La surdité, un handicap qui ne se voit pas

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La surdité, un handicap qui ne se voit pas"

Transcription

1 Mme Voisin Marie-José enseignante spécialisée, IES de Langres La surdité, un handicap qui ne se voit pas Et dont on se moque parfois.

2 1) Quand est-on sourd? Anatomie de l oreille: L oreille est constituée de trois parties: -oreille externe: pavillon et conduit auditif fermé par le tympan -oreille moyenne: cavité remplie d air contenant les osselets: marteau, enclume, étrier, reliés d un côté au tympan, de l autre à l oreille interne. L oreille moyenne est également en communication avec le pharynx par la trompe d Eustache, qui sert à égaliser la pression d air entre l oreille moyenne et l air environnant pour que le tympan puisse vibrer librement. -l oreille interne: comprend la cochlée, organe de l audition et le vestibule qui sert à l équilibre; Fonctionnement: Le pavillon capte les sons environnants et les transmet au tympan à travers le conduit auditif. Les ondes font vibrer le tympan, qui transmet ces vibrations aux osselets qui les amplifient et les transmettent à l oreille interne. Tout au long de la cochlée, se trouvent des cellules ciliées internes ( 3500) et externes (12 500) qui sont reliées au nerf auditif. Les cellules ciliées, réparties le long de la cochlée, réagissent à des fréquences (hauteur de sons) différentes. La cochlée est également remplie d un liquide. Lorsque les vibrations arrivent à la cochlée, le liquide est mis en mouvement et agite les cils des cellules ciliées. Celles-ci transforment ces vibrations en impulsions électriques qui sont transmises au cerveau par le nerf auditif. Le cerveau reçoit ces informations et identifie les bruits ( à condition qu il ait appris à les reconnaître)

3 2) Les deux types de surdité et leurs origines: On distingue deux types de surdité: Les surdités de transmission affectent l oreille externe et l oreille moyenne. Elles peuvent généralement être soignées par traitements médicamenteux ou opérations chirurgicales. La perte auditive est généralement moyenne ( < 60 Db) et leur répercussion sur l apprentissage du langage est modérée. Les surdités de perception affectent l oreille interne. La perte auditive peut être très importante. Il s agit surtout de surdités sévères et profondes qui ont des incidences importantes sur l acquisition du langage ainsi que des incidences psychologiques. 3) Degrés de surdité et conséquences sur le développement du langage: le son Le son est défini par deux paramètres: l intensité ( Db) la fréquence ( Hz) Les seuils de perception des fréquences pour la perception de la parole vont de 160 à 8000 Hz. La surdité correspond la plupart du temps à une altération de ces deux paramètres. La personne sourde entend les bruits «moins fort» mais il y a également une distorsion des sons selon les fréquences touchées. Les surdités sont classées en différentes catégories selon leur degré. (voir tableau en dernière page) Au niveau de la reconnaissance du handicap par la CDA, il existe un barème. Mais il faut savoir qu à degré de surdité égale, deux personnes sourdes peuvent se trouver désavantagées de façon différente: certain sourds profonds développent un langage oral et écrit qui leur permet de communiquer assez facilement, d autres personnes qui ont une déficience auditive moyenne ont un accès difficile à la langue française..

4 4) Les différents intervenants auprès des élèves en situation de handicap Pour qu un élève handicapé bénéficie de mesures d accompagnement scolaire, ses parents doivent constituer un dossier auprès de la MDPH. Une évaluation de ses besoins est faite par la CDA qui élabore un projet personnalisé de scolarisation. La CDA peut alors proposer le suivi par un établissement ou un service spécialisé. C est dans le cadre du projet de scolarisation que sont définis les modalités d intervention et le rôle de chaque intervenant. L enseignant de la classe d accueil: C est lui le responsable de la classe. Il définit les objectifs, les contenus, les démarches pédagogiques, les groupes de travail L enseignant spécialisé: Il peut intervenir pendant la classe, avec l élève ou un groupe d élèves, ou apporter un soutien scolaire en dehors de la classe. Prévenir les difficultés d apprentissage ou d insertion dans la vie collective Remédier aux difficultés d acquisition Apporter des infos sur le handicap et ses conséquences Collaborer avec les enseignants, les conseiller, les aider à apporter les aménagements nécessaires à l accueil de cet enfant Faire le lien entre les différents partenaires: famille, enseignants, orthophoniste, psychologue. Les AVS AVSi= individuel, mis à la disposition d un enfant AVS CO= collectif,mis à disposition d une classe ( CLIS, UPI) La tâche de ces personnels est délicate car ils doivent savoir mesurer l aide apportée pour que l enfant puisse devenir de plus en plus autonome. +aide matérielle: pour un élève malvoyant, réécrire la consigne ou donner un support en gros caractères, en grand format +surveiller, soutenir, aider à lever les angoisses en EPS ( élève trisomique ou avec troubles de l équilibre) +pour les élèves sourds, l AVS est recruté en fonction de ses connaissances des techniques d aide à la communication (LPC) ou de son niveau en LSF. Il sert alors d interface ou d interprète entre les professeurs et l élève. Les AVS ne sont pas forcément avec l élève handicapé: ils peuvent surveiller un groupe plus autonome, pendant que l enseignant apporte une aide spécifique à l élève handicapé. Les interfaces, les interprètes LSF: L interface code en LPC, les propos échangés dans la classe. l interprète LSF traduit en langue des signes les propos échangés dans la classe. Leur intervention permet à l élève de bénéficier au maximum des différentes interactions. Ils n interviennent pas dans le contenu, ni dans la pédagogie. Ils ne ré expliquent pas le cours, pour cela l élève s adresse à son enseignant. Cependant, l interface ou l interprète doivent coordonner leur action avec celle de l enseignant.

5 5) Conseils aux AVS qui auraient à s occuper d enfants sourds. Extrait d une émission de l œil et la main pour mieux comprendre les Sourds et ce qu engendre l obligation de vivre dans une société où l on communique principalement à l oral. Caissier au supermarché ( de 7 56 à 15 45) Où se placer? +éviter de se retourner ou de se promener lorsque l on parle à l enfant: se mettre à sa hauteur et lui parler bien en face. +ne pas masquer le visage avec un livre ou les mains Comment parler? +essayer de maintenir une conversation normale: l enfant va décoder l intonation de la voix, les expressions du visage et y puiser des informations. +ne pas crier: cela n améliore pas la compréhension et amplifie les distorsions +ne pas exagérer l articulation ni trop ralentir le débit naturel de la parole Comment l aider à comprendre? +Ne pas répéter de la même manière un énoncé qui n a pas été compris mais essayer de le reformuler autrement. +Lui expliquer les différents sens d un mot ses jambes à son cou) +Expliquer le sens des expressions figurées ( il a pris +avoir le souci permanent de la compréhension de ce qui a été dit à l élève ou de ce qu il a lu. +l enfant sourd n entend pas le pas de quelqu un qui arrive dans le couloir, il ne perçoit pas la plaisanterie qui a fait rire le groupe: il faut tout lui expliquer sinon il est pris au dépourvu et risque de se sentir exclu de la classe. le schéma, le mime... +Utiliser d autres vecteurs que l oral: l écrit, le dessin,

6 Sites : Annuaire des sites sur la surdité : Adresses utiles Institut d Education Sensorielle Place abbé Cordier Langres Tél: Site de l éducation nationale qui contient des informations sur l intégration des enfants handicapés. Handiscol cellule d écoute pour les parents et professionnels qui ont en charge des enfants handicapés. Elle diffuse aussi des documents sur la scolarisation des élèves handicapés. Associations : ALPC :association pour le développement du langage parlé complété 21, rue des Quatre-Frères-Peignot Paris tel : télécopie : IVT International Visual Theater Tour du village, château de Vincennes Vincennes tel : télécopie : Visuel langue des signes «espace Poincaré» 2 avenue Raymond Poincaré Dijon tel : URAPEDA Champagne-Picardie 17 allée de la Pépinière Village Oasis-Dury Amiens Cedex

7 Degré de surdité Perception de la parole Qualité de la parole Développement du langage 0 à 20 Db Audition normale normale Parole intelligible Le langage peut se construire 20 à 40 Db Surdité légère Perçoit la parole mais ne reconnaît pas tous les sons Parfois des difficultés à articuler certains sons Le langage peut se construire 40 à 70 Db Surdité moyenne Mauvaise perception de la parole émise à intensité habituelle La personne entend mais ne comprend pas. Articulation et voix défectueuses Acquisition du langage possible mais de façon imparfaite 70 à 90 Db Surdité sévère Identifie les bruits environnants et certaines voyelles Parole non comprise Parole pas toujours intelligible Le langage verbal ne peut pas se développer de manière naturelle Plus de 90 Db Surdité profonde Parole non perçue Éléments rythmiques et mélodiques conservés Parole inintelligible Le langage verbal ne peut pas se développer de manière naturelle

8

C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands

C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands C est quoi la surdité? Une histoire à partager entre petits et grands Découvre dans ce livre des réponses aux questions que les enfants et les parents se posent sur la surdité. Qui es-tu? Prénom Nom Ton

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

Accueillir un sourd en entreprise

Accueillir un sourd en entreprise Accueillir un sourd en entreprise Comprendre et se faire comprendre Construire l avenir 3 5 10 16 17 18 19 Sommaire Le mot du directeur Définitions (LSF LPC lecture labiale) Idées reçues sur la surdité

Plus en détail

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS

Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Comment remplir une demande d AVS Remplir les dossiers administratifs quand on a un enfant autiste et TED (3) : demander une AVS Intégration était le maître mot de la loi de 75, scolarisation est ce lui

Plus en détail

La réadaptation après un implant cochléaire

La réadaptation après un implant cochléaire La réadaptation après un implant cochléaire Ginette Diamond, chef en réadaptation Sophie Roy, audiologiste Colloque CRDP InterVal 2009 But de la présentation Sensibiliser les participant(e)s à un outil

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen 2009-0303 =1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de ľouïe Exercices de consolidation 120 minutes, moyen Objectif Permettre aux apprenants d approfondir des connaissances essentielles

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire?

Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? Epilepsies : Parents, enseignants, comment accompagner l enfant pour éviter l échec scolaire? L épilepsie concerne plus de 500 000 personnes en France, dont la moitié sont des enfants ou des adolescents.

Plus en détail

Les troubles spécifiques des apprentissages

Les troubles spécifiques des apprentissages Les troubles spécifiques des apprentissages www.apedys78-meabilis.fr En collaboration avec L. Denariaz, psychologue cognitiviste Points clefs Définitions et repérage Quelle est l origine du trouble? Vers

Plus en détail

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT

MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT MIEUX CONNAÎTRE LES HANDICAPS, ADAPTER SON COMPORTEMENT Chaque handicap est différent. Si la classification des handicaps en grandes familles peut, au premier abord, paraître réductrice, elle a cependant

Plus en détail

Comprendre les troubles spécifiques du langage écrit

Comprendre les troubles spécifiques du langage écrit Livret de suivi de l élève l élève l é ve... né(e) le..... /..... /..... C o n t a c t s L inspection académique de votre département IA 22 6 et 8 place du Champs de Mars - BP 2369-22023 St-Brieuc IA 29

Plus en détail

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES?

DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? DEFICIENTS AUDITIFS : QUELLES AIDES FINANCIERES? Sommaire 1 ère partie : Les aides techniques I. Appareils de correction auditive & implant d oreille moyenne (dont le BAHA) 1. Les prestations pour tous

Plus en détail

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION!

PRÉSERVEZ DES MAINTENANT VOTRE AUDITION! Par leur durée et leur intensité, les sons de la nature ne constituent pas un danger pour notre audition. Mais l'homme a créé des sources sonores capables de détruire l'oreille. Ainsi, la musique écoutée

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

Scolariser les élèves sourds ou malentendants

Scolariser les élèves sourds ou malentendants Collection Repères Handicap Scolariser les élèves sourds ou malentendants Ministère de l Éducation nationale Direction générale de l Enseignement scolaire Centre national de documentation pédagogique Ont

Plus en détail

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible).

Le son est une vibration aérienne, une onde, qui se caractérise par sa hauteur (aigu ou grave) et son intensité (son fort, son faible). «À force d écouter la musique trop fort, on finit par l entendre à moitié» Dossier de presse octobre 2008 1 Sommaire Les jeunes de plus en plus exposés aux risques auditifs... p.3 Le fonctionnement de

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 50 SANTÉ ET SÉCURITÉ AOUT 2014 Francis MINIER Inspecteur santé et sécurité au travail Secrétariat : Brigitte BARRIER poste 46 73 Fax : 02 38 79 42 34 ou 02

Plus en détail

Les enfants autistes ont besoin d apprendre comme les autres

Les enfants autistes ont besoin d apprendre comme les autres LJ Corporate. Crédits photo : Fotolia - J.B. Mariou - D.R. Nos associations militent pour un accompagnement éducatif et comportemental précoce des personnes autistes, afin de les aider à progresser et

Plus en détail

Version du 17 octobre 2011. Le bruit

Version du 17 octobre 2011. Le bruit Version du 17 octobre 2011 Le bruit Bruit et BTP Etat des lieux Surdité professionnelle : handicap irréversible SUMMER 2003 : 25% des salariés victimes du bruit Maladies professionnelles (tableau N 42)

Plus en détail

Mieux connaître les publics en situation de handicap

Mieux connaître les publics en situation de handicap Mieux connaître les publics en situation de handicap Plus de 40 % des Français déclarent souffrir d une déficience 80 Comment définit-on le handicap? au moins une fois au cours de leur vie et 10 % indiquent

Plus en détail

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves :

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves : Répondre aux besoins éducatifs PARticuliers des élèves : quel plan pour qui? _ Le projet d accueil individualisé (PAI) _ Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) _ Le plan d accompagnement personnalisé

Plus en détail

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves :

quel plan pour qui? Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves : Répondre aux besoins éducatifs particuliers des élèves : quel plan pour qui? _ Le projet d accueil individualisé (PAI) _ Le projet personnalisé de scolarisation (PPS) _ Le plan d accompagnement personnalisé

Plus en détail

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle Dispositif : da01 - Animations pédagogiques Identifiant : 13D0906003 Inscription : Public désigné, ne pas s'inscrire Objectifs généraux : Maîtrise de la langue, Mathématiques et culture scientifique, culture

Plus en détail

Qu est-ce que le handicap?

Qu est-ce que le handicap? Qu est-ce que le handicap? Définition de la situation de handicap 85 % des déficiences sont acquises après 15 ans Le handicap reste aujourd hui encore une notion très subjective, souvent mal utilisée et

Plus en détail

O I L V I E V R AIME SA FM

O I L V I E V R AIME SA FM OLIVER AIME SA FM «Les livres «Oliver l enfant qui entendait mal» et «Oliver aime sa FM» sont dédiés à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à notre famille, à nos amis et aux professionnels qui s

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire»

Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Les difficultés scolaires, ou «l Echec scolaire» Par le Dr Stéphane BURLOT Plan : Les chiffres de l échec scolaire La spirale de l echec Les points d appels des difficultés scolaires Les Origines «médicales»

Plus en détail

Rencontrer des personnes en situation de handicap

Rencontrer des personnes en situation de handicap Info-Handicap - Conseil National des Personnes Handicapées asbl Info-Handicap - Centre National d Information et de Rencontre du Handicap Version 03/2011 Rencontrer des personnes en situation de handicap

Plus en détail

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant.

mémo santé du bâtiment Chef d entreprise artisanales Le bruit est un son désagréable et gênant. L'alliée de votre réussite mémo santé Chef d entreprise artisanale ATTENTION! LE BRUIT REND SOURD! Entreprises artisanales du bâtiment Le bruit est un son désagréable et gênant. Le son est le résultat

Plus en détail

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés

Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents handicapés Avant-propos Une nouvelle loi, de nouveaux principes La loi du 11 février 2005 relative à l égalité des droits et des chances, la participation

Plus en détail

Qu est-ce que la communication?

Qu est-ce que la communication? Ressources Qu est-ce que la communication? Fiche 24 Du latin «comunicare», qui veut dire «être en commun» ou «être en relation», la communication a fait l objet de recherches et d études pour devenir une

Plus en détail

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie

La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance d un instant n est pas celle d une vie La malvoyance, un handicap grave Une personne malvoyante est une personne dont la vue est déficiente malgré le port de lunettes ou de lentilles, ou

Plus en détail

Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas.

Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas. Bien entendre, tout simplement. Comment les pertes auditives apparaissent. Et que faire en de tels cas. 2 L ouïe: un lien crucial avec le monde. La présente brochure traite du premier des sens: l audition.

Plus en détail

UE11 Phonétique appliquée

UE11 Phonétique appliquée UE11 Phonétique appliquée Christelle DODANE Permanence : mercredi de 11h15 à 12h15, H211 Tel. : 04-67-14-26-37 Courriel : christelle.dodane@univ-montp3.fr Bibliographie succinte 1. GUIMBRETIERE E., Phonétique

Plus en détail

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire

Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Devoirs, leçons et TDA/H1 Gaëtan Langlois, psychologue scolaire Pourquoi traiter des devoirs et leçons avec les TDA/H? Parce que c est un des problèmes le plus souvent rencontrés avec les enfants hyperactifs

Plus en détail

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité

Cours d Acoustique. Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 Cours d Acoustique Techniciens Supérieurs Son Ière année Aurélie Boudier, Emmanuelle Guibert 2006-2007 Niveaux Sonores Puissance, Pression, Intensité 1 La puissance acoustique Définition La puissance

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE. accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants du développement

GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE. accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants du développement COMMISSION EDUCATION C D C P H (Conseil Départemental Consultatif des Personnes Handicapées) GUIDE PRATIQUE pour l AUXILIAIRE de VIE SCOLAIRE accompagnant un enfant présentant des troubles envahissants

Plus en détail

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT

FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT FORMATION : POSTURE COACH, LES METIERS D ACCOMPAGNEMENT Que vous soyez parent, enseignant, formateur, pédagogue, coach, manager Que votre activité professionnelle ou simplement la quête de vous-même vous

Plus en détail

A. Qui êtes-vous? 119 questionnaires recueillis. 2.Votre statut. Vous avez été recruté sur un poste 0.8% 4.2% 1.Quelle est votre activité principale?

A. Qui êtes-vous? 119 questionnaires recueillis. 2.Votre statut. Vous avez été recruté sur un poste 0.8% 4.2% 1.Quelle est votre activité principale? 1 119 questionnaires recueillis A. Qui êtes-vous? 1.Quelle est votre activité principale? AVSi 96 80.7% AVSco 9 7.6% les deux à quotité horaire égale 14 11.8% Total 119 2.Votre statut. Vous avez été recruté

Plus en détail

institut national de jeunes sourds de Paris

institut national de jeunes sourds de Paris institut national de jeunes sourds de Paris Mise en place d un dossier unique informatisé de l élève à l institut national de jeunes sourds de Paris CAHIER DES CHARGES Page 1 sur 10 Le présent document

Plus en détail

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire

Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire CHAPITRE 3 Relation entre deux variables : estimation de la corrélation linéaire Parmi les analyses statistiques descriptives, l une d entre elles est particulièrement utilisée pour mettre en évidence

Plus en détail

questions/réponses sur les DYS

questions/réponses sur les DYS D Y S L E X I E, D Y S P H A S I E, D Y S P R A X I E, Les DYS, un handicap émergeant? La Dysphasie trouble du langage oral? La Dyspraxie, trouble de la coordination du geste? La Dyslexie, trouble du langage

Plus en détail

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9

Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) ISBN 0-7711-3999-9 Données de catalogage avant publication (Éducation, Citoyenneté et Jeunesse Manitoba) 371.9 Un travail collectif : Renseignements aux parents d élèves ayant des besoins spéciaux ISBN 0-7711-3999-9 1. Éducation

Plus en détail

Organisation des enseignements au semestre 7

Organisation des enseignements au semestre 7 Organisation des enseignements au semestre 7 UE1 : Pratiques pédagogiques différenciées et adaptées aux besoins éducatifs particuliers (responsable : J. Divry) Transmettre des connaissances et des références

Plus en détail

Prise en compte de la population sourde dans le système de soins

Prise en compte de la population sourde dans le système de soins Prise en compte de la population sourde dans le système de soins Création d unités de soins pour personnes Sourdes en France Présenté le 16 février 2010 Docteur Isabelle RIDOUX Les personnes Sourdes Combien

Plus en détail

L'accueil de l'élève handicapé dans un établissement ordinaire

L'accueil de l'élève handicapé dans un établissement ordinaire juillet 2009 L'accueil de l'élève handicapé dans un établissement ordinaire Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr GROUPE ACADÉMIQUE EPS ET HANDICAP COMMUNICATION L'accueil de

Plus en détail

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace

FORCE DE VENTE : une approche commerciale efficace Les formations standardisées voulant mettre le commercial dans un «moule» et formater une personne en appliquant des techniques à la lettre sont bien différentes de ce que nous vous proposons chez Semaphorus.

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1

MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Nom : Prénom :.. MON LIVRET DE COMPETENCES EN LANGUE (Socle commun) Niveau A1/A2 / B1 Récapitulatif pour la validation du Diplôme National du Brevet (Attestation du Niveau A2 en Langue Vivante) : ACTIVITES

Plus en détail

Comprendre les différentes formes de communication

Comprendre les différentes formes de communication Chapitre 2 Communiquer de façon professionnelle 2. Lisez la mise en situation ci-dessous. Ensuite, nommez les attitudes favorisant la communication qui n ont pas été mises en pratique et expliquez votre

Plus en détail

La surdité de l enfant Guide pratique à l usage des parents

La surdité de l enfant Guide pratique à l usage des parents Institut national de prévention et d éducation pour la santé 42, boulevard de la Libération 93203 Saint-Denis cedex - France La surdité de l enfant Guide pratique à l usage des parents Inpes Quel que soit

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

PRESENTATION DE LA MDPH

PRESENTATION DE LA MDPH PRESENTATION DE LA MDPH 1) LA LOI HANDICAP DU 11/02/2005 La loi handicap de 2005 (la précédente remonte à 1975) a révolutionné tant les institutions dans leur fonctionnement, que l accueil des élèves dans

Plus en détail

La FNSF est membre de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS), de l Union Européenne des Sourds

La FNSF est membre de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS), de l Union Européenne des Sourds Fédération Nationale des Sourds de France Siège Administratif : 41, rue Joseph Python 75020 PARIS Fax : 01 40 30 18 21 - E-mail : contact@fnsf.org Reconnue d'utilité Publique - décret du 24 septembre 1982

Plus en détail

4. Dangers principaux

4. Dangers principaux 4. Dangers principaux Toutes machines fixes ou portatives et appareils représentent un danger plus ou moins important si toutes les dispositions concernant la sécurité du travailleur ne sont pas prises

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS

LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS LIVRET DE SUIVI SCOLAIRE ET DE PROGRÈS De quelles poutres, de quelles pierres de béton bâtir les ponts pour qu ils puissent unir des rives différentes? L art des Ponts, Michel Serres, octobre 2006, Edition

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences

L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences L école maternelle et le socle commun de connaissances et de compétences Animation pédagogique Mise en œuvre du LPC 87 Un principe majeur! L école maternelle n est pas un palier du socle commun de connaissances

Plus en détail

Votre avis est essentiel!

Votre avis est essentiel! M E S U R E D E L A S AT I S F AC T I O N D E S U S AG E R S D E L A M D P H - Maisons Départementales des Personnes Handicapées - Votre avis est essentiel! La MDPH a un réel besoin de retours sur son

Plus en détail

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes

Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes Association La vie pour Christie Section «On devient moins petit» Les chemins de L Isle-84800 Lagnes QUESTIONNAIRE D ENQUETE SUR LES BESOINS RELATIFS A L ACCUEIL DES ENFANTS DEFICIENTS INTELLECTUELS Ce

Plus en détail

QUE FAIRE QUAND ON DEVIENT SOURD OU MALENTENDANT À L ÂGE ADULTE?

QUE FAIRE QUAND ON DEVIENT SOURD OU MALENTENDANT À L ÂGE ADULTE? SOMMAIRE Introduction... 2 Faire les démarches administratives auprès de la MDPH... 2 Utiliser le reste auditif... 3 Apprendre la lecture labiale... 5 Conserver une bonne parole... 6 Apprendre la langue

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Troubles «dys» de l enfant. Guide ressources pour les parents

Troubles «dys» de l enfant. Guide ressources pour les parents Troubles «dys» de l enfant Guide ressources pour les parents Troubles «dys» de l enfant Guide ressources pour les parents Direction de la collection Thanh Le Luong Édition Jeanne Herr Institut national

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

I/ CONSEILS PRATIQUES

I/ CONSEILS PRATIQUES D abord, n oubliez pas que vous n êtes pas un enseignant isolé, mais que vous appartenez à une équipe. N hésitez jamais à demander des idées et des conseils aux autres collègues (linguistes et autres)

Plus en détail

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines

RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS. Faculté des lettres et sciences humaines RÈGLEMENT FACULTAIRE SUR LA RECONNAISSANCE DES ACQUIS Faculté des lettres et sciences humaines PRÉAMBULE Ce règlement facultaire sur la reconnaissance des acquis s inscrit dans le cadre de la Politique

Plus en détail

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité

Traumatisme crânien léger (TCL) et scolarité Document destiné aux enseignants, aux médecins et aux infirmières scolaires H.Touré pour l'équipe du CSI (Centre de Suivi et d Insertion pour enfant et adolescent après atteinte cérébrale acquise), M.Chevignard,

Plus en détail

Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé)

Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé) Demande d A.E.E.H. (Allocation d Education Enfant Handicapé) Ce document est conçu uniquement pour vous aider à remplir le formulaire de demande, mais il ne peut pas être utilisé à sa place. Téléchargez

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale ACTUALITÉ DE LA MÉDIATHÈQUE DÉPARTEMENTALE Sacadoc à l antenne de Bécherel Ils sont insolites, instructifs, décalés, drôles, innovants ou tout simplement différents. Qui sont-ils? Les livres qui ont été

Plus en détail

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention

Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Réduire le bruit au travail : des solutions de prévention 29 octobre 2008 Notions d acoustique contexte réglementaire et solutions de prévention Hubert FINCK Ingénieur Conseil Les enjeux Le bruit concerne

Plus en détail

[FORMAT AGRANDI DE LA POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES]

[FORMAT AGRANDI DE LA POLITIQUE D ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES] Type de doc. Politique Section Administration Prochain examen Décembre 2016 [FORMAT AGRANDI DE LA ] 1. Portée La présente politique s applique à tous les services et programmes fournis par le Centre de

Plus en détail

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège

Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Scolarisation et adaptations pour enfants dyspraxiques au collège Brigitte BRUNEL, professeur de SVT, collège Delalande (Athis Mons, 91) Bénédicte PONCHON, ergothérapeute, cabinet CABEX Essonne (Brétigny,

Plus en détail

TDAH et adaptations scolaires - niveau primaire et secondaire-

TDAH et adaptations scolaires - niveau primaire et secondaire- Le trouble du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité (TDAH) est un problème neurologique qui peut entraîner des difficultés à moduler les idées (inattention), les gestes (bougeotte physique),

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Cours n 2 d Energétique SON, COULEUR ET ONDES DE FORME. Toute reproduction partielle ou totale est interdite sans autorisation écrite des auteurs.

Cours n 2 d Energétique SON, COULEUR ET ONDES DE FORME. Toute reproduction partielle ou totale est interdite sans autorisation écrite des auteurs. Cours n 2 d Energétique SON, COULEUR ET ONDES DE FORME Toute reproduction partielle ou totale est interdite sans autorisation écrite des auteurs. SOMMAIRE I LA COULEUR... 2 1.1 Le spectre de la lumière

Plus en détail

Synthèse Mon projet d emploi

Synthèse Mon projet d emploi Synthèse Mon projet d emploi Nom : Date : Complété par : TÉVA Estrie 2012 La synthèse permet de recueillir les informations notées dans les questionnaires et de constater les ressemblances et les différences

Plus en détail

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP)

LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) LES AIDES DU FONDS POUR L INSERTION DES PERSONNES HANDICAPEES DANS LA FONCTION PUBLIQUE (FIPHFP) Colloque sur la prévention des risques professionnels Mardi 9 décembre 2014 LE CADRE REGLEMENTAIRE LE STATUT

Plus en détail

Bases de données et RefWorks Sylvain Fiset - Automne 2008. Bases de données et Refworks. Sylvain Fiset

Bases de données et RefWorks Sylvain Fiset - Automne 2008. Bases de données et Refworks. Sylvain Fiset Bases de données et Refworks Sylvain Fiset 1 Plan de l atelier Démontrer l utilisation des bases de données dans un contexte pédagogique. Démontrer l utilisation des bases de données et de RefWorks dans

Plus en détail

à l école maternelle

à l école maternelle Guide pratique des parents Année 2011-2012 Tout au long du primaire, vos enfants apprennent à Mon s exprimer et à vivre ensemble. à l école maternelle Guide pratique des parents Année 2011-2012 Mon enfant

Plus en détail

Qu est-ce que la maladie de Huntington?

Qu est-ce que la maladie de Huntington? Qu est-ce que la maladie de Huntington? Description sommaire Qu est-ce que la maladie de Huntington? La maladie de Huntington (MH) est une maladie neurodégénérative longtemps connue sous le nom de Chorée

Plus en détail

Qu'est-ce que l'écoute?

Qu'est-ce que l'écoute? École maternelle Imaginer sentir créer Qu'est-ce que l'écoute? Août 2007 eduscol.education.fr/ecole L ÉCOUTE «L oreille a deux portes : le tympan et l oreille interne. Cette dernière seule est porteuse

Plus en détail

Marc Renard MIEUX S ENTENDRE AVEC LES PERSONNES ÂGÉES SOURDES OU MALENTENDANTES

Marc Renard MIEUX S ENTENDRE AVEC LES PERSONNES ÂGÉES SOURDES OU MALENTENDANTES Marc Renard MIEUX S ENTENDRE AVEC LES PERSONNES ÂGÉES SOURDES OU MALENTENDANTES 1 LA SURDITÉ AU QUOTIDIEN Comment choisir un réveille-matin? Prévoir un réveil vibrant ou lumineux. Comment mieux entendre

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Le syndrome de Usher CENTRE DE RESSOURCES POUR ENFANTS ET ADULTES SOURDS-AVEUGLES ET SOURDS-MALVOYANTS

Le syndrome de Usher CENTRE DE RESSOURCES POUR ENFANTS ET ADULTES SOURDS-AVEUGLES ET SOURDS-MALVOYANTS Le syndrome de Usher CENTRE DE RESSOURCES POUR ENFANTS ET ADULTES SOURDS-AVEUGLES ET SOURDS-MALVOYANTS Sommaire Le syndrome de Usher... 3 I - Audition et équilibre... 5 1) Les différents types de surdité...

Plus en détail

Bandes Critiques et Masquage

Bandes Critiques et Masquage Bandes Critiques et Masquage A. Almeida Licence Pro Acoustique et Vibrations Octobre 2012 Au Menu Au programme 1 Observations du masquage 5 Application du masquage 2 Conséquences du Masquage 3 Interprétation

Plus en détail

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2

PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS. DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER LA PREMIÈRE ÉPREUVE ORALE D ADMISSION OPTION EPS DEVOIRS SUPPLÉMENTAIRES 1 et 2 Rédaction Jean-Pierre GUICHARD Conseiller pédagogique en EPS Ministère

Plus en détail

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes 2009-03 1

Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes 2009-03 1 Vous disiez? Dossier d enseignement sur le bruit et les lésions de l ouïe Questions et réponses importantes Objectif Offrir aux enseignants et aux apprenants l accès à des connaissances essentielles dans

Plus en détail

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s

L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s L E C O U T E P r i n c i p e s, t e c h n i q u e s e t a t t i t u d e s Stéphane Safin Psychologue - Ergonome Lucid Group -

Plus en détail

bouchons? Choisir ou des descoquilles

bouchons? Choisir ou des descoquilles PROTECTION INDIVIDUELLE Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail Secteur fabrication de produits en métal et de produits électriques L exploitant d un établissement doit se conformer

Plus en détail

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL

DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL DOMAINES MOTEUR ET SENSORIEL Page 1 sur 12 OBJECTIF GÉNÉRAL : 1. AMÉLIORER LES HABILETÉS MOTRICES GLOBALES 1.1 L élève développera des stratégies pour coordonner ses mouvements. 1. Appliquer les recommandations

Plus en détail

L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DE L ACCOMPAGNEMENT DE L ELEVE HANDICAPE

L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DE L ACCOMPAGNEMENT DE L ELEVE HANDICAPE L OUTIL INFORMATIQUE AU SERVICE DE L ACCOMPAGNEMENT DE L ELEVE HANDICAPE Sophie GIRARD Lycée du Montat Etablissement Public Local d Enseignement et de Formation Professionnelle Agricole 422, Lacoste 46090

Plus en détail

Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux

Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux CORRESPONDANTS ET LISTE DES AIDES DE L ACTION SOCIALE ANNEE SCOLAIRE 2014-2015 Premier degré (public et privé) : géré par le service d action sociale des directions des services départementaux Second degré

Plus en détail

5.2 Théorème/Transformée de Fourier a) Théorème

5.2 Théorème/Transformée de Fourier a) Théorème . Théorème de Fourier et Transformée de Fourier Fourier, Joseph (788). Théorème/Transformée de Fourier a) Théorème Théorème «de Fourier»: N importe quelle courbe peut être décomposée en une superposition

Plus en détail

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION

AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION AVIS DE LA FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DE L AUTISME DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION PUBLIQUE SUR LA LUTTE CONTRE L INTIMIDATION NOVEMBRE 2014 La Fédération québécoise de l'autisme (FQA) est un regroupement

Plus en détail