Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n Liège -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n 3-4000 Liège - www.hypothese.be"

Transcription

1 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique

2 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique Le projet en quelques mots La finalité du projet présenté dans ce document consiste en la mise en réseau et l exploitation de données scientifiques concernant la qualité de l air : mesurée lors d une activité scientifique simple. Ce projet est proposé aux enseignants et aux élèves du premier degré du secondaire. Il permet de travailler plusieurs compétences présentes dans les socles du ministère de la communauté française et de se sensibiliser à un problème d environnement. Les résultats obtenus par les écoles réparties sur le territoire seront mis en réseau sur une carte interactive. Les classes (écoles) participantes auront une visibilité sur le site de mise en réseau des résultats. Il sera ainsi possible pour les élèves de comparer la qualité de l air de leur milieu proche avec celle de milieux plus ou moins éloignés. Notre projet permet aux élèves de travailler d une façon très actuelle et de découvrir l intérêt des technologies pour la mise en réseau de données. Cette démarche peut également leur permettre de «vivre» le travail d un scientifique. La mesure de la qualité de l air s effectue à l aide de bioindicateurs : des levures unicellulaires sensibles à la pollution atmosphérique qui poussent sur les feuilles d arbres. Cette activité ne peut s effectuer que du printemps à l automne, car les feuilles utilisées doivent être prélevées directement sur l arbre. Il sera important de suivre la démarche proposée dans ce document pas à pas et de manière très précise afin d obtenir des résultats analysables et comparables d une classe à l autre. Une série de 3 vidéos qui expliquent la procédure à suivre pour mener l expérience sont accèssibles sur les Sites Web :

3 Introduction Dans la suite de ce document, nous allons expliciter nos objectifs, les compétences travaillées, le matériel nécessaire ainsi que la démarche proposée. La démarche proposée dans ce projet comprend trois grandes parties : 1. Préparation et réalisation du prélèvement 2. Réalisation de l expérimentation 3. Mise en réseau et utilisation des différentes données récoltées Nous vous conseillons dans ce projet de consacrer une à deux périodes pour le prélèvement et la mise en culture et une période pour le comptage des colonies. Un temps supplémentaire pour la mise en réseau des résultats et l exploitation devra être prévu. Ce timing est à adapter selon votre contexte, mais il faut une semaine d écart entre la mise en culture et le comptage des colonies. Les objectifs de l activité proposée Mesurer la qualité de l air à l aide des levures roses des feuilles (bio indicateurs) en menant une activité expérimentale Mettre en réseau les données scientifiques obtenues concernant la qualité de l air Découvrir l intérêt des TIC et de la mise en réseau dans la démarche scientifique Quelques compétences qu il est possible de travailler 1. Des compétences transversales Saisir, communiquer et traiter des informations Exploiter l information et en vérifier la pertinence Rechercher des informations, les confronter et les organiser Utiliser divers supports de l information chiffrée (image, graphique, tableau de donnée ) Communiquer les démarches effectuées, les résultats d une enquête, d une recherche documentaire Résoudre, raisonner, argumenter et synthétiser Agir et interagir sur des matériels divers (tableaux, instruments de mesure ) Exposer et comparer ses arguments, ses méthodes, confronter ses résultats avec ceux des autres Identifier les ressemblances et les différences entre des propriétés et des situations issues de mêmes contextes ou de contextes différents Utiliser les technologies de l information et de la communication Agir et réagir : prendre une part active à l élaboration et à la réalisation d un projet pour promouvoir le sens des responsabilités vis-à-vis de l environnement

4 2. Des compétences disciplinaires Education par la technologie Savoir-faire Manipuler Réaliser les opérations nécessaires dans un ordre adéquat pour aboutir à l objet fixé Utiliser des outils, des matériaux et des équipements Organiser son espace de travail en fonction de la tâche à réaliser Respecter des normes de sécurité et d hygiène Eveil Initiation scientifique Savoir-faire Récolter des informations par la recherche expérimentale, l observation et la mesure Découvrir le travail en milieu stérile Lire et appliquer une procédure expérimentale simple Noter les résultats d une expérience Rassembler et organiser des informations sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Analyser, interpréter et organiser les informations recueillies sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Mettre en évidence les relations entre deux variables Effectuer une première approche du calcul scientifique S interroger à propos des résultats d une recherche Savoir Les êtres-vivants Les êtres vivants sont organisés au niveau des populations Les êtres vivants réagissent aux stimuli de leur environnement ainsi qu aux modifications de leur milieu de vie Les êtres vivants se reproduisent : approche de la croissance cellulaire L air, l eau, le sol Sensibilisation aux hommes et à leur environnement Les relations entre les êtres vivants et leur milieu Epuisement, destruction et pollution Approche critique des conséquences des recherches scientifiques et des applications technologiques Eveil Formation géographique Savoir-faire Utiliser des représentations de l espace Localiser un lieu : première approche de la latitude et de la longitude Situer l information dans un cadre spatial en s aidant de repères et de représentations spécifiques Savoir Identifier et caractériser les composantes d un paysage (fonction, structuration ) Les interactions homme/espace Identifier des caractéristiques des télécommunications Identifier des caractéristiques de la gestion de l air

5 Matériel nécessaire pour réaliser l ensemble de l activité Boites de Pétri * Boussoles-GPS + guide d utilisation * Agar-agar 20g * Glucose 10g * Support en polystyrène * Emportes-pièces (vide pomme) * *Ce matériel peut être emprunté à l asbl Hypothèse. Pinces (à épiler) Ciseaux Sacs de congélation Vaseline + de quoi déposer la vaseline dans les boites Alcool dénaturé ou alcool de fruits Plaque chauffante Poêlon Petite cuillère Récipiant pour l eau Marqueur Etiquettes autocollantes Latte ou équerre Papier collant Fouet pour mélanger la préparation agar-agar - eau - glucose Eponge Scotex Savon de vaisselle Binoculaire ou loupes Présentation des différents statuts de l expérience Lorsque des expériences sont proposées dans des séquences d apprentissage, elles n ont pas toujours la même fonction, la même place. Selon le statut occupé par l expérience, les apprentissages développés chez les élèves sont différents. Le tableau ci-dessous présente les différents statuts de l expérience. Selon le temps dont il dispose et le but qu il s est fixé, un enseignant peut proposer des expériences de manière graduelle mais il peut également proposer un type d expérience de manière plus ponctuelle. 1. Expérience de sensibilisation Provoquer la motivation de la classe : faire appel au vécu de l enfant, poser une question qui «intrigue» afin de donner du sens à l apprentissage. 2. Expérience pour ressentir Permettre la perception par le corps des phénomènes abordés. 3. Expérience action Comprendre «comment ça marche» Essai plutôt informel pour une première approche, pour se familiariser avec un concept. 4. Expérience à suivre réalisée par l élève Découvrir une loi ou illustrer un phénomène en suivant un protocole donné. 5. Expérience à concevoir Permettre à l enfant de vérifier son hypothèse par la conception d une expérience. L animateur est associé dans le processus de recherche avec l enfant. Il ne sait pas quelles expériences seront proposées par l enfant, il ne connaît peut-être pas les résultats de l expérience. Dans le cadre de ce projet, nous vous proposons une expérience à suivre. N hésitez pas à surfer sur notre site internet Vous pourrez y trouver d autres projets ainsi que des fiches expériences de tout type.

6 1. Préparation et réalisation du prélèvement Avant l expérience Détermination de la zone géographique à étudier Il est nécessaire de suivre certaines règles afin de déterminer une/des zone(s) de prélèvements des feuilles. Une zone étudiée ne peut pas excéder 1 ha = m 2. Dans cette zone, il faut repérer au minimum 3 érables et/ou frênes de la même zone afin de pouvoir effectuer des moyennes. Il faut décrire la zone de prélèvement. A condition de bien respecter ces règles, vous pouvez organiser le prélèvement avec vos élèves comme vous le désirez. Toutefois, les modalités de prélèvement devront être envoyées à l ASBL. Exemples de prélèvements réalisés Deux classes se sont rendues sur une même zone. La première classe a repéré 3 érables et la seconde 3 frênes. Par groupe de 3 ou 4, les élèves ont effectué des prélèvements sur le même arbre (1 prélévement/élève). Des moyennes ont ainsi été réalisées pour chaque arbre avant de réaliser la moyenne pour la zone. «Nous avons choisi pour cette étude de la qualité de l air de prélever des feuilles d érables et de frênes. En nous limitant à ces deux espèces d arbres, nous limitons la variabilité due au milieu de vie.» Deux classes se sont rendues à des moments différents sur deux zones différentes. Sur chaque zone, 6 arbres ont été repérés, par groupe de 2, les élèves ont effectué un prélèvement par arbre. Des moyennes ont été réalisées pour chaque zone. Six classes se sont rendues au même moment à des endroits différents de leur région afin d effectuer leur prélèvement. Des groupes d élèves repèrent un lieu près de chez eux et effectuent le prélèvement pour la zone (au moins trois arbres différents) le jour avant l expérimentation. Ils gardent leurs sachets avec le prélèvement au frigo. Le repérage est l occasion d utiliser avec les élèves une clé de détermination pour identifier les érables et les frênes. Nous vous proposons en annexe une clé de détermination synthétisée des feuillus. Il existe des guides de terrain destinés à cet usage. Nous conseillons à ce titre le livre de Christian Guillaume, Reconnaitre Les arbres aux éditions De Boeck. Celui-ci est actuellement épuisé en librairie mais disponible en bibliothèque. Enfin, pour faire le parallèle avec les TIC, il existe maintenant des applications que les élèves peuvent trouver sur Androïde et Appstore et qui permettent d identifier les arbres grâce aux GSM et aux tablettes. Elles fonctionnent soit en suivant une clé interactive*, soit en comparant la photo de l arbre à la base de données disponibles dans l application. *On avance dans la clé en répondant à des questions.

7 Préparation du prélèvement Les élèves doivent préparer des sachets (type sachet de congélation) sur lesquels ils vont coller une fiche de renseignements. Pour chaque prélèvement, il faut préparer une fiche qui contient les renseignements suivants : numéro ou lettre de référence donnée à votre prélévement date et heure de prélèvement commune, village de prélèvement données GPS du prélèvement espèce d arbre description du milieu : 1. non du lieu-dit 2. description du lieu : bois, jardin, centre ville 3. description des alentours : grand route, industrie Les renseignements de cette fiche seront à communiquer à l asbl Hypothèse et pourront être utilisé lors de la comparaison des différentes données mises en réseau. Prélèvement Quelques heures avant l expérience Prélever, le jour de l expérience, 4 feuilles sur les arbres repérés et les placer dans le sachet plastique correspondant. Les feuilles ne peuvent jamais être ramassées sur le sol et il faut les manipuler par le pétiole. S il n est pas possible de combiner prélèvement et expérience le jour même, le prélèvement peutêtre effectué la veille et les sacs plastiques placés au frigo.

8 2. Réalisation de l expérimentation Introduction L expérimentation consiste à mettre en culture des levures roses dans des boites de Petri. Chaque prélèvement de feuilles sera mis en culture en conditions stériles afin de récolter les levures roses présentes sur la surface inférieure des feuilles. Les levures roses qui se trouvent sur la face inférieure des feuilles tombent sur le milieu de culture et s y développent en colonies. Chaque levure donne en principe naissance à une colonie. Le nombre de colonies donne une indication sur la qualité de l air à l endroit où le prélèvement a été effectué. Préparation des boites de Pétri Matériel Boites de Petris stérile en plastique agar-agar glucose eau casserole alcool dénaturé fouet mélangeur poêlon Une partie de ce matériel peut être obtenu à l asbl Hypothèse (voir liste du matériel en prêt) il est également disponible chez les grossistes en matériel de laboratoire et en pharmacie. Mode opératoire Ce mode opératoire est prévu pour la création d environ 45 boites. Attention, pour éviter toute contamination des milieux de culture, il est important de respecter pour cette préparation des conditions minimales de stérilité. 1. Nettoyer la casserole avec de l alcool dénaturé. 2. Se désinfecter les mains avec la solution d alcool et nettoyer le plan de travail avec celui-ci. Durant la suite de la manipulation, il faut essayer d ouvrir le moins possible les boites de Petri et de ne pas parler lorsque vous les manipuler. 3. Dans la casserole, mélanger 20g d agar-agar dans un litre d eau 4. Ajouter 10g de glucose. 5. Porter à ébullition 6. Ouvrir une à une les boites de Petri, verser le mélange chaud pour recouvrir le fond d une épaisseur de 3 à 4 millimètres 7. Refermer le couvercle et laisser à plat sur la table. Il ne faut pas empiler les boites tant qu elles ne sont pas refroidies 8. Une fois le mélange gélifié, utiliser les boites ou les placer dans un frigo jusqu à leur utilisation

9 Mise en culture Matériel alcool dénaturé papier essuie-tout feuilles prélevées boites de Petri avec milieu de culture pince à bouts fins vaseline spatule emporte-pièce (vide pomme) support en polystyrène papier collant marqueur indélébile loupe ou binoculaire ciseaux Remarque Durant ce laboratoire, il va falloir éviter toutes contaminations des milieux de culture par des microbes : il faut donc veiller à respecter des conditions de stérilité. Pensez à attacher vos cheveux. Préparation de la zone d expérimentation 1. Laver ses mains à l alcool dénaturé. 2. Nettoyer la table de travail à l alcool dénaturé. Placer un carré d essuie-tout sur la table. Le carré de papier délimite le «champ stérile». 3. Placer le matériel dans le «champ stérile». Rien ne doit y entrer sans être désinfecté. Prélèvement des échantillons de feuilles et mise en culture 1. Sans l ouvrir, désinfecter l extérieur d une boite de Petri à l alcool dénaturé et la placer dans la zone stérile. 2. Tracer au feutre 6 secteurs sur le couvercle de la boite de Petri, les numéroter de 1 à Tracer ensuite les 6 secteurs correspondants sur le fond de la boite. 4. Sortir une à une les feuilles du sac de congélation et les déposer sur la table face inférieure vers le haut (manipulation par le pétiole). 5. Déposer la feuille face inférieure vers le haut sur le morceau de polystyrène. 6. A l aide de l emporte-pièce, découper sur chaque feuille 2 rondelles à cheval sur la nervure primaire (nervure centrale). 7. Pour prélever la rondelle facilement, il faut maintenir son morceau de polystyrène et faire tourner l emporte-pièce. Il vous faudra au total 6 rondelles, la quatrième feuille sert uniquement si l une des trois autres est endommagée. 8. Sans les toucher avec les doigts (utiliser la pince désinfectée), déposer les rondelles sur la table, toujours face inférieure vers le haut. 9. Ouvrir une boite et déposer le couvercle côté intérieur vers le haut.

10 10. Poser l autre partie (avec le milieu stérile) le côté intérieur vers le bas afin d éviter qu il ne s infecte au contact de l air. 11. Déposer une pointe de vaseline dans le couvercle dans chaque secteur à l aide d une petite spatule. 12. A l aide de la pince, fixer les rondelles de feuilles (toujours face inférieure vers le haut) sur les points de vaseline. 13. Refermer la boite et fixer le couvercle au moyen de papier collant. Sur la tranche de la boite de Pétri noter s il s agit de l arbre 1, 2 ou 3 - le nom de la zone - la date et l heure de la mise en culture, votre nom. 14. Laisser reposer les boites de Pétri telles quelles durant 24h à température ambiante. La tombée des spores commence. (Bien vérifier que les boites sont dans le sens qui permet la tombée des spores des feuilles sur le milieu de culture) 24 h après 24h après le début de l expérience, retourner les boites (arrêt de la tombée des spores) (couvercle vers le bas). Une semaine après Placer chaque boite à Pétri sous un binoculaire et compter les colonies roses dans chaque secteur. Indiquer les résultats obtenus dans des tableaux et effectuer les moyennes. Rassembler l ensemble des résultats et tirer une conclusion sur la qualité de l air dans la région analysée. Lieu de prélèvement Date du prélèvement : Zones des boites de Pétri Coordonnées GPS des arbres choisis Heure de prélèvement Arbres (essences) Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6 Moyenne Moyenne totale pour le territoire étudié Classes (cultures/cm 2 ) De 0 à 5 Signification (degré de pollution) Qualité de l air mauvaise De 6 à 20 Qualité de l air médiocre De 21 à 50 Qualité de l air modérément bonne De 51 à 90 Qualité de l air bonne 91 et plus Qualité de l air excellente

11 Mise en réseau et utilisation des données Pour transférer vos données sur le site Web : Rendez-vous sur le site Web des relevés des données à l adresse suivante : Quelles sont les pistes d exploitation possible? Comparer les différents résultats, émettre des hypothèses concernant les différences et repérez quelques-unes des sources de pollution de l air. Pistes de réflexions pouvant être abordées : les résultats de notre école permettent-ils de tirer les mêmes conclusions que pour les autres écoles? Y-a-t-il des facteurs qui peuvent expliquer les similitudes, les différences de résultats? La localisation de nos prélèvements a-telle un effet sur les résultats?... Evaluation comparative de la qualité de l air aux différents endroits de mesure. Travailler sur la pollution et la qualité de l air avec les élèves. Un dossier pédagogique pour créer une conférence sur l air et le climat pour le dernier degré du primaire est disponible et adaptable sur Faire des liens avec le cours sur l air et la respiration : qu est-ce que l air? Quelle est sa composition? Quelles sont ses propriétés? Quel est son rôle dans la respiration?... Mener des recherches et des démarches en ce qui concerne l écologie, la biodiversité, les écosystèmes, l environnement Le lien entre la biodiversité, les écosystèmes et la pollution atmosphérique est d ailleurs explicité dans le plan airclimat de la fédération Wallonie-Bruxelles page Ce plan est disponible sur pouvez également trouver des publications sur ces sujets sur Comparer les résultats obtenus avec les levures roses, si on utilise d autres bioindicateurs comme les lichens.

12 Source :

13 Remerciements Nous remercions les étudiants, les professeurs et les directeurs pour leur accueil et leur collaboration. Les enseignants associés au projet pilote : Gallez Benoit - IATA Namur Midrez (Servais) Anne et Brisbois Aurélie - AR Hautes Fagnes Stavelot Jourdois Sabina - Lycée provincial Albert Libiez Colfontaine Haine Julie - Lycée la retraite Bruxelles Richard Fabian - Col. Sainte-Croix et Notre-Dame Hannut Les activités de l asbl Hypothèse concourent àpromouvoir l apprentissage des sciences chez l enfant comme moyen de développement personnel et comme facteur d intégration sociale. Les démarches proposées préconisent un cheminement précis partant des préconceptions, du questionnement, s ouvrant au monde extérieur pour amener progressivement à des savoirs disciplinaires, des savoirs faire et des savoirs être. La recherche d informations pour construire des réponses se fera de manière active et réflexive par le biais de l expérimentation, de l observation, de l utilisation de modèles, de la recherche documentaire, de l utilisation des TIC et éventuellement de la rencontre avec des personnes ressources. Cette façon d approcher les sciences fait de l asbl Hypothèse un lieu de réflexion, de recherche, de ressources, de formation, de productions et publications dans le domaine de l éducation scientifique et technologique. Notre groupe propose des formations pour enseignants et animateurs, un accompagnement dans l animation, une aide à la conception de projets et d idées d activité d éveil. Projet mené par Maison de l environnement Rue Fusch, n Liège Téléphone : 04/

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8

Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Préparer sa visite au Scientastic Les 5 sens au cycle 5/8 Afin de profiter au mieux de la visite au Scientastic, nous vous conseillons de donner aux enfants un bagage minimum sur les 5 sens avant votre

Plus en détail

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes

La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes La cour de récréation, terrain de jeux scientifiques Lieu d observations et d expérimentations Programmation annuelle et par périodes Fixer un lieu précis de la cour avec les élèves pour observer les manifestations

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo

Gâteau à la mousse au chocolat. Recette par Adriano Zumbo 1. Pâte du sablé à la cannelle 285 g de beurre froid en cubes 185 g de sucre en poudre 375 g de farine blanche 1 œuf 2 g de cannelle moulue ¼ de gousse de vanille râpée 1. Préchauffer le four à 160 ºC.

Plus en détail

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Professeure des écoles GS, école maternelle Suzanne Kleiber Circonscription de Tours-centre D un usage libre de Montessori initiative autonomie «Des tiroirs

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi

«Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI. Méthode par Bière & Moi «Porte de l Ambière» PREMIER BRASSAGE BIERE & MOI Méthode par Bière & Moi MATÉRIEL Matériel et ingrédients de base du kit x Seau de fermentation avec robinet et barboteur (gradué en litre et en degré Celcius)

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Le monde du vivant : les dents

Le monde du vivant : les dents SEANCE 6 Evaluation SEANCE 5 L hygiène dentaire Téléchargé gratuitement sur http://orpheecole.com SEANCE 4 Le différent rôle des dents SEANCE 3 Nos dents sontelles identiques? EANCE 2 Combien avonsnous

Plus en détail

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE

GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE GUIDE DE LA PRÉSERVATION DES DOCUMENTS ESSENTIELS LORS D UNE URGENCE OU D UN SINISTRE LE PRÉSENT GUIDE CONTIENT CE QUI SUIT : 1. PLAN DE PRÉVENTION Étapes à suivre pour amoindrir les possibilités de pertes

Plus en détail

GUIDE DE L ENSEIGNANT

GUIDE DE L ENSEIGNANT Au ménage! GUIDE DE L ENSEIGNANT 2010-2011 -1- Description de la situation d apprentissage Préparation Activité 1 À leur entrée en classe, les élèves découvrent quatre bouteilles sur le bureau de l enseignante

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution

Objet : Critères microbiologiques applicables aux auto-contrôles sur les carcasses d'animaux de boucherie. Destinataires d'exécution Ordre de méthode Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des établissements d'abattage et de découpe 251 rue de Vaugirard 75 732 PARIS CEDEX 15

Plus en détail

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions?

Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Entraînement, consolidation, structuration... Que mettre derrière ces expressions? Il est clair que la finalité principale d une démarche d investigation est de faire acquérir des connaissances aux élèves.

Plus en détail

Le diagnostic approfondi du groupe santé

Le diagnostic approfondi du groupe santé Le diagnostic approfondi du groupe santé Axe 1 : La pollution de l air - Prélèvements et analyse bactériologique de l air réalisé par S Prim et les élèves de BTS Dans le cadre des travaux pratiques de

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur

Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur SNC2D/SNC2P Réactions chimiques/réactions chimiques Démonstration par l enseignante ou l enseignant/activité par les élèves Le chou rouge comme indicateur Sujets propriétés des acides et des bases échelle

Plus en détail

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs.

Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Relier expérimentalement la vitesse de propagation des ondes sismiques à la présence de roches réservoirs. Niveaux : quatrième, troisième, seconde et première S. Matériel : 2 capteurs piézométriques, Logiciel

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique

Une brique dans le cartable. Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation Thermique Une brique dans le cartable Isolation thermique Quelques éléments théoriques à propos de la propagation de chaleur Fiche I1 : Le chaud et le froid - Expérience

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER Plan de formation 2nd degré 2015 2016 La carte heuristique, un outil au service des apprentissages PN009406 Les cartes heuristiques sont un réel outil pour apprendre à apprendre, et s avèrent un atout

Plus en détail

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences

Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Annexe II Diplôme d Etat d infirmier Référentiel de compétences Les référentiels d activités et de compétences du métier d infirmier diplômé d Etat ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet,

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire Jardin Pourquoi faire un jardin? Quel type de jardin mettre en place? Quelle

Plus en détail

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape :

Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Chauffer l eau avec le soleil Est-ce possible? Première étape : Peut-on chauffer de l eau avec le soleil? Les différents groupes ont posé un simple récipient au soleil dans la cour. Le constat de l élévation

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective 1 2 3 4 5 6 7 Catalogue 2011 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche

DOSSIER DE PRESSE. Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Centre Beautour la biodiversité en Pays de la Loire Animateur de réseaux et catalyseur de projets de recherche Inauguré en juin 2013, le centre régional pour la biodiversité Beautour redonne vie à l héritage

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS

CONTRÔLE DE LA QUALITÉ DE LAVAGE, DÉSINFECTION ET SÉCHAGE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DES PORCS VIVANTS Ce projet a été financé dans le cadre du Programme de biosécurité et de stabilisation sanitaire des entreprises porcines du Québec, une initiative du Conseil canadien de la santé porcine. Le financement

Plus en détail

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF)

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Activités clés NIVEAU : PS/MS Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Compétences Construire les premiers nombres dans leur aspect cardinal Construire des collections équipotentes Situation

Plus en détail

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place ANNEXE IV : Réalisation de l analyse d hygiène 1 Introduction Une analyse de l hygiène est effectuée afin de vérifier que le nettoyage et la désinfection ont été réalisés de manière efficace. Le tableau

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe.

«Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. «Comment préserver son audition?» - seconde professionnelle. Usages pédagogiques des tablettes tactiles dans et hors la classe. Introduction La séquence proposée d une durée de 5 h est consacrée à la partie

Plus en détail

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles?

Sommaire. Séquence 3. Séance 1. Séance 2. Comment apporter l énergie nécessaire au fonctionnement de nos muscles? Sommaire Séquence 3 Pour nous déplacer, prendre un objet, monter des escaliers, nous utilisons nos muscles. Quand nous devons faire un effort important, il faut prendre des aliments riches en énergie,

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS

Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat LES CARAMELS MOUS LA CONFISERIE Les caramels mous, les pâtes de fruits, la guimauve, les bonbons de chocolat Préambule LES CARAMELS MOUS Du latin «cannamella» qui signifie «canne à sucre» Proprement dit, le caramel est

Plus en détail

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC

ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC ULTRA-TRAIL DU MONT-BLANC Fiche d instructions ravitaillements MISSIONS Les bénévoles présents aux postes de ravitaillement doivent : - assurer une présence permanente de boissons et ou alimentation -

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

MASTER 2 PROFESSIONNEL

MASTER 2 PROFESSIONNEL UNIVERSITE DE NICE - SOPHIA ANTIPOLIS Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines Département «SCIENCES DE LA COMMUNICATION» MASTER 2 PROFESSIONNEL Ingénierie de la Création Multimédia et Direction

Plus en détail

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm].

Le présent document se trouve dans le site du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport [http://www.mels.gouv.qc.ca/dgfj/de/docinfosec.htm]. Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2012 ISSN : 1927-8527 (en ligne) Dépôt légal - Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2012 Le présent document se trouve

Plus en détail

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada

La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada La création d un livre pour enfants Projet pour le site Web Page par page : La création d un livre pour enfants de la Bibliothèque nationale du Canada Les enfants sont exposés aux livres illustrés tôt

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité.

LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 L électricité. LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L électricité. L électricité cycle 3 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE L électricité Cycle 3 v L'électricité. PROGRESSION GENERALE Séance n 1

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire

Bonnes pratiques d hygiène lors du contrôle d un établissement actif dans la chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée à d autres services d inspection que ceux de l AFSCA, qui effectuent des contrôles dans des établissements où sont

Plus en détail

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation.

Je décide: De faire réaliser aux élèves une tâche complexe. Pour cela, je cherche une situation déclenchante et une démarche d investigation. Je veux : Faire acquérir une connaissance : «les chromosomes sont constitués d A.D.N.» Développer des capacités : «Je ne sais pas lesquelles mais j ai envie de faire un TP, chose peu courante en 3 ème.»

Plus en détail

Bibliothèque Royale Albert 1er

Bibliothèque Royale Albert 1er Bibliothèque Royale Albert 1er Description du projet Ce projet a pour but de valoriser des espaces plats et inutilisés (toit, terrasse ou autre) par la création de potagers écologique (sans pesticide,

Plus en détail

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE

AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE AMELIORATION DES PRATIQUES D HYGIENE EN CUISINE SATELLITE Risque infectieux et psychiatrie - Jeudi 15 novembre 2012 - Rennes. Christelle MORINIERE IDE hygiéniste CH saint Jean de Dieu-Dinan-St Brieuc Pôle

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Réunion de présentation. Avril 2015

Réunion de présentation. Avril 2015 Réunion de présentation Avril 2015 Points abordés 1. L environnement 2. L équipe 3. La pédagogie et le fonctionnement de l établissement 4. Après la 3 ème? 5. Questions L environnement 12, chaussée Jules

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Travaux Pratiques. Sondage Radar de Vénus

Travaux Pratiques. Sondage Radar de Vénus Travaux Pratiques Sondage Radar de Vénus Introduction Vénus est la deuxième planète en partant du Soleil. Elle se trouve entre Mercure et la Terre. Vénus est une planète tellurique tout comme la Terre.

Plus en détail

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT

COUP DE POUCE POUR L ENVIRONNEMENT Chers parents, Plus vite, plus haut, plus fort! L année 2014-2015 réserve assurément de beaux défis aux élèves, aux parents et à l ensemble du personnel de l école. Notre première mission sera de développer

Plus en détail

Projet 1 Réaliser une exposition ACV

Projet 1 Réaliser une exposition ACV Projet 1 Réaliser une exposition ACV Il n est pas évident de réaliser que pour chaque produit que nous achetons, les impacts sur l Homme et l environnement sont importants. En effet, ces informations ne

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration

Hygiène alimentaire en restauration 2 0 1 5 Catalogue de formations Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or (LDCO) Sommaire 1A 1B 23 4 5 6 7A 7B 8 Sensibilisation à l hygiène

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP

DOSSIER PEDAGOGIQUE. La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP π DOSSIER PEDAGOGIQUE La feuille dans tous les sens >>MS, GS & CP Présentation de l atelier L objectif de l atelier est d utiliser ses sens pour découvrir une sélection de plantes. Bruissement, couleur,

Plus en détail

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS Justification : Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne qui effectue l euthanasie de poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré

UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2. Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré UE5 Mise en situation professionnelle M1 et M2 Note de cadrage Master MEEF enseignement Mention second degré ESPE Lille Nord de France Année 2014-2015 Cette note de cadrage a pour but d aider les collègues

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Comment se protéger des frelons asiatiques?

Comment se protéger des frelons asiatiques? PREFET de l AUDE Comment se protéger des frelons asiatiques? Vous trouverez ci-dessous des conseils pour vous protéger du frelon asiatique, que vous soyez particulier, maire ou apiculteur ainsi que des

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale

Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Projet n 1 Création d une structure pour l agriculture durable et la production alimentaire artisanale Résumé L intérêt et la motivation à tous les niveaux politiques en faveur du développement durable,

Plus en détail

de l air pour nos enfants!

de l air pour nos enfants! B u l l e t i n d e l O Q A I n 1 Crèches et lieux d enseignement : de l air pour nos enfants! Le programme de l OQAI «Lieux de vie fréquentés par les enfants» a débuté en 2006. Une première phase de recueil

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage

CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS Organisme de formation spécialisé dans l hygiène et le nettoyage Arnaud REBÊCHE Un constat s impose : le secteur de la propreté et du multi services, dans la restauration,

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

Fiche 22 Emballage et aliment

Fiche 22 Emballage et aliment Fiche 22 Emballage et aliment Aujourd hui, quasiment tous les produits que nous achetons sont emballés, très peu sont vendus en vrac. Pourtant, un emballage n est pas neutre : c est un objet publicitaire

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE 17

FICHE PEDAGOGIQUE 17 FICHE PEDAGOGIQUE 17 THEME : NOM DE L EXERCICE : LA MEDIATION Séries de tableaux à double entrée Progressions numériques et suites logiques L EXERCICE COMPORTE PLUSIEURS VARIANTES D EXPLOITATION non REFERENCE

Plus en détail

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

3 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 3 ème Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire et organiser

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon

L histoire en photos : Analyse photographique Plan de leçon L histoire en photos : Analyse photographique Description : Les élèves apprennent à analyser des photos de la Première Guerre mondiale. Ils choisissent une photo dans la collection officielle de photos

Plus en détail

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols

Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Le Cahier des Techniques de l INRA 2014 (81) n 1 Conception d un préleveur destiné à quantifier les banques de graines des sols Sylvie Niollet 1, Maya Gonzalez 2, Laurent Augusto 1 Résumé. Les banques

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail

Check-list «Déménagement» 1

Check-list «Déménagement» 1 Check-list «Déménagement» 1 1 Sur le modèle de la Checkliste "Umzug" de Schweizerischer Mieterinnen- und Mieterverband Le plus tôt possible Examiner le nouveau contrat de location, éventuellement le faire

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Quel management dans un collectif de travail en télétravail?

Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Quel management dans un collectif de travail en télétravail? Le passage au télétravail s accompagne de transformations importantes en termes d organisation et de pratiques. Comment faire évoluer le management

Plus en détail