Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n Liège -

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Planet Watch. Mesurons la qualité de l air en Belgique. Hypothèse asbl - rue Fush n 3-4000 Liège - www.hypothese.be"

Transcription

1 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique

2 Planet Watch Mesurons la qualité de l air en Belgique Le projet en quelques mots La finalité du projet présenté dans ce document consiste en la mise en réseau et l exploitation de données scientifiques concernant la qualité de l air : mesurée lors d une activité scientifique simple. Ce projet est proposé aux enseignants et aux élèves du premier degré du secondaire. Il permet de travailler plusieurs compétences présentes dans les socles du ministère de la communauté française et de se sensibiliser à un problème d environnement. Les résultats obtenus par les écoles réparties sur le territoire seront mis en réseau sur une carte interactive. Les classes (écoles) participantes auront une visibilité sur le site de mise en réseau des résultats. Il sera ainsi possible pour les élèves de comparer la qualité de l air de leur milieu proche avec celle de milieux plus ou moins éloignés. Notre projet permet aux élèves de travailler d une façon très actuelle et de découvrir l intérêt des technologies pour la mise en réseau de données. Cette démarche peut également leur permettre de «vivre» le travail d un scientifique. La mesure de la qualité de l air s effectue à l aide de bioindicateurs : des levures unicellulaires sensibles à la pollution atmosphérique qui poussent sur les feuilles d arbres. Cette activité ne peut s effectuer que du printemps à l automne, car les feuilles utilisées doivent être prélevées directement sur l arbre. Il sera important de suivre la démarche proposée dans ce document pas à pas et de manière très précise afin d obtenir des résultats analysables et comparables d une classe à l autre. Une série de 3 vidéos qui expliquent la procédure à suivre pour mener l expérience sont accèssibles sur les Sites Web :

3 Introduction Dans la suite de ce document, nous allons expliciter nos objectifs, les compétences travaillées, le matériel nécessaire ainsi que la démarche proposée. La démarche proposée dans ce projet comprend trois grandes parties : 1. Préparation et réalisation du prélèvement 2. Réalisation de l expérimentation 3. Mise en réseau et utilisation des différentes données récoltées Nous vous conseillons dans ce projet de consacrer une à deux périodes pour le prélèvement et la mise en culture et une période pour le comptage des colonies. Un temps supplémentaire pour la mise en réseau des résultats et l exploitation devra être prévu. Ce timing est à adapter selon votre contexte, mais il faut une semaine d écart entre la mise en culture et le comptage des colonies. Les objectifs de l activité proposée Mesurer la qualité de l air à l aide des levures roses des feuilles (bio indicateurs) en menant une activité expérimentale Mettre en réseau les données scientifiques obtenues concernant la qualité de l air Découvrir l intérêt des TIC et de la mise en réseau dans la démarche scientifique Quelques compétences qu il est possible de travailler 1. Des compétences transversales Saisir, communiquer et traiter des informations Exploiter l information et en vérifier la pertinence Rechercher des informations, les confronter et les organiser Utiliser divers supports de l information chiffrée (image, graphique, tableau de donnée ) Communiquer les démarches effectuées, les résultats d une enquête, d une recherche documentaire Résoudre, raisonner, argumenter et synthétiser Agir et interagir sur des matériels divers (tableaux, instruments de mesure ) Exposer et comparer ses arguments, ses méthodes, confronter ses résultats avec ceux des autres Identifier les ressemblances et les différences entre des propriétés et des situations issues de mêmes contextes ou de contextes différents Utiliser les technologies de l information et de la communication Agir et réagir : prendre une part active à l élaboration et à la réalisation d un projet pour promouvoir le sens des responsabilités vis-à-vis de l environnement

4 2. Des compétences disciplinaires Education par la technologie Savoir-faire Manipuler Réaliser les opérations nécessaires dans un ordre adéquat pour aboutir à l objet fixé Utiliser des outils, des matériaux et des équipements Organiser son espace de travail en fonction de la tâche à réaliser Respecter des normes de sécurité et d hygiène Eveil Initiation scientifique Savoir-faire Récolter des informations par la recherche expérimentale, l observation et la mesure Découvrir le travail en milieu stérile Lire et appliquer une procédure expérimentale simple Noter les résultats d une expérience Rassembler et organiser des informations sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Analyser, interpréter et organiser les informations recueillies sous une forme qui favorise la compréhension et la communication Mettre en évidence les relations entre deux variables Effectuer une première approche du calcul scientifique S interroger à propos des résultats d une recherche Savoir Les êtres-vivants Les êtres vivants sont organisés au niveau des populations Les êtres vivants réagissent aux stimuli de leur environnement ainsi qu aux modifications de leur milieu de vie Les êtres vivants se reproduisent : approche de la croissance cellulaire L air, l eau, le sol Sensibilisation aux hommes et à leur environnement Les relations entre les êtres vivants et leur milieu Epuisement, destruction et pollution Approche critique des conséquences des recherches scientifiques et des applications technologiques Eveil Formation géographique Savoir-faire Utiliser des représentations de l espace Localiser un lieu : première approche de la latitude et de la longitude Situer l information dans un cadre spatial en s aidant de repères et de représentations spécifiques Savoir Identifier et caractériser les composantes d un paysage (fonction, structuration ) Les interactions homme/espace Identifier des caractéristiques des télécommunications Identifier des caractéristiques de la gestion de l air

5 Matériel nécessaire pour réaliser l ensemble de l activité Boites de Pétri * Boussoles-GPS + guide d utilisation * Agar-agar 20g * Glucose 10g * Support en polystyrène * Emportes-pièces (vide pomme) * *Ce matériel peut être emprunté à l asbl Hypothèse. Pinces (à épiler) Ciseaux Sacs de congélation Vaseline + de quoi déposer la vaseline dans les boites Alcool dénaturé ou alcool de fruits Plaque chauffante Poêlon Petite cuillère Récipiant pour l eau Marqueur Etiquettes autocollantes Latte ou équerre Papier collant Fouet pour mélanger la préparation agar-agar - eau - glucose Eponge Scotex Savon de vaisselle Binoculaire ou loupes Présentation des différents statuts de l expérience Lorsque des expériences sont proposées dans des séquences d apprentissage, elles n ont pas toujours la même fonction, la même place. Selon le statut occupé par l expérience, les apprentissages développés chez les élèves sont différents. Le tableau ci-dessous présente les différents statuts de l expérience. Selon le temps dont il dispose et le but qu il s est fixé, un enseignant peut proposer des expériences de manière graduelle mais il peut également proposer un type d expérience de manière plus ponctuelle. 1. Expérience de sensibilisation Provoquer la motivation de la classe : faire appel au vécu de l enfant, poser une question qui «intrigue» afin de donner du sens à l apprentissage. 2. Expérience pour ressentir Permettre la perception par le corps des phénomènes abordés. 3. Expérience action Comprendre «comment ça marche» Essai plutôt informel pour une première approche, pour se familiariser avec un concept. 4. Expérience à suivre réalisée par l élève Découvrir une loi ou illustrer un phénomène en suivant un protocole donné. 5. Expérience à concevoir Permettre à l enfant de vérifier son hypothèse par la conception d une expérience. L animateur est associé dans le processus de recherche avec l enfant. Il ne sait pas quelles expériences seront proposées par l enfant, il ne connaît peut-être pas les résultats de l expérience. Dans le cadre de ce projet, nous vous proposons une expérience à suivre. N hésitez pas à surfer sur notre site internet Vous pourrez y trouver d autres projets ainsi que des fiches expériences de tout type.

6 1. Préparation et réalisation du prélèvement Avant l expérience Détermination de la zone géographique à étudier Il est nécessaire de suivre certaines règles afin de déterminer une/des zone(s) de prélèvements des feuilles. Une zone étudiée ne peut pas excéder 1 ha = m 2. Dans cette zone, il faut repérer au minimum 3 érables et/ou frênes de la même zone afin de pouvoir effectuer des moyennes. Il faut décrire la zone de prélèvement. A condition de bien respecter ces règles, vous pouvez organiser le prélèvement avec vos élèves comme vous le désirez. Toutefois, les modalités de prélèvement devront être envoyées à l ASBL. Exemples de prélèvements réalisés Deux classes se sont rendues sur une même zone. La première classe a repéré 3 érables et la seconde 3 frênes. Par groupe de 3 ou 4, les élèves ont effectué des prélèvements sur le même arbre (1 prélévement/élève). Des moyennes ont ainsi été réalisées pour chaque arbre avant de réaliser la moyenne pour la zone. «Nous avons choisi pour cette étude de la qualité de l air de prélever des feuilles d érables et de frênes. En nous limitant à ces deux espèces d arbres, nous limitons la variabilité due au milieu de vie.» Deux classes se sont rendues à des moments différents sur deux zones différentes. Sur chaque zone, 6 arbres ont été repérés, par groupe de 2, les élèves ont effectué un prélèvement par arbre. Des moyennes ont été réalisées pour chaque zone. Six classes se sont rendues au même moment à des endroits différents de leur région afin d effectuer leur prélèvement. Des groupes d élèves repèrent un lieu près de chez eux et effectuent le prélèvement pour la zone (au moins trois arbres différents) le jour avant l expérimentation. Ils gardent leurs sachets avec le prélèvement au frigo. Le repérage est l occasion d utiliser avec les élèves une clé de détermination pour identifier les érables et les frênes. Nous vous proposons en annexe une clé de détermination synthétisée des feuillus. Il existe des guides de terrain destinés à cet usage. Nous conseillons à ce titre le livre de Christian Guillaume, Reconnaitre Les arbres aux éditions De Boeck. Celui-ci est actuellement épuisé en librairie mais disponible en bibliothèque. Enfin, pour faire le parallèle avec les TIC, il existe maintenant des applications que les élèves peuvent trouver sur Androïde et Appstore et qui permettent d identifier les arbres grâce aux GSM et aux tablettes. Elles fonctionnent soit en suivant une clé interactive*, soit en comparant la photo de l arbre à la base de données disponibles dans l application. *On avance dans la clé en répondant à des questions.

7 Préparation du prélèvement Les élèves doivent préparer des sachets (type sachet de congélation) sur lesquels ils vont coller une fiche de renseignements. Pour chaque prélèvement, il faut préparer une fiche qui contient les renseignements suivants : numéro ou lettre de référence donnée à votre prélévement date et heure de prélèvement commune, village de prélèvement données GPS du prélèvement espèce d arbre description du milieu : 1. non du lieu-dit 2. description du lieu : bois, jardin, centre ville 3. description des alentours : grand route, industrie Les renseignements de cette fiche seront à communiquer à l asbl Hypothèse et pourront être utilisé lors de la comparaison des différentes données mises en réseau. Prélèvement Quelques heures avant l expérience Prélever, le jour de l expérience, 4 feuilles sur les arbres repérés et les placer dans le sachet plastique correspondant. Les feuilles ne peuvent jamais être ramassées sur le sol et il faut les manipuler par le pétiole. S il n est pas possible de combiner prélèvement et expérience le jour même, le prélèvement peutêtre effectué la veille et les sacs plastiques placés au frigo.

8 2. Réalisation de l expérimentation Introduction L expérimentation consiste à mettre en culture des levures roses dans des boites de Petri. Chaque prélèvement de feuilles sera mis en culture en conditions stériles afin de récolter les levures roses présentes sur la surface inférieure des feuilles. Les levures roses qui se trouvent sur la face inférieure des feuilles tombent sur le milieu de culture et s y développent en colonies. Chaque levure donne en principe naissance à une colonie. Le nombre de colonies donne une indication sur la qualité de l air à l endroit où le prélèvement a été effectué. Préparation des boites de Pétri Matériel Boites de Petris stérile en plastique agar-agar glucose eau casserole alcool dénaturé fouet mélangeur poêlon Une partie de ce matériel peut être obtenu à l asbl Hypothèse (voir liste du matériel en prêt) il est également disponible chez les grossistes en matériel de laboratoire et en pharmacie. Mode opératoire Ce mode opératoire est prévu pour la création d environ 45 boites. Attention, pour éviter toute contamination des milieux de culture, il est important de respecter pour cette préparation des conditions minimales de stérilité. 1. Nettoyer la casserole avec de l alcool dénaturé. 2. Se désinfecter les mains avec la solution d alcool et nettoyer le plan de travail avec celui-ci. Durant la suite de la manipulation, il faut essayer d ouvrir le moins possible les boites de Petri et de ne pas parler lorsque vous les manipuler. 3. Dans la casserole, mélanger 20g d agar-agar dans un litre d eau 4. Ajouter 10g de glucose. 5. Porter à ébullition 6. Ouvrir une à une les boites de Petri, verser le mélange chaud pour recouvrir le fond d une épaisseur de 3 à 4 millimètres 7. Refermer le couvercle et laisser à plat sur la table. Il ne faut pas empiler les boites tant qu elles ne sont pas refroidies 8. Une fois le mélange gélifié, utiliser les boites ou les placer dans un frigo jusqu à leur utilisation

9 Mise en culture Matériel alcool dénaturé papier essuie-tout feuilles prélevées boites de Petri avec milieu de culture pince à bouts fins vaseline spatule emporte-pièce (vide pomme) support en polystyrène papier collant marqueur indélébile loupe ou binoculaire ciseaux Remarque Durant ce laboratoire, il va falloir éviter toutes contaminations des milieux de culture par des microbes : il faut donc veiller à respecter des conditions de stérilité. Pensez à attacher vos cheveux. Préparation de la zone d expérimentation 1. Laver ses mains à l alcool dénaturé. 2. Nettoyer la table de travail à l alcool dénaturé. Placer un carré d essuie-tout sur la table. Le carré de papier délimite le «champ stérile». 3. Placer le matériel dans le «champ stérile». Rien ne doit y entrer sans être désinfecté. Prélèvement des échantillons de feuilles et mise en culture 1. Sans l ouvrir, désinfecter l extérieur d une boite de Petri à l alcool dénaturé et la placer dans la zone stérile. 2. Tracer au feutre 6 secteurs sur le couvercle de la boite de Petri, les numéroter de 1 à Tracer ensuite les 6 secteurs correspondants sur le fond de la boite. 4. Sortir une à une les feuilles du sac de congélation et les déposer sur la table face inférieure vers le haut (manipulation par le pétiole). 5. Déposer la feuille face inférieure vers le haut sur le morceau de polystyrène. 6. A l aide de l emporte-pièce, découper sur chaque feuille 2 rondelles à cheval sur la nervure primaire (nervure centrale). 7. Pour prélever la rondelle facilement, il faut maintenir son morceau de polystyrène et faire tourner l emporte-pièce. Il vous faudra au total 6 rondelles, la quatrième feuille sert uniquement si l une des trois autres est endommagée. 8. Sans les toucher avec les doigts (utiliser la pince désinfectée), déposer les rondelles sur la table, toujours face inférieure vers le haut. 9. Ouvrir une boite et déposer le couvercle côté intérieur vers le haut.

10 10. Poser l autre partie (avec le milieu stérile) le côté intérieur vers le bas afin d éviter qu il ne s infecte au contact de l air. 11. Déposer une pointe de vaseline dans le couvercle dans chaque secteur à l aide d une petite spatule. 12. A l aide de la pince, fixer les rondelles de feuilles (toujours face inférieure vers le haut) sur les points de vaseline. 13. Refermer la boite et fixer le couvercle au moyen de papier collant. Sur la tranche de la boite de Pétri noter s il s agit de l arbre 1, 2 ou 3 - le nom de la zone - la date et l heure de la mise en culture, votre nom. 14. Laisser reposer les boites de Pétri telles quelles durant 24h à température ambiante. La tombée des spores commence. (Bien vérifier que les boites sont dans le sens qui permet la tombée des spores des feuilles sur le milieu de culture) 24 h après 24h après le début de l expérience, retourner les boites (arrêt de la tombée des spores) (couvercle vers le bas). Une semaine après Placer chaque boite à Pétri sous un binoculaire et compter les colonies roses dans chaque secteur. Indiquer les résultats obtenus dans des tableaux et effectuer les moyennes. Rassembler l ensemble des résultats et tirer une conclusion sur la qualité de l air dans la région analysée. Lieu de prélèvement Date du prélèvement : Zones des boites de Pétri Coordonnées GPS des arbres choisis Heure de prélèvement Arbres (essences) Zone 1 Zone 2 Zone 3 Zone 4 Zone 5 Zone 6 Moyenne Moyenne totale pour le territoire étudié Classes (cultures/cm 2 ) De 0 à 5 Signification (degré de pollution) Qualité de l air mauvaise De 6 à 20 Qualité de l air médiocre De 21 à 50 Qualité de l air modérément bonne De 51 à 90 Qualité de l air bonne 91 et plus Qualité de l air excellente

11 Mise en réseau et utilisation des données Pour transférer vos données sur le site Web : Rendez-vous sur le site Web des relevés des données à l adresse suivante : Quelles sont les pistes d exploitation possible? Comparer les différents résultats, émettre des hypothèses concernant les différences et repérez quelques-unes des sources de pollution de l air. Pistes de réflexions pouvant être abordées : les résultats de notre école permettent-ils de tirer les mêmes conclusions que pour les autres écoles? Y-a-t-il des facteurs qui peuvent expliquer les similitudes, les différences de résultats? La localisation de nos prélèvements a-telle un effet sur les résultats?... Evaluation comparative de la qualité de l air aux différents endroits de mesure. Travailler sur la pollution et la qualité de l air avec les élèves. Un dossier pédagogique pour créer une conférence sur l air et le climat pour le dernier degré du primaire est disponible et adaptable sur Faire des liens avec le cours sur l air et la respiration : qu est-ce que l air? Quelle est sa composition? Quelles sont ses propriétés? Quel est son rôle dans la respiration?... Mener des recherches et des démarches en ce qui concerne l écologie, la biodiversité, les écosystèmes, l environnement Le lien entre la biodiversité, les écosystèmes et la pollution atmosphérique est d ailleurs explicité dans le plan airclimat de la fédération Wallonie-Bruxelles page Ce plan est disponible sur pouvez également trouver des publications sur ces sujets sur Comparer les résultats obtenus avec les levures roses, si on utilise d autres bioindicateurs comme les lichens.

12 Source :

13 Remerciements Nous remercions les étudiants, les professeurs et les directeurs pour leur accueil et leur collaboration. Les enseignants associés au projet pilote : Gallez Benoit - IATA Namur Midrez (Servais) Anne et Brisbois Aurélie - AR Hautes Fagnes Stavelot Jourdois Sabina - Lycée provincial Albert Libiez Colfontaine Haine Julie - Lycée la retraite Bruxelles Richard Fabian - Col. Sainte-Croix et Notre-Dame Hannut Les activités de l asbl Hypothèse concourent àpromouvoir l apprentissage des sciences chez l enfant comme moyen de développement personnel et comme facteur d intégration sociale. Les démarches proposées préconisent un cheminement précis partant des préconceptions, du questionnement, s ouvrant au monde extérieur pour amener progressivement à des savoirs disciplinaires, des savoirs faire et des savoirs être. La recherche d informations pour construire des réponses se fera de manière active et réflexive par le biais de l expérimentation, de l observation, de l utilisation de modèles, de la recherche documentaire, de l utilisation des TIC et éventuellement de la rencontre avec des personnes ressources. Cette façon d approcher les sciences fait de l asbl Hypothèse un lieu de réflexion, de recherche, de ressources, de formation, de productions et publications dans le domaine de l éducation scientifique et technologique. Notre groupe propose des formations pour enseignants et animateurs, un accompagnement dans l animation, une aide à la conception de projets et d idées d activité d éveil. Projet mené par Maison de l environnement Rue Fusch, n Liège Téléphone : 04/

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX Classe de CM2-6 ème DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Cette séquence peut s organiser autour de trois séances en mathématiques 1 ère séance

Plus en détail

Principales étapes :

Principales étapes : Comment organiser une une classe de découvertes découvertes? Chalet Albarea / Association Alba DECOUVERTE 164 Route de l'authion (Peira-Cava) 06 440 LUCERAM Informations : Tel : 04 93 91 72 72 / 06 60

Plus en détail

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch

Pour en savoir plus sur le projet initial : www.qualicarte.ch Le projet QualiCarte a été initié par la Conférence suisse de la formation professionnelle en collaboration avec des organisations suisses du monde du travail, et plus particulièrement l Union suisse des

Plus en détail

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE

ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 1 www.optigede.ademe.fr ADAPTER LA METHODE AUX OBJECTIFS DE L ENQUETE Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1

APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS. Université d Artois - SEPIA 1 APPUI INDIVIDUEL A L ORIENTATION ET AUX PROJETS - SEPIA 1 SOMMAIRE MODULE 1 «ENTRETIEN APPROFONDI ET CONTRACTUALISATION» MODULE 2 «INTERETS, MOTIVATIONS ET VALEURS» MODULE 3 «COMPETENCES» MODULE 4 «METHODOLOGIE

Plus en détail

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1

Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages. Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Classe de 5 ème Domaine d application : Habitat et ouvrages Auteurs : JR.GARBAY & B.LAMOUR Académie de Versailles 1 Nous proposons deux séquences ayant pour problématiques: 1) Quel est le secteur économique

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Nom : Prénom : Classes : Sciences de la vie et de la Terre Livret de fiches méthodes Collège Louis Pasteur - Brunoy Ce livret m est distribué en début de sixième. Il contient les principales fiches méthodes

Plus en détail

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie

Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel. L énergie Auteur : Odette Chevaillier Illustrateur : David Vogel I n t r o d u c t i o n Quelques données générales La Terre est née il y a 4,5 milliards d années. L eau a alors permis la naissance de la vie. Il

Plus en détail

DIPLÔME SUPÉRIEUR D ARTS APPLIQUÉS

DIPLÔME SUPÉRIEUR D ARTS APPLIQUÉS DIPLÔME SUPÉRIEUR D ARTS APPLIQUÉS Spécialité Design Mention Graphisme En partenariat avec la ville de Chaumont, ville de l Affiche et du Festival Internationnal du Graphisme DOSSIER DE CANDIDATURE Avenue

Plus en détail

2 nde. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.4 L2.2 L3.3 L3.4 L5.

2 nde. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web. séquence pédagogique L1.2 L1.4 L2.4 L2.2 L3.3 L3.4 L5. Découverte des entreprises locales L organisation de l entreprise via son site web Nom :... Prénom :... Date :... Validez les items du B2i! L1.2 L2.2 L1.4 L2.4 L3.3 L3.4 L5.2 PHASE 1 Consigne 1 Quelles

Plus en détail

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales.

Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. Ecole Pasteur Lamartine_Circonscription Perpignan Ouest_Pyrénées-Orientales. CM1-CM2 de M. VIDAL (28 élèves) aidé de Tom Douce, stagiaire de l Ecole Polytechnique. Résumé : Les conséquences du réchauffement

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE

GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE GDR des CPE sous la direction de Nathalie Szoc LIVRET DE FORMATION ET DE COMPETENCE CPE Compétences communes à tous les professeurs et personnels d éducation Référentiel des compétences professionnelles

Plus en détail

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne

Interaction entre la séance et la recherche de la ressource en ligne Activité support Toutes (exemple ici en acrosport) Niveau de Classe Tous niveaux lycée Description de l'usage Utilisation de la caméra des outils nomades (tablettes et smartphones) pour capturer des images

Plus en détail

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé

Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé Guide du/de la candidat/e pour l élaboration du dossier ciblé en vue de l obtention du titre de "Conseiller ère diplômé e en orientation professionnelle, universitaire et de carrière" par la validation

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE

RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE , chemin de la côte Saint-Antoine Westmount, Québec, HY H7 Téléphone () 96-70 RÉSUMÉ DES NORMES ET MODALITÉS D ÉVALUATION AU SECONDAIRE À TRANSMETTRE AU PARENTS Année scolaire 0-0 Document adapté par Tammy

Plus en détail

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire

Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable. à l école primaire Missions départementales Sciences Expérimentales - Technologie» et «EDD» L Education au Développement Durable à l école primaire Les programmes 2008: C1: «Ils sont sensibilisés aux problèmes de l environnement

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur?

PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE. Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? PROBLÉMATIQUE EN SCIENCE ET TECHNOLOGIE AU PRIMAIRE Titre : Comment peut-on décolorer du papier de couleur? Thème : Les produits chimiques et les composés organiques Niveau(x) scolaire(s) : 2 e ou 3 e

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Découverte du monde Progressions pour le cours préparatoire et le cours élémentaire première année Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

Guide du centre de ressources

Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Guide du centre de ressources Nous avons établi ce guide à l intention des enseignants qui souhaitent aborder les thèmes de la sécurité routière et de la mobilité durable

Plus en détail

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats

Section 9. Établissement de rapports et communication des résultats Section 9 Établissement de rapports et communication des résultats 135 Établissement de rapports et communication des résultats Distribuer rapidement les résultats aux parties prenantes. Choisir le moyen

Plus en détail

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication

D ordre personnel et social, méthodologique, intellectuel, de la communication Activité : La musique qui anime Période : XX e siècle Technique : Pixilation Cycle : 3 e cycle primaire Site Web : www.cslaval.qc.ca/lignedutemps But du projet de la ligne du temps virtuelle Se renseigner

Plus en détail

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens.

LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. Les cinq sens cycle 2 - doc Ecole des Mines de Nantes 1 LA MAIN A LA PATE Les cinq sens Cycle 2 Les cinq sens. PROGRESSION GENERALE Séance n 1 : Recueil

Plus en détail

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005

CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 CIRCULAIRE N 1262 DU 18/10/2005 Objet : semaine d éducation au développement durable «Mon assiette» du 10 au 18 novembre 2005 Réseaux : Tous Niveaux et services : SECONDAIRE et PRIMAIRE Période : Année

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

OPTION CREATION D INTERIEURS

OPTION CREATION D INTERIEURS BACHELIER EN ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L ESPACE OPTION CREATION D INTERIEURS Les cours de «bachelor en arts plastiques, visuels et de l espace option création d intérieurs» sont susceptibles de se

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

Pédagogie du projet?

Pédagogie du projet? Pédagogie du projet? Toute pédagogie qui place l intérêt des apprenants comme levier des conduites éducatives est appelée «pédagogie fonctionnelle». Ainsi, la pédagogie du projet peut rentrer dans cette

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES

Ça va barder! L univers des débardeurs du port de Montréal FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Ça va barder! BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA, E000760632 FEUILLET PÉDAGOGIQUE POUR LES ENSEIGNANTS ET LES ENSEIGNANTES Programme scolaire en Univers social pour les élèves du 3 e cycle du primaire SVPM

Plus en détail

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME

OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME OUTILS D ÉVALUATION ET DE REMÉDIATION POUR LA CLASSE DE SIXIÈME Groupe académique chargé de l accompagnement de la mise en œuvre des P.P.R.E / Académie de Grenoble Objectifs Compléter le livret scolaire

Plus en détail

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE

LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Être acteur aujourd hui LUTTER CONTRE LES BACTÉRIES DANS LA CUISINE Cultures Santé CS Réalisation : Cultures & Santé asbl Texte : Charlotte Sax Graphisme : Marina Le Floch Éditeur responsable : Claire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY

Apprendre en stage. Présentation aux référents 02.09.2010. C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Apprendre en stage Présentation aux référents 02.09.2010 C. MASIAS-VALDES Ch. BORALEY Et pour commencer De quoi un étudiant a-t-il besoin pour apprendre en stage? Contenu de la présentation Introduction

Plus en détail

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014

Techniques d enquête. Florence Huguenin-Richard - 2014 Techniques d enquête Florence Huguenin-Richard - 2014 1. Méthodologie générale Pourquoi faire une enquête? On a besoin d informations qui n existent pas ailleurs! Une enquête vient après une recherche

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT

COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE ET LE DOCTORAT Direction des affaires académiques et internationales Études supérieures COMPÉTENCES, ÉLÉMENTS DE COMPÉTENCES ET RESSOURCES À MOBILISER POUR LE DESS, LA MAÎTRISE PROFESSIONNELLE, LA MAÎTRISE RECHERCHE

Plus en détail

L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où?

L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où? L exploitation minière dans les Territoires du Nord-Ouest : où, où, où? Aperçu de la leçon L économie des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) est étroitement liée à l exploitation minière. Au fil des ans,

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris

«Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie. Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris «Dire et écrire» pour réaliser une composition en travail collaboratif en géographie Agnès Dullin, lycée J. Racine 20 rue du Rocher, 75008 Paris OBJECTIFS 1- Niveau et insertion dans la programmation 2-

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble?

L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? L e s pa rte na ria ts, a u c œ ur de l é duc a tio n a u dé ve lo ppe m e nt dura ble? D abord ce qu en disent les textes La circulaire de juillet 2004 La circulaire de juillet 2004 Les sorties scolaires

Plus en détail

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES?

LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? LES FAILLES ET LES SEISMES : CAUSES OU SONSEQUENCES? Classe : 4 ème durée : 50 minutes la situation-problème Tu viens de découvrir les manifestations et les conséquences d un séisme, mais tu ne sais pas

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire

Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Éducation civique et Éducation pour un Développement Durable à l école primaire Istanbul mars 2008 Evelyne Touchard Conseillère pédagogique Inspection académique de l Isère Objectifs de la formation Connaître

Plus en détail

Gagner en assurance et en confiance en soi

Gagner en assurance et en confiance en soi D après le site CIDJ.com Durant vos 3 ans de formation de BAC PRO, vous allez devoir effectuer au total 22 semaines de stage, généralement réparties en 6 + 16, c est-à-dire 6 semaines en classe de seconde

Plus en détail

de données >> Méthodologies qualitatives

de données >> Méthodologies qualitatives FR Collecte de données >> Méthodologies qualitatives 1 collecte de données >> méthodologies qualitatives page 13 1. L observation page 45 2. l entretien individuel page 73 3. le focus group page 107 4.

Plus en détail

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE

ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE Activités éducatives pour les élèves de 6 à 7 ans ORGANISER UN LANCEMENT DE LIVRE NIVEAU : PRIMAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 6 À 7 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ À la suite d une réflexion faite en classe

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

Faire entrer l école dans l ère du numérique

Faire entrer l école dans l ère du numérique Thème/ titre «Faire entrer l école dans l ère du numérique». Oui mais est-ce bien pour la planète? Du papier ou du numérique utilisés au collège, lequel a le plus d impact sur l environnement, lequel est

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE B2I et Déficience Visuelle DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mise à jour Novembre

Plus en détail

Les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables Rubrique : Découverte Page : 12-13 Fiche pédagogique Magazine Les Explorateurs Décembre 2015 Titre : Les changements climatiques, parlons-en! Rubrique : BD Mini-Jean Page : 10-11 Titre : Énergie verte

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité

Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité Service d accompagnement pédagogique de l Université Sorbonne Paris Cité CATALOGUE DE FORMATION POUR LES ENSEIGNANTS DE USPC 2014-2015 Le service SAPIENS créé en janvier 2014 propose durant l année 2014-2015

Plus en détail

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire.

Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Rôle de l ENT dans l apprentissage des langues vivantes dans l enseignement secondaire. Le fait que tous les enseignants de l Académie de Clermont-Ferrand disposent d un environnement numérique de travail

Plus en détail

CHOCOLATERIE-CONFISERIE : NIVEAU ELEMENTAIRE

CHOCOLATERIE-CONFISERIE : NIVEAU ELEMENTAIRE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CHOCOLATERIE-CONFISERIE

Plus en détail

Le diagnostic approfondi du groupe santé

Le diagnostic approfondi du groupe santé Le diagnostic approfondi du groupe santé Axe 1 : La pollution de l air - Prélèvements et analyse bactériologique de l air réalisé par S Prim et les élèves de BTS Dans le cadre des travaux pratiques de

Plus en détail

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole

1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole Sommaire 1. Introduction p3 2. Le conseil des étudiants: description p3 3.La Haute Ecole p5 3.1. Une Haute Ecole, c est quoi? p5 3.2. Les organes participatifs de la Haute Ecole & les différents conseils

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie

Eléments de programmation d une séquence sur la pratique de la photographie «Quoi qu elle donne à voir et quelle que soit sa manière, une photo est toujours invisible : ce n est pas elle qu on voit» Roland Barthes «Photographier me permet de me souvenir, de fouiller dans ma mémoire,

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Faculté des sciences de l activité physique SCÉNARIO D ACCOMPAGNEMENT POUR LES PERSONNES SUPERVISEURES STAGES DE 3 E ET 4 E ANNÉE EN MILIEU SCOLAIRE

Faculté des sciences de l activité physique SCÉNARIO D ACCOMPAGNEMENT POUR LES PERSONNES SUPERVISEURES STAGES DE 3 E ET 4 E ANNÉE EN MILIEU SCOLAIRE Faculté des sciences de l activité physique SCÉNARIO D ACCOMPAGNEMENT POUR LES PERSONNES SUPERVISEURES STAGES DE 3 E ET 4 E ANNÉE EN MILIEU SCOLAIRE GÉNÉRALITÉS Malgré que le contexte de réalisation diffère

Plus en détail

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie»

Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» JOURNEE IFRES 2014 Atelier 2 : Articulation théorie-pratique en enseignement supérieur «Méthodes et technologies pour une meilleure synergie» Les élèves moniteurs, piliers d une méthode pédagogique active

Plus en détail

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi

et la communication dans les Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Les compétences de base et la communication dans les Secteurs du Tourisme et des Loisirs Document de présentation Guide et mallette pédagogique Les savoirs de base pour l emploi Formation aux savoirs de

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT

RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT RÉALISATION ET INTÉGRATION LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES TIC GUIDE DE L ENSEIGNANT Mise à jour Mars 2014 GUIDE DE L ENSEIGNANT LE TEST POUR CONTRÔLER L ÉPAISSEUR EN UTILISANT LES

Plus en détail

Sciences de la vie et de la Terre

Sciences de la vie et de la Terre Sciences de la vie et de la Terre 2007 1 INTRODUCTION Ce diagnostic a été élaboré par le groupe des CMAI «PPRE et compétences» de l, sous l autorité des différents IPR. Nous avons souhaité vous proposer

Plus en détail

- Conceptualisation de la démarche de recherche documentaire (transférabilité de cette méthode. Profession

- Conceptualisation de la démarche de recherche documentaire (transférabilité de cette méthode. Profession COMPETENCE : RECHERCHE DOCUMENTAIRE FICHE EDUSCOL (Non) Nature de l activité : Travail méthodologique : Savoir faire transférable : Acquérir la méthode de recherche documentaire transposable dans toutes

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Identifier les besoins en formation

Identifier les besoins en formation Identifier les besoins en formation Le dossier consacré à l'élaboration des plans de formation a mis en évidence que l'étape de récolte des besoins en formation était très importante pour permettre d'identifier

Plus en détail

Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux

Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux Situation d apprentissage ouverte ÉLABORÉE PAR Stéphanie Belfort, Joanne Guèvremont, Marie-Hélène Daphnis et Harold Andrieux Présenté dans le cadre du cours DID8542 Université du Québec à Montréal 25 juin

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19

SOMMAIRE. 2.Maîtriser les Processus : Qu est-ce que ça apporte? 15. 3.Comment maîtriser vos Processus? 19 1.Introduction 5 1.1 A qui s adresse ce petit cahier? 6 1.2 Comment utiliser ce petit cahier? 7 1.3 Dans quel contexte utiliser ce petit cahier? 8 1.4 Les Processus, c est quoi? 9 2.Maîtriser les Processus

Plus en détail

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu

Fiche professeur. Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Fiche professeur TEME du programme : Comprendre ous-thème : Cohésion et transformations de la matière Rôle de la polarité du solvant : Dissolution de tâches sur un tissu Type d activité : Activité expérimentale

Plus en détail

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin.

Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Le Delhaize sous toutes ses coutures Situer sur une ligne du temps l évolution d un magasin. Type d outil : Activité d apprentissage visant le savoir faire : «reconstituer l ordre chronologique de l évolution

Plus en détail

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE

AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE Activités éducatives pour les élèves de 12 à 17 ans AMÉLIORER SON MILIEU DE VIE NIVEAU : SECONDAIRE GROUPE D ÂGE : ÉLÈVES DE 12 À 17 ANS SOMMAIRE DE L ACTIVITÉ Apprendre par la pratique permet d accroître

Plus en détail

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète;

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète; Fiche pédagogique La chasse aux ordures Dans le cadre des activités proposées, l élève en apprendra davantage sur le recyclage et sur le compostage, testera ses connaissances et fera une expérience sur

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée

Vers un nouveau lycée 2010. Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Vers un nouveau lycée 2010 Repères pour la mise en œuvre des dispositifs de l accompagnement personnalisé au lycée Fiche : L utilisation des TIC : partage des informations sur l ENT de l établissement

Plus en détail

Des actions pour protéger les mares

Des actions pour protéger les mares Des actions pour protéger les mares L intérêt porté aux mares temporaires est récent et résulte d une prise de conscience provoquée par leur destruction accélérée aux cours des dernières décennies. Celle-ci

Plus en détail

Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var»

Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var» Projet d animation de «l accueil de loisirs périscolaire de la Roquette sur Var» Fonctionnement en Marguerite des sites : «le Pont Charles Albert» (Baus Roux) «les 4 vents» (Village) 2012/2013 I. Présentation

Plus en détail

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2

PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 PLAN DE SEQUENCE La proportionnalité au CM2 Introduction pour l enseignant Cette séquence sur la proportionnalité au CM2 s articule avec un travail préparatoire en CM1 permettant d introduire la notion

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

Référentiel IFIC/AUF 1/7

Référentiel IFIC/AUF 1/7 Annexe 1 : Référentiel des compétences L objet de ce référentiel est de couvrir la majeure partie des compétences requises lors de l organisation d une formation massive, c est-à-dire s adressant à des

Plus en détail

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation

Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Enquête sur les changements climatiques Scénario d animation Niveau Durée Objectif Cycle 3 6 ième -5 ième 1 heure Nombre d enfants 15 à 30 Découvrir comment les scientifiques ont mis en évidence la réalité

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale

Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Activité d intégration Les produits nettoyants Sciences physiques 416-430 Module 3 : Phénomènes ioniques Objectif terminal 1 : Recherche expérimentale Chaire CRSNG/Alcan pour les femmes en sciences et

Plus en détail