 1 LE CAFE GOURMAND CONTEXTE Régulièrement, tout au long de l'année, vous allez organiser un «café gourmand». Pendant la récréation de l'après-midi, vous proposerez aux professeurs un café + une

Plus en détail

Défi Science 2012/2013. Cycle 3

Défi Science 2012/2013. Cycle 3 Défi Science 2012/2013 Cycle 3 Le véhicule Trappe à Souris Le véhicule doit être construit uniquement avec du matériel de récupération (pas de roues de jouets) (sauf pour la trappe) Le véhicule doit être

Plus en détail

Titre:Un déversement en haute mer

Titre:Un déversement en haute mer PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre:Un déversement en haute mer Thème: Univers matériel, la matière Niveau(x) scolaire(s): 2 e cycle Durée : 2h30 Préalables : Avoir fait certains

Plus en détail

Les démarches en science et en technologie

Les démarches en science et en technologie Les démarches en science et en technologie (Sources LAMAP) La démarche scientifique est une démarche qui conduit à construire une procédure de résolution d'un problème en utilisant, de manière explicite,

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP)

Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) Comptage Hétérotrophe sur Plaque (CHP) École Secondaire But: Déterminer si un échantillon d'eau est dans la norme des recommandations canadiennes pour l'eau potable en ce qui concerne la croissance bactérienne.

Plus en détail

Livret de Recettes. Recettes Sans Gluten SANS GLUTEN. Mix PANIFIABLE pour PAINS, PIZZAS et PATISSERIES

Livret de Recettes. Recettes Sans Gluten SANS GLUTEN. Mix PANIFIABLE pour PAINS, PIZZAS et PATISSERIES Recettes Sans Gluten SANS GLUTEN C'EST SI SIMPLE DE SE FAIRE PLAISIR EUROGERM SA Parc d activités bois Guillaume - 2 rue champ doré 21850 SAINT-APOLLINAIRE - France E-mail : contact@eurogerm.com - www.eurogerm.com

Plus en détail

Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C?

Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C? Comment rationaliser le stockage d échantillons dans les congélateurs - 80 C? Véronique Signoret 1, Esther Pelpoir 1, Elsa Desnoues 1 Résumé. Avant 2011, à l UGAFL (Unité de Génétique et Amélioration des

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

Réchaud à gaz QR 340

Réchaud à gaz QR 340 Réchaud à gaz QR 340 Vous venez d acquérir un produit de la marque Siméo. Ce dernier à été conçu avec soin et à été soumis à de nombreux tests de contrôle. Nous vous remercions de la confiance portée à

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay

Un jeu solide! Concours La Relève APSQ. Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Un jeu solide! Concours La Relève APSQ Mélanie Gaudreault Joannie Mclean Rachel Tremblay Table des matières Introduction 3 Informations générales 4 Liens avec le programme de formation 5 Préparation 7

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels.

Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves. Organisation de la journée. Rappel des textes officiels. Sciences àl école, culture humaniste Construire des repères pour les élèves Objectifs -Poser des repères pour confronter les élèves à la démarche scientifique, aux problèmes historiques et géographiques

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var»

Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var» Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var» Fonctionnement en Marguerite des sites : «le Pont Charles Albert» (Baus Roux) «les 4 vents» (Village) 2012/2013 I. Présentation

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME Groupe académique chargé de l accompagnement de la mise en œuvre des P.P.R.E / Académie de Grenoble Objectifs Compléter le livret scolaire

Plus en détail

Education Par la Technologie.

Education Par la Technologie. Education Par la Technologie. Outils d accompagnement du nouveau programme. «Mode d emploi». Afin d apporter une aide concrète à l exploitation du nouveau programme, des outils pédagogiques, à destination

Plus en détail

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3

Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Analyse réflexive : un outil de questionnement sur la gestion des contenus d apprentissage Outil 3 Yves Lenoir, D. sociologie Professeur titulaire Titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur l intervention

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge

Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Exemple d une démarche pluridisciplinaire et d activités concrètes autour d un premier lexique en classe multi-âge Lire, oui mais pourquoi? En professionnels de l éducation, nous sommes souvent à la recherche

Plus en détail

MISE EN PLACE DU B2I. Fabienne Giraud. Mise en place du B2i Brigitte Gentina Fabienne Giraud Page 1 sur 9

MISE EN PLACE DU B2I. Fabienne Giraud. Mise en place du B2i Brigitte Gentina Fabienne Giraud Page 1 sur 9 MISE EN PLACE DU B2I Auteurs : Brigitte Gentina Fabienne Giraud Brigitte Gentina Fabienne Giraud Page 1 sur 9 Objectifs du dossier : La mise en place du B2i (brevet informatique et internet) dans les écoles

Plus en détail

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil

Allaitement maternel en structure d'accueil. Allaitement maternel et mode d accueil Réf. : Date : 03/07/2012 Allaitement maternel en structure d'accueil Pôle : Pilotage et coordination Thème : Alimentation Allaitement maternel et mode d accueil L allaitement maternel en crèche ou chez

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP.1 : Épreuve d étude d un projet de construction Unité UP 1 Coefficient : 4 1 - Contenu de l épreuve Cette épreuve recouvre tout ou partie des compétences

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Groupe conservation Brassards jaunes

FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Groupe conservation Brassards jaunes FEUILLE DE ROUTE Tri des dégâts subis par les collections Brassards jaunes No Nom Prénom Conservation ZONE DE SAUVETAGE IDENTIFIER ET CATEGORISER LE MATERIEL ZONE DE TRIAGE -> SECHAGE A L AIR ZONE DE TRAITEMENT

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables Rubrique : Découverte Page : 12-13 Fiche pédagogique Magazine Les Explorateurs Décembre 2015 Titre : Les changements climatiques, parlons-en! Rubrique : BD Mini-Jean Page : 10-11 Titre : Énergie verte

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

Laboratoire LA DÉTECTION DE NUTRIMENTS

Laboratoire LA DÉTECTION DE NUTRIMENTS Laboratoire LA DÉTECTION DE NUTRIMENTS LA DÉTECTION DES GLUCIDES SIMPLES ET DOUBLES Déterminer si un aliment ou une solution contient des glucides simples (les glycérides comme le glucose) ou des glucides

Plus en détail

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi «Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI Méthode par Bière & Moi MATÉRIEL Matériel et ingrédients de base du kit x Seau de fermentation avec robinet et barboteur (gradué en litre et en degré Celcius)

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

La chimie c est extrêmement élémentaire :

La chimie c est extrêmement élémentaire : La chimie c est extrêmement élémentaire : Les états de la matière : Toute la matière qui nous entoure, de nos vêtements à nos maisons, en passant par les feuilles des arbres, le sol et notre propre corps,

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur?

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? Thème : Les produits chimiques et les composés organiques Niveau(x) scolaire(s) : 2 e ou 3 e

Plus en détail

L ESPACE CUISINE. Matériel que l'on pourrait rajouter petit à petit au cours de l année en fonction des découvertes liées à l atelier cuisine :

L ESPACE CUISINE. Matériel que l'on pourrait rajouter petit à petit au cours de l année en fonction des découvertes liées à l atelier cuisine : L ESPACE CUISINE Matériel courant dans nos classes : - coin délimité fermé avec une entrée - dînette 4 couleurs en plastique + ustensiles de cuisine pour enfant (fouet, spatule, batterie pâtisserie, casseroles,

Plus en détail

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié

Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Recommandations pour la poursuite de l allaitement maternel de l enfant confié Accueillir un enfant allaité, c est possible possible, pendant le temps de l accueil, par l intermédiaire des biberons Ce

Plus en détail

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo 1. Pâte du sablé à la cannelle 285 g de beurre froid en cubes 185 g de sucre en poudre 375 g de farine blanche 1 œuf 2 g de cannelle moulue ¼ de gousse de vanille râpée 1. Préchauffer le four à 160 ºC.

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

Jeux de construction - Cycle 1 - GS

Jeux de construction - Cycle 1 - GS 1 Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Qualité de classe mondiale

Qualité de classe mondiale Qualité de classe mondiale STAR DISH - Un produit avec un impact environnemental minimisé Nos boîtes de Pétri stériles sont exemptes de particules et sont fabriquées en polystyrène cristal, vierge, de

Plus en détail

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ

CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ CONSTRUIS TA PROPRE STATION AVEC METEOZ Aujourd hui, c est décidé : tu deviens apprenti météorologue grâce à Meteoz! Il fait beau : c est l occasion idéale pour construire ta propre station météo et faire

Plus en détail

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009

- Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 - Espace au fil du fleuve - ASTRONOMIE Fiche pédagogique Avril 2009 Cadre Durée de l'atelier : 2 heures Nombre de jeunes : 7 à 26 Age des jeunes : à partir du CE1 jusqu'à la 4ème Animateur : 1 animateur

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Nous proposons deux séquences ayant pour problématiques: 1) Quel est le secteur économique

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

Voici quelques photographies, et quelques questions.

Voici quelques photographies, et quelques questions. Christian Sabathié Tarbes le décembre 2007 aux élèves de la classe Bonjour à tout le monde! Bénédicte Magnin, la Conservatrice du musée Salies a choisi de nous faire découvrir les peintures d une artiste

Plus en détail

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2

ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 ESPACE ET TEMPS AU CYCLE 2 Animation pédagogique. Circonscription de Brest Nord 10 Avril 2013 Pierrick FRIQUET- Yann TY COZ «Les montres molles doivent s adapter au temps qui passe!» Dali. xemples de séquences

Plus en détail

Destinataires de la circulaire. AGERS - DG Enseignement obligatoire - Lise-Anne HANSE

Destinataires de la circulaire. AGERS - DG Enseignement obligatoire - Lise-Anne HANSE Circulaire n 4659 du 16/12/2013 APPEL À PROJETS 2013-2016 DÉVELOPPER DES ACTIVITÉS D ÉVEIL SCIENTIFIQUE DANS LES ÉCOLES FONDAMENTALES - CYCLE 2 Cette circulaire complète la circulaire n 4537 du 6 septembre

Plus en détail

Sciences Boîte à Outils

Sciences Boîte à Outils Sciences Boîte à Outils Si le cours de Sciences, comme tous les autres d ailleurs, est fait pour te permettre d acquérir des connaissances générales, il doit aussi te servir à utiliser des techniques,

Plus en détail

DVD «Apprentissages mathématiques en maternelle» - Hatier Auteurs : J. Briand M. Loubet M.H. Salin

DVD «Apprentissages mathématiques en maternelle» - Hatier Auteurs : J. Briand M. Loubet M.H. Salin DVD «Apprentissages mathématiques en maternelle» - Hatier Auteurs : J. Briand M. Loubet M.H. Salin Ce document synthétique présente les objectifs de l enseignant, de l élève et le matériel pour chacun

Plus en détail

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable à l école primaire Les programmes 2008: C1: «Ils sont sensibilisés aux problèmes de l environnement

Plus en détail

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE LE PRÉSENT GUIDE CONTIENT CE QUI SUIT : 1. PLAN DE PRÉVENTION Étapes à suivre pour amoindrir les possibilités de pertes

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève... Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 6 e : utilisation des notions de périmètre,

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Professeure des écoles GS, école maternelle Suzanne Kleiber Circonscription de Tours-centre D un usage libre de Montessori initiative autonomie «Des tiroirs

Plus en détail

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3

Table des matières. ¼ ¼Communiqué de presse...2 ¼¼Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 Table des matières ¼ ¼Communiqué de presse...2 Pourquoi étudier l éco-habitat à l école?...3 ¼ ¼Synthèse et objectifs du projet...4 ¼ ¼Le guide pédagogique...5 ¼ ¼Le site Internet...6 ¼ ¼Les partenaires...7

Plus en détail

Localiser - manipuler «Mise en page»

Localiser - manipuler «Mise en page» Localiser - manipuler «Mise en page» 4-31 Niveau 3 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Transferts possibles - Exercer une manipulation. - Reconnaître des formes géométriques.

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre 2007 1 INTRODUCTION Ce diagnostic a été élaboré par le groupe des CMAI «PPRE et compétences» de l, sous l autorité des différents IPR. Nous avons souhaité vous proposer

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

Apprentissage par problèmes APP3. Authenticité des billets de 5 euros

Apprentissage par problèmes APP3. Authenticité des billets de 5 euros Année universitaire 2013/14 UE PHY124 Optique Géométrique Apprentissage par problèmes APP3 Authenticité des billets de 5 euros Apprentissages visés Fonctionnement d instruments optiques constitués de plusieurs

Plus en détail

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun.

Le WOW Lab présente. Instructions. À l aide du coupe-fil, couper deux bouts de fil en acier inoxydable de 25 cm chacun. Électrophorèse en gel Instructions Toutes les étapes suivantes peuvent être réalisées par les élèves. Partie I - Construction de la cuve fil en acier inoxydable coupe-fils récipient en plastique carré

Plus en détail

SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET D INTÉGRATION

SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET D INTÉGRATION Vous êtes ici : Travailler 4 e année AXE : Le Développement Durable appliqué aux métiers SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET D INTÉGRATION 1. FICHE SIGNALÉTIQUE Description deexemples de situations d apprentissage

Plus en détail

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE

L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE L ANALYSE TECHNOLOGIQUE ET LES LANGAGES GRAPHIQUES AU PRIMAIRE Ce document s adresse à des adultes. Bien qu il mette en relief les savoirs essentiels du programme, on y dépasse les attentes de fin de cycle

Plus en détail

LABORATOIRE OMBRE ET PÉNOMBRE

LABORATOIRE OMBRE ET PÉNOMBRE LABORATOIRE OMBRE ET PÉNOMBRE Activité expérimentale Document d'accompagnement Janvier 2008 OBJECTIFS COUVERTS PAR LE LABORATOIRE Observer les phénomènes d ombre et de pénombre en relation avec l étendue

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

L étude de paysage en géographie

L étude de paysage en géographie L étude de paysage en géographie Par Stéphane Chauvin, Christophe Desquesnes INTRODUCTION : RESITUER L ÉTUDE DU PAYSAGE DANS LA DISCIPLINE L étude de paysage constitue un des thèmes majeurs à développer

Plus en détail

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010

COMPTE RENDU ANIMATION Activités scientifiques à l école maternelle mars 2010 DVD APPRENDRE la science et la technologie à l école SCEREN distribué aux écoles ou aux participants Plan 1. Les attentes institutionnelles ( programmes 2008) 2. Des éléments essentiels à connaître 3.

Plus en détail

Les arbres en hiver. Compétences visées. 1ère séance. 2ème séance

Les arbres en hiver. Compétences visées. 1ère séance. 2ème séance Les arbres en hiver. Compétences visées Avoir compris et retenu : Les arbres ont une croissance qui se poursuit toute leur vie ; elle peut être discontinue, saisonnière dans les zones à saisons marquées.

Plus en détail

KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège)

KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège) KIT pédagogique d IRQUA-Normandie à destination des enfants (cycle 2, 3 et collège) IRQUA-Normandie vous propose son kit pédagogique à destination des enfants allant du primaire au collège. Sur le marché

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

Chapitre 12. Le développement durable

Chapitre 12. Le développement durable Chapitre 12. Le développement durable 197 1. L eau 200 A. Les feuillées 200 B. l intendance 200 2. Les déchets 200 3. La biodiversité 201 4. L énergie 202 5. Le voisinage 202 6. Être un exemple 202 197

Plus en détail

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE

LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE NOM : Prénom Date de naissance : LIVRET DE COMPÉTENCES A L ÉCOLE MATERNELLE Classe de toute petite section Année scolaire Nom et adresse de l école Nom des enseignants Classe de petite section Classe de

Plus en détail

Module de formation. Présentation de la classification du vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences

Module de formation. Présentation de la classification du vivant. Cycle 3. à destination des équipes de circonscription. Enseignement des sciences Module de formation à destination des équipes de circonscription Présentation de la classification du vivant Enseignement des sciences et de la technologie à l école primaire Cycle 3 MENJVA / DGESCO -

Plus en détail

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3

LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 LIVRET D EVALUATION CYCLE 3 NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : INFORMATIONS OBJECTIFS GENERAUX DU CYCLE 3 L e cycle 3 est le cycles des approfondissements. Ce cycle présente une spécificité affirmée. Il

Plus en détail